TRANCHAGE, MIXAGE ET MOULINAGE DES PREPARATIONS FROIDES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRANCHAGE, MIXAGE ET MOULINAGE DES PREPARATIONS FROIDES"

Transcription

1 Référence : PT/RES/017-A Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques lors des opérations très délicates de tranchage, mixage et moulinage des préparations froides. Mots clés : Mixage / Moulinage / Préparation froide / Restauration / Température / Tranchage / Documents de référence Critère HAS (V2010) : 8g Arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d'hygiène applicable à la restauration collective à caractère social. Le pack Hygiène applicable depuis le premier janvier 2006 et notamment les textes 178/2002, 852/2004 et 853/2004. Annexe jointe : - Annexe 1 : Fiche suiveuse produit - Annexe 2 : Suivi des températures de stockage en froid négatif Validation Rédaction : Dr LIGUORI Géraldine - Groupe de travail EOH Approbation : Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN) Validation : Directeur de la Qualité et de la Gestion des Risques Date d application : 05/07/2010 Diffusion Pour application : - Cuisine Pour classement : - Direction - Direction des Services Economiques et Logistiques - Direction de la Qualité et de la Gestion des Risques - CLIN (Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales) / EOH - Diététicienne Evaluation : Contrôle annuel de l activité et des Fiches suiveuse. Contrôle du Relevé des températures des enceintes réfrigérées.

2 Référence : PT/RES/017-A Page :Page 2 sur 5 Sommaire III - DEFINITIONS ET ABREVIATIONS... 3 Objectif :... 3 Moyens humains :... 3 Lieu des actions à réaliser :... 3 Description de l activité :... 4 Les recommandations :... 4 Rappel des valeurs cibles :... 5 Mesures correctives :... 5 I - OBJET :... 2 II - DOMAINE D APPLICATION ET RESPONSABILITE... 3 IV - DESCRIPTION DE L ACTIVITE... 3 V - SUPPORT DE TRAVAIL ET DE VERIFICATION :... 5 I - OBJET : Cette procédure a pour but la maîtrise des dangers microbiologiques lors des opérations très délicates de tranchage, mixage et moulinage des préparations froides. L origine des dangers microbiologiques : Les contaminations microbiennes dont les causes proviennent des 5 M (Main d œuvre, Matériel, Milieu, Méthodes et Matières). La multiplication microbienne au sein des préparations froides : - Augmentation de la température à cœur des denrées consécutive à la rupture de la chaîne de froid - Vieillissement des produits alimentaires stockés entre 0 C et 4 C pouvant s accompagner de la multiplication des germes psychrophiles comme les Listeria et Pseudomonas.

3 Référence : PT/RES/017-A Page :Page 3 sur 5 II - DOMAINE D APPLICATION ET RESPONSABILITE Elle s applique à tous les agents intervenant en zone de préparation froide. Personne responsable : Le chef de cuisine ou son délégué. III - DEFINITIONS ET ABREVIATIONS - Tranchage : Action de découper un aliment afin de former des tranches. Action possible avec un couteau ou un trancheur. - Moulinage : Action d écraser et broyer les aliments avec un matériel adapté. Attention : Le moulinage entraîne une contamination dans la masse de l aliment. IV - DESCRIPTION DE L ACTIVITE 1- Objectif : Opération qui consiste à trancher, découper ou transférer les mets de façon à les rendre accessibles à des personnes dont le coefficient de mastication est faible. 2- Moyens humains : Agent intervenant en zone de préparation froide. 3- Lieu des actions à réaliser : Local de préparation froide, réservé à ces opérations dans la cuisine. Local à température dirigé, à l abri de courant d air et des poussières.

4 Référence : PT/RES/017-A Page :Page 4 sur 5 4- Description de l activité : Quand? Fait quoi? A la prise de poste dans la zone Dès réception des produits à préparer - - Vérifiez que les plans de travail et les matériels nécessaires (exemple : le trancheur) soient propres. - - Si impossible de prendre en charge le produit immédiatement, stockez les dans des bacs gastronormes couverts en chambre froide positive en attente du traitement adapté. - Selon l ordre préétabli, procédez au traitement du produit ; tranchage, découpage, moulinage - Conditionnez le produit dans des bacs gastronormes fermés avec un couvercle ou filmés. - Acheminez rapidement les bacs gastronormes dans l enceinte refrigérée à 3 C prévue à cet effet, en attente de l allotissement. Entre chaque famille de produit - Rapportez le petit matériel dans la zone de lavage - Appliquez le plan de nettoyage et de désinfection prévu 5- Les recommandations : - Appliquer un nettoyage et une désinfection minutieuse du poste de travail et du matériel avant et après chaque nouvelle opération ; en particulier pour l appareil de coupe et ses accessoires. - Utiliser des gants jetables et porter un masque pour la manipulation des légumes épluchés. - Conservez toujours séparément les produits préparés et non préparés. - Contrôler régulièrement la température des enceintes réfrigérées.

5 Référence : PT/RES/017-A Page :Page 5 sur 5 Rappel des valeurs cibles : - Température de stockage entre 0 C et +3 C Ecarts tolérés : + 2 C soit une température ambiante de 5 C. Mesures correctives : - Détruire la production qui n a pas respectée les limites critiques. V - SUPPORT DE TRAVAIL ET DE VERIFICATION : Les originaux sont conservés par le chef de cuisine.

TRANCHAGE, MIXAGE ET MOULINAGE DES PREPARATIONS CHAUDES

TRANCHAGE, MIXAGE ET MOULINAGE DES PREPARATIONS CHAUDES Référence : PT/RES/016-A Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques lors des opérations très délicates de tranchage, mixage et moulinage des préparations. Mots clés : Cuisson / HACCP

Plus en détail

Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques lors des opérations de cuisson des denrées alimentaires.

Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques lors des opérations de cuisson des denrées alimentaires. Référence : PT/RES/008-B Page :Page 1 sur 6 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques lors des opérations de cuisson des denrées alimentaires. Résumé des modifications intervenues : barème de cuisson

Plus en détail

STOCKAGE EN FROID POSITIF OU EN FROID NEGATIF

STOCKAGE EN FROID POSITIF OU EN FROID NEGATIF Référence : PT/RES/018-A Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques durant la période de stockage des denrées alimentaires sous régime de froid. Mots clés : Chambre froide négative

Plus en détail

BONNES PRATIQUES D HYGIENE [Cuisine de production]

BONNES PRATIQUES D HYGIENE [Cuisine de production] DISP LILLE BONNES PRATIQUES D HYGIENE [Cuisine de production] Circuit du personnel AU VESTIAIRE 1. Retirer l ensemble des accessoires sur les mains, les poignets et le visage 2. S habiller en tenue de

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives Référence : PT/RES/006-B Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques, biologiques, chimiques et physiques lors des opérations d épluchage, lavage et désinfection des légumes terreux,

Plus en détail

1. DEFINITION 2. METHODOLOGIE

1. DEFINITION 2. METHODOLOGIE 1. DEFINITION L HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point, c est-à-dire analyse de dangers, points de maîtrise essentiels) est l'ensemble des principes et des mesures garantissant que les aliments

Plus en détail

REFROIDISSEMENT RAPIDE DES ALIMENTS APRES CUISSON

REFROIDISSEMENT RAPIDE DES ALIMENTS APRES CUISSON Référence : PT/RES/015-A Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques lors du refroidissement rapide des aliments après cuisson. Mots clés : Cuisson / HACCP / Préparation chaude /

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives Référence : PT/RES/004-B Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques durant la période de stockage en réserve sèche. Mots clés : Denrées alimentaires / HACCP / Restauration / Stockage

Plus en détail

M : danger microbiologique C : danger chimique P : danger physique A : danger allergique

M : danger microbiologique C : danger chimique P : danger physique A : danger allergique Page : 1/22 M : danger microbiologique C : danger chimique P : danger physique A : danger allergique Probabilité d apparition : Gravité : 1-Très rare 1-Faible 2-Rare 2-Modérée 3-Peu fréquent 3-Sérieuse

Plus en détail

Toutes académies Session 2005

Toutes académies Session 2005 Coefficient : 1,5 Durée : 2 heures Feuillet : 1/5 ATTENTION! Le candidat répondra dans l ordre des questions posées sur le sujet. Lors de la correction, il sera tenu compte de la rigueur de l expression

Plus en détail

AGREMENT PMS. DISTRIBUTION (Satellites) Système documentaire. PRODUCTION (Cuisine centrale) AUTRES (Restaurant administratif) CENTRES D'HEBERGEMENT

AGREMENT PMS. DISTRIBUTION (Satellites) Système documentaire. PRODUCTION (Cuisine centrale) AUTRES (Restaurant administratif) CENTRES D'HEBERGEMENT AGREMENT (n FR 50-402-209-CE) PMS PRODUCTION (Cuisine centrale) DISTRIBUTION (Satellites) Système documentaire RESTAURANTS SCOLAIRES CRECHES CENTRES D'HEBERGEMENT CLSH AUTRES (Restaurant administratif)

Plus en détail

La réglementation en restauration collective. Le 16 octobre 2008

La réglementation en restauration collective. Le 16 octobre 2008 La réglementation en restauration collective Le 16 octobre 2008 Plan 1. Le Paquet hygiène A - Objectifs de la réforme B - Textes applicables : - Food Law - Textes applicables aux professionnels - Textes

Plus en détail

HYGIENE ALIMENTAIRE. Soyons vigilant! CFPBNA

HYGIENE ALIMENTAIRE. Soyons vigilant! CFPBNA HYGIENE ALIMENTAIRE Soyons vigilant! L HYGIENE ALIMENTAIRE TIAC (toxi -infection alimentaire collective) A déclaration obligatoire lorsqu il existe au moins 2 cas groupés avec des manifestations similaires

Plus en détail

Les Règles d hygiène au sein de la cuisine

Les Règles d hygiène au sein de la cuisine Page : 1/11 Les Règles d hygiène au sein de la cuisine NOM DE L ETABLISSEMENT LOCALITE LOGO 1 Page : 2/11 Mot d accueil Nous avons le plaisir de vous accueillir au sein de notre établissement. Dans le

Plus en détail

Module. Biberonneries

Module. Biberonneries Module Biberonneries 1 Table des matières 1. Introduction 5 1.1 Champ d application 5 1.2 Comment faut-il appliquer ce module? 5 2. Bonnes pratiques d hygiène 6 3. Organigrammes de processus 8 4. Points

Plus en détail

Entreprise XXX E n t r AUTOCONTROLE. Document d'aide non exhaustif, non contractuel, à adapter selon l'entreprise considérée

Entreprise XXX E n t r AUTOCONTROLE. Document d'aide non exhaustif, non contractuel, à adapter selon l'entreprise considérée Entreprise XXX E n t r Document d'aide non exhaustif, non contractuel, à adapter selon l'entreprise considérée Nom et adresse de l'établissement......... Nom du responsable légal... (détenteur du certificat

Plus en détail

Courtepaille AUDIT SUIVI

Courtepaille AUDIT SUIVI Courtepaille AUDIT SUII RESTAURANT: Adresse: Courtepaille MARSEILLE LA ALENTINE Société HOTECO & CIE Quartier des écoles 13011 MARSEILLE Intervenant: FR1L: Raja Lachaal Heure: 09:10 Le : 06/09/2013 Accompagné

Plus en détail

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : Rédaction

Plus en détail

Service Restauration Grille d auto-évaluation

Service Restauration Grille d auto-évaluation Service Restauration Grille d auto-évaluation Cotation : : Satisfaisant : Partiellement satisfaisant : Insatisfaisant : Non contrôlé Date : Heure : Noms des auditeurs : Indications concernant le déroulement

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION PAR UN ATELIER DE BOUCHERIE, AFIN DE DÉTENIR ET DÉSOSSER DES CARCASSES ET PARTIES DE CARCASSES ISSUES D ANIMAUX DE L ESPÈCE

DEMANDE D AUTORISATION PAR UN ATELIER DE BOUCHERIE, AFIN DE DÉTENIR ET DÉSOSSER DES CARCASSES ET PARTIES DE CARCASSES ISSUES D ANIMAUX DE L ESPÈCE DEMANDE D AUTORISATION PAR UN ATELIER DE BOUCHERIE, AFIN DE DÉTENIR ET DÉSOSSER DES CARCASSES ET PARTIES DE CARCASSES ISSUES D ANIMAUX DE L ESPÈCE BOVINE ET CONTENANT DE L OS VERTÉBRAL CONSIDÉRÉ COMME

Plus en détail

Les règles d hygiène

Les règles d hygiène Les règles d hygiène En cas de défaillance hygiénique, le client peut être victime d une toxi-infection alimentaire susceptible de se révéler plus ou moins grave. Comment maîtriser l hygiène en cuisine?

Plus en détail

Où se procurer les aliments?

Où se procurer les aliments? Où se procurer les aliments? Dans tous les magasins d alimentation Ou en direct chez les producteurs sous certaines conditions. Pour les productions primaires : Miel, fruits et légumes Leur achat en direct

Plus en détail

Des modules spécifiques adaptés aux besoins et a l organisation de votre restaurant

Des modules spécifiques adaptés aux besoins et a l organisation de votre restaurant En 2015, votre partenaire Socsa Agroalimentaire est devenu Resagro FORMATION & CONSEIL EN A-A CONSEIL - FORMATION - SUIVI EN HYGIENE AGROALIMENTAIRE FORMATION HYGIÈNE SPÉCIFIQUE À L ACTIVITÉ DE RESTAURATION

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS AUDITS, FORMATIONS ET CONSEILS

CATALOGUE DE PRESTATIONS AUDITS, FORMATIONS ET CONSEILS CATALOGUE DE PRESTATIONS AUDITS, FORMATIONS ET CONSEILS ANNEE : 2016 Date de mise à jour : 01/03/2016 1 LABORATOIRE LABORATOIRE D'AUTOCONTRÔLE - Conseil Accompagnement pour la mise en place d'un laboratoire

Plus en détail

Catalogue de prestations

Catalogue de prestations Catalogue de prestations Laboratoire d Hygiène des Aliments et de l Environnement Institut Pasteur de Madagascar Audit Formation Conseils Les Bonnes Pratiques d Hygiène Le Contrôle des Eaux Le Contrôle

Plus en détail

Sécurité et hygiène alimentaire dans les cantines scolaires.

Sécurité et hygiène alimentaire dans les cantines scolaires. Réglementation et incontournables à respecter en matière d'hygiène dans les cantines Céline GEERAERTS, inspecteur dans le service sécurité sanitaire des Aliments à la DDPP 31. 14/03/16 1 Sommaire 1- Contexte.

Plus en détail

L'ATELIER CUISINE THERAPEUTIQUE. MF Texier, cadre hygiéniste EMH Var Ouest centre hospitalier d HYERES

L'ATELIER CUISINE THERAPEUTIQUE. MF Texier, cadre hygiéniste EMH Var Ouest centre hospitalier d HYERES L'ATELIER CUISINE THERAPEUTIQUE MF Texier, cadre hygiéniste EMH Var Ouest centre hospitalier d HYERES INTERETS THERAPEUTIQUES DE L'ATELIER CUISINE Activités ludiques menées en groupe et praticables à tous

Plus en détail

VISITE DES CUISINES SOGERES A ASNIÈRES

VISITE DES CUISINES SOGERES A ASNIÈRES VISITE DES CUISINES SOGERES A ASNIÈRES Le 9 mars 2017, la commission Restauration a organisé la visite des cuisines SOGERES à Asnières. Depuis la rentrée scolaire 2014-2015, ce sont ces cuisines qui produisent

Plus en détail

TIAC À NOROVIRUS MARS 2016 EOH

TIAC À NOROVIRUS MARS 2016 EOH TIAC À NOROVIRUS MARS 2016 EOH 1 SOMMAIRE 1. Description de la clinique 2. Chronologique de l évènement 3. Investigation 4. Actions correctives 2 1. DESCRIPTION DE L ÉTABLISSEMENT 3 320 LITS o 3 services

Plus en détail

PROCEDURE DE MATIRISE DES TEMPERATURES

PROCEDURE DE MATIRISE DES TEMPERATURES I - OBJECTIFS Cette Procédure a pour objectif de limiter la multiplication des microbes dans les denrées alimentaires au moment du stockage, de la fabrication, et du service. II - DOMAINE D APPLICATION

Plus en détail

DIAGNOSTIC HYGIENE Centre Hospitalier Pierre Le Damany LANNION TRESTEL LES OBJECTIFS

DIAGNOSTIC HYGIENE Centre Hospitalier Pierre Le Damany LANNION TRESTEL LES OBJECTIFS DIAGNOSTIC HYGIENE 2007 Centre Hospitalier Pierre Le Damany LANNION TRESTEL Réunion RRESO 13.12.2007 Valérie LE GRAND Infirmière hygiéniste LES OBJECTIFS Effectuer un bilan de l existant dans chaque service

Plus en détail

TRI ET STOCKAGE DU LINGE SALE Référence : PT/LIN/003-B Page :Page 1 sur 7 Date de validation : 05/07/2007 Date de remise à jour :

TRI ET STOCKAGE DU LINGE SALE Référence : PT/LIN/003-B Page :Page 1 sur 7 Date de validation : 05/07/2007 Date de remise à jour : Référence : PT/LIN/003-B Page :Page 1 sur 7 Objet : - Codifier le circuit du linge, - Préciser les modalités de tri et de stockage du linge sale. Résumé des modifications intervenues : Le code couleur

Plus en détail

Ce diaporama présente la version "hygiène" de l'outil pédagogique "DÉFI".

Ce diaporama présente la version hygiène de l'outil pédagogique DÉFI. Ce diaporama présente la version "hygiène" de l'outil pédagogique "DÉFI". "DÉFI" peut être personnalisé en intégrant d'autres problématiques : qualité, sécurité, environnement. 1 Public et Durée Public

Plus en détail

Destinataires d'exécution

Destinataires d'exécution Information Direction générale de l'alimentation Service de l'alimentation Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments Bureau des établissements de transformation et de distribution. 251 rue de

Plus en détail

Mise en place d une démarche HACCP. F. Berdin CH Laval. C.CLIN OUEST Journée Maternité 15 mai 2014

Mise en place d une démarche HACCP. F. Berdin CH Laval. C.CLIN OUEST Journée Maternité 15 mai 2014 Mise en place d une démarche HACCP F. Berdin CH Laval C.CLIN OUEST Journée Maternité 15 mai 2014 CONTEXTE ET JUSTIFICATION DE LA DEMARCHE Bénéfices et risques du don de lait maternel personnalisé Bénéfices

Plus en détail

la Région Date de réalisation : 14/01/2009 Unité Lycées

la Région Date de réalisation : 14/01/2009 Unité Lycées la Région Date de réalisation : 14/01/2009 Unité Lycées - SOMMAIRE - Fiche de contrôle à réception 3 Tolérance des températures à réception des denrées 4 Fiche de non conformité des livraisons 5 Fiches

Plus en détail

COLLEGE L OASIS ECHEANCIER DES MESURES CORRECTIVES SUITE A L INSPECTION EN CUISINE DU 07/09/15

COLLEGE L OASIS ECHEANCIER DES MESURES CORRECTIVES SUITE A L INSPECTION EN CUISINE DU 07/09/15 COLLEGE L OASIS ECHEANCIER DES MESURES CORRECTIVES SUITE A L INSPECTION EN CUISINE DU 07/09/15 Points mentionnés dans le rapport Mesures Correctives Point au 01/06/16 AO1 : Absence de fermeture (porte)

Plus en détail

Proposition de Guide d équipement de l'académie de Aix Marseille CAP. Agent Polyvalent de Restauration

Proposition de Guide d équipement de l'académie de Aix Marseille CAP. Agent Polyvalent de Restauration Proposition de Guide d équipement de l'académie de Aix Marseille CAP Agent Polyvalent de Restauration. Zones Matériels Quantité Zone de réceptionstockage Armoire épicerie inox Appareils de mesure et d

Plus en détail

PROCEDURE D IDENTIFICATION ET DE TRACABILITE DES DENREES ALIMENTAIRES

PROCEDURE D IDENTIFICATION ET DE TRACABILITE DES DENREES ALIMENTAIRES I - OBJECTIFS Cette procédure a pour objectifs : - de conserver la traçabilité de tous les produits entrants au sein de l établissement - de tracer tous produits déconditionnés et non consommés le jour

Plus en détail

Les bonnes pratiques d hygiène en restauration collective

Les bonnes pratiques d hygiène en restauration collective Les bonnes pratiques d hygiène en restauration collective --------- Hygiène: ensemble des principes et pratiques qui visent à préserver ou à favoriser la santé En restauration collective les règles d hygiène

Plus en détail

ANNEXE I b RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

ANNEXE I b RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ANNEXE I b RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Mise en relation du Référentiel des Activités Professionnelles et du Référentiel de Certification POLE ACTIVITÉS COMPÉTENCES Pôle 1 «Organisation de la production

Plus en détail

Les moyens de lutte contre l infection

Les moyens de lutte contre l infection 29 septembre 2011 Les moyens de lutte contre l infection Pré-désinfection Nettoyage Stérilisation Jennifer Grangé, pharmacien, hôpital Charles Foix INTRODUCTION Infections nosocomiales Hygiène hospitalière

Plus en détail

Recensement des équipements de restauration

Recensement des équipements de restauration CONSEIL GENERAL DES DEUX SEVRES annee 1 Direction Ecogestion des bâtiments Service Aménagement des Bâtiments Nom de l'établissement: Nombre de rationnaires (moyenne journalière) Nombre de repas / jour

Plus en détail

Les gestes sanitaires associés à la pratique du compostage en établissement : comment prévenir le risque? Châtellerault 14 décembre 2015

Les gestes sanitaires associés à la pratique du compostage en établissement : comment prévenir le risque? Châtellerault 14 décembre 2015 Les gestes sanitaires associés à la pratique du compostage en établissement : comment prévenir le risque? Châtellerault 14 décembre 2015 Cuisine VS. Compost Transformer et distribuer des denrées alimentaires

Plus en détail

SURFACES : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT AU MOYEN DE BOÎTES DE CONTACT, D ECOUVILLONS ET DE LINGETTES

SURFACES : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT AU MOYEN DE BOÎTES DE CONTACT, D ECOUVILLONS ET DE LINGETTES Service : Microbiologie Méthode technique SURFACES : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT AU MOYEN DE BOÎTES DE CONTACT, D ECOUVILLONS ET DE LINGETTES Mise en service de la première version : Mise en application

Plus en détail

Quelques recommandations pour éviter des désagréments alimentaires. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire

Quelques recommandations pour éviter des désagréments alimentaires. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire POUR UN CAMP SANS SOUCI ALIMENTAIRE! Quelques recommandations pour éviter des désagréments alimentaires Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire POUR UN CAMP SANS SOUCI ALIMENTAIRE! ON

Plus en détail

A-1 2 : Transport des denrées périssables

A-1 2 : Transport des denrées périssables A-1 2 : Transport des denrées périssables Mise à jour : Septembre 201 2 Références réglementaires et infra réglementaires : Règlement CE 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Règlement

Plus en détail

Processus logistique : démarche qualité en restauration

Processus logistique : démarche qualité en restauration Certification des établissements de santé Guide thématique des experts-visiteurs Processus logistique : démarche qualité en restauration Septembre 2014 Avertissement Caractérisation générale Planifier

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 18/01/10 N : 06.10 Nouvelles règles sanitaires applicables aux produits d origine animale et aux denrées alimentaires qui en contiennent

Plus en détail

Annexe 1 Liste des catégories de produits

Annexe 1 Liste des catégories de produits Annexes Annexe 1 : Liste des catégories de produits Annexe 2 : Liste des ingrédients Annexe 3 : Liste des conditionnements, emballages et autres fournitures Annexe 4 : Liste des fournisseurs Annexe 5 :

Plus en détail

Sécurité alimentaire. Stage 1 : «Je prépare mes repas» OBJECTIFS PROGRAMME. Le monde microbien. La réglementation et les règles d hygiène

Sécurité alimentaire. Stage 1 : «Je prépare mes repas» OBJECTIFS PROGRAMME. Le monde microbien. La réglementation et les règles d hygiène Sécurité alimentaire Stage 1 : «Je prépare mes repas» Personnel de restauration collective fabriquant les repas 1 journée de 9h00 à 16h00 Sur site reprenant dans l intégralité tous les sujets traités Tout

Plus en détail

PRELEVEMENT CAPILLAIRE POUR SURVEILLANCE GLYCEMIQUE Référence : PT/LAB/003-A Page : Page 1 sur 6. Date de diffusion : 26/03/2010 Edition : 1ère

PRELEVEMENT CAPILLAIRE POUR SURVEILLANCE GLYCEMIQUE Référence : PT/LAB/003-A Page : Page 1 sur 6. Date de diffusion : 26/03/2010 Edition : 1ère Référence : PT/LAB/003-A Page : Page 1 sur 6 Objet : Ce protocole appartient au processus de soins. Il a pour objet de codifier et optimiser la qualité du prélèvement capillaire, pour une surveillance

Plus en détail

Annexe. Glossaire et liste des abréviations

Annexe. Glossaire et liste des abréviations Annexe Glossaire et liste des abréviations 1 Action corrective AFSCA AM Allergène Analyse des dangers AR B2B / B to B B2C / B to C CCP Certification Code d activité Contamination Contamination croisée

Plus en détail

RESPECT DE LA CHAÎNE DU FROID

RESPECT DE LA CHAÎNE DU FROID RESPECT DE LA CHAÎNE DU FROID Depuis leur réception et jusqu à leur délivrance au patient, le pharmacien doit veiller à conserver adéquatement les produits qui nécessitent des conditions particulières

Plus en détail

NOTES :

NOTES : Livret HACCP NOTES : 1 HACCP c est une méthode, un outil de travail qui permet d identifier, d évaluer les risques que l on peut rencontrer dans les différentes étapes de transformation d une denrée alimentaire,

Plus en détail

SAVOIR ASSOCIÉ 3 : Sciences appliquées

SAVOIR ASSOCIÉ 3 : Sciences appliquées SAVOIR ASSOCIÉ 3 : Sciences appliquées 3.1 NUTRITION 3.1.1 Aliments traditionnels et nouveaux produits LIMITES DES Classification des aliments par groupes en fonction de leurs constituants essentiels.

Plus en détail

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Hygiène alimentaire QUELLE REGLEMENTATION?

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Hygiène alimentaire QUELLE REGLEMENTATION? QUELLE REGLEMENTATION? 1. LE PAQUET HYGIENE : REGLEMENTATION EUROPEENNE Le "paquet hygiène" est un ensemble de règlements européens. Le règlement 178/ 2002 en constitue la base. Les textes directement

Plus en détail

CORRIGÉ BIO PRIMEURS COMPÉTENCES ACTIVITÉS ANNEXES PAGES BARÈME

CORRIGÉ BIO PRIMEURS COMPÉTENCES ACTIVITÉS ANNEXES PAGES BARÈME CORRIGÉ Première partie : BIO PRIMEURS COMPÉTENCES ACTIVITÉS ANNEXES PAGES BARÈME C 1.1.1 Aider à la réception des produits, à la vérification. C 2.1.2 Identifier l assortiment, les familles de produits

Plus en détail

DOSSIER PROTOCOLE D ACCUEIL INDIVIDUALISE allergies

DOSSIER PROTOCOLE D ACCUEIL INDIVIDUALISE allergies SERVICE JEUNESSE Nombre de pièces au dossier : 1 / 7 Date de réception Mairie : DOSSIER PROTOCOLE D ACCUEIL INDIVIDUALISE allergies Madame, Monsieur, Vous nous avez signalé, par le biais des fiches sanitaires

Plus en détail

AUDIT BONNES PRATIQUES DE DISTRIBUTION DES REPAS HD, HME, SAMU. Restitution Laurence PLOUVIER, diététicienne Audit managé par Mme Geneviève COL

AUDIT BONNES PRATIQUES DE DISTRIBUTION DES REPAS HD, HME, SAMU. Restitution Laurence PLOUVIER, diététicienne Audit managé par Mme Geneviève COL AUDIT BONNES PRATIQUES DE DISTRIBUTION DES REPAS, HME, SAMU Restitution Laurence PLOUVIER, diététicienne Audit managé par Mme Geneviève OL METHODOLOGIE ONTEXTE ertification ISO 22000: 2005 de l UPD OBJETIF:

Plus en détail

DOSSIER D EVALUATION pour la professionnalisation des salariés (hors contrat de professionnalisation)

DOSSIER D EVALUATION pour la professionnalisation des salariés (hors contrat de professionnalisation) www.certidev.com N de récépissé : DOSSIER D EVALUATION pour la professionnalisation des salariés (hors contrat de professionnalisation) I IDENTIFICATION DU DEMANDEUR Nom : Prénom : Numéro de sécurité sociale

Plus en détail

I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. Nom :... Prénom :. Adresse :... Code Postal :.. Ville :... Téléphone : Fax :... Poste occupé dans l entreprise :

I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. Nom :... Prénom :. Adresse :... Code Postal :.. Ville :... Téléphone : Fax :... Poste occupé dans l entreprise : CQP-ih Agent de restauration I - IDENTIFICATION DU DEMANDEUR DOSSIER D EVALUATION pour la professionnalisation des salariés (hors contrat de professionnalisation) Nom :... Prénom : Adresse :...... Code

Plus en détail

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative à la désinfection des outils dans les abattoirs, les ateliers de découpe et les établissements de fabrication de viandes hachées,

Plus en détail

DIS 2041 Collectivités: Infrastructure, installation et hygiène [2041] v2

DIS 2041 Collectivités: Infrastructure, installation et hygiène [2041] v2 Unité Provinciale de :... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... Opérateur :... N unique :... Adresse :...... DIS 2041 Collectivités: Infrastructure, installation et hygiène [2041] v2 C : conforme

Plus en détail

Réseau franc-comtois de lutte contre les infections nosocomiales Hôpital Saint-Jacques 2, place Saint-Jacques Besançon Tél.

Réseau franc-comtois de lutte contre les infections nosocomiales Hôpital Saint-Jacques 2, place Saint-Jacques Besançon Tél. Gestion d e s ré frigérateurs à d isp o s it ion d e s résid e nts Réseau franc-comtois de lutte contre les infections nosocomiales Hôpital Saint-Jacques 2, place Saint-Jacques 25000 Besançon Tél. 03 81

Plus en détail

G Personnel de cuisine

G Personnel de cuisine Appellations (HORECA - Collectivité) Commis / Commise de cuisine de collectivité Cuisinier / Cuisinière de collectivité Définition Prépare et cuisine des mets selon un plan de production culinaire, les

Plus en détail

4. HOTELLERIE-ALIMENTATION 4.1. HOTELLERIE-RESTAURATION-CUISINE DE COLLECTIVITE 4. COMMIS DE CUISINE DE COLLECTIVITE

4. HOTELLERIE-ALIMENTATION 4.1. HOTELLERIE-RESTAURATION-CUISINE DE COLLECTIVITE 4. COMMIS DE CUISINE DE COLLECTIVITE CCPQ Rue A. Lavallée, 1 1080 Bruxelles Tél. : 02 690 85 28 Fax : 02 690 85 78 Email : ccpq@profor.be www.enseignement.be 4. HOTELLERIE-ALIMENTATION 4.1. HOTELLERIE-RESTAURATION-CUISINE DE COLLECTIVITE

Plus en détail

REGLES D HYGIENE ET DEMARCHE HACCP DANS LE CADRE DE L AGRICULTURE RAISONNEE

REGLES D HYGIENE ET DEMARCHE HACCP DANS LE CADRE DE L AGRICULTURE RAISONNEE APCA- SDPAR REGLES D HYGIENE ET DEMARCHE HACCP DANS LE CADRE DE L AGRICULTURE RAISONNEE La directive 93/43/CEE relative à l hygiène des aliments à instauré une harmonisation des règles d hygiènes pour

Plus en détail

PARTIE II SYSTEME DE GESTION POUR LA SECURITE ALIMENTAIRE

PARTIE II SYSTEME DE GESTION POUR LA SECURITE ALIMENTAIRE PARTIE I - INTRODUCTION 1. LEGISLATION DE BASE 2 2. DOMAINES D APPLICATION 3 3. PRESENTATION DU 6 SECTEUR/ASSOCIATIONS 4. UTILISATION DU GUIDE 10 4.1. OBJECTIFS 10 4.2. CONTENU ET STRUCTURE 11 4.3. MESURES

Plus en détail

Surfaces des secteurs à risque : quels objectifs atteindre? Exemple d un lactarium

Surfaces des secteurs à risque : quels objectifs atteindre? Exemple d un lactarium Surfaces des secteurs à risque : quels objectifs atteindre? Exemple d un lactarium Dr LUX, Maternité Nancy Pharmacien - Président CLIN 1 Environnement Eaux Air Surfaces => leur contamination peut être

Plus en détail

Plan de Maîtrise Sanitaire

Plan de Maîtrise Sanitaire Plan de Maîtrise Sanitaire Spécial Office 1 Les fiches pratiques 2 3 4 Les trames d autocontrôle Les documents obligatoires Les instruments de mesure SQ/AF/Novembre 2012 IR=1 1 Plan de Maîtrise Sanitaire

Plus en détail

Formations Restauration collective

Formations Restauration collective Premier semestre 2014 Formations Restauration collective Getty Images/Wavebreak Media mon Département, Ain LDA_formation_2014.indd 1 18/11/13 08:49 Introduction La réglementation européenne impose à tout

Plus en détail

CQP AGENT DE RESTAURATION (H/F) Dossier de demande de certification des acquis de l expérience. Partie administrative

CQP AGENT DE RESTAURATION (H/F) Dossier de demande de certification des acquis de l expérience. Partie administrative Les CQP de la CPNE-IH Jalons des trajectoires professionnelles CQP AGENT DE RESTAURATION (H/F) Dossier de demande de certification des acquis de l expérience Partie administrative Nom : Nom d épouse :

Plus en détail

31/01/2017. Les circuits du linge: ET LES CHARIOTS DE SOINS. 1.Législation: 2.Étude de cas: Sommaire:

31/01/2017. Les circuits du linge: ET LES CHARIOTS DE SOINS. 1.Législation: 2.Étude de cas: Sommaire: Sommaire: Les circuits du linge: ET LES CHARIOTS DE SOINS IFAS 2017. Module 6 CIDC Cadre formateur 1.Législation 2.Étude de cas Circuit du linge propre et 3.Le linge propre a. Stockage b. Du bon usage

Plus en détail

D.U. hygiène hospitalière et prévention des infections associées aux soins. Risque infectieux lié à l alimentation en établissement de santé

D.U. hygiène hospitalière et prévention des infections associées aux soins. Risque infectieux lié à l alimentation en établissement de santé D.U. hygiène hospitalière et prévention des infections associées aux soins Risque infectieux lié à l alimentation en établissement de santé ISPED 9 avril 2013 Présentation service santé environnement Au

Plus en détail

G Personnel de cuisine

G Personnel de cuisine Appellations (HORECA - Restaurant) Chef de partie Chef de partie poissonnier / poissonnière Cuisinier / Cuisinière Cuisinier traiteur / Cuisinière traiteuse Grillardin / Grillardine Chef de partie rôtisseur

Plus en détail

Le système HACCP: Hazard Analysis Critical Control Points Analyse des Dangers et Maîtrise des Points Critiques

Le système HACCP: Hazard Analysis Critical Control Points Analyse des Dangers et Maîtrise des Points Critiques Mars 2014 Le système HACCP: Hazard Analysis Critical Control Points Analyse des Dangers et Maîtrise des Points Critiques Introduction et définition Pré-requis Principes Etapes de mise en place Dr LAKHDARI

Plus en détail

Déploiement SAFITECH en Ile de France. Armelle Petit, chargée de mission SAFITECH et Sophie Richard, déléguée régionale

Déploiement SAFITECH en Ile de France. Armelle Petit, chargée de mission SAFITECH et Sophie Richard, déléguée régionale Déploiement SAFITECH en Ile de France Armelle Petit, chargée de mission SAFITECH et Sophie Richard, déléguée régionale WWW.ARS.SANTE.FR SAFITECH un dispositif d accompagnement de la filière technique DEPLOIEMENT

Plus en détail

Table des matières. Module : Pita

Table des matières. Module : Pita Module Pita 1 Table des matières 1. Introduction 5 1.1 Champ d application 5 1.2 Comment faut-il appliquer ce module? 5 2. Bonnes pratiques d hygiène 6 3. Organigrammes de processus 9 4. Points critiques

Plus en détail

CAP AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION - MISE EN RELATION : COMPETENCES/TACHES

CAP AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION - MISE EN RELATION : COMPETENCES/TACHES CAP AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION - MISE EN RELATION : COMPETENCES/TACHES COMPETENCES TERMINALES C 31 C 32 C 33 C 35 SOUS-COMPETENCES C 312 C 311 C 313 C 314 C 321 C 316 C 331 C 332 C 333 C 353 TACHES

Plus en détail

REX SUR UN RISQUE DE TIAC AU COURS D UN ATELIER CULINAIRE

REX SUR UN RISQUE DE TIAC AU COURS D UN ATELIER CULINAIRE REX SUR UN RISQUE DE TIAC AU COURS D UN ATELIER CULINAIRE dans un établissement spécialisé Journée Inter Professionnelle AUBENAS JEUDI 23 JUIN 2016 Laetitia GIRAUD Parcours hospitalier des patients souffrant

Plus en détail

PASS-Enfance n 1. Programme d Accès Spécifique au Service Enfance ALLERGIES ET/OU TRAITEMENT MEDICAL ANNEE SCOLAIRE 20 /20

PASS-Enfance n 1. Programme d Accès Spécifique au Service Enfance ALLERGIES ET/OU TRAITEMENT MEDICAL ANNEE SCOLAIRE 20 /20 PASS-Enfance n 1 Programme d Accès Spécifique au Service Enfance ALLERGIES ET/OU TRAITEMENT MEDICAL ANNEE SCOLAIRE 20 /20 L objectif de ce PASS est de faciliter l intégration de votre enfant, avec ses

Plus en détail

CONCOURS INTERNE D AGENT DE MAITRISE TERRITORIAL 2015 SPÉCIALITÉ «RESTAURATION»

CONCOURS INTERNE D AGENT DE MAITRISE TERRITORIAL 2015 SPÉCIALITÉ «RESTAURATION» Centres de Gestion de la Fonction Publique Territoriale Mercredi 14 janvier 2015 de la région Bretagne Centre organisateur : CDG 22 Centres de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Loire-Atlantique

Plus en détail

Date de création : Identification Etablissement : PROCEDURE DE RECEPTION Version :

Date de création : Identification Etablissement : PROCEDURE DE RECEPTION Version : I - OBJECTIFS Cette procédure a pour objectifs de vérifier la conformité des matières premières et des denrées alimentaires lors de leur introduction au sein de l établissement, et de prendre les mesures

Plus en détail

Objet : Assurer une bonne hygiène et une bonne conservation des aliments et des médicaments nécessitant une conservation au réfrigérateur.

Objet : Assurer une bonne hygiène et une bonne conservation des aliments et des médicaments nécessitant une conservation au réfrigérateur. Référence : PT/HYG/007-A Page :Page 1 sur 7 Objet : Assurer une bonne hygiène et une bonne conservation des aliments et des médicaments nécessitant une conservation au réfrigérateur. Résumé des modifications

Plus en détail

Infections à streptocoque A en chirurgie plastique

Infections à streptocoque A en chirurgie plastique 2 e Journée régionale de veille sanitaire (JRVS) Artigues-près-Bordeaux, 8/12/11 Infections à streptocoque A en chirurgie plastique C. Gautier 1, R.Dutrech 1, A-G. Venier 2, C. Dumartin 2 1 Antenne Régionale

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale MERCREDI 15 JANVIER 2014

Fonction Publique Territoriale MERCREDI 15 JANVIER 2014 Fonction Publique Territoriale EXAMEN PROFESSIONNEL D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DE 1 ERE CLASSE MERCREDI 15 JANVIER 2014 EPREUVE : Une épreuve écrite à caractère professionnel, portant sur la spécialité

Plus en détail

Hygiène alimentaire. Restaurants et commerces alimentaires

Hygiène alimentaire. Restaurants et commerces alimentaires Hygiène alimentaire Restaurants et commerces alimentaires Mairie de Charenton-le-Pont Service Hygiène et Santé de l Environnement Urbain 48, rue de Paris 94225 CHARENTON-LE-PONT cedex Tél : 01 46 76 46

Plus en détail

Déroulé exposé. SECURITE SANITAIRE? De quoi parle t-on? Quel cadre réglementaire? Connaissance, analyse et maitrise des risques Cas concret

Déroulé exposé. SECURITE SANITAIRE? De quoi parle t-on? Quel cadre réglementaire? Connaissance, analyse et maitrise des risques Cas concret Sécurité sanitaire Déroulé exposé SECURITE SANITAIRE? De quoi parle t-on? Quel cadre réglementaire? Connaissance, analyse et maitrise des risques Cas concret Sécurité sanitaire : Jeu des post-it 3 mots

Plus en détail

Métiers de l'alimentation

Métiers de l'alimentation Hygiène des locaux et des équipements Formation : Classe BP Boulanger Bac Pro boulanger pâtissier Seconde Bac pro CAP Pâtissier CAP Boulanger Bac Pro Boucher charcutier traiteur BEP Boucher charcutier

Plus en détail

AMELIORATION DES PRATIQUES D HYGIENE EN CUISINE SATELLITE

AMELIORATION DES PRATIQUES D HYGIENE EN CUISINE SATELLITE AMELIORATION DES PRATIQUES D HYGIENE EN CUISINE SATELLITE Risque infectieux et psychiatrie - Jeudi 15 novembre 2012 - Rennes. Christelle MORINIERE IDE hygiéniste CH saint Jean de Dieu-Dinan-St Brieuc Pôle

Plus en détail

Votre Partenaire Hygiène

Votre Partenaire Hygiène Centre Local d Action Qualité Ile-de-France Votre Partenaire Hygiène Catalogue de Prestations Formations et Conseils Vos interlocuteurs Pour obtenir des renseignements sur la réglementation et l hygiène

Plus en détail

Les concepts de production

Les concepts de production Les concepts de production C est l ensemble des moyens mis en œuvre pour gérer et réaliser une production culinaire Achats Stockage Préparations préliminaires Cuisson Distribution et conditionnement Gros

Plus en détail

AT-10. Maîtrise des salmonelles. Ver BT-12 v0.12

AT-10. Maîtrise des salmonelles. Ver BT-12 v0.12 AT-10 Ver 1.2 Maîtrise des salmonelles 1 BT-12 v0.12 Historique du document Version et date d approbation 0.0 03/07/2008 1.0 09/08/2012 1.1 23/08/2013 1.2 21/10/2016 Motifs de la révision Simplification

Plus en détail

CONCOURS INTERNE D'AGENT DE MAITRISE TERRITORIAL

CONCOURS INTERNE D'AGENT DE MAITRISE TERRITORIAL CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES CONCOURS INTERNE D'AGENT DE MAITRISE TERRITORIAL Spécialité «restauration» Mercredi 19 janvier 2011 à PAU ******************************

Plus en détail

CONCOURS INTERNE ET 3 EME CONCOURS D AGENT DE MAITRISE TERRITORIAL 2017-

CONCOURS INTERNE ET 3 EME CONCOURS D AGENT DE MAITRISE TERRITORIAL 2017- CONCOURS INTERNE ET 3 EME CONCOURS D AGENT DE MAITRISE TERRITORIAL 2017- JEUDI 26 JANVIER 2017 EPREUVE : Vérification au moyen de questionnaires ou de tableaux ou graphiques ou par tout autre support à

Plus en détail

DOSSIER D EVALUATION pour la professionnalisation des salariés (hors contrat de professionnalisation)

DOSSIER D EVALUATION pour la professionnalisation des salariés (hors contrat de professionnalisation) www.certidev.com N de récépissé : DOSSIER D EVALUATION pour la professionnalisation des salariés (hors contrat de professionnalisation) CQP CHEF DE CUISINE EN COLLECTIVITE I IDENTIFICATION DU DEMANDEUR

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DU BOIS PETIT

CENTRE HOSPITALIER DU BOIS PETIT Le 26 juillet 2011 CENTRE HOSPITALIER DU BOIS PETIT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Appel d offre ouvert (Articles 33, 57 à 59 du code des marchés publics) AOO n AO2011/CHARIOTS CHAUFFANTS

Plus en détail

Dr. Arnaud FLORENTIN EOHH CHRU de Nancy

Dr. Arnaud FLORENTIN EOHH CHRU de Nancy Dr. Arnaud FLORENTIN EOHH CHRU de Nancy Terme très générique regroupant entre autres : o L air, l eau les surfaces Eau pour usage thérapeutique, lavage des mains o Le linge, les dispositifs médicaux et

Plus en détail