L ART-THÉRAPIE EN SOINS PALLIATIFS!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ART-THÉRAPIE EN SOINS PALLIATIFS!"

Transcription

1 A L OCCASION DE LA 9 ÈME JOURNÉE MONDIALE DES SOINS PALLIATIFS! VENDREDI 24 OCTOBRE 2014 ENS LYON! L ART-THÉRAPIE EN SOINS PALLIATIFS! UNE PLACE ORIGINALE DANS L ÉQUIPE DE SOINS! Cédric LEFEVRE! Art-thérapeute D.U.! USP Lyon-Sud! ART-THÉRAPIE?! PSYCHOTHÉRAPIE À SUPPORT ARTISTIQUE! Pas «psy», psychologue ou psychothérapeute! Verbalisation non indispensable! Pas de récupération analytique du contenu verbal! Pas d analyse ni d interprétation de l œuvre (thérapie non analyse)! Pas dans le champ des représentations mais dans le champ des ressentis et des émotions!

2 ART-THÉRAPIE?! ATELIER D ART EN MILIEU DE SOINS! L objectif final n est pas technique mais thérapeutique! Importance de l évaluation (auto-évaluation, items )! Proposition artistique individualisée en tenant compte de la problématique/souffrance du patient de ses goûts, son style et de ses attentes! Pas forcément d attente de production (contemplation possible )! ART ET THÉRAPIE?! Dès l antiquité, le beau est associé au bon : l activité artistique (musique, théâtre ) peut faire du bien L Art, même s il à des effets n est pas thérapeutique en soi (nombreux artistes «souffrants») L expression artistique d une difficulté peut être importante, mais cela n est pas suffisant pour soigner

3 L ART-THÉRAPIE?! Exploitation et valorisation des potentialités artistiques de l individu en souffrance dans une visée humanitaire et thérapeutique! L objectif thérapeutique principal est orienté vers l amélioration de la qualité de vie! Pourquoi en soins palliatifs :! contribue à la diminution des principaux symptômes! permet au patient de rompre un temps avec son «statut de malade» pour celui valorisant «d artiste»! QUELS OBJECTIFS EN SOINS PALLIATIFS ET COMMENT?! Réduction des symptômes : douleur, anxiété, fatigue! Comment? en favorisant le plaisir au travers d une activité artistique nécessitant une concentration +/- importante.! Amélioration de l estime de soi très affectée :! Renforcement de la confiance en soi : se reconnaître une capacité à agir efficacement et à se projeter de façon positive! Comment? en étant principalement dans le «faire» sécurisant et valorisant au travers d un projet artistique!

4 QUELS OBJECTIFS EN SOINS PALLIATIFS?! Renforcement de l amour de soi : se reconnaître une capacité à éprouver du plaisir à être (saveur existentielle)! Comment? en orientant la pratique vers le plaisir et vers une activité qui a du sens pour le patient.! Renforcement des capacités relationnelles et des liens avec les proches et les soignants! Comment? en travaillant à partir des arts-plastiques qui par définition laissent une trace à partir de laquelle une valorisation et une relation vont pouvoir s établir. Travail également avec les proches.! COMMENTAIRES D APRÈS SÉANCE! - «L atelier a été pour moi le déclencheur d envies, d envie d aller mieux et d arrêter de me morfondre, il y a encore de belle chose à faire»! - «Envie de peindre chez moi»! - «Alors je suis encore bonne à faire quelque chose!»! - «C est l un des seuls moments dans la semaine ou je peux faire quelque chose»! - «Je suis une artiste, une vraie»! - «J ai maintenant des projets pour mon retour à la maison»! - «Lorsque je suis ici, j oublie un temps ma maladie»!

5 L ART-THÉRAPIE A SA PLACE EN SOINS PALLIATIFS :! DES EFFETS SYMPTOMATIQUES QUANTIFIABLES! ETUDE CLINIQUE À L USP LYON-SUD! Objectif : confirmer l impact symptomatique de l artthérapie et évaluer son lien avec les auto-évaluations esthétiques du patient (BON, BIEN, BEAU : 3B )! Durée de la séance d Art-thérapie 1h! La technique artistique est choisie en concertation avec le patient (modelage, sculpture, peinture, photo, dessin)! 53 séances, 22 patients!! (m = 2,4 séances/patients)!

6 ETUDE CLINIQUE, L ÉVALUATION! The Edmonton Symptom Assessment System (ESAS) :! échelle validée d évaluation des symptômes en médecine palliative et oncologie! Nainis et al &! Rhondali et al. 2013! Effets NS! Effets NS! Effets NS! Effets NS! ETUDE CLINIQUE, L ÉVALUATION! auto-évaluation avant et après la séance +3B sens inverse! 0 10

7 PRINCIPAUX RÉSULTATS DE L ÉTUDE!! Diminution de la détresse globale 47%! Seul un patient (/22) au cours d une séance (/53) n a pas vu sa détresse!! Il n existe pas de différence significative sur la baisse de la détresse globale entre la première séance et les suivantes :! - biais d auto-évaluation faibles?! - intérêt thérapeutique d une séance unique! PRINCIPAUX RÉSULTATS DE L ÉTUDE!! Il n existe pas de différence significative entre la détresse avant séance de la 1 ère séance et les suivantes (pas d effet d anticipation?)!! Il n existe pas de différence significative entre homme et femme!

8 PRINCIPAUX RÉSULTATS DE L ÉTUDE! ESAS score 4-60%** -36%** 3-31% * - 48%** -53%** -58%** 2 1 avant apres 0 douleur anxiété mal être fatigue tristesse déprime PRINCIPAUX RÉSULTATS DE L ÉTUDE! Le plaisir ressenti pourrait en partie expliquer ces effets :! Il existe une corrélation significative entre la réduction de la détresse globale et l intensité du plaisir auto-évalué (BON).! La réduction de l anxiété est corrélée positivement à la satisfaction technique (BIEN) donc à la confiance en soi! Importance de la technique et du besoin de maîtrise! La réduction des ressentis douloureux est corrélée positivement à la satisfaction esthétique (BEAU)!

9 L ART-THÉRAPIE A SA PLACE EN SOINS PALLIATIFS :! ELLE PERMET DE ROMPRE UN MOMENT AVEC SON «STATUT DE MALADE» L ART-THÉRAPIE EN SOINS PALLIATIFS! Malade! Dépendant! «dans l attente»! Art-thérapie! Personne! Autonome! «dans le faire»! Passivité / soins (intrusifs, agressifs)! Prise en compte médicale du patient! Mise en avant des dysfonctionnements! Perte de contrôle et capacités qui déclinent! Acteur / soins (plaisir, désir)! Prise en compte globale et singulière de la personne! Mise en avant de ce qui fonctionne «partie saine»! Sentiment de maîtrise et nouvelles capacités!

10 L ART-THÉRAPIE EN SOINS PALLIATIFS! Retrouver son statut de personne avant d être «le patient», «le malade» ou «la maladie»! - Le patient se retrouve «artiste» avant d être le «malade»! - Une patiente qui accompagnant son enfant dans l atelier retrouve son statut de mère! - Un patient retrouve son statut d époux, avec sa femme ils participent ensemble à une réalisation commune! CONCLUSION! L art-thérapie au delà même des effets symptomatiques mesurables offre la possibilité au patient de développer son sentiment d exister, de ne pas être simplement vivant en sursis, en lui permettant à travers l expression artistique «d ajouter quelque-chose de soi au monde».!

Apports de l expression corporelle et de l art-thérapie pour les patients atteints de maladies chroniques

Apports de l expression corporelle et de l art-thérapie pour les patients atteints de maladies chroniques Apports de l expression corporelle et de l art-thérapie pour les patients atteints de maladies chroniques Prof. Alain Golay, C.Anzules,S Muller Hôpitaux Universitaires de Genève Alain.Golay@hcuge.ch www.hug-ge.ch/setmc

Plus en détail

Art-thérapie et Oncologie 17/04/14 Lyon

Art-thérapie et Oncologie 17/04/14 Lyon Art-thérapie et Oncologie 17/04/14 Lyon Cédric LEFEVRE Art-thérapeute, diplômé de la faculté de médecine de Grenoble Docteur en biologie Unité de Soins Palliatifs de l hôpital Lyon-Sud Les soins palliatifs

Plus en détail

L infirmière au cœur du parcours de soin du patient douloureux chronique.

L infirmière au cœur du parcours de soin du patient douloureux chronique. L infirmière au cœur du parcours de soin du patient douloureux chronique. Christine BERLEMONT Infirmière Ressource Douleur Unité d Evaluation et Traitement de la Douleur Centre Hospitalier de Meaux France

Plus en détail

LA PEUR DE LA RÉCIDIVE DU

LA PEUR DE LA RÉCIDIVE DU LA PEUR DE LA RÉCIDIVE DU CANCER: COMMENT VIVRE AVEC UNE ÉPÉE DE DAMOCLÈS AU-DESSUS DE LA TÊTE? Aude Caplette-Gingras, Ph.D., psychologue spécialisée en oncologie, Centre des maladies du sein Deschênes-Fabia,

Plus en détail

Présentation pour la journée d études thématiques

Présentation pour la journée d études thématiques Présentation pour la journée d études thématiques Une démarche projet autour des soins palliatifs permet-elle d améliorer la qualité de vie au travail et de diminuer la souffrance des soignants? Etude

Plus en détail

L art thérapie. Adaptée à la personne âgée et atteinte de la maladie d Alzheimer. EHPAD du Groupe Languedoc Mutualité

L art thérapie. Adaptée à la personne âgée et atteinte de la maladie d Alzheimer. EHPAD du Groupe Languedoc Mutualité L art thérapie Adaptée à la personne âgée et atteinte de la maladie d Alzheimer. EHPAD du Groupe Languedoc Mutualité Prise en charge non médicamenteuse développée au sein des EHPAD de Languedoc Mutualité

Plus en détail

Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids

Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Vous souffrez d obésité? Trouvons ensemble des solutions adaptées pour perdre du poids Pour qui? Quelles prestations? Les programmes proposés par le service d enseignement thérapeutique pour maladies chroniques

Plus en détail

Accompagnements des enfants (0 à 12 ans).

Accompagnements des enfants (0 à 12 ans). FORMATION INTERVENANTS EN ARTS-THERAPEUTIQUE Accompagnements des enfants (0 à 12 ans). Lieu : MURET (31600) A la THEARERIE EVEIL CREATIF / COGNITIF-SENSORIEL / EXPRESSION CORPORELLE / RELAXATION. Vous

Plus en détail

l artthérapie Le grand livre de Angela EVERS L auteure dresse avec talent le portrait de la profession. Riche. Artension Nouvelle édition

l artthérapie Le grand livre de Angela EVERS L auteure dresse avec talent le portrait de la profession. Riche. Artension Nouvelle édition Nouvelle édition Angela EVERS Le grand livre de l artthérapie L auteure dresse avec talent le portrait de la profession. Riche. Artension, 2010, 2013 ISBN : 978-2-212-55489-2 SOMMAIRE Préface... XIII Introduction

Plus en détail

Projets et Formations

Projets et Formations Accompagnement de fin de vie Prise en charge non médicamenteuse De la douleur Projets et Formations Spécialiste Santé Projets & Formations Propose des formations concrètes, parfaitement adaptées au contexte

Plus en détail

SEXOLOGIE MÉDICALE CMCO

SEXOLOGIE MÉDICALE CMCO SEXUALITÉ ET COUPLE Eliane MARX Psychologue et sexologue Unité de Psycho-Oncologie Centre Paul Strauss, STRASBOURG SEXOLOGIE MÉDICALE CMCO 15 Janvier 2016 Le couple Pour la société = cellule de base, élément

Plus en détail

Consultation d Annonce en cancérologie (CsA) Ph Rougier

Consultation d Annonce en cancérologie (CsA) Ph Rougier Consultation d Annonce en cancérologie (CsA) Ph Rougier Sce HépatoGastroentérologie, Oncologie Digestive Fédération des Spécialités Digestives Hop Ambroise Paré, Boulogne PRINCIPES CONDITIONS Consultation

Plus en détail

ASP fondatrice documents administratifs - Groupes de parole. Groupes de parole

ASP fondatrice documents administratifs - Groupes de parole. Groupes de parole Groupes de parole Préambule Le groupe de parole est un des éléments essentiels d une association de bénévoles d'accompagnement. Il participe du soutien continu prévu à l article 2 de l annexe du décret

Plus en détail

La dépression et les proches par le Dr Guido Bondolfi

La dépression et les proches par le Dr Guido Bondolfi La dépression et les proches par le Dr Guido Bondolfi 30 avril 2012 Cette conférence a été donnée par le Dr Guido Bondolfi, responsable du Programme spécialisé» Dépression» des HUG, et par plusieurs membres

Plus en détail

LA SANTÉ PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL

LA SANTÉ PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL LA SANTÉ PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL Présenté par: Nom: Intervenants SAT-CIUSSS Capitale Nationale OBJECTIFS DE LA PRÉSENTATION 1. Vous sensibiliser à l importance grandissante des problèmes de santé psychologique

Plus en détail

De la naissance àl adolescence, Le. trajet de la confiance

De la naissance àl adolescence, Le. trajet de la confiance De la naissance àl adolescence, Le DE LA NAISSANCE A L ADOLESCENCE, LE TRAJET DE LA CONFIANCE trajet de la Véronique DEBOUNY Sabine GENOT Sylvie HASTIR 20/9/2012 «Soigner en toute» Debouny Véronique, Genot

Plus en détail

L approche pédagogique Reggio Emilia. Au quotidien

L approche pédagogique Reggio Emilia. Au quotidien L approche pédagogique Reggio Emilia Au quotidien «Les enfants sont des êtres forts, riches et compétents. Tous ont la capacité, le potentiel, la curiosité et le désir de construire leur apprentissage

Plus en détail

«Comment aborder la sexualité?» Expérience des ateliers collectifs estime de soi, VIH, vie affective et sexuelle

«Comment aborder la sexualité?» Expérience des ateliers collectifs estime de soi, VIH, vie affective et sexuelle «Comment aborder la sexualité?» Expérience des ateliers collectifs estime de soi, VIH, vie affective et sexuelle David Friboulet Institut Alfred Fournier Journée Santé Sexuelle du 16 mai 2013 COREVIH Ile

Plus en détail

ÉTUDE SUR L INFLUENCE DE LA COMMUNICATION THÉRAPEUTIQUE ISSUE DE LA PRATIQUE HYPNOTIQUE, LORS DE PÉRIPHÉRIQUE CHEZ UN PATIENT PORTEUR D UNE

ÉTUDE SUR L INFLUENCE DE LA COMMUNICATION THÉRAPEUTIQUE ISSUE DE LA PRATIQUE HYPNOTIQUE, LORS DE PÉRIPHÉRIQUE CHEZ UN PATIENT PORTEUR D UNE ÉTUDE SUR L INFLUENCE DE LA COMMUNICATION THÉRAPEUTIQUE ISSUE DE LA PRATIQUE HYPNOTIQUE, LORS DE LA POSE D UNE VOIE VEINEUSE PÉRIPHÉRIQUE CHEZ UN PATIENT PORTEUR D UNE PATHOLOGIE DIGESTIVE CANCÉREUSE.

Plus en détail

Quelle place pour l aidant proche à l hôpital? Bénédicte HAMOIR et l équipe de gériatrie de liaison CHU DINANT-GODINNE.

Quelle place pour l aidant proche à l hôpital? Bénédicte HAMOIR et l équipe de gériatrie de liaison CHU DINANT-GODINNE. Quelle place pour l aidant proche à l hôpital? Bénédicte HAMOIR et l équipe de gériatrie de liaison CHU DINANT-GODINNE. Le travail de liaison, nos missions Détection des patients à risque de déclin fonctionnel.

Plus en détail

Le projet spécifique animation, vie sociale

Le projet spécifique animation, vie sociale Le projet spécifique animation, vie sociale Le projet d animation de l EHPAD constitue un des volets du projet institutionnel de l établissement. Il précise les points forts et prioritaires arrêtés par

Plus en détail

Chemin de la Prairie Lausanne.

Chemin de la Prairie Lausanne. Chemin de la Prairie 34 1007 Lausanne www.malleyprairie.ch www.violencequefaire.ch L accueil à MalleyPrairie L accueil des enfants au CMP fait l objet d une attention toute particulière Les enfants exposés

Plus en détail

Ateliers d art-thérapie. En milieux scolaires et structures spécialisées pour enfants.

Ateliers d art-thérapie. En milieux scolaires et structures spécialisées pour enfants. Association, loi 1901 - «Arc en Ciel en Soit» 31600 MURET arcencielensoit@gmail.com Mathilde DELAVENNE 05-81-60-48-92 / 06-74-04-09-56 Ateliers d art-thérapie. En milieux scolaires et structures spécialisées

Plus en détail

PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES

PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque C.JUBE Infirmière coordinatrice du Réseau Territorial de Nantes Réseau Territorial

Plus en détail

Vidéo témoignage de patients souffrant de schizophrénie et pris en charge dans le programme d ETP du Centre Hospitalier des Pyrénées de PAU

Vidéo témoignage de patients souffrant de schizophrénie et pris en charge dans le programme d ETP du Centre Hospitalier des Pyrénées de PAU «Coopération soigné / Soignant en ETP» Retours d expériences Bordeaux 16 septembre 2016 Vidéo témoignage de patients souffrant de schizophrénie et pris en charge dans le programme d ETP du Centre Hospitalier

Plus en détail

Le Théâtre de la Terre

Le Théâtre de la Terre 1 Le Théâtre de la Terre Animation d Ateliers d expression théâtrale et clownesque en milieu spécialisé Projet pédagogique Grains de Poussière, le Théâtre de la Terre. Siège social : Ma irie 09120 Montégut-Plantaurel

Plus en détail

art-thérapie La créativité est une attitude dans la vie qui nous rend capable de maîtriser toute situation de notre existence.

art-thérapie La créativité est une attitude dans la vie qui nous rend capable de maîtriser toute situation de notre existence. art-thérapie La créativité est une attitude dans la vie qui nous rend capable de maîtriser toute situation de notre existence. art-thérapie L art-thérapie soutient, soulage, libère L art-thérapie aide

Plus en détail

ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES FAMILLES. Christelle Rosenstrauch. Psychologue Delphine Garrigue. Médecin Anesthésiste Pôle urgence CHRU Lille

ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES FAMILLES. Christelle Rosenstrauch. Psychologue Delphine Garrigue. Médecin Anesthésiste Pôle urgence CHRU Lille ACCUEIL ET ACCOMPAGNEMENT DES FAMILLES Christelle Rosenstrauch. Psychologue Delphine Garrigue. Médecin Anesthésiste Pôle urgence CHRU Lille 1 Savoir être, Savoir dire, Savoir faire. La communication! On

Plus en détail

De l illusion de la qualité prescrite à la réalité du bien faire ensemble

De l illusion de la qualité prescrite à la réalité du bien faire ensemble De l illusion de la qualité prescrite à la réalité du bien faire ensemble Intervenant: Teresa Valderas Tercero - Responsable Démarche Progrès Gestion des Risques CALYDIAL Auteurs: T.VALDERAS TERCERO, A.CAILLETTE

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE L ensemble des contraintes de travail des parents nécessite la prise en charge des enfants pendant les périodes plus larges que l accueil scolaire

Plus en détail

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1.LEGISLATION n Dans le cadre du rôle propre infirmier n Dans le domaine

Plus en détail

Retentissement psychique de la maladie grave. Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal

Retentissement psychique de la maladie grave. Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal Retentissement psychique de la maladie grave Dr Vianney Mourman EMSP GH Lariboisière Fernand Widal Définition de la souffrance psychique : se sentir mal Sentiment pénible, désagréable de la pensée Expression

Plus en détail

Avoir confiance en lui

Avoir confiance en lui Avoir confiance en lui Bioviva : à la découverte de Soi et du Monde Chers parents, grands-parents, éducateurs et enseignants, Vous souhaitez aider votre enfant à bien grandir et s accomplir. Nombreux sont

Plus en détail

La MUSICOTHERAPIE RECEPTIVE PERSONNALISEE et son utilisation au CHT NOUMEA: Traitement non médicamenteux de la Douleur

La MUSICOTHERAPIE RECEPTIVE PERSONNALISEE et son utilisation au CHT NOUMEA: Traitement non médicamenteux de la Douleur La MUSICOTHERAPIE RECEPTIVE PERSONNALISEE et son utilisation au CHT NOUMEA: Traitement non médicamenteux de la Douleur Mme Maelle DENIAUD Dr Luc BRUN - Unité Douleur l.brun@cht.nc Dr Gaelle RIVIERE - Médecine

Plus en détail

Identités et relations

Identités et relations Identités et relations Qui suis-je? Qui sommes-nous? L élève explore l identité, les valeurs et les croyances, la santé personnelle, physique, mentale, sociale et spirituelle. Il étudie la valeur du «moi».

Plus en détail

Le soutien aux proches : un dispositif favorable à la communication dans le couple. Reny Justine Psychologue clinicienne EMSP Dreux (28) 1

Le soutien aux proches : un dispositif favorable à la communication dans le couple. Reny Justine Psychologue clinicienne EMSP Dreux (28) 1 Le soutien aux proches : un dispositif favorable à la communication dans le couple Reny Justine Psychologue clinicienne EMSP Dreux (28) 1 Le couple et la maladie «La relation d amour est la relation qui

Plus en détail

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi

Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Programme d Education thérapeutique du Patient atteint de cancer et recevant un traitement oral (Chimiothérapie ou thérapeutique Ciblée) PEPCCi Accompagnement : Ed Innov Santé Dr. GENET Dominique, Médecin

Plus en détail

CONTEXTE. C.H.U. de BORDEAUX 3 groupes hospitaliers 3601 lits et 207 places

CONTEXTE. C.H.U. de BORDEAUX 3 groupes hospitaliers 3601 lits et 207 places 3 CONTEXTE C.H.U. de BORDEAUX 3 groupes hospitaliers 3601 lits et 207 places EMSP 17 ans d existence 16 professionnels répartis sur les 3 groupes hospitaliers médecins, cadre de santé, infirmières, psychologues,

Plus en détail

Le travail de re-socialisation. un exemple : la Visite à Domicile

Le travail de re-socialisation. un exemple : la Visite à Domicile Le travail de re-socialisation un exemple : la Visite à Domicile Remarques à propos de la psychopathologie... la psychopathologie - particulièrement lorsqu il s agit du domaine des psychoses, génère chez

Plus en détail

SECONDE VICTIME. L impact sur le professionnel suite à la prise en charge de victimes d attentats

SECONDE VICTIME. L impact sur le professionnel suite à la prise en charge de victimes d attentats SECONDE VICTIME L impact sur le professionnel suite à la prise en charge de victimes d attentats Ossetroff Lucie Infirmière Anesthésiste CHP Saint Martin PLAN Introduction Répercussions - Etat de stress

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE

SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE SOINS PALLIATIFS EN PRATIQUE Cours IFSI 3 ème année Module Soins Palliatifs, Accompagnement et Fin de Vie UMASP. Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Les soins palliatifs C est quoi??? Éléments de définition

Plus en détail

La Polyarthrite Rhumatoïde Enjeux actuels

La Polyarthrite Rhumatoïde Enjeux actuels Evaluation des auto-questionnaires dans la polyarthrite rhumatoïde: Etude transversale sur 200 patients avec le RAPID3 et le RADAI5 et évaluation de la poussée Marie Bossert Service de Rhumatologie Pr

Plus en détail

Marche nordique. La Marche Nordique est un sport complet, facile, sans danger et accessible à une majorité de personnes.

Marche nordique. La Marche Nordique est un sport complet, facile, sans danger et accessible à une majorité de personnes. Marche nordique La Marche Nordique est un sport complet, facile, sans danger et accessible à une majorité de personnes. Il vous permet de : - Bouger et améliorer votre condition physique (cardiorespiratoire+endurance)

Plus en détail

FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION

FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION 1 FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION 2 La simulation se définit comme une pratique pédagogique confrontant les étudiants ou professionnels de santé à une situation de soins reconstituée

Plus en détail

Le deuil des soignants : une souffrance à penser

Le deuil des soignants : une souffrance à penser Le deuil des soignants : une souffrance à penser Journée des référents - EMSP St Nazaire 2014 Dr Coraline Vignéras Deuil du Soignant? «Être endeuillé c est continuer à vivre après la perte d un être cher

Plus en détail

Soutien à la parentalité : à la rencontre de parents d adolescents

Soutien à la parentalité : à la rencontre de parents d adolescents Soutien à la parentalité : à la rencontre de parents d adolescents Historique, création d une action régionale La rencontre de trois éléments, en 2009 : FNMF : création d un cahier des charges sur les

Plus en détail

ASSOCIATION INTERCOMMUNALE DE MUSIQUE ET DE DANSE DU CANTON DE CORMEILLES. Projet pédagogique.

ASSOCIATION INTERCOMMUNALE DE MUSIQUE ET DE DANSE DU CANTON DE CORMEILLES. Projet pédagogique. ASSOCIATION INTERCOMMUNALE DE MUSIQUE ET DE DANSE DU CANTON DE CORMEILLES. Projet pédagogique. INTRODUCTION L Association se veut être un lieu d enseignement de qualité de la musique et de proximité. Elle

Plus en détail

Prise en charge de l enfant l traité par toxine botulique

Prise en charge de l enfant l traité par toxine botulique Prise en charge de l enfant l traité par toxine botulique Sylvie de Blay Renée Rougier Et l équipe soignante Service de chirurgie ambulatoire Hôpital des enfants Personnel impliqué Equipe médicale m :

Plus en détail

Bilan neuropsychologique: aspects pratiques pour les patients en oncologie. Xavier DELBEUCK Centre Mémoire de Ressources et de Recherche de Lille

Bilan neuropsychologique: aspects pratiques pour les patients en oncologie. Xavier DELBEUCK Centre Mémoire de Ressources et de Recherche de Lille Bilan neuropsychologique: aspects pratiques pour les patients en oncologie Xavier DELBEUCK Centre Mémoire de Ressources et de Recherche de Lille Principe de l évaluation en neuropsychologie clinique! Objectif

Plus en détail

Prise en soin et accompagnement de la personne âgée en service de médecine

Prise en soin et accompagnement de la personne âgée en service de médecine Ce programme vise à : Mettre en place des actions facilitant le bien-être des personnes âgées et également des soignants Appréhender de manière globale ses connaissances de la personne âgée hospitalisée

Plus en détail

Recrutement d un Coordinateur en ETP

Recrutement d un Coordinateur en ETP ! 2012 : Souhait de développer une culture éducative commune à tous les professionnels de la santé afin de permettre à tout patient du territoire un accès au soin éducatif " «L Educ attitude» au quotidien

Plus en détail

Engagement et implication : comment mesurer et agir efficacement?

Engagement et implication : comment mesurer et agir efficacement? Engagement et implication : comment mesurer et agir efficacement? La performance sociale, un enjeux de définition et d orientations 2 > Un choix de définitions primordial : La performance sociale peut

Plus en détail

La sophrologie pour les enfants : La Sophro-pédagogie

La sophrologie pour les enfants : La Sophro-pédagogie La sophrologie pour les enfants : La Sophro-pédagogie Dans notre monde actuel, il est essentiel de savoir s arrêter pour «aller à l intérieur», respirer, ressentir, ne rien attendre, juste laisser venir

Plus en détail

La psychothérapie du lien amoureux

La psychothérapie du lien amoureux La psychothérapie du lien amoureux Michel Dandeneau, Ph. D. Rencontre internationale de PGRO 29-30 aout 2014 Paris Situer la thérapie de couple dans la PGRO L importance du lien amoureux Considérations

Plus en détail

Concrétiser sa négociation commerciale

Concrétiser sa négociation commerciale Déjeuner technique - le 19 mai 2010 Concrétiser sa négociation commerciale Une rencontre organisée par Concrétiser sa négociation commerciale Déjeuner technique 19 mai 2010 Présenté par Anne-Marie Gillet,

Plus en détail

Passage des soins pédiatriques vers les soins pour adultes chez les jeunes atteints de maladies chroniques

Passage des soins pédiatriques vers les soins pour adultes chez les jeunes atteints de maladies chroniques Passage des soins pédiatriques vers les soins pour adultes chez les jeunes atteints de maladies chroniques Enora Le Roux Responsables : P r Corinne Alberti & D r Serge Gottot Journées de l ED393 Saint-Malo

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS COMMUNAL SAINT-VIGOR-LE-GRAND. Projet pédagogique * Thème : L Histoire «Voyage dans le temps»

ACCUEIL DE LOISIRS COMMUNAL SAINT-VIGOR-LE-GRAND. Projet pédagogique * Thème : L Histoire «Voyage dans le temps» ACCUEIL DE LOISIRS COMMUNAL 14400 SAINT-VIGOR-LE-GRAND Projet pédagogique * Thème : L Histoire «Voyage dans le temps» Année 2014 Toute l équipe pédagogique doit avoir dans l esprit de faire passer un bon

Plus en détail

Projets et Formations

Projets et Formations LE TRAVAIL DE NUIT EN INSTITUTION Projets et Formations Spécialiste Santé 1 Objectif Permettre aux personnels travaillant de nuit de mieux se situer dans l institution, au sein de l équipe soignante et

Plus en détail

C h a r t e E t h i q u e

C h a r t e E t h i q u e Charte Ethique 2 1. Principes généraux Notre charte constitue la fondation des rapports de confiance entre les différents membres partenaires du groupe : les résidents ou les clients, leurs familles, les

Plus en détail

Point méthodologique sur la recherche en éducation thérapeutique du patient. Laetitia Gambotti Unité de Recherche Clinique Pitié Charles Foix, Paris

Point méthodologique sur la recherche en éducation thérapeutique du patient. Laetitia Gambotti Unité de Recherche Clinique Pitié Charles Foix, Paris Point méthodologique sur la recherche en éducation thérapeutique du patient Laetitia Gambotti Unité de Recherche Clinique Pitié Charles Foix, Paris IRESP 13 juin 2012 1 Un programme d ETP Identification

Plus en détail

Sport, cancer du sein, fatigue, qualité de vie. Caroline Cuvier Centre des maladies du Sein Cancers au Féminin février 2013

Sport, cancer du sein, fatigue, qualité de vie. Caroline Cuvier Centre des maladies du Sein Cancers au Féminin février 2013 Sport, cancer du sein, fatigue, qualité de vie Caroline Cuvier Centre des maladies du Sein Cancers au Féminin février 2013 Cancer du sein = 1 femme sur 8/9 en France Dépistage Efficacité des traitements

Plus en détail

LUXO TECHNIQUE RÉFLEXE INFRAROUGE PERTE DE POIDS RELAXATION RAJEUNISSEMENT VISAGE

LUXO TECHNIQUE RÉFLEXE INFRAROUGE PERTE DE POIDS RELAXATION RAJEUNISSEMENT VISAGE LUXO TECHNIQUE RÉFLEXE INFRAROUGE PERTE DE POIDS BIEN-ETRE ETRE MENOPAUSE RELAXATION RAJEUNISSEMENT VISAGE Depuis 2000, plus de 1000 centres agréés - 800 en France, 200 à l étranger - et une expertise

Plus en détail

PROGRAMME 11 & 12 NOVEMBRE CANNES (06) INSCRIPTION, RENSEIGNEMENTS : / tél.: //

PROGRAMME 11 & 12 NOVEMBRE CANNES (06) INSCRIPTION, RENSEIGNEMENTS : / tél.: // DE 9H00 À 18H30 11 & 12 NOVEMBRE - CANNES (06) LIEU DE FORMATION : A CONFIRMER - 06400 CANNES FORMATION OUVERTE À 12 PERSONNES L HÉBERGEMENT, LES REPAS, LES DÉPLACEMENTS SONT À LA CHARGE DE LA PERSONNE

Plus en détail

Mental désordre Parcours élèves Cycle 4 et Lycée

Mental désordre Parcours élèves Cycle 4 et Lycée Mental désordre Parcours élèves Cycle 4 et Lycée V. Rossi Universcience Dans le cadre de la visite de l exposition, cette fiche d activité à réaliser seul ou en binôme, permet de repartir le groupe sur

Plus en détail

THEATRE MODERNE NOS PROCHAINES DATES

THEATRE MODERNE NOS PROCHAINES DATES THEATRE MODERNE Actualités 2016 NOS FORMATIONS sur Paris et Lyon: - Prise de parole - - Gestion de stress et de conflits - Clown et Communication Non- Violente Pour les curieux, amateurs et professionnels

Plus en détail

Le patient âgé,! peur du miroir! Anne Lahaye Psychologue Logopède Cliniques Universitaires de Mont-Godinne

Le patient âgé,! peur du miroir! Anne Lahaye Psychologue Logopède Cliniques Universitaires de Mont-Godinne Le patient âgé,! peur du miroir!! Anne Lahaye Psychologue Logopède Cliniques Universitaires de Mont-Godinne Introduction Le soignant a en propre un vécu personnel, une histoire, des difficultés ainsi qu

Plus en détail

Le stress et votre coeur. Le Programme de réadaptation cardiaque Journée éducative

Le stress et votre coeur. Le Programme de réadaptation cardiaque Journée éducative Le stress et votre coeur Le Programme de réadaptation cardiaque Journée éducative Les sujets actuels Qu est-ce que le stress? Comment savoir si vous êtes stressé? Comment le stress est-il relié à la maladie

Plus en détail

Collège Privé La Xavière Vénissieux

Collège Privé La Xavière Vénissieux INTRODUCTION L Histoire des Arts L Histoire des Arts est un enseignement obligatoire de culture artistique de la 6 ème à la 3 ème. Il concerne toutes les matières et apporte à l élève une culture tout

Plus en détail

LIVRET du PARTICIPANT. Action de formation nationale DÉMARCHE PALLIATIVE ET ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES EN FIN DE VIE Services Non Spécialisés

LIVRET du PARTICIPANT. Action de formation nationale DÉMARCHE PALLIATIVE ET ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES EN FIN DE VIE Services Non Spécialisés LIVRET du PARTICIPANT Action de formation nationale 2014 DÉMARCHE PALLIATIVE ET ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES EN FIN DE VIE Services Non Spécialisés Responsable de la formation : Axelle BARDIN Référent

Plus en détail

DOULEUR & SOINS PALLIATIFS: Comment offrir des massages-minutes aux patients? C est possible aux HUG! en formant les soignants

DOULEUR & SOINS PALLIATIFS: Comment offrir des massages-minutes aux patients? C est possible aux HUG! en formant les soignants DOULEUR & SOINS PALLIATIFS: Comment offrir des massages-minutes aux patients? C est possible aux HUG! en formant les soignants Véronique Moret, Monique Boëgli, Elisabeth Cabotte Infirmières équipes mobiles

Plus en détail

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers.

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. STAGE MANAGER LEADER AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. Pré-requis : Ressentir le besoin de faire un travail sur soi pour

Plus en détail

AGEA : Un programme d Aide à la Gestion

AGEA : Un programme d Aide à la Gestion AGEA : Un programme d Aide à la Gestion Expérientielle de l Addiction Laurent Chassagne, Directeur CSAPA Kairos, Andrésy(78) Principes et objectifs de l AGEA Un fil rouge pour faire cadre et structurer

Plus en détail

Prévention et objets connectés Détecter et réduire les risques

Prévention et objets connectés Détecter et réduire les risques Lyon, le 25 mars 2015 Prévention et objets connectés Détecter et réduire les risques Présentation des conclusions de l observatoire Blue@picil, créé par Bluelinea et le Groupe APICIL Une étude née de la

Plus en détail

La dépendance affective

La dépendance affective La dépendance affective Objectifs Reconnaître les comportements et attitudes de dépendance affective qui peuvent perturber la relation amoureuse Identifier les comportements et attitudes de dépendance

Plus en détail

Formations Professionnelles

Formations Professionnelles 2016 Formations Professionnelles 40 rue du Rempart Saint-Étienne BP 40401 31004 TOULOUSE CEDEX 6 Tél : 05 61 12 43 43 E-mail : asp.toulouse@free.fr Association Loi 1901 à but non lucratif N SIRET 345 382

Plus en détail

La place de la santé. dans la politique sportive. Du Département de la Gironde

La place de la santé. dans la politique sportive. Du Département de la Gironde La place de la santé dans la politique sportive Du Département de la Gironde La santé : une compétence obligatoire du Département au travers de l action sociale, essentiellement autour des jeunes enfants

Plus en détail

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES DOMAINE DE COMPETENCES COMPETENCES INDICATEURS DE COMPETENCES DC1 : CONNAISSANCE DE LA PERSONNE 1/1 Situer la personne aidée au stade de son développement - Connaissance générale des différentes étapes

Plus en détail

06/12/2012 www.vully-diversite.ch 3 réseaux «Vully-Diversité» 1 COMMUNICATION Projet /agriculteurs agriculteurs communes canton confédération public COMMUNICATION Agriculteurs Communes Public Projet /agriculteurs

Plus en détail

TITRE IV LE PROJET D ANIMATION

TITRE IV LE PROJET D ANIMATION TITRE IV LE PROJET D ANIMATION 2011-2015 20. LE PROJET D ANIMATION 2011-2015 I. DES OBJECTIFS QUI DECOULENT DU PROJET D ETABLISSEMENT II. LES ACTIVITES PROPOSEES A. METHODOLOGIE POUR LE CHOIX DES ACTIVITES

Plus en détail

1990 : mise en place de cycle d enseignement «de l activité musculation» pour les classes de BEP et BAC PRO

1990 : mise en place de cycle d enseignement «de l activité musculation» pour les classes de BEP et BAC PRO HISTORIQUE 1989 : création d un club de musculation pour les internes suite à un projet d action éducatif pour les internes.qui a permis la dotation en matériel. 1990 : mise en place de cycle d enseignement

Plus en détail

La douleur chronique : comprendre et intervenir. Patricia Bourgault, inf., Ph.D. Colloque Estrie 2015

La douleur chronique : comprendre et intervenir. Patricia Bourgault, inf., Ph.D. Colloque Estrie 2015 La douleur chronique : comprendre et intervenir Patricia Bourgault, inf., Ph.D. Colloque Estrie 2015 La deuxième partie de la conférence présentera les programmes PASSAGE et PEGASO pour les patients lombalgiques

Plus en détail

Réaliser des «booktubes» (critiques de livres sous forme vidéo) pour évaluer le socle commun de compétences, de connaissances et de culture

Réaliser des «booktubes» (critiques de livres sous forme vidéo) pour évaluer le socle commun de compétences, de connaissances et de culture Mai 2016 Réaliser des «booktubes» (critiques de livres sous forme vidéo) pour évaluer le socle commun de compétences, de connaissances et de culture Année scolaire : 2015-2016 Académie Nancy-Metz Collège

Plus en détail

3 ème Rencontre Régionale d Oncogénétique

3 ème Rencontre Régionale d Oncogénétique 3 ème Rencontre Régionale d Oncogénétique Niort, le 12 février 2015 3ème Rencontre Régionale d Oncogénétique «Indications de la chirurgie prophylactique dans les formes familiales de cancers du sein et

Plus en détail

Soins palliatifs. Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel

Soins palliatifs. Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel Soins palliatifs Formation ONCO 93-7/10/2009 Dr Nathalie Nisenbaum Réseau Arc en Ciel Plan Définitions Loi leonetti Structures en soins palliatifs Réseau Arc en Ciel Introduction Le terme «palliatif» recouvre

Plus en détail

Les soignants désignés dans ce diaporama concernent autant les professions médicales que paramédicales. Dr Lila SIMON RENDU Maud TRIKI Psychologue

Les soignants désignés dans ce diaporama concernent autant les professions médicales que paramédicales. Dr Lila SIMON RENDU Maud TRIKI Psychologue Les soignants désignés dans ce diaporama concernent autant les professions médicales que paramédicales Dr Lila SIMON RENDU Maud TRIKI Psychologue Plan Contexte Réactions des uns et des autres Quelles questions/quelles

Plus en détail

1.11 Qualité de vie M edical Outcome Study Short Form - 36 (MOS SF-36)

1.11 Qualité de vie M edical Outcome Study Short Form - 36 (MOS SF-36) 1.11 Qualité de vie 1.11.1 M edical Outcome Study Short Form - 36 (MOS SF-36) La SF-36 a été développée par Ware et Sherbourne en 1992 à partir du Medical Outcome Study (MOS), questionnaire englobant 149

Plus en détail

Bases théoriques de la relation d aide

Bases théoriques de la relation d aide Bases théoriques de la relation d aide UE 4.2 S3 Soins relationnels Promotion 2012-2015 mercredi 18 septembre 13 1 1. La relation d aide: origine et développement 2. Définition de la relation d aide 3.

Plus en détail

CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE AGEE

CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE AGEE CHARTE DES DROITS ET LIBERTES DE LA PERSONNE AGEE Charte Préambule : La vieillesse est une étape de l'existence pendant laquelle chacun poursuit son accomplissement. Cette Charte a pour objectif d'affirmer

Plus en détail

Bénéfices du sport à l adolescence vus par le médecin du sport

Bénéfices du sport à l adolescence vus par le médecin du sport Bénéfices du sport à l adolescence vus par le médecin du sport Stéphane Tercier FMH Chirurgie Pédiatrique Médecin du Sport SSMS Macolin 17 novembre 2016 Bénéfices sur la santé physique Appareil locomoteur

Plus en détail

L enfant et le cancer d un parent

L enfant et le cancer d un parent L enfant et le cancer d un parent Le cancer : ses répercussions sur la cellule familiale - Le cancer : une maladie grave au risque létal - La cellule familiale à prendre en compte dans sa globalité - L

Plus en détail

Faire confiance à son intuition

Faire confiance à son intuition oui! Faire confiance à son intuition durée : 2 jours Explorer la perception des autres à son égard et la sienne à l égard des autres Faire un retour en exprimant son ressenti et en se basant sur du concret

Plus en détail

Se réunir pour mieux comprendre et prévenir

Se réunir pour mieux comprendre et prévenir La RMM en psychiatrie : Se réunir pour mieux comprendre et prévenir Cécile Yemenjan, Responsable Qualité Gestion des Risques Centre Psychothérapique Nord Dauphiné, Bourgoin-Jallieu 1 Introduction: de quoi

Plus en détail

TRAITEMENT DES DEPRESSIONS ET DES TROUBLES DE L ANXIETE A LA CLINIQUE GENEVOISE DE MONTANA

TRAITEMENT DES DEPRESSIONS ET DES TROUBLES DE L ANXIETE A LA CLINIQUE GENEVOISE DE MONTANA TRAITEMENT DES DEPRESSIONS ET DES TROUBLES DE L ANXIETE A LA CLINIQUE GENEVOISE DE MONTANA SOMMAIRE 1. Introduction Quelques chiffres 2. Les spécificités de la Clinique genevoise de Montana 3. Les thérapeutes

Plus en détail

Melle MARTINVILLE Audrey Psychomotricienne D.E Mr PAPET Damien Infirmier D.E Mme TASTAYRE Fanny Psychomotricienne DE

Melle MARTINVILLE Audrey Psychomotricienne D.E Mr PAPET Damien Infirmier D.E Mme TASTAYRE Fanny Psychomotricienne DE La collaboration IDE/Psychomotricienne en Unité de Soins Palliatifs A l'écoute de ce(ux) que l'on n entend pas une main tendue pour ce qui ne saurait être dit Melle MARTINVILLE Audrey Psychomotricienne

Plus en détail

La fin de vie. d une personne atteinte de maladie d Alzheimer ou apparentée

La fin de vie. d une personne atteinte de maladie d Alzheimer ou apparentée d une personne atteinte de maladie d Alzheimer ou apparentée 1 s inscrit dans la continuité de la démarche de soins auprès de la personne Elle peut être longue Elle n est pas synonyme de stade terminal

Plus en détail

Évaluation des 2 sessions de la formation «L animation et ses techniques : réussir son action de prévention»

Évaluation des 2 sessions de la formation «L animation et ses techniques : réussir son action de prévention» POLE DE COMPETENCE EN PROMOTION DE LA SANTE REGION CENTRE Antenne territoriale 37 Évaluation des 2 sessions de la formation «L animation et ses techniques : réussir son action de prévention» Sessions :

Plus en détail

IMPACT DE L EXERCICE DE LA SEXOLOGIE SUR LA SEXUALITÉ DES SEXOLOGUES

IMPACT DE L EXERCICE DE LA SEXOLOGIE SUR LA SEXUALITÉ DES SEXOLOGUES IMPACT DE L EXERCICE DE LA SEXOLOGIE SUR LA SEXUALITÉ DES SEXOLOGUES Dr Beatrice Voisin-Foldes beatrice.foldes@sfr.fr INTRODUCTION La relation thérapeutique est au cœur de la consultation de sexologie

Plus en détail

Classe de 6 (2 nd ou 3 ème trimestre)

Classe de 6 (2 nd ou 3 ème trimestre) Classe de 6 (2 nd ou 3 ème trimestre) Objectifs Appréhender les transformations de son corps Connaître sa valeur et celle des autres Comprendre l intérêt d exprimer ses émotions dans le cadre d une relation

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE. J apprends la feuille [TRC1] >>GS & CP

DOSSIER PEDAGOGIQUE. J apprends la feuille [TRC1] >>GS & CP DOSSIER PEDAGOGIQUE J apprends la feuille [TRC1] >>GS & CP Présentation de l atelier L objectif de l atelier est d initier les enfants à l observation des feuilles, leurs particularités et d utiliser les

Plus en détail

ANNEXE 5 SOINS PALLIATIFS CRITERES DE DECISION

ANNEXE 5 SOINS PALLIATIFS CRITERES DE DECISION ANNEXE 5 SOINS PALLIATIFS CRITERES DE DECISION 1 Critères de décision pour le contrôle du GHM 23Z02Z (soins ) correspondant aux GHS 7956 7957 7958 Exposé de la situation Les soins sont inscrits dans les

Plus en détail