LE PROJET CANADA 150 : RELIONS LES CANADIENS ET CÉLÉBRONS LE CANADA EN 2017

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE PROJET CANADA 150 : RELIONS LES CANADIENS ET CÉLÉBRONS LE CANADA EN 2017"

Transcription

1 LE PROJET CANADA 150 : RELIONS LES CANADIENS ET CÉLÉBRONS LE CANADA EN 2017

2 RÉSUMÉ... 3 CÉLÉBRATIONS CANADIENNES DE LA CONFÉDÉRATION... 6 Un bref historique LE PROJET CANADA La portée des consultations La méthodologie Questionnaires Consultations en personne Marché cible Où avons-nous été? Qui avons-nous rencontrés ou avec qui nous sommes-nous entretenus? LES RÉPONSES Résultats du questionnaire en ligne Profil démographique Groupes d'âge Codes postaux Les sept questions du sondage en ligne a) Que signifie être Canadien(ne)? b) Pourquoi êtes-vous fièr(e) d'être Canadien(ne)? c) Comment célébreriez-vous le 150 e anniversaire de la Confédération? d) Comment marqueriez-vous le 150 e anniversaire du Canada? e) Comment aimeriez-vous que le Canada soit vu dans le monde? f) Qu est-ce que vous aimez le plus particulièrement au Canada (nommez des personnes, chanson, endroits, etc.)? g) Qu est le monument ou le point d'intérêt le plus reconnaissable du Canada? Consultations Les six questions des consultations a) Comment devrions-nous célébrer la fête du Canada en 2017? b) Quels grands événements pouvons-nous organiser pour souligner le sesquicentenaire? c) Quelles infrastructures ou quels legs durables voulons-nous édifier? d) Quels sont les thèmes unificateurs? P a g e 1

3 e) Comment faisons-nous participer tous les Canadiens et les Canadiennes aux célébrations? f) Comment pouvons-nous utiliser l'année 2017 et la période préparatoire pour encourager une plus grande participation des Canadiens et des Canadiennes et une plus grande démocratie? CONCLUSION ET PROCHAINES ÉTAPES P a g e 2

4 RÉSUMÉ L Organisation des capitales canadiennes (OCC) est un organisme sans but lucratif composé des représentants des capitales provinciales et territoriales du Canada, ainsi que de la capitale nationale. Elle vise à encourager un échange d idées et à promouvoir les projets qui soient pancanadiens et liés par nos capitales. L OCC donne aux représentants et aux capitales de nombreuses occasions de profiter des compétences d autres membres et de combiner les efforts de promotion des capitales, tant sur le plan culturel qu économique. L OCC a pour mandat de fournir un effort collectif et soutenu pour mettre en valeur et accroître l importance politique, économique et symbolique des capitales afin de refléter la fierté, l unité, l histoire, les traditions démocratiques et les aspirations des gens qui vivent dans les provinces et les territoires du Canada. L OCC vise ainsi à créer des liens entre les capitales du pays. Collectivement, nous cherchons à promouvoir une plus grande connaissance du patrimoine, de la culture et du développement politique du Canada en encourageant l exploration des villes qui sont devenues les capitales canadiennes. P a g e 3

5 À partir de la fin de l année 2010, l Organisation des capitales canadiennes (OCC) a demandé l aide de ses villes membres et des commissions de capitale pour appuyer le projet Canada 150 : Relions les Canadiens et célébrons le Canada en L objectif du projet, appuyé par une subvention de Patrimoine canadien, des fonds de l OCC et le soutien financier et non financier de ses membres, était de demander aux Canadiens et aux Canadiennes vivant dans les 14 régions des capitales comment ils aimeraient célébrer et souligner le 150 e anniversaire du Canada en Après avoir reçu le soutien de ses membres et une subvention de Patrimoine canadien, l OCC a embauché une coordonnatrice bilingue qui a élaboré les plans pour le marketing, les communications, les médias sociaux et les consultations, et qui les a mis en œuvre. L objectif, convenu avec Patrimoine canadien, était de joindre Canadiens et Canadiennes dans les diverses régions des capitales et de leur poser quelques questions. À l aide de Facebook, de Twitter, de blogues, de Kijiji, de médias types comme Radio-Canada et de la presse écrite, de publicité, de sondages par questionnaires sur papier et de Survey Monkey (une méthode de sondage en ligne), d une agence de relations publiques et du bouche à oreille, nous avons pu joindre plus de personnes, leur poser des questions ou nous entretenir avec elles. Les réponses étaient très variées : «célébrer la fête du Canada avec plus d ampleur, avec plus de panache et plus longtemps»; «des feux d artifice durant 150 minutes»; «c est bien trop tôt»; «c est presque trop tard»; «ne réinventez pas la roue»; «organisons un relais en canot à travers le Canada»; «organisons un festival national de jardins»; et «rendons hommage à nos vétérans, à nos militaires et aux membres de la GRC» et «encourageons tous les Canadiens à visiter leur pays, invitez le monde entier et organisez un concours pour nommer les 150 Canadiens les plus éminents». Durant 150 ans depuis la Confédération, le Canada, en tant que pays, s est transformé en un chef de file mondial sur le plan politique, culturel et économique. Il n y a pas de meilleure façon P a g e 4

6 de célébrer le 150 e anniversaire du pays que d inciter le Canada et le reste du monde entier à réfléchir à ce que le Canada a à offrir, qu il s agisse de notre art, de notre histoire, de nos cultures, de nos langues ou de nos paysages. Le 1 er juillet 2017, les Canadiens et les Canadiennes ne veulent pas juste agiter des drapeaux en silence et chanter l Ô Canada. Ce qu ils veulent, ce sont de grandes fêtes avec des feux d artifice et un gâteau de fête; applaudir nos artistes, nos musiciens, nos écrivains, nos danseurs et nos travailleurs; encourager nos jeunes à voir le reste du pays et à comprendre les autres Canadiens; réfléchir à nos pertes et célébrer nos réussites; se souvenir de ceux qui déjà partis et planifier en vue de la prochaine génération; remercier nos héros nationaux et de tous les jours; et investir dans notre pays en prenant soin de nos jeunes, de nos aînés, de nos Premières nations, de nouveaux arrivants et de nos personnes défavorisées. Le rapport qui suit décrit la méthodologie, le profil démographique, le marché cible et les réponses. Il comprend également les villes qui ont été visitées et les réponses qui ont été données ou qui ont été choisies le plus souvent. Les réponses reçues par ville sont présentées à l annexe. Finalement, le rapport tire sa conclusion et fait état des prochaines étapes. P a g e 5

7 CÉLÉBRATIONS CANADIENNES DE LA CONFÉDÉRATION Un bref historique 1967 Quel baby-boomer ne se souvient pas que 1967 était l année de l Expo 67? Et de la chanson bilingue omniprésente par Bobby Gimby CA-NA-DA et de sa mélodie inoubliable? De Canadian Railroad Trilogy de Gordon Lightfoot? Des milliers de Canadiens et de Canadiennes d avant et d après le baby-boom se souviennent des événements en 1967 lorsque le Canada a célébré le 100 e anniversaire de la Confédération. Bon nombre d eux ont toujours des souvenirs de cette «dernière grande année 1», notamment des pièces de monnaie, des médailles du programme de prix sportifs, des bannières et des affiches de l Expo 67, l «Album du centenaire canadien» original, et plus encore. En outre, pour éveiller d autres souvenirs, on pourrait se rendre à La Ronde à Montréal, taper «Bobby Gimby» ou «Canadian Railroad Trilogy» dans YouTube, aller au Centre des arts de la Confédération, à Charlottetown, pour voir Anne of Green Gables, taper «projet du centenaire» dans Google pour découvrir les centaines d immeubles et de projets réalisés afin de souligner l année, dont l édifice de la Bibliothèque et des Archives nationales, à Ottawa. En 1964, le gouvernement fédéral a formé la Commission du Centenaire, qui a été autorisée à distribuer 100 millions de dollars pour réaliser les projets qui seraient commandés afin de souligner le centenaire. Au milieu des années 1960, le nationalisme fait une montée au Canada; donc les circonstances économiques et culturelles sont propices à l adoption du nouveau drapeau du Canada et à l éveil d un sentiment d identité canadienne. Selon une répartition générale, la somme de 35 millions de dollars a été allouée à la Bibliothèque et aux Archives nationales, au Musée historique canadien et au Centre national 1 BURTON, PIERRE. 1967: The Last Good Year, Toronto, Doubleday Canada, P a g e 6

8 des Arts, tous à Ottawa, dans le cadre du Projet du centenaire de la capitale nationale. La somme de 25 millions de dollars a été allouée au Programme de subventions du centenaire (1 $ pour chaque homme, femme et enfant au Canada), somme qui devait doubler avec la contribution des gouvernements provinciaux et des administrations municipales, pour construire des immeubles d une «importance durable», ainsi que des patinoires, des piscines, des installations artistiques et des écoles aux quatre coins du pays qui comprendraient «Confédération» ou «centenaire» dans leur nom. La Commission a réservé 20 millions de dollars pour les projets d acquisition, de construction et de restauration d immeubles importants, et 2,5 millions de dollars (ou 50 % des coûts) pour un projet commémoratif de la Confédération dans chaque capitale, avec l apport financier des deux autres paliers de gouvernement. La somme maximale de 7 millions de dollars a été allouée au projet du Train et des caravanes de la Confédération pour garantir que les Canadiens et les Canadiennes qui avaient été incapables de se rendre dans la capitale nationale ou à l Expo 67 puissent voir, toucher et entendre des représentations visibles de l histoire canadienne. La somme finale de 20 millions de dollars a été allouée aux programmes «d importance nationale, sans égard à leur emplacement». Cette somme a permis de financer des programmes tels que la tournée nationale d Anne of Green Gables, des tournées de spectacles avec Gordon Lightfoot et Ian and Sylvia, ainsi que le programme d échanges pour jeunes, couronnée de succès, qui a permis à plus de «voyageurs du centenaire», en groupes de 12 étudiants de 15 ans et plus et accompagnés de deux adultes, de visiter le Canada et d en découvrir plus au sujet du pays. 2 Des amateurs de plein air, envisageant de recréer les expéditions des premiers entrepreneurs, ont formé le grand défilé de canots de voyageurs du centenaire et ont quitté Rocky Mountain House, en Alberta, pour parcourir la distance à canot jusqu à Montréal, au Québec, trajet qui a pris six mois. En plus de tous les événements qui ont été commandés, du nouvel Ordre du Canada, des immeubles, des expositions, des concerts, des festivals, des œuvres d art et de musique, les 2 DAVIES, HELEN. The Politics of Participation: Learning from Canada s Centennial Year, MASSLBP, P a g e 7

9 Canadiens et les Canadiennes sont arrivés eux-mêmes avec des idées pour les célébrations. Par exemple, une femme a travaillé deux ans et demi à la réalisation d un tapis au crochet, qu elle a offert au gouvernement fédéral en vue de l exposer, qui représentait les «deux Chambres du Parlement bordées de fleurs provinciales, dont les panneaux de bout illustraient l industrie canadienne et la bordure extérieure était constituée des emblèmes provinciaux». 3 Des élèves ont aménagé des parcs dans la cour de leur école, des groupes de femmes ont travaillé à des projets de création du centenaire, dont des «hymnes», des danses communautaires et des pièces de théâtre, tandis que des quartiers ont encouragé les projets d embellissement. Tous, allant des divers paliers de gouvernement jusqu au plus petit organisme communautaire, en passant par les enfants, ont planifié et ont réalisé des projets du centenaire Les célébrations en 1992 entourant le 125 e anniversaire n étaient ni aussi extravagantes ni aussi coûteuses que les commandes et les célébrations de Elles étaient surtout d envergure locale et communautaire et comprenaient des barbecues de quartier. Ottawa, comme d habitude, a tenu de grandes célébrations, la Reine Elizabeth étant l invitée d honneur, à l instar de Toronto avec ses défilés aériens et d autres défilés, ainsi que ses feux d artifice. Calgary a inauguré le parc de la paix, pour souligner le 125 e anniversaire et rendre hommage à ceux et à celles qui avaient servi durant la Première et la Seconde Guerre mondiale et la guerre de Corée. Pour l occasion, le Sénat a décidé de rapatrier la version originale de l Acte de l Amérique du Nord britannique à partir de Londres pour l exposer dans l édifice du Centre et le foyer du Sénat dans une vitrine de conception spéciale et climatisée. De plus, la Monnaie royale canadienne a conçu un ensemble de pièces de 25 cents, soit une pour chacune des provinces et les deux territoires d alors. En 1992, la Commission de la capitale nationale (CCN) a aménagé le boulevard de la Confédération, qui forme le parcours d honneur encerclant et menant jusqu à la Colline 3 Cité dans Davies, p P a g e 8

10 parlementaire et a créé le projet de bannières du boulevard de la Confédération. Chaque année depuis, la CCN conçoit des bannières qui représentent chacune des provinces et chacun des territoires, et les leur envoie. Des provinces affichent seulement leur bannière dans une aire publique, alors que le Nunavut, par exemple, affiche toutes les bannières dans un espace public. À l instar des projets liés à la Confédération, des projets du 125 e anniversaire sont des legs durables au pays. De plus, des anniversaires canadiens clés sont reconnus sur cette route, qui sillonne Ottawa et Gatineau, dont le 400 e anniversaire de l Acadie, l Année de l ancien combattant et le 100 e anniversaire de Parcs Canada. En 1992, deux autres projets importants sont entrepris, soit le Sentier transcanadien qui, une fois terminé en 2017, s étendra sur une distance de kilomètres de l Atlantique au Pacifique puis jusqu à l océan Arctique et qui reliera 1000 collectivités et 34 millions de Canadiens et Canadiennes; et la Médaille commémorative du 125 e anniversaire qui récompensait les Canadiens et Canadiennes qui ont rendu d importants services à leurs concitoyens, à leur collectivité ou au pays. De plus, la médaille a été décernée à environ civils et militaires issus de toutes les conditions sociales, de toutes les régions du Canada, de différents milieux ethniques et culturels, et pratiquant diverses disciplines. Dans bien des cas et dans nombre de collectivités du Canada, les legs de ces deux anniversaires importants se perpétuent. Nos célébrations du passé pourraient servir de modèles ou nous présenter un défi. Le rôle de l Organisation des capitales canadiennes (OCC) était recueillir les idées et les opinions des Canadiens et des Canadiennes et de les présenter à la population, non pas comme un fait accompli, mais comme une suggestion de ce qui pourrait arriver si les Canadiens et les Canadiennes voulaient et désiraient faire de 2017 un anniversaire mémorables. P a g e 9

11 LE PROJET CANADA 150 La portée des consultations Le projet Canada 150 : Relions les Canadiens et célébrons le Canada en 2017 La direction de l OCC a reçu la confirmation à la fin du mois de mars 2011 que le projet avait été accepté. Toutefois, elle s est attaquée au projet dès la fin de 2010; une lettre a alors été envoyée aux maires des 14 capitales et aux directeurs généraux des diverses commissions des capitales pour leur demander d appuyer le projet de consultation. Aucune demande d aide financière n a été présentée à ce moment-là, mais leur soutien était vital afin de recevoir des fonds de Patrimoine canadien. Onze des quatorze capitales ont envoyé une réponse; les exceptions étaient Halifax, Québec et Toronto. 4 Le projet a comporté la tenue de consultations publiques dans les 14 capitales canadiennes, qui ont rejoint au moins personnes et, par les médias sociaux et d autres outils, les citoyens ont été invités à participer à des sondages sur le 150 e anniversaire du Canada afin d expliquer comment ils aimeraient célébrer et souligner l anniversaire en 2017 (voir les versions française et anglaise à l annexe). Groupe de consultation à Victoria 4 Un représentant de Québec a assisté à l assemblée générale annuelle et à la conférence en septembre 2011 et a déclaré son appui au projet. Nous avons communiqué avec les représentants d Halifax et de Toronto à plusieurs reprises et nous les avons rencontrés, mais nous n avons toujours pas reçu de réponse d eux. P a g e 10

12 La méthodologie Questionnaires À compter de mai 2011, et à l aide de personnes-ressources dans diverses commissions des capitales et assemblées législatives, nous avons distribué des questionnaires sur papier aux élèves lors de visites organisées par les écoles. Donc les élèves de 6 à 18 ans de toutes les régions des provinces et de diverses origines linguistiques et culturelles ont eu la possibilité de participer au processus de consultation, ce qu ils ont fait d ailleurs. Des questionnaires ont également été distribués lors de la fête du Canada avec beaucoup de succès à Victoria et à Regina, et avec un succès limité à Ottawa. Un questionnaire en ligne a été élaboré dans les deux langues officielles sur Survey Monkey où les élèves et le public ayant accès à la technologie ont pu remplir les questionnaires. Les liens pour les deux langues officielles et le site Web de l OCC étaient inclus sur les questionnaires sur papier. Survey Monkey a été choisi comme site pour le questionnaire en ligne en raison de sa facilité de conception et à apporter des modifications, de sa capacité d afficher de nombreux types de questionnaires, ainsi que de saisir le type et le nombre d outils de collecte (Facebook, site Web, etc.) qui enregistraient les réponses, et de la facilité à analyser les données. Les liens aux questionnaires en ligne ont été affichés sur Facebook et sur le site Web de l OCC, et ils ont été envoyés à toutes les villes (https://www.research.net/s/results150 et https://www.research.net/s/resultats150) pour les afficher sur leurs sites Web. Ces sites continuent d enregistrer les réponses aux questionnaires. Les annonces sur Facebook s adressaient au groupe d âge des 18 ans et plus qui vivait dans un rayon de 30 kilomètres de la capitale. Des cartes professionnelles comprenant un code QR (quick response) pour amener les gens au questionnaire sur le site Web ont été imprimées et distribuées à une grande échelle. P a g e 11

13 Tout le matériel de marketing, y compris le kiosque et les documents à distribuer de l OCC, portait également le code QR; le questionnaire dans les deux langues officielles était également compris dans la plupart des cas. De plus, les questions ont été posées sur Facebook, Twitter et le blogue de l OCC. Toutes les réponses ont été enregistrées et ont été ajoutées aux autres résultats du sondage. Les questionnaires ont été distribués à trois salons professionnels et conférences : la conférence sur les collectivités durables de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) (Ottawa, février 2012) à laquelle s étaient inscrits délégués de partout au Canada; le salon Travel and Vacation Show (Ottawa, mars 2012) qui a attiré délégués; et le salon professionnel annuel, la conférence et l AGA de la FCM (Saskatoon, juin 2012) qui a attiré délégués provenant de villes de toutes les provinces et de tous les territoires. En plus des questionnaires en ligne et sur papier, des consultations ont eu lieu dans 13 des capitales et la 14 e se tiendra à Québec, à l automne. La planification des consultations dans chaque ville a présenté des défis, car chaque ville avait ses propres priorités et avait déjà établi ses calendriers d activités. Des villes n ont pas répondu, malgré plusieurs tentatives afin de communiquer avec elles (Québec, Halifax et Toronto), ce qui a présenté un autre défi. Finalement, pendant que la coordonnatrice nationale de l OCC a parcouru le pays pour se rendre dans les capitales, elle a rencontré des centaines de personnes : la plupart s intéressaient au projet, voulaient participer au sondage et désiraient jouer un rôle. Mentionnons, entre autres, des agents de bord, des gens d affaires, des employés du ministère de la Défense nationale (MDN), des juges des cours provinciales, d anciens politiciens et des politiciens actuels, des spécialistes des relations publiques et une ancienne Groupe de consultation à Toronto travaillant d arrache-pied P a g e 12

14 Miss Canada et d anciennes participantes au concours. Les personnes intéressées ont pris des cartes professionnelles avec le code QR, ont rempli le questionnaire en ligne à l aide de téléphones intelligents et d ordinateurs portables dans les aéroports ou ont volontiers fait part de leurs idées, qui ont été enregistrées et ajoutées aux réponses. Consultations en personne Pour les consultations, il avait été prévu au départ que la coordonnatrice nationale de l OCC se rendrait dans les diverses capitales, et aiderait chaque ville à planifier et à promouvoir les consultations, qui seraient ensuite animées par une personne désignée dans cette ville. Dans le cadre des préparatifs, nous avons élaboré les outils suivants (dans les deux langues officielles) : un communiqué, un programme de consultation, des invitations électroniques, des affiches, des invitations imprimées, des questionnaires imprimés [la même version que le questionnaire en ligne, et les six questions 5 qui seraient posées dans chaque capitale (voir l annexe)]. Dans tous les cas, la coordonnatrice a établi une liste d invités, à laquelle les villes et/ou les commissions des capitales pouvaient ajouter des noms ou des organismes. Le plan original prévoyait également trois réunions au cours d une journée : une le matin et une l après-midi, sur invitation seulement, et une en soirée, réunion ouverte au public. Après la conférence annuelle et l assemblée générale annuelle de l OCC en septembre 2011, les villes ont demandé que la coordonnatrice facilite le processus de consultation. Les villes ou les commissions des capitales s occuperaient d organiser la salle de réunion, les rafraîchissements, la publicité et l envoi des invitations. La coordonnatrice devait promouvoir les consultations sur les médiaux sociaux et le site Web d OCC et faciliter les consultations. 5 Deux consultations ont eu lieu, à titre d essai, la première avec le conseil d administration de l OCC en septembre 2011 et la deuxième avec un groupe de représentants de divers organismes au Nouveau-Brunswick, parce que la coordonnatrice nationale du projet se trouvait justement à cet endroit. Après de longues discussions, le nombre et le style de questions ont été choisis de manière à ce que les consultations soient d une durée raisonnable et à ce que les questions ressemblent à celles qui avaient été abordées lors de la Conférence 150!Canada. P a g e 13

15 À mesure que les consultations ont progressé, le calendrier et le nombre de réunions ont été adaptés en fonction de la ville et de sa population. Les consultations initiales à Fredericton, Regina et Whitehorse comportaient trois réunions. Les villes suivantes ont tenu deux réunions, soit une en matinée sous la forme d un déjeuner d affaires et l autre en soirée, à l exception d Iqaluit où une consultation s est déroulée à l occasion d un déjeuner d affaires à la suggestion des représentants de la ville. Les réunions se sont déroulées dans les deux langues officielles lorsque les circonstances le justifiaient. La coordonnatrice nationale a également passé de nombreuses heures à communiquer par téléphone et par courriel avec des personnes qui ne pouvaient pas assister aux consultations mais qui voulaient participer et avoir la possibilité d exprimer leur point de vue. Toutes ces réponses individuelles ont été ajoutées aux résultats des villes respectives des participants. Marché cible L objectif de l OCC, énoncé dans l entente avec Patrimoine canadien, était de joindre Canadiens et Canadiennes vivant dans les 14 capitales. Pour y arriver et pour mesurer les résultats, deux renseignements démographiques étaient demandés dans tous les questionnaires : le groupe d âge et le code postal. Dans ce dernier cas, cela permettrait à OCC de voir qu elle avait joint la population dans les capitales. Le code postal central de chaque ville correspondait à celui de l assemblée législative et des édifices connexes. Toutefois, même si l OCC se concentrait sur les résidents des capitales, le marché s est étendu au-delà des régions des capitales canadiennes pour inclure des Canadiens et des Canadiennes vivant à l extérieur des régions du centre et à l étranger. Autant que possible, l OCC a essayé d inclure des Canadiens de tout âge. Par exemple, lors de l utilisation d annonces sur Facebook, la limite d âge inférieure a été fixée à 13 ans pour les questionnaires et elle a été haussée à 18 ans dans la publicité entourant les consultations. Des questionnaires ont été remis à des élèves des niveaux intermédiaire et secondaire et, avec l aide de leurs parents, des enfants âgés P a g e 14

16 de seulement 6 ans ont rempli des questionnaires lors du salon Ottawa Travel and Vacation Show et de la fête du Canada. En plus du public, l OCC a ciblé et a invité les représentants des gouvernement fédéral (sénateurs et députés), provinciaux (membres des assemblées législatives, etc.) et territoriaux, ainsi que des administrations municipales (maires et conseillers) à tous les niveaux, la GRC, les services de police et d incendie, les sous-ministres, et les directeurs et les administrateurs dans tous les ministères. Toutefois, nous nous sommes concentrés en particulier sur les responsables du tourisme, de la planification, du sport, du patrimoine, de la culture, des affaires intergouvernementales, des communications et du protocole. De plus, au gouvernement fédéral, des invitations ont été envoyées à des personnes-ressources au ministère de la Défense nationale (MDN), et nous leur avons alors demandé d incorporer les questionnaires aux documents des relations publiques envoyés aux militaires, en particulier à ceux en affectation, et au ministère d Anciens Combattants/Le Canada se souvient. Des invitations ont été envoyées également aux lieutenant-gouverneurs et à leur personnel. À l extérieur du gouvernement, nous avons envoyé des invitations aux réserves des Premières nations et aux organismes autochtones et inuits, aux musées et galeries d art, aux centres culturels et multiculturels, aux organisations bénévoles, aux associations de tourisme, de patrimoine et de sport, aux groupes philanthropiques (clubs Rotary, Y smen, Lions, etc.) et à des groupes sans but lucratif comme Collectivités en fleurs et Île-du-Prince-Édouard Où avons-nous été? Du 8 au 10 février Ottawa (Ontario) : Conférence sur les collectivités durables de la Fédération canadienne des municipalités (FCM) 20 février Fredericton (N.-B.) 10 et 11 mars Ottawa (Ontario) : salon Travel & Vacation Show 14 mars Whitehorse (Yukon) 20 mars Regina (Saskatchewan) 22 mars et 2 avril Victoria (Colombie-Britannique) 2 avril Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard) P a g e 15

17 18 avril St. John s (Terre-Neuve-et-Labrador) 1 er et 2 juin Saskatoon (Saskatchewan) : AGA de la FCM et assemblée annuelle 5 juin Whitehorse (Yukon) 7 juin Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest) 11 juin Edmonton (Alberta) 13 juin Toronto (Ontario) 22 juin Winnipeg (Manitoba) 25 juin Ottawa (Ontario) 27 juin Iqaluit (Nunavut) 29 juin Halifax (Nouvelle-Écosse) 30 octobre Halifax (Nouvelle-Écosse) 1 novembre Québec (Québec Lors des conférences et des salons professionnels, nous avons utilisé les questionnaires sur papier, les codes QR et les questionnaires en ligne. De plus, lorsque le calendrier le permettait, nous avons parlé longuement avec les gens, en particulier les groupes d aînés qui se souvenaient de Lors des réunions de la FCM, on nous a demandé si nous aurions le temps de visiter d autres villes [Calgary, Montréal, Longueuil, Vancouver, Summerside, Cornwall et Stratford (Î.-P.-É.), Bathurst (N.-B.), etc.]. Le projet Canada 150 soulevait manifestement de l enthousiasme, et les gens étaient intéressés à y participer. On nous a également demandé de faire le tour du nord du Nouveau-Brunswick et de rencontrer des groupes dans les régions rurales de la province. Vu que la Saint-Jean-Baptiste coïncidait avec les séances de juin, nous avons décidé de planifier la consultation sur place à Québec au cours de la période allant du milieu à la fin de septembre. Toutefois, cette période tombait en même temps que les élections provinciales de septembre. De plus, la date prévue pour les consultations à Halifax n était pas optimale (le vendredi précédant la longue fin de semaine de la fête du Canada). Toutefois, les consultations se sont déroulé dans les deux villes en octobre et novembre P a g e 16

18 Qui avons-nous rencontrés ou avec qui nous sommes -nous entretenus? Des sénateurs et des députés. Des représentants provinciaux : des lieutenant-gouverneurs, présidents, députés provinciaux et territoriaux, sous-ministres, sous-ministres adjoints et juges. Des administrateurs et directeurs nationaux, provinciaux, territoriaux et municipaux, etc., des secteurs du tourisme, de la culture, du patrimoine, du protocole, des affaires intergouvernementales, du sport et des loisirs, et des communications Des ministères fédéraux, y compris Patrimoine canadien, Parcs Canada, Anciens Combattants, Le Canada se souvient, Affaires indiennes et Défense nationale. Des représentants et des administrateurs municipaux, y compris des maires et des conseillers. Des groupes de tourisme provinciaux et locaux. Des chambres de commerce. Des groupes représentant les musées. Des conseils et des aînés autochtones. Des groupes multiculturels. Des associations francophones Des administrateurs et des professeurs d universités et de collèges. Des associations de centre-ville. Des groupes de développement et d amélioration des affaires. D autres groupes intéressés à organiser des célébrations en prévision du 150 e anniversaire ou des célébrations en 2017 comme Canada 150 (groupe de conteurs), Île-du-Prince-Édouard 2014, Les Amis de la Ferme, le Festival national de jardins 2017, Cycle Works, ImagiNation, Discovery Channel, la Société Radio-Canada, la Commission du bicentenaire de Sir John A. Macdonald, le Sentier transcanadien (nous n avons pas encore parlé avec un membre du conseil ou le chef de la direction de l organisme, mais nous nous sommes entretenus avec des représentants provinciaux), Poets Pathway, DOTS NB et Project Bookmark Canada. P a g e 17

19 Des groupes bénévoles. Le club lions, les clubs de Y smen, les groupes Rotary, etc. Des étudiants. Le grand public. P a g e 18

20 LES RÉPONSES Résultats du questionnaire en ligne Profil démographique GROUPES D ÂGE Les deux graphiques ci-dessous représentent les groupes d âge des anglophones et des francophones qui ont répondu au questionnaire en ligne. Nous n avons pas demandé aux participants aux consultations d indiquer leur âge, bien que dans certains cas, ils aient rempli un questionnaire; leur groupe d âge aurait donc été inclus dans les statistiques. P a g e 19

DÉFINIR LE CANADA: LA NATION CHOISIT LES GENS, LES ENDROITS, LES ÉVÉNEMENTS, LES RÉUSSITES ET LES SYMBOLES QUI DÉFINISSENT LE CANADA

DÉFINIR LE CANADA: LA NATION CHOISIT LES GENS, LES ENDROITS, LES ÉVÉNEMENTS, LES RÉUSSITES ET LES SYMBOLES QUI DÉFINISSENT LE CANADA DÉFINIR LE CANADA: LA NATION CHOISIT LES GENS, LES ENDROITS, LES ÉVÉNEMENTS, LES RÉUSSITES ET LES SYMBOLES QUI DÉFINISSENT LE CANADA Mais un sondage national approfondi révèle que les diverses régions

Plus en détail

Date limite de mise en candidature : 31 mars Faites une demande pour une bourse de 2000 $!

Date limite de mise en candidature : 31 mars Faites une demande pour une bourse de 2000 $! VIVRE À FOND LA FRANCOPHONIE CANADIENNE programme de trois semaines POUR LES élèves de 8 e et 9 e année Date limite de mise en candidature : 31 mars Faites une demande pour une bourse de 2000 $! Suivez-nous!

Plus en détail

Portefeuille de biens immobiliers

Portefeuille de biens immobiliers Notre portefeuille, Notre histoire 2012-2013 Portefeuille de biens immobiliers Ce document présente l état du portefeuille de biens immobiliers de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC)

Plus en détail

DEUXIÈME VOLET : FOURNISSEUR OFFICIEL DE SERVICES DE TRANSPORT

DEUXIÈME VOLET : FOURNISSEUR OFFICIEL DE SERVICES DE TRANSPORT 1 CONSEIL DES JEUX DU CANADA APPEL D OFFRES Services de transport pour les Jeux du Canada Jeux d été du Canada de 2013 Jeux d hiver du Canada de 2015 Jeux d été du Canada de 2017 Jeux d hiver du Canada

Plus en détail

ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire

ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire ORGANISER UNE FÊTE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire Il existe différentes façons pour votre école de participer au programme des Fêtes du patrimoine du Nouveau-Brunswick. Idéalement, votre

Plus en détail

VIVRE À FOND L EXPÉRIENCE CANADIENNE. Date limite de mise en candidature : 28 février PROGRAMME DE MONITEURS DE LANGUES

VIVRE À FOND L EXPÉRIENCE CANADIENNE. Date limite de mise en candidature : 28 février PROGRAMME DE MONITEURS DE LANGUES VIVRE À FOND L EXPÉRIENCE CANADIENNE Date limite de mise en candidature : 28 février Suivez-nous! #monodyssee www.fb.com/monodyssee.myodysse @OLP-PLO PROGRAMME DE MONITEURS DE LANGUES voyager travailler

Plus en détail

Alberta. Ministère de la Santé et du Bien-être de l Alberta Régime d assurance maladie de l Alberta C. P. 1360, Station Main Edmonton, AB T5J 2N3

Alberta. Ministère de la Santé et du Bien-être de l Alberta Régime d assurance maladie de l Alberta C. P. 1360, Station Main Edmonton, AB T5J 2N3 Alberta Afin de bénéficier de la couverture en matière de soins de santé de l Alberta, le résident doit demeurer physiquement en Alberta pendant au moins 183 jours au cours d une période de douze mois

Plus en détail

Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019

Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019 Plan de développement global de la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador 2014-2019 Janvier 2015 Table des matières Contexte... 3 Méthodologie... 3 États des lieux... 4 Hier : de grandes réalisations...

Plus en détail

Le Musée canadien de la guerre

Le Musée canadien de la guerre 1, place Vimy Ottawa (Ontario) K1R 1C2 www.museedelaguerre.ca Le Musée canadien de la guerre Instruire. Préserver. Commémorer. Voilà le mandat du Musée canadien de la guerre (MCG), le musée national canadien

Plus en détail

Pour obtenir des copies additionnelles de la brochure ou de l affiche du Jour du drapeau du Canada, visitez le site www.patrimoinecanadien.gc.

Pour obtenir des copies additionnelles de la brochure ou de l affiche du Jour du drapeau du Canada, visitez le site www.patrimoinecanadien.gc. Pour obtenir des copies additionnelles de la brochure ou de l affiche du Jour du drapeau du Canada, visitez le site www.patrimoinecanadien.gc.ca ou composez le 1 800 O-Canada (1 800 622-6232) ATS: 1 800

Plus en détail

Religion évolution de la pratique religieuse au Canada

Religion évolution de la pratique religieuse au Canada Religion évolution de la pratique religieuse au Canada par Warren Clark Dans presque toutes les provinces, il y a des foyers où la participation aux services religieux est élevée En 1946, environ 67 %

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION

DOCUMENT D INFORMATION DOCUMENT D INFORMATION Devenir citoyens : sondage d opinion auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université Dalhousie Objet :

Plus en détail

ANNEXE B LOI CONSTITUTIONNELLE DE 1982

ANNEXE B LOI CONSTITUTIONNELLE DE 1982 ANNEXE B LOI CONSTITUTIONNELLE DE 1982 PARTIE I CHARTE CANADIENNE DES DROITS ET LIBERTÉS Attendu que le Canada est fondé sur des principes qui reconnaissent la suprématie de Dieu et la primauté du droit

Plus en détail

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture 100 suggestions d activités pour la Fête de la culture Voici quelques suggestions pour vous aider à planifier vos activités de la Fête de la culture. Ces exemples ont été tirés des quelque 7 000 activités

Plus en détail

En collaboration avec. Portfolio techno Guide d utilisation

En collaboration avec. Portfolio techno Guide d utilisation En collaboration avec Portfolio techno Guide d utilisation TABLE DES MATIÈRES 1 1. Présentation générale 2 2. Coup d oeil sur : le concept de construction de l identité francophone le concept de portfolio

Plus en détail

Plan d action triennal 2006-2009

Plan d action triennal 2006-2009 Plan d action triennal 6-9 Le plan triennal 6-9 présente les actions stratégiques qui témoignent des principes d intervention du RIASQ dans les domaines du loisir culturel et de l éducation qui l inspireront

Plus en détail

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE SUR LA COLLINE

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE SUR LA COLLINE LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE SUR LA COLLINE Guide de planification pour votre journée de sensibilisation Les 13 et 14 mai 2015, Imagine Canada et neuf organismes partenaires nationaux ont tenu une Journée

Plus en détail

Statistiques & Info du CCDS : Le marché du travail Les salaires

Statistiques & Info du CCDS : Le marché du travail Les salaires Le marché du travail au Canada : Les salaires Cette fiche de données sur le marché du travail présente une analyse des données actuelles pour le Canada et les provinces sur : - Les salaires hebdomadaires;

Plus en détail

CANADA --- FÊTES ET SYMBOLES

CANADA --- FÊTES ET SYMBOLES CANADA --- FÊTES ET SYMBOLES 2 Fêtes et symboles I - CANADA - Le mot «CANADA» est d origine amérindienne. - Dans la langue des Iroquois ou des Hurons, «KANATA» veut dire «village». Avec le temps, le mot

Plus en détail

ORGANISER UNE FÊTE DU PATRIMOINE SCOLAIRE. Guide pour le coordonnateur scolaire ÉTAPE UN : AVANT LA PLANIFICATION

ORGANISER UNE FÊTE DU PATRIMOINE SCOLAIRE. Guide pour le coordonnateur scolaire ÉTAPE UN : AVANT LA PLANIFICATION ORGANISER UNE FÊTE DU PATRIMOINE SCOLAIRE Guide pour le coordonnateur scolaire Il existe différentes façons pour votre école de participer au programme des Fêtes du patrimoine. Idéalement, votre Fête scolaire

Plus en détail

Voyages et tourisme. Le nombre de voyages à proximité de la résidence augmente

Voyages et tourisme. Le nombre de voyages à proximité de la résidence augmente Voyages et tourisme 31 Survol Le tourisme est une importante industrie au Canada. En 2007, les dépenses de ce secteur ont atteint 70,6 milliards de dollars courants, une hausse de 4 % par rapport à l année

Plus en détail

Partir au Canada. 5 Décembre 2013. Lycée international de Ferney Voltaire

Partir au Canada. 5 Décembre 2013. Lycée international de Ferney Voltaire Partir au Canada 5 Décembre 2013 Lycée international de Ferney Voltaire Étudier au Canada et au Québec www.etudierau-incanada.ca www.universitesquebecoises.ca www.ee.cegepinternational.qc.ca Yukon Territoires

Plus en détail

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Dans le cadre de la journée pré-congrès francophone Conférence Metropolis

Plus en détail

Les taxes fédérales sur l essence et les énergies de chauffage

Les taxes fédérales sur l essence et les énergies de chauffage PRB 05-25F Service d information et de recherche parlementaires Bibliothèque du Parlement Les taxes fédérales sur l essence et les énergies de chauffage Marc-André Pigeon Le 16 septembre 2005 INTRODUCTION

Plus en détail

UN SÉJOUR INSPIRÉ DU PROGRAMME D ÉTUDES LA DESTINATION CANADIENNE N O 1 POUR LES ÉTUDIANTS

UN SÉJOUR INSPIRÉ DU PROGRAMME D ÉTUDES LA DESTINATION CANADIENNE N O 1 POUR LES ÉTUDIANTS LA DESTINATION CANADIENNE N O 1 POUR LES ÉTUDIANTS Chaque année, plus de groupes d étudiants visitent Ottawa que n importe quelle autre ville canadienne. Ce n est guère étonnant. Aux enseignants, la capitale

Plus en détail

Ressources pédagogiques

Ressources pédagogiques Centre d apprentissage Ressources pédagogiques www.collectionscanada.gc.ca/education/ Primaire Intermédiaire Secondaire Primaire (de 4 à 11 ans) PIKA : base de données sur la littérature canadienne pour

Plus en détail

Rapport 2014 sur les camps mathématiques

Rapport 2014 sur les camps mathématiques Rapport 2014 sur les camps mathématiques Avancement Découverte Apprentissage Application Société mathématique du Canada 1725, boul. St. Laurent, bureau 109 Ottawa (Ontario) CANADA K1G 3V4 smc.math.ca Une

Plus en détail

Formule de financement des écoles des Premières Nations L instrument d une politique de mise en échec

Formule de financement des écoles des Premières Nations L instrument d une politique de mise en échec Formule de financement des écoles des Premières Nations L instrument d une politique de mise en échec Le sous-financement chronique de notre éducation est une stratégie pour forcer l intégration avec les

Plus en détail

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada www.bucksurveys.com Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada Résultats 2011 Introduction: Faibles augmentations à tous les niveaux Depuis que Buck a lancé, en 2001, sa première Étude

Plus en détail

ATTIRER, DÉVELOPPER ET MAINTENIR UN EFFECTIF ENSEIGNANT EFFICACE

ATTIRER, DÉVELOPPER ET MAINTENIR UN EFFECTIF ENSEIGNANT EFFICACE Conseil des ministres de l Éducation (Canada) Council of Ministers of Education, Canada ATTIRER, DÉVELOPPER ET MAINTENIR UN EFFECTIF ENSEIGNANT EFFICACE 1. L objectif global de l activité de l Organisation

Plus en détail

Idées de campagnes pour Mardi je donne. Boîte à outils pour les organismes de bienfaisance

Idées de campagnes pour Mardi je donne. Boîte à outils pour les organismes de bienfaisance Idées de campagnes pour Mardi je donne Boîte à outils pour les organismes de bienfaisance Choisir un objectif pour Mardi je donne constitue la première étape d une campagne fructueuse. Voici quelques idées

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

À la découverte de notre quartier

À la découverte de notre quartier Éveil au Langage et Ouverture à la Diversité Linguistique À la découverte de notre quartier 1/14 Résumé de la situation d apprentissage et d évaluation : Les élèves réalisent en équipe des affiches, murales

Plus en détail

la noyade Rapport sur au Canada Davantage Édition 2013 de noyades à mesure que la population canadienne vieillit

la noyade Rapport sur au Canada Davantage Édition 2013 de noyades à mesure que la population canadienne vieillit Rapport sur la noyade au Canada Variation du nombre de décès évitables reliés à l eau et du taux de décès, 1991-2010 Édition 2013 Préparé par le Centre canadien de recherche sur la prévention de la noyade

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Cette année, Edmonton, la capital de l Alberta, sera l hôte du Chant Ouest et du Contact Ouest dans le cadre du Grand marché des arts.

Cette année, Edmonton, la capital de l Alberta, sera l hôte du Chant Ouest et du Contact Ouest dans le cadre du Grand marché des arts. Le Réseau des grands espaces et le Regroupement artistique francophone de l Alberta vous présentent le Chant Ouest et le Contact Ouest, deux événements culturels importants au développement et à la diffusion

Plus en détail

RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999. Cette résolution est appliquée telle qu elle a été adoptée.

RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999. Cette résolution est appliquée telle qu elle a été adoptée. RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999 Voici un sommaire des mesures prises par le conseil d administration et le personnel pour donner suite aux résolutions examinées

Plus en détail

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Le présent sondage vise à évaluer l efficacité des services de soutien du travail de promotion du commerce extérieur

Plus en détail

Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014

Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014 Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014 Mesures de suivi Envisager l aspect culturel dans le processus décisionnel et les projets municipaux. (Exemples : lorsqu on remplacera

Plus en détail

Cours 2.1. Plan de cours: 1. Opération ligne du temps 2. Portrait 3. On lit le problème.

Cours 2.1. Plan de cours: 1. Opération ligne du temps 2. Portrait 3. On lit le problème. Cours 2.1 Plan de cours: 1. Opération ligne du temps 2. Portrait 3. On lit le problème. On observe Nommez une continuité au point de vue économique entre le Régime Français et le Régime Anglais. Nommez

Plus en détail

Fonds du Canada pour les espaces culturels (FCEC) Lignes directrices

Fonds du Canada pour les espaces culturels (FCEC) Lignes directrices Fonds du Canada pour les espaces culturels (FCEC) Lignes directrices Cette publication est disponible sur demande en médias substituts. Cette publication est disponible en format PDF à l adresse internet

Plus en détail

BRÈVE PRESENTATION DU CANADA

BRÈVE PRESENTATION DU CANADA BRÈVE PRESENTATION DU CANADA SECTION A DE LA PUBLICATION FAIRE DES AFFAIRES AU CANADA DE STIKEMAN ELLIOTT Stikeman Elliott S.E.N.C.R.L., s.r.l. Droit des affaires canadien. Partout dans le monde. Stikeman

Plus en détail

VILLE DE SAINT-CONSTANT. Politique familiale

VILLE DE SAINT-CONSTANT. Politique familiale VILLE DE SAINT-CONSTANT Politique familiale Adoptée le 8 juillet 2013 1. Introduction La Ville de Saint-Constant s est considérablement développée depuis une dizaine d années et les réalités familiales

Plus en détail

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire

Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Les investissements municipaux au titre de la culture de cinq grandes villes du Canada : Sommaire Étude préparée pour les villes de Vancouver, Calgary, Toronto, Ottawa et Montréal Par Kelly Hill, Hill

Plus en détail

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS

SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS SONDAGE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS Quel était l objet du sondage? Le gouvernement de l Île-du-Prince-Édouard entend modifier sa loi actuelle sur les services en français de façon qu elle réponde aux

Plus en détail

PROGRAMME SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS

PROGRAMME SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS PROGRAMME SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS Adopté au comité plénier 11 mars 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 DÉFINITION DE L ÉVÉNEMENT... 3 BUTS DU PROGRAMME... 3 OBJECTIFS DU PROGRAMME... 3 1. DESCRIPTION

Plus en détail

Club de lecture d été de la Banque TD. Rapport national de statistiques du programme pour Bibliothèque et Archives Canada

Club de lecture d été de la Banque TD. Rapport national de statistiques du programme pour Bibliothèque et Archives Canada Club de lecture d été de la Banque TD Rapport national de statistiques du programme pour Bibliothèque et Archives Canada Octobre 2005 Avertissement de propriété exclusive Les renseignements contenus dans

Plus en détail

VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020

VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020 VÉRIFICATEUR GÉNÉRAL DU NOUVEAU-BRUNSWICK PLAN STRATÉGIQUE 2014-2020 Plan stratégique 2014-2020 En décembre 2010, M me Kim MacPherson a été nommée vérificatrice générale de la province du Nouveau-Brunswick

Plus en détail

Banque du Canada Analyse des données recueillies lors de la consultation sur les principes de conception des billets de banque

Banque du Canada Analyse des données recueillies lors de la consultation sur les principes de conception des billets de banque Banque du Canada Analyse des données recueillies lors de la consultation sur les principes de conception des billets de banque À propos de la consultation La Banque du Canada («la Banque») a invité les

Plus en détail

Lignes directrices Conseil national des secteurs du SCFP

Lignes directrices Conseil national des secteurs du SCFP Lignes directrices Conseil national des secteurs du SCFP 1. But Le travail par secteur s effectue de nombreuses façons au SCFP, mais les structures des secteurs ne profitent pas d un forum national qui

Plus en détail

Panneaux d affichage dans toute la ville d Halifax, notamment des super panneaux à fort impact

Panneaux d affichage dans toute la ville d Halifax, notamment des super panneaux à fort impact Marché régional Région géographique : Provinces des Maritimes et certaines régions du Maine (É.-U.) et du Québec Public cible : Familles, couples Stratégie : Sensibilisation, grande couverture et fréquence

Plus en détail

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Grenville-sur-la-Rouge 2012-2014

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Grenville-sur-la-Rouge 2012-2014 Objectifs Doter la municipalité de Grenville-sur-la-Rouge de mesures permettant de diminuer l exposition des citoyens à la fumée secondaire et de motiver les fumeurs à abandonner le tabagisme. Résultats

Plus en détail

Développement de l organisation artistique et culturelle

Développement de l organisation artistique et culturelle 2 Stratégie sectorielle 2 : Développement de l organisation artistique et culturelle 99 Développement de l organisation artistique et culturelle Table des matières 1. Définition... 99 2. État des lieux

Plus en détail

Explorateurs culturels

Explorateurs culturels Explorateurs culturels D où viennent-ils? À quoi ressemblent-ils? Familles avec enfants de moins de 15 ans Ils voyagent en: Où séjournent-ils? Ontario et Canada atlantique Jeunes couples et célibataires

Plus en détail

LES COURRIELS, INTERNET et la

LES COURRIELS, INTERNET et la Travailleurs des technologies de l information Roman Habtu Roman Habtu, anciennement de la Division de l analyse des enquêtes auprès des ménages et sur le travail, est maintenant au service de Développement

Plus en détail

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES Rapport annuel sur l application de la canadien 2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES INSTRUCTIONS : Conformément aux exigences en matière de rapport prévues

Plus en détail

Sommaire des consultations nationales en matière d immigration francophone. Sessions avec les intervenants communautaires Février-mars 2015

Sommaire des consultations nationales en matière d immigration francophone. Sessions avec les intervenants communautaires Février-mars 2015 Sommaire des consultations nationales en matière d immigration francophone Sessions avec les intervenants communautaires Février-mars 2015 Table des matières Contexte...3 Thème 1 : Sensibilisation des

Plus en détail

Décision de radiodiffusion CRTC 2014-320

Décision de radiodiffusion CRTC 2014-320 Décision de radiodiffusion CRTC 2014-320 Version PDF Référence au processus : Demande de la Partie 1 affichée le 5 décembre 2013 Ottawa, le 12 juin 2014 Bell Aliant Communications régionales inc. (associé

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION Pour une communication efficace, une politique de communication 2 Politique de communication 3 Mission de la Direction des communications 3 Rôle

Plus en détail

Canada DBV Bulletin d information

Canada DBV Bulletin d information Programme mixte des réfugiés désignés par un bureau des visas Réinstallation des réfugiés au Canada DBV Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet

Plus en détail

(1) Le conseil municipal privilégie :

(1) Le conseil municipal privilégie : 2.13 PATRIMOINE ET CULTURE Préambule Les attraits historiques et culturels de Fredericton au nombre desquels il faut compter son emplacement, ses bâtiments, ses lieux, ses établissements culturels et son

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université de Montréal Contexte

Plus en détail

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Harrington 2011-2014

Plan d action municipal triennal Comité municipal «Ma santé en valeur» de Harrington 2011-2014 Objectifs Doter la municipalité de Harrington de mesures permettant de diminuer l exposition des citoyens à la fumée secondaire et de motiver les fumeurs à abandonner le tabagisme. Résultats du portrait

Plus en détail

Pré-congrès national de Metropolis sur l immigration francophone. au Canada

Pré-congrès national de Metropolis sur l immigration francophone. au Canada Pré-congrès national de Metropolis sur l immigration francophone au Canada Discours d ouverture L Honorable Susan Sullivan, ministre de Terre-Neuve-et-Labrador responsable des affaires francophones et

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 10 ANS DE CULTURE CÉLÉBRÉ AVEC LA NATURE! Grâce à votre fidèle participation et celle de plus de 100 institutions culturelles, le programme Cultivez le Jour de la Terre célébrera

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité

Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité Choix concurrentiels 2014 Rapport spécial Pleins feux sur la fiscalité Le rapport Pleins feux sur la fiscalité est un supplément à l édition 2014 de l étude Choix concurrentiels, rapport mondial publié

Plus en détail

Contenu du Guide du parent

Contenu du Guide du parent Guide des parents Contenu du Guide du parent Introduction du Guide du parent... 3 Les activités avec les parents.... 4 Rencontres personnelles avec le coach... 4 Petites rencontres entre parents et coach....

Plus en détail

ÉDUCATION. Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com

ÉDUCATION. Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com ÉDUCATION Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com Un SIG dans le nuage aide des élèves à analyser les effets environnementaux et économiques

Plus en détail

Mémoire présenté. Comité de l Assemblée législative pour un régime d assurance automobile public abordable, équitable et accessible

Mémoire présenté. Comité de l Assemblée législative pour un régime d assurance automobile public abordable, équitable et accessible Mémoire présenté au Comité de l Assemblée législative pour un régime d assurance automobile public abordable, équitable et accessible par la Société des enseignantes et des enseignants retraités francophones

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION POUR LES CLUBS RELATIONS AVEC LES MÉDIAS

GUIDE D UTILISATION POUR LES CLUBS RELATIONS AVEC LES MÉDIAS GUIDE D UTILISATION POUR LES CLUBS RELATIONS AVEC LES MÉDIAS TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Le communiqué de presse...4 L invitation de presse...5 Les médias sociaux...6 Annexe 1 : Exemple du communiqué

Plus en détail

Rapport sur la méthodologie

Rapport sur la méthodologie Sondage des votants et des non-votants 2002 Rapport sur la méthodologie Établi pour : Élections Canada Date : Juin 2002 Centre de recherche Décima, 2002 Table des matières Introduction...1 Méthodologie

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS PRÉAMBULE Avec ses grands espaces, ses lacs, ses sentiers pédestres, et ses infrastructures, la Municipalité de Montcalm détient un grand potentiel de développement

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs www.canada.travel/entreprise Octobre Volume 1, numéro 1 Points saillants Le nombre d arrivées en provenance

Plus en détail

PROGRAMME DU GOUVERNEMENT DU CANADA POUR L ANNÉE POLAIRE INTERNATIONALE FORMATION, COMMUNICATION ET VULGARISATION APPEL DE PROPOSITIONS

PROGRAMME DU GOUVERNEMENT DU CANADA POUR L ANNÉE POLAIRE INTERNATIONALE FORMATION, COMMUNICATION ET VULGARISATION APPEL DE PROPOSITIONS PROGRAMME DU GOUVERNEMENT DU CANADA POUR L ANNÉE POLAIRE INTERNATIONALE FORMATION, COMMUNICATION ET VULGARISATION APPEL DE PROPOSITIONS CONTEXTE L Année polaire internationale (API) 2007-2008 consiste

Plus en détail

Stratégie visant des écoles saines

Stratégie visant des écoles saines Chapitre 4 Section 4.03 Ministère de l Éducation Stratégie visant des écoles saines Suivi des audits de l optimisation des ressources, section 3.03, Rapport annuel 2013 APERÇU DE L ÉTAT DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Division des communications NOVEMBRE 2010 TABLE DES MATIERES 1) DÉFINITION... 2 2) PRINCIPES DIRECTEURS... 2 3) LA COMMUNICATION INTERNE... 3 3.1) L accueil des employés... 3

Plus en détail

ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ

ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ ICC INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS UNE APPROCHE QUI SOLLICITE L ENSEMBLE DE LA COMMUNAUTÉ INTERVENTION COMMUNAUTAIRE COORDONNÉE CONTRE LA MALTRAITANCE DES AÎNÉS

Plus en détail

VOTE PAR ANTICIPATION : la raison pour laquelle les campagnes doivent faire sortir le vote lors des jours de scrutin anticipé.

VOTE PAR ANTICIPATION : la raison pour laquelle les campagnes doivent faire sortir le vote lors des jours de scrutin anticipé. VOTE PAR ANTICIPATION : la raison pour laquelle les campagnes doivent faire sortir le vote lors des jours de scrutin anticipé. Qu est-ce qu une journée de vote par anticipation? Élections Canada permet

Plus en détail

Le Canada: Chemin de la démocratie

Le Canada: Chemin de la démocratie SECTION 1 8 Le Canada: Chemin de la démocratie LE CANADA EST UNE DÉMOCRATIE. MAIS QU EST-CE QU UNE DÉMOCRATIE? Définition de la démocratie Le mot démocratie désigne un système politique. Dans un pays démocratique,

Plus en détail

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays?

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Actuellement, 8,8 % offres d emploi affichées au pays exigent des candidats qu ils parlent les deux langues officielles. Il s agit d une baisse

Plus en détail

Examen de la législation associée à l indemnisation des accidents du travail 2013 2016. Document de discussion de 2013

Examen de la législation associée à l indemnisation des accidents du travail 2013 2016. Document de discussion de 2013 Examen de la législation associée à l indemnisation des accidents du travail 2013 2016 Document de discussion de 2013 Ministère de l'éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail/Travail sécuritaire

Plus en détail

CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DE MONTRÉAL

CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DE MONTRÉAL CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DE MONTRÉAL PROPOSITION DE PARTENARIAT 1937-2012 MOT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE Il nous est impossible d imaginer une ville sans bénévole. Ces personnes tissent le canevas indispensable

Plus en détail

Les facteurs dans les activités culturelles au Canada

Les facteurs dans les activités culturelles au Canada Les facteurs dans les activités culturelles au Canada Facteurs démographiques et affinités culturelles entourant la lecture de livres, l assistance aux spectacles, les visites de galeries d art et la fréquentation

Plus en détail

SITE WEB INTERACTIF DES INDICATEURS DE PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ RAPPORT SUR LA CONSULTATION PUBLIQUE

SITE WEB INTERACTIF DES INDICATEURS DE PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ RAPPORT SUR LA CONSULTATION PUBLIQUE SITE WEB INTERACTIF DES INDICATEURS DE PERFORMANCE DU SYSTÈME DE SANTÉ RAPPORT SUR LA CONSULTATION PUBLIQUE PAGES TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 1 CONSULTATION EN LIGNE ET EN PERSONNE : PRINCIPALES CONSTATATIONS

Plus en détail

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PRÉAMBULE La Fondation juge que les déplacements des membres de sa communauté sont nécessaires et souhaitables dans une optique de recherche, d apprentissage, de dissémination

Plus en détail

Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation

Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation Ébauche datée du 22 mai 2002 Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation Rapport annuel au Secrétariat de l ACI Bureau de la consommation, Industrie Canada,

Plus en détail

MOT DE LA PRÉSIDENTE. Séance du conseil d administration du RTL, le 5 février 2015. Le texte lu fait foi.

MOT DE LA PRÉSIDENTE. Séance du conseil d administration du RTL, le 5 février 2015. Le texte lu fait foi. MOT DE LA PRÉSIDENTE Séance du conseil d administration du RTL, le 5 février 2015 Le texte lu fait foi. 1 Bonjour à toutes et à tous, Voilà plus d un an que nous formons l actuel conseil d administration

Plus en détail

Énoncé des responsabilités envers le public

Énoncé des responsabilités envers le public Énoncé des responsabilités envers le public L information présentée ici reflète la période de référence du 1 er novembre 2013 au 31 octobre 2014. Marketing Emplacements des Cafés Tangerine Au 31 octobre

Plus en détail

SOS DEVOIRS RAPPORT ANNUEL ANNÉE SCOLAIRE 2006-2007. W : www.sosdevoirs.org T : 1.866.627.0609 T : 416.397.2094 Toronto

SOS DEVOIRS RAPPORT ANNUEL ANNÉE SCOLAIRE 2006-2007. W : www.sosdevoirs.org T : 1.866.627.0609 T : 416.397.2094 Toronto SOS DEVOIRS RAPPORT ANNUEL ANNÉE SCOLAIRE 2006-2007 W : www.sosdevoirs.org T : 1.866.627.0609 T : 416.397.2094 Toronto Rapport annuel 2006 2007 Page : 2 Qu est-ce que SOS DEVOIRS? SOS DEVOIRS est un service

Plus en détail

RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS. Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés

RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS. Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés RAPPORT SUR LE SONDAGE DES INTERVENANTS Réseau canadien pour la prévention du mauvais traitement des aînés Rapport sur le sondage des intervenants janvier 2015 Table des matières 1. Points saillants 3

Plus en détail

Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire

Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire Résumé: Perceptions des étudiants universitaires au sujet des carrières du secteur communautaire Mars 2010 Le Conseil RH fait progresser les enjeux relatifs à la main-d œuvre communautaire. En tant que

Plus en détail

PLAN D ACTION MUNICIPAL

PLAN D ACTION MUNICIPAL POLITIQUE FAMILIALE PLAN D ACTION MUNICIPAL DE VILLE POHÉNÉGAMOOK 2011-2013 POLITIQUE FAMILIALE PLAN D ACTION 1- LA FAMILLE ET LE TRAVAIL Toute initiative visant à favoriser l accès aux services municipaux

Plus en détail

Montréal et la RMR VERTES LES VILLES LES PLUS DU CANADA. Solutions énergétiques écologiques. Facteur Vert: les bicyclettes BIXI

Montréal et la RMR VERTES LES VILLES LES PLUS DU CANADA. Solutions énergétiques écologiques. Facteur Vert: les bicyclettes BIXI LES VILLES LES PLUS VERTES DU CANADA Montréal et la RMR Facteur Vert: les bicyclettes BIXI Solutions énergétiques écologiques Que font les grandes villes du pays pour favoriser les transports à émissions

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation

Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des finances nationales concernant le Programme de péréquation M. Peter Mesheau Ministre des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Le 17 octobre 2001

Plus en détail

Immigration : L Accord Canada-Québec

Immigration : L Accord Canada-Québec Immigration : L Accord Canada-Québec Publication n o 2011-89-F Révisée le 5 juillet 2011 Michel-Ange Pantal Division des affaires sociales Service d information et de recherche parlementaires Immigration

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 1 SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 Document d information Le 2 décembre 2014. Le Sondage national des médecins est un important projet de recherche continu qui permet de recueillir les opinions de médecins,

Plus en détail

Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation

Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation Accord sur le commerce intérieur, chapitre huit Mesures et normes en matière de consommation Rapport annuel au Secrétariat de l ACI Bureau de la consommation, Industrie Canada, exercice se terminant le

Plus en détail

Destination Canada 2014-2015

Destination Canada 2014-2015 Le tremplin idéal pour décrocher un stage de qualité à l étranger! Stage stimulant Destination Canada Assistance, suivi et accompagnement Tarification concurrentielle Offres multidestinations Nombreux

Plus en détail

French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25%

French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25% French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25% Tâche 1 5 Vous allez entendre deux fois une série d annonces. Examinez les séries d images cidessous, puis, écoutez bien. Choisissez l image de

Plus en détail