INVESTISSEMENT ETRANGER A LA BOURSE DE CASABLANCA AU TITRE DE L ANNEE 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INVESTISSEMENT ETRANGER A LA BOURSE DE CASABLANCA AU TITRE DE L ANNEE 2015"

Transcription

1 INVESTISSEMENT ETRANGER A LA BOURSE DE CASABLANCA AU TITRE DE L ANNEE 2015

2 SYNTHESE A la fin de l année 2015, la part de la capitalisation boursière détenue par les étrangers et les marocains résidant à l étranger (MRE) s est élevée à 34,38% pour un montant de 155,86 milliards de dirhams, légèrement en hausse par rapport à l année 2014 (32,54%). L essentiel de l investissement étranger en actions cotées est réalisé sous forme de participations stratégiques. La part de celles-ci dans le montant global de l investissement étranger est restée quasi identique à hauteur de 91,04%. La part flottante des capitaux étrangers investis à la Bourse de Casablanca s établit à 3,08% de la capitalisation boursière totale et 13,78% de la capitalisation flottante. Les pays de l Europe et du Moyen Orient continuent à être les principaux détenteurs de l investissement étranger durant l année La part des investisseurs du Moyen Orient s est appréciée de 2,42 points en passant de 43,93% en 2014 à 46,35% en 2015, contre un léger recul de la part des européens de 48,23% à 47,88% durant la même période. Les investisseurs émiratis détiennent 91% du total des investissements du Moyen Orient à travers leurs participations stratégiques dans Itissalat Al Maghrib et Taqa Morocco. Enfin, l investissement étranger en titres d OPCVM demeure faible et s établit à 1,085 milliard de dirhams en décembre Il reste dominé par les personnes physiques. 1 P a g e

3 SOMMAIRE I. Actions cotées Evolution de la part détenue par les étrangers et les MRE Origine géographique des investisseurs étrangers et MRE Répartition du montant de l investissement par type d investisseurs Répartition par lieu de conservation... 8 II. OPCVM Structure de l investissement étranger en titres d OPCVM Répartition de l investissement étranger par type d OPCVM III. Annexes Structure de l investissement en actions cotées des personnes morales de nationalité étrangère non-résidentes Structure de l investissement en actions cotées des personnes physiques de nationalité étrangère non-résidentes Structure de l investissement en actions cotées des personnes morales de nationalité étrangère résidentes Structure de l investissement en actions cotées des personnes physiques de nationalité étrangère résidentes Structure de l investissement en titres d OPCVM des personnes physiques de nationalité étrangère non-résidentes Structure de l investissement en titres d OPCVM des personnes morales de nationalité étrangère non-résidentes Structure de l investissement en titres d OPCVM des personnes morales de nationalité étrangère résidentes Structure de l investissement en titres d OPCVM des personnes physiques de nationalité étrangère résidentes P a g e

4 METHODOLOGIE La confection du présent rapport se base sur les informations et données suivantes : Les statistiques transmises par les organismes teneurs de comptes pour la ventilation des avoirs et la liste des investisseurs étrangers et des marocains résidant à l étranger (MRE); Les déclarations de franchissement de seuils de participation ; Les flottants et les cours des valeurs tels qu établis par la Bourse de Casablanca ; La valorisation des OPCVM à la dernière valeur liquidative du mois de décembre (28/12/2015); L actionnariat des sociétés cotées tel que publié dans le site de la Bourse de Casablanca. Il est à préciser que, pour les besoins de ce rapport, la notion d investissement étranger définit les actes d investissement effectués par les personnes physiques et morales étrangères, résidentes ou non au Maroc, mais aussi par les MRE. A ce propos, il est à souligner que : Pour les marocains résidant à l étranger et les étrangers résidant au Maroc, l organisme teneur de comptes recense uniquement les opérations financées par apport de devises, par débit d un compte étranger en dirhams convertibles, d un compte en devises ou par tout autre mode de financement assimilé à l apport de devises selon les dispositions de l article 765 de l instruction générale des opérations de change ; Pour les étrangers non résidents au Maroc, toutes les opérations sont recensées, dans la mesure où elles sont toutes financées par apport de devises. Pour cette année 2015, les sociétés étrangères qui détiennent indirectement, via des sociétés de participation de droit marocain, des participations dépassant 5% du capital des sociétés cotées ont été ajoutées au champ de l étude. Pour garantir la comparabilité des chiffres, les données relatives à l année 2014 ont été révisées dans ce sens. 3 P a g e

5 I. Actions cotées 1. EVOLUTION DE LA PART DETENUE PAR LES ETRANGERS ET LES MRE Légère hausse de la part des investissements étrangers en actions cotées A fin 2015, la part de la capitalisation boursière détenue par les étrangers et les MRE s est élevée à 34,38% pour un montant de 155,86 milliards de dirhams, légèrement en hausse par rapport à l année 2014 (32,54%). En montants investis, les capitaux des étrangers et MRE ont légèrement fléchi de 1,12% (de 157,63 milliards en 2014 à 155,86 milliards de dirhams). A prix constants par rapport à 2014, le montant des investissements des étrangers et des MRE dans la capitalisation boursière globale aurait atteint 160,71 milliards de dirhams à fin Graphique I : Evolution de la part des actions cotées détenues par les étrangers et les MRE dans la capitalisation boursière (en milliards de dirhams) ,00% 34,00% 32,00% 30,00% 28,00% 26,00% 24,00% Encours détenus par les étrangers et MRE Capitalisation Boursière Taux de détention Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs AMMC 4 P a g e

6 La part du capital détenu par les investisseurs étrangers et les MRE dans les sociétés cotées varie selon l entreprise et le secteur d activité. En 2015, elle n a pas connu de changements notables et se répartit comme suit : 47 sociétés sur 75 ont un taux de détention inférieur à 25% ; 11 sont détenues pour une part comprise entre 25 et 50% ; 10 pour une part comprise entre 50 et 75% et 7 pour plus de 75%. Tableau I : Répartition des participations des étrangers et des MRE dans les sociétés cotées Part du capital détenu par les étrangers et les MRE Nombre de sociétés cotées Taux moyens de détention par les étrangers et les MRE Inférieur à 25% ,37% 5,98% De 25,01 à 50% ,38% 35,04% De 50,01% à 75% ,90% 58,40% Plus de 75% ,80% 88,49% Total Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs AMMC D une manière générale, les participations des étrangers et des MRE demeurent minoritaires au sein des sociétés cotées. En effet, presque les deux tiers des entreprises cotées affichent un taux moyen de détention inférieur à 6%. Tableau II : Typologie des investissements étrangers et des MRE en actions cotées marocaines (En millions de dirhams) Investissements des étrangers et des MRE conservés au Maroc, dont : 31/12/ /12/2015 Montant % Montant % % % - Part stratégique ,21% ,04% - Flottant ,79% ,96% Capitalisation boursière Capitalisation boursière flottante Investissements étrangers et MRE/Capitalisation boursière Part stratégique/ Capitalisation boursière 32,54% 34,38% 29,35% 31,30% Flottant/Capitalisation boursière 3,18% 3,08% Flottant/Capitalisation boursière flottante Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs AMMC 13,70% 13,78% 5 P a g e

7 Prépondérance des participations stratégiques Par convention, une participation qui représente plus de 4% du capital d une société cotée est qualifiée de stratégique. Les participations stratégiques dominent l investissement étranger en titres cotés, puisqu elles représentent plus de 91% du total des montants investis, en quasi-stagnation par rapport au niveau enregistré en En pourcentage de la capitalisation boursière, le poids des participations stratégiques représente 31,30%, en hausse de presque 2 points comparativement à fin Légère baisse de la part flottante des capitaux étrangers en actions cotées D une manière générale, la part flottante de l investissement étranger à la Bourse de Casablanca reste marginale dans la mesure où elle ne représente que 3,08% de la capitalisation boursière à fin Le montant de la part flottante a connu une baisse de 9,44% par rapport au niveau enregistré durant l année précédente. Stagnation du flottant des capitaux étrangers rapporté à la capitalisation flottante A l échelle de la capitalisation boursière flottante, la part flottante de l investissement étranger s avère plus importante. En effet, 13,78% du flottant de la bourse concerne les capitaux étrangers. 2. ORIGINE GEOGRAPHIQUE DES INVESTISSEURS ETRANGERS ET MRE Prédominance des investisseurs d Europe et du Moyen Orient Les investisseurs d Europe et du Moyen Orient représentent à eux seuls plus de 92% de l investissent global des étrangers et presque 30% de la capitalisation boursière. L analyse de la structure des investissements étrangers par nationalité fait apparaitre les émiratis en tête du classement des capitaux investis, avec plus de 65 milliards de dirhams (soit 42% de l investissement global étranger), suivis par les français avec presque 59 milliards de dirhams (soit 37,6% de l investissement global étranger). A noter que 98% du montant de l investissement des émiratis concernent leurs participations dans Itissalat Al Maghrib (80%) et Taqa Morocco (18%). 6 P a g e

8 Tableau III : Répartition des capitaux des étrangers et des MRE par origine géographique Origine géographique Part dans la capitalisation Part dans l investissement étranger Part dans la capitalisation Part dans l investissement étranger Europe 15,69% 48,23% 16,46% 47,88% Moyen Orient 14,29% 43,93% 15,94% 46,35% Amérique du Nord 1,34% 4,10% 1,22% 3,54% Afrique 0,79% 2,43% 0,45% 1,32% Asie, Océanie et Amérique du Sud 0,42% 1,30% 0,32% 0,92% Total 32,54% 100% 34,38% 100% Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs AMMC 3. REPARTITION DU MONTANT DE L INVESTISSEMENT PAR TYPE D INVESTISSEURS Dominance des personnes morales étrangères non résidentes La part des investissements des personnes morales étrangères non résidentes se maintient au dessus de la barre de 98%. Elle représente, au terme de l année 2015, 98,02% du total de l investissement étranger en actions cotées, soit un montant de 152,77 milliards de dirhams. Tableau IV : Répartition des capitaux des étrangers et des MRE par type d investisseurs (En millions de dirhams) Qualité Catégorie 31/12/ /12/2015 Variation 2014vs2015 Montant % Montant % Etrangers non résidents Etrangers résidents PM ,85% ,02% -1,95% PP 277 0,18% ,79% 345,46% PM 900 0,57% ,88% 53,23% PP 377 0,24% 300 0,19% -20,43% MRE PP 264 0,17% 175 0,11% -33,72% Total ,00% ,00% -1,12% Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Calculs AMMC 7 P a g e

9 4. REPARTITION PAR LIEU DE CONSERVATION Prédominance des titres conservés au Maroc Près de 99,96% de la capitalisation boursière est conservée auprès des teneurs de comptes marocains affiliés au Dépositaire Central Maroclear. Tableau V : Répartition de la capitalisation boursière selon le lieu de conservation (En millions de dirhams) 31/12/ /12/2015 Variation Montant % Montant % 2014vs2015 Capitalisation Boursière dont : % % -6,43% Conservée hors du Maroc dont : 255 0,05% 187 0,04% -26,67% - Valeur Maroc Telecom 255 0,05% 187 0,04% -26,67% Conservée au Maroc dont : ,95% ,96% -6,42% Détenue par les résidents Marocains ,41% ,58% -8,97% Détenue par les étrangers et les MRE, dont : ,54% ,38% -1,12% - Etrangers résidents ,26% ,37% 31,48% - Etrangers non résidents ,22% ,97% -1,34% - MRE 264 0,05% 175 0,04% -33,71% Source : Teneurs de comptes, Bourse de Casablanca, Maroclear, Calculs AMMC Une seule valeur est en partie conservée hors du Maroc La part des titres conservés en dehors du Maroc est en baisse passant de 0,05% de la capitalisation boursière en 2014 à 0,04% à fin décembre Seule la valeur Maroc Telecom est en partie conservée hors du Maroc, auprès de teneurs de comptes conservateurs affiliés au dépositaire central français Euroclear France. 8 P a g e

10 II. OPCVM 1. STRUCTURE DE L INVESTISSEMENT ETRANGER EN TITRES D OPCVM Hausse de la part des personnes morales étrangères résidentes A fin 2015, le montant de l investissement étranger en titres d OPCVM a atteint 1,085 milliard de dirhams contre 1,383 milliard de dirhams une année auparavant, enregistrant une baisse de 22%. Le fait marquant durant cette année est la hausse de la part des personnes morales étrangères résidentes de 74%, tandis que les personnes physiques étrangères résidentes restent les premiers contributeurs dans l investissement étranger en OPCVM avec plus de 451 millions de dirhams, soit 41,64% du total des montants investis. Tableau VI : Evolution de la structure de l investissement étranger en OPCVM (En millions de dirhams) 31/12/ /12/2015 Qualité Catégorie Montant % Montant % Variation 2014/2015 Etrangers non résidents PM 98,31 7,11% 64,26 5,92% -35% PP 254,63 18,42% 244,08 22,50% -4% Etrangers résidents PM 34,84 2,52% 60,79 5,60% 74% PP 561,49 40,61% 451,73 41,64% -20% MRE PP 433,43 31,35% 264,02 24,34% -39% Total % % -22% Actif net global des OPCVM % Total/Actif net global 0,46% 0,33% Source : Teneurs de comptes, Sociétés de gestion, Calculs AMMC Prédominance des personnes physiques Les personnes physiques dominent les investissements étrangers en titres d OPCVM. En montants d investissements, la part des personnes physiques s est établie à 88,46% de l investissement global soit 959,83 millions de dirhams. 9 P a g e

11 2. REPARTITION DE L INVESTISSEMENT ETRANGER PAR TYPE D OPCVM La préférence pour les OPCVM «Monétaires» se confirme encore une fois. En effet, 36% des montants investis en titres d OPCVM concernent cette catégorie (contre 34% à fin 2014). Les OPCVM «obligations court terme» s accaparent la seconde place avec 28%, suivis par les OPCVM «obligations moyen long terme» qui représentent de leur côté 23% du montant investi. Graphique II : Répartition de l investissement des étrangers et MRE par catégorie d OPCVM Actions 4% Contractuel 3% Diversifiés 6% Obligations MLT 23% Obligations CT 28% Monétaire 36% Source : Teneurs de comptes, Sociétés de gestion, Calculs AMMC 10 P a g e

12 III. Annexes Abréviations ENR : Etranger non résident ER : Etranger résident MRE : Marocain résidant à l étranger PM : Personne morale PP : Personne physique 1. Structure de l investissement en actions cotées des personnes morales de nationalité étrangère non-résidentes Qualité Catégorie Nationalité Montant (en dirhams) Pourcentage ENR PM EMIRATS ARABES UNIS ,94 41,92% ENR PM FRANCE ,88 37,52% ENR PM ETATS-UNIS ,69 3,40% ENR PM BELGIQUE ,86 2,92% ENR PM ESPAGNE ,60 2,35% ENR PM GIBRALTAR ,37 1,90% ENR PM ARABIE SAOUDITE ,00 1,81% ENR PM KOWEIT ,60 1,15% ENR PM SINGAPOUR ,63 0,84% ENR PM AUTRES ,57 6,17% TOTAL ,13 100,00% 11 P a g e

13 2. Structure de l investissement en actions cotées des personnes physiques de nationalité étrangère non-résidentes Qualité Catégorie Nationalité Montant (en dirhams) Pourcentage ENR PP FRANCE ,30 70,44% ENR PP EMIRATS ARABES UNIS ,75 20,18% ENR PP ARABIE SAOUDITE ,80 6,19% ENR PP ESPAGNE ,55 0,73% ENR PP SUISSE ,53 0,63% ENR PP ROYAUME-UNI ,20 0,60% ENR PP SUEDE ,00 0,34% ENR PP ITALIE ,50 0,21% ENR PP KOWEIT ,00 0,18% ENR PP ALGERIE ,25 0,10% ENR PP ALLEMAGNE ,20 0,10% ENR PP BELGIQUE ,40 0,07% ENR PP TAIWAN ,00 0,07% ENR PP CANADA ,00 0,06% ENR PP AUTRES ,95 0,10% TOTAL ,43 100,00% 3. Structure de l investissement en actions cotées des personnes morales de nationalité étrangère résidentes Qualité Catégorie Nationalité Montant (en dirhams) Pourcentage ER PM EMIRATS ARABES UNIS ,00 60,34% ER PM FRANCE ,55 39,65% ER PM BELGIQUE ,00 0,01% ER PM LIBAN 5917,45 0,00% ER PM MONGOLIE 1010,00 0,00% TOTAL ,00 100,00% 12 P a g e

14 4. Structure de l investissement en actions cotées des personnes physiques de nationalité étrangère résidentes Qualité Catégorie Nationalité Montant (en dirhams) Pourcentage ER PP FRANCE ,86 75,96% ER PP EMIRATS ARABES UNIS ,00 13,75% ER PP ALLEMAGNE ,56 3,09% ER PP ESPAGNE ,05 2,12% ER PP TUNISIE ,60 1,16% ANDORRE ,75 0,99% ARABIE SAOUDITE ,60 0,64% LIBAN ,55 0,30% ALGERIE ,00 0,28% SYRIE ,95 0,22% BELGIQUE ,60 0,22% SUISSE ,50 0,18% ROYAUME-UNI ,10 0,14% AUTRES ,15 0,96% TOTAL ,27 100,00% 13 P a g e

15 5. Structure de l investissement en titres d OPCVM des personnes physiques de nationalité étrangère non-résidentes Qualité Catégorie Nationalité Montant (en dirhams) Pourcentage ENR PP FRANCE ,82 70,06% ENR PP ITALIE ,09 7,88% ENR PP ESPAGNE ,00 6,17% ENR PP BELGIQUE ,88 5,59% ENR PP TUNISIE ,39 3,06% ENR PP ROYAUME-UNI ,35 1,52% ENR PP SUISSE ,85 1,09% ENR PP CANADA ,81 1,02% ENR PP IRAQ ,30 0,82% ENR PP ARABIE SAOUDITE ,65 0,46% ENR PP ALGERIE ,41 0,43% ENR PP SUEDE ,01 0,29% ENR PP CONGO ,50 0,23% ENR PP MAURITANIE ,44 0,20% ENR PP ETATS-UNIS ,00 0,18% ENR PP AUTRES ,95 1,00% TOTAL ,45 100,00% 6. Structure de l investissement en titres d OPCVM des personnes morales de nationalité étrangère non-résidentes Qualité Catégorie Nationalité Montant (en dirhams) Pourcentage ENR PM FRANCE ,91 82,65% ENR PM ESPAGNE ,82 13,65% ENR PM SUISSE ,76 3,23% ENR PM ROYAUME-UNI ,37 0,46% TOTAL ,86 100,00% 14 P a g e

16 7. Structure de l investissement en titres d OPCVM des personnes morales de nationalité étrangère résidentes Qualité Catégorie Nationalité Montant (en dirhams) Pourcentage ER PM FRANCE ,81 42,25% ER PM MACAO ,48 33,25% ER PM ETATS-UNIES ,50 13,11% ER PM LIBAN ,30 8,58% ER PM BELGIQUE ,91 2,80% TOTAL ,00 100,00% 8. Structure de l investissement en titres d OPCVM des personnes physiques de nationalité étrangère résidentes Qualité Catégorie Nationalité Montant (en dirhams) Pourcentage ER PP FRANCE ,31 66,56% ER PP IRAQ ,59 8,09% ER PP ESPAGNE ,69 4,01% ER PP ETATS-UNIES ,00 3,64% ER PP TUNISIE ,15 3,10% ER PP AFRIQUE DU SUD ,19 2,69% ER PP ITALIE ,74 2,58% ER PP ROYAUME-UNI ,75 1,80% ER PP ALLEMAGNE ,57 1,53% ER PP LYBIE ,02 1,36% ER PP PAYS-BAS ,87 1,21% ER PP EMIRATS ARABES UNIS ,45 1,00% ER PP PALAU ,00 0,57% ER PP DANEMARK ,90 0,54% ER PP INDE ,66 0,28% ER PP MALI ,03 0,22% ER PP AUTRES ,70 0,85% TOTAL ,61 100,00% 15 P a g e

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juillet 2013 898 SYNTHESE En 2012, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca est resté quasi-stable, passant de

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Décembre 2014 898 SYNTHESE La valeur des investissements étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca a enregistré

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail

SOMMAIRE SODEP MARSA MAROC RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS SYNTHESE DES RESULTATS PAR TYPE D'ORDRE

SOMMAIRE SODEP MARSA MAROC RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS SYNTHESE DES RESULTATS PAR TYPE D'ORDRE SOMMAIRE RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION 2 SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS 3 SYNTHESE DES RESULTATS PAR TYPE D'ORDRE 4 SYNTHESE DES RESULTATS PAR QUALITE DE SOUSCRIPTEURS 6 STATISTIQUES PAR :

Plus en détail

PRESENTATION DE MARSA MAROC

PRESENTATION DE MARSA MAROC Dossier de Presse PRESENTATION DE MARSA MAROC Présentation (1) Dénomination sociale : Société d Exploitation des Ports Dénomination commerciale : Marsa Maroc Président du Conseil de Surveillance : M. Aziz

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à la fin de l année 2015

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à la fin de l année 2015 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 4 Christophe GUETTE-KHITER Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fin de l année 215, les non-résidents

Plus en détail

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN (Principaux graphiques)

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN (Principaux graphiques) LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2011 (Principaux graphiques) Département des statistiques et des études économiques 07/02/2012 SOMMAIRE 1. Historique sur 10 ans 2. Analyse «PAYS» Structure des échanges

Plus en détail

Le tourisme dans le monde

Le tourisme dans le monde Le tourisme dans le monde Le tourisme dans le monde 1 Définitions Les données présentées dans ce chapitre sont issues de l Organisation mondiale du tourisme (OMT), une institution spécialisée des Nations

Plus en détail

Opérations internationales des banques résidentes en France au premier trimestre 2000

Opérations internationales des banques résidentes en France au premier trimestre 2000 Opérations internationales des banques résidentes en France au premier trimestre Les chiffres commentés ci-après portent sur la contribution de la France aux statistiques bancaires internationales publiées

Plus en détail

Résultats Techniques

Résultats Techniques Les Clés de la Bourse Résultats Techniques Introduction en Bourse Mardi 24 décembre 2013 SOMMAIRE RAPPEL DES CARACTERISTIQUES DE L'OPERATION 2 SYNTHESE GLOBALE DES RESULTATS 4 SYNTHESE DES RESULTATS PAR

Plus en détail

La place de l euro sur les marchés obligataires internationaux en 2002

La place de l euro sur les marchés obligataires internationaux en 2002 La place de l euro sur les marchés obligataires internationaux en 22 Après une année 21 record en termes d activité, le montant des émissions brutes d obligations internationales libellées en euros a reculé,

Plus en détail

Introduction. Elle présente également la place de l'algérie sur ce marché mondial et son positionnement par rapport aux autres pays.

Introduction. Elle présente également la place de l'algérie sur ce marché mondial et son positionnement par rapport aux autres pays. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE M I N I S T E R E D U C O M M E R C E CHAMBRE ALGERIENNE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE ANALYSE STATISTIQUE DU MARCHE MONDIAL DE LA DATTE ET PLACE DE L ALGERIE

Plus en détail

DONNEES DE CADRAGE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR DU ROYAUME-UNI

DONNEES DE CADRAGE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR DU ROYAUME-UNI DONNEES DE CADRAGE SUR LE COMMERCE EXTERIEUR DU ROYAUME-UNI (Principaux graphiques) Département des statistiques et des études économiques (version du 7/04/2017) SOMMAIRE 1. Place du Royaume-Uni dans le

Plus en détail

Institut des comptes nationaux. Statistique du commerce extérieur. Bulletin mensuel

Institut des comptes nationaux. Statistique du commerce extérieur. Bulletin mensuel Institut des comptes nationaux Statistique du commerce extérieur Bulletin mensuel 2013-06 Contenu de la publication Les règlements européens cités dans la notice méthodologique en fin de publication prescrivent

Plus en détail

Demande mondiale adressée au Sénégal : un indicateur de compétitivité

Demande mondiale adressée au Sénégal : un indicateur de compétitivité République du Sénégal Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION DE LA PREVISION ET DES ETUDES ECONOMIQUES Document de travail Demande mondiale adressée au Sénégal : un

Plus en détail

Bilan des Investissements Etrangers 2015 Provence Alpes Cote d Azur. 17 Mars 2016

Bilan des Investissements Etrangers 2015 Provence Alpes Cote d Azur. 17 Mars 2016 Bilan des Investissements Etrangers 0 Provence Alpes Cote d Azur 7 Mars 06 LESINVESTISSEMENTS étrangers CREATEURS D EMPLOIS Mars 06 EN PROVENCE-ALPES-COTE D AZUR Les entreprises étrangères implantées en

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE OCTOBRE STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC OCTOBRE Source d'information 1 - Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées

Plus en détail

4. APPENDICE Sigles et signes utilisés, remarques. Principaux sigles :

4. APPENDICE Sigles et signes utilisés, remarques. Principaux sigles : STATISTIQUES 343 4. APPENDICE 4.1. Sigles et signes utilisés, remarques Principaux sigles : AELE Association européenne de libre-échange APD Aide publique au développement BNS Banque nationale suisse CAD

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 15 octobre Statistiques relatives aux paiements pour 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 15 octobre Statistiques relatives aux paiements pour 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 octobre 2015 La Banque centrale européenne (BCE) publie aujourd hui les statistiques relatives aux paiements scripturaux en 2014, qui comprennent des indicateurs relatifs à l accès

Plus en détail

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE 100 SOURCE STATISTIQUE L entrée en vigueur de la loi du 31 décembre 1990 portant réforme de certaines professions judiciaires et juridiques a suscité un besoin croissant d informations

Plus en détail

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2016

LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 2016 LE COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE EN 216 (Principaux graphiques) Département des statistiques et des études économiques (version du 7/2/217) SOMMAIRE 1. Historique sur 1 ans 2. Analyse «PAYS» Structure

Plus en détail

Structure et évolution des PEA bancaires au troisième trimestre 2001

Structure et évolution des PEA bancaires au troisième trimestre 2001 Structure et évolution des PEA bancaires au troisième trimestre Selon les données communiquées par les établissements bancaires, la valeur des titres inscrits sur les plans d épargne en actions (PEA) s

Plus en détail

INVESTISSEMENT DIRECT : LE CANADA ET LE MONDE

INVESTISSEMENT DIRECT : LE CANADA ET LE MONDE INVESTISSEMENT DIRECT : LE CANADA ET LE MONDE NOTES La Série commerce et investissement de la Bibliothèque du Parlement est une source de renseignements sur les rapports que le Canada entretient à ce chapitre

Plus en détail

Tableau de bord. Légère hausse des arrivées hôtelières en juillet 2013 à +1,1 %

Tableau de bord. Légère hausse des arrivées hôtelières en juillet 2013 à +1,1 % Selon les premières estimations de MKG Hospitality, le taux d occupation des hôtels parisiens en août atteint 80,1 % soit une progression de +4,3 points par rapport à l année dernière. Le prix moyen baisse

Plus en détail

Le prix moyen des hôtels parisiens en baisse de 0,5 % en janvier Arrivées. Janvier 2013 ETRANGERS FRANCAIS

Le prix moyen des hôtels parisiens en baisse de 0,5 % en janvier Arrivées. Janvier 2013 ETRANGERS FRANCAIS Suite à l adoption d un nouvel échantillonnage de l Insee, l Observatoire de l OTCP n est pas en mesure de produire son Tableau de Bord mensuel dans les conditions habituelles. Ainsi temporairement nous

Plus en détail

Quel est le montant total des dépenses publiques d éducation?

Quel est le montant total des dépenses publiques d éducation? Indicateur Quel est le montant total des dépenses publiques d éducation? Les pays de l OCDE consacrent, en moyenne, 12.9 % de leurs dépenses publiques totales à l éducation. Cette part varie toutefois

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS D'AVRIL 216 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC AVRIL 216 Source d'information 1 - Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées

Plus en détail

RAPPORT SUR LA DETTE EXTÉRIEURE PUBLIQUE EN 2006

RAPPORT SUR LA DETTE EXTÉRIEURE PUBLIQUE EN 2006 ROYAUME DU MAROC MINISTÈRE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION RAPPORT SUR LA DETTE EXTÉRIEURE PUBLIQUE EN 2006 Février 2007 DIRECTION DU TRÉSOR ET DES FINANCES EXTÉRIEURES DT4/DGDE/SDG SOMMAIRE I. ENCOURS

Plus en détail

LE TOURISME DANS LE MONDE

LE TOURISME DANS LE MONDE ère partie LE TOURISME DANS LE MONDE 9 Le tourisme dans le monde - Définitions Les données présentées dans ce chapitre sont issues de l Organisation mondiale du tourisme (OMT), une institution spécialisée

Plus en détail

Investissements de portefeuille du Luxembourg dans les marchés émergents. Liste des pays émergents par région 7

Investissements de portefeuille du Luxembourg dans les marchés émergents. Liste des pays émergents par région 7 E Investissements de portefeuille dans les marchés émergents L expression «marché émergent» ou «emerging market» en anglais a été répandue dans les années 80 par des banques d investissements à la recherche

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE DECEMBRE 216 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC DECEMBRE 216 Source d'information 1 - Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires. Décembre 2011 Volume 7, numéro 12.

Tourisme en bref. Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires. Décembre 2011 Volume 7, numéro 12. Tourisme en bref Ottawa, Ontario Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Décembre 2011 Volume 7, numéro 12 Points saillants En décembre 2011, le nombre de voyages

Plus en détail

Royaume du Maroc Conseil de la communauté marocaine à l étranger

Royaume du Maroc Conseil de la communauté marocaine à l étranger Royaume du Maroc Conseil de la communauté marocaine à l étranger المملكة المغربية مجلس الجالية المغربية بالخارج CCME 1 1. Mondialisation de plus en plus affirmée 2. Féminisation croissante 3. Sédentarisation

Plus en détail

I. Évolution du commerce mondial

I. Évolution du commerce mondial I. Évolution du commerce mondial En 2011, la valeur des exportations mondiales de marchandises a augmenté de 20 pour cent et celle des exportations de services commerciaux de 11 pour cent. Faits saillants

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 91 février 2015

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 91 février 2015 ÉVOLUTION DE LA CONSOMMATION MONDIALE D HUILE D OLIVE Le volume de la consommation mondiale a été multiplié par 1,7 durant la période 1990/91-2014/15. Cette évolution est principalement caractérisée, comme

Plus en détail

Rapport sur le commerce extérieur des dattes

Rapport sur le commerce extérieur des dattes République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Agriculture, du Développement Rural et de la Pêche Observatoire National des Filières Agricoles et Agroalimentaires (ONFAA) Rapport sur le

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE JUILLET 2008

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE JUILLET 2008 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE JUILLET 28 Nuitées dans les établissements d'hébergement classés : +6% en février 26 45 4 35 3 25-5 19-3 12 2 8 jui-7 jui-8 (%) 2 15 1 www.tourisme.gov.ma

Plus en détail

Philosophie 7 h h 30. Langue vivante 2 14 h h 00

Philosophie 7 h h 30. Langue vivante 2 14 h h 00 Annexe 2 Calendrier des épreuves écrites du baccalauréat général - session 2016 Centres étrangers du groupe I-a : Burkina Faso Côte d Ivoire Ghana Guinée Mali Mauritanie - Sénégal Togo 7 h 30 9 h 30 économiques

Plus en détail

Tableau de bord. Septembre 2013: un excellent TO de 87,0 % malgré une légère baisse de 0,3 pt. Zoom sur Batimat 2013

Tableau de bord. Septembre 2013: un excellent TO de 87,0 % malgré une légère baisse de 0,3 pt. Zoom sur Batimat 2013 Selon MKG Hospitality, le taux d occupation des hôtels parisiens en octobre atteint 88,7 % soit une baisse de 1,1 point par rapport à l année dernière. Le prix moyen et le RevPAR reculent respectivement

Plus en détail

Répertoire ( / /7)

Répertoire ( / /7) éducation nationale ; Direction des affaires générales, internationales et de la coopération ; Sous-direction des affaires pédagogiques, des actions éducatives internationales et de la formation des personnels

Plus en détail

Le marché des émissions obligataires internationales en 2000 : place et caractéristiques du compartiment de l euro

Le marché des émissions obligataires internationales en 2000 : place et caractéristiques du compartiment de l euro Le marché des émissions obligataires internationales en 2000 : place et caractéristiques du compartiment de l euro Dans un contexte marqué par une stabilité du montant brut des émissions obligataires internationales

Plus en détail

Les commandes et le chiffre d affaires d Alstom au premier trimestre 2017/18

Les commandes et le chiffre d affaires d Alstom au premier trimestre 2017/18 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les commandes et le chiffre d affaires d Alstom au premier trimestre 2017/18 Des commandes de 1,9 milliard d euros Un chiffre d affaires de 1,9 milliard d euros avec une croissance

Plus en détail

1 REPL.IX/4/R.2/Rev.2.

1 REPL.IX/4/R.2/Rev.2. 1 REPL.IX/4/R.2/Rev.2. Tableau 1 Flux non perçus par période de reconstitution correspondante (en millions de dollars des États-Unis) Période de reconstitution Années Remboursements de principal non perçus

Plus en détail

Structure des échanges aux niveaux mondial et régional

Structure des échanges aux niveaux mondial et régional Chapitre V Structure des échanges aux niveaux mondial et régional En 215, la Chine a été de nouveau le premier exportateur mondial de marchandises et les États Unis le premier importateur mondial. Les

Plus en détail

Evolution du commerce extérieur

Evolution du commerce extérieur Evolution du commerce extérieur 2002-2006 D après les premières estimations du CNIS, le volume des échanges extérieurs de l Algérie avec le reste du Monde pour l année 2006 est de l ordre de 73,8 milliards

Plus en détail

Évolution de la population française établie hors de France inscrite de 1995 à Sommaire

Évolution de la population française établie hors de France inscrite de 1995 à Sommaire Évolution de la population française établie hors de France inscrite de 1995 à 2005 Sommaire La population française établie hors de France inscrite au 31/12/2005 s élève à 1 268 524, soit une augmentation

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Informations financières forte au T1 à +7,8% avec un CA de 6Mds proche de la stabilité hors Buildings & Partner en croissance, Industry quasi-stable hors Infrastructure se stabilise, l activité IT est

Plus en détail

Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP

Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP Enquête sur les taux de revalorisation au titre de 2010 et 2011 des contrats collectifs en cas de vie et des PERP n o 7 juin 2012 1 Sommaire 1. Synthèse générale.3 2. Typologie des contrats et des organismes...5

Plus en détail

BANK AL-MAGHRIB STATISTIQUES MONETAIRES

BANK AL-MAGHRIB STATISTIQUES MONETAIRES STATISTIQUES MONETAIRES Sommaire Agrégats de monnaie (M1, M2, M3) Agrégats de placements liquides (PL1, PL2, PL3) Contreparties de M3 Tableaux des ressources et emplois de Bank Al-Maghrib et des banques

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE FEVRIER STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC FEVRIER Source d'information 1 - Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats collectifs d assurance vie et PERP au titre de 2013 n 27 mai 2014

Étude sur les taux de revalorisation des contrats collectifs d assurance vie et PERP au titre de 2013 n 27 mai 2014 n 27 mai 2014 Étude sur les taux de revalorisation des contrats collectifs d assurance vie et PERP au titre de 2013 SOMMAIRE 1.INTRODUCTION 4 2.LE MARCHÉ DE L ASSURANCE VIE COLLECTIVE ET DES PERP 6 2.1.Prépondérance

Plus en détail

I. ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL

I. ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL I. I. ÉVOLUTION DU COMMERCE MONDIAL Commerce des marchandises et PIB Le commerce mondial des marchandises en termes réels croît plus rapidement que la production En 2006, le volume du commerce mondial

Plus en détail

Bilan de l étude sur les OPCI au 31/12/2012

Bilan de l étude sur les OPCI au 31/12/2012 Bilan de l étude sur les OPCI au 31/12/2012 INTRODUCTION La Direction de la Gestion d Actifs de l Autorité des Marchés Financiers a mené une étude sur les OPCI à partir de statistiques annuelles recueillies

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS D'AOÛT 2008

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS D'AOÛT 2008 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS D'AOÛT 28 Nuitées dans les établissements d'hébergement classés : +6% en février 26 45 4 35 Milliers 3 25-2 -5 12-13 9-2 -4 aoû-7 aoû-8 Variation (%)

Plus en détail

Le tourisme dans le monde

Le tourisme dans le monde Le tourisme dans le monde Le tourisme dans le monde 1 Définitions Les données présentées dans ce chapitre sont issues de l Organisation mondiale du tourisme (OMT), une institution spécialisée des Nations

Plus en détail

Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d octobre 2016

Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d octobre 2016 Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d octobre 2016 Date de publication par la Direction de l immigration 11 novembre 2016 Guichets et bureaux : Adresse

Plus en détail

COUP DE PROJECTEUR. Commerce extérieur d Auvergne-Rhône-Alpes et début 2016 CCI RHÔNE-ALPES ÉDITO SOMMAIRE

COUP DE PROJECTEUR. Commerce extérieur d Auvergne-Rhône-Alpes et début 2016 CCI RHÔNE-ALPES ÉDITO SOMMAIRE CCI RHÔNE-ALPES JUILLET 2016 N 17 COUP DE Commerce extérieur d Auvergne-Rhône-Alpes 2015 et début 2016 ÉDITO Jean-Paul MAUDUY Président de la CCI de région Rhône-Alpes Bernard SCHOUMACHER Président de

Plus en détail

Marchés à la production vrac

Marchés à la production vrac Novembre 15 Marchés à la production vrac 15-16 Volumes cumulés depuis le 15/16 début de la campagne* en 1 hl Rouges Rosés Blancs Total Vins de Vins de de cépages IGP de cépages 113 (-1%) 38 (-16%) 15 (-

Plus en détail

EVOLUTION DE L ACTIVITE DE PRET DE TITRES

EVOLUTION DE L ACTIVITE DE PRET DE TITRES EVOLUTION DE L ACTIVITE DE PRET DE TITRES 3 ième trimestre 017 1 RAPPEL DES DISPOSITIONS LEGALES ET REGLEMENTAIRES L activité de prêt de titres est régie par la loi n 4-1 qui définit le prêt de titres

Plus en détail

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Mars 2012 Volume 8, numéro 3 Points saillants Les marchés cibles étrangers de la CCT ont enregistré en mars

Plus en détail

NESTLE FRANCE EQUILIBRE

NESTLE FRANCE EQUILIBRE Information périodique au : 30.06.2016 FCPE de Société Générale Gestion Société de gestion : SOCIETE GENERALE GESTION Sous délégataire de gestion comptable en titre : SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES

Plus en détail

La population française inscrite par pays en 2006, classement par ordre alphabétique - année 2006

La population française inscrite par pays en 2006, classement par ordre alphabétique - année 2006 La population française inscrite par pays en 2006, classement par ordre alphabétique - année 2006 2000 2005 2006 AFGHANISTAN 206 226 AFRIQUE DU SUD 5 510 6 130 6 560 ALBANIE 50 79 96 ALGERIE 8 865 38 080

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2012 19 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

Épargne et Patrimoine des ménages*

Épargne et Patrimoine des ménages* Épargne et Patrimoine des ménages* 1 er et ème trimestres 017 * Ménages (particuliers et entrepreneurs individuels) et institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) Mise à jour le 0/08/017

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE DECEMBRE 214 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC DECEMBRE 214 Source d'information 1 - Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 14 B-1-02 N 62 du 29 MARS 2002 APPLICATION DES DISPOSITIONS DES CONVENTIONS FISCALES CONCLUES PAR LA FRANCE EN MATIERE DE PENSIONS PRIVEES ET

Plus en détail

LES DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS

LES DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS 5 e partie LES DÉPLACEMENTS TOURISTIQUES DES FRANÇAIS 77 Les déplacements touristiques des Français - 5 L enquête Suivi de la Demande Touristique (SDT) Ce chapitre rassemble les données sur l activité

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE MARS 217 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC MARS 217 Source d'information 1 - Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées

Plus en détail

Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d août 2016

Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d août 2016 Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois d août 2016 Date de publication par la Direction de l immigration 13 septembre 2016 Guichets et bureaux : Adresse

Plus en détail

ANNEXES : - annexe n 1 : liste des exonérations relatives à la plus value provenant de la cession des titres.

ANNEXES : - annexe n 1 : liste des exonérations relatives à la plus value provenant de la cession des titres. Texte n DGI 25/2011 NOTE COMMUNE N 16/2011 OBJET : Commentaire des dispositions de l article 41 de la loi n 2010-58 du 17 décembre 2010 portant loi de finances pour l année 2011, relatives à la rationalisation

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2013 (données 2012)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2013 (données 2012) 2012 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 2013 (données 2012) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 75001 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

Mars 2013 : le niveau d activité reste élevé avec un TO de 79,4 % Arrivées Mars 2013 ETRANGERS FRANCAIS

Mars 2013 : le niveau d activité reste élevé avec un TO de 79,4 % Arrivées Mars 2013 ETRANGERS FRANCAIS MKG Hospitality annonce un RevPAR en hausse de +3,6 % au mois d avril 2013 pour atteindre 145,0. Le prix moyen progresse de +5,2 % (170,6 ) tandis que le taux d occupation baisse légèrement de 1,3 point

Plus en détail

BNP PARIBAS REAL ESTATE PRÉSENTE SA NOUVELLE ÉTUDE SUR LES MARCHÉS EUROPÉENS DE L INVESTISSEMENT

BNP PARIBAS REAL ESTATE PRÉSENTE SA NOUVELLE ÉTUDE SUR LES MARCHÉS EUROPÉENS DE L INVESTISSEMENT Issy-les-Moulineaux, le 31 mars 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BNP PARIBAS REAL ESTATE PRÉSENTE SA NOUVELLE ÉTUDE SUR LES MARCHÉS EUROPÉENS DE L INVESTISSEMENT LES INDICATEURS EUROPÉENS DU CLIMAT DES AFFAIRES

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE MAI 217 32, Boulevard Zerktouni, Casablanca, Maroc Email: contact@observatoiredutourisme.ma - Site: www.observatiredutourisme.ma STATISTIQUES SUR LE

Plus en détail

LE PATRIMOINE EN VALEURS MOBILIÈRES DES PERSONNES PHYSIQUES À FIN DÉCEMBRE 1995

LE PATRIMOINE EN VALEURS MOBILIÈRES DES PERSONNES PHYSIQUES À FIN DÉCEMBRE 1995 LE PATRIMOINE EN VALEURS MOBILIÈRES DES PERSONNES PHYSIQUES À FIN DÉCEMBRE 1995 Cette étude fait la synthèse des informations disponibles à périodicité annuelle sur la diffusion des valeurs mobilières

Plus en détail

1.1 Pays du Monde. La population mondiale en 2016 est de

1.1 Pays du Monde. La population mondiale en 2016 est de 1.1 Pays du Monde La population mondiale en 2016 est de 7,4 milliards et devrait atteindre 8,5 milliards d ici 2030, 9,7 milliards et 11,2 milliards en 2100 d après le scénario moyen des projections des

Plus en détail

Pauline Leclerc Glorieux Chef du Service des Prestataires et des Produits d Epargne. Table ronde 3

Pauline Leclerc Glorieux Chef du Service des Prestataires et des Produits d Epargne. Table ronde 3 LA COMPÉTITIVITÉ DE L INDUSTRIE de LA GESTION D ACTIFS FRANÇAISE Pauline Leclerc Glorieux Chef du Service des Prestataires et des Produits d Epargne Table ronde 2 Table ronde 3 Les Entretiens de l Table

Plus en détail

TABLEAU DE BORD MARCHÉ INTERNET AU MAROC. Tableau de Bord Trimestriel* Décembre 2007

TABLEAU DE BORD MARCHÉ INTERNET AU MAROC. Tableau de Bord Trimestriel* Décembre 2007 TABLEAU DE BORD MARCHÉ INTERNET AU MAROC Tableau de Bord Trimestriel* Décembre 27 * Ce document est publié à titre indicatif. Les dispositions y figurantes sont à considérer à titre d information. SOMMAIRE

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Roumanie en 2016

Le commerce extérieur de la Roumanie en 2016 Le commerce extérieur de la Roumanie en 2016 Le commerce extérieur roumain est resté dynamique en 2016, enregistrant une croissance des échanges de 6,1% par rapport à 2015. L accélération des exportations

Plus en détail

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Haida Gwaii, Colombie-Britannique www.canada.travel/entreprise Janvier 2012 Volume 8, numéro 1 Points saillants L année 2012 a plutôt

Plus en détail

L activité Buy & Build 2015 à son plus haut niveau en Europe depuis 2011

L activité Buy & Build 2015 à son plus haut niveau en Europe depuis 2011 Communiqué de presse jeudi 28 avril 2016 L activité Buy & Build 2015 à son plus haut niveau en Europe depuis 2011 L étude «Buy & Build Monitor» de Silverfleet pour 2015 recense une activité de croissance

Plus en détail

Le commerce extérieur de la F ilière Française. du Cuir

Le commerce extérieur de la F ilière Française. du Cuir Le commerce extérieur de la F ilière Française 2015 du Cuir Le commerce extérieur de la F ilière Française du Cuir 2015 Chaque année, l Observatoire Economique du CONSEIL NATIONAL DU CUIR vous présente

Plus en détail

Informations financières

Informations financières Les Produits, Logiciels et Services en hausse organique d environ +2% sont les moteurs de la croissance organique du Groupe qui s établit à +0,1% dans un environnement contrasté Buildings & Partner poursuit

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE MARS 2011

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE MARS 2011 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE MARS 211 Nuitées dans les établissements d'hébergement classés : +6% en février 26 www.tourisme.gov.ma www.observatoiredutourisme.ma Evolution des

Plus en détail

FCP CAPITAL AFRIQUE FICHE SIGNALETIQUE

FCP CAPITAL AFRIQUE FICHE SIGNALETIQUE FICHE SIGNALETIQUE FCP CAPITAL AFRIQUE Régie par le dahir portant loi n 1-93-213 relatif aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières tel que modifié et complété La fiche signalétique est

Plus en détail

Arrivées hôtelières février Paris. Grand Paris. Arrivées hôtelières cumulées Paris

Arrivées hôtelières février Paris. Grand Paris. Arrivées hôtelières cumulées Paris ARRIVÉES HÔTELIÈRES À PARIS ET DANS LE GRAND PARIS (DONNÉES INSEE) Arrivées hôtelières février - Paris Arrivées hôtelières Février ETRANGERS 466 398-13,0 % FRANCAIS 495 082 +0,3 % TOTAL 961 480-6,6 % Février

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 21 FEVRIER A-2-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 21 FEVRIER A-2-12 DECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 21 FEVRIER 2012 14 A-2-12 LISTE DES CONVENTIONS FISCALES CONCLUES PAR LA FRANCE AU 1 ER JANVIER 2012 NOR : ECE L 12 40002 J Bureau E 1 La liste des

Plus en détail

Commerce extérieur pétrolier de la France

Commerce extérieur pétrolier de la France Commerce extérieur pétrolier de la France Publication du 10 avril 2014 - janvier 2014 SOMMAIRE Pétrole brut Importations par origine 2 PRODUITS RAFFINÉS Importations/Exportations 4 Détail des importations

Plus en détail

STATISTIQUES DU COMMERCE EXTERIEUR DE L ALGERIE

STATISTIQUES DU COMMERCE EXTERIEUR DE L ALGERIE الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية République Algérienne Démocratique & Populaire Ministère des Finances Direction Générale des Douanes وزارة المالية المديرية العامة للجمارك STATISTIQUES DU COMMERCE

Plus en détail

******* La principale motivation de l expatriation : relever un nouveau défi de vie

******* La principale motivation de l expatriation : relever un nouveau défi de vie Communiqué de presse 27 septembre 2017 Selon la 10 ème édition de l étude mondiale HSBC «Expat Explorer*» : Le Top 3 des destinations pour s expatrier : Singapour, Norvège, Nouvelle-Zélande. La France

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ESPAGNE SERVICE ECONOMIQUE REGIONAL. Le Ministre-conseiller, chef de service A Madrid, le 14 septembre 2016

AMBASSADE DE FRANCE EN ESPAGNE SERVICE ECONOMIQUE REGIONAL. Le Ministre-conseiller, chef de service A Madrid, le 14 septembre 2016 AMBASSADE DE FRANCE EN ESPAGNE SERVICE ECONOMIQUE REGIONAL Le Ministre-conseiller, chef de service A Madrid, le 14 septembre 2016 Affaire suivie par : Marine Bogue Relecture : Thomas Meinzel NOTE Objet

Plus en détail

Synthèse sur les transactions exécutées hors marché réglementé déclarées au CMF en 2000

Synthèse sur les transactions exécutées hors marché réglementé déclarées au CMF en 2000 Synthèse sur les transactions exécutées hors marché réglementé déclarées au CMF en 2000 En préambule à l analyse des transactions exécutées hors d un marché réglementé qui ont été portées à la connaissance

Plus en détail

La France toujours première en termes de tourisme international

La France toujours première en termes de tourisme international La France toujours première en termes de tourisme international c h lo é g o n z a l e z (Dgcis) Les difficultés économiques et politiques qui affectent de nombreuses parties du globe continuent d épargner

Plus en détail

Le commerce extérieur du Portugal en 2016

Le commerce extérieur du Portugal en 2016 Le commerce extérieur du Portugal en DG Trésor Avril 2017 Pour une nouvelle année consécutive, le solde commercial des biens et services du Portugal s est accru avec un excédent de 4,1 Mds, contre 3,2

Plus en détail

Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois de septembre 2017

Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois de septembre 2017 Statistiques concernant la protection internationale au Grand-Duché de Luxembourg Mois de septembre 2017 Date de publication par la Direction de l immigration 17 octobre 2017 Guichets et bureaux : Adresse

Plus en détail

LÉGISLATION APPLICABLE

LÉGISLATION APPLICABLE PARTIE 5 > AVANT-PROPOS > SYNTHÈSE > RÈGLEMENTS EUROPÉENS > ACCORDS INTERNATIONAUX > HORS CONVENTIONS FLUX FINANCIERS ÉTRANGER-FRANCE MOUVEMENTS MIGRATOIRES LEGISLATION AVANT PROPOS... 131 SYNTHÈSE...

Plus en détail

LES ECHANGES EXTERIEURS DE L ALGERIE AU COURS DE L ANNEE 2010

LES ECHANGES EXTERIEURS DE L ALGERIE AU COURS DE L ANNEE 2010 LES ECHANGES EXTERIEURS DE L ALGERIE AU COURS DE L ANNEE 2010 Principaux repères de l évolution du commerce extérieur (2009/2010) : Selon le Centre National de l Informatique et des Statistiques des Douanes

Plus en détail

Investissement direct : le Canada et le monde

Investissement direct : le Canada et le monde : le Canada et le monde Publication n o 2013-28-F Le 26 juin 2013 Pascal Tremblay Division de l économie, des ressources et des affaires internationales Service d information et de recherche parlementaires

Plus en détail

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC

STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC POUR LE MOIS DE JANVIER 214 STATISTIQUES SUR LE TOURISME AU MAROC JANVIER 214 Source d'information 1 - Les données sur les arrivées aux postes frontières sont communiquées

Plus en détail