L ÉDUCATION MOTRICE. 2 Introduction

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ÉDUCATION MOTRICE. 2 Introduction"

Transcription

1 INTRODUCTION Les termes de développement moteur et de développement psychomoteur sont fréquemment confondus. Ils ne sont toutefois pas interchangeables et concernent des aspects bien distincts du développement de l enfant. Le premier renvoie à l évolution des aptitudes motrices de l enfant qui, à mesure qu il grandit, contrôle des mouvements de plus en plus complexes caractérisant sa motricité globale ou sa motricité fine. C est à cet aspect que l éducation motrice, partie de l éducation physique, s adresse afin de renforcer le contrôle moteur des enfants et d améliorer ainsi leur coordination motrice. Le deuxième s applique au développement cognitif et à sa facilitation par les actions motrices, au cours des premières années de la vie. Les actions motrices, et leurs résultats, sont sources d informations perceptives à partir desquelles l enfant conceptualise des notions plus ou moins complexes et abstraites. C est le propre de l éducation psychomotrice d utiliser les actions motrices pour faciliter l accès à l abstraction et aux concepts. L action, sollicitant la participation consciente du sujet, débouche sur la connaissance. On comprendra alors assez facilement que l amélioration de l équilibre ou de la motricité globale fasse partie du développement moteur et soit un objectif de l éducation motrice pour les renforcer et les utiliser dans des contextes différents, et que la différenciation des concepts «lourd» et «léger», aspect du développement psychomoteur, puisse s établir à partir de la manipulation d objets de masses différentes et soit un objectif de l éducation psychomotrice.

2 2 Introduction L ÉDUCATION MOTRICE Par développement moteur, on entend l amélioration, avec l âge ou l entraînement, de la performance motrice résultant aussi bien de l évolution des structures neuromusculaires que d une meilleure utilisation de l information et des réafférences dans le raffinement du contrôle moteur et de la coordination motrice. On comprend mieux, ainsi, les différences interindividuelles observées lors de l évaluation de comportements moteurs : ou bien les structures neuro muscu laires diffèrent en maturation ou bien les enfants n ont pas eu le même entraînement, ce qui les a empêchés d atteindre des niveaux d apprentissage et de performance semblables. À ce titre, parler de la «normalité» du développement, c est considérer que cette notion ne peut, ni plus ni moins, que qualifier le moment où le sujet témoigne pour la première fois de sa capacité d effectuer une nouvelle action, lequel se situe sur un continuum délimité en ses extrêmes par des moments jugés précoces et d autres jugés tardifs. Cette fourchette s établit, par exemple pour la marche, de neuf mois à deux ans! L activité physique et les actions motrices interviennent dans la plupart des aspects de la vie quotidienne et peuvent être utilisées de façon méthodique dans différentes composantes de la personnalité à des fins éducatives, rééducatives, thérapeutiques, sportives, utilitaires et professionnelles, de loisir ou d expression (figure 1). Dans le domaine éducatif, l activité physique fait partie des programmes en éducation physique et à la santé ainsi qu en éducation motrice, domaines d intervention se complétant harmonieusement ; les actions motrices, elles, constituent les moyens d action du domaine psychomoteur. L éducation physique favorise l amélioration des caractéristiques biomotrices, cardiorespiratoires en particulier, et des conduites motrices, notamment la coordination motrice, pour le développement de la personne, tout au long de la vie. C est ce qui la caractérise et la différencie des autres disciplines scolaires. Elle n a pas pour fonction le développement intellectuel de l enfant même si elle y contribue de façon connexe. Elle considère les activités physiques comme le moyen le plus approprié pour ce faire, en particulier pour ce qui est de l amélioration de l efficience physique, appréciée par ses qualités organiques, cardiorespiratoires et musculaires, de la coordination motrice et des relations avec autrui. Ses premiers sont donc d acquérir, de développer et de maintenir une bonne santé physique et de développer l habileté motrice, aussi bien dans les activités motrices fondamentales que dans les activités sportives. L acquisition de compétences motrices spécifiques relève de la pratique d activités physiques diversifiées. Le terme d éducation motrice s emploie dans le contexte de l enseignement primaire pour caractériser l action éducative visant à assurer le meilleur développement possible de la coordination motrice des enfants ou l acquisition d apprentissages fondamentaux dans le domaine moteur. Ainsi conçue, elle forme donc une partie de l éducation physique, s en différenciant par le fait qu elle ne touche pas les fonctions

3 Introduction 3 l obésité santé qualités : organiques cardiorespiratoires musculaires figure 1 Mouvement humain, action motrice et formation de la personne Objectifs et domaines d intervention biomoteurs améliorer les fonctions biomotrices (santé) améliorer la coordination motrice Lutter contre l embonpoint et détente-loisirs plein air activités sportives relaxation éducation motrice coordination motrice rééducation activités perceptivomotrices fonctionnelle musculaire schéma corporel orthopédique santé et sécurité la personne psychocognitifs faciliter l acquisition de savoirs et transmettre des connaissances dans le domaine de la santé éducation connaissance de soi les actions motrices facilitent la formation de concepts dans les apprentissages scolaires rééducation motrice comportementale socioaffectifs améliorer l estime de soi faciliter l intégration sociale socialisation-communication relation avec le milieu extérieur relation avec autrui jeux collectifs affirmation de soi concept de soi image de soi rééducation sociale expression et communication écriture danse, mime, théâtre langage gestuel

4 4 Introduction cardiorespiratoires et musculaires (figure 2, tableaux 1, 2, 3). Au préscolaire et au primaire, au sein de l éducation physique, l éducation motrice développe la motricité volontaire (stabilisatrice [l équilibre et la posture], locomotrice [déplacements et motricité globale] et manipulatoire [motricité fine]) soit, globalement, l adresse et la coordination motrice, l autonomie dans les déplacements, la motricité utilitaire et hygiénique (s habiller, se laver, etc.) et la socialisation (jeux collectifs, sportifs ou non : rondes, danses, jeux avec ballon, etc.). Support de l apprentissage, l activité motrice contribue aussi, bien sûr, au développement global de l habileté motrice posturale, locomotrice ou manipulatoire à l origine de la formation du schéma corporel. Au cours de l apprentissage, en faisant appel à la conscience, on facilite la transformation des actions pour acquérir de nouveaux comportements moteurs. Pensée et réflexion s intègrent particulièrement bien dans une pédagogie de l action. Dans ce contexte, nos comportements moteurs sont de nature perceptivomotrice. Pour agir adéquatement et consciemment, nous devons, dans un premier temps, prendre connaissance du contexte dans lequel se produit l action pour, dans un deuxième temps, élaborer puis réaliser la réponse motrice : la perception est à l origine de la connaissance permettant l élaboration de la réponse. Celle-ci peut ou non être appropriée. Dans le premier cas, nous tenterons de mémoriser les caractéristiques de la réponse pour nous en servir à nouveau dans un contexte équivalent. Dans le second cas, il nous faudra comprendre les raisons de l échec (de la prise d information à la réalisation de l action) pour essayer de modifier la prochaine réponse motrice (ex. : augmenter la force du lancer pour que le ballon arrive dans le cerceau). S il n arrive pas à percevoir correctement ni à interpréter les stimuli sensoriels pour produire le comportement moteur adéquat, on dit que l enfant souffre de dysfonction perceptivomotrice. L hypothèse qui veut que l amélioration des fonctions perceptivomotrices produise une amélioration des fonctions cognitives vient du fait que ces deux domaines sont souvent corrélés. Toutefois, l existence d une corrélation n implique pas qu un phénomène soit la cause de l autre. Ce n est que dans la mesure où une activité motrice comporte une part importante d habiletés cognitives que l on peut espérer une amélioration de ces dernières. Pourquoi arrive-t-il qu un programme préparé pour accroître l habileté motrice ne se traduise pas par de meilleurs résultats scolaires? Cela résulte le plus souvent de programmes qui visent à accroître une habileté motrice en pensant améliorer une performance scolaire (s il saute mieux, l enfant lira mieux), qui utilisent une activité motrice pour vérifier l apprentissage d un contenu scolaire (lancer une balle dans un carré correspondant au bon résultat d une addition) ou qui agissent sur une activité motrice sous-tendant une activité scolaire (améliorer la coordination visuomanuelle pour améliorer l écriture). Peut-on alors s étonner du peu de transfert entre les habiletés motrices et les habiletés cognitives?

5 Introduction 5 figure 2 Éducations physique, motrice et psychomotrice particularités de chacune d entre elles Éducation physique Les activités physiques : fonctions cardiorespiratoires et musculaires, coordination motrice et santé Éducation psychomotrice Éducation motrice La coordination motrice globale et fine L action motrice et l acquisition de concepts Les apprentissages scolaires L éducation physique poursuit deux disciplinaires : l amélioration des fonctions cardiorespiratoires et musculaires et l acquisition de la coordination motrice. Elle partage, avec d autres disciplines, l acquisition de compétences transversales : l éducation à la santé et à la sécurité, le développement de règles d éthique, la coopération avec les autres. L éducation motrice est incluse dans l éducation physique. Elle en représente la branche au primaire, moment où les grands patrons moteurs se mettent en place et où des activités appropriées adaptées aux possibilités motrices des élèves permettent d en affiner la maîtrise en développant la coordination motrice. L évolution naturelle des fonctions neuromusculaires favorise un meilleur contrôle des mouvements que l on retrouve en motricités globale et fine. L éducation psychomotrice utilise les actions motrices, dans la manipulation en particulier, pour favoriser l acquisition de concepts : elle favorise le passage du concret à l abstrait. Son importance éducative diminue à mesure que se développe l intelligence opératoire.

Plan général du travail

Plan général du travail Plan général du travail 1. Introduction p. 2 1.1. Considérations générales p. 4 1.2. Définitions p. 5 1.3. Différentes approches : les 3 versants p. 6 1.4. Objectifs p. 9 1.5. Didactique p. 13 2. Curriculum

Plus en détail

Conception d une activité d enseignement Mon prénom modelé

Conception d une activité d enseignement Mon prénom modelé 1 Conception d une activité d enseignement Mon prénom modelé Date : vendredi 1 re mars 2013 Domaine de développement au préscolaire : psychomoteur Cycle : préscolaire Durée prévue : 1 heure Type d activité

Plus en détail

L enfant et l activité physique

L enfant et l activité physique L enfant et l activité physique Contenu La Loi et le Règlement sur les services de garde Le Programme éducatif Les standards de qualité Les recommandations canadiennes L état de la situation Les obstacles

Plus en détail

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac Programme éducatif Garderie École Marie-Clarac 1 PROGRAMME ÉDUCATIF 1.1 Orientations générales de l établissement Permettre aux enfants de 3-4 ans de vivre dans un milieu chaleureux et stimulant afin qu

Plus en détail

La psychomotricité fondement. de tout apprentissage.

La psychomotricité fondement. de tout apprentissage. La psychomotricité fondement de tout apprentissage. Un peu d histoire Le concept de psychomotricité est un des concepts les plus récents dans l approche de la sphère éducative. Si des personnes comme De

Plus en détail

Education physique et sportive

Education physique et sportive Education et sportive Considérations générales L enseignement de l éducation et du sport au gymnase s inscrit, d une part, dans le prolongement des objectifs de la scolarité obligatoire, d autre part,

Plus en détail

Troubles des apprentissages scolaires et psychomotricité. Diane Pierdon, Merryl Coudray, Solène Lesauvage, psychomotriciennes au CMPRE Bois Larris

Troubles des apprentissages scolaires et psychomotricité. Diane Pierdon, Merryl Coudray, Solène Lesauvage, psychomotriciennes au CMPRE Bois Larris Troubles des apprentissages scolaires et psychomotricité Diane Pierdon, Merryl Coudray, Solène Lesauvage, psychomotriciennes au CMPRE Bois Larris 1 Qu est ce que la psychomotricité? «C'est bouger dans

Plus en détail

Psychologie(s) de l enfant de 2 ans

Psychologie(s) de l enfant de 2 ans Psychologie(s) de l enfant de 2 ans Peddy CALIARI Université Antilles-Guyane Laboratoire CRILLASH 1 Objectifs MOTEUR r p om C e r d en r e r o éli COGNITIF Développement(s) m A SOCIO-AFFECTIF 2 ? Motr

Plus en détail

Elle a aussi fait prendre conscience des relations entre le geste et l affectivité.

Elle a aussi fait prendre conscience des relations entre le geste et l affectivité. La psychomotricité 1 Historique C est une notion élaborée étudiée depuis une centaine d année à peine. La psychomotricité s adresse à l enfant dans sa globalité et une éducation psychomotrice aura toujours

Plus en détail

Les trois acteurs principaux d une classe préscolaire. La psychomotricité comme domaine de connaissance

Les trois acteurs principaux d une classe préscolaire. La psychomotricité comme domaine de connaissance Sommaire : Introduction Les trois acteurs principaux d une classe préscolaire La psychomotricité comme domaine de connaissance Le déroulement d une séance de psychomotricité Les activités psychomotrices

Plus en détail

III. Le développement cérébral. 1. Le système nerveux. Cerveau. Le développement cérébral commande toutes les composantes du développement.

III. Le développement cérébral. 1. Le système nerveux. Cerveau. Le développement cérébral commande toutes les composantes du développement. III. Le développement cérébral Le développement cérébral commande toutes les composantes du développement. Le cerveau subit des changements cruciaux au cours de l enfance. Contribution des neurosciences

Plus en détail

LLes activités physiques

LLes activités physiques LLes activités physiques à l école maternelle SOLANGE SANCHIS PS MS GS Nouvelle édition conforme aux programmes 2008 Je dédie ce livre à mon cher collègue Jean-Pierre Amouroux, conseiller pédagogique d

Plus en détail

Les qualités de coordination

Les qualités de coordination Les qualités de coordination Les qualités de coordination De «l agilité/l habileté» aux «qualités de coordination» De «l agilité/l habileté» (adresse)» aux «qualités de coordination» Nous admirons les

Plus en détail

IEN ASH ARRAS REFERENTIEL DE COMPETENCES CARACTERISTIQUES D UN ENSEIGNANT SPECIALISE DU PREMIER DEGRE

IEN ASH ARRAS REFERENTIEL DE COMPETENCES CARACTERISTIQUES D UN ENSEIGNANT SPECIALISE DU PREMIER DEGRE IEN ASH ARRAS REFERENTIEL DE COMPETENCES CARACTERISTIQUES D UN ENSEIGNANT SPECIALISE DU PREMIER DEGRE Circulaire n 2004-026 du 10.2.2004 B.O n 4 du 26 février 2004 1 L enseignant spécialisé du premier

Plus en détail

-)توريب - ( نيبرملا دادعلا ينانبللا دهعملا - لصاىتملا بيردتلا

-)توريب - ( نيبرملا دادعلا ينانبللا دهعملا - لصاىتملا بيردتلا 1 Pages BP1 Pour un apprentissage ludique au préscolaire (1)... 2 BP2 Pour un apprentissage ludique au préscolaire (2) 2 BP3 Le jeu de société : un outil pédagogique (1).. 3 BP4 Le jeu de société : un

Plus en détail

Chantal GERMAIN CPEPS Cagnes 2010/2011

Chantal GERMAIN CPEPS Cagnes 2010/2011 Chantal GERMAIN CPEPS Cagnes 2010/2011 COMPETENCE S opposer et coopérer individuellement et collectivement PRATIQUER UN JEU COLLECTIF, C EST Dans un ESPACE DEFINI et ORIENTE Se situer simultanément AVEC

Plus en détail

Socles de compétences

Socles de compétences Ministère de la ommunauté française Administration générale de l Enseignement et de la Recherche scientifique Socles de compétences Enseignement fondamental et premier degré de l Enseignement secondaire

Plus en détail

Les ressources ne sont toutes entières ni du côté du sujet agissant, ni du côté des situations, mais dans leur interaction. B. DURING.

Les ressources ne sont toutes entières ni du côté du sujet agissant, ni du côté des situations, mais dans leur interaction. B. DURING. Les ressources Les ressources ne sont toutes entières ni du côté du sujet agissant, ni du côté des situations, mais dans leur interaction. B. DURING. C est donc un cadre théorique qui nous permet de décrire,

Plus en détail

Ci-dessous, un résumé des compétences visées lors de nos animations.

Ci-dessous, un résumé des compétences visées lors de nos animations. Les animations proposées par le CRIE de Modave visent et développent des compétences relatives à l apprentissage du français, à l éveil scientifique, géographique et historique ainsi qu à l éducation physique

Plus en détail

Projet pédagogique de l enseignement communal de Neupré

Projet pédagogique de l enseignement communal de Neupré Projet pédagogique de l enseignement communal de Neupré Voté à l unanimité par le Conseil communal du 24 avril 2008, notre Projet éducatif détermine les grandes finalités de l enseignement communal de

Plus en détail

Proposition d un exemple d EPI issu du GFA «EPI et Mathématiques»

Proposition d un exemple d EPI issu du GFA «EPI et Mathématiques» Proposition d un exemple d EPI issu du GFA «EPI et Mathématiques» Académie de Strasbourg. Problématique de l EPI : Comment gérer sa course et adapter son effort? Comment utiliser des outils technologiques

Plus en détail

Premièrement grande question, qu est-ce que c est Gazelle et Potiron?

Premièrement grande question, qu est-ce que c est Gazelle et Potiron? Bonjour à vous, on parle depuis quelque temps du nouveau cadre de référence Gazelle et Potiron du ministère de la famille en lien avec le programme éducatif Donc on commence à vous le faire découvrir!

Plus en détail

Tableau des besoins éducatifs particuliers

Tableau des besoins éducatifs particuliers Tableau des besoins éducatifs particuliers Nom et prénom : Classe de référence : Date : 1. Domaine affectif, émotionnel, bien-être psychologique Bien-être Souvent Parfois Jamais Etre serein Etre calme

Plus en détail

La psychomotricité, définition. La psychomotricité, en tant qu'acte de soin, s'adresse au sujet dans son organisation

La psychomotricité, définition. La psychomotricité, en tant qu'acte de soin, s'adresse au sujet dans son organisation La psychomotricité, définition La psychomotricité, en tant qu'acte de soin, s'adresse au sujet dans son organisation psychomotrice : celleci détermine la qualité de sa repose sur la synergie de quatre

Plus en détail

1/ Qu est-ce que la baby-gym?

1/ Qu est-ce que la baby-gym? Stage FFG Petite enfance 2003 Exposé psychomotricité Alexandra Duterte, psychomotricienne 1/ Qu est-ce que la baby-gym? On appelle baby gym l éducation corporelle et artistique de l enfant de 2 à 6 ans.

Plus en détail

Enseignement spécialisé

Enseignement spécialisé Haute école pédagogique Filière Pédagogie spécialisée Avenue de Cour 33 CH 1014 Lausanne www.hepl.ch Formation des enseignant-e-s spécialisé-e-s s professionnelles dans le champ de la pédagogie spécialisée

Plus en détail

Activités athlétiques au cycle 1. Circonscription de Belley 23/02/2011

Activités athlétiques au cycle 1. Circonscription de Belley 23/02/2011 Activités athlétiques au cycle 1 Circonscription de Belley 23/02/2011 Programme de la matinée 1/ Rappel sur les programmes en EPS 2/ L unité d apprentissage 3/ Mise en œuvre d activités : vidéo 4/ Retour

Plus en détail

École de Pétanque du Québec Pour l initiation et le développement de la Pétanque

École de Pétanque du Québec Pour l initiation et le développement de la Pétanque École de Pétanque du Québec Pour l initiation et le développement de la Pétanque La Pétanque à l école Un jeu au service du développement de l élève - Situations d apprentissage et d évaluation (SAE) La

Plus en détail

LA PSYCHOMOTRICITE AUPRES DES ENFANTS PRESENTANT DES TROUBLES DES APPRENTISSAGES, LES ENFANTS «DYS»

LA PSYCHOMOTRICITE AUPRES DES ENFANTS PRESENTANT DES TROUBLES DES APPRENTISSAGES, LES ENFANTS «DYS» LA PSYCHOMOTRICITE AUPRES DES ENFANTS PRESENTANT DES TROUBLES DES APPRENTISSAGES, LES ENFANTS «DYS» Virginie LE HELLEY, Psychomotricienne D.E., AMIFORM, Nice, le vendredi 13 mai 2011 QUELQUES DATES Le

Plus en détail

Projet pédagogique Espace «Gérard Dietrich» Jardins d enfants 3 à 4 ans

Projet pédagogique Espace «Gérard Dietrich» Jardins d enfants 3 à 4 ans Projet pédagogique Espace «Gérard Dietrich» Jardins d enfants 3 à 4 ans Version Janvier 2015 Page 1 L élaboration d un projet pédagogique est d une grande nécessité au sein d un Etablissement scolaire.

Plus en détail

Repères didactiques EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Cycle 2 Cycle 3

Repères didactiques EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Cycle 2 Cycle 3 Repères didactiques EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Cycle 2 Cycle 3 Développer sa motricité et construire un langage du corps Prendre conscience des différentes ressources à mobiliser pour agir avec son

Plus en détail

Repères didactiques EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Cycle 2 Cycle 3

Repères didactiques EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Cycle 2 Cycle 3 Repères didactiques EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Cycle 2 Cycle 3 Développer sa motricité et construire un langage du corps Prendre conscience des différentes ressources à mobiliser pour agir avec son

Plus en détail

APS Adaptées. Perle BOUGE CTS HANDISPORT PERLE BOUGE CTS HANDISPORT

APS Adaptées. Perle BOUGE CTS HANDISPORT PERLE BOUGE CTS HANDISPORT APS Adaptées Perle BOUGE 1 Pourquoi faire pratiquer? diversité des APS proposées lutter contre la sédentarité développer l autonomie développer capacités motrices et cardiovasculaires agir sur des paramètres

Plus en détail

Présentation des programmes en EPS

Présentation des programmes en EPS Présentation des programmes en EPS BO N 44 du 26 novembre 2015 Cycle 2 Cycle 3 Cycle 4 www.ac-dijon.fr Formation disciplinaire EPS - Ac Dijon 1 ORGANISATION DES PROGRAMMES PAR CYCLE : 3 VOLETS VOLET 1

Plus en détail

Le bilan des apprentissages, 1er cycle du secondaire

Le bilan des apprentissages, 1er cycle du secondaire Le bilan des apprentissages, 1er cycle du secondaire Faire le point pour aider l élève à poursuivre ses apprentissages Première partie Claudine Lachapelle, conseillère pédagogique Commission scolaire du

Plus en détail

Conception d une activité d enseignement Mon ordinosaure stégosaure

Conception d une activité d enseignement Mon ordinosaure stégosaure 1 Conception d une activité d enseignement Mon ordinosaure stégosaure Date : 20 et 25 mars 2013 Domaine de développement au préscolaire : Méthode de travail Cycle : préscolaire Durée prévue : 1h30 Type

Plus en détail

LE SCHÉMA CORPOREL. Rigal Robert

LE SCHÉMA CORPOREL. Rigal Robert LE SCHÉMA CORPOREL Rigal Robert LE SCHÉMA CORPOREL Conscience totale ou modèle interne que nous avons de notre corps ou de ses parties dans l'espace, en mouvement ou au repos. Elle se construit par l expérience,

Plus en détail

La Prise en Charge de la DOULEUR et du STRESS. Caroline BLANC. 18 janvier 2011/ Société PACA de médecine du travail

La Prise en Charge de la DOULEUR et du STRESS. Caroline BLANC. 18 janvier 2011/ Société PACA de médecine du travail Ou La Prise en Charge de la DOULEUR et du STRESS Caroline BLANC 18 janvier 2011/ Société PACA de médecine du travail Historique Fin 19 è s. : Freud installe ses patients sur un divan 1932 : Pr Schultz

Plus en détail

D F É INITIONS DE L APPRENTISSAGE adaptative du comportement d habileté mouvement solution motrice ensemble de processus sous-habiletés

D F É INITIONS DE L APPRENTISSAGE adaptative du comportement d habileté mouvement solution motrice ensemble de processus sous-habiletés DÉFINITIONS DE L APPRENTISSAGE Modification adaptative du comportement au cours d épreuves répétées(piéron, 1968) Changement stable du niveau d habileté résultant d essais répétés(cratty, 1973) Ce qui

Plus en détail

L enseignement de la danse À l Ecole. Synthèse des enseignements et dispositifs danse dans le 2 nd degré

L enseignement de la danse À l Ecole. Synthèse des enseignements et dispositifs danse dans le 2 nd degré L enseignement de la danse À l Ecole Synthèse des enseignements et dispositifs danse dans le 2 nd degré Marielle BRUN IA-IPR EPS décembre 2010 QUI? A QUI? QUOI? POURQUOI? Dans quels cadres? COMMENT? Dans

Plus en détail

Le développement de l enfant. L enfant, un être en relation

Le développement de l enfant. L enfant, un être en relation Le développement de l enfant L enfant, un être en relation Sommaire Les premières années de vie Les stades du développement: PIAGET Apprendre c est assimiler La période de l école maternelle Le développement

Plus en détail

Projet éducatif

Projet éducatif Projet éducatif 2014-2017 Le portrait de l école L école institutionnelle de St-Marc-La Corne compte deux bâtiments. L école de St-Marc est une école primaire rurale qui est située à 14 km au sud d Amos.

Plus en détail

Progression des apprentissages Art dramatique

Progression des apprentissages Art dramatique 1 Progression des apprentissages Art dramatique 24 août 2009 2 Table des matières Présentation 3 Connaissances 4 Utilisation des connaissances 7 Compétence 1 Inventer des séquences dramatiques 7 Compétence

Plus en détail

La rapidité, la précision, l endurance

La rapidité, la précision, l endurance Le Développement Psychologique de 5 à 8 ans le développement moteur Les progrès moteurs de l enfant de 5-8 ans se manifestent de plusieurs façons complémentaires : La rapidité, la précision, l endurance

Plus en détail

Les langages pour penser et communiquer

Les langages pour penser et communiquer Les langages pour penser et communiquer Le domaine des langages fondamentaux est le plus transversal de tous. L élève y acquiert des savoirs et compétences sollicités comme outils de pensée, de communication,

Plus en détail

Plateforme éducative. Service de garde École de Monnoir. Commission Scolaire des Hautes-Rivières

Plateforme éducative. Service de garde École de Monnoir. Commission Scolaire des Hautes-Rivières Plateforme éducative Service de garde École de Monnoir Commission Scolaire des Hautes-Rivières PLATEFORME ÉDUCATIVE Service de garde École de Monnoir Histoire L école de Monnoir a été construite pour accueillir

Plus en détail

CHAPITRE I : MOTRICITE-Dev typique

CHAPITRE I : MOTRICITE-Dev typique INTRO GENERALE I Les théories du développement : entre nature et culture (plusieurs perspectives) (1) Maturationnelle (2) Environnementaliste (3) Interactionniste II Précisions terminologiques (Nouveau-né,

Plus en détail

Proposition de fréquence d apparition des résultats aux deux premières étapes

Proposition de fréquence d apparition des résultats aux deux premières étapes Service des ressources éducatives 8700, boul. Champlain LaSalle (Québec) H8P 3H7 Téléphone : (514) 855-4500 Télécopieur : (514) 367-8730 Annexe 1 Préscolaire Primaire Proposition de fréquence d apparition

Plus en détail

Référentiel de compétences BEJUNE pour la formation secondaire

Référentiel de compétences BEJUNE pour la formation secondaire C1 Agir en tant que professionnel, interprète critique d objets de savoirs et/ou de culture 1. Manifester une compréhension critique des savoirs à enseigner, afin de permettre aux élèves de se les approprier

Plus en détail

Aspects cognitifs des TED

Aspects cognitifs des TED Aspects cognitifs des TED De nombreux chercheurs se sont penchés sur la question de la cognition chez les personnes autistes ou plus largement, atteintes de TED, et cela depuis longtemps. Cependant, une

Plus en détail

MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06

MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06 MEX.B001CM La méthode expérimentale 27/03/06 PREMIERE PARTIE : INTRODUCTION _ Place importante de l enseignement des méthodes dans la formation de la psychologie _ En tant que pratique professionnelle,

Plus en détail

Garderie Nid de Namur. Programme Préscolaire 4-5 ans. Ci-joint vous trouveriez un résume du programme préscolaire pour l'année

Garderie Nid de Namur. Programme Préscolaire 4-5 ans. Ci-joint vous trouveriez un résume du programme préscolaire pour l'année Garderie Nid de Namur Programme Préscolaire 4-5 ans Ci-joint vous trouveriez un résume du programme préscolaire pour l'année 2015-2016 1/09/2015 Notre programme repose sur deux volets : donner le goût

Plus en détail

Modèle de développement à long terme du joueur de Rugby. Comité Médical

Modèle de développement à long terme du joueur de Rugby. Comité Médical Modèle de développement à long terme du joueur de Rugby Comité Médical (modèle Canadien, Royaume Uni) (modèle Canadien) Lacunes et conséquences constatées à l origine du modèle Lacunes Conséquences Les

Plus en détail

Crèches Kids & Co : une pédagogie professionnelle appliquée avec amour

Crèches Kids & Co : une pédagogie professionnelle appliquée avec amour Crèches Kids & Co : une pédagogie professionnelle appliquée avec amour Nous garantissons une garde chaleureuse et attentive de votre enfant Les parents souhaitent que leur enfant bénéficie d une garde

Plus en détail

Le Volley Ball pour les 11 ans et moins

Le Volley Ball pour les 11 ans et moins Le Volley Ball pour les 11 ans et moins (Ecole de Volley Ball, Poussins Pupilles ) *Connaissance du Jeune *L apport du Volley Ball *Le Développement des Qualités physiques *Les Fondamentaux *Les Procédures

Plus en détail

GRILLES HORAIRES ET DIRECTIVES D ORDRE PEDAGOGIQUE

GRILLES HORAIRES ET DIRECTIVES D ORDRE PEDAGOGIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE Administration Générale de l Enseignement et de la Recherche Scientifique Service général de l Enseignement organisé par la Communauté française ENSEIGNEMENT SPECIALISE

Plus en détail

Service. Socle, nouveaux programmes et réforme du collège Enjeux et sens pour les élèves, l EN et l EPS? Régis Dupré, IA-IPR d EPS 23 mars 2016

Service. Socle, nouveaux programmes et réforme du collège Enjeux et sens pour les élèves, l EN et l EPS? Régis Dupré, IA-IPR d EPS 23 mars 2016 Service Socle, nouveaux programmes et réforme du collège Enjeux et sens pour les élèves, l EN et l EPS? Régis Dupré, IA-IPR d EPS 23 mars 2016 Un pays qui s interroge sur son système éducatif Un système

Plus en détail

Les projets de jeu en catégories jeunes CAPPA & VANDEBERG

Les projets de jeu en catégories jeunes CAPPA & VANDEBERG Les projets de jeu en catégories jeunes CAPPA & VANDEBERG Ordre du jour 1) INTRODUCTION Pourquoi des projets de jeu en jeunes? Pourquoi ces changements? 2) RAPPEL : MiniHand (U10) et Poussins (U12) Public

Plus en détail

EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL

EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL EVALUATION ET PRISE EN CHARGE DES TROUBLES SPECIFIQUES DU LANGAGE ORAL Monique TOUZIN Orthophoniste, CHU Bicêtre Unité de rééducation et centre référent sur les troubles des apprentissages Coordinatrice

Plus en détail

Services et Prestations

Services et Prestations Services et Prestations LIEU DE VIE Le lieu d hébergement est divisé en 3 unités de vie autonome. Chacune de ces unités a son propre projet de service et une équipe de professionnels référente. Les résidants

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE L ENFANT DE 6 A 12 ANS. École Rockefeller IFAP

DEVELOPPEMENT DE L ENFANT DE 6 A 12 ANS. École Rockefeller IFAP DEVELOPPEMENT DE L ENFANT DE 6 A 12 ANS École Rockefeller IFAP 2014-2015 sommaire Introduction Développement moteur Développement affectif Développement intellectuel Développement social Synthèse besoins

Plus en détail

Plateforme éducative

Plateforme éducative Plateforme éducative 2014-2015 SERVICE DE GARDE «LA TANIÈRE DES PETITS LOUPS» École Sainte-Anne 1202,rang Bord de l eau, Sainte-Anne-de-Sabrevois Mélanie Veilleux, Direction Ève Landry, technicienne en

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Remarque : Troubles associés incompatibles

TABLE DES MATIERES. Remarque : Troubles associés incompatibles TABLE DES MATIERES I. Présentation générale - F1 - Classe à pédagogie adaptée - PIA II. Public ciblé - Handicap principal - Handicap et troubles associés Remarque : Troubles associés incompatibles III.

Plus en détail

Conception d une activité d enseignement Jurassique Pâques

Conception d une activité d enseignement Jurassique Pâques 1 Conception d une activité d enseignement Jurassique Pâques Date : 15 et 26 mars 2013 Domaine de développement au préscolaire : art plastique Cycle : préscolaire Durée prévue : 2 heures Type d activité

Plus en détail

Autonomie et Citoyenneté. «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?»

Autonomie et Citoyenneté. «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?» Autonomie et Citoyenneté «Quelle contribution éducative peut apporter l EPS?» Journée de formation des Conseillers Pédagogiques du 1er degré, Académie de Nice ALLEC Stéphane Mars, 2011 Définition des concepts

Plus en détail

Progression des apprentissages Danse

Progression des apprentissages Danse 1 Progression des apprentissages Danse 24 août 2009 2 Table des matières Présentation 3 Connaissances 4 Utilisation des connaissances 8 Compétence 1 Inventer des danses 8 Compétence 2 Interpréter des danses

Plus en détail

Orientation vers les structures de soin

Orientation vers les structures de soin Orientation vers les structures de soin Anne CZEKAJEWSKI Médecin scolaire Michèle OCCELLI Médecin conseiller technique Inspection Académique Hautes-Pyrénées Mars 2010 Soins individuels*, ambulatoires.

Plus en détail

Fichier Sport Santé en Annexe.

Fichier Sport Santé en Annexe. DIMANCHE 30 MARS 8h30 : présentation du programme Animation photo langage pour définir «l ANIMATEUR LOISIR SPORTIF» 9h00 : Echauffement réalisé en cercle : assouplissement et cardio. Mouvements enchaînés

Plus en détail

PRODUCTION DU SERVICE DES RESSOURCES ÉDUCATIVES AU PRÉSCOLAIRE ET AU PRIMAIRE

PRODUCTION DU SERVICE DES RESSOURCES ÉDUCATIVES AU PRÉSCOLAIRE ET AU PRIMAIRE Musique 3 e cycle - primaire PRODUCTION DU SERVICE DES RESSOURCES ÉDUCATIVES AU PRÉSCOLAIRE ET AU PRIMAIRE Nathalie Raymond, Karine Mc Manus, enseignantes Guylaine Jacques, conseillère pédagogique 3 juillet

Plus en détail

Association Française Des Psychomotriciens Libéraux

Association Française Des Psychomotriciens Libéraux Association Française Des Psychomotriciens Libéraux La Psychomotricité POURQUOI? COMMENT? POUR QUI? PAR QUI? LA PSYCHOMOTRICITE? «Mieux dans son corps, mieux dans sa tête» Par l intermédiaire du corps,

Plus en détail

Révision : Politique/ Programmes Note n o 8. Nouvelle définition de «Trouble d apprentissage»

Révision : Politique/ Programmes Note n o 8. Nouvelle définition de «Trouble d apprentissage» Révision : Politique/ Programmes Note n o 8 1 Nouvelle définition de «Trouble d apprentissage» 2 Résultats d apprentissages À la fin de l audioconférence les participants : Auront pris connaissance de

Plus en détail

PROJET EPS COLLEGE JEAN MOULIN CHATEAULIN

PROJET EPS COLLEGE JEAN MOULIN CHATEAULIN PROJET EPS COLLEGE JEAN MOULIN CHATEAULIN SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. DIAGNOSTIC DE NOS ELEVES EN 6 ème 3. CONDITIONS MATERIELLES ET HUMAINES 4. NOS ENJEUX DE FORMATION 5. PROGRAMMATION DES APSA (act.

Plus en détail

L éducation physique à l école maternelle. P. Lesellier / CPC EPS Sannois

L éducation physique à l école maternelle. P. Lesellier / CPC EPS Sannois L éducation physique à l école maternelle 1 QUELQUES NOTIONS SUR LE DEVELOPPEMENT DE L ENFANT 2 Quelques notions sur le développement d de l enfantl Principes de mise en œuvre pédagogiques p : prendre

Plus en détail

Les écoles du sport. Un éveil au sport pour les enfants de 6 à 12 ans

Les écoles du sport. Un éveil au sport pour les enfants de 6 à 12 ans Les écoles du sport Un éveil au sport pour les enfants de 6 à 12 ans Un projet du comité départemental UFOLEP L UFOLEP 54 développe, des écoles de sport dans tout le département, avec l aide de ses associations,

Plus en détail

ÉCOLE MADELEINE-BERGERON PROJET ÉDUCATIF

ÉCOLE MADELEINE-BERGERON PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE MADELEINE-BERGERON PROJET ÉDUCATIF 2014-2019 L école Madeleine-Bergeron est un établissement scolaire spécialisé, mais elle est avant tout un milieu de vie. Le renouvèlement du projet éducatif est

Plus en détail

Cadre d évaluation des apprentissages

Cadre d évaluation des apprentissages Cadre d évaluation des apprentissages Éthique et culture religieuse Enseignement primaire 1 er,2 e et 3 e cycle Ce document est accessible dans Internet à l adresse suivante : [http://www.mels.gouv.qc.ca/dgfj/de/].

Plus en détail

Conception d une activité d enseignement Je suis un paléontologue

Conception d une activité d enseignement Je suis un paléontologue 1 Conception d une activité d enseignement Je suis un paléontologue Date : 21 mars 2013 Domaine de développement au préscolaire : psychomoteur Cycle : préscolaire Durée prévue : 1 heure Type d activité

Plus en détail

De la «femme de service» des salles d asile. à «l agent territorial spécialisé des écoles maternelles» IEN Irigny Soucieu Mornant

De la «femme de service» des salles d asile. à «l agent territorial spécialisé des écoles maternelles» IEN Irigny Soucieu Mornant De la «femme de service» des salles d asile à «l agent territorial spécialisé des écoles maternelles» La réglementation Loi du 30 octobre 1886 : organisation de l enseignement primaire «Une femme de service

Plus en détail

Conception d une activité d enseignement Le mois de l alimentation Nos collations spéciales

Conception d une activité d enseignement Le mois de l alimentation Nos collations spéciales 1 Conception d une activité d enseignement Le mois de l alimentation Nos collations spéciales Date : 19, 20 et 21 mars 2013 Domaine de développement au préscolaire : langagier Cycle : préscolaire Durée

Plus en détail

LA MALADIE DE PARKINSON

LA MALADIE DE PARKINSON LA MALADE DE PARKNSON L expérience de l ETP de la maladie de Parkinson Clinique de Provence Bourbonne Aubagne Loïc BANCLHON, Directeur Expérience ETP malafdie de Parkinson 11.03.12 Qu est ce que la maladie

Plus en détail

DIAGNOSTIC PREALABLE A L ECRITURE DU PROJET D EPS

DIAGNOSTIC PREALABLE A L ECRITURE DU PROJET D EPS DIAGNOSTIC PREALABLE A L ECRITURE DU PROJET D EPS L objectif de ce document est de vous aider à faire une analyse des acquis de vos élèves aux regards des attendus du socle commun et des programmes d'eps

Plus en détail

Motricité et psychomotricité

Motricité et psychomotricité Motricité et psychomotricité I) Précision de notions: Tout d abord il appartient à cette analyse de préciser quelques termes pour en faire la différence: la psychomotricité et la motricité. La psychomotricité

Plus en détail

L activité physique chez les élèves de 2 à 6 ans. Ses effets et les différentes façons de l enseigner.

L activité physique chez les élèves de 2 à 6 ans. Ses effets et les différentes façons de l enseigner. L activité physique chez les élèves de 2 à 6 ans. Ses effets et les différentes façons de l enseigner. Jacques Méard Maître de conférences ESPE Célestin Freinet, U. Nice Sophia Antipolis Il s agit ici

Plus en détail

Les Troubles Spécifiques des Apprentissages. Stéphanie Mouriaux Ferreira Chargée de Mission TSA 67 15/11/2012

Les Troubles Spécifiques des Apprentissages. Stéphanie Mouriaux Ferreira Chargée de Mission TSA 67 15/11/2012 Les Troubles Spécifiques des Apprentissages Stéphanie Mouriaux Ferreira Chargée de Mission TSA 67 15/11/2012 SOURCES Les DYS. Une présentation Alain Pouhet, médecin de rééducation fonctionnelle Michèle

Plus en détail

Cadre du Soutien éducatif

Cadre du Soutien éducatif Cadre du Soutien éducatif Historique A partir de 2016, nous avons pris la décision de nous détacher complètement de la contrainte des devoirs avec l objectif d organiser des ateliers de soutien éducatifs

Plus en détail

LES ARTS DU CIRQUE. naît de l exploit ( prouesse, danger ) naît du jeu visuel, de la chorégraphie animaux oui non (ou peu )

LES ARTS DU CIRQUE. naît de l exploit ( prouesse, danger ) naît du jeu visuel, de la chorégraphie animaux oui non (ou peu ) LES ARTS DU CIRQUE Le cirque est un monde magique, féérique, irréel, imaginaire ou il y a engagement du corps à des fins de communication, de déclenchement, chez l autre, d émotions (vue, bruits, odeurs,

Plus en détail

Questionner le monde du vivant, de la matière et des objets

Questionner le monde du vivant, de la matière et des objets Elèves : Questionner le monde de manière plus précise Aller vers des idées de plus en plus élaborées, abstraites et complexes. Enseignants : Permettre aux élèves d acquérir des connaissances nécessaires

Plus en détail

SANTE PUBLIQUE ET EDUCATION POUR LA SANTE

SANTE PUBLIQUE ET EDUCATION POUR LA SANTE A. SANTE PUBLIQUE ET EDUCATION POUR LA SANTE 09/06/09 Mme Roustan Sté publique I. Définition de la santé II. Concepts et définitions A. Santé : une évolution dans les définitions 1. Une définition négative

Plus en détail

Grille d observation de l application du programme éducatif de la responsable de service de garde en milieu familial

Grille d observation de l application du programme éducatif de la responsable de service de garde en milieu familial Grille d observation de l application du programme éducatif de la responsable de service de garde en milieu familial Entérinée par les gestionnaires le 15 avril 2011 Nom de la RSG : Le programme éducatif

Plus en détail

Dans ce chapitre : Définition des termes 198

Dans ce chapitre : Définition des termes 198 Dans ce chapitre : Définition des termes 198 Composantes de la forme physique 200 La force musculaire 200 La puissance 200 L endurance musculaire 201 L endurance cardiorespiratoire 203 La flexibilité 205

Plus en détail

L éducation du corps à l école maternelle

L éducation du corps à l école maternelle L éducation du corps à l école maternelle Avec l aimable autorisation de reproduction de Mme Béatrice Foucteau Professeur EPS IUFM Poitou- Charentes Pourquoi? Quoi? Comment? POURQUOI? Pour le développement

Plus en détail

Journées franco-italiennes de psychomotricité. et de réhabilitation neuro-psychomotrice. «Les gestes qui soignent» Milan les 4, 5 et 6 avril 2014

Journées franco-italiennes de psychomotricité. et de réhabilitation neuro-psychomotrice. «Les gestes qui soignent» Milan les 4, 5 et 6 avril 2014 Journées franco-italiennes de psychomotricité et de réhabilitation neuro-psychomotrice «Les gestes qui soignent» Milan les 4, 5 et 6 avril 2014 Marie-Christine DESMARESCAUX-BULLE, Institut de Formation

Plus en détail

Le karaté adapté aux capacités de l enfant

Le karaté adapté aux capacités de l enfant Le karaté adapté aux capacités de l enfant Le karaté est une activité intéressante dans le développement cognitif, moteur et affectif des enfants 1 ere partie: Développement cognitif 2 eme partie: Développement

Plus en détail

Sommaire. Introduction. 1. Cardiotraining individuel. 2. Cardiotraining collectif. 3. Stretching

Sommaire. Introduction. 1. Cardiotraining individuel. 2. Cardiotraining collectif. 3. Stretching Introduction 1. Cardiotraining individuel 2. Cardiotraining collectif Sommaire 3. Stretching 1 Introduction 2 Introduction Notre mode de vie moderne est de plus en plus sédentaire. Les aménagements technologiques

Plus en détail

Apprentissage moteur 1

Apprentissage moteur 1 Apprentissage moteur 1 Plan du cours 1. Définitions de l apprentissage moteur 2. Caractéristiques de l apprentissage moteur 3. Les phénomènes nerveux responsables de l acte moteur 3.1.Les différents types

Plus en détail

Plan. Introduction. 1 Les nouveaux programmes a) à l école maternelle. b) à l école élémentaire. 2 Comment préparer une séance d E.P.

Plan. Introduction. 1 Les nouveaux programmes a) à l école maternelle. b) à l école élémentaire. 2 Comment préparer une séance d E.P. Le sport à l école Plan Introduction 1 Les nouveaux programmes 2008 a) à l école maternelle b) à l école élémentaire 2 Comment préparer une séance d E.P.S 3 Les compétences à acquérir du cycle 1 au cycle

Plus en détail

Méthodologie Clinique 1: Examen psychologique et tests. Licence 2

Méthodologie Clinique 1: Examen psychologique et tests. Licence 2 Méthodologie Clinique 1: Examen psychologique et tests Licence 2 CM 1 : 16 Septembre, 09:00-11:00 CM 2 : 30 Septembre, 09:00-11:00 CM 3 : 14 Octobre, 09:00-11:00 CM 4 : 4 Novembre, 09:00-11:00 CM 5 : 18

Plus en détail

Préscolaire- Maternelle

Préscolaire- Maternelle Services éducatifs Année scolaire 2014-2015 Ce qu est la maternelle Votre enfant entre à la maternelle cette année. Cette première étape du parcours scolaire qu on appelle l éducation préscolaire revêt

Plus en détail

Critères d embauche des animateurs spécialisés en loisir culturel

Critères d embauche des animateurs spécialisés en loisir culturel ARTS DRAMATIQUES ARTS DU CIRQUE L animateur spécialisé en arts dramatiques ou en arts du cirque doit posséder des compétences à la fois en ce qui a trait à l aspect artistique et à l aspect de l animation

Plus en détail

Programme d enseignement moral et civique pour l école élémentaire et le collège (cycles 2, 3 et 4)

Programme d enseignement moral et civique pour l école élémentaire et le collège (cycles 2, 3 et 4) PATRONAGE LAÏQUE JULES VALLES 2015_DC_016 Thématique : Démocratie 28/06/2015 Catégorie : Valeurs de la République Education Nationale Programme d enseignement moral et civique pour l école élémentaire

Plus en détail