TOXOPLASMA. Toxoplasma gondii. agent de la toxoplasmose

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TOXOPLASMA. Toxoplasma gondii. agent de la toxoplasmose"

Transcription

1 TOXOPLASMA Toxoplasma gondii agent de la toxoplasmose

2 I. Le parasite

3 Historique 1908 : découverte de Toxoplasma gondii par Nicolle et Manceaux à l Institut Pasteur de Tunis chez un Rongeur sauvage le Gondi Ctenodactylus gundi Dr Charles Nicolle Prix Nobel de Médecine 1928 Charles Nicolle nomme ce parasite intracellulaire en forme d arc Toxoplasme (du grec toxon)

4 Toxoplasma gondii Classification Levine et coll., 1980 Règne : Protistes Sous-Règne : Protozoaires Embranchement : Apicomplexa Classe : Sporozoaires Sous-Classe : Coccidies

5 Schizozoïtes Gamontes O O SCHIZOGONIE Micro - Macro - GAMOGONIE gamètes Sporozoïtes SPOROGONIE Œufs = oocystes

6 Toxoplasma gondii Formes parasitaires du cycle asexué - Forme végétative = Tachyzoïte = Trophozoïte de 6 à 8 µm sur 3 à 4 µm en forme d arc - Kystes renfermant des bradyzoïtes de 50 à 200 µm Forme parasitaire du cycle sexué - Oocyste 2 Sporocystes 8 Sporozoïtes de 14 sur 9 µm Images biomérieux

7 Formes chez Hôtes intermédiaires : Mammifères dont l Homme et oiseaux kyste Forme chez Hôte définitif : Chat

8 II. Cycle évolutif du parasite

9 Cycle du Toxoplasme Particularités du cycle - Cycle hétéroxène un hôte définitif : Chat et Félidés sauvages de nombreux hôtes intermédiaires : Mammifères et Oiseaux

10 biomérieux

11 Toxoplasma

12 Dans les cellules épithéliales de l intestin grêle de l hôte définitif : - reproduction asexuée ou schizogonie - suivie de reproduction sexuée ou gamogonie dont le résultat est la formation d un œuf = oocyste. Dans le milieu extérieur : - oocyste immature éliminé dans les fèces de l hôte définitif - maturation nécessite de 1 à 5 jours aboutissant à la formation de 2 sporocystes contenant chacun 4 sporozoïtes

13 Chez l hôte intermédiaire : uniquement reproduction asexuée Les tachyzoïtes se multiplient par endodyogenèse essentiellement dans les cellules du système des phagocytes mononucléés. Diffusion du parasite dans l ensemble de l organisme = phase aiguë Transformation des tachyzoites en bradyzoïtes sous l influence du système immunitaire, en quelques semaines : formation de kystes correspondant à la phase chronique

14 Toxoplasma gondii : endodyogenèse D après Sénaud ( ).

15 Cycle de Toxoplasma gondii chez le chat d après Dubey

16 Corollaires épidémiologiques Réservoir d infection Réservoir animal Mammifères infestés porteurs de kystes Persistance des kystes pendant toute la vie de l hôte infecté Réservoir tellurique Sol renfermant les oocystes provenant des déjections du chat Oocystes : élimination par millions en quelques jours Survie plus de un an dans un climat humide

17 Modes de contamination de l Homme Trois modalités principales 1) Transmission par les kystes Contamination par consommation de viandes insuffisamment cuites, fumées ou saumurées Transmission par transplantation d organes (donneur séropositif et receveur séronégatif pour la toxoplasmose) 2) Transmission par les oocystes Consommation de fruits et légumes crus mal lavés, eau de boisson contaminée, hygiène des mains insuffisante notamment après contact avec la terre 3) Transmission par les tachyzoïtes Transmission transplacentaire responsable de la toxoplasmose congénitale

18 Corollaires épidémiologiques TOXOPLASMA parasite cosmopolite et ubiquiste

19 Corollaires épidémiologiques Séroprévalence de la toxoplasmose dans le monde Variable d un pays à l autre de 7 à 80% et parfois à l intérieur d un même pays. Prévalences < 30% : Amérique du Nord, Grande Bretagne, Scandinavie, Asie du Sud-Est Prévalences > 60% : Afrique, Amérique latine

20 La séroprévalence en France diminue régulièrement depuis 40 ans % % % % La prévalence augmente avec l âge et varie en fonction de l environnement et des habitudes alimentaires

21 Séroprévalence de la toxoplasmose chez les femmes enceintes par région (2003). Berger et coll. B.E.H. 2008

22 III Physiopathologie et aspects cliniques

23 Physiopathologie Evolution de l infection en 3 phases : - Infection aiguë - Défense de l hôte : immunité cellulaire +++ immunité humorale + - Infection chronique

24 Immunité cellulaire T +++ Rôle prédominant * Cascades d activations cellulaires et de production de cytokines à prédominance Th1 * Rôle essentiel de l interféron γ dans l activation des macrophages et l induction des mécanismes effecteurs sur le parasite et les cellules parasitées

25 Immunité humorale + Pas de rôle majeur dans le contrôle à long terme de la toxoplasmose Anticorps circulants = témoins de l infection Importance pour le sérodiagnostic Rechercher dans chaque sérum : - IgG spécifiques ( exprimées en UI / ml ) - IgM spécifiques

26 Aspects cliniques La toxoplasmose Parasitose habituellement bénigne chez les sujets immunocompétents

27 Toxoplasmose acquise chez le sujet immunocompétent Asymptomatique dans 80% à 90% des cas Toxoplasmose ganglionnaire : forme clinique la plus fréquente 10 à 20% des cas Adénopathies à prédominance cervicale, fièvre, asthénie

28 Corollaires cliniques Les formes graves s observent dans les cas suivants : Immaturité du système immunitaire Toxoplasmose congénitale Immunodéficience Toxoplasmose chez les patients VIH+, greffés, Infection chez des sujets immunocompétents par des souches de génotypes particuliers

29 Toxoplasmose congénitale Grossesse 1 trimestre 2 trimestre 3 trimestre Risque de passage du parasite à travers le placenta ( + ) ( + + ) ( ) Gravité de l atteinte ( ) ( + + ) ( + )

30 Prévention de la toxoplasmose congénitale Sélection des patientes à risque et leur suivi Sérodiagnostic

31 Sérologie négative IgG : absence IgM : absence Avant grossesse Pendant grossesse - Contrôle sérologique une fois par mois jusqu à l accouchement et un mois après l accouchement - Conseils hygiéno-diététiques

32 Corollaires prophylactiques Consommation de viande bien cuite Consommation de fruits et légumes parfaitement lavés (lavage à grande eau) ou cuits Lavage des mains après contact avec de la terre et au cours de la préparation des repas Précautions vis-à-vis du chat - éviter de manipuler la litière du chat (si impossible : ports de gants) - éviter le contact avec les excréments - nettoyer à l eau bouillante la litière quotidiennement Attention danger : repas pris en dehors du domicile

33 Toxoplasmose congénitale - La forme majeure : encéphalo-méningo-myélite toxoplasmique - Les formes viscérales - Les formes dégradées ou retardées - Les formes inapparentes ou infra-cliniques à la naissance

34 Dubey J.P., Beattie C.P., 1988

35 Choriorétinite active : foyers toxoplasmiques actifs blancs cotonneux, peu hémorragiques. Altération de la vision quand ils sont maculaires

36 Toxoplasmose chez le sujet immunodéprimé Dans la majorité des cas Réactivation d une infection acquise antérieurement : formes graves l atteinte cérébrale est la plus fréquente Plus rarement Primo-infection faisant suite à une contamination par voie orale : le plus souvent asymptomatique

37 Toxoplasmose chez le sujet immunodéprimé En cas de déficit de l immunité cellulaire, les bradyzoïtes contenus dans les kystes se transforment en tachyzoïtes. Ces tachyzoïtes provoquent une destruction tissulaire locale avec lésions inflammatoires et nécrose. La dissémination vers d autres organes est possible par voie sanguine.

38 Toxoplasmose cérébrale : deux images, l une pleine sous épendymaire, l autre frontale avec renforcement annulaire

39 TOXOPLASMA

TOXOPLASMA. Toxoplasma gondii, agent de la toxoplasmose

TOXOPLASMA. Toxoplasma gondii, agent de la toxoplasmose TOXOPLASMA Toxoplasma gondii, agent de la toxoplasmose 1. Le parasite 1.1. Historique En 1908, à l Institut Pasteur de Tunis, Nicolle et Manceaux découvrent chez un Rongeur, le Gondi, Ctenodactylus gondii,

Plus en détail

TOXOPLASMOSE. Protozoaire de classe coccidie.

TOXOPLASMOSE. Protozoaire de classe coccidie. TOXOPLASMOSE Protozoaire de classe coccidie. I) Généralités Habituellement benigne voir innaparente Elle peut etre acquise, congenitale, reactivées chez l immunodeprimé II) Le Parasite Il existe sous 3

Plus en détail

Définition. Anthropozoonose (homme, animaux) Cosmopolite, Protozoaire intracellulaire Toxoplasma gondii

Définition. Anthropozoonose (homme, animaux) Cosmopolite, Protozoaire intracellulaire Toxoplasma gondii Dr. SAADNI F. Définition Anthropozoonose (homme, animaux) Cosmopolite, Protozoaire intracellulaire Toxoplasma gondii Découvert en 1908 par Nicolle et Manceau chez un rongeur au sud tunisien «le gondi»

Plus en détail

COURS DE COLLEGE DE MALADIES INFECTIEUSES MICROBIOLOGIE-PARASITOLOGIE DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DE LA TOXOPLASMOSE

COURS DE COLLEGE DE MALADIES INFECTIEUSES MICROBIOLOGIE-PARASITOLOGIE DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DE LA TOXOPLASMOSE COURS DE COLLEGE DE MALADIES INFECTIEUSES MICROBIOLOGIE-PARASITOLOGIE DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DE LA TOXOPLASMOSE Dr GAIED MEKSI SONDOSS Faculté de Médecine, Sousse 26 Janvier 2012 INTRODUCTION Anthropozoonose

Plus en détail

2. Epidémiologie 1. Agent causal : Toxoplasma gondii (TG) existe dans la nature sous 3 formes :

2. Epidémiologie 1. Agent causal : Toxoplasma gondii (TG) existe dans la nature sous 3 formes : La Toxoplasmose Présenté par le Dr BOUHABEL Maamar Maître assistant en Maladies infectieuses / HMRU Constantine 1. Généralités Parasitose, très fréquente, due à un protozoaire, toxoplasma gondii (TG).

Plus en détail

Les infections materno-foetales

Les infections materno-foetales Les infections materno-foetales Les Apicomplexes Les Apicomplexes Caractères généraux et classification Embranchement des Apicomplexa Parasites intra-cellulaires la plupart du temps Reproduction Toxoplasmose

Plus en détail

UE «De l agent infectieux à l hôte» Toxoplasmose. Pr P. Vincendeau UMR 177 INTERTRYP

UE «De l agent infectieux à l hôte» Toxoplasmose. Pr P. Vincendeau UMR 177 INTERTRYP UE «De l agent infectieux à l hôte» Toxoplasmose Pr P. Vincendeau UMR 177 INTERTRYP TOXOPLASMOSE 1.Introduction Protozoose Toxoplama gondii responsable de toxoplasmose acquise toxoplasmose congénitale

Plus en détail

Toxoplasmose du parasite au diagnostic

Toxoplasmose du parasite au diagnostic D1 2010 Toxoplasmose du parasite au diagnostic Marie Machouart, Service de Parasitologie - Mycologie, CHU Brabois Toxoplasma gondii Protozoaire classe des coccidies, apicomplexe Parasite des animaux à

Plus en détail

TOXOPLASMOSE. Yves Jean-François Garin Laboratoire de Parasitologie-Mycologie Hôpital Saint-Louis

TOXOPLASMOSE. Yves Jean-François Garin Laboratoire de Parasitologie-Mycologie Hôpital Saint-Louis TOXOPLASMOSE Yves Jean-François Garin Laboratoire de Parasitologie-Mycologie Hôpital Saint-Louis yves.garin@sls.aphp.fr jfgarin@bhdc.jussieu.fr 1 INTRODUCTION Fréquence ++ mais variable Répartition géographique

Plus en détail

UE 9 : Agents infectieux

UE 9 : Agents infectieux Lundi 17 fevrier 2014 Dr Stéphane BRETAGNE RT : Antoine Coupier RL : Guillaume Derouet Cours n 20 LA TOXOPLASMOSE I. Physiopathologie 1. Toxoplasma gondii 2. Cycle de coccidie 3. La contamination humaine

Plus en détail

LES ZOONOSES : PATHOLOGIES LIEES A LA PRESENCE D UN ANIMAL

LES ZOONOSES : PATHOLOGIES LIEES A LA PRESENCE D UN ANIMAL LES ZOONOSES : PATHOLOGIES LIEES A LA PRESENCE D UN ANIMAL I) DEFINITION OMS (1959) Union européenne (1992) Les zoonoses sont les maladies et infections qui se transmettent naturellement des animaux vertébrés

Plus en détail

Toxoplasmose : Toxoplasma Gondii

Toxoplasmose : Toxoplasma Gondii Toxoplasmose : Toxoplasma Gondii Parasite Sporozoaires tissulaires. Coccidie : pénètre dans cellule par l intermédiaire d un complexe apical de pénétration. Epidémiologie Séroprévalence en France est de

Plus en détail

Table des matières. - Présentation du cas 3. - La patiente 4. - Exercice 5. - Exercice 6. - Exercice : Concernant la contamination : 7.

Table des matières. - Présentation du cas 3. - La patiente 4. - Exercice 5. - Exercice 6. - Exercice : Concernant la contamination : 7. Toxoplasmose Table des matières - Présentation du cas 3 - La patiente 4 - Exercice 5 - Exercice 6 - Exercice : Concernant la contamination : 7 - Exercice 8 - Suite de la grossesse : 9 - Exercice 10 - Exercice

Plus en détail

Toxoplasmose et grossesse

Toxoplasmose et grossesse 25/03/15 LEVERRIER Floriane L2 (CR : Hamza Berguigua) AIH C. L'OLLIVIER 8 pages Plan A. Généralités B. Toxoplasmose et femme enceinte I. Epidémiologie II. Clinique chez la femme enceinte III. Clinique

Plus en détail

Toxo congénitale. Fréquence

Toxo congénitale. Fréquence Toxo congénitale. La toxoplasmose est une maladie causée par un parasite, Toxoplasma gondii, que l on contracte essentiellement par ingestion de viande, de légumes ou de fruits contaminés, ou au contact

Plus en détail

Protozooses tissulaires (suite) La toxoplasmose

Protozooses tissulaires (suite) La toxoplasmose UE : De l'agent infectieux à l'hôte Parasitologie Date : 21/02/2011 Promo : PCEM2 Plage horaire : 16h-17h Enseignant : Dr B. Couprie Ronéistes : Dufour Paul (solidius642@hotmail.fr) Dupouy James Table

Plus en détail

La Toxoplasmose Barataud Denis Tutoré par Gilles DREYFUSS, professeur des universités à la faculté de Pharmacie, Université de Limoges

La Toxoplasmose Barataud Denis Tutoré par Gilles DREYFUSS, professeur des universités à la faculté de Pharmacie, Université de Limoges La Toxoplasmose 29.05.2012 Barataud Denis Tutoré par Gilles DREYFUSS, professeur des universités à la faculté de Pharmacie, Université de Limoges Table des matières Introduction 5 I - 1. Définition 7 II

Plus en détail

KAMGA WALADJO et Coll. École Inter États des Sciences et Médecine vétérinaires de Dakar Sénégal. Passer à la première page

KAMGA WALADJO et Coll. École Inter États des Sciences et Médecine vétérinaires de Dakar Sénégal. Passer à la première page 9 ème Congrès International Francophone de la Société de Pathologie Exotique, en partenariat avec la Société Médicale d Afrique Noire de Langue Française Séroprévalence de la néosporose animale et humaine

Plus en détail

06/04/2016 SAUTY Paul L2 CR : DODIER Orianne AIH Dr C. L Ollivier 8 pages. Toxoplasmose. A. Généralités

06/04/2016 SAUTY Paul L2 CR : DODIER Orianne AIH Dr C. L Ollivier 8 pages. Toxoplasmose. A. Généralités 06/04/2016 SAUTY Paul L2 CR : DODIER Orianne AIH Dr C. L Ollivier 8 pages Toxoplasmose A. Généralités B. Toxoplasmose acquise C. Toxoplasmose et femme enceinte I. Clinique de la toxoplasmose congénitale

Plus en détail

Toxoplasma gondii est un protozoaire ubiquitaire,

Toxoplasma gondii est un protozoaire ubiquitaire, SYNTHÈSE J Pharm Clin 2010 ; 29 (1) : 5-30 La toxoplasmose congénitale en France en 2009 Congenital toxoplasmosis in France, state of the art in 2009 STÉPHANIE DAVENEL 1, JEANNE GALAINE 1,BÉATRICE GUELET

Plus en détail

Maladies infectieuses. Cas groupés de toxoplasmose, Montpellier et ses environs, octobre janvier 2009

Maladies infectieuses. Cas groupés de toxoplasmose, Montpellier et ses environs, octobre janvier 2009 Maladies infectieuses Cas groupés de toxoplasmose, Montpellier et ses environs, octobre 2008 - janvier 2009 Sommaire Abréviations 2 Résumé 3. Introduction 4. Signalement 4.2 Contexte épidémiologique 4.2.

Plus en détail

Infestation à Toxoplasma gondii, et toxoplamose

Infestation à Toxoplasma gondii, et toxoplamose Fiche technique n 17 2 ème édition Infestation à Toxoplasma gondii, et toxoplamose La toxoplasmose est causée par un parasite qui se multiplie dans l intestin des félidés et dans de nombreuses cellules

Plus en détail

L AGENT ABORTIF DE LA NEOSPOROSE. du toxoplasme et serait responsable de 10 à 25 % des

L AGENT ABORTIF DE LA NEOSPOROSE. du toxoplasme et serait responsable de 10 à 25 % des L AGENT ABORTIF DE LA NEOSPOROSE La Néosporose est une maladie parasitaire causée par un protozoaire (Neospora Caninum : NC) proche des coccidies et du toxoplasme et serait responsable de 10 à 25 % des

Plus en détail

L épidémiologie de l hépatite E a été totalement revue dans les années 1990.

L épidémiologie de l hépatite E a été totalement revue dans les années 1990. Le virus de l hépatite E (VHE) est un virus non enveloppé à ARN monocaténaire, appartenant à la famille des Hepeviridae, genre hepevirus. Il est responsable d hépatites à transmission entérique. L épidémiologie

Plus en détail

La prévention de la toxoplasmose pendant la grossesse, connaissance et mise en application des méthodes de prévention

La prévention de la toxoplasmose pendant la grossesse, connaissance et mise en application des méthodes de prévention La prévention de la toxoplasmose pendant la grossesse, connaissance et mise en application des méthodes de prévention Marion Jourdy To cite this version: Marion Jourdy. La prévention de la toxoplasmose

Plus en détail

TOXOPLASMA GONDII: Facteurs de virulence et phsyopathologie de la toxoplasmose

TOXOPLASMA GONDII: Facteurs de virulence et phsyopathologie de la toxoplasmose TOXOPLASMA GONDII: Facteurs de virulence et phsyopathologie de la toxoplasmose Généralités La toxoplasmose est une anthropozoonose ubiquitaire due à Toxoplasma gondii, protozoaire à développement intracellulaire

Plus en détail

A. BASE DE LA SURVEILLANCE SEROLOGIQUE PRECONCEPTIONNELLE ET PENDANT LA GROSSESSE B. MESURES DE PREVENTION PRIMAIRE DE LA TOXOPLASMOSE AFSSA 2005

A. BASE DE LA SURVEILLANCE SEROLOGIQUE PRECONCEPTIONNELLE ET PENDANT LA GROSSESSE B. MESURES DE PREVENTION PRIMAIRE DE LA TOXOPLASMOSE AFSSA 2005 A. BASE DE LA SURVEILLANCE SEROLOGIQUE PRECONCEPTIONNELLE ET PENDANT LA GROSSESSE Schéma de suivi sérologique (HAS octobre 2009) : - Déterminer le statut immunitaire vis-à-vis de la toxoplasmose au cours

Plus en détail

LA TOXOPLASMOSE CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT

LA TOXOPLASMOSE CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT LA TOXOPLASMOSE CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT Etiologie : La toxoplasmose est due à une parasite intracellulaire obligé de type coccidie, Toxoplasma gondii, ayant pour hôte définitif l espèce féline, les autres

Plus en détail

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise)

Une maladie qui touche le système immunitaire : le SIDA (syndrome d immunodéficience acquise) Immunologie = partie de la médecine et de la biologie qui étudie l immunité. Immunité = capacité à résister, à limiter le développement, à se débarrasser d une maladie après avoir été infecté par un agent

Plus en détail

Autres protozooses intestinales

Autres protozooses intestinales Autres protozooses intestinales Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Définition...1 2 Cryptosporidiose... 2 2. 1 Morphologie et biologie...1 2. 2 Mode de contamination et épidémiologie...

Plus en détail

Toxoplasmose (Evaluations)

Toxoplasmose (Evaluations) Toxoplasmose (Evaluations) Date de création du document 2008-2009 QCM QUESTION 1/4 : Parmi les propositions suivantes concernant la toxoplasmose, la ou lesquelles sont vraies? A - La présence d'igm spécifiques

Plus en détail

Les infections. Schéma de mécanisme des infections de manière générale : TRANSMISSION CONTAMINATION

Les infections. Schéma de mécanisme des infections de manière générale : TRANSMISSION CONTAMINATION Les infections. I : MECANISME DES S Les infections sont les compagnes constantes et parfois fatales de notre vie ;leur importance vient du fait qu elles sont fréquentes, parfois graves ou épidémiques avec

Plus en détail

1. Notion de cycle. MB7 Parasitologie Mme PRATLONG. RAKOTONIRINA Oli CYCLES PARASITAIRES

1. Notion de cycle. MB7 Parasitologie Mme PRATLONG. RAKOTONIRINA Oli CYCLES PARASITAIRES CYCLES PARASITAIRES Pour ce cours, les 4 cycles parasitaires et leurs corollaires sont à connaître! Les définitions sont à savoir uniquement pour comprendre (pas de questions dessus si ça tombe à l exam).

Plus en détail

L Infection à VIH (1)

L Infection à VIH (1) L Infection à VIH (1) Epidémiologie-Virologie-Histoire Naturelle. Docteur Patrick Miailhes Service d Infectiologie du Pr. Peyramond, Hôpital Croix-Rousse, Lyon VIH/Sida 2011 1 Epidemiologie mondiale :

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Chapitre II. «Des Protistes aux Métazoaires : les PROTOZOAIRES»

Chapitre II. «Des Protistes aux Métazoaires : les PROTOZOAIRES» Chapitre II. «Des Protistes aux Métazoaires : les PROTOZOAIRES» 1. Définition, évolution, organisation 2. Classification 3. Nutrition 4. Locomotion 5. Reproduction 6. Mode de vie et intérêt biologique.

Plus en détail

MEMOIRE DU DIPLÔME D ETUDES SPECIALISEES DE BIOLOGIE MÉDICALE

MEMOIRE DU DIPLÔME D ETUDES SPECIALISEES DE BIOLOGIE MÉDICALE 1 UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE PHARMACIE ANNEE 2004 N 61 MEMOIRE DU DIPLÔME D ETUDES SPECIALISEES DE BIOLOGIE MÉDICALE Soutenu devant le Jury interrégional le 15 Octobre 2004 par Charlotte MARTIN Née

Plus en détail

Intérêt de la PCR effectuée sur le placenta pour le diagnostic de la toxoplasmose congénitale : étude de 86 dossiers de séroconversions toxoplasmiques

Intérêt de la PCR effectuée sur le placenta pour le diagnostic de la toxoplasmose congénitale : étude de 86 dossiers de séroconversions toxoplasmiques UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE PHARMACIE ANNEE 2007 N 40 MEMOIRE DU DIPLÔME D ETUDES SPECIALISEES DE BIOLOGIE MEDICALE Soutenu devant le Jury interrégional Le 24 octobre 2007 par Mme Marjorie DRILLON-CHARPENTIER

Plus en détail

Epidémie de toxoplasmose dans les Forces Françaises en Guyane

Epidémie de toxoplasmose dans les Forces Françaises en Guyane Epidémie de toxoplasmose dans les Forces Françaises en Guyane Dr Vincent Pommier de Santi Unité de surveillance épidémiologique & investigation - CESPA Stéphane Simon, Emmanuel Pottier, Magali Pierre Demar,

Plus en détail

La toxoplasmose. Zoonose Chat, herbivores. Gravité chez le fœtus chez les sujets immunodéprimés

La toxoplasmose. Zoonose Chat, herbivores. Gravité chez le fœtus chez les sujets immunodéprimés Toxoplasmose La toxoplasmose Toxoplasma gondii Protozoaire Apicomplexa Intracellulaire strict parasite tout type de cellule Métamorphose/cycle tachyzoïte bradyzoïte/enkystement/latence Zoonose Chat, herbivores

Plus en détail

LES HÉPATITES VIRALES. Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes

LES HÉPATITES VIRALES. Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes LES HÉPATITES VIRALES Dr David Boutoille Maladies Infectieuses et Tropicales CHU de Nantes Plan 1. Généralités 2. Hépatite A 3. Hépatite E 4. Hépatite B 5. Hépatite delta 6. Hépatite C Définition Groupe

Plus en détail

«Le CMV, un risque pour le personnel hospitalier féminin?»

«Le CMV, un risque pour le personnel hospitalier féminin?» «Le CMV, un risque pour le personnel hospitalier féminin?» Dr C Zandotti Laboratoire de bactériologie, virologie, hygiène CHU Timone Epidémiologie de l infection à CMV Infection ubiquitaire, non saisonnière

Plus en détail

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam

UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux. Anne Paugam UE 2.5.S3 Processus inflammatoire et infectieux Anne Paugam PLAN Introduction Inflammation/infection Relation hôte-agent; les agents pathogènes Mécanisme non-spécifique Mécanisme spécifique; réponse du

Plus en détail

Diagnostic biologique de la toxoplasmose

Diagnostic biologique de la toxoplasmose COURS DE COLLEGE DE MALADIES INFECTIEUSES MICROBIOLOGIE PARASITOLOGIE Diagnostic biologique de la toxoplasmose 26 Janvier 2012 Faculté de Médecine de Sousse CAS CLINIQUE N 2 Pr.Ag Fathallah Akila Faculté

Plus en détail

Dr S Ahraou. Cestodes Larvaires CLASSIFICATION. Embranchement des Plathelminthes «vers plats»

Dr S Ahraou. Cestodes Larvaires CLASSIFICATION. Embranchement des Plathelminthes «vers plats» Dr S Ahraou Cestodes Larvaires CLASSIFICATION Embranchement des Plathelminthes «vers plats» 1 I- INTRODUCTION : Hydatidose ou Maladie hydatique Kyste Hydatique Zoonose Cosmopolite due au développement

Plus en détail

Immunofluorescence appliquée au sérodiagnostic de la toxoplasmose

Immunofluorescence appliquée au sérodiagnostic de la toxoplasmose 1 ETSL Immunofluorescence appliquée au sérodiagnostic de la toxoplasmose TP 5 Première partie GABIN-GAUTHIER 04/02/2010 I. LA TOXOPLASMOSE... 2 II. PRINCIPE DES REACTIONS D IMMUNOFLUORESCENCE... 2 1. PRINCIPE

Plus en détail

ARGUMENTAIRE Diagnostic biologique de la toxoplasmose acquise du sujet immunocompétent (dont la femme enceinte), la toxoplasmose congénitale

ARGUMENTAIRE Diagnostic biologique de la toxoplasmose acquise du sujet immunocompétent (dont la femme enceinte), la toxoplasmose congénitale ARGUMENTAIRE Diagnostic biologique de la toxoplasmose acquise du sujet immunocompétent (dont la femme enceinte), la toxoplasmose congénitale (diagnostic pré- et postnatal) et la toxoplasmose oculaire Février

Plus en détail

4. Les réactions immunitaires

4. Les réactions immunitaires 4. Les réactions immunitaires L environnement de l Homme est peuplé de microbes (virus, bactéries, ). Des modes de transmission de ces microbes ont été étudiés et des méthodes (asepsie, antisepsie, utilisation

Plus en détail

RUBEOLE ET GROSSESSE

RUBEOLE ET GROSSESSE RUBEOLE ET GROSSESSE diminution de l incidence grâce à la vaccination En 2006: moins de 20 cas séroconversions /an pdt la grossesse 0 cas de rubéole malformative en 2006 en France (vaccination /IMG des

Plus en détail

DIAGNOSTIC NÉONATAL DE LA TOXOPLASMOSE CONGENITALE. Dr Rym Ben Abdallah Laboratoire de Parasitologie-Mycologie, LR 05-SP03, Institut Pasteur de Tunis

DIAGNOSTIC NÉONATAL DE LA TOXOPLASMOSE CONGENITALE. Dr Rym Ben Abdallah Laboratoire de Parasitologie-Mycologie, LR 05-SP03, Institut Pasteur de Tunis DIAGNOSTIC NÉONATAL DE LA TOXOPLASMOSE CONGENITALE Dr Rym Ben Aballah Laboratoire e Parasitologie-Mycologie, LR 05-SP03, Institut Pasteur e Tunis Le épistage néonatal e la toxoplasmose congénitale s aresse

Plus en détail

TABLE DES MATIERES INTRODUCTIONGENERALE... 1

TABLE DES MATIERES INTRODUCTIONGENERALE... 1 TABLE DES MATIERES INTRODUCTIONGENERALE...... 1 Partie I : RAPPELS SUR LE SYSTEME IMMUNITAIR ET IMMUNODEPRESSION 1. PRESENTATION GENERALE DU SYSTEME IMMUNITAIRE.... 5 1.1. Les organes du système immunitaire......

Plus en détail

Rubéole congénitale en 2009 Le point de vue du virologue

Rubéole congénitale en 2009 Le point de vue du virologue Rubéole congénitale en 2009 Le point de vue du virologue 25 mars 2010 3 ème journée Jean-Gérard GUILLET de vaccinologie clinique Dr Marlène GUILLET Laboratoire de Microbiologie Immunologie biologique Hôpital

Plus en détail

Liste d exercices pour le TP 4

Liste d exercices pour le TP 4 Liste d exercices pour le TP 4 MBIOB131 (partie J. Jamart): chapitres I, II et III Avril 2016 La grippe Selon l Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la grippe se définit comme une infection virale

Plus en détail

INFECTIONS VIRALES EN MATERNITÉ : DONNÉES DE LA SAISON HIVERNALE 2015/2016. F Cneude Service de réanimation et de médecine néonatale CHU Grenoble

INFECTIONS VIRALES EN MATERNITÉ : DONNÉES DE LA SAISON HIVERNALE 2015/2016. F Cneude Service de réanimation et de médecine néonatale CHU Grenoble INFECTIONS VIRALES EN MATERNITÉ : DONNÉES DE LA SAISON HIVERNALE 2015/2016 F Cneude Service de réanimation et de médecine néonatale CHU Grenoble Infections en médecine néonatale Foetopathie infectieuse

Plus en détail

Rapport sur les «Infections à protozoaires liées aux aliments et à l eau» : «Evaluation scientifique des risques associés à Cryptosporidium sp.

Rapport sur les «Infections à protozoaires liées aux aliments et à l eau» : «Evaluation scientifique des risques associés à Cryptosporidium sp. Rapport sur les «Infections à protozoaires liées aux aliments et à l eau» : «Evaluation scientifique des risques associés à Cryptosporidium sp.» Septembre 2002 RESUME DU RAPPORT Les infections à Cryptosporidium

Plus en détail

La Gale (La Scabiose)

La Gale (La Scabiose) La Gale (La Scabiose) Dr N. Contet-Audonneau 04/10/2014 1 Définition Dermatose contagieuse due à un acarien Sarcoptes scabiei variété hominis Fréquente Cosmopolite Prurigineuse 04/10/2014 2 La gale 300

Plus en détail

Les Protozooses digestives

Les Protozooses digestives Les Protozooses digestives Plan: I)Amibiase: a) cycle b)contamination c)clinique d)complication extra-intestinales e)diagnostic biologique f)traitement II)Giardiose: III)Coccidioses intestinales: 1)cryptosporidiose

Plus en détail

Immunité Vaccinale. Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin

Immunité Vaccinale. Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin Immunité Vaccinale Pr Frédéric Batteux plateforme d immuno-monitoring vaccinal Hôpital Cochin Bases empiriques de la vaccination Observation empirique Une infection guérie protège de la maladie Vacciner

Plus en détail

Les particularites des affections respiratoires aigues des enfents immunodeprimes,la. herpetiques

Les particularites des affections respiratoires aigues des enfents immunodeprimes,la. herpetiques Les particularites des affections respiratoires aigues des enfents immunodeprimes,la base des infections herpetiques Tamara Turcanu, chef de la Section Maladies Respiratoires Aiguës, l Hôpital Clinique

Plus en détail

Diagnostic et prise en charge de la toxoplasmose pendant la grossesse

Diagnostic et prise en charge de la toxoplasmose pendant la grossesse Diagnostic et prise en charge de la toxoplasmose pendant la grossesse Pr Ag Rym Ben Abdallah Laboratoire Parasitologie-Mycologie Institut Pasteur Tunis Rappel théorique INTRODUCTION - Zoonose - Due à un

Plus en détail

Paludisme. 1 - Introduction. 2 - Agent pathogène

Paludisme. 1 - Introduction. 2 - Agent pathogène Paludisme 1 - Introduction Le paludisme (malaria en anglais) est une parasitose due à des hématozoaires du genre Plasmodium, transmise par des moustiques du genre Anophèles. Cette maladie, surtout importante

Plus en détail

Varicelle et grossesse

Varicelle et grossesse Varicelle et grossesse quelles stratégies de prévention? F. Rozenberg Service de Virologie Cochin-St Vincent de Paul 25 mars 2010 Varicelle 1. Primo-infection IgG IgM 1ère virémie J4-J5 2ème virémie J9-J10

Plus en détail

7/ Parasitologie. I. Place des parasitoses en pathologie. II. Définitions: parasite, hôte, cycle. III. Transmission des parasitoses

7/ Parasitologie. I. Place des parasitoses en pathologie. II. Définitions: parasite, hôte, cycle. III. Transmission des parasitoses SEMESTRE 1 UE 2.10.S1 Infectiologie, hygiène 7/ Parasitologie I. Place des parasitoses en pathologie 1/3 des décès annuels est du aux maladies infectieuses 80% des enfants de moins de 5 ans meurent d'une

Plus en détail

Suivi d une grossesse à bas risque en soins primaires. Mai 2011

Suivi d une grossesse à bas risque en soins primaires. Mai 2011 Suivi d une grossesse à bas risque en soins primaires Mai 2011 Suivi d une grossesse normale Clinique, biologie, échographie G.Duvic M.Flori Petits maux et Grossesses pathologiques Jeudi 26 mai 2011 D.Combourieu

Plus en détail

COMMENSALISME ET INFECTION

COMMENSALISME ET INFECTION COMMENSALISME ET INFECTION I -Les réservoirs bactériens L environnement Bactéries saprophytes L homme, les animaux Bactéries commensales 1 - Flore environnementale Réservoir de micro-organisme : Eau Surface

Plus en détail

EVALUATION FORMATIVE UE PROCESSUS INFECTIEUX ET INFLAMMATOIRE

EVALUATION FORMATIVE UE PROCESSUS INFECTIEUX ET INFLAMMATOIRE CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE GUADELOUPE DIRECTION DE LA FORMATION ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS EVALUATION FORMATIVE UE 2.5 - PROCESSUS INFECTIEUX ET INFLAMMATOIRE

Plus en détail

LES PRINCIPALES PARASITOSES HUMAINES D ORIGINE CANINE OU FELINE

LES PRINCIPALES PARASITOSES HUMAINES D ORIGINE CANINE OU FELINE UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE PHARMACIE ANNEE 2003 N 38 THESE Pour le DIPLÔME D ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE Par Carole TRICOT Présentée et soutenue publiquement le 30 juin 2003 LES PRINCIPALES PARASITOSES

Plus en détail

Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle. RRH 2012 Dr DELHOMME

Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle. RRH 2012 Dr DELHOMME Prévention des infections associées aux soins : La Varicelle RRH 2012 Dr DELHOMME Agent responsable : Virus Varicelle Zona (ou Varicelle Zoster Virus) Virus à ADN de la Famille Herpesviridae Réservoir

Plus en détail

Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales

Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales Prélèvement : qualité du prélèvement qualité des résultats et d interprétation prélèvement précieux : respiratoire (48h max à 4 ) et LCR (24h max

Plus en détail

Plan détaillé du cours à dispenser

Plan détaillé du cours à dispenser SYLLABUS DES ENSEIGNEMENTS Code de L UE : BOA 421 Intitulé de l UE : Protistes parasites Type d UE : Mixte Filière : BOA Niveau : Master 1 Nombre de crédits : 06 Nom et Prénom de l Enseignant responsable

Plus en détail

Dr M.Messaoudi Maitre assistante en gynécologie obstétrique EHS Sidi mabrouk

Dr M.Messaoudi Maitre assistante en gynécologie obstétrique EHS Sidi mabrouk Dr M.Messaoudi Maitre assistante en gynécologie obstétrique EHS Sidi mabrouk Rubéole et grossesse La primo-infection rubéoleuse au cours des premiers mois de grossesse peut entrainer une embryofoetopathie

Plus en détail

Contre quelles hépatites existe-t-il un. Il existe aujourd hui des vaccins contre les hépatites A et B. Pourquoi se faire vacciner contre l hépatite

Contre quelles hépatites existe-t-il un. Il existe aujourd hui des vaccins contre les hépatites A et B. Pourquoi se faire vacciner contre l hépatite Hépatites : je comprends pourquoi et quand me faire vacciner 5 000 nouvelles contaminations par le virus de l hépatite B surviennent tous les ans en France, alors qu il existe un moyen sûr et efficace

Plus en détail

LA LETTRE D ACTUALITÉS

LA LETTRE D ACTUALITÉS LA LETTRE D ACTUALITÉS N 153 - Juillet/Août 2015 SOMMAIRE Focus sur trois infections materno-fœtales 1. La listériose 2. La toxoplasmose 3. La rubéole 4. Quizz Le mot de la rédaction Dans le bulletin épidémiologique

Plus en détail

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention Hépatite B : je comprends sa gravité, l'importance du dépistage et de la prévention L hépatite B est une maladie du foie, due à un virus. On estime à près de 300 000 le nombre de porteurs chroniques de

Plus en détail

TP Parasites (4 h) DEROULEMENT ET OBJECTIF. UCLOUVAIN FDP Zoologie. Important!

TP Parasites (4 h) DEROULEMENT ET OBJECTIF. UCLOUVAIN FDP Zoologie. Important! TP Parasites (4 h) DEROULEMENT ET OBJECTIF Lors de ces 4h de travaux pratiques sur les parasites, vous allez avoir l occasion de retrouver des coupes de différents parasites vus lors des précédentes séances,

Plus en détail

L ELIMINATION DE LA RUBEOLE EN BELGIQUE

L ELIMINATION DE LA RUBEOLE EN BELGIQUE Amendement au Plan de l Elimination de la Rougeole en Belgique L ELIMINATION DE LA RUBEOLE EN BELGIQUE Octobre 2006 Le Comité pour l Elimination de la Rougeole et de la Rubéole en Belgique 2 INTRODUCTION

Plus en détail

Herpesviridae : CMV. DEBRUYNE Monique Laboratoire Pasteur Cerba. Prolonger votre offre de soins, jour après jour

Herpesviridae : CMV. DEBRUYNE Monique Laboratoire Pasteur Cerba. Prolonger votre offre de soins, jour après jour Herpesviridae : CMV DEBRUYNE Monique Laboratoire Pasteur Cerba Prolonger votre offre de soins, jour après jour HERPESVIRIDAE Alphaherpesvirinae : HSV1et HSV2 VZV Betaherpesvirinae : CMV HHV6 Gammaherpesvirinae

Plus en détail

ECOLE NATIONALE VETERINAIRE DE LYON. Toxoplasmose bovine et aviaire : enquête épidémiologique en Meurthe-et-Moselle (54) THESE

ECOLE NATIONALE VETERINAIRE DE LYON. Toxoplasmose bovine et aviaire : enquête épidémiologique en Meurthe-et-Moselle (54) THESE ECOLE NATIONALE VETERINAIRE DE LYON Année 2009 - Thèse n 009 Toxoplasmose bovine et aviaire : enquête épidémiologique en Meurthe-et-Moselle (54) THESE Présentée à l UNIVERSITE CLAUDE-BERNARD - LYON I (Médecine

Plus en détail

Démarche du diagnostic microbiologique d'une tuberculose

Démarche du diagnostic microbiologique d'une tuberculose Démarche du diagnostic microbiologique d'une tuberculose EVALUATIONS Collégiale des enseignants de bactériologie-virologie-hygiène 2013 1 QUESTION 1/12 : Parmi les affirmations suivantes concernant Mycobacterium

Plus en détail

CONTRIBUTION À UNE ANALYSE QUALITATIVE DU RISQUE ZOONOTIQUE AU COURS DE LA GROSSESSE CHEZ LA FEMME VÉTÉRINAIRE

CONTRIBUTION À UNE ANALYSE QUALITATIVE DU RISQUE ZOONOTIQUE AU COURS DE LA GROSSESSE CHEZ LA FEMME VÉTÉRINAIRE ÉCOLE NATIONALE VÉTÉRINAIRE D ALFORT Année 2015 CONTRIBUTION À UNE ANALYSE QUALITATIVE DU RISQUE ZOONOTIQUE AU COURS DE LA GROSSESSE CHEZ LA FEMME VÉTÉRINAIRE THÈSE Pour le DOCTORAT VÉTÉRINAIRE Présentée

Plus en détail

Toxoplasmose : diagnostic et prise en charge. Pr H. Pelloux Parasitologie-Mycologie CHU Grenoble, UMR CNRS-UJF 5163

Toxoplasmose : diagnostic et prise en charge. Pr H. Pelloux Parasitologie-Mycologie CHU Grenoble, UMR CNRS-UJF 5163 Toxoplasmose : diagnostic et prise en charge Pr H. Pelloux Parasitologie-Mycologie CHU Grenoble, UMR CNRS-UJF 5163 1 Interconversion 2 Toxoplasmose congénitale : diagnostic et prise en charge Introduction

Plus en détail

Toxoplasmose. ( Toxoplasma Gondii ) Anthropozoonose parasitaire cosmopolite ( protozoaire ) de l homme et de nombreux animaux.

Toxoplasmose. ( Toxoplasma Gondii ) Anthropozoonose parasitaire cosmopolite ( protozoaire ) de l homme et de nombreux animaux. Toxoplasmose ( Toxoplasma Gondii ) Anthropozoonose parasitaire cosmopolite ( protozoaire ) de l homme et de nombreux animaux. Elle est surtout retrouvé dans les pays consommateurs de viande peu cuite (

Plus en détail

Item 163: Hépatites virales.

Item 163: Hépatites virales. Item 163: Hépatites virales. Objectifs pédagogiques Connaître les modes de transmission des différentes hépatites virales et les modalités de leur prévention. Prescrire et interpréter les examens sérologiques

Plus en détail

THÈSE présentée par :

THÈSE présentée par : ÉCOLE DOCTORALE : SANTE, SCIENCES, TECHNOLOGIES UMR 0483 Université-INRA, Laboratoire d Immunologie Parasitaire, Vaccinologie et Biothérapies Anti-Infectieuses THÈSE présentée par : Rachel GUITON soutenue

Plus en détail

Protocole de surveillance des Coxiella burnetii, fièvre Q

Protocole de surveillance des Coxiella burnetii, fièvre Q Protocole de surveillance des Coxiella burnetii, fièvre Q Justifications : La fièvre Q est une zoonose causée par Coxiella burnetii, bactérie intracellulaire stricte. Les études séro-épidémiologiques démontrent

Plus en détail

Le virus. Le virus de l immunodéficience humaine (VIH) a été découvert en Il appartient à la famille des rétrovirus.

Le virus. Le virus de l immunodéficience humaine (VIH) a été découvert en Il appartient à la famille des rétrovirus. Le virus Le virus de l immunodéficience humaine (VIH) a été découvert en 1983. Il appartient à la famille des rétrovirus. On distingue le VIH de type 1 dont la répartition est mondiale et le VIH2 plus

Plus en détail

L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée

L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée Définition: Exacerbation de la réponse à médiation cellulaire (Th-1) Antigènes responsables: -Bactéries intracellulaires: Brucella, Mycobactéries,

Plus en détail

Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales

Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales Elargoubi Aida 15/04/2016 Virus et Grossesse Passage transpalcentaire Conséquences sur la maman et le bébé VIRUS

Plus en détail

VIH - SIDA. V I H - S I D A Illu IFAS Tréguier 2017

VIH - SIDA. V I H - S I D A Illu IFAS Tréguier 2017 VIH - SIDA V I H - S I D A Illu IFAS Tréguier 2017 V I H Virus de l Immunodéficience Humaine lorsqu une personne est infectée par ce virus, celui-ci va détruire les lymphocytes T4 apparition de maladies

Plus en détail

Piqué par une tique, que faire? Piqûres de tiques : causes et conséquences de la maladie de Lyme TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT

Piqué par une tique, que faire? Piqûres de tiques : causes et conséquences de la maladie de Lyme TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT Piqué par une tique, que faire? Piqûres de tiques : causes et conséquences de la maladie de Lyme TAPEZ ICI POUR VOIR LE PRODUIT Généralités sur la pathologie La maladie de Lyme, ou borréliose, est une

Plus en détail

Protozoaires intestinaux Giardia, amibes

Protozoaires intestinaux Giardia, amibes D1, 2010 Protozoaires intestinaux Giardia, amibes Marie Machouart Service de Parsitologie-Mycologie CHU Brabois Giardia intestinalis (G. duodenalis) Le plus commun des parasites de l'intestin grêle de

Plus en détail

15 - Toxoplasmose congénitale

15 - Toxoplasmose congénitale 15 - Toxoplasmose congénitale 1 Généralités L'infection maternelle est généralement très discrète chez le sujet immunocompétent. Dans 90% des cas, elle est asymptomatique et passe inaperçue. 1.1 Actualités

Plus en détail

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI 1. Quels sont les agents responsables? 2. Quand suspecter une hépatite virale aigue? 3. Comment faire le diagnostic d une hépatite aigue virale? 4. Comment surveiller

Plus en détail

Plan national mis en place en 2005

Plan national mis en place en 2005 Rougeole et VIH La rougeole maladie Maladie infectieuse très contagieuse Principale cause de décès par maladie à prévention vaccinale Déclaration obligatoire (2005) Gravité / mortalité chez immunodéprimés

Plus en détail

UNIVERSITE DE LIMOGES

UNIVERSITE DE LIMOGES UNIVERSITE DE LIMOGES ECOLE DOCTORALE ED 523 Sciences pour l Environnement Gay Lussac Faculté de Médecine Equipe Accueil EA3174 Neuroépidémiologie Tropicale et Comparée Année : 2010 Thèse N [ ] THESE pour

Plus en détail

UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE

UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE UNIVERSITE TOULOUSE III PAUL SABATIER FACULTE DES SCIENCES PHARMACEUTIQUES ANNEE : 2016 2016 TOU3 2082 THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE Obtenu après soutenance du MEMOIRE POUR LE DIPLOME

Plus en détail

LABERGERIE Laura Ronéo de Module Pneumo LAMOTTE Suzanne 30/01/12 Mme DEBIERRE LARVA MIGRANS

LABERGERIE Laura Ronéo de Module Pneumo LAMOTTE Suzanne 30/01/12 Mme DEBIERRE LARVA MIGRANS LABERGERIE Laura Ronéo de Module Pneumo LAMOTTE Suzanne 30/01/12 Mme DEBIERRE LARVA MIGRANS Syndrome de larva migrans Survie chez l'homme de larve de nématodes parasites d'animaux. Chez l'homme : Cycle

Plus en détail

Questions et réponses relatives à l examen des vaccins monovalents et multivalents contre la rougeole, les oreillons, la rubéole et/ou la varicelle

Questions et réponses relatives à l examen des vaccins monovalents et multivalents contre la rougeole, les oreillons, la rubéole et/ou la varicelle 27 juin 2013 EMA/136606/2013 rev1 EMEA/H/A-31/1333 EMEA/H/C/000604/A20/45 EMEA/H/C/000622/A20/60 EMEA/H/C/000674/A20/52 Questions et réponses relatives à l examen des vaccins monovalents et multivalents

Plus en détail