L HISTOARCHITECTONIE DES PROCESSUS ALVEOLAIRES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L HISTOARCHITECTONIE DES PROCESSUS ALVEOLAIRES"

Transcription

1 DES PROCESSUS ALVEOLAIRES L os mandibulaire Les dents sunt absents, les processus alvéolaire olaires sont visibles L os alvéolaire proprement dit - correspond à la zone la plus interne du processus alvéolaire - plusieurs perforations (foramens) qui conduisent des éléments vasculaires et nerveux lame cribriforme/lame criblée

2 DES PROCESSUS ALVEOLAIRES L os mandibulaire - Section oro-linguale La corticale forme la zone de surface, respectivement la plaque corticale externe (orale( orale) ) et la plaque corticale interne (linguale) des processus alvéolaires olaires. L os spongieux - central

3 DES PROCESSUS ALVEOLAIRES L os alvéolaire proprement dit - localisé le plus interne dans l alvl alvéole, le point de fixation des faisceaux des fibres du ligament parodontal les fibres Sharpey - les fibres Sharpey sont englobés s dans le cémentc (à gauche) et dans l os l (à droite) (l os démind minéralisé,, imprégnation argentique, x 100) L os alvéolaire proprement dit - les fibres Sharpey (l os démind minéralisé,, imprégnation argentique, x 200)

4 DES PROCESSUS ALVEOLAIRES L os spongieux absent entre la plaque corticale et l os l alvéolaire proprement dit,, dans la region de crête alvéolaire olaire. Plaque corticale externe: des lamelles osseuses paralleles, évidentes. Plaque corticale interne: des systèmes Havers minéralisé, HE, x 40) L os fasciculaire = l os alvéolaire proprement dit ( ) - des lignes incrémentales minéralisé,, HE, x 40) L os fasciculaire = l os alvéolaire proprement dit ( ) L os spongieux, ayant une disposition en lamelles minéralisé,, HE, x 40) L os fasciculaire = l os alvéolaire proprement dit ( ) minéralisé,, HE, x 100) 0)

5 DES PROCESSUS ALVEOLAIRES Les fibres Sharpey qui pénètrent p dans l os l fasciculaire minéralisé,, imprégnation argentique, x 100) (dent, os déminéralisé,, HE, x 100)

6 DES PROCESSUS ALVEOLAIRES * Le parodonte profonde: l os alvéolaire (*), ligament parodontal,, cément, c dentine ( ).( (dent, os démind minéralisé,, imprégnation argentique, x 40)

7 DES PROCESSUS ALVEOLAIRES Septum interradiculaire L os fasciculaire ( ), l os l spongieux central (les( travées délimitent entre eux d espaces d alvéolaires, contenant la moelle osseuse hématogh matogène) minéralisé,, HE, x 40) Septum interradiculaire détail minéralisé,, HE, x 100)

8 DES PROCESSUS ALVEOLAIRES L os alvéolaire de soutien - représente le corps et la limite externe du processus alvéolaire - la plaque corticale (os( compact à droite) et l os l spongieux (à gauche) (os démind minéralisé,, HE, x 40) L os spongieux (à droite), l os l alvéolaire proprement dit, ligament parodontal. Dans la zone du l os alvéolaire proprement dit: : deux canaux Volkmann minéralisé,, HE,, x 40) Parodonte profonde: : la racine dentaire (dentine), cément, ligament parodontal, l os alvéolaire proprement dit (l os fasciculaire), l os spongieux minéralisé,, HE, x 40)

9 DES PROCESSUS ALVEOLAIRES Septum interdentaire section mésiom sio-distale Ligament parodontal: les fibres pénètrent p dans le cément (extern) et dans l os (intern) Les deux racines sont visibles dans les extrémit mités s du champ microscopique (dentine). minéralisé,, imprégnation argentique, x 40) minéralisé,, HE, x 40)

10 DES PROCESSUS ALVEOLAIRES Muqueuse gingivale atachée, au-dessus de la plaque corticale. La fixationf de lamina propria à la plaque corticale est realisé par une structure de type mucopériost riost. (gincive, os démind minéralisé, imprégnation argentique,, x 40) Parodonte profonde: la plaque corticale, l os spongieux, l os alvéolaire proprement dit (l os fasciculaire), le ligament parodontal, le cément, c la dentine minéralisé,, imprégnation argentique, x 40)

11 DU LIGAMENT PARODONTAL Le e groupe de la crête alvéolaire (composant du groupe dento-alv alvéolaire) Dentine, cément à droite Les fibres Sharpey sont englobés s dans l os l (structures linéaires fines, trés éosinophiles) Le groupe orizontale est localisé plus apicale. minéralisé,, x HE, x 40)

12 DU LIGAMENT PARODONTAL Le e groupe de la crête alvéolaire (composant du groupe dento-alv alvéolaire) La muqueuse gingivale (gencive atachée) à droite, la crête alvéolaire (central), le ligament parodontal, le cément, la dentine, la pulpe dentaire minéralisé,, imprégnation argentique, x 40) Le e groupe de la crête alvéolaire détail Des fibroblastes ligamentaires - la principale population cellulaire du ligament parodontal Les ostéoblastes oblastes bordent l os,, les cémentoblastes c bordent le cément. c Des masses épitheliales Malassez. minéralisé,, imprégnation argentique, x 100) Le e groupe de la crête alvéolaire olaire,, le groupe orizontale Les fibres Sharpey sont englobés s dans l osl alvéolaire proprement dit (l os fasciculaire) ( ) minéralisé,, imprégnation argentique, x 40)

13 DU LIGAMENT PARODONTAL * Le groupe orizontale, localisé plus apicale que le groupe de la crête alvéolaire minéralisé,, imprégnation argentique, x 100) Le groupe orizontale: les fibres dud collagène disposées s entre la dent et l os alvéolaire olaire.. CémentC (*), cémentoid c ( ). Les fibres du collagène sont organisées s en faisceaux bien définis, d distincts, et sont sépars parées s par des zones du tissu conjonctif lache, contennant des vaisseaux et des nerfs. Des fibroblastes ligamentaires - la principale population cellulaire du ligament parodontal. minéralisé,, HE, x 100)

14 DU LIGAMENT PARODONTAL Le groupe oblique: les fibres du collagène disposées entre cément c et l os alvéolaire olaire,, ayant une direction coronaire. Les faisceaux collagenique sont sépars parés s par des aires interstitialles (tissu conjonctif lache). minéralisé,, HE, x 100) Le groupe oblique, localisé plus apicale que le groupe de la crête alvéolaire olaire. minéralisé,, imprégnation argentique, x 100)

15 DU LIGAMENT PARODONTAL Le groupe oblique Septum interdentaire très s bien développd veloppé minéralisé,, imprégnation argentique, x 40) Le groupe oblique détail Les fibres Sharpey englobées es dans le cément c et dans l osl minéralisé,, imprégnation argentique, x 40)

16 DU LIGAMENT PARODONTAL Le groupe apicale: les fibres sont orientées s entre l apex l et l os alvéolaire olaire. minéralisé,, HE, x 40)

17 DU LIGAMENT PARODONTAL Le groupe apicale, avec des fibres mal organisées, orientées es vers l os l alvéolaire (trabécules minces qui délimitent d entre eux d espaces d alvéolaires, contenant une quantité importante de moelle osseuse hématogh matogène, minéralisé,, HE, x 40) minéralisé,, imprégnation argentique, x 40)

18 DU LIGAMENT PARODONTAL Le groupe interradiculaire Les faisceaux collagènique sont disposés entre le cément c et la crête du septum interradiculaire. minéralisé,, HE, x 40) Le groupe transseptal Les faisceaux collagènique sont disposés s entre une dent et autre, au-dessus la crête du septum interdentaire. Les fibres penetrent dans le périost p de la crête du l os septal. minéralisé,, HE, x 40)

19 DU LIGAMENT PARODONTAL Le groupe interradiculaire minéralisé,, imprégnation argentique, x 40) Le groupe transseptal minéralisé,, imprégnation argentique, x 40)

20 DU LIGAMENT PARODONTAL Parodonte profonde: l os alvéolaire olaire,, le ligament parodontal, le cément c adjacent de dentine. Les fibres du collagène qui forment les faisceaux sont denomées es les fibres principales. Les aires conjonctives formées par tissu conjonctif contiennent des fibres du collagène denomées es les fibres interstitialles, des vaisseaux et de nerfs. minéralisé,, HE, x 100)

21 DU LIGAMENT PARODONTAL Parodonte profonde: l os l alvéolaire olaire,, le ligament parodontal, le cément c à proximité de dentine. minéralisé,, HE, x 100) minéralisé,, HE, x 200)

22 DU LIGAMENT PARODONTAL Les fibres d oxytalane d (fibres élastiques immatures), nommées fibres aditionnélles, associées à les fibres élastiques. (dent, aldehide-fuchsine, x 400) Plexus vasculaires dans le ligament parodontal et la papille interdentaire (os mandibulaire,, technique d'injection vasculaire,, x 40) (os mandibulaire,, technique d'injection vasculaire,, x 400)

23 DU CÉMENT La jonction amelocémentaire mentaire L émail et le cément c en relation de contiguïté (dent sèche, s x 40) La jonction amelocémentaire mentaire - détail (dent sèche, s x 100)

24 DU CÉMENT La jonction amelocémentaire mentaire Cément superposé sur la zone cervicale du l émaill (dent sèche, s x 40) La jonction amelocémentaire mentaire - détail (dent sèche, s x 100)

25 DU CÉMENT (dent sèche, s x 100) (dent sèche, s x 200) Cément acellulaire lignes incrémentale mentales orientées es paralellement avec la surface de la racine Dentine: couche granulaire Tomes, tubules dentinaires

26 DU CÉMENT ** Cément acellulaire (*), ligament parodontal (**), l os l alvéolaire olaire. Dentine (à( gauche du champ microscopique) minéralisé, HE, x 100) * Cément,, couche mince du cémentc mentoïd ( ), cémentoblastes. Masses épitheliales Malassez (*)( dans le ligamentul parodontal. Dentine - à gauche du champ microscopique. minéralisé,, HE, x 400) *

27 DU CÉMENT Dentine, cément c acellulaire, cémentoïd, ligament parodontal avec des masses épitheliales Malassez sez (**) minéralisé, HE, x 100) (dent déminéralisée, HE, x 200) (dent déminéralisée, HE, x 400)

28 DU CÉMENT Cément cellulaire cémentocytes localisés s dans des lacunes et disposés s aléatoirement, atoirement, dispersés (dent déminéralisée, imprégnation argentique, HE, x 100) (dent déminéralisée, imprégnation argentique, HE, x 400)

29 DU CÉMENT Cément cellulaire cémentocytes localisés s dans des lacunes. Dentine primaire radiculaire: tubules dentinaires disposés s paralellement et orientés s en évantail (dent sèche, s x 40)

30 DU CÉMENT Cément cellulaire cémentocytes localisés s dans des lacunes. (dent sèche, s x 100) Cément cellulaire cémentocytes localisés s dans des lacunes.. Les cellules ont des prolongements ramifiés, radiaires, prépond pondérant orientés s vers le ligament parodontal. (dent sèche, x 400)

31 DU CÉMENT Cément cellulaire très s bien développd veloppé,, avec des lacunes évidentes et des lignes incrémentales (de croissance). La jonction dentino-cémentaire ( ),( au-dessous de laquelle sont visibles les ramifications terminales des tubules dentinaires. (dent déminéralisée, HE, X 100) Cément cellulaire avec des lacunes évidentes et des lignes incrémentales ( ).( Sur la surface du cément, c une couche cellulaire: des cémentoblastes. c Ligament parodontal à droite. (dent déminéralisée, HE, x 200)

32 DU CÉMENT ** Dentine (**( **),, couches succesives des cément c cellulaire, cément acellulaire,, cément c cellulaire. Muqueuse gingivale avec les lesions inflammatoires - à droite. (dent déminéralisée, HE, x 40) Couches succesives des cément c cellulaire,, cément c acellulaire,, cément c cellulaire - détail (dent déminéralisée, HE, x 200)

33 DU CÉMENT Zone de hypercementose atachée e sur la couche du cément cellulaire. (dent déminéralisée,, HE, x 40) Resorbtion cémentaire c - aspect en écailles de poisson,, visible sur la surface du cément. c (dent déminéralisée,, HE, x 40) Zone de hypercementose détail (dent déminéralisée,, HE, x 100)

34 DE LA JONCTION DENTOGINGIVALE * Muqueuse labiale (à( droite) et muqueuse gingivale libre (*), sépars parées par l espace l vestibulaire. L épithelium gingival - pavimenteux stratifié parakératinis ratinisé, lamina propria sans structures glandulaires et adipocytes. L épithelium sulculaire - stratifié pavimenteux non-kératinis ratinisé mince, sur une membrane basale rectiligne, sans crêtes épithéliales. L espace vide optiquement - l émail enlevé par la démineralisation. Dentine évidente à gauche. (dent déminéralisée, HE, x 40) L épithélium jonctionnel limité par deux membranes basales rectilignes, différentes du point de vue structural: une membrane basale externe, qui le sépare s du tissu conjonctif sous-jacent; une membrane basale interne, attachée à la dent, qui est produite exclusivement par les cellules épithéliales. Muqueuse gingivale libre,, avec l épithelium gingival - pavimenteux stratifié parakératinis ratinisé: (dent déminéralisée,, gencive libre, HE, x 100)

35 DE LA JONCTION DENTOGINGIVALE Muqueuse labiale (à( droite) et muqueuse gingivale libre (à( gauche), avec des différences évidentes dans l'épaisseur et le degré de kératinisation. (HE, x 100)

36 DE LA JONCTION DENTOGINGIVALE Jonction dento-gingivale. Muqueuse gingivale libre, rebord, épithélium sulculaire, épithélium de jonction. (dent déminéralisée,, HE, x 40) L'épithélium de jonction,, lamina propria détail. Dans lamina propria: présence d une d population des cellules inflammatoires, même dans des conditions physiologiques. L'infiltrat inflammatoire est responsable du caractère re épithéliales immatures,, et la formation subséquente de la membrane basale interne, qui donne insertion à l'émail mail. (dent déminéralisée,, HE, x 100)

37 DE LA JONCTION DENTOGINGIVALE Le rebord gingival bordée par l'épithl pithélium sulculaire, en continuité avec l'épithl pithélium gingival. (dent déminéralisée,, gencive libre, imprégnation argentique, x 40)

38 DE LA JONCTION DENTOGINGIVALE La dentine à gauche. L espace vide optiquement - l émail enlevé par la démineralisation ( ).( L'épithélium sulculaire, l'épithl pithélium de jonction. Le rebord gingival et la gencive libre, bordée par un épithélium pavimenteux stratifié parakératinis ratinisé. (dent déminéralisée, gencive libre, HE, x 40)

39 DE LA JONCTION DENTOGINGIVALE Papille interdentaire (centrale): l'épith pithélium sulculaire et l'épith pithélium jonctionnel jouxtant les zones correspondant l'émail (des espaces optiquement vides). (dent déminéralisée, HE, x 40) L'épithélium sulculaire pavimenteux stratifié non-kératinis ratinisé, formé par couches cellulaires. Interface épithélio-conjonctive lisse. (HE, x 400)

40 DE LA JONCTION DENTOGINGIVALE La dentine à gauche. L espace vide optiquement - l émail enlevé par la démineralisation ( ).( L'épithélium de jonction, formé par couches cellulaires, attaché à l'émail (in vivo) par une membrane basale interne. (dent déminéralisée,, HE, x 200) L'épithélium de jonction - détail (dent déminéralisée,, x 400)

41 DE LA JONCTION DENTOGINGIVALE Muqueuse gingivale libre détail (HE, x 100) L'épithélium de jonction mince, pavimenteux stratifié nonkératinisé,, disposé sur une membrane basale interne lisse, et attaché à l'émail par une membrane basale interne Muqueuse gingivale libre: épithélium pavimenteux stratifié kératinisé,, interface épithélio-conjonctive avec de crêtes épithéliales et de papilles conjonctives évidentes. (dent déminéralisée, muqueuse gingivale libre,, HE, x 40)

Les Tissus Dentaires

Les Tissus Dentaires Les Tissus Dentaires L'émail L'émail, qui recouvre les couronnes dentaires, est le tissu le plus minéralisé de l'organisme. L'émail est essentiellement constitué de cristaux d'hydroxyapatite, et dans une

Plus en détail

Odontologie conservatrice

Odontologie conservatrice Dr JOSSET Odontologie conservatrice Plan : Chapitre 1 : Définitions Introduction I/ La dent A) Tissus mous B) Tissus durs C) La dent en formation II/ La maladie carieuse A) Définition B) Action III/ D

Plus en détail

AMENAGEMENT TISSULAIRE PRE-IMPLANTAIRE PAR EGRESSION ORTHODONTIQUE

AMENAGEMENT TISSULAIRE PRE-IMPLANTAIRE PAR EGRESSION ORTHODONTIQUE UNIVERSITÉ DE NANTES UNITÉ DE FORMATION ET DE RECHERCHE EN ODONTOLOGIE ------ Année : 2010 N : 7 AMENAGEMENT TISSULAIRE PRE-IMPLANTAIRE PAR EGRESSION ORTHODONTIQUE ------- THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT

Plus en détail

Edification radiculaire et Mise en place des tissus parodontaux

Edification radiculaire et Mise en place des tissus parodontaux Morphogenèse cranio-faciale et Odontogenèse UE Spécifique Odontologie Première Année Commune des Etudes de Santé Année 2013-2014 Edification radiculaire et Mise en place des tissus parodontaux Dr NB THEBAUD

Plus en détail

Parodontologie. Chapitre 4: Le desmodonte. Plan :

Parodontologie. Chapitre 4: Le desmodonte. Plan : Dr Svoboda Parodontologie Chapitre 4: Le desmodonte Plan : I/ Définition A) Description B) Structure II/ Ultrastructure A) Les fibres 1. Fibres principales a. Groupe du bord alvéolaire b. Groupe horizontal

Plus en détail

HISTO-PHYSIOLOGIE DU PARODONTE

HISTO-PHYSIOLOGIE DU PARODONTE HISTOPHYSIOLOGIE DU PARODONTE I DEFINITION ANATOMIQUE Le parodonte est constitué par l ensemble des tissus de maintien et de soutien de l organe dentaire qui ont entre eux une complète interdépendance

Plus en détail

L histologie (étude des tissus et de leur structure) distingue couramment 4 types de tissus : TISSUS ÉLÉMENTS Type et localisation

L histologie (étude des tissus et de leur structure) distingue couramment 4 types de tissus : TISSUS ÉLÉMENTS Type et localisation thème 1 : POLE ORGANISME HUMAIN ET SON AUTONOMIE ORGANISATION TISSULAIRE Chapitre n : Les Tissus L organisme humain est constitué d environ 200 types cellulaires différents. Ces cellules ne constituent

Plus en détail

Le Parodonte de l Enfant. Le Parodonte Sain. Evolution 12/03/2013. En denture temporaire. En denture temporaire

Le Parodonte de l Enfant. Le Parodonte Sain. Evolution 12/03/2013. En denture temporaire. En denture temporaire Le Parodonte de l Enfant Dr E. Moulis Odontologie Pédiatrique Montpellier 1 Le Parodonte de l Enfant libre, attachée, sillon gingivo-dentaire (sulcus), muqueuse alvéolaire, papille interdentaire L os alvéolaire

Plus en détail

HISTOLOGIE. Année 2011 Année 2012 LANDEMORE : 34% 38% DEBOUT: 27% 19% CERVEAU : 29 % 24% MUSCLE : 9% 11%

HISTOLOGIE. Année 2011 Année 2012 LANDEMORE : 34% 38% DEBOUT: 27% 19% CERVEAU : 29 % 24% MUSCLE : 9% 11% HISTOLOGIE Année 2011 Année 2012 LANDEMORE : 34% 38% DEBOUT: 27% 19% CERVEAU : 29 % 24% MUSCLE : 9% 11% Professeur Landemore tissu mésenchymateux a) Il y a souvent des schémas, photos, images, ( 2 à 3)

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES. Histologie de la peau et des annexes cutanées L2 - UFR Médicale UE Revêtement Cutané Monique Juzan L2

TRAVAUX PRATIQUES. Histologie de la peau et des annexes cutanées L2 - UFR Médicale UE Revêtement Cutané Monique Juzan L2 D après CD Dermatologie S.Fraitag Hopital Necker,2003 TRAVAUX PRATIQUES Histologie de la peau et des annexes cutanées L2 - UFR Médicale UE Revêtement Cutané Monique Juzan Système tégumentaire ou cutané

Plus en détail

Appareil digestif (1 ère partie) : Œsophage estomac fundique passage pyloro-duodénal

Appareil digestif (1 ère partie) : Œsophage estomac fundique passage pyloro-duodénal Appareil digestif (1 ère partie) : Œsophage estomac fundique passage pyloro-duodénal I/ Œsophage humain A/ Vue générale : observation au grossissement 10 (oculaire retourné). Identifiez et marquez d'un

Plus en détail

ORGANES DE SENS LA RETINE VISUELLE

ORGANES DE SENS LA RETINE VISUELLE ORGANES DE SENS LA RETINE VISUELLE STRUCTURE GENERALE DE L ŒIL La paroi oculaire est constituée de 3 tuniques concentriques (de l extérieure vers l intérieure): Tunique fibreuse: Sclérotique et Cornée;

Plus en détail

O - CHAP. 2 - AUTO-ÉVALUATION COURS DENTINOGENÈSE

O - CHAP. 2 - AUTO-ÉVALUATION COURS DENTINOGENÈSE Page 1 of 8 O - CHAP. 2 - AUTO-ÉVALUATION COURS DENTINOGENÈSE Page n 1 / 2 1) Sélectionnez l'enchaînement correct qui classe les tissus dentaires du plus au moins minéralisé : L'émail - le cément - la

Plus en détail

Correction CCB Histologique QCMS: 41, 42, 43, 46, 48, 50, 51, 52, 54, 56, 57, 59, 62, 67, 69

Correction CCB Histologique QCMS: 41, 42, 43, 46, 48, 50, 51, 52, 54, 56, 57, 59, 62, 67, 69 Correction CCB Histologique QCMS: 41, 42, 43, 46, 48, 50, 51, 52, 54, 56, 57, 59, 62, 67, 69 Les QCMs corrigés ici ont tous eu plus de 70% d échec au CCB, les cours les plus sélectifs sont: - Epithéliums

Plus en détail

Nomenclature La structure de l os

Nomenclature La structure de l os Nomenclature La structure de l os https://inclassables.wordpress.com/ Cartilage articulaire Le cartilage articulaire est un tissu qui recouvre les surfaces de frottement des articulations. Le est un tissu

Plus en détail

Cavité buccale et système dentaire

Cavité buccale et système dentaire Cavité buccale et système dentaire I. Introduction La cavité buccale forme la 1 ère cavité du tube digestif. Les dents ont un rôle : Fonctionnel : mastication, déglutition, phonation Esthétique : expression

Plus en détail

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil

Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil Tutorat Associatif Toulousain Année universitaire 2013-2014 PACES Rangueil CONCOURS BLANC EPREUVE D ODONTOLOGIE 17 QCMs - 20 Minutes Semaine du 07 Avril 2014 QCM 1 : A propos de l'anatomie descriptive

Plus en détail

L Odontogenèse Aspects morphologiques

L Odontogenèse Aspects morphologiques Morphogenèse Cranio-faciale et Odontogenèse UE Spécifique Odontologie - Première Année Commune aux Etudes de Santé Année 2015-2016 L Odontogenèse Aspects morphologiques Dr NB THEBAUD Maître de Conférences

Plus en détail

Introduction. Les épithéliums. Types d épithéliums. Caractéristiques des épithéliums

Introduction. Les épithéliums. Types d épithéliums. Caractéristiques des épithéliums Introduction Cellules organisées en tissus :Quatre grands groupes de tissu Tissus de soutien Tissu conjonctif Tissu cartilagineux Tissu osseux Tissu musculaire Tissu nerveux Tissus épithéliaux Epithéliums

Plus en détail

Introduction à l anatomie dentaire. Tut rentrée Ue13

Introduction à l anatomie dentaire. Tut rentrée Ue13 Introduction à l anatomie dentaire Tut rentrée 2016-2017 Ue13 Définitions Système dentaire : Ensemble d organes ou tissus de même nature et destinés à des fonctions analogues Appareil : ensemble d organes,

Plus en détail

Les Tissus. Les cellules d un organisme sont organisée en différents tissus adaptés à une fonction spécialisée.

Les Tissus. Les cellules d un organisme sont organisée en différents tissus adaptés à une fonction spécialisée. Les Tissus Les cellules d un organisme sont organisée en différents tissus adaptés à une fonction spécialisée. Epithelium - Les 4 Types de Tissus feuillet cohésif de cellules polarisées. Les tissus épithéliaux

Plus en détail

CHAPITRE 1: HISTOLOGIE

CHAPITRE 1: HISTOLOGIE CHAPITRE 1: HISTOLOGIE LA CELLULE FONDEMENTS DE L HISTOLOGIE Histoire Techniques histologiques - Prélèvements Les frottis Les biopsies Les résections Les ponctions - Conservation - Amincissements - Coloration

Plus en détail

Aspects morphologiques de l odontogenèse

Aspects morphologiques de l odontogenèse Aspects morphologiques de l odontogenèse Pour donner des soins adaptés et de qualité on ne peut pas se limiter à connaître uniquement les pathologies carieuses et parodontales qui sont infectieuses. On

Plus en détail

Le système tégumentaire

Le système tégumentaire Le système tégumentaire La peau : barrière au monde extérieur Barrière physique: nombre de couches cellulaires Barrière chimique: sébum, kératine, mélanine, acidité,.. Barrière cellulaire: présence de

Plus en détail

LA CAVITE BUCCALE HISTOLOGIE DE L APPAREIL DIGESTIF (1) INDEX (Clickez sur un sujet)

LA CAVITE BUCCALE HISTOLOGIE DE L APPAREIL DIGESTIF (1) INDEX (Clickez sur un sujet) HISTOLOGIE DE L APPAREIL DIGESTIF (1) LA CAVITE BUCCALE INDEX (Clickez sur un sujet) 1) Introduction générale 2) Introduction, cavité buccale 3) Lèvre 4) Dent 5) Langue 6) Glandes salivaires Pressez «Page

Plus en détail

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes

Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes Manuel d hygiène bucco-dentaire Destiné à la formation de prophylaxistes élaboré pour le SDI par Graziella Secci hygiéniste dentaire g_secci@bluewin.ch SDI 2006 / 2007; Ed. n 1 La cavité buccale - Anatomie

Plus en détail

HISTOLOGIE. Claire MAUDUIT MCU-PH C.H.L.S.

HISTOLOGIE. Claire MAUDUIT MCU-PH C.H.L.S. HISTOLOGIE Claire MAUDUIT MCU-PH C.H.L.S. Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud - Charles Mérieux BP 12 69921 Oullins CEDEX chantal.viricel@univ-lyon1.fr patrick.leduque@univ-lyon1.fr Année Universitaire

Plus en détail

DENTINE. Dentine périphp Émail. stries de Retzius (dent. sèche,, x 100)

DENTINE. Dentine périphp Émail. stries de Retzius (dent. sèche,, x 100) Dentine périphp riphérique rique (palléale), ale), jonction amélodentinaire Émail stries de Retzius sèche,, x 100) Dentine vue générale - les stries de contour d Owend Jonction amélodentinaire Émail stries

Plus en détail

Odontologie conservatrice

Odontologie conservatrice Dr Josset Odontologie conservatrice Chapitre 12 : Le point de contact Plan : I/ Définition II/ Conséquences III/ Rôle de chacun des constituants A) Crête marginale B) Point de contact C) Embrasures D)

Plus en détail

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU

Chapitre 3 : Anatomie dentaire. Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU UE Odontologie Chapitre 3 : Anatomie dentaire Professeur Muriel BRIX Professeur Jacques LEBEAU Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan A- L organe

Plus en détail

VARIETES TISSULAIRES DES PIECES OSSEUSES On distingue deux types d os Os I aire : non lamellaire, fibreux et temporaire. C est le premier os élaboré. Os II aire : lamellaire et définitif. Il constitue

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale.

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

1. INTRODUCTION : L'appareil digestif est constitué par une suite d'organes creux auxquels sont associés des glandes annexes.

1. INTRODUCTION : L'appareil digestif est constitué par une suite d'organes creux auxquels sont associés des glandes annexes. UNIVERSITE ABOU BEKR BELKAID FACULTÉ DE MÉDECINE 2 ÈME ANNÉE MÉDECINE MODULE : HISTOLOGIE L'APPAREIL DIGESTIF 1. INTRODUCTION : L'appareil digestif est constitué par une suite d'organes creux auxquels

Plus en détail

Le cal osseux : point de vue anatomo-pathologique. F.Larousserie GHU Ouest, Site Cochin

Le cal osseux : point de vue anatomo-pathologique. F.Larousserie GHU Ouest, Site Cochin Le cal osseux : point de vue anatomo-pathologique F.Larousserie GHU Ouest, Site Cochin Rappels Corticale Os lamellaire compact Spongieux Os lamellaire trabéculaire Remodelage osseux permanent Cal Processus

Plus en détail

Le Tissu osseux. U.E 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions

Le Tissu osseux. U.E 2.2 Cycles de la vie et grandes fonctions Le Tissu osseux I. Fonctions du système osseux : Le tissu osseux et le système osseux assurent plusieurs fonctions fondamentales : Soutien. Protection. Mouvement. Homéostasie des minéraux ( métabolisme

Plus en détail

UNIVERSITE D ALGER - FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE ZIANIA CHATEAUNEUF. Mr CHEBAB

UNIVERSITE D ALGER - FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE ZIANIA CHATEAUNEUF. Mr CHEBAB UNIVERSITE D ALGER - FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE ZIANIA CHATEAUNEUF. Mr CHEBAB LES EPITHELIUMS 1 Ce sont des tissus à Prédominance cellulaire, Les cellules sont jointives et juxtaposées.

Plus en détail

1 - GENERALITES. 2 - ÉPIDERME

1 - GENERALITES. 2 - ÉPIDERME LA PEAU. 1 - GENERALITES. Plus qu une simple enveloppe, la peau est un organe à part entière qui recouvre complètement le corps et qui possède une superficie variant entre 1,5 et 2 m 2. Selon la région

Plus en détail

COMPATIBLE AVEC : SATELEC KAVO MECTRON EMS SIRONA

COMPATIBLE AVEC : SATELEC KAVO MECTRON EMS SIRONA MB V : KV M M our des dépôts supra gingivaux importants de tartre. our de tous les dépôts de tartre supra gingivaux et la plaque 1 2 *1 4 n conjonction avec le refroidissement par pulvérisation désactivé,

Plus en détail

Paro - 1 - Terminologie parodontale: les généralités en parodontologie

Paro - 1 - Terminologie parodontale: les généralités en parodontologie Paro - 1 - Terminologie parodontale: les généralités en parodontologie Plan : I. Généralités et définitions 1. Définitions 1. L'appareil manducateur 2. Odonte 3. Parodontologie 4. Parodontie 5. Parodonte

Plus en détail

SYSTEME CARDIOVASCULAIRE

SYSTEME CARDIOVASCULAIRE SYSTEME CARDIOVASCULAIRE I. VAISSEAUX SANGUINS Le système vasculaire sanguin est essentiel à la survie des organismes multicellulaires; en effet, il assure la distribution d oxygène, de nutrients, et d

Plus en détail

Poumon droit, Vue latérale

Poumon droit, Vue latérale Poumon droit, Vue latérale Apex du poumon Lobe supérieur Lobe sup., face costale Scissure horizontale du poumon droit Lobe inférieur Lobe moy. du poumon droit, face costale Scissure oblique Bord inférieur

Plus en détail

Chapitre 9 Histologie digestive

Chapitre 9 Histologie digestive Chapitre 9 Histologie digestive 1. Structure histologique commune de la paroi digestive : les quatre couches 2. Particularités histologiques de la paroi digestive en fonction des organes 3. Principales

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt une poursuite pénale. LIENS

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction illicite encourt une poursuite pénale. LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Concours Blanc n 2 Semaine du 2/ 05 /2012

Concours Blanc n 2 Semaine du 2/ 05 /2012 TUTORAT UE SPE 2011-2012 MCF Concours Blanc n 2 Semaine du 2/ 05 /2012 QCM n 1 : A propos du biofilm : Morphogénèse cranio-faciale (29 QCMS) Séance préparée par l ensemble des tuteurs de MCF. a. Les biofilms

Plus en détail

Histologie Etude des tissus. Chapitre 6 : La dent. Professeur Daniel SEIGNEURIN

Histologie Etude des tissus. Chapitre 6 : La dent. Professeur Daniel SEIGNEURIN Histologie Etude des tissus Chapitre 6 : La dent Professeur Daniel SEIGNEURIN MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Généralités Implantation disposées

Plus en détail

Le tissu cartilagineux

Le tissu cartilagineux Introduction : Le tissu cartilagineux - Tissu de soutien spécialisé, appelé aussi (comme pour le tissu osseux) : tissu squelettique. - Tissu d origine mésenchymateuse. - Constitué de cellules + fibres+

Plus en détail

LES EPITHELIUMS. Epithéliums de revêtement nomenclature. surface du corps = épiderme. + derme hypoderme -> peau. LES EPITHELIUMS Définition

LES EPITHELIUMS. Epithéliums de revêtement nomenclature. surface du corps = épiderme. + derme hypoderme -> peau. LES EPITHELIUMS Définition Précisions LES EPITHELIUMS Définition 1- Structures spécifiques 1-1-Desmosomes 1-2 Lame basale / polarisation 1-3 Filaments intermédiaires de kératine 2- Systèmes de jonction non spécifiques 2-1 Systèmes

Plus en détail

LES ÉPITHÉLIUMS DE REVÊTEMENT

LES ÉPITHÉLIUMS DE REVÊTEMENT Faculté de Médecine de Sousse Tunisie Année Universitaire 2009-2010 Première Année Médecine Support pédagogique illustré relatif au cours: LES ÉPITHÉLIUMS DE REVÊTEMENT Pr. Ag. ELGHEZAL Hatem I INTRODUCTION

Plus en détail

Constitué de cellules non jointives, de fibres (collagène, élastiques) et de substance fondamentale

Constitué de cellules non jointives, de fibres (collagène, élastiques) et de substance fondamentale I 3 Histologie des organes de l appareil respiratoire Histologie : histo-(tissu) -logie (étude de) Un tissu est un ensemble de cellules semblables qui réalisent une fonction déterminée Q 3 Citer les 4

Plus en détail

LES CELLULES, LES TISSUS

LES CELLULES, LES TISSUS 13.10.08 Dr Zanotti Anatomie-Physiologie-Pharmacologie A/LES CELLULES LES CELLULES, LES TISSUS I)Les différents composants de la cellule A)La membrane plasmique B)Le noyau II)Les éléments de physiologie

Plus en détail

LA PEAU INTRODUCTION. Biologie 6/01/09

LA PEAU INTRODUCTION. Biologie 6/01/09 LA PEAU INTRODUCTION La peau, nommé tégument, est l enveloppe qui recouvre et protège le corps humain et se continue au niveau des orifices naturels par les muqueuses. C est l organe le plus lourd et le

Plus en détail

Système dentaire occlusion tous les états organes tissus même nature possibles de contacts fonctions analogues plus fréquente occlusion

Système dentaire occlusion tous les états organes tissus même nature possibles de contacts fonctions analogues plus fréquente occlusion Système dentaire : Ensemble d organes ou tissus de même nature et destinés à des fonctions analogues (par opposition à appareil) : système osseux, système artériel, système dentaire ( appareil dentaire

Plus en détail

Incisive centrale maxillaire permanente

Incisive centrale maxillaire permanente Incisive centrale maxillaire permanente Fig.1 : Coupe mésio-distale, vue vestibulaire de 21 Noter l épaisseur d émail M et D, le noyau dentinaire et la pulpe dentaire dans sa cavité simple (pas de séparation

Plus en détail

trois générations de dents

trois générations de dents trois générations de dents Objectif : Enquêter sur les habitudes de génération en génération et sur les changements dans la perception de la santé buccodentaire. Matériel Feuille à imprimer : Questions

Plus en détail

Cours n 6 La matrice extracellulaire

Cours n 6 La matrice extracellulaire Cours n 6 La matrice extracellulaire Entre les cellules animales, il y a beaucoup de tissu conjonctif. C'est en fait un ensemble de protéines et de glucides organisés en un réseau autour des cellules.

Plus en détail

HISTOLOGIE. Claire MAUDUIT MCU-PH C.H.L.S.

HISTOLOGIE. Claire MAUDUIT MCU-PH C.H.L.S. HISTOLOGIE Claire MAUDUIT MCU-PH C.H.L.S. Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud - Charles Mérieux BP 12 69921 Oullins CEDEX chantal.viricel@univ-lyon1.fr patrick.leduque@univ-lyon1.fr Année Universitaire

Plus en détail

Inflammation et histopathogénie des maladies parodontales

Inflammation et histopathogénie des maladies parodontales 1- Introduction: l'inflammation constitue une réponse de défense dont le but est de limiter les effets de l'agent agresseur et d'éliminer l'agresseur et les tissus que ce dernier a lésé; cette réaction

Plus en détail

Le tissu musculaire (Evaluations)

Le tissu musculaire (Evaluations) Le tissu musculaire (Evaluations) Date de création du document 2010-2011 QCM QUESTION 1/10 : Concernant le tissu musculaire A - La bande I est faite de filaments fins et la bande A comporte des filaments

Plus en détail

Appareils circulatoire et respiratoire : artères élastique et musculaire, bronche - parenchyme pulmonaire.

Appareils circulatoire et respiratoire : artères élastique et musculaire, bronche - parenchyme pulmonaire. Appareils circulatoire et respiratoire : artères élastique et musculaire, bronche - parenchyme pulmonaire. I/ Artères La coloration au trichrome de Masson est complétée ici par l'addition d'orcéine, colorant

Plus en détail

Les tissus du corps humain

Les tissus du corps humain UE 2.1 : «Biologie fondamentale» Les tissus du corps humain Jean-Luc Moreau Année 2016-2017 promotion GAUSFRED DE ROUSSILLON Institut Méditerranéen de Formation en Soins Infirmier Qu est-ce qu un tissu?

Plus en détail

Chapitre 1 Organisation et propriétés des membranes

Chapitre 1 Organisation et propriétés des membranes Partie IB - Membrane et échanges membranaires Chapitre 1 Organisation et propriétés des membranes code des diapositives très important, à savoir avec précision important pour comprendre pour approfondir,

Plus en détail

TISSU OSSEUX: I. CELLULES ET MATRICE EXTRACELLULAIRE

TISSU OSSEUX: I. CELLULES ET MATRICE EXTRACELLULAIRE TISSU OSSEUX: I. CELLULES ET MATRICE EXTRACELLULAIRE LES CELLULES OSSEUSES Ostéoclastes Ostéoblastes Cellules bordantes Os minéralisé Ostéocyte Ostéoïde Cellules ostéoformatrices: Les cellules bordantes,

Plus en détail

respiration L activité cellulaire nécessite un apport continuel de dioxygène = O₂ et entraîne une production de dioxyde de carbone = CO₂

respiration L activité cellulaire nécessite un apport continuel de dioxygène = O₂ et entraîne une production de dioxyde de carbone = CO₂ L activité cellulaire respiration nécessite un apport continuel de dioxygène = O₂ et entraîne une production de dioxyde de carbone = CO₂ L appareil respiratoire permet les échanges gazeux entre le sang

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DENTAIRE APPLIQUEE

PHYSIOLOGIE DENTAIRE APPLIQUEE PHYSIOLOGIE DENTAIRE APPLIQUEE CE QU IL FAUT RETENIR Une bonne connaissance de la physiologie dentaire est nécessaire au diagnostic, à la conduite et au suivi d une thérapeutique ainsi qu au pronostic.

Plus en détail

revêtement A. Bouaziz

revêtement A. Bouaziz Épithéliums de revêtement A. Bouaziz Épithélium Sur Thels = mamelon Le terme épithélium signifie un tissu formé de cellules jointives (juxtaposées). Les épithéliums recouvrent l organisme, les cavités

Plus en détail

ANATOMIE DU MAXILLAIRE SUPERIEUR. fifi_20

ANATOMIE DU MAXILLAIRE SUPERIEUR. fifi_20 ANATOMIE DU MAXILLAIRE SUPERIEUR fifi_20 Le maxillaire est un os pair de la face. Il s articule s avec tous les autres os de la face. Il est situé au dessus de la cavité buccale,, au dessous des cavités

Plus en détail

Mise au point sur les facteurs de croissance et leurs utilisations en Odontologie

Mise au point sur les facteurs de croissance et leurs utilisations en Odontologie UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D ODONTOLOGIE Année 2005 Thèse n : 32 Mise au point sur les facteurs de croissance et leurs utilisations en Odontologie THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT

Plus en détail

Nom : Prénom : Date : LES TISSUS

Nom : Prénom : Date : LES TISSUS LES TISSUS CONTEXTE : Elève en première Bac Pro Esthétique, votre professeur vous demande de faire des recherches pour constituer un dossier sur le thème suivant : LES TISSUS Votre situation n 1 : Vous

Plus en détail

ED 2 Histologie / Anatomopathologie

ED 2 Histologie / Anatomopathologie UE Revêtement Cutané (2015) ED 2 Histologie / Anatomopathologie Audrey Gros et Béatrice Vergier (CHU Bordeaux) Différenciation d un kératinocyte couche cornée couche claire Peau épaisse couche granuleuse

Plus en détail

Les tissus. Tissu = ensemble de cellules aux fonctions et à l organisation similaires L étude des tissus est l histologie.

Les tissus. Tissu = ensemble de cellules aux fonctions et à l organisation similaires L étude des tissus est l histologie. Les tissus Tissu = ensemble de cellules aux fonctions et à l organisation similaires L étude des tissus est l histologie. Organe = ensemble de tissus = parenchyme (tissus constitutifs de l organe) + tissu

Plus en détail

VOIES EXCRETRICES URINAIRES

VOIES EXCRETRICES URINAIRES VOIES EXCRETRICES URINAIRES I. GENERALITES : Les voies urinaires assurent le recueil, le transport, le stockage et l'évacuation de l'urine. Elles font suite à la papille rénale et comprennent : - Un segment

Plus en détail

TUTORAT UE MCF MCF Séance n 3 Semaine du 03/04/2016

TUTORAT UE MCF MCF Séance n 3 Semaine du 03/04/2016 TUTORAT UE MCF 2015-2016 MCF Séance n 3 Semaine du 03/04/2016 Origine et devenir des cellules des crêtes neurales Aspects morphologiques de l odontogenèse Professeur CUISINIER Séance préparée par Yazid

Plus en détail

Première partie. Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes. Classification

Première partie. Article scientifique. Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes. Classification Robert Charland 1, Paule Salvail 2, Marie Champagne 3, Richard Mercier 4, Sylvain Gagnon 5, Élise Shoghikian 6, Pierre Mackay 7 et Normand Aubre 8 Traumatismes des dents antérieures primaires et permanentes

Plus en détail

Chapitre 9 : MATRICE EXTRACELLULAIRE

Chapitre 9 : MATRICE EXTRACELLULAIRE Chapitre 9 : MATRICE EXTRACELLULAIRE A. MATRICE EXTRACELLULAIRE ANIMALE I. GENERALITES 1. Matrice extracellulaire (MEC) 1.1. Dans les tissus, le compartiment extracellulaire est occupé globalement ou partiellement

Plus en détail

Le Tissu Osseux Didier MOUKOKO

Le Tissu Osseux Didier MOUKOKO DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de mars 2009 - PARIS Le Tissu Osseux Didier MOUKOKO Définition Tissu conjonctif spécialisé. Matrice minéralisée par sels phosphocalciques conférant sa rigidité. Perpétuel

Plus en détail

LES CELLULES OSTEOFORMATRICES. Ostéoblaste

LES CELLULES OSTEOFORMATRICES. Ostéoblaste LE TISSU OSSEUX LES CELLULES OSTEOFORMATRICES Cellule osseuse bordante Ostéoblaste Précurseur d ostéoblastes Ostéoïde Os minéralisé Ostéocyte LES OSTEOBLASTES : SYNTHESE DU COLLAGENE (TYPE I) LES OSTEOCYTES

Plus en détail

Professeur Daniel SEIGNEURIN

Professeur Daniel SEIGNEURIN Histologie Etude des tissus Chapitre 5 : Le tissu osseux Professeur Daniel SEIGNEURIN MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Généralités Forme spécialisée

Plus en détail

Département de chirurgie dentaire Service de parodontologie Dr ZAGHEZ M. Polycopies de parodontologie

Département de chirurgie dentaire Service de parodontologie Dr ZAGHEZ M. Polycopies de parodontologie Université BADJI Mokhtar Département de chirurgie dentaire Service de parodontologie Faculté de Médecine Dr ZAGHEZ M. Polycopies de parodontologie Introduction : 1. Définitions 2. Objectifs 3. Classification

Plus en détail

Les parodontolyses. 1- Introduction :

Les parodontolyses. 1- Introduction : Les parodontolyses 1- Introduction : Rappelons que parmi les parodontopathies, nous observons: - Les gingivopathies où seule la gencive est atteinte. - Les parodontolyses où l'atteinte est plus profonde

Plus en détail

Dossier 16 >>> Synthèse

Dossier 16 >>> Synthèse Nom : Groupe : Date : Le système musculosquelettique 1. LES OS a) Le squelette Il comporte 206 os. Ses fonctions sont : supporter le corps, articuler les parties du corps, protéger les organes internes

Plus en détail

TP1. Morphologie comparée des téguments et des phanères de Vertébrés. HLBE Les Métazoaires 2 Contact: pierre-

TP1. Morphologie comparée des téguments et des phanères de Vertébrés. HLBE Les Métazoaires 2 Contact: pierre- TP1. Morphologie comparée des téguments et des phanères de Vertébrés HLBE 501 - Les Métazoaires 2 Contact: pierre- henri.fabre@umontpellier.fr LA PHYLOGENIE DES VERTÉBRÉS CYCLOSTOMES CHONDRICHTHYENS ACTINOPTERYGIENS

Plus en détail

Colorations de routine

Colorations de routine Chapitre : Colorations de routine Image : Saphène, colorée à l hématoxyline et éosine. Les saphènes sont des veines de la jambe qui peuvent être retirées soit pour éliminer des varices, soit pour remplacer

Plus en détail

dimanche 8 septembre 2013 LES INCISIVES

dimanche 8 septembre 2013 LES INCISIVES LES INCISIVES Monoradiculées à racine conique Face proximale : couronne cunéiforme avec 2/3 occlusaux aplatis dans le sens vestibulolingual. Bord libre : occlusal à grand axe mésio-distal, divisé à l éruption

Plus en détail

La peau : Embryologie. Pr. Jean-Paul Saint-André 2012

La peau : Embryologie. Pr. Jean-Paul Saint-André 2012 Pr. Jean-Paul Saint-André 2012 Embryologie Ectoderme : les constituants épithéliaux Ectoblaste : kératinocytes, annexes, cellules de Merkel Crêtes neurales : mélanocytes et nerfs; certains constituants

Plus en détail

Remerciements. A notre Président du Jury, A notre Directeur de Thèse, Monsieur le Professeur Jean-Luc DAVIDEAU

Remerciements. A notre Président du Jury, A notre Directeur de Thèse, Monsieur le Professeur Jean-Luc DAVIDEAU Remerciements A notre Président du Jury, Monsieur le Professeur Jean-Luc DAVIDEAU Nous vous remercions de nous avoir fait l honneur d accepter la présidence de cette thèse. Votre investissement dans l

Plus en détail

ANATOMIE DE LA REGION LINGUALE

ANATOMIE DE LA REGION LINGUALE ANATOMIE DE LA REGION LINGUALE I) INTRODUCTION 1. Généralités La langue est un organe musculaire et muqueux, ovalaire, qui repose sur le plancher lingual. Elle est formée d un squelette ostéo-fibreux (os

Plus en détail

Histophysiologie ostéo-articulaire. Articulations. Cartilage.

Histophysiologie ostéo-articulaire. Articulations. Cartilage. Histophysiologie ostéo-articulaire. Articulations. Cartilage. Histophysiologie ostéo-articulaire Os et tissus osseux On distingue : - la colonne vertébrale - le sternum et les côtes - la tête - les membres

Plus en détail

Dr. ABDALLAH, Dr BOUKOFFA - Système osseux

Dr. ABDALLAH, Dr BOUKOFFA - Système osseux La Tour Eiffel. inspirée de l architecture de l Os Spongieux Plan du cours Généralités sur les os Classification des os Morphologie des os Structure des os Développement de l os Définition Le squelette

Plus en détail

Physiologie des Dents Permanentes Immatures

Physiologie des Dents Permanentes Immatures Physiologie des Dents Permanentes Immatures 1 Odontologie Pédiatrique D 1 Dr MOULIS Une dent est Immature tant que la Jonction cémento-dentinaire apicale n est pas en place. 3 4 ans après éruption de la

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale.

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

UNIVERSITE D ALGER - FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE ZIANIA CHATEAUNEUF. CHEBAB. LE TISSU NERVEUX

UNIVERSITE D ALGER - FACULTE DE MEDECINE DEPARTEMENT DE MEDECINE ZIANIA CHATEAUNEUF. CHEBAB. LE TISSU NERVEUX LE TISSU NERVEUX Le tissu nerveux se distingue du point de vue anatomique, par le système nerveux central (SNC) et le système nerveux périphérique (SNP). Cependant, ces distinctions sont arbitraires et

Plus en détail

TRAITEMENTS ODF ET RESORPTIONS RADICULAIRES PATHOLOGIQUES

TRAITEMENTS ODF ET RESORPTIONS RADICULAIRES PATHOLOGIQUES UNIVERSITE DE NANTES UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D'ODONTOLOGIE ------ Année 2008 : N : TRAITEMENTS ODF ET RESORPTIONS RADICULAIRES PATHOLOGIQUES THÈSE POUR LE DIPLÔME D'ÉTAT DE DOCTEUR EN CHIRURGIE

Plus en détail

B. TISSU ÉPITHÉLIAL :

B. TISSU ÉPITHÉLIAL : B. TISSU ÉPITHÉLIAL : E. Rein (homme), Goldner : - déterminer la limite entre le cortex rénal et la medulla : 1. présence de corpuscules rénaux uniquement dans le cortex 2. Aa. et Vv. arquées courent à

Plus en détail

Je Dédie Ce Travail 2

Je Dédie Ce Travail 2 1 Je Dédie Ce Travail 2 A ALLAH, le Tout Puissant, le Clément, le Miséricordieux. Au Prophète Mouhamed (PSL) A mon Père et ma Mère Trouvez ici le témoignage de tout mon amour. Ces mots ne sont rien devant

Plus en détail