Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1

2 É í í Ö

3

4 í í í Í ÍÍ

5 Á Á ó Á Í ü

6 í

7 Ü Ü É É í í É ü

8 TXUOGNAGE Courir ]Tst D u s p o r t a u t o m o b i ldea n s1 e s p a y sd e ' E s t i... D a n sn o t r e e n t o u r a g eq, u a n dn o u s e n p a r 1 i o n s,c e 1 ap r o v o q u a ilt' t o n n e m e g n t n r a 1P.u i s i a s u r p r i s e S e t r a n s. fo r mati v i t e en c ur. io s. it t ant j l est vr ai qu'i 1 est auj our d'huimoins commu n 'l d e v o y a g erdans es pay sc ie ' Es t vois'ins que dans a lo1ntaine ThaT'lande... A v e cj e a n R a g n o t t i 'a u x c o t sd e q u i j e d e v a i s p a r t i c i p e r c e R a l l y e d e P o l o. g n e, i. u n e d e s p 1 u si m p o r t a n t e s p r e u v edsu C h a m p. i o n nd a' Et u r o p e 'n o u s t i o n s b i e n s ü r 1 e s p r e m i e r sc u r i e u x 1 U n v o y a g ede deuxjo urs ' av ec de tr op 1onguesfor malitsdouan.ir es et une fa s. t i d j e u s e t r a v e r s ed e l ' A 1 1 e m a g ndee l ' E s t s u r u n e s o r t e d ' a u t o r o u t e. c o r r i d o r, n o u s ' ad o n ca m e n en P o ] o g n ee' n J u i l l e t d e r n i e r. C u r i e u s e m e nnt,o t r e p r e m i r e su r p r i se f u t jus t em entde ne pas tr e tr op dpays. Les paysages'pour tantbie n ty p i q u e sd e l'euro pe C ent ra le, nous r appelaientbien souventles campagnes f r a n q a í s e sd. a n sl e s v í 1 1 a g e tsr a v e r s s n ' o u sr e t r o u v i o n sl ' a n j m a t i o nd u m a r c h, d e l a s o r tie de l' gl. is eet des ter r ains de foot impr ovisspar 1es enfants. C e r te s, l e niv ea ude v íe no usa pp ar utauss.itotpius bas que chez nous. Une cir. c u l a ti o n p e u dens eet en bo nnepar tie compose de voitur es chevaux'sur des r o u te s a ss ez d gra d esno ' us fa. isait notamment r emonterdans 1e tempsj usqu' n o t r e e n f a n c e.m a i s n o u sa v o n sb. i e nv i t e r a l i s q u e s i l. a v a n c ed e n o s s o c j. t s c a p i t a l. i s t e se s t r e l l e s u r 1 e p i a n m a t r j e l,j l n ' e n e s t r. i e na u n i v e a u d e s h o m m e Ls.a m e j l l e u r ep r e u v ee n e s t l a c h a l e u rd e. l ' a c c u e i l q u. i l s r s e r. v e n t a u x t ra ngerset que no uspouvonsleur envier. P our nous, le contact s,. t a b l i s s a ' i td ' a u t a n tp l u s f a c i l e m e n tq u e n o t r e v o i t u r e, u n e R e n a u l t5 A l p i n e d ' e n t r a í n e m e natt,t i r a i t l e s e n f a n t sd e s v i 1 1 a g e sb j e n t ó t s u i v i s p a r l e s a d u l. t e s. '. R e n o l t e... ' 'd,. i s a. i e n t. i ]as d m i r a t i f sm a i s s a n s j a m a i sl a. i s s e ra p p a r a í t r e d e l a j a i o u s i e, u n i q u e m e nd te 1 a s y n p a t h i e.s e u l 1 e b a r r a g ed e l a l a n g u em e t t a i t m a l h e u r e u s e mue n tf r e i n l e u r c u r i o s. i t d e l, a u t o m o b. i leet d e t o u t c e qui vient de France. C e r t e s, d a n s l e s v i l ' l e s n o u sp a s s i o n sp l u s i n a p e r q u sc. a r l a c i r c u l a t i o n c o m m e n c e y t r e a s s e z d e n s e,s a u f d a n s l e s q u a r t i e r s h í s t o r i q u e sq u e 1 e s P o l o n a i s o n t s u p r o t g edr e l. e n v a h i s s e m e anut t o m o b i l el. ' h i s t o j r e d e 1 e u rp a y s, n o ta m me p ntenda ntla derniöre guer r e, a ttr op dou1our euse pour ne pas en r e sp e c te raujo urd'hui es s i t es.

9 ó

10 C ' e s t c e q u e n o u se x p l i q u ak r u p a,l e p. i l o t ep o l o n a i sd e R e n a u l t,q u i n o u sf i t v i sj te r Vars o v je.c o m mno e us nousdplaqionsdans sa Renault18, nous avon sv u q u ' e i l e t a. i ta u t a n ta p p r c. i q ue' u n eb M tc, lh e z n o u s. L e s r s u l t a t se n c o m p t t i. t i o n e x p l i q u e n te n g r a n d ep a r t i e c e t t e i m a g ed e R e n a u l td a n s l e s p a y s d e ' E s t. C e l a n o u sr a m naeu r a l 1 y e. C a r n o u sn ' a v o n sp a s f a i t q u e d u t o u r i s m e...d ' a j. l.leurs' n o s r e c o n n a i s s a n c ed su p a r c o u r sd u r a l 1 y e f u r e n t u n e v r i t a b l ep a r i i e d e ' o T a j s i r 'e n c o m p a g n o i ee K r u p ae t o e s o n q u i p i e ri 4 y s t k o w s kq iu 1 f o r r n e n t p r o b a b 1 e m el en tm e i l e u r q u. i p a gp eo l o n a. i s. l s c a r t r e npto u r n o u st o u t e s l e s d. i f f 1 c u l t s o u v e n t n o r m epso u r l ' O c c i c i e n t a p l e u h a b i t u u n m o d ed e v. i e a s se z d iff rent du nit re; m a.isjls nous fir ent aussi dcouvr ircomb.ien nou s t. í o npsro c hesc iesgens l pdr leur cultur e et leur ouver tur e.leur s amis de ve n a t. e nnt o s p r o p r e sa m i s. P a r m ie u x, i e s a u t r e s p. i 1 o t e s C. e u xd e s q u i p e sd ' u. s i n e ( P o l o n e z,l a d a, W a z,s k o d a... ): t o u s l e s c o n s t r u c t e u rs l ' E s t p o s s d e n t d e s s e r v. i c e sc o m p t i t i orne m a r q u a b 1 e mset n r ut c t u r se t q u i p sj.' e u s m m e l, o c c a s i o nd e f a i r e q u e 1 q u eksi l o m t r ees n p a s s a g e d r a n s u n e P o 1 o n e ez t u n e p r p a r e s p o u r Skoda 1 e r a l 1 y e : c ' e s t a u s s i i m p r e s s i o n n a nct 'r o y e z - m o iq, u e n o s v o i t u r e sd e c o u r s e!m a i s c ó t d e c e s v r j t a b l e sp r o f e s s j o n n e. l n s 'o u s a v o n sa us s i renc o nt rde purs indpendants qui for maientla maj or itdu p1 at e a u d e 1. p r e u v(e6 0 v o i t u r e se n g a g e s! )b,e a u c o ucpo u r a n ts u r d e m i n u s c u l e s m a. i sa m u s a n t efsi a t - P o ] s k i p o u r 1 e s q u e l l e si. l s f o n t d. n o r m es sa c r i f j c e s. l ' o u sfa js io ns t o ut es c es d c ouver tes dans le magnifíque dcormontagneudxe l a H a u te - Mas urie et pa rm iune po puiationtouj our s accueillante. En Fr ance, ie s r a l 1 y m e ns o nt t ro p s o uv entrej ets pour des r aisons de nuisancesou de r isq u e s e n g n r ai nl j u s t i f i s. L. b a s, c. t a i t l e c o n t r a j r e : p 1 u sn o u s t j o n se n t r a v e r s s u r l e u r s r o u t e s e t c h e m. i nest p 1 u s1 e s v i 1 1 a g e o i s t a i e n th e u r e u x! L e s e n f ant s ne ra t a ient jam a i s une occas'ionpour nous fa'ir e r emplj r 'leur s c ar n e t s d ' a u t o g r a p h e.s.. E t c e n ' t a i e n tq u e 1 e s r e c o n n a j s s a n c e s L a c o u r s e,e l. ] e ' n o u sa l a i s s u n s o u v e n i ri n o u b l i a b l e.p o u r t a n t,c e f u t u n e p r e u vet r s diffic íle no t am ment en r aison d,un tempsexccr ablequi r enda i t l e s r o u t e s i n c r o y a b 1 e m egn1tí s s a n t e sl. e s '. t u y a u x 'd. e K r u p aq u i n o u sa v a i t p r v e n de u t o us 1 es pi gesdu r a1iye nousaidr entbien ö ter minersecond s d e r r i rela Po rs c hede Za nin. i.h.insi- quetes encour agements des specr ateu r s p o u r n o t r e p e t i t e ', R e n o l t e5 ' '. L e s o r g a n i s a t e u ras v a i e n te u l a b o n n ei d ed e f a i r e u ne preuv ec hro no m tr dans e les r ues mmes d'une ville : toute la oo. p u 1 a t Í oyn a s s i s t a i t, e n t h o u s i a s t e l L ' e n t h o u s i a s mce',e s t b i e n l e m e i l l e u rm o tp o u rd f i n. i rc e t t e p a s s i o nd e s P o. l o n a. i sp o u r 1 e s p o r t a u t o m o b i l eu. n e n t h o u s i a s mqeu e l ' o n a d u m a l r e t r o u v e r c h e z n o u s.c o u r i r l ' t s t!... C e l a m ep i n c e a u j o u r d ' h u li e c o e u r, r i e n q u ' e ny p e nsa n t. Jean-l.larcAndri

11

12 É í ü í í ö ú

13

14 í ü í

15 É É

16 ö í í

17

18 ü ü Í í í Í í

19

20 Í í

21

22 Palmares Renault de $ -r l l tr tr la t t t t rl lll ll tl lll t lll r lt ll r t lll f ll ll ll 5 Coupe d,europe des Pays de,est "PaÍx et AmÍtÍs,, (BL) A Topiodolski B. Krupa(PL) - 1.Tchoubrikov(BG) ex-aequo B. F'rupa(PL) Championnat des Pays des Balkans (BG) Tchoubrikor' (BG) 1978.Tchoubrikor1979- S.Kolev(BG) (BG) Tchoubrikor- ffiampionnats Course de cöte Tchcosiovaquie Yougoslavie Rail-ve Circuit Course de cote 97Z - Buigarie Hongrie Roumanie Tchcoslovaouie Yougoslavie trllltlt Renault5 Npine Renault5 Npine Renault 5 Alpine Renauit 5 Npine de 1!167 1gB0 ilatíonala.:r Ho.ngne. Tchcosiovaou]e Bulgarie Poiogne Tchcoslovaqu:e i Bulgarie Hongrie Poiogne Roumanie Tchcoslovaqule Yougosiaüe Buigarie Hongrie Pologne Roumanie Coursede cote Tchcoslovaou:e ' Yougosiavie Rallye Circuit Coursede cöte Brilgarie Hongrie Roumanie Ralll'e tlllllll Renault12Gordini Renault17Gordini Renault17Gordini Renault i7 Gordini rft lll A Ferjancz V. Hubacek. Tchoubrikov K, Komornici A Kerc Renauit Gordini Renault Gordini Renauit Gordini RenauitB Gordini Renault Gordini. Tchoubrikov A Ferjancz Nlovicki Puiu V. Hubacek J. Novakoüc. Tchoubrikov A Ferjancz K. Komornici Puiu. Cristea V. Hubacek J. Palikor,ic J. Palikovic J. Palikovic. Tchoubrikov A Ferjancz Puiu. Cristea V. Hubacek J. Palikovic J. Palikoüc J. Palikovic. Tchoubrikov A Ferjancz. Cristea V. Hubacek. Palikovic Renault Gordini Renault Gordini Renault Gordini Renauit 10 Renauit 8 Gordini Renar:itB Gordini Bulgar. AJpine1300 S Renar:lt Gordini RenaultB Gordini Dacia 1300S Renault Gordini Renault Gordini Renault 8 Gordini Renault Gordini Renault B Gordini Bulgar. Npine 1300 S Renault Gordini Renauit B Gordini Renault Gordini Renauit 12Gordini RenauitB Gordini Renault Gordini RenaultB Cordini Renault Gordini Renault12Gordini Renault12Gordini RenaultAlpine 1600 S Renauit12Gordini lrrtlttlllrlltr lltlltlllllllt

23 trtatatatttatatatatatatatatatatatatatatatatatat"tatatata' Bulgarie Hongrie Rouiranie Tchcoslovaquie ' Yougoslavie Hongrie Pololne. Tchoubrikov A Ferjancz. Crisíga V. Hubacek J. Palikovic A Ferjancz B. Krupa B. Kruia V. Hubacek A Pusnik A Ferjancz B. tupa V. Hubacek A Pusnik A Ferlancz B. Krupa V. Hubbcek A Pusnik A Ferjancz D. Kisó lűljanc4yk r Pusnit< A Feriancz B. (rupa A Ferjancz B. Krupa A Feryancz 1" Stawowiak Ze Koper V. Polak L. Pavlik Rallye Circuit Tchcoslovaquie Yougoslavie Hongrie Pologne Tchcoslovaquie. vóúgósravie Hongrie Pologne Tchioslovaquie Yougoslavie Rallye Hongrie Course de cöie Pologne Circuit Yougislavie lo.nsne Pologne Hongrie Pololne Hongrie Pologne Rallye Course de cöte Tchcoslovaquie ta lt! -E ta t f:.! - na!-l.. ta lll-l Renault12Gordini Renault12Gordini Renault12Gord.ini RenaultAlpine 1600 S Renaulti2'Gordini Renault12Gordini Renauit12Gordini Renault12Gordini RenauitAlpine 1600 S Renault12-Gordlni Renar:ltNpine1800 Renault12Gordini RenaujtAlpine 1600 S Renau]t12.Gordini Renault17Gordini Renault17Gordini Renau]tA$úe 1600 S Renault5 Npine Renault17Gordini Renau]t{p^ine i800 Renault12Gordini Renarút5 Aipine Renault? 4lp*. Renault5 Npine Renauit5 Alpine Renault5 AJirre Renauit3 Npine Polonez 2000 Abarth Renault9.{l^pine Renau]t12Gordini Renar:]t5 Alpine!a.. l. El ll -l!a aa l. f: lf.l.. etl98l...!: l- - l ta '-l-r-l-l-l-t-l-t-l-r-t-l-t-l-r-t-l-l-l-l-l-l-l -l l-t-t-l-l-t-t-l-l-r-t-l :'

24 í í í

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES Journal Officiel de l OHADA N 10 4 ème Année 221 AA CHAPITRE 3 : POSTES / COMPTES SECTION 1 : Système normal BILAN-ACTIF ACTIF N os DE COMPTES À INCORPORER DANS LES POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

Niveau cinquième : Ouvrage & Habitat. V I O I P A. e P. e 2. s n t

Niveau cinquième : Ouvrage & Habitat. V I O I P A. e P. e 2. s n t N è : O & H.» E V I T I» S O E V P I «T I N S O I O T P A «LL'H'HAABBIITTATION U Rl M L G 10 0-2 9 0 0 2 A l! è l l l lè L' P 2» «' L P 3 l L P 5 S P 6 -j ' L 7 P? D - -L 9 P -L 11 P l -L P 13 l 'l -L

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

Exercices sur les vecteurs

Exercices sur les vecteurs Exercice Exercices sur les vecteurs ABCD est un parallélogramme et ses diagonales se coupent en O () Compléter par un vecteur égal : a) AB = b) BC = c) DO = d) OA = e) CD = () Dire si les affirmations

Plus en détail

!" #!# $%!""#$%&!'(%$)

! #!# $%!#$%&!'(%$) !" #!# $%!""#$%&!'(%$) & *& +",++-.-/0' "!(12$ ' '# # ' ("""!)*+,!- *&+.",0' 3*"(4$./ ' *&5,++-.-0'/3*"(4$ # #.') $ ' 0+1* 2 "!)*+)1+ *&+",++-.- 0'3*"(4$ ' '# # ' (3,4!53""!)*+,! +&!!- *& +",++-.-/0'3*"(4$

Plus en détail

regis.loiseau@acceo.eu 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch.

regis.loiseau@acceo.eu 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch. regis.loiseau@acceo.eu 2udes et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch.fr rmation Hospitalies de France, Tous droits réservés - Toute reproduction même partielle

Plus en détail

La classification périodique

La classification périodique Chapitre 3 : UE1 : Chimie Chimie physique La classification périodique Pierre-Alexis GAUCHARD Agrégé de chimie, Docteur ès sciences Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble -

Plus en détail

Les Laboratoires Pharmaceutiques

Les Laboratoires Pharmaceutiques Les Laboratoires Pharmaceutiques Les plus grands laboratoires et les cadres de l'industrie pharmaceutique. Les laboratoires recensés sont les laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques et leurs

Plus en détail

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche Associant parfaite mobilité et simplicité, Thuraya SatSleeve est le moyen

Plus en détail

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008

Aménagement Ville de Montpellier Voirie pour tous. Présentation 07 octobre 2008 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous 01/10/08 1 Présentation 07 octobre 2008 Le contexte Ville 01/10/08 2 Le développement Ville 01/10/08 3 Aménagement Ville Montpellier Voirie pour tous LE PATRIMOINE

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

Apprentissage en français

Apprentissage en français Apprentissage en français Université Pierreet-Marie-Curie www.upmc.fr / MedLine PubMed = interface de consultation de Medline (il en existe d autres). -Medline est une base de données bibliographiques

Plus en détail

Paiements transfrontaliers

Paiements transfrontaliers Paiements transfrontaliers Transférer rapidement et facilement des fonds à partir de et vers un compte à l étranger Valable à partir du 1 e janvier 2007 Valable à partir du 1 e janvier 2007 La vie actuelle

Plus en détail

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E C A R T E S M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E G U S TAV O B A R R E N O J O S E C A R L O S C O R R E I A R E M I H Ä

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn Résumé D én omin a tion E A U ' t o u r d u L é m an - l a c r o i s i è r e l u d o - é d u c a t i v e ( E T L ) O bjec tifs

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Nomenclature d exécution. Compte non doté de crédit 908

Nomenclature d exécution. Compte non doté de crédit 908 d exécution non doté de crédit 908 «Opérations industrielles et commerciales des directions départementales et régionales de l équipement» Ministère : 23 «Équipement» (Version du 01/01/2008 à 21:08:13

Plus en détail

Les marchés de l avenir

Les marchés de l avenir 8 èm Jé Cmm xé Am 2009 G N p L mé v Av F mm py p Cè péé 24 25 vm 2009 C Cè Bêm Om p Bv D xp S F H Bêm 02 03 1600-1800 P S K CCB 8 èm Jé Cmm xé Am 2009 M 24 vm 2009 S p à vx é P m à é v émq mè pmè évppm

Plus en détail

Techniques d Apprentissage par Renforcement pour le Routage Adaptatif dans les Réseaux de Télécommunication à Trafic Irrégulier

Techniques d Apprentissage par Renforcement pour le Routage Adaptatif dans les Réseaux de Télécommunication à Trafic Irrégulier THESE Présentée à L UNIVERSITE PARIS XII VAL DE MARNE U.F.R des Sciences et Technologies Par : Said HOCEINI Pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITE PARIS VAL DE MARNE Spécialité : Informatique

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

FIXATIONS NORMALISEES

FIXATIONS NORMALISEES FIXATIONS NORMALISEES pour vérins types PEC conformes ISO 21287 Série 434 FIXATIONS NORMALISEES ISO 21287 - ISO 15552 - A Applications service Pattes d'équerre sur extrémité (2) MS1 Patte d'équerre haute

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

( # #) # * + %, #) # ' #(, - #$ % (!!! "!# $ % #!". #$% *. # /$ *. ( #

( # #) # * + %, #) # ' #(, - #$ % (!!! !# $ % #!. #$% *. # /$ *. ( # ! " #$%#%& ' !!!"!# $ % #!" #% $#,/ 0 & ' () *+!.123/% $,4&% 2,5$6% %#% $..#% #,( +8,( # 7 7.9.'#% #8,(,( +## :.9.;.%.9..%2.'.5$#,#$,##.'.;. $%%.'.. $%% '#$#.$,#$,#% 6##/#&.. /%,#$2/( % ( ( 5$ ; ;" ;"

Plus en détail

Nomenclature d exécution 2006. Programme 721. «Gestion du patrimoine immobilier de l État»

Nomenclature d exécution 2006. Programme 721. «Gestion du patrimoine immobilier de l État» d exécution 2006 721 «du patrimoine immobilier de l État» Mission ministérielle : YB «du patrimoine immobilier de l État» Ministère : 07 «Économie, finances et industrie» (Version du 23/01/2007 à 05:34:43

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 30 MAI 2013 -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 30 MAI 2013 -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 30 MAI 2013 -ooo- La s éa n c e e s t o u v e r t e à 1 8 h eur e s 1 5 s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n si e u r Je an - P au l B R E T, M a i r e d e

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

TERMODALLETOP LA TERMODALLETOP EST L IDÉAL POUR RÉALISER UNE ISOLATION EXTÉRIEURE OPTIMALE DES PLANCHERS

TERMODALLETOP LA TERMODALLETOP EST L IDÉAL POUR RÉALISER UNE ISOLATION EXTÉRIEURE OPTIMALE DES PLANCHERS TERMODALLETOP PRÉAMBULE La réalisation de ce nouveau roduit naît de l exigence de construire des bâtiments légers ayant une isolation thermique maximale, uniforme et ermanente. La TERMODALLETOP est l évolution

Plus en détail

CIRCULAIRE. Par rapport à la situation existante, on relève les deux changements importants suivants :

CIRCULAIRE. Par rapport à la situation existante, on relève les deux changements importants suivants : Ma rie -Noë lle Vande rhove n Conseiller Dé part e m e nt affaire s s ociale s T +3 2 2 5 1 5 0 8 6 5 F mnv@vbo-feb.be CIRCULAIRE MNV/ Vv E Assujet t issement à l ONSS de t out es les ind e m nit é s p

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées»

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» 30/04/10 Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» Arrêté du 23 octobre 2009 portant homologation de la décision n 2009 DC 0150 du 16/07/09 de l ASN définissant les critères techniques

Plus en détail

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des

Voiron. 18, 19et 20. à o. octobre 2013 TOURNEE AUTEURS. des à 18, 19 20 2013 UN UU l C Cèl C Cl â-d P Pl P-l-Pl P-- é - -l-- -C ---C ---l --- -Nl-- ll l. 5 é à lé é l'é 3 l : Cl Zl, l',, l' l, Cl q, l' éâ. l, l lé é à, l ' l. l : ll l q l é ll l q l l. U ll q è

Plus en détail

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais

Le libre-service à la médiathèque de Calais. Médiathèque de Calais Le libre-service à la médiathèque de Calais 1 Eléments déclencheurs 1. La r énov at i on de l a médi at hèque c ent r al e 2. La r ec her c he d' une nouv el l e r el at i on av ec l e publ i c 3. L' oppor

Plus en détail

Retour d expérience sur le management des processus

Retour d expérience sur le management des processus GSI Gestion des systèmes d information Retour d expérience sur le management des processus Université d été 8-31 août 00 Dijon Guy Rivoire Consultant ELNOR Guy RIVOIRE 30/08/00 / 1 Présentation ELNOR Cabinet

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices

PROGRAMMATION ÉCRITURE LECTURE Mon CP avec Papyrus Manuel + fichier d exercices PREMIÈRE PÉRIODE Support : Conte La planète des Alphas Étude du code - a, o, i, u, y, é, e, f, - Combinatoire - m, s, r, l, j, ch, v - Écrire des syllabes. - Écrire des mots. - Écrire une phrase dictée.

Plus en détail

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre

C h a m p io n a t ré g io n a le c o m ité Ile -d e -F ra n c e P ic a rd ie. P ro to c o le d e la re n c o n tre P ro to c o le d e la re n c o n tre C h a m p io n a t r é g io n a le c o m ité Ile -d e -F r a n c e P ic a r d ie 2 9 a v r l 2 0 0 7 P is c in e d e N o g e n t s u r M a r n e 19:35 P ro to c o le

Plus en détail

SOFIREL. la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e

SOFIREL. la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e la pa s s i o n d u c a d r e d e v i e Aménager Développer Anticiper Yann Arthus-Bertrand / Altitude. , u n a c t e u r m a j e u r d e l aménagement Le g r o u p e SOFIREL, f o rt d e la réalisation

Plus en détail

Annexe 2 : Informations statistiques

Annexe 2 : Informations statistiques Annexe 2 : Informations statistiques Pour une analyse détaillée et des données récentes sur les tendances en matière d emploi en Europe, voir Commission européenne (23), Emploi en Europe 23 (http://europa.eu.int/comm/employment_social/employment_analysis/employ_23_fr.htm)

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

C est votre monde. Votre téléphone. Votre choix. www.thuraya.com Suivez-nous sur. /thurayatelecom. Restez Proche

C est votre monde. Votre téléphone. Votre choix. www.thuraya.com Suivez-nous sur. /thurayatelecom. Restez Proche C est votre monde. Votre téléphone. Votre choix. Thuraya SatSleeve Thuraya SatSleeve Hotspot www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche L'aventure continue... Vous rêvez de vous perdre

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D EVALUATION DES BESOINS EN FORMATION. Table des matières

QUESTIONNAIRE D EVALUATION DES BESOINS EN FORMATION. Table des matières QUESTIONNAIRE D EVALUATION DES BESOINS EN FORMATION Table des matières A. Informations générales B. Direction C. Corps directionnel D. Personnel E. Répartition de l espace F. Sûreté / Sécurité G. Collections

Plus en détail

L Institut de Veille Sanitaire Saint Maurice Val de Marne

L Institut de Veille Sanitaire Saint Maurice Val de Marne L Institut de Veille Sanitaire Saint Maurice Val de Marne Directeur Général : Pr Gilles Brücker Nantes 9 novembre 2007 www.invs.sante.fr Institut de Veille sanitaire (InVS) www.invs.sante.fr Création :

Plus en détail

Technique RSR. 27.6.08 /DCo

Technique RSR. 27.6.08 /DCo La : -35 collaborateurs -120 applications métiers -2 services de piquet -1 service desk commun avec la TSR -Un parc véhicule -Un parc de matériel extérieur -Une très forte diversité d outil et de connaissances

Plus en détail

Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech

Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech «La place du Manager Qualité dans les Organisations; Aujourd hui et Demain» [3mars 2009 ] - [Version n 1] Direction de l Organisation - LHD Allianz

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

Professeur. Dans ce chapitre. A) Titre des devoirs B) Date des devoirs C) Coefficients D) Saisie des notes E) Saisie des appréciations

Professeur. Dans ce chapitre. A) Titre des devoirs B) Date des devoirs C) Coefficients D) Saisie des notes E) Saisie des appréciations Professeur Ce document est destiné aux pr ofesseurs de l établissement. Il explique t outes les saisies n écessaires à la gestion des notes d un professeur. ( https://www.viescolaire.net/ ) Dans ce chapitre

Plus en détail

Maladie périodique Fièvre Méditerranéenne Familiale (FMF)

Maladie périodique Fièvre Méditerranéenne Familiale (FMF) Fièvre Méditerranéenne Familiale (FMF) Pr Isabelle TOUITOU Unité médicale des maladies auto-inflammatoires Laboratoire de génétique Hôpital A de Villeneuve, Montpellier Isabelle.touitou@igh.cnrs.fr Fièvre

Plus en détail

Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 2003 C.I.R.

Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 2003 C.I.R. EXEMPLE DE DOSSIER Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 23 C.I.R. STRATEGIE & ACCOMPAGNEMENT FINANCIER 7 Rue DENFERT-ROCHEREAU 38 GRENOBLE France Tél fax : ( 33 ) 4 76 43 47 11 SIRET

Plus en détail

)"*$+&,-'$'.,$"/$'+&!##$*0#+&!!#/'$,-'11"'#$ 2! '/'$ )(!)'/'$"*/#/0 )3 )01''#$,0"*'$#$ )!"*$+&'$'.+& ) '/$,,#$$0 28

)*$+&,-'$'.,$/$'+&!##$*0#+&!!#/'$,-'11'#$ 2! '/'$ )(!)'/'$*/#/0 )3 )01''#$,0*'$#$ )!*$+&'$'.+& ) '/$,,#$$0 28 #$ ##$ % #&&##'$ ( )*$+&,-'$'.,$/$'+& % ##$*0#+& #/'$,-'11'#$ 2 '/'$ )( )'/'$*/#/0 )3 45 66 70$0'& ',/0'$7,##'$ 1##1'/'$'*/+& ) 68 63 63 2 )01''#$,0*'$#$ 2 )*$+&'$'.+& 2 ) '/$,,#$$0 28 6 8 6 0*#,##7 8

Plus en détail

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s A u c o m m e n c e m e n t p 2 L A g rém e n t Te c h n iq u e E u ro p ée n p o u r le s S y stèm e s d E ta n c h éité Liq u ide p 4 G a ra n tie déc e n n a le - E x c e p tio n fra n ça ise La rép

Plus en détail

THERMOGRAPHIE AERIENNE ET DES FAÇADES DE SAINT MANDÉ. ------Réunions publiques 7, 8 et 9 Novembre 2011

THERMOGRAPHIE AERIENNE ET DES FAÇADES DE SAINT MANDÉ. ------Réunions publiques 7, 8 et 9 Novembre 2011 THERMOGRAPHIE AERIENNE ET DES FAÇADES DE SAINT MANDÉ ------Réunions publiques 7, 8 et 9 Novembre 2011 Q U E S T -C E Q U U N E T HE R MO G R A P HIE? C e s t u n e «p h o to g r a p h i e d e l a c h a

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Le tableau de bord de l Union de l innovation pour la recherche et l innovation Synthèse Version FR Entreprises et industrie Synthèse Tableau de bord de

Plus en détail

Stages Séjours vacances

Stages Séjours vacances Stages Séjours vacances Enfants, Adultes Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 GÉNÉRALITÉS 3 Le Cresna Généralités 4 Stages Séjours vacances 1 formatrice Déli Sciencement

Plus en détail

Objectifs : Etre capable de

Objectifs : Etre capable de Objectifs : Etre capable de Etablir un état de rapprochement Effectuer la régularisation dans les comptes Etablir une déclaration TVA CA3 réel normal Etablir une déclaration TVA CA12 réel simplifié Comptabiliser

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Le diagnostic : méthode et contenu Diagnostic partagé réalisé annuellement depuis 8 ans par un groupe technique composé d une douzaine de structures

Plus en détail

EP 2 478 900 A1 (19) (11) EP 2 478 900 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 25.07.2012 Bulletin 2012/30

EP 2 478 900 A1 (19) (11) EP 2 478 900 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 25.07.2012 Bulletin 2012/30 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 478 900 A1 (43) Date de publication: 2.07.2012 Bulletin 2012/30 (21) Numéro de dépôt: 1129034.4 (1) Int Cl.: A61K 31/198 (2006.01) A61K 9/14 (2006.01) A61P

Plus en détail

Vallejo Olivier. Chargé de Mission au Planétarium de Strasbourg

Vallejo Olivier. Chargé de Mission au Planétarium de Strasbourg Ce l e s t i a Vallejo Olivier Chargé de Mission au Planétarium de Strasbourg T u t o ri el A q u o i s e r t Ce l e s t i a? Celestia est un logiciel libre de droit qui permet de simuler le système solaire

Plus en détail

PIÈCES POUR MOTEURS THERMIQUES

PIÈCES POUR MOTEURS THERMIQUES CATERPILLAR CHRYSLER CONTINENTAL CUMMINS DETROIT DEUTZ FIAT FORD GM ISUZU KOMATSU KUBOTA MAZDA MERCEDES MITSUBISHI NISSAN PERKINS PEUGEOT RENAULT TOYOTA VOLKSWAGEN VOLVO WAUKESHA YANMAR : VUE ÉCLATÉE &

Plus en détail

(51) Int Cl.: B65G 1/137 (2006.01)

(51) Int Cl.: B65G 1/137 (2006.01) (19) TEPZZ 899_4A_T (11) EP 2 899 14 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 29.07.1 Bulletin 1/31 (1) Int Cl.: B6G 1/137 (06.01) (21) Numéro de dépôt: 14290394.7 (22) Date de dépôt:

Plus en détail

TEPZZ 6798_8A_T EP 2 679 818 A1 (19) (11) EP 2 679 818 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: F04B 1/22 (2006.01)

TEPZZ 6798_8A_T EP 2 679 818 A1 (19) (11) EP 2 679 818 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: F04B 1/22 (2006.01) (19) TEPZZ 6798_8A_T (11) EP 2 679 818 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 01.01.2014 Bulletin 2014/01 (51) Int Cl.: F04B 1/22 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 13172383.5 (22) Date

Plus en détail

Protection Collective Caractéristiques générales

Protection Collective Caractéristiques générales Protection Collective Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 009 Protection collective La protection collective contre les chutes de hauteur dans les bâtiments en construction doit être assurée

Plus en détail

TEPZZ 89_867A_T EP 2 891 867 A1 (19) (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 15/075 (2006.01) F24D 19/10 (2006.

TEPZZ 89_867A_T EP 2 891 867 A1 (19) (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G01F 15/075 (2006.01) F24D 19/10 (2006. (19) TEPZZ 89_867A_T (11) EP 2 891 867 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 08.07.1 Bulletin 1/28 (1) Int Cl.: G01F 1/07 (06.01) F24D 19/ (06.01) (21) Numéro de dépôt: 110089.9

Plus en détail

Consultation MED07 Campagne 2009

Consultation MED07 Campagne 2009 A L C O O L E T H Y L IQ U E 7 0 - IN C O L O R E C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 2 A L C O O L E T H Y L IQ U E 9 0-000 M L C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 3 A L C O O L E T H Y L IQ U E M

Plus en détail

TEPZZ 74 84 A_T EP 2 743 843 A1 (19) (11) EP 2 743 843 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G06F 17/30 (2006.01)

TEPZZ 74 84 A_T EP 2 743 843 A1 (19) (11) EP 2 743 843 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: G06F 17/30 (2006.01) (19) TEPZZ 74 84 A_T (11) EP 2 743 843 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 18.06.14 Bulletin 14/2 (1) Int Cl.: G06F 17/ (06.01) (21) Numéro de dépôt: 1319246.7 (22) Date de dépôt:

Plus en détail

EP 2 169 886 A2 (19) (11) EP 2 169 886 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 31.03.2010 Bulletin 2010/13

EP 2 169 886 A2 (19) (11) EP 2 169 886 A2 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 31.03.2010 Bulletin 2010/13 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 169 886 A2 (43) Date de publication: 31.03.2010 Bulletin 2010/13 (51) Int Cl.: H04L 12/58 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 09170057.5 (22) Date de dépôt: 11.09.2009

Plus en détail

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation Inscription en ligne FQSC Guide d utilisation Ce Guide est rédigé comme aide-mémoire pour l achat de votre licence sur le site internet de la FQSC. Dans un prem ier temps, vous devrez vous rendre sur le

Plus en détail

! ; "#$# #% ; # $ - " ##! 3 3 # ' $ 3 @ @ # &! # @ E @ E $ 3 @ L 8 " $ 3 3 @ L * $ 3 3

! ; #$# #% ; # $ -  ##! 3 3 # ' $ 3 @ @ # &! # @ E @ E $ 3 @ L 8  $ 3 3 @ L * $ 3 3 # $ % & '( ; @ #$##% ; #$& # E ' ( ) ; ( * + ), (' ; ) * +, ( $ # 3 3 @@ @ ) *. + # / / 3 @ 01 * # / + ' 3 E ) 2 # / + ( 3 3 3 H 1 * # # $ ## 3 3 3 * # #. # 3 3 0) * # E + # + 3 ( ( ; $ ) ( * + ; ; )

Plus en détail

LA SUISSE - UN MODÈLE DE. Québec, 19 septembre 2014 SU SS U O RÉUSSITE À PARTAGER

LA SUISSE - UN MODÈLE DE. Québec, 19 septembre 2014 SU SS U O RÉUSSITE À PARTAGER LA SUISSE - UN MODÈLE DE Québec, 19 septembre 2014 SU SS U O RÉUSSITE À PARTAGER Que savez-vous de la Suisse? Roger Federer Chocolat Montres de luxe 2 Quel est le lien entre ces objets et la Suisse? Velcro

Plus en détail

Quitter la Suisse. et se rendre dans un Etat membre de l Union européenne (UE) ou de l Association européenne de libre-échange (AELE)

Quitter la Suisse. et se rendre dans un Etat membre de l Union européenne (UE) ou de l Association européenne de libre-échange (AELE) Quitter la Suisse et se rendre dans un Etat membre de l Union européenne (UE) ou de l Association européenne de libre-échange (AELE) Etat au 1 er janvier 2016 Table des matières Abréviations 3 En bref

Plus en détail

Le GPS, la téléphonie mobile et les alertes intelligentes au service de la santé et de votre famille.

Le GPS, la téléphonie mobile et les alertes intelligentes au service de la santé et de votre famille. Le GPS, la téléphonie mobile et les alertes intelligentes au service de la santé et de votre famille. Symposium sur les Créneaux d'excellence québécois et les Pôles de compétitivité français Québec Mercredi

Plus en détail

Choix modal: quand la chaîne crée la contrainte

Choix modal: quand la chaîne crée la contrainte Choix modal: quand la chaîne crée la contrainte 5 e colloque annuel de la Chaire Mobilité 26 mai 2015 Gabriel Sicotte, M.Sc.A. Diplômé à la maîtrise Superviseurs : Catherine Morency Bilal Farooq 1 Plan

Plus en détail

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques -è é. é é, é ôé É é é.,, é é é é.,, -ê à é, é é é ç éé. é éé ç œ,, é - É. é 2010. ç é,. é éé é 2012 é é éé éê é. é é é. = // é,. 38. 13/10/11, 24/11/11 î è é ç, é é., é é é à î é à î, é à è. é à,, ç, -à-.,.,

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 MARS 2013. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 MARS 2013. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 MARS 2013 -ooo- La s éa n c e e s t o u v e r t e à 1 8 h eur e s 1 0 s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n si e u r Je an - P au l B R E T, M a i r e d e

Plus en détail

Cahier des charges pour un appel à projet d étude

Cahier des charges pour un appel à projet d étude Cahier des charges pour un appel à projet d étude Etude portant sur la faisabilité du déploiement de Serious Games sur les terminaux mobiles et/ou fixes pour la formation des salariés de la vente en jardinerie.

Plus en détail

Global patent index EP 2384082 A1

Global patent index EP 2384082 A1 Global patent index EP 2384082 A1 Title (en) Method and device for configuring a network of removed wireless sensors Title (de) Verfahren und Vorrichtung zur Konfiguration eines Sensornetzes ohne verlegte

Plus en détail

Vérins à tige Vérins standard ISO 15552, Série PRA. Caractéristiques techniques

Vérins à tige Vérins standard ISO 15552, Série PRA. Caractéristiques techniques ISO 15552, Série PRA Caractéristiques techniques 2 Bosch Rexroth AG Pneumatics Vérin profilé, ISO 15552, Série PRA Ø 32-125 mm Orifices: G 1/8 - G 1/2 à double effet avec magnétique Amortissement: pneumatique,

Plus en détail

Le dossier technique. La zone 30 lyonnaise : enquête

Le dossier technique. La zone 30 lyonnaise : enquête : enquête 51 La zone 30 à Lyon, tant décriée par certains, plébiscité par d autres, est en train de se mettre en place tout doucement dans notre paysage lyonnais. Ce sont en effet près de 60% des habitants

Plus en détail

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010 Présentation de la formation au Certificat d aptitude d professionnelle pour les aides spécialis cialisées, les enseignements adaptés s et la scolarisation des élèves en situation de handicap CAPA-SH Promotion

Plus en détail

Tableau de bord de la mobilité: foire aux questions

Tableau de bord de la mobilité: foire aux questions COMMISSION EUROPEENNE MEMO Bruxelles, le 10 janvier 2014 Tableau de bord de la mobilité: foire aux questions (voir aussi IP/14/09) Qu'est-ce que le tableau de bord de la mobilité? Le tableau de bord de

Plus en détail

Série 83. Mini cylindres en acier inoxydable

Série 83. Mini cylindres en acier inoxydable Mini cylindres en acier inoxydable Activateur magnétique inclus dans cylindre double action FORCE DE POUSSÉE THÉORIQUE (LBS) Dia. Pression d opération (PSI) d alésage Action 25 50 75 100 125 150 3/4" extension

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16

ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16 ÉO TUIT FOULS TUILLS SU TT Probbé ouo 3 dfféré4 ee gère be à ere échu 5 ee gère be à ere échu ueur fo d ée 6 ee gère à ere be d ce7 ee gère à ere be d ce ueur fo d ée8 urce décè 9 urce décè à c rbe cro

Plus en détail

TEPZZ 9 7Z64A_T EP 2 937 064 A1 (19) (11) EP 2 937 064 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: A61F 2/00 (2006.01)

TEPZZ 9 7Z64A_T EP 2 937 064 A1 (19) (11) EP 2 937 064 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (51) Int Cl.: A61F 2/00 (2006.01) (19) TEPZZ 9 7Z64A_T (11) EP 2 937 064 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (43) Date de publication: 28.10.2015 Bulletin 2015/44 (51) Int Cl.: A61F 2/00 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 15164936.5 (22) Date

Plus en détail