Evaluer des actions de développement durable?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Evaluer des actions de développement durable?"

Transcription

1 Octobre 2013 Fiche action nº 38 - les bonnes pratiques Evaluer des actions de développement durable Pourquoi évaluer les actions de développement durable? Evaluer c est estimer, porter une appréciation à partir de critères précis en vue de prendre une décision. Dans le cadre du dispositif des établissements éco-responsables, l évaluation ne s inscrit pas dans une logique de classement. Elle se conçoit comme un outil qui pousse à l amélioration continue de la démarche et des actions engagées. C est aussi une aide à la gestion et à la conduite de projet, qui donne la possibilité d impliquer un grand nombre d acteurs de la communauté éducative mais aussi ses partenaires. En matière de développement durable l évaluation peut paraître difficile à mettre en place. On s intéresse en effet à des aptitudes, à un savoir-faire et à un savoir être difficile à évaluer avec des méthodes traditionnelles. Depuis le lancement de la démarche des établissements éco-responsables en 2009, de nombreuses actions ont été menées dans le but de promouvoir le développement durable et ses valeurs. Les jeunes, en particulier, ont été au cœur des projets, impliquant avec eux les autres membres de la communauté de leur établissement dans une démarche éducative et citoyenne. En toute logique, les acteurs se sont jusqu à présent concentrés sur l animation de la démarche. Pourtant, après plusieurs années d engagement, il est intéressant de mesurer le chemin parcouru par chacun afin de mieux constater les résultats obtenus, de les mettre en valeur et d envisager de nouvelles pistes de travail. Dans le même temps cette démarche d évaluation pose la question de la façon dont on peut faire évaluer toute action y compris en mobilisant les jeunes eux-mêmes sur ce sujet.

2 Plus précisément, évaluer permet de : faire un état des lieux des actions réalisées mesurer leur impact direct sur la vie quotidienne de l établissement vérifier leur pertinence et améliorer leur efficacité distinguer ce qu il est important de poursuivre réajuster les objectifs pérenniser la démarche éco-responsable en l installant dans la durée Qui évalue? le comité de pilotage les élèves les enseignants les intervenants extérieurs (parents, élèves, association, municipalité ) La concertation est la clé de l évaluation. Pour que celle-ci soit utile et efficace, il est donc indispensable d y associer toutes les parties prenantes de la démarche éco-responsable, mais également des acteurs extérieurs, qui pourront apporter un autre regard, critique et neutre, sur la démarche. Comment évaluer les actions de développement durable? Il est possible de constater les évolutions qu engendrent les actions de développement durable en utilisant une méthode d auto-évaluation qui implique de : 1) Fixer des objectifs aux projets de développement durable Les projets proposés lors des comités de pilotage de l établissement doivent cibler les objectifs à atteindre de la façon la plus précise possible. De cette manière, le comité de pilotage peut les choisir en fonction de leur intérêt pour la communauté et de leur correspondance avec le projet global d établissement en matière de développement durable. 2) Définir des indicateurs spécifiques à chaque action Afin d évaluer la pertinence de chaque action, un indicateur peut être choisi en fonction des objectifs de l action. Par exemple, si l objectif d une action est de parvenir à une gestion douce des espaces verts de l établissement, l indicateur retenu peut être la quantité de désherbants utilisés. Si la quantité a baissé, c est que l action a été efficace. Dans le cas d actions éducatives telle que la réalisation d affiches ou de panneaux de sensibilisation, il est plus difficile de les évaluer. Elles opèrent des changements difficiles à observer sur le comportement quotidien des jeunes ou leur façon de penser. Toutefois, il est possible d estimer

3 le nombre de personnes s étant intéressées à l exposition et de les interroger sur ce qu ils viennent de voir en cherchant à savoir ce qu ils ont retenu. Ci-dessous, l enquête de Clément, élève du CFA AFORBAT Vendée, menée dans le but d étudier l intérêt de ses camarades pour le développement durable : 3) Effectuer un suivi et un bilan des actions A la suite de chaque action, un bilan doit être réalisé pour déterminer si celle-ci a atteint les objectifs qui lui étaient assignés. Les résultats de ce bilan sont à comparer avec les objectifs fixés au départ afin d évaluer si le projet a été mené à bien et s il a eu un impact sur le «mieux vivre ensemble» dans l établissement. Plus globalement, réaliser un bilan permet de déterminer si une action doit être reconduite ou non. Quelques exemples de bilan: NN Au lycée Nicolas Appert Objectif : Economiser l eau Actions : Mise en place de robinets Presto dans les internats Installation d éco plaquettes dans les chasses d eau Arrosage naturel des espaces verts Indicateur : Consommation d eau de l établissement Bilan : Depuis 2003 le lycée Nicolas Appert a économisé m 3 d eau. htm

4 Exemple du lycée Jean-Baptiste Eriau à Ancenis : évaluation des habitudes alimentaires des élèves Au lycée agricole Jules Rieffel (à compléter avec info sur la participation des jeunes à cette évaluation) Objectif : Aller vers plus de qualité en restauration collective Actions : Utilisation de gobelets «bio» pour l accueil des groupes Utilisation de produits de nettoyage «bio» et investissement dans des centrales à vapeur Veille de l ensemble de l équipe de restauration pour la réalisation concrète des projets Travail avec les apprenants sur l empreinte écologique de la restauration collective Indicateurs : - Pourcentage de nourriture bio ou issue de circuit court Budget alimentaire Bilan : - 18% des matières premières sont d origines biologique et locale - Budget alimentaire en baisse de 13% Par ailleurs, certains outils peuvent avoir une double vocation, sensibiliser et évaluer. C est le cas du gachimetre et du gachipain. Ils permettent la sensibilisation des élèves et du personnel qui se restaure à la cantine de l établissement en leur donnant à voir le nombre de kilogrammes de nourriture jetés à la poubelle chaque jour. Le gachimètre et le gachipain du lycée Ambroise Paré à Laval. L affichage quotidien des quantités de nourritures jetées permet d impliquer toutes les personnes dans le challenge de la réduction du gaspillage et du volume des déchets.

5 4) Faire connaître le résultat des évaluations Les actions visent globalement à améliorer les conditions de vie de chacun des membres de la communauté de l établissement. Dans un souci de transparence et de responsabilité, les résultats des évaluations sont à diffuser le plus largement possible. De plus, il est bon de communiquer sur l état d avancement de la démarche éco-responsable afin que tous les usagers se sentent impliqués. Il existe aussi des outils préconçus d auto-évaluation adaptés au cadre scolaire : L association Evaléco a développé une méthode d évaluation des pratiques du développement durable dans le cadre d une démarche Agenda 21 scolaire. Ses membres ont cherché à imaginer tout ce qu une structure peut faire en termes de développement durable. L outil permet de réaliser une auto-évaluation des pratiques d un établissement. Il propose une grille prenant en compte huit thèmes issus des problématiques du Grenelle de l environnement et de l Agenda 21 (environnement, solidarité, gouvernance, participation des membres de la communauté, pratiques favorables à la santé, etc.). Ces derniers sont ensuite analysés selon quatre axes, la sensibilisation, les bilans des pratiques, les actions menées et les autres idées, qui permettent d aboutir à un bilan chiffré et commenté des pratiques. C est en quelque sorte un diagnostic des gestes quotidiens. L outil propose également un système de notation basé sur la progression des pratiques, à travers la mesure du nombre d items abordés, la mesure du nombre d acteurs impliqués et la mesure de la concertation entre les différents acteurs. Cette notation incite à ne pas se concentrer sur une multiplication des actions sans gouvernance puisque le maximum de points correspond à des actions menées en totale coordination par tous les services ou types d acteurs. Cette auto-évaluation a vocation à être réitérée les années suivantes pour mesurer les progrès réalisés et les communiquer à l ensemble des acteurs et des partenaires de l établissement. Cette auto-évaluation a pour objectif de mettre en valeur ce qui se fait déjà pour inciter à progresser petit à petit.

6 POUR EN SAVOIR PLUS : Ville d Echirolles : Agenda 21-L évaluation en action : php?&alias=evaluer-les-actions Union régionale des CPIE de Rhône-Alpes : grille d évaluation des projets de développement local au regard du développement durable : dd.pdf Société française de l évaluation, «Charte de l évaluation des politiques publiques de la SFE» Mise en page Le Square D Agenda 21 : Fiche repère scolaire agenda 21, l évaluation des démarches de développement durable dans les établissements scolaires scolaire-evaluation-2.pdf Tutiaux-Guillon Nicole, Considere Sylvie (2010), L éducation au développement durable entre injonctions ministérielles et obstacles didactiques, Revue suisse des sciences de l éducation vol.32, n 2, Enjeux didactiques et citoyens de l éducation en vue du développement durable, p pdf Région des Pays de la Loire octobre 2013 Imprimé sur papier recyclé

PETIT GUIDE ECO-RESPONSABLE 2013 / 2014

PETIT GUIDE ECO-RESPONSABLE 2013 / 2014 UNE DEMARCHE INTITIEE PAR LA REGION RHÔNE-ALPES, LES ACADEMIES DE LYON ET DE GRENOBLE ET LA DRAF. PETIT GUIDE ECO-RESPONSABLE 2013 / 2014 Stéphanie Parent-Zampin Septembre 2013 SOMMAIRE EDITO I QU EST-CE

Plus en détail

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE, C EST NOS OIGNONS

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE, C EST NOS OIGNONS LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE, C EST NOS OIGNONS Fiche thématique n 5 : La sensibilisation et la communication Durée recommandée : le temps d une action ou sur le long terme Difficulté : Matériel : -1 volonté

Plus en détail

21% Les chiffres clés. Qu est- ce que le gaspillage alimentaire? Réduction du gaspillage alimentaire

21% Les chiffres clés. Qu est- ce que le gaspillage alimentaire? Réduction du gaspillage alimentaire Réduction du gaspillage alimentaire Qu est- ce que le gaspillage alimentaire? L organisation des Nations Unies pour l Alimentation et l Agriculture (FAO) définit le gaspillage alimentaire comme étant «toute

Plus en détail

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Le 25 novembre 2013

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Le 25 novembre 2013 Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire Le 25 novembre 2013 Une définition commune du gaspillage alimentaire dans le cadre du pacte national de lutte contre le gaspillage Gaspillage

Plus en détail

Comment réduire les consommations électriques d un lycée?

Comment réduire les consommations électriques d un lycée? Octobre 2013 Fiche action nº 34 - les bonnes pratiques Comment réduire les consommations électriques d un lycée? L exemple du lycée Nicolas Appert Le Lycée Nicolas Appert, à Orvault, est un établissement

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA CONSULTATION NATIONALE

RÉSULTATS DE LA CONSULTATION NATIONALE Programme pédagogique Léo Folio Le recyclage des papiers, au cœur de l éducation à l écocitoyenneté RÉSULTATS DE LA CONSULTATION NATIONALE 2016 20 000 inscrits au programme pédagogique Léo Folio 1 million

Plus en détail

REDUCTION DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE ET COMPOSTAGE EN ETABLISSEMENT

REDUCTION DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE ET COMPOSTAGE EN ETABLISSEMENT REDUCTION DU GASPILLAGE ALIMENTAIRE ET COMPOSTAGE EN ETABLISSEMENT Protocole d accompagnement En partenariat avec 1 En 2015, le SMICTOM Ille et Rance et le SMICTOM des Forêts ont été lauréats de l appel

Plus en détail

1. Des projets E.D.D. aux démarches globales de D.D. 2. Accompagner la mise en marche des E3D

1. Des projets E.D.D. aux démarches globales de D.D. 2. Accompagner la mise en marche des E3D DEMARCHE E3D ET LABELLISATION 1. Des projets E.D.D. aux démarches globales de D.D. 2. Accompagner la mise en marche des E3D 2 LES 2 JAMBES DE L E.D.D. : ENSEIGNEMENT ET PROJETS 1- L E.D.D. repose sur les

Plus en détail

EMBALLAGE ET RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES COMMENT DÉMONTRER VOTRE ENGAGEMENT?

EMBALLAGE ET RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES COMMENT DÉMONTRER VOTRE ENGAGEMENT? EMBALLAGE ET RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE DES ENTREPRISES COMMENT DÉMONTRER VOTRE ENGAGEMENT? Exemple de l'entreprise VINOTIS* *VINOTIS est une entreprise factice UNE DÉMARCHE DE PROGRÈS POUR RÈGLE 1 / LA

Plus en détail

Forfait projection débat : droits de diffusion + animation de débat euros

Forfait projection débat : droits de diffusion + animation de débat euros Contenus : présentation des enjeux environnementaux et économiques liés aux déchets, présentation de la démarche «zéro déchet, zéro gaspillage», retours d expérience concrets français et européens, exemples

Plus en détail

évènements en Picardie des idées pour avancer

évènements en Picardie des idées pour avancer ÉC évènements en Picardie des idées pour avancer Vous organisez ou collaborez à la mise en place d un festival, d une fête locale ou encore d une rencontre sportive? Photo : Gévuça / Région Picardie Photo

Plus en détail

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire

Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire Le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire Elaboration d'une définition commune et partagée du gaspillage alimentaire dans le cadre du pacte Gaspillage alimentaire = toute nourriture destinée

Plus en détail

La Région fait de cette action un des axes de mise en œuvre de son Agenda 21, avec la volonté :

La Région fait de cette action un des axes de mise en œuvre de son Agenda 21, avec la volonté : PREAMBULE En 2008, la Région Basse-Normandie adoptait son Agenda 21 régional qui place l écocitoyenneté, l équité sociale et l éducation au développement durable comme des axes forts de son action. Les

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE L ensemble des contraintes de travail des parents nécessite la prise en charge des enfants pendant les périodes plus larges que l accueil scolaire

Plus en détail

Gouvernance et développement durable : mode d emploi

Gouvernance et développement durable : mode d emploi Les guides gouvernance du Club DDEP Gouvernance et développement durable : mode d emploi Gouvernance et indicateurs GOUVERNANCE ET Dialogue Gouvernance et valeurs développement durable des établissements

Plus en détail

CRITERE N : 1b INTITULE : Engagement dans le DD

CRITERE N : 1b INTITULE : Engagement dans le DD CRITERE N : 1b INTITULE : Engagement dans le DD 1 Note introductive (chapô) Le développement durable a été défini dans le rapport élaboré par la commission Bruntland, comme «la capacité des générations

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE LE CHU DE BREST ACTEUR DE LA 7 ème SEMAINE DU DEVELOPPEMENT DURABLE Engagé depuis 2007 dans une démarche de développement durable, le CHU de Brest sensibilise, autour d'un comité de

Plus en détail

L EVALUATION DES ACTIONS ET DES PROJETS Définitions, méthode et démarche

L EVALUATION DES ACTIONS ET DES PROJETS Définitions, méthode et démarche Familles rurales - Fédération nationale Mercredi 17 octobre 2007 L EVALUATION DES ACTIONS ET DES PROJETS Définitions, méthode et démarche Christelle INSERGUEIX Chargée de mission développement économique

Plus en détail

Axe 1 : Développer l'exemplarité du Conseil Général

Axe 1 : Développer l'exemplarité du Conseil Général N de la mesure : 1.6.2 Axe 1 : Développer l'exemplarité du Conseil Général Action 1.6 : Diffuser la culture du développement durable dans la collectivité Pilote : Direction générale adjointe aménagement

Plus en détail

Favoriser l accessibilité à l alimentation bio et locale & Accompagner la transition agricole des territoires GAB44

Favoriser l accessibilité à l alimentation bio et locale & Accompagner la transition agricole des territoires GAB44 Favoriser l accessibilité à l alimentation bio et locale & Accompagner la transition agricole des territoires GAB44 Date d envoi le 30/03/2017 À QUELLE QUESTION DU GRAND DÉBAT SE RAPPORTE VOTRE CAHIER

Plus en détail

Evaluation et pérennisation

Evaluation et pérennisation ETAPE 8 Evaluation et pérennisation Conduite pour l enseignant > Objectifs Evoquer des pistes de continuation et de pérennisation du projet ; Faire l évaluation globale du projet. > Durée estimée Avec

Plus en détail

Moins de déchets = Plus de valeur ajoutée! Janvier 2012

Moins de déchets = Plus de valeur ajoutée! Janvier 2012 1 Moins de déchets = Plus de valeur ajoutée! Janvier 2012 POURQUOI UNE SEMAINE EUROPEENNE DE REDUCTION DES DECHETS? 2 POURQUOI UNE SEMAINE EUROPEENNE DE REDUCTION DES DECHETS? Le constat En France, comme

Plus en détail

Les Ressources pédagogiques

Les Ressources pédagogiques Octobre 2012 Fiche action nº 23 - les bonnes pratiques Les Ressources pédagogiques La prise en compte des enjeux du développement durable au quotidien implique la construction de nouveaux repères. La mise

Plus en détail

Réaliser un diagnostic des déchets de la collectivité

Réaliser un diagnostic des déchets de la collectivité Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R1 Réaliser un diagnostic des déchets de la collectivité DESCRIPTION DE L ACTION À l image du diagnostic de territoire que toute collectivité

Plus en détail

La notation extra-financière: Quelle approche et quel intérêt concret pour les collectivités territoriales? Vigeo - 9 avril 2013

La notation extra-financière: Quelle approche et quel intérêt concret pour les collectivités territoriales? Vigeo - 9 avril 2013 La notation extra-financière: Quelle approche et quel intérêt concret pour les collectivités territoriales? - 9 avril 2013 Sommaire 2. 1 Qui est? 2 Le défi du financement des collectivités : nouvelles

Plus en détail

SENSIBILISATION À LA GESTION ET À LA RÉDUCTION DES DÉCHETS GUIDE DES ACTIVITES ECOLES 2014

SENSIBILISATION À LA GESTION ET À LA RÉDUCTION DES DÉCHETS GUIDE DES ACTIVITES ECOLES 2014 SENSIBILISATION À LA GESTION ET À LA RÉDUCTION DES DÉCHETS GUIDE DES ACTIVITES ECOLES 2014 Ce guide à pour but de présenter les ateliers proposés au cours de l année 2014-2015 aux établissements scolaires

Plus en détail

PARTIR D UNE IDÉE. Permet, à partir d un constat personnel, d identifier et de préciser des besoins, en vue de les partager avec des partenaires

PARTIR D UNE IDÉE. Permet, à partir d un constat personnel, d identifier et de préciser des besoins, en vue de les partager avec des partenaires DÉMARCHE PROJET LA DÉMARCHE PROJET C est : une méthodologie qui permet de passer d une idée à sa mise en action plusieurs étapes : Partir d une idée Se documenter Trouver des partenaires Définir la gestion

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ANGERS LOIRE METROPOLE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE

DOSSIER DE PRESSE ANGERS LOIRE METROPOLE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE DOSSIER DE PRESSE ANGERS LOIRE METROPOLE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE Yaourts, viande, plats préparés En un an, chaque Français jette en moyenne 7 kg de produits encore emballés, non entamés! Autre chiffre

Plus en détail

Collectif Pétale 07. Projet d orientation Préambule Qui est le Collectif Pétale 07? Pourquoi un projet triennal d action?

Collectif Pétale 07. Projet d orientation Préambule Qui est le Collectif Pétale 07? Pourquoi un projet triennal d action? Collectif Pétale 07 Projet d orientation 2014-2016 Préambule Qui est le Collectif Pétale 07? Pourquoi un projet triennal d action? Les axes du projet à 3 ans Axe 1 : Consolider le collectif Axe 2 : Poursuivre

Plus en détail

L éducation au développement durable et la gouvernance des territoires éducatifs

L éducation au développement durable et la gouvernance des territoires éducatifs L éducation au développement durable et la gouvernance des territoires éducatifs Maryvonne DUSSAUX Maître de conférences. UPEC Laboratoire STEF-ENS Cachan Le 19/10/2012 Introduction Placer l EDD dans une

Plus en détail

AMBITION NÉGAWATT FORMATIONS AUX ÉCONOMIES D ÉNERGIE POUR LES COLLABORATEURS

AMBITION NÉGAWATT FORMATIONS AUX ÉCONOMIES D ÉNERGIE POUR LES COLLABORATEURS AMBITION NÉGAWATT FORMATIONS AUX ÉCONOMIES D ÉNERGIE POUR LES COLLABORATEURS Economies d énergie, vos collaborateurs sont vos premiers ambassadeurs! La sensibilisation de vos collaborateurs aux économies

Plus en détail

Programme d actions - avenant décembre 2015 FISAC SOL 2016 ET 2017 PROGRAMME D ACTIONS - AVENANT 2015

Programme d actions - avenant décembre 2015 FISAC SOL 2016 ET 2017 PROGRAMME D ACTIONS - AVENANT 2015 FISAC SOL 2016 ET 2017 PROGRAMME D ACTIONS - AVENANT 2015 SOMMAIRE PROGRAMME D ACTIONS 2016 ET 2017 - AVENANT 2015 AXE 1 : Développement des Outils territoriaux... 4 1 / Accompagnement des entreprises:

Plus en détail

Modèle et contenu du rapport annuel 4 ème partie : Projet de service Explications et aide à la rédaction

Modèle et contenu du rapport annuel 4 ème partie : Projet de service Explications et aide à la rédaction Modèle et contenu du rapport annuel 4 ème partie : Projet de service Explications et aide à la rédaction Version du 10 octobre 2013 Pertinent Pérenne Dynamique La construction, la gestion et l évaluation

Plus en détail

JOURNEE DE FORMATION

JOURNEE DE FORMATION JOURNEE DE FORMATION LABEL «ECO CENTRE DE LOISIRS» DU GERS RESEAU ERE 32 Mardi 19 mars 2010 à Auch Le réseau ERE 32 Historique Présentation des acteurs L éducation au développement durable, pourquoi? L

Plus en détail

MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR STOP LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE STOP STOP STO STOP AUX IDEES RECUES,!

MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR STOP LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE STOP STOP STO STOP AUX IDEES RECUES,! TOP TOP MANGER BIO&LOCAL, LABELS ET TERROIR LES CIRCUITS COURTS DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE AUX IDEES RECUES,!, STO IDÉE REÇUE N 1 Si je mets du bio et du local dans ma cantine JE VAIS EXPLOSER MON

Plus en détail

PROGRAMME 2016/2017 D ÉDUCATION À L ENVIRONNEMENT VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE. Animations ÉNERGIE. Cycle 3 - Cm1 & Cm2

PROGRAMME 2016/2017 D ÉDUCATION À L ENVIRONNEMENT VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE. Animations ÉNERGIE. Cycle 3 - Cm1 & Cm2 PROGRAMME D ÉDUCATION À L ENVIRONNEMENT VERS UN DÉVELOPPEMENT DURABLE 2016/2017 Animations ÉNERGIE Cycle 3 - Cm1 & Cm2 Sommaire ÉNERGIE Animation 1 «Les énergies dans l établissement» Animation 2 Jeu de

Plus en détail

GUIDE MON PROJET SPORTIF UNE MÉTHODE ÉCO RESPONSABLE COMMENT ÉLABORER MON PROJET ASSOCIATIF ET VALORISER LE FONCTIONNEMENT DE MA STRUCTURE LIVRET

GUIDE MON PROJET SPORTIF UNE MÉTHODE ÉCO RESPONSABLE COMMENT ÉLABORER MON PROJET ASSOCIATIF ET VALORISER LE FONCTIONNEMENT DE MA STRUCTURE LIVRET GUIDE MON PROJET SPORTIF UNE MÉTHODE ÉCO RESPONSABLE LIVRET COMMENT ÉLABORER MON PROJET ASSOCIATIF ET VALORISER LE FONCTIONNEMENT DE MA STRUCTURE L objectif de ce chapitre est de vous inciter à intégrer

Plus en détail

agenda 21 interne commune de Mundolsheim Plan d actions

agenda 21 interne commune de Mundolsheim Plan d actions agenda 21 interne commune de Mundolsheim Plan d actions 2013-2014 le développement durable, qu est-ce que c est? environnement social développement durable «Le développement durable est un développement

Plus en détail

DIAGNOSTICS ET PROPOSITIONS CE2 : DÉCHETS ET TRANSPORTS

DIAGNOSTICS ET PROPOSITIONS CE2 : DÉCHETS ET TRANSPORTS MON ÉCOLE 21 DIAGNOSTICS ET PROPOSITIONS CE2 : DÉCHETS ET TRANSPORTS PRÉNOM :. NOM :. CLASSE/ENSEIGNANT :.... ÉCOLE :. MON ÉCOLE 21 2011-2012 Diagnostics et propositions CE2 PAGE 1 Document imprimé sur

Plus en détail

Médiathèque de l ADEME

Médiathèque de l ADEME ADEME ADEME - Agence De l Environnement et de la Maîtrise de l Energie à qui s adresse l ADEME? les citoyens : adopter des gestes éco-citoyens au quotidien les collectivités : préserver le patrimoine environnemental

Plus en détail

Le renforcement du Mouvement parental africain par la pratique d une d. véritable v dynamique partenariale en vue de la réalisation d une

Le renforcement du Mouvement parental africain par la pratique d une d. véritable v dynamique partenariale en vue de la réalisation d une Le renforcement du Mouvement parental africain par la pratique d une d véritable v dynamique partenariale en vue de la réalisation r d une Éducation de qualité pour tous à l horizon 2015 Contribution de

Plus en détail

GASPILLAGE alimentaire

GASPILLAGE alimentaire GASPILLAGE alimentaire COMMENT RÉDUIRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE DANS LA RESTAURATION SCOLAIRE? GUIDE PRATIQUE au collège Pôle attractivité environnement SOMMAIRE Réduire le gaspillage alimentaire au collège,

Plus en détail

EDITO. Afin de promouvoir ces principes, PLASTIBELL a orienté sa stratégie selon trois axes :

EDITO. Afin de promouvoir ces principes, PLASTIBELL a orienté sa stratégie selon trois axes : 2016 EDITO PLASTIBELL a signé le Global Compact en janvier 2016. Par cette signature, nous marquons notre premier engagement dans une démarche de RSE, qui est primordiale pour assurer une croissance pérenne

Plus en détail

Comité 21 McDonald s et la concertation

Comité 21 McDonald s et la concertation Comité 21 McDonald s et la concertation Mars 2012 Quelques mots sur Synergence Trois grandes caractéristiques fondent notre spécificité Participer à la conception des mutations écologiques de l économie

Plus en détail

Le Programme Boréal, Programme Local. Ce groupement leur permettent d agir

Le Programme Boréal, Programme Local. Ce groupement leur permettent d agir LE PROGRAMME BORÉAL 11 intercommunalités 212 communes 574 848 habitants Le Programme Boréal, Programme Local de Prévention des Déchets du Hainaut Ostrevent Cambrésis, est né du Grenelle de l environnement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. Jeudi 16 octobre 2014 à 11h45 Collège Jean Moulin Coulounieix Chamiers

DOSSIER DE PRESSE. Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. Jeudi 16 octobre 2014 à 11h45 Collège Jean Moulin Coulounieix Chamiers Direction de la Communication Marina DUPUY DOSSIER DE PRESSE Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire NTÉ Jeudi 16 octobre 2014 à 11h45 Collège Jean Moulin Coulounieix Chamiers En décembre

Plus en détail

Des déchets et de l'or dans ma poubelle

Des déchets et de l'or dans ma poubelle Des déchets et de l'or dans ma poubelle Module de 5 séances Cycle 3 Animateur OLAP Séances n 2-3-4 d'une ½ journée Enseignant Séances n 1 et 5 Démarche: Depuis le 1er janvier 2014, la Communauté de Communes

Plus en détail

Démarches de développement durable à l école

Démarches de développement durable à l école Démarches de développement durable à l école Enjeux et méthodes S engager pour agir maintenant et agir ensemble L établissement scolaire a-t-il un impact environnemental? Energie Energie nécessaire pour

Plus en détail

SEMAINE DU DEVELOPPEMENT DURABLE Semaine du Développement Durable. Rapide bilan SDD 2012 Suggestions SDD 2013

SEMAINE DU DEVELOPPEMENT DURABLE Semaine du Développement Durable. Rapide bilan SDD 2012 Suggestions SDD 2013 Semaine du Développement Durable Rapide bilan SDD 2012 Suggestions SDD 2013 Rappel préalable Semaine du Développement Durable? Septembre 2002 : sommet de Johannesburg Novembre 2002 : Séminaire intergouvernemental

Plus en détail

Agenda 21 Commune de Vendargues

Agenda 21 Commune de Vendargues Agenda 21 Commune de Vendargues Forum-Atelier 21 : Construction du plan d actions Mardi 18 octobre Ateliers construction plan d actions concertation citoyenne octobre 2011 1 LA DÉMARCHE AGENDA 21 DE VENDARGUES

Plus en détail

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE Bulletin Officiel de l Education Nationale (BOEN) n 43 - p. 3126 du 24/11/1994 REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE Extrait de la

Plus en détail

Appel à projet /2014

Appel à projet /2014 Appel à projet - 2013/2014 Collège durable 34 Une nouvelle méthodologie adaptée à l'établissement Mise en place d un Agenda 21 de l établissement Collège François Mitterrand à Clapiers Collège Jean Jaurès

Plus en détail

Elaboration de l Agenda 21

Elaboration de l Agenda 21 Elaboration de l Agenda 21 Commune de Morne-à-l Eau Comité pilotage n 1 Vendredi 24 mai 2013 Introduction Monsieur Jean-Claude LOMBION Maire de Morne-à-l Eau Sommaire 1 2 3 4 Rappel de la démarche Agenda

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DEVELOPPEMENT DURABLE & DE L AGENDA 21

ASSOCIATION POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DEVELOPPEMENT DURABLE & DE L AGENDA 21 ASSOCIATION POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DEVELOPPEMENT DURABLE & DE L AGENDA 21 LES ETATS GENERAUX DU DEVELOPPEMENT DURABLE Dans le cadre du lancement d un Répertoire professionnel du développement durable

Plus en détail

Dossier de presse UNAT Bretagne - UNAT Pays de la Loire

Dossier de presse UNAT Bretagne - UNAT Pays de la Loire Dossier de presse UNAT Bretagne - UNAT Pays de la Loire Septembre 2011 COMMUNIQUÉ DE PRESSE UNAT BRETAGNE - UNAT PAYS DE LA LOIRE Communiqué de presse Le tourisme associatif sur la route de l Ecolabel

Plus en détail

FICHE 9 : ÉVALUER LA PARTICIPATION

FICHE 9 : ÉVALUER LA PARTICIPATION Évaluer la démarche de participation FICHE 9 : ÉVALUER LA PARTICIPATION POURQUOI ÉVALUER? L évaluation peut viser deux types d objectifs : Analyser le fonctionnement du dispositif de participation pour

Plus en détail

LYCEE ALBERT SCHWEITZER Lycée de coresponsabilité

LYCEE ALBERT SCHWEITZER Lycée de coresponsabilité LYCEE ALBERT SCHWEITZER Lycée de coresponsabilité Un lycée avec un fort potentiel de cohésion Un lycée avec un bâti qui n encourage pas la cohésion Le changement Le contexte Des partenaires qui

Plus en détail

institutionnelle de développement durable

institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Texte adopté par le Conseil d administration à sa séance du 26 novembre 2008 (CA-2008-xx) Préparation : Vice-rectorat exécutif et au développement Révision

Plus en détail

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION / Classification action : DOMAINE(S) D ACTION / Constats : APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION La loi dite «Grenelle 2» impose depuis 2012 aux détenteurs de quantités importantes de biodéchets (déchets

Plus en détail

DEFINITION. Un volet sportif (formation, performance, pratique sans but compétitif ) Un volet éducatif (valeurs, accompagnement scolaire )

DEFINITION. Un volet sportif (formation, performance, pratique sans but compétitif ) Un volet éducatif (valeurs, accompagnement scolaire ) PROJET ASSOCIATIF DEFINITION Le projet associatif définit le cadre du plan stratégique à mettre en place (ou plan de développement). Il correspond à l expression d ambitions sur plusieurs années (saisons,

Plus en détail

Exemple de projet de Réduction des déchets

Exemple de projet de Réduction des déchets Exemple de projet de Réduction des déchets Moins gaspiller et composter dans les collèges de l Essonne Partenariat CG 91 / collèges pilotes 1 Politique départementale de l Essonne de réduction des déchets

Plus en détail

Amiens Métropole a missionné En Savoir Plus

Amiens Métropole a missionné En Savoir Plus Vous souhaitez une intervention sur l environnement et le développement durable? Une large gamme d animations est proposée par Amiens Métropole dans son livret «Animations et programmes pédagogiques environnement

Plus en détail

La démarche éco-responsable du Parc national de la Vanoise. Journée PROMESSE du

La démarche éco-responsable du Parc national de la Vanoise. Journée PROMESSE du La démarche éco-responsable du Parc national de la Vanoise Journée PROMESSE du 11-12-2007 Présentation du Parc Création en 1963 Territoire: Cœur (528 km2) : zone de protection forte Aire d adhésion (1476

Plus en détail

Organiser une Faites de la Récup

Organiser une Faites de la Récup Organiser une Faites de la Récup Organisme rédacteur de la fiche d intervention Charente nature, impasse Lautrette 16000 Angoulême www.charente-nature.org Contact : Sylvie Caillaud, 05 45 91 89 70, sylvie.caillaud@gmail.com

Plus en détail

CHALLENGE STOP AUX DECHETS Pour la réduction de nos déchets...

CHALLENGE STOP AUX DECHETS Pour la réduction de nos déchets... DOSSIER D ACCOMPAGNEMENT 1/5 Dans le cadre du programme pédagogique sur les déchets, la CACL et l association SEPANGUY, lancent un challenge aux élèves et enseignants des établissements scolaires du territoire

Plus en détail

Politique institutionnelle de développement durable

Politique institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Texte adopté par le Conseil d administration à sa séance du 26 novembre 2008 (CA-2008-188) Préparation : Vice-rectorat exécutif et au développement Révision

Plus en détail

Projet Culture Urbaine / St Jean de Marsacq

Projet Culture Urbaine / St Jean de Marsacq Projet Culture Urbaine / St Jean de Marsacq Sommaire : 1. Contexte 2. Objectifs 3. Déroulement 4. Valeurs 5. Le public 6. Les activités retenues 7. Moyens humains 8. Moyens matériel 9. Echéancier 10. Budget

Plus en détail

Moi, étudiant.e, j aimerais une alimentation durable dans mon campus

Moi, étudiant.e, j aimerais une alimentation durable dans mon campus RAPPORTAL I ME NT A TI ON Moi, étudiant.e, j aimerais une alimentation durable dans mon campus Le 9 juillet 2015, A la suite de la Consultation nationale étudiante 2014 et après la publication du rapport

Plus en détail

ANNEXE 2011-CA R5848 A

ANNEXE 2011-CA R5848 A ANNEXE 2011-CA551-18-R5848 A UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES Politique de développement durable Politique adoptée par le conseil d administration à sa réunion du 7 février 2011 Table des matières

Plus en détail

Apprentis et lycéens. au cinéma. CHARTE D ENGAGEMENT Règles, droits, devoirs engagements et développements

Apprentis et lycéens. au cinéma. CHARTE D ENGAGEMENT Règles, droits, devoirs engagements et développements Apprentis et lycéens au cinéma CHARTE D ENGAGEMENT 2016-2017 Règles, droits, devoirs engagements et développements Préambule Pour la salle de cinéma, comme pour l établissement scolaire, la participation

Plus en détail

CONCLUSION 1. UNE VOLONTE D AGIR

CONCLUSION 1. UNE VOLONTE D AGIR 1. UNE VOLONTE D AGIR Ce diagnostic de la Ville de Saint Jean de la Ruelle au regard du développement durable ne se veut nullement un audit exhaustif; encore moins un jugement, pointant du doigt d éventuelles

Plus en détail

Prix FutuRIS 2010 Autonomie des universités

Prix FutuRIS 2010 Autonomie des universités Prix FutuRIS 2010 Autonomie des universités «Le budget, outil de diffusion d un nouveau modèle de pilotage des universités?» Marie BOITIER et Anne RIVIERE Professeurs de contrôle de gestion - Groupe ESC

Plus en détail

Guide méthodologique pour réaliser son Agenda 21 scolaire

Guide méthodologique pour réaliser son Agenda 21 scolaire Guide méthodologique pour réaliser son Agenda 21 scolaire Note synthétique pour mener à bien une globale de développement durable à l échelle de l établissement! La Communauté d agglomération du Pays

Plus en détail

Rapport d activité Annexe 3 AVIS FORMULÉS PAR LE CONSEIL CITOYEN DE PONT SAINT ESPRIT SUR LE PROJET DE RAPPORT D ACTIVITÉS DU CONTRAT DE VILLE 2016.

Rapport d activité Annexe 3 AVIS FORMULÉS PAR LE CONSEIL CITOYEN DE PONT SAINT ESPRIT SUR LE PROJET DE RAPPORT D ACTIVITÉS DU CONTRAT DE VILLE 2016. Rapport d activité Annexe 3 AVIS FORMULÉS PAR LE CONSEIL CITOYEN DE PONT SAINT ESPRIT SUR LE PROJET DE RAPPORT D ACTIVITÉS DU CONTRAT DE VILLE 2016. Le projet de rapport d activité a fait l objet d une

Plus en détail

«La Caravane de la Mobilité»

«La Caravane de la Mobilité» INFORMER DECOUVRIR «La Caravane de la Mobilité» Un outil pour améliorer la compréhension interculturelle, la citoyenneté européenne, et la solidarité internationale Constat à l origine du projet Plusieurs

Plus en détail

PLAISIR à la CANTINE En Languedoc-Roussillon

PLAISIR à la CANTINE En Languedoc-Roussillon 29 janvier 2015 Quel accompagnement pédagogique pour une restauration collective, durable, responsable et de qualité? PLAISIR à la CANTINE En Languedoc-Roussillon Catherine Le Chevallier Piat Cap.nutricio

Plus en détail

Catalogue des formations

Catalogue des formations SIREDOM Catalogue des formations collectivités exemplaires 2014 Préambule Face à l augmentation des déchets, la prévention est une priorité affichée au niveau national et un axe incontournable dans toute

Plus en détail

PROJET D ECOLE FAVORISER LA PRISE DE CONSCIENCE ENVIRONNEMENTALE

PROJET D ECOLE FAVORISER LA PRISE DE CONSCIENCE ENVIRONNEMENTALE PROJET D ECOLE 2015-2018 FAVORISER LA PRISE DE CONSCIENCE ENVIRONNEMENTALE CYCLE 1 2015 2016 /Axe 1 La vie dans un milieu la biodiversité Objectifs Compétence 1 : Découvrir le monde du vivant - Connaître

Plus en détail

Ambitions, axes et priorités

Ambitions, axes et priorités Ambitions, axes et priorités Développement durable : le ministère en charge des Sports est pleinement engagé! L année 2015 est singulière à plus d un titre en matière de développement durable. Le 4 février,

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : Lycée Louis Pasteur 151 boulevard Louise Michel - BP 9 59490 Somain 03 27 86 09 30 / 7 03 27 86 47 51 : http://lycee-somain.etab.ac-lille.fr/ Lycée général et technique 1 500 élèves (sans internat) ÉQUIPE

Plus en détail

Evaluer un projet de développement

Evaluer un projet de développement Stage EADSI Rectorat-CASI Bretagne 26 juin 2007 Evaluer un projet de développement François Doligez IRAM/Université de Rennes 1 (f.doligez@iram-fr.org) Sommaire Propos introductifs sur l évaluation Observations

Plus en détail

Sur le chemin de l éco responsabilité des services municipaux

Sur le chemin de l éco responsabilité des services municipaux QUESTIONNAIRE SERVICES MUNICIPAUX Sur le chemin de l éco responsabilité des services municipaux Au bureau comme à la maison, réduire son impact sur l environnement, c est possible! En changeant nos habitudes,

Plus en détail

L opération «Manger Bio Local au Lycée»

L opération «Manger Bio Local au Lycée» L opération «Manger Bio Local au Lycée» Comité Régional de l Alimentation MIN de Lomme, mardi 26 mai 2015 Déroulé de la présentation Objectifs et enjeux de l opération Les contours de l opération Point

Plus en détail

CHARTE pour «BIEN VIVRE ENSEMBLE» Ecole Elementaire Les jardins Vedène. Juin 2009

CHARTE pour «BIEN VIVRE ENSEMBLE» Ecole Elementaire Les jardins Vedène. Juin 2009 Inspection Académique de Vaucluse Académie d Aix-marseille Éducation nationale Enseignement supérieur Recherche CHARTE pour «BIEN VIVRE ENSEMBLE» Ecole Elementaire Les jardins Vedène Juin 2009 L école

Plus en détail

APPEL A PROJETS SANTE 2013

APPEL A PROJETS SANTE 2013 APPEL A PROJETS SANTE 2013 INSTRUCTIONS RELATIVES AUX ACTIONS DE PREVENTION, DE FORMATION ET D ACCOMPAGNEMENT Principes généraux Depuis 2000 et sous diverses appellations, des principes se sont imposés

Plus en détail

COPES-AOC Communauté de Pratique en EcoSanté de l Afrique de l Ouest et du Centre

COPES-AOC Communauté de Pratique en EcoSanté de l Afrique de l Ouest et du Centre CRDI Centre de Recherche pour le Développement International COPES-AOC Communauté de Pratique en EcoSanté de l Afrique de l Ouest et du Centre Projet de dispositif de suivi-évaluation du plan de mobilisation

Plus en détail

Déchets, pertes et gaspillages alimentaires Quelles actions vers le consommateur? APRIFEL, comité consommateur, 25/11/2013 Antoine Vernier, ADEME

Déchets, pertes et gaspillages alimentaires Quelles actions vers le consommateur? APRIFEL, comité consommateur, 25/11/2013 Antoine Vernier, ADEME Déchets, pertes et gaspillages alimentaires Quelles actions vers le consommateur? APRIFEL, comité consommateur, 25/11/2013 Antoine Vernier, ADEME Sommaire Les actions de l ADEME Localement que faire? Le

Plus en détail

De l évaluation des politiques publiques à l évaluation d un projet territorial de développement durable

De l évaluation des politiques publiques à l évaluation d un projet territorial de développement durable L évaluation d un projet territorial de développement durable s intéresse à trois objets complexes L évaluation des politiques publiques. Dans un souci de transparence, de rendre compte, d améliorer et

Plus en détail

/ Présentation du fonctionnement de l établissement :

/ Présentation du fonctionnement de l établissement : Lycée Jessé de Forest 15 avenue du Pont Rouge - BP 215 59440 Avesnes-sur-Helpe 03 27 56 10 30 0 / 7 03 27 56 10 39 : http://lyceeavesnes.etab.ac-lille.fr/projetsite/ Lycée général et technique avec section

Plus en détail

Restauration collective durable et qualité

Restauration collective durable et qualité Restauration collective durable et qualité nutritionnelle Samira Dubart, déléguée au développement durable Ville de Lausanne, cheffe de projet RCD (restauration collective durable) Dr. Maryam Yepes, directrice

Plus en détail

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE

LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE LAN D ACTION DE ÉVELOPPEMENT DURABLE 013-2015 Table des matières M p E 03 Message du président et chef de la direction 04 Contexte 06 Actions 15 Annexe 1 : Tableau synoptique du plan d action de développement

Plus en détail

Définitions et modalités de mise en œuvre

Définitions et modalités de mise en œuvre Chloé Denise Avril 2012 Master 2 CDT/COPTER Fiche technique : L évaluation des agendas 21 locaux Depuis une vingtaine d années, on assiste à un développement général de l évaluation des politiques publiques.

Plus en détail

Atelier Évaluation participative des Agendas 21 locaux En partenariat avec la Société Française de l Evaluation. 9 avril h30 16h30

Atelier Évaluation participative des Agendas 21 locaux En partenariat avec la Société Française de l Evaluation. 9 avril h30 16h30 Atelier Évaluation participative des Agendas 21 locaux En partenariat avec la Société Française de l Evaluation 9 avril 2014 9h30 16h30 1 Évaluation participative des Agendas 21 objectifs identifier des

Plus en détail

Politique institutionnelle de développement durable

Politique institutionnelle de développement durable Politique institutionnelle de développement durable Approuvée : Conseil d administration (Résolution CA-2008-188) Modifiée : Conseil d administration (Résolution CA-2013-130) Entrée en vigueur : 26 novembre

Plus en détail

Identité professionnelle

Identité professionnelle 1 Tableau synthèse des compétences professionnelles pour le stagiaire Fondements 1. Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d objets de savoirs ou de culture

Plus en détail

GUIDE DES ÉCO-GESTES DU CLUB DE FOOTBALL

GUIDE DES ÉCO-GESTES DU CLUB DE FOOTBALL GUIDE DES ÉCO-GESTES DU CLUB DE FOOTBALL Saison 2015-2016 En collaboration avec : ÉDITO En 2010, le Fondaction du Football publiait la 1 ère édition du guide des éco-gestes du club de football autour d

Plus en détail

Projet Lycée 21. Moins de déchets dans mon lycée

Projet Lycée 21. Moins de déchets dans mon lycée Projet Lycée 21 Moins de déchets dans mon lycée Année scolaire 2014/2015 Construction du point propre des ateliers du lycée (projet présenté par les élèves de T CAP REEP 2013/2014). Réalisation de spots

Plus en détail

Procédure administrative : Vision environnementale Numéro : PA Catégorie : Administration des écoles Pages : 5

Procédure administrative : Vision environnementale Numéro : PA Catégorie : Administration des écoles Pages : 5 Procédure administrative : Vision environnementale Numéro : PA 7.050 Catégorie : Administration des écoles Pages : 5 Approuvée : le 6 avril 2010 Modifiée : le 16 janvier 2017 1. Préambule Conformément

Plus en détail

2015 DEVE 38 Approbation du plan alimentation durable de la Ville de Paris pour la période PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2015 DEVE 38 Approbation du plan alimentation durable de la Ville de Paris pour la période PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction des Espaces Verts et de l Environnement Agence d écologie urbaine 2015 DEVE 38 Approbation du plan alimentation durable de la Ville de Paris pour la période 2015-2020. PROJET DE DELIBERATION

Plus en détail

L'ECO-ADMINISTRATION AU CONSEIL GENERAL DU GARD. m i s s i o n é v a l u a t i o n o r g a n i s a t i o n & p i l o t a g e

L'ECO-ADMINISTRATION AU CONSEIL GENERAL DU GARD. m i s s i o n é v a l u a t i o n o r g a n i s a t i o n & p i l o t a g e L'ECO-ADMINISTRATION AU CONSEIL GENERAL DU GARD m i s s i o n é v a l u a t i o n o r g a n i s a t i o n & p i l o t a g e UNE DEMARCHE CONTRIBUANT AU PROJET DE LA COLLECTIVITE L'éco-administration partie

Plus en détail