L ANALGESIE AUTOCONTROLEE PAR LE PATIENT (PCA)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ANALGESIE AUTOCONTROLEE PAR LE PATIENT (PCA)"

Transcription

1 L ANALGESIE AUTOCONTROLEE PAR LE PATIENT (PCA) METHODE DE CONTROLE DE LA DOULEUR AIGUE EFFICACE ET SURE. OSWALT KE 1990 OBJECTIF : METTRE EN PLACE LA PCA CHEZ LE PLUS GRAND NOMBRE DE PATIENTS SANS AUGMENTER LA MORBIDITE DE LA PERIODE PERI-OPERATOIRE. POUR CELA : SATISFAIRE AUX EXIGENCES D EFFICACITE D ET DE SECURITE. REPONDRE A DES CRITERES DE MISE EN PLACE BIEN ETABLIS.

2 Principe de la PCA Douleur (demande) Malade Analgésie (rétrocontrôle) Système de Contrôle Système de Perfusion Contrôleur Prescription Des réglages

3 ACCORD DES INTERVENANTS MEDECINS ET INFIRMIERES PERMET UN CONSENSUS GLOBAL SUR : L UTILISATION DES POUSSES-SERINGUES SERINGUES LE CHOIX DU MORPHINIQUE LA VOIE D ADMINISTRATIOND PERMET LA REDACTION : DES PRESCRIPTIONS ECRITES DES PROTOCOLES DE SURVEILLANCE

4 INFORMATION DU PATIENT FACTEUR IMPORTANT DE SUCCES BRASSEUR L, LARUE F PLAQUETTE D INFORMATION D : QU EST EST-CE QUE LA PCA? QU EST EST-CE QU UN UN MEDICAMENT ANALGESIQUE? PEUT-ON DEVENIR DEPENDANT DES ANALGESIQUES? QUAND DOIS-JE APPUYER SUR LE BOUTON POUSSOIR? QUE SE PASSE-T-IL SI J AI J ENCORE MAL? EXISTE-T-IL IL DES EFFETS SECONDAIRES?

5 INDICATIONS ANALGESIE POST-OPERATOIRE INTERVENTION DOULOUREUSE INADAPTATION DES AUTRES MOYENS: - ANALGESIQUES ADMINISTRES DE FAÇON CONVENTIONNELLE - ANALGESIE LOCO-REGIONALE PCA + - ANALGESIQUES NON MORPHINIQUES - BLOC NERVEUX PERIPHERIQUE

6 TECHNIQUE ANESTHESIQUE ADAPTEE ANESTHESIE GENERALE PRODUITS A ELIMINATION RAPIDE ATTENTION : A LA PREMEDICATION AUX MORPHINIQUES PER-OP ANESTHESIE LOCO-REGIONALE ATTENDRE LE RETOUR DE LA SENSIBILITE

7 SURVEILLANCE EN SALLE DE REVEIL DURANT 1 A 2 HEURES OXYMETRIE DE POULS TENSION ARTERIELLE E.C.G FREQUENCE RESPIRATOIRE ECHELLE DE SEDATION ECHELLE VERBALE DE LA DOULEUR

8 SURVEILLANCE SPECIFIQUE FREQUENCE RESPIRATOIRE ECHELLE DE SEDATION 0 EVEILLE 1 LEGEREMENT SOMNOLENT 2 SOMNOLENT 3 CONFUS 4 COMATEUX ECHELLE VERBALE DE LA DOULEUR 0 PAS DE DOULEUR 1 DOULEUR LEGERE 2 DOULEUR MODEREE 3 DOULEUR FORTE 4 DOULEUR TRES FORTE

9 GESTION DE LA DOULEUR EN SALLE DE REVEIL AU BLOC OPERATOIRE 30 mn A 1 HEURE AVANT LA FIN DE LA CHIRURGIE OU A L ARRIVEE L EN SSPI 2 gr PROPACETAMOL 100 mg KETOPROFENE DES L APPARITION D UNE DOULEUR FORTE : ECHELLE VERBALE > 3 DEBUT DE TITRATION IMMEDIATE MORPHINE 4 mg IV

10 TITRATION TEMOIN DE LA SENSIBILITE DU PATIENT A LA MORPHINE 4 mg DE MORPHINE IV IMMEDIATEMENT PUIS 2 à 3 mg toutes les 10 mn jusqu à ANALGESIE SUFFISANTE

11 Quand commencer la titration? EDS 0 1 EVA > mg / min EDS = Echelle de sédation EVA 4 Arrêt si EDS 1 ou EVA 2 Pas de Titration EVA= Echelle Visuelle Analogique

12 PREPARATION DE LA P C A SERINGUE OU RESERVOIR : TOUJOURS : LA MEME DILUTION LE MEME VOLUME LE MEME PRODUIT VOIE VEINEUSE SPECIFIQUE SI POSSIBLE SINON ROBINET 3 VOIES + VALVE ANTI-RETOUR UNE AMPOULE DE NALOXONE A DISPOSITION

13 Réglages d'une PCA le volume des bolus (mg) Quantité de morphine programmée e que peut s autoadministrer le patient. La dose préconis conisée e est de 0,5 à 1,5 mg de morphine. la période p réfractaire r (min) Intervalle de sécurits curité pendant lequel le patient ne pourra pas s injecter s de morphine. Délai minimum entre 2 bolus programmés fonction de la demi-vie du produit et de l él état du patient. Permet d éd éviter qu une une nouvelle injection soit possible alors que la précédente n a n a pas encore développd veloppé son plein effet. Cet intervalle est généralement g de 5 à 15 minutes.

14 Réglages d'une PCA la dose maximale horaire (ml/h) Dose d analgd analgésique maximale tolérée sur un délai d choisi variable selon les pompes (de 1 heure à 4 heures). Au delà de cette dose d analgd analgésique, la pompe s arrête s jusqu à la fin de l heure l en cours, ou du délai d choisi selon les pompes. Utilisation non obligatoire dans la pratique Le débit d continu (ml/h) Perfusion continue qui permet de maintenir une concentration plasmatique thérapeutique stable. Le débit d continu ne semble pas apporter d amd amélioration de la qualité de l analgl analgésie mais pourrait être responsable d augmentation d des effets secondaires en particulier respiratoires.

15 Principes de la PCA Dose Seuil Toxique Bolus par le patient Période réfractaire Seuil Analgésique TITRATION pour atteindre le seuil d'efficacité Temps

16 LA P C A DANS LE SERVICE DE CHIRURGIE SURVEILLANCE CLINIQUE (READY 1991) GESTION EFFETS SECONDAIRES CONTROLE DE L EFFICACITEL ANALYSE DES RESULTATS SECURITE EVALUATION

17 MANIPULATION DES POMPES P C A MISE EN PLACE : SALLE DE REVEIL CHANGEMENT : DOSE : ANESTHESISTE OU I S A R SERINGUE : ANESTHESISTE, I S A R OU I D E GESTION DES ALARMES : I D E

18 THERAPEUTIQUE ASSOCIEE ASSOCIATION FREQUENTE DANS LE SERVICE : PARACETAMOL AINS BLOC NERVEUX PERIPHERIQUE ASSOCIATION CONTRE INDIQUEE SANS PRESCRIPTION ECRITE ANESTHESISTE : AUTRE MORPHINIQUE ASSOCIE MEDICAMENT PSYCHOTROPE

19 ERREURS DE MANIPULATION ERREUR DE PRESCRIPTION DE PROGRAMMATION DE PREPARATION DE LA SERINGUE DE REMONTEE DANS LA PERF.

20 ERREUR DE PRESCRIPTION DE PROGRAMMATION - TOUJOURS LA MEME PRESCRIPTION PRESCRIPTION ECRITE VERIFICATION DANS LE SERVICE - PROGRAMMATION ET MISE EN PLACE : TOUJOURS EN SALLE DE REVEIL LA MEME EQUIPE - REPROGRAMMATION : ANESTHESISTE, IADE

21 ERREUR DE PREPARATION - SERINGUE OU RESERVOIR : TOUJOURS LA MEME DILUTION ( 1 MG / ML ) LE MEME VOLUME (50 CC ) LE MEME PRODUIT - VOIE VEINEUSE UNIQUE ROBINET 3 VOIES + VALVE ANTI RETOUR - CHANGEMENT DE SERINGUE : ANESTHESISTE I S A R

22 ERREUR DE FONCTIONNEMENT -EMBALLEMENT DE LA MACHINE -FAUX CONTACT DANS LE BOUTON POUSSOIR - ARRET DES PILES : CHANGEMENT REGULIER - GESTION DES ALARMES CORRECTES - REVISION TOUS LES 6 MOIS

23 ERREUR LIEE AU PATIENT - INCOMPREHENSION DU MALADE : CONSULTATION PRE-OP - FAMILLE UTILISANT LA PCA - UTILISATION POUR EFFET SEDATIF - SENSIBILITE IMPORTANTE A LA MORPHINE ( TITRATION ) - EVITER TOUTE APPARITION HYPOVOLEMIE INSUFF. RENALE

SPES / NEPALE. Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 ETAPES PRELIMINAIRES A LA PRESCRIPTION

SPES / NEPALE. Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 ETAPES PRELIMINAIRES A LA PRESCRIPTION RECOMMANDATION POUR LA PRESCRIPTION DE MORPHINE EN PERFUSION CONTINUE MODE PCA SPES / NEPALE Date : Protocole validé et réactualisé le 13/12/2013 N hésitez pas à utiliser les modèles d ordonnances, Pour

Plus en détail

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA, hors traitement postopératoire Référence : CLUD 18 Version : 2 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Objet Ce protocole

Plus en détail

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD

Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD Protocole d Utilisation des Opioïdes Par PCA en HAD 1) Objet. Ce protocole a pour objet de décrire les modalités d utilisation des opioïdes injectables en PCA, en traitement symptomatique d une douleur,

Plus en détail

DEFINITION. Douleur aigüe Douleur chronique Titration de la morphine PCA. Composantes de la douleur. Sensation. Emotion Cognition.

DEFINITION. Douleur aigüe Douleur chronique Titration de la morphine PCA. Composantes de la douleur. Sensation. Emotion Cognition. Douleur aigüe Douleur chronique Titration de la morphine PCA DR C. Waintrop Service d anesthésie -Réanimation Hôpital Saint-Louis, Paris 10è DEFINITION Douleur: «Expérience sensorielle et émotionnelle

Plus en détail

GUIDE D AIDE A LA PRESCRIPTION DE MORPHINE PAR PCA

GUIDE D AIDE A LA PRESCRIPTION DE MORPHINE PAR PCA GUIDE D AIDE A LA PRESCRIPTION DE MORPHINE PAR PCA 1. INTRODUCTION. La PCA (patient controlled analgesia) est un système d'administration de morphine qui permet au patient de recevoir un débit continu

Plus en détail

Ordonnance n 1. Ordonnance n 2. Ordonnance n 3. Ordonnance n 4. Ordonnance n 5. Ordonnance n 6. Ordonnance n 7. Ordonnance n 8.

Ordonnance n 1. Ordonnance n 2. Ordonnance n 3. Ordonnance n 4. Ordonnance n 5. Ordonnance n 6. Ordonnance n 7. Ordonnance n 8. SOMMAIRE Ordonnance n 1 Remplacer un traitement antalgique de palier 2 par un antalgique de palier 3 Ordonnance n 2 Interdoses lors d un traitement par sulfate de morphine à Libération Prolongée (LP) Ordonnance

Plus en détail

La PCA de Morphine pour la douleur du Cancer

La PCA de Morphine pour la douleur du Cancer La PCA de Morphine pour la douleur du Cancer Dr Luc Brun Unité d Evaluation et de Traitement de la Douleur CHT Nouméa l.brun@cht.nc Paliers de l OMS si échec Palier 1 Non opioïdes Douleurs légères à modérées

Plus en détail

Fiche de préparation et de mise en place de la morphine. voies injectables

Fiche de préparation et de mise en place de la morphine. voies injectables Comité de lutte contre la douleur Fiche de préparation et de mise en place de la morphine par voie injectable Référence : CLUD 14 Version : 2 Date de diffusion Intranet : 23-10-2007 Références réglementaires

Plus en détail

Déroulement de l atelier

Déroulement de l atelier Déroulement de l atelier 2 1ere partie : Observation : Observation du cas préparé : Grille de debriefing individuel à compléter Debriefing collectif Restitution et mise en commun Correction 2ieme partie

Plus en détail

PROTOCOLE D ANALGESIE POSTOPERATOIRE CHEZ L ADULTE COMMUNICANT EN ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE

PROTOCOLE D ANALGESIE POSTOPERATOIRE CHEZ L ADULTE COMMUNICANT EN ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE D ANALGESIE POSTOPERATOIRE CHEZ L ADULTE COMMUNICANT EN ORTHOPEDIE ET TRAUMATOLOGIE Référence : CLUD 31 Version : 1 Date de diffusion Intranet : 01/07/07 Objet

Plus en détail

L ANALGÉSIE CONTRÔLÉE PAR LE PATIENT (ACP)

L ANALGÉSIE CONTRÔLÉE PAR LE PATIENT (ACP) L ANALGÉSIE CONTRÔLÉE PAR LE PATIENT (ACP) Réponses à vos inquiétudes Pour vous, pour la vie Quel est le principe de l ACP? La technique d analgésie contrôlée par le patient (ACP) que vous propose votre

Plus en détail

Utilisation et surveillance d une pompe à PCA de type pharmacia cadd

Utilisation et surveillance d une pompe à PCA de type pharmacia cadd Utilisation et surveillance d une pompe à PCA de type pharmacia cadd 1- Principe de soin La PCA (ou Patient Controlled Analgesia), est une technique qui permet au patient de s administrer lui-même, à l

Plus en détail

L analgésie péridurale pour un retour à domicile!

L analgésie péridurale pour un retour à domicile! Vendée L analgésie péridurale pour un retour à domicile! Une expérience partagée Mr AGRES Hugues IADE RD 85925 La Roche sur Yon Journée IRD PL B, 28 janv. 2011- REZE Le patient, La famille, L équipe soignante

Plus en détail

RÔLE DE L IDE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX

RÔLE DE L IDE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX RÔLE DE L IDE DANS L APPROCHE DU PATIENT DOULOUREUX Ph.TETARD ( CH Saint Camille) M.T. GATT ( CHU Avicenne) PTETARD 2009 1 1 - LÉGISLATIONPROFESSIONNELLE A. le rôle de l infirmière est fondé sur le décret

Plus en détail

Définition PCA = ACP

Définition PCA = ACP 2012 Définition PCA = ACP Technique moderne de traitement de la douleur au cours de laquelle le patient relié à une pompe, s administre lui-même ses antalgiques à la demande Historique PCA 1968 - Variabilité

Plus en détail

Soirée PCA opiacés de l hôpital au domicile Au Bout du Monde le 27 octobre 2015 de 19h à 22h

Soirée PCA opiacés de l hôpital au domicile Au Bout du Monde le 27 octobre 2015 de 19h à 22h Soirée PCA opiacés de l hôpital au domicile Au Bout du Monde le 27 octobre 2015 de 19h à 22h Programme de la soirée : 19h-19h30 : Présentation des différentes PCA par les prestataires de service de PCA

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE. PAR les infirmières libérales

PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE. PAR les infirmières libérales PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR A DOMICILE PAR les infirmières libérales Pour un suivi bien orchestré de l hôpital à la ville Prise de conscience par les équipes que tout ne s arrête pas à la porte de l

Plus en détail

Cardiologie interventionnelle rôle de l équipe d anesthésie. Le site. Arceau de radioscopie. Salle de cardiologie interventionnelle

Cardiologie interventionnelle rôle de l équipe d anesthésie. Le site. Arceau de radioscopie. Salle de cardiologie interventionnelle Cardiologie interventionnelle rôle de l équipe d anesthésie Dr Jean-Pol DEPOIX Faut il une équipe d anesthésie en cardiologie interventionnelle? Recommandations de la SFC Stimulateurs cardiaques: pas d

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD

LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN HAD LES REGLES D OR 1. Demander au patient s il a mal et le croire 2. Ecouter sa réponse et respecter ses choix 3. Traiter si possible les causes de la douleur 4. Evaluer

Plus en détail

GUIDE DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION DES ANTALGIQUES

GUIDE DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION DES ANTALGIQUES GUIDE DE PRESCRIPTION ET D UTILISATION DES ANTALGIQUES PEC Douleur OPC011.00D1 Version 1 du 25.09.08 NOUVEAUTE DE LA VERSION 1 : Création OBJET : Ce guide est un document d information et d aide à : la

Plus en détail

Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale

Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale L esprit de service Paris XII Cahier des charges Prise en charge à domicile de l analgésie loco régionale surveillance et ablation d un cathéter péri nerveux Matériel employé: la pompe PCA ambit TM du

Plus en détail

Claude Ecoffey Anesthésiste. Les obstacles aux opiacés

Claude Ecoffey Anesthésiste. Les obstacles aux opiacés cette image. Claude Ecoffey Anesthésiste QuickTime et un décompresseur Photo - JPEG sont requis pour visualiser Les obstacles aux opiacés Crainte liée au traitement (effets secondaires, accoutumance) Système

Plus en détail

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE Etape n 1 : Faire l état des lieux Identifier la situation

Plus en détail

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA chez l adulte, hors traitement postopératoire

PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA chez l adulte, hors traitement postopératoire Comité de lutte contre la douleur PROTOCOLE d utilisation de la MORPHINE en PCA chez l adulte, hors traitement postopératoire Référence : CLUD 18 Version : 3 Date de diffusion Intranet : 10-02-12 Objet

Plus en détail

CHIRURGIE AMBULATOIRE et traitement de la douleur

CHIRURGIE AMBULATOIRE et traitement de la douleur CHIRURGIE AMBULATOIRE et traitement de la douleur D. BERTIN*, J. MIRBEY**, C.NAMBOT*, S.SERRI* * Clinique St Vincent BESANCON ** Clinique Ste Marthe DIJON APDCA Association Pour le Développement de la

Plus en détail

À L'INTENTION DES MÉDECINS ET DES ÉQUIPES SOIGNANTES DE L'HÔPITAL TENON PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DES PATIENTS DRÉPANOCYTAIRES

À L'INTENTION DES MÉDECINS ET DES ÉQUIPES SOIGNANTES DE L'HÔPITAL TENON PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DES PATIENTS DRÉPANOCYTAIRES À L'INTENTION DES MÉDECINS ET DES ÉQUIPES SOIGNANTES DE L'HÔPITAL TENON PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR DES PATIENTS DRÉPANOCYTAIRES Ce protocole est proposé pour la prise en charge des patients drépanocytaires

Plus en détail

Guide d utilisation rapide CADD -Solis

Guide d utilisation rapide CADD -Solis Guide d utilisation rapide CADD -Solis Pour des instructions détaillées, mises en garde et précautions d utilisation, se reporter au manuel de l opérateur. Choix d un protocole (traitement, critère qualificatif

Plus en détail

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse

Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse Prise en charge des métastases osseuses Approche médicamenteuse S Lozano Hôpital Larrey 08 Octobre 2010 Les métastases osseuses Fréquentes 3 ème localisation (poumon, foie) 30 à 50% des patients 40% dans

Plus en détail

POMPE HOSPIRA GEMSTAR

POMPE HOSPIRA GEMSTAR POMPE HOSPIRA GEMSTAR La pompe Gemstar est équipée d une batterie rechargeable ayant environ 5 jours d autonomie. La pompe fonctionne avec une batterie, un voyant vert clignotte. La réserve de batterie

Plus en détail

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE

PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE PROPOSITION DE PROTOCOLES D INSULINOTHÉRAPIE EN GÉRIATRIE Ce document a été élaboré par le groupe de travail "EHPAD" de l'omedit de Haute- Normandie. Il s'agit d'une proposition de protocole d'insulinothérapie

Plus en détail

LE SCOPE 1 BUT 2 DOMAINE D APPLICATION

LE SCOPE 1 BUT 2 DOMAINE D APPLICATION Procédures en réanimation 29/10/2007 Page 1/7 Rédaction : IDE Séverine Marmilloud Vérification :IDE Thomé C. Chable J-B Approbation : Dr Sirodot Michel 1 BUT Moniteur permettant la surveillance continue

Plus en détail

15eme Réunion Morbi Mortalité en Anesthésie. Département d Anesthésie Réanimation Lapeyronie 04 juin 2015

15eme Réunion Morbi Mortalité en Anesthésie. Département d Anesthésie Réanimation Lapeyronie 04 juin 2015 15eme Réunion Morbi Mortalité en Anesthésie Département d Anesthésie Réanimation Lapeyronie 04 juin 2015 Commission Médicale d Établissement Méthodologie 1- Choix d un thème basé sur un cas clinique 2-

Plus en détail

La morphine. Alternatives / associations

La morphine. Alternatives / associations Douleur et cancer La morphine Alternatives / associations Tous les droits d auteurs sont réservés à l Institut UPSA de la douleur. Toute modification est interdite. Toute reproduction ou utilisation est

Plus en détail

Intérêt de la télétransmission des données des pompes PCA pour le maintien à domicile des patients douloureux cancéreux

Intérêt de la télétransmission des données des pompes PCA pour le maintien à domicile des patients douloureux cancéreux Intérêt de la télétransmission des données des pompes PCA pour le maintien à domicile des patients douloureux cancéreux Devalois B*, Jugan C*, Prevel M*, Abbas R**, Hajage D** * CHRD Pontoise **URC Bichat

Plus en détail

PCA: Protocole d auto-analgésie:

PCA: Protocole d auto-analgésie: PCA: Protocole d auto-analgésie: Pompe PCA «analgésie contrôlée par le patient» Enfants > 5-6 ans EVA > 60 MORPHINE (SU)FENTANYL La morphine: Opioïde fort (palier III OMS) Somnolence (dette de sommeil)

Plus en détail

GUIDE DE BON USAGE DES POMPES PCA UTILISEES DANS LES DOULEURS CHRONIQUES DE L'ADULTE, ESSENTIELLEMENT D'ORIGINE CANCEREUSE

GUIDE DE BON USAGE DES POMPES PCA UTILISEES DANS LES DOULEURS CHRONIQUES DE L'ADULTE, ESSENTIELLEMENT D'ORIGINE CANCEREUSE GUIDE DE BON USAGE DES POMPES PCA UTILISEES DANS LES DOULEURS CHRONIQUES DE L'ADULTE, ESSENTIELLEMENT D'ORIGINE CANCEREUSE I. GENERALITES...3 II. III. IV. PRESCRIPTION...5 II.1. LA PRESCRIPTION D'UNE PCA...5

Plus en détail

RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE

RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE Page 1/9 LE MATERIEL 2 piles 1.5 volts AA Une pompe CADD LEGACY Une sacoche Une clé RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE FICHE TECHNIQUE FT3 09/11/2012 Version 2 Page 2/9 PREPARATION DE LA CASSETTE

Plus en détail

Diplôme Universitaire L Infirmier(e) de Salle de Surveillance Post-Interventionnelle (SSPI)

Diplôme Universitaire L Infirmier(e) de Salle de Surveillance Post-Interventionnelle (SSPI) Responsables: Diplôme Universitaire L Infirmier(e) de Salle de Surveillance Post-Interventionnelle (SSPI) - Pr Nathalie NATHAN-DENIZOT, service Anesthésie Réanimation, CHU Dupuytren Limoges et Faculté

Plus en détail

GESTION DES MORPHINIQUES AU BLOC OPERATOIRE

GESTION DES MORPHINIQUES AU BLOC OPERATOIRE GESTION DES MORPHINIQUES AU BLOC OPERATOIRE EXEMPLE D UNE EPP EN ANESTHESIE SUR GABRIEL MONTPIED Sandrine BAGEL Cathy PAULET PRESENTATION DU SECTEUR 16 salles pour 6 spécialités au 3 ème étage Un secteur

Plus en détail

Service de douleur aiguë

Service de douleur aiguë Service de douleur aiguë Olivier.m@chu chu-toulouse.fr Quintard M. Delbos A. Keita Meyer H. ETAT DES LIEUX DE LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR POSTOPERATOIRE 8 000 000 de français sont opérés chaque année

Plus en détail

RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE. PCA d'opioïde fort en douleur cancéreuse

RESEAU REGIONAL DOULEUR EN BASSE NORMANDIE. PCA d'opioïde fort en douleur cancéreuse PCA en douleur cancéreuse Page 1/16 PCA d'opioïde fort en douleur cancéreuse 1. DÉFINITION DE LA PCA : C'est une technique d'auto administration basée sur le principe du contrôle par le patient lui-même

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS et REFLEXION ETHIQUE

SOINS PALLIATIFS et REFLEXION ETHIQUE Saint Didier en Velay SOINS PALLIATIFS et REFLEXION ETHIQUE Dr Pascale VASSAL, Service de médecine palliative, CHU Saint Etienne Le 16 juin 2009 4 - PRISE en CHARGE de la DOULEUR A - Évaluation de la douleur

Plus en détail

La technique des pompes pour l administration en ambulatoire

La technique des pompes pour l administration en ambulatoire La technique des pompes pour l administration en ambulatoire BOPPAss 19 et 24 novembre 2009 Brigitte Geubelle (Clinique St Luc Bouge) et France Duvivier (CHPLT Verviers) 1 PLAN A. Perf. continue / diffuseur

Plus en détail

La Codéine? Parlons-en INFORMER

La Codéine? Parlons-en INFORMER La Codéine? Parlons-en INFORMER Qu est-ce que la codéine? La Codéine, ou méthylmorphine, est l'un des alcaloïdes contenus dans le pavot (papaverum somniferum). La codéine est un antalgique puissant (de

Plus en détail

Analgésiques. ü Physiopathologie et classification

Analgésiques. ü Physiopathologie et classification ~ Réflexes ~ On n associe pas 2 antalgiques du même palier OMS. ~ On n associe pas 2 morphiniques. ~ Toujours prendre en charge la douleur +++ ü Physiopathologie et classification Il existe plusieurs types

Plus en détail

Unité mobile de Douleur Aiguë Hôpital Purpan, Toulouse

Unité mobile de Douleur Aiguë Hôpital Purpan, Toulouse Unité mobile de Douleur Aiguë Hôpital Purpan, Toulouse M. Quintard, Infirmière anesthésiste, douleur M. Olivier, Médecin anesthésiste réanimateur, algologue Unité mobile de douleur aiguë Mise en place

Plus en détail

I. La perfusion par gravité : Dispositifs médicaux de perfusion en 2008. Session ide. Hervé MENU 1, Muriel WALLARD 2

I. La perfusion par gravité : Dispositifs médicaux de perfusion en 2008. Session ide. Hervé MENU 1, Muriel WALLARD 2 Session ide Dispositifs médicaux de perfusion en 2008 Hervé MENU 1, Muriel WALLARD 2 1 Pôle d Anesthésie Réanimation Hôpital Salengro 2 SAMU 59 CHRU Lille La perfusion est un acte courant dans tous les

Plus en détail

SOULAGEMENT DE LA DOULEUR POSTOPERATOIRE

SOULAGEMENT DE LA DOULEUR POSTOPERATOIRE SOULAGEMENT DE LA DOULEUR POSTOPERATOIRE Dr Claire Vulser-Cristofini UETD SAR HEGP DU Douleurs crânio-faciales 15-01-2007 Douleur postopératoire Obligatoire Prévisible La douleur postopératoire est : Très

Plus en détail

PCA : Analgésie Autocontrôlée par le Patient

PCA : Analgésie Autocontrôlée par le Patient PCA : Analgésie Autocontrôlée par le Patient Unité de traitement de la douleur Hôpital Saint-Louis, Paris Mai 2005 PCA : Analgésie Autocontrôlée par le Patient Brigitte George Marie-Cécile Douard Marie-Laure

Plus en détail

La «pompe à morphine» PCA et PCEA

La «pompe à morphine» PCA et PCEA La «pompe à morphine» PCA et PCEA OLIVIER ébastien IADE Centre Hospitalier de Carcassonne Octobre 2015 Définition La PCA (Patient Controlled Analgésia ou analgésie autocontrôlée par le patient): C est

Plus en détail

Prescription de morphiniques chez le sujet âgé. Cas clinique

Prescription de morphiniques chez le sujet âgé. Cas clinique Prescription de morphiniques chez le sujet âgé Cas clinique Clinique 1 Me G. 71 ans. Mariée, 2 enfants Algies diffuses depuis l âge l de 14 ans. Début des douleurs par des cervicalgies et scapulalgies

Plus en détail

Consignes de remplissage - Grille de recueil - Thème DAN2

Consignes de remplissage - Grille de recueil - Thème DAN2 Généralisation 2014 d un recueil d indicateurs pour l amélioration de la qualité et de la sécurité des soins dans les établissements de santé de soins de courte durée Consignes de remplissage - Grille

Plus en détail

La rotation des opioïdes

La rotation des opioïdes La rotation des opioïdes Prof. Omar BOUDEHANE - UNITE D EVALUATION ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR - Faculté de médecine & CHU Constantine Université «3» de Constantine 9 ème Congrés de la SAETD Université

Plus en détail

MATERNITE. à membranes intactes. Evaluer le risque d accouchement prématuré par l échographie du col utérin :

MATERNITE. à membranes intactes. Evaluer le risque d accouchement prématuré par l échographie du col utérin : Responsable : Dr RAYNAL Praticien Hospitalier Dr Naveau Assistant MATERNITE Approbateur : Dr PANEL Fonction : praticien Hospitalier Chef de service Date de création : 25/06/2012 signatures signature Liste

Plus en détail

La chirurgie ambulatoire en 20 questions. Avant propos

La chirurgie ambulatoire en 20 questions. Avant propos Avant propos Avec le développement de la chirurgie ambulatoire, le nombre de professionnels qui s intéressent à cette pratique est en croissance constante. Les «nouveaux intéressés» se heurtent souvent

Plus en détail

DOULEUR ET CANCER. Dr Catherine. CIAIS

DOULEUR ET CANCER. Dr Catherine. CIAIS DOULEUR ET CANCER Dr Catherine. CIAIS IFSI le 2 février 2010 OBJECTIFS Savoir évaluer une douleur cancéreuse Connaître les différents types de douleur en cancérologie Mécanismes Étiologies Stratégies thérapeutiques

Plus en détail

Du bon usage des dispositifs transdermiques de fentanyl

Du bon usage des dispositifs transdermiques de fentanyl Du bon usage des dispositifs transdermiques de fentanyl Groupe de travail pluridisciplinaire SFAP - SFETD ARMARI-ALLA Corinne, Médecin pédiatre, Hôpital de Jour d Onco-Pédiatrie, CHU Grenoble BRUXELLE

Plus en détail

*pompe P.C.A.ou A.C.P. : Analgésie contrôlée par le patient

*pompe P.C.A.ou A.C.P. : Analgésie contrôlée par le patient POSE D UNE POMPE P.C.A.* DE MORPHINE SUR VOIE VEINEUSE CENTRALE *pompe P.C.A.ou A.C.P. : Analgésie contrôlée par le patient VERSION N 1 Page 1/13 Date de validation : 20/03/2007 I. Définition Soins infirmiers

Plus en détail

Réhabilitation et chirurgie abdominothoracique

Réhabilitation et chirurgie abdominothoracique Réhabilitation et chirurgie abdominothoracique Concept Intervention Multimodale, multidisciplinaire Préopératoire Information Préparation Réduction Stress Analgésie Alimentation Mobilisation entérale équipement

Plus en détail

POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL

POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL 23 POUR VOUS QUI SEREZ OPÉRÉ POUR UNE CHIRURGIE DE L OEIL Informations générales sur les étapes entourant votre séjour à l hôpital et votre chirurgie Pour vous, pour la vie En externe, chirurgie d un jour

Plus en détail

[E1-2004S] EXERCICE N 1 (40 pts): Les questions 3 et 4 peuvent être traitées indépendamment des q. 1 et 2.

[E1-2004S] EXERCICE N 1 (40 pts): Les questions 3 et 4 peuvent être traitées indépendamment des q. 1 et 2. [E1-004S] EXERCICE N 1 (40 pts): Les questions 3 et 4 peuvent être traitées indépendamment des q. 1 et. QUESTION N 1 : On sait que la pharmacocinétique d un médicament A répond à un modèle monocompartimental.

Plus en détail

Relais de la perfusion de Catécholamines : Quelles solutions?

Relais de la perfusion de Catécholamines : Quelles solutions? Relais de la perfusion de Catécholamines : Quelles solutions? Laurent ARGAUD Réanimation Médicale Groupement Hospitalier Edouard Herriot laurent.argaud@chu-lyon.fr Incidents lors des relais de seringues

Plus en détail

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PR-ULI-URG-PEC-N 108 Version n 1 Crée le 01-02-2011 DIFFUSION : Urgences site d Etampes OBJET ET DEFINITIONS Organiser et protocoliser

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

LES SOINS DE SUPPORT ET LA NOMENCLATURE IDE

LES SOINS DE SUPPORT ET LA NOMENCLATURE IDE LES SOINS DE SUPPORT ET IDE Lucienne CLAUSTRES BONNET 1 Les soins de support Le rôle de l infirmière à domicile Rôle propre Rôle prescrit La nomenclature Généralités Les soins palliatifs Evaluation et

Plus en détail

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable :

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Patient : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Personnes à joindre : Contacts : Service hospitalier Etablissement de santé Acteurs

Plus en détail

Pompes et Pousse-seringues seringues : Caractéristiques ristiques et limites

Pompes et Pousse-seringues seringues : Caractéristiques ristiques et limites Pompes et Pousse-seringues seringues : Caractéristiques ristiques et limites Laurent Gattlen CMD SMIA / CHUV 29.09.2009 MAITRISE UNIVERSITAIRE D'ETUDES AVANCEES EN PHARMACIE HOSPITALIERE (MAS) SEMINAIRE

Plus en détail

Molécules antalgiques en SSPI

Molécules antalgiques en SSPI Lieux de diffusion : SSPI, USC, blocs opératoires Rédacteurs : C Jolly (Médecin Anesthésiste) F Hibbert (Médecin Anesthésiste) M O Rorke (IADE) Chemin informatique Version n 1 Page 1/6 Personnes concernées

Plus en détail

Protocole d utilisation et de surveillance de l infuseur élastomérique EASYPUMP dans le cadre de l administration continue d anesthésiques locaux

Protocole d utilisation et de surveillance de l infuseur élastomérique EASYPUMP dans le cadre de l administration continue d anesthésiques locaux Comité de lutte contre la douleur Protocole d utilisation et de surveillance de l infuseur élastomérique EASYPUMP dans le cadre de l administration continue d anesthésiques locaux Référence : CLUD 34 Version

Plus en détail

Si mon cœur a moins de 70 ans

Si mon cœur a moins de 70 ans Si mon cœur a moins de 70 ans Deux infirmiers témoignent Sébastien Bodson IGSIU Jean-Noël Koch IGSIU, ECCP CHU de Liège 1 2 Organisation Ressources humaines Equipement Plateaux techniques Chirurgie cardio-vasculaire

Plus en détail

Vaincre la douleur est auj

Vaincre la douleur est auj Vaincre la douleur est auj La dose d antalgique prescrite par le médecin, ainsi que l'horaire de prise ne doivent pas être modifiés. L'action du traitement se faisant sur 24 heures, en modifier la dose

Plus en détail

Douleur aiguë, analgésie du nouveau-né, né, du nourrisson et de l enfant

Douleur aiguë, analgésie du nouveau-né, né, du nourrisson et de l enfant Douleur aiguë, analgésie du nouveau-né, né, du nourrisson et de l enfant Évaluation de la douleur post opératoire Traitements disponibles pour l enfant Analgésie multimodale à la carte Pascal Delmon CHRU

Plus en détail

Les principes du traitement antalgique: L évaluation de la douleur chez l adulte Les effets secondaires du traitement médicamenteux et leur gestion

Les principes du traitement antalgique: L évaluation de la douleur chez l adulte Les effets secondaires du traitement médicamenteux et leur gestion Comment gérer le traitement antalgique Objectifs du cours 1: Connaître les bases Les principes du traitement antalgique: Les médicaments utilisés ainsi que les modalités de leur utilisation dans le cadre

Plus en détail

PASSAGE EN SSPI : REGLEMENTATION ET IDEES FAUSSES

PASSAGE EN SSPI : REGLEMENTATION ET IDEES FAUSSES PASSAGE EN SSPI : REGLEMENTATION ET IDEES FAUSSES PASSAGE EN SSPI : REGLEMENTATION ET IDEES FAUSSES Clinique TRENEL 69560 Ste Colombe-lès-Vienne Les soins post- interventionnels sont depuis longtemps une

Plus en détail

PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR SERVICE DE CHIRURGIE REPARATRICE

PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR SERVICE DE CHIRURGIE REPARATRICE HÔPITAL HENRI MONDOR PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR SERVICE DE CHIRURGIE REPARATRICE - Modalités de mise en œuvre du protocole de prise en charge de la douleur - Protocole de prise en charge

Plus en détail

Qu est-ce que l anesthésie?

Qu est-ce que l anesthésie? Qu est-ce que l anesthésie? Le mot «Anesthésie» signifie «insensibilité à la douleur et autres sensations» provoquées par les actes diagnostiques ou thérapeutiques. L anesthésie, en réalité, n est pas

Plus en détail

Pratique de la P C A (patient-controlled analgesia)

Pratique de la P C A (patient-controlled analgesia) Pratique de la PCA (patient-controlled analgesia) - M. Navez, D. Baylot Pratique de la P C A (patient-controlled analgesia) Navez M, Baylot D DAR Anesthésie Réanimation Pr Auboyer CHU ST Etienne BASES

Plus en détail

L anesthésie de votre enfant. Informations utiles

L anesthésie de votre enfant. Informations utiles L anesthésie de votre enfant Informations utiles La consultation d anesthésie Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles sur l anesthésie proposée à votre enfant afin que celle-ci

Plus en détail

Gestion des catécholamines par les infirmières en réanimation. Réanimation adulte Centre Hospitalier de Pau CREUF PERIGUEUX oct.

Gestion des catécholamines par les infirmières en réanimation. Réanimation adulte Centre Hospitalier de Pau CREUF PERIGUEUX oct. Gestion des catécholamines par les infirmières en réanimation Réanimation adulte Centre Hospitalier de Pau CREUF PERIGUEUX oct. 2012 L hôpital de PAU Environ 700 lits Diverses spécialités : médecine différentes

Plus en détail

Attitude pratique pour la prise en charge. de la douleur postopératoire

Attitude pratique pour la prise en charge. de la douleur postopératoire Attitude pratique pour la prise en charge de la douleur postopératoire 1999 Groupe d'experts F. Aubrun (Paris), D. Benhamou (Clamart), F. Bonnet (Paris), M. Bressand (Paris), M. Chauvin (Boulogne), C.

Plus en détail

Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans

Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans Journée du CEOR 21 juin 2011 Dr Bellia Dhondt Pierrette HAD EOVI Romans 1 EVALUATION et TRAITEMENT de la douleur La DOULEUR définition selon l IASP. (Institut international pour l étude de la Douleur)

Plus en détail

PEGA PCA L excellence dans le traitement de la douleur!

PEGA PCA L excellence dans le traitement de la douleur! PEGA PCA L excellence dans le traitement de la douleur! Plus de 20 années d expériences font des pompes à perfusion PEGA des produits de pointe dans le domaine de la technologie de perfusion tout à fait

Plus en détail

Analgésie ambulatoire par bloc périnerveux à l aide d un biberon (pompe à perfusion élastomérique)

Analgésie ambulatoire par bloc périnerveux à l aide d un biberon (pompe à perfusion élastomérique) Analgésie ambulatoire par bloc périnerveux à l aide d un biberon (pompe à perfusion élastomérique) En accord avec votre médecin et vous, l anesthésiologiste a installé un cathéter (petit tube) permettant

Plus en détail

Fiche Information patient : les antalgiques par voie orale après un geste chirugical

Fiche Information patient : les antalgiques par voie orale après un geste chirugical 201 avenue d Alsace B.P. 20129 68003 COLMAR Cedex Fiche Information patient : les antalgiques par voie orale après un geste chirugical Réf : CLU/DIN/INF/012 Version : 3.0 Etat : Applicable Mise en application

Plus en détail

Prise en charge de la douleur des drains thoraciques chez l enfant après chirurgie

Prise en charge de la douleur des drains thoraciques chez l enfant après chirurgie Prise en charge de la douleur des drains thoraciques chez l enfant après chirurgie Thierry Moreaux*, Nathalie Duparc**, Agnès Pasturel**, Dr Laurence Teisseyre***, Dr Chantal Wood****, Anne Gaudelet*****

Plus en détail

Préparation et mise en place de la MORPHINE ou de l OXYCODONE par voie injectable IV ou SC

Préparation et mise en place de la MORPHINE ou de l OXYCODONE par voie injectable IV ou SC Comité de lutte contre la douleur Préparation et mise en place de la MORPHINE ou de l OXYCODONE par voie injectable IV ou SC Référence : CLUD 14 Version : 4 Date de diffusion Intranet : 2016 Références

Plus en détail

Prise en charge infirmière D un polytraumatisé

Prise en charge infirmière D un polytraumatisé D un polytraumatisé v Pose d un collier cervical v Déshabillage avec découpage des vêtements si nécessaire v Pose de l 02 au masque v Prise des constantes (TA, pls, saturation, score de glasgow) v Evaluation

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR AIGUË

RECOMMANDATIONS POUR LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR AIGUË RECOMMANDATIONS POUR LA PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR AIGUË Ce fascicule tient à mettre à la disposition des médecins du CHV (ainsi que du personnel paramédical) une mise à jour D un rappel pharmacologique

Plus en détail

Point d étapes du projet MASTER pour la formation d infirmier anesthésiste

Point d étapes du projet MASTER pour la formation d infirmier anesthésiste Point d étapes du projet MASTER pour la formation d infirmier anesthésiste Danie Boudiguet Juillet 2011 Point d'étapes MASTER IADE juillet 2011 1 Activités IADE issues du travail DGOS 1. Préparation et

Plus en détail

UNE CURE DE HERNIE. Informations générales

UNE CURE DE HERNIE. Informations générales UNE CURE DE HERNIE Informations générales Cette brochure contient les réponses aux questions plus souvent posées à propos de la cure de hernie. Il est donc recommandé de garder cette brochure à la portée

Plus en détail

Bonnes pratiques de préparation des médicaments 10.11.09

Bonnes pratiques de préparation des médicaments 10.11.09 Bonnes pratiques de préparation des médicaments 10.11.09 Le médicament: de la commande à l administration 1 CIRCUIT DU MEDICAMENT Pharmacie centrale Unité de soins Infirmier Médecin Prescription Commande

Plus en détail

PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN URGENCE SOMMAIRE

PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN URGENCE SOMMAIRE PROTOCOLE DE PRISE EN CHARGE DE LA DOULEUR EN URGENCE Objectifs! Reconnaître le patient douloureux! Instituer un traitement adapté à l intensité de la douleur! Permettre de réévaluer systématiquement et

Plus en détail

LA GRAVITE DE LA PERFUSION! A. Dewailly, J. Boyer, Y. Inghels Pôle Pharmacie, Centre Hospitalier de Valenciennes.

LA GRAVITE DE LA PERFUSION! A. Dewailly, J. Boyer, Y. Inghels Pôle Pharmacie, Centre Hospitalier de Valenciennes. LA GRAVITE DE LA PERFUSION! A. Dewailly, J. Boyer, Y. Inghels Pôle Pharmacie, Centre Hospitalier de Valenciennes. 1 CONSTAT Problématiques d utilisation des perfuseurs au CHV Régulateur de débit de perfusion

Plus en détail

EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER

EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER DSCSI- SY/GL/MB 1 I INTRODUCTION I 1 HISTOIRE Loi de 1978,

Plus en détail

Infirmier(e) Anesthésiste et

Infirmier(e) Anesthésiste et Infirmier(e) Anesthésiste et Anesthésiste-Réanimateur : coopération et responsabilités Claude Ecoffey Service d Anesthésie-Réanimation Chirurgicale 2, Hôpital Pontchaillou, Université Rennes 1, 35033 Rennes

Plus en détail

Prise en charge de la douleur

Prise en charge de la douleur Prise en charge de la douleur 1 Rappel des obligations La prise en charge de la douleur est une obligation légale. Loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits du malade et à la qualité du système

Plus en détail

Procédure Médecins N de version: 01 Date d'application: Réf.: CMUB-003 Pagination : 1 de 6 pages. Dr T. RAPENNE, Consultant Douleur CHU Dijon

Procédure Médecins N de version: 01 Date d'application: Réf.: CMUB-003 Pagination : 1 de 6 pages. Dr T. RAPENNE, Consultant Douleur CHU Dijon N de version: 01 Date d'application:26052000 Réf.: CMUB-003 Pagination : 1 de 6 pages Procédure N 003 Rédacteurs Dr D. HONNART (Dijon) Date 26/05/00 Validation Dr T. RAPENNE, Consultant Douleur CHU Dijon

Plus en détail

Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire

Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire Causes d insatisfactions du patient pris en charge en ambulatoire Michel MAILLET Unité d Anesthésie & Chirurgie Ambulatoires Hôpital Tenon, AP-HP 4 rue de la Chine; 75020 Paris Chemin Clinique Éligibilité

Plus en détail

Les fourmis du réveil

Les fourmis du réveil Les fourmis du réveil PREAMBULE Suite au décret du 05-12-94 notifiant la nécessité de mettre en conformité la salle de réveil ( SSPI ) : opérationnelle 24h/24h, et sachant que les besoins de notre bloc

Plus en détail

Gestion des symptômes : nausées et vomissements Le personnel soignant peut faire

Gestion des symptômes : nausées et vomissements Le personnel soignant peut faire 1 Gestion des symptômes : nausées et vomissements Le personnel soignant peut faire Anita Margulies BSN, RN Berne Mars 2015 2 Nausées/vomissements Pourquoi est-ce encore un sujet important? Ils sont l un

Plus en détail