LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE"

Transcription

1 LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 1987, \. Fonds des Nations Unies pour l'enfance UNICEF

2

3 LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 1987

4 Copyrighl 1986 fonds des Nations Unies pour l 'enfan ce Tous droits r éservés. Auront' partie dl' cette publication ne peut être reproduite ou conservée el class ée dans un système de stockage el de recherche dt' données 0 /1 transmise SOUJ une f orme quelconque 011 par des procédés électroniques. mecaniques, de reprographie. d 'enregistrement ou quelque autre moyen san.t l'autorisation prealable de l'unicef. UNICEF, UNICEFltouse, 3 UN Haza. New York. N. Y. JOOJ7. EtatsUni. UNICEF, Palais des Nation s. CI/Il/l Genève /0. Suisse. Couverture et graphisme : MiJ/n. Craig et Cocking. Woodstock. Royaum euni Figures et tableaux : Stephen Hawkins, Oxf ord lllustrators. Oxford. RoyaumeUni Composition et production: Tex SA. Gen ève. Suisse Préparé el compilé pour l'unicef par P. l' I I.. Adam son. Bens on. Üxfo rdshire, RoyaumeUni Titre original: The Stase of the Wortd's Chttdren 1987

5 LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 1987 b UJ? James P. Grant Directeur général du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF)

6 , TABLE DES MATIERES 1 LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 1987 Ethique et capacités Une nouvelle offensive contre la pauvreté Mobiliser chacun autour de la santé de l'enfant L'essor de la TRO Vers la vaccination universelle Mobilisation sociale cl continuité Objectif croissance Conclusions No us disposons aujo urd' hui des co nnaissances qu i pourraient per mett re aux pa re nts de pro téger la san té de leurs enfants pour un coût d ènsoir e. Nous disposons également des capaci tés de co mmuniq ue r ces con naissances au plus gran d nombre. Il est donc temps d'affirme r qu e la mort de mill ion s d'enfan ts es t toutaussi inacceptable lorsq u'elle es t le fait de la malnutrition et d'in fect ions Qui n'ont rie n d' ine luctable q ue lor sq u'elle survient da ns les ur gences sou dai nes de la séc heresse ou de la famin e. page' J Il est pos sible de maintenir le progrès contre le co urant contra ire de la récession ècc no miqu e. à condition de décomposer les grands objectifs du déve loppement en un e série d'objectifs att eignables et Ji cond ition que les gou vernements décid ent de mobiliser les ca paci tés actuelles et en particu lier les capacites de cornrnunication nou velles alin de mettre les connaissan ces nécessair es à la disposition de chacun. page IJ Un résumé des données scientifiques qu i pourraient per me ttre il la major ité des par ents de protége r la vie et la croissance normale de leur s enfan ts à un coût ab ordable tant po ur eux q ue po u r leur pays. Toutes les fam illes ont aujo urd'hui le dr oit de disposer de ces connais sa nces, qu'il s'agit de leur tran sm ettre par tous les ca na ux possibl es. pagt' 14 Les efforts accomplis au cours de s années 80 pour faire connaître la th érapi e par réh ydratalion orale (TRO) au plu s gr and nombre permetten t auj ourd'hui de sauver chaque année un nombre d'enfants Que J'on estime à D'ici a1995, cc chiffre pourrait dé passe r J mil lion s par un. pagl' 35 l es progrès de la vaccination afaibl e coût dans les années 80 previennent d'or es et déjà prés d'un mi llion de décès d'e nfants par an dan s le monde en développem en t. 77 pays, qui tm ah Sent ense m ble plu s de 90 %des naissan ces dan s le monde en développ em en t. sc so nt dèsurmais engagés à poursui vre l'obj ect if de la vacc inatio n un iver selle d'ici à page 45 La mo b ilisa tio n soci ale afin d'att ei ndre des b uts précis en mat ière de santé peut const itue r un moyen concr et de se rapprocher d'un systè me perman ent et comp let de soi ns de san té prima ires il co ndition que ce t ob jectif ait été planifié au prealabl e. pagt' 56 Avec la diffu sion croi ssante des so ins Ile san té primaires, il devient auj ourd'hui possibl e de surveille r réguli èrement la croi ssance de la majorité des enfants dans le monde en dèveloppcment. La su rveilla nce de la croissance, accompagnée de méthodes peu coûteuses de protection de J'enfant, peut permettre d'informer les parents el de suscite r leur par iicipat ion tian s l'utilisation de s connais sances actuelles permettant de prot éger la santé el la cruissance normale des enfants à un coût abo rdable pou r chac un ou presque. l'agi' 64 La stra tég ie de la mobilisation sociale signifie qu e po ur ainsi dire tout individu, tout e organisa tion. tant dan s les pays indus tria lisés qu e dan s les pays en développement, pourrait aujourd'hui co ntrib uer à l'entreprise visant à pose r l'un des jalon s les plus importants de l'h istoire de l'hu ma nité : ce lui qu i marq uera la victo ire sur les e ffets les plu s terri bles de la pauvreté absolue, te ls Qu' ils se manifestent de nos jours sur not re planè te. PUf.W 79

7 II UN AJUSTEMENT A VISAGE HUMAIN La crise éco nom ique la plu s sévère des cinq ua nte dernières années a provoqué au cou rs des années 80 une baisse d u niveau de vic dan s de nombreuses part ies du mo nde. Ali n de s'cfforce r de re lance r la croissance el de redresser leu r balance des paie men ts. un grand nombre de pays en développe ment on t été contraints d'adopter des politiq ues de red resseme nt économiq ue, dites cc d' ajustemen t», qu i bien souvent cn trainent des d ifficult és supplémentaires pou r les sec te urs les plus pauvres de la population. ceux Qui on t Ie moi ns de possibilités d'épargner de l'argent. Ce chap itre. Qui pré sente brièvement un rapport spécial Que (' UNICF.f publ iera e n éme t des propositions à l'intention tant des pays ind ustr ialisés que des pays en développement visant à relancer la croissance écono mique tout en per mettant de pro téger la croissa nce men tale et physique de la proc haine géné ration. p ag 85 III QUARANTE ANNÉES DE PROGRÈS Le facteur humain Pour commé morer le qua rantième anniversaire de la fondation de l'linier!', Varindra T. Vittachi passe en revu e les principaux change ments intervenus au cou rs des qu atre dernières décennies dans la situation des en fan ts du mond e et dans ac tivité de l'unicef:. p ag 97 Tableaux graphiques Présentation visue lle de la situation des enfants dans le mon de en 1986 et des progrès accomplis depuis Trente figures en cou leur inédites basées sur les statistiques les plus réce ntes résument les donn ées actue lles et l'évolution des quarante de rniè res années dans les do maines de la pop ulation et la rnortalitèjuvènoinfantiles, de l'espé rance de vie, de l'aliment ation. de la scolarisation, de l'alphabétisation, de l'approvisionnem ent en ea u et de l'assain issemen t, des soins de santé matern elle et infan tile. de l' insuffisance pondérale à la naissance et de la mortalité liée à la matern ité, de la thérapie par réhydratation ora le, de la vaccina tion. de J'allaitem ent matern el, de l'espacemen t des naissances ct de ses effets sur la survie infantil e, de l'ané mie, de la carence en iode el de l'avitamin ose A, de la propor tion des familles vivant dan s la pauvreté, et lies relations entre santé ct riches se. pa ge )05 IV STATISTIQUES Tableaux Tableaux statistiques présentant, pour tous les pays du mon de, des donn ées économ iques et sociales en rapport avec Je bie nêtre des enfa nts. Ou tre les indica teu rs de base, les tab leaux comportent, pour chaq ue pays. des don nées sur la nutr ition. la santé. l'éducation. la démographie et l'éco no mie. paxt' 11) Notes Note géné rale sur les données. signes ct explica tions, notes re latives aux tableau x, d éfinitian s. sources principales. page 1J7

8 ENCADRÉS La récession: un ajustemenl il visage humain La réces sion : un ajustement il visage humain (suite) Egypte : vaincre la déshydratahon Turqu ie: prévenir décès Populalion: moins de décès, moins de naissances Amérique centrale: un pont vers 'a paix Algérie: réduire de moitié la mortalité La vaccination universelle: renouveler l'engagement 1 Pays donateurs: investir dans le fu tur 16 2 Soudan: l'exemple de Khartoum 17 3 Equateur: les vagues de la survie 18 4 Mozambique: le modèle de Maputo 19 5 Bolivie : mobiliser un million de personnes 20 6 Amérique centrale: campagnes pour la survie des enfants 21 7 Inde: vers la vaccination universelle 22 8 Les ONG: il l'œuvre pour la survie des entants 23 Burkina Faso : 9 Bangladesh: un Village, un poste de santé des prêts pour les lemmes 24 Colombie: 10 Inde: protéger quatre millions d'entants toucher la nation entière 25 Brésil: 11 Zimbabwe: loucher le NordEst davantage de cultures vivri ères 26 Bangladesh : 12 Philippines: loucher 25 millions de personnes combattre la famine 27 Pérou: 13 La survie des enfants: vacciner personnes le taux de survie [uv ènointantûe 28 Inde: 14 Birmanie: les ICDS il l'échelle nationale la lutte pour l'alphabétisation 29 République dom inicaine: 15 La 30 carence en iode: larmer volontaires une solution il portée de main

9 FIGURES Fig. Fig. 2 Fig. 3 Fig. 4 Fig. 5 Fig. 6 Fig. 7 Fig. 8 Augmentation de la tourniture de vaccins par l'unicef, Utilisation de la TAO et décès par diarrhée, estimations et projections, Nombre d'enfants sauvés en l'an 2000 si les objectifs des program mes de survie sonl atteints Modifications du produit intérieur brut par habitant, et Prévalence de l'insutfisance pondérale chez les enfants, Botswana, Récession, insumsance pondérale à la naissance et mortalité infantile, NordEst du Brésil, DiHérences de laux de mortalité juvénile selon les régions à l'intérieur d'un mème pays Estimation des taux d'utilisation de la TAO pour les entants de moins de 5 ans, milieu des années 80, par région OMS Fig. 9 Estimation de l'accès aux SAO par région OMS, Fig. 10 Décès pouvant être prévenus par la vaccination dans le monde en développement, 1985 Fig. I l Production globale de sels de réhydratation orale, Fig. 12 EHicacité des SAD à base de riz Fig. 13 Promotion de la TAO, Egypte, Fig.14 Fig.15 Vaccins lou rrus par l'unicef, (projection) Vacciner tous les enfants d'ici 1990 : progrès accomplis et restant à accomplir Fig. 16 La vaccination en Inde: progrès accomplis et projections, Fig.17 Le déclin de la poliomyé lite dans les Amériques, Fig. 18 La vaccination au Brésil: progrès accomplis et défi à relever, Fig. 19 Fig. 20 Décès el infirmités évitables par la vacci nation: la part de l'inde Facteurs familiaux ahectant la nutrition de l'enfant Fig. 21 Résultats du programme thaïlandars de surveillance de la croissance

10

11 1 LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 1987 James P. Grant Ethique et capacités Une nouvelle offensive contre la pauvreté Mobiliser chacun autour de la santé de l'enfant L'essor de la TRO Vers la vaccination universelle Mobilisation sociale et continuité Objectif croissance Conclusions

12 Le taux de mortalité [uvènoinfantile Le tau x de mortalité j uv énoinfantile (TMJl) désigne le numbre d'enfant s qui meurent avant l'âge de cinq ans pour 1000 naissances vivantes. Cette ann ée, c'est ce tau x qui détermine l'ordre dans lequel figurent les pays dans les tableaux statistiques du présent rapport. Les chiltres indiquant le tau x de mortalité juvénoinfantile de certains pays, tant dans le texte que dans les tableau x statistiques, sont des est imations établies par la Division de la populat ion des Nations Unies sur une base permettant une comparaison inte mationale et en utilisant diverses sources. Ces chiltres peuvent, dans certains cas, différer des chiltres des services statistiques nationau x. Les donn ées national es sont le plus souvent établies tous les cinq ou dix ans à part ir des recensements effec tu és dans les pays ; elies ne reflètent donc pas encore l'i mpact des campagnes et des programm es de survie récents ment ionn és dans le texte.

13 k Ethique et capacités 11o' dcl1j.... ln ' iidl. (IQ Be loicrc,1...jowd'1i... ql>< cleo..., d'cnw... pen...,.,., 1..u'.'n= me> de Il >«11<,...<1 dt Il 10 in... œ,u,.. nl,.o.., Quil,'d. LIc,,,. du Kl m,,ch 'n 197'1191lO ou do«il< clot l'afriqu. en i. r..,..,., dol aiod' bouic.cn< m.....indi. cl de 1 0,,...ode ln,.... Il.,. q;... II, :.:'... Au,....,c Ile fai,. Calcul!>. Cllu knpie.wodis q...it... 'u. ollquel...' q.sn klioo nlain..,..lolt POU' cinli di.. d,n, ri ion'. U le1dia... 1<en,loh..unpu ;...rouu...n ',,blt.,... <l'ioe. Ccpc.1 r cio run. wc,, ta.«iorp q' e<i1ciiif'i* '... 1< 1'. Le......,.. roooi... ialè..t<i '=e: CI..Il '... '. A cnaaie,..fi< Contirloo..ecto.f lM n.jol... 'lié noenr... on UM oc..; 11\. c' l que «II.'J'''''''.i1'.':I< ni onif.in <1< roi,. </1...i.,., ' u= n, ,...,,..... V.T.. n ' ,,. Il déa... Il'doc: ofollbail...nl..,..; inodm,..'blolc>r>quu<' k WI cl<... tril441' de rin!'; q lonqu.. n.., d....1 d'h.,, '. U.I d.. famm do,n. II l,,,.,,,, <n <lfet,ev dofti...''.> DOII' di...,......,...1tr r... <In ', 01. lm, cl< 1Ioltrc oiii, r..oç , Il owliit. *'<toi< :.nl 'r lb,..'... In... do do ' or doijit.t.u o,,... po,.....i...'.., JOlIpI.I'. ' 'u,' K1uolln el p<1i...0 oye< r.mp' 1Hlc<...,. Au <ou d,. dou, d.,,o ',,.,ion du d,;no d'.pphuliun do 60..u'omon, do... rm.!h>d.. la.oa:'''''441<t1.w, po: 'bdl'lllal'... (DOl'''.... ot la.; cr itc41 U..'<'IorIo......I. r ' 1ri n.. 1.0>0 b.01.>... q.' rn,pc..... po,.. '' 1< oa dt...p<...a 1, dou' pl'<mio cadr qui r.'ui'<t.cr,.. 1,.. do puch, do:...p<.if\ m,nt la 0 P<; (.0. '0, '''' M...d '.a '..' :1<'... ).<1, ' ; , '...,

14 i. 4 r +' LA SITIJATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 1987, I.e. :ol..,, 1I'du,,,do 10 'Oder,'ac<:<>',...00.'.. mulallon dmrom,',,,,,,,,,. d<l <long.. cdoon au, O '''0I 1lIDqW oen... liq8ii papi a.. 23,.;,;....., du.. 3: '.'...' ',OSo.4é>I' a... ro'du1.11ii...1,... doc....'u'; tlodu''l 01='.=....'..,... Doœ lm...om'''' ' outlid<tgtc.. tniletq dei pa, 1lU'OQ' le... 10' '.. I>'ilo...,..uo... he. '...,.., ,..., ' 1'''' oq..,a.....<:qoqf..<it.' m.....ce oi.... Ioo,dr 1eS.tIOIIrsemtnt..., <1'... Il a.,... '00.' SI '.,.. =' ''li. J>4.1C QfIl...00 l.r..,..a.epo.,.... '. '...r... La récession: 1 un ajustement à visage humain i.e' '''''''''',..... quo III '. 0' sa.. 01'.1.,.c.O' '0'0 ca, r...rtu 'du:. 'GO' :...'''''. : Il.l> Loo... ' ,,lOl'I>... '11110.QU' 10mal rinsull..., ',,1...oo.,..IOIIQUOIo'1O e.o.z., 10'1010CI>lIIO to,... œ'+, n <I''''' ==,,OI'Mi,,...,... 1> '''''' '1 00 mu..., > ,,... dl lnclif ne...' Pllli en.,... 10,.. :oe a..po:;ffi, orof',''' J ICOl1Clll'Oque.. '.'OIocr... t' ')1' Il'... beo.b... <lor... l1... piooil l ''' r,:.'ip ' 50<1' ;.. rr.ii =......,.. Il' =..OC Loo.....,. l.û...<lo..am, ma lolo QUO...,,.11...,..., $ <1'<1'.'...,.1poll...,m. 1' 1, du c' Il de 10. de 'Io... d'...r,

15 ,., 0..ta: lf..... I ' t li n. Ea I>tof; 1...co.. ''10 WI0... oa dt.' r,. J. Ot... rjij 'n! r... ' u... po la Jureei....;m l>hiot 10 '10 d.,...afinile,..s.;fiaj, no,... r <11, N,......;lctIo ik b' Ii p.i' en dfol. r J'&tl'''' 'uno,,, <Ile: Io.ç<>n.. con<e... III...rOCfion d.. no u...,n....n'i.l> :.11< ml'hod m,omim lion d...'..., d'o... déjà d pon' hlu 1'<'.' comm.niu.' k.''i.'. d ',' déjà i.' i\..mt<l..j...iu''n llon' PO..., millionsd. pot.n d.m'la., Iou...OP' ions,... quelb <le... <IIf.. lm...«i&«.. rcn, ils ' i...no. 4,,..1 ', 01.a. ', F 1...r..... G<*, a, u..,10... t..,..,.. Ii ' r,.....<t... l... i , W'' <c..,... *,Iooo<llllklail ''''.Io,.cr....i''''''''''' ' 1'...,cl It la<lu,i.n...cli'1< loin ln,.,...ue... In po,. m...,. a,,nblld,...on.n do. Lem,.kanomiq......i tombrn quo' Que..,,,,...t. Cc Q. i impo<\< 10 plu,. cepondanl'0 quo 1 molhod.,.11...'...sonl a,'n'h' é,,,,,o«, qu.ii.., prauquo..on,., fon. noiè...n' n!i..bl.. :, il hot< d. doo'. '1', d 'jo, d l>. n. d' oi,. <inq hé.... nni ro de I '. K1. la rom bi;, do O'ho<!..do«'1,.,',, pondc'''. d. n!<luikd. rn.,;'ièau U. d. I<! IDfanUIo (.a, r,.u,. li.... Il..., '' cioil pn><lu<no...tlrr.cl lal,it> IOooI cneo..e.ik t. r.. *,,... al: 1ta1lMlfi... dc..... i0oi t.....,.. Fig. 1 AugmemaIion de foomitufe de w... PBI 1'UNlŒf, OTe POt.JOMYÉUŒ BCG...T AOOG'''''' 20 0 ole: 0SIll2i 83' lm Yaa::lns par rtncef, 19l:\21\lB5 (p!j!!?ou' 1\lB5 g.lès 'Z'est

16 '.1010' LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 1987 La récession: un ajustement à visage humain (suite) tllplle.. ',e.. oe'... Il ',.o... &<»nomalq' o...m4 ' <ln b, plu:l1ild1ollq,,,, 0.. m/lme....,..,. In...,.o.IlnIllCl<f <Jnl lol plullmls oepe,r,... 'to<c..o......p,u, L...a..,.,, <$..0.. biii... II...c... 1;... C '1cI C ocw,...a..... ;,,'...=*'... c..... Q II' of '!MoIi... :.. li......i1 t.eoae z...0i; '... n tf'26l.<iui.. ' J......y.. Da...M b,, 1l' puoi; Q' ln *' opécioy,...,...,,...,,iio J',,,nue...,,.OI Q<J> depurdlital 11' <lu 0I1\Woa...Er> '......œ,,,,,doo' 2 '*. A/J'M 1Out. ''Ilef>IOducbt>IIlI,...,esrlo.al..,'.. OII..*. '.' QUO... '*..... Lr. ' ' <lu. r: ',..., * <,*,.' PClF '. '.c. ooili,..il,.,,, DM ' l'....e t.' :... r.,....,., '0'; ',, cr...goo. l b...crq ou«:EF. '.... de,..,cc.'. 000 I.NCU 1'..,...go:e..,......L' : :,... ;... lliuion '... <lio ' Q do 11' dol l1li 0',. '11..f'\l III giot>aln...,...' , la do u, O' '.,... ne ' , 1 t 1.l<lIt......,..,...,...IIDft;....ploil.... L'ar Io.'EIl... r., l'wll fil., ,.. c '..., ' ' En ' Do.. '* <luf'' l' ''''' III W e ' li>1jn ' III... crœu>q 'eomq<i ou. pre tncofli, </<1. CI Olt de 'IIUt'.. '..,...

17 0 Fig, 2 Ulilisal jon de la mo el eeeee p ar diarrhé e, esl imabons et projections, PROGl'IE's tl 08J ECTII'S DE ta TIIO, (H99 '00 EshrnallOn!l L,:>P'Ojecti oos 00.' 50,/' ao 1IO re. TIIO 70 *... 5/10 2<J tc '.., ,',ou...,.,or,,no loi ShI) œoo, ,0'...'''*'''''''''' ''...,. cecee PAA DlAAAIitE Est'fMhons c:> PrOjections 6 s...01.,.. 85 ''''''... '00...a 11'IO.. I>I...!IOOi '.q,o'ii 1110',,'' 01 co o:enooooo.,... 0 ',,,, Ilo'omP'. ujourd'hujque1'«',eooo m... le' h. o U nl'..u do. ur,jlé' ''''IAn'e>, pour doelen,h un,n,omen. fnd.m...1d.n, le. menlo[k oubliq..., lkili'lqu, un,h',enlcn' qui 'ooénn ee qui 'SI 'C<:<Vblo;\ n<luo <liu', qui..igoqu. 10.,,,,,IW.un <Cs &<'u<llo. ';00' ml u..,loc d. IOUle l'hum'''''é, e' quj ode ioooo hl. d. 00 p..mvli,eequ'li esi 'o:iuoll.m.n',,,bl, do,t.l.. e,. lo Ct''''n,mode 1',,,,,l' le ' b u l d e cc eh'r\lcm.nl fondo! on 1916 «><nm. unc «><nv<lull1e du orem.if... ><eomvli' l'ochelle du,,,,,de.n 00II',o!nu., le, qucec' d'un, ' ''''d dé'''. in'... ' i.1 10 conde '[',,,.. mondi. l'... con'''' luxil de b fiorl de 1. <OIIlmu..u'o! ml 'i,,.lo, ru o..ion du bo';n d'uno velle o'hique, une!loci... llon de priocjpe. m, m. n' qu'jl f.ul P'ol,,, lo.eofon!> du mde en,..de de... e cl en 'om,decri.. Quell. que..,l, b folie de l,un.int., (c pnn,i... aujou,d'hul!orx.men,.dmj.. romm. l'. 'plemon' d<m<ll\'ré b 'toclioc m i.e du,,,,,de 'nl,lanl puhbque quo I il;q ue, f t l'u, g, n...rr;. a jne, 1oolefol', t l'h,u,, oil l'un' profilede,n quo..n' ''' m, annj.e,,, pout on.j..,o, la pruch.ino: dé..nn.., il col de lou 'e e.ide... impé..'i! de,uilet, d>.n. 1<> m,ni;lé., un c,em,n, équ,lonl un me.' ul fondrai' l' u'l:eor:c.ilon,iculou' au l in'olo,.hle 4 10,i té d. 10.II.', m<>odi.le Cc <h '''e'''enl,.jl..n,un doll acetléft.i le,,,,,do..l,... u 'lonce.llencoeul<, '011' commo le. médi.. lui cmlperm i. de ';'l'u',e'''o j.nle d. l'afrique du ' ampucllq. 0' l'u',,,,,jl.oe,o,, ' au' un. uenec in'ihl. Pin, de 14million. d' f. nl' m<unc1 uell'm< n' chaquo annec dan. l'anon' m.l Il. meu,onl olon,é. d>.n. le «><na lcrminal de la d hd,j,,; au, rsctnlen...rie. d'une jfecl re. oira,,,,re; on p'l. u, 'v..mo. du,...': dan. le..r france. d. la 'OIl 'ole, da leionio''''''.u, d' f'é que. le. rnoj.,jjecou..ie. qui.1f j Ij...,.., cc'. le CO'Ic lui W[)lj.,... 'é..,.. ulrlli... CI e... qoe.. ju><iu',.. qu,l. lul phu rien 0' lull«,ntte le pro<h.i rhume, la N,h.,ne f,hrc OU le pro,h.in... di..,h (c.n..1;\,illifie qo., m<meuooun d., deu. docnié..,..,nec., plu. d',nf.n,. mu Inde e'.u r ati,,,, quo dan O' Y> d'afrique tou,, ', l c'eol L... d., Q.,.. Iopl..P popotot,,nf..,.1e em..' le.am, nf 1<, LOI, lou' 1, d.en e m.n..t. n d''''''''''''', on.',,,,., ', ' u, ooc to...de « l',nli d'. lili.n,..,,.d'..,,..' 1, de r..,,,,. la... d...nfan de la,

18 n.., LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE Egypte: vaincre la déshydratation AlIO<fun1>'O\l,mmo de Q '.., b... êlre I.Ie<J>cajJoumal..Ie pns dotiofl<le.,,,,,,s's ul...,,lm fêl'y<!' '... (SM) '... CIO d... Uya ''''''''... 'doq''.. éiaol, ' 'joij'iiéa un;... luad '30 000le <le.:... no P' ade.u.lld,œns... <:en...do Ill>Iocs..10. piiacpr' pou <le...p'<'''''' '' <102 oocwn> <Jo 1.., ,... la,me<1t<:om'l'o oojll'l... l983,... l'fog,amme nalii>nai <le kju. o::m'ili. In... d..,...<lé PB' r ['/1'1$ POU' le <l/mllopflem<r<lt '10' ''''''''''''\ MIm'Il eiud... une1c\l '''''d''''''''''''a1d <1... le,nu'...,.. <le SIlO M remeoe li 5.5g'.m... Il«'f. uvnlu lu. wuran,, <1,,* 1lIoQa... ' <leq lij,'.ym, un 'CI.., ma... pio..o furenl <:onçus 1lOO' poo ',,ie>1ii rnpl>il'o;j,,' rmportance do la p<>ijfoljm de r.'rmi1lobotiau COlI Ifun <l<>l5ode d.....'..,.,,ym 60 <le mil,,,....rd n'nls d.. <Jo... le la,... du produ/l &nar noe d '.... du..,95oi.1ut 'pey...<1. ro,,<1 <le. u' l'.>hoo$. <le J'''''''' '' <10 10 'od el <leil..qu< loue... ollele 90.l/no> r>oic<i...lu'oo' 8VOC d ollus<ls au, Mude plus Y'tIcoIJ..,in ollé,au po.,s loo1 <le'..., ou,. do.. d.. os! pus, COS P......,. pa' PU''''' 10r. l 'rnpa,cl M... Deno u... enqu6lo... moins do <leu<...pre,.. <le il CGmpagr>O, 80..* d6<:w..><>o<'a.ne<> tkj,em/itlepa'''...;66%on''' éqillemc'''t'ii! lnb PO' un.. OU un.ogont do, t.. gymbolo 9,...r,,'IU <le la eampaçno, '1' '......,.,. '''''''''' SFIO. son Ionlil ra d... c ,... Pul>loCOlO.. po.,s.. d[lm'!o, le IoDtOC&lllM mal 10 to<:o... do',... 1Egytl'j..poutprol PO' 15 moiioono dodo,,,,,,, pat on.'piado... <le el <lecu. on!l!itou...nd Troissa<:h<:IsdoSAO IIJ'QnQ 0001 on Quo.., &II....II'.WIdonl loi cenlteli do P'JbIK;s. SvoIouI' c'osi 10 pl... <mpo<tan/. onr do <»J'.no. 96'1lo dos.tll do onlanto ' octu dor PO' <!co,,,, 62'10.los' '1 I0Il, on!anl 10 d..,tt>ihi Ill.... cm'''' ''coneclomenllo SOIut>on, o.. os ' trois.'''''' au ' 0, Co bou......' '1)'.1<Il<! r<0,,'''''.,,dl a..loirnallon. los' <le DOl un.m c.,,oomlo,.,oœc;. CO'lIl '...,.,.. QUO do 'or...'.11'...,...'*'''''''...' ClI<'a <le 1.J6OO'1,' oll'ldt... Il lb acoe PO',.1IlIXJO'l or 'lu> ' '.. a.,,,no.,.. <l<i EnoepIIlJnbo. 1!ll15, 11 dos ho<>4o et... disl>o....,' déjio p<ow u.....,dm' ou 10 méd<:al. ' <I IIO'.mI!... 'tnoh! ad''''...,......, Il leu..... ' PU el 0ge01O do..nlol l>e\l<fll c,,''ancrado '''',.:.,,,d..p<>ur,,,'''''' les d les '0VtMS rutales.c,,jo.<le. po!<oencll..,... tti U... d>ln 213 viiiagos,.,0s0nlat1lu... POPUlilllOfl de p< <le PO'... oû!io&o 'OÇUI SFIO' u... b<m lom'. u<je Q,'...,.., C<'$. <I/Il>OSoIa... I. n...'''' n,, Il,...n do :.>8000 nlan, oout. n l 00dia',...cesd.dHoyd,' 11'.',,,,,n!,,, do iii le plue proci>o. Deo loo ca... Qualf(!.d<! posolio. d.'... ' llou'i''''''.'' l 'f!lwlo... aujookllil/i le Cr>el <le... mon<!io' on maw.. <le loooolipn de 10rèhy<l<..' [,. folio pat ce lb \1..,.'1.. Il39é JI...,...le QUlIsikJlIIIi\(I tkj pays d'ici Jl;iIIIllI91l7IrtInIBCn1UOnIYCIM'. do la l!im>l'no

19 F 3 Nolnbre cr IIil'18.. r.., 2000 li...is ries prog,.... dene lftœc....../)ou <0'... '..... ruoa:rqo... ::::: u ao:> Jo> '., I '... 1< vtlio>4i...c00'''''' (11,UI>. ' <lano... PlI,.. Iléducoon fi,lji <le \ bd... po, oijc... liciuftio <;<>mprlo onr 10 or 1.0; t ;... <lu r... 3!> moono 'q,, <lorolo.,... I*YO 0iJ MI 0QUIlI0.... <le 1Q...,. 'WO'.'..' <Jt>o;c:IIo... ENSEMBlE CES PAYS EN OPPEtolE'T.3 ' I , OOO.,=.. ccuo h f : ' ;'In...,..,,sff.,n la.,...pa:t>aifior<,...,...fait. Qoo< ' liiofal dolrmlcc. ('d...,r.. qu'...,1 ' ooulf 1nI.. pot..eqoenl....c i1t... le 1II<IIId<......ftl 10 <ull'* ilill qu, 'rl,.q;,.ft le. '. l'w'wll. ce KI'... d lenci<... '...I...'h. Il.1.lh 'lll 1..,.... ' l...< ' <d UO...mo '''''lbo''....., ';,.. ''''.1 Y<nlolo..,......' 'Uo... Q.. :......, ft... n =< b '10.10, ru... no ' '''.. ' '''''''''''''5n.. ; l.....' c S..d.or. <luswiol,,. de rt: 0,'..1lIk>n 'ca H ro ' la.. L'. 1 Il,, 1'...,...c... POU'''',...t<cM,.. d ra> u',k d'ollm' racl.... œil<,a'lt'tfd ra'clt...ft' 4U.....i< fo,re.randdl, d.'ii pour I to,l qu li<o<!rc 4 ' <le.clftr...nl;4...,.., t>i< Ienl<.'I...na;n., En d.un ' dm.. t. d. la malnu trm..., d. la mal.di. uolidi<nn<. il p ill' t<h<u (:.0, 1'00 Pt,il u II,laion' ;nt. ieab, ujoul'<l1'lui. un< «u. r ISo r OS! 1<1<11, ;mplom. ftl pt... A\liOUrd bui. 10 tifto '...,.... ' do 1'o<ptI;.., <...''''''' d< Ul<'ltO <fi,'olll <ft nu...nt oalo lrofdic in.... II<.....,... r b' < n..c :11., rw... 4' r... œ. C'ftI...,... '. fi 1 ''': ' : i '... 1' >'CaO> ok Iou...,....'oble, pubhoqooo 1jIIi.a.1oœ,...., 10 io Clio q 1\et;,... Il o»f....qu... 1'toP od I,r,.....f.oftll '..la 'ra p...,1...,...:. cl<''''..,

20 II LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE 1987 Turquie: prévenir décès..... e......<lo,,ii ' ;4(I.... ltll5.. ' o.iit l'<itiiidi ' Il,.... ':'II'cr...'te...,.,., d. \ OOO ' UII\I alliioi; doipounl <l' III'DO... '!om....oi6f, loi ' \111'» U.. ptopoiliioin1 d';n. pl.,ot OOOcomm \ofid '.OI...,...,...Df'Q,,., ;11'... <1...T '... ob.. '.O ' OlI!OdI'.,,OO ',,.çu au ooo..., 2ll<:Io.!i$ l.ii.u..eampagnoo 22000:1' petrnis<le P...l>iIII de 2....Ii<>..'plo.,dlt ,$ U..,.,...,...'U Pj..lille.:1...,. Et!'rOll..b..',rp... dw O T ; '''',., ' ''' oi d1o '0'...:..* II'., M Il..101,.. III d'un IOm.d ', <1 do$ lioonsde <ldi os. el />Il cr, r '. I(,... 'Il..... )e. La. u '... ' '.'*'; u.. do...j tt oc:w.,...., ft pco.r *'..., le o.co le!>oi ooct Il......,..... oro..... J... lb'... ptog 1. iiii le' on I>DUI' pa...yao.... li'*''<'6/>rd'......r,.,..,.. Lee 0QIf\II...0tIl il, lincii, QU'...ail cl'odm.,,,.a<:ai'o ouja! de.. 1.Or&... '0....',.cr =0, n ocr..., 'T....''''''''0 :...' l ' cio... IrI On..,.. r... TOO''1é '...pco..,.1'cro... ' to...cr.a.e CO...oo... or 1 ui!ii5ao iif... Poo.po.,......'... cio... cio.,......,.,., ', J$Q,I ' bo 1, ' ' 0'0,..... : 1 o 4i.. '''Ilo 12,;' 0... ;...

21 v ' cm, '.1 1 Ir..n.u.4rIIo Ir boer. ra.cc.l\l '... l'rttitu<l< l'l 1r'.aI 10les..10 1riu.1o dl... dam les... lei....,...\1,.. ou péri A twj1a t. du prs>t, PA'..omplc.l'opi.iœ I>IIblique...is...,....u.... que rc>ci1vo&e le tlllw. 10.me cl r I.f'id; lnai. d<1 dwil dl,,,,. mtm. opi. on. fini PO' rend,. i ploble A l'o«.uiod du Q...ro.lm..i...,..ire d. I'uN'''', l'an<! l. mp. poil' 10,m UNlu,t int<m.tionojc d. doclm<, qu'i1.. ulli roli.. que 4(l000 r... Dl<UI'flI' cha<r' joour,., d u,. d lun...,.....utm..<!co' ut...,'..... cl liftift... oc. 1'.,.. ' utin licaw.... peul.r.dojio... el.l...w.. P'arud,...'...,; t... oc,.'';re.,idlu...te...,... cid aoti'<.p'...*...,.,.. 10,... '. 101 r.&ii(.. Ioia...,.., X odm<nr< P peu arud. leso. 1 «..... i<!......, d'.h... pout ccqw...,bic...0''1 p,...tttpn. Ilfaudra h, 0.,d,. m,li.,.obltm.. P'.tiqu..,, il....., PO' Cacil. d. pplique. des ooiull mme bi c<>n nu.u' u,, II. klie. M. i' 'Po' l'oiu plutôt..., l'oblt 'e' pliqu.. 'U' dil!ô,lii. 'lu' l'/iu...ittiu<iiod''''drnolla' ' doll>lin<.... <OUtJ d.. pr>o<!,kclll.....' oroimep'.lcncire que Ir 1kbo... dilfo<ilc! 1'0... ' dire q..'1,... Ir '<'PriIc Ir... Hl', d...'.. IDaln:Dt... ',... dimwiq... peur iii.,ft.., * Il<. i. E., c...,..' i l ' 1,...os...càrq. :.;;,;;;;IN : es.. Ii' 10...:ll.... pcrfe1 1 la...;e,, , ,.. ''' 10<...,... les s... at I r... peut.. déji. ' 'F,,..,,.. rt>po. tl... «...itiquo.. IIt.q.'i1 ni Ic <l'rnéanur,...! L.e.b.' Drn. ua. ccrt1in. mu c...u. indi>idu Cl q.. nill' COD ib.e.' 1 Ir ron des '.. d oplnioft.., Ir,...bili 6c F...i U but';oo\ n,.,b. doac:.h,n. Mm 1'' <,.. ccli. men 10 d...' POt.' r... l'rccc P <tiii<el'oi, 1'11 d'il It... qui Ill... r ' les,b,it du FrUelll Fon''l'..ptriencc dcs<ioq... ra..., prr Ioal...d : l ' 1,..., '1,...,.;... C1...,... b:li peu ': krc rc... J! 10* '... édlap,., I ' tl<véo cr... 1l1IlIdI..rrtq... qw raicntl UIcw' '.11 1', d'u n< d 10 mrjonlt d.. po'en JICII...nla..ué1ir noi.. QId..i I1,, qui ltibuclo 1.., de.ell., IU'.d..fa,,' la.tsul.hosl do. n.i ( i,d. ' S).... 1'...,. d'une d n na ne. pl... COD' dérct llnii nortn&1 cr ' li ble me >eandr ar el q.'un ;:rand d' n...,...irboir... 'ih... Ea... l t ',11'd '...ci.r;; , ' ,,. 11<>, ,.;,, «..... ;e...'...tribstli...laideet i loilc tcr'1iie Ilr ',.. 10 POu... Cl u rrjcfttiüc...., ' la...,,pbiq ru

22 LA SITUATION DES ENFANTS DANS LE MONDE Population: moins de décès, moins de naissances no. f'l.ooa>,,... ;,, po< do doo <OIlgIqo< ln Ud',,<loanq ,,...' ru., '. 1*' IS...,..:..piIi,.. tu.. ; go...,.. l.'...., do,*,i\in <lu...'p... '... <1'... dt U..., lu......quo....' 110..,.,.. n'... q..le nomttte cr... QY' el aplus com <> l*'... U1...., IIM.. 10 proom.. COI quo...1'8'< Dao b ' a pu.... quo DOlO....,,10 '.. U, œ. 1 '..., i lot lâ e'.. '..... '1*.. :.;, C'.''''.,.,..'.. ', $..,, '' ' ',,.. 00'.=,.., c......,...plo IIICIO 00. ' e...'00..,...,,,.. or œ.,,' t,,,,.o.e ,, a....'...ouocmo'. '..... l'io eœ..'.,, <li, 01 Ilo r 401 '. Ilo...Dona... POJ!. Q...,n 00' lmlc r PO.. Q' IIIMfpoopat 'oli>l<'..,.,'.ot< O'. 001 'er. 1lo«Oo<lr 1JIIoOr' Ilo... '..s...elii>&la...u.. (:llo... PfM'.,...., e. ' e StIlA*<1. l,..e I' lia, la... ' 0&.L.COr Ilo ' Coool ' '.. l1li01 os ' ''.œ22ito' ''''9....

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

Exercices sur les vecteurs

Exercices sur les vecteurs Exercice Exercices sur les vecteurs ABCD est un parallélogramme et ses diagonales se coupent en O () Compléter par un vecteur égal : a) AB = b) BC = c) DO = d) OA = e) CD = () Dire si les affirmations

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

CHAPITRE III VECTEURS

CHAPITRE III VECTEURS CHAPITRE III VECTEURS EXERCICES 1) Recopiez le point A et le vecteur u sur le quadrillage de votre feuille : 4 e Chapitre III Vecteurs a) Construisez le point B tel que AB = u. b) Construisez le point

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT DEVENEZ UN SIMPLYEXPERT Bonjour, N o u s s o m m e s l e s créate ur s du site Inte r net : ht tp://www.simplyla nd.com D e p u i s p r è s d e 2 a ns, notre je une équipe déve loppe un site Inte r net

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Exercice p 219, n 3 : Quatre droites sont tracées et les deux droites rouges sont parallèles. Enoncer le théorème de Thalès.

Exercice p 219, n 3 : Quatre droites sont tracées et les deux droites rouges sont parallèles. Enoncer le théorème de Thalès. Exercice p 219, n 3 : Quatre droites sont tracées et les deux droites rouges sont parallèles Enoncer le théorème de Thalès Les droites ( BA ) et ( ZI ) sont sécantes en R, et les droites ( AI ) et ( BZ

Plus en détail

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des à 18, 19 20 2013 UN UU l C Cèl C Cl â-d P Pl P-l-Pl P-- é - -l-- -C ---C ---l --- -Nl-- ll l. 5 é à lé é l'é 3 l : Cl Zl, l',, l' l, Cl q, l' éâ. l, l lé é à, l ' l. l : ll l q l é ll l q l l. U ll q è

Plus en détail

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie? Etymologie S o n n o m p ro v e n a n t d u g re c e rg o n (travail) e t n o m o s (lois) p o u r d é s ig n e r la s c

Plus en détail

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON 1 P LA N 2 Le s d if f é r e n t s m é la n g e s L h is t o ir e d e la p lo n g é e t e k Le s a v a n t a g e s e t le s lim it e s d u t

Plus en détail

Niveau quatrième : Confort et domotique

Niveau quatrième : Confort et domotique Niv iè : Cofo dooi L L yè d d ff P 2 L io iv P 3 P d'gi li ff P 4 Co i? P 5 Coiio d' yè P 6 Ex d' yè P 7 15 Pocd d ff P 16 21 Él d ff P 22 L viio bio P 23 Viio logi L io iv Q'-c ' io iv? l'ogiio d io ol

Plus en détail

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES Journal Officiel de l OHADA N 10 4 ème Année 221 AA CHAPITRE 3 : POSTES / COMPTES SECTION 1 : Système normal BILAN-ACTIF ACTIF N os DE COMPTES À INCORPORER DANS LES POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/

Plus en détail

Le jeu de l'oie des sons

Le jeu de l'oie des sons Le jeu de l'oie des sons b Départ bè B b bi Arrivée ba B bo bu bé bê bou sanleane.eklablog.com Jeu de l oie des sons : Matériel : des pions, 1 dé. Règle : - le joueur tombe sur une lettre ou une syllabe

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

L I C E N C E 1 G r a n d s c o n c e p t s d u d r o i t p r i v é ( + T D ) 7 D r o i t c o n s t i t u t i o n n e l : t h é o r i e d e l E t a t ( + T D ) 7 F o r m a t i o n h i s t o r i q u e d

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r FÉDÉRATION DE QI GONG ET ARTS ÉNERGÉTIQU ES LE QI GONG «A U T R A V A IL» Crédit photo : Anne MELCER B L I B â A 3, a v u P a u C é z a n n 1 3 0 9 0 A i x v c T é : 0 4 4 2 9 3 3 4 3 1 a x : 0 4 4 2 6

Plus en détail

Ę ę Ó ę - -_::jr-':- r' l'r I i ::--=:: f '3 l!.f:l$e l r-l $ &.::. H =$ n, r.. ii i:ę.1.= i.-l 't a. :,r.. :. '. r..-i. 1' :; '.r. ;..::. rta:r t:' l: :a '!ii$i: 1,.;ł]ii. ' ;s,.i.,q..'.. ::i '','.,,..,...'..

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

C a fé E u ro p e D é b a t. Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques?

C a fé E u ro p e D é b a t. Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques? C a fé E u ro p e D é b a t Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques? O rig ine S oc ia le des E lus O rig ine S oc ia le des D éputés en 2007 E n % O rig ine s oc ia le des M a ires

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

Guide des. Randonnées Pédestres

Guide des. Randonnées Pédestres Gi / 6 k l - i lè iq i il l C - ll i -6 k i k 5 l -,7 l - 5 k i i - B i lb» l b y i l V - 6 «C,5 k l i - 5 - l k àb,5 k 6-5-6 i l b i ll y k l 7 - i U â à Clli l 6 k lè i - b q i C V il l i lè- 6 li -

Plus en détail

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de :

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de : I N T R O D U C T I O N E x c e le s t u n l o g i c i e l m u l t i f o n c t i o n s i n t é g r a n t u np tu ai bs ls ea un r taé u n g e s t i o n n ad i re e b a s e d e d o n n é e saé u n g r a

Plus en détail

TABLEAU DE SURVEILLANCE

TABLEAU DE SURVEILLANCE Département de la formation et de la sécurité Service de l enseignement Lycée - Collège des Creusets, Sion Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen Kollegium Creusets, Sitten

Plus en détail

3 ème BREVET THEOREME DE THALES

3 ème BREVET THEOREME DE THALES Exercice 1 1 Construire un triangle ABC tel que AB = 6 cm AC = 7,2 cm et BC = 10 cm Placer les points R, T et E tels que : R [AB] et AR = 4,5 cm T [AC] et (RT) // (BC) E [AB) et E [AB] et BE = 2 cm 1 2

Plus en détail

26 REPORTAGE l m p il li u l oi à lu déi pou di u v é, ou î l mè Fçoi, l f m lui O joi pu pè ppl fi ii cho il pouoi féu S vi c choli holi, c è ill «Mm éi d ê o fç c é ll ui im» x c ix cho l, ccompgé d

Plus en détail

Formulaire d exonération relatif au ramassage de produits recyclés du client STAPLES Canada Inc.

Formulaire d exonération relatif au ramassage de produits recyclés du client STAPLES Canada Inc. Formulaire d exonération relatif au ramassage de produits recyclés du client STAPLES Canada Inc. Ordinateurs, UCT et Imprimantes et périphériques ordinateurs portatifs Ordinateurs Télécopieurs UCT Téléphones

Plus en détail

Les Laboratoires Pharmaceutiques

Les Laboratoires Pharmaceutiques Les Laboratoires Pharmaceutiques Les plus grands laboratoires et les cadres de l'industrie pharmaceutique. Les laboratoires recensés sont les laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques et leurs

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

LA GESTION DE MATCH ELECTRONIQUE G.D.M.E

LA GESTION DE MATCH ELECTRONIQUE G.D.M.E TUTORIEL SERVICE INFORMATIQUE LA GESTION DE MATCH ELECTRONIQUE G.D.M.E L A GES TI ON DE MATCH ELECTRONIQUE (G. D. M. E) ------------- D a t e : 15 Décembre 2012 ---------- A u t e u r : F é d é r a t i

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Protection Collective Caractéristiques générales

Protection Collective Caractéristiques générales Protection Collective Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 009 Protection collective La protection collective contre les chutes de hauteur dans les bâtiments en construction doit être assurée

Plus en détail

Analyse des captures du métier Chalutiers à espèces profondes en Ouest Ecosse.

Analyse des captures du métier Chalutiers à espèces profondes en Ouest Ecosse. Al t ti lti è f Ot E. A i, Ali i 2014 l DA (ii 14 6464) t : l lit è t l vi çt tivit ê f (i.. titli titi ê tit èlt (E) 2347/2002), tit ltiv t l t, ii l tit ltiv t l jt è t, l 2011 t 2012. Avtit : ttifiti

Plus en détail

Tarif FedEx Ground. En vigueur : 6 janvier 2014

Tarif FedEx Ground. En vigueur : 6 janvier 2014 Tarif FedEx Ground En vigueur : 6 janvier 2014 Introduction FedEx Ground MD offre des services de livraison fiables, économiques et à jour déterminé pour les envois qui n ont pas besoin de la rapidité

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU FACULTÉ DE DROIT ET SCIENCES POLITIQUES LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE THESE POUR L'OBTENTION DU DOCTORAT EN SCIENCES SPECIALITE : DROIT Par NAAR Fatiha

Plus en détail

LE PRoGRAMME octobre décembre 2015

LE PRoGRAMME octobre décembre 2015 PoGMM ocb déceb 2015 xi li hé Mf um Mf v l Habi Dévee Dab a e diff if o a. ot JONÉ D ÉOONTTION Vddi 9 ocb 9h 18h (ofel lcivi ) aedi 10 ocb 9h 18h ( public) Jo o Qu vioe e lib V h déi oj d éo d ég? V olu

Plus en détail

Maths. Qles. de la prépa. MPSI Première année PCSI PTSI BCPST. approche différente pour réussir sa Prépa

Maths. Qles. de la prépa. MPSI Première année PCSI PTSI BCPST. approche différente pour réussir sa Prépa Q U CM é o é o é é M MSI è é CSI SI CS Coo é L o o éo M o-l o éo Cooo : IoLo Mq é : No o Mq o : No o www.-o.o HCHEE LIVRE 4 q G 7595 C 5 ISN : 978---84-7 o o o oo o éé o o. L Co oéé o L. 4 L. 5 q «o

Plus en détail

Tarif FedEx Ground. En vigueur : 19 janvier 2009

Tarif FedEx Ground. En vigueur : 19 janvier 2009 Tarif FedEx Ground En vigueur : 19 janvier 2009 Table des matières FedEx Ground MD Tarifs à l intérieur du Canada 2 Tableau des zones FedEx Ground 3 Tarifs FedEx Ground 34 FedEx Ground MD Multiweight 38

Plus en détail

Plan de lecture. Pour lire la Bible en 1 an

Plan de lecture. Pour lire la Bible en 1 an Plan de lecture Pour lire la Bible en 1 an Le plan de lecture ci-après permet de lire toute la Bible en 1 an avec une lecture matin et soir, par exemple, ou en 2 ans avec lecture de l Ancien Testament

Plus en détail

Tarif FedEx Ground. En vigueur : 15 septembre 2008

Tarif FedEx Ground. En vigueur : 15 septembre 2008 Tarif FedEx Ground En vigueur : 15 septembre 2008 Table des matières FedEx Ground MD Tarifs à l intérieur du Canada 2 Tableau des zones FedEx Ground 3 Tarifs FedEx Ground 34 FedEx Ground MD Multiweight

Plus en détail

------------------------------------------------------------------------------------------

------------------------------------------------------------------------------------------ - 32 - ---- Les cinq premiers quartiers correspondent aux circonscriptions administratives des Bureaux Municipaux (.Ma.iries-annexes~,sous la responsabilité d Adjoints au Maire de Brazzaville. Le quartier

Plus en détail

! "# "$% %&# % *+&*'+&*# ' "'#" & -!"& + '1+ '45 %!! 3 " & + '1+ '4 3 ' "'# ''!1+ '# 3 !-"%&# ''!1+ ' +3

! # $% %&# % *+&*'+&*# ' '# & -!& + '1+ '45 %!! 3  & + '1+ '4 3 ' '# ''!1+ '# 3 !-%&# ''!1+ ' +3 ! "# "$% %&# %! "#"$%&&'"!&%("!)&*' " *&%"*#!*+#)& ", *+&*'+&*# ' "'#" & ''!&()*'+,--. +/!' +-*$0%1%23%!! 3 -!"& + '1+ '45 %!! 3 " & + '1+ '4 3 ' "'# ''!1+ '# 3 --"!. *#0%1+ '6!#3 "'"/**#'"#$ 71+ 63 -&&

Plus en détail

Chimie Générale-CH101 Tableau de classification périodique de Mendeleïev

Chimie Générale-CH101 Tableau de classification périodique de Mendeleïev Tableau de classification périodique de Mendeleïev 1 2 Tableau de classification périodique de Mendeleïev s p H Li Na Be Mg Non métal (ou métalloïde) Métal He B C N O F Ne Al Si P S Cl Ar K Rb Cs Ca Sr

Plus en détail

Consultation MED07 Campagne 2009

Consultation MED07 Campagne 2009 A L C O O L E T H Y L IQ U E 7 0 - IN C O L O R E C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 2 A L C O O L E T H Y L IQ U E 9 0-000 M L C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 3 A L C O O L E T H Y L IQ U E M

Plus en détail

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE & DES TERRITOIRES A MARNE-LA-VALLEE DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE & DES TERRITOIRES A MARNE-LA-VALLEE DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR PARIS / IVRY DIS-CONTINUITES DE LA METROPOLE PIETRO BOSCOLO PFE 2114 m² / cos 5 1110 m² 6,5 hectares COS 2,00 186817 m² 7200 m² /cos 0,7 146 m²/cos 2 644 m²/cos 0,4 652 m² 0,4 3907 m² /cos 0,8 3850 m²

Plus en détail

Références : des informations techniques pour agir. Violences à l école. Prévenir, agir contre

Références : des informations techniques pour agir. Violences à l école. Prévenir, agir contre Références : des informations techniques pour agir Violences à l école Prévenir, agir contre Juin 2008 $ % $ '( ) ) % *'++, - #. / +0 1 *23 4. )( % ) * -!""5. % ( + + 6 ( % 7 % 7 ) + *8 #-. ) + *8!""5.

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

Nomenclature METIERS - EMPLOIS

Nomenclature METIERS - EMPLOIS Nomenclature METIERS - EMPLOIS HISTORIQUE DU DOCUMENT Nature Auteur Date Vérificateur Date Approbateur Date Edition initiale M. LIEUVIN 16/11/05 M. SPIRO 1. OBJET Cette nomenclature, utilisant trois caractères,

Plus en détail

Tarif FedEx Ground. En vigueur : 4 janvier 2010

Tarif FedEx Ground. En vigueur : 4 janvier 2010 Tarif FedEx Ground En vigueur : 4 janvier 2010 Table des matières FedEx Ground MD Tarifs à l intérieur du Canada 2 Tableau des zones FedEx Ground 3 Tarifs FedEx Ground 34 FedEx Ground MD Multiweight 38

Plus en détail

Episode 1. Ecris les mots : titre, auteur, illustrateur, éditeur. Des lettres. Des syllabes

Episode 1. Ecris les mots : titre, auteur, illustrateur, éditeur. Des lettres. Des syllabes Episode 1 Ecris les mots : titre, auteur, illustrateur, éditeur. U Des lettres Des syllabes Entoure si tu entends le son [n] : Coche la syllabe du son [n] : Entoure les lettres du son [n] : m n a M N n

Plus en détail

Page 1 C04 Ecriture des Réactions Chimiques.odt. Classification des atomes. 27 Co. 28 Ni. 29 Cu. 45 Rh. 46 Pd. 47 Ag. 77 Ir. 78 Pt.

Page 1 C04 Ecriture des Réactions Chimiques.odt. Classification des atomes. 27 Co. 28 Ni. 29 Cu. 45 Rh. 46 Pd. 47 Ag. 77 Ir. 78 Pt. 2005-2006 Page 1 C04 Ecriture des Réactions Chimiques.odt C4 ECRITURE DES RÉACTIONS CHIMIQUES Je dois savoir Ce qu est un atome et une molécule Les formules de quelques molécules et atomes La masse est

Plus en détail

Construire ensemble le diagnostic

Construire ensemble le diagnostic Construire ensemble le diagnostic Thème n 2 : les énergies Thème : Changement climatique, énergie Energie et énergie renouvelable Bilan de la géothermie à Sucy Exemple du Clos de Pacy et des enjeux énergétiques

Plus en détail

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre P ro to c o le d e la re n c o n tre C h a m p io n a t r é g io n a le c o m ité Ile -d e -F r a n c e P ic a r d ie 2 9 a v r l 2 0 0 7 P is c in e d e N o g e n t s u r M a r n e 19:35 P ro to c o le

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D TITRE : Pollutions Electromagnétiques Temps de préparation :...2 h 15 minutes Temps de présentation devant le jury :.10 minutes Entretien avec le jury :..10 minutes GUIDE

Plus en détail

CHAPITRE III VECTEURS

CHAPITRE III VECTEURS CHAPITRE III VECTEURS COURS 1) Exemple : force exercée par un aimant. p 2 2) Définitions et notations. p 3 3) Egalité de deux vecteurs... p 5 4) Multiplication d un vecteur par un nombre réel... p 6 5)

Plus en détail

FG² = EF² + EG² 7² = 2² + EG² 49 = 4 + EG² EF = 2, FG = 7, EG =? EG² = 49 4 = 45 EG = = 3 EG 6,7

FG² = EF² + EG² 7² = 2² + EG² 49 = 4 + EG² EF = 2, FG = 7, EG =? EG² = 49 4 = 45 EG = = 3 EG 6,7 EC 4A : ELEMENTS DE MATHEMATIQUES THEOREMES DE PYTHAGORE ET DE THALES EXERCICES CORRECTION EXERCICE N 1 : Figure 1 : ABC est rectangle en A, donc, BC² = AB² + AC² BC² = 5² + 7² BC² = 25 + 49 AB = 5, AC

Plus en détail

h 4. Lis et entoure ²le$ mot$ ²comme ²sur ²le modèle : F f F ²f f u B f o g f s t B l L d l f p k f b N q U h F v X A b f F q B f b l b F F I P f b

h 4. Lis et entoure ²le$ mot$ ²comme ²sur ²le modèle : F f F ²f f u B f o g f s t B l L d l f p k f b N q U h F v X A b f F q B f b l b F F I P f b F f F ²f 1. j Colorie ²le$ ²images ²si ²tu ²entend$ ²le ²son [f] : 2. h Entoure ²la ²syllabe ²que ²tu ²entend$ : ²fa ²fo ²fa ²fo ²fa ²fo ²fa ²fo ²fi ²fu ²fi ²fu ²fi ²fu ²fi ²fu 3. j Colorie ²le$ ²lettre$

Plus en détail

ENFIN! On attend plus de 10 000 personnes, le 28 mai 2016 au Parc Floral de PARIS pour vivre une journée exceptionnelle

ENFIN! On attend plus de 10 000 personnes, le 28 mai 2016 au Parc Floral de PARIS pour vivre une journée exceptionnelle ENFIN! U évém ièm coacé mai poqoi? Pac q la mod la baé ambl ipi paio. Pac q d d milli d fa. p la paol o écoé pa Pac q l maq o iova l commicaio a co la YoTb déomai po ovll gééaio hyp cocé. O ad pl d 10

Plus en détail

VECTEURS EXERCICES CORRIGES

VECTEURS EXERCICES CORRIGES Exercice n 1. VECTEURS EXERCICES CORRIGES On considère un hexagone régulier ABCDEF de centre O, et I et J les milieux respectifs des segments [AB] et [ED]. En utilisant les lettres de la figure citer :

Plus en détail

Je lis des mots : Je lis des mots : Je lis des syllabes : Je lis des syllabes : T1 bis Je lis des phrases : T1 bis Je lis des phrases : di da dru dou

Je lis des mots : Je lis des mots : Je lis des syllabes : Je lis des syllabes : T1 bis Je lis des phrases : T1 bis Je lis des phrases : di da dru dou T1 bis T1 bis 1 Marcel trouve un sou. 2 Moneur Zouglouglou a un bateau. 3 Marcel et Moneur Zouglouglou t amis. 4 Léo monte dans le bateau de Moneur Zouglouglou. 5 Marcel croque une noix. 6 Avec la noix,

Plus en détail

Les Laboratoires Pharmaceutiques

Les Laboratoires Pharmaceutiques Les Laboratoires Pharmaceutiques Les plus grands laboratoires et les cadres de l'industrie pharmaceutique. Les laboratoires recensés sont les laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques et leurs

Plus en détail

A pprendre à ra is onner à l'éc ole

A pprendre à ra is onner à l'éc ole A pprendre à ra is onner à l'éc ole l'e x e m p le d e la g é o m é trie C liq u e z p o u r m o d ifie r le s ty le d e s s o u s -titre s d u m a s q u e Thierry DIAS, HEP Lausanne thierry.dias@hepl.ch

Plus en détail

ENDURO «VINTAGE» 2017 Complément au Règlement particulier Sommaire

ENDURO «VINTAGE» 2017 Complément au Règlement particulier Sommaire ARTICLE 1 : DÉFINITION 1.1 : Organisation 1.2 : Programme de l épreuve 1.3 : Comité d honneur 1.4 : Comité d organisation 1.5 : Secrétariat 1.6 : officiels ENDURO «VINTAGE» 2017 Complément au Règlement

Plus en détail

Répondre aux difficultés des élèves Expérimentation lecture

Répondre aux difficultés des élèves Expérimentation lecture Répondre aux difficultés des élèves Expérimentation lecture Frédérique Mirgalet Conseillère pédagogique Février 2011 La question du code Questions posées au cours d un entretien avec Catherine Billard,

Plus en détail

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS A RT 227 À 248 CIR 92 1. Les assujettis Les non-habitants du Royaume vo ir la d é f i ni ti o n d h ab it a nt d u Ro ya u me o u le domi cile f i sc ale e n Belgiq u e o u le

Plus en détail

e t on du S ra la ge té de l éta ce à la p

e t on du S ra la ge té de l éta ce à la p l Eii I R P A 2008 x l œ ël, N V, à fê l D l f l i hi à i I x. D fil l. l h î i l l à l,, i h qlq l f i ih œx xll l D q qlq Nël ç, j fl x qi i i à l Pè i hi... l T i J. i i R l I i I l l q à i ll fi l

Plus en détail

S A L L E D E L A M A I R I E

S A L L E D E L A M A I R I E M e J é r ô m e G A R N I E R -2 1 R u e d e B a r b e n t a n e F 7 6 3 4 0 B L A N G Y S U R B R E S L E C A T A L O G U E D E L A V E N T E A U X E N C H E R E S P U B L I Q U E S D im a n c h e 1 3

Plus en détail

Logistique de transport pour l e proj et LH C S. Prodon & S. Weisz ST Work sh op 2 0 0 3 Planification Objectifs M é th o d o l o g ie R e tou r te r r ain R é u ssites D ifficu l té s A m é lior ations

Plus en détail

Cahier d écriture 1 Ecriture

Cahier d écriture 1 Ecriture Cahier d écriture 1 Ecriture Période 1 Graphèmes odèles à écrire, exercices et dictées S1 S2 S3 S4 S5 S6 S7 Position et position main/stylo : Cahier d écriture Dumont, page 5 repérage tenue de ligne$ :

Plus en détail

La classification périodique

La classification périodique Chapitre 3 : UE1 : Chimie Chimie physique La classification périodique Pierre-Alexis GAUCHARD Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble -

Plus en détail

Les machines électriques à pôles lisses 1. I n t r o d u c t i o n 10 1 L ' i n t e r a c t i o n e n t r e u n c o u r a n t é l e c t r i q u e e t u n c h a m p m a g n é t i q u e e s t à l ' o r i

Plus en détail

Objectifs : Etre capable de

Objectifs : Etre capable de Objectifs : Etre capable de Etablir un état de rapprochement Effectuer la régularisation dans les comptes Etablir une déclaration TVA CA3 réel normal Etablir une déclaration TVA CA12 réel simplifié Comptabiliser

Plus en détail

Carnet pédagogique. Comment protéger la planète sans être un super héros! tes. g c. stes. o-ge. Déc. À l'éc IS TU E AIS S SE. Éne UIE. Eau.

Carnet pédagogique. Comment protéger la planète sans être un super héros! tes. g c. stes. o-ge. Déc. À l'éc IS TU E AIS S SE. Éne UIE. Eau. Carnet pédagogique Comment protéger la planète sans être un super héros! e bain d salle a l s n Da estes g o c es é L Dans stes e g o Les éc rgie Éne mbre a cha m t he Déc mble Vivre Le au ense IT T OB

Plus en détail

Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France

Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France Sandrine Wenglenski Maître de Conférences à l Université Paris-Est Marne-La-Vallée Laboratoire Ville Mobilité Transport

Plus en détail

J o urnées de l'éc o no m ie - L yo n 2009 Ta ble R o nde «A rg ent P ublic /A rg ent P rivé»

J o urnées de l'éc o no m ie - L yo n 2009 Ta ble R o nde «A rg ent P ublic /A rg ent P rivé» Tebenkova Svetlana - Natixis 2008 J o urnées de l'éc o no m ie - L yo n 2009 Ta ble R o nde «A rg ent P ublic /A rg ent P rivé» Fo nds d I nves tis s em ent et de D évelo ppem ent des P a rtena ria ts

Plus en détail

Traitement des Gaz Acides : E njeux et Nouveaux Développements

Traitement des Gaz Acides : E njeux et Nouveaux Développements Traitement des Gaz Acides : E njeux et Nouveaux Développements J o u r n é e s d u P é tr o le s, P a r is 2 0 2 1 o c to b r e 2 0 0 8 S ommaire Objectifs du traitement des gaz acides P rincipaux procédés

Plus en détail

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière Nature des gaz IX.1 Etats de la matière Solide : - volume et forme déterminée - empilements denses de molécules qui ne se déplacent pas Interactions décroissantes entre molécules Liquide : -volume déterminé

Plus en détail

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ.

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ. Exercice :(Amiens 1995) Les questions 2, 3 et 4 sont indépendantes. L'unité est le centimètre. 1) Construire un triangle MAI rectangle en A tel que AM = 8 et IM = 12. Indiquer brièvement les étapes de

Plus en détail

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/Â / f/êv/i r» l J.

BANQUE NATIONALE. N otre banque nationale. 7/i. Zi 4. /Æ à. W m M i i 10. W f w f f l. mm. ' ê â f/m jt» i W J / f f t. y / Y ZJ/ / f/êv/i r» l J. _ ê â j j # W jt W j î Æ jj Æ W } " êv Y  z Wâ W w ( w # ë â F ë W Y T w S L 9 W 2 " E ï k x ü D E W W Æ v Wj E  z  z v F À OTQE W  # g L Y F h 6 L 2L NQE NTONLE N oe bnque none W W â W jâ ÿ Æ É w

Plus en détail

!!!!!! "#$!%&'(&)*%+,&#!-"../012!3245"67/489!$+!:271! 6&#+;%+!?@A?@B?A=?==!

!!!!!! #$!%&'(&)*%+,&#!-../012!324567/489!$+!:271! 6&#+;%+!<!=>?@A?@B?A=?==! "#$%&'(&)*%+,&#-"../0123245"67/489$+:271 6&#+;%+?@A?@B?A=?== "##$%&'()'*+",-$*./(&-(0'-&()'&/&.-&.-( HISTOIRES DE NOEL GULLIVER PRODUCTIONS ET ARTE ONT DEMANDE A DES REALISATEURS PARTICULIEREMENT IMAGINATIFS

Plus en détail

St-Nicolas / Rue du Moulin

St-Nicolas / Rue du Moulin S-Nicol / Moli 3,54 k iè OUEST 62,5 6 4 icliio xil : o li 2,47,93 1,4 1,86 2,33 2,8 3,26 Dic kiloè Mi : 3,9 Mx : 66,5 Déb : 4, Fi : 3,9 g :, i Pio ioi P l c o Mo M i i co -Vi Vo ê ojo pobl vo écié Soyz

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais Le libre-service à la médiathèque de Calais 1 Eléments déclencheurs 1. La r énov at i on de l a médi at hèque c ent r al e 2. La r ec her c he d' une nouv el l e r el at i on av ec l e publ i c 3. L' oppor

Plus en détail

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX Une initiative de l ARS du Limousin voulue par son Directeur Général LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX "forum" d'expression des attentes des usagers et de leurs représentants concernant la

Plus en détail

G roupe G T : 16 retom bées. M é d ia D ate S u jet

G roupe G T : 16 retom bées. M é d ia D ate S u jet RETOM BEES PRESSE 2011 Cam pagne presse GT G roupe G T : 16 retom bées P re sse é crite n a tio n a le : ECHANGES janvier 2011 Partenariat Em m aüs ECHANGES avril 2011 In terview J.ISN A R D Presse écrite

Plus en détail

Action phare : Présentation : Coup de chapeau état des lieux : Objectifs fixés : Témoignages : évaluation : S. Bisso. V. Vincent. déchets.

Action phare : Présentation : Coup de chapeau état des lieux : Objectifs fixés : Témoignages : évaluation : S. Bisso. V. Vincent. déchets. Po j 2012-2013 o o --------------MOIR H--------------- -D - Po o o H No gy M M Nob 14 Tog hu o o g j c p oy u go u budg p jo go hâ > 1 ph b p p p L g p o o ) J u I pg o c u PN u oy d fo o (gâc c I u b

Plus en détail

Les audiences de la fiction dans les grands pays européens en 2011

Les audiences de la fiction dans les grands pays européens en 2011 Les audiences de la fiction dans les grands pays européens en 2011 1 Objectifs de travail L objet de ce document est de rassembler les palmarès d audience des programmes de fiction dans les principaux

Plus en détail

SOCIETE DES NATIONS. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE

SOCIETE DES NATIONS. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE SOCIETE DES NATIONS Communiqué au Conseil G. 495 1925 I. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 VjLLE LIBRE DE DaNTSIG. DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE POSTAL POLONAIS i. Note du Gouvernement

Plus en détail

MANUEL SUR L INFORMATION ET LA DOCUMENTATION EN MATIÈRE DE PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE. Réf. : Normes ST.17 page : 3.17.1 NORME ST.17

MANUEL SUR L INFORMATION ET LA DOCUMENTATION EN MATIÈRE DE PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE. Réf. : Normes ST.17 page : 3.17.1 NORME ST.17 Réf. : Normes ST.17 page : 3.17.1 NORME ST.17 RECOMMANDATION EN VUE DE CODER LES RUBRIQUES PUBLIÉES DANS LES BULLETINS OFFICIELS INTRODUCTION 1. La présente recommandation est destinée à renforcer le contenu

Plus en détail

Norme NFP Avril CETE Méditerranée- Laboratoire Régional d'aix en Provence.

Norme NFP Avril CETE Méditerranée- Laboratoire Régional d'aix en Provence. Norme NFP 98 150-2 Avril 2011 CETE Méditerranée- Laboratoire Régional d'aix en Provence www.cete-mediterranee.fr Domaine d'application (1/2) - En robé s hydrocarbon é s à froid: exé cu tion de s assise

Plus en détail