Une information courte, pertinente, transmise en priorité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une information courte, pertinente, transmise en priorité"

Transcription

1 CSL Préface Une information courte, pertinente, transmise en priorité Le CSL flash renforce l éventail des newsletters que la Chambre des salariés consacre aux thèmes juridiques, socioéconomiques, liés à l environnement du travail. Par son format court et son contenu ciblé, il constitue l utile prolongement, actualisé et périodique, du Panorama social annuel. Cette lettre d information originale s appuie sur des données économiques et sociales, mensuelles, trimestrielles ou annuelles, moins médiatisées. Ce numéro est consacré aux femmes et à leur situation socio-économique. Jean-Claude Reding, président de la CSL Un taux d emploi féminin qui croît sur le long terme Le taux d emploi des femmes suit une tendance croissante pour atteindre 61,9% en 2011 (+3,5 points par rapport à 2005). Celui des hommes oscille autour de 78,5% et connaît une diminution de 1,3 point sur la période. Ainsi, l écart entre les deux taux se réduit : de 21 points en 2005, il est passé à 16,2 points en Taux d emploi des ans par genre, Luxembourg Par ailleurs, le taux d emploi des femmes au Luxembourg se situe en dessous de la moyenne de l Union européenne (58,4% contre 60,2% en 2005), même si l écart s amenuise depuis 2009 (il n est plus que de 0,4 point en 2011). Le taux luxembourgeois (61,9% en 2011) est relativement proche du taux belge (61,5%), alors que les taux français (64,7%) et allemand (71,1%) leur sont supérieurs. Une particularité luxembourgeoise réside dans un léger recul en 2008 du taux d emploi des femmes, que les pays voisins et l Union dans son ensemble n ont pas connu. Depuis 2009, à l exception notable de l Allemagne, le taux d emploi des femmes tend à se stabiliser (données non représentées). Taux d emploi des femmes de ans, Grande Région, 2011 Pour l année 2011, le taux d emploi féminin national est toujours supérieur à celui de la région du pays correspondant. Les écarts entre la Rhénanie-Palatinat et l Allemagne ainsi qu entre la Lorraine et la France sont ténus (respectivement 0,7 et 1,7 point). En revanche, ils sont assez élevés entre la Wallonie et la Belgique de même qu entre la Sarre et l Allemagne (respectivement 5,7 et 5,6 points). Les taux d emploi ne tiennent pas compte des durées moyennes du travail qui varient sensiblement entre pays. 1

2 Travail féminin atypique : un bilan mitigé Emploi temporaire en pourcentage de l emploi salarié, Luxembourg 9% 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% 0% Femmes Hommes Les salariées résidentes ont un taux d emploi temporaire supérieur à celui des hommes. De 1996 à 2011, la proportion de femmes dans ce type d emploi est de plus en plus importante. Elle croît en moyenne de 0,4 point chaque année. Si en 2008 la part de l emploi temporaire chez les femmes chute (-13%), en 2009, elle repart à la hausse (+26%) pour se stabiliser ensuite aux alentours des 8%. Selon Eurostat, les travailleurs en emploi temporaire sont ceux ayant un contrat de travail à durée déterminée ou un emploi prenant fin au moment de l accomplissement de certains critères objectifs, comme l achèvement d une mission d intérim ou le retour de la personne temporairement remplacée. Part des salariées à temps partiel Au Grand-Duché, en 2011, les salariées à temps partiel représentent 35,8% des salariées résidentes (38,2% en 2005). Sur toute la période, leur part est supérieure à celles de la France et de l Union européenne (aux alentours de 30%). En revanche, elle est nettement inférieure à celles de la Belgique et de l Allemagne qui affichent respectivement des taux de 43,3% et de 45,1% en À titre de comparaison, la part de salariés des deux genres à temps partiel oscille au Luxembourg autour des 17-18% (de 17,4% en 2005 à 18,0% en 2011). La part des hommes à temps partiel parmi les salariés hommes résidents est de 2,4% en 2005 et de 4,3% en 2011 (données non représentées). Part des salariées à temps partiel involontaire Le temps partiel involontaire varie nettement selon les pays. Si en France environ un tiers des salariées à temps partiel souhaiterait travailler davantage, au Luxembourg cette part est en dessous de 9% depuis En Belgique et en Allemagne, elle diminue fortement sur la période considérée. Les salariées à temps partiel involontaire préfèreraient occuper un emploi à temps plein. On parle aussi de temps partiel subi, contraint ou non choisi. 2

3 Les salariées selon le temps de travail, 2011 Sur l ensemble des salariées, une part non négligeable travaille à temps partiel. Cependant, ce ne sont pas les pays qui ont le plus fort taux de temps partiel qui font le plus de mécontentes. Ainsi, la France qui a le taux le plus faible (30,0%) a aussi le taux d insatisfaction le plus élevé (8,9%). En revanche, la Belgique et le Luxembourg, qui ont des taux de temps partiel plus élevés, présentent peu d insatisfaction. L Allemagne est dans une situation intermédiaire : un taux de temps partiel très élevé et un taux de temps contraint assez fort. Le choix du temps partiel n est pas toujours lié à l impossibilité de trouver un poste à temps plein. Il peut être la conséquence de contraintes diverses, comme des problèmes de santé, l impossibilité de concilier temps plein et charges familiales ou encore la situation professionnelle du conjoint. Un chômage féminin qui peine à se réduire Au Luxembourg, les femmes sont plus frappées par le chômage que les hommes. Jusqu en 2011, les taux de chômage pour les deux genres ont évolué dans le même sens. L année 2012 marque un rapprochement des deux taux par l effet conjugué de deux évolutions contraires : une diminution de 0,4 point pour les femmes et une hausse de 0,6 point pour les hommes. Taux de chômage par genre, Luxembourg Le Luxembourg connaît un taux de chômage féminin peu élevé par rapport aux pays limitrophes et à la moyenne européenne. Seule l Allemagne a un taux plus bas depuis Cependant, si les Allemandes sont moins touchées par le chômage que les Luxembourgeoises, elles travaillent aussi plus fréquemment à temps partiel (45,1% contre 35,8%). La Belgique est dans une situation intermédiaire, plus enviable que celles de la France et de l Union européenne où un peu plus d une femme active sur dix est à la recherche d un emploi. Taux de chômage féminin 3

4 Les inégalités salariales qui perdurent Écart de rémunération entre hommes et femmes, Luxembourg L écart de rémunération entre hommes et femmes est bien réel au Luxembourg et atteint 8,7% en Toutefois, cet écart s est réduit de 1 point depuis Sur la période, il a également diminué dans les autres pays, à l exception de la Belgique où il stagne. Le Grand-Duché tire son épingle du jeu par rapport à ses voisins et à l Union européenne : en 2010 l écart de rémunération atteint 16% dans l UE, 22% en Allemagne, 16% en France et 10% en Belgique. Part des travailleurs à bas salaires, Luxembourg L écart non ajusté de rémunération entre hommes et femmes représente l écart entre la rémunération horaire brute moyenne des hommes et des femmes en pourcentage de celle des hommes. Les secteurs considérés regroupent l industrie, la construction et les services, à l exclusion de l administration publique, de la défense et de la sécurité sociale obligatoire. Dans les entreprises ayant au moins 10 salariés, en 2010, les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes à avoir un bas salaire, c est-à-dire un salaire égal ou inférieur aux deux tiers du salaire horaire brut médian. L écart entre les genres s est toutefois réduit par rapport à 2006 : la part des hommes a augmenté de 1,4 point, celle des femmes a diminué de 2,6 points. Outre la sécurité sociale obligatoire, l administration publique et la défense, est exclu le secteur Agriculture, sylviculture et pêche. Le salaire horaire brut médian est tel que la moitié des personnes gagne plus et l autre moitié gagne moins. Il est de 17,83 euros en Proportion de salariés rémunérés au voisinage du SSM selon le secteur d activité, Luxembourg (au 31 mars 2012) Secteur Femmes Hommes Agriculture, sylv. et pêche 51,2% 45,5% Industrie 29,7% 10,8% Energie et eau 10,9% 5,0% Construction 18,4% 13,2% Commerce, réparation auto. 39,2% 23,0% Transport et entreposage 15,8% 13,0% Hébergement et restauration 62,9% 38,1% Information et communication 7,4% 4,8% Activ. financ. et assurance 2,2% 2,3% Activités immobilières 19,1% 18,7% Activ. spécial., scient. et tech. 7,6% 5,0% Act. services adm. et soutien 12,7% 17,2% Adm. publ. - Enseignement 11,5% 15,2% Santé humaine, action sociale 10,1% 18,9% Arts, spect. et activ. récréat. 17,3% 13,5% Autres activités de services 38,4% 20,1% Activ. ménagères privées 16,3% 31,8% Autres 20,7% 16,7% Taux moyen 19,3% 13,4% Données : IGSS Dans l ensemble des entreprises au Luxembourg, la part des salariées rémunérées au voisinage du salaire social minimum (SSM) est supérieure à celle des hommes : 19,3% contre 13,4%. Les femmes payées au SSM sont surreprésentées(>19,3%)* dans seulement 6 secteurs, alors que les hommes le sont dans 11 secteurs sur 18. Ces 6 secteurs concentrent 65,4% des femmes à bas salaire, tandis que les 11 ne regroupent que 54,7% des hommes. L hébergement et restauration, avec près de deux tiers de bas salaires, arrive en tête des secteurs les moins rémunérateurs pour les femmes, suivi par l agriculture (51,2%). Pour les hommes, c est le classement inverse, avec respectivement 38,1% et 45,5%. Au 31 mars 2012, le salaire social minimum pour un adulte non qualifié s élève à 1.801,49 euros par mois. * La surreprésentation signifie que le taux dans le secteur concerné est supérieur au taux moyen. 4

5 Des femmes plus défavorisées Le taux de risque de pauvreté connaît au Luxembourg un pic en 2009, année qui suit le début de la crise en Europe. Cependant, ce taux continue de grimper en 2010 pour la gent masculine, ce qui aboutit à placer les femmes dans une meilleure position que les hommes. Cette situation disparaît en 2011 : les hommes bénéficient d une spectaculaire baisse de leur taux de pauvreté alors que celui des femmes augmente légèrement. Une constante : hors 2010, chaque année, le taux de risque de pauvreté des femmes est nettement supérieur à celui des hommes. Personnes à risque de pauvreté, Luxembourg Les personnes à risque de pauvreté sont celles vivant dans un ménage disposant d un revenu disponible équivalent-adulte inférieur au seuil de pauvreté qui est fixé à 60% du revenu disponible équivalent-adulte médian national (après transferts sociaux). Quel que soit le pays, le travail ne protège pas les femmes de la pauvreté. Mais tous les États ne sont pas sur un pied d égalité. Et le Luxembourg n est pas particulièrement bien placé. Si la Belgique est le pays où le taux de risque de pauvreté au travail reste le plus faible (entre 3 et 5%), la France et l Allemagne, partant de taux de plus de 5%, rejoignent en 2011 la moyenne de l Union européenne (8,3%). Sur la période, le Grand-Duché a un taux de travailleuses pauvres résidentes supérieur à celui de l Union et des pays frontaliers. Il en est de même pour les hommes, à l exception de l année 2011 où le Luxembourg connaît un taux légèrement inférieur à celui de l Union. Taux de risque de pauvreté laborieuse des femmes Parmi les adultes, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à bénéficier du revenu minimum garanti (RMG) : 55,1% contre 44,9%. L écart (10,2 points) s agrandit pour les ans (13,2 points) et encore davantage pour les personnes de 60 ans et plus (22,6 points). Pour les plus jeunes, il est moindre (4 points) et quasi inexistant pour les ans (0,8 point). Bénéficiaires du RMG selon l âge et le genre, 2011 Données : SNAS ; Graphique : CSL 5

6 Des femmes promptes à se former Participation des femmes de 25 à 64 ans à l éducation et à la formation Alors que la crise a eu peu d impact sur le comportement des femmes des pays voisins, celles du Luxembourg ont participé activement à l accroissement de leur capital humain : leur taux de participation à l éducation/formation est multiplié par 1,9 entre 2007 et 2010 (pour les hommes, il l a été par 2,2 : de 6,5% à 14,2%). Par ailleurs, une analyse plus fine montre qu au Grand- Duché ce sont surtout les ans qui ont cherché à améliorer leurs compétences Participation à l éducation et à la formation selon le statut d activité et le genre, Luxembourg actifs inactifs Les actifs se forment davantage que les inactifs, quel que soit le genre. Après le début de la crise, les actifs ont d ailleurs fortement augmenté leur capital humain (+7,0 points pour les hommes et +5,5 pour les femmes entre 2008 et 2009). Ce phénomène ne s observe pas pour les inactifs. Globalement, les femmes actives participent davantage à la formation que les hommes actifs. L inverse se produit pour les inactifs, à l exception de l année Chambre des salariés 18, rue Auguste Lumière L-1950 Luxembourg T F

L actualité socio-économique au Luxembourg. Une information courte, pertinente, transmise en priorité

L actualité socio-économique au Luxembourg. Une information courte, pertinente, transmise en priorité CSL N 3-2013 juin 2013 L actualité socio-économique au Luxembourg Préface Une information courte, pertinente, transmise en priorité Le CSL flash renforce l éventail des newsletters que la Chambre des salariés

Plus en détail

43,1 41,2 39,6 35,6 35,0 32,6. Sources : Destatis, Eurostat

43,1 41,2 39,6 35,6 35,0 32,6. Sources : Destatis, Eurostat ECONEWS NEWSLETTER N 3/214 2 mai 214 DES COÛTS DU TRAVAIL TROP ÉLEVÉS AU LUXEMBOURG? La productivité par tête la plus élevée de l UE-15 2 Selon un communiqué de l Office statistique allemand (Destatis),

Plus en détail

Focus sur les salaires

Focus sur les salaires Focus sur les salaires L Insee dresse chaque année en collaboration avec la DARES un panorama complet de l emploi et des salaires. L édition 2012 a été publiée le 22 février. Décryptage des évolutions

Plus en détail

Rapport de Quelle est l importance de l écart salarial?

Rapport de Quelle est l importance de l écart salarial? Rapport de Quelle est l importance de l écart salarial? 1. Pour 2012, l écart salarial basé sur les salaires horaires bruts des travailleurs à temps plein et à temps partiel tous secteurs confondus s élève

Plus en détail

Définition et mesure de la pauvreté

Définition et mesure de la pauvreté Définition et mesure de la pauvreté Taux de pauvreté et seuil de pauvreté Selon l Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), un individu (ou un ménage) est considéré comme pauvre

Plus en détail

Portrait et évolution des employés rémunérés au taux du salaire minimum

Portrait et évolution des employés rémunérés au taux du salaire minimum Volume 7, n o 1 Automne 2010 Portrait et évolution des rémunérés au taux du salaire minimum Par Alexandre Gaudreault et Luc Cloutier* Résumé Cet article présente un portrait des ayant déclaré une rémunération

Plus en détail

Le travail à temps partiel (fiche 10 Les jeunes et les seniors à temps partiel dans les entreprises)

Le travail à temps partiel (fiche 10 Les jeunes et les seniors à temps partiel dans les entreprises) CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 13 février 2014 à 9 h30 «Emploi des seniors et trajectoires de fin de carrière» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil Le travail

Plus en détail

Programme famille Partie II «Objectifs / résultats» Objectif n 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle

Programme famille Partie II «Objectifs / résultats» Objectif n 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Programme famille Partie II «Objectifs / résultats» Objectif n 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l'emploi des femmes 1 er sous-indicateur : taux d'emploi

Plus en détail

Tableau de bord du marché du travail luxembourgeois

Tableau de bord du marché du travail luxembourgeois Tableau de bord du marché du travail luxembourgeois Indicateurs relatifs aux flux de main-d œuvre Période de référence : janvier 2015 janvier 2016 Date de parution : juin 2016 Liste des indicateurs 1.

Plus en détail

N 15 - Mai Baromètre économique trimestriel en province de Luxembourg. 1. Population

N 15 - Mai Baromètre économique trimestriel en province de Luxembourg. 1. Population Baromètre économique trimestriel en province de Luxembourg 1. Population N 15 - Mai 2015 BELGIQUE 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 de Luxembourg 261.178 264.084 266.950 269.023 271.352 273.638 275.594

Plus en détail

LES ARGUMENTAIRES. FRAnce / AllemAGne. évolutions comparées

LES ARGUMENTAIRES. FRAnce / AllemAGne. évolutions comparées évolutions comparées 1 Le «couple franco-allemand» joue un rôle clé dans le contexte européen. Avec l existence de la monnaie commune, les comparaisons entre les deux pays sont au cœur des débats. Alors

Plus en détail

Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions. Tableau de bord trimestriel. Tableau de bord annuel

Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions. Tableau de bord trimestriel. Tableau de bord annuel Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions Tableau de bord annuel Tableau de bord trimestriel PIB par habitant (SPA) Croissance du PIB (en % volume) 200 Energies renouvelables

Plus en détail

5.3 Salaire minimum - Coût du travail

5.3 Salaire minimum - Coût du travail 5.3 Salaire minimum - Coût du travail Au 1 er janvier 2016, le montant mensuel brut du salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) est de 1 466,6 euros pour 151,67 heures de travail, soit une

Plus en détail

En 2006, les dirigeants salariés de

En 2006, les dirigeants salariés de FICHES THÉMATIQUES 2.1 Dirigeants de société de l industrie En 2006, les 33 000 dirigeants salariés de l industrie (soit un dirigeant salarié sur six) ont perçu un salaire annuel net moyen de 60 300 euros,

Plus en détail

FORMABREF. Analyse de la contribution de l État à la formation en entreprise pour 2013 COFINANCEMENT PUBLIC DÉCEMBRE 2015

FORMABREF. Analyse de la contribution de l État à la formation en entreprise pour 2013 COFINANCEMENT PUBLIC DÉCEMBRE 2015 FORMABREF COFINANCEMENT PUBLIC DÉCEMBRE 2015 Analyse de la contribution de l État à la formation en entreprise pour 2013 La présente publication porte sur le cofinancement public en matière de FPC alloué

Plus en détail

Fiches. Données internationales

Fiches. Données internationales Fiches Données internationales Avertissement Les données chiffrées sont parfois arrondies, en général au plus près de leurs valeurs réelles. Le résultat arrondi d une combinaison de chiffres (qui fait

Plus en détail

Les données de l Enquête sur la population active

Les données de l Enquête sur la population active Les données de l Enquête sur la population active LES IMMIGRANTS ET LE MARCHÉ DU TRAVAIL QUÉBÉCOIS EN 2008 Volet 2 : Scolarisation, industrie, profession, statut de travailleur autonome et d employé, et

Plus en détail

Jeanne-Marie Daussin, division Salaires et revenus d activité, Camille Parent, division Synthèses conjoncturelles, Insee

Jeanne-Marie Daussin, division Salaires et revenus d activité, Camille Parent, division Synthèses conjoncturelles, Insee 1 sur 6 27/03/2017 08:50 Institut national de la statistique et des études économiques Jeanne-Marie Daussin, division Salaires et revenus d activité, Camille Parent, division Synthèses conjoncturelles,

Plus en détail

Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions. Tableau de bord trimestriel. Tableau de bord annuel

Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions. Tableau de bord trimestriel. Tableau de bord annuel Cliquer sur un des deux graphiques pour accéder aux données et définitions Tableau de bord annuel Tableau de bord trimestriel PIB par habitant (SPA) Croissance du PIB (en % volume) 200 Energies renouvelables

Plus en détail

En 2012, 64,1 % des habitants de l Union

En 2012, 64,1 % des habitants de l Union 4.1 Emploi et chômage En 2012, 64,1 % des habitants de l Union européenne à 28 (UE), âgés de 15 à 64 ans, ont un emploi. Le taux d emploi de l UE se stabilise globalement depuis 2010, après une baisse

Plus en détail

FORMABREF. Analyse de la contribution de l État à la formation en entreprise pour 2014 COFINANCEMENT PUBLIC DÉCEMBRE 2016

FORMABREF. Analyse de la contribution de l État à la formation en entreprise pour 2014 COFINANCEMENT PUBLIC DÉCEMBRE 2016 FORMABREF COFINANCEMENT PUBLIC DÉCEMBRE 2016 Analyse de la contribution de l État à la formation en entreprise pour 2014 La présente publication porte sur le cofinancement public en matière de FPC alloué

Plus en détail

SALAIRES DES CADRES. Moins de 4 cadres sur 10 pensent obtenir une augmentation en 2012

SALAIRES DES CADRES. Moins de 4 cadres sur 10 pensent obtenir une augmentation en 2012 1 SALAIRES DES CADRES Moins de 4 cadres sur 10 pensent obtenir une augmentation en 2012 Augmentations des salaires des cadres en 2012 : un tiers des entreprises encore incertaines La proportion d entreprises

Plus en détail

2.7. L emploi Emploi salarié

2.7. L emploi Emploi salarié 2.7. L emploi 2.7.1. Emploi salarié Les différentes entreprises actives sur la commune de Bouillon offre un total de 1.332 emplois, ce qui implique que pratiquement 43 % de la population en âge de travailler

Plus en détail

BULLETIN DU STATEC. Salaires, emploi et conditions de travail Sommaire SAVOIR POUR AGIR

BULLETIN DU STATEC. Salaires, emploi et conditions de travail Sommaire SAVOIR POUR AGIR BULLETIN DU STATEC 1 Salaires, emploi et conditions de travail Sommaire Pour bien comprendre! 4 1. Emploi et salaires au principaux indicateurs 5 2. Emploi et salaires par branche d activité et par taille

Plus en détail

La syndicalisation L EMPLOI ET LE REVENU EN. Août 2007

La syndicalisation L EMPLOI ET LE REVENU EN. Août 2007 L EMPLOI ET LE REVENU EN Août 2007 La syndicalisation Les taux de syndicalisation durant les premières moitiés de 2006 et 2007 Le nombre moyen d employés rémunérés au cours du premier semestre de 2007

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. Portrait sociodémographique des jeunes du Québec

FAITS SAILLANTS. Portrait sociodémographique des jeunes du Québec FAITS SAILLANTS Le rapport intitulé Réalités des jeunes sur le marché du travail en 2005 a pour objectif de présenter un portrait détaillé et actuel de leur situation. Ce rapport présente un bilan de 2005,

Plus en détail

Les femmes et le marché de l emploi

Les femmes et le marché de l emploi Les femmes et le marché de l emploi Les femmes et le marché de l emploi Actualisation 2004 Edité par et disponible au Ministère de l Égalité des chances L-2921 Luxembourg Tél.: 478 58 14 Fax: 24 18 86

Plus en détail

LES MULTIPLES FACETTES DES COÛTS SALARIAUX. Graphique 1 Coût salarial annuel : économie marchande (C à K) en par an par salarié

LES MULTIPLES FACETTES DES COÛTS SALARIAUX. Graphique 1 Coût salarial annuel : économie marchande (C à K) en par an par salarié ECONEWS 10/2011 15 septembre 2011 LES MULTIPLES FACETTES DES COÛTS SALARIAUX En juin 2011, le Conseil européen a recommandé au Luxembourg, pour la période 2011-2012, de réformer, en consultation avec les

Plus en détail

2) La croissance des dépenses publiques

2) La croissance des dépenses publiques 1 FIPECO, le 31.05.2016 Les fiches de l encyclopédie V) Les dépenses publiques 2) La croissance des dépenses publiques La définition, le montant et la répartition des dépenses publiques, en France et dans

Plus en détail

14.2 Solde des échanges extérieurs

14.2 Solde des échanges extérieurs 14.2 Solde des échanges extérieurs En 2015, le solde du commerce extérieur des biens et services en valeur s améliore de 12,5 Md, tout en restant largement déficitaire : 30,0 Md, après 42,5 Md. Il s agit

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 3 avril 2009

DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 3 avril 2009 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 3 avril 2009 La pauvreté et le manque de confort du logement vont de pair Les chômeurs et les parents de familles monoparentales

Plus en détail

Evolution différenciée du chômage de longue durée selon le sexe

Evolution différenciée du chômage de longue durée selon le sexe Evolution différenciée du chômage de longue durée selon le sexe Service Etudes Etudes@onem.be Table des matières : 1 INTRODUCTION 1 2 EVOLUTION COMPAREE DE LA POPULATION DE 15 A 49 ANS SELON LE SEXE 2

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN

REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN REPUBLIQUE DU SENEGAL Un peuple Un but Une foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Note d informations Juin 2017 COMITE DE DIRECTION Directeur Général Directeur Général Adjoint Directeur des

Plus en détail

Le marché du travail en République tchèque

Le marché du travail en République tchèque Le marché du travail en République tchèque Le marché du travail tchèque affiche depuis quelques années des résultats positifs eu égard au contexte européen. Le taux de chômage s établissait à 5,1% en 2016

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 9 au 13 juin 2014 n 165 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 9 au 13 juin 2014 n 165 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 9 au 13 juin 2014 n 165 SOMMAIRE FRANCE 1. Immatriculations de voitures neuves en mai 2014 : -0,9% sur un mois, +5% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en

Plus en détail

Graphique 1 Montant du cofinancement de l État en millions d euros ( )

Graphique 1 Montant du cofinancement de l État en millions d euros ( ) 1 / 6 Le cofinancement public de la formation en entreprise FORMAbref Observatoire de la formation Avril 211 Cofinancement public Analyse de la contribution de l État à la formation en entreprise Cette

Plus en détail

Le salaire net moyen en 2012 a été de DA, il était de l ordre de DA dans le secteur public et d environ DA dans le secteur privé.

Le salaire net moyen en 2012 a été de DA, il était de l ordre de DA dans le secteur public et d environ DA dans le secteur privé. N 643 Résultats de l enquête annuelle sur les s auprès des entreprises - Mai 2012 - L enquête annuelle sur les s auprès des entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Septembre 2017 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de

Plus en détail

Fiche Emplois et compétences Eléments dans le cadre de la GTEC Pays de Figeac

Fiche Emplois et compétences Eléments dans le cadre de la GTEC Pays de Figeac Fiche Emplois et compétences Eléments dans le cadre de la GTEC Pays de Figeac Contenu de l analyse : Cette fiche a pour objet de présenter les principales évolutions structurelles et statistiques de la

Plus en détail

MADAGASCAR. ETVA Rapport de synthèse Octobre Principaux résultats de l ETVA

MADAGASCAR. ETVA Rapport de synthèse Octobre Principaux résultats de l ETVA MADAGASCAR ETVA Rapport de synthèse Octobre 2015 Dans le cadre du projet «Work4Youth», l Institut National de la Statistique (INSTAT) de Madagascar a entrepris deux enquêtes sur la transition des jeunes

Plus en détail

Rapport sur la situation actuelle au des bénéficiaires du dispositif du revenu minimum garanti (RMG)

Rapport sur la situation actuelle au des bénéficiaires du dispositif du revenu minimum garanti (RMG) Rapport sur la situation actuelle au 13.8.2012 des bénéficiaires du dispositif du revenu minimum garanti (RMG) Version mise à jour le 9 décembre 2013 : - Ajout du seuil de risque de pauvreté de 2012 (chapitre

Plus en détail

Fiche d information sur le salaire minimum au Nouveau-Brunswick

Fiche d information sur le salaire minimum au Nouveau-Brunswick Fiche d information sur le salaire minimum au Nouveau-Brunswick Éducation postsecondaire, Formation et Travail Septembre 2016 Table des matières INTRODUCTION... 3 PARTIE 1 TAUX DE SALAIRE MINIMUM AU NOUVEAU-BRUNSWICK...

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Cet ouvrage a pour ambition d analyser conjointement les domaines de l emploi et des salaires. Un effort particulier est fait sur la complétude et la mise en cohérence des différentes sources.

Plus en détail

Une insertion en léger recul par rapport à l année précédente

Une insertion en léger recul par rapport à l année précédente Chiffre du mois # 52 septembre 14 L insertion professionnelle des ingénieurs diplômés en 13 Une insertion en léger recul par rapport à l année précédente La 22 e édition de l enquête de la CGE sur l insertion

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 juin 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 juin 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 26 juin 2015 Chômage des jeunes en recul au premier trimestre de 2015 Chiffres du marché du travail premier trimestre de 2015 Au premier trimestre de 2015, 67,4 % des

Plus en détail

Lignes directrices du patrimoine financier des ménages au Luxembourg

Lignes directrices du patrimoine financier des ménages au Luxembourg Lignes directrices du patrimoine financier des ménages au Luxembourg Luc Verbeken, CEO - Philippe Ledent, Senior Economist Luxembourg - 28 avril 2016 Agenda Introduction Le patrimoine financier Luc Verbeken

Plus en détail

16 décembre 2010 AVIS l/95/2010

16 décembre 2010 AVIS l/95/2010 16 décembre 2010 AVIS l/95/2010 relatif au projet de loi modifiant les articles L.222-4 et L.222-9 du Code du travail 2/5 Par lettre du 15 novembre 2010, Réf. NS/GR/cb, ProjLoi L.222-4 et L-222-9/Chambres,

Plus en détail

Chiffres clés des communautés de communes du Bas-Rhin Edition 2015

Chiffres clés des communautés de communes du Bas-Rhin Edition 2015 Chiffres clés des communautés de communes du Bas-Rhin Edition 2015 Communauté de communes de Sélestat 12 communes sur une superficie totale de 166,43 km² Sources : CMA, Conseil départemental du Bas-Rhin,

Plus en détail

SELON l enquête Revenus fiscaux 2005, le niveau de vie moyen mensuel

SELON l enquête Revenus fiscaux 2005, le niveau de vie moyen mensuel Pascal Chevalier, Jérôme Pujol (Insee) SELON l enquête Revenus fiscaux 2005, le niveau de vie moyen mensuel des individus est de 1550 euros. La moitié des individus ont un niveau de vie inférieur à 1360

Plus en détail

Le modèle social français à travers les chiffres 1

Le modèle social français à travers les chiffres 1 Le modèle social français à travers les chiffres 1 1 La France se situe au 5 ème rang mondial de la production de richesses PIB 2013 : 2739 milliards de $ US derrière les Etats Unis, la Chine, le Japon,

Plus en détail

le marché de l emploi luxembourgeois Cellule Eures de l ADEM Pierre Gramme Février 2014

le marché de l emploi luxembourgeois Cellule Eures de l ADEM Pierre Gramme Février 2014 le marché de l emploi luxembourgeois Cellule Eures de l ADEM Pierre Gramme Février 2014 Sommaire La «Grande Région» Espace de mobilité Focus sur le Luxembourg A. L emploi salarié : situation, évolution,

Plus en détail

La pauvreté en Belgique

La pauvreté en Belgique DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 17 octobre 2008 La pauvreté en Belgique A l occasion de la Journée Mondiale du Refus de la Misère du 17 octobre, la Direction

Plus en détail

Chiffres clés des communautés de communes du Bas-Rhin Edition 2015

Chiffres clés des communautés de communes du Bas-Rhin Edition 2015 Chiffres clés des communautés de communes du Bas-Rhin Edition 2015 Communauté de communes Les Châteaux 5 communes sur une superficie totale de 23,64 km² Sources : CMA, Conseil départemental du Bas-Rhin,

Plus en détail

Une croissance économique remarquable

Une croissance économique remarquable Approche comparée des évolutions macro-économiques des outre-mer dossier Une croissance économique remarquable L outre-mer français, mis à part la Polynésie française, a connu au cours des 10 années qui

Plus en détail

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN 2015 Normandie

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN 2015 Normandie STATISTIQUES, ÉTUDES & ÉVALUATION Pôle emploi NORMANDIE Mars 2016 LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN 2015 Normandie Taux de chômage Taux de chômage : 10,4% à fin septembre 2015 C est 0,2 point de plus qu en France

Plus en détail

Chiffres clés des communautés de communes du Bas-Rhin Edition 2015

Chiffres clés des communautés de communes du Bas-Rhin Edition 2015 Chiffres clés des communautés de communes du Bas-Rhin Edition 2015 Communauté de communes du Pays de Wissembourg 12 communes sur une superficie totale de 130,99 km² Sources : CMA, Conseil départemental

Plus en détail

12,6 % L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN JANVIER 2017 STATISTIQUES ET INDICATEURS

12,6 % L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN JANVIER 2017 STATISTIQUES ET INDICATEURS STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATIONS MARS 2017 #17.015 STATISTIQUES ET INDICATEURS L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN JANVIER 2017 Fin janvier 2017, le nombre d intérimaires s établit à 734 100. L EMPLOI INTÉRIMAIRE

Plus en détail

Does a Rising Tide Lift All Boats? Low-paid Workers in Canada

Does a Rising Tide Lift All Boats? Low-paid Workers in Canada Does a Rising Tide Lift All Boats? Low-paid Workers in Canada Ron Saunders Résumé Mai 2005 Collection sur les travailleurs vulnérables Le Document n o 4 est accessible depuis le site http://www.rcrpp.org

Plus en détail

Les cahiers transfrontaliers d EURES

Les cahiers transfrontaliers d EURES Les cahiers transfrontaliers d EURES Luxembourg n 2/214 Au Luxembourg, l emploi et le non emploi sont deux sujets socio-économiques souvent abordés. Beaucoup de données sont disponibles, croisées et analysées.

Plus en détail

Chiffres clés des communautés de communes du Bas-Rhin Edition 2015

Chiffres clés des communautés de communes du Bas-Rhin Edition 2015 Chiffres clés des communautés de communes du Edition 2015 28 communes sur une superficie totale de 313,97 km² Sources : CMA, Conseil départemental du, DIRECCTE Alsace, INSEE, Urssaf-Acoss est : l ensemble

Plus en détail

LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE INTRODUCTION INÉGALITÉS DE REVENU. Indicateurs relatifs au secteur de la construction

LA SITUATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE INTRODUCTION INÉGALITÉS DE REVENU. Indicateurs relatifs au secteur de la construction Tableau 7 : Indicateurs relatifs au secteur de la construction (en taux de variation annuel) 206 206-T 206-T2 206-T3 206-T4 207-T Production par jour ouvrable (pjo) - Total 3,7 4,7 2,0 3, 8,0-7,3 Heures

Plus en détail

LA POPULATION ACTIVE VENDÉENNE

LA POPULATION ACTIVE VENDÉENNE LA POPULATION ACTIVE VENDÉENNE Population agée de 15 à 64 ans en Vendée par type d activité en En, le nombre d actifs de 15 à 64 ans résidant en Vendée s élève à 282 148 personnes, soit 1 actifs pour 119

Plus en détail

LA pauvreté a légèrement baissé en France entre 1996 et Le seuil

LA pauvreté a légèrement baissé en France entre 1996 et Le seuil De 1996 à 2000, une baisse de la pauvreté monétaire qui s estompe Fabien Dell, Nadine Legendre (Insee) LA pauvreté a légèrement baissé en France entre 1996 et 2000. Le seuil de pauvreté monétaire relative

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION. Tableau de bord social. accompagnant le document:

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION. Tableau de bord social. accompagnant le document: COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 26.4.2017 SWD(2017) 200 final DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION Tableau de bord social accompagnant le document: COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT

Plus en détail

T T2 2013

T T2 2013 Baromètre économique trimestriel en province de Luxembourg N 12 - Janvier 2014 de Luxembourg Direction Economie Square Albert, 1 6700 ARLON Tél. +32 (0)63.212.859 direco@province.luxembourg.be www.province.luxembourg.be

Plus en détail

Graphique 1 Montant du cofinancement de l État (2000-2009) 15,7 14,8 14,8

Graphique 1 Montant du cofinancement de l État (2000-2009) 15,7 14,8 14,8 FORMAbref Janvier 2012 Observatoire de la formation Cofinancement public Analyse de la contribution de l État à la formation continue en entreprise Cette publication porte sur le cofinancement public en

Plus en détail

Table des matières L'évolution 1.2. La population luxembourgeoise et étrangère en 1871 et en La composition de la population

Table des matières L'évolution 1.2. La population luxembourgeoise et étrangère en 1871 et en La composition de la population Table des matières Introduction 1. L évolution de la population (1871-2001) 1.1. L'évolution 1.2. La population luxembourgeoise et étrangère en 1871 et en 2001 1.3. La composition de la population 2. La

Plus en détail

Fiches sectorielles. Construction

Fiches sectorielles. Construction Fiches sectorielles 7.1 Chiffres clés de la construction Avec 576 entreprises et un chiffre d affaires de 289 milliards d euros en 214, la construction représente 16 % des entreprises et 8 % du chiffre

Plus en détail

L ABSENTEISME POUR CAUSE DE MALADIE EN

L ABSENTEISME POUR CAUSE DE MALADIE EN Principaux chiffres et évolution récente APERÇUS Numéro 5 septembre 2016 Thierry Mazoyer L ABSENTEISME POUR CAUSE DE MALADIE EN 2015 1 Ce document traite des chiffres relatifs à l absentéisme pour cause

Plus en détail

FOCUS «Hommes et femmes au CPAS»

FOCUS «Hommes et femmes au CPAS» FOCUS «et femmes au CPAS» Numéro 14 Mars 2016 1. Introduction L égalité hommes femmes est un principe fondamental des sociétés démocratiques modernes qui est garanti par la Constitution. Depuis la conférence

Plus en détail

ÉCHANGES EN VALEUR AJOUTÉE : BELGIQUE

ÉCHANGES EN VALEUR AJOUTÉE : BELGIQUE ÉCHANGES EN VALEUR AJOUTÉE : GIQUE Le fractionnement international de la production dans les chaînes de valeur mondiales (CVM) remet en question notre manière de considérer l économie mondiale. Aujourd

Plus en détail

La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée

La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée FICHE PAYS ESPAGNE : CHAMPIONNE DE LA RIGUEUR Département analyse et prévision La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée au premier trimestre 2010 a tourné court fin 2011 avec une

Plus en détail

Les femmes des quartiers prioritaires

Les femmes des quartiers prioritaires 67 Les femmes des quartiers prioritaires Eléments démographiques et situation sur le marché du travail Les femmes sont légèrement plus nombreuses que les hommes dans les quartiers prioritaires. La monoparentalité

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN

REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN REPUBLIQUE DU SENEGAL Un peuple Un but Une foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Note d informations Décembre 2016 COMITE DE DIRECTION Directeur Général Directeur Général Adjoint Directeur

Plus en détail

TOGO. ETVA Rapport de synthèse Janvier Principaux résultats de l ETVA

TOGO. ETVA Rapport de synthèse Janvier Principaux résultats de l ETVA TOGO ETVA Rapport de synthèse Janvier 2017 Dans le cadre du projet «Work4Youth», la Direction Générale de la Statistique et de la Comptabilité Nationale (DGSCN) du Togo a entrepris deux enquêtes sur la

Plus en détail

3) Le montant et l évolution de la dette publique. A) Le montant et la répartition de la dette publique

3) Le montant et l évolution de la dette publique. A) Le montant et la répartition de la dette publique 1 FIPECO le 25.04.2017 Les fiches de l encyclopédie II) Déficit et dette publics, politique budgétaire 3) Le montant et l évolution de la dette publique L expression «dette publique» désigne la dette des

Plus en détail

Chiffres clés des nouveaux cantons du Bas-Rhin Edition 2014

Chiffres clés des nouveaux cantons du Bas-Rhin Edition 2014 Chiffres clés des nouveaux cantons du Edition 2014 1 commune sur une superficie totale de 78,26 km² Sources : CG67, DIRECCTE Alsace, INSEE, Urssaf-Acoss 1. LA DÉMOGRAPHIE / POPULATION ACTIVE Source : INSEE

Plus en détail

Haut Cantal Dordogne 141. Source : Acoss - Urssaf. Commerce 23,8% Hébergement et restauration 8,4%

Haut Cantal Dordogne 141. Source : Acoss - Urssaf. Commerce 23,8% Hébergement et restauration 8,4% Conjonct UR Synthèse Les établissements du secteur privé au estre Note de conjoncture semestrielle de l Urssaf Avril 2013 n 10 La masse salariale versée par les établissements privés de la région, mesurée

Plus en détail

LE seuil de pauvreté monétaire relative au seuil de 60 % de la médiane

LE seuil de pauvreté monétaire relative au seuil de 60 % de la médiane Pauvreté monétaire relative et minima sociaux: une analyse à partir de l enquête Revenus fiscaux 2005 Henri Ruiz (Insee) LE seuil de pauvreté monétaire relative au seuil de 60 % de la médiane s établit

Plus en détail

Au cours des vingt dernières années, la 337 V. Une croissance économique faible

Au cours des vingt dernières années, la 337 V. Une croissance économique faible www.insee.fr/lorraine N 337 V Une croissance économique faible Dorothée AST Au début des années 19, la croissance économique de la Lorraine est un peu plus soutenue que celle de la France. Toutefois, à

Plus en détail

PORTRAIT DE LA MRC DES LAURENTIDES

PORTRAIT DE LA MRC DES LAURENTIDES PORTRAIT DE LA MRC DES LAURENTIDES Mars 2009 TABLE DES MATIÈRES LOCALISATION DU TERRITOIRE 4 POPULATION 5 SCOLARITÉ 6 IMMIGRATION 6 LOGEMENT 7 EMPLOI 9 REVENU 11 ENTREPRISES, EMPLOIS ET SECTEURS D ACTIVITÉ

Plus en détail

Point sur la situation économique de Metz Métropole 2009

Point sur la situation économique de Metz Métropole 2009 Point sur la situation économique de Metz Métropole 2009 Point sur la situation économique de Metz Métropole Intervention de : Thierry Jean Président de Metz Métropole Développement, Vice-Président de

Plus en détail

Les navetteurs gagnent plus

Les navetteurs gagnent plus DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 juin 2011 Les navetteurs gagnent plus 500.000 personnes se rendent dans une autre région pour exercer leur emploi. Cela

Plus en détail

3) Le montant et l évolution de la dette publique. A) Le montant et la répartition de la dette publique

3) Le montant et l évolution de la dette publique. A) Le montant et la répartition de la dette publique 1 FIPECO le 21.10.2016 Les fiches de l encyclopédie II) Déficit et dette publics, politique budgétaire 3) Le montant et l évolution de la dette publique L expression «dette publique» désigne la dette des

Plus en détail

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. Bilan 2015 : l emploi des salariés agricoles orienté à la baisse. Avril 2017

Synthèses. L Observatoire Economique et Social. Bilan 2015 : l emploi des salariés agricoles orienté à la baisse. Avril 2017 Synthèses Avril 2017 L Observatoire Economique et Social Bilan 2015 : l emploi des salariés agricoles orienté à la baisse En 2015, les entreprises du régime agricole ont réalisé 1 292 millions d heures

Plus en détail

Salaires et revenu national. Inégalités et distribution des salaires Inégalités, distribution et redistribution des revenus

Salaires et revenu national. Inégalités et distribution des salaires Inégalités, distribution et redistribution des revenus DULBEA Salaires et revenu national Inégalités et distribution des salaires Inégalités, distribution et redistribution des revenus Le baromètre social 2009 Les salaires et le revenu national Inégalités

Plus en détail

Combraille en Marche 516. Haut Cantal- Dordogne 138. Source : Acoss - Urssaf. Hébergement et restauration 8,8%

Combraille en Marche 516. Haut Cantal- Dordogne 138. Source : Acoss - Urssaf. Hébergement et restauration 8,8% Conjonct UR Synthèse La masse salariale versée par les établissements privés de la région, mesurée par l assiette déclarée des cotisations de sécurité sociale, atteint près de 967,3 millions d euros au

Plus en détail

BÉNIN. ETVA Rapport de synthèse Octobre Principaux résultats de l enquête ETVA

BÉNIN. ETVA Rapport de synthèse Octobre Principaux résultats de l enquête ETVA BÉNIN ETVA Rapport de synthèse Octobre 2015 Dans le cadre du projet «Work4Youth», l Institut National de la Statistique et de l Analyse Economique (INSAE) du Bénin a entrepris deux enquêtes sur la transition

Plus en détail

INFORMATIONS STATISTIQUES

INFORMATIONS STATISTIQUES 03 VIE ACTIVE, EMPLOI ET RÉMUNÉRATION DU TRAVAIL En 2010, le salaire mensuel brut médian versé par les entreprises privées dans le canton de Genève est de 6 775 francs pour 40 heures de travail par semaine.

Plus en détail

Enquête nationale sur l Emploi au Sénégal Deuxième trimestre 2017

Enquête nationale sur l Emploi au Sénégal Deuxième trimestre 2017 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN Enquête nationale sur l Emploi au Sénégal Deuxième trimestre 2017 Note d informations Septembre 2017 COMITE

Plus en détail

Accidents et problèmes de santé liés au travail

Accidents et problèmes de santé liés au travail Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Actualités OFS Embargo: 30.06.2015, 9:15 14 Santé Neuchâtel, juin 2015 Accidents et problèmes de santé liés au travail Enquête

Plus en détail

Chiffres clés des communautés de communes du Bas-Rhin Edition 2015

Chiffres clés des communautés de communes du Bas-Rhin Edition 2015 Chiffres clés des communautés de communes du Bas-Rhin Edition 2015 Communauté de communes de Bischwiller et environs 6 communes sur une superficie totale de 45,29 km² Sources : CMA, Conseil départemental

Plus en détail

Évolution des métiers dans les secteurs

Évolution des métiers dans les secteurs G R E F Bretagne Évolution des métiers dans les secteurs L évolution structurelle de l économie bretonne, dont sa tertiarisation, ont impacté la répartition des emplois et induit des modifications au niveau

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 24 septembre 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 24 septembre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 24 septembre 2015 Légère baisse du chômage Chiffres du marché du travail 2e trimestre 2015 Le taux de chômage selon les définitions de Bureau international du Travail

Plus en détail

L intérim en 2013 en Midi-Pyrénées

L intérim en 2013 en Midi-Pyrénées Mission Synthèses L intérim en 2013 en Midi-Pyrénées Un recul de 2,6 % par rapport à 2012 En Midi-Pyrénées, l intérim représente 3,6 % de l emploi salarié du secteur marchand hors particuliers employeurs

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juin 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juin 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juin 2013 Les plus de 55 ans plus nombreux à avoir un emploi Chiffres du marché du travail premier trimestre de 2013 66,7% des 20-64 ans exercent un emploi. Ce pourcentage

Plus en détail

l occupation du parc social :

l occupation du parc social : L occupation du parc social : entre mixite sociale et pauperisation Le parc Hlm 1 présente historiquement une vocation familiale. Bien que les personnes seules y soient de plus en plus nombreuses, les

Plus en détail

Transformation du marché du travail et qualité de l emploi au Québec

Transformation du marché du travail et qualité de l emploi au Québec Transformation du marché du travail et qualité de l emploi au Québec Présentation faite dans le cadre du forum 2012 du ministère du Travail L évolution des milieux de travail au Québec : rétrospective

Plus en détail

STATISTIQUES ET INDICATEURS L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN AVRIL avr-15. avr-16. avr-14. juil-15. juil-16. juil-14. janv-15. janv-16. janv-14.

STATISTIQUES ET INDICATEURS L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN AVRIL avr-15. avr-16. avr-14. juil-15. juil-16. juil-14. janv-15. janv-16. janv-14. STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATIONS JUIN 2017 #17.028 STATISTIQUES ET INDICATEURS L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN AVRIL 2017 Fin avril 2017, le nombre d intérimaires s établit à 753 300. L EMPLOI INTÉRIMAIRE AUGMENTE

Plus en détail

2) L emploi public. A) La répartition de l emploi public

2) L emploi public. A) La répartition de l emploi public 1 FIPECO le 17.07.2017 Les fiches de l encyclopédie VI) La masse salariale publique 2) L emploi public La fonction publique rassemblait 5,45 millions de personnes à la fin de 2015 (comme à la fin de 2014),

Plus en détail