FLORE CUTANEE ET FILM HYDROLIPIDIQUE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FLORE CUTANEE ET FILM HYDROLIPIDIQUE"

Transcription

1 FLORE CUTANEE ET FILM HYDROLIPIDIQUE couche cornée eau Sébum (filme/h) Cornéocytes eau EPIDERME poil JDE Mélanocytes Glande sudorale apocrine Sébum Glande Sébacée DERME Racine du follicule Pilo-sébacée Tissu conjonctif fibroblastes Élastines collagènes Glycoprotéines Glande Sudorale Eccrine 2007 Embryolisse Laboratoires CQP Cosmétique HYPODERME et Dermatologie 2012 / TC / CFA Toulouse Adipocytes

2 LA FLORE CUTANEE Généralités L homme ne vit pas en atmosphère stérile, on rencontre donc une flore microbienne plus ou moins importante sur la peau On distingue 2 types de flores cutanées la flore cutanée permanente la flore cutanée occasionnelle LA FLORE CUTANEE Généralités la flore cutanée permanente ou saprohyte normalement non pathogène, elle peut le devenir dans certaines circonstances la flore cutanée occasionnelle ou pathogène, elle résulte de la contamination ou de la X exagérée des germes saprohytes

3 LA FLORE CUTANEE Généralités Ces flores ont deux localisations principales : La couche desquamante où les cellules se détachent les unes des autres créant un milieu favorable pour la x l entonnoir folliculaire ou infundibulum qui favorise également la X des bactéries avec le sébum, les débris cellulaires, la t + élevée, l anaérobie, LA FLORE CUTANEE La flore bactérienne Les staphylocoques : S. épidermidis ou S. albus, les S. aureus est le témoins d une contamination les microcoques sont présents dans le cuir chevelu, les aisselles et les orteils Les Corynebactérium sont très présents chez tous les individus mais surtout à peaux grasses car leur croissance est favorisée par le sébum, certains sont anaérobies comme le C. Acnès qui se développe dans l entonnoir folliculaire Proteus au niveau des orteils, E. Coli au niveau du périnée

4 LA FLORE CUTANEE La flore cutanée fongique Leur population augmente dans certaines circonstances : humidité, chaleur, acidité, antibiotiques, défauts d hygiène mycoses les pytosporum orbiculare qui entraîne le pityriasis versicolor, P. Ovale provoque les pellicules Les Candida, avec Candida Albicans, saprophyte des muqueuses qui peut devenir pathogène dans certaines circonstances Les dermatophytes, agents des teignes Aspergillus, LA FLORE CUTANEE Les variations de la flore cutanée Essentiellement en fonction de l âge et des parties du corps Nné : peau indemne de ts germes car recouverte du vernix caseosa qui la protège 6 jours puis flore bactérienne Pas de Corynebactérium chez le jeune enfant avant la puberté car pas de sébum. Elles apparaissent à la puberté et disparaissent à la sénescence, c est alors que les cocci et les levures augmentent et risque d envahir la peau

5 LA FLORE CUTANEE Les variations de la flore cutanée Dans les régions du corps à forte humidité, à ph et t élevés, à poils abondants, à sécrétions apocrines (aisselles, aine, région anogénitale) la densité microbienne est plus élevée et plus variée Dans les régions humides à ph moins élevé et sans sébum, ce sont surtout les levures qui dominent Au niveau du cuir chevelu, la présence de levures est constante Les mains de par leurs fonctions disséminent une grande quantité d agents pathogènes (sillons périunguéaux) LA FLORE CUTANEE conclusion Il faut une hygiène rigoureuse pour éviter la prolifération de la flore saprophyte favoriser le renouvellement de la flore saprophyte éviter le développement d une flore pathogène

6 LE FILM HYDROLIPIDIQUE Généralités C est une émulsion E/H qui recouvre la couche cornée Il est formé de substances complexes qui ont des origines diverses désintégration des kératinocytes sécrétion sudorale sécrétion sébacée LE FILM HYDROLIPIDIQUE Composition Désintégration des kératinocytes et de la kératine les cornéocytes libèrent la kératine, des acides aminés de l eau, NMF (urée, acide lactique, ) les composants du ciment intercellulaire : céramides, cholestérol, acides gras (oléique, linoléique, linoléique, )

7 LE FILM HYDROLIPIDIQUE Composition La fraction hydrosoluble (essentiellement sudorale) l eau de la transpiration qui se mélange à celle de la perspiration le NaCl, le K, le Mg, le Ca, glucose, vitamines, acides aminés, urée, ammoniaque, et d autres substances en quantité très faibles LE FILM HYDROLIPIDIQUE Composition La fraction liposoluble (essentiellement sébacée) cires, squalène d origine sébacée cholestérol (sébacé et épidermique) triglycérides (sébacé et épidermique) acides gras libres

8 LE FILM HYDROLIPIDIQUE Rôles Maintien l hydratation de la couche cornée : composant des NMF et occlusion Maintien de l acidité cutanée = pouvoir tampon des acides aminés visà-vis des agressions microbiennes Premier rôle de barrière vis-à-vis des agressions externes Permet la vie de la flore saprophyte, garantie du corps contre toute contamination Permet à la peau de lutter contre les excès d humidification ou contre la dessication Toucher moins sec et plus harmonieux LE FILM HYDROLIPIDIQUE Variations AGE Les lipides élevés à la naissance baisse dans l enfance! Ils s élèvent à la puberté et s abaissent à la sénescence SEXE Lipides plus élevés chez l homme que chez la femme, film plus efficace et plus gras REGIONS DU CORPS Face et thorax = lipides plus élevés que l abdomen, bras ou jambes

TRAVAUX PRATIQUES. Histologie de la peau et des annexes cutanées L2 - UFR Médicale UE Revêtement Cutané Monique Juzan L2

TRAVAUX PRATIQUES. Histologie de la peau et des annexes cutanées L2 - UFR Médicale UE Revêtement Cutané Monique Juzan L2 D après CD Dermatologie S.Fraitag Hopital Necker,2003 TRAVAUX PRATIQUES Histologie de la peau et des annexes cutanées L2 - UFR Médicale UE Revêtement Cutané Monique Juzan Système tégumentaire ou cutané

Plus en détail

LA FLORE CUTANEE. Pierre-Edouard Fournier. Année universitaire

LA FLORE CUTANEE. Pierre-Edouard Fournier. Année universitaire LA FLORE CUTANEE Pierre-Edouard Fournier Année universitaire 2013-2014 Unité de Recherche sur les Maladies Infectieuses et Tropicales Emergentes Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée-Infection

Plus en détail

LA PEAU INTRODUCTION. Biologie 6/01/09

LA PEAU INTRODUCTION. Biologie 6/01/09 LA PEAU INTRODUCTION La peau, nommé tégument, est l enveloppe qui recouvre et protège le corps humain et se continue au niveau des orifices naturels par les muqueuses. C est l organe le plus lourd et le

Plus en détail

LA PEAU I- GENERALITES

LA PEAU I- GENERALITES LA PEAU I- GENERALITES La peau est l enveloppe extérieure du corps. Elle représente environ une surface de 1,7 m 2. Elle se continue par les muqueuses qui tapissent les cavités (muqueuses buccale, nasale,

Plus en détail

COSMETOLOGIE. Dr Pasquini Bernadette

COSMETOLOGIE. Dr Pasquini Bernadette COSMETOLOGIE Dr Pasquini Bernadette COSMETOLOGIE ET MEDECINE Pour entretenir une peau jeune : = hygiène de vie saine et équilibrée, riche en vitamines et antioxydants, bonne hydratation per os = cosmétologie,

Plus en détail

Biologie cutanée et appliquée Epiderme

Biologie cutanée et appliquée Epiderme Le kit de survie pour le CAP esthétique Biologie cutanée et appliquée Epiderme Questions 1- Nommer les cinq couches de l épiderme (dans l ordre). 2- Nommer les quatre types de cellules présentes dans l

Plus en détail

REVÊTEMENT CUTANÉ La Flore Cutanée. La Flore Cutanée

REVÊTEMENT CUTANÉ La Flore Cutanée. La Flore Cutanée 11/02/2014 SEGOND Nicolas L2 Revêtement Cutané Pr Fournier 6 Pages Relecteur n 3 La Flore Cutanée Plan : A. Introduction I. La flore commensale humaine II. La peau normale : un écosystème complexe B. Epiderme

Plus en détail

PROGRESSION PERMANENTE CAP COIFFURE

PROGRESSION PERMANENTE CAP COIFFURE 1 1 er trimestre Préparer et enrouler la chevelure sur la tête malléable en respectant les règles d hygiène Justifier le choix et l utilisation des différents outils Indicateurs liés aux outils 3.1 + TM.

Plus en détail

Le sens du toucher est dû à la présence de nombreux récepteurs et corpuscules situés sous la peau.

Le sens du toucher est dû à la présence de nombreux récepteurs et corpuscules situés sous la peau. La peau et le toucher Le toucher est le sens le plus indispensable à la survie de l'être humain. Il nous permet le contact avec l'environnement et fonctionne comme un système d'alarme naturel. Sans le

Plus en détail

La peau est formée de 3 couches : l épiderme, le derme et l hypoderme

La peau est formée de 3 couches : l épiderme, le derme et l hypoderme -1- A) GÉNÉRALITÉS a. Rappel anatomique Anatomo-physiologie de la peau 1 Superficie : 1,2 à 2,2 m² Poids : environ 4 kg ou 7% de la masse corporelle totale Epaisseur : varie entre 1,5 et 4 mm ph : ph entre

Plus en détail

La peau grasse. Vous effectuez votre PFMP auprès de Nadège votre tutrice, à l institut Poudre.

La peau grasse. Vous effectuez votre PFMP auprès de Nadège votre tutrice, à l institut Poudre. La peau grasse. Vous effectuez votre PFMP auprès de Nadège votre tutrice, à l institut Poudre. Madame Jean a rendez- vous pour un soin du visage. Pendant que vous l installez, elle vous confie : «qu elle

Plus en détail

Mardi 8 Mars h-15h GERMOND Camille L2 CR : DODIER Orianne Revêtement cutané Pr P-E FOURNIER 6 pages LA FLORE CUTANÉE

Mardi 8 Mars h-15h GERMOND Camille L2 CR : DODIER Orianne Revêtement cutané Pr P-E FOURNIER 6 pages LA FLORE CUTANÉE Mardi 8 Mars 2016 14h-15h GERMOND Camille L2 CR : DODIER Orianne Revêtement cutané Pr P-E FOURNIER 6 pages Plan : A. Informations générales sur la peau I. La flore commensale humaine II. La peau normale,

Plus en détail

Retrouver l hydratation originelle

Retrouver l hydratation originelle Retrouver l hydratation originelle NAOLYS ACTIVE SHELLS Retrouver l hydratation originelle UNE HISTOIRE Argemone mexicana + Polysaccharides En créant ce nouveau complexe végétal cellulaire inédit composé

Plus en détail

RELATION HOTE BACTERIE, FLORES NORMALES. Dr. HENNICHE HCA novembre 2008

RELATION HOTE BACTERIE, FLORES NORMALES. Dr. HENNICHE HCA novembre 2008 RELATION HOTE BACTERIE, FLORES NORMALES Dr. HENNICHE HCA novembre 2008 INTRODUCTION Les bactéries qui concernent l homme: les bactéries saprophytes: vivent dans l environnement immédiat (air, sol) les

Plus en détail

Le système tégumentaire

Le système tégumentaire Le système tégumentaire La peau : barrière au monde extérieur Barrière physique: nombre de couches cellulaires Barrière chimique: sébum, kératine, mélanine, acidité,.. Barrière cellulaire: présence de

Plus en détail

HISTOLOGIE CUTANEE NORMALE. FELIN Hygiène et plaies 13 mai 2008 M. Masanovic

HISTOLOGIE CUTANEE NORMALE. FELIN Hygiène et plaies 13 mai 2008 M. Masanovic HISTOLOGIE CUTANEE NORMALE FELIN Hygiène et plaies 13 mai 2008 M. Masanovic LA PEAU 3 Epiderme Derme Follicule pileux Vaisseaux Lobule graisseux Hypoderme 5 EPIDERME Épithélium multistratifié kératinisant

Plus en détail

PLAN DE PROGRESSION DE BIOLOGIE-CAP ESTHETIQUE

PLAN DE PROGRESSION DE BIOLOGIE-CAP ESTHETIQUE PLAN DE PROGRESSION DE BIOLOGIE-CAP ESTHETIQUE THEMES ET OBJECTIFS FONDAMENTAUX FICHE N 1 : LES NIVEAUX D'ORGANISATION DU CORPS HUMAIN OBJECTIFS : Savoir définir cellule ; tissu ; organe et système. Savoir

Plus en détail

Le système tégumentaire.

Le système tégumentaire. Chapitre 5 Le système tégumentaire. Les fonctions du système tégumentaire. La structure de la peau. Les annexes cutanées. La physiologie de la peau. Exercices corrigés. Le système tégumentaire comprend

Plus en détail

- Support de Cours (Version PDF) - La cicatrisation. Date de création du document. - Université Médicale Virtuelle Francophone -

- Support de Cours (Version PDF) - La cicatrisation. Date de création du document. - Université Médicale Virtuelle Francophone - La cicatrisation Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Peau et cicatrisation... 1 2 Cicatrisation de 2 intention ou cicatrisation dirigée...2 3 La cicatrisation... 3 I PEAU ET CICATRISATION

Plus en détail

Évaluation de la sécurité des ingrédients cosmétiques destinés aux enfants de moins de 3 ans

Évaluation de la sécurité des ingrédients cosmétiques destinés aux enfants de moins de 3 ans Évaluation de la sécurité des ingrédients cosmétiques destinés aux enfants de moins de 3 ans Zohra Mouslime To cite this version: Zohra Mouslime. Évaluation de la sécurité des ingrédients cosmétiques destinés

Plus en détail

PEAU ET MICROCIRCULATIONS

PEAU ET MICROCIRCULATIONS PEAU ET MICROCIRCULATIONS INTRODUCTION La peau est le lieu de l action du mésothérapeute qui y dépose des médicaments pharmacologiquement actifs. Elle s étend sur une superficie de 1,5 à 2,2 m². EMBRYLOGIE

Plus en détail

FEUILLE D'EXERCICES.

FEUILLE D'EXERCICES. 2 FEUILLE D'EXERCICES Exercice 1 : rappels de première Sur le frottis sanguin suivants, voici les éléments reconnaissables : http://umvf.univ-nantes.fr/hematologie/enseignement/hematologie_316/site/html/images/figure_1.jpg

Plus en détail

SOIN ET HYGIENE DU NOURRISSON : QUESTIONS DE PARENTS

SOIN ET HYGIENE DU NOURRISSON : QUESTIONS DE PARENTS UNIVERSITÉ DE NANTES FACULTÉ DE PHARMACIE ANNÉE 2013 N 057 THÈSE pour le DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE par Hélène DEMEULE Présentée et soutenue publiquement le 2 avril 2013 SOIN ET HYGIENE DU

Plus en détail

La peau et ces structures complémentaires que sont les poils, cheveux, ongles et glandes, constituent le système tégumentaire.

La peau et ces structures complémentaires que sont les poils, cheveux, ongles et glandes, constituent le système tégumentaire. I Etude anatomique 1 Generalites La peau est un organe recouvre toute l étendue de la surface du corps et constitue son enveloppe de revêtement. La surface totale chez l adulte est de 1,70 m² et pèse 2

Plus en détail

L anatomie de la peau et la physiologie de la cicatrisation. Formation soins de plaies CSSS de la Pointe-de-l'Île

L anatomie de la peau et la physiologie de la cicatrisation. Formation soins de plaies CSSS de la Pointe-de-l'Île L anatomie de la peau et la 1 Épiderme : couche superficielle de la peau 0,2 à 0,6 mm avasculaire se renouvelle de façon continue sur une période de 26 à 42 jours «Le réseau vasculaire du derme nourrit

Plus en détail

Pharmacologie cutanée - Action des agents physiques en thérapeutique dermatologique, absorption cutanée, pharmacologie des médicaments topiques

Pharmacologie cutanée - Action des agents physiques en thérapeutique dermatologique, absorption cutanée, pharmacologie des médicaments topiques Le 25/02/14 BOURDILLON Marjane L2 Revêtement cutané Dr Caroline Horreau 6 pages Correcteur N 1 Action des agents physiques en thérapeutique dermatologique, absorption cutanée, pharmacologie des médicaments

Plus en détail

Soins adaptés. aux peaux sèches et sensibles

Soins adaptés. aux peaux sèches et sensibles Soins adaptés aux peaux sèches et sensibles peau sèche Peau sèche : des causes multiples Il existe une barrière naturelle permettant à notre peau de ne pas trop se déshydrater. Cette dernière est composée

Plus en détail

1 - GENERALITES. 2 - ÉPIDERME

1 - GENERALITES. 2 - ÉPIDERME LA PEAU. 1 - GENERALITES. Plus qu une simple enveloppe, la peau est un organe à part entière qui recouvre complètement le corps et qui possède une superficie variant entre 1,5 et 2 m 2. Selon la région

Plus en détail

L œil. Anatomie de l oeil. Les principales structures composant l œil. Milieux transparents. Autres milieux transparents

L œil. Anatomie de l oeil. Les principales structures composant l œil. Milieux transparents. Autres milieux transparents L œil Anatomie de l oeil Les principales structures composant l œil Milieux transparents Lentille Structure Fonction Autres milieux transparents Ils assurent la transmission des rayons lumineux jusqu à

Plus en détail

Formes destinées a être appliquées sur la peau

Formes destinées a être appliquées sur la peau Formes destinées a être appliquées sur la peau 1 - Rappel sur l anatomie et la physiologie de la peau 1 2 les différentes couches: - l épiderme - le derme - l hypoderme chez l adulte surface de peau 2

Plus en détail

LA PEAU DU CHIEN ET DU CHAT

LA PEAU DU CHIEN ET DU CHAT LA PEAU DU CHIEN ET DU CHAT UN ORGANE COMPLEXE ET VITAL La peau est un organe vivant complexe le plus étendu du corps, qui représente 12% du poids adulte et 20% de l eau organique. C est un revêtement

Plus en détail

Architecture de la peau normale humaine

Architecture de la peau normale humaine Enveloppe Organe Kératinocytes Sensation Barrière Fibroblastes Derme Epiderme Architecture de la peau normale humaine Approches Structurale & Fonctionnelle Morgan DOS SANTOS et Amélie THEPOT La peau, une

Plus en détail

ABSORPTION PERCUTANEE FONCTION BARRIERE DE LA PEAU. Mohamed Denguezli Service de Dermatologie CHU FARHAT HACHED SOUSSE

ABSORPTION PERCUTANEE FONCTION BARRIERE DE LA PEAU. Mohamed Denguezli Service de Dermatologie CHU FARHAT HACHED SOUSSE ABSORPTION PERCUTANEE FONCTION BARRIERE DE LA PEAU Mohamed Denguezli Service de Dermatologie CHU FARHAT HACHED SOUSSE INTRODUCTION La peau humaine est une membrane semiperméable Assure une double fonction

Plus en détail

Infections bactériennes de la peau : je sais comment réagir

Infections bactériennes de la peau : je sais comment réagir Infections bactériennes de la peau : je sais comment réagir Le site du Docteur Pascal HANRION Adresse du site : www.docvadis.fr/pascal-hanrion Validé par le Comité Scientifique Dermatologie - vénérologie

Plus en détail

La peau : Embryologie. Pr. Jean-Paul Saint-André 2012

La peau : Embryologie. Pr. Jean-Paul Saint-André 2012 Pr. Jean-Paul Saint-André 2012 Embryologie Ectoderme : les constituants épithéliaux Ectoblaste : kératinocytes, annexes, cellules de Merkel Crêtes neurales : mélanocytes et nerfs; certains constituants

Plus en détail

Plaies chroniques. Prélèvements, interprétation. Dr DECRUCQ Krystel, microbiologiste LABORATOIRE BIOLILLE

Plaies chroniques. Prélèvements, interprétation. Dr DECRUCQ Krystel, microbiologiste LABORATOIRE BIOLILLE Plaies chroniques Prélèvements, interprétation Dr DECRUCQ Krystel, microbiologiste LABORATOIRE BIOLILLE Quelques définitions Plaie: rupture de la continuité de l enveloppe corporelle généralement associée

Plus en détail

L hygiène des mains. Danielle Velardo Cadre de santé Hygiéniste IGR Septembre 2007

L hygiène des mains. Danielle Velardo Cadre de santé Hygiéniste IGR Septembre 2007 L hygiène des mains Danielle Velardo Cadre de santé Hygiéniste IGR Septembre 2007 Introduction De nombreux auteurs ont prouvé qu une large proportion d infections nosocomiales sont d origine manuportée.

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant-propos... 3 PARTIE I CULTURE SANITAIRE ET SOCIALE Fiche 1 La santé... 10

SOMMAIRE. Avant-propos... 3 PARTIE I CULTURE SANITAIRE ET SOCIALE Fiche 1 La santé... 10 SOMMAIRE Avant-propos... 3 PARTIE I CULTURE SANITAIRE ET SOCIALE... 9 Fiche 1 La santé... 10 Fiche 2 Les établissements de santé... 12 Fiche 3 Les infections nosocomiales... 14 Fiche 4 Le cancer... 16

Plus en détail

PEAU ET MICROCIRCULATIONS

PEAU ET MICROCIRCULATIONS PEAU ET MICROCIRCULATIONS INTRODUCTION La peau est le lieu de l action du mésothérapeute qui y dépose des médicaments pharmacologiquement actifs. Elle s étend sur une superficie de 1,5 à 2,2 m². EMBRYLOGIE

Plus en détail

L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE

L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE L'OPEN CLASS REVISION GRATUIT EN LIGNE Informations Auteur : Philippe OLIVE Mis en ligne le 02 Novembre 2012 Modifié le 24 octobre 2014 Catégorie : Aide soignant et auxiliaire puéricultrice AS et AP /

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL BIOLOGIE

PROGRAMME NATIONAL BIOLOGIE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE, SECONDAIRE ET PROFESSIONNEL Direction des Programmes Scolaires et Matériel Didactique PROGRAMME NATIONAL BIOLOGIE 2009 1 CLASSE :

Plus en détail

01/03/2016 PIOCH Nicolas L2 CR : Juliette Phélip Revêtement cutané Dr BEAUSSAULT 8 pages. Plan : A. Rappels et roles de la peau

01/03/2016 PIOCH Nicolas L2 CR : Juliette Phélip Revêtement cutané Dr BEAUSSAULT 8 pages. Plan : A. Rappels et roles de la peau 01/03/2016 PIOCH Nicolas L2 CR : Juliette Phélip Revêtement cutané Dr BEAUSSAULT 8 pages Pharmacologie cutanee - Action des agents physiques en therapeutique dermatologique, absorption cutanee pharmacologie

Plus en détail

1. Généralités. 1.1 Organisation générale du corps humain

1. Généralités. 1.1 Organisation générale du corps humain 1 TABLEAU DE COMPARAISON DES SAVOIRS ASSOCIES : BIOLOGIE APPLIQUEE Remarques Idem Suppression 1991 Connaissances Indicateurs d évaluation Les connaissances 1. 2. 3. 4. ont été supprimées du référentiel

Plus en détail

LES BRÛLURES. Progress Santé BTS diététique 2è année Physiopathologie E. CASO

LES BRÛLURES. Progress Santé BTS diététique 2è année Physiopathologie E. CASO Progress Santé BTS diététique 2è année Physiopathologie E. CASO LES BRÛLURES I. La peau : structure et rôles La peau constitue l organe le plus grand de l organisme : elle représente 16% de son poids total.

Plus en détail

S1 1. Bases d étude du corps humain. 1.1 Les niveaux d organisation du corps humain

S1 1. Bases d étude du corps humain. 1.1 Les niveaux d organisation du corps humain S1 1. Bases d étude du corps humain Export to PDF Export to DOC [printfriendly] [divider style= clear ] [button url= http://sekai-esthetique.fr/training/quiz/quiz-biologie-1- biologie-generale class= bg=

Plus en détail

Quel professeur est responsable de l enseignement des savoirs associés?

Quel professeur est responsable de l enseignement des savoirs associés? Quel professeur est responsable de l enseignement des savoirs associés? CAP COIFFURE Arrêté du 22 juin 2007 BOEN nº30 du 30 août 2007 BIOLOGIE APPLIQUEE 1. Généralités. BTSE 1.1 Organisation générale du

Plus en détail

Dr Mélanie Saint-Jean, Dermatologue, CH de Saint-Nazaire et CHU de Nantes

Dr Mélanie Saint-Jean, Dermatologue, CH de Saint-Nazaire et CHU de Nantes Les dermatoses de la dépendance Dr Mélanie Saint-Jean, Dermatologue, CH de Saint-Nazaire et CHU de Nantes Plan Physiologie de la peau Vieillissement cutanéet aspects dermatologiques «physiologiques» du

Plus en détail

peau : je sais comment réagir

peau : je sais comment réagir Infections bactériennes de la peau : je sais comment réagir Les infections de la peau sont fréquentes et s aggravent souvent car elles sont négligées au départ. L application de règles simples d hygiène

Plus en détail

LE SUJET EST A RENDRE DANS SON INTEGRALITE. L épreuve EP2 comprend plusieurs questions portant sur des parties des programmes suivants :

LE SUJET EST A RENDRE DANS SON INTEGRALITE. L épreuve EP2 comprend plusieurs questions portant sur des parties des programmes suivants : Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : n du candidat (le

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

CHAPITRE : LA PEAU 1. PRESENTATION DE L APPAREIL. a. Présentation et définition

CHAPITRE : LA PEAU 1. PRESENTATION DE L APPAREIL. a. Présentation et définition CHAPITRE : LA PEAU OBJECTIF GENERAL : Repérer les principaux éléments anatomiques de la peau Indiquer le rôle physiologique des principaux organes. Repérer les «fonctions» médicales du service et les principales

Plus en détail

RELATIONS HOTE BACTERIES Introduction : 1- Micro-organismes symbiotiques : 2- Micro-organismes commensaux : 3- Micro-organismes pathogènes : FLORES

RELATIONS HOTE BACTERIES Introduction : 1- Micro-organismes symbiotiques : 2- Micro-organismes commensaux : 3- Micro-organismes pathogènes : FLORES RELATIONS HOTE BACTERIES Introduction : 1- Micro-organismes symbiotiques : 2- Micro-organismes commensaux : 3- Micro-organismes pathogènes : FLORES NORMALES DE L ORGANISME 1) Introduction : 2) Implantation

Plus en détail

Histologie de la Peau. Pr Gérard Abadjian Faculté de Médecine USJ

Histologie de la Peau. Pr Gérard Abadjian Faculté de Médecine USJ Histologie de la Peau Pr Gérard Abadjian Faculté de Médecine USJ Introduction Le plus grand organe du corps Variations régionales Fonctions: Protection, agents externes Rayons UV Thermique Mécanique, frictions

Plus en détail

L hypoderme, essentiellement graisseux qui se trouve au-dessus des muscles. L épaisseur de la peau varie de 1 à 7mm selon les espèces animales

L hypoderme, essentiellement graisseux qui se trouve au-dessus des muscles. L épaisseur de la peau varie de 1 à 7mm selon les espèces animales Structure de la peau Anatomiquement, la peau est composée de 3 couches : L épiderme à l extérieur Le derme au centre L hypoderme, essentiellement graisseux qui se trouve au-dessus des muscles L épaisseur

Plus en détail

IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE :

IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE : IMMUNITE ET SYSTEME IMMUNITAIRE : INTRODUCTION : Quelles sont les différentes sortes de micro-organismes présents dans notre environnement? (Activité 1) Observation microscopique de différents microbes

Plus en détail

Le rôle des sucres de la peau dans les interactions hôte-microbes en surface (4, 9, 18, 23, 24, 34)

Le rôle des sucres de la peau dans les interactions hôte-microbes en surface (4, 9, 18, 23, 24, 34) LA GLYCTECHNLGIE. A Le rôle des sucres de la peau dans les interactions hôte-microbes en surface (4, 9, 18, 3, 4, 34) Le développement d une infection au niveau cutané dépend de la capacité des microorganismes

Plus en détail

Le système de défense de l organisme

Le système de défense de l organisme Le système de défense de l organisme Chapitre 12 Marieb (2008) Le corps humain et les risques du travail. 101-ZFA-JQ Esteban Gonzalez Le système excréteur comprend de glandes Quelle est l unité de fonctionnement

Plus en détail

LES SHAMPOOINGS CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT

LES SHAMPOOINGS CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT LES SHAMPOOINGS CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT Définitions L entretien de la peau et du pelage de nos carnivores domestiques ainsi que le traitement des dermatoses (maladies de la peau) passe toujours par l

Plus en détail

Table des matières 3. I - L'eau dans la peau : localisation et fonctions 7. A.A- Eau dermique...7. B.B- Eau épidermique...7

Table des matières 3. I - L'eau dans la peau : localisation et fonctions 7. A.A- Eau dermique...7. B.B- Eau épidermique...7 HYDRATATION CUTANEE Table des matières Table des matières 3 I - L'eau dans la peau : localisation et fonctions 7 A.A- Eau dermique...7 B.B- Eau épidermique...7 C.C- Localisation et fonction...7 1.Eau

Plus en détail

BIOCONTAMINANTS A L HOPITAL

BIOCONTAMINANTS A L HOPITAL BIOCONTAMINANTS A L HOPITAL I. INTRODUCTION Biocontaminant Contaminant d origine biologique Biocontamination Présence d un élément biologique indésirable dans un produit ou dans l environnement du produit

Plus en détail

LA PEAU DOSSIER SPÉCIALISÉ Association suisse des droguistes ASD, CH-2502 Bienne. Tous droits réservés. Reproduction et diffusion uniquement

LA PEAU DOSSIER SPÉCIALISÉ Association suisse des droguistes ASD, CH-2502 Bienne. Tous droits réservés. Reproduction et diffusion uniquement FÉVRIER 2017 DOSSIER SPÉCIALISÉ Connaissances spécialisées pour les professionnels de l automédication LA PEAU La peau est exposée à de nombreux facteurs qui peuvent perturber son équilibre. Il est donc

Plus en détail

UNIVERSITE D ALGER - FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE ZIANIA CHATEAUNEUF. Mr CHEBAB

UNIVERSITE D ALGER - FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE ZIANIA CHATEAUNEUF. Mr CHEBAB UNIVERSITE D ALGER - FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE ZIANIA CHATEAUNEUF. Mr CHEBAB LES EPITHELIUMS 1 Ce sont des tissus à Prédominance cellulaire, Les cellules sont jointives et juxtaposées.

Plus en détail

Bien conseiller la cosmétique en magasin

Bien conseiller la cosmétique en magasin Bien conseiller la cosmétique en magasin COURS COMMENTE PAR ISABELLE CANARD ESTHETICIENNE A.M. BÖRLIND ET BEATRICE MASSIER Approche générale de La cosmétique Les consommateurs(trices) attendent.......

Plus en détail

Soins novateurs pour le visage et le corps

Soins novateurs pour le visage et le corps C L L E C T I N Soins novateurs pour le visage et le corps Bèta-glucanes actifs Les produits de la collection β-glucan ACTIVE sont élaborés selon un ingrédient naturel novateur : bêta-glucanes d avoine.

Plus en détail

ÉPIDÉMIOLOGIE ET DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES PITYROSPOROSES (= MALASSEZIOSES)

ÉPIDÉMIOLOGIE ET DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES PITYROSPOROSES (= MALASSEZIOSES) ÉPIDÉMIOLOGIE ET DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES PITYROSPOROSES (= MALASSEZIOSES) Objectifs pédagogiques - Connaître l'agent, l'épidémiologie, les différentes formes cliniques et les principes du traitement

Plus en détail

Glandes. cutanées. Chapitre 9

Glandes. cutanées. Chapitre 9 Chapitre 9 Glandes cutanées Histologie : Définir une glande. Préciser le mode d excrétion des glandes exocrines et endocrines. Illustrer chaque type par un exemple. Distinguer, sur le plan morphologique,

Plus en détail

Pharmacologie cutanée Émollients et dérivés de la vitamine D topiques Plan :

Pharmacologie cutanée Émollients et dérivés de la vitamine D topiques Plan : 23/05/2017 (10h-11h) CHAZAL Justine L2 CR : GOTTRAU Marion Revêtement Cutané Dr. S. DELABRE 10 pages Pharmacologie cutanée Émollients et dérivés de la vitamine D topiques Plan : A. Les Émollients I. Le

Plus en détail

Pharmacologie cutanée Émollients et dérivés de la vitamine D topiques

Pharmacologie cutanée Émollients et dérivés de la vitamine D topiques 15 / 04 / 2016 (8h 9h) PIERRON Aurélie L2 CR : CHEMLI Nyl Revêtement Cutané Professeur Yasmine BEAUSSAULT-CARRELET 10 pages Pharmacologie cutanée Émollients et dérivés de la vitamine D topiques Plan :

Plus en détail

CODE : KN1. indépendamment de l âge. Le. régénérant la peau et en. glycérine et l acide

CODE : KN1. indépendamment de l âge. Le. régénérant la peau et en. glycérine et l acide CODE : KN1 CRÈME HYDRATANTE VISAGE : Crème hydratante de consistance légère destinée à un usage quotidien, indépendamment de l âge. Le bêta-glucane d avoine renforce la synthèse du collagène en régénérant

Plus en détail

Séance 1 : L ACNE. Pré requis : Le follicule pileux et les glandes sébacées

Séance 1 : L ACNE. Pré requis : Le follicule pileux et les glandes sébacées Dermatologie Séquence : les affections des annexes cutanées Séance 1 : L ACNE Objectifs : Etre capable d identifier l acné et ses causes, et d agir en conséquence. Situation professionnelle : Vous avez

Plus en détail

I) La peau A) Généralités B) Physiologie :

I) La peau A) Généralités B) Physiologie : Formes galéniques à application cutanée UE XI:Pharmacie galénique et Biopharmacie Semaine : n 17 (du 30/01/17 au 03/02/17) Date : 03/02/2017 Heure : de 10h30 à 12h00 Professeur : Pr. Siepmann J Binôme

Plus en détail

COMMENSALISME ET INFECTION

COMMENSALISME ET INFECTION COMMENSALISME ET INFECTION I -Les réservoirs bactériens L environnement Bactéries saprophytes L homme, les animaux Bactéries commensales 1 - Flore environnementale Réservoir de micro-organisme : Eau Surface

Plus en détail

Infirmier Collection dirigée par L. LE

Infirmier Collection dirigée par L. LE Carnet Pratique Infirmier Collection dirigée par L. LE Guide hospitalierde poche pour l infirmière Amandine PÉRIER DERMATOLOGIE VENEROLOGIE 99 bd de l Hôpital Editions Vernazobres-Grego 75013 PARIS - Tél.

Plus en détail

Nitrate d'éconazole... 1 g

Nitrate d'éconazole... 1 g RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANSM - Mis à jour le : 09/01/2009 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT ECONAZOLE MYLAN 1%, crème 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Nitrate d'éconazole... 1 g Pour

Plus en détail

LA PEAU ET LES MUQUEUSES IFAS CHU NIMES 2014/2015

LA PEAU ET LES MUQUEUSES IFAS CHU NIMES 2014/2015 LA PEAU ET LES MUQUEUSES IFAS CHU NIMES 2014/2015 DEFINITION La peau, organe du toucher, est l enveloppe extérieure et l organe l protecteur du corps humain. Elle présente des variations d éd épaisseurs

Plus en détail

observer s inspirer révéler

observer s inspirer révéler observer s inspirer révéler AROLEAT SAMPHIRA S INSPIRER La Criste Marine, Crithmum maritimum est une plante que l'on rencontre en front de mer, exposée aux vents et aux embruns, entre les galets, sur les

Plus en détail

Laboratoire de microbiologie, CHR Orléans

Laboratoire de microbiologie, CHR Orléans Ecologie Bactérienne et Nosocomialité Dr Laurent tbret Laboratoire de microbiologie, CHR Orléans INTRODUCTION Flore cutané Flore ORL 10 13 Cellules 10 14 à 10 15 Bactéries Flore digestive i Flore génitale

Plus en détail

Immunité Spécifique Acquise & Immunité Non Spécifique Acquise

Immunité Spécifique Acquise & Immunité Non Spécifique Acquise Immunité Spécifique Acquise & Immunité Non Spécifique Acquise Présentée par : Dr. AMARA. S Introduction : I- Les Facteurs tissulaires 1. La peau 2. Les muqueuses II- Les Facteurs Cellulaires 1. les cellules

Plus en détail

Les Tissus. Les cellules d un organisme sont organisée en différents tissus adaptés à une fonction spécialisée.

Les Tissus. Les cellules d un organisme sont organisée en différents tissus adaptés à une fonction spécialisée. Les Tissus Les cellules d un organisme sont organisée en différents tissus adaptés à une fonction spécialisée. Epithelium - Les 4 Types de Tissus feuillet cohésif de cellules polarisées. Les tissus épithéliaux

Plus en détail

Peut-on recommander l eau du robinet pour la détersion d une plaie? Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire d hygiène de la ville de Paris

Peut-on recommander l eau du robinet pour la détersion d une plaie? Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire d hygiène de la ville de Paris Peut-on recommander l eau du robinet pour la détersion d une plaie? Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire d hygiène de la ville de Paris Les plaies chroniques plaies ouvertes évoluant depuis plusieurs semaines

Plus en détail

L'APPAREIL TÉGUMENTAIRE

L'APPAREIL TÉGUMENTAIRE HISTOLOGIE L'APPAREIL TÉGUMENTAIRE Objectifs: 1) Définir l'appareil tégumentaire. 2) Citer les éléments composant l'appareil tégumentaire. 3) Expliquer les éléments. 4) Annoter le schéma de la peau. 5)

Plus en détail

2. Dermatite atopique canine : pourquoi et comment

2. Dermatite atopique canine : pourquoi et comment 2. Dermatite atopique canine : pourquoi et comment > Résumé 1/ Pathogénie De nombreuses cellules inflammatoires interviennent dans la pathogénie de la dermatite atopique. Si les mastocytes ont longtemps

Plus en détail

TP5 : Les symptômes de la réaction inflammatoire aigue

TP5 : Les symptômes de la réaction inflammatoire aigue Les symptômes de la réaction inflammatoire aigue. I- Niveau et insertion dans le programme Terminale S obligatoire : Thème 3-A-1 La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Extrait du programme

Plus en détail

La peau. Structure et physiologie. Alexandre Mélissopoulos Christine Levacher.

La peau. Structure et physiologie. Alexandre Mélissopoulos Christine Levacher. La peau Structure et physiologie Alexandre Mélissopoulos Christine Levacher www.lavoisier.fr Chez le même éditeur Introduction à la dermopharmacie et à la cosmétologie Martini M.-C., 3 e édition, 2011

Plus en détail

Donnez à votre peau l Energie. de la Molécule d Oxygène.

Donnez à votre peau l Energie. de la Molécule d Oxygène. Donnez à votre peau l Energie de la Molécule d Oxygène. L Oxygène au service e la Beauté. La recherche médicale la plus novatrice a remarqué depuis quelques temps déjà les effets bénéfiques liés à l oxygène

Plus en détail

Le tissu cutané Délèze Geneviève spé. climique dép. de gériatrie et soins palliatif août 2013

Le tissu cutané Délèze Geneviève spé. climique dép. de gériatrie et soins palliatif août 2013 Le tissu cutané OBJECTIFS DU COURS Améliorer ses connaissances du tissu cutané Rôle de la peau Connaître les soins de peau pour maintenir une peau saine 2 Le tissu cutané Le tissu cutané - définition et

Plus en détail

Quelques exemples : acide linoléique issu de l'huile de tournesol, acide linoléique issu de l'huile de bourrache.

Quelques exemples : acide linoléique issu de l'huile de tournesol, acide linoléique issu de l'huile de bourrache. Acides aminés Petites molécules riches en azote, constituant les protéines. Les acides aminés sont hydratants et nutritifs. Les cellules peuvent les utiliser pour fabriquer les protéines. Quelques exemples

Plus en détail

Sommaire BIOLOGIE PARTIE 1. CHAPITRE 1 Organisation générale du corps humain 3. CHAPITRE 3 Système tégumentaire 69

Sommaire BIOLOGIE PARTIE 1. CHAPITRE 1 Organisation générale du corps humain 3. CHAPITRE 3 Système tégumentaire 69 Sommaire PARTIE 1 BIOLOGIE CHAPITRE 1 Organisation générale du corps humain 3 Différentes parties anatomiques du corps humain 3 Constituants chimiques de la matière vivante 3 L eau dans l organisme 3 Substances

Plus en détail

Fonctions de la peau : Fonction barrière, Différenciation épidermique, Fonction de thermorégulation, Fonction sébacée.

Fonctions de la peau : Fonction barrière, Différenciation épidermique, Fonction de thermorégulation, Fonction sébacée. Vendredi 11 avril 2014 STRELLA Juliette L2 Revêtement cutané Dr C. GAUDY-MARQUESTE Relecteur 2 12 pages Fonctions de la peau : Fonction barrière, Différenciation épidermique, Plan : A. La fonction barrière

Plus en détail

COURS SUR LA PEAU PEAU = TISSU EPITHELIAL + TISSU CONJONCTIF ---> NOMBREUSES CELLULES IMPLIQUEES

COURS SUR LA PEAU PEAU = TISSU EPITHELIAL + TISSU CONJONCTIF ---> NOMBREUSES CELLULES IMPLIQUEES COURS SUR LA PEAU 1- La Peau. La peau ou tégument est un organe composé de plusieurs couches cellulaires,qui recouvre le corps. Elle est présentée comme le plus grand organe de l organisme. PEAU = TISSU

Plus en détail

LA FLORE BACTKRIENNE

LA FLORE BACTKRIENNE Dr Bousselham.A ép. Aissani Maitre assistante en microbiologie Faculté de médecine de Tlemcen Module: Bactériologie médicale LA FLORE BACTKRIENNE 1/lntroduction : A la naissance, le nouveau né, alors qu'il

Plus en détail

LA PREPARATION CUTANEE DE L OPERE. OBJECTIF: gestion du risque infectieux DEFINITION LES RECOMMANDATIONS

LA PREPARATION CUTANEE DE L OPERE. OBJECTIF: gestion du risque infectieux DEFINITION LES RECOMMANDATIONS LA PREPARATION CUTANEE DE L OPERE LES RECOMMANDATIONS OBJECTIF: gestion du risque infectieux Réduire le nombre de micro-organismes présents sur la peau en agissant le plus largement possible sur les flores

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 mai 2017

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 mai 2017 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 3 mai 2017 éconazole (nitrate d') PEVARYL 1 POUR CENT, crème 1 tube de 30 g (CIP : 34009 318 522 4 7) PEVARYL 1 POUR CENT, émulsion fluide pour application locale 1 flacon

Plus en détail

FORMATION PRATIQUE. Stimulation collagénique par lumière pulsée. Véronique Beghein

FORMATION PRATIQUE. Stimulation collagénique par lumière pulsée. Véronique Beghein ES TH ÉTIQUE FORMATION PRATIQUE Stimulation collagénique par lumière pulsée Véronique Beghein v.beghein@vmesthetique.com Tél./Fax : +32(0)71 43 64 14 GSM : +32 (0)485 67 73 23 1 Table des matières Introduction...

Plus en détail

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT ECONAZOLE MERCK 1%, crème 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Nitrate d éconazole...1 g Pour les excipients, voir 6.1.

Plus en détail

Terminologie médicale

Terminologie médicale Auteur : Dominique Heren LA PEAU Cours de terminologie médicale sur la peau. CUEEP/USTL Introduction...2 Généralités sur la peau...2 Structure générale de la peau...2 a. L'épiderme...2 b. Le derme...4

Plus en détail

Professeur Daniel SEIGNEURIN

Professeur Daniel SEIGNEURIN Histologie Etude des tissus Chapitre 3 : Tissu conjonctif Professeur Daniel SEIGNEURIN MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Généralités Ensemble dispersé

Plus en détail

Le sérum Oxyn line - Flacon 30 ml Un bijou de technologie

Le sérum Oxyn line - Flacon 30 ml Un bijou de technologie Le sérum Oxyn line - Flacon 30 ml Un bijou de technologie Ce concentré d ingrédients extrêmement performants favorise une meilleure oxygénation de votre peau. Le silicium et la vitamine E lui apportent

Plus en détail

I La menace microbienne

I La menace microbienne 1ère Partie Protection de l organisme Chapitre 1 la contamination et l infection de notre organisme par les microbes Nous sommes entourés d un monde invisible à l œil nu : les microorganismes. Si certains

Plus en détail