INVESTISSEMENT ETRANGER A LA BOURSE DE CASABLANCA AU TITRE DE L ANNEE 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INVESTISSEMENT ETRANGER A LA BOURSE DE CASABLANCA AU TITRE DE L ANNEE 2015"

Transcription

1 INVESTISSEMENT ETRANGER A LA BOURSE DE CASABLANCA AU TITRE DE L ANNEE 2015

2 SYNTHESE A la fin de l année 2015, la part de la capitalisation boursière détenue par les étrangers et les marocains résidant à l étranger (MRE) s est élevée à 34,38% pour un montant de 155,86 milliards de dirhams, légèrement en hausse par rapport à l année 2014 (32,54%). L essentiel de l investissement étranger en actions cotées est réalisé sous forme de participations stratégiques. La part de celles-ci dans le montant global de l investissement étranger est restée quasi identique à hauteur de 91,04%. La part flottante des capitaux étrangers investis à la Bourse de Casablanca s établit à 3,08% de la capitalisation boursière totale et 13,78% de la capitalisation flottante. Les pays de l Europe et du Moyen Orient continuent à être les principaux détenteurs de l investissement étranger durant l année La part des investisseurs du Moyen Orient s est appréciée de 2,42 points en passant de 43,93% en 2014 à 46,35% en 2015, contre un léger recul de la part des européens de 48,23% à 47,88% durant la même période. Les investisseurs émiratis détiennent 91% du total des investissements du Moyen Orient à travers leurs participations stratégiques dans Itissalat Al Maghrib et Taqa Morocco. Enfin, l investissement étranger en titres d OPCVM demeure faible et s établit à 1,085 milliard de dirhams en décembre Il reste dominé par les personnes physiques. 1 P a g e

3 SOMMAIRE I. Actions cotées Evolution de la part détenue par les étrangers et les MRE Origine géographique des investisseurs étrangers et MRE Répartition du montant de l investissement par type d investisseurs Répartition par lieu de conservation... 8 II. OPCVM Structure de l investissement étranger en titres d OPCVM Répartition de l investissement étranger par type d OPCVM III. Annexes Structure de l investissement en actions cotées des personnes morales de nationalité étrangère non-résidentes Structure de l investissement en actions cotées des personnes physiques de nationalité étrangère non-résidentes Structure de l investissement en actions cotées des personnes morales de nationalité étrangère résidentes Structure de l investissement en actions cotées des personnes physiques de nationalité étrangère résidentes Structure de l investissement en titres d OPCVM des personnes physiques de nationalité étrangère non-résidentes Structure de l investissement en titres d OPCVM des personnes morales de nationalité étrangère non-résidentes Structure de l investissement en titres d OPCVM des personnes morales de nationalité étrangère résidentes Structure de l investissement en titres d OPCVM des personnes physiques de nationalité étrangère résidentes P a g e

4 METHODOLOGIE La confection du présent rapport se base sur les informations et données suivantes : Les statistiques transmises par les organismes teneurs de comptes pour la ventilation des avoirs et la liste des investisseurs étrangers et des marocains résidant à l étranger (MRE); Les déclarations de franchissement de seuils de participation ; Les flottants et les cours des valeurs tels qu établis par la Bourse de Casablanca ; La valorisation des OPCVM à la dernière valeur liquidative du mois de décembre (28/12/2015); L actionnariat des sociétés cotées tel que publié dans le site de la Bourse de Casablanca. Il est à préciser que, pour les besoins de ce rapport, la notion d investissement étranger définit les actes d investissement effectués par les personnes physiques et morales étrangères, résidentes ou non au Maroc, mais aussi par les MRE. A ce propos, il est à souligner que : Pour les marocains résidant à l étranger et les étrangers résidant au Maroc, l organisme teneur de comptes recense uniquement les opérations financées par apport de devises, par débit d un compte étranger en dirhams convertibles, d un compte en devises ou par tout autre mode de financement assimilé à l apport de devises selon les dispositions de l article 765 de l instruction générale des opérations de change ; Pour les étrangers non résidents au Maroc, toutes les opérations sont recensées, dans la mesure où elles sont toutes financées par apport de devises. Pour cette année 2015, les sociétés étrangères qui détiennent indirectement, via des sociétés de participation de droit marocain, des participations dépassant 5% du capital des sociétés cotées ont été ajoutées au champ de l étude. Pour garantir la comparabilité des chiffres, les données relatives à l année 2014 ont été révisées dans ce sens. 3 P a g e

5 I. Actions cotées 1. EVOLUTION DE LA PART DETENUE PAR LES ETRANGERS ET LES MRE Légère hausse de la part des investissements étrangers en actions cotées A fin 2015, la part de la capitalisation boursière détenue par les étrangers et les MRE s est élevée à 34,38% pour un montant de 155,86 milliards de dirhams, légèrement en hausse par rapport à l année 2014 (32,54%). En montants investis, les capitaux des étrangers et MRE ont légèrement fléchi de 1,12% (de 157,63 milliards en 2014 à 155,86 milliards de dirhams). A prix constants par rapport à 2014, le montant des investissements des étrangers et des MRE dans la capitalisation boursière globale aurait atteint 160,71 milliards de dirhams à fin Graphique I : Evolution de la part des actions cotées détenues par les étrangers et les MRE dans la capitalisation boursière (en milliards de dirhams) ,00% 34,00% 32,00% 30,00% 28,00% 26,00% 24,00% Encours détenus par les étrangers et MRE Capitalisation Boursière Taux de détention Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs AMMC 4 P a g e

6 La part du capital détenu par les investisseurs étrangers et les MRE dans les sociétés cotées varie selon l entreprise et le secteur d activité. En 2015, elle n a pas connu de changements notables et se répartit comme suit : 47 sociétés sur 75 ont un taux de détention inférieur à 25% ; 11 sont détenues pour une part comprise entre 25 et 50% ; 10 pour une part comprise entre 50 et 75% et 7 pour plus de 75%. Tableau I : Répartition des participations des étrangers et des MRE dans les sociétés cotées Part du capital détenu par les étrangers et les MRE Nombre de sociétés cotées Taux moyens de détention par les étrangers et les MRE Inférieur à 25% ,37% 5,98% De 25,01 à 50% ,38% 35,04% De 50,01% à 75% ,90% 58,40% Plus de 75% ,80% 88,49% Total Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs AMMC D une manière générale, les participations des étrangers et des MRE demeurent minoritaires au sein des sociétés cotées. En effet, presque les deux tiers des entreprises cotées affichent un taux moyen de détention inférieur à 6%. Tableau II : Typologie des investissements étrangers et des MRE en actions cotées marocaines (En millions de dirhams) Investissements des étrangers et des MRE conservés au Maroc, dont : 31/12/ /12/2015 Montant % Montant % % % - Part stratégique ,21% ,04% - Flottant ,79% ,96% Capitalisation boursière Capitalisation boursière flottante Investissements étrangers et MRE/Capitalisation boursière Part stratégique/ Capitalisation boursière 32,54% 34,38% 29,35% 31,30% Flottant/Capitalisation boursière 3,18% 3,08% Flottant/Capitalisation boursière flottante Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs AMMC 13,70% 13,78% 5 P a g e

7 Prépondérance des participations stratégiques Par convention, une participation qui représente plus de 4% du capital d une société cotée est qualifiée de stratégique. Les participations stratégiques dominent l investissement étranger en titres cotés, puisqu elles représentent plus de 91% du total des montants investis, en quasi-stagnation par rapport au niveau enregistré en En pourcentage de la capitalisation boursière, le poids des participations stratégiques représente 31,30%, en hausse de presque 2 points comparativement à fin Légère baisse de la part flottante des capitaux étrangers en actions cotées D une manière générale, la part flottante de l investissement étranger à la Bourse de Casablanca reste marginale dans la mesure où elle ne représente que 3,08% de la capitalisation boursière à fin Le montant de la part flottante a connu une baisse de 9,44% par rapport au niveau enregistré durant l année précédente. Stagnation du flottant des capitaux étrangers rapporté à la capitalisation flottante A l échelle de la capitalisation boursière flottante, la part flottante de l investissement étranger s avère plus importante. En effet, 13,78% du flottant de la bourse concerne les capitaux étrangers. 2. ORIGINE GEOGRAPHIQUE DES INVESTISSEURS ETRANGERS ET MRE Prédominance des investisseurs d Europe et du Moyen Orient Les investisseurs d Europe et du Moyen Orient représentent à eux seuls plus de 92% de l investissent global des étrangers et presque 30% de la capitalisation boursière. L analyse de la structure des investissements étrangers par nationalité fait apparaitre les émiratis en tête du classement des capitaux investis, avec plus de 65 milliards de dirhams (soit 42% de l investissement global étranger), suivis par les français avec presque 59 milliards de dirhams (soit 37,6% de l investissement global étranger). A noter que 98% du montant de l investissement des émiratis concernent leurs participations dans Itissalat Al Maghrib (80%) et Taqa Morocco (18%). 6 P a g e

8 Tableau III : Répartition des capitaux des étrangers et des MRE par origine géographique Origine géographique Part dans la capitalisation Part dans l investissement étranger Part dans la capitalisation Part dans l investissement étranger Europe 15,69% 48,23% 16,46% 47,88% Moyen Orient 14,29% 43,93% 15,94% 46,35% Amérique du Nord 1,34% 4,10% 1,22% 3,54% Afrique 0,79% 2,43% 0,45% 1,32% Asie, Océanie et Amérique du Sud 0,42% 1,30% 0,32% 0,92% Total 32,54% 100% 34,38% 100% Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs AMMC 3. REPARTITION DU MONTANT DE L INVESTISSEMENT PAR TYPE D INVESTISSEURS Dominance des personnes morales étrangères non résidentes La part des investissements des personnes morales étrangères non résidentes se maintient au dessus de la barre de 98%. Elle représente, au terme de l année 2015, 98,02% du total de l investissement étranger en actions cotées, soit un montant de 152,77 milliards de dirhams. Tableau IV : Répartition des capitaux des étrangers et des MRE par type d investisseurs (En millions de dirhams) Qualité Catégorie 31/12/ /12/2015 Variation 2014vs2015 Montant % Montant % Etrangers non résidents Etrangers résidents PM ,85% ,02% -1,95% PP 277 0,18% ,79% 345,46% PM 900 0,57% ,88% 53,23% PP 377 0,24% 300 0,19% -20,43% MRE PP 264 0,17% 175 0,11% -33,72% Total ,00% ,00% -1,12% Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs AMMC 7 P a g e

9 4. REPARTITION PAR LIEU DE CONSERVATION Prédominance des titres conservés au Maroc Près de 99,96% de la capitalisation boursière est conservée auprès des teneurs de comptes marocains affiliés au Dépositaire Central Maroclear. Tableau V : Répartition de la capitalisation boursière selon le lieu de conservation (En millions de dirhams) 31/12/ /12/2015 Variation Montant % Montant % 2014vs2015 Capitalisation Boursière dont : % % -6,43% Conservée hors du Maroc dont : 255 0,05% 187 0,04% -26,67% - Valeur Maroc Telecom 255 0,05% 187 0,04% -26,67% Conservée au Maroc dont : ,95% ,96% -6,42% Détenue par les résidents Marocains ,41% ,58% -8,97% Détenue par les étrangers et les MRE, dont : ,54% ,38% -1,12% - Etrangers résidents ,26% ,37% 31,48% - Etrangers non résidents ,22% ,97% -1,34% - MRE 264 0,05% 175 0,04% -33,71% Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Maroclear, Calculs AMMC Une seule valeur est en partie conservée hors du Maroc La part des titres conservés en dehors du Maroc est en baisse passant de 0,05% de la capitalisation boursière en 2014 à 0,04% à fin décembre Seule la valeur Maroc Telecom est en partie conservée hors du Maroc, auprès de teneurs de comptes conservateurs affiliés au dépositaire central français Euroclear France. 8 P a g e

10 II. OPCVM 1. STRUCTURE DE L INVESTISSEMENT ETRANGER EN TITRES D OPCVM Hausse de la part des personnes morales étrangères résidentes A fin 2015, le montant de l investissement étranger en titres d OPCVM a atteint 1,085 milliard de dirhams contre 1,383 milliard de dirhams une année auparavant, enregistrant une baisse de 22%. Le fait marquant durant cette année est la hausse de la part des personnes morales étrangères résidentes de 74%, tandis que les personnes physiques étrangères résidentes restent les premiers contributeurs dans l investissement étranger en OPCVM avec plus de 451 millions de dirhams, soit 41,64% du total des montants investis. Tableau VI : Evolution de la structure de l investissement étranger en OPCVM (En millions de dirhams) 31/12/ /12/2015 Qualité Catégorie Montant % Montant % Variation 2014/2015 Etrangers non résidents PM 98,31 7,11% 64,26 5,92% -35% PP 254,63 18,42% 244,08 22,50% -4% Etrangers résidents PM 34,84 2,52% 60,79 5,60% 74% PP 561,49 40,61% 451,73 41,64% -20% MRE PP 433,43 31,35% 264,02 24,34% -39% Total % % -22% Actif net global des OPCVM % Total/Actif net global 0,46% 0,33% Source : Teneurs de comptes, Sociétés de gestion, Calculs AMMC Prédominance des personnes physiques Les personnes physiques dominent les investissements étrangers en titres d OPCVM. En montants d investissements, la part des personnes physiques s est établie à 88,46% de l investissement global soit 959,83 millions de dirhams. 9 P a g e

11 2. REPARTITION DE L INVESTISSEMENT ETRANGER PAR TYPE D OPCVM La préférence pour les OPCVM «Monétaires» se confirme encore une fois. En effet, 36% des montants investis en titres d OPCVM concernent cette catégorie (contre 34% à fin 2014). Les OPCVM «obligations court terme» s accaparent la seconde place avec 28%, suivis par les OPCVM «obligations moyen long terme» qui représentent de leur côté 23% du montant investi. Graphique II : Répartition de l investissement des étrangers et MRE par catégorie d OPCVM Actions 4% Contractuel 3% Diversifiés 6% Obligations MLT 23% Obligations CT 28% Monétaire 36% Source : Teneurs de comptes, Sociétés de gestion, Calculs AMMC 10 P a g e

12 III. Annexes Abréviations ENR : Etranger non résident ER : Etranger résident MRE : Marocain résidant à l étranger PM : Personne morale PP : Personne physique 1. Structure de l investissement en actions cotées des personnes morales de nationalité étrangère non-résidentes Qualité Catégorie Nationalité Montant (en dirhams) Pourcentage ENR PM EMIRATS ARABES UNIS ,94 41,92% ENR PM FRANCE ,88 37,52% ENR PM ETATS-UNIS ,69 3,40% ENR PM BELGIQUE ,86 2,92% ENR PM ESPAGNE ,60 2,35% ENR PM GIBRALTAR ,37 1,90% ENR PM ARABIE SAOUDITE ,00 1,81% ENR PM KOWEIT ,60 1,15% ENR PM SINGAPOUR ,63 0,84% ENR PM AUTRES ,57 6,17% TOTAL ,13 100,00% 11 P a g e

13 2. Structure de l investissement en actions cotées des personnes physiques de nationalité étrangère non-résidentes Qualité Catégorie Nationalité Montant (en dirhams) Pourcentage ENR PP FRANCE ,30 70,44% ENR PP EMIRATS ARABES UNIS ,75 20,18% ENR PP ARABIE SAOUDITE ,80 6,19% ENR PP ESPAGNE ,55 0,73% ENR PP SUISSE ,53 0,63% ENR PP ROYAUME-UNI ,20 0,60% ENR PP SUEDE ,00 0,34% ENR PP ITALIE ,50 0,21% ENR PP KOWEIT ,00 0,18% ENR PP ALGERIE ,25 0,10% ENR PP ALLEMAGNE ,20 0,10% ENR PP BELGIQUE ,40 0,07% ENR PP TAIWAN ,00 0,07% ENR PP CANADA ,00 0,06% ENR PP AUTRES ,95 0,10% TOTAL ,43 100,00% 3. Structure de l investissement en actions cotées des personnes morales de nationalité étrangère résidentes Qualité Catégorie Nationalité Montant (en dirhams) Pourcentage ER PM EMIRATS ARABES UNIS ,00 60,34% ER PM FRANCE ,55 39,65% ER PM BELGIQUE ,00 0,01% ER PM LIBAN 5917,45 0,00% ER PM MONGOLIE 1010,00 0,00% TOTAL ,00 100,00% 12 P a g e

14 4. Structure de l investissement en actions cotées des personnes physiques de nationalité étrangère résidentes Qualité Catégorie Nationalité Montant (en dirhams) Pourcentage ER PP FRANCE ,86 75,96% ER PP EMIRATS ARABES UNIS ,00 13,75% ER PP ALLEMAGNE ,56 3,09% ER PP ESPAGNE ,05 2,12% ER PP TUNISIE ,60 1,16% ANDORRE ,75 0,99% ARABIE SAOUDITE ,60 0,64% LIBAN ,55 0,30% ALGERIE ,00 0,28% SYRIE ,95 0,22% BELGIQUE ,60 0,22% SUISSE ,50 0,18% ROYAUME-UNI ,10 0,14% AUTRES ,15 0,96% TOTAL ,27 100,00% 13 P a g e

15 5. Structure de l investissement en titres d OPCVM des personnes physiques de nationalité étrangère non-résidentes Qualité Catégorie Nationalité Montant (en dirhams) Pourcentage ENR PP FRANCE ,82 70,06% ENR PP ITALIE ,09 7,88% ENR PP ESPAGNE ,00 6,17% ENR PP BELGIQUE ,88 5,59% ENR PP TUNISIE ,39 3,06% ENR PP ROYAUME-UNI ,35 1,52% ENR PP SUISSE ,85 1,09% ENR PP CANADA ,81 1,02% ENR PP IRAQ ,30 0,82% ENR PP ARABIE SAOUDITE ,65 0,46% ENR PP ALGERIE ,41 0,43% ENR PP SUEDE ,01 0,29% ENR PP CONGO ,50 0,23% ENR PP MAURITANIE ,44 0,20% ENR PP ETATS-UNIS ,00 0,18% ENR PP AUTRES ,95 1,00% TOTAL ,45 100,00% 6. Structure de l investissement en titres d OPCVM des personnes morales de nationalité étrangère non-résidentes Qualité Catégorie Nationalité Montant (en dirhams) Pourcentage ENR PM FRANCE ,91 82,65% ENR PM ESPAGNE ,82 13,65% ENR PM SUISSE ,76 3,23% ENR PM ROYAUME-UNI ,37 0,46% TOTAL ,86 100,00% 14 P a g e

16 7. Structure de l investissement en titres d OPCVM des personnes morales de nationalité étrangère résidentes Qualité Catégorie Nationalité Montant (en dirhams) Pourcentage ER PM FRANCE ,81 42,25% ER PM MACAO ,48 33,25% ER PM ETATS-UNIES ,50 13,11% ER PM LIBAN ,30 8,58% ER PM BELGIQUE ,91 2,80% TOTAL ,00 100,00% 8. Structure de l investissement en titres d OPCVM des personnes physiques de nationalité étrangère résidentes Qualité Catégorie Nationalité Montant (en dirhams) Pourcentage ER PP FRANCE ,31 66,56% ER PP IRAQ ,59 8,09% ER PP ESPAGNE ,69 4,01% ER PP ETATS-UNIES ,00 3,64% ER PP TUNISIE ,15 3,10% ER PP AFRIQUE DU SUD ,19 2,69% ER PP ITALIE ,74 2,58% ER PP ROYAUME-UNI ,75 1,80% ER PP ALLEMAGNE ,57 1,53% ER PP LYBIE ,02 1,36% ER PP PAYS-BAS ,87 1,21% ER PP EMIRATS ARABES UNIS ,45 1,00% ER PP PALAU ,00 0,57% ER PP DANEMARK ,90 0,54% ER PP INDE ,66 0,28% ER PP MALI ,03 0,22% ER PP AUTRES ,70 0,85% TOTAL ,61 100,00% 15 P a g e

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juillet 2013 898 SYNTHESE En 2012, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca est resté quasi-stable, passant de

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Décembre 2014 898 SYNTHESE La valeur des investissements étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca a enregistré

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail

SOMMAIRE SODEP MARSA MAROC RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS SYNTHESE DES RESULTATS PAR TYPE D'ORDRE

SOMMAIRE SODEP MARSA MAROC RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS SYNTHESE DES RESULTATS PAR TYPE D'ORDRE SOMMAIRE RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION 2 SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS 3 SYNTHESE DES RESULTATS PAR TYPE D'ORDRE 4 SYNTHESE DES RESULTATS PAR QUALITE DE SOUSCRIPTEURS 6 STATISTIQUES PAR :

Plus en détail

La place de l euro sur les marchés obligataires internationaux en 2002

La place de l euro sur les marchés obligataires internationaux en 2002 La place de l euro sur les marchés obligataires internationaux en 22 Après une année 21 record en termes d activité, le montant des émissions brutes d obligations internationales libellées en euros a reculé,

Plus en détail

PRESENTATION DE MARSA MAROC

PRESENTATION DE MARSA MAROC Dossier de Presse PRESENTATION DE MARSA MAROC Présentation (1) Dénomination sociale : Société d Exploitation des Ports Dénomination commerciale : Marsa Maroc Président du Conseil de Surveillance : M. Aziz

Plus en détail

Introduction. Elle présente également la place de l'algérie sur ce marché mondial et son positionnement par rapport aux autres pays.

Introduction. Elle présente également la place de l'algérie sur ce marché mondial et son positionnement par rapport aux autres pays. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE M I N I S T E R E D U C O M M E R C E CHAMBRE ALGERIENNE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE ANALYSE STATISTIQUE DU MARCHE MONDIAL DE LA DATTE ET PLACE DE L ALGERIE

Plus en détail

Résultats Techniques

Résultats Techniques Les Clés de la Bourse Résultats Techniques Introduction en Bourse Mardi 24 décembre 2013 SOMMAIRE RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION 2 SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS 4 SYNTHESE DES RESULTATS PAR

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE OCTOBRE STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC OCTOBRE Source d'information 1 - Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS D'AVRIL 216 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC AVRIL 216 Source d'information 1 - Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées

Plus en détail

Le prix moyen des hôtels parisiens en baisse de 0,5 % en janvier Arrivées. Janvier 2013 ETRANGERS FRANCAIS

Le prix moyen des hôtels parisiens en baisse de 0,5 % en janvier Arrivées. Janvier 2013 ETRANGERS FRANCAIS Suite à l adoption d un nouvel échantillonnage de l Insee, l Observatoire de l OTCP n est pas en mesure de produire son Tableau de Bord mensuel dans les conditions habituelles. Ainsi temporairement nous

Plus en détail

RAPPORT SUR LA DETTE EXTÉRIEURE PUBLIQUE EN 2006

RAPPORT SUR LA DETTE EXTÉRIEURE PUBLIQUE EN 2006 ROYAUME DU MAROC MINISTÈRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION RAPPORT SUR LA DETTE EXTÉRIEURE PUBLIQUE EN 2006 Février 2007 DIRECTION DU TRÉSOR ET DES FINANCES EXTÉRIEURES DT4/DGDE/SDG SOMMAIRE I. ENCOURS

Plus en détail

Demande mondiale adressée au Sénégal : un indicateur de compétitivité

Demande mondiale adressée au Sénégal : un indicateur de compétitivité République du Sénégal Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES Document de travail Demande mondiale adressée au Sénégal : un

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 91 février 2015

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 91 février 2015 ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION MONDIALE D HUILE D OLIVE Le volume de la consommation mondiale a été multiplié par 1,7 durant la période 1990/91-2014/15. Cette évolution est principalement caractérisée, comme

Plus en détail

LE TOURISME DANS LE MONDE

LE TOURISME DANS LE MONDE ère partie LE TOURISME DANS LE MONDE 9 Le tourisme dans le monde - Définitions Les données présentées dans ce chapitre sont issues de l Organisation mondiale du tourisme (OMT), une institution spécialisée

Plus en détail

Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP

Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP n o 7 juin 2012 1 Sommaire 1. Synthèse générale.3 2. Typologie des contrats et des organismes...5

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE JUILLET 2008

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE JUILLET 2008 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE JUILLET 28 Nuitées dans les établissements d'hébergement classés : +6% en février 26 45 4 35 3 25-5 19-3 12 2 8 jui-7 jui-8 (%) 2 15 1 www.tourisme.gov.ma

Plus en détail

Bilan de l étude sur les OPCI au 31/12/2012

Bilan de l étude sur les OPCI au 31/12/2012 Bilan de l étude sur les OPCI au 31/12/2012 INTRODUCTION La Direction de la Gestion d Actifs de l Autorité des Marchés Financiers a mené une étude sur les OPCI à partir de statistiques annuelles recueillies

Plus en détail

Arrivées hôtelières février Paris. Grand Paris. Arrivées hôtelières cumulées Paris

Arrivées hôtelières février Paris. Grand Paris. Arrivées hôtelières cumulées Paris ARRIVÉES HÔTELIÈRES À PARIS ET DANS LE GRAND PARIS (DONNÉES INSEE) Arrivées hôtelières février - Paris Arrivées hôtelières Février ETRANGERS 466 398-13,0 % FRANCAIS 495 082 +0,3 % TOTAL 961 480-6,6 % Février

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE MARS 2011

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE MARS 2011 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE MARS 211 Nuitées dans les établissements d'hébergement classés : +6% en février 26 www.tourisme.gov.ma www.observatoiredutourisme.ma Evolution des

Plus en détail

Tableau de bord. Légère hausse des arrivées hôtelières en juillet 2013 à +1,1 %

Tableau de bord. Légère hausse des arrivées hôtelières en juillet 2013 à +1,1 % Selon les premières estimations de MKG Hospitality, le taux d occupation des hôtels parisiens en août atteint 80,1 % soit une progression de +4,3 points par rapport à l année dernière. Le prix moyen baisse

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS D'AOÛT 2008

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS D'AOÛT 2008 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS D'AOÛT 28 Nuitées dans les établissements d'hébergement classés : +6% en février 26 45 4 35 Milliers 3 25-2 -5 12-13 9-2 -4 aoû-7 aoû-8 Variation (%)

Plus en détail

Tableau de bord. Septembre 2013: un excellent TO de 87,0 % malgré une légère baisse de 0,3 pt. Zoom sur Batimat 2013

Tableau de bord. Septembre 2013: un excellent TO de 87,0 % malgré une légère baisse de 0,3 pt. Zoom sur Batimat 2013 Selon MKG Hospitality, le taux d occupation des hôtels parisiens en octobre atteint 88,7 % soit une baisse de 1,1 point par rapport à l année dernière. Le prix moyen et le RevPAR reculent respectivement

Plus en détail

Evolution du taux d occupation hôtelier de janvier à mai ,3 % BILAN HÔTELIER AVRIL ET MAI 2016 (DONNÉES MKG)

Evolution du taux d occupation hôtelier de janvier à mai ,3 % BILAN HÔTELIER AVRIL ET MAI 2016 (DONNÉES MKG) Afin de fournir les informations les plus fraîches, cette première page dresse un premier bilan des données de fréquentation hôtelières pour les mois d avril et de mai. Il s agit des données MKG Hospitality.

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE DECEMBRE 214 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC DECEMBRE 214 Source d'information 1 - Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées

Plus en détail

Le tourisme dans le monde

Le tourisme dans le monde Le tourisme dans le monde Le tourisme dans le monde 1 Définitions Les données présentées dans ce chapitre sont issues de l Organisation mondiale du tourisme (OMT), une institution spécialisée des Nations

Plus en détail

Mars 2013 : le niveau d activité reste élevé avec un TO de 79,4 % Arrivées Mars 2013 ETRANGERS FRANCAIS

Mars 2013 : le niveau d activité reste élevé avec un TO de 79,4 % Arrivées Mars 2013 ETRANGERS FRANCAIS MKG Hospitality annonce un RevPAR en hausse de +3,6 % au mois d avril 2013 pour atteindre 145,0. Le prix moyen progresse de +5,2 % (170,6 ) tandis que le taux d occupation baisse légèrement de 1,3 point

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats collectifs d assurance vie et PERP au titre de 2013 n 27 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats collectifs d assurance vie et PERP au titre de 2013 n 27 mai 2014 n 27 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats collectifs d assurance vie et PERP au titre de 2013 SOMMAIRE 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE COLLECTIVE ET DES PERP 6 2.1.Prépondérance

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE JANVIER 214 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC JANVIER 214 Source d'information 1 - Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées

Plus en détail

ET ALLOCATIONS PENSIONS RENTES, ASSURANCE PARTIE 3 DÉTACHEMENT RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS FLUX MOUVEMENTS.

ET ALLOCATIONS PENSIONS RENTES, ASSURANCE PARTIE 3 DÉTACHEMENT RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS FLUX MOUVEMENTS. RENTES, PENSIONS PARTIE 3 RENTES, PENSIONS ASSURANCE CHÔMAGE LE DÉTACHEMENT FLUX FINANCIERS ÉTRANGER-FRANCE page 77 MOUVEMENTS MIGRATOIRES RENTES, PENSIONS AVANT PROPOS 79 SYNTHÈSE 8 à 82 RENTES, PENSIONS

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE JANVIER 215 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC JANVIER 215 Source d'information 1 - Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées

Plus en détail

Croissance (%) Total Exportations 240,6 4,8 2,0% 250,2 9,7 4,0% Importations 265,6 13,2 5,2% 274,4 8,9 3,3% Croissance (%) Variation (Md )

Croissance (%) Total Exportations 240,6 4,8 2,0% 250,2 9,7 4,0% Importations 265,6 13,2 5,2% 274,4 8,9 3,3% Croissance (%) Variation (Md ) AMBASSADE DE FRANCE EN ESPAGNE SERVICE ECONOMIQUE REGIONAL Le Ministre-conseiller, chef de service A Madrid, le 17/03/2016 Affaire suivie par : Marine Bogue NOTE Objet : Le commerce extérieur de l Espagne

Plus en détail

Le commerce extérieur de la F ilière Française. du Cuir

Le commerce extérieur de la F ilière Française. du Cuir Le commerce extérieur de la F ilière Française 2015 du Cuir Le commerce extérieur de la F ilière Française du Cuir 2015 Chaque année, l Observatoire Economique du CONSEIL NATIONAL DU CUIR vous présente

Plus en détail

PART DES VENTES DU SECTEUR ENTRE COMMERCE EQUITABLE SUD-NORD ET NORD-NORD EN 2015 EN MILLIONS D'EUROS

PART DES VENTES DU SECTEUR ENTRE COMMERCE EQUITABLE SUD-NORD ET NORD-NORD EN 2015 EN MILLIONS D'EUROS La Plate-Forme pour le Commerce Equitable rassemble et consolide les chiffres du commerce équitable sur le marché français en 2015. Cette année encore le commerce équitable affiche un marché en pleine

Plus en détail

Quel est le montant total des dépenses publiques d éducation?

Quel est le montant total des dépenses publiques d éducation? Indicateur Quel est le montant total des dépenses publiques d éducation? Les pays de l OCDE consacrent, en moyenne, 12.9 % de leurs dépenses publiques totales à l éducation. Cette part varie toutefois

Plus en détail

NESTLE FRANCE EQUILIBRE

NESTLE FRANCE EQUILIBRE Information périodique au : 30.06.2016 FCPE de Société Générale Gestion Société de gestion : SOCIETE GENERALE GESTION Sous délégataire de gestion comptable en titre : SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES

Plus en détail

Évolution de la population française établie hors de France inscrite de 1995 à Sommaire

Évolution de la population française établie hors de France inscrite de 1995 à Sommaire Évolution de la population française établie hors de France inscrite de 1995 à 2005 Sommaire La population française établie hors de France inscrite au 31/12/2005 s élève à 1 268 524, soit une augmentation

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE DECEMBRE 2011

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE DECEMBRE 2011 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE DECEMBRE 211 Source d'information 1 Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées par la Direction : +6% en février 26 Générale

Plus en détail

Grand Paris. Arrivées hôtelières septembre Paris. Arrivées hôtelières cumulées Paris

Grand Paris. Arrivées hôtelières septembre Paris. Arrivées hôtelières cumulées Paris ARRIVÉES HÔTELIÈRES À PARIS ET DANS LE GRAND PARIS (DONNÉES INSEE) Arrivées hôtelières septembre - Paris Arrivées hôtelières Septembre Arrivées hôtelières étrangères Septembre ETRANGERS 769 915-9,4 % FRANCAIS

Plus en détail

BANK AL-MAGHRIB STATISTIQUES MONETAIRES

BANK AL-MAGHRIB STATISTIQUES MONETAIRES STATISTIQUES MONETAIRES Sommaire Agrégats de monnaie (M1, M2, M3) Agrégats de placements liquides (PL1, PL2, PL3) Contreparties de M3 Tableaux des ressources et emplois de Bank Al-Maghrib et des banques

Plus en détail

Les IDE coréens (en 2012)

Les IDE coréens (en 2012) Les IDE coréens (en 2012) Résumé La Corée est depuis 2006 un investisseur net à l étranger en flux et depuis 2008 en stock, signe de l internationalisation croissante de l industrie coréenne. Les investissements

Plus en détail

3) Le montant et l évolution de la dette publique. A) Le montant et la répartition de la dette publique

3) Le montant et l évolution de la dette publique. A) Le montant et la répartition de la dette publique 1 FIPECO le 21.10.2016 Les fiches de l encyclopédie II) Déficit et dette publics, politique budgétaire 3) Le montant et l évolution de la dette publique L expression «dette publique» désigne la dette des

Plus en détail

TABLEAU DE BORD MARCHÉ INTERNET AU MAROC. Tableau de Bord Trimestriel* Décembre 2010

TABLEAU DE BORD MARCHÉ INTERNET AU MAROC. Tableau de Bord Trimestriel* Décembre 2010 TABLEAU DE BORD MARCHÉ INTERNET AU MAROC Tableau de Bord Trimestriel* Décembre 2010 * Ce document est publié à titre indicatif. Les dispositions y figurant sont à considérer à titre d information. SOMMAIRE

Plus en détail

1 REPL.IX/4/R.2/Rev.2.

1 REPL.IX/4/R.2/Rev.2. 1 REPL.IX/4/R.2/Rev.2. Tableau 1 Flux non perçus par période de reconstitution correspondante (en millions de dollars des États-Unis) Période de reconstitution Années Remboursements de principal non perçus

Plus en détail

Chiffres clés. du tourisme. Édition 2012

Chiffres clés. du tourisme. Édition 2012 Chiffres clés du tourisme Édition 2012 oc Le poids économique du tourisme en France La consommation touristique en France et son poids dans le PIB 2010 (p) Évolution 2010/2009 Consommation touristique

Plus en détail

L activité Buy & Build 2015 à son plus haut niveau en Europe depuis 2011

L activité Buy & Build 2015 à son plus haut niveau en Europe depuis 2011 Communiqué de presse jeudi 28 avril 2016 L activité Buy & Build 2015 à son plus haut niveau en Europe depuis 2011 L étude «Buy & Build Monitor» de Silverfleet pour 2015 recense une activité de croissance

Plus en détail

Nuitées hôtelières cumulées Paris. Nuitées hôtelières mai 2015 Paris ARRIVÉES ET NUITEES HÔTELIÈRES À PARIS (DONNÉES INSEE) Variation 2015/2014

Nuitées hôtelières cumulées Paris. Nuitées hôtelières mai 2015 Paris ARRIVÉES ET NUITEES HÔTELIÈRES À PARIS (DONNÉES INSEE) Variation 2015/2014 2 ARRIVÉES ET NUITEES HÔTELIÈRES À PARIS (DONNÉES INSEE) Arrivées hôtelières mai2015 - Paris Arrivées hôtelières Mai 2015 Arrivées hôtelières étrangères Mai 2015 ETRANGERS 839 822 +0,5 % FRANCAIS 527 800-0,6

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE SEPTEMBRE 2006

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE SEPTEMBRE 2006 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE SEPTEMBRE 26 Nuitées dans les établissements d'hébergement classés : +6% en février 26 Evolution des nuitées par ville pour le mois de février 45 3

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Informations financières forte au T1 à +7,8% avec un CA de 6Mds proche de la stabilité hors Buildings & Partner en croissance, Industry quasi-stable hors Infrastructure se stabilise, l activité IT est

Plus en détail

I. ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL

I. ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL I. I. ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Commerce des marchandises et PIB Le commerce mondial des marchandises en termes réels croît plus rapidement que la production En 2006, le volume du commerce mondial

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2012 19 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE JANVIER 216 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC JANVIER 216 Source d'information 1 - Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées

Plus en détail

Activité des Gîtes de France Béarn Pays basque

Activité des Gîtes de France Béarn Pays basque Activité des Gîtes de France Béarn Pays basque Comité départemental du tourisme Béarn Pays basque Février 2013 Béarn Pays basque Données Les données utilisées pour la présente étude sont issues de la centrale

Plus en détail

Philosophie 7 h h 30. Langue vivante 2 14 h h 00

Philosophie 7 h h 30. Langue vivante 2 14 h h 00 Annexe 2 Calendrier des épreuves écrites du baccalauréat général - session 2016 Centres étrangers du groupe I-a : Burkina Faso Côte d Ivoire Ghana Guinée Mali Mauritanie - Sénégal Togo 7 h 30 9 h 30 économiques

Plus en détail

Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d octobre 2016

Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d octobre 2016 Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d octobre 2016 Date de publication par la Direction de l immigration 11 novembre 2016 Guichets et bureaux : Adresse

Plus en détail

I. Évolution du commerce mondial

I. Évolution du commerce mondial I. Évolution du commerce mondial En 2012, les exportations mondiales de marchandises ont stagné en valeur, alors que les exportations de services commerciaux ont augmenté de 2 pour cent. Faits saillants

Plus en détail

Le commerce extérieur de la F ilière Française. du Cuir

Le commerce extérieur de la F ilière Française. du Cuir Le commerce extérieur de la F ilière Française 2014 du Cuir Le commerce extérieur de la F ilière Française du Cuir 2014 Filière cuir... 4 Cuirs et peaux bruts...10 Tannerie... 14 Mégisserie... 18 Chaussure...

Plus en détail

Épargne des ménages * 1 er trimestre 2012

Épargne des ménages * 1 er trimestre 2012 Tableau de bord Épargne des ménages * 1 er trimestre 212 * Y compris institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) Méthodologie disponible sous : http://www.banque-france.fr/fileadmin/user_upload/banque_de_france/economie-et-

Plus en détail

DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS EN 2004

DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS EN 2004 DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS EN 2004 LES SÉJOURS DES FRANÇAIS EN 2004 En 2004, trois Français sur quatre sont partis en voyage au moins une fois, toutes destinations (France et étranger) confondues.

Plus en détail

Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d août 2016

Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d août 2016 Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d août 2016 Date de publication par la Direction de l immigration 13 septembre 2016 Guichets et bureaux : Adresse

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE JUIN 1 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC JUIN 1 Source d'information 1 Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées par

Plus en détail

La destination finale des placements financiers des ménages avant et pendant la crise

La destination finale des placements financiers des ménages avant et pendant la crise La destination finale des placements financiers des ménages avant et pendant la crise Adeline BACHELLERIE Clémence CHARAVEL Direction des Statistiques monétaires et financières Christian PFISTER Direction

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE DECEMBRE 2010

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE DECEMBRE 2010 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE DECEMBRE 21 Nuitées dans les établissements d'hébergement classés : +6% en février 26 www.tourisme.gov.ma www.observatoiredutourisme.ma Evolution des

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE NOVEMBRE STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC NOVEMBRE Source d'information Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées par

Plus en détail

Légère baisse du taux de chômage de la zone OCDE à 7.9% en juillet 2013

Légère baisse du taux de chômage de la zone OCDE à 7.9% en juillet 2013 Légère baisse du taux de chômage de la zone OCDE à 7.9% en juillet 201 Le taux de chômage de la zone OCDE était en baisse à 7.9% en juillet 201, comparé à 8.0% le mois précédent. Dans la zone euro, le

Plus en détail

La France toujours première en termes de tourisme international

La France toujours première en termes de tourisme international La France toujours première en termes de tourisme international c h lo é g o n z a l e z (Dgcis) Les difficultés économiques et politiques qui affectent de nombreuses parties du globe continuent d épargner

Plus en détail

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Octobre 2014

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Octobre 2014 Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Octobre 214 Giorgia Albertin Représentante Résidente pour la Tunisie Fonds Monétaire International Plan de l exposé Perspectives

Plus en détail

Bulletin statistique sur l immigration permanente au Québec 3 e trimestre et 9 premiers mois de 2012

Bulletin statistique sur l immigration permanente au Québec 3 e trimestre et 9 premiers mois de 2012 Bulletin statistique sur l immigration permanente au Québec 3 e trimestre et 9 premiers mois de 2012 Immigration totale Le volume des admissions permanentes au Québec s établit à 15 274 au troisième trimestre

Plus en détail

Le modèle social français à travers les chiffres 1

Le modèle social français à travers les chiffres 1 Le modèle social français à travers les chiffres 1 1 La France se situe au 5 ème rang mondial de la production de richesses PIB 2013 : 2739 milliards de $ US derrière les Etats Unis, la Chine, le Japon,

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS D'AVRIL 1 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC AVRIL 1 Source d'information 1 Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées par

Plus en détail

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2013

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2013 LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2013 (Principaux graphiques) Département des statistiques et des études économiques (version du 7/02/2014) SOMMAIRE 1. Historique sur 10 ans 2. Analyse «PAYS» Structure

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS D'AOÛT STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC AOÛT Source d'information Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées par la Direction

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS D'AVRIL STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC AVRIL Source d'information Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées par la Direction

Plus en détail

TABLEAU DE BORD MARCHÉ INTERNET AU MAROC. Tableau de Bord Trimestriel* Juin 2007

TABLEAU DE BORD MARCHÉ INTERNET AU MAROC. Tableau de Bord Trimestriel* Juin 2007 TABLEAU DE BORD MARCHÉ INTERNET AU MAROC Tableau de Bord Trimestriel* Juin 27 * Ce document est publié à titre indicatif. Les dispositions y figurantes sont à considérer à titre d information. SOMMAIRE

Plus en détail

Données 2011 à Cette étude a été réalisée par la Fédération des Sociétés d Assurances de Droit National Africaines (FANAF)

Données 2011 à Cette étude a été réalisée par la Fédération des Sociétés d Assurances de Droit National Africaines (FANAF) Le marché de l assurance en Afrique Données 2011 à 2015 Cette étude a été réalisée par la Fédération des Sociétés d Assurances de Droit National Africaines (FANAF) Pour tout renseignement complémentaire

Plus en détail

TABLEAU DE BORD MARCHÉ INTERNET AU MAROC. Tableau de Bord Trimestriel* Mars 2009

TABLEAU DE BORD MARCHÉ INTERNET AU MAROC. Tableau de Bord Trimestriel* Mars 2009 TABLEAU DE BORD MARCHÉ INTERNET AU MAROC Tableau de Bord Trimestriel* Mars 2009 * Ce document est publié à titre indicatif. Les dispositions y figurant sont à considérer à titre d information. SOMMAIRE

Plus en détail

PLAN Part r ie e I : Pro r ce c s e s s u s s s de e ré r f é orm r e m e des e s ré r g é ime m s e s de e re r t e ra r ite e au Maro r c

PLAN Part r ie e I : Pro r ce c s e s s u s s s de e ré r f é orm r e m e des e s ré r g é ime m s e s de e re r t e ra r ite e au Maro r c COLLOQUE: «Vieillir dans l immigration: Quel statut et quelle prise en charge des marocains vieillissants?» VISION PROSPECTIVE DES REGIMES DE RETRAITE AU MAROC 30 mai 2009 M. THAMI YAHYAOUI Ministère de

Plus en détail

LETTRE N 00 - Jour MOIS année GOUVERNEMENT D ENTREPRISE. Exercice 2015 SOUS-TITRE. Gouvernement d Entreprise. CM-CIC Asset Management

LETTRE N 00 - Jour MOIS année GOUVERNEMENT D ENTREPRISE. Exercice 2015 SOUS-TITRE. Gouvernement d Entreprise. CM-CIC Asset Management Gouvernement d Entreprise Exercice 2015 CM-CIC Asset Management 1 La politique de vote s'inscrit dans le prolongement de la politique d'investissement, dont l objectif est la recherche d'une performance

Plus en détail

Les placements en valeurs mobilières des agents économiques au quatrième trimestre 2004

Les placements en valeurs mobilières des agents économiques au quatrième trimestre 2004 Les placements en valeurs mobilières des agents économiques au quatrième trimestre Les résultats de l enquête-titres du quatrième trimestre font apparaître une progression de 3,5 % du montant des portefeuilles

Plus en détail

LA FRÉQUENTATION DES HÉBERGEMENTS

LA FRÉQUENTATION DES HÉBERGEMENTS 4 e partie LA FRÉQUENTATION DES HÉBERGEMENTS 59 La fréquentation des hébergements - 4 Définition Ce chapitre rassemble les données disponibles sur la fréquentation des hébergements collectifs touristiques

Plus en détail

Note trimestrielle du commerce extérieur de la Mauritanie 1 er trimestre Direction des Statistiques Economiques et des Comptes Nationaux -ONS

Note trimestrielle du commerce extérieur de la Mauritanie 1 er trimestre Direction des Statistiques Economiques et des Comptes Nationaux -ONS Direction des Statistiques Economiques et des Comptes Nationaux -ONS Note trimestrielle du commerce extérieur de la Mauritanie 1 er trimestre 2016 N 32 Le Service de la Conjoncture et des Enquêtes Economiques

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Allianz Suisse Communication Communiqué de presse Allianz Global Wealth Report: la Suisse continue de perdre du terrain en termes de croissance du patrimoine Net ralentissement de la croissance du patrimoine

Plus en détail

Le tourisme dans le monde

Le tourisme dans le monde Le tourisme dans le monde Le tourisme dans le monde 1 Définitions Les données présentées dans ce chapitre sont issues de l Organisation mondiale du tourisme (OMT), une institution spécialisée des Nations

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE DECEMBRE 2009

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE DECEMBRE 2009 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE DECEMBRE 29 Nuitées dans les établissements d'hébergement classés : +6% en février 26 www.tourisme.gov.ma www.observatoiredutourisme.ma Evolution des

Plus en détail

(Annule l arrêté et modifié par l arrêté ) Le ministre des finances et de la privatisation,

(Annule l arrêté et modifié par l arrêté ) Le ministre des finances et de la privatisation, Arrêté du ministre des finances et de la privatisation n 1670-07 du 10 chaabane 1428 (24 aout 2007) relatif a la classification des organismes de placement collectif en valeurs mobilières. (Annule l arrêté

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE FEVRIER 2013

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE FEVRIER 2013 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE FEVRIER 213 Nuitées dans les établissements d hébergement classés : +6% en février 26 w w w.obs e rv atoir e dutourism e.m a 25 2 15 1 5 45 4 35 3

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2013

L investissement direct étranger à Taïwan en 2013 L investissement direct étranger à Taïwan en 213 Résumé Taiwan se classe au 5ème rang des économies d Asie détentrices d IDE dans le monde (246 Mds USD). Ces IDE sont principalement localisés en Chine

Plus en détail

l arrivées, nuitées et recettes arrivées nuitées recettes

l arrivées, nuitées et recettes arrivées nuitées recettes Le tourisme international en France l arrivées, nuitées et recettes arrivées nuitées recettes total 76 millions 566,9 millions 34 milliards d euros Europe 88,8 % 84,3 % 70,6 % Amériques 6,1 % 8,5 % 15,7

Plus en détail

Fonds communs de placement au Québec

Fonds communs de placement au Québec ÉCONOMIE // Finance INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Fonds communs de placement au Québec Juin 2016 Premier trimestre 2016 L Enquête sur l activité des fonds communs de placement au Québec, réalisée

Plus en détail

8 économies développées, dont 7 européennes, parmi nos 10 premiers partenaires

8 économies développées, dont 7 européennes, parmi nos 10 premiers partenaires Les 10 premiers partenaires commerciaux de la France Les 10 premiers partenaires commerciaux de la France Nos 10 premiers partenaires, qui concentrent les deux-tiers de nos échanges, restent majoritairement

Plus en détail

Situation du secteur financier sénégalais en 2012

Situation du secteur financier sénégalais en 2012 Situation du secteur financier sénégalais en 2012 Elle fait le point du secteur bancaire, de la microfinance, des assurances et du marché financier en 2012. I. Situation du secteur bancaire 1) Evolution

Plus en détail

Le marché obligataire tunisien

Le marché obligataire tunisien TUNISIE CLEARING Le marché obligataire tunisien Activité 2015 & perspectives 2016 I- Activité 2015 2 1. Activité 2015: Marché primaire Levées de fonds sur le marché obligataire: Obligations privées Émissions

Plus en détail

Campings en Vaucluse Fréquentation Saison 2012 (mai à septembre) soutenue mais évolutions contrastées

Campings en Vaucluse Fréquentation Saison 2012 (mai à septembre) soutenue mais évolutions contrastées Campings en Vaucluse Fréquentation Saison 2012 (mai à septembre) soutenue mais évolutions contrastées La saison 2012 s achève sur un bilan contrasté pour les campings vauclusiens. L activité en avant-saison

Plus en détail

CANDRIAM INDEX ARBITRAGE

CANDRIAM INDEX ARBITRAGE CANDRIAM INDEX ARBITRAGE DOCUMENT D INFORMATION PERIODIQUE SUR LE SEMESTRE au 31 mars 2016 Fonds Commun de Placement de droit Français Société de gestion : CANDRIAM FRANCE - 40, rue Washington - 75008

Plus en détail

Bilan de campagne

Bilan de campagne Communiqué de presse Lundi 17 décem bre 2012 Synthèse commercialisation des vins de Bordeaux France et Export Bilan de campagne 2011-2012 (du 1 er août 2011 au 31 juillet 2012) Sur la dernière campagne,

Plus en détail

FCP CAPITAL GLOBAL MACRO

FCP CAPITAL GLOBAL MACRO FICHE SIGNALETIQUE FCP CAPITAL GLOBAL MACRO Régie par le dahir portant loi n 1-93-213 relatif aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières tel que modifié et complété La fiche signalétique

Plus en détail

chiffres clefs du tourisme édition 2004 direction du Tourisme

chiffres clefs du tourisme édition 2004 direction du Tourisme www.tourisme.gouv.fr chiffres clefs du tourisme édition 2004 direction du Tourisme Le poids économique du tourisme en France en 2003 l échanges extérieurs dépenses des touristes et excursionnistes étrangers

Plus en détail

FCP CAPITAL DYNAMIQUE

FCP CAPITAL DYNAMIQUE FICHE SIGNALETIQUE FCP CAPITAL DYNAMIQUE Régie par le dahir portant loi n 1-93-213 relatif aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières tel que modifié et complété La fiche signalétique

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D Ce bulletin d information présente les données disponibles les plus récentes en S-T de l Institut de statistique de l UNESCO datant de juillet 2011. Aperçu des dépenses de R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX

Plus en détail