Dérogations virales : utilisation des donneurs HBc+ + et VHC+

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dérogations virales : utilisation des donneurs HBc+ + et VHC+"

Transcription

1 Dérogations virales : utilisation des donneurs HBc+ + et VHC+

2 Décrets des 21 décembre 2005 et 11 mars 2006 Protocoles dérogatoires : Dérogations permettant le recours à des donneurs présentant un risque infectieux pour le receveur HCV+ et antihbc + Extension du dispositif de 1997 (pénurie++) Recommandations d un groupe d experts validées /afssaps 24 protocoles dérogatoires! Concernent différents organes ou tissus Différents risques liés au statut VHB des greffons et des receveurs

3 Les greffes dérogatoires : les chiffres Prélevés et greffés Statut virologique des donneurs Nombre de donneurs prélevés 2005 Organes greffés Nombre de donneurs prélevés 2006 Organes greffés VHB Anti-HBc+ anti-hbs reins reins Anti-HBc+ anti-hbs- 8 7 reins reins VHC reins Non prélevés ou prélevés non greffés Anti-HBc+ +/- anti-hbs+ VHC

4 Protocoles dérogatoires en greffe rénale Utilisation des greffons prélevés chez des donneurs Ac anti HBc+ isolé ou associé à l Ac anti-hbs+ Sérologie VHC + (ARN VHC pas connu au prélèvement) Suppose : Information du receveur sur le risque infectieux et les modalités thérapeutiques liées à la prévention de ce risque Recueil du consentement éclairé Enregistrement de l accord du candidat sur Cristal obligatoire depuis juin 2007 fléchage des greffons sur les candidats ayant donné leur accord Suivi post greffe protocolaire

5 Protocoles dérogatoires en greffe rénale Information et recueil du consentement : Documents établis par l Agence de la biomédecine Greffons VHC : Ciblés sur receveurs VHC ARN VHC + (< 6mois) Histologie hépatique de référence et génotype connu Greffons VHB : Ac anti-hbc+ isolé ou associé à l Ac anti-hbs+ A l exclusion des donneurs porteurs de l Ag HBs Concerne tous les receveurs Vaccination anti VHB systématique des naïfs Non recommandée en cas d échec de la vaccination (sauf urgence vitale) Pour les donneurs vivants : consultation d un comité d experts ad hoc (comité POL) : motivation et situation médicale du donneur

6

7 Greffon anti HBc + : protocole de l affsaps Protocole de soins spécifique en pré et post transplantation en cas de donneur anti-hbc+ isolé ou associé à l anti-hbs Stratifié selon le statut sérologique du receveur (taux d Ac anti-hbs protecteur) En l absence d anti-hbs chez le receveur : risque de réactivation virale B est jugé très faible dans cette situation, à l exception des patients naïfs. Ig anti-hbs au long cours Pour l obtention et le maintien d un titre de 100 UI/L Tentative de vaccination à distance de la greffe En présence d anti-hbs chez le receveur : risque résiduel faible mais documenté d échapper à l efficacité vaccinale Maintien du titre d anti-hbs à 100 UI/L par administration d Ig anti-hbs Tentative de re vaccination à distance de la greffe

8 Protocole de surveillance post-greffe en cas de greffes rénales dérogatoires Recherche et quantification de la charge virale du donneur en rétrospectif Protocole de suivi virologique (+/- histologique) spécifique dans les 2 cas Conditionne la poursuite de ces greffes dérogatoires dans le futur Surveillance exigée Titre en Ac anti-hbs / 3 mois ADN VHB par PCR / 3 mois Ag HBs et Ac anti-hbc / 3 mois Calendriers et fiches de suivi disponibles Identification des receveurs concernés++ Groupe contrôle Rôle des TEC +++

9 Dérogations VHC 4 donneurs Ac VHC+ prélevés 3 ARN + / 1 ARN - Génotype : 1A (n=2), 4C (n=1), Non fait (N=1) 8 greffes: 4 greffes hépatiques (1 donneur ARN-) 3 greffes rénales 1 greffe cardiaque (1 DC) 4 suivis en greffe rénale : Domination du génotype du donneur Pas d hépatite aigue 10 receveurs inscrits pour une greffe dérogatoire VHC+ en national sur 41 déclarés virémiques

10 Dérogation VHC : impact sur la survie patients et l évolution de l hépatopathie Publications internationales : survie patients et greffons identiques - Morales, Kidney International, Ali,Transplantation 1998 Augmentation du risque de mortalité En analyse multivariée 85 % vs 93 % à 3 ans (p=0,01) - Bucci,JASN 2002 Conclusions controversées sur l évolution de la maladie hépatique en cas d infection virale C Une inconnue sur le long terme : la surinfection par un génotype VHC différent

11 receveurs inscrits 2000 United States Kidney Data System 484 donneurs VHC+ 165 (34%) greffons à un receveur VHC négatif

12 Dérogation VHB Activité 01/01/2006 au 24/09/ donneurs Ac HBc+ isolé ou associé à l Ac anti-hbs 360 greffes : 255 greffes rénales (71%) 81 greffes hépatiques (23%) 14 greffes cardiaques (4%) 8 greffes pulmonaires 1 cœur-poumon (2%) 1 face

13 Greffes dérogatoires VHB 2006 Profils sérologiques des receveurs avant la greffe AcHBc (..) / Ac HBs (..) - / - 11% manquant 4% + / + 21% + / - 2% + / - et Ag Hbs+ 1% - /+ 61% Séroconversions «Ag HBs +» chez receveurs «Ac HBc-» 3 donneurs Ac HBc+ et Ac HBs + chez 3 receveurs de greffe hépatique Ac HBc Ac HBs- Pas de séroconversion «Ag HBs+» de receveurs Ac HBc+

14 Greffes dérogatoires VHB Receveurs potentiels de greffes dérogatoires? 100 donneurs / an : 200 reins, 100 foies receveurs en attente en 2006 % accord dérogation VHB candidats potentiels à une greffe VHB + % receveurs naïfs* (accord dérogation) receveurs non naïfs candidats à une greffe dérogatoire Rein % % 1926 Foie % % 123 Cœur 708 9% 64 52% 31 Poumon % 70 55% 31 *Ac HBc- Ac HBs receveurs inscrits pour une greffe dérogatoire VHB+ en région Ile-de-France

15 Au total Nombre de greffons supplémentaires non négligeable dans contexte de pénurie Recommandations d un groupe d experts validées /afssaps Protocoles de soins et de suivi post greffe Risques différents selon le statut du receveur pour le VHB Selon le statut du donneur Balance bénéfice-risque Amélioration de la survie comparé aux patients restés en dialyse Analyse de la base URSDS/UNOS Bucci, Clin Transplant 2004 Intérêt dans l avenir des tests de PCR rapide

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 23 décembre 2010 relatif aux protocoles prévus à l article R. 1211-21 du code de la santé publique

Plus en détail

Sécurité et qualité dans le domaine du prélèvement et de la greffe

Sécurité et qualité dans le domaine du prélèvement et de la greffe Sécurité et qualité dans le domaine du prélèvement et de la greffe 5 e Colloque France-Maghreb Transplantation de tissus et cellules Nice, 23-24 mars 2012 Hervé Creusvaux Principes et encadrement Risques

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 23 décembre 2015 relatif aux conditions d utilisation d organes ou de cellules

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE Arrêté du 13 février 2012 pris en application de l article R. 1211-21 relatif aux conditions d utilisation d organes ou de cellules

Plus en détail

Transplantation Aspects éthiques et légaux

Transplantation Aspects éthiques et légaux Transplantation Aspects éthiques et légaux Historique Greffes tissulaires : XIXe siècle Greffes d organe : XXe siècle En 1952, Dausset : système HLA En 1954, greffe réussie entre 2 vrais jumeaux En 1956,

Plus en détail

4. Recommandations de la HAS

4. Recommandations de la HAS 4. Recommandations de la HAS 4.1 Dépistage de l hépatite C La HAS, en accord avec l avis du groupe de travail HAS, valide l algorithme biologique de dépistage de l hépatite C proposé par le groupe de travail

Plus en détail

Morphologie et structure du HBV

Morphologie et structure du HBV Morphologie et structure du HBV Histoire naturelle Infection primaire 95 % 5 % Guérison Persistance Hépatite chronique Porteur inactif Cirrhose Hépatocarcinome Evolution des marqueurs dans l hépatite B

Plus en détail

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C Concentration relative NUMERO - info 7 2016 DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C 1- DIAGNOSTIC SÉROLOGIQUE DE L HÉPATITE A Le diagnostic d une infection récente par le virus de l hépatite

Plus en détail

Hépatites B et C et transplantation rénale

Hépatites B et C et transplantation rénale Hépatites B et C et transplantation rénale Dr Gilles Blancho Service de Néphrologie CHU Nantes La problématique des infections VHB et VHC en transplantation rénale Prévalence supérieure dans les populations

Plus en détail

Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites. Hélène BARRAUD, CHU NANCY

Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites. Hélène BARRAUD, CHU NANCY Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites Hélène BARRAUD, CHU NANCY Le problème Hépatite aigue Hépatite chronique Cirrhose Evènements Cancer HCV - Population générale : Prévalence des Ac anti-vhc

Plus en détail

ANSM- avril /22

ANSM- avril /22 Recommandations portant diffusion des algorithmes de validation biologique des tests de dépistage des maladies transmissibles applicables à la qualification biologique des organes, des tissus et des cellules

Plus en détail

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES

TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB. Clémence Hollande DES TRAITEMENT PREEMPTIF DU VHB Clémence Hollande DES 3 Messages à retenir 1) Chez tous patients allant recevoir un traitement immunosuppresseur: Ag HBs, Ac anti-hbs, Ac anti-hbc 2) Savoir reconnaître une

Plus en détail

Prise en charge des accidents d exposition au risque viral

Prise en charge des accidents d exposition au risque viral Prise en charge des accidents d exposition au risque viral Evaluation et amélioration des pratiques professionnelles au service d urgences du CHU de Nancy Dr. S MORINEAUX urgences/samu/smur CHRU Nancy

Plus en détail

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales

Plus en détail

Séroconversions VIH après accident professionnel, France Remerciements : C.Arvieux GERES et SFLS. 48 cas recensés, dont 14 cas prouvés

Séroconversions VIH après accident professionnel, France Remerciements : C.Arvieux GERES et SFLS. 48 cas recensés, dont 14 cas prouvés Séroconversions VIH après accident professionnel, France Remerciements : C.Arvieux GERES et SFLS 48 cas recensés, dont 14 cas prouvés INVS: Contaminations professionnelles par le VIH, le VHC et le VHB

Plus en détail

Hépatite C et greffe d organes: indications, contre-indications et évolution. Marc Bilodeau, MD Service d hépatologie CHUM

Hépatite C et greffe d organes: indications, contre-indications et évolution. Marc Bilodeau, MD Service d hépatologie CHUM Hépatite C et greffe d organes: indications, contre-indications et évolution Marc Bilodeau, MD Service d hépatologie CHUM Évolution des receveurs HCV+ en greffe d organes Utilisation de donneurs anti-hcv

Plus en détail

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique

Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Mortalité chez la patients infectés par le VIH : Impact d une hépatite virale chronique Patients VIH+ décédés en 2000 (n = 822) Maladie hépatique SIDA Autre VHC et VHB (n = 35) VHC (n = 235) VHB (n = 64)

Plus en détail

Prise en charge des cas particuliers d hépatite C

Prise en charge des cas particuliers d hépatite C Prise en charge des cas particuliers d hépatite C Rim Abdelmalek Le 30/1/2013 Introduction Hépatite C généralement asymptomatique Passage fréquent à la chronicité Traitement efficace, codifié Effets indésirables

Plus en détail

CONDITIONS MEDICALES D ADMISSION

CONDITIONS MEDICALES D ADMISSION Tél : 02 43 43 43 30 Fax : 02 43 43 24 41 CONDITIONS MEDICALES D ADMISSION Préoccupez-vous de remplir les conditions médicales INDISPENSABLES à l'entrée en Institut de Formation en Soins Infirmiers : "«L'admission

Plus en détail

Traitement préemptif du VHB. Olivia Pietri DES HGE 18/1/14

Traitement préemptif du VHB. Olivia Pietri DES HGE 18/1/14 Traitement préemptif du VHB Olivia Pietri DES HGE 18/1/14 AGENDA I. Introduction II. Epidémiologie III. Réactivation IV. Modalités du traitement V. Modalités du traitement: Chez les patients sous RITUXIMAB

Plus en détail

MARQUEURS D INFECTIOSITE HBV-HBC

MARQUEURS D INFECTIOSITE HBV-HBC Service des maladies du sang CSH PROVENANT DE DONNEURS AVEC Page 1 sur 15 REDACTION VERIFICATION APPROBATION Groupe de rédaction du service des maladies du sang NOM : Dr GAUTHIER Médecin de greffe Visa

Plus en détail

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI 1. Quels sont les agents responsables? 2. Quand suspecter une hépatite virale aigue? 3. Comment faire le diagnostic d une hépatite aigue virale? 4. Comment surveiller

Plus en détail

La transplantation hépatique

La transplantation hépatique La transplantation hépatique Homme, 36 ans, cirrhose VHB, Child C 12/15 thrombose de la veine porte, durée : 16 heures, sang : 30 + 40 US, 2 réinterventions : hémorragie puis péritonite biliaire, décès

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE MONOCENTRIQUE CHEZ LES UD A RISQUE = UDIV

ETUDE PROSPECTIVE MONOCENTRIQUE CHEZ LES UD A RISQUE = UDIV Difficulté d évaluer l incidence virale C chez les UD : suivi irrégulier situation précaire mauvais état veineux Dernière évaluation prospective en France = 1999-2001 Etude menée dans le Nord de la France

Plus en détail

Réactivation de l hépatite B sous traitement immunosuppresseur. Emna Elleuch, Saba Gargouri, Asma Tlijeni. Rencontres en infectiologie 14-

Réactivation de l hépatite B sous traitement immunosuppresseur. Emna Elleuch, Saba Gargouri, Asma Tlijeni. Rencontres en infectiologie 14- Réactivation de l hépatite B sous traitement immunosuppresseur Emna Elleuch, Saba Gargouri, Asma Tlijeni Rencontres en infectiologie 14- Cas clinique Mr M.L, âgé de 41 ans Suivi en hématologie depuis octobre

Plus en détail

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST Journée régionale Sens, 02 Octobre 2015 M Duong Service des Maladies Infectieuses CHU Dijon INFECTION VHB EN FRANCE - Porteurs chroniques(ag

Plus en détail

L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN. Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue

L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN. Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue LES HEPATITES VIRALES DANS LES PAYS DU SUD Améliorer la prévention et la prise en charge des patients

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT Le risque biologique : Il est lié à une exposition à des micro-organismes susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication. Il repose essentiellement

Plus en détail

Diagnostic au laboratoire de l hépatite B Protéine C AgHBc Protéine Pré-S2 Protéine S Protéine Pré-S1 AgHBs Marqueurs sérologiques AgHBs Anticorps anti-hbs ADN viral 42nm Particule de Dane Polymérase Anticorps

Plus en détail

Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES

Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES Cas rapportés de TSS, 2008 Virus VIH VHC VHB Nombre épisodes

Plus en détail

La transplantation rénale: un tableau global d hier à aujourd hui

La transplantation rénale: un tableau global d hier à aujourd hui La transplantation rénale: un tableau global d hier à aujourd hui Professeur Maryvonne Hourmant Service de Néphrologie-Immunologie clinique CHU de Nantes La transplantation rénale La transplantation rénale

Plus en détail

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B Stratégie thérapeutique Dr Krifa A Farhat Hached Sousse Sousse le 14 mars 2009 INTRODUCTION Évolution considérable dans la prise en charge thérapeutique des infections chroniques

Plus en détail

Item 163: Hépatites virales.

Item 163: Hépatites virales. Item 163: Hépatites virales. Objectifs pédagogiques Connaître les modes de transmission des différentes hépatites virales et les modalités de leur prévention. Prescrire et interpréter les examens sérologiques

Plus en détail

Dépistage et prévention de l hépatite B en CDAG L expérience de Bichat Claude-Bernard Projet d étude multicentrique

Dépistage et prévention de l hépatite B en CDAG L expérience de Bichat Claude-Bernard Projet d étude multicentrique Dépistage et prévention de l hépatite B en CDAG L expérience de Bichat Claude-Bernard Projet d étude multicentrique Politique vaccinale VHB en France ENFANTS Nouveau-nés de mère porteuse de l'antigène

Plus en détail

Prise en charge des couples à risque viral

Prise en charge des couples à risque viral Prise en charge des couples à risque viral Expérience de l équipe A.M.P Risque Viral Marseille Véronique CHABERT-ORSINI Institut de médecine de la reproduction I.M.R Marseille Marseille, 06 juin 2008 PRISE

Plus en détail

Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 :

Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 : Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 : Quelle actualité sur la prise en charge des personnes détenues infectées par le virus de l hépatite B ou de l hépatite C? Dr Laura Harcouët Pharmacien PH GH Cochin

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur l attribution d organes destinés à une transplantation

Ordonnance du DFI sur l attribution d organes destinés à une transplantation Ordonnance du DFI sur l attribution d organes destinés à une transplantation (Ordonnance du DFI sur l attribution d organes) du 2 mai 2007 (Etat le 1 er juillet 2007) Le Département fédéral de l intérieur,

Plus en détail

Epidémiologie des donneurs de sang infectés par le VHB et le VHC et risque résiduel de transmission de ces infections par transfusion en France.

Epidémiologie des donneurs de sang infectés par le VHB et le VHC et risque résiduel de transmission de ces infections par transfusion en France. Epidémiologie des donneurs de sang infectés par le VHB et le VHC et risque résiduel de transmission de ces infections par transfusion en France. Josiane Pillonel, Institut de Veille Sanitaire, Dominique

Plus en détail

M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin. Diagnostic évoqué?

M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin. Diagnostic évoqué? M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin Diagnostic évoqué? PL : albuminorachie 0,5g/L 70 cellules / µl 90% lympho-monocytes Diagnostic

Plus en détail

Livret de suivi et d information

Livret de suivi et d information Accident exposant au sang (AES) Exposition au risque viral VIH, VHB et VHC Livret de suivi et d information pour les professionnels de santé Nom de votre médecin :... Pour prendre ou modifier votre rendez-vous

Plus en détail

OUTILS DE DÉPISTAGE DE L INFECTION PAR

OUTILS DE DÉPISTAGE DE L INFECTION PAR OUTILS DE DÉPISTAGE DE L INFECTION PAR LEVIH (ET DES VIRUS DES HÉPATITES B ET C) Dr E.K. ALIDJINOU Médecin biologiste Laboratoire de Virologie, CBP, CHRU de Lille Tourcoing, le 11 mai 2017 1 PLAN Les outils

Plus en détail

Cohorte multicentrique de malades infectés par le Virus de l Hépatite Delta en France. Dr Emmanuel Gordien Dr Ségolène Brichler Pr Dominique Roulot

Cohorte multicentrique de malades infectés par le Virus de l Hépatite Delta en France. Dr Emmanuel Gordien Dr Ségolène Brichler Pr Dominique Roulot Cohorte multicentrique de malades infectés par le Virus de l Hépatite Delta en France Dr Emmanuel Gordien Dr Ségolène Brichler Pr Dominique Roulot Laboratoire de virologie associé au CNR des Hépatites

Plus en détail

Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis

Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis Problématiques hépato-biliaires rencontrées au cours du psoriasis Pr Matthieu Allez Service Hépato-Gastroentérologie Dr Manuelle Viguier Service Dermatologie Hôpital Saint-Louis Questions/Réponses Hépatites

Plus en détail

Vaccination chez les patients adultes suivis en HGE. Quoi de neuf 2017

Vaccination chez les patients adultes suivis en HGE. Quoi de neuf 2017 Vaccination chez les patients adultes suivis en HGE Quoi de neuf 2017 Personnes immunodéprimées ou aspléniques exposées à un risque accru d infections sévères Contre-indications des vaccins vivants (sauf

Plus en détail

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques. Déficits immunitaires secondaires

3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques. Déficits immunitaires secondaires 3.5 Tableau des recommandations vaccinales spécifiques chez les personnes immunodéprimées ou aspléniques Nota bene : les vaccins spécifiquement recommandés sont des vaccins nécessaires pour les patients

Plus en détail

Reconnaître et traiter à temps les maladies liées à la transplantation. Dr JP Venetz Centre de Transplantation CHUV Lausanne Berne, le 24 mars 2007

Reconnaître et traiter à temps les maladies liées à la transplantation. Dr JP Venetz Centre de Transplantation CHUV Lausanne Berne, le 24 mars 2007 Reconnaître et traiter à temps les maladies liées à la transplantation Dr JP Venetz Centre de Transplantation CHUV Lausanne Berne, le 24 mars 2007 Buts de la prise en charge après transplantation Prévention

Plus en détail

Transplantation pulmonaire et mucoviscidose

Transplantation pulmonaire et mucoviscidose PRESENTATION Transplantation pulmonaire et mucoviscidose Dr V Boussaud HEGP veronique.boussaud@egp.aphp.fr La transplantation pulmonaire est indiquée dans la prise en charge de certaines insuffisances

Plus en détail

Prévention du risque infectieux Place de la vaccination. COREVIH Haute Normandie

Prévention du risque infectieux Place de la vaccination. COREVIH Haute Normandie Prévention du risque infectieux Place de la vaccination COREVIH Haute Normandie Transmission croisée hépatite B Belgique 2002: Femme de 83 ans en EHPAD hépatite B fulminante Enquête épidémiologique portant

Plus en détail

INTERET DE LA PCR EN TEMPS REEL DANS LE DIAGNOSTIC ET LE SUIVI DES HEPATITES B ET C

INTERET DE LA PCR EN TEMPS REEL DANS LE DIAGNOSTIC ET LE SUIVI DES HEPATITES B ET C La PCR en temps réel est fondée sur la détection et la quantification des produits d amplification au cours de la réaction de PCR, dans le tube fermé, plutôt qu à la fin de la réaction comme c est le cas

Plus en détail

Prévalence des co-infections par les virus des hépatites B et C dans la population VIH+ France, juin 2004

Prévalence des co-infections par les virus des hépatites B et C dans la population VIH+ France, juin 2004 Prévalence des co-infections par les virus des hépatites B et C dans la population VIH+ France, juin 2004 6 èmes journées d infectiologie Nice 2005 FNPRRH Contexte de l étude Morbidité accrue progression

Plus en détail

Pierre Lahmek, Nadine Meunier, Eve Bettach, Jean Baptiste Trabut, Mohamed-Ali Gorsane, Sylvain Balester-Mouret.

Pierre Lahmek, Nadine Meunier, Eve Bettach, Jean Baptiste Trabut, Mohamed-Ali Gorsane, Sylvain Balester-Mouret. Pertinence de la mise en place d un programme de dépistage et de vaccination contre le virus de l hépatite virale B chez des patients hospitalisés pour une conduite addictive Pierre Lahmek, Nadine Meunier,

Plus en détail

Quoi de neuf? Octobre 2014

Quoi de neuf? Octobre 2014 Vaccinations i chez les patients suivis en HGE Quoi de neuf? Octobre 2014 Rappel sur la vaccination Vaccin vivant atténué / Vaccin inactivé ou sous unitaire Immunité acquise : spécifique, mémoire immunologique

Plus en détail

Module 11 - Edition Item 202 page 1 Copyright CMIT. ITEM n 202 : EXPOSITION ACCIDENTELLE AUX LIQUIDES BIOLOOGIQUES (CONDUITE A TENIR)

Module 11 - Edition Item 202 page 1 Copyright CMIT. ITEM n 202 : EXPOSITION ACCIDENTELLE AUX LIQUIDES BIOLOOGIQUES (CONDUITE A TENIR) Module 11 - Edition 2008 - Item 202 page 1 ITEM n 202 : EXPOSITION ACCIDENTELLE AUX LIQUIDES BIOLOOGIQUES (CONDUITE A TENIR) OBJECTIFS TERMINAUX I. Décrire la prise en charge immédiate d une personne victime

Plus en détail

Le prélèvement d organes en vue de greffe

Le prélèvement d organes en vue de greffe Le prélèvement d organes en vue de greffe Les grandes tendances de l année sont les suivantes : Pour l ensemble des donneurs décédés (donneurs décédés en état de mort encéphalique et ceux décédés après

Plus en détail

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Dr. Mouni Bensenane CHU Nancy Sixième rencontre autour des Maladies Inflammatoires Chroniques de l Intestin Alger, le 09 novembre 2011 M. B âgé de 18 ans, étudiant

Plus en détail

Prise en charge du patient VIH : nouvelles contraintes après 12 années de HAARTs les préoccupations hépatiques

Prise en charge du patient VIH : nouvelles contraintes après 12 années de HAARTs les préoccupations hépatiques Prise en charge du patient VIH : nouvelles contraintes après 12 années de HAARTs les préoccupations hépatiques Y.Yazdanpanah Service Universitaire des Maladies Infectieuses et du Voyageur C.H.Tourcoing

Plus en détail

Aspects législatifs et réglementaires de la greffe de cellules souches hématopoïétiques

Aspects législatifs et réglementaires de la greffe de cellules souches hématopoïétiques Aspects législatifs et réglementaires de la greffe de cellules souches hématopoïétiques Hélène Espérou Direction Médicale et Scientifique Agence de la biomédecine St Denis La Plaine 93212 L activité de

Plus en détail

1. - LES MESURES COMMUNES AUX ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG. 1. Rappel des principes fondamentaux de la prévention des AES

1. - LES MESURES COMMUNES AUX ACCIDENTS D EXPOSITION AU SANG. 1. Rappel des principes fondamentaux de la prévention des AES Circulaire DGS/VS 2/DH/DRT n 99-680 du 8 décembre 1999 relative aux recommandations à mettre en œuvre. devant un risque de transmission du VHB et du VHC par le sang et les liquides biologiques Messieurs

Plus en détail

K. Bentabak, A. Graba. Service de Chirurgie et de Transplantation Hépatique. EHS, Centre Pierre et Marie Curie, Alger Algérie

K. Bentabak, A. Graba. Service de Chirurgie et de Transplantation Hépatique. EHS, Centre Pierre et Marie Curie, Alger Algérie K. Bentabak, A. Graba Service de Chirurgie et de Transplantation Hépatique EHS, Centre Pierre et Marie Curie, Alger Algérie Encadrement juridique des greffes d organes, de tissus et de cellules La Loi

Plus en détail

Greffe cardio-pulmonaire et pulmonaire

Greffe cardio-pulmonaire et pulmonaire Greffe cardio-pulmonaire et pulmonaire Résumé de l activité Depuis 1982, date de la première greffe cardio-pulmonaire, et 1987, date de la première greffe pulmonaire enregistrée dans Cristal, 879 greffes

Plus en détail

Quoi de neuf en 2017? Le traitement de l hépatite C en 2017 : pour qui?

Quoi de neuf en 2017? Le traitement de l hépatite C en 2017 : pour qui? Quoi de neuf en 2017? Le traitement de l hépatite C en 2017 : pour qui? Dr H. Fontaine, Unité d Hépatologie (Pr S. Pol), GH Broca-Cochin Objectif = éradication virale puis Définition de la guérison = ARN

Plus en détail

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017

Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 Diagnostic et suivi des infections virales DUACAI 16/03/2017 1 Diagnostic & suivi des infections virales - Définitions Identifier la nature et la cause d une infection Est-ce une infection virale? Quel

Plus en détail

HÉPATITE CHRONIQUE C

HÉPATITE CHRONIQUE C ALD 6 HÉPATITE CHRONIQUE C LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS -1- SOMMAIRE SOMMAIRE...2 AVERTISSEMENT...3 LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS...4 I. ACTES MEDICAUX ET PARAMEDICAUX...4 II. BIOLOGIE...5 III. ACTES

Plus en détail

Livret de suivi et d information

Livret de suivi et d information Accident exposant au sang (AES) Exposition au risque viral VIH, VHB et VHC Livret de suivi et d information pour les professionnels de santé Nom de votre médecin :... Pour prendre ou modifier votre rendez-vous

Plus en détail

Néphropathie induite par le BK virus. Cliquez F Glowacki pour modifier le style des sous-titres du masque Sce de Néphrologie, Hôp Huriez.

Néphropathie induite par le BK virus. Cliquez F Glowacki pour modifier le style des sous-titres du masque Sce de Néphrologie, Hôp Huriez. Néphropathie induite par le BK virus Cliquez F Glowacki pour modifier le style des sous-titres du masque Sce de Néphrologie, Hôp Huriez. Polyomavirus Petits virus à ADN. Chez l homme, pathogènes chez les

Plus en détail

Le Bilan pré-transplantation Rénale. Lionel Couzi Unité de Transplantation Rénale Département de Néphrologie C.H.U de Bordeaux

Le Bilan pré-transplantation Rénale. Lionel Couzi Unité de Transplantation Rénale Département de Néphrologie C.H.U de Bordeaux Le Bilan pré-transplantation Rénale Lionel Couzi Unité de Transplantation Rénale Département de Néphrologie C.H.U de Bordeaux Consultation initiale Au cours d une consultation Information orale et écrite

Plus en détail

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte)

HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) HÉPATITE B : TRAITEMENT Guidelines américaines 2015 * (chez l adulte) * AASLD Guidelines for Treatment of Chronic Hepatitis B Terrault NA et al. Hepatology 2016 Claude EUGENE 1 Hépatite B : l histoire

Plus en détail

La Vaccination contre l hépatite B des personnels de santé. D. Abiteboul ATELIER VACCINS JNI

La Vaccination contre l hépatite B des personnels de santé. D. Abiteboul ATELIER VACCINS JNI La Vaccination contre l hépatite B des personnels de santé Un jeune médecin péruvien de 24 ans va prendre en 2009 un poste de FFI en chirurgie dans votre hôpital. Il ne se souvient plus trop s il a été

Plus en détail

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an Hépatite B Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an zone de forte endémie (8-20%): Asie SE, Afrique zone d endémie moyenne

Plus en détail

Le prélèvement d organes en vue de greffe

Le prélèvement d organes en vue de greffe Le prélèvement d organes en vue de greffe Les grandes tendances de l année sont les suivantes : Pour l ensemble des donneurs décédés (donneurs décédés en état de mort encéphalique et ceux décédés après

Plus en détail

Prise de risque : quel accompagnement? Journée Régionale Prévention VIH, Hépatites, IST 22 octobre 2013 Lens

Prise de risque : quel accompagnement? Journée Régionale Prévention VIH, Hépatites, IST 22 octobre 2013 Lens Prise de risque : quel accompagnement? Journée Régionale Prévention VIH, Hépatites, IST 22 octobre 2013 Lens Quels acteurs? Qu est-ce qu une prise de risque? AES = accident d exposition au sang ou sexuelle

Plus en détail

Statistiques annuelles sur les transplantations d organes au Canada

Statistiques annuelles sur les transplantations d organes au Canada Analyse éclair Février 2017 Statistiques annuelles sur les transplantations d organes au Canada Dialyse, transplantation et don d organes, 2006 à 2015 Ce sommaire présente les grandes conclusions tirées

Plus en détail

L hépatite aiguë E : un facteur de décompensation de la cirrhose

L hépatite aiguë E : un facteur de décompensation de la cirrhose L hépatite aiguë E : un facteur de décompensation de la cirrhose Résultats d une étude prospective monocentrique française 4 Octobre 2013 H Blasco-Perrin (1) ; F Abravanel (2) ; C Bureau (1) ; JP Vinel

Plus en détail

Suivi après Transplantation rénale chez l enfant

Suivi après Transplantation rénale chez l enfant Suivi après Transplantation rénale chez l enfant bruno.ranchin@chu-lyon.fr APNP Toulouse 20-21 Octobre 2007 Epidémiologie France 2006 Malades greffés en France 2006 (inscrits < 16 ans) n = 84 3,1 % du

Plus en détail

Vaccinations chez le transplanté rénal

Vaccinations chez le transplanté rénal Vaccinations chez le transplanté rénal Séminaire CCA Couchevel 2012 Emilie Girardot- CHU Toulouse Recommandations non transplantés 1 Rappels sur les vaccins Vaccins vivants atténués: Infection asymptomatique

Plus en détail

Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales

Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales Dr Laurence MORAND-JOUBERT CHU Saint-Antoine-Inserm U943 Qu appelle-t on tests rapides d orientation diagnostique? Ce sont des

Plus en détail

DOSSIER INSCRIPTION PASSERELLES IFAS YONNE 1 / 9

DOSSIER INSCRIPTION PASSERELLES IFAS YONNE 1 / 9 1 / 9 2 / 9 3 / 9 4 / 9 5 / 9 3 6 / 9 7 / 9 (A retourner avec le dossier d inscription)............ Liste des pièces Fiche d inscription dûment remplie Photocopie recto/verso de la pièce d identité Copie

Plus en détail

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre Incidence du VIH en France

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre Incidence du VIH en France Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral Rapport Morlat Septembre 2013 Incidence du VIH en France Entre 2004 et 2007, 7000 à 8000 contaminations par an, soit une incidence

Plus en détail

Sommaire. Analyse éclair

Sommaire. Analyse éclair Traitement du stade terminal de l insuffisance organique au Canada : Registre canadien des insuffisances et des transplantations d organes, 25 à 214 Ce document présente les grandes conclusions tirées

Plus en détail

Indications et contre-indications de la transplantation rénale. 4 ème journée de l infirmier en néphrologie

Indications et contre-indications de la transplantation rénale. 4 ème journée de l infirmier en néphrologie Indications et contre-indications de la transplantation rénale 4 ème journée de l infirmier en néphrologie Transplantation rénale Traitement de choix de l insuffisance rénale chronique terminale (IRCT)

Plus en détail

Brochure d information Destinée au donneur familial

Brochure d information Destinée au donneur familial Brochure d information Destinée au donneur familial Vous vous êtes proposé(e) pour donner une partie de votre foie à l un de vos proches, dont l état de santé nécessite une greffe. Ce don exige un certain

Plus en détail

(Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? Muqueuses

(Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? Muqueuses Je suis victime d un AES (Accident d Exposition au Sang ou à un liquide biologique contaminant) Que dois je faire? IMMEDIATEMENT Peau J effectue les premiers gestes : Je ne fais pas saigner (laisser saigner

Plus en détail

Virus de l hépatite B et marqueurs

Virus de l hépatite B et marqueurs Virus de l hépatite B et marqueurs Le virus de l hépatite B (VHB) Virus VHB: Hepadnavirus,, ADN enveloppé. Modes de transmission principaux: Parentérale Nosocomiale Toxicomanie intraveineuse Sexuelle Mère-enfant

Plus en détail

Infections nosocomiales à transmission sanguine (VHB, VHC, VIH)

Infections nosocomiales à transmission sanguine (VHB, VHC, VIH) Infections nosocomiales à transmission sanguine (VHB, VHC, VIH) 11 juin 2009 Coclinnor Dr L. ROLLIN Service de médecine du travail et pathologies professionnelles CHU de Rouen PLAN Transmission soigné

Plus en détail

Hépatites virales aigües

Hépatites virales aigües 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module de Gastro-Entéro-Hépatologie Hépatites virales aigües Virus hépatotropes Virus A : Picornavirus Virémie : 10 à 20 jours après la contamination Disparition

Plus en détail

Livret de suivi et d information

Livret de suivi et d information Exposition aux infections sexuellement transmissibles IST Livret de suivi et d information Nom de votre médecin :... Pour prendre ou modifier votre rendez-vous Cachet du service ou de l hôpital et numéro

Plus en détail

AES et VHB. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES. D. Abiteboul- Journées ANMTEPH 2007

AES et VHB. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES. D. Abiteboul- Journées ANMTEPH 2007 AES et VHB D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES L AES : risque de transmission du VHB au soignant Piqûre 0,07/IDE/an [1990 : 0,4/IDE/an] Taux de transmission

Plus en détail

RUPTURE DE STOCK de Vaccin HEPATITE B, ADULTE, susp inj, srg (ENGERIX B20, HBVAXPRO 10)

RUPTURE DE STOCK de Vaccin HEPATITE B, ADULTE, susp inj, srg (ENGERIX B20, HBVAXPRO 10) Page : 1/5 Services destinataires Fonctions concernées Services de soin, Pharmacie Médecins, soignants RUPTURE DE STOCK de Vaccin HEPATITE B, ADULTE, susp inj, srg (ENGERIX B20, HBVAXPRO 10) Rupture de

Plus en détail

5 ème Colloque France- Maghreb NICE 23 ET 24 MARS Des outils d évaluation et de suivi. M. Thuong F. Dabi F. Pessione

5 ème Colloque France- Maghreb NICE 23 ET 24 MARS Des outils d évaluation et de suivi. M. Thuong F. Dabi F. Pessione 5 ème Colloque France- Maghreb NICE 23 ET 24 MARS 2012 Des outils d évaluation et de suivi M. Thuong F. Dabi F. Pessione Pourquoi? Enjeux éthiques et sanitaires Transgression/inviolabilité du corps bien

Plus en détail

ANNEXE 2. VACCINATIONS des élèves ou étudiants des professions de santé: RECOMMANDATIONS pour les élèves et étudiants Année universitaire 2017/2018

ANNEXE 2. VACCINATIONS des élèves ou étudiants des professions de santé: RECOMMANDATIONS pour les élèves et étudiants Année universitaire 2017/2018 ANNEXE 2 VACCINATIONS des élèves ou étudiants des professions de santé: RECOMMANDATIONS pour les élèves et étudiants Année universitaire 2017/2018 I/REFERENCES REGLEMENTAIRES : Articles D714-20 à D714-27

Plus en détail

Présentation clinique. Présenté par Rdte KOOLI.I

Présentation clinique. Présenté par Rdte KOOLI.I Présentation clinique Présenté par Rdte KOOLI.I Patiente A.A âgée de 38 ans Médecin ATCDS : RAS FRH : *Soins Dentaires (+) *Relations Sexuelles Extraconjugales (-) *Tatouage (-) *Scarification (-) Consulte

Plus en détail

Prévalence du diabète de type 2 chez les patients atteints d hépatite virale chronique C dans la région de Batna

Prévalence du diabète de type 2 chez les patients atteints d hépatite virale chronique C dans la région de Batna Journée AFEF SAHGE Alger, 13 décembre 2010 Prévalence du diabète de type 2 chez les patients atteints d hépatite virale chronique C dans la région de Batna ROUABHIA S, MALEK R, BOUNECER H, DEKAKEN A, BENDALI

Plus en détail

Epidémiologie du risque infectieux lié aux Accidents Exposant au Sang (AES) Mars 2016

Epidémiologie du risque infectieux lié aux Accidents Exposant au Sang (AES) Mars 2016 1 Epidémiologie du risque infectieux lié aux Accidents Exposant au Sang (AES) 2 Accident Exposant au Sang (AES) Définition (Circ. n DGS/DH/98/249 du 20 avril 1998) Tout CONTACT PERCUTANE (piqûre, coupure

Plus en détail

LE DON D ORGANES. «Info Don d organes 26/07» avec l association. Références issues des données de l Agence de la Biomédecine

LE DON D ORGANES. «Info Don d organes 26/07» avec l association. Références issues des données de l Agence de la Biomédecine LE DON D ORGANES avec l association «Info Don d organes 26/07» Références issues des données de l Agence de la Biomédecine Année 2015 Repères historiques 1959 1ère transplantation de rein réalisée avec

Plus en détail

La prise en charge précoce de 15 ans de recherches sur la l adulte infecté par le VIH : co-infection VIH / VHB, VHC

La prise en charge précoce de 15 ans de recherches sur la l adulte infecté par le VIH : co-infection VIH / VHB, VHC Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique La prise en charge précoce de 15 ans de recherches sur la l adulte infecté par le VIH : co-infection VIH / VHB, VHC de «Cotrimo-CI

Plus en détail

Avis sollicité par le ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative le 19 août 2008

Avis sollicité par le ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative le 19 août 2008 Avis de la HAS pour la prise en charge à titre dérogatoire de certaines spécialités pharmaceutiques, produits ou prestations prévue à l article L. 162-17-2-1 LINEZOLIDE (n ayant pas d AMM en pédiatrie

Plus en détail

PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB. Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009

PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB. Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009 PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009 INTRODUCTION Chez la femme enceinte, l'infection par le virus de l'hépatite B (VHB) est dominée par le risque

Plus en détail

Protocole français de prélèvement hépatique sur DDAC Première expérience française

Protocole français de prélèvement hépatique sur DDAC Première expérience française Prélèvement d Organes chez un Donneur Décédé d Arrêt Cardiaque (DDAC) Pourquoi? Comment? Pour quels résultats? Protocole français de prélèvement hépatique sur DDAC Première expérience française Eric SAVIER

Plus en détail

VACCINS ET VIH. Février 2014

VACCINS ET VIH. Février 2014 VACCINS ET VIH ADULTES Février 2014 COREVIH Centre et Poitou-Charentes CHRU de Tours 2 boulevard Tonnellé 37044 Tours cedex 9 Tél. : 02 34 37 89 94 Fax : 02 47 47 37 31 Email : corevih@chu-tours.fr I Généralités

Plus en détail