LE BAIL PROFESSIONNEL ASPECTS JURIDIQUES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE BAIL PROFESSIONNEL ASPECTS JURIDIQUES"

Transcription

1 LE BAIL PROFESSIONNEL C'est un bail qui porte sur des locaux dans lesquels le locataire, membre d'une profession libérale, en l occurrence le Pédiatre, exerce régulièrement une activité non commerciale licite. Ces baux ne sont pas encore régis par un statut particulier, contrairement aux baux commerciaux, aux baux ruraux et aux baux d'habitation. Ils bénéficient d'une grande liberté de négociation, tous les éléments du bail (hors disposition d'ordre public) pouvant être discutés. ASPECTS JURIDIQUES Le bailleur doit préalablement vérifier que l'affectation professionnelle qu'il envisage de donner à son local n'est interdite ni par la Loi, ni par un éventuel règlement de copropriété. A Paris et 50 km alentour, ainsi que dans les communes comptant plus de habitants, la transformation de locaux d'habitation en locaux à usage professionnel est, en principe, interdite. Une autorisation administrative préalable (Préfet, après avis du Maire) est, dans tous les cas, nécessaire; même en cas d'affectation des locaux à un usage mixte (habitation et professionnel). Cette autorisation est individuelle et non transmissible. Par ailleurs, le médecin aura intérêt à s'assurer qu'il aura la possibilité d'apposer en toute liberté une plaque professionnelle à l'entrée de l'immeuble.( à vérifier dans le règlement de copropriété, interroger le syndic par écrit, se renseigner si une uniformité en taille ou couleur de la plaque est exigée, ainsi qu un endroit précis ou elle doit être fixée). Vérifiez que le libre accès de vos patients est assuré et que le règlement de copropriété ne vous bloque pas l accès de l immeuble. En effet l article 26-1 de la loi du 10 juillet 1965 permet à l assemblée générale de décider, à la double majorité qualifiée les travaux à effectuer en vue d améliorer la sécurité des personnes et des biens au moyen de dispositifs de fermeture permettant d organiser l accès de l immeuble. De plus, elle détermine, aux mêmes conditions de majorité, les périodes de fermeture totale de l immeuble compatibles avec l exercice d une activité autorisée par le règlement de copropriété. La fermeture en dehors de ces périodes ne peut être décidée qu à l unanimité, sauf si le dispositif de fermeture permet une ouverture à distance (art 26-2 de la loi du 10 juillet 1965). Donc si la fermeture est commandable à distance il n y a aucun recours. Si la fermeture est permanente ( non commandable ) elle requiert l unanimité, et doit être tempérée par une déconnection correspondant à vos heures de consultation. Si la résolution est prise en AG, il faut réagir dans les 2 mois suivant la notification du PV d AG par le syndic en portant une action devant le tribunal de grande instance du lieu de l immeuble. A condition d être copropriétaire «défaillant ou opposant» c est à dire d avoir voté ou fait voter contre la décision ou d avoir été absent lors de l AG de copropriété. 1

2 Baux à usage mixte Ces baux sont désormais régis par la Loi du 6 Juillet 1989 dite "Loi Mermaz". Le contrat de location doit être écrit, et un état des lieux doit y être annexé. Il doit obligatoirement contenir les mentions suivantes : - description et destination des lieux - désignation des locaux à jouissance exclusive - désignation des parties et équipement(s) d'usage commun - prix et termes du paiement du loyer - règles de révision du loyer - date d'effet et durée du contrat - montant du dépôt de garantie. La durée du bail est au minimum de 3 ans pour les bailleurs physiques (et S.C.I.), et de 6 ans pour les bailleurs personnes morales. En cas de renouvellement, la durée minimale du bail renouvelé est également de 3 ou 6 ans. Le locataire peut résilier le bail à tout moment, en respectant un préavis de 3 mois. Le locataire a droit au renouvellement de son bail à l'arrivée de son terme. Le bailleur ne peut refuser ce renouvellement que pour 3 motifs : + motif légitime et sérieux (inexécution, par le locataire, de l'une des obligations lui incombant) + vente du logement; le locataire bénéficie alors d'un droit de préemption, sauf en cas de vente entre parents jusqu'au 3 degré + reprise par le bailleur, son conjoint ou son concubin, ou leurs ascendants ou descendants. Le bailleur doit donner congé au locataire par Lettre Recommandée avec Accusé de Réception ou par huissier, six mois au moins avant le terme du contrat. A défaut de congé, le bail est tacitement reconduit, à moins que le bailleur n'ait émis une offre de renouvellement. Le locataire ne peut céder son bail, ou sous-louer, sauf accord exprès et écrit du bailleur. Le loyer peut être fixé librement en cas : de logement neuf de logement vacant soumis antérieurement à la Loi du 1/9/48 et remis aux normes du décret du 6/3/87 de logement conforme à ce décret et loué pour la première fois, ou ayant subi des travaux depuis moins de 6 mois. Dans les autres cas, le loyer doit être fixé par référence au prix du marché. Baux exclusivement professionnels Ils échappaient, jusqu'à la Loi "Mermaz", à toute réglementation. Depuis le 6 Juillet 1989, ils doivent cependant respecter les conditions suivantes : Le bail professionnel est obligatoirement écrit. La durée du bail est au moins égale à 6 ans. Au terme du contrat, le bail est reconduit tacitement pour la même durée, sauf dénonciation expresse, par le bailleur ou le locataire, 6 mois avant l'expiration. Le locataire n'est donc absolument pas protégé. Il n'a droit à aucune indemnité en cas de non renouvellement. 2

3 Il est donc particulièrement recommandé, au candidat locataire, de faire insérer une clause interdisant au bailleur, en cas de non renouvellement, de relouer à un nouveau locataire exerçant la même profession, ou de reprendre le local pour exercer lui-même la profession objet du bail initial. En revanche, le locataire peut résilier le bail à tout moment, en respectant un préavis de 6 mois. Le loyer est totalement libre. Il peut être indexé. En principe, le locataire peut sous-louer ou céder son bail librement, sauf si une clause du bail le lui interdit. En cas de vente de l'immeuble, le nouveau propriétaire ne peut pas expulser le locataire qui possède un bail notarié ou enregistré. Baux commerciaux Rien n'interdit, à un professionnel libéral, d'exercer dans un local commercial avec un bail 3,6,9. Cependant, il n'aura pas droit au renouvellement comme pourrait y prétendre un commerçant, sauf convention contraire. Exiger certaines clauses dans votre bail : Tout médecin doit protéger son exercice, lequel est lié à sa propre compétence, mais aussi au lieu du cabinet. Le preneur doit donc insister pour que certaines clauses le protègent. Ce qui ne pose en général pas trop de problèmes car elles ne pénalisent pas un propriétaire de bonne foi. Ces clauses sont : l'autorisation d'apposer sa plaque à l'entrée de l'immeuble en cas de départ, l'autorisation de laisser sa plaque indiquant la nouvelle adresse pendant deux ans l'interdiction de louer à un confrère dans le même immeuble (ou du moins d'exercice proche, comme, par exemple, un stomatologue et un chirurgien dentiste) l'interdiction, en cas de départ, de louer le local à un confrère l'autorisation de s'associer ou de constituer une société sans autorisation préalable du propriétaire, le bail étant automatiquement mis au nom de cette dernière ; l'absence de cette clause oblige le locataire à négocier avec le propriétaire, avec une augmentation de loyer à la clef l'autorisation de sous-louer le local ou de céder son bail ; les propriétaires sont réticents à accepter cette dernière clause ; à juste titre, ils redoutent de se voir imposer un locataire qu'ils n'ont pas choisi et peut-être peu sérieux ; le seul compromis est de garantir la solidarité entre le locataire et le sous-locataire jusqu'à la fin du bail ; ce qui présente un risque certain et peu mesurable pour le cédant (et donc à manier avec précaution!) la poursuite du bail avec les héritiers du propriétaire la priorité en cas de vente du local par le propriétaire ou ses héritiers. 3

4 Vos charges locatives Décret nº du 26 août 1987 pris en application de l'article 7 de la loi nº du 23 décembre 1986 tendant à favoriser l'investissement locatif, l'accession à la propriété de logements sociaux et le développement de l'offre foncière et relatif aux réparations locatives. Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre d'etat, ministre de l'economie, des Finances et de la Privatisation, du garde des Sceaux, ministre de la Justice, et du ministre de l'equipement, du Logement, de l'aménagement du territoire et des Transports, Vu la loi nº du 23 décembre 1986 tendant à favoriser l'investissement locatif, l'accession à la propriété de logements sociaux et le développement de l'offre foncière, notamment son article 7 (d); Le Conseil d'etat (section des travaux publics) entendu, Décrète : Article 1er Sont des réparations locatives les travaux d'entretien courant et de menues réparations, y compris les remplacements d'éléments assimilables aux dites réparations, consécutifs à l'usage normal des locaux et équipements à usage privatif. Ont notamment le caractère de réparations locatives les réparations énumérées en annexe au présent décret. Article 2 Le ministre d'etat, ministre de l'economie, des Finances et de la Privatisation, le garde des Sceaux, ministre de la Justice, et le ministre de l'equipement, du Logement, de l'aménagement du territoire et des Transports sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait à Paris, le 26 août Annexes Liste de réparations ayant le caractère de réparations locatives Parties extérieures dont le locataire a l'usage exclusif Jardins privatifs Entretien courant, notamment des allées, pelouses, massifs, bassins et piscines ; taille, élagage, échenillage des arbres et arbustes ; Remplacement des arbustes ; réparation et remplacement des installations mobiles d'arrosage. Auvents, terrasses et marquises Enlèvement de la mousse et des autres végétaux. Descentes d'eaux pluviales, chêneaux et gouttières Dégorgement des conduits. Ouvertures intérieures et extérieures Sections ouvrantes telles que portes et fenêtres Graissage des gonds, paumelles et charnières ; menues réparations des boutons et poignées de portes, des gonds, crémones et espagnolettes; remplacement notamment de boulons, clavettes et targettes. Vitrages Réfection des mastics ; remplacement des vitres détériorées. 4

5 Dispositifs d'occultation de la lumière tels que stores et jalousies Graissage; remplacement notamment de cordes, poulies ou de quelques lames. Serrures et verrous de sécurité Graissage ; remplacement de petites pièces ainsi que des clés égarées ou détériorées. Grilles Nettoyage et graissage ; remplacement notamment de boulons, clavettes, targettes. Parties intérieures Plafonds, murs intérieurs et cloisons Maintien en état de propreté ; menus raccords de peintures et tapisseries ; remise en place ou remplacement de quelques éléments des matériaux de revêtement tels que faïence, mosaïque, matière plastique ; rebouchage des trous rendu assimilable à une réparation par le nombre, la dimension et l'emplacement de ceux-ci. Parquets, moquettes et autres revêtements de sol Encaustiquage et entretien courant de la vitrification ; remplacement de quelques lames de parquets et remise en état, pose de raccords de moquettes et autres revêtements de sol, notamment en cas de taches et de trous. Placards et menuiseries telles que plinthes, baguettes et moulures Remplacement des tablettes et tasseaux de placard et réparation de leur dispositif de fermeture ; fixation de raccords et remplacement de pointes de menuiseries. Installations de plomberie Canalisations d'eau Dégorgement ; remplacement notamment de joints et de colliers. Canalisations de gaz Entretien courant des robinets, siphons et ouvertures d'aération ; remplacement périodique des tuyaux souples de raccordement. Fosses septiques, puisards et fosses d'aisance Vidange. Chauffage, production d'eau chaude et robinetterie Remplacement des bilames, pistons, membranes, boîtes à eau, allumage piézo-électrique, clapets et joints des appareils à gaz ; rinçage et nettoyage des corps de chauffe et tuyauteries ; remplacement des joints, clapets et presse-étoupes des robinets ; remplacement des joints, flotteurs et joints cloches des chasses d'eau. Eviers et appareils sanitaires Nettoyage des dépôts de calcaire, remplacement des tuyaux flexibles de douches. Equipements d'installations d'électricité Remplacement des interrupteurs, prises de courant, coupe-circuits et fusibles, des ampoules, tubes lumineux ; réparation ou remplacement des baguettes ou gaines de protection. Autres équipements mentionnés au contrat de location Entretien courant et menues réparations des appareils tels que réfrigérateurs, machines à laver le linge et la vaisselle, sèche-linge, hottes aspirantes, adoucisseurs, capteurs solaires, pompes à chaleur, appareils de conditionnement d'air, antennes individuelles de radiodiffusion et de télévision, meubles scellés, cheminées, glaces et miroirs ; Menues réparations nécessitées par la dépose des bourrelets ; Graissage et remplacement des joints des vidoirs ; Ramonage des conduits d'évacuation des fumées et des gaz et conduits de ventilation. 5

6 Liste des charges récupérables Ascenseurs et monte-charge Dépenses d'électricité Dépenses d'exploitation, d'entretien courant, de menues réparations Exploitation - visite périodique, nettoyage et graissage des organes mécaniques ; - examen semestriel des câbles et vérification annuelle des parachutes ; - nettoyage annuel de la cuvette, du dessus de la cabine et de la machinerie ; - dépannage ne nécessitant pas de réparations ou fournitures de pièces ; - tenue d'un dossier par l'entreprise d'entretien mentionnant les visites techniques, incidents et faits importants touchant l'appareil. Fournitures relatives à des produits ou à du petit matériel d'entretien (chiffons, graisses et huiles nécessaires) et aux lampes d'éclairage de la cabine Menues réparations - de la cabine (boutons d'envoi, paumelles de portes, contacts de portes, ferme-portes automatiques, coulisseaux de cabine, dispositif de sécurité de seuil et cellule photoélectrique) ; - des paliers (ferme-portes mécaniques, électriques ou pneumatiques, serrures électromécaniques, contacts de porte et boutons d'appel) ; - des balais du moteur et fusibles. Eau froide, eau chaude et chauffage collectif des locaux privatifs et des parties communes Dépenses relatives : A l'eau froide et chaude des locataires ou occupants du bâtiment ou de l'ensemble des bâtiments d'habitation concernés ; A l'eau nécessaire à l'entretien courant des parties communes du ou desdits bâtiments, y compris la station d'épuration ; A l'eau nécessaire à l'entretien courant des espaces extérieurs ; Les dépenses relatives à la consommation d'eau incluent l'ensemble des taxes et redevances ainsi que les sommes dues au titre de la redevance d'assainissement, à l'exclusion de celles auxquelles le propriétaire est astreint en application de l'article L du Code de la Santé publique ; Aux produits nécessaires à l'exploitation, à l'entretien et au traitement de l'eau ; A l'électricité ; Au combustible ou à la fourniture d'énergie, quelle que soit sa nature. Dépenses d'exploitation, d'entretien courant et de menues réparations a) Exploitation et entretien courant : - nettoyage des gicleurs, électrodes, filtres et clapets des brûleurs ; - entretien courant et graissage des pompes de relais, jauges, contrôleurs de niveau ainsi que des groupes moto-pompes et pompes de puisards ; - entretien et réglage des appareils de régulation automatique et de leurs annexes ; - vérification et entretien des régulateurs de tirage ; - réglage des vannes, robinets et tés ne comprenant pas l'équilibrage ; - purge des points de chauffage ; - frais de contrôles de combustion ; 6

7 - entretien des épurateurs de fumée ; - opérations de mise en repos en fin de saison de chauffage, rinçage des corps de chauffe et tuyauteries, nettoyage de chaufferies, y compris leurs puisards et siphons, ramonage des chaudières, carneaux et cheminées ; - conduite de chauffage ; - frais de location d'entretien et de relevé des compteurs généraux et individuels ; - entretien de l'adoucisseur, du détartreur d'eau, du surpresseur et du détendeur ; - contrôles périodiques visant à éviter les fuites de fluide frigorigène des pompes à chaleur ; - vérification, nettoyage et graissage des organes des pompes à chaleur ; - nettoyage périodique de la face extérieure des capteurs solaires ; - vérification, nettoyage et graissage des organes des capteurs solaires. b) Menues réparations dans les parties communes ou sur des éléments d'usage commun : - réparation de fuites sur raccords et joints ; - remplacement des joints, clapets et presse-étoupes ; - rodage des sièges de clapets ; - menues réparations visant à remédier aux fuites de fluide frigorigène des pompes à chaleur ; - recharge en fluide frigorigène des pompes à chaleur. Installations individuelles Chauffage et production d'eau chaude, distribution d'eau dans les parties privatives : Dépenses d'alimentation commune de combustible Exploitation et entretien courant, menues réparations a) Exploitation et entretien courant : - réglage de débit et température de l'eau chaude sanitaire ; - vérification et réglage des appareils de commande, d'asservissement, de sécurité d'aquastat et de pompe ; - dépannage ; - contrôle des raccordements et de l'alimentation des chauffe-eau électriques, contrôle de l'intensité absorbée ; - vérification de l'état des résistances, des thermostats, nettoyage ; - réglage des thermostats et contrôle de la température d'eau ; - contrôle et réfection d'étanchéité des raccordements eau froide, eau chaude ; - contrôle des groupes de sécurité ; - rodage des sièges de clapets des robinets ; - réglage des mécanismes de chasses d'eau. b) Menues réparations : - remplacement des bilames, pistons, membranes, boîtes à eau, allumage piézo-électrique, clapets et joints des appareils à gaz ; - rinçage et nettoyage des corps de chauffe et tuyauteries ; - remplacement des joints, clapets et presse-étoupes des robinets ; - remplacement des joints, flotteurs et joints cloches des chasses d'eau. 7

8 Parties communes intérieures au bâtiment ou à l'ensemble des bâtiments d'habitation - Dépenses relatives A l'électricité; aux fournitures consommables, notamment produits d'entretien, balais et petit matériel assimilé nécessaires à l'entretien de propreté, sel. - Exploitation et entretien courant, menues réparations Entretien de la minuterie, pose, dépose et entretien des tapis. Menues réparations des appareils d'entretien de propreté tels qu'aspirateur. - Entretien de propreté (frais de personnel) Espaces extérieurs au bâtiment ou à l'ensemble de bâtiments d'habitation (voies de circulation, aires de stationnement, abords et espaces verts, aires et équipements de jeux ) Dépenses relatives : A l'électricité ; à l'essence et huile ; aux fournitures consommables utilisées dans l'entretien courant : ampoules ou tubes d'éclairage, engrais, produits bactéricides et insecticides, produits tels que graines, fleurs, plants, plantes de remplacement, à l'exclusion de celles utilisées pour la réfection de massifs, plates-bandes ou haies. a) Exploitation et entretien courant : Opérations de coupe, désherbage, sarclage, ratissage, nettoyage et arrosage concernant : - les allées, aires de stationnement et abords ; - les espaces verts (pelouses, massifs, arbustes, haies vives, plates bandes) ; - les aires de jeux ; - les bassins, fontaines, caniveaux, canalisations d'évacuation des eaux pluviales ; - entretien du matériel horticole ; - remplacement du sable des bacs et du petit matériel de jeux. b) Peinture et menues réparations des bancs de jardins et des équipements de jeux et grillages. Hygiène - Dépenses de fournitures consommables Sacs en plastique et en papier nécessaires à l'élimination des rejets ; produits relatifs à la désinsectisation et à la désinfection, y compris des colonnes sèches de vide-ordures. - Exploitation et entretien courant Entretien et vidange des fosses d'aisances ; entretien des appareils de conditionnement des ordures. - Elimination des rejets (frais de personnel) Equipements divers du bâtiment ou de l'ensemble de bâtiments d'habitation - Fourniture d'énergie nécessaire à la ventilation mécanique - Exploitation et entretien courant Ramonage des conduits de ventilation ; entretien de la ventilation mécanique ; entretien des dispositifs d'ouverture automatique ou codée et des interphones ; visites périodiques à l'exception des contrôles réglementaires de sécurité, nettoyage et graissage de l'appareillage fixe de manutention des nacelles de nettoyage des façades vitrées. - Divers Abonnement des postes de téléphone à la disposition des locataires. Impositions et redevances Droit de bail ; taxe ou redevance d'enlèvement des ordures ménagères ; taxe de balayage. 8

9 ASPECTS FISCAUX Régimes fiscaux applicables aux Propriétaires en matière d'impôts directs Selon la nature du bien donné en location : - Bail de locaux nus : le loyer constitue un revenu foncier. - Bail de locaux équipés : le loyer est une recette commerciale, soumise au régime des bénéfices industriels ou commerciaux. Selon la personnalité juridique du bailleur : a) Si le bailleur est une personne physique ou une S.C.I. : Dans le cas de locaux nus : - Le bailleur, personne physique, doit remplir annuellement une déclaration modèle 2044, jointe à la déclaration d'ensemble des revenus. - La S.C.I. doit établir une déclaration annuelle modèle Le revenu net dégagé est imposé au nom des associés au prorata de leurs droits et déclaré par eux, avec la déclaration d'ensemble de leurs revenus, à l'aide d'une déclaration Dans le cas de locaux équipés ou meublés : Le revenu net fait l'objet d'une déclaration de bénéfice commercial qui peut être de trois type : - modèle 951 (régime du forfait) - modèle 2033 S (régime du réel simplifié) - modèle 2031 (régime du réel normal) b) Si le bailleur est une société de capitaux (anonyme, à responsabilité limitée, en commandite par actions) ou de personnes (en nom collectif ou en commandite simple) ayant un objet non exclusivement foncier, qu'il s'agisse de locaux nus ou équipés, le revenu net est compris dans le résultat commercial d'ensemble de la société, et imposé selon les mêmes formes et modalités que ce dernier. c) Si le bailleur est une société de personnes ayant pour objet unique la location de locaux nus, le loyer a, par contre, le caractère d'un revenu foncier. Assiette de l'impôt : L'impôt est assis sur le loyer et ses accessoires (y compris le droit d'entrée éventuellement réclamé lors de la mise à disposition des locaux), déclarés pour leur montant hors TVA, et sous déduction des charges et frais. Il est admis que la caution versée par le locataire ne constitue pas un revenu taxable. 9

10 Impôts susceptibles d'être réclamés au Propriétaire En cours de bail : Ces impôts varient selon la nature du bien loué. a) Bail de locaux nus : Le loyer reste en dehors du champ d'application de la TVA. Les revenus tirés de la location sont assujettis à la CRDB contribution représentative du droit de bail (taux à 2,5 %). Le droit de bail de 2,5 % est récupérable sur le locataire, lui-même solidairement responsable du paiement de ces taxes. Il est également assujetti à la CACRDB Contribution Additionnelle à la Contribution Représentative du droit de bail, pour les revenus issus de la location d immeubles bâtis achevés depuis 15 ans au moins au 1 er janvier de l année fiscale; au même taux de 2,5 %. La CACRDB est à la charge du propriétaire. Toutefois, elle peut être récupérée à concurrence de la moitié de son montant auprès du locataire, lorsqu elle est due pour un local commercial situé dans un immeuble comportant pour moitié au moins des locaux affectés pour l habitation ou à l exercice d une profession. Le propriétaire peut s'exonérer du paiement du droit de bail et de la taxe additionnelle en optant pour l'assujettissement des loyers à la TVA. Cette option peut être avantageuse si le locataire est lui-même un assujetti à la TVA. Le paiement de la TVA est, par ailleurs, obligatoire dans le cas de bail de garages géographiquement indépendants du local professionnel. b) Bail de locaux équipés ou meublés : Le loyer et ses accessoires, dans tous les cas, sont assujettis à la TVA, facturée au locataire. c) Impôt foncier : Le bail peut stipuler que son remboursement sera demandé au locataire. En fin de bail : Le non renouvellement du bail peut donner lieu à une indemnité au profit du locataire évincé. Cette indemnité peut, en tout ou partie, constituer une plus-value imposable. Il en est de même en cas de cession, par le locataire, de son droit au bail. Les plus-values sont toutefois exonérées si les recettes professionnelles nettes du bénéficiaire n'excèdent pas F. Sort fiscal des sommes versées par le Locataire A la signature du bail : - Les frais de bail sont déductibles du résultat imposable, au même titre que les loyers payés. - Le droit d'entrée, s'il en a été réclamé un, est amortissable sur la durée du bail s'il s'agit d'un local donné pour la première fois en location. Dans le cas contraire, il constitue, tout comme le droit au bail, une immobilisation non amortissable. - Les frais d'acquisition du droit au bail (frais d'acte, enregistrement) sont amortissables dès la première année civile si le bénéfice le permet, et au maximum dans les trois années civiles. - Le dépôt de garantie, qui ne peut dépasser 2 mois de loyer, ne constitue pas une charge déductible. 10

11 En cours de bail : Le loyer constitue une charge déductible de l'année au cours de laquelle il est effectivement réglé. Le locataire aura également à régler sa taxe professionnelle (déductible), et, en cas de local mixte, sa taxe d'habitation (non déductible). 11

II - Eau froide, eau chaude et chauffage collectif des locaux privatifs et des parties communes.

II - Eau froide, eau chaude et chauffage collectif des locaux privatifs et des parties communes. Liste de charges récupérables I - Ascenseurs et monte-charge. 1 - Dépenses d'électricité. 2 - Dépenses d'exploitation, d'entretien courant, de menues réparations : a) Exploitation : - visite périodique,

Plus en détail

CHARGES RECUPERABLES

CHARGES RECUPERABLES CHARGES RECUPERABLES I. - ASCENSEURS ET MONTE-CHARGE 1. Dépenses d électricité 2. Dépenses d exploitation, d entretien courant, de menues réparations a) Exploitation - visite périodique, nettoyage et graissage

Plus en détail

CHARGES RECUPERABLES ( décret n 87-713 du 26 août 1987 )

CHARGES RECUPERABLES ( décret n 87-713 du 26 août 1987 ) CHARGES RECUPERABLES ( décret n 87-713 du 26 août 1987 ) Décret N 0 87-713 du 26 août 1987 relatif à l'article 18 de la loi n 0 86-1290 du 23 décembre 1986 tendant à favoriser l'investissement locatif,

Plus en détail

Article 1 La liste des charges récupérables prévue à l article 18 de la loi du 23 décembre 1986 susvisée figure en annexe au présent décret.

Article 1 La liste des charges récupérables prévue à l article 18 de la loi du 23 décembre 1986 susvisée figure en annexe au présent décret. Article 1 La liste des charges récupérables prévue à l article 18 de la loi du 23 décembre 1986 susvisée figure en annexe au présent décret. Article 2 Pour l application du présent décret : a) Il n y a

Plus en détail

LES CHARGES LOCATIVES

LES CHARGES LOCATIVES 33 bis rue du faubourg Madeleine 45000 ORLEANS Tél : 02.38.54.00.49 Fax : 09.56.06.42.49 contact@advicim.com Achat~Vente Programmes neufs Immobilier d entreprise Location Gestion locative LES CHARGES LOCATIVES

Plus en détail

Location : Nature des charges récupérables (Décret n 87-713 du 26 août 1987)

Location : Nature des charges récupérables (Décret n 87-713 du 26 août 1987) AGENCE DEPARTEMENTALE D INFORMATION SUR LE LOGEMENT ADIL 22 Location : Nature des charges récupérables (Décret n 87-713 du 26 août 1987) Pour l'application du présent décret : a) Il n'y a pas lieu de distinguer

Plus en détail

CHARGES RECUPERABLES Décret n 87-713 du 26 août 1987

CHARGES RECUPERABLES Décret n 87-713 du 26 août 1987 CHARGES RECUPERABLES Décret n 87-713 du 26 août 1987 EXTRAITS DU DECRET N 87-713 Pour l'application du présent décret : - Il n'y a pas lieu de distinguer entre les services assurés par le bailleur en régie

Plus en détail

GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES

GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES L entretien et les menues réparations dans votre logement Informations données à titre indicatif. Pour plus de précisions, renseignez-vous auprès du personnel de proximité

Plus en détail

GUIDE DES REPARATIONS LOCATIVES

GUIDE DES REPARATIONS LOCATIVES GUIDE DES REPARATIONS LOCATIVES Du locataire ou de l'office, qui fait quoi? Qui répare? Qui entretient?? Office 66 - Office Public de l'habitat des Pyrénées-Orientales 7 rue Valette - BP 60440 * 66004

Plus en détail

Liste des charges récupérables incombant au locataire :

Liste des charges récupérables incombant au locataire : Liste des charges récupérables incombant au locataire : (Décret n 87.713 du 26/08/1987) I ascenseurs et monte-charge 1. Dépenses d électricité. 2. Dépenses d exploitation, d entretien courant, de menues

Plus en détail

CHARGES COMMUNAUTE OU COMMUNE Proposition validée par la Commission scolaire du 16-6-14

CHARGES COMMUNAUTE OU COMMUNE Proposition validée par la Commission scolaire du 16-6-14 Obligations du locataire et du propriétaire COMMUNE CCVA Tiers Observations Extérieur Entretien des allées, balayage de la cour Taille, arbres et arbustes taille d'entretien exclusivement Abattage - Elagage,

Plus en détail

RÉPARATIONS LOCATIVES

RÉPARATIONS LOCATIVES LE GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES Décret Liste non limitative des réparations locatives Décret - du août pris en application de l article de la loi n -0 du décembre tendant à favoriser l investissement

Plus en détail

Textes juridiques fondamentaux applicables au bail d habitation

Textes juridiques fondamentaux applicables au bail d habitation Textes juridiques fondamentaux applicables au bail d habitation Pour l acquéreur, recourir aux services d un agent immobilier permet de : Droits et obligations du propriétaire et du locataire (Loi du 6

Plus en détail

Loyer, charges & charges illégales

Loyer, charges & charges illégales Loyer, charges & charges illégales Baux régis par la Loi 89-462 du 6 juillet 1989 Le paiement du loyer Vous devez payer votre loyer et vos charges aux conditions fixées dans votre contrat de bail (date,

Plus en détail

ENTREE. Réparations propriétaire. Réparations locataire. Contrats d entretien. N Localisation Travaux

ENTREE. Réparations propriétaire. Réparations locataire. Contrats d entretien. N Localisation Travaux ENTREE Placard Graissage. Réparations et mise en jeu des portes Tableau électrique Remplacement (sauf dégradations) 3 Fusibles Remplacement 4 Coupe-circuit Remplacement (sauf réarmement et dégradations)

Plus en détail

ACTUALITÉ DU DROIT LOCATIF ET DE LA RÉCUPÉRATION DES CHARGES CHARGES LOCATIVES

ACTUALITÉ DU DROIT LOCATIF ET DE LA RÉCUPÉRATION DES CHARGES CHARGES LOCATIVES A l heure oå mçme le gouvernement entend plafonner pour 2011 la hausse des loyers dans le secteur HLM pour Éviter des dérives en la matiñre qui ont fait que trop souvent l augmentation des loyers a excédé

Plus en détail

A l extérieur du logement

A l extérieur du logement Travaux et entretien du logement Locataire bailleur, qui fait quoi Locataire / bailleur, qui fait quoi? octobre 00 Fiche n sept. 00 Fiche n A l extérieur du logement 6 3 4 7 5 Fiche n Travaux et entretien

Plus en détail

CHARGES CHARGES RECUPERABLES ET REPARATIONS LOCATIVES

CHARGES CHARGES RECUPERABLES ET REPARATIONS LOCATIVES CHARGES RECUPERABLES ET REPARATIONS LOCATIVES CHARGES RECUPERABLES Principe Les charges locatives, qu'on appelle également charges récupérables, sont des dépenses prises en charge initialement par l'organisme

Plus en détail

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr S GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMB QUI FAIT QUOI DANS LOGEMENT? Point par point www.ophmontreuillois.fr Les installations de chauffage en détail Les installations de plomberie en détail Convecteur électrique

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A L'ENTRETIEN COURANT DES LOCAUX DE BATIMENT EXPLOITES PAR L'ASSOCIATION CESURE.

CONVENTION RELATIVE A L'ENTRETIEN COURANT DES LOCAUX DE BATIMENT EXPLOITES PAR L'ASSOCIATION CESURE. CONVENTION RELATIVE A L'ENTRETIEN COURANT DES LOCAUX DE BATIMENT EXPLOITES PAR L'ASSOCIATION CESURE. Entre la Commune de Gaillac représentée par Mme Le Maire, dûment habilitée à signer la présente convention

Plus en détail

GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES

GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES GUIDE DES RÉPARATIONS LOCATIVES L entretien et les menues réparations dans votre logement Informations données à titre indicatif. Pour plus de précisions, renseignez-vous auprès du personnel de proximité

Plus en détail

Une clause de bail peut prévoir la résiliation de la location en cas d absence d assurance.

Une clause de bail peut prévoir la résiliation de la location en cas d absence d assurance. ASSURANCES Au jour de l entrée dans les lieux loués, le locataire doit s assurer contre les risques locatifs (principalement dégâts des eaux, incendie, explosion et éventuellement vol des équipements).

Plus en détail

LES RÉPARATIONS. locatives. Le petit mémo pour y voir plus clair

LES RÉPARATIONS. locatives. Le petit mémo pour y voir plus clair LES RÉPARATIONS locatives Le petit mémo pour y voir plus clair En matière de réparations locatives, les obligations du bailleur et celles du propriétaire sont définies par le Décret du 26 aôut 1987 et

Plus en détail

Travaux et entretien du logement

Travaux et entretien du logement Travaux et entretien du logement p. p. En un clin d œil Ce document est là pour vous aider, faites-en bon usage! La réglementation en vigueur, décret d application n 8- du août 98, détermine les interventions

Plus en détail

LE GUIDE D INSTALLATION DU LOCATAIRE

LE GUIDE D INSTALLATION DU LOCATAIRE LE GUIDE D INSTALLATION DU LOCATAIRE Ce document de synthèse à usage purement informatif est édité par Larigaudry, il ne confère aucune valeur contractuelle et ne saurait engager une responsabilité quelconque

Plus en détail

BAIL LOCATION. Offert par. Locaux meublés Hors du champ d application de la loi du 6 juillet 1989. Conditions particulières. Adresse : CP Ville :

BAIL LOCATION. Offert par. Locaux meublés Hors du champ d application de la loi du 6 juillet 1989. Conditions particulières. Adresse : CP Ville : Bailleur : Nom BAIL LOCATION Offert par Locaux meublés Hors du champ d application de la loi du 6 juillet 1989 Conditions particulières Mandataire : Le(s) preneur(s) locataire(s) : Solidairement responsables

Plus en détail

D une part, et. d'autre part, PRÉAMBULE

D une part, et. d'autre part, PRÉAMBULE CONVENTION RELATIVE À L ENTRETIEN COURANT DES LOCAUX DES BÂTIMENTS DE L ARCHÉOSITE EXPLOITÉS PAR LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES TARN & DADOU SUR LA COMMUNE DE MONTANS Entre la Commune de Montans, représentée

Plus en détail

Les charges locatives récupérables

Les charges locatives récupérables Les charges locatives récupérables Article juridique publié le 19/05/2014, vu 13983 fois, Auteur : Maître Joan DRAY Il incombe au propriétaire d'un logement loué d'en assurer la jouissance, ce qui représente

Plus en détail

Guide. d entretien. logement. de votre

Guide. d entretien. logement. de votre Guide d entretien de votre logement Entrée et cuisine Salon, salle à manger et chambre Salle de bain et WC Les travaux d entretien et de remise en état incombent, selon leur nature, au locataire ou au

Plus en détail

RÈGLEMENT D OCCUPATION DES LOGEMENTS CONCÉDÉS AUX ADJOINTS TERRITORIAUX DES ÉTABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT (ATEE)

RÈGLEMENT D OCCUPATION DES LOGEMENTS CONCÉDÉS AUX ADJOINTS TERRITORIAUX DES ÉTABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT (ATEE) CONSEIL GENERAL DES PYRENEES-ORIENTALES HÔTEL DU DÉPARTEMENT 24, quai Sadi Carnot 66906 PERPIGNAN CEDEX Tel: 04-68-52-98-31 RÈGLEMENT D OCCUPATION DES LOGEMENTS CONCÉDÉS AUX ADJOINTS TERRITORIAUX DES ÉTABLISSEMENTS

Plus en détail

Guide. d entretien. logement. de votre

Guide. d entretien. logement. de votre Guide d entretien de votre logement Entrée et cuisine Salon, salle à manger et chambre Salle de bain et WC Les travaux d entretien et de remise en état incombent, selon leur nature, au locataire ou au

Plus en détail

Le livret d Accueil du Locataire Immobilier Romeyer

Le livret d Accueil du Locataire Immobilier Romeyer Le livret d Accueil du Locataire Immobilier Romeyer Abonnements ÉNERGIES ELECTRICITE GAZ Pensez à prendre contact avec ce service avant votre entrée dans les lieux (l'alimentation a pu être interrompue).

Plus en détail

NOR: EQUC D. Version consolidée au 4 novembre 2014

NOR: EQUC D. Version consolidée au 4 novembre 2014 Le 4 novembre 2014 DECRET Décret n 87-712 du 26 août 1987 pris en application de l article 7 de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986 tendant à favoriser l investissement locatif, l accession à la propriété

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU LOCATAIRE

LIVRET D ACCUEIL DU LOCATAIRE LIVRET D ACCUEIL DU LOCATAIRE VENDRE ACHETER LOUER 24-26 rue des Jacobins 14000 CAEN Tél. 02 31 85 20 20 Fax. 02 31 24 44 64 www.artemis-immobilier.fr Mail : contact@artemis-immobilier.fr Affiliée à la

Plus en détail

Acheter - Louer - Vendre - Gérer

Acheter - Louer - Vendre - Gérer L I V R E T D A C C U E I L D U L O C A T A I R E Acheter - Louer - Vendre - Gérer L immobilier en toute sécurité Ce document de synthèse à usage purement informatif est édité par la Fédération Nationale

Plus en détail

Guide. d entretien. logement. de votre

Guide. d entretien. logement. de votre Guide d entretien de votre logement Entrée et cuisine Salon, salle à manger et chambre Salle de bain et WC Extérieur Les travaux d entretien et de remise en état incombent, selon leur nature, au locataire

Plus en détail

Tout savoir sur les réparations locatives. www.reims-habitat.fr

Tout savoir sur les réparations locatives. www.reims-habitat.fr Tout savoir sur les réparations locatives www.reims-habitat.fr L'entrée 0 Placards : graissage, réparation des roulettes Tableau électrique : remplacement Fusibles : remplacement Coupe-circuit : remplacement

Plus en détail

ÉNERGIES CHAUFFAGE RAMONAGE OPÉRATEURS DANS LES IMMEUBLES COLLECTIFS EAU. eaux pour changer le souscripteur de l'abonnement.

ÉNERGIES CHAUFFAGE RAMONAGE OPÉRATEURS DANS LES IMMEUBLES COLLECTIFS EAU. eaux pour changer le souscripteur de l'abonnement. Abonnements Démarches lors de l entrée dans les lieux : abonnements ÉNERGIES Pensez à prendre contact avec ce service avant votre entrée dans les lieux (l'alimentation a pu être interrompue). Précisez

Plus en détail

ÉNERGIES CHAUFFAGE RAMONAGE OPÉRATEURS DANS LES IMMEUBLES COLLECTIFS EAU. eaux pour changer le souscripteur de l'abonnement.

ÉNERGIES CHAUFFAGE RAMONAGE OPÉRATEURS DANS LES IMMEUBLES COLLECTIFS EAU. eaux pour changer le souscripteur de l'abonnement. Abonnements Démarches lors de l entrée dans les lieux : abonnements ÉNERGIES Pensez à prendre contact avec ce service avant votre entrée dans les lieux (l'alimentation a pu être interrompue). Précisez

Plus en détail

Charges et réparations locatives

Charges et réparations locatives Janvier 2010 Charges et réparations locatives Gestion locative Charges et réparations locatives Charges / réparations Caractère locatif oui / non A Ampoules électriques des parties communes OUI - TI Paris

Plus en détail

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir!

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! sommaire Entrée et cuisine... p.- Pièce à vivre... p.- Salle de bain, wc... p.- Immeuble collectif... p. Maison individuelle...

Plus en détail

Plaquette "Réparations locatives"

Plaquette Réparations locatives Plaquette "Réparations locatives" ENTRETENIR POUR MIEUX VIVRE DANS VOTRE LOGEMENT...... C'EST AUSSI VOTRE AFFAIRE! Jaune Rouge Bleu locataire propriétaire contrat d'entretien (ou locataire) Laissez respirer

Plus en détail

Tout ce qu il faut savoir au moment d emménager

Tout ce qu il faut savoir au moment d emménager G u i d e d u l o c a t a i r e Tout ce qu il faut savoir au moment d emménager Mieux vivre l immobilier Pour le vendeur, recourir aux services d un agent immobilier permet de : Merci d avoir fait confiance

Plus en détail

Chelles. service GUIDE DU LOCATAIRE

Chelles. service GUIDE DU LOCATAIRE à votre OPACde Chelles service RÉALISÉ EN MARS 2006 Madame, Monsieur, Afin de vous aider à vivre plus agréablement au sein de notre parc immobilier, a été réalisé ce Guide du locataire. Il doit vous permettre

Plus en détail

Qui a la charge de l entretien

Qui a la charge de l entretien Toute transformation (clôtures, portails et abris de jardin soumis à accord de la commune, changement de sol, démolition de cloisons, modifications d appareil sanitaire, etc.) doit préalablement faire

Plus en détail

BAIL d habitation Locaux vides Loi du 6 juillet 1989. (en lettres) (en lettres) (en lettres)

BAIL d habitation Locaux vides Loi du 6 juillet 1989. (en lettres) (en lettres) (en lettres) BAIL d habitation Locaux vides Loi du 6 juillet 1989 Nom : Adresse : CP Ville : Téléphone : Né(e) le : à Nom : SCI Habit@t 21 Adresse : 22 RUE GEORGES BIZET CP33290 Ville :Le Pian Médoc Bailleur : Mandataire

Plus en détail

ENTRETIEN ET RÉPARATIONS LOCATIVES ENSEMBLE DES CHARGES RÉCUPÉRABLES ASCENSEURS ET MONTE-CHARGES EAU FROIDE, EAU CHAUDE ET CHAUFFAGE COLLECTIF

ENTRETIEN ET RÉPARATIONS LOCATIVES ENSEMBLE DES CHARGES RÉCUPÉRABLES ASCENSEURS ET MONTE-CHARGES EAU FROIDE, EAU CHAUDE ET CHAUFFAGE COLLECTIF GUIDE DU LE LOCATAIRE Madame, Monsieur, Afin de vous aider à vivre plus agréablement au sein de notre parc immobilier, a été réalisé ce Guide du locataire. Il doit vous permettre de vous simplifier l existence,

Plus en détail

les pièces à vivre vitrage remplacement des vitres cassées ou détériorées. réfection des mastics.

les pièces à vivre vitrage remplacement des vitres cassées ou détériorées. réfection des mastics. les pièces à vivre Du sol au plafond, en passant par les fenêtres et les portes, vous devez prendre soin de votre logement, le maintenir en état de propreté, assurer un entretien régulier. Trous dans les

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT. Qui fait quoi

GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT. Qui fait quoi GUIDE D ENTRETIEN ET DE REPARATION DANS VOTRE LOGEMENT Qui fait quoi Guide et démarches La réparation vous concerne? LES DEMARCHES A SUIVRE Faites appel à l entreprise de votre choix et/ou effectuez vous-même

Plus en détail

Emmanuelle BEGAT Documentaliste. Cyril SABATIÉ Responsable du service juridique de la Fédération

Emmanuelle BEGAT Documentaliste. Cyril SABATIÉ Responsable du service juridique de la Fédération > Les charges locatives ETAT DES Cyril SABATIÉ Responsable du service juridique de la Fédération Emmanuelle BEGAT Documentaliste A chaque intervention d une entreprise dans le logement donné à bail, à

Plus en détail

Entretien du logement

Entretien du logement Entretien du logement Le locataire s engage à tenir les lieux loués en parfait de la location. CONSEILS D ENTRETIEN UTILISATION DES FENÊTRES ET BALCONS Il est interdit de planter des arbres (manguier,

Plus en détail

LES CLEFS D'UNE LOCATION REUSSIE. Et comment récupérer son dépôt de garantie

LES CLEFS D'UNE LOCATION REUSSIE. Et comment récupérer son dépôt de garantie LES CLEFS D'UNE LOCATION REUSSIE Et comment récupérer son dépôt de garantie Madame, Monsieur, Bienvenue dans votre nouveau logement. Nous savons toute l attention que vous portez à votre confort et à votre

Plus en détail

ÉQUIPEMENTS ET PRESTATIONS ELIGIBLES

ÉQUIPEMENTS ET PRESTATIONS ELIGIBLES ÉQUIPEMENTS ET PRESTATIONS ELIGIBLES AU TAUX REDUIT DE 5,5 % Les travaux d'amélioration de la qualité énergétique portent sur la pose, l'installation, l'entretien et la fourniture des matériaux, appareils

Plus en détail

Gestion Syndic- Location Transaction GUIDE DU LOCATAIRE

Gestion Syndic- Location Transaction GUIDE DU LOCATAIRE Gestion Syndic- Location Transaction GUIDE DU LOCATAIRE De la signature du bail à l état des lieux de sortie www.location-appartement-marseille.com un site de l Immobilière Pujol - www.immobiliere-pujol.fr

Plus en détail

LOCATION D UN LOGEMENT CHARGES RÉCUPÉRABLES

LOCATION D UN LOGEMENT CHARGES RÉCUPÉRABLES LOCATION D UN LOGEMENT CHARGES RÉCUPÉRABLES Décret n 87-713 du 26 août 1987 pris en application de l'article 18 de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986 tendant à favoriser l'investissement locatif, l'accession

Plus en détail

Contrat de bail d habitation

Contrat de bail d habitation Contrat de bail d habitation Les soussignés : 1 M. ou Mme ou la société, Né (e) le, / / à, Exerçant la profession de, Deumeurant, 2 M. ou Mme ou la société, Né (e) le, / / à, Exerçant la profession de,

Plus en détail

Guide simplifié du locataire

Guide simplifié du locataire mais assez complêt Guide simplifié du locataire OBLIGATIONS ET CONSEILS EN MATIÈRE D ENTRETIEN DE VOTRE LOGEMENT Nous voulons vous aider à récupérer votre dépôt de garantie LOGICIEL DE GESTION LOCATIVE

Plus en détail

GUIDE. d entretien. logement. de votre PROXILOGIS

GUIDE. d entretien. logement. de votre PROXILOGIS /////////////////////////////////////////////////////// GUIDE d entretien de votre logement PROXILOGIS /////////////////////////////////////////////////////////////////////// ///////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

Code des postes et des communications électroniques. Projet de modification du code des postes et des communications électroniques. Article L.

Code des postes et des communications électroniques. Projet de modification du code des postes et des communications électroniques. Article L. Projet d ordonnance relative à l économie numérique Dispositions prises en application du c) du 5 de l article 1 er de la loi n 2014-2 du 2 janvier 2014 habilitant le Gouvernement à simplifier à sécuriser

Plus en détail

Le tableau des majorités

Le tableau des majorités Le tableau des majorités DÉCISIONS À PRENDRE CARACTÉRISTIQUES MAJORITÉ EXIGÉE ASCENSEUR Contrat d'entretien. Frais de vérification et en général les travaux au coût peu élevé. Installation aux frais de

Plus en détail

MANUEL PRATIQUE POUR L ENTRETIEN DE VOTRE LOGEMENT

MANUEL PRATIQUE POUR L ENTRETIEN DE VOTRE LOGEMENT > MANUEL PRATIQUE ENTRETIEN MANUEL PRATIQUE POUR L ENTRETIEN DE VOTRE LOGEMENT Comment entretenir et réparer? Tout locataire est tenu d entretenir et de prendre en charge l entretien courant du logement

Plus en détail

BAIL DE MAISON (LONGUE DUREE) M...... domicilié à... IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT :

BAIL DE MAISON (LONGUE DUREE) M...... domicilié à... IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : BAIL DE MAISON (LONGUE DUREE) Entre les soussignés : M.. domicilié à Tél... dénommé le «Bailleur», ET M...... domicilié à Tél.. dénommé le «Preneur». IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : Article 1 er : Objet.

Plus en détail

SOMMAIRE LES OBLIGATIONS DES PARTIES...2 L ETAT DES LIEUX...5 LE DEPOT DE GARANTIE (OU CAUTION)...7 LA RESILIATION DU BAIL...9

SOMMAIRE LES OBLIGATIONS DES PARTIES...2 L ETAT DES LIEUX...5 LE DEPOT DE GARANTIE (OU CAUTION)...7 LA RESILIATION DU BAIL...9 SOMMAIRE LES OBLIGATIONS DES PARTIES...2 LES TEXTES APPLICABLES...2 LE PRINCIPE...2 Les principales obligations du bailleur... 2 Les principales obligations du locataire... 2 COMMENT EVITER LES LITIGES?...

Plus en détail

OFFRE MULTISERVICE. L'entretien préventif. Les travaux d'aménagement ou de dépannage. Propriétaire :

OFFRE MULTISERVICE. L'entretien préventif. Les travaux d'aménagement ou de dépannage. Propriétaire : OFFRE MULTISERVICE Propriétaire : Bien moins coûteux à long terme que les actions curatives, l'entretien régulier de votre habitation principal ou de vos locaux professionnels vous permet d'en profiter

Plus en détail

HORAIRES D OUVERTURE :

HORAIRES D OUVERTURE : Tel : 04 90 82 82 81 Fax : 04 90 82 82 83 E-Mail : location@sudimmo-avignon.fr LE GUIDE DU LOCATAIRE HORAIRES D OUVERTURE : Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h30 Le samedi de 9h30 à

Plus en détail

L ÉTAT DU LOGEMENT EN FIN DE LOCATION

L ÉTAT DU LOGEMENT EN FIN DE LOCATION INC document FICHE PRATIQUE J. 99 Actualisation le 18-01-07 L ÉTAT DU LOGEMENT EN FIN DE LOCATION Tout logement subit une certaine dégradation pendant la location. Qui en est responsable et qui doit assurer

Plus en détail

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS Confédération Nationale du Logement Sommaire Avant propos... 13 PARTIE 1 La réglementation 1. Établissement du contrat de location (article 3 de la loi n 89-462 du 6

Plus en détail

CHARGES RECUPERABLES ET NON RECUPERABLES date de mise à jour: juin-11

CHARGES RECUPERABLES ET NON RECUPERABLES date de mise à jour: juin-11 CHARGES RECUPERABLES ET NON RECUPERABLES date de mise à jour: juin-11 CLASSEMENT PAR ORDRE ALPHABETIQUE En matière de charges la règle est la suivante: ne sont récupérables que les charges énumérées dans

Plus en détail

Bailleur/locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparation de votre logement

Bailleur/locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparation de votre logement /////////////////////////////////////////////////// Bailleur/locataire Qui fait quoi? Entretien et réparation de votre logement /////////////////////////////////////////////////////// Ce guide pratique

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION A USAGE D HABITATION

CONTRAT DE LOCATION A USAGE D HABITATION CONTRAT DE LOCATION A USAGE D HABITATION Loi n 89-462 du 6 juillet 1989 modifié par la loi n 94-624 du 21 juillet 1994 LOCAUX VIDES Entre les soussignés, M. (nom, prénom et adresse) désigné ci-après sous

Plus en détail

L ÉTAT DES LIEUX Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire

L ÉTAT DES LIEUX Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire L ÉTAT DES LIEUX Dossier juridique de la Sommaire 1 ANALYSE DE LA CNL / Page 2 Utilité de l état des lieux / Page 2 Etablissement de l état des lieux / Page 2 Forme de l état des lieux / Page 3 Coût de

Plus en détail

BAIL DE MAISON (DE COURTE DUREE). M... Tél.. dénommé le «bailleur»,

BAIL DE MAISON (DE COURTE DUREE). M... Tél.. dénommé le «bailleur», BAIL DE MAISON (DE COURTE DUREE). Entre les soussignés : M. domicilié à.. Tél... dénommé le «bailleur», ET M.... domicilié à. Tél.. dénommé le «preneur». IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : Article 1 er : Objet.

Plus en détail

BAREME DE REPARATIONS LOCATIVES. dernière mise à jour le 13/05/2015

BAREME DE REPARATIONS LOCATIVES. dernière mise à jour le 13/05/2015 PLOMBERIE les prestations figurant sur des lignes grisées ne sont pas à prendre en compte si vous bénéficiez d'un marché d'entretien de robinetterie Remplacement de l'évier Inox u 235 235 235 235 235 235

Plus en détail

Page 1 sur 10. Paraphe(s)

Page 1 sur 10. Paraphe(s) Page 1 sur 10 Paraphe(s) RESIDENCE ARTEMISIA Lyon Confluence BAIL COMMERCIAL DE BIENS IMMOBILIERS > NOM ET ADRESSE DU BAILLEUR : Soumis aux dispositions de l article L145-1 du Code du Commerce TITRE 1

Plus en détail

Guide. des réparations. Locatives

Guide. des réparations. Locatives Guide des réparations Locatives Réparations locatives Votre qualité de locataire implique des droits mais aussi des devoirs. En effet, il vous appartient d effectuer l entretien courant de votre logement

Plus en détail

CONTRAT DE SOUS-LOCATION D UN LOCAL D HABITATION

CONTRAT DE SOUS-LOCATION D UN LOCAL D HABITATION CONTRAT DE SOUS-LOCATION D UN LOCAL D HABITATION Le présent contrat est exclu du champ d'application des lois N 48-1360 du 01.09.1948 et 89-462 du 06.07.1989 modifiée à l'exception de l'article 8 Entre

Plus en détail

Nos bureaux sont ouverts toute l année et une équipe de 8 personnes au total vous reçoit :

Nos bureaux sont ouverts toute l année et une équipe de 8 personnes au total vous reçoit : www.grenecheimmo.fr Le Cabinet GRENECHE Immobilier est l une des plus anciennes agences de la ville d Evian et de la région, présente dans l ensemble des activités immobilières : - ventes : traditionnellement

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale Pour qu il y ait location d immeuble, il faut qu il y ait un «bail» Le bail est le contrat par lequel une personne (appelée le bailleur) s engage à faire jouir une autre personne

Plus en détail

votre partenaire habitat

votre partenaire habitat votre partenaire habitat Le Conseil Fiche pratique NATURE DES CHARGES RECUPERABLES Décret n 87-713 du 26 août 1987 Pour l'application du présent décret : a) Il n'y a pas lieu de distinguer entre les services

Plus en détail

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR!

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! guide pratique Entretien et réparations dans votre logement TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! sommaire Entrée et cuisine... p.4- Pièce à vivre... p.-7 Salle de bain, wc... p.8-9 Immeuble collectif... p.10 Maison

Plus en détail

Décision n 2014 441/442/443 QPC. Dossier documentaire

Décision n 2014 441/442/443 QPC. Dossier documentaire Décision n 2014 441/442/443 QPC Article L. 442-3 du code de la construction et de l'habitation Récupération des charges locatives relatives aux énergies de réseau Dossier documentaire Source : services

Plus en détail

Entretien et Réparations dans votre logement

Entretien et Réparations dans votre logement Ce document est important pour vous. Conservez-le soigneusement. Extérieurs Entretien et Réparations dans votre logement Ce document reprend l ensemble des équipements de votre logement et vous indique,

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉ

CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉ CONTRAT DE LOCATION MEUBLÉ Rappel des dispositions légales : loi nº 2005-32 du 18 janvier 2005 art. 115 Journal Officiel du 19 janvier 2005, art. L. 632-1 du Code de le construction et de l'habitation

Plus en détail

UNIS. Ce que tout copropriétaire doit connaître COLLECTION LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR. Les parties privatives et les parties communes

UNIS. Ce que tout copropriétaire doit connaître COLLECTION LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR. Les parties privatives et les parties communes UNIS COLLECTION Ce que tout copropriétaire doit connaître LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR Les parties privatives et les parties communes Vous êtes propriétaire de votre appartement dans un immeuble en copropriété.

Plus en détail

Gestion. Négocier son bail commercial

Gestion. Négocier son bail commercial Gestion Négocier son bail commercial Adie Conseil Gestion INTRODUCTION Le bail commercial fait l objet d un statut réglementé dont les textes sont codifiés aux articles L.145-1 et suivants et R.145-1 et

Plus en détail

Guide. Qui fait Quoi dans mon logement? L entretien de mon logement

Guide. Qui fait Quoi dans mon logement? L entretien de mon logement Guide Qui fait Quoi dans mon logement? L entretien de mon logement L entretien de votre logement Qui fait quoi? Un évier bouché, une chaudière en panne... Que dois je faire? A qui m adresser? Pièce par

Plus en détail

VOUS QUITTEZ votre logement. GRILLE DE RÉFÉRENCE de prix 2007

VOUS QUITTEZ votre logement. GRILLE DE RÉFÉRENCE de prix 2007 VOUS QUITTEZ votre logement F. MOREAU - DIRECTION DE LA COMMUNICATION - FEVRIER 2007. GRILLE DE RÉFÉRENCE de prix 2007 MODE D EMPLOI Les prix indiqués dans ce document s entendent pièces et main d œuvre

Plus en détail

COPROPRIETE PARTIES PRIVATIVES PARTIES COMMUNES ELEMENTS D EQUIPEMENT C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE

COPROPRIETE PARTIES PRIVATIVES PARTIES COMMUNES ELEMENTS D EQUIPEMENT C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE COPROPRIETE PARTIES PRIVATIVES PARTIES COMMUNES ELEMENTS D EQUIPEMENT COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B 2 Vous êtes propriétaire de votre appartement dans un

Plus en détail

Catalogue de répartition frais entretien - Investissement

Catalogue de répartition frais entretien - Investissement Catalogue de répartition frais entretien - investissements 1. Parois extérieures 1.1. Rénovation de façades (sans isolation) Nouvelle couche de peinture, remplacement d un revêtement (y compris bardeaux)

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE www.rezavacances.com

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE www.rezavacances.com ENTRE LES SOUSSIGNES, CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE www.rezavacances.com Monsieur et/ou Madame [ ], né(e) le à, demeurant [ ], à [ ]; Numéro de téléphone fixe: Numéro de téléphone portable: Email: ;

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. VILLE DE COUILLY PONT AUX DAMES Hôtel de Ville 46 rue Eugène Léger 77860 COUILLY PONT AUX DAMES

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. VILLE DE COUILLY PONT AUX DAMES Hôtel de Ville 46 rue Eugène Léger 77860 COUILLY PONT AUX DAMES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES VILLE DE COUILLY PONT AUX DAMES Hôtel de Ville 46 rue Eugène Léger 77860 COUILLY PONT AUX DAMES ENTRETIEN DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION

Plus en détail

BAIL D APPARTEMENT M...... domicilié à... IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT :

BAIL D APPARTEMENT M...... domicilié à... IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : BAIL D APPARTEMENT Entre les soussignés : M.. domicilié à Tél... dénommé le «Bailleur», ET M...... domicilié à Tél.. dénommé le «Preneur». IL A ETE CONVENU CE QUI SUIT : Article 1 Objet Par la présente,

Plus en détail

Table des matières TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes)

Table des matières TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes) Table des matières (Les références entre parenthèses renvoient aux numéros des paragraphes) SOMMAIRE... 1390 INTRODUCTION... 1392 TITRE I : LES BAUX DU CODE CIVIL (100) SECTION 1 : LES CHARGES LOCATIVES

Plus en détail

Le statut des baux commerciaux résulte d'un décret du 30 septembre 1953. On parle de statut car plusieurs dispositions sont d'ordre public et ne

Le statut des baux commerciaux résulte d'un décret du 30 septembre 1953. On parle de statut car plusieurs dispositions sont d'ordre public et ne Le Bail commercial Le statut des baux commerciaux résulte d'un décret du 30 septembre 1953. On parle de statut car plusieurs dispositions sont d'ordre public et ne peuvent être contredites par les conventions

Plus en détail

Bienvenue dans votre nouveau logement!

Bienvenue dans votre nouveau logement! Bienvenue dans votre nouveau logement! Afin que votre installation se déroule dans les meilleures conditions, nous vous proposons ce guide afin de vous aider dans vos différentes démarches... Tout d abord,

Plus en détail

Qui entretient et effectue les réparations de ma location? Est-ce à la charge du locataire ou du propriétaire?

Qui entretient et effectue les réparations de ma location? Est-ce à la charge du locataire ou du propriétaire? Qui entretient et effectue les réparations de ma location? Est-ce à la charge du locataire ou du propriétaire? 0 0 Mur : peintures, papiers-peints, rebouchage trous Plafond : peintures, rebouchage trous

Plus en détail

Contrat de bail général pour logements

Contrat de bail général pour logements Contrat de bail général pour logements 1. Parties au contrat 1.1 Bailleresse/ bailleur Prénom, nom: Adresse: NPA, localité: Téléphone: E-mail: Représenté(e) par: 1.2 Locataire Prénom, nom: Adresse: NPA,

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE

CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE ENTRE LES SOUSSIGNES, CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE Madame Sophie Berlamont, demeurant Le Mas de la Mochatte, 43 promenade de la Mochatte à 26110 Nyons; Numéro de téléphone : 06 52 44 51 71 ci- après

Plus en détail

Bail de location d un emplacement de stationnement

Bail de location d un emplacement de stationnement Soumis aux dispositions des articles 1709 et suivants du Code civil Entre les soussignés : Propriétaire bailleur : Nom et prénom : Demeurant : Téléphone / E-mail : Dénommé(s) ci-après «BAILLEUR», (au singulier)

Plus en détail

N Rue Commune Etage Bâtiment Porte. Dépendances dont le locataire a la jouissance exclusive

N Rue Commune Etage Bâtiment Porte. Dépendances dont le locataire a la jouissance exclusive CONTRAT DE LOCATION MEUBLEE Entre les soussignés, M., Mme, Mlle (nom, prénom, adresse) désigné(s) ci-après le bailleur et M., Mme, Mlle (nom, prénom, adresse) désigné(s) ci-après le preneur il a été convenu

Plus en détail