SANTE PUBLIQUE ET EDUCATION POUR LA SANTE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SANTE PUBLIQUE ET EDUCATION POUR LA SANTE"

Transcription

1 A. SANTE PUBLIQUE ET EDUCATION POUR LA SANTE 09/06/09 Mme Roustan Sté publique I. Définition de la santé II. Concepts et définitions A. Santé : une évolution dans les définitions 1. Une définition négative : la santé, 2. Une définition positive mais utopique : 3. Une définition tournée vers la qualité de vie : 4. la santé et la maladie : pas seulement état d un corps individuel B. Prévention, promotion de la santé et éducation pour la santé : des concepts émergents C. D une approche hygiéniste née au XIXème siècle aux grands programmes de santé publique III. Un éclairage sur quelques concepts clefs A. La Santé publique B. Problème de Santé Publique C. Indicateurs en Santé Publique D. La Prévention 1. Définition : 2. les différents moments de l intervention préventive : a. Prévention primaire : b. Prévention secondaire : c. Prévention tertiaire : d. Prévention quaternaire : E. La Promotion de la Santé F. La charte d Ottawa Définition de la santé G. La Promotion de la Santé IV. Concepts et définitions (suite) A. Déterminant de la santé : B. L Education pour la Santé C. L EpS : de quoi s agit-il? D. Les fondements de l éducation pour la santé V. Deux démarches complémentaires A. Deux démarches en santé VI. Méthodologie de projet : les différentes phases à retenir VII. Éducation du patient A. L éducation pour la santé du patient B. L éducation Thérapeutique I. Définition de la santé «La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et pas seulement l absence de maladie ou d infirmité» O.M.S., 1946 II. Concepts et définitions A. Santé : une évolution dans les définitions 1. Une définition négative : la santé, C est l absence de maladie 1

2 2. Une définition positive mais utopique : la santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et pas seulement l absence de maladie ou d infirmité (OMS 1946) 3. Une définition tournée vers la qualité de vie : la santé c est la mesure dans laquelle un groupe ou un individu peut d une part, réaliser ses ambitions et satisfaire ses besoins et, d autre part, évoluer avec le milieu et s adapter à celui-ci (OMS, charte d Ottawa 1986) 4. la santé et la maladie : pas seulement état d un corps individuel phénomènes inscrits dans les pratiques et les discours de la société maladie = aussi ce qui menace ou modifie vie personnelle, insertion sociale, équilibre collectif B. Prévention, promotion de la santé et éducation pour la santé : des concepts émergents C. D une approche hygiéniste née au XIXème siècle aux grands programmes de santé publique III. Un éclairage sur quelques concepts clefs A. La Santé publique La Santé publique recouvre un ensemble d activités qui visent à connaître, comprendre ou améliorer la situation sanitaire. La santé publique renvoie : à l état de santé d une population, à l ensemble des institutions concernées à la participation de la population à l amélioration des facteurs de sa propre santé. La santé publique est caractérisée par une approche collective et globale de la santé. Elle s intéresse aux causes et aux conséquences des phénomènes Dans la pratique, c est l interface entre le secteur politique et les professionnels de santé. B. Problème de Santé Publique L écart se mesure pour une population donnée à l aide : D indicateurs de perception qui recourent à l expression de la population ou des professionnels D indicateurs objectivés qui se réfèrent à des données observées La comparaison avec d autres situations (internationales, nationales, régionales, locales) ou d autres indicateurs provenant d autres problèmes permet d obtenir des précisions sur l ampleur des écarts identifiés C. Indicateurs en Santé Publique Fréquence taux de prévalence taux d incidence Gravité Taux de mortalité Nombre d hospitalisations Importance accordée par la population et/ou les professionnels Nbre, %, proportion de personnes ou de groupes qui cite un problème collectif comme important Évolutivité Accroissement exponentiel Phénomène récent Conséquences économiques Coût 2

3 Nbre d heures de travail perdues Conséquences sociales Nbre de handicapés Manque à gagner Incidence : nombre de nouveaux cas de maladies à une période donnée Prévalence : totalité des cas (anciens et nouveaux) à une période donnée D. La Prévention 1. Définition : Ensemble des actions, des attitudes et des comportements qui tendent à éviter la survenue des maladies ou des traumatismes, ou à maintenir et à améliorer la santé 2. les différents moments de l intervention préventive : a. Prévention primaire : vise à diminuer l incidence des maladies dans une population donnée avant l apparition de la maladie pour empêcher sa survenue b. Prévention secondaire : vise à diminuer la prévalence de la maladie dans une population donnée, par des mesures curatives lorsque la survenue de la maladie n a pu être empêchée elle permet de gagner du temps sur l évolution de celle-ci et de rendre le soin plus efficace car plus précoce c. Prévention tertiaire : vise à diminuer la prévalence des handicaps et des séquelles dans une population donnée après la survenue de la maladie et des soins, elle tend à réduire les conséquences de la maladie d. Prévention quaternaire : désigne les actions d accompagnement simple de l invalidité et du processus de mort visée d amélioration de l état de santé E. La Promotion de la Santé À Ottawa en 1986 : 1ère conférence internationale pour la promotion de la santé Objectif de la santé pour tous d ici l an 2000 Santé en tant que partie d un système complexe, diversifié, en interaction permanente La promotion de la santé, c est prendre en compte la complexité des questions de santé F. La charte d Ottawa Définition de la santé La santé, c est la mesure dans laquelle un groupe ou un individu peut, d une part réaliser ses ambitions et satisfaire ses besoins et d autre part, évoluer avec le milieu et s adapter à celui-ci. La santé est donc perçue comme une ressource de la vie quotidienne et non comme un but de la vie; il s agit d un concept positif mettant en valeur les ressources sociales et individuelles, ainsi que les capacités physiques. OMS, Charte d Ottawa (1986) G. La Promotion de la Santé Processus conférant aux populations les moyens d assurer, individuellement et collectivement, un plus grand contrôle sur leur santé et d améliorer celle-ci. Charte d Ottawa 1986 La promotion de la santé s organise en un certain nombre d axes stratégiques susceptibles de permettre aux personnes et aux groupes d améliorer leur santé : 3

4 IV. Concepts et définitions (suite) v 1 - élaborer une politique publique de santé, v 2 - créer des milieux favorables, protéger l environnement, v 3 - renforcer l action communautaire, v 4 - développer les attitudes personnelles, v 5 - réorienter les services de santé. A. Déterminant de la santé : Facteur qui a une influence sur la santé qui lui est propre des facteurs inter reliés l état de santé résulte de l incidence combinée de tous les facteurs Facteurs biologiques Environnement Santé Système de santé Comportements et style de vie démographiques culturels et anthropologique écologiques / géographiques d environnement physique CONDITIONS DE VIE ET DE SANTE DE LA POPULATION économiques biologiques politiques et réglementaires historiques et sociologiques Politique de santé / organisation du système de soin techniques et technologiques 4

5 B. L Education pour la Santé L éducation pour la santé comprend tous les moyens pédagogiques susceptibles de faciliter l accès des individus, groupes, collectivités aux connaissances utiles pour leur santé et de permettre l acquisition de savoir-faire permettant de la conserver et de la développer. C. L EpS : de quoi s agit-il? Visée : Que chaque citoyen acquière, tout au long de sa vie, les compétences et les moyens lui permettant de promouvoir sa santé et sa qualité de vie ainsi que celle de la collectivité. D. Les fondements de l éducation pour la santé Renforcer, Modifier, Acquérir Rendre visible questionner Attitudes Représentations Croyances Emotions Renforcer Acquérir Connaissances Environnement Comportements pratiques Prendre conscience Agir dans et sur Aptitudes / habiletés État de santé Faire des choix Maintenir améliorer 5

6 V. Deux démarches complémentaires A. Deux démarches en santé Politique de santé publique DEMARCHE DESCENDANTE Etudes épidémiologiques Observation extérieure PLANIFICATION DECISION ACTION SUR LA POPULATION Promotion de la santé DEMARCHE ASCENDANTE Santé communautaire Promotion de la santé Education pour la santé OBJECTIFS NEGOCIES ETUDE DE BESOINS DEMANDE / BESOINS RESENTIS 6

7 VI. Méthodologie de projet : les différentes phases à retenir DIAGNOSTIC DE SANTE Par des consultations auprès des professionnels Par la recherche documentaire, la rencontre de personnes ressources, l observation de terrain Par des consultations de la population DETERMINATION DES PROBLEMES DE SANTE PUBLIQUE PRIORITAIRES DETERMINATION DES SOLUTIONS ET DEMANDES D INTERVENTION FIXATION DES OBJECTIFS ET DES PLAN OPERATIONNEL PREVISIONNEL DES ACTIVITES REALISATION DES ACTIONS Soit par des actions d éducation des citoyens, de formation du personnel de santé, etc. Soit par des actions de soins, de prévention sur l environnement etc. EVALUATION DES ACTIONS Processus, ressources, Participation 7

8 VII. Éducation du patient A. L éducation pour la santé du patient Est un processus par étapes, intégré dans la démarche de soins, comprenant un ensemble d activités organisées de sensibilisation, d information, d apprentissage, d aide psychologique et sociale concernant la maladie, les traitements, les soins, l organisation et les procédures hospitalières, les comportements de santé et ceux liés à la maladie. Elle vise à aider le patient (et sa famille) à comprendre la maladie et les traitements, à collaborer aux soins, prendre en charge son état de santé et favoriser un retour aux activités normales. B. L éducation Thérapeutique Fait partie de l EpS, sa spécificité : s adresser aux patients et à leur entourage Aide les malades chroniques à comprendre leur maladie et les soins, à gérer leur traitement, prévenir les complications et les rechutes Elle s inscrit dans le cadre d 1 relation équilibrée entre soignants et patient. Elle favorise les droits des patients en améliorant leur implication dans le système de soins. Plan National d éducation pour la Santé, Ministère de la Santé

RAPPEL DES CONCEPTS ET DEFINITIONS

RAPPEL DES CONCEPTS ET DEFINITIONS RAPPEL DES CONCEPTS ET DEFINITIONS Promotion de la santé et prévention LA SANTE 1 ère définition: absence de maladie («le silence des organes»), 2ème définition: OMS -1946 «Etat complet de bien-être physique,

Plus en détail

Les concepts en santé publique. Emeline Laurent Interne de santé publique 29/03/2013

Les concepts en santé publique. Emeline Laurent Interne de santé publique 29/03/2013 Les concepts en santé publique Emeline Laurent Interne de santé publique 29/03/2013 1 Quizzzzzzzzz 1. La santé : A. est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement

Plus en détail

Promotion de la santé et travail

Promotion de la santé et travail Promotion de la santé et travail Françoise Jabot, département SHS Laurent Madec, DSET Journées Santé Travail, 21 octobre 2014 1 Points abordés 1. Promotion de la santé - de quoi parle-t-on? 2. Promotion

Plus en détail

Action de santé publique

Action de santé publique Septembre 2016 Service de Santé Publique Action de santé publique Quelques éléments pour l intervention Pole Prestataire Spécialisé A Kiné UTN Service de santé publique Assistants sociaux Unité d Hygiène

Plus en détail

Compétence 5. Plan. La démarche projet en Santé Publique UE 1.2 S3. Définition Afnor. Un projet pour éviter quoi?

Compétence 5. Plan. La démarche projet en Santé Publique UE 1.2 S3. Définition Afnor. Un projet pour éviter quoi? Compétence 5 Initier et mettre en œuvre des soins éducatifs et préventifs 1. Repérer les besoins et les demandes des personnes et des populations en lien avec les problématiques de santé publique 2. Accompagner

Plus en détail

travail S.FEHRI Institut de santé et de sécurité au

travail S.FEHRI Institut de santé et de sécurité au PROMOTION DE LA SANTE EN MILIEU DE TRAVAIL «La prévention du diabète» Promouvoir la santé globale des travailleurs au cours de l exercice de la médecine du travail S.FEHRI Institut de santé et de sécurité

Plus en détail

Référentiel de compétences en éducation pour la santé

Référentiel de compétences en éducation pour la santé Référentiel de compétences en éducation pour la santé Version synthétique septembre 2012 Comité consultatif pour l élaboration des programmes de formation en éducation pour la santé (Décret n 2006-57 du

Plus en détail

Il existe de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Il existe de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

Le concept de santé. les indicateurs de santé. les déterminants de santé. Sandra AYMERIC Interne de santé publique 25 mai 2012

Le concept de santé. les indicateurs de santé. les déterminants de santé. Sandra AYMERIC Interne de santé publique 25 mai 2012 Le concept de santé - les indicateurs de santé - les déterminants de santé Sandra AYMERIC Interne de santé publique 25 mai 2012 1 La santé, c est quoi pour vous? Une définition? 2 Evolution du concept

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES FACULTE DE MEDECINE DE CONSTANTINE ANNEE UNIVERSITAIRE : 2014-2015 EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES Dr S. AMAROUCHE Maitre assistante en Epidémiologie Université 3 de Constantine 1 I. INTRODUCTION

Plus en détail

«Selon vous, qu est-ce que l être humain?»

«Selon vous, qu est-ce que l être humain?» Les concepts fondateurs de la démarche soignante: Homme, santé, besoin, autonomie, dépendance, indépendance, maladie Compétence 1 Compétence 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans

Plus en détail

Introduction à la santé publique

Introduction à la santé publique Introduction à la santé publique Pr Pascal Astagneau Département de Santé publique Santé publique : définition - OMS 1952 «La science et l art de prévenir les maladies, de prolonger la vie et d améliorer

Plus en détail

Catalogue. Formation

Catalogue. Formation Catalogue de Formation Pôle régional de compétences en éducation et Promotion de la Santé En Limousin Notre mission Soutenir les acteurs de terrain dans la mise en oeuvre de projets et de programmes en

Plus en détail

Education thérapeutique du patient

Education thérapeutique du patient Présentation du dispositif de réhabilitation Rhône Alpes Centre 2 juin 2016 Education thérapeutique du patient S.MANGIN (IDE) Dr M.BONAÏTI Département de réhabilitation psychosociale Définitions - Objectifs

Plus en détail

GENERALITES SUR LES INTERVENTIONS DE PREVENTION PRIMAIRE. Département d Information Médicale, Bio statistiques et Épidémiologie CHU Montpellier

GENERALITES SUR LES INTERVENTIONS DE PREVENTION PRIMAIRE. Département d Information Médicale, Bio statistiques et Épidémiologie CHU Montpellier GENERALITES SUR LES INTERVENTIONS DE PREVENTION PRIMAIRE F. Séguret Département d Information Médicale, Bio statistiques et Épidémiologie CHU Montpellier DFGSM 3 UE Méthodologie appliquée à la LCA 2012-2013

Plus en détail

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE Education thérapeutique Repères pratiques Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE 26 septembre 2009 1 ère partie: au fil des étapes de l ETP 2 ème partie: au carrefour du soin et

Plus en détail

Qu est-ce qu un hôpital ou une structure de santé promoteur de santé?

Qu est-ce qu un hôpital ou une structure de santé promoteur de santé? Qu est-ce qu un hôpital ou une structure de santé promoteur de santé? François Martin, Centre hospitalier de Dreux Séminaire «Devenir hôpital ou structure de santé «Devenir 13 novembre hôpital 2014 ou

Plus en détail

Prévention, Promotion de la santé, Education pour la santé : Parle-t-on de la même chose?

Prévention, Promotion de la santé, Education pour la santé : Parle-t-on de la même chose? Prévention, Promotion de la santé, Education pour la santé : Parle-t-on de la même chose? C.VANDOORNE, G.MELEN, SCPS APES-ULg Formation des candidats inspecteurs des centres PMS MONS, le 6 mai 2009 Comment

Plus en détail

L hôpital universitaire doit-il s inscrire dans des actions de promotion de la santé au bénéfice des mères et des enfants?

L hôpital universitaire doit-il s inscrire dans des actions de promotion de la santé au bénéfice des mères et des enfants? Promouvoir la santé de la mère et de l enfant Quel rôle pour les hôpitaux? L hôpital universitaire doit-il s inscrire dans des actions de promotion de la santé au bénéfice des mères et des enfants? Docteur

Plus en détail

LE PERSONNEL INFIRMIER ET QUELQUES

LE PERSONNEL INFIRMIER ET QUELQUES ++ LE PERSONNEL INFIRMIER ET QUELQUES STRATÉGIES DE PROMOTION DE LA SANTÉ «Dans l eau jusqu au cou à combattre les alligators, il est facile d oublier que l objectif initial était de drainer le marais»

Plus en détail

INDICATEURS DE L ÉTAT DE SANTÉ

INDICATEURS DE L ÉTAT DE SANTÉ INDICATEURS DE L ÉTAT DE SANTÉ - comprendre ce qu est un indicateur de l état de santé d une population - connaître les principaux indicateurs de l état de santé - connaître les principales sources d information

Plus en détail

L approche systémique dans l étude de la maladie et de la prise en charge interdisciplinaire

L approche systémique dans l étude de la maladie et de la prise en charge interdisciplinaire L approche systémique dans l étude de la maladie et de la prise en charge interdisciplinaire Définition de l approche systémique générale Champ interdisciplinaire relatif à l étude d objets, de phénomènes

Plus en détail

Intervention collective. Quelques rappels Par Sylvie Dubord Août 2008

Intervention collective. Quelques rappels Par Sylvie Dubord Août 2008 Intervention collective Quelques rappels Par Sylvie Dubord Août 2008 Objectifs de la rencontre: A. Rafraîchir les notions associées à l intervention collective B. Réfléchir ensemble à ce que vous pourriez

Plus en détail

SANTE AU TRAVAIL et PROMOTION DE LA SANTE. Quelles stratégies?

SANTE AU TRAVAIL et PROMOTION DE LA SANTE. Quelles stratégies? SANTE AU TRAVAIL et PROMOTION DE LA SANTE Quelles stratégies? Pr P. FRIMAT CHRU Université Lille 2 Santé au Travail Promotion de la Santé Pourquoi se poser la question? Objectif commun : la Prévention

Plus en détail

L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine

L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pour qui? Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine Anne GUILLAUMOT 26 Septembre 2009 L Education Thérapeutique du Patient atteint

Plus en détail

Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP

Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP Cette fiche propose des exemples de questions qui sont adaptables et modifiables par chaque équipe dans sa démarche d auto-évaluation.

Plus en détail

Série «Sciences et technologies de la santé et du social» Programme de Sciences et techniques sanitaires et sociales. Classe de Première

Série «Sciences et technologies de la santé et du social» Programme de Sciences et techniques sanitaires et sociales. Classe de Première ACADEMIE DE LILLE INSPECTION PEDAGOGIQUE REGIONALE Série «Sciences et technologies de la santé et du social» Programme de Sciences et techniques sanitaires et sociales Classe de Première RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Prévention et promotion de la santé : de quoi parle-t-on?

Prévention et promotion de la santé : de quoi parle-t-on? Prévention et promotion de la santé : de quoi parle-t-on? Un document pour favoriser la connaissance et les bonnes pratiques en région Bretagne Les priorités de santé publique concernent tous les acteurs

Plus en détail

«Vieillir en bonne santé» 10 avril 2015

«Vieillir en bonne santé» 10 avril 2015 Le programme «Vieillir en bonne santé» 10 avril 2015 L Inpes en quelques mots L Institut national de prévention et d éducation pour la santé est un établissement public administratif sous tutelle du Ministère

Plus en détail

La PJJ promotrice de santé

La PJJ promotrice de santé La PJJ promotrice de santé Présentation Journée «santé et bien être des publics de la protection de l enfance» CREAI - 12 mai 2016 1 Présentation du projet Le sens du projet «PJJ promotrice de santé» :

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES

EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES EPIDEMIOLOGIE DES MALADIES NON TRANSMISSIBLES Dr. Lakehal I. INTRODUCTION : la transition épidémiologique est une réalité dans beaucoup de régions dans le monde (particulièrement pays en développement).

Plus en détail

EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE

EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE Comité régional aquitain d'éducation pour la santé A Q U I T A I N E - G I R O N D E 2008 EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE Catalogue Formations - Méthodologie de projet - Outils pédagogiques - Formations

Plus en détail

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO MINISTÈRE DE LA SANTÉ

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO MINISTÈRE DE LA SANTÉ RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO MINISTÈRE DE LA SANTÉ Politique nationale en matière de Surveillance Epidémiologique Intégrée en République Démocratique du Congo Mars 2002 2 AVANT PROPOS 1. En République

Plus en détail

Description des cours : Éducation à la petite enfance 0-6 ans (AEC) L éducateur et sa profession. Numéro de cours : 322-E04-NF Session : 1

Description des cours : Éducation à la petite enfance 0-6 ans (AEC) L éducateur et sa profession. Numéro de cours : 322-E04-NF Session : 1 L éducateur et sa profession Numéro de cours : 322-E01-NF Session : 1 Ce cours permet de découvrir et de distinguer les différentes réalités de la profession d éducatrice ou éducateur, les types de services

Plus en détail

SANTÉ MENTALE ET VIEILLISSEMENT

SANTÉ MENTALE ET VIEILLISSEMENT SANTÉ MENTALE ET VIEILLISSEMENT Aide- mémoire N 381 Septembre 2015 Principaux faits La population mondiale vieillit rapidement. De 2015 à 2050, la proportion de personnes de plus de 60 ans va pratiquement

Plus en détail

Concept en Santé Publique et Médecine préventive. IFMT-Philaysak-SantéPubl

Concept en Santé Publique et Médecine préventive. IFMT-Philaysak-SantéPubl Concept en Santé Publique et Médecine préventive. IFMT-Philaysak-SantéPubl.2006 1 Éléments essentiels en santé publique. 1. Responsabilité collective. 2. Rôle primordial de l état : protection et promotion

Plus en détail

Offre de service Équipe Saines habitudes de vie

Offre de service Équipe Saines habitudes de vie Préambule Le tabagisme, une alimentation inadéquate et la sédentarité représentent les trois premières causes de tous les décès 1. L amélioration des habitudes de vie peut contribuer à diminuer, de façon

Plus en détail

ST2S à Saint Girons: Enseignement public

ST2S à Saint Girons: Enseignement public ST2S à Saint Girons: Enseignement public BAC ST2S au lycée du Couserans Saint-Girons Ariège avril 2013 Le Bac ST2S c est: Préparer à la poursuite d études supérieures Apporter des repères culturels et

Plus en détail

SPECIALISATION D INTERVENANT EN THERAPIE FAMILIALE SYSTEMIQUE

SPECIALISATION D INTERVENANT EN THERAPIE FAMILIALE SYSTEMIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION SPECIALISATION D

Plus en détail

République du Sénégal Ministère de la Santé et de la Prévention Médicale Cellule d Appui et de Suivi du PNDS

République du Sénégal Ministère de la Santé et de la Prévention Médicale Cellule d Appui et de Suivi du PNDS République du Sénégal Ministère de la Santé et de la Prévention Médicale Cellule d Appui et de Suivi du PNDS Politique et Stratégie du Gouvernement du Sénégal dans le domaine de la Santé Partners for Africa

Plus en détail

FACTEURS DE RISQUE PROMOTION DE LA SANTE ET PARTICIPATION

FACTEURS DE RISQUE PROMOTION DE LA SANTE ET PARTICIPATION FACTEURS DE RISQUE PROMOTION DE LA SANTE ET PARTICIPATION Le renforcement des systèmes de santé et la Couverture Universelle de Santé" Marrakech, 9-17 juin 2014 CHOUGRANI S Cadre conceptuel de la santé

Plus en détail

Déterminants socio environnementaux de la santé des aînés

Déterminants socio environnementaux de la santé des aînés Déterminants socio environnementaux de la santé des aînés Septembre 2011 Lucette Barthélémy DATER, Département formation et ressources Sommaire Le champ de la promotion de la santé Les déterminants individuels

Plus en détail

Formation «Dispenser l Education thérapeutique»

Formation «Dispenser l Education thérapeutique» INSTITUT REGIONAL DE FORMATION SANITAIRE ET SOCIALE PACA & CORSE CENTRE REGIONAL DE FORMATION PROFESSIONNELLE Nos Sites : AIX I AVIGNON I MARSEILLE I NICE I OLLIOULES I SAINT RAPHAEL S ITE DE N ICE : 17

Plus en détail

Prévenir les troubles du comportement alimentaire

Prévenir les troubles du comportement alimentaire Prévenir les troubles du comportement alimentaire Rébecca SHANKLAND Psychologue-Chargée de prévention Maître de Conférences Université de Grenoble 1. Aux origines de la prévention des TCA 1.1. Des messages

Plus en détail

BACHELIER EN EDUCATION SPECIALISEE EN ACCOMPAGNEMENT PSYCHO - EDUCATIF : APPROCHE CONCEPTUELLE 1

BACHELIER EN EDUCATION SPECIALISEE EN ACCOMPAGNEMENT PSYCHO - EDUCATIF : APPROCHE CONCEPTUELLE 1 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION BACHELIER

Plus en détail

Examiner le profil de santé des personnes consultant les services courants de santé : maladie physique chronique, trouble mental et comorbidité

Examiner le profil de santé des personnes consultant les services courants de santé : maladie physique chronique, trouble mental et comorbidité Examiner le profil de santé des personnes consultant les services courants de santé : maladie physique chronique, trouble mental et comorbidité Identifier des conséquences à la présence de comorbidités

Plus en détail

INTERVENTION EN PREPARATION MENTALE

INTERVENTION EN PREPARATION MENTALE INTERVENTION EN PREPARATION MENTALE PREPARATION MENTALE - De la formation du sportif à l optimisation et au développement de la performance individuelle et collective Les déterminants individuels de la

Plus en détail

16 ème journée régionale du CCECQA Vendredi 24 juin 2016 Parcours de santé : promenade ou saut d obstacles?

16 ème journée régionale du CCECQA Vendredi 24 juin 2016 Parcours de santé : promenade ou saut d obstacles? 16 ème journée régionale du CCECQA Vendredi 24 juin 2016 Parcours de santé : promenade ou saut d obstacles? Stratégie et organisation du parcours de santé en ALPC François FRAYSSE (ARS ALPC) 16 ème journée

Plus en détail

STRESS ET TRAVAIL I. QU EST CE QUE LE STRESS AU TRAVAIL? CAUSES DE STRESS

STRESS ET TRAVAIL I. QU EST CE QUE LE STRESS AU TRAVAIL? CAUSES DE STRESS I. Qu est ce que le stress au travail? STRESS ET TRAVAIL I. QU EST CE QUE LE STRESS AU TRAVAIL? Le terme de stress est peu à peu vidé de son sens et tend à être galvaudé. À l origine il désigne la pression

Plus en détail

Les Compétences Psychosociales (CPS) De quoi parle-t-on? Pourquoi les renforcer? Comment?

Les Compétences Psychosociales (CPS) De quoi parle-t-on? Pourquoi les renforcer? Comment? Les Compétences Psychosociales (CPS) De quoi parle-t-on? Pourquoi les renforcer? Comment? Les compétences psychosociales Définition de l OMS division de la santé mentale et de la prévention des toxicomanies

Plus en détail

Bonnes pratiques en sécurité sociale. Bonne pratique implémentée depuis: Cercle catholique ouvrier de l'uruguay mutualiste Uruguay.

Bonnes pratiques en sécurité sociale. Bonne pratique implémentée depuis: Cercle catholique ouvrier de l'uruguay mutualiste Uruguay. Bonne pratique implémentée depuis: 2012 Bonnes pratiques en sécurité sociale Commission de santé et de sécurité au travail comme instrument de la prévention des risques professionnels Une pratique du Cercle

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION. Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT

PROGRAMME DE FORMATION. Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT PROGRAMME DE FORMATION Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT Formation en 2 temps (total de 6 jours) 1 er session (3 jours) : 26-27-28

Plus en détail

APPEL A PROJETS SANTE 2013

APPEL A PROJETS SANTE 2013 APPEL A PROJETS SANTE 2013 INSTRUCTIONS RELATIVES AUX ACTIONS DE PREVENTION, DE FORMATION ET D ACCOMPAGNEMENT Principes généraux Depuis 2000 et sous diverses appellations, des principes se sont imposés

Plus en détail

Education thérapeutique sur une cohorte de patients atteints de cancer du sein et colorectal avec chimiothérapie adjuvante

Education thérapeutique sur une cohorte de patients atteints de cancer du sein et colorectal avec chimiothérapie adjuvante Education thérapeutique sur une cohorte de patients atteints de cancer du sein et colorectal avec chimiothérapie adjuvante Dr Caroline BUREAU LENOIR Polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine HISTORIQUE (1)

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. Former un professionnel infirmier compétent dans la prise en charge des patients dans des situations de soins courantes

PROJET PEDAGOGIQUE. Former un professionnel infirmier compétent dans la prise en charge des patients dans des situations de soins courantes PROJET PEDAGOGIQUE FINALITES DE LA FORMATION Former un professionnel infirmier compétent dans la prise en charge des patients dans des situations de soins courantes identifier la prise en charge des patients

Plus en détail

GRILLE D EVALUATION. Partie C Evaluation en milieu professionnel

GRILLE D EVALUATION. Partie C Evaluation en milieu professionnel CENTRE REGIONAL DE FORMATION D AIDES MEDICO-PSYCHOLOGIQUES CREAI Champagne-Ardenne Cité Administrative Tirlet 51036 CHALONS EN CHAMPAGNE CEDEX Tél. 03 26 68 35 71 - Fax 03 26 68 53 85 - E-Mail : creai-ca@orange.fr

Plus en détail

Éducation Thérapeutique en Cancérologie

Éducation Thérapeutique en Cancérologie Éducation Thérapeutique en Cancérologie I. ETP /Généralités 1 ) Définition 2 ) Législation 3 ) Différentes étapes en Education Thérapeutique 4 ) Modèle D Ivernois/Gagnayre 5 ) Spécificités de l ETP en

Plus en détail

AUTISME ET VIEILLESEMENT

AUTISME ET VIEILLESEMENT AUTISME ET VIEILLESEMENT 1 - Autisme et vieillissement Vers une meilleure qualité de vie Au long de la dernière décennie, plusieurs conférences et séminaires ont été consacrés aux problèmes des personnes

Plus en détail

QU EST CE QUE LA SANTÉ COMMUNAUTAIRE? DÉFINITION :

QU EST CE QUE LA SANTÉ COMMUNAUTAIRE? DÉFINITION : QU EST CE QUE LA SANTÉ COMMUNAUTAIRE? DÉFINITION : «La santé communautaire est un domaine de la santé publique qui implique une réelle participation de la communauté à l amélioration de sa santé : réflexion

Plus en détail

Consultation nationale sur les programmes

Consultation nationale sur les programmes éduscol Projet de programme de la classe de première technologique Consultation nationale sur les programmes Sciences et techniques sanitaires et sociales Série ST2S L'organisation de la consultation des

Plus en détail

Prévention et dépistage

Prévention et dépistage Prévention et dépistage Groupe de travail «risques sanitaires» 17 novembre 2010 M Mounier Dépister Découvrir ce qui n est pas apparent Déceler, Détecter, Mettre en évidence Antoine Laurent Lavoisier (1743-1794)

Plus en détail

Violence et institutions EPSAN Brumath - 17 et 18 novembre Dr Marielle Lafont, co-pilotage HAS

Violence et institutions EPSAN Brumath - 17 et 18 novembre Dr Marielle Lafont, co-pilotage HAS Mieux prévenir et prendre en charge les moments de violence dans l évolution clinique des patients adultes lors des hospitalisations en services de psychiatrie Violence et institutions EPSAN Brumath -

Plus en détail

Programme cadre Croix-Rouge suisse les infirmières et les infirmiers de la santé publique

Programme cadre Croix-Rouge suisse les infirmières et les infirmiers de la santé publique Programme cadre complétant les Prescriptions et Directives des écoles reconnues par la Croix-Rouge suisse offrant un Programme d'enseignement pour les infirmières et les infirmiers de la santé publique

Plus en détail

Conférence économie de la santé

Conférence économie de la santé Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière Département de santé publique Société française de santé publique Conférence économie de la santé et intérêt en santé publique 22 Mars 2007 -------- François Bourdillon

Plus en détail

Enseignement supérieur de type court

Enseignement supérieur de type court MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 CONSEIL GENERAL DE L ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE Profil professionnel

Plus en détail

Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants Annexe 3 Référentiel de Formation

Diplôme d Etat d Educateur de Jeunes Enfants Annexe 3 Référentiel de Formation Domaine de Formation DF1 : 400 h ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DU JEUNE ENFANT ET DE SA FAMILLE 1- CONNAISSANCE DU JEUNE ENFANT ET DE SON ENVIRONNEMENT - Développement de la personne tout au long de la vie

Plus en détail

Pr. Mondher Letaief Dr. Sana El Mhamdi

Pr. Mondher Letaief Dr. Sana El Mhamdi Etude de la culture sécurité au CHU de Monastir Pr. Mondher Letaief Dr. Sana El Mhamdi 1 Contexte, Opportunités o La sécurité des patients t : important t sujet de préoccupation et défis pour les systèmes

Plus en détail

Programme de formation au titre professionnel Enseignant de la sécurité et de la conduite routière

Programme de formation au titre professionnel Enseignant de la sécurité et de la conduite routière Programme de formation au titre professionnel Enseignant de la sécurité et de la routière Les modules communs Activité 1 Activité 2 ; CCP1 CCP2 Nom du module Items du module Profils des Module Pédagogique

Plus en détail

Education physique et sportive

Education physique et sportive Education et sportive Considérations générales L enseignement de l éducation et du sport au gymnase s inscrit, d une part, dans le prolongement des objectifs de la scolarité obligatoire, d autre part,

Plus en détail

1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION

1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L'Educateur Technique Spécialisé (ETS) est un travailleur social. Il contribue à l'intégration sociale et à l'insertion professionnelle

Plus en détail

RéféRENTIEL E3S* du RSSBE

RéféRENTIEL E3S* du RSSBE RéféRENTIEL Métier E3S* du RSSBE SPORT-SANTE *E3S : Educateur Sportif Sport-Santé FORMATION SpORT-sante Champagne-Ardenne Niveau 1 Sport-Santé Bien-Etre Maintien et renforcement du capital santé Niveau

Plus en détail

Partie 4. Les supports à la gestion des risques par les équipes pharmaceutiques

Partie 4. Les supports à la gestion des risques par les équipes pharmaceutiques Partie 4. Les supports à la gestion des risques par les équipes pharmaceutiques Les processus supports vont faciliter la mise en place de la gestion des risques associés aux soins. Celle-ci est étroitement

Plus en détail

Prévention et promotion de la santé dans les centres d accueil pour requérants d asile - Neuchâtel

Prévention et promotion de la santé dans les centres d accueil pour requérants d asile - Neuchâtel Prévention et promotion de la santé dans les centres d accueil pour requérants d asile - Neuchâtel Dr Catherine Ritter, Dr Claude-François Robert (médecin cantonal) et Mme Manon Ramseyer (Médecins du Monde)

Plus en détail

Déploiement de la démarche qualité à l A.N.P.A.A. Elodie Crochet, chargée de mission prévention A.N.P.A.A. - siège national.

Déploiement de la démarche qualité à l A.N.P.A.A. Elodie Crochet, chargée de mission prévention A.N.P.A.A. - siège national. Déploiement de la démarche qualité à l A.N.P.A.A. Elodie Crochet, chargée de mission prévention A.N.P.A.A. - siège national 8 novembre 2013 1 L A.N.P.A.A. L A.N.P.A.A. a pour missions de : Promouvoir et

Plus en détail

FICHE DE POSTE. LOGO Inspection académique. Dr. par délégation I LA PRESENTATION DU POSTE. 1 Intitulé du poste : Médecin de l Education Nationale

FICHE DE POSTE. LOGO Inspection académique. Dr. par délégation I LA PRESENTATION DU POSTE. 1 Intitulé du poste : Médecin de l Education Nationale LOGO Inspection académique FICHE DE POSTE Service : _Médical Nom de l agent : Dr..Prénom :.. Nom de l autorité hiérarchique 1 : de l Inspectrice d Académie Dr. par délégation I LA PRESENTATION DU POSTE

Plus en détail

de Santé du Bessin ville / hôpital

de Santé du Bessin ville / hôpital Réseau de Santé du Bessin Réseau de Santé du Bessin et coopération ville / hôpital Dr Thierry Gandon Cafés Réseaux URML I.d.F 20.05.2008 France Normandie Caen Bayeux - 14 Bayeux Caen Le Bessin 100.000

Plus en détail

LE COUT DES INFECTONS NOSOCOMIALES PLAN

LE COUT DES INFECTONS NOSOCOMIALES PLAN LE COUT DES INFECTONS NOSOCOMIALES PLAN I- INTRODUCTION II- CARACTERISTIQUES DES COUTS III- COMMENT MESURER LES COUTS - Coût de la lutte - Coût des conséquences - Méthodologie - Coût Global des IN IV-

Plus en détail

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES DOMAINE DE COMPETENCES COMPETENCES INDICATEURS DE COMPETENCES DC1 : CONNAISSANCE DE LA PERSONNE 1/1 Situer la personne aidée au stade de son développement - Connaissance générale des différentes étapes

Plus en détail

UE 2.6 S2 : Processus psychopathologiques. Promotion HAMILTON Année 2015/2018 A.F / MB.G / P.K / C. Pa

UE 2.6 S2 : Processus psychopathologiques. Promotion HAMILTON Année 2015/2018 A.F / MB.G / P.K / C. Pa UE 2.6 S2 : Processus psychopathologiques. Compétence 4 : Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique. Promotion HAMILTON Année 2015/2018 A.F / MB.G / P.K / C. Pa Pré requis : UE

Plus en détail

Epidémies et maladies émergentes

Epidémies et maladies émergentes Fiche du cours n 2 de Biomédecine quantitative Epidémies et maladies émergentes I- Epidémies et Maladies Infectieuses Emergentes (MIE) 1) Histoire et définition. Historique : Les maladies infectieuses

Plus en détail

Bachelier Assistant(e) social(e)!

Bachelier Assistant(e) social(e)! Bachelier Assistant(e) social(e) Structure du profil d'enseignement et du programme d'études détaillé Année académique : 2016-2017 Haute Ecole Paul-Henri Spaak Catégorie sociale (IESSID) 1 1. Le profil

Plus en détail

UE «Santé, Société, Humanité», Module Santé Publique DCEM1, janvier 2011

UE «Santé, Société, Humanité», Module Santé Publique DCEM1, janvier 2011 UE «Santé, Société, Humanité», Module Santé Publique DCEM1, janvier 2011 Ce sujet comporte 5 pages et 20 QCM. Le nombre de réponses correctes peut varier de 1 à 5. 1 QCM 1 : Concernant les cancers A. C

Plus en détail

La santé : est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d infirmité.

La santé : est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d infirmité. APS Partie II La santé : est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d infirmité. Notion de santé=médical, physique + bien être,

Plus en détail

L importance des déterminants en promotion de la santé

L importance des déterminants en promotion de la santé L importance des déterminants en promotion de la santé Journées régionales d échanges de pratiques PRC 26 novembre 2015 Anne Perrève SSU Fabienne Gelas Aides Auvergne Ludivine Doly Kuchcik Dispensaire

Plus en détail

PNSE 3 PNSE PNSE 3

PNSE 3 PNSE PNSE 3 PNSE3 2015-2019 Les PNSE, une histoire depuis 2004 Le PNSE1 2004-2008, construit sur une approche des polluants et des milieux de vie dans l optique d une diminution des expositions Les bases des politiques

Plus en détail

I- La direction. 57 Sahli FAOUZIA. Chapitre 7 La direction et le contrôle dans l entreprise. Objectifs pédagogiques

I- La direction. 57 Sahli FAOUZIA. Chapitre 7 La direction et le contrôle dans l entreprise. Objectifs pédagogiques Chapitre 7 La direction et le contrôle dans l entreprise Objectifs pédagogiques Après avoir lu ce chapitre l étudiant sera capable de : Identifier les tâches de la direction. Expliquer les différents styles

Plus en détail

RADICALISATION(S) MENANT À LA VIOLENCE : LES CONTOURS D UNE APPROCHE QUÉBÉCOISE

RADICALISATION(S) MENANT À LA VIOLENCE : LES CONTOURS D UNE APPROCHE QUÉBÉCOISE RADICALISATION(S) MENANT À LA VIOLENCE : LES CONTOURS D UNE APPROCHE QUÉBÉCOISE Herman Okomba-Deparice, PhD, Directeur général 5 ème Conférence International sur l observation de la criminalité et l analyse

Plus en détail

Référentiel de compétences

Référentiel de compétences Référentiel de compétences Liste structurée de compétences nécessaires à la réalisation des activités décrites dans le référentiel de métier. Référentiel de compétences 1 1. Savoirs Ou connaisances : ensemble

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail

La Qualité de Vie au Travail La Qualité de Vie au Travail De quoi parle-t-on? Réunion Institut 4.10 Dijon, le 10/03/17 Intervention de Céline Roussel et Sabrina Boudailler Aract Bourgogne-Franche-Comté 1 Présentation de l Aract La

Plus en détail

TRAVAIL SOCIAL (388.A0) DESCRIPTION DES COURS INTRODUCTION AUX TECHNIQUES DE

TRAVAIL SOCIAL (388.A0) DESCRIPTION DES COURS INTRODUCTION AUX TECHNIQUES DE TRAVAIL SOCIAL (388.A0) DESCRIPTION DES COURS PSYCHOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT DE LA PERSONNE I 350-A13-VM Compétence : 018D(p) Ce cours permet à l élève de situer et d analyser les comportements de l enfant

Plus en détail

Se réunir pour mieux comprendre et prévenir

Se réunir pour mieux comprendre et prévenir La RMM en psychiatrie : Se réunir pour mieux comprendre et prévenir Cécile Yemenjan, Responsable Qualité Gestion des Risques Centre Psychothérapique Nord Dauphiné, Bourgoin-Jallieu 1 Introduction: de quoi

Plus en détail

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire À l agenda d une école promotrice de réussite, de santé et de bien-être : favoriser des relations harmonieuses et égalitaires Marie-Claude Roberge, INSPQ JASP : La violence dans les relations intimes à

Plus en détail

Le référentiel de formation du 31 juillet 2009.

Le référentiel de formation du 31 juillet 2009. 6 février 2014 Le référentiel de formation du 31 juillet 2009 Les recommandations de l HAS Le projet architectural de l IFSI : le laboratoire de compétences Nécessité de tenir compte de la spécificité

Plus en détail

Programme d éducation thérapeutique du patient Grille d aide à l évaluation de la demande d autorisation par l ARS

Programme d éducation thérapeutique du patient Grille d aide à l évaluation de la demande d autorisation par l ARS Programme d éducation thérapeutique du patient Grille d aide à l évaluation de la demande d autorisation par l ARS «L éducation thérapeutique s inscrit dans le parcours de soins du patient. Elle a pour

Plus en détail

Présenté par: Anik Tremblay, Conseillère en promotion de la santé, Programme Dépendances, CIUSSS du Nord-de-l île-de-montréal Shannie Beaudoin,

Présenté par: Anik Tremblay, Conseillère en promotion de la santé, Programme Dépendances, CIUSSS du Nord-de-l île-de-montréal Shannie Beaudoin, Présenté par: Anik Tremblay, Conseillère en promotion de la santé, Programme Dépendances, CIUSSS du Nord-de-l île-de-montréal Shannie Beaudoin, Psychoéducatrice, CSDM, Mandats institutionnels, Prévention

Plus en détail

Le service d hémodialyse de l hôpital

Le service d hémodialyse de l hôpital Le projet d'éducation personnalisé en unité d'hémodialyse Aline LEGENDRE - Thionville Le service d hémodialyse de l hôpital Bel Air à Thionville est un centre composé de vingt-sept postes de dialyse chronique,

Plus en détail

ETHIQUE et SANTE PUBLIQUE. Virginie Halley des Fontaines UPMC Paris 6

ETHIQUE et SANTE PUBLIQUE. Virginie Halley des Fontaines UPMC Paris 6 ETHIQUE et SANTE PUBLIQUE Virginie Halley des Fontaines UPMC Paris 6 MORALE ou ETHIQUE? 1. La morale est la théorie de l'action humaine en tant qu'elle est soumise au devoir et a pouir but le bien 2. Ensemble

Plus en détail

INTERVENTIONS BREVES ET APPROCHES MOTIVATIONNELLES EN PHARMACIE D OFFICINE

INTERVENTIONS BREVES ET APPROCHES MOTIVATIONNELLES EN PHARMACIE D OFFICINE INTERVENTIONS BREVES ET APPROCHES MOTIVATIONNELLES EN PHARMACIE D OFFICINE Conflits d interêts Pharmacien du Board Novartis (Asthme et BPCO) «Comment améliorer l observance du patient» Pharmacien expert

Plus en détail

Identités et relations

Identités et relations Identités et relations Qui suis-je? Qui sommes-nous? L élève explore l identité, les valeurs et les croyances, la santé personnelle, physique, mentale, sociale et spirituelle. Il étudie la valeur du «moi».

Plus en détail

Concepts généraux en santé publique Les problèmes de santé en France, la notion d inégalités sociales de santé L accès aux soins, l accès à la santé

Concepts généraux en santé publique Les problèmes de santé en France, la notion d inégalités sociales de santé L accès aux soins, l accès à la santé DU Santé Solidarité Précarité Faculté de Médecine de Lille Dr Pierre Micheletti Concepts généraux en santé publique Les problèmes de santé en France, la notion d inégalités sociales de santé L accès aux

Plus en détail