ED 2 Histologie / Anatomopathologie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ED 2 Histologie / Anatomopathologie"

Transcription

1 UE Revêtement Cutané (2015) ED 2 Histologie / Anatomopathologie Audrey Gros et Béatrice Vergier (CHU Bordeaux)

2 Différenciation d un kératinocyte couche cornée couche claire Peau épaisse couche granuleuse couche à épines Différenciation Multiplication couche germinative

3 Epiderme: Nom des différentes couches? (cas d une peau fine) D C B A

4 Epiderme: Nom des différentes couches? (cas d une peau fine) D C Couche cornée Couche granuleuse B Couche épineuse A Couche basale A- Couche Basale: assise de kératinocytes cubiques hauts reposant sur la membrane basale, lieu de prolifération B- Couche épineuse: 5 à 6 couches de kératinocytes polygonaux, Desmosomes++ = allure épineuse C- Couche granuleuse: 1 à 5 couches de kératinocytes aplatis, granulations: grains de kératohyaline visibles en MO (profilaggrine) et kératinosomes (synthétisent le cément intercellulaire) D- Couche cornée: Cellules aplaties anuclées = cornéocytes

5 Sémiologie anapathdes modifications de l épiderme Que remarquez vous comme différences avec l épiderme normal? Quel est votre diagnostic?

6 Sémiologie anapathdes modifications de l épiderme Crêtes épidermiques allongées de façon très régulière avec amincissement de l épiderme en regard des papilles dermiques Hyperplasie psoriasiforme de l épiderme : Psoriasis??

7 Sémiologie anapathdes modifications de l épiderme Mais tout épaississement de l épiderme n est pas un psoriasis! Différences???

8 Sémiologie anapath des modifications de l épiderme Mais tout épaississement de l épiderme n est pas un psoriasis! Différences???

9 Epiderme: Type de peau (fine ou épaisse) E C D F A B

10 Epiderme: Type de peau (fine ou épaisse) C- Couche cornée D- Couche granuleuse E- Couche cornée F- Couche basale A- Peau épaisse B- Peau fine

11 Sémio anapath : modifications de la couche cornée Différences???

12 Sémio anapath : modifications de la couche cornée Couche cornée orthokératosique = hyperkératose mais maturation normale («ortho») donc pas de noyau Parakératosique = hyperkératose mais maturation anormale («para») Présence de noyaux

13 Epiderme:?

14 Systèmes de jonction kératinocytes: Desmosomes Cadhérines Plaque cytoplasmique dense Cadhérines Plaque cytoplasmique dense Tonofilaments Tonofilaments Membranes plasmiques Espace inter-cellulaire

15 Que remarquez-vous?

16 Spongiose Quel est votre diagnostic?? = œdème dans l épiderme Csq : on voit bien les ponts d union (desmosomes) entre les kératinocytes Si important => vésicule

17 Eczema oui mais Spongiose = mode de réaction inflammatoire, peut se voir dans beaucoup de lésions inflam chroniques : mycose etc

18 Jonction dermo-épidermique A B C

19 Jonction dermo-épidermique Papilles dermiques Crêtes épidermiques Lame basale col. PAS (periodic acid Schiff)

20 Jonction dermo-épidermique A B C

21 Jonction dermo-épidermique Lame basale, 3 couches en ME: Lamina lucida: d aspect clair Lamina densa: dense aux électrons majoritairement constituée de collagène de type IV Lamina fibroreticularis: fibronectine ++ Coté dermique: fibres d ancrage ++ (collagène VII) et fibres élastiques

22 Sémiologie anatomopathologique Normal Quelles sont les différences?

23 Sémiologie anatomopathologique Normal Atteinte de l interface entre l épiderme et le derme (pattern lichénoïde): altérations des cellules basales (ici vacuolisations) Quel est votre diagnostic?

24 Lésions interface épiderme et derme (pattern lichénoïde) Quel est votre diagnostic??

25 Lésions interface épiderme et derme (pattern lichénoïde) Quel est votre diagnostic?? LICHEN LUPUS

26 Lésions interface épiderme et derme (pattern lichénoïde) Autre technique pour confirmer le diagnostic de lupus?? LUPUS Immunofluorescence : «Bande lupique» : dépôts de complément (C3) et d IgG (M ou A) le long de la jonction dermo-épidermique

27 les autres maladies où Immunofluorescence indispensable au diagnostic? Maladies bulleuses autoimmunes : 2 types de décollement Intra-épidermique - superficiel sous-corné (1) - profond: corps muqueux (2) - supra-basal (3) Sous-épidermique Jonction entre épiderme et derme (5) 1 2 3

28 Maladies bulleuses auto-immunes : niveau du décollement : sous épidermique ou intra-épidermique?

29 Maladies bulleuses auto-immunes : niveau du décollement : sous épidermique ou intra-épidermique? Intra-épidermique Sous-épidermique Jonction entre épiderme et derme

30 Maladies bulleuses autoimmunes : 2 types de décollement Intra-épidermique Sous-épidermique

31 Maladies bulleuses autoimmunes : 2 types de décollement Intra-épidermique Sous-épidermique PEMPHIGUS PEMPHIGOÏDE BULLEUSE

32 Diagnostic différentiel : autre technique pour confirmer?? Intra-épidermique Sous-épidermique PEMPHIGUS PEMPHIGOÏDE BULLEUSE Anticorps IgG dirigé contre desmogléine (desmosomes) Dépôts IgG et C3 le long de la membrane basale =contre 2 protéines niveau hémidesmosomes interface épiderme / derme.

33 Passons au derme! Derme: A B C 33

34 Derme: derme papillaire TC lâche fibres collagènes et fibres élastiques fines orientées perpendiculairement à l épiderme derme réticulaire TC dense et fibreux fibres collagènes disposées en faisceaux épais et fibres élastiques grossières qui s entrecroisent +/- horizontalement par-rapport à l épiderme Epiderme Derme papillaire ou superficiel Derme réticulaire ou profond 34

35 Les fibres dermiques Les fibres de collagène (surtout type I) : plus abondantes (HES, Trichromes Masson bleu ou vert) Les fibres de réticuline (collagène de type III) (imprégnation argentique) Le réseau élastique : les fibres oxytalanes, derme papillaire. les fibres d élaunine immatures (visibles qu en ME), à la jonction du derme papillaire et du derme réticulaire. les fibres élastiques, matures plus épaisses, derme réticulaire

36 Quelques pathologies du derme connaissez-vous?

37 Quelques pathologies du derme connaissez-vous? Cicatrice Chéloïde Cicatrine ancienne «normale»

38 Quelques pathologies du derme connaissez-vous?

39 Quelques pathologies du derme connaissez-vous? Dommages solaires : actiniques / élascéiniques

40 Vascularisation cutanée Anse capillaire Plexus vasculaire dermique superficiel Plexus vasculaire dermique profond Vx sous-cutanés

41 Pathologies inflammatoires des vaisseaux?

42 Orientation étiologique des vascularites Vx superficiels petit Ø Vx petit ou moyen Ø à paroi musculaire (arcade profonde)

43 Orientation étiologique des vascularites Vx superficiels petit Ø Votre diagnostic?

44 Orientation étiologique des vascularites Vx superficiels petit Ø Ex : Vascularite allergique

45 Orientation étiologique des vascularites Vx petit ou moyen Ø à paroi musculaire (arcade profonde) Votre diagnostic?

46 Vx petit ou moyen Ø à paroi musculaire (arcade profonde) - Périartérite Noueuse (PAN) Nodules

47 Les mélanocytes Localisation: reposent sur la lame basale de l épiderme. Cellules indépendantes, sans attachement par des desmosomes à des kératinocytes Longues expansions (dendrites) entre les kératinocytes de la couche de Malpighi Synthèse de mélanine: phaeomélanines et eumélanines Rôle photoprotecteur: absorption des rayonnements UV

48 Hyperpigmentations A103-melanA Que remarquez vous?

49 Que remarquezvous? A103-melanA Prolifération de mélanocytes dans l épiderme et le derme

50 Les tumeurs mélanocytaires : bénin ou malin?

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique UE Revêtement Cutané (2015) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Différents types de

Plus en détail

LA PEAU INTRODUCTION. Biologie 6/01/09

LA PEAU INTRODUCTION. Biologie 6/01/09 LA PEAU INTRODUCTION La peau, nommé tégument, est l enveloppe qui recouvre et protège le corps humain et se continue au niveau des orifices naturels par les muqueuses. C est l organe le plus lourd et le

Plus en détail

Item 190 (ex item 117) Lupus érythémateux disséminé Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 190 (ex item 117) Lupus érythémateux disséminé Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 190 (ex item 117) Lupus érythémateux disséminé Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Généralités Physiopathologie... 3 2. Lupus et anatomie pathologique... 3 2.1.

Plus en détail

Introduction. Les épithéliums. Types d épithéliums. Caractéristiques des épithéliums

Introduction. Les épithéliums. Types d épithéliums. Caractéristiques des épithéliums Introduction Cellules organisées en tissus :Quatre grands groupes de tissu Tissus de soutien Tissu conjonctif Tissu cartilagineux Tissu osseux Tissu musculaire Tissu nerveux Tissus épithéliaux Epithéliums

Plus en détail

LES EPITHELIUMS. Epithéliums de revêtement nomenclature. surface du corps = épiderme. + derme hypoderme -> peau. LES EPITHELIUMS Définition

LES EPITHELIUMS. Epithéliums de revêtement nomenclature. surface du corps = épiderme. + derme hypoderme -> peau. LES EPITHELIUMS Définition Précisions LES EPITHELIUMS Définition 1- Structures spécifiques 1-1-Desmosomes 1-2 Lame basale / polarisation 1-3 Filaments intermédiaires de kératine 2- Systèmes de jonction non spécifiques 2-1 Systèmes

Plus en détail

LES ÉPITHÉLIUMS DE REVÊTEMENT

LES ÉPITHÉLIUMS DE REVÊTEMENT Faculté de Médecine de Sousse Tunisie Année Universitaire 2009-2010 Première Année Médecine Support pédagogique illustré relatif au cours: LES ÉPITHÉLIUMS DE REVÊTEMENT Pr. Ag. ELGHEZAL Hatem I INTRODUCTION

Plus en détail

T E C H N I Q U E S DE BIOPSIE CUTANEE

T E C H N I Q U E S DE BIOPSIE CUTANEE D OSSIER T E C H N I Q U E S DE BIOPSIE CUTANEE et i n t e r p r é t a t i o n d e s p r i n c i p a u x s i g n e s h i s t o l o g i q u e s Mai 2011 La biopsie cutanée est un acte simple qui est réalisé

Plus en détail

Analyse d'un compte rendu anatomo-pathologique en dermato-pathologie

Analyse d'un compte rendu anatomo-pathologique en dermato-pathologie 18/03/14 BOURDILLON Marjane L2 Revêtement cutané Dr. Jean-Phillipe Dales jean-phillipe.dales@ap-hm.fr 12 pages Relecteur n 3 Analyse d'un compte rendu anatomo-pathologique en dermato-pathologie Plan A.

Plus en détail

Examen UE Revêtement Cutané 21 Juin 2012

Examen UE Revêtement Cutané 21 Juin 2012 Examen UE Revêtement Cutané 21 Juin 2012 Cas 1 (photo) : Cet homme de 30 ans consulte pour ces lésions des 2 creux axillaires apparues il y a 15 jours, très prurigineuses 1- Comment décrivez-vous ces lésions?

Plus en détail

Naevus et mélanomes. Dr François LE GALL

Naevus et mélanomes. Dr François LE GALL Naevus et mélanomes Dr François LE GALL Généralités Les mélanocytes Unité de mélanisation Naevus Prolifération bénigne aux dépens des mélanocytes Plusieurs sièges possibles Naevus dermique Aspect clinique:

Plus en détail

Histologie de la Peau. Pr Gérard Abadjian Faculté de Médecine USJ

Histologie de la Peau. Pr Gérard Abadjian Faculté de Médecine USJ Histologie de la Peau Pr Gérard Abadjian Faculté de Médecine USJ Introduction Le plus grand organe du corps Variations régionales Fonctions: Protection, agents externes Rayons UV Thermique Mécanique, frictions

Plus en détail

L appareil tégumentaire

L appareil tégumentaire L appareil tégumentaire I] Généralité L appareil tégumentaire est composé de la peau et de ses annexes cutanées. La peau constitue une membrane recouvrant toute la surface corporelle (environ 6 à 16% de

Plus en détail

Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie

Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie UE Revêtement Cutané (2010 2011) Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Différents types de prélèvements cutanés état frais

Plus en détail

Téguments externes ou appareil tégumentaire

Téguments externes ou appareil tégumentaire Téguments externes ou appareil tégumentaire Collège universitaire et hospitalier des histologistes, embryologistes, cytologistes et cytogénéticiens (CHEC) Dr. Chantal KOHLER Date de création du document

Plus en détail

Naevus et Mélanomes. I. Généralités. II. Les naevi. A. Naevus dermique. B. Naevus jonctionnel. C. Naevus composé. III. Le mélanome A.

Naevus et Mélanomes. I. Généralités. II. Les naevi. A. Naevus dermique. B. Naevus jonctionnel. C. Naevus composé. III. Le mélanome A. Samuel FAYARD Arnaud DE CHATEAUBRIANT 02/04/12 Anapath, Naevus et Mélanomes, F. LeGall Le poly disponible sur le réseau pédagogique. Naevus et Mélanomes I. Généralités L assise basale de l épiderme est

Plus en détail

Analyse d'un compte-rendu anatomo-pathologique en dermo-pathologie

Analyse d'un compte-rendu anatomo-pathologique en dermo-pathologie 01/04/2016 DUBOST Mathieu L2 CR : BOUÉ Kévin Revêtement cutané Dr. Jean-Philipe Dales 8 pages Analyse d'un compte-rendu anatomo-pathologique en dermo-pathologie Plan A. Introduction B. Lésions élémentaires

Plus en détail

LES TUM EURS M ELA NIQUES

LES TUM EURS M ELA NIQUES LES TUM EURS M ELA NIQUES LES TUM EURS M ELANIQUES développées à partir des mélanocytes responsables de la synthèse de la mélanine qu ils distribuent aux kératinocytes de la couche germinative. sont dispersés

Plus en détail

ORGANES DE SENS LA RETINE VISUELLE

ORGANES DE SENS LA RETINE VISUELLE ORGANES DE SENS LA RETINE VISUELLE STRUCTURE GENERALE DE L ŒIL La paroi oculaire est constituée de 3 tuniques concentriques (de l extérieure vers l intérieure): Tunique fibreuse: Sclérotique et Cornée;

Plus en détail

DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES

DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES DERMATOSES ECZEMATIFORMES LICHENOIDES ET ERYTHEMATO-SQUAMEUSES I ECZEMA ET LESIONS ECZEMATIFORMES II LICHEN PLAN III LICHEN SCLERO-ATROPHIQUE IV MALADIE LUPIQUE V PSORIASIS VI AUTRES Parapsoriasis Kératodermies

Plus en détail

Le système tégumentaire

Le système tégumentaire Le système tégumentaire La peau : barrière au monde extérieur Barrière physique: nombre de couches cellulaires Barrière chimique: sébum, kératine, mélanine, acidité,.. Barrière cellulaire: présence de

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 1 L3 2016-2017 Cas clinique Mr H, 60 ans, éthylique et grand tabagique (50 paquets-années), Consulte en raison d une difficulté à avaler les aliments. Ce qui

Plus en détail

Pathologie Générale. Inflammation et Cicatrisation. Fibroses

Pathologie Générale. Inflammation et Cicatrisation. Fibroses Pathologie Générale Inflammation et Cicatrisation Fibroses Pr Gérard ABADJIAN USJ 2014 Définition Lésion élémentaire du tissu conjonctif Augmentation des constituants fibrillaires de la matrice extracellulaire

Plus en détail

Appendicite Aigüe B A. Appendice Normal. A : Mésothélium B : Sous séreuse. 1 : Muqueuse 2 : Sous muqueuse 3 : Musculeuse 4 : Nodule lymphocytaire

Appendicite Aigüe B A. Appendice Normal. A : Mésothélium B : Sous séreuse. 1 : Muqueuse 2 : Sous muqueuse 3 : Musculeuse 4 : Nodule lymphocytaire Appendicite Aigüe A : Mésothélium B : Sous séreuse Appendice Normal B A Glande de Liberkuhn Sous un épithélium cylindrique Invagination sous la surface tapissée de cellules entérocytaires et caliciformes

Plus en détail

LESIONS MELANOCYTAIRES AMBIGUES : PROBLEMATIQUE(S)

LESIONS MELANOCYTAIRES AMBIGUES : PROBLEMATIQUE(S) LESIONS MELANOCYTAIRES AMBIGUES : PROBLEMATIQUE(S) «Atypies» de signification incertaine : dystrophiques Cancéreuses AUCUNS CRITERES HISTOLOGIQUES FORMELS ISOLEMENT : ASSOCIATION +++ CONFRONTATION ANATOMO-CLINIQUE

Plus en détail

Les dermatoses bulleuses auto- immunes : diagnostic et traitement

Les dermatoses bulleuses auto- immunes : diagnostic et traitement Les dermatoses bulleuses auto- immunes : diagnostic et traitement Ce sont des pathologies qui ne sont pas spécifiques de la cavité buccale (elles peuvent aussi affecter la peau par exemple). Introduction

Plus en détail

L histologie (étude des tissus et de leur structure) distingue couramment 4 types de tissus : TISSUS ÉLÉMENTS Type et localisation

L histologie (étude des tissus et de leur structure) distingue couramment 4 types de tissus : TISSUS ÉLÉMENTS Type et localisation thème 1 : POLE ORGANISME HUMAIN ET SON AUTONOMIE ORGANISATION TISSULAIRE Chapitre n : Les Tissus L organisme humain est constitué d environ 200 types cellulaires différents. Ces cellules ne constituent

Plus en détail

1 - GENERALITES. 2 - ÉPIDERME

1 - GENERALITES. 2 - ÉPIDERME LA PEAU. 1 - GENERALITES. Plus qu une simple enveloppe, la peau est un organe à part entière qui recouvre complètement le corps et qui possède une superficie variant entre 1,5 et 2 m 2. Selon la région

Plus en détail

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses DIAGNOSTIC HISTOLOGIQUE DES DERMATOSES BULLEUSES ET PUSTULEUSES I BULLES INTRA-EPIDERMIQUES AVEC ACANTHOLYSE : pemphigus et dermatoses avec acantholyse SANS ACANTHOLYSE : toxidermies, bulles virales, eczéma

Plus en détail

Neurone Multipolaire (Coloration à l Argent)

Neurone Multipolaire (Coloration à l Argent) Neurone Multipolaire (Coloration à l Argent) Neurone Multipolaire Jonctions entre neurone et Muscle Jonction neuromusculaire Jonction Neuro- Musculaire Cellules Polarisée Plaque Motrice Acétylcholine)

Plus en détail

Docteur Jean Boutonnat

Docteur Jean Boutonnat Histologie Étude des tissus Chapitre 9 : La peau Docteur Jean Boutonnat MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Stratum disjunctum Stratum Correum (= couche

Plus en détail

Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Fréquence et épidémiologie... 3 3. Types histologiques...

Plus en détail

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite)

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) UE Revêtement Cutané (2010-2011) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Lésions

Plus en détail

Lésions élémentaires en Dermatologie. Dr Le Duff

Lésions élémentaires en Dermatologie. Dr Le Duff Lésions élémentaires en Dermatologie Dr Le Duff 2009 - Introduction Peau, organe à part entière Visible, accessible à l examen et aux explorations Examen dermatologique: peau, muqueuses externes, phanères

Plus en détail

le syndrome de Naegeli Tableau clinique Dermopathie Réticulée et Pigmentaire l image histologique Dyskératose congénitale

le syndrome de Naegeli Tableau clinique Dermopathie Réticulée et Pigmentaire l image histologique Dyskératose congénitale Observation Kh. Besma Sexe féminin Age : 5 ans et demi Mariage consanguin de troisième degrés la dernière d une fratrie de 5 enfants Sans antécédents personnels ou familiaux Clinique : un état poikilodermie-

Plus en détail

LES EPITHELIUMS 2 ème partie

LES EPITHELIUMS 2 ème partie UV Histologie S5 2006-2007 LES EPITHELIUMS 2 ème partie Dr Nathalie Cordonnier Unité d Histologie et d Anatomie Pathologique UV Histologie 1 ère Année 2005-2006 LES EPITHELIUMS DE REVETEMENT ET D ECHANGE

Plus en détail

Lymphomes et Pseudolymphomes

Lymphomes et Pseudolymphomes Lymphomes et Pseudolymphomes Gérard ABADJIAN Dermatopathologie Courante Ref. Images McKee Pathology of the Skin Définition Lymphome à cellules T le plus courant, d aspects caractéristiques cliniques et

Plus en détail

Biologie cutanée et appliquée Epiderme

Biologie cutanée et appliquée Epiderme Le kit de survie pour le CAP esthétique Biologie cutanée et appliquée Epiderme Questions 1- Nommer les cinq couches de l épiderme (dans l ordre). 2- Nommer les quatre types de cellules présentes dans l

Plus en détail

Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie

Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie UE Revêtement Cutané (2015) Prise en charge des prélèvements cutanés en anatomopathologie Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Différents types de prélèvements cutanés état frais

Plus en détail

L'ectoderme va faire le tour de la blastula, tandis que le mésoderme et l'endoderme vont entrer à l'intérieur par le blastopore.

L'ectoderme va faire le tour de la blastula, tandis que le mésoderme et l'endoderme vont entrer à l'intérieur par le blastopore. I_ Introduction Le revêtement cutané C'est la peau, l'organe le plus volumineux du corps, formé du derme et de l'épiderme. Son rôle est de protéger l'organisme contre des agressions biologiques et chimiques,

Plus en détail

Vasculopathies. Gérard ABADJIAN Dermatopathologie Courante

Vasculopathies. Gérard ABADJIAN Dermatopathologie Courante Vasculopathies Gérard ABADJIAN Dermatopathologie Courante Pathologies vasculaires Vasculite leucocytoclasique Granulome faciale et Erythema elevatum diutinum Polyartérite noueuse Cryoglobulinémie Vasculite

Plus en détail

Naevus et mélanomes. Généralités. I-Naevus. A-Naevus dermique

Naevus et mélanomes. Généralités. I-Naevus. A-Naevus dermique Yvann Orcha Hugo Leschallier de Lisle 23/11/12 UE Biopatho Pr Le Gall. Poly dispo sur le réseau, c'est celui de l'année dernier : «mélanome» Naevus et mélanomes Généralités Dans l épiderme, deux types

Plus en détail

- Support de Cours (Version PDF) - La cicatrisation. Date de création du document. - Université Médicale Virtuelle Francophone -

- Support de Cours (Version PDF) - La cicatrisation. Date de création du document. - Université Médicale Virtuelle Francophone - La cicatrisation Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Peau et cicatrisation... 1 2 Cicatrisation de 2 intention ou cicatrisation dirigée...2 3 La cicatrisation... 3 I PEAU ET CICATRISATION

Plus en détail

Histologie - Cours janvier 2007 HUGON

Histologie - Cours janvier 2007 HUGON Histologie - Cours 01 31 janvier 2007 HUGON Présentation de l histologie = science des tissus : Histologie générale (en P1): Histologie spéciale (P2 - D1) étude des tissus : épithéliaux conjonctifs et

Plus en détail

B. TISSU ÉPITHÉLIAL :

B. TISSU ÉPITHÉLIAL : B. TISSU ÉPITHÉLIAL : E. Rein (homme), Goldner : - déterminer la limite entre le cortex rénal et la medulla : 1. présence de corpuscules rénaux uniquement dans le cortex 2. Aa. et Vv. arquées courent à

Plus en détail

Tissu musculaire strié squelettique 12/11/2010. (Dr. C. Vilpoux)

Tissu musculaire strié squelettique 12/11/2010. (Dr. C. Vilpoux) Tissu musculaire strié squelettique 12/11/2010 (Dr. C. Vilpoux) DEFINITIONS Les cellules musculaires sont les myocytes (= fibres musculaires). myofilaments, groupés en myofibrilles. Il existe 3 types de

Plus en détail

Les lésions élémentaires

Les lésions élémentaires Chapitre 2: Les lésions élémentaires page: 8 Les Les macules page: 9 2.1 Les macules Macule érythémateuse Les macules sont des taches non infiltrées, qui se différencient de la peau avoisinante par leur

Plus en détail

Physiopathologie de la glomérulopathie extra- membraneuse

Physiopathologie de la glomérulopathie extra- membraneuse Physiopathologie de la glomérulopathie extra- membraneuse Philippe RIEU Service de Néphrologie, CHU REIMS La glomérulopathie extramembraneuse (GEM) est la cause la plus fréquente de syndrome néphrotique

Plus en détail

Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par

Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par Document préparé par l équipe de la fmpm.eur.st à partir de documents circulant librement sur internet! Pour toute info veuillez nous contacter par le présent site web! Un merci spécial à FatimZahra! Erythème

Plus en détail

Structure de la peau (2)

Structure de la peau (2) REVETEMENT CUTANÉ Structure de la peau (2) 01/03/2016 PIOCH Nicolas L2 CR : Juliette Phélip Revêtement cutané Dr. LACROIX 8 pages Structure de la peau (2) Plan : A. La vascularisation cutanee B. L'innervation

Plus en détail

L2 SANTE UE 7. Pr. Serge NATAF Hospices Civils de Lyon

L2 SANTE UE 7. Pr. Serge NATAF Hospices Civils de Lyon L2 SANTE UE 7 Pr. Serge NATAF Hospices Civils de Lyon Principales fonc.ons de la peau 1) barrière derme épiderme 2) thermorégulation 3) perception sensitive 4) fonctions immunes 5) réservoir sanguin hypoderme

Plus en détail

PEAU ET MICROCIRCULATIONS

PEAU ET MICROCIRCULATIONS PEAU ET MICROCIRCULATIONS INTRODUCTION La peau est le lieu de l action du mésothérapeute qui y dépose des médicaments pharmacologiquement actifs. Elle s étend sur une superficie de 1,5 à 2,2 m². EMBRYLOGIE

Plus en détail

LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE. Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES

LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE. Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES Lésions non tumorales de la vessie Lésions inflammatoires Cystites infectieuses/non infectieuses/traitement Anomalies épithéliales

Plus en détail

Faculté de Médecine de Annaba. Laboratoire d Histologie-Embryologie et de Cytogénétique

Faculté de Médecine de Annaba. Laboratoire d Histologie-Embryologie et de Cytogénétique Faculté de Médecine de Annaba Laboratoire d Histologie-Embryologie et de Cytogénétique Pr. BARKAT.F ANNEE NIVERSITAIRE 2011-2012 GENERALITES GENERALITES Tissu Lymphoïde Organisation Infiltrat lymphoïde:

Plus en détail

Structure de la peau (2)

Structure de la peau (2) 17/02/2015 BARTHELEMY Laura L2 (CR : Hamza Berguigua) Revêtement Cutané Dr. O. LACROIX 10 Pages REVETEMENT CUTANE Structure de la peau (2) Structure de la peau (2) Plan : A. La vascularisation cutanée

Plus en détail

SOCIETE TUNISIENNE DE MEDECINE INTERNE

SOCIETE TUNISIENNE DE MEDECINE INTERNE INTERET DU LUPUS BAND TEST DANS LE DIAGNOSTIC ET LE SUIVI DU LUPUS ERYTHEMATEUX SYSTEMIQUE Dr SAÏD Fatma Service Médecine Interne CHU La Rabta Réunion STMI Mai 2015 LUPUS BAND TEST 1 ère description Burnham

Plus en détail

Correction de l Examen UE Revêtement Cutané 18 janvier 2010 D1 Coordination B. Vergier

Correction de l Examen UE Revêtement Cutané 18 janvier 2010 D1 Coordination B. Vergier Correction de l Examen UE Revêtement Cutané 18 janvier 2010 D1 Coordination B. Vergier Question 1 : Cas n 1 sur power-point (M. Beylot-Barry) Cet homme de 35 ans consulte pour ces lésions cutanées Quelles

Plus en détail

Colorations de routine

Colorations de routine Chapitre : Colorations de routine Image : Saphène, colorée à l hématoxyline et éosine. Les saphènes sont des veines de la jambe qui peuvent être retirées soit pour éliminer des varices, soit pour remplacer

Plus en détail

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite)

Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) UE Revêtement Cutané (2015) Traduction microscopique des lésions élémentaires primaires vues en sémiologie dermatologique (suite) Pr. Béatrice Vergier (service de pathologie, CHU Bordeaux) Lésions élémentaires

Plus en détail

Moyens d étude de la peau

Moyens d étude de la peau Moyens d étude de la peau Dr. Yannick Le Corre yalecorre@chu-angers.fr Service de Dermatologie Vénéréologie Pr. L. Martin 2011-2012 CHU Angers UE Revêtement cutané Dermoscopie ou Dermatoscopie Examen de

Plus en détail

TD 09/ JONCTIONS CELLULAIRES

TD 09/ JONCTIONS CELLULAIRES TD 09/ JONCTIONS CELLULAIRES Dans les organismes pluricellulaires, les cellules voisines ont souvent à leur surface des dispositifs qui les maintiennent côte à côte ou qui leur permettent de communiquer

Plus en détail

Le processus de cicatrisation cutanée apparaît lorsque la peau présente une plaie récente (plaie aigüe) ou

Le processus de cicatrisation cutanée apparaît lorsque la peau présente une plaie récente (plaie aigüe) ou D OSSIER C i c atrisation cutanée Pré-requis la coagulation sanguine la structure de la peau INTRODUCTION Le processus de cicatrisation cutanée apparaît lorsque la peau présente une plaie récente (plaie

Plus en détail

ARTÈRES ET VEINES 1 INTRODUCTION 2 DÉVELOPPEMENT 3 STRUCTURE GÉNÉRALE 4 ARTÈRES 03/10/12

ARTÈRES ET VEINES 1 INTRODUCTION 2 DÉVELOPPEMENT 3 STRUCTURE GÉNÉRALE 4 ARTÈRES 03/10/12 ARTÈRES ET VEINES Pr John DE VOS Unité de Thérapie Cellulaire, CHU de Montpellier IRB, Institut de recherche en biothérapie INSERM U1040, john.devos@inserm.fr ARTÈRES ET VEINES 1 INTRODUCTION 2 DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Ils dérivent de cellules mésenchymateuses. - substance fondamentale. les cellules ne sont pas jointives

Ils dérivent de cellules mésenchymateuses. - substance fondamentale. les cellules ne sont pas jointives C H E B A B - B 1 Ils dérivent de cellules mésenchymateuses Ils sont formés de : - cellules - fibres - substance fondamentale M E C les cellules ne sont pas jointives C H E B A B - B 2 Rôles : : - soutien

Plus en détail

CRISTALLIN: anatomie, biochimie et physiologie. Cédric Schweitzer Chef de clinique CHU Bordeaux France.

CRISTALLIN: anatomie, biochimie et physiologie. Cédric Schweitzer Chef de clinique CHU Bordeaux France. CRISTALLIN: anatomie, biochimie et physiologie Cédric Schweitzer Chef de clinique CHU Bordeaux France. PLAN A) Généralités B) Anatomie 1- descriptive microscopie optique 2- descriptive bio microscopique,

Plus en détail

LES EPITHELIUMS. A. Les desmosomes (jonctions intercellulaires)

LES EPITHELIUMS. A. Les desmosomes (jonctions intercellulaires) LES EPITHELIUMS Définitions Le tissu épithélial est un ensemble polarisé de cellules étroitement juxtaposées* capables de se renouveler. *il y a présence possible au sein d un épithélium de cellules extra-épithéliales

Plus en détail

INNERVATION ET VASCULARISATION CUTANEES. Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax

INNERVATION ET VASCULARISATION CUTANEES. Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax INNERVATION ET VASCULARISATION CUTANEES Docteur MSEDDI Madiha Service de Dermatologie - Sfax Introduction La peau: organe d'échange (substance, information) vascularisation (sanguine et lymphatique) et

Plus en détail

Le compte-rendu anatomo-clinique

Le compte-rendu anatomo-clinique 24.03.15 PRAUD Camille L2 CR : Julie Chapon Revêtement Cutané Jean-Philippe Dales 14 pages Le compte-rendu anatomo-clinique Plan A. Introduction B. Définition I. Structure de la peau normale II. Lésions

Plus en détail

L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée

L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée Définition: Exacerbation de la réponse à médiation cellulaire (Th-1) Antigènes responsables: -Bactéries intracellulaires: Brucella, Mycobactéries,

Plus en détail

Eviter les rechutes des patients ayant une Pemphigoïde bulleuse. Introduction

Eviter les rechutes des patients ayant une Pemphigoïde bulleuse. Introduction - 1 - Eviter les rechutes des patients ayant une Pemphigoïde bulleuse Premier axe du travail au Centre de référence sur les MBAI du CHU de ROUEN Présentée par Cédrick LEMERCIER, infirmier au CHU de Rouen

Plus en détail

PEAU ET MICROCIRCULATIONS

PEAU ET MICROCIRCULATIONS PEAU ET MICROCIRCULATIONS INTRODUCTION La peau est le lieu de l action du mésothérapeute qui y dépose des médicaments pharmacologiquement actifs. Elle s étend sur une superficie de 1,5 à 2,2 m². EMBRYLOGIE

Plus en détail

Diapositive 1 : Bases de cytologie et d'histologie. Diapositive 2 : Objectifs de cette séquence. Diapositive 3 : La cellule

Diapositive 1 : Bases de cytologie et d'histologie. Diapositive 2 : Objectifs de cette séquence. Diapositive 3 : La cellule Diapositive 1 : Bases de cytologie et d'histologie Cette séquence introductive va permettre de poser les bases pour pouvoir comprendre les différentes notions abordées au cours de la semaine 2. En effet,

Plus en détail

Item 260 (ex item 134) Néphropathie vasculaire Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 260 (ex item 134) Néphropathie vasculaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 260 (ex item 134) Néphropathie vasculaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Généralités... 3 2. Néphroangiosclérose «bénigne»...3 3. Microangiopathie thrombotique...

Plus en détail

Chapitre 1 Organisation et propriétés des membranes

Chapitre 1 Organisation et propriétés des membranes Partie IB - Membrane et échanges membranaires Chapitre 1 Organisation et propriétés des membranes code des diapositives très important, à savoir avec précision important pour comprendre pour approfondir,

Plus en détail

S1 1. Bases d étude du corps humain. 1.1 Les niveaux d organisation du corps humain

S1 1. Bases d étude du corps humain. 1.1 Les niveaux d organisation du corps humain S1 1. Bases d étude du corps humain Export to PDF Export to DOC [printfriendly] [divider style= clear ] [button url= http://sekai-esthetique.fr/training/quiz/quiz-biologie-1- biologie-generale class= bg=

Plus en détail

La peau est formée de 3 couches : l épiderme, le derme et l hypoderme

La peau est formée de 3 couches : l épiderme, le derme et l hypoderme -1- A) GÉNÉRALITÉS a. Rappel anatomique Anatomo-physiologie de la peau 1 Superficie : 1,2 à 2,2 m² Poids : environ 4 kg ou 7% de la masse corporelle totale Epaisseur : varie entre 1,5 et 4 mm ph : ph entre

Plus en détail

Aspects colposcopiques des lésions précancéreuses du col utérin

Aspects colposcopiques des lésions précancéreuses du col utérin Aspects colposcopiques des lésions précancéreuses du col utérin Z. SADI CHU Mustapha Clinique de Gynécologie Obstétrique Congrès de la SAERM 22-23 mai 2015 Une cytologie cervicale atypique ou un test HPV

Plus en détail

Dr S. Poglio Année

Dr S. Poglio Année Molécules de surface, contacts membranaires, relation avec la matrice (Partie 2) Dr S. Poglio Année 2015-2016 Plan 1/ Généralités - molécules de surface. 2/ Interactions cellule-cellule. A/ L adhérence

Plus en détail

HISTOLOGIE CUTANEE NORMALE. FELIN Hygiène et plaies 13 mai 2008 M. Masanovic

HISTOLOGIE CUTANEE NORMALE. FELIN Hygiène et plaies 13 mai 2008 M. Masanovic HISTOLOGIE CUTANEE NORMALE FELIN Hygiène et plaies 13 mai 2008 M. Masanovic LA PEAU 3 Epiderme Derme Follicule pileux Vaisseaux Lobule graisseux Hypoderme 5 EPIDERME Épithélium multistratifié kératinisant

Plus en détail

Alain Taïeb Service de Dermatologie CHU de Bordeaux Inserm U876 Cours: Revêtement Cutané DCEM1. UV, Mélanocytes et peau

Alain Taïeb Service de Dermatologie CHU de Bordeaux Inserm U876 Cours: Revêtement Cutané DCEM1. UV, Mélanocytes et peau Alain Taïeb Service de Dermatologie CHU de Bordeaux Inserm U876 Cours: Revêtement Cutané DCEM1 UV, Mélanocytes et peau Mise au point de la photothérapie du lupus tuberculeux, Pi Prix Nobel Nblde médecine

Plus en détail

Le tissu musculaire. Exceptions : Les muscles de l'iris et certaines cellules myoépithéliales dérivent de l'ectoderme embryonnaire.

Le tissu musculaire. Exceptions : Les muscles de l'iris et certaines cellules myoépithéliales dérivent de l'ectoderme embryonnaire. Le tissu musculaire 1) Introduction : Constituées par des fibres musculaires : Contractiles et excitable : Double composante en myofibrilles d'actines et de myosine conférant la propriétés fonctionnelles.

Plus en détail

Chapitre 1 : Le tissu épithélial Les épithéliums Professeur Daniel SEIGNEURIN Docteur Anne Mc LEER FLORIN

Chapitre 1 : Le tissu épithélial Les épithéliums Professeur Daniel SEIGNEURIN Docteur Anne Mc LEER FLORIN Chapitre 1 : Le tissu épithélial Les épithéliums Professeur Daniel SEIGNEURIN Docteur Anne Mc LEER FLORIN Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. UE2

Plus en détail

Pathologie du Rein. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.)

Pathologie du Rein. Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Pathologie du Rein Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Française (6th Ed.) Le rein normal 1700 l de sang > 1 l d urine Homéostasie du milieu liquide Rôle endocrine: Erythropoïétine

Plus en détail

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 IMAGERIE des TUMEURS epidermiques des parties molles DERMATOLOGIE Utilise peu les techniques

Plus en détail

TUMEUR cutanée TUMEURS CUTANÉES. Tumeur CUTANÉE. Histologie normale. Histologie normale. Classification des tumeurs

TUMEUR cutanée TUMEURS CUTANÉES. Tumeur CUTANÉE. Histologie normale. Histologie normale. Classification des tumeurs TUMEUR cutanée TUMEURS CUTANÉES Définir Terme descriptif Processus pathologique Marie Toscano m.d., f.r.c.p.c. Dermatologue Tumeur CUTANÉE Histologie normale Implique donc la peau Épiderme Derme Les différentes

Plus en détail

La paroi de l intestin grêle présente plusieurs niveaux de replis : - les valvules conniventes (Vc), replis macroscopiques constitués d une saillie

La paroi de l intestin grêle présente plusieurs niveaux de replis : - les valvules conniventes (Vc), replis macroscopiques constitués d une saillie La paroi de l intestin grêle présente plusieurs niveaux de replis : - les valvules conniventes (Vc), replis macroscopiques constitués d une saillie de la muqueuse et de la sous-muqueuse. - les villosités

Plus en détail

respiration L activité cellulaire nécessite un apport continuel de dioxygène = O₂ et entraîne une production de dioxyde de carbone = CO₂

respiration L activité cellulaire nécessite un apport continuel de dioxygène = O₂ et entraîne une production de dioxyde de carbone = CO₂ L activité cellulaire respiration nécessite un apport continuel de dioxygène = O₂ et entraîne une production de dioxyde de carbone = CO₂ L appareil respiratoire permet les échanges gazeux entre le sang

Plus en détail

Item 116 Dermatoses bulleuses auto-immunes

Item 116 Dermatoses bulleuses auto-immunes Item 116 Dermatoses bulleuses auto-immunes PHYSIOPATHOLOGIE DIAGNOSTIC POSITIF DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE PRINCIPALES MALADIES Objectifs pédagogiques Diagnostiquer une pemphigoïde bulleuse,

Plus en détail

Rappels d anatomie et de physiologie cutanée

Rappels d anatomie et de physiologie cutanée Rappels d anatomie et de physiologie cutanée A. Nosbaum M0-A La peau se subdivise en 4 régions superposées, de la superficie à la profondeur L épiderme, La jonction dermo-épidermique, Le derme, L hypoderme.

Plus en détail

LES HYPERSENSIBILITES

LES HYPERSENSIBILITES LES HYPERSENSIBILITES 1. Définition immunologique Maladies dues à des effecteurs de l immunité spécifique M inflammatoires chroniques M allergiques M autoimmunes 2. Définition allergologique HS allergique:

Plus en détail

Dermatose bulleuse de l adulte

Dermatose bulleuse de l adulte Examen National Classant Hors programme Dermatose bulleuse de l adulte C liniquement, une bulle est une collection liquidienne superficielle à contenu clair ou sérohématique de plusieurs millimètres de

Plus en détail

Les tissus du corps humain

Les tissus du corps humain UE 2.1 : «Biologie fondamentale» Les tissus du corps humain Jean-Luc Moreau Année 2016-2017 promotion GAUSFRED DE ROUSSILLON Institut Méditerranéen de Formation en Soins Infirmier Qu est-ce qu un tissu?

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE NANTES FACULTÉ DE PHARMACIE ANNÉE 2011 N 1 THÈSE. pour le DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE. par. Julia RIOUAL

UNIVERSITÉ DE NANTES FACULTÉ DE PHARMACIE ANNÉE 2011 N 1 THÈSE. pour le DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE. par. Julia RIOUAL UNIVERSITÉ DE NANTES FACULTÉ DE PHARMACIE ANNÉE 2011 N 1 THÈSE pour le DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN PHARMACIE par Julia RIOUAL Présentée et soutenue publiquement le 11 janvier 2011 QUE FAUT-IL SAVOIR SUR

Plus en détail

KÉRATODERMIE PALMO-PLANTAIRE ACQUISE ( à propos de 30 cas )

KÉRATODERMIE PALMO-PLANTAIRE ACQUISE ( à propos de 30 cas ) ROYAUME DU MAROC UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FES FES Année 2016 Thèse N 133/16 KÉRATODERMIE PALMO-PLANTAIRE ACQUISE (

Plus en détail

Item 191 (ex Item 119) Artérites à cellules géantes Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 191 (ex Item 119) Artérites à cellules géantes Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 191 (ex Item 119) Artérites à cellules géantes Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Généralités... 3 2. Maladie de Horton... 3 2.1. Manifestations cliniques de

Plus en détail

LE CŒUR. Il est plus épais dans les oreillettes que dans les ventricules, et dans le coeur gauche que dans le coeur droit.

LE CŒUR. Il est plus épais dans les oreillettes que dans les ventricules, et dans le coeur gauche que dans le coeur droit. UNIVERSITE ABOU BEKR BELKAID FACULTÉ DE MÉDECINE 2 ÈME ANNÉE MÉDECINE MODULE : HISTOLOGIE LE CŒUR 1. INTRODUCTION : Le coeur comporte quatre cavités : deux oreillettes et deux ventricules. Les oreillettes

Plus en détail

Histoire naturelle du cancer

Histoire naturelle du cancer TUMEURS MALIGNES Histoire naturelle du cancer - Transformation cancéreuse d une cellule - Expansion clonale de la cellule cancéreuse - Lésions cancéreuses pré-invasives: dysplasies, carcinome in situ -

Plus en détail

L'appareil Génital féminin

L'appareil Génital féminin L'appareil Génital féminin Les ovaires ont une double fonction - Fonction endocrine - Fonction exocrine Le tractus génital: - Les trompes utérines - L utérus - Le vagin - Les organes génitaux externes

Plus en détail

Cardiomyopathies. Définition : association d une maladie du myocarde avec une dysfonction cardiaque

Cardiomyopathies. Définition : association d une maladie du myocarde avec une dysfonction cardiaque Cardiomyopathies Cardiomyopathies Définition : association d une maladie du myocarde avec une dysfonction cardiaque Classification Idiopathiques Cardiomyopathie dilatée Cardiomyopathie hypertrophique Cardiomyopathie

Plus en détail

COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur B. Hédon. Troisième partie. Ménopause

COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur B. Hédon. Troisième partie. Ménopause COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur B. Hédon Troisième partie Ménopause 38 ES JOURNÉES NATIONALES Paris, 2014 159 Dermatoses des seins M. FAURE *, E. DRAPIER-FAURE

Plus en détail

Nom : Prénom : Date : LES TISSUS

Nom : Prénom : Date : LES TISSUS LES TISSUS CONTEXTE : Elève en première Bac Pro Esthétique, votre professeur vous demande de faire des recherches pour constituer un dossier sur le thème suivant : LES TISSUS Votre situation n 1 : Vous

Plus en détail