Sujet n 23 : Résolutions de problèmes à l aide des matrices

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sujet n 23 : Résolutions de problèmes à l aide des matrices"

Transcription

1 Sujet n 23 : Résolutions de problèmes à l aide des matrices Programme officiel de la section spécialité selon mon bouquin de TS, chapitre «Matrices et suites» (pas sûr que dernière version) Exemples de problèmes Marche aléatoire simple sur un graphe à deux ou trois sommets Marche aléatoire sur un tétraèdre ou sur un graphe à N sommets avec saut direct possible d un sommet à un autre : à chaque instant, le mobile peut suivre les arêtes du graphe probabiliste ou aller directement sur n importe quel sommet avec une probabilité constante p. Etude du principe de calcul de la pertinence d une page Web. Modèle de diffusion d Ehrenfest : N particules sont réparties dans deux récipients ; à chaque instant, une particule choisie au hasard change de récipient. Modèle proie prédateur discrétisé : - évolution couplée de deux suites récurrentes ; - étude du problème linéarisé au voisinage du point d équilibre Contenus. Matrices carrées, matrices colonnes : opérations.. Matrice inverse d une matrice carrée.. Exemples de calcul de la puissance n-ième d une matrice carrée d ordre 2 ou 3.. Ecriture matricielle d un système linéaire.. Suite de matrices colonnes (U n ) vérifiant une relation de récurrence du type U n+1 =AU n +C : - recherche d une suite constante vérifiant la relation de récurrence ; - étude de la convergence.. Etude asymptotique d une marche aléatoire

2 Extrait du rapport du jury Épreuve de leçon L épreuve de leçon consiste à traiter de façon synthétique un sujet portant sur une ou plusieurs notions mathématiques relevant des programmes des classes de l enseignement secondaire ou des sections de techniciens supérieurs. Cette épreuve est organisée selon trois temps : le plan doit présenter une structure claire permettant d introduire les diverses notions de façon progressive, en les illustrant d exemples pertinents ; le jury doit y trouver des pistes pour le choix d un développement ; le développement d une partie du plan choisie par le jury permet au candidat de montrer sa maîtrise du sujet et sa bonne compréhension des éléments exposés dans le plan, à travers la démonstration d un théorème, la résolution d un exercice, la mise en œuvre d un logiciel, etc. ; l entretien constitue un moment d échange avec le jury, permettant au candidat de clarifier certains éléments du plan ou du développement et de valoriser ses connaissances en prenant du recul par rapport au thème abordé. Une préparation des épreuves solide et sur une durée suffisamment longue reste le meilleur gage de réussite. Fort heureusement, certains candidats l ont bien compris. À l inverse, il est impossible de faire illusion lorsque l on s en remet uniquement aux ressources fournies par le jury et notamment à des manuels scolaires découverts le jour de l épreuve. Un plan de qualité doit être synthétique et cohérent, mais également riche et attrayant. Présenter une succession de titres ne suffit pas et est fortement pénalisé. Le jury attend au contraire des énoncés (définitions, propositions, théorèmes) formulés avec clarté et rigueur et des illustrations (exemples, contre-exemples, exercices d application, schémas et graphiques) riches et variées. Un plan suffisamment hiérarchisé permet aux candidats de valeur de faire la part des choses entre ce qui doit être écrit et ce que l on peut se contenter de dire. Ce dernier élément n est pas sans lien avec une bonne gestion du temps de l épreuve, laquelle dépend également de l entraînement que l on s est imposé en amont. Concernant le choix de la leçon, les sujets les moins bien traités concernent l arithmétique et les probabilités (notamment ce qui a trait aux lois continues), mais aussi les nombres complexes et le traitement de certains thèmes de collège pourtant simples en apparence, comme la proportionnalité. Les «leçons d exemples» sont également source de difficultés. Le jury attend des candidats qu ils soient vigilants quant au statut des énoncés, qu ils distinguent soigneusement conjecture et preuve et qu ils utilisent correctement les quantificateurs.

3 Pour cette épreuve de leçon, le jury n attend pas du candidat qu il se réfère à une situation d enseignement précise ni qu il traite le sujet «comme devant une classe». En revanche, la posture attendue est proche de celle d un enseignant : l aisance, la clarté du discours, la mise en perspective, le souci de se faire bien comprendre et de préciser le contexte de la leçon sont autant de points qui sont systématiquement valorisés. À l inverse, les candidats qui parlent sans regarder le jury, voire en lui tournant le dos de façon systématique ou encore qui tiennent des propos décousus voire incompréhensibles ont été pénalisés, parfois lourdement. Un niveau de langage raisonnablement soutenu est également attendu. Lorsque l on fait un exposé après une préparation de plus de deux heures, il est bienvenu de savoir se référer ponctuellement aux notes prises durant cette préparation, mais il est tout aussi important de savoir s en détacher la plupart du temps. Des candidats de plus en plus nombreux trouvent à cet égard le bon compromis, en s appuyant notamment sur l emploi d un support numérique. Le développement, qui relève du choix du jury, doit constituer une prestation personnelle : se limiter à lire une démonstration directement extraite d un manuel est naturellement sanctionné Enfin, le jury a été sensible aux efforts fournis pour utiliser les outils numériques, désormais employés de façon pertinente y compris les manuels numériques, et a apprécié le recours de plus en plus fréquent à l algorithmique.

4 Résolutions de problèmes à l aide des matrices : Exposé (Commentaires) 1) Plan 1.1) Rappels de cours Définitions : matrice carrée A d ordre n, coefficient d indice a i,j, matrice nulle 0 n, matrice diagonale, matrice colonne d ordre n Opérations sur les matrices : somme A+B, produit par un réel ka, produit d une matrice carrée par une matrice colonne, produit de deux matrices carrées et propriétés (distributivité, associativité, k x (A x B), produit avec la matrice identité, non commutativité) Inverse d une matrice carrée, définition, n existe pas pour toute matrice même non nulle, propriétés (A -1 ) -1 =A et (AxB) -1 =B -1 xa -1 Puissance n-ième d une matrice carrée, cas des matrices diagonales, des matrices identité Hors sujet Exemples de résolution de problèmes 1.2) Résolution d un système d équations. 1.3) Résolution d un problème par l étude d une suite de matrice Total plan 5 min. Beaucoup trop succinct. Les énoncés des problèmes doivent être présentés avec rigueur et précision.

5 2) Développement 2.1) Résolution d un système d équations. On considère 3 plans dans l espace rapporté à un repère orthonormé, d équations respectives : x 2y z = 7 2x -2y + 3z = -3 3x + y -2z = 11 Démontrer que ces 3 plans se coupent en un seul point que l on déterminera en résolvant un système écrit sous forme matricielle et en utilisant la calculatrice. x = [A] x [X] = [B] Donc [A]-1 x [A] x [X] = [X] = [A]-1 x [B] On saisit la première matrice [A] en 3x3 puis la deuxième [B] en 3x1, puis on effectue le calcul et on obtient L attitude naturelle de l élève sera de résoudre la question par la méthode qu il connaît : élimination progressive des variables pour déterminer z et déduire y puis x. Recomposer l énoncé : 1) selon la méthode déjà connue 2) écrire l équation matricielle et sa résolution 3) faire le calcul à l aide de la machine Questions du jury : Trouve-t-on toujours un point? Dans quelles conditions trouve-t-on un plan? Une droite?

6 2.2) Résolution d un problème par l étude d une suite de matrice On étudie l évolution d une maladie sur une population stable. Chaque individu de cette population est soit malade (M) soit sain (S). On suppose pour chaque individu que d une semaine sur l autre : - s il était malade, il le reste la semaine suivante avec une probabilité de 1/4 ; - s il était sain, il le reste la semaine suivante avec une probabilité de 2/3. Au début de l étude, 5% de la population est malade. Question : quelle va être l évolution de cette maladie dans la population après n semaines? Eradication? Epidémie totale? Ou stabilisation à un certain niveau? 2.2.1) On note m n la probabilité qu un individu choisi au hasard soit malade au bout de n semaines et s n celle qu il soit sain. On a : Soit en écriture matricielle : 2.2.2) Démontrons que Avec : ) ) Soit vraie Alors Par le calcul on obtient et D où : Donc

7 2.2.3) Donc par récurrence avec On obtient : Quand n tend vers plus l infini, tend vers la matrice. Si on ne fait rien, environ 31% de la population va finir par être malade et cette proportion va demeurer. Recomposer l énoncé pour préciser les étapes telles qu elles seraient proposées aux élèves, notamment pour trouver le calcul de A n.

FICHE DE RÉVISION DU BAC

FICHE DE RÉVISION DU BAC systèmes d équations suites 1. Vocabulaire 2.Calcul matriciel 3. suites Prérequis Plan du cours 1. Vocabulaire Définition : Une matrice de dimension est un tableau de nombres comportant lignes colonnes.

Plus en détail

Ch. 03 MATRICES et SUITES

Ch. 03 MATRICES et SUITES Ch 03 MATRICES et SUITES I Notion de matrice Une matrice est un tableau de nombres réels à n lignes et p colonnes, de taille (n, p) ou n p Notation La matrice M ci-dessous peut être notée M = (a ij ) où

Plus en détail

Dans tout ce qui suit, n, m et p sont des entiers naturels supérieurs ou égaux à 1.

Dans tout ce qui suit, n, m et p sont des entiers naturels supérieurs ou égaux à 1. I Généralités sur les matrices Activité 1 Dans tout ce qui suit, n, m et p sont des entiers naturels supérieurs ou égaux à 1 Une matrice A de dimensions m p est un tableau de nombres à m lignes et p colonnes

Plus en détail

Puissances n-ieme d une matrice. Application aux systèmes linéaires. x + 2y = 6 Exemple : soit à résoudre le système linéaire ( )

Puissances n-ieme d une matrice. Application aux systèmes linéaires. x + 2y = 6 Exemple : soit à résoudre le système linéaire ( ) II Application aux systèmes linéaires { x + 2y = 6 Exemple : soit à résoudre le système linéaire où x et y sont les inconnues x + 2y = 5 x 6 On forme ensuite les matrices suivantes : A =, X = et B = Donc

Plus en détail

Chapitre 3 : Matrices

Chapitre 3 : Matrices Chapitre 3 : Matrices Sommaire I Notion de matrice et vocabulaire II Opérations de base sur les matrices 3 1 Addition de matrices et multiplication d un réel par une matrice 3 Multiplication matricielle

Plus en détail

MATRICES. Quelques repères historiques (Voir le magazine «Tangente», HS N 44, janvier 2012)

MATRICES. Quelques repères historiques (Voir le magazine «Tangente», HS N 44, janvier 2012) MATRICES Quelques repères historiques (Voir le magazine «Tangente», HS N 44, janvier 2012) Les carrés «latins», ancêtres des Sudoku, sont connus depuis longtemps (on en trouve dans une légende chinoise

Plus en détail

Baccalauréat S Centres étrangers 12 juin 2013

Baccalauréat S Centres étrangers 12 juin 2013 Durée : 4 heures Baccalauréat S Centres étrangers 2 juin 203 L usage des calculatrices est autorisé selon les termes de la circulaire n o 99-86 du 6 novembre 999. Il est rappelé que la qualité de la rédaction,

Plus en détail

Calcul matriciel Matrices Cours

Calcul matriciel Matrices Cours Calcul matriciel Matrices Cours CHAPITRE 1 : Généralités sur les matrices 1) Notion de matrice 2) Matrices particulières CHAPITRE 2 : Egalité de deux matrices CHAPITRE 3 : Opérations sur les matrices 1)

Plus en détail

BACCALAUREAT BLANC 2016 LYCEE DAGUIN

BACCALAUREAT BLANC 2016 LYCEE DAGUIN BACCALAUREAT BLANC 2016 LYCEE DAGUIN MATHEMATIQUES SERIE S Durée de l épreuve : 4 heures Indiquer sur la copie «Spécialité Maths» ou «Non spécialité Maths» Le sujet comporte 6 pages numérotées de 1 à 6.

Plus en détail

SESSION 2016 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ. Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 7

SESSION 2016 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ. Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 7 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 206 MATHÉMATIQUES - Série ES ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 7 Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformément

Plus en détail

Matrices A = 6. Exemple Si A =

Matrices A = 6. Exemple Si A = Matrices 1. Définition Une matriceade dimensionn p ou de format(n;p) est un tableau de nombres comportant n lignes et p colonnes. On note a ij l élément se trouvant à l intersection de la ligne i et de

Plus en détail

Baccalauréat S Asie 16 juin 2015

Baccalauréat S Asie 16 juin 2015 Exercice 1 Baccalauréat S Asie 16 juin 15 A. P. M. E. P. Les trois parties de cet exercice sont indépendantes. Les probabilités seront arrondies au millième. Partie A Un concurrent participe à un concours

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SPÉCIALITÉ MATHÉMATIQUES. Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 9

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SPÉCIALITÉ MATHÉMATIQUES. Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 9 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 9 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ Les calculatrices électroniques de poche sont

Plus en détail

L épreuve d oral 2 au CAPES de mathématiques

L épreuve d oral 2 au CAPES de mathématiques L épreuve d oral 2 au CAPES de mathématiques L épreuve sur dossier Epreuve sur dossier comportant deux parties : 14 points sont attribués à la première partie 6 points à la seconde partie Durée de la préparation

Plus en détail

Proposition de sujets pour les épreuves de Mathématiques I et II

Proposition de sujets pour les épreuves de Mathématiques I et II Proposition de sujets pour les épreuves de Mathématiques I et II 1 Déroulement des deux épreuves de mathématiques Il y a deux épreuves de mathématiques à la partie orale du concours de l École Navale dans

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE TSI MATHEMATIQUES. Mardi 2 mai : 14 h - 18 h. Les calculatrices sont interdites

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE TSI MATHEMATIQUES. Mardi 2 mai : 14 h - 18 h. Les calculatrices sont interdites SESSION 07 TSIMA0 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE TSI MATHEMATIQUES Mardi mai : 4 h - 8 h N.B. : le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction.

Plus en détail

Compléments : calcul matriciel

Compléments : calcul matriciel 1. Écriture matricielle d'un système linéaire et résolution du système.. p2 2. Suites de matrices colonnes vérifiant : U n+1 =A*U n +B et suites de matrices lignes vérifiant : V n+1 =V n *A'+B'... p5.

Plus en détail

Dossier n 12 : Exemples d approche et d applications du raisonnement par récurrence dans des domaines variés.

Dossier n 12 : Exemples d approche et d applications du raisonnement par récurrence dans des domaines variés. Dossier n 12 : Exemples d approche et d applications du raisonnement par récurrence dans des domaines variés. Rédigé par Cécile COURTOIS, le 29 août 2003 cecile-courtois@wanadoo.fr I Situation par rapport

Plus en détail

L épreuve d oral 2 au CAPES de mathématiques

L épreuve d oral 2 au CAPES de mathématiques L épreuve d oral 2 au CAPES de mathématiques L épreuve sur dossier Durée de la préparation : deux heures et demie Durée totale de l'épreuve : une heure Coefficient 2 Même épreuve pour tous les candidats

Plus en détail

Matrices. Christophe ROSSIGNOL. Année scolaire 2016/2017

Matrices. Christophe ROSSIGNOL. Année scolaire 2016/2017 Matrices Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 016/017 Table des matières 1 Notion de matrice 1.1 Définition................................................. 1. Addition de matrices...........................................

Plus en détail

Feuille 1 : Limites de suites et de fonctions.

Feuille 1 : Limites de suites et de fonctions. Feuille 1 : Limites de suites et de fonctions. M2 Enseignement Mathématiques - Analyse pour l oral et l enseignement I Connaissances attendues Dans un premier temps : Connaître les programmes des classes

Plus en détail

1/2 2/2. 2. Matrices. Sections 2.4 et 2.5 MTH1007. J. Guérin, N. Lahrichi, S. Le Digabel École Polytechnique de Montréal A2016.

1/2 2/2. 2. Matrices. Sections 2.4 et 2.5 MTH1007. J. Guérin, N. Lahrichi, S. Le Digabel École Polytechnique de Montréal A2016. 2. Matrices Sections 2.4 et 2.5 MTH1007 J. Guérin, N. Lahrichi, S. Le Digabel École Polytechnique de Montréal A2016 (v4) MTH1007: algèbre linéaire 1/18 Plan 1. Les règles des opérations matricielles 2.

Plus en détail

Sujet Spécialité MATHÉMATIQUES ANTILLES - GUYANE BAC S

Sujet Spécialité MATHÉMATIQUES ANTILLES - GUYANE BAC S Sujet Spécialité MATHÉMATIQUES ANTILLES - GUYANE BAC S - 2016 Sujets Bac Maths 2016 Annales Mathématiques Bac 2016 Sujets + Corrigés - Alain Piller Antilles - Guyane Annales Bac Maths 2016 BACCALAURÉAT

Plus en détail

Comparaison des programmes de mathématiques au cycle terminal du lycée

Comparaison des programmes de mathématiques au cycle terminal du lycée Comparaison des programmes de mathématiques au cycle terminal du lycée 10 avril 2013 Plan du document Préambule........................................................... 2 A - Première S.........................................................

Plus en détail

Matrice et vocabulaire associé

Matrice et vocabulaire associé I Matrice et vocabulaire associé I1 Définitions Définition 1 Deux entiers naturels m et n étant donnés non nuls, on appelle matrice de format m, n tout tableau rectangulaire ayant m n éléments, disposés

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. Session 2015 MATHÉMATIQUES. - Série ES - ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ. Durée de l'épreuve : 3 heures Coefficient : 7

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. Session 2015 MATHÉMATIQUES. - Série ES - ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ. Durée de l'épreuve : 3 heures Coefficient : 7 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2015 MATHÉMATIQUES - Série ES - ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ Durée de l'épreuve : 3 heures Coefficient : 7 Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformément

Plus en détail

DS 1. Le 13 octobre h

DS 1. Le 13 octobre h DS 1. Le 13 octobre 14. 4h Le devoir est probablement trop long pour que vous puissiez le terminer (ce qui est assez classique dans les épreuves de concours). Restez donc calme, prenez le temps de regarder

Plus en détail

Epreuve de Mathématiques - Durée : 4 heures.

Epreuve de Mathématiques - Durée : 4 heures. Lycée Saint-Exupéry BAC BLANC - Février 04 - Terminales S Epreuve de Mathématiques - Durée : 4 heures. Le sujet est composé de exercices communs à tous les candidats, d un exercice réservé aux candidats

Plus en détail

LFA / Terminale S SPÉCIALITÉ MATHS Mme MAINGUY. Les nombres contenus dans ce tableau sont appelés les coefficients de la matrice.

LFA / Terminale S SPÉCIALITÉ MATHS Mme MAINGUY. Les nombres contenus dans ce tableau sont appelés les coefficients de la matrice. Les matrices chapitre 2 : calcul matriciel I / Définitions Soit n et p deux entiers naturels non nuls Une matrice n p (on dit aussi de format n ; p ( ) est un tableau de nombres réels à n lignes et p colonnes

Plus en détail

Concours d accès au cycle de préparation à l agrégation de Mathématiques

Concours d accès au cycle de préparation à l agrégation de Mathématiques Concours d accès au cycle de préparation à l agrégation de Mathématiques Session Février 2014 Épreuve d algèbre et de géométrie Durée 4 heures Le sujet comporte 5 pages, en plus de cette page de garde.

Plus en détail

Approche par les problèmes en TS spécialité maths. Quelle évaluation possible?

Approche par les problèmes en TS spécialité maths. Quelle évaluation possible? Approche par les problèmes en TS spécialité maths Quelle évaluation possible? Compétences mises en œuvre dans la résolution de problèmes : extrait du programme de TS (enseignement spécifique et spécialité)

Plus en détail

Dans tout ce devoir, la qualité de la rédaction et le soin seront pris en compte dans la notation.

Dans tout ce devoir, la qualité de la rédaction et le soin seront pris en compte dans la notation. Externat Notre Dame Bac Blanc n Tle S) janvier 206 durée : 4 h calculatrice autorisée Dans tout ce devoir, la qualité de la rédaction et le soin seront pris en compte dans la notation. Les exercices pourront

Plus en détail

BAC BLANC. Terminale S. Epreuve de Mathématiques spécialité Coefficient 9. Durée 4 heures

BAC BLANC. Terminale S. Epreuve de Mathématiques spécialité Coefficient 9. Durée 4 heures BAC BLANC Terminale S Epreuve de Mathématiques spécialité Coefficient 9 Durée 4 heures Le candidat doit rédiger l exercice de spécialité sur une copie à part Le sujet comporte 5 pages. L utilisation de

Plus en détail

LES MATRICES. Chapitre Premières définitions

LES MATRICES. Chapitre Premières définitions Chapitre 1 LES MATRICES 11 Premières définitions Définition Une matrice à n lignes et p colonnes et à coefficients dans R est un tableau de np éléments de R que l on représente sous la forme : a 11 a 12

Plus en détail

Baccalauréat Blanc de Mathématiques - Terminales S - 27 janvier La calculatrice est autorisée. 3.5 POINTS

Baccalauréat Blanc de Mathématiques - Terminales S - 27 janvier La calculatrice est autorisée. 3.5 POINTS Baccalauréat Blanc de athématiques - Terminales S - 27 janvier 207 La calculatrice est autorisée. EXERCICE 3.5 POINTS Partie A Une certaine maladie V est présente dans la population française avec la fréquence

Plus en détail

Algèbre vectorielle. L objet et la place du cours dans le programme. Les objectifs généraux du cours

Algèbre vectorielle. L objet et la place du cours dans le programme. Les objectifs généraux du cours Statut provincial: 201-401 pondération: 3-2-3 bloc ministériel préalable: 064-536 Algèbre vectorielle L objet et la place du cours dans le programme Le cours Algèbre vectorielle (MAT 401) s adresse spécifiquement

Plus en détail

Baccalauréat S Métropole 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Métropole 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S Métropole 11 septembre 2014 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice 1 Commun à tous les candidats Sur le graphique ci-dessous, on a tracé, dans un repère orthonormé AB) où A et B sont les points

Plus en détail

MATHÉMATIQUES. Série : S Enseignement spécifique

MATHÉMATIQUES. Série : S Enseignement spécifique BAC BLANC 19 MARS 2013 MATHÉMATIQUES Série : S Enseignement spécifique Durée de l épreuve : 4 heures L utilisation d une calculatrice est autorisée Le sujet comporte 6 pages Le candidat doit traiter les

Plus en détail

BACCALAURÉAT BLANC LYCEE DAUDET SESSION DE 2016 MATHÉMATIQUES SÉRIE : S DURÉE DE L ÉPREUVE : 4 HEURES COEFFICIENT : 7

BACCALAURÉAT BLANC LYCEE DAUDET SESSION DE 2016 MATHÉMATIQUES SÉRIE : S DURÉE DE L ÉPREUVE : 4 HEURES COEFFICIENT : 7 BACCALAURÉAT BLANC LYCEE DAUDET SESSION DE 2016 MATHÉMATIQUES SÉRIE : S DURÉE DE L ÉPREUVE : 4 HEURES COEFFICIENT : 7 Ce sujet comporte 6 pages numérotées de 1 à 6 L utilisation d une calculatrice est

Plus en détail

Méthodes directes de résolution du système linéaire Ax = b

Méthodes directes de résolution du système linéaire Ax = b Chapitre 3 Méthodes directes de résolution du système linéaire Ax = b 3.1 Introduction Dans ce chapitre, on étudie quelques méthodes directes permettant de résoudre le système Ax = b (3.1) où A M n (R),

Plus en détail

La décomposition de Dunford des endomorphismes.

La décomposition de Dunford des endomorphismes. Document de travail pour l atelier de la journée régionale APMEP d Aix-Marseille du 17 mai André BONNET andre.bonnet9@orange.fr La décomposition de Dunford des endomorphismes. En travaillant avec un jeune

Plus en détail

Terminale S Vendredi 13 décembre 2013 MINI BACCALAURÉAT BLANC DE MATHÉMATIQUES SÉRIE S OBLIGATOIRE. Durée de l épreuve : 3 HEURES

Terminale S Vendredi 13 décembre 2013 MINI BACCALAURÉAT BLANC DE MATHÉMATIQUES SÉRIE S OBLIGATOIRE. Durée de l épreuve : 3 HEURES MINI BACCALAURÉAT BLANC DE MATHÉMATIQUES SÉRIE S Durée de l épreuve : 3 HEURES Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées conformément à la réglementation en vigueur, pas leur échange. Le

Plus en détail

CAPES session 2015 Épreuve 2. Problème n o 1

CAPES session 2015 Épreuve 2. Problème n o 1 CAPES session 2015 Épreuve 2 Problème n o 1 A. P. M. E. P. Problème n o 1 Notations On note N l ensemble des entiers naturels, N l ensemble des entiers naturels non nuls et Z l ensemble des entiers relatifs.

Plus en détail

TERMINALES S CORRECTION DU BACCALAUREAT BLANC SESSION 2012

TERMINALES S CORRECTION DU BACCALAUREAT BLANC SESSION 2012 TERMINALES S CORRECTION DU BACCALAUREAT BLANC SESSION 01 Exercice n 1 : 1. On transforme l expression de cette façon : 4 = 4 = 1 = 4 = 4 = 41 + 1 1 + = 41 + = + 1. L équation + 4 = 0 est une équation du

Plus en détail

Baccalauréat S Métropole 19 juin 2014

Baccalauréat S Métropole 19 juin 2014 Baccalauréat S Métropole 19 juin 2014 EXERCICE 1 Partie A A. P. M. E. P. Dans le plan muni d un repère orthonormé, on désigne par C 1 la courbe représentative de la fonction f 1 définie sur R par : f 1

Plus en détail

Logique. P 2 : doc 1 Logique et Raisonnement Largement inspiré de «PRÉPAS SCIENCES - PCSI - Éllipses» Plusieurs définitions :

Logique. P 2 : doc 1 Logique et Raisonnement Largement inspiré de «PRÉPAS SCIENCES - PCSI - Éllipses» Plusieurs définitions : Largement inspiré de «PRÉPAS SCIENCES - PCSI - Éllipses» I Logique Plusieurs définitions : Une proposition est un énoncé mathématique qui peut prendre deux valeurs : vrai (V ) ou faux (F) ; On appelle

Plus en détail

Chapitre 3 - Fonctions exponentielles

Chapitre 3 - Fonctions exponentielles Chapitre 3 - Fonctions exponentielles I Fonctions exponentielles de base q TD1 : Du discret au continu On étudie la croissance d une population de bactéries dans une culture. Le nombre de bactéries (exprimé

Plus en détail

TRAVAIL DE MATHEMATIQUES ECE 2. Faire pour le jour de la rentrée sur copie les exercices donnés en annexe

TRAVAIL DE MATHEMATIQUES ECE 2. Faire pour le jour de la rentrée sur copie les exercices donnés en annexe TRAVAIL DE MATHEMATIQUES ECE 2 Revoir les définitions, propriétés, théorèmes. de cours Retravailler les DS, TD, fiche d exercices à l aide des corrigés Faire pour le jour de la rentrée sur copie les exercices

Plus en détail

Calculer l inverse d une matrice

Calculer l inverse d une matrice Méthodes et techniques des exercices Calculer l inverse d une matrice Définition. On dit qu une matrice A carrée n n à cœfficients dans un corps K est inversible si il existe une matrice carrée n n, B

Plus en détail

L épreuve d oral 2 au CAPES de mathématiques

L épreuve d oral 2 au CAPES de mathématiques L épreuve d oral 2 au CAPES de mathématiques L épreuve sur dossier Durée de la préparation : deux heures et demie Durée totale de l'épreuve : une heure Coefficient 2 Même épreuve pour tous les candidats

Plus en détail

SESSION 2016 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ. Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 7

SESSION 2016 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ. Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 7 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 MATHÉMATIQUES - Série ES ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 7 Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformément

Plus en détail

Algèbre linéaire et géométrie vectorielle

Algèbre linéaire et géométrie vectorielle Statut provincial: 201-NYC pondération: 3-2-3 bloc ministériel préalable: 064-536 Algèbre linéaire et géométrie vectorielle L objet et la place du cours dans le programme En Sciences de la nature, c est

Plus en détail

Bac Blanc Terminale S - Février 2014 Épreuve de Mathématiques (durée 4 heures)

Bac Blanc Terminale S - Février 2014 Épreuve de Mathématiques (durée 4 heures) Bac Blanc Terminale S - Février 014 Épreuve de Mathématiques (durée 4 heures) L attention des candidats est attirée sur le fait que la qualité de la rédaction, la clarté et la précision des raisonnements

Plus en détail

PROGRESSION CINQUIEME : 2016

PROGRESSION CINQUIEME : 2016 PROGRESSION CINQUIEME : 2016 31 août 2016 Le travail sur l'analyse et le raisonnement est un point fondamental : "La formation au raisonnement est un objectif essentiel du cycle 4". La pratique des tâches

Plus en détail

Les suites numériques

Les suites numériques Les suites numériques chapitre 4 I Premier regard Définition : suite numérique Une suite numérique est une liste de nombres réels, numérotés généralement par des indices, entiers naturels consécutifs 0,

Plus en détail

Chapitre 1 : Matrices

Chapitre 1 : Matrices Chapitre 1 : Matrices Sommaire I. Définitions... 3 II. Opérations sur les matrices... 4 1) Egalité de matrices, matrice nulle... 4 2) Addition, multiplication par un réel... 4 3) Multiplication de matrices...

Plus en détail

Examen 2. Collège des Saints-Cœurs Sioufi. Mathématiques Terminales ES Enseignement de spécialité. Durée de l épreuve : 3 heures.

Examen 2. Collège des Saints-Cœurs Sioufi. Mathématiques Terminales ES Enseignement de spécialité. Durée de l épreuve : 3 heures. Examen Collège des Saints-Cœurs Sioufi Mathématiques Terminales ES Enseignement de spécialité Durée de l épreuve : 3 heures Avril 06 Coefficient : 7 Cet examen comporte 5 exercices L usage d une calculatrice

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION MATHÉMATIQUES Série S Candidats n ayant pas suivi l enseignement de spécialité. Durée de l épreuve : 4 heures

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION MATHÉMATIQUES Série S Candidats n ayant pas suivi l enseignement de spécialité. Durée de l épreuve : 4 heures BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES Série S Candidats n ayant pas suivi l enseignement de spécialité Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 OBLIGATOIRE Ce sujet comporte 5 pages numérotées

Plus en détail

Les mathématiques en cycle terminal

Les mathématiques en cycle terminal Les mathématiques en cycle terminal Objectifs de l enseignement des mathématiques au lycée Formation de base pour s insérer dans la société Formation de futurs utilisateurs de mathématiques Communiquer

Plus en détail

Métropole-La Réunion-juin-2015.

Métropole-La Réunion-juin-2015. Métropole-La Réunion-juin-25. Exercice 5 points. On considère l'équation (E) à résoudre dans Z : 7 x 5 y= a. Vérifier que le couple (;) est solution de (E). b. Montrer que le couple (x ; y) est solution

Plus en détail

Initiation aux processus : Chaînes de Markov (solutions)

Initiation aux processus : Chaînes de Markov (solutions) Initiation aux processus : Chaînes de Markov (solutions) Fabrice Rossi 8 février Espace d état fini. Exercice.. Question Pour représenter la chaîne, on choisit de numéroter les états de à, dans l ordre

Plus en détail

Calcul matriciel. 1.1 Définitions Matrices carrées particulières... 3

Calcul matriciel. 1.1 Définitions Matrices carrées particulières... 3 Chapitre 10 Calcul matriciel 1 Généralités 2 11 Définitions 2 12 Matrices carrées particulières 3 2 Opérations sur les matrices 4 21 L espace vectoriel M np (R 4 22 Produit de deux matrices 5 23 Transposée

Plus en détail

Epreuve commune mathématiques TS mardi 4 avril Sujet obligatoire

Epreuve commune mathématiques TS mardi 4 avril Sujet obligatoire Epreuve commune mathématiques TS mardi 4 avril 2017 Sujet obligatoire EXERCICE 1 Dans le plan muni d un repère orthonormé ( O, ı, j représentative de la fonction u définie sur l intervalle ]0 ; + [ par

Plus en détail

Sujet n o 1. Consignes pour le candidat. Exercice 1. Exercice 2

Sujet n o 1. Consignes pour le candidat. Exercice 1. Exercice 2 Sujet n o 1 Consignes pour le candidat La calculatrice est autorisée Pendant la préparation, il est souhaitable d aborder toutes les questions La rédaction ne sera pas évaluée La pertinence des réponses

Plus en détail

CERTIFICATION BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MATHEMATIQUES. Lycée... SESSION 20.. Séquence n 1

CERTIFICATION BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MATHEMATIQUES. Lycée... SESSION 20.. Séquence n 1 CERTIFICATION BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MATHEMATIQUES LOGO LYCÉE Lycée... SESSION 20.. Séquence n 1 Nom:... Prénom:... Date:... Heure:... Classe :... Professeur examinateur:. Note: Durée: 45 min /10 Thématique:

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SPÉCIALITÉ MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 9 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SPÉCIALITÉ MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 9 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 MATHÉMATIQUES Série S Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 9 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformément à

Plus en détail

TS Corrigé du bac blanc n 2 du 23 avril Ex 1 :

TS Corrigé du bac blanc n 2 du 23 avril Ex 1 : TS Corrigé du bac blanc n 2 du 23 avril 2014 Ex 1 : Ex 2 : t Ex 3 : Partie A : 1. lim (x +1=+ et lim e x =+, d'où par produit : x + x + Pour tout x réel, f (x=xe x +e x. Or, lim xe x =0 (croissances comparées

Plus en détail

EXEMPLES DE PROBLEMES DONT LA RESOLUTION FAIT APPEL A L UTILISATION DE GRAPHES, ORIENTES OU NON.

EXEMPLES DE PROBLEMES DONT LA RESOLUTION FAIT APPEL A L UTILISATION DE GRAPHES, ORIENTES OU NON. EXEMPLES DE PROBLEMES DONT LA RESOLUTION FAIT APPEL A L UTILISATION DE GRAPHES, ORIENTES OU NON. Niveau : Terminale ES. Pré-requis : Vocabulaire et définitions sur les graphes (graphe orienté ou non, sommets,

Plus en détail

Indications pour l évaluation Compétence 3 Principaux éléments de mathématiques

Indications pour l évaluation Compétence 3 Principaux éléments de mathématiques Indications pour l évaluation Compétence 3 Principaux éléments de mathématiques Connaissances et Pratiquer une démarche scientifique, résoudre des problèmes Rechercher, extraire et organiser l information

Plus en détail

1. EXERCICE. ECRICOME 2007 voie E. Soit a un réel strictement positif. On considère la fonction f a dé nie pour tout réel t strictement positif par :

1. EXERCICE. ECRICOME 2007 voie E. Soit a un réel strictement positif. On considère la fonction f a dé nie pour tout réel t strictement positif par : ECRICOME 2007 voie E 1. EXERCICE. Soit a un réel strictement positif. On considère la fonction f a dé nie pour tout réel t strictement positif par : f a (t) = 1 a2 (t + 2 t ) ainsi que la suite (u n )

Plus en détail

Chapitre 2 : Matrices

Chapitre 2 : Matrices Chapitre 2 : Matrices 1 Notion de matrice et vocabulaire Notation 1 Dans tout le chapitre n, p, q sont des entiers naturels non nuls Définition 1 Une matrice A à n lignes et p colonnes est un tableau défini

Plus en détail

Classe: TS spé Maths DS3 Jeudi 10 janvier 2013

Classe: TS spé Maths DS3 Jeudi 10 janvier 2013 Classe: TS spé Maths DS3 Jeudi janvier 3 Exercice Implication, réciproque, contraposée... 4 points ) a) Démontrer l'implication suivante : Si un nombre entier n est de la forme 6k 3 avec k Z alors il est

Plus en détail

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 17 novembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 17 novembre 2014 Corrigé Baccalauréat S Nouvelle-Calédonie 17 novembre 014 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice 1 Commun à tous les candidats Une fabrique de desserts glacés dispose d une chaîne automatisée pour remplir des cônes de

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Liban 27 mai 2015

Baccalauréat ES/L Liban 27 mai 2015 Durée : 3 heures Baccalauréat ES/L Liban 27 mai 2015 A. P. M. E. P. Exercice 1 Commun à tous les candidats 4 points Pour chacune des situations suivantes, déterminer si elle est vraie ou faussent justifier

Plus en détail

DS 9 Correction EXERCICE Etude d'une fonction auxiliaire.

DS 9 Correction EXERCICE Etude d'une fonction auxiliaire. DS 9 Correction EXERCICE On considère la fonction déterminée sur 0, par : ln On se propose dans cet exercice d'étudier la fonction et de la représenter relativement à un repère orthonormal,,, l'unité choisie

Plus en détail

MATHÉMATIQUES. Modélisation mathématique et informatique. Durée : 3 heures 30 minutes

MATHÉMATIQUES. Modélisation mathématique et informatique. Durée : 3 heures 30 minutes Banque "Agro-Véto" A - 0717 MATHÉMATIQUES Modélisation mathématique et informatique Durée : 3 heures 30 minutes Chaque candidat est responsable de la vérification de son sujet d épreuve : pagination et

Plus en détail

Baccalauréat S Asie 16 juin 2015 Corrigé

Baccalauréat S Asie 16 juin 2015 Corrigé Baccalauréat S Asie 16 juin 015 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice 1 5 points Commun à tous les candidats Partie A Un concurrent participe à un concours de tir à l arc, sur une cible circulaire. À chaque

Plus en détail

Suites. 1 Notion de matrice-vocabulaire Exemple d utilisation Définitions et vocabulaire... 2

Suites. 1 Notion de matrice-vocabulaire Exemple d utilisation Définitions et vocabulaire... 2 Table des matières 1 Notion de matrice-vocabulaire 1 1.1 Exemple d utilisation......................................... 1 1.2 Définitions et vocabulaire...................................... 2 2 Multiplication

Plus en détail

Chapitre 4 Equations différentielles couplées

Chapitre 4 Equations différentielles couplées Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2009-2010 Chapitre 4 Equations différentielles couplées 1 Champs de vecteurs et trajectoires : 1.1 Définitions : Définition 1.1 Un champ de vecteurs

Plus en détail

Terminale S Bac Blanc Février 2013 Corrigé

Terminale S Bac Blanc Février 2013 Corrigé Terminale S Bac Blanc Février 2013 Corrigé Métropole Juin 2006 (6 points) 1) Soit la fonction définie sur par. On désigne par sa courbe représentative dans un repère orthonormé d unité graphique 2cm. a)

Plus en détail

Les mathématiques en cycle terminal

Les mathématiques en cycle terminal Les mathématiques en cycle terminal Première ES-L ; S : BO spécial n 9 du 30 septembre 2010 Première STI2D ; STD2A ; STL : BO spécial n 3 du 17 mars 2011 Terminale ES-L ; S ; STI2D ; STD2A ; STL : BO spécial

Plus en détail

MATHÉMATIQUES (options scientifique, économique, technologique et littéraire B/L)

MATHÉMATIQUES (options scientifique, économique, technologique et littéraire B/L) MATHÉMATIQUES (options scientifique, économique, technologique et littéraire B/L) 1. Procédure d interrogation Le mode d interrogation reste identique à celui des concours précédents et rappelons brièvement

Plus en détail

PROGRAMME DE MATHEMATIQUES POUR LES CLASSES DE 9 e DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE TECHNIQUE ECOLE PRIVEE NOTRE-DAME SAINTE SOPHIE

PROGRAMME DE MATHEMATIQUES POUR LES CLASSES DE 9 e DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE TECHNIQUE ECOLE PRIVEE NOTRE-DAME SAINTE SOPHIE PROGRAMME DE MATHEMATIQUES POUR LES CLASSES DE 9 e DE L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE TECHNIQUE ECOLE PRIVEE NOTRE-DAME SAINTE SOPHIE Remarques générales: Les compétences minimales exigibles sont indiquées en

Plus en détail

MATHEMATIQUES Enseignement de Spécialité en TS

MATHEMATIQUES Enseignement de Spécialité en TS MATHEMATIQUES Enseignement de Spécialité en TS Philosophie de l enseignement de spécialité Approche du cours par un problème en lien avec les sciences d aujourd hui Utilisation dans des domaines variés

Plus en détail

Utiliser les TICE en seconde (Programme 2009)

Utiliser les TICE en seconde (Programme 2009) Utiliser les TICE en seconde (Programme 2009) L acquisition de techniques est indispensable, mais doit être au service de la pratique du raisonnement qui est la base de l activité mathématique. Objectif

Plus en détail

Sujet 001 Épreuve pratique de mathématiques en seconde Fiche élève. Feux rouges

Sujet 001 Épreuve pratique de mathématiques en seconde Fiche élève. Feux rouges Sujet 00 Épreuve pratique de mathématiques en seconde Fiche élève Feux rouges Pour aller au lycée à vélo, Nicolas rencontre trois feux bicolores pour cyclistes. On suppose que lorsque Nicolas arrive devant

Plus en détail

DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures - COEFFICIENT : 3

DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 heures - COEFFICIENT : 3 DURÉE DE L ÉPREUVE : heures - COEFFICIENT : Ce sujet comporte pages numérotées de / à /. Les annexes (pages et ) sont à rendre impérativement avec la copie. L utilisation d une calculatrice est autorisée.

Plus en détail

Exercices Corrigés Matrices 1 2 A = 2 1

Exercices Corrigés Matrices 1 2 A = 2 1 Exercices Corrigés Matrices Exercice Considérons les matrices à coefficients réels : A =, B = 4 C =, D = 0, E = Si elles ont un sens, calculer les matrices AB, BA, CD, DC, AE, CE Exercice extrait partiel

Plus en détail

TS3 - LYCÉE PRÉVERT DS 9 mai Préparation au baccalauréat 2013 MATHÉMATIQUES SÉRIE : S. DURÉE DE L ÉPREUVE : 4 HEURES (13h25 17h25)

TS3 - LYCÉE PRÉVERT DS 9 mai Préparation au baccalauréat 2013 MATHÉMATIQUES SÉRIE : S. DURÉE DE L ÉPREUVE : 4 HEURES (13h25 17h25) TS3 - LYCÉE PRÉVERT DS 9 mai 2013 Préparation au baccalauréat 2013 MATHÉMATIQUES SÉRIE : S DURÉE DE L ÉPREUVE : 4 HEURES (13h25 17h25 COEFFICIENT : 9 Ce sujet comporte 6 pages numérotées de 1 à 6 L utilisation

Plus en détail

OBLIGATOIRE et ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

OBLIGATOIRE et ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ BACCALAURÉAT BLANC Août 2014 MATHÉMATIQUES Série S OBLIGATOIRE et ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformément à la réglementation en vigueur Le sujet

Plus en détail

Enseignement de spécialité

Enseignement de spécialité BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2012 MATHÉMATIQUES Série S Enseignement de spécialité Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 9 Ce sujet comporte 5 pages numérotées de 1 à 5. L utilisation d une calculatrice

Plus en détail

SUITES DE MATRICES ET MARCHES ALEATOIRES

SUITES DE MATRICES ET MARCHES ALEATOIRES SUITES DE MATRICES ET MARCHES ALEATOIRES I Suites de matrices colonnes ) Exemples : a) La suite ( U n ) définie pour tout entier naturel n par U n n n + est une suite de matrices colonnes dont les coefficients

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL. MATHEMATIQUES Série S. Enseignement de Spécialité

BACCALAUREAT GENERAL. MATHEMATIQUES Série S. Enseignement de Spécialité Session de septembre 203 BACCALAUREAT GENERAL MATHEMATIQUES Série S Enseignement de Spécialité Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 9. Ce sujet comporte 7 pages numérotées de à 7 Du papier millimétré

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. Session MATHÉMATIQUES Série ES ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ SUJET. Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 7

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL. Session MATHÉMATIQUES Série ES ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ SUJET. Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 7 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL Session 2016 MATHÉMATIQUES Série ES ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ SUJET Durée de l épreuve : 3 heures coefficient : 7 L usage de la calculatrice est autorisé. Le candidat est invité à

Plus en détail

Mathématiques. Pour faciliter le travail personnel de révisions en fin de vacances, ce fichier contient

Mathématiques. Pour faciliter le travail personnel de révisions en fin de vacances, ce fichier contient Mathématiques Préparation à la 1 ère ES - L - STMG Le programme de 1 ère s appuie sur les notions étudiées en 2 nde. L acquisition de ces bases est donc essentielle à la réussite en 1 ère. Pour faciliter

Plus en détail

Thématique : Transmettre l information (Evolution des sciences et techniques) Module(s) évalué(s) : Fonctions logarithmes et exponentielles

Thématique : Transmettre l information (Evolution des sciences et techniques) Module(s) évalué(s) : Fonctions logarithmes et exponentielles Logo académie Contrôle en cours de formation BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL. Épreuve E1- Sous-Épreuve de Mathématiques Coef. 2 Situation d évaluation de Mathématiques Année scolaire.. Séquence Durée :. / 2

Plus en détail

BACCALAUREAT BLANC GENERAL. Epreuve: MATHEMATIQUES. Série : S Durée : 4 heures Coefficient : 9 SPECIALITE

BACCALAUREAT BLANC GENERAL. Epreuve: MATHEMATIQUES. Série : S Durée : 4 heures Coefficient : 9 SPECIALITE BACCALAUREAT BLANC GENERAL Epreuve: MATHEMATIQUES Série : S Durée : 4 heures Coefficient : 9 SPECIALITE Avant de composer, le candidat s'assurera que le sujet comporte bien 4 pages numérotées de 1 à 4.

Plus en détail

Épreuve de Mathématiques - Série S - Durée : 4 heures Mercredi 27 mars Calculatrice Autorisée

Épreuve de Mathématiques - Série S - Durée : 4 heures Mercredi 27 mars Calculatrice Autorisée ... Épreuve de Mathématiques - Série S - Durée : 4 heures Mercredi 27 mars Calculatrice Autorisée Le sujet comporte 4 exercices : Les élèves n ayant pas choisi l option Mathématiques en spécialité traiteront

Plus en détail

DOSSIER N 64. Présenter un choix d exercices sur le thème suivant :

DOSSIER N 64. Présenter un choix d exercices sur le thème suivant : DOSSIER N 64 Question : Présenter un choix d exercices sur le thème suivant : Exemples d étude phénomènes exponentiels discrets ou continus issus de situations économiques, sociales ou scientifiques. Pour

Plus en détail