SCENARIO PEDAGOGIQUE DE FORMATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCENARIO PEDAGOGIQUE DE FORMATION"

Transcription

1 SCENARIO PEDAGOGIQUE DE FORMATION INTITULE : LE CHEF DE GROUPE DISCIPLINE : GESTION OPERATIONNELLE ET COMMANDEMENT NIVEAU : 3 PUBLIC : Un groupe de 12 sapeurs pompiers DUREE TOTALE : 120 heures PRE-REQUIS : Unités de valeur de chef d agrès (+ TOP 4 + REP 2) OBJECTIF GENERAL : A la fin de la formation, les stagiaires seront capables de : S : - connaître les différents outils nécessaires à la gestion d un groupe en opération, d un PC de Colonne et d un CODIS, SF : - exécuter une mission en qualité de COS avec un groupe isolé, - exécuter un ordre reçu dans le cadre de l engagement d une colonne, - participer au fonctionnement d un PC de Colonne et d un CODIS, SE : - s intégrer dans la chaîne de commandement, - faire preuve de crédibilité, d autorité et d organisation dans le cadre des missions dévolues au chef de groupe en prenant en compte les règles de sécurité. EVALUATION CERTIFICATIVE : OUI NON GOC 3 Le Chef de Groupe Page 1/48

2 RECAPITULATIF DES OBJECTIFS INTERMEDIAIRES PREMIERE PARTIE : LES EMPLOIS OPERATIONNELS NON SPECIALISES OBJECTIF INTERMEDIAIRE A A la fin de la première partie, les stagiaires seront capables de : S : - connaître l organisation du Schéma National de Formation (S.N.F). SF : - citer le niveau de commandement en fonction des moyens engagés, - citer les emplois de chef de groupe. SE : - se situer dans la chaîne de commandement. Page 6 DEUXIEME PARTIE : GENERALITES SUR LE COMMANDEMENT OBJECTIF INTERMEDIAIRE B A la fin de la deuxième partie, les stagiaires seront capables de : S : - connaître la méthodologie du commandement en opération, - identifier les principes de l organisation du commandement, - connaître la notion de "rapport bénéfices/risques". SF : - énumérer les principes fondamentaux du commandement en opération. SE : - prendre conscience de l importance du rôle et du comportement du chef en opération. Page 8 GOC 3 Le Chef de Groupe Page 2/48

3 TROISIEME PARTIE : LE CADRE D ORDRES DU CHEF DE GROUPE OBJECTIF INTERMEDIAIRE C A la fin de la troisième partie, les stagiaires seront capables de : S : - connaître le cadre d ordres lié à l engagement d un groupe et les différentes tâches à accomplir. SF : - exprimer clairement et faire appliquer les différents ordres, - prendre en compte le "rapport bénéfices/risques", - rendre compte. SE : - être respectueux de ses personnels, - s affirmer en tant que chef. Page 10 QUATRIEME PARTIE : TRANSMISSIONS OBJECTIF INTERMEDIAIRE D A la fin de la quatrième partie, les stagiaires seront capables de : S : - connaître l organisation des transmissions chez les sapeurs pompiers. SF : - élaborer un ordre complémentaire de transmissions lié à l engagement d un groupe et à l organisation d une opération nécessitant la mise en place d un PC de Colonne. SE : - faire respecter l organisation mise en place en matière de transmissions. Page 12 GOC 3 Le Chef de Groupe Page 3/48

4 CINQUIEME PARTIE : PLANS D ORGANISATION DES SECOURS ET PLANS D INTERVENTION OBJECTIF INTERMEDIAIRE E A la fin de la cinquième partie, les stagiaires seront capables de : S : - connaître les différents plans d organisation des secours et d intervention. SF : - utiliser ces plans en fonction du niveau de risque de l opération. SE : - s intégrer dans l organisation prévue par un plan. Page 15 SIXIEME PARTIE : GESTION DES RISQUES SPECIFIQUES OBJECTIF INTERMEDIAIRE F A la fin de la sixième partie, les stagiaires seront capables de : S : - identifier les risques spécifiques. SF : - prendre en compte les moyens nécessaires au traitement de ces risques, - se conformer aux procédures liées à la présence de tels risques. SE : - être sensibilisé aux conditions de sécurité liées à ces risques. Page 18 GOC 3 Le Chef de Groupe Page 4/48

5 SEPTIEME PARTIE : LE POSTE DE COMMANDEMENT DE COLONNE OBJECTIF INTERMEDIAIRE G A la fin de la septième partie, les stagiaires seront capables de : S : - connaître les fonctions d un PC de Colonne. SF : - animer ces fonctions. SE : - travailler en équipe. Page 20 HUITIEME PARTIE : ORGANISATION D UN CODIS LORS D OPERATIONS IMPORTANTES OBJECTIF INTERMEDIAIRE H A la fin de la huitième partie, les stagiaires seront capables de : S : - connaître l organisation d un CODIS dans la gestion d opérations importantes. SF : - animer les fonctions renseignements et moyens dans une salle de crise d un CODIS. SE : - travailler en équipe et rendre compte. Page 25 NEUVIEME PARTIE : EVALUATION CERTIFICATIVE Organisation de l évaluation certificative des différentes séquences : Evaluation orale Evaluation écrite (2) Evaluation pratique (2) Page 27 GOC 3 Le Chef de Groupe Page 5/48

6 1 ère PARTIE LES EMPLOIS OPERATIONNELS NON SPECIALISES SEQUENCE A1.1 : LE SCHEMA NATIONAL DE FORMATION OBJECTIF SPECIFIQUE: A la fin de la séquence, les stagiaires seront capables d énumérer les différents niveaux dans la chaîne de commandement opérationnel en remplissant un tableau sans erreur et en ajoutant les unités de valeur de formation qui s y rapportent et les grades qui y sont associés. DUREE : 30 min TECHNIQUES PEDAGOGIQUES Découverte : question à la cantonade "Quels sont les emplois opérationnels chez les sapeurs pompiers?" Démonstration : exposé Le schéma national de formation, les textes réglementaires relatifs aux cadres d emploi et à la formation des SPP et SPV. Application : exercice individuel DUREE MATERIEL CE QU IL FAUT RETENIR 5 min 20 min Tableau blanc, feutres. Rétroprojecteur ou vidéo projecteur (document à créer). Emploi de chef de groupe, UV TOP 4, REP 2, GOC 3, pour les lieutenants, majors et pour les adjudants qui tiennent l emploi. AUTRES Cette partie peut être validée lors d une évaluation diagnostique en début de formation qui permet de passer à la séquence suivante si l ensemble des participants possède les savoirs. Compléter un tableau récapitulatif "Grade/ Emploi/Formation". 5 min Tableau vierge "Grade/ Emploi/Formation" (document à créer1). GOC 3 Le Chef de Groupe Page 6/48

7 1 ère PARTIE LES EMPLOIS OPERATIONNELS NON SPECIALISES SEQUENCE A2.1 : LA CHAINE DE COMMANDEMENT DUREE : 30 min OBJECTIF SPECIFIQUE: A la fin de la séquence, les stagiaires seront capables de se situer dans la chaîne de commandement en fonction des moyens commandés en remplissant un tableau préformâté sans erreur. TECHNIQUES PEDAGOGIQUES Découverte : question à la cantonade "Quelles sont les limites de commandement dans chaque emploi?" Démonstration : exposé Les définitions d équipe, agrès, groupe, colonne et site, en se basant sur le guide national de référence «GOC» et sur le positionnement hiérarchique en fonction des moyens engagés sur l'opération. Application : exercice individuel Compléter un tableau récapitulatif "Emploi / Moyens commandés/ fonction". DUREE MATERIEL CE QU IL FAUT RETENIR 5 min 20 min 5 min Tableau blanc, feutres. Rétroprojecteur ou vidéo projecteur (document à créer). Tableau vierge "Emploi/ Moyens commandés/ fonction" (document à créer2). Moyens commandés correspondant à chaque emploi de la chaîne de commandement (de chef d équipe à chef de site). Les fonctions opérationnelles (COS, CS et CSS) dépendent du nombre de moyens engagés. Le chef de groupe peut commander un groupe en qualité de COS, un groupe en renfort d une colonne, les différentes fonctions du PC de Colonne, en fonction du SDACR ou RO en application dans le département. AUTRES Cette partie peut être validée lors d une évaluation diagnostique en début de formation qui permet de passer à la séquence suivante si l ensemble des participants possède les savoirs. GOC 3 Le Chef de Groupe Page 7/48

8 2 ème PARTIE GENERALITES SUR LE COMMANDEMENT SEQUENCE B1.1 : LES ACTEURS DU COMMANDEMENT ET LES ORGANES DE GESTION DUREE : 1 h 00 OBJECTIF SPECIFIQUE : A la fin de la séquence, les stagiaires seront capables d identifier chaque personne ayant le pouvoir de décision en opération et les organes de gestion qui lui sont associés en reconstituant un organigramme sans erreur. TECHNIQUES PEDAGOGIQUES Découverte : travail en sous-groupes A partir d un exemple décrivant une situation opérationnelle, identifier le COS, le DOS et les organes de gestion compétents. Démonstration : exposé Les notions de COS et de DOS et les organes de gestion depuis le niveau départemental jusqu au niveau national. DUREE MATERIEL CE QU IL FAUT RETENIR 10 min 30 min Cas concrets de situations opérationnelles (document à créer = article de journal spécialisé ou non). Rétroprojecteur ou vidéo projecteur (document à créer). Différence entre COS et DOS. Les compétences des centres opérationnels et des postes de commandement. Parallèle entre chaîne S.P et chaîne Préfectorale. AUTRES Cette partie peut être validée lors d une évaluation diagnostique en début de formation qui permet de passer à la séquence suivante si l ensemble des participants possède les savoirs. Application : cas concret individuel A partir d un exemple décrivant une situation opérationnelle, reconstituer l organigramme des différents centres opérationnels en précisant la place des décideurs. 20 min Cas concrets de situations opérationnelles (document à créer = article de journal spécialisé ou non). GOC 3 Le Chef de Groupe Page 8/48

9 2 ème PARTIE GENERALITES SUR LE COMMANDEMENT SEQUENCE B2.1 : PRINCIPES FONDAMENTAUX DU COMMANDEMENT DUREE : 1 h 35 OBJECTIF SPECIFIQUE: A la fin de la séquence, les stagiaires seront capables d exprimer par écrit un ordre clair, précis et concis sur la base des critères identifiés lors du travail d application (ou formalisés sur la grille d évaluation formative) en y intégrant les règles de sécurité. TECHNIQUES PEDAGOGIQUES Découverte et Application : travail en sous-groupes 1) A partir d un exemple décrivant une situation (non opérationnelle), faire exprimer, un ordre à d autres stagiaires choisis pour exécuter une tache. 2) puis, à partir de ces ordres, identifier ce qui différencie le bon ordre de celui difficilement applicable. (établissement d une liste de critères) Démonstration : exposé Les principes fondamentaux du commandement en opération. Evaluation formative : individuelle A partir d un cas concret non opérationnel, chaque stagiaire rédige un ordre pour ses subordonnés. DUREE MATERIEL CE QU IL FAUT 30 min 15 min 20 min 30 min Cas concrets décrivant une situation (document à créer précisant les consignes d exercices et les modalités). Rétroprojecteur ou vidéo projecteur (document à créer). (documents + grille d évaluation formative) RETENIR La notion de «rapport bénéfices risques» (ou balance enjeux/risques) Qualités d un ordre : précision, clarté, concision. Principes fondamentaux : - ordres à 4 subordonnés maxi., - ordres qu aux subordonnés directs, - contrôle de l exécution, - compte rendu à l échelon hiérarchique direct. Un ordre précise : Le chef (qui est responsable), la mission (à quoi je veux arriver et comment, qui fait quoi, avec quelles règles etc.), les moyens. AUTRES GOC 3 Le Chef de Groupe Page 9/48

10 3 ème PARTIE LE CADRE D ORDRES DU CHEF DE GROUPE SEQUENCE C1.1 : ORDRE PREPARATOIRE, ORDRE DE MOUVEMENT DUREE : 4 h 00 OBJECTIF SPECIFIQUE: A la fin de la séquence, les stagiaires seront capables d exprimer ces deux ordres à leurs chefs d agrès, en respectant le cadre fixé. TECHNIQUES PEDAGOGIQUES Découverte : remue méninges. "Citez les tâches à accomplir pour organiser votre départ en vacances". Démonstration : exposé L ordre préparatoire et l ordre de mouvement. Application : Travaux dirigés Thèmes nécessitant la constitution d un groupe pour une mission de longue durée. DUREE MATERIEL CE QU IL FAUT RETENIR 10 min 50 min 3 h 00 Tableau blanc, feutres. (document à créer précisant les consignes d exercices et les modalités). Rétroprojecteur ou vidéo projecteur (document à créer) 4 ou 5 Thèmes de TD + cartes routières (TD à créer). Fiches de tâches du chef de groupe. Ordre préparatoire pour organiser et maintenir la capacité opérationnelle d un groupe : PATRACDR Sert à préparer le départ et à faire la dernière vérification (Check List) avant le départ d un groupe en renfort. Ordre de mouvement pour assurer le déplacement d un groupe en sécurité : DPIF AUTRES 4 travaux dirigés au moins et plus si nécessaire (à deux pour le premier puis individuels pour les autres.) GOC 3 Le Chef de Groupe Page 10/48

11 3 ème PARTIE LE CADRE D ORDRES DU CHEF DE GROUPE SEQUENCE C2.1 : REACTIONS IMMEDIATES, ORDRE INITIAL ET ORDRE DE CONDUITE, COMPTE RENDU DUREE : 55 h 30 OBJECTIF SPECIFIQUE: A la fin de la séquence, les stagiaires seront capables d exprimer oralement ces différents ordres aux chefs d agrès, en respectant le cadre fixé. L atteinte de cet objectif sera évaluée dans le cadre des exercices pratiques à l aide d une grille d évaluation fournie. TECHNIQUES PEDAGOGIQUES Découverte : Remémoration individuelle puis collective. "Citez les critères qui font qu un ordre est clair concis et précis". Démonstration : exposé et travaux dirigés simples Les réactions immédiates, l expression de l ordre initial au moyen du raisonnement tactique, les ordres de conduite, le compte rendu. Application : 1) Travaux dirigés sur des thèmes d interventions (INC, SAP, DIV ) nécessitant l engagement d au moins un groupe. 2) Mise en situation sur plateau technique ou en simulation sur des thèmes d interventions (incendie, secours à personnes ou routier ) nécessitant l engagement d au moins un groupe. DUREE MATERIEL CE QU IL FAUT RETENIR Fiches de tâches du chef de groupe. 10min 1 h 20 6 h h 00 Tableau blanc, feutres. Rétroprojecteur ou vidéo projecteur (document à créer). 1) Thèmes de TD + vues de situation d intervention (TD n ). Fiche de déroulement des TD 2) Sites de manœuvre + véhicules d intervention ou salle de simulation. Fiche de déroulement des exercices formatifs avec grille d évaluation. Actions initiales à l alerte : - réflexion et compréhension de l alerte - action complémentaire éventuelle. Réactions immédiates : - message d ASLL, - prise en compte de la situation, - identification des actions urgentes à mener, - ordres brefs aux chefs d agrès, - message d ambiance. Ordre initial (au moyen du raisonnement tactique) : SOIEC Compte rendu : - je suis, - je vois, - je prévois, - je fais, - je demande. AUTRES Dans la partie démonstration, il faudra insister sur la relation «objectif idée de manœuvre» qui est un des éléments clés en faisant le lien avec le raisonnement tactique. Pour cela, il faut créer des exercices spécifiques à la compréhension du lien entre «objectif et idée de manœuvre». Chaque stagiaire doit passer 9 fois en situation d exercice. A défaut de véhicules d intervention suffisants, 4 ou 5 des 9 mises en situation pourront être remplacés par une simulation sous forme TD. GOC 3 Le Chef de Groupe Page 11/48

12 Fiche de déroulement des Travaux dirigés «cadre d ordres du CDG/COS» (C2.1) Le travail dirigé Chef de groupe COS est une mise en situation en salle sur un thème virtuel. 1. Modalités Pédagogiques. Il est nécessaire d introduire une progressivité et de créer ces travaux dirigés avec 3 niveaux : - Niveau apprentissage, où le groupe et l écriture sont privilégiés. - Niveau de compréhension où l individu et l écriture puis l oralité sont privilégiés. - Niveau de d acquisition, (c est le niveau retenu pour l évaluation) où l individu et l oralité sont privilégiés. Les niveaux sont validés sur la capacité des apprenants à être compris par ses subordonnés et ses supérieurs dans ses actes de commandement autant que sur le dimensionnement opérationnel et la cohérence avec le thème. La seule variable est le temps nécessaire à l apprenant pour donner les ordres, très éloigné de la réalité sur les premiers travaux dirigés, il est conforme à celles-ci sur les derniers exercices. Contrairement aux exercices PCC/CODIS, la différence de niveau n est pas induite par la complexité et la cinétique du scénario qui seront standard pour tous les niveaux, mais par la méthode pédagogique employée. L exercice d apprentissage : Il doit permettre à l apprenant de rédiger en groupe restreint les réactions immédiates puis un ordre initial et un compte rendu lors d une situation problème simple du niveau chef de groupe sous la directive d un formateur en respectant les formes préconisées. L exercice de compréhension : Il doit permettre à l apprenant de rédiger seul les réactions immédiates puis un ordre initial et un compte rendu lors d une situation problème simple du niveau chef de groupe sous la directive d un formateur en respectant les formes préconisées. L exercice d acquisition (évaluation): Il doit permettre à l apprenant d exprimer (sans rédaction préalable) les réactions immédiates puis un ordre initial et un compte rendu lors d une situation problème simple du niveau chef de groupe sous la directive d un formateur en respectant les formes préconisées. 2. Les moyens matériels. Les besoins sont au minima une salle pour 12 apprenants, un grand tableau blanc, un ordinateur, un vidéoprojecteur et un écran ainsi qu un système d indentification des fonctions amovible (chasuble, badge etc.). GOC 3 Le Chef de Groupe Page 12/48

13 3. L organisation. - Nombre de travaux dirigés. Le scénario pédagogique prévoit un volume de 6 heures consacré aux travaux dirigés, dans la partie cadre d ordres du chef de groupe. L objectif est que chaque apprenant s exprime au moins une fois dans la fonction de COS sur un des 8 exercices. Pour les deux premiers exercices, l écriture et le travail en groupe sont privilégiés. Pour les deux exercices suivants, l écriture et le travail individuel sont privilégiés. Pour les quatre autres exercices, ils sont individuels et joués identiques au TD certificatif. D autre part des TD peuvent remplacer une partie des exercices pratiques COS lorsque les moyens matériels sont insuffisants (4 à 5 TD sur 9 exercices pratiques prévus). Cependant, l idéal serait de disposer d un Direx et un deuxième formateur pour travailler en demi-groupe et multiplier ainsi les occasions d actions par stagiaire. - Le temps. Un travail dirigé se joue de 1 heures au maximum à 30 mn voir 20 mn au minimum. La fin d exercice doit avoir lieu, lorsque tous les points devant être évalués ont pu être observés. - Le déroulé d un TD. Il existe trois phases pour chaque Temps d un TD : - la mise en situation et la réflexion des apprenants, - la restitution sous forme de jeux de rôle, - La reformulation ou synthèse à des fins de correction. Après la présentation de l exercice et la mise en situation, les éléments doivent être suffisants pour que les apprenants mettent en œuvre dans un premier temps : - Les réactions immédiates, Puis dans un deuxième temps et après un complément d éléments fournis : - L ordre initial à l aide du raisonnement tactique, Le message de compte rendu. - Le jeu de rôle. Les apprenants doivent être positionnés comme acteurs. Pour cela, à la fin de chaque temps, le formateur désigne des stagiaires pour jouer les fonctions correspondant à la mise en situation (COS, différents chef d agrès, CODIS etc). GOC 3 Le Chef de Groupe Page 13/48

14 Les acteurs jouent leur rôle : le COS donne ses ordres aux Chef d agrès et passe ses messages aux Codis. Ensuite, le formateur vérifie la compréhension des ordres auprès de chaque chef d agrès et de la situation auprès du CODIS (le COS n a plus le droit d intervenir). Enfin, le COS reformule s il y a discordance ou incompréhension entre ce qu il a voulu dire et ce que les autres acteurs ont compris. GOC 3 Le Chef de Groupe Page 14/48

15 Fiche de déroulement des exercices de mise en situation «PRATIQUE CDG/COS» (C2.1) L exercice pratique Chef de groupe COS est une mise en situation sur un cas concret simulé, avec les moyens matériel et humain correspondant à un groupe incendie ou un groupe secours à personne. Une attention particulière devra être portée sur la sécurité de l ensemble du personnel (formateurs, apprenants et plastrons) notamment lors des exercices sur feux réels. 1. Modalités Pédagogiques. Les stagiaires devront exercer les fonctions de chef de groupe dans les conditions suivantes : - COS arrivant sur les lieux avec la totalité de son groupe, - COS arrivant sur les lieux avec le reste de son groupe (le FPT étant déjà engagé sur l opération par exemple), - COS avec les engins du groupe arrivant avec délais, L exercice doit être stoppé au maximum 30 après l arrivée sur les lieux du stagiaire COS De plus, il est nécessaire d introduire une progressivité dans les exercices et de créer ces exercices avec 3 niveaux : - Niveau apprentissage. - Niveau d acquisition (c est le niveau retenu pour l évaluation). - Niveau de maîtrise. - L exercice d apprentissage : Il doit permettre à l apprenant de mettre en œuvre les engins d un groupe (sans renfort) lors d une opération simple à une ou deux composantes. - L exercice d acquisition: Il doit permettre à l apprenant de mettre en œuvre les engins d un groupe et d engager les renforts (maximum un groupe supplémentaire) lors d une opération plus complexe à deux ou trois composantes. GOC 3 Le Chef de Groupe Page 15/48

16 - L exercice de maîtrise : Il doit permettre à l apprenant de mettre en œuvre les engins d un groupe dans le contexte d une opération nécessitant rapidement l engagement d au moins un chef de colonne avec son PCC et de nombreux renforts. Ce type d exercice n est réalisé qu en fin de formation dès lors que les apprenants ont bien acquis leur rôle sur le niveau précédent. Exemple de scénarios pour exercices pratique CDG/COS-Situation à l'arrivée des secours APPRENTISSAGE ACQUISITION MAITRISE Feu dans appartement, dernier niveau, R+2 maxi, pas de victime, pas d impliqué (témoin) Feu dans appartement au dessus R+2 dans immeuble d'habitation, 1 impliqué à la fenêtre, importante fumée dans la cage d escalier, pas de victime (témoin) Feu de cave dans immeuble d'habitation à usage collectif R+3, propagation des fumées dans cage d'escalier Feu de sous sol dans immeuble d'habitation à usage collectif >R+5, importante fumée dans cage d'escalier, plusieurs impliqués aux fenêtres; Feu de sous sol dans immeuble > R+5 avec fuite de gaz enflammée dans gaine technique. Fumée importante dans cage d'escalier, plusieurs impliqués aux fenêtres. Forte odeur de gaz dans appartement inoccupé au R+2 habitation à usage collectif, pas de gaz de ville Fuite de gaz dans gaine technique dans immeuble d'habitation, 2 impliqués se plaignant de nausées et de maux de tête Fuite de gaz dans ERP, évacuation partielle, concentration importante Feu dans 1 atelier isolé, stockage extérieur menacé Feu dans 1 atelier isolé, 1 brulé, 1 bouteille d'acétylène exposée Feu d'atelier généralisé, 1 brulé, début de propagation atelier voisin. Début d'incendie dans une exploitation agricole, bétail menacé. Feu généralisé dans hangar d'exploitation agricole. Habitation menacée, difficulté d'alimentation GOC 3 Le Chef de Groupe Page 16/48

17 Feu de PL à quai, risque de propagation à l'entrepôt <1000m2 Feu de bureau dans entrepôt<1000m2, structure métallique, risque de propagation à l'ensemble du volume, 1 brûlé Feu d'entrepôt généralisé >1000m2, risque de propagation à 2 PL TMD à quai, 1 brûlé Feu de friteuse dans cuisine de restaurant en activité, quinzaine d'impliqués évacués. AVP VL contre façade d'immeuble, 1 blessé léger dégagé, VL en feu Feu de droguerie au RDC d'1 immeuble R+2, explosion d'aérosols, propagations des fumées par communications existantes, 2 impliqués paniqués aux fenêtres Feu de VL GPL en centre ville, 1 brûlé Feu de chambre dans hôtel de nuit. 1 victime dans les dégagements, plusieurs personnes aux fenêtres dont 2 intoxiqués. Feux de VL multiples dans quartier sensible. 1 contre logette de gaz en pied d'habitation R+2 avec fuite enflammée, habitation occupée. AVP VL VL, 1 UA incarcéré, 2 UR AVP TC 6 blessés dont 2 UA et 4 UR AVP PL TMD seul, 1 incarcéré, fuite de liquide inflammable. Suspicion d'intoxication au CO dans immeuble d'habitation, 3 symptomatiques, dans 1 même appartement Intoxication CO, 2 DCD dans appartement, immeuble d'habitation R+4, fortes concentrations Intoxication collective dans maison de retraite. 10 symptomatiques. Feu de chaume<1000m2, 1 maison à protéger Feu de voiture, propagation aux chaumes, vent important, >1000m2, exploitation agricole à protéger 2. Les moyens matériels - Infrastructure d exercice Les manœuvres pratiques, devront être réalisées dans un contexte le plus proche possible de la réalité. Pour cela, il faut disposer d'aires adaptées aux manœuvres et également susceptibles de subir les effets d'un foyer d'incendie. Dans tous les cas, les structures de manœuvre doivent être adaptées aux conditions d'exercices afin d'assurer la sécurité optimale des stagiaires (ventilation et évacuation rapide de la zone enfumée). GOC 3 Le Chef de Groupe Page 17/48

18 - Moyens d exercices Outre les locaux et matériels pédagogiques adaptés, la réalisation des manœuvres pratiques nécessite au minimum, pour un groupe de 12 stagiaires, les moyens suivants conformes aux normes et réglementations françaises : - 1 groupe INC constitué de 2 FPT, d 1 échelle aérienne, d 1 VLCG (+ 1 VSAV) - 1 groupe SAP constitué de 2 VSAV, d 1 VSR, d 1 VLCG (+ 1 VSAV ou FPT) Tous ces matériels devront être maintenus en parfait état de fonctionnement tout au long des exercices. Chaque agrès sera conduit par un agent opérationnel appartenant au service d incendie, connaissant parfaitement l agrès et le rôle du conducteur. 3. L organisation. - Nombre d exercices. L objectif est de faire passer chaque participant au moins neuf fois dans ces fonctions de COS. Dans le cas de contraintes techniques rendant impossible l atteinte de ce minimum, il est admis qu une moitié des mises en situation peut être simulé soit en utilisant l exercice en cours comme support à un stagiaire placé en position d observateur, soit en utilisant un programme de simulation. Le calcul est basé sur la réalisation de trois exercices par demi-journée pour un groupe soit 48 en 8 jours permettant de mettre le stagiaire 4 fois en situation et 8 fois si les moyens permettent de réaliser deux exercices en parallèle auxquels vient s ajouter l exercice certificatif (4 par demi-journée). - Les fonctions. Les fonctions à tenir pour un exercice de 6 stagiaires sont : Pour les stagiaires : 1 Chef de groupe COS ; 1 Conducteur VLCDG ; 1 officier CODIS ; 1 observateur/coévaluateur formatif 1. Les autres apprenants sont répartis en privilégiant les postes de chef d agrès et exécutent les ordres. Pour les formateurs : au moins 1 directeur d exercice (DIREX), 1 observateur privilégié COS et 1 animateur adjoint du DIREX 2. 1 Observation à l aide d une grille d évaluation des actions du CDG COS voir fiche déroulement des évaluations + Rédaction des réactions immédiates, d un ordre initial et d un CR. 2 Cette dernière fonction peut être tenue par une même personne pour plusieurs exercices qui se jouent en parallèle. GOC 3 Le Chef de Groupe Page 18/48

19 Rôle du DIREX. o Met en place et dirige un exercice y compris le reconditionnement des personnels et matériels. o A autorité sur tout le personnel. o Veille à ce que les stagiaires soient en tenue réglementaire adaptée à l'exercice. o Fait respecter les règles de sécurité. o Supervise l'évaluation à chaque exercice. o Peut arrêter l exercice à tout moment. o Joue le rôle du Chef de Colonne éventuellement. o Conduit le débriefing. Rôle de l observateur. o Suit le stagiaire jouant le rôle de chef de groupe tout au long de l'exercice. o Remplit les fiches d'évaluation formative à chaque exercice. Rôle des animateurs. o Mettent en place le thème d'exercice sous le contrôle du DIREX. o Prennent contact avec le responsable du site d'exercice. o Mettent en place des plastrons/victimes, machines à fumées, etc. o Respectent le scénario défini par le DIREX. o Suivent la chronologie et animent le CODIS. o Jouent le rôle du responsable du site, des intervenants extérieurs, des autorités, etc. - Le temps. Un exercice se joue de 1h15 au maximum à 45 minutes au minimum. Il existe trois phases pour chaque exercice : la prise en compte du groupe, la mise en situation (exercice proprement dit), le débriefing. La durée moyenne de la mise en situation est de 30 minutes. Les éléments de réalisme tels que les feux et les fumées doivent pouvoir impérativement être traités dans des délais compatibles avec ceux de la mise en situation. La fin d exercice doit avoir lieu lorsque tous les points devant être évalués ont pu être observés. - Le déroulé de la mise en situation. L exercice débute lorsque le COS reçoit l appel de départ. L engagement des engins s effectue selon le scénario. Aucun engin ou équipe spécialisée n est réellement engagé. GOC 3 Le Chef de Groupe Page 19/48

20 - Le déroulé du débriefing Elément incontournable de la phase d apprentissage, le débriefing doit être soigné. C est le lieu d expression des stagiaires plutôt que de l encadrement qui doit se limiter à un rôle de régulateur/accompagnateur de changement plutôt que de redresseur de torts. A ce titre et afin de ne pas perdre de temps, il est utile de se concentrer sur l expression du sentiment général puis sur les points forts et les points perfectibles de la manœuvre par les principaux acteurs (CDG et CA puis observateurs). Ensuite, le DIREX synthétise le débat et préconise les axes d efforts pour l exercice suivant. GOC 3 Le Chef de Groupe Page 20/48

21 4 ème PARTIE TRANSMISSIONS SEQUENCE D1.1 : LES CENTRES OPERATIONNELS DUREE : 30 min OBJECTIF SPECIFIQUE: A la fin de la séquence, les stagiaires seront capables d identifier les différents centres opérationnels qui participent à la gestion des missions de sécurité civile et qui utilisent les réseaux de transmission. TECHNIQUES PEDAGOGIQUES Découverte : Remémoration individuelle puis collective. "Dessinez l organisation nationale des différents centres opérationnels". Démonstration : exposé L organisation des transmissions entre les différents centres opérationnels. Application : tour de table Reformulation. DUREE MATERIEL CE QU IL FAUT RETENIR 5 min 20 min 5 min Tableau blanc, feutres. Rétroprojecteur ou vidéo projecteur (document à créer). Le rôle des centres opérationnels et des postes de commandement. AUTRES Cette partie peut être validée lors d une évaluation diagnostique en début de formation qui permet de passer à la séquence suivante si l ensemble des participants possède les savoirs. GOC 3 Le Chef de Groupe Page 21/48

UNITE DE VALEUR DE FORMATION MANAGEMENT MNG 1 EMPLOI CHEF D AGRES

UNITE DE VALEUR DE FORMATION MANAGEMENT MNG 1 EMPLOI CHEF D AGRES SCHEMA NATIONAL DES FORMATIONS DES SAPEURS-POMPIERS UNITE DE VALEUR DE FORMATION MANAGEMENT MNG 1 EMPLOI CHEF D AGRES ADRESSE POSTALE : PLACE BEAUVAU 75800 PARIS CEDEX 08 STANDARD 01 49 27 49 27-01 40

Plus en détail

UNITE DE VALEUR DE FORMATION INTERVENTIONS DIVERSES DIV 2 EMPLOI CHEF D AGRES

UNITE DE VALEUR DE FORMATION INTERVENTIONS DIVERSES DIV 2 EMPLOI CHEF D AGRES SCHEMA NATIONAL DES FORMATIONS DES SAPEURS-POMPIERS UNITE DE VALEUR DE FORMATION DIV 2 EMPLOI CHEF D AGRES ADRESSE POSTALE : PLACE BEAUVAU 75800 PARIS CEDEX 08 STANDARD 01 49 27 49 27-01 40 07 60 60 Direction

Plus en détail

Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers

Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers Direction de la Défense et de la Sécurité Civiles - Sous-Direction des Services de Secours et des Sapeurs-Pompiers - DDSC 9 - JANVIER 99 Date de mise à

Plus en détail

2 - Quels sont les intérêts des exercices?

2 - Quels sont les intérêts des exercices? FICHE N 29 : LES ENTRAÎNEMENTS - EXERCICES DE SIMULATION 1 - Qu est-ce qu un exercice? Les exercices servent à mettre en œuvre de manière pratique les dispositions prévues dans le PCS en se substituant

Plus en détail

Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs Pompiers

Ecole Nationale Supérieure des Officiers de Sapeurs Pompiers VL Cultiver le passé, enfanter l avenir, tel est notre présent. I ORGANISER ET MAINTENIR LA CAPACITE OPERATIONNELLE DU GROUPE (ORDRE PREPARATOIRE) P A T R A C D R Personnel Armement Tenue Radio Alimentation

Plus en détail

Formation d adaptation aux activités SPV de:

Formation d adaptation aux activités SPV de: Formation d adaptation aux activités SPV de: - Module chef d équipe - Module chef d agrès Transverse - Module chef d agrès 1 Equ Secours à Personne - Module chef d agrès 1 Equ Opérations Diverses - Module

Plus en détail

1- Gérer le poste central de sécurité en situation de crise (SSIAP 2)

1- Gérer le poste central de sécurité en situation de crise (SSIAP 2) 1- Gérer le poste central de sécurité en situation de crise (SSIAP 2) ANALYSE REFERENTIEL REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSSIONNELLES ACTIVITE PRINCIPALES TACHES Principaux outils techniques et moyens

Plus en détail

SCENARIO PEDAGOGIQUE DE FORMATION

SCENARIO PEDAGOGIQUE DE FORMATION SCENARIO PEDAGOGIQUE DE FORMATION INTITULE : LE CHEF DE GROUPE DISCIPLINE : RELATION AVEC LA PRESSE PUBLIC : Un groupe de 12 sapeurs pompiers NIVEAU : 2 DUREE TOTALE : 7 heures PRE-REQUIS : REP 1 OBJECTIF

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE. Exercice Départemental DAREGAL 2012 Milly la forêt DESCRIPTION DE L EXERCICE

RETOUR D EXPERIENCE. Exercice Départemental DAREGAL 2012 Milly la forêt DESCRIPTION DE L EXERCICE Exercice Départemental DAREGAL 22 - SAP - RETEX EXER DESCRIPTION DE L EXERCICE HISTORIQUE Date : 20 janvier 22 Heure de début: 14h00 Heure de fin : 16h30 LIEU Adresse : D 948, OBJECTIFS DE L EXERCICE Pour

Plus en détail

FICHE INTERVENANT. Les Outils Graphiques DISCIPLINE. 12 à 24 stagiaires. Chef d agrès INTERVENANTS PRE-REQUIS

FICHE INTERVENANT. Les Outils Graphiques DISCIPLINE. 12 à 24 stagiaires. Chef d agrès INTERVENANTS PRE-REQUIS FICHE INTERVENANT CODE 1005 DISCIPLINE G. O. C INTITULE OUTILS GRAPHIQUES NIVEAU Chef de Groupe-Chef de Colonne PUBLIC 12 à 24 stagiaires DUREE 2 Heures INTERVENANTS 01 PRE-REQUIS Chef d agrès REFERENCES

Plus en détail

PRESENTATION DES STAGIAIRES

PRESENTATION DES STAGIAIRES PRESENTATION DES STAGIAIRES OBJECTIF : Présenter les participants de la formation à l ensemble du groupe d une façon originale et fidèle A fin de faciliter la prise de contact, les membres du groupe font

Plus en détail

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 OBJECTIFS Assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens. PUBLIC / PRE REQUIS Postulants agents de sécurité incendie en établissement recevant

Plus en détail

Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers

Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers Direction de la Défense et de la Sécurité Civiles - Sous-Direction t des Sapeurs-Pompiers - BFASC AOUT 2001 AER 4 Direction de la Défense et de la Sécurité

Plus en détail

Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers

Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers Direction de la Défense et de la Sécurité Civiles - Sous-Direction des Services de Secours et des Sapeurs-Pompiers - DDSC 9 - JANVIER 1999 Date de mise

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

Audit, Conseil et Assistance

Audit, Conseil et Assistance Audit, Conseil et Assistance Experto Risk vous apporte son expertise pour vous accompagner dans le domaine de la sécurité Vous vous interrogez sur vos obligations en matière de sécurité. Vous souhaitez

Plus en détail

MISSION : Gérer l engagement opérationnel de son groupe

MISSION : Gérer l engagement opérationnel de son groupe EMPLOI : CHEF DE GROUPE SAPEUR-POMPIER PROFESSIONNEL MISSION : Gérer l engagement opérationnel de son groupe R E S P O N S A B I L I T E Encadrement - commandement de 2 à 4 chefs d'agrès Autonomie - assurer

Plus en détail

alarme incendie (feu non maîtrisable)

alarme incendie (feu non maîtrisable) INCIDENT N 1 alarme incendie (feu non maîtrisable) Vérification des matériels et systèmes de à disposition au - système de détection incendie (test lampe, signal sonore) - centrale d alarme intrusion(état

Plus en détail

ANNEXE 2 REFERENTIEL D EVALUATION

ANNEXE 2 REFERENTIEL D EVALUATION ANNEXE 2 REFERENTIEL D EVALUATION 1 Objectifs de l évaluation L évaluation, réalisée par un jury d évaluation, permet de mesurer ou d apprécier, à l aide de critères adaptés, l atteinte, par le sapeur-pompier,

Plus en détail

VALIDATION DES ACQUIS DE L'EXPERIENCE (VAE)

VALIDATION DES ACQUIS DE L'EXPERIENCE (VAE) VALIDATION DES ACQUIS DE L'EXPERIENCE (VAE) DOSSIER DE DEMANDE DE VALIDATION Nom- Prénom : Diplôme : CHEF D'AGRES Dates de dépôt du dossier : Première partie : Dossier complet : Page 1/25 SDIS d'affection

Plus en détail

UNITE DE VALEUR DE FORMATION RELATIONS AVEC LA PRESSE REP 1 EMPLOI CHEF D AGRES

UNITE DE VALEUR DE FORMATION RELATIONS AVEC LA PRESSE REP 1 EMPLOI CHEF D AGRES SCHEMA NATIONAL DES FORMATIONS DES SAPEURS-POMPIERS UNITE DE VALEUR DE FORMATION RELATIONS AVEC LA PRESSE REP 1 EMPLOI CHEF D AGRES ADRESSE POSTALE : PLACE BEAUVAU 75800 PARIS CEDEX 08 STANDARD 01 49 27

Plus en détail

UNITE DE VALEUR DE FORMATION INTERVENTIONS DIVERSES DIV 1 EMPLOI EQUIPIER

UNITE DE VALEUR DE FORMATION INTERVENTIONS DIVERSES DIV 1 EMPLOI EQUIPIER SCHEMA NATIONAL DES FORMATIONS DES SAPEURS-POMPIERS UNITE DE VALEUR DE FORMATION DIV 1 EMPLOI EQUIPIER ADRESSE POSTALE : PLACE BEAUVAU 75800 PARIS CEDEX 08 STANDARD 01 49 27 49 27-01 40 07 60 60 U N I

Plus en détail

Direction des Musées de France 6, rue des Pyramides 75 001 PARIS

Direction des Musées de France 6, rue des Pyramides 75 001 PARIS Direction des Musées de France 6, rue des Pyramides 75 001 PARIS MARCHE PUBLIC A PROCEDURE ADAPTEE passé en application des articles 28 et 30 du CMP Objet du marché : Formation concernant la réglementation

Plus en détail

UNITE DE VALEUR DE FORMATION SECOURS A PERSONNE SAP 1 EMPLOI EQUIPIER

UNITE DE VALEUR DE FORMATION SECOURS A PERSONNE SAP 1 EMPLOI EQUIPIER SCHEMA NATIONAL DES FORMATIONS DES SAPEURS-POMPIERS UNITE DE VALEUR DE FORMATION SECOURS A PERSONNE SAP 1 EMPLOI EQUIPIER ADRESSE POSTALE : PLACE BEAUVAU 75800 PARIS CEDEX 08 STANDARD 01 49 27 49 27-01

Plus en détail

ANNEXE A L ARRETE DU 19 DECEMBRE 2006 RELATIF AU GUIDE NATIONAL DE REFERENCE DES EMPLOIS, DES ACTIVITES ET DES FORMATIONS DE TRONC COMMUN

ANNEXE A L ARRETE DU 19 DECEMBRE 2006 RELATIF AU GUIDE NATIONAL DE REFERENCE DES EMPLOIS, DES ACTIVITES ET DES FORMATIONS DE TRONC COMMUN ANNEE A L ARRETE DU 19 DECEMBRE 2006 RELATIF AU GUIDE NATIONAL DE REFERENCE DES EMPLOIS, DES ACTIVITES ET DES FORMATIONS DE TRONC COMMUN DES SAPEURSPOMPIERS PROFESSIONNELS ET VOLONTAIRES Direction de la

Plus en détail

Journée d information sur la rénovation du SST Année 2014/2015

Journée d information sur la rénovation du SST Année 2014/2015 Journée d information sur la rénovation du SST Année 2014/2015 DEROULE DE LA JOURNEE - Accueil et présentation - Appropriation des documents du formateur SST : présentation et explicitation des nouveautés

Plus en détail

CAP AGENT DE SÉCURITÉ

CAP AGENT DE SÉCURITÉ Rectorat Inspection de l Éducation Nationale Enseignement Technique Circulaire d organisation CAP AGENT DE SÉCURITÉ SESSION JUIN 2014 CCF 1 CAP AGENT DE SECURITE CCF SESSION 2014 Épreuve EP 1 : Prévention

Plus en détail

CADRE D ORDRE. Ordre de mouvement. Prise de commandement Message flash «Infos claires de commandement» Poursuivons reconnaissance! Actions réfléchies

CADRE D ORDRE. Ordre de mouvement. Prise de commandement Message flash «Infos claires de commandement» Poursuivons reconnaissance! Actions réfléchies Adj B THERIN CADRE D ORDRE Ordre préparatoire Ordre de mouvement Arrivé sur les lieux Analyse rapide de la situation Prise de contact avec Le COS, point de situation Actions réflexes REACTIONS IMMEDIATES

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Arrêté du 30 septembre 2013 relatif aux formations des sapeurs-pompiers professionnels NOR : INTE1315095A Publics concernés : sapeurs-pompiers

Plus en détail

GUIDE NATIONAL DE RÉFÉRENCE

GUIDE NATIONAL DE RÉFÉRENCE direction de la sécurité civile GUIDE NATIONAL DE RÉFÉRENCE Emplois et formations Feux de forêts PREAMBULE Les emplois et les formations du domaine «feux de forêts» ont été définis dans le cadre de la

Plus en détail

Schéma National de Formation des Jeunes Sapeurs-Pompiers

Schéma National de Formation des Jeunes Sapeurs-Pompiers Schéma National de Formation des Jeunes Sapeurs-Pompiers Complément de formation au FOR 1 pour l obtention de l U.V Animateur de sections de jeunes sapeurs-pompiers Direction de la défense et de la sécurité

Plus en détail

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP

Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP Séquence 1 : La place du MSP et de l ISP 1- Sécurité civile et police administrative L activité opérationnelle des sapeurs pompiers s exercent dans le cadre de la police administrative. La police administrative

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 1/6 FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 2/6 AVERTISSEMENT Le service d information du gouvernement travaille actuellement sur l élaboration d une stratégie de sensibilisation de la population

Plus en détail

Guide Pratique. Déroulement de carrière dans la filière Sapeur-Pompier Professionnel. Juin 2012

Guide Pratique. Déroulement de carrière dans la filière Sapeur-Pompier Professionnel. Juin 2012 Juin 2012 Guide Pratique Déroulement de carrière dans la filière Sapeur-Pompier Professionnel Copyright Pierre Bricout Service Départemental d Incendie et de Secours de Maine-et-Loire SOMMAIRE Préambule

Plus en détail

Agent de maîtrise EXAMEN PROFESSIONNEL. par voie de promotion interne

Agent de maîtrise EXAMEN PROFESSIONNEL. par voie de promotion interne Brochure réservée aux agents du cadre d emplois des adjoints techniques territoriaux EXAMEN PROFESSIONNEL Agent de maîtrise par voie de promotion interne Juillet 2014 SOMMAIRE 2 I. L EMPLOI A. Le cadre

Plus en détail

REFERENTIEL PEDAGOGIQUE

REFERENTIEL PEDAGOGIQUE Public 12 stagiaires maximum Durée totale indicative 67 heures Hors examen et temps de déplacement Pré requis Respect des dispositions de l article 4 1 de l arrêté du 02 Mai 2005 dont par exemple : Soit

Plus en détail

Officiers de Garde Groupement (O.G.G.) Officiers de Garde Compagnie (O.G.C.)

Officiers de Garde Groupement (O.G.G.) Officiers de Garde Compagnie (O.G.C.) DVP-2.3.1 / 15-01 Note de Opérationnelle N.S.O. 2015-01 Version 1.0 Interventions payantes Bureau Procédures Opérationnelles et Plans de Secours Date de parution : 22 décembre 2014 Date de mise en application

Plus en détail

Le feu et ses conséquences

Le feu et ses conséquences Formation SSIAP 1 Le feu et ses conséquences Le triangle du feu Les trois éléments indispensables à l incendie Le Combustible Le Comburant (Solide, liquide, gazeux) l air: L énergie d activation (Thermique,

Plus en détail

Catalogue de Formation 5 e édition

Catalogue de Formation 5 e édition La sécurité incendie Fort de son excellente connaissance des établissements de santé, Sauv Gard propose des formations incendie conçues spécialement pour les établissements de soins, les maisons de retraite,

Plus en détail

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant :

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant : Commission Paritaire Nationale de l Emploi des Industries de Santé CQP «Conduite de ligne de conditionnement» Livret de suivi de la formation en contrat de professionnalisation Nom et prénom du candidat

Plus en détail

PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS,

PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS, PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS, LA DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA SECURITE PUBLIQUE ET LE GROUPEMENT DE GENDARMERIE DEPARTEMENTALE

Plus en détail

Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers

Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers CONSEILLER TECHNIQUE R I S Q U E S R A D I O L O G I Q U E S RAD 4 Direction de la Défense et de la Sécurité Civiles - Sous-Direction des Sapeurs-Pompiers

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES

FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES FICHE N 5 : LA RECHERCHE DES PARTENAIRES La réalisation d un PCS doit être l occasion de travailler avec différents partenaires et de créer un réseau. L objectif est de faire en sorte de bien définir qui

Plus en détail

RISQUES CHIMIQUES ET BIOLOGIQUES PREAMBULE

RISQUES CHIMIQUES ET BIOLOGIQUES PREAMBULE PREAMBULE Depuis la création des cellules mobiles d intervention chimique sapeurs-pompiers (CMIC), il y a plus de 15 ans, les besoins en matière de lutte contre les risques chimiques n ont cessé de progresser.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

FORMATION L ÉVALUATION

FORMATION L ÉVALUATION FORMATION L ÉVALUATION Economie-gestion en lycée professionnel Académie de la Guyane 2014-2015 Formation Date : vendredi 05 Décembre 2014 Lieu : LP Raymond TARCY / Saint Laurent du Maroni Public : professeurs

Plus en détail

ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION

ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION ANNEXE 1 REFERENTIEL DE FORMATION 1 Finalités de la formation Le référentiel de formation a pour objet de décrire le parcours du sapeur-pompier, lequel construit progressivement les éléments de sa compétence

Plus en détail

Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS

Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS Organisation Sécurité-Santé et Plan de Prévention et de Secours PPS Les nécessités d une bonne exploitation soucieuse de la Sécurité et de la Santé exigent d appliquer les règles légales avec une connaissance

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques soumises à l Ordonnance du 23 juillet

Plus en détail

Note à l attention de Mesdames, Messieurs les Directeurs et Responsables d Institutions et Services provinciaux.

Note à l attention de Mesdames, Messieurs les Directeurs et Responsables d Institutions et Services provinciaux. Note à l attention de Mesdames, Messieurs les Directeurs et Responsables d Institutions et Services provinciaux. N/Réf. : SM/MC/013-2010 MONS, le 02 mars 2010. Mesdames, Messieurs, Chers Collègues, A toutes

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC

CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC CONSEILS METHODOLOGIQUES POUR LA REDACTION DU SUPPORT POWER POINT POUR L EPREUVE CPPC I. Introduction Comme nous vous l avons expliqué dans le support «Déroulement de l épreuve de CPPC», vous devez produire

Plus en détail

info@brandausbildung.ch www.brandausbildung.ch Information et réservation Kanalstrasse 46 3294 Büren s. / Aar Tel 032 / 351 37 54 Fax 032 / 351 37 62

info@brandausbildung.ch www.brandausbildung.ch Information et réservation Kanalstrasse 46 3294 Büren s. / Aar Tel 032 / 351 37 54 Fax 032 / 351 37 62 TOUJOURS PRÊT MODERNE UN APPEL SUFFIT Information et réservation Kanalstrasse 46 3294 Büren s. / Aar Tel 032 / 351 37 54 Fax 032 / 351 37 62 La transposition d'une idée Le centre régional de formation

Plus en détail

Épreuve E2A (unité 21) : Étude à caractère professionnel - Coefficient 3

Épreuve E2A (unité 21) : Étude à caractère professionnel - Coefficient 3 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMPTABILITÉ SECRÉTARIAT Session 2014 RECOMMANDATIONS PÉDAGOGIQUES RELATIVES AU DÉROULEMENT DES ÉPREUVES PONCTUELLES Épreuve E2A (unité 21) : Étude à caractère professionnel

Plus en détail

ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES

ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES 1. TEXTE DE REFERENCE Bulletin officiel du 17 février 2005 définissant les deux formes de validation (l épreuve ponctuelle et

Plus en détail

ÉVALUATION ET AMÉLIORATION DES PRATIQUES. Développement professionnel continu. Simulation en santé. Fiche technique méthode

ÉVALUATION ET AMÉLIORATION DES PRATIQUES. Développement professionnel continu. Simulation en santé. Fiche technique méthode ÉVALUATION ET AMÉLIORATION DES PRATIQUES Développement professionnel continu Simulation en santé Fiche technique méthode Cette fiche technique décrit la participation des professionnels à une session de

Plus en détail

2.07 L intervention en situation de crise : un modèle de structure et d organisation.

2.07 L intervention en situation de crise : un modèle de structure et d organisation. 2.07 L intervention en situation de crise : un modèle de structure et d organisation. 2e Congrès biennal du C.Q.J.D.C. Présenté par Sylvain Bernier, Commission scolaire des Bleuets, St-Félicien; Louis

Plus en détail

UNITE DE VALEUR DE FORMATION RISQUES CHIMIQUES ET BIOLOGIQUES RCH 1 EMPLOI EQUIPIER RECONNAISSANCE

UNITE DE VALEUR DE FORMATION RISQUES CHIMIQUES ET BIOLOGIQUES RCH 1 EMPLOI EQUIPIER RECONNAISSANCE SCHEMA NATIONAL DES FORMATIONS DES SAPEURS-POMPIERS UNITE DE VALEUR DE FORMATION RISQUES CHIMIQUES ET BIOLOGIQUES RCH 1 EMPLOI EQUIPIER RECONNAISSANCE ADRESSE POSTALE : PLACE BEAUVAU 75800 PARIS CEDEX

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD! Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!) 1. Réaliser la note sur l auteur (bien lire le document, utiliser Internet)

Plus en détail

UNITE DE VALEUR DE FORMATION GESTION OPERATIONNELLE ET COMMANDEMENT GOC 2 EMPLOI CHEF D AGRES

UNITE DE VALEUR DE FORMATION GESTION OPERATIONNELLE ET COMMANDEMENT GOC 2 EMPLOI CHEF D AGRES SCHEMA NATIONAL DES FORMATIONS DES SAPEURS-POMPIERS UNITE DE VALEUR DE FORMATION GESTION OPERATIONNELLE ET COMMANDEMENT GOC 2 EMPLOI CHEF D AGRES ADRESSE POSTALE : PLACE BEAUVAU 75800 PARIS CEDEX 08 STANDARD

Plus en détail

Guide individuel Jury CQP Responsable de magasin en BVP

Guide individuel Jury CQP Responsable de magasin en BVP Date de l évaluation Nom et fonction du membre du jury Nom et prénom du candidat Entreprise du candidat Activités Industrielles de Boulangerie Ce guide est destiné à chaque membre du jury Guide individuel

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Chef de groupe de réparation des matériels mobilités terrestres Chef d atelier de réparation des matériels mobilités

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE LIVRET TYPE ACADÉMIE DE NANCY-METZ SESSION...

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE LIVRET TYPE ACADÉMIE DE NANCY-METZ SESSION... BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL LOGISTIQUE LIVRET TYPE ACADÉMIE DE NANCY-METZ SESSION... Groupe de Production et de Travail - Académie de Nancy-Metz - Octobre 2014 Page 1 sur 28 Groupe de Production et de Travail

Plus en détail

Catalogue des Formations 2014

Catalogue des Formations 2014 Catalogue des Formations 2014 LES STAGES 1. Formation initiale (4 modules) A. CCFF/CCPR/RCSC Organisation et Partenaires. B. Connaissance et utilisation des moyens radios. C. Connaissance et utilisation

Plus en détail

Dispositif dégradé et réaction initiale

Dispositif dégradé et réaction initiale 3.4 Prise en charge des victimes radiocontaminées Dispositif dégradé et réaction initiale UMH, SMUR Régulation SAMU SAU, UP Les limites du dispositif (circulaire 800) L identification de l attentat n est

Plus en détail

CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE

CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE CONSEILS SUR LA REALISATION DES EXERCICES INCENDIE DANS LES EPLE DU 1 ER DEGRE Sommaire du document : PROCEDURE D EVACUATION POUR LES EPLE DU 1 er DEGRE... 2 FICHE GUIDE DU DIRECTEUR D ÉCOLE... 3 LA FICHE

Plus en détail

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)?

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)? Les plans de secours sont organisés et mis en oeuvre par une direction unique, le directeur des opérations de secours (DOS) qui est le préfet du département concerné. Qu est ce que le plan d organisation

Plus en détail

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU 1 Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU SOMMAIRE 2 Manipulation extincteur page 3 Equipier de première intervention / évacuation page 4 Equipier d intervention technique page 5 Equipier

Plus en détail

LE DI S PO S I TI F DE P ARTE ME NTA L

LE DI S PO S I TI F DE P ARTE ME NTA L LE DI S PO S I TI F O RS E C DE P ARTE ME NTA L Planification des secours et préparation de crise : le Dispositif ORSEC La loi n 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile définit

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

Sécurité incendie. dans les petits hôtels. Mémento. (de 5 e catégorie)

Sécurité incendie. dans les petits hôtels. Mémento. (de 5 e catégorie) Mémento Sécurité incendie dans les petits hôtels (de 5 e catégorie) Les grands principes de la prévention incendie Le cadre réglementaire Les contacts utiles Les grands principes de la prévention incendie

Plus en détail

Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail

Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail PREV 1: Prévention des risques liés à l activité physique Conformément au programme de l I.N.R.S. et à l art. R 231-71 du Code du Travail Durée: 2 jours aucun Public concerné : Personnel occupant un poste

Plus en détail

Introduction. Infirmier Chef Pierre LEMAIRE -Hospitalisations sous contraintes- JNISP 2014

Introduction. Infirmier Chef Pierre LEMAIRE -Hospitalisations sous contraintes- JNISP 2014 Introduction Les modalités d hospitalisations sous contraintes sous extrêmement encadrées d un point de vue légal et réglementaire. Deux lois sont venues récemment modifier la Loi de 1990 relative «aux

Plus en détail

VADE-MECUM DES RELATIONS ELUS / AGENTS dans les collectivités locales

VADE-MECUM DES RELATIONS ELUS / AGENTS dans les collectivités locales VADE-MECUM DES RELATIONS ELUS / AGENTS dans les collectivités locales Préambule : quels enjeux? La question des relations élus / agents se pose dans les collectivités locales en raison de la coexistence

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2012 07 31 0297 Catégorie : C* Dernière modification : 31/07/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Gestionnaire de configuration

Plus en détail

F.C.I. FORMATIONS CONSEILS INCENDIE. Formations. S.S.T. (Sauveteur Secouriste du Travail) E.P.I. (Equipier de Première Intervention)

F.C.I. FORMATIONS CONSEILS INCENDIE. Formations. S.S.T. (Sauveteur Secouriste du Travail) E.P.I. (Equipier de Première Intervention) F.C.I. FORMATIONS CONSEILS INCENDIE Formations S.S.T. (Sauveteur Secouriste du Travail) E.P.I. (Equipier de Première Intervention) S.S.I.A.P. 1 (Service de Sécurité Incendie et d Assistance à Personnes)

Plus en détail

CONSIGNES : Risques Majeurs ALERTE : SIRENE CITE SCOLAIRE

CONSIGNES : Risques Majeurs ALERTE : SIRENE CITE SCOLAIRE CONSIGNES : Risques Majeurs ALERTE : SIRENE CITE SCOLAIRE Sur décisions des Chefs d établissement : Directeurs de Crise Soit EVACUATION Soit CONFINEMENT Personnes Ressources Personnes Ressources Personnels

Plus en détail

Formation de formateurs De la conception à l animation d une action de formation

Formation de formateurs De la conception à l animation d une action de formation Formation de formateurs De la conception à l animation d une action de formation OBJECTIFS - Connaître les phases d élaboration d un cahier des charges de formation - Etre capable de définir les objectifs

Plus en détail

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1)

Direction Générale de la Santé DOCUMENT FORMATEUR. Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) DOCUMENT FORMATEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 (PSC 1) Pédagogie Appliquée aux Emplois de Formateur en Prévention et Secours Civiques (PAE PSC) Référentiel interne de formation et de certification

Plus en détail

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire.

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Le fait que tous les enseignants de l Académie de Clermont-Ferrand disposent d un environnement numérique de travail

Plus en détail

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011

Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Bilan annuel 2011 Etienne Lacroix Tous Artifices S.A. Comité Local d Information et de Concertation du 8 novembre 2011 Page 1 SOMMAIRE Actions réalisées pour la prévention des risques Compte-rendu des

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

II. Modalités de mise en œuvre du CCF pour l épreuve E4 et E6 du BTS TC

II. Modalités de mise en œuvre du CCF pour l épreuve E4 et E6 du BTS TC 1. RECOMMANDATIONS pour l épreuve E4 en CCF II. Modalités de mise en œuvre du CCF pour l épreuve E4 et E6 du BTS TC E4 : Négociation technico-commerciale (coef 4) SITUATION 1 SITUATION 2 Compétences C111

Plus en détail

DOCUMENT à CONSERVER

DOCUMENT à CONSERVER DOCUMENT à CONSERVER Genech Formation situé au 28 rue Victor Hugo, 59810 LESQUIN, accueille en formation des apprenants (jeunes et adultes) ayant conclu un contrat de type particulier ou une convention

Plus en détail

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016

MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 MODALITES DE CERTIFICATION DE LA PSE pour la session 2016 1. L épreuve de PSE au baccalauréat professionnel : 1.1. Les modifications : BO n 30 du 23 juillet 2015 À partir de la session 2016, l épreuve

Plus en détail

Location ou acquisition d immeubles destinés à accueillir du personnel de la Communauté française et leurs hôtes.

Location ou acquisition d immeubles destinés à accueillir du personnel de la Communauté française et leurs hôtes. Note à Monsieur Léon ZAKS, Administrateur général. Administration générale de l Infrastructure. Votre lettre du Vos références Nos références Annexes MT/MT/SIPPT/200802444RA.9980 Objet : Sécurité: Location

Plus en détail

Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces

Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces Cahier des charges Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces Maître d Ourvage : xxxx Consultation pour

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus

Plus en détail

Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP. I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF)

Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP. I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF) Le contrôle en cours de formation en mathématiques et en physique chimie pour les CAP I Généralités sur le contrôle en cours de formation (CCF) 1. Historique Apparition du CCF : - en 1990 dans le règlement

Plus en détail

DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013

DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013 DOSSIER STAGE EN ENTREPRISE CLASSE DE TROISIEME Année scolaire 2012 / 2013 1. Consignes relatives au bon déroulement de votre stage en entreprise : Vous devez adhérer au fonctionnement de l'entreprise

Plus en détail

LA COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-EN-2005-10-14

LA COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-EN-2005-10-14 Page 6013-1 Inondation bris de tuyau d eau bris de tuyau de chauffage refoulement d égout 1. CONTEXTE Les établissements sont dotés d importants systèmes de distribution d eau, de lignes de chauffage et

Plus en détail

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Pourquoi évaluer? L évaluation constitue la dernière étape du service d ingénierie que le conseiller de l AGEFOS PME Bretagne peut apporter à l

Plus en détail

Formations. Catalogue. Edito Octobre 2015 Management sécurité Manutention, Risque Routier Secourisme Incendie Électricité Levage et manutention

Formations. Catalogue. Edito Octobre 2015 Management sécurité Manutention, Risque Routier Secourisme Incendie Électricité Levage et manutention Catalogue 2015 Edito Octobre 2015 Management sécurité Manutention, Risque Routier Secourisme Incendie Électricité Levage et manutention Edito 2015 C est la rentrée! Période d effervescence s il en est,

Plus en détail