RAIDEURS* DES ARTICULATIONS DES MEMBRES INFERIEURS * Sujets qui risquent d avoir ou qui ont des raideurs

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAIDEURS* DES ARTICULATIONS DES MEMBRES INFERIEURS * Sujets qui risquent d avoir ou qui ont des raideurs"

Transcription

1 RAIDEURS* DES ARTICULATIONS DES MEMBRES INFERIEURS * Sujets qui risquent d avoir ou qui ont des raideurs PLACE DE LA MEDECINE PHYSIQUE ET DE READAPTATION Pr Jean-Michel Viton, Pr Laurent Bensoussan, Dr Jean-Marie Coudreuse, Dr Guillaume Lotito, Pr Alain Delarque Pôle de MPR & Médecine du Sport Assistance Publique Hôpitaux de Marseille/Faculté de Médecine/Université d Aix Marseille 1

2 La raideur Diminution de la mobilité considérée comme normale d une articulation 2

3 La raideur retentissement varie selon l âge, les activités profession 3

4 La raideur courbe de progression (bilan articulaire) 4

5 La raideur courbe de progression (bilan articulaire) flexum de hanche, de genou équin de la cheville ankylose. 5

6 La raideur courbe de progression (bilan articulaire) flexum de hanche, de genou équin de la cheville ankylose. raideur fonctionnelle (descente escalier et gonarthrose) 6

7 Association raideur et laxité cheville et au pied, l équin de la talo-crurale s associe parfois à une laxité en varus de la subtalienne, médiopied genou arthrosique, la raideur de la mobilité sagittale peut s associer à une laxité frontale en varus ou valgus. 7

8 Evolution temporelle Brève, raideur matinale dans des pathologies mécaniques, plus longue dans les rhumatismes inflammatoires 8

9 Evolution temporelle Brève, raideur matinale dans des pathologies mécaniques, plus longue dans les rhumatismes inflammatoires Installée pour plusieurs semaines ou mois après une intervention chirurgicale (courbe) 9

10 Evolution temporelle Brève, raideur matinale dans des pathologies mécaniques, plus longue dans les rhumatismes inflammatoires Installée pour plusieurs semaines ou mois après une intervention chirurgicale (courbe) Fixée, définitive, dans des atteintes dégénératives évoluées ou dans des séquelles de traumatismes graves. 10

11 Mal tolérée Activités, participation, QdV Flexum de genou perturbe la station debout Varus équin rend l appui monopodal instable, responsable d entorses et de douleurs. 11

12 Prévention/traitement Traitement de raideurs fixées : long et lourd Prévention XXX 12

13 1 Circonstances de survenue des raideurs pathologie de l immobilité, généralisée ou localisée altération des tissus 13

14 Pathologie de l immobilité généralisée ou localisée Chirurgie, réanimation, médecine, causes neurologiques périphériques ou centrales impératif thérapeutique d immobilisation douleur 14

15 Altération des tissus lésions mécaniques, traumatiques, chirurgicales (prothèses, ligamentoplasties) lésions dégénératives) lésions ischémiques (artériopathies stade 3 et 4, syndromes de loge), troubles trophiques d origine neurologique ou autre 15

16 2 Causes des raideurs Osseuses Articulaires Péri articulaires Neuro-musculaires 16

17 Osseuses directes, fractures articulaires avec cals vicieux, synostoses. 90% des sujets traités pour fracture bimalléolaire développent une arthrose à 10 ans. indirectes, ossifications post-traumatiques limitant le jeu normal d un muscle comme le quadriceps. 17

18 Articulaires lésions cartilagineuses, arthrose évoluée ou en poussée, modifications de la cavité articulaire et de la synoviale (PR) épanchements articulaires (hémophilie), fibrose intra-articulaire, symphyses synoviales lésions capsulaires et ligamentaires 18

19 Péri-articulaires muscles tendons tissus cutané (sclérodermie, brûlures) et sous-cutané. 19

20 Neuro-musculaires déficit moteur augmentation du tonus douleur 20

21 3 Bilan en MPR des sujets porteurs de raideurs articulaires du MI Lésions : clinique, imagerie Déficiences (mobilité, douleur, déficit moteur) Capacités/activités, participation, facteurs environnementaux, qualité de vie 21

22 4 Programme thérapeutique en MPR des sujets porteurs de raideurs articulaires du MI 22

23 Prévention Education installation correcte au lit ou au fauteuil roulant Kinésithérapie mob. passives ou actives aidées, posture, appareillage. Trt médicamenteux douleur (trauma, chirurgie orthopédique) Choix de méthodes et des indications chirurgicales : début plus précoce de la rééducation. 23

24 Phase évolutive : Traitement (méthodes) Kinésithérapie Passives Actives Médicament Chirurgie 24

25 Méthodes passives Kinésithérapie Arthromoteurs Appareillage 25

26 Mobilisations passives lentes Arthromoteurs Chirurgie du genou CRF Valmante Marseille L.Meynard 26

27 Autopostures Postures prolongées à l aide d une charge Étirement du quadriceps CRF Valmante Marseille L.Meynard 27

28 Postures manuelles Postures imposées Équin de la talo-crurale 28

29 Postures instrumentales Orthèses de posture Équin de la talo-crurale 29

30 Postures instrumentales Orthèses de posture Équin de la talo-crurale 30

31 Méthodes actives Kinésithérapie, Balnéothérapie 31

32 Postures manuelles + contractions musculaires Postures facilitées Contracter-relâcher Etirement du quadriceps CRF Valmante Marseille L.Meynard 32

33 Mobilisations actives Travail en synergie des fléchisseurs du genou Récupération de la flexion du genou 33

34 Traitements médicamenteux Trt des causes : spasticité, PR, AND AINS, Antalgiques Autres chondro-protecteurs, visco-supplémentation 34

35 Chirurgie fonctionnelle Prothèses Arthrolyse sous arthroscopie, suivie d une reprise rapide de la rééducation Mobilisations sous anesthésie générale 35

36 Séquelles : réadaptation Appareillage les CHO cahier des charges Chirurgie : arthrodèse d une raideur douloureuse Moyens environnementaux matériels et humains 36

37 Cas clinique : prévention Sujet victime d une atteinte myélinique du nerf fibulaire commun au col de la fibula. Risque important d apparition de raideur en équin. Traitement préventif : posture, orthèse de repos, mobilisations passive puis active. 37

38 Cas clinique : prévention Sujet âgé victime d une ischémie d un membre inférieur avec des tentatives successives de traitement médical, de chirurgie de sauvetage qui vont l immobiliser au lit pendant plusieurs semaines. Risque important d apparition de raideurs articulaires type pied équin contro-latéral, flexum de genoux, flexum de hanches Le traitement est préventif : postures en position «de fonction», mobilisations passives ou actives aidées, lutte contre la douleur 38

39 Cas clinique : genoux opérés Protocoles définis délai, techniques chirurgicales suivi douleur, courbes de progression MAG, arthrolyse arthroscopique 39

40 Cas clinique raideurs séquellaires Adulte pied varus équin, après un polytraumatisme qui avait fait envisager une amputation. douleurs plantaires au niveau de zones d appuis doléances : marche difficile, esthétique de son membre inférieur. La décision thérapeutique doit se faire après une évaluation complète, une présentation des avantages et des inconvénients respectifs des possibilités thérapeutiques (chirurgie fonctionnelle, appareillage). 40

41 Conclusion Rôle de la MPR Prévention Phase évolutive Séquelles 41

42 Bibliographie Revel.M. méthodes d'entretien et de récupération de l'amplitude des mouvements. In Traité de Médecine physique et de Réadaptation. Held.JP, Dizien.O. Flammarion. Chapitre 19, pp Sczcot.A, Delarque.A, Benhamed.H, Curvale.G, Bardot.A, Pellas.F. Raideur de la cheville chez l'adulte, bilan étiologique et traitements. In La raideur articulaire, sous la direction de Ph.Codine, rencontres en rééducation n 10, Masson1995, pp

RAIDEURS* DES ARTICULATIONS DES MEMBRES INFERIEURS La raideur. Association raideur et laxité. Evolution temporelle

RAIDEURS* DES ARTICULATIONS DES MEMBRES INFERIEURS  La raideur. Association raideur et laxité. Evolution temporelle DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Pathologies médicales et chirurgicale de l appareil locomoteur Paris-Cochin : 25-26 janvier 2007 Titre : Raideurs des articulations des membres inférieurs

Plus en détail

Marche pathologique Boiteries

Marche pathologique Boiteries Marche pathologique Boiteries Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. H. Collado, Dr. J.M. Coudreuse, Dr. De Bovis, Pr. A. Delarque Pôle de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Timone, Marseille Intérêt

Plus en détail

DOULEURS et AMPUTATION DE MEMBRE. Amiens, 23 et 24 mai 2013

DOULEURS et AMPUTATION DE MEMBRE. Amiens, 23 et 24 mai 2013 DOULEURS et AMPUTATION DE MEMBRE Amiens, 23 et 24 mai 2013 Causes d amputation Ischémies non revascularisables Traumatismes graves Infections et lésions chroniques Déformations non appareillables Certaines

Plus en détail

Marche normale Marches pathologiques

Marche normale Marches pathologiques Marche normale Marches pathologiques Pr. JM Viton, Pr. L. Bensoussan, Dr. M. Kerzoncuf, Pr. A. Delarque Pôle de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Timone, Marseille jean-michel.viton@ap-hm.fr Définition

Plus en détail

LES GONARTHROSES. Dr Marchaland J.P- HIA Bégin IFSI

LES GONARTHROSES. Dr Marchaland J.P- HIA Bégin IFSI LES GONARTHROSES Dr Marchaland J.P- HIA Bégin GONARTHROSE PLAN 1- DÉFINITIOND 2- ÉTIOLOGIES 3- DIAGNOSTIC 4- TRAITEMENT DÉFINITION Processus dégénératif local du genou avec usure ou vieillissement du cartilage.

Plus en détail

Dr S.MAIZ - Dr N.TOUMI - Pr Z. NOUACER EHS SERAIDI _ANNABA_

Dr S.MAIZ - Dr N.TOUMI - Pr Z. NOUACER EHS SERAIDI _ANNABA_ Dr S.MAIZ - Dr N.TOUMI - Pr Z. NOUACER EHS SERAIDI _ANNABA_ L apparition d une hypertonie spastique dans les suites d une hémiplégie par accident vasculaire cérébral est un évènement fréquent. Son évaluation

Plus en détail

L abord kinésithérapique dans la PR. CH Louis Pasteur Dole septembre 2007

L abord kinésithérapique dans la PR. CH Louis Pasteur Dole septembre 2007 L abord kinésithérapique dans la PR CH Louis Pasteur Dole septembre 2007 Introduction La kinésithérapie, avec l ergothérapie, la podologie et l appareillage, fait partie des spécialités mises en œuvre

Plus en détail

Rhumatismes dégénératifs. IFSI Croix Rouge Dr Jacquier 8 avril 2009

Rhumatismes dégénératifs. IFSI Croix Rouge Dr Jacquier 8 avril 2009 Rhumatismes dégénératifs IFSI Croix Rouge Dr Jacquier 8 avril 2009 Sémiologie articulaire Rhumatisme articulaire dégénératif Arthrose = affection chronique des articulations par dégénérescence du cartilage

Plus en détail

Faut-il opérer en urgence les ruptures «isolées» du LCA?

Faut-il opérer en urgence les ruptures «isolées» du LCA? Faut-il opérer en urgence les ruptures «isolées» du LCA? D. Saragaglia CHU de Grenoble - hôpital sud - Avant 1980 : Les entorses graves du genou Antéro-internes Antéro-externes Antéro-postérieures => Opérées

Plus en détail

Comment prévenir l arthrose du genou?

Comment prévenir l arthrose du genou? Comment prévenir l arthrose du genou? H Rakotoharivelo, S Ralandison Rhumatologie au quotidien, juillet 2014 Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar Plan Introduction Dépister une gonarthrose

Plus en détail

Grands principes de Rééducation / Kinésithérapie Dr LOTITO G Pr BENSOUSSAN L, Pr VITON JM, Pr DELARQUE A

Grands principes de Rééducation / Kinésithérapie Dr LOTITO G Pr BENSOUSSAN L, Pr VITON JM, Pr DELARQUE A Grands principes de Rééducation / Kinésithérapie Dr LOTITO G Pr BENSOUSSAN L, Pr VITON JM, Pr DELARQUE A Pôle de Médecine Physique et de Réadaptation et Médecine et Traumatologie du Sport Acte médical

Plus en détail

Prise en charge médicale de la lombalgie commune chronique recommandations ANAES 2000 ET HAS Dr RAKOTONIRAINY Oliva Henintsoa

Prise en charge médicale de la lombalgie commune chronique recommandations ANAES 2000 ET HAS Dr RAKOTONIRAINY Oliva Henintsoa Prise en charge médicale de la lombalgie commune chronique recommandations ANAES 2000 ET HAS 2005 Dr RAKOTONIRAINY Oliva Henintsoa 1 Plan Introduction Epidémiologie Evaluation initiale Stratégie thérapeutique

Plus en détail

RANAIVOARISON M. Véronique, RALANDISON D. Stéphane. Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar Jeudi FMC du CHU Morafeno, juillet 2016

RANAIVOARISON M. Véronique, RALANDISON D. Stéphane. Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar Jeudi FMC du CHU Morafeno, juillet 2016 RANAIVOARISON M. Véronique, RALANDISON D. Stéphane Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar Jeudi FMC du CHU Morafeno, juillet 2016 1 Arthrose: résultante des phénomènes mécaniques, biologiques

Plus en détail

Le genou Douloureux. Dr.Christophe Alric. Argenton sur Creuse le 10 décembre 2008

Le genou Douloureux. Dr.Christophe Alric. Argenton sur Creuse le 10 décembre 2008 Le genou Douloureux Dr.Christophe Alric Argenton sur Creuse le 10 décembre 2008 Restons Sobres Restons Calmes Petits rappels anatomiques L entorse du genou Conduite à tenir en urgence L examen clinique

Plus en détail

A. Declemy (Interne de MPR) Dr Claire Anquetil, Dr Claire Palayer, Dr Marion Prats Dr Claire Jourdan, Pr Arnaud Dupeyron, Pr Isabelle Laffont

A. Declemy (Interne de MPR) Dr Claire Anquetil, Dr Claire Palayer, Dr Marion Prats Dr Claire Jourdan, Pr Arnaud Dupeyron, Pr Isabelle Laffont Prise en charge MPR & ITEMS TRANSVERSAUX Item 95 : Polyradiculonévrite Item 101 : Vertiges et troubles de l équilibre Item 102 : Sclérose en plaques - Item 104 : Maladie de Parkinson Item 125 : Arthrose

Plus en détail

Pr R.HEBHOUB Service MPR/HMUS.Staoueli

Pr R.HEBHOUB Service MPR/HMUS.Staoueli Pr R.HEBHOUB Service MPR/HMUS.Staoueli PLAN INTRODUCTION RAPPEL ANATOMIQUE ETIOLOGIES RAPPELS SUR LA PRISE EN CHARGE DU BLESSE MEDULLAIRE PRISE EN CHARGE DU (TETRA) PARAPLEGIQUE EN MPR LES COMPLICATIONS

Plus en détail

Diagnostic des séquelles des entorses de cheville. Dr Marchaland JP Chirurgie Orthopédique et Traumatologie

Diagnostic des séquelles des entorses de cheville. Dr Marchaland JP Chirurgie Orthopédique et Traumatologie Diagnostic des séquelles des entorses de cheville Dr Marchaland JP Chirurgie Orthopédique et Traumatologie 1 Importance du problème Définition «entorse» de cheville: traumatisme indirect par torsion non

Plus en détail

LE COUDE DU JUDOKA. Le coude: Anatomie de surface 25/02/13 STABILISATION LIGAMENTAIRE. Les Ligaments Collatéraux Radial et Ulnaire

LE COUDE DU JUDOKA. Le coude: Anatomie de surface 25/02/13 STABILISATION LIGAMENTAIRE. Les Ligaments Collatéraux Radial et Ulnaire Le coude: 3 articulations, une seule capsule, un ligament annulaire LE COUDE DU JUDOKA Dr ROUSSEAU Didier Médecin fédéral de la FFJDA Médecin à l INSEP STABILISATION LIGAMENTAIRE Les Ligaments Collatéraux

Plus en détail

LE GENOU DU SPORTIF VIEILLISSANT. JB COURROY Institut Nollet - Paris

LE GENOU DU SPORTIF VIEILLISSANT. JB COURROY Institut Nollet - Paris LE GENOU DU SPORTIF VIEILLISSANT Du haut niveau. JB COURROY Institut Nollet - Paris LES EFFET DU VIEILLISSEMENT SUR LE GENOU CARTILAGE MENISQUES OS SOUS CHONDRAL CAPSULE MUSCLES LE CARTILAGE L EFFET DU

Plus en détail

La Rhizarthrose. Définition. Examens Complementaires

La Rhizarthrose. Définition. Examens Complementaires La Rhizarthrose Définition La rhizarthrose ou arthrose de la base du pouce est une pathologie très fréquente, souvent bien tolérée, qui touche 20% des femmes. Elle correspond à l usure chronique du cartilage

Plus en détail

Les entorses de la cheville

Les entorses de la cheville Kinésithérapie en traumatologie orthopédie Les entorses de la cheville Tristan LIVAIN Jacques VAILLANT 2015 Année universitaire 2014/2015 - Université Joseph Fourier (UJF) Grenoble I - Tous droits réservés

Plus en détail

Les arthroses invalidantes des membres inférieurs *

Les arthroses invalidantes des membres inférieurs * D r Jean-Noël Heuleu Médecin-directeur, CRRF La Châtaigneraie (Menucourt-Paris) Les arthroses invalidantes des membres inférieurs * Coxarthroses. Gonarthroses. Atteinte articulaire chronique caractérisée

Plus en détail

La prise en charge kiné dans le service de réanimation des Grands Brûlés

La prise en charge kiné dans le service de réanimation des Grands Brûlés La prise en charge kiné dans le service de réanimation des Grands Brûlés Martine MOLLON et Corinne BROCAIL MKDE Pôle MPR SceCentre des Brûlés Inter Régional Méditerranée Hôpital de la Conception APHM Hôpital

Plus en détail

Lésion méniscale isolée chez le sujet jeune et le sujet d âge mûr. Cas clinique n o 1. Isolated meniscal lesion in young and older patients

Lésion méniscale isolée chez le sujet jeune et le sujet d âge mûr. Cas clinique n o 1. Isolated meniscal lesion in young and older patients Lésion méniscale isolée chez le sujet jeune et le sujet d âge mûr Isolated meniscal lesion in young and older patients F. Sailhan*, P. Ribinik** Cas clinique n o 1 Une jeune femme de 23 ans vous est adressée

Plus en détail

RÔLE DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE

RÔLE DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE RÔLE DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE La kinésithérapie : ensemble de technique thérapeutique utilisant le mouvement pour retrouver l autonomie. Qui? Enfants, adultes, personnes âgées Rééducation : Douce, Lente,

Plus en détail

TRAUMATISMES DU GENOU

TRAUMATISMES DU GENOU TRAUMATISMES DU GENOU Docteur J.P. MARCHALAND Professeur Gilbert VERSIER PLAN 1- rappels anatomiques 2- entorse et fractures du genou 3- lésions des ménisques ANATOMIE 3 Articulations mobiles et non congruentes

Plus en détail

BOITERIE DE L ENFANT. Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges

BOITERIE DE L ENFANT. Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges BOITERIE DE L ENFANT Dr Philippe Peyrou- Hôpital de la mère et de l enfant - Limoges DEFINITION Asymétrie du schéma de marche Douleur Raideur articulaire Déformation Affection neuromusculaire Étiologies

Plus en détail

PLAN INTRODUCTION PRINCIPES ET OBJECTIFS. EVALUATION des PATHO des MI

PLAN INTRODUCTION PRINCIPES ET OBJECTIFS. EVALUATION des PATHO des MI DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Pathologies médicales et chirurgicale de l appareil locomoteur Paris-Cochin : 25-26 janvier 2007 Titre : Principes d'évaluation et traitement en MPR

Plus en détail

Novembre 2009 Cours Elève IDE

Novembre 2009 Cours Elève IDE Novembre 2009 Cours Elève IDE Mécanisme en valgus ou varus, rotation interne ou externe, flexion ou extension. Sujet jeune, sportif (ski, roller,hand, basket..) Impotence fonctionnelle partielle ou totale,

Plus en détail

Module de Podologie - Montpellier P. Aboukrat C. Hérisson I. Laffont

Module de Podologie - Montpellier P. Aboukrat C. Hérisson I. Laffont Module de Podologie - Montpellier P. Aboukrat C. Hérisson I. Laffont Pied statique: STATION DEBOUT Pied dynamique: LA MARCHE Systèmes articulaires Systèmes musculaires La peau plantaire Exploration

Plus en détail

Examen ostéo-articulaire

Examen ostéo-articulaire Service de médecine physique et de réadaptation Dr Taleb Sid Ahmed Examen ostéo-articulaire Introduction Rhumatologie Traumatologie Rééducation fonctionnelle : Médecine physique (MPR) Médecine interne

Plus en détail

Je me renseigne sur. Qu est-ce qu une algodystrophie?

Je me renseigne sur. Qu est-ce qu une algodystrophie? Je me renseigne sur l algodystrophie L algodystrophie est caractérisée par l apparition de douleurs importantes au niveau ou près des articulations, à la suite généralement d un traumatisme physique tel

Plus en détail

Nicolas LEGENDRE SAU St Antoine

Nicolas LEGENDRE SAU St Antoine Nicolas LEGENDRE SAU St Antoine 1. INTRODUCTION. Traumatologie (grec : trauma = blessure ) : troubles physiques (ou psychiques) provoqués par un agent vulnérant extérieur agissant mécaniquement. Vaste

Plus en détail

Module Enseignement National DES de MPR/DIU de MR C. Hérisson P. Aboukrat I. Laffont

Module Enseignement National DES de MPR/DIU de MR C. Hérisson P. Aboukrat I. Laffont Module Enseignement National DES de MPR/DIU de MR C. Hérisson P. Aboukrat I. Laffont Pied statique: STATION DEBOUT Pied dynamique: LA MARCHE Systèmes articulaires Systèmes musculaires La peau plantaire

Plus en détail

Traitement orthopédique dans la paralysie cérébrale. B Dohin Service de Chirurgie Pédiatrique, Université Jean Monnet, Saint Etienne

Traitement orthopédique dans la paralysie cérébrale. B Dohin Service de Chirurgie Pédiatrique, Université Jean Monnet, Saint Etienne Traitement orthopédique dans la paralysie cérébrale B Dohin Service de Chirurgie Pédiatrique, Université Jean Monnet, Saint Etienne L enfant paralysé cérébral deviendra un adulte paralysé cérébral (Pr.

Plus en détail

Dispositifs Médicaux

Dispositifs Médicaux Dispositifs Médicaux Catégorie I Titre II chapitre 1er de la L.P.P. Orthèses (ex petit appareillage) 1/ Genouillères d immobilisation Annexe 17 2/ Annexe 18 Genouillères articulées 3/ Membre inférieur

Plus en détail

Les lésions ligamentaires du genou en MPR

Les lésions ligamentaires du genou en MPR Les lésions ligamentaires du genou en MPR DIU Médecine de Rééducation Pointe à Pitre le lundi 25 janvier 2010 Dr Hervé COLLADO, Pr Alain DELARQUE Pr Jean-Michel Viton, Dr Laurent Bensoussan Pôle de Médecine

Plus en détail

INCIDENTS ET COMPLICATIONS PRECOCES DES PROTHESES DE GENOU DE PREMIERE INTENTION

INCIDENTS ET COMPLICATIONS PRECOCES DES PROTHESES DE GENOU DE PREMIERE INTENTION 2 e Journée pratique de rééducation du genou Paris 17 janvier 2004 INCIDENTS ET COMPLICATIONS PRECOCES DES PROTHESES DE GENOU DE PREMIERE INTENTION Dr. G. BRETON - Dr. F. DANIEL CMPR LA CHATAIGNERAIE -

Plus en détail

Les atteintes articulaires entorses et luxations

Les atteintes articulaires entorses et luxations Les atteintes articulaires entorses et luxations Rappel anatomique L articulation est la jonction de 2 ou plusieurs pièces osseuses par des structures de maintien formant une cavité articulaire bien étanche

Plus en détail

Rôle central du médecin rééducateur au cours des infections ostéoarticulaires

Rôle central du médecin rééducateur au cours des infections ostéoarticulaires Rôle central du médecin rééducateur au cours des infections ostéoarticulaires Diplôme interuniversitaire national des infections ostéo-articulaires. Docteur François RIGAL. 20 novembre 2014 Le médecin

Plus en détail

Les Gonarthroses et leur Traitement. Introduction Classification des Gonarthroses Clinique et Examen Clinique Examen Radiographique Traitement

Les Gonarthroses et leur Traitement. Introduction Classification des Gonarthroses Clinique et Examen Clinique Examen Radiographique Traitement Les Gonarthroses et leur Traitement Introduction Classification des Gonarthroses Clinique et Examen Clinique Examen Radiographique Traitement I. Introduction? Gonarthrose = arthrose du genou Pour comprendre

Plus en détail

LE SQUELETTE

LE SQUELETTE LE GENOU DOULOUREUX LE SQUELETTE LES MENISQUES BIOMECANIQUE BIOMECANIQUE ANAMNESE HISTOIRE DE LA MALADIE AGE 4 MAITRES-SYMPTOMES LA DOULEUR L INSTABILITE LE BLOCAGE L EPANCHEMENT LA DOULEUR Siège : grande

Plus en détail

Instabilite et Laxite de cheville

Instabilite et Laxite de cheville Instabilite et Laxite de cheville P. DJIAN Entorse du LCL : rappel anatomique n Ligt collatéral latéral est formé de 3 faisceaux : n TAFA: aplati, tendu de la face antérieure de la malléole à la face antérieure

Plus en détail

ITEM 118 : Principales techniques de rééducation et de réadaptation

ITEM 118 : Principales techniques de rééducation et de réadaptation Médecin MPR Médecin traitant Ergothérapeute Podo-orthésiste Kinésithérapeute Patient Podologue Enseignant en APA Orthophoniste Psychologue Psychomotricien Orthoprothésiste Assistant socio-éducatif ITEM

Plus en détail

ITEM 324 Thérapeutiques non médicamenteuses et dispositifs médicaux Appareillage, aides techniques, cures thermales

ITEM 324 Thérapeutiques non médicamenteuses et dispositifs médicaux Appareillage, aides techniques, cures thermales ITEM 324 Thérapeutiques non médicamenteuses et dispositifs médicaux Appareillage, aides techniques, cures thermales Charline RAYMOND, Duong-Minh N GUYEN (internes DES) Dr Claire ANQUETIL, Dr Claire PALAYER

Plus en détail

CONTRÔLE DE L EQUILIBRE L MOUVEMENT : PATIENTS GONARTHROSIQUES AVANT ET APRES ARTHROPLASTIE TOTALE DE GENOU

CONTRÔLE DE L EQUILIBRE L MOUVEMENT : PATIENTS GONARTHROSIQUES AVANT ET APRES ARTHROPLASTIE TOTALE DE GENOU CONTRÔLE DE L EQUILIBRE L ET DU MOUVEMENT : PATIENTS GONARTHROSIQUES AVANT ET APRES ARTHROPLASTIE TOTALE DE GENOU Introduction Réalisation d une tâche motrice impliquant les membres inférieurs : - Système

Plus en détail

LE GENOU AIGU TRAUMATIQUE. Dr. Sylvie BESCH Dr. Mireille PEYRE

LE GENOU AIGU TRAUMATIQUE. Dr. Sylvie BESCH Dr. Mireille PEYRE LE GENOU AIGU TRAUMATIQUE Dr. Sylvie BESCH Dr. Mireille PEYRE PANORAMA LESIONNEL Os Fémur Tibia Rotule Péroné Ligaments Tendons Pivot central Ligaments périphériques Tendon rotulien Tendon quadricipital

Plus en détail

GONARTHROSE. La bonne indication et le bon moment de la prothèse

GONARTHROSE. La bonne indication et le bon moment de la prothèse GONARTHROSE La bonne indication et le bon moment de la prothèse GONARTHROSE Démarche clinique Examens complémentaires Orientations thérapeutiques Mireille PEYRE Ingrid BALLNER Christian VALLEE Rachid CHEKROUN

Plus en détail

Anatomie fonctionnelle Les traumatismes sportifs

Anatomie fonctionnelle Les traumatismes sportifs Anatomie fonctionnelle Les traumatismes sportifs Traumatismes osseux Traumatismes articulaires Traumatismes musculaires Fracture : Due à un choc ou à une torsion. - fracture fermée : os pas visible - fracture

Plus en détail

250 Ron. Tous les abonnements sont valables 3 mois maximum.

250 Ron. Tous les abonnements sont valables 3 mois maximum. Centre polyvalent «Bucurestii Noi» - Cabinet de kinésithérapie La kinésithérapie est un traitement paramédical individualisé, constitué d exercices physiques, statiques ou dynamiques. Ce type de thérapie

Plus en détail

SEMIOLOGIE DU GENOU. Pr GILLE

SEMIOLOGIE DU GENOU. Pr GILLE SEMIOLOGIE DU GENOU Pr GILLE DCEM1 Année 2012-2013 INTERROGATOIRE Histoire de la maladie -mode de survenue début brutal, accident : genou traumatique mécanisme du traumatisme Hémarthrose, craquement audible

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait! INFORMER

L arthrose, ses maux si on en parlait! INFORMER INFORMER Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une maladie du cartilage : il s agit de la «destruction» du cartilage

Plus en détail

VI EMES CONGRES DE LA SOCETE ALGERIENNE D EVALUATION ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR ALGER MARS 2010

VI EMES CONGRES DE LA SOCETE ALGERIENNE D EVALUATION ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR ALGER MARS 2010 VI EMES CONGRES DE LA SOCETE ALGERIENNE D EVALUATION ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR ALGER 19-20 MARS 2010 L ALGODYSTROPHIE DU PIED Z Djaroud, F El Abed, F Benlebna, K Boumediene Zellat, MÉDECINE PHYSIQUE

Plus en détail

L arthrose. Mais il existe des lésions érosives précoces évoquant l existence d un cartilage arthrosique en dehors du cartilage vieillissant

L arthrose. Mais il existe des lésions érosives précoces évoquant l existence d un cartilage arthrosique en dehors du cartilage vieillissant L arthrose L arthrose L arthrose est la plus fréquente des maladies articulaires et la principale source de handicap locomoteur. - Elle a longtemps été considérée comme une «usure dégénérative», liée à

Plus en détail

KOURIR. Association pour les enfants atteints d Arthrite Chronique

KOURIR. Association pour les enfants atteints d Arthrite Chronique KOURIR Association pour les enfants atteints d Arthrite Chronique l Arthrite Juvénile Idiopathique : quelle rééducation? Guide pratique pour les masseurs-kinésithérapeutes 1 SOMMAIRE BILAN Bilan général

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 novembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 novembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 16 novembre 2005 Examen du dossier de la spécialité inscrite, pour une durée limitée, conformément au décret du 27 octobre 1999 (JO du 30 octobre 1999) et à l arrêté

Plus en détail

Enseignement I.F.S.I. Année universitaire

Enseignement I.F.S.I. Année universitaire Enseignement I.F.S.I. Année universitaire 2011-2012 Introduction aux Processus traumatiques Unité d Enseignement 2.4.S1 Pr Patrick PLAISANCE Service des Urgences Hôpital Lariboisière, Paris 1 Définition

Plus en détail

SHSC et SDRC. Dr PLUCHON Yves-Marie CETD CHD La Roche sur Yon. SMSTO / Avril 2015

SHSC et SDRC. Dr PLUCHON Yves-Marie CETD CHD La Roche sur Yon. SMSTO / Avril 2015 SHSC et SDRC Dr PLUCHON Yves-Marie CETD CHD La Roche sur Yon SMSTO / Avril 2015 LE S.R.D.C. de type 1 ou 2 - Algodystrophie - Évolution incertaine - Handicap? - Traitement - Impact professionnel SPID,

Plus en détail

Le coude douloureux une approche clinique raisonnée

Le coude douloureux une approche clinique raisonnée Le coude douloureux une approche clinique raisonnée Bertrand Tamalet Service de Médecine Physique et Rééducation Orthopédique Traumatologie du sport Hopital National Saint-Maurice (94) Le coude douloureux

Plus en détail

Fractures de rotule: Séquelles et traitement Professeur Sébastien LUSTIG. Pr Elvire SERVIEN, Pr Philippe NEYRET LYON - FRANCE

Fractures de rotule: Séquelles et traitement Professeur Sébastien LUSTIG. Pr Elvire SERVIEN, Pr Philippe NEYRET LYON - FRANCE Fractures de rotule: Séquelles et traitement Professeur Sébastien LUSTIG Pr Jean luc LERAT Pr Elvire SERVIEN, Pr Philippe NEYRET LYON - FRANCE Complications -Séquelles Pseudarthrose Cal vicieux Rotule

Plus en détail

LE PIED DE LA PERSONNE AGEE Le point de vue du médecin physique. A Brunon-Martinez CHU Nîmes-Le Grau du Roi

LE PIED DE LA PERSONNE AGEE Le point de vue du médecin physique. A Brunon-Martinez CHU Nîmes-Le Grau du Roi LE PIED DE LA PERSONNE AGEE Le point de vue du médecin physique A Brunon-Martinez CHU Nîmes-Le Grau du Roi VIEILLISSEMENT DU PIED l Le pied connaît les mêmes phénomènes de vieillissement que le reste de

Plus en détail

Les raideurs du genou Etiologie classification et traitement.

Les raideurs du genou Etiologie classification et traitement. Les raideurs du genou Etiologie classification et traitement. Sébastien Parratte, Xavier Flecher, Jean-Noël Argenson Institut du Mouvement et de l Appareil Locomoteur Hôpital Sainte Marguerite, Marseille,

Plus en détail

Sémiologie et examen clinique du rachis. Dr G.BRANDS MEDECINE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR CHC Liège

Sémiologie et examen clinique du rachis. Dr G.BRANDS MEDECINE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR CHC Liège Sémiologie et examen clinique du rachis Dr G.BRANDS MEDECINE DE L APPAREIL LOCOMOTEUR CHC Liège Anatomie de la colonne vertébrale Axe central du corps Joue plusieurs rôles -support -mouvement du tronc

Plus en détail

Instabilités du coude (et chirurgie) Christian Dumontier Jacques Parier Hôpital Saint Antoine & Institut de la Main, Paris

Instabilités du coude (et chirurgie) Christian Dumontier Jacques Parier Hôpital Saint Antoine & Institut de la Main, Paris Instabilités du coude (et chirurgie) Christian Dumontier Jacques Parier Hôpital Saint Antoine & Institut de la Main, Paris Le coude 3 articulations qui fonctionnent de façon synchrone, 7 faisceaux ligamentaires,

Plus en détail

ARTHROSES. Facteurs généraux : Facteurs biomécaniques : Docteur I. BENCHARIF Service de rhumatologie

ARTHROSES. Facteurs généraux : Facteurs biomécaniques : Docteur I. BENCHARIF Service de rhumatologie ARTHROSES Docteur I. BENCHARIF Service de rhumatologie 1/Définition : L'arthrose est la résultante des phénomènes mécaniques et biologiques qui déstabilisent l'équilibre entre la synthèse et la dégradation

Plus en détail

L arthrose. ses maux, si on en. parlait!

L arthrose. ses maux, si on en. parlait! ses maux, si on en parlait! Qu'est-ce l'arthrose que Articulation normale Cartilage Os Articulation arthrosique Os plus dense Cartilage aminci Os L'arthrose est une maladie courante des articulations dont

Plus en détail

Avis de la Commission. 17 novembre 2004

Avis de la Commission. 17 novembre 2004 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS REPUBLIQUE FRANCAISE Avis de la Commission 17 novembre 2004 Dispositif : A.E.S, prothèse totale de cheville Modèles : Embase tibiale monobloc, 3 tailles

Plus en détail

Mobilisations générales

Mobilisations générales Plan du cours 1. Partie introductive 2. Terminologie articulaire 3. Mobilisations générales 4. Physiologie musculaire 5. Renforcement : travail musculaire 6. Etirements 7. Démarche thérapeutique 1 Mobilisations

Plus en détail

Le 22 Sept 2011 FONDAMENTAUX EN TRAUMATOLOGIE (FKD/SP)

Le 22 Sept 2011 FONDAMENTAUX EN TRAUMATOLOGIE (FKD/SP) Le 22 Sept 2011 FONDAMENTAUX EN TRAUMATOLOGIE (FKD/SP) Citez les différentes étapes d un processus traumatique. 1. facteurs favorisants 2. Mécanismes d apparition 3. Pathologies/ lésions 4. Signes cliniques

Plus en détail

LES TRAITEMENTS NON. Astrid CAILLAUD - Christine VOISIN - IDE Ressource Douleur - février 2009

LES TRAITEMENTS NON. Astrid CAILLAUD - Christine VOISIN - IDE Ressource Douleur - février 2009 LES TRAITEMENTS NON MEDICAMENTEUX Astrid CAILLAUD - Christine VOISIN - IDE Ressource Douleur - février 2009 LES TRAITEMENTS NON MEDICAMENTEUX INTRODUCTION STIMULATIONS THERMIQUES BALNEOTHERAPIE TECHNIQUES

Plus en détail

EVALUATION CLINIQUE DU GENOU DOULOUREUX CHRONIQUE. J. Rodineau (Paris)

EVALUATION CLINIQUE DU GENOU DOULOUREUX CHRONIQUE. J. Rodineau (Paris) EVALUATION CLINIQUE DU GENOU DOULOUREUX CHRONIQUE J. Rodineau (Paris) «On ne peut appréhender un genou qu à travers la clinique, l essentiel du diagnostic étant assuré par l écoute du patient et par l

Plus en détail

L UTILISATION DES ATTELLES A MAT LATERAL DANS LA PREVENTION DES DEFORMATIONS DU PIED DANS LE PLAN FRONTAL CHEZ L ENFANT: A PROPOS DE 103 CAS

L UTILISATION DES ATTELLES A MAT LATERAL DANS LA PREVENTION DES DEFORMATIONS DU PIED DANS LE PLAN FRONTAL CHEZ L ENFANT: A PROPOS DE 103 CAS L UTILISATION DES ATTELLES A MAT LATERAL DANS LA PREVENTION DES DEFORMATIONS DU PIED DANS LE PLAN FRONTAL CHEZ L ENFANT: A PROPOS DE 103 CAS DELVERT Céline DES de pédiatrie 08/10/2010 Directeurs du mémoire:

Plus en détail

TRAUMATISMES FERMÉS DES DOIGTS LONGS

TRAUMATISMES FERMÉS DES DOIGTS LONGS TRAUMATISMES FERMÉS DES DOIGTS LONGS Les doigts longs sont particulièrement exposés à tous les traumatismes, et leur complexité anatomique rend difficile le diagnostic précis. Il est pourtant indispensable

Plus en détail

APPAREILLAGE DE L ENFANT OBESE

APPAREILLAGE DE L ENFANT OBESE APPAREILLAGE DE L ENFANT OBESE L.Schifano, K.Patte, L.Boyer, M.Thomaso, M.Porte Service de MPR B.Doan Service UDM Institut St Pierre Introduction : l obésité de l enfant, une question actuelle de santé

Plus en détail

Les ménisques et leur pathologie.

Les ménisques et leur pathologie. Les ménisques et leur pathologie. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - Novembre 2015 www.menciere-orthopedie.fr Définition - Anatomie des ménisques Les ménisques

Plus en détail

B. Longis Hôpital de la Mère et de l Enfant CHU Dupuytren LIMOGES Cedex. 13 janvier 2009 EPU La Châtre

B. Longis Hôpital de la Mère et de l Enfant CHU Dupuytren LIMOGES Cedex. 13 janvier 2009 EPU La Châtre B. Longis Hôpital de la Mère et de l Enfant CHU Dupuytren 87042 LIMOGES Cedex Mon enfant a les pieds qui tournent! Mon enfant a les genoux en X! Motif de consultation fréquent Pose plusieurs problèmes

Plus en détail

D UNE ARTHROLYSE DU COUDE

D UNE ARTHROLYSE DU COUDE FICHE D INFORMATION PATIENT VOUS ALLEZ ÊTRE OPÉRÉ D UNE ARTHROLYSE DU COUDE VOUS AVEZ UNE RAIDEUR DU COUDE VOUS ALLEZ ÊTRE OPÉRÉ D UNE ARTHROLYSE DU COUDE Qu est-ce qu une raideur du coude? Le coude correspond

Plus en détail

Les douleurs de la SEP

Les douleurs de la SEP Janvier 2012 Les douleurs de la SEP Le Professeur Bruno Brochet a eut la gentillesse de mettre à jour nos connaissances sur la douleur dans la sclérose en plaques et nous l en remercions (APF Ecoute Infos).

Plus en détail

Démembrement des douleurs de l avant-pied

Démembrement des douleurs de l avant-pied Démembrement des douleurs de l avant-pied Patrick Aboukrat Pôle Os et Articulations Pr. C. Hérisson Pr I. Laffont Hôpital Lapeyronie Juillet 2015 Fréquence+++ Pieds creux, Hallux valgus Sujets âgés: capiton

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE DU PIED DIUAG 2010 P. Aboukrat. CHU - Montpellier

EXAMEN CLINIQUE DU PIED DIUAG 2010 P. Aboukrat. CHU - Montpellier EXAMEN CLINIQUE DU PIED DIUAG 2010 P. Aboukrat. CHU - Montpellier EXAMEN CLINIQUE DU PIED en 3 étapes L interrogatoire Anamnèse, antécédents personnels, familiaux Motif précis de la consultation Examen

Plus en détail

Le pied dans l ataxie de Friedreich Dr Michel Rüfenacht

Le pied dans l ataxie de Friedreich Dr Michel Rüfenacht Le pied et sa croissance Le pied dans l ataxie de Friedreich Dr Michel Rüfenacht Structure du pied Le pied termine le membre inférieur articulé à la jambe par la cheville. Il s agit d un ensemble d os

Plus en détail

Prothèse totale de hanche. Dr M Adasy

Prothèse totale de hanche. Dr M Adasy Prothèse totale de hanche Dr M Adasy Coxarthrose Suite d une usure mécanique d une hanche où il y a eu un changement pathologique: À la naissance ( luxation, dysplasie) Maladie de croissance ( Perthes,

Plus en détail

Imagerie de l arthrose. Données physiopathologiques et imagerie

Imagerie de l arthrose. Données physiopathologiques et imagerie Imagerie de l arthrose Données physiopathologiques et imagerie Physio pathologie Tous les types d articulation peuvent être touchés: synoviale, articulation fibreuse, cartilagineuse, enthèse 2 formes particulières

Plus en détail

UE 2.4 S1 Processus traumatiques

UE 2.4 S1 Processus traumatiques UE 2.4 S1 Processus traumatiques 1 La surveillance d un plâtre Le Premier lever La surveillance de Redon 2 Cadre réglementaire Définition Soins IDE Complications CAT 3 Arrêté du 31 juillet 2009 modifié

Plus en détail

HEMARTHROSE HEMOPHILIQUE

HEMARTHROSE HEMOPHILIQUE Sheraton.Oran 3-2 Dec 22 HEMARTHROSE HEMOPHILIQUE Devenir et Prise en Charge en MPR BOUKARA.Z. CHERID.H.ARBAOUI.S.NOUAR.A.C Service MPR Hôpital FRANTZ FANON CHU.BLIDA INTRODUCTION Hémophilie A 85% des

Plus en détail

EXAMEN PHYSIQUE DU GENOU:

EXAMEN PHYSIQUE DU GENOU: EXAMEN PHYSIQUE DU GENOU: QUELS TESTS? Tous droits réservés - A.Portier Dr Agnès Portier, Rhumatologue, Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph RAPPELS ANATOMIQUES INTERROGATOIRE (1) Motif de consultation:

Plus en détail

LES LESIONS MENISCALES diagnostic et prise en charge. Dr Florian DUCELLIER Département de chirurgie osseuse CHU d Angers 05/11/2016

LES LESIONS MENISCALES diagnostic et prise en charge. Dr Florian DUCELLIER Département de chirurgie osseuse CHU d Angers 05/11/2016 LES LESIONS MENISCALES diagnostic et prise en charge Dr Florian DUCELLIER Département de chirurgie osseuse CHU d Angers 05/11/2016 PLAN INTRODUCTION ET RAPPELS LES DIFFERENTS TABLEAUX CLINIQUES LA CONSULTATION

Plus en détail

Parcours de soins en MPR «Le patient après prothèse totale de genou» Groupe SOFMER FEDMER

Parcours de soins en MPR «Le patient après prothèse totale de genou» Groupe SOFMER FEDMER Parcours de soins en MPR «Le patient après prothèse totale de genou» Groupe SOFMER FEDMER Le présent document fait partie des documents élaborés par la Société Française (SOFMER) et la Fédération Française

Plus en détail

Sous thème 2 Quelques notions de traumatologie

Sous thème 2 Quelques notions de traumatologie Ce sont des traumatismes fréquents. LES CIRCONSTANCES DE SURVENUE Elles sont souvent dues : - soit un AVP, - soit un accident sportif (fracture de jambe au ski), - soit à un accident du travail (fracture

Plus en détail

Introduction. Le système extenseur du genou :

Introduction. Le système extenseur du genou : Introduction Le système extenseur du genou : Epine iliaque antéro-inférieure Quadriceps Tendon quadricipital Rotule Ligament rotulien Tubérosité tibiale antérieure Insertion proximale du quadriceps Ait

Plus en détail

LES ENTORSES DE LA CHEVILLE. Professeur A. Garch

LES ENTORSES DE LA CHEVILLE. Professeur A. Garch LES ENTORSES DE LA CHEVILLE Professeur A. Garch FACE PROFIL Ligaments de la cheville LLE: 3 faisceaux ANT: péronéoastragalien MOYEN: péronéocalcanéen POST: péronéoastragalien LLI: ligament deltoïde Mécanisme

Plus en détail

Blessures / Types. Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses et ligamentaires

Blessures / Types. Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses et ligamentaires Traumatologie Blessure D après la littérature, on définit une blessure comme étant à l origine d un arrêt d au moins 3 jours de l activité sportive, dû à une surcharge. Elle peut toucher l articulation,

Plus en détail

ATTEINTE NEUROLOGIQUE PERIPHERIQUE APPAREILLAGE APPAREILLAGE. Déficit sensitif-troubles trophiques! protéger le pied

ATTEINTE NEUROLOGIQUE PERIPHERIQUE APPAREILLAGE APPAREILLAGE. Déficit sensitif-troubles trophiques! protéger le pied DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et podologie Montpellier: 13, 14 et 15 juin 2007 Coordonnateurs : Pr C. Hérisson Titre : Pied neurologique périphérique

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION APRES INTEGRATION DANS LE GRADE DE KINESITHERAPEUTE DE SANTE PUBLIQUE

PROGRAMME DE FORMATION APRES INTEGRATION DANS LE GRADE DE KINESITHERAPEUTE DE SANTE PUBLIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION ET DE LA REFORME HOSPITALIERE INSTITUT NATIONAL PEDAGOGIQUE DE LA FORMATION PARAMEDICALE HUSSEIN - DEY PROGRAMME

Plus en détail

LES BLESSURES DU FOOTBALLEUR. Docteur Stéphane CASCUA Médecine et Traumatologie du Sport Centre de formation du PSG

LES BLESSURES DU FOOTBALLEUR. Docteur Stéphane CASCUA Médecine et Traumatologie du Sport Centre de formation du PSG LES BLESSURES DU FOOTBALLEUR Docteur Stéphane CASCUA Médecine et Traumatologie du Sport Centre de formation du PSG Bien soigner, c est faire un diagnostic Le traitement puis la guérison rapide et sans

Plus en détail

Luxations et instabilités du coude. Christian Dumontier Hôpital Saint Antoine & Institut de la Main, Paris

Luxations et instabilités du coude. Christian Dumontier Hôpital Saint Antoine & Institut de la Main, Paris Luxations et instabilités du coude Christian Dumontier Hôpital Saint Antoine & Institut de la Main, Paris Les facteurs de stabilité du coude Congruence des structures osseuses Crochet olécranien Crochet

Plus en détail