De la fiabilité de la mesure à son utilisation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De la fiabilité de la mesure à son utilisation"

Transcription

1 44 ème Congrès International SFSTP 6 et 7 juin 2012 LA CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE AU SERVICE DE LA QUALITE PRODUIT Apports du «Quality by Design» et retours d expd expériences De la fiabilité de la mesure à son utilisation Philippe Caillaud

2 De la fiabilité de la mesure à son utilisation Demande du client - spécifications - seuil réglementaire - seuil de conformité Contrôle d'un lot (Echantillonnage et Matière) Laboratoire Exactitude et fiabilité des essais - Matériel - Méthode - Main d'œuvre - Milieu Validation d'une méthode - Fidélité - Capabilité Process & Méthode - Évaluation des performances - Justesse - Bonne décision sur la conformité => Profil d'exactitude - LD ou ND? des lots produits - Estimation des incertitudes - LQ ou <? avec une gestion des risques Contrôle de la qualité des résultats - Fonction d'étalonnage Process & Méthode - Spécificité, Rendement

3 l évolution des pratiques et des mentalités Guide de validation analytique. Rapport d'une commission SFSTP. STP PHARMA PRATIQUES 2 (1992) Applications de la norme ISO 5725 Validation des procédures analytiques quantitatives. Harmonisation des démarches. STP PHARMA PRATIQUES - volume 13 - N 3 mai/juin volume 16 - N 1 - janvier/février volume 16 - N 2 - mars/avril 2006 Analyse des performances d une méthode analytique. Evaluation des risques lors de l utilisation en routine. STP PHARMA PRATIQUES - volume 16 - N 2 - mars/avril 2006 Guide de validation analytique. Max Feinberg (2009)

4 Validation d une méthode de mesure ou d essai Évaluation initiale des performances de la méthode pour décider le transfert en routine ou une amélioration ou un abandon de la méthode Contrôle des performances de la méthode dans le temps avec des cartes de contrôle des essais d aptitude Vérification de performances de la méthode lors de modifications significatives

5 Critères descriptifs CV répét < 1% CV FI < 2% Biais < 2% 95% < Rdt < 105% R² > 0,999 Facile à utiliser mais - méthode réellement validée? - gestion du risque? Évaluation initiale des performances de la méthode Critères probabilistes Tests de justesse et de fidélité avec une hypothèse préférentielle (Test de Student, Fisher) Conclusions ambigües - si un seul critère validé? -s FI faible => justesse non validée? Critères d acceptabilité Approche globale avec une étude d exactitude interprétée par rapport à un EMA (Ecart Maximal Acceptable) - Prise en compte du besoin client - En accord avec l incertitude

6 Étude de l exactitude de la méthode: fidélité et justesse Vérifier que les résultats obtenus dans un domaine de validation de la méthode sur un matériau associé à une valeur de référence (REF) dans des conditions de fidélité intermédiaire (FI) soient acceptables par rapport à un écart maximal acceptable (EMA) autour de REF issu d une exigence réglementaire ou fixée par le client: ex qualité produit Domaine d'étalonnage ou de calibration Standards d'étalonnage connus Domaine de validation sur des matrices Matériaux de valeur de référence acceptée Réf 1 Réf 2 Réf 3 Réf 4 Réf 5 Blanc Réf 1 ou LQ Réf 2 Réf ± 20% ± 10% ± 10% ± 10% ± 10% ± 60% ± 20% ± 20% Date Valeurs d'information (Aire, Do, signal, etc ) Mesure 1 Mesure 2 Mesure 1 Mesure 2 Mesure 1 Mesure 2 Mesure 1 Mesure 2 7-sept. 0,041 0,087 0,170 0,377 0,749 8,5 8,0 22,6 22,2 95,1 96,2 309,1 306,3 9-sept. 0,039 0,082 0,169 0,344 0,654 8,0 8,0 24,5 24,1 100,5 102,1 287,3 291,1 13-sept. 0,045 0,091 0,185 0,376 0,731 9,0 8,5 22,7 23,1 90,2 93,4 297,5 294,8 27-sept. 0,050 0,096 0,199 0,392 0,749 8,5 8,5 25,4 25,8 88,4 86,8 292,7 295,1 30-sept. 0,045 0,092 0,184 0,359 0,679 6,5 7,5 24,1 24,7 97,3 98,2 302,4 301,9

7 Profil d exactitude de la méthode: fidélité et justesse Comparaison d un intervalle de tolérance (m ± 2 s FI ) par rapport à des limites d acceptabilité (REF ± EMA) Gestion des risques en calculant Probabilité de prévoir les résultats qui seront dans l intervalle de tolérance. Probabilité de prévoir les résultats en dehors des limites d acceptabilité Représentation de l'intervalle de tolérance en % et des EMA en % 80% 60% 40% 20% EMA % Biais % estimé 0% -20% % -60% -80%

8 XˆGrandeur retrouvée Étude de la fonction d étalonnage Réprésentation des grandeurs retrouvées par rapport à la droite "Grandeur retrouvée = Grandeur connue" Grandeur connue X Répartition des écarts en % par rapport des EMA étalonnage 60% 7-sept. 9-sept. 13-sept. 27-sept. 30-sept. Ecart en % 40% 20% 0% -20% -40% -60% Grandeur connue X

9 Contrôle des performances de dans le temps Carte de contrôle en routine pour contrôler les performances de la méthode la qualité des produits: Out Of Specifications Essais d aptitude lorsque c est possible Z-score Zéta-score

10 Etude d un contrôle interne de qualité Analyser un matériau ou des matériaux similaires dans le temps titrés ou non titrés commerciaux ou de fabrication ou en supplément. Objectifs Validation des lots et de la méthode Détection d erreurs et correction Prévention des risques de défaillance Maîtrise du système de mesure et de fabrication Utilisation d une carte de contrôle

11 Utilisation d une carte de contrôle Représentation des résultats Représentation des résultats LCS 103 LCS 102 LSS 102 LSS Résultat 100 Cible Résultat 100 Cible LSI 98 LSI 97 LCI 97 LCI Série Série Représentation des résultats Représentation des résultats LCS 103 LCS 102 LSS 102 LSS Résultat Cible Résultat Cible 98 LSI 98 LSI 97 LCI 97 LCI 96 Série 96 Série

12 Vérification de la capabilité de la méthode Aptitude de la méthode à respecter des spécifications commerciales ou industrielles Spécif Spécif C p 6s Spécif sup sup C p, k 3 s inf moyenne ou moyenne Spécif s C p, k 3 inf Interprétation : capable si Cp (ou Cp,k) > 1 ou 1,33 Risque d un résultat «Hors Spécification» si Cp (ou Cp,k) < 1? Relation entre spécifications et performances d une méthode?

13 Interprétation des essais d aptitude Détermination de la performance d un laboratoire avec des comparaisons interlaboratoires (ISO 13528) CIL => valeur assignée et son incertitude-type (m et u m ) et écarttype d aptitude (s apt ) Le Z-score Indicateur de validation du résultat x du laboratoire x m 2 Z score 2 Le Zéta-score s apt Indicateur de validation de l incertitude (k=2) du résultat x 2 Zéta score x m 2 ( U x ) u 2 2 m 2

14 Estimation des incertitudes pour mieux décider Application du GUM dans les essais ISO (2012) : «Estimation de l incertitude de mesure basée sur des données de validation et de contrôle qualité» U: incertitude associée à un résultat du laboratoire est estimée sur un domaine : U U u fidélité ubiais 2 2 % 2 u% fidélité u% biais Exemple LQ = 5 Pour 5 X 20 U = 1mg/L Pour X 20 U = 5% de X mg/l

15 Un exemple Étape 1: évaluation initiale des performances de la méthode avec une décision Domaine d'étalonnage ou de calibration Domaine de validation sur des matrices Standards d'étalonnage connus Matériaux de valeur de référence acceptée Réf 1 Réf 2 Réf 3 Réf 4 Réf 5 Blanc Réf 1 ou LQ Réf 2 Réf ± 20% ± 10% ± 10% ± 10% ± 10% ± 60% ± 20% ± 20% Date Valeurs d'information (Aire, Do, signal, etc ) Mesure 1 Mesure 2 Mesure 1 Mesure 2 Mesure 1 Mesure 2 Mesure 1 Mesure 2 7-sept. 0,041 0,087 0,170 0,377 0,749 8,5 8,0 22,6 22,2 95,1 96,2 309,1 306,3 9-sept. 0,039 0,082 0,169 0,344 0,654 8,0 8,0 24,5 24,1 100,5 102,1 287,3 291,1 13-sept. 0,045 0,091 0,185 0,376 0,731 9,0 8,5 22,7 23,1 90,2 93,4 297,5 294,8 27-sept. 0,050 0,096 0,199 0,392 0,749 8,5 8,5 25,4 25,8 88,4 86,8 292,7 295,1 30-sept. 0,045 0,092 0,184 0,359 0,679 6,5 7,5 24,1 24,7 97,3 98,2 302,4 301,9

16 Un exemple Étape 1: évaluation initiale des performances de la méthode avec une décision Etude de la fonction d étalonnage Répartition des écarts en % par rapport des EMA étalonnage 60% 7-sept. 9-sept. 13-sept. 27-sept. 30-sept. 40% Ecart en % 20% 0% -20% -40% -60% Grandeur connue X

17 Un exemple Étape 1: évaluation initiale des performances de la méthode avec une décision Etude de l exactitude de la méthode Représentation de l'intervalle de tolérance en % et des EMA en % 80% 60% 40% 20% EMA % Biais % estimé 0% -20% % -60% -80%

18 Un exemple Étape 2: étude d un contrôle interne de qualité de valeur attendue 100 Représentation des résultats LCS 120 LSS Cible /1 10/1 15/1 17/1 22/1 25/1 13/2 15/2 21/2 29/2 7/3 18/3 20/3 3/4 11/4 15/4 21/4 29/4 6/5 14/5 16/5 21/5 28/5 6/6 13/6 20/6 2/7 16/7 23/7 1/8 11/8 13/8 20/8 26/8 28/8 5/9 10/9 17/9 23/9 29/9 8/10 21/10 24/10 30/10 4/11 13/11 18/11 27/11 9/12 16/12 Résultat LSI LCI Série Juin 2012

19 Étape 3: étude des essais d aptitudes Statistiques des laboratoires Résultats du laboratoire Date Matériau m u m s apt CV apt Résultat 1 Résultat 2 Date 1 M 1 32,0 0,5 11,3 35,4% 36,0 47,0 Date 2 M 2 83,3 0,7 18,0 21,6% 81,0 78,0 Date 3 M 3 221,3 1,0 32,0 14,5% 234,0 248,0 Date 4 M 4 154,7 0,7 19,3 12,5% 161,0 173,0 Date 5 M 5 124,0 0,7 16,0 12,9% 118,7 120,0 Date 6 M 6 52,7 0,5 12,7 24,1% 45,0 50,0 Date 7 M 7 140,0 1,0 12,7 9,0% 145,0 153,0 Date 8 M 8 98,7 0,8 17,3 17,6% 99,3 106,0 Date 9 M 9 66,7 0,5 12,7 19,0% 59,3 60,0 Date 10 M ,3 0,7 17,3 15,9% 114,3 120,0 Date 11 M ,7 1,3 24,7 13,2% 179,0 170,0 Date 12 M ,3 1,0 26,0 15,9% 173,7 180,0 Un exemple Statistiques du laboratoire Date Z-score Ecart Ecart % s fidélité CV fidélité ζ-score 1 ζ-score 2 Date 1 0,84 9,50 29,7% 7,78 18,7% 0,53 2,00 Date 2-0,21-3,83-4,6% 2,12 2,7% -0,31-0,71 Date 3 0,61 19,67 8,9% 9,90 4,1% 0,72 1,43 Date 4 0,64 12,33 8,0% 8,49 5,1% 0,52 1,41 Date 5-0,29-4,67-3,8% 0,94 0,8% -0,60-0,44 Date 6-0,41-5,17-9,8% 3,54 7,4% -1,02-0,35 Date 7 0,71 9,00 6,4% 5,66 3,8% 0,46 1,13 Date 8 0,23 4,00 4,1% 4,71 4,6% 0,09 0,92 Date 9-0,55-7,00-10,5% 0,47 0,8% -0,98-0,89 Date 10 0,45 7,83 7,2% 4,01 3,4% 0,58 1,18 Date 11-0,49-12,17-6,5% 6,36 3,6% -0,57-1,30 Date 12 0,52 13,50 8,3% 4,48 2,5% 0,79 1,23

20 Étape 3: étude des essais d aptitudes Un exemple Suivi des Z-scores du laboratoire Date 1 Date 2 Date 3 Date 4 Date 5 Date 6 Date 7 Date 8 Date 9 Date 10 Date 11 Date 12

21 Étape 4: estimation des incertitudes Un exemple Représentation du CV aptl par rapport à la valeur assignée m 40% 35% 30% CVapt % 25% 20% 15% 10% 5% 0% m

22 Étape 4: estimation des incertitudes Domaine d'application u biais = 6,3 u fidélité = 4,5 100 U = incertitude (k=2) en absolue Un exemple 15,5 u% biais = 7,2% u% fidélité = 3,6% 100 U% = incertitude (k=2) en relatif ISO (2012) Estimation des incertitudes 16,1% Incertitudes fixées par le laboratoire Incertitude (k=2) fixée par le laboratoire U = incertitude (k=2) U% = incertitude Domaine d'application en absolue (k=2) en relatif %

23 Étape 4: estimation des incertitudes Un exemple Suivi des Zéta-scores calculés par rapport à l'incertitude du laboratoire Date 1 Date 2 Date 3 Date 4 Date 5 Date 6 Date 7 Date 8 Date 9 Date 10 Date 11 Date 12

24 Merci pour votre attention

25 Eléments bibliographiques STP Pharma Pratiques (2006) : Validation des procédures analytiques quantitatives NF T (2009) : Protocole d'évaluation initiale des performances d'une méthode dans un laboratoire NF V (2010) : Protocole de caractérisation en vue de la validation d'une méthode d'analyse quantitative par construction du profil d exactitude XP U (2011) : Exigences et recommandations pour le développement et la validation de la PCR en santé animale ISO (2012) & NF T (2012) : Estimation de l incertitude de mesure basée sur des données de validation et de contrôle qualité

Pourquoi des EIL? Les besoins, les manques, les apports d AQUAREF. Béatrice LALERE Paola FISICARO

Pourquoi des EIL? Les besoins, les manques, les apports d AQUAREF. Béatrice LALERE Paola FISICARO Pourquoi des EIL? Les besoins, les manques, les apports d AQUAREF Béatrice LALERE Paola FISICARO " Amélioration de la qualité des données de surveillance en chimie et hydrobiologie " Les objectifs d une

Plus en détail

Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, Echanges d auditeurs internes PROGRAMME

Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, Echanges d auditeurs internes PROGRAMME Les petits déjeuner du CT M Réunion n du Club de Laboratoires Accrédités Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, Echanges d auditeurs internes Vendredi 13 avril PROGRAMME

Plus en détail

UNE GESTION DES OOS ADAPTEE AUX PERFORMANCES DE LA METHODE

UNE GESTION DES OOS ADAPTEE AUX PERFORMANCES DE LA METHODE 44 ème Congrès International SFSTP 6 et 7 juin 2012 LA CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE AU SERVICE DE LA QUALITE PRODUIT Apports du «Quality by Design» et retours d expd expériences UNE GESTION DES OOS ADAPTEE

Plus en détail

Interprétation du profil d exactitude

Interprétation du profil d exactitude Validation des méthodes d analyse quantitative par le profil d exactitude Interprétation du profil d exactitude Max Feinberg 1 Résumé : À partir des données collectées pour construire le profil d exactitude,

Plus en détail

V SOLUTIONS POUR LA VALIDATION DE LA MÉTHODE D EC

V SOLUTIONS POUR LA VALIDATION DE LA MÉTHODE D EC V.2. VALIDATION V.2.1. INTRODUCTION Ainsi que nous l avons déjà signalé, la validation est une étape importante du cycle de vie d une procédure analytique qui permet de démontrer la fiabilité des résultats.

Plus en détail

Habilitation du personnel technique

Habilitation du personnel technique Les petits déjeuner du Réunion n 11 du Club de Laboratoires Accrédités Habilitation du personnel technique Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes

Plus en détail

Prenez part au projet NeoLiCy

Prenez part au projet NeoLiCy Prenez part au projet NeoLiCy Dans le cadre réglementaire et normatif imposé à l industrie, tels les GxP ou l ISO par exemple, l'évaluation et la gestion du risque lors du cycle de vie des méthodes analytiques

Plus en détail

La Revue Qualité Produit : Un outil partagé pour l amélioration continue des produits

La Revue Qualité Produit : Un outil partagé pour l amélioration continue des produits 44 ème Congrès International SFSTP 6 et 7 juin 2012 LA CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE AU SERVICE DE LA QUALITE PRODUIT Apports du «Quality by Design» et retours d expd expériences La Revue Qualité Produit :

Plus en détail

LISTE DES FORMATIONS

LISTE DES FORMATIONS STAGES DE FORMATION 2014 EURL OENOLOGUES DE FRANCE LISTE DES FORMATIONS CALENDRIER DES FORMATIONS 2014 Date * 26 et 27 mars 2014 Nature de la formation «WORKSHOP» Microbiologie Moderne : Outils analytiques

Plus en détail

LISTE DES FORMATIONS

LISTE DES FORMATIONS STAGES DE FORMATION 2015 EURL OENOLOGUES DE FRANCE LISTE DES FORMATIONS CALENDRIER DES FORMATIONS 2015 Date * Nature de la formation N du stage Lieu de la formation * Formateur 19 mai 2015 Validation d

Plus en détail

Mise en place de la fonction métrologie dans un laboratoire de recherche

Mise en place de la fonction métrologie dans un laboratoire de recherche Mise en place de la fonction métrologie dans un laboratoire de recherche Gilles CALCHERA et Daniel BABRE CIRAD Ecole inter-organismes «Qualité en Recherche et en enseignement supérieur» du 6 au 8 septembre

Plus en détail

Quel protocole pour valider ses méthodes : NF T ou NF V03-110?

Quel protocole pour valider ses méthodes : NF T ou NF V03-110? 16 th International Congress of Metrology, 12007 (2013) DOI: 10.1051/ metrology/ 201312007 C Owned by the authors, published by EDP ciences, 2013 Quel protocole pour valider ses méthodes : NF T90-210 ou

Plus en détail

L incertitude et la prise de décision

L incertitude et la prise de décision Nicolas FISCHER, LNE L incertitude et la prise de décision Séminaire AQUAREF 07 Décembre 2011 A quoi sert l incertitude? Comparer deux résultats de mesure entre eux Comparer un résultat de mesure à un

Plus en détail

Acceptabilité et expression. des résultats expérimentaux

Acceptabilité et expression. des résultats expérimentaux Acceptabilité et expression des résultats expérimentaux Biochimie Génie biologique Document validé par l Inspection Générale le 18 janvier 2009 annule et remplace la version précédente Document établi

Plus en détail

QUALITÉ AU LABORATOIRE MESURES INSTRUMENTATIONS

QUALITÉ AU LABORATOIRE MESURES INSTRUMENTATIONS QUALITÉ AU LABORATOIRE ET MESURES INSTRUMENTATIONS 1 QUALITÉ ET ASSURANCE QUALITÉ La qualité correspond à l ensemble des caractéristiques d une entité qui lui confère l aptitude à satisfaire des besoins

Plus en détail

Janvier

Janvier Janvier 2017 51 Pour bien commencer l année, nous vous proposons un mots-fléchés. Remplissez la grille à l aide des définitions données ci-dessous et découvrez le mot mystère composé des lettres en bleu.

Plus en détail

Incertitude de mesure : La définition formelle du terme "incertitude de mesure» par le GUM et adoptée par le VIM ( article 3.9) est la suivante :

Incertitude de mesure : La définition formelle du terme incertitude de mesure» par le GUM et adoptée par le VIM ( article 3.9) est la suivante : Vocabulaire métrologie Page 1/5 Dans la suite GUM signifie : Guide pour l expression de l incertitude de mesure (normalisation française X 07-020 1995(F)) Dans la suite VIM signifie : Vocabulaire international

Plus en détail

Validation de méthode en virologie

Validation de méthode en virologie Atelier M10 Validation de méthode en virologie De la théorie à la pratique Dr Marcel Miédougé Institut Fédératif de Biologie de Purpan Laboratoire de Virologie - CHU de Toulouse Colloque National des Biologistes

Plus en détail

Lundi mécanique. Conformité géométrique et dimensionnelle des pièces : améliorer la relation client-fournisseur»

Lundi mécanique. Conformité géométrique et dimensionnelle des pièces : améliorer la relation client-fournisseur» Lundi mécanique Page 2 Conformité géométrique et dimensionnelle des pièces : améliorer la relation client-fournisseur» Par Rénald VINCENT Cetim - EME Responsable technique renald.vincent@cetim.fr Sommaire

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI EXIGENCES SPECIFIQUES POUR LE MESURAGE DE L EXPOSITION AUX VIBRATIONS EN MILIEU DE TRAVAIL Document LAB REF 24 Révision 00 Juillet 2009 Section LABORATOIRES SOMMAIRE 1 OBJET DU DOCUMENT...3 2 REFERENCES

Plus en détail

Mise en œuvre du profil d exactitude

Mise en œuvre du profil d exactitude Validation des méthodes d analyse quantitative par le profil d exactitude Mise en œuvre du profil d exactitude Max Feinberg 1 Résumé : Cet article a pour objet d expliquer comment la procédure de construction

Plus en détail

Traçabilité métrologique

Traçabilité métrologique Les petits déjeuner du Réunion n 10 du Club de Laboratoires Accrédités Traçabilité métrologique Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes Vendredi

Plus en détail

LES PETITS DEJEUNERS DU CT2M Le nouveau VIM : Quels sont les principales modifications? Quels sont les impacts sur nos métiers?

LES PETITS DEJEUNERS DU CT2M Le nouveau VIM : Quels sont les principales modifications? Quels sont les impacts sur nos métiers? LES PETITS DEJEUNERS DU CT2M Le nouveau VIM : Quels sont les principales modifications? Quels sont les impacts sur nos métiers? 1 1. Les différentes évolutions du VIM 2. Débat autour des principales définitions

Plus en détail

Qualité et gestion des équipements de mesure et des étalons

Qualité et gestion des équipements de mesure et des étalons Qualité et gestion des équipements de mesure et des étalons Objectifs Lors de la mise en œuvre de méthodes d analyse, il est indispensable de garantir la qualité des mesures. En effet, il est nécessaire

Plus en détail

Accréditation. Combien ça coûte? Qui veut gagner des millions? F. Larger

Accréditation. Combien ça coûte? Qui veut gagner des millions? F. Larger Accréditation Combien ça coûte? Qui veut gagner des millions? F. Larger 1 Sommaire Le COFRAC Certification versus accréditation Les initiatives Le calendrier Le coût Les essais interlaboratoires Les agréments

Plus en détail

Validation analytique : application de la procédure SFSTP au domaine de la phytothérapie

Validation analytique : application de la procédure SFSTP au domaine de la phytothérapie Validation analytique : application de la procédure SFSTP 2003-2006 au domaine de la phytothérapie Isabelle Pinguet To cite this version: Isabelle Pinguet. Validation analytique : application de la procédure

Plus en détail

5 èmes Rencontres de la Vilaine

5 èmes Rencontres de la Vilaine 5 èmes Rencontres de la Vilaine Validation de méthode de mesure du CVM et incertitude de mesure Delphine PELLE Usine de Férel 18 septembre 2014 Le LERES Laboratoire d analyse Accréditation Cofrac (eau,

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI REGLEMENT PARTICULIER LAB REF 00 Révision 09 Section Laboratoires SOMMAIRE REGLEMENT PARTICULIER 1 OBJET... 3 2 MISSIONS... 3 3 MODALITES D APPLICATION... 3 4 MODIFICATIONS... 3 5 DOCUMENTS DE REFERENCE...

Plus en détail

Caractéristique d une loi normale

Caractéristique d une loi normale CONTROLE PAR MESURAGE Les cartes de contrôles permettent de surveiller deux paramètres : La tendance centrale de la fabrication (moyenne) La variabilité de la fabrication R(étendue), (écart type) ANALYSE

Plus en détail

ESSAIS DE COMPARAISON INTERLABORATOIRES CAMPAGNE 2010 ESSAIS SUR BITUMES RAPPORT D EVALUATION

ESSAIS DE COMPARAISON INTERLABORATOIRES CAMPAGNE 2010 ESSAIS SUR BITUMES RAPPORT D EVALUATION Dossier N : 2010.970.09.810 Rapport N RE.10.970.005 ESSAIS DE COMPARAISON INTERLABORATOIRES CAMPAGNE 2010 ESSAIS SUR BITUMES RAPPORT D EVALUATION Bitumes et liants bitumineux Détermination de la pénétrabilité

Plus en détail

Vérification de méthodes

Vérification de méthodes Vérification de méthodes à l aide du logiciel i levm BYG Expérience de LBM hospitaliers CH LORIENT HIA BORDEAUX Véronique GARDET François SCHMITT AtelierB3 26septembre 2012 Toulouse CNBH ACNBH Agrément

Plus en détail

Rapport des Commissions. Commission Laboratoires

Rapport des Commissions. Commission Laboratoires Rapport des Commissions Commission Laboratoires 1. Chaine de comparaison interlaboratoires (CIL) 2. Appuis techniques aux laboratoires adhérents par : Formations (sur mesures) Veille réglementaire (projet)

Plus en détail

Les limites de quantification : exigences règlementaires et évolutions normatives

Les limites de quantification : exigences règlementaires et évolutions normatives Les limites de quantification : exigences règlementaires et évolutions normatives JP. Ghestem (BRGM) 1 Contexte Directive QA QC parue en juillet 2009 A transposer en droit français 2 ans après parution

Plus en détail

Aspect pratique de l accréditation en immuno-hématologie

Aspect pratique de l accréditation en immuno-hématologie Aspect pratique de l accréditation en immuno-hématologie Dr Pierre LAUROUA Laboratoire Immuno-hématologie clinique Etablissement Français du Sang Bordeaux L accréditation: qu est-ce que c est? Reconnaissance

Plus en détail

COMPARAISONS INTERLABORATOIRES EN ETALONNAGE ET EN ESSAI - RETOUR D EXPERIENCE

COMPARAISONS INTERLABORATOIRES EN ETALONNAGE ET EN ESSAI - RETOUR D EXPERIENCE 17 International Congress of Metrology, 02006 (2015) DOI: 10.1051/ metrolo gy/ 201502006 C Owned by the authors, published by EDP Sciences, 2015 COMPARAISONS INTERLABORATOIRES EN ETALONNAGE ET EN ESSAI

Plus en détail

1 Mesurer une grandeur

1 Mesurer une grandeur Mesures et Incertitudes Les sciences physiques sont des disciplines expérimentales par essence. De ce fait, toute valeur numérique associée à une grandeur physique est issue d une mesure ou d un calcul

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI GUIDE TECHNIQUE D ACCREDITATION DETECTION ET QUANTIFICATION D ADN ISSUS D O.G.M. VEGETAUX Document LAB GTA 02 Révision 01- Mars 2008 Section Laboratoires SOMMAIRE 1. OBJET DU DOCUMENT... 3 2. DEFINITIONS

Plus en détail

Physique et chimie, Chapitre 0

Physique et chimie, Chapitre 0 , Chapitre 0 MESURES ET INCERTITUDES Terminale S I MESURES ET ERREURS DE MESURES 1) Mesure d une grandeur physique Une grandeur est utilisée en science pour caractériser un objet ou un événement. La mesure

Plus en détail

ÉQUIPEMENTS DE MESURE ET D ESSAIS

ÉQUIPEMENTS DE MESURE ET D ESSAIS ÉQUIPEMENTS DE MESURE ET D ESSAIS CENTRALES A BÉTON Exigences concernant le pesage Auteurs : Guislaine BAVELARD - Michel VALLÈS L aptitude d une centrale à délivrer les quantités voulues de matieres premières

Plus en détail

REPONSES AU JEU EQAS : Les Evaluations Externes de la Qualité Bio-Rad

REPONSES AU JEU EQAS : Les Evaluations Externes de la Qualité Bio-Rad REPONSES AU JEU EQAS : Les Evaluations Externes de la Qualité Bio-Rad 1. A quoi sert un programme EQAS? A évaluer les performances du laboratoire à un instant T A évaluer les performances du laboratoire

Plus en détail

LA CAPABILITÉ 23/04/2014. Par convention, la dispersion d une distribution Normale D= 6 écart-types.

LA CAPABILITÉ 23/04/2014. Par convention, la dispersion d une distribution Normale D= 6 écart-types. LA CAPABILITÉ Le concept de capabilité permet de définir si l'ensemble des résultats obtenus pour une caractéristique est inclus dans les tolérances spécifiées, et ce pour toutes les pièces produites.

Plus en détail

La qualité de la mesure s exprime. à l aide du concept d incertitude.

La qualité de la mesure s exprime. à l aide du concept d incertitude. MÉTROLOGIE: «Science de la mesure»(vim) «Ensemble des connaissances qui permettent de donner la signification de la mesure» (sa qualité) M. GIACOMO, BIPM. La qualité de la mesure s exprime à l aide du

Plus en détail

LISTE DES FORMATIONS

LISTE DES FORMATIONS STAGES DE FORMATION 2013 EURL OENOLOGUES DE FRANCE LISTE DES FORMATIONS CALENDRIER DES FORMATIONS 2013 Date à définir (janvier 2013) Nature de la Kits ELISA et Allergènes dans les vins 21 mars 2013 Validation

Plus en détail

Gilles CALCHERA Ingénieur métrologue Délégation qualité et développement durable. Atelier «Métrologie pratique débutants»

Gilles CALCHERA Ingénieur métrologue Délégation qualité et développement durable. Atelier «Métrologie pratique débutants» Atelier «Métrologie pratique débutants» Gilles CALCHERA Ingénieur métrologue Délégation qualité et développement durable Atelier «Métrologie pratique débutants» 1 Objectifs Sensibiliser à la métrologie

Plus en détail

Métrologie Chimiométrie

Métrologie Chimiométrie Métrologie Chimiométrie VALIDATION INTRALABORATOIRE DES METHODES D'ANALYSE I Objectif de la validation Selon l'ich (International Conference on Harmonization of Technical Requirements for the Registration

Plus en détail

Compte rendu 161 HTLV

Compte rendu 161 HTLV Compte rendu 161 HTLV Centre Toulousain pour le Contrôle de qualité en Biologie clinique Association déclarée à la Préfecture de la Haute-Garonne le 30 Octobre 1973 et enregistrée sous le n W313002633

Plus en détail

Sécurité de Préparation et Administration des Médicaments en Pédiatrie

Sécurité de Préparation et Administration des Médicaments en Pédiatrie Sécurité de Préparation et Administration des Médicaments en Pédiatrie Précision et justesse sur les prélèvements de faible volume à l aide de seringues à aiguille amovible 1, Dr. Caroline Fonzo-Christe

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI Politique relative à la participation des Laboratoires de Référence au système d'accréditation dans le champ d'application du Règlement 882/2004 LAB REF 16 Révision 00 SOMMAIRE 1. OBJET DU DOCUMENT...

Plus en détail

Vérification et validation de méthode: De la théorie à la pratique

Vérification et validation de méthode: De la théorie à la pratique Synapse Consulting sprl Vérification et validation de méthode: De la théorie à la pratique Journée des utilisateurs Immulite Siemens Jeudi 20 octobre 2016 Synapse Consulting sprl 1 Validation vs Vérification

Plus en détail

Cours de Métrologie Mesurages, erreurs et incertitudes

Cours de Métrologie Mesurages, erreurs et incertitudes Cours de Métrologie Mesurages, erreurs et incertitudes Toute mesure est entachée d'erreurs Erreurs et incertitudes Définitions liées au résultat de mesure Définition liées à l'appareil et à la méthode

Plus en détail

APPLICATION AU DOSAGE PAR HPLC D UN PRINCIPE ACTIF DANS UNE SPECIALITE

APPLICATION AU DOSAGE PAR HPLC D UN PRINCIPE ACTIF DANS UNE SPECIALITE TRANSPOSITION PAR VALIDATION RESTREINTE D UNE METHODE VALIDEE APPLICATION AU DOSAGE PAR HPLC D UN PRINCIPE ACTIF DANS UNE SPECIALITE 28/11/2007 Yves GUGGISBERG 1-BUT / DOMAINE APPLICATION 2-REFERENTIEL

Plus en détail

Amélioration des méthodes d analyse chimique

Amélioration des méthodes d analyse chimique Partenariat 2011 Substances polluantes Action I-A-02 (15) Amélioration des méthodes d analyse chimique Rapport estimation des incertitudes de mesure des méthodes de dosage des nutriments en milieu marin

Plus en détail

Etude CTCB - QUAMIC. Centre Toulousain pour le Contrôle qualité en Biologie Clinique Groupe QUAlité MICrobiologie Société Française de Microbiologie

Etude CTCB - QUAMIC. Centre Toulousain pour le Contrôle qualité en Biologie Clinique Groupe QUAlité MICrobiologie Société Française de Microbiologie Etude CTCB - QUAMIC Centre Toulousain pour le Contrôle qualité en Biologie Clinique Groupe QUAlité MICrobiologie Société Française de Microbiologie CTCB - QUAMIC 1 Sommaire Norme NF EN ISO 15189 (V 2012)

Plus en détail

Les caractéristiques de la courbe de Gauss

Les caractéristiques de la courbe de Gauss 2 Les caractéristiques de la courbe de Gauss 3 Caractéristiques de la courbe L aire totale représente 100 % de ce qui est mesuré. les extrémités de la courbe tendent vers l infini 100 % 95,46 % 95 % de

Plus en détail

Essai d intercomparaison chlordécone et chlordécone-5bhydro dans les eaux continentales et eaux souterraines. S Bristeau JP Ghestem (BRGM)

Essai d intercomparaison chlordécone et chlordécone-5bhydro dans les eaux continentales et eaux souterraines. S Bristeau JP Ghestem (BRGM) Essai d intercomparaison chlordécone et chlordécone-5bhydro dans les eaux continentales et eaux souterraines S Bristeau JP Ghestem (BRGM) CONTEXTE & OBJECTIFS Contexte Action AQUAREF 2012 IB01 : appui

Plus en détail

Dossier de validation de l analyse de l étain dans le liquide de migration après contact avec des silicones par ICP-MS. Table des matières

Dossier de validation de l analyse de l étain dans le liquide de migration après contact avec des silicones par ICP-MS. Table des matières P. : 1/6 Table des matières 1 Processus de validation...2 2 Validation...2 2.1 Exactitude et justesse...2 2.2 Fidélité...3 2.3 Limites de détection et de quantification...4 2.4 Linéarité, droite d étalonnage,

Plus en détail

LA BIOLOGIE DELOCALISEE A L AP-HM Expérience d Accréditation NF EN ISO (HbA1c en consultation de diabétologie)

LA BIOLOGIE DELOCALISEE A L AP-HM Expérience d Accréditation NF EN ISO (HbA1c en consultation de diabétologie) LA BIOLOGIE DELOCALISEE A L AP-HM Expérience d Accréditation NF EN ISO 22870 (HbA1c en consultation de diabétologie) 100 Véronique CHAPOY & Henri PORTUGAL 50 0 1er trim. LABORATOIRE CENTRAL Biochimie Hématologie

Plus en détail

Etalonnage des pipettes, composantes d incertitudes, vérification balance / version métrologie 4 novembre 2016 TP 8. Métrologie

Etalonnage des pipettes, composantes d incertitudes, vérification balance / version métrologie 4 novembre 2016 TP 8. Métrologie TP 8 Métrologie En lien avec les Travaux pratiques de biochimie / biologie de l année 1 du BTSA Anabiotec. Métrologie : gestion de tout ce qui concerne les équipements de mesure, d essais et d analyse.

Plus en détail

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH ACNBH Agrément FMC N 100 168 38 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Montpellier 28/09 au 02/10/2009 DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH Pr.

Plus en détail

VALIDATIERAPPORT RAPPORT DE VALIDATION

VALIDATIERAPPORT RAPPORT DE VALIDATION VALIDATIERAPPORT RAPPORT DE VALIDATION Analysemethode Méthode d analyse I-MET-LFSAL-119 Matériaux en mélamine : détermination de la teneur en formaldehyde après l essai de migration dans le simulant B.

Plus en détail

RENNES. Qualité - MES. Rennes, 15 Juin Richard Denis, Dr. Selem Charfi. {Richard.Denis,

RENNES. Qualité - MES. Rennes, 15 Juin Richard Denis, Dr. Selem Charfi. {Richard.Denis, RENNES Qualité - MES Rennes, 15 Juin 2016 Richard Denis, Dr. Selem Charfi {Richard.Denis, Selem.Charfi}@hdtechnology.fr Agenda 1. HD Technology : Présentation générale 2. Le M.E.S : Généralités 3. Qualité

Plus en détail

I. Introduction. Métrologie = «Science de la mesure associée à l évaluation de son incertitude» (NF X VIM)

I. Introduction. Métrologie = «Science de la mesure associée à l évaluation de son incertitude» (NF X VIM) METROLOGIE I. Introduction 1. Définitions Métrologie = «Science de la mesure associée à l évaluation de son incertitude» (NF X 07-001 VIM) Mesurer = comparer Un résultat de mesure comporte trois éléments

Plus en détail

SOMMAIRE Nouvel Agrément du MEDD...Page 1 & 2 Commissions spécialisées et bilan annuel... Page 2 Z-Score et valeurs de tolérance...

SOMMAIRE Nouvel Agrément du MEDD...Page 1 & 2 Commissions spécialisées et bilan annuel... Page 2 Z-Score et valeurs de tolérance... 35 ème Année Numéro n 98 LE NOUVEL AGREMENT DU MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Arrêté du 29 novembre 2006 portant modalités d agrément des laboratoires effectuant des analyses dans

Plus en détail

Table des matières. 1 Processus de validation Validation Spécificité Linéarité...4

Table des matières. 1 Processus de validation Validation Spécificité Linéarité...4 mélaminés P. : 1/7 Table des matières 1 Processus de validation...2 2 Validation...3 2.1 Spécificité...4 2.2 Linéarité...4 2.2.1 Critère d acceptation :...4 2.2.2 Résultats :...4 2.2.3 Conclusion :...4

Plus en détail

- EDITORIAL - L'accréditation des laboratoires et l'évolution récente du référentiel K. VINCENT COFRAC

- EDITORIAL - L'accréditation des laboratoires et l'évolution récente du référentiel K. VINCENT COFRAC Journal Européen d'hydrologie, tome 32, fasc. 1, 2001, p. 11 à 16 - EDITORIAL - L'accréditation des laboratoires et l'évolution récente du référentiel K. VINCENT COFRAC Objectif de la communication L'objectif

Plus en détail

Métrologie chimique, un vrai

Métrologie chimique, un vrai ANALYSE CHIMIQUE Métrologie chimique, un vrai L estimation de l incertitude d une analyse chimique relève de l investigation policière. Il faut remonter la chaîne de validation de la méthode, traquer les

Plus en détail

Méthode d analyse du mercure dans les eaux douces par CV AFS Phase dissoute (performances compatibles avec les exigences agrément 2011)

Méthode d analyse du mercure dans les eaux douces par CV AFS Phase dissoute (performances compatibles avec les exigences agrément 2011) Méthode d analyse du mercure dans les eaux douces par CV AFS Phase dissoute (performances compatibles avec les exigences agrément 2011) Références de la méthode La méthode qui suit est dérivée de la publication

Plus en détail

Exigence de la norme ISO 17025

Exigence de la norme ISO 17025 Training Course on Conformity and Interoperability, Tunis-Tunisia, from 30 May to 3 June 2016 Exigence de la norme ISO 17025 Presented by: Karim Loukil & Kaïs Siala Page 1 Définition Accréditation Procédure

Plus en détail

Cathy Carasco Lacombe

Cathy Carasco Lacombe Cathy Carasco Lacombe Objectifs Sensibiliser à la métrologie Donner un aperçu de l utilité de la métrologie 2 «Ce qui est admirable, ce n'est pas que le champ des étoiles soit si vaste, c'est que l'homme

Plus en détail

IV.Matrice GPS générale - Description, contenu et maillons P J 1. Maillon N 1 - Indications dans la documentation de produit - codification

IV.Matrice GPS générale - Description, contenu et maillons P J 1. Maillon N 1 - Indications dans la documentation de produit - codification 1. Maillon N 1 - Indications dans la documentation de produit - codification Le maillon N 1 regroupe l'ensemble des normes desti nées à définir la façon d'indiquer une ou plusieurs caractéristiques de

Plus en détail

Groupe de travail Accréditation de la Société Française de Toxicologie Analytique SOMMAIRE

Groupe de travail Accréditation de la Société Française de Toxicologie Analytique SOMMAIRE Aide à la validation des méthodes en Toxicologie et Suivi Thérapeutique Pharmacologique Help for validation of analytical procedures in Toxicology and Therapeutic Drug Monitoring Groupe de travail Accréditation

Plus en détail

VALIDATION DE METHODES ET INCERTITUDES EN BIOLOGIE MEDICALE : COMMENT RESPECTER LES ECHEANCES DE LA REFORME?

VALIDATION DE METHODES ET INCERTITUDES EN BIOLOGIE MEDICALE : COMMENT RESPECTER LES ECHEANCES DE LA REFORME? VALIDATION DE METHODES ET INCERTITUDES EN BIOLOGIE MEDICALE : COMMENT RESPECTER LES ECHEANCES DE LA REFORME? D. BENHAMOU CT2M Route de Lançon, 13250 Saint-Chamas dbenhamou@ct2m.fr Résumé En France, les

Plus en détail

IV.2. VALIDATION IV.2.1. INTRODUCTION. Chapitre IV

IV.2. VALIDATION IV.2.1. INTRODUCTION. Chapitre IV IV.2. VALIDATION IV.2.1. INTRODUCTION Dans la pratique courante, après l étape d optimisation, il devient de plus en plus évident et essentiel de démontrer au moyen de la validation qu une méthode optimisée

Plus en détail

Validation de méthodes en microbiologie

Validation de méthodes en microbiologie Validation de méthodes en microbiologie Définition Validation requise pour méthodes en usage Validation requise pour nouvelles méthodes Contrôle et Assurance qualité Incertitude de mesure Évaluation du

Plus en détail

AMDEC & AEEL PRÉSENTÉ PAR

AMDEC & AEEL PRÉSENTÉ PAR AMDEC & AEEL PRÉSENTÉ PAR : Kévin ANNE Guillaume LE GUYADER Ludovic PLANCHOT DESS QUASSI 29\09\2003 1 INTRODUCTION A M D E C nalyse des odes de éfaillance, de leurs ffets et de leur riticité F M E C A

Plus en détail

Guide de validation des méthodes d analyses

Guide de validation des méthodes d analyses ANSES/PM2/A/01[version a] Document du SMQ Guide ANSES/PR3/7/01 version a code ennov : ANSES/PG/0069 Titre Guide de validation des méthodes d analyses Objet Ce guide est destiné aux laboratoires de l Anses

Plus en détail

Critère de qualité d une technique d analyse

Critère de qualité d une technique d analyse Critère de qualité d une technique d analyse I Notions générales 1.1 Définition de la qualité Aptitude d un produit ou d un service à satisfaire les besoins de l utilisateur En biologie clinique : Adéquation

Plus en détail

C T 2 M - C e n t r e d e s C r e u s e t s - R o u t e d e L a n ç o n S A I N T C H A M A S

C T 2 M - C e n t r e d e s C r e u s e t s - R o u t e d e L a n ç o n S A I N T C H A M A S 2017 C T 2 M - C e n t r e d e s C r e u s e t s - R o u t e d e L a n ç o n - 1 3 2 5 0 - S A I N T C H A M A S Tél. 04 90 50 90 14 Fax 04 90 50 89 63 www.ct2m.fr CENTRE TECHNOLOGIQUE MEDITERRANEEN DE

Plus en détail

Le calcul d'incertitude de mesure

Le calcul d'incertitude de mesure Le calcul d'incertitude de mesure Jeudi 1 juin 2006 INSTITUT MEDITERRANEEN DE LA QUALITE INTRODUCTION L IMQ en quelques mots: Association 1986 Toulon Nos métiers: Nos services: Mesure et contrôle Systèmes

Plus en détail

GCH407. Leçon magistrale 1 François Gitzhofer, Ing. PhD

GCH407. Leçon magistrale 1 François Gitzhofer, Ing. PhD GCH407 Leçon magistrale 1 François Gitzhofer, Ing. PhD Plan de la leçon magistrale : Introduction 1. Grandeurs 2. Mesurage d une grandeur 3. Méthode de mesure 4. Instruments de mesure et étalons 5. Caractéristiques

Plus en détail

Analyse des impuretés dans les gaz de zéro

Analyse des impuretés dans les gaz de zéro Analyse des impuretés dans les gaz de zéro T. Macé (LNE/LCSQA) 13/10/2010 1 Objectifs Définition Qu est-ce qu un gaz de zéro? Gaz de pureté contrôlée qui doit être au moins exempt du gaz à analyser et

Plus en détail

La métrologie comme outil d amélioration

La métrologie comme outil d amélioration La métrologie comme outil d amélioration Gilles CALCHERA Ingénieur métrologue au CIRAD (Centre International en Recherche Agronomique pour le Développement) 26 mai 2009 Objectifs Sensibiliser à la métrologie

Plus en détail

En plus des échantillons réguliers, des échantillons additionnels de contrôle de la qualité ont été récoltés.

En plus des échantillons réguliers, des échantillons additionnels de contrôle de la qualité ont été récoltés. ANNEXE 8.7 PROGRAMME DE CONTRÔLE DE LA QUALITÉ MIS EN PLACE DANS LE CADRE DU PROJET KONIAMBO POUR L ÉCHANTILLONNAGE ET L ANALYSE DES ÉCHANTILLONS D EAU ET DE SÉDIMENTS D EAU DOUCE CONTRÔLE DE QUALITÉ LORS

Plus en détail

Certification chargé de développement analytique dans les industries de santé

Certification chargé de développement analytique dans les industries de santé Certification chargé de développement analytique dans les industries de santé CATEGORIE : B Vue d'ensemble Domaine(s) d'activité professionnel dans lequel(s) est utilisé la certification : Spécifique :

Plus en détail

Support Accréditation Stago. L accréditation. Accompagnement de votre performance

Support Accréditation Stago. L accréditation. Accompagnement de votre performance Support Accréditation Stago L accréditation Accompagnement de votre performance Profitez de l'expérience L'accréditation ISO 15189 engage votre structure dans un système de management de la qualité très

Plus en détail

Dossier de validation : ESBO dans les denrées alimentaires conditionnées en bocaux. Table des matières

Dossier de validation : ESBO dans les denrées alimentaires conditionnées en bocaux. Table des matières P. : 1/5 Table des matières 1 Introduction... 2 2 Processus de validation... 2 3 Plan de la validation... 3 4 Résultats de la validation... 3 4.1 Spécificité... 3 4.1.1 Critère d acceptation... 3 2.1.1

Plus en détail

ESSAIS DE COMPARAISON INTERLABORATOIRES CAMPAGNE 2010 ESSAIS SUR ENROBES BITUMIMEUX RAPPORT D EVALUATION

ESSAIS DE COMPARAISON INTERLABORATOIRES CAMPAGNE 2010 ESSAIS SUR ENROBES BITUMIMEUX RAPPORT D EVALUATION Dossier N : 2010.970.09.811 Rapport N RE.10.970.006 ESSAIS DE COMPARAISON INTERLABORATOIRES CAMPAGNE 2010 ESSAIS SUR ENROBES BITUMIMEUX RAPPORT D EVALUATION Mélanges hydrocarbonés Essais Marshall (Stabilité

Plus en détail

VALIDATIERAPPORT RAPPORT DE VALIDATION

VALIDATIERAPPORT RAPPORT DE VALIDATION VALIDATIERAPPORT RAPPORT DE VALIDATION Analysemethode Méthode d analyse I-MET-LFSAL-115 Détermination de la teneur en phosphates dans les sodas par HPLC-CI. Techniek Technique HPLC-CI Matrix / matrixgroep

Plus en détail

Évaluation processus mesure MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie 1. Évaluation processus mesure 2 Bernard CLÉMENT, PhD

Évaluation processus mesure MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie 1. Évaluation processus mesure 2 Bernard CLÉMENT, PhD Chapitre 9 - Lexique anglais français 2 processus inséparables Terminologie Méthodologie de l'évaluation Méthodes d'analyse statistique Indices de capacité Exemple Lexique anglais - français Precise précise

Plus en détail

METAUX SUR EAUX ESSAIS INTERLABORATOIRES AGLAE 2016

METAUX SUR EAUX ESSAIS INTERLABORATOIRES AGLAE 2016 Association AGLAE Parc des Pyramides 427 rue des Bourreliers 59320 Hallennes lez Haubourdin +33 (0)3 20 16 91 40 contact@association aglae.fr www.association aglae.fr ESSAIS INTERLABORATOIRES AGLAE 2016

Plus en détail

Normes. Définit les compétences exigées des laboratoires d essai et d étalonnage

Normes. Définit les compétences exigées des laboratoires d essai et d étalonnage Normes NF EN ISO/CEI 17025 Définit les compétences exigées des laboratoires d essai et d étalonnage NF EN ISO 15189 Définit les exigences concernant la qualité et la compétence des laboratoires de biologie

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE > QUALITÉ ENVIRONNEMENT DÉVELOPPEMENT DURABLE > MANAGEMENT La norme ISO 9001, système de management de la qualité - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -page 86 Mettre en place un système

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI GUIDE TECHNIQUE D ACCREDITATION ANALYSES DES RADIONUCLEIDES DANS L ENVIRONNEMENT, DANS LES PRODUITS D ORIGINE ANIMALE ET LES DENREES ALIMENTAIRES DESTINEES A L HOMME OU AUX ANIMAUX LAB GTA 35 Révision

Plus en détail

Essais interlaboratoires Composition chimique de produits à base de viandes

Essais interlaboratoires Composition chimique de produits à base de viandes ifip IC_2012_1b_fr Pôle Viandes Fraîches et Produits Transformés juin 2011 Essais interlaboratoires Composition chimique de produits à base de viandes Martine Carlier Ifip - Antenne Maisons-Alfort 7, avenue

Plus en détail

Dossier de validation : Détermination de semicarbazide dans des denrées alimentaires conditionnées en bocaux. Table des matières

Dossier de validation : Détermination de semicarbazide dans des denrées alimentaires conditionnées en bocaux. Table des matières P. : 1/6 Table des matières 1 Introduction... 2 2 Processus de la validation... 2 3 Plan de la validation... 3 4 Résultats de la validation... 3 4.1 Spécificité... 3 4.1.1 Critère d acceptation... 3 4.1.2

Plus en détail

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Programme d accréditation des laboratoires d analyse PROTOCOLE POUR LA VALIDATION ET LA VÉRIFICATION D UNE MÉTHODE D ANALYSE EN MICROBIOLOGIE DR-12-VMM

Plus en détail

RETOURS - Réunions d harmonisation des évaluateurs de la section Santé Humaine NF EN ISO 15189

RETOURS - Réunions d harmonisation des évaluateurs de la section Santé Humaine NF EN ISO 15189 RETOURS - Réunions d harmonisation des évaluateurs de la section Santé Humaine 2014 - NF EN ISO 15189 Objectifs Renforcer la maîtrise du référentiel d accréditation des évaluateurs, notamment dans le cadre

Plus en détail

GCH407. François Gitzhofer, Ing. PhD. Introduction

GCH407. François Gitzhofer, Ing. PhD. Introduction GCH407 Leçon magistrale 1 François Gitzhofer, Ing. PhD Plan de la leçon magistrale : Introduction 1. Grandeurs 2. Mesurage d une grandeur 3. Méthode de mesure 4. Instruments de mesure et étalons 5. Caractéristiques

Plus en détail

Département QSD Sept L essentiel de l interprétation de vos rapports EQAS

Département QSD Sept L essentiel de l interprétation de vos rapports EQAS L essentiel de l interprétation de vos rapports EQAS 1 Sommaire Glossaire... 3 Rapport mensuel/bimensuel... 4 1- Résumé de vos résultats... 4 2- Rapports par paramètre... 5 Rapport de fin de cycle... 7

Plus en détail

Journée technique Collage

Journée technique Collage Journée technique Collage Comment qualifier un procédé de collage? Wilfrid Sourbé (RESCOLL) 14 juin 2017 1 La qualification d'un procédé de collage vous permet de démontrer que votre procédé fournit de

Plus en détail