Étude de Marché préliminaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Étude de Marché préliminaire"

Transcription

1 Étude de Marché préliminaire Étude de Marché préliminaire

2 Étude de Marché préliminaire Copyright 2011

3 Étude de Marché préliminaire Table des matières 1. À propos de Cesim Général Les produits Cesim Contact Cesim Étude de Marché préliminaire Effet de la publicité sur le long terme Augmentation des coûts suite à des erreurs dans les prévisions de ventes Caractéristiques du produit et conséquences sur l'acte d achat Ergonomie Autonomie de la batterie Design Extension de la durée de garantie Prix Etude de performance publicitaire Etude de performance de l investissement dans les canaux de distribution Enquête sur les fonctionnalités de Smartphones préférées des consommateurs Europe, Particuliers Europe, Particuliers haut de gamme Europe, Professionnels Europe, Professionnels haut de gamme Asie, Particuliers Asie, Particuliers haut de gamme Asie, Professionnels Asie, Professionnels haut de gamme iii

4 À propos de Cesim Chapitre 1. À propos de Cesim 1.1. Général Cesim propose des business simulations (ou simulations de management) "clé en main" aux établissements d'enseignement supérieur, aux organismes de formation ainsi qu'aux entreprises. Les solutions Cesim permettent la pratique du management, de la finance, du marketing, de la stratégie... à travers des outils innovants et dynamiques. Cesim est basé en Finlande depuis 1996 et opère depuis sa maison mère à Helsinki ou via son réseau de partenaires étrangers Les produits Cesim Cesim propose différentes simulations via Internet: Cesim Global Challenge Simulation de stratégie et de commerce international qui permet aux participants d'avoir une vision transverse d'une entreprise sur le marché mondial de la téléphonie mobile. SimBrand Simulation de marketing et de stratégie commerciale qui permet aux participants d'intégrer les facteurs clés de succès sur le marché des smartphones en créant, développant et distribuant leurs propres produits. OnService Simulation de management d'une entreprise familiale qui permet aux participants de découvrir le fonctionnement d'une PME dans le secteur hôtelier, avec une logique de développement de l'activité à l'international. Hospitality Une simulation de gestion hôtelière en ligne pour la pratique et la compréhension des opérations courantes d'un hôtel-restaurant. SimFirm Une simulation d introduction à la gestion conçue pour développer la compréhension des participants sur la façon dont les décisions prises dans les différents départements d une entreprise conduisent à la réussite globale dans un environnement de concurrence internationale. Les simulations Cesim peuvent durer quelques jours ou tout un trimestre. Le planning, le nombre de tours (entre 5 et 12), la composition des équipes (de 1 à 5 membres), le nombre d'univers (illimité) ainsi que les scénarios sont totalement modulables Contact Cesim Cesim Oy Arkadiankatu 21 A Helsinki Finland tel

5 v

6 Étude de Marché préliminaire Chapitre 2. Étude de Marché préliminaire 2.1. Effet de la publicité sur le long terme L étude montre que la publicité a un impact sur la demande non seulement pour la période en cours mais aussi pour les suivantes. Cependant, il peut y avoir un délai avant que les ventes en soient impactées. Cet effet à long terme est dû au pouvoir de la publicité de donner au consommateur une image du produit qu il conserve pendant un certain temps. Enfin, les consommateurs se familiarisent avec le produit gràce à la publicité et à l acte d achat, et sont donc conditionnés à racheter à l avenir le même produit ou au moins de la même marque. L étude marketing tente de quantifier l effet publicitaire à long terme avec une valeur monétaire. En principe, l effet d un budget publicitaire est de 100% au moment du lancement de la publicité et de 45% pour la période suivante. De ces 45%, seuls 45% sont conservés à la troisième période (0,45 x 0,45 = 0,2025 = 20,25%), et ainsi de suite. Les graphiques suivants présentent deux stratégies publicitaires différentes, à titre d exemple. Les barres bleues représentent le budget publicitaire d une période et les barres rouges représentent l effet cumulé de l investissement publicitaire effectué dans les périodes précédentes. 1. Pour un seul investissement de en première période : un effet cumulé de plus en plus faible. 2. Pour un investissement répété de : un effet cumulé progressif. 3

7 2.2. Augmentation des coûts suite à des erreurs dans les prévisions de ventes D après les rapports d usine, le coût unitaire de fabrication d un produit augmente quand les prévisions de ventes sont différentes de la demande effective. L unité de production doit planifier ses volumes de production à l aide des prévisions que vous lui fournissez. Si le volume de ventes totales est différent du volume de ventes prévisionnelles, l unité de production doit ajuster son plan de production. Ces ajustements entraînent des coûts supplémentaires. Retenez qu une erreur de 50% dans les prévisions de ventes entraîne une augmentation de 2% du coût variable unitaire Caractéristiques du produit et conséquences sur l'acte d achat L étude marketing prouve que les caractéristiques du produit influent sur l'acte d achat. Parmi ces caractéristiques, on retrouve le prix, l ergonomie, l autonomie de la batterie, le design, le nombre de fonctionnalités et la durée de garantie du produit. Les graphes suivants montrent l'utilité associée à différents niveaux, et ce pour chaque caractéristique. Une utilité élevée signifie que le consommateur accorde une plus grande valeur au produit s il est pourvu d une caractéristique donnée et la demande est donc plus importante. Fonction d utilité des différentes caractéristiques : Ergonomie Marché européen 4

8 Marché asiatique L indice d ergonomie apparaît sur l axe des abscisses et le multiplicateur de demande sur l axe des ordonnées. On peut donc voir l effet sur la demande quand le produit est rendu plus ergonomique. La pente est un peu plus prononcée pour les segments du marché asiatique. 5

9 Autonomie de la batterie Sur ce graphique, on trouve l indice d autonomie de la batterie sur l axe des abscisses et le multiplicateur de demande sur l axe des ordonnées. Qu ils soient européens ou asiatiques, les consommateurs ont des comportements similaires quand il s agit de l autonomie de la batterie. Les courbes ci-dessus étant très similaires, l agence marketing n a fourni qu un graphique pour les deux marchés Design Marché européen Marché asiatique 6

10 Sur les graphiques, on trouve les segments en abscisses. Sur l axe des ordonnées, vous pouvez voir dans quelle mesure un design donné multiplie la demande du segment. Par exemple, on constate que les particuliers européens ont une préférence plus marquée pour le design sport Extension de la durée de garantie Prix En fonction du segment auquel ils appartiennent, les consommateurs n accordent pas la même importance à la durée de garantie. L étude prouve que proposer une durée de garantie plus longue que la moyenne du marché peut provoquer une augmentation de la demande. Sur le graphique, on trouve l impact sur la demande en ordonnées et la durée de garantie en abscisses. On se base sur une durée moyenne de garantie sur le marché de 12 mois. Marché européen 7

11 Marché asiatique Sur ces graphiques, on a exceptionnellement positionné un indice de demande en ordonnées et le prix en abscisses. L indice de demande ne fait que refléter l élasticité des différents segments et ne représente pas exactement la demande réelle Etude de performance publicitaire L agence publicitaire qui travaille pour votre société vous a fourni ses prévisions de performance publicitaire. Ces prévisions ont pour but de vous convaincre de l'effet positif d'une hausse de votre budget publicitaire sur la demande de vos produits. La publicité permet d'accroître l intérêt du consommateur pour vos produits. Plus les consommateurs les connaissent, plus les chances qu ils les achètent augmentent. Le modèle AIDA (Attention, Intérêt, Désir, Action) étudie le comportement des consommateurs et explique comment on passe de la connaissance du produit à l action (c est-à-dire l achat). 8

12 Voici un exemple du modèle AIDA appliqué à un produit générique: Attention 100 consommateurs Intérêt 20 consommateurs Désir 10 consommateurs Action 5 consommateurs (achat) Par conséquent, plus les consommateurs connaissent votre produit, plus vous avez de chances d augmenter vos ventes. Mais notez tout de même que la publicité ne fait pas tout et que vos produits doivent être suffisamment attractifs pour que le consommateur cible les achète. L'efficacité des campagnes publicitaires varie suivant les différents segments de consommateurs : Lorsqu on compare deux budgets publicitaires possibles, une différence de 10% entre les deux budgets entraîne une différence de 1,2 à 1,4% du nombre de consommateurs touchés et de la demande estimée pour les Particuliers. une différence de 1,4 à 1,6% du nombre de consommateurs touchés et de la demande estimée pour les Particuliers haut de gamme. une différence de 0,5 à 0,7% du nombre de consommateurs touchés et de la demande estimée pour les Professionnels. une différence de 0,8 à 0,9% du nombre de consommateurs touchés et de la demande estimée pour les Professionnels haut de gamme. Ce graphique synthétise les résultats de la recherche. Dans ce cas, on a pris un investissement publicitaire 10% supérieur à la moyenne du marché. 9

13 2.5. Etude de performance de l investissement dans les canaux de distribution Un investissement important dans le(s) canal(aux) de distribution préféré(s) des consommateurs a un impact positif sur les ventes. Cet investissement concerne le nombre de points de vente qui présentent le produit, la manière dont le produit est présenté chez le distributeur et les initiatives promotionnelles qui incitent les vendeurs à faire des efforts particuliers pour commercialiser le produit. La veille marketing a permis de mettre en évidence la performance de l investissement dans les canaux de distribution. Certains canaux de distribution semblent plus appropriés que d autres. L étude a cherché à quantifier les effets des investissements dans les canaux de distribution en utilisant un indice qui combine la présence dans les canaux et la promotion. Cet indice synthétique doit refléter la disponibilité du produit dans le canal, la manière dont le produit est mis en valeur et l incitation dont les vendeurs font l objet. L indice de base est indexé à 100 pour cette étude. Quand l investissement dans les Magasins spécialisés augmente de 10%, l indice synthétique progresse de 1,1% en Europe et de 1,2% en Asie. Quand l investissement dans les Magasins d électro-ménager augmente de 10%, l indice synthétique progresse de 0,9% en Europe et de 1,0% en Asie. Quand l investissement dans les Supermarchés augmente de 10%, l indice synthétique progresse de 0,7% en Europe et de 0,8% en Asie. Une augmentation de 10 % de l'investissement sur un canal de distribution fait progresser l'indice synthétique de ce mode de distribution (présence et promotion du produit) 2.6. Enquête sur les fonctionnalités de Smartphones préférées des consommateurs L étude marketing s est basée sur une enquête pour produire des résultats sur l intérêt suscité par les diverses fonctionnalités proposées sur les smartphones. Les fonctionnalités présentes dans l enquête sont les suivantes : Photo/Vidéo, Carte mémoire, Écran tactile, GPS et Sécurité. Les consommateurs ont donné un niveau d importance pour chaque fonctionnalité sur une échelle de «Pas important» à «Très important». Les graphiques ci-dessous représentent l importance de chaque fonctionnalité pour les différents seg- 10

14 ments. À noter: le niveau 2 en abscisse ci-dessous est différent du niveau 2 en ordonnée des graphiques liés à l'ergonomie et l'autonomie de la batterie au chapitre Europe, Particuliers Europe, Particuliers haut de gamme Europe, Professionnels Europe, Professionnels haut de gamme 11

15 Asie, Particuliers Asie, Particuliers haut de gamme Asie, Professionnels Asie, Professionnels haut de gamme 12

Résumé de la technique employée par Bénédicte Emery pour son mémoire de maîtrise Les avantages recherchés d une carte de fidélité

Résumé de la technique employée par Bénédicte Emery pour son mémoire de maîtrise Les avantages recherchés d une carte de fidélité Résumé de la technique employée par Bénédicte Emery pour son mémoire de maîtrise Les avantages recherchés d une carte de fidélité Les cartes de fidélité connaissent un certain engouement. C est une technique

Plus en détail

STRATEGIE DE COMMUNICATION

STRATEGIE DE COMMUNICATION STRATEGIE DE COMMUNICATION Introduction 1) Communication et entreprise 2) Schéma général du processus de communication 3) Les différentes formes de communication Chapitre 1 : Élaboration d une stratégie

Plus en détail

ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION : BACHELIER EN MARKETING

ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION : BACHELIER EN MARKETING MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE D ENSEIGNEMENT ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION

Plus en détail

La production et l équilibre d un marché

La production et l équilibre d un marché La production et l équilibre d un marché CHAPITRE 1 On retrace tout d abord comment produire des biens et services. Leur offre et leur demande se retrouvent ensuite confrontées sur le marché et déterminent

Plus en détail

Chapitre 11 Les facteurs explicatifs d un prix

Chapitre 11 Les facteurs explicatifs d un prix I. La prise en compte des coûts La revente à perte est interdite et la rentabilité est un objectif majeur. Les coûts déterminent le prix minimum d un produit. La connaissance des coûts est donc essentielle.

Plus en détail

La démarche marketing

La démarche marketing La démarche marketing D où vient le marketing? T.1 La poêle TEFAL est une poêle qui n attache pas Les piles DURACEL durent plus longtemps EAYSYJET propose des vols aériens à prix bas DARTY offre un excellent

Plus en détail

Table des matières. Liste des encadrés Liste des études de cas. Préface à l édition originale Préface à l édition française Les auteurs

Table des matières. Liste des encadrés Liste des études de cas. Préface à l édition originale Préface à l édition française Les auteurs Table des matières Liste des encadrés Liste des études de cas Crédits Préface à l édition originale Préface à l édition française Les auteurs XI XI XII XIII XVII XXI Partie 1 Comprendre le marketing et

Plus en détail

Skol LES NORMES DE RECHERCHE EN MARKETING 5 RECHERCHE EN MARKETING 5

Skol LES NORMES DE RECHERCHE EN MARKETING 5 RECHERCHE EN MARKETING 5 Skol LES NORMES DE RECHERCHE EN MARKETING 5 RECHERCHE EN MARKETING 5 La meilleure bière au monde est celle que l on tient dans sa main. Danny Jansen permettent de mesurer l état de santé de nos marques.

Plus en détail

ANALYSE DU BESOIN par le service marketing de l'entreprise

ANALYSE DU BESOIN par le service marketing de l'entreprise ANALYSE DU BESOIN par le service marketing de l'entreprise L'activité économique de toute entreprise a pour but de satisfaire les besoins des individus. Il est donc nécessaire de redéfinir ce qu'est le

Plus en détail

Spécialisé en aciers spéciaux

Spécialisé en aciers spéciaux Consultant Expert en Métallurgie Spécialisé en aciers spéciaux Abra-Ingénierie Les aciers spéciaux face à l usure par abrasion combinée NABIL AICHOUN Consultant Expert en Métallurgie Docteur Ingénieur

Plus en détail

Le plan de commercialisation. Formation

Le plan de commercialisation. Formation Le plan de commercialisation Formation Avant-propos... «Un objectif sans plan s appelle un vœu.» St-Exupéry Plan de commercialisation vs plan d affaires D abord, le promoteur... On part toujours de soi.

Plus en détail

CONSEIL GENERAL LISTE DE COMPETENCES : BACHELIER EN MARKETING ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE TYPE COURT. DOMAINE : Sciences économiques et de gestion

CONSEIL GENERAL LISTE DE COMPETENCES : BACHELIER EN MARKETING ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE TYPE COURT. DOMAINE : Sciences économiques et de gestion Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique CONSEIL GENERAL LISTE DE COMPETENCES : BACHELIER EN MARKETING ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE TYPE COURT DOMAINE : Sciences économiques

Plus en détail

d un projet : pour convaincre son banquier Les clefs de réussite Marouane OUEDERNI Presenté par Directeur des Etudes & Evaluation BFPME Octobre 2008

d un projet : pour convaincre son banquier Les clefs de réussite Marouane OUEDERNI Presenté par Directeur des Etudes & Evaluation BFPME Octobre 2008 Les clefs de réussite d un projet : Les 10 règles pour convaincre son banquier Presenté par Marouane OUEDERNI Directeur des Etudes & Evaluation BFPME Octobre 2008 Préambule En général : Pour les banquiers,

Plus en détail

Méthodologies et outils d analyse pour la prévision et l analyse économique au Haut Commissariat au Plan

Méthodologies et outils d analyse pour la prévision et l analyse économique au Haut Commissariat au Plan Méthodologies et outils d analyse pour la prévision et l analyse économique au Haut Commissariat au Plan Direction de la prévision et de la prospective 1 Introduction Le budget économique, dans ses deux

Plus en détail

Règlement sur la promotion, la publicité et les programmes éducatifs en matière de boissons alcooliques

Règlement sur la promotion, la publicité et les programmes éducatifs en matière de boissons alcooliques Éditeur officiel du Québec À jour au 1 octobre 2013 Ce document a valeur officielle. chapitre P-9.1, r. 6 Règlement sur la promotion, la publicité et les programmes éducatifs en matière de boissons alcooliques

Plus en détail

EXERCICES SUR L ANALYSE DE LA CONJONCTURE

EXERCICES SUR L ANALYSE DE LA CONJONCTURE EXERCICES SUR L ANALYSE DE LA CONJONCTURE NOTE : LES GRAHIQUES N AARAISSENT AS AUSSI BIEN À L ÉCRAN QU IMRIMÉS Question 1 Concepts de base 1. En trois lignes, expliquez : a) ourquoi la courbe de demande

Plus en détail

THEME N 1 : GESTION COURANTE DE L UNITE COMMERCIALE

THEME N 1 : GESTION COURANTE DE L UNITE COMMERCIALE THEME N 1 : GESTION COURANTE DE L UNITE COMMERCIALE Le responsable d une unité commerciale doit être au courant de tout ce qui se passe chaque jour au sein de sa structure. Il doit connaître l ensemble

Plus en détail

I. ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL

I. ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL I. I. ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Commerce des marchandises et PIB Le commerce mondial des marchandises en termes réels croît plus rapidement que la production En 26, le volume du commerce mondial des

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales

BTS Management des Unités Commerciales Présentation générale BTS Management des Unités Commerciales Contenu de la formation Résultats BTS 2016 : 83% de réussite Au centre de formation des Monts du Lyonnais, le BTS Management des Unités Commerciales

Plus en détail

Le budget des charges

Le budget des charges ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Niveau : année MGT Groupe : 2 Année Académique : 2011/2012 Module : Gestion Budgétaire Enseignant : KHERRI Abdenacer Site web : www.gb-ehec.jimdo.com Plan du cours

Plus en détail

Les coûts préétablis et l analyse des écarts

Les coûts préétablis et l analyse des écarts Les coûts préétablis et l analyse des écarts 1- Définition : Les coûts préétablis représentent des coûts évalués a priori. Ce sont : - Les coûts calculés par référence aux estimations des dépenses dans

Plus en détail

PRESENTATION DE L ACTIVITE

PRESENTATION DE L ACTIVITE TP A Page 1 sur 6 Analyser le besoin Rédiger le Cahier des Charges Fonctionnel Concevoir le produit Définir le produit Préparer la fabrication Fabriquer Commercialiser Service marketing Bureau d étude

Plus en détail

Programme d'économie approfondie CPGE Économique et commerciale, voie économique (ECE)

Programme d'économie approfondie CPGE Économique et commerciale, voie économique (ECE) Programme d'économie approfondie CPGE Économique et commerciale, voie économique (ECE) généraux Le cours d économie approfondie a pour objet de présenter les fondements de l analyse microéconomique et

Plus en détail

GRILLE D EVALUATION DU PLAN D AFFAIRES

GRILLE D EVALUATION DU PLAN D AFFAIRES GRILLE D EVALUATION DU PLAN D AFFAIRES GRILLE D ÉVALUATION DU PLAN D AFFAIRES 1. LECTURE DU PLAN D AFFAIRES Afin de guider les membres du comité aviseur dans l évaluation du projet global du candidat,

Plus en détail

GoBiz 1. Fonctionnement de GoBiz

GoBiz 1. Fonctionnement de GoBiz GoBiz www.gobiz.ch GOBIZ PAGE 2 SUR 9 GoBiz 1. Fonctionnement de GoBiz L outil est disponible sur Internet, c'est-à-dire que les utilisateurs ont accès à cet outil via Internet grâce à un identifiant et

Plus en détail

ETUDE SUR LA SATISFACTION DU CLIENT

ETUDE SUR LA SATISFACTION DU CLIENT ETUDE SUR LA SATISFACTION DU CLIENT La satisfaction La valeur perçue La définition de la satisfaction Le coût des clients perdus La relation client Mesure et suivi de la satisfaction Les boîtes à suggestion

Plus en détail

Gil Adamy TYKYA 2010 L INNOVATION

Gil Adamy TYKYA 2010 L INNOVATION Gil Adamy TYKYA 2010 L INNOVATION TYKYA Conseil stratégique pour les entreprises qui innovent Notre métier : assurer la croissance par l innovation - Mise en place et pilotage du Processus d innovation

Plus en détail

Digitalisation de la relation client. Résultats de l étude menée par IDC pour Axys Consultants

Digitalisation de la relation client. Résultats de l étude menée par IDC pour Axys Consultants Digitalisation de la relation client Résultats de l étude menée par IDC pour Axys Consultants Méthodologie de l étude L enquête a été menée auprès de 200 dirigeants (ou de leur N-1) au sein d organisations

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats collectifs d assurance vie et PERP au titre de 2013 n 27 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats collectifs d assurance vie et PERP au titre de 2013 n 27 mai 2014 n 27 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats collectifs d assurance vie et PERP au titre de 2013 SOMMAIRE 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE COLLECTIVE ET DES PERP 6 2.1.Prépondérance

Plus en détail

FICHE PROJET ... Nom envisagé : Date de remplissage de cette fiche : / /

FICHE PROJET ... Nom envisagé : Date de remplissage de cette fiche : / / FICHE PROJET Nom envisagé :....... Date de remplissage de cette fiche : / / Cette fiche projet a été faite en collaboration avec la Préfecture, le Conseil Régional, le Conseil Général, les Chambres Consulaires,

Plus en détail

Shopping Index e édition

Shopping Index e édition Shopping Index 2016 2e édition Ce rapport complet analyse l'activité de plus de 400 millions d'acheteurs répartis dans le monde et identifie les tendances et opportunités dont les distributeurs peuvent

Plus en détail

LA DETERMINATION DU PRIX

LA DETERMINATION DU PRIX LA DETERMINATION DU PRIX Déterminer le prix de vente d un bien ou d un service est très difficile car il faut à la fois tenir compte du coût de revient du bien ou du service mais également du prix pratiqué

Plus en détail

est développé dans le livre rédigé par Sébastien Soulez et publié dans la même collection :

est développé dans le livre rédigé par Sébastien Soulez et publié dans la même collection : P résentation L ensemble des concepts et des outils du marketing et de l action commerciale est développé dans le livre rédigé par Sébastien Soulez et publié dans la même collection : Le Marketing (collection

Plus en détail

Speak English! Hello!

Speak English! Hello! Speak English! Hello! Cycle de 60 heures - NIVEAU 1-2-3 Les objectifs de la formation 1 NIVEAU 1/ ANGLAIS FAUX DÉBUTANTS Réviser les connaissances grammaticales de base et lexicales en anglais. Conforter

Plus en détail

Questionnaire de Climat d'entreprise

Questionnaire de Climat d'entreprise Questionnaire de Climat d'entreprise Sommaire Introduction...2 Descriptif de la population...3 Taux de satisfaction global et par échelle...6 Taux de satisfaction par échelle en fonction des différents

Plus en détail

I. INTRODUCTION : Depuis quand? Pourquoi? Comment? Utilisations actuelles? Et en 1 ère S?

I. INTRODUCTION : Depuis quand? Pourquoi? Comment? Utilisations actuelles? Et en 1 ère S? 1 ère S FICHE n 3 Outils statistiques I. INTRODUCTION : Depuis quand? Pourquoi? Comment? Utilisations actuelles? Et en 1 ère S? Depuis quand? Les statistiques dans le temps Les premiers relevés d hommes

Plus en détail

Présentation entreprise

Présentation entreprise Présentation entreprise 2016 IziData : un pack complet de gestion de point de vente Tout commence avec le programme de fidélité IziPass est une société qui évolue dans le secteur de la restauration depuis

Plus en détail

AssurMiFID : nouvelles mentions légales

AssurMiFID : nouvelles mentions légales AssurMiFID : nouvelles mentions légales Vous retrouverez ci-dessous les nouvelles obligations et informations obligatoires des assureurs à votre égard. Generali s engage à respecter ces nouvelles obligations

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES TEST. Questionnaire à choix multiple (QCM)

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES TEST. Questionnaire à choix multiple (QCM) ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES Niveau : 1 ère année Master TC Date : 01/03/2015 Durée du test : 1h30 TEST Module : Marketing fondamental Enseignant : KHERRI Abdenacer Site web : www.mf-ehec.jimdo.com

Plus en détail

La détermination du revenu d équilibre. Un modèle keynésien simple de détermination du revenu.

La détermination du revenu d équilibre. Un modèle keynésien simple de détermination du revenu. La détermination du revenu d équilibre Un modèle keynésien simple de détermination du revenu. Différences entre la théorie classique de l emploi et la théorie keynésienne. Classique Keynésien L économie

Plus en détail

MARKETING MIX. Politique Prix DEFINITION DU PRIX. Le prix correspond à la somme d argent :

MARKETING MIX. Politique Prix DEFINITION DU PRIX. Le prix correspond à la somme d argent : MARKETING MIX POLITIQUE PRIX Sandrine Monfort Politique Prix Concept et définitions Définition du prix Unité de mesure du prix Définition de la politique prix Influence des prix sur les volumes des ventes,

Plus en détail

LA TERMINALE STG OPTION MERCATIQUE. Sophie Turconi

LA TERMINALE STG OPTION MERCATIQUE. Sophie Turconi LA TERMINALE STG OPTION MERCATIQUE Sophie Turconi Qu est-ce que la mercatique? La mercatique vient du latin «mercatus» qui signifie marché. Elle s est construite avec l appui de plusieurs disciplines (sociologie,

Plus en détail

Manager la Performance Industrielle - Bruno Séchet & Yves Beunon -

Manager la Performance Industrielle - Bruno Séchet & Yves Beunon - Manager la Performance Industrielle - Bruno Séchet & Yves Beunon - Résumé du livre 28/04/2010 Quels sont les objectifs de ce livre? Ce livre fait partie d une collection intitulée «PRAKIT» dont l originalité

Plus en détail

Black Friday, Noël & Soldes d hiver : Les clés du succès pour le e-commerce. Novembre 2016

Black Friday, Noël & Soldes d hiver : Les clés du succès pour le e-commerce. Novembre 2016 Black Friday, Noël & Soldes d hiver : Les clés du succès pour le e-commerce Novembre 2016 Préface Criteo analyse chaque jour des millions de transactions en ligne sur l ensemble des terminaux et des plateformes,

Plus en détail

PLAN CCG 102-Séance n 1

PLAN CCG 102-Séance n 1 PLAN CCG 102-Séance n 1 Contrôle de gestion et évaluation des performances Section 1 Introduction à la gestion budgétaire I le replacement de la gestion budgétaire dans le contexte de planification globale

Plus en détail

Les bonnes pratiques de gestion

Les bonnes pratiques de gestion Les bonnes pratiques de gestion au service des professionnels - LE YIELD MANAGEMENT- 23, rue Mohammed Abdou, Palmier, Casablanca - Maroc - Tél. : +212 5 22 42 74 82 - Fax : +212 5 22 90 76 08 Email : contact@observatoiredutourisme.ma

Plus en détail

The Markstrat Challenge

The Markstrat Challenge The Markstrat Challenge Le département Marketing 222 Third Street Cambridge, MA 02142 Tel: (617) 494-8282 Fax: (617) 494-1421 Objectifs de la simulation Marketing Markstrat Online Rendre plus concrète

Plus en détail

Tirez profit 25% Séminaire atelier de formation en publicité Digitale. de publicité sur internet. SENSE

Tirez profit 25% Séminaire atelier de formation en publicité Digitale. de publicité sur internet. SENSE Tirez profit de la publicité sur internet Séminaire atelier de formation en publicité Digitale Thème : Comment améliorer les performances marketing et commerciales de votre entreprise par la gestion des

Plus en détail

Première Partie Besoins et méthodes

Première Partie Besoins et méthodes Table des matières Introduction Première Partie Besoins et méthodes Chapitre 1 : La prévision des ventes : quelques réflexions préliminaires 1. Pourquoi élaborer des prévisions des ventes? 1.1. La prévision

Plus en détail

Ordonnance sur l aide à la promotion des ventes de produits agricoles

Ordonnance sur l aide à la promotion des ventes de produits agricoles Ordonnance sur l aide à la promotion des ventes de produits agricoles (Ordonnance sur la promotion des ventes de produits agricoles, OPVA) Modification du 23 octobre 2013 Le Conseil fédéral suisse arrête:

Plus en détail

INTRODUCTION I. NOTION DE BUDGET. Il concerne :

INTRODUCTION I. NOTION DE BUDGET. Il concerne : INTRODUCTION Prévoir la situation de trésorerie, c est faire la différence entre les ressources et les emplois. La trésorerie est un stock de moyen financier pour faire face aux dépenses. I. NOTION DE

Plus en détail

L importance du marketing et du service à la clientèle

L importance du marketing et du service à la clientèle L importance du marketing et du service à la clientèle Attaquer de nouveaux marchés Jacques Duval, MBA «Rien n est plus important que le marketing.» «Le but ultime de toute entreprise est de recruter et

Plus en détail

3 ème Conférence ACWUA Meilleure Pratique Rabat/Maroc 20 et 21 janvier 2010

3 ème Conférence ACWUA Meilleure Pratique Rabat/Maroc 20 et 21 janvier 2010 3 ème Conférence ACWUA Meilleure Pratique Rabat/Maroc 20 et 21 janvier 2010 Le renforcement des compétences : Facteur de performance et de développement des sociétés d eau et d assainissement ZAIER Hocine

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Séminaire de clôture du projet REALISAB. Jeudi 18 septembre

DOSSIER DE PRESSE. Séminaire de clôture du projet REALISAB. Jeudi 18 septembre Séminaire de clôture du projet REALISAB Jeudi 18 septembre 2014 DOSSIER DE PRESSE CONTACT PRESSE - Iris Roze : 01 53 57 10 51 iris.roze@apca.chambagri.fr - 1 - CONTACT PRESSE - Iris Roze : 01 53 57 10

Plus en détail

Diagnostic stratégique de l entreprise IKEA

Diagnostic stratégique de l entreprise IKEA Diagnostic stratégique de l entreprise IKEA 1 Objectifs / Méthodologie Objectif : Identifier les raisons de succès de l entreprise, ses particularités vis-à-vis des offres semblables et similaires Présenter

Plus en détail

Les critères de Maastricht et les performances de l économie turque

Les critères de Maastricht et les performances de l économie turque Les critères de Maastricht et les performances de l économie turque Irem Zeyneloglu L article propose d évaluer la capacité de l économie turque à remplir les conditions imposées par le traité de Maastricht

Plus en détail

BIENVENUE À L ATELIER :

BIENVENUE À L ATELIER : BIENVENUE À L ATELIER : «Analyse du marché, un préalable à toute décision» SOMMAIRE Le Marché global La cible Les prescripteurs Les acheteurs Les consommateurs Les critères d achat Les concurrents L offre

Plus en détail

Psychologie du comportement du consommateur

Psychologie du comportement du consommateur Psychologie du comportement du Partie I : Marché et Consommateurs Qu est-ce que le comportement du? Impact des s sur la stratégie marketing Impact du marketing sur les s Ethique Marketing et politique

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES PRIX ET DES MARGES

OBSERVATOIRE DES PRIX ET DES MARGES OBSERVATOIRE DES PRIX ET DES MARGES FILIERE LAITIERE Mise à jour le 24 décembre 2010 Dernières données disponibles : octobre 2010 Décomposition du prix de détail du lait UHT...2 Décomposition du prix de

Plus en détail

Profil de l organisation

Profil de l organisation Profil de l organisation Nom : Cascades Groupe Papiers Fins inc., Division Rolland Secteur d activité : Fabrication de papiers fins non couché pour l impression commerciale, papier d affaires, enveloppes

Plus en détail

Présentation 5. Partie 1 Le marketing stratégique

Présentation 5. Partie 1 Le marketing stratégique S ommaire Présentation 5 Partie 1 Le marketing stratégique Thème 1 Prévision, planification et contrôle 15 Exercice 1 Prévision des ventes d un produit saisonnier 15 Exercice 2 Détermination du marché

Plus en détail

Mandat de gestion de portefeuille Conditions particulières

Mandat de gestion de portefeuille Conditions particulières A PLUS FINANCE SAS au capital de 300.000 Société de gestion agrée par l AMF GP 98-51 6, rue Bellini 75116 Paris Mandat de gestion de portefeuille Conditions particulières Identification du(des) souscripteur(s)

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI. Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Informations sur le groupe de métiers Responsable des ventes (33113 ) Les métiers du groupe Responsable commercial..........................................

Plus en détail

Demande d aide financière OQuaDu: marche à suivre

Demande d aide financière OQuaDu: marche à suivre Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Office fédéral de l agriculture OFAG Secteur Promotion de la qualité et des ventes Demande d aide financière OQuaDu: marche à

Plus en détail

En étant une société de conseil, nous faisons bien plus que des conseils

En étant une société de conseil, nous faisons bien plus que des conseils Viaduc Chine est une société de service spécialisée dans les échanges commerciaux entre l Europe et la Chine. Nous travaillons essentiellement dans le secteur agroalimentaire. Créée en 2013, avec une équipe

Plus en détail

Séance 1 : l offre et la demande

Séance 1 : l offre et la demande Séance 1 : l offre et la demande Je Révise Illustrez la règle du côté court sur le graphique suivant : Complétez avec a - v - o - d : Complétez avec achetées demandées - offertes - vendues : a = quantités

Plus en détail

Cas Dominique. Auteur : Michel FIOL

Cas Dominique. Auteur : Michel FIOL Cas Dominique Auteur : Michel FIOL Madame Dominique BUISSON avait décidé en 1975, de se lancer dans la couture en ouvrant à Aix-en-Provence un petit atelier avec quelques "petites mains". Elle produisait

Plus en détail

Comment Amazon l emporte sur la concurrence avec des tactiques de supermarché

Comment Amazon l emporte sur la concurrence avec des tactiques de supermarché Comment Amazon l emporte sur la concurrence avec des tactiques de supermarché Marc Billige Kyle Poyar Adrian Pusz Décembre 2012 La tarification, toujours un levier de rendement de choix pour le libraire,

Plus en détail

Notions de base en matière d exportation et de développement export

Notions de base en matière d exportation et de développement export Notions de base en matière d exportation et de développement export 1 Le marché international est en constante mutation mais certains produits français arrivent à rester sur la scène internationale. Pour

Plus en détail

de production et 3 centres de distribution en Europe, Asie et sur le continent Américain

de production et 3 centres de distribution en Europe, Asie et sur le continent Américain Problématique Client Filiales en Europe, en Asie et sur le continent Américain. Dispose d 1 centre de recherche, 4 sites de production et 3 centres de distribution en Europe, Asie et sur le continent Américain

Plus en détail

SUCCESS STORY SWANIA Mise en place de Colibri, outil de prévision des ventes.

SUCCESS STORY SWANIA Mise en place de Colibri, outil de prévision des ventes. SUCCESS STORY SWANIA Mise en place de Colibri, outil de prévision des ventes www.colibri-aps.com > Née du rachat de trois marques historiques -Baranne (devenue depuis La Maison Baranne), Maison Verte et

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PORTEUR DE PROJET PROJET. Nom : Prénom : Adresse : Tel : Activité principale: Nom commercial de l entreprise : Domiciliation :

PLAN D AFFAIRE PORTEUR DE PROJET PROJET. Nom : Prénom : Adresse : Tel : Activité principale: Nom commercial de l entreprise : Domiciliation : PLAN D AFFAIRE Nom : PORTEUR DE PROJET Prénom : Adresse : Tel : Activité principale: PROJET Nom commercial de l entreprise : Domiciliation : Date prévue de démarrage : Structure juridique : 1/10 SOMMAIRE

Plus en détail

Prévision des ventes

Prévision des ventes Prévision des ventes 2014-2015 Séance d information du 19 septembre 2014 Prévision et caractérisation Direction Tarifs et conditions de service Dossier tarifaire 2015-2016 R-3905-2014 HQD-4, document 2.1

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion (DEG) Mention «Marketing» Spécialité «Marketing stratégique et opérationnel» à finalité recherche

Plus en détail

Pierre Audoin Consultants - IE Club. Observatoire de la Relation Grandes Entreprises - PME innovantes. 2 septembre 2010

Pierre Audoin Consultants - IE Club. Observatoire de la Relation Grandes Entreprises - PME innovantes. 2 septembre 2010 Pierre Audoin Consultants - IE Club Observatoire de la Relation Grandes Entreprises - PME innovantes 2 septembre 2010 Présentation de l enquête PAC - IE Club But de l enquête: Étudier les relations entre

Plus en détail

TD 2 : Analyse du résultat : l étude de la CAF

TD 2 : Analyse du résultat : l étude de la CAF TD Analyse financière Année : 2015/2016 TD 2 : Analyse du résultat : l étude de la CAF Exercice 1 : calcul de la CAF A partir du compte de résultat suivant, vous présenterez le tableau des SIG et vous

Plus en détail

Les 5 meilleures façons de répondre aux attentes des clients dans le secteur de la production

Les 5 meilleures façons de répondre aux attentes des clients dans le secteur de la production Le secteur de la production Les 5 meilleures façons de répondre aux attentes des clients dans le secteur de la production Henry Ford disait : «Tout le monde peut choisir la couleur de sa voiture à condition

Plus en détail

A V I S. concernant LA REGLEMENTATION RELATIVE A L INDICATION DES PRIX A L UNITE DE MESURE ***

A V I S. concernant LA REGLEMENTATION RELATIVE A L INDICATION DES PRIX A L UNITE DE MESURE *** F PRAT. COM. Etiquetage prix à l unité A03 Bruxelles, le 3.12.2002 MH/AB/JP A V I S concernant LA REGLEMENTATION RELATIVE A L INDICATION DES PRIX A L UNITE DE MESURE *** 2 Le Conseil Supérieur des Indépendants

Plus en détail

Phase 4. Le marketing

Phase 4. Le marketing + Phase 4 Le marketing Votre projet commence petit a petit a prendre forme. Vous avez l idée, vous connaissez bien votre marche, vous avez donc a priori tous les outils en main pour passer a l étape suivante

Plus en détail

REGLEMENTATION DU TAUX DE RENDEMENT J. M. Mwenecehcanyaya ATELIER ERERA/ WAGPA SUR LA REGLEMENTATION Avril 2011 Accra, G, HANA GHANA

REGLEMENTATION DU TAUX DE RENDEMENT J. M. Mwenecehcanyaya ATELIER ERERA/ WAGPA SUR LA REGLEMENTATION Avril 2011 Accra, G, HANA GHANA REGLEMENTATION DU TAUX DE RENDEMENT J. M. Mwenechanya ec ATELIER ERERA/ WAGPA SUR LA REGLEMENTATION 26-28 Avril 2011, Accra, GHANA Besoin en Revenus P = Prix Unitaire, Le Besoin en Revenu est PQ = B r

Plus en détail

Demande, offre, marché

Demande, offre, marché Demande, offre, marché FICHE1 Dunod La photocopie non autorisée est un délit. I Objectifs Au cœur de l économie de marché, bien évidemment le marché, ses conditions de fonctionnement et d équilibre, son

Plus en détail

Exercice et solution 10C.4 Marges nettes et centres de responsabilité

Exercice et solution 10C.4 Marges nettes et centres de responsabilité Exercice et solution 10C.4 Marges nettes et centres de responsabilité L entreprise Sexta ltée vend deux produits, A et B, dans trois régions, les régions 1, 2 et 3. Le nombre d unités vendues dans chacune

Plus en détail

Formations 2017, spécifiquement dédiées aux professionnels de l hébergement, de la restauration et du tourisme.

Formations 2017, spécifiquement dédiées aux professionnels de l hébergement, de la restauration et du tourisme. Formations 2017, spécifiquement dédiées aux professionnels de l hébergement, de la restauration et du tourisme. Votre contact : Carole T o r l a s c o, P. 06 16 45 26 09 à Toulouse 1 Toutes ces formations

Plus en détail

SOMMAIRE. I. Sélection des structures en fonction des transferts. 4. II. Vote et adoption des budgets.. 5

SOMMAIRE. I. Sélection des structures en fonction des transferts. 4. II. Vote et adoption des budgets.. 5 SOMMAIRE INTRODUCTION I. Sélection des structures en fonction des transferts. 4 II. Vote et adoption des budgets.. 5 III. Analyse de l exécution budgétaire.. 5 1) Analyse du recouvrement des produits..6

Plus en détail

Technicien Logistique CQPI

Technicien Logistique CQPI Technicien Logistique CQPI 0121 - Public concerné Agent logistique confirmé Durée : jusqu à 48 jours de formation + d évaluation préformative Méthode et moyens Théorie en salle, Travaux pratiques Exposé,

Plus en détail

Chapitre trois : les fonctions de l entreprise

Chapitre trois : les fonctions de l entreprise Chapitre trois : les fonctions de l entreprise Ici les fonctions désignent les différents services (organes) qui composent l entreprise. C est le français Henri Fayol qui le premier a formalisé les fonctions

Plus en détail

Enseignement et apprentissage

Enseignement et apprentissage Enseignement et apprentissage Les cinq compétences de base du PNCE Transmission de valeurs Résolution de problème Interaction Leadership Pensée critique Résultats d apprentissage Mettre en œuvre une

Plus en détail

LES GRAPHIQUES de type «courbe» A/ Savoir LIRE une courbe. Exemple :

LES GRAPHIQUES de type «courbe» A/ Savoir LIRE une courbe. Exemple : Méthodologie des sciences LES GRAPHIQUES de type «courbe» Un graphique est une représentation visuelle de valeurs chiffrées. Il existe plusieurs types de graphiques : la courbe, le diagramme en bâtons

Plus en détail

Bilan du projet. I. Informations sur le projet : II. Technique de gestion de projet : A. L intitulé : le projet KACIR

Bilan du projet. I. Informations sur le projet : II. Technique de gestion de projet : A. L intitulé : le projet KACIR Bilan du projet I. Informations sur le projet : A. L intitulé : le projet KACIR B. Le chef de projet : DURAND Cyril C. Le maître d ouvrage : Mme LECLET Dominique, le client D. Le résumé du projet : Objet

Plus en détail

Contenu de l action de formation BTS Management des Unités Commerciales

Contenu de l action de formation BTS Management des Unités Commerciales Contenu de l action de formation BTS Management des Unités Commerciales La fonction commerciale a évolué vers une personnalisation de l offre et de la relation client ainsi qu au développement des services

Plus en détail

Résultats 2015 - Perspectives 2016

Résultats 2015 - Perspectives 2016 Résultats 2015 - Perspectives 2016 1. 2015 : année de la reprise 2015 est l année de la reprise pour le marché du meuble après trois exercices de recul consécutifs (-3,0% en 2012, -2,9% en 2013 et -1,5%

Plus en détail

Factsheet barometredesprix.ch secteurs vêtements, sport d hiver et électronique (novembre 2014)

Factsheet barometredesprix.ch secteurs vêtements, sport d hiver et électronique (novembre 2014) Allemagne Autriche Italie France Suisse 100.0% 100.4% 100.7% 130.0% Factsheet barometredesprix.ch secteurs vêtements, sport d hiver et électronique (novembre 2014) Dans cette factsheet sont présentés les

Plus en détail

Exercice 1 sur 6,5 points

Exercice 1 sur 6,5 points NOM PRENOM : Bac blanc Mathématiques TSMG2 Mercredi 12 février 2014 Exercice 1 sur 6,5 points Une entreprise de menuiserie fait une étude sur la fabrication de chaises en bois pour une production comprise

Plus en détail

RAISON D ÊTRE ET PHILOSOPHIE DU PROGRAMME

RAISON D ÊTRE ET PHILOSOPHIE DU PROGRAMME Stage de carrière 10 RAISON D ÊTRE ET PHILOSOPHIE DU PROGRAMME RAISON D ÊTRE Tout le monde concède que l Alberta doit établir et entretenir une main-d œuvre hautement concurrentielle et flexible et une

Plus en détail

GROUPE BIC COMMUNIQUE DE PRESSE CLICHY 22 AVRIL 2009

GROUPE BIC COMMUNIQUE DE PRESSE CLICHY 22 AVRIL 2009 GROUPE BIC COMMUNIQUE DE PRESSE CLICHY 22 AVRIL 2009 GROUPE BIC - RESULTATS DU 1 ER TRIMESTRE 2009 CHIFFRE D AFFAIRES : 308,4 MILLIONS D EUROS, EN BAISSE DE -0,8 % A TAUX DE CHANGE CONSTANTS Faits marquants

Plus en détail

Global Retail CIO Survey 2010

Global Retail CIO Survey 2010 10 2010 : Adapter la supply chain au service du consommateur Les Sponsors Recherche conduite par 10 Aperçu général Aldata et IBM vous présentent la deuxième édition de leur étude sur la grande distribution

Plus en détail

Propriétés psychométriques des tests

Propriétés psychométriques des tests Propriétés psychométriques des tests L évaluation périodique de la validité et l ajustement des tests sont des critères essentiels pour justifier de leur l'efficacité et de leur utilité. Central Test apporte

Plus en détail

Tableau de l ensemble des indicateurs économiques. source période valeur. Juin FranceAgriMer. FranceAgriMer 2014 FMBV EUROSTAT EUROSTAT

Tableau de l ensemble des indicateurs économiques. source période valeur. Juin FranceAgriMer. FranceAgriMer 2014 FMBV EUROSTAT EUROSTAT la mise en place de contrats de commercialisation dans la filière ovins viande française offre l opportunité aux acteurs de la filière de négocier et réviser les prix en s appuyant sur des indicateurs

Plus en détail

Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS. Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com)

Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS. Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com) Published on Sophos Hotels (http://sophoshotels.com) Accueil > Consulting Consulting NOS CONSEILS POUR DE BONNES DÉCISIONS Nous mettons à votre disposition notre expérience pour vous permettre de prendre

Plus en détail

Comment l entreprise fixet-elle

Comment l entreprise fixet-elle Thème 6 SOL.O&A Comment l entreprise fixet-elle le prix d un produit? Après avoir réalisé les exercices, complétez le tableau d auto-évaluation grâce à des croix dans la colonne A pour «acquis» Vous maîtrisez

Plus en détail