Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1

2 É í í Ö

3

4 í í í Í ÍÍ

5 Á Á ó Á Í ü

6 í

7 Ü Ü É É í í É ü

8 TXUOGNAGE Courir ]Tst D u s p o r t a u t o m o b i ldea n s1 e s p a y sd e ' E s t i... D a n sn o t r e e n t o u r a g eq, u a n dn o u s e n p a r 1 i o n s,c e 1 ap r o v o q u a ilt' t o n n e m e g n t n r a 1P.u i s i a s u r p r i s e S e t r a n s. fo r mati v i t e en c ur. io s. it t ant j l est vr ai qu'i 1 est auj our d'huimoins commu n 'l d e v o y a g erdans es pay sc ie ' Es t vois'ins que dans a lo1ntaine ThaT'lande... A v e cj e a n R a g n o t t i 'a u x c o t sd e q u i j e d e v a i s p a r t i c i p e r c e R a l l y e d e P o l o. g n e, i. u n e d e s p 1 u si m p o r t a n t e s p r e u v edsu C h a m p. i o n nd a' Et u r o p e 'n o u s t i o n s b i e n s ü r 1 e s p r e m i e r sc u r i e u x 1 U n v o y a g ede deuxjo urs ' av ec de tr op 1onguesfor malitsdouan.ir es et une fa s. t i d j e u s e t r a v e r s ed e l ' A 1 1 e m a g ndee l ' E s t s u r u n e s o r t e d ' a u t o r o u t e. c o r r i d o r, n o u s ' ad o n ca m e n en P o ] o g n ee' n J u i l l e t d e r n i e r. C u r i e u s e m e nnt,o t r e p r e m i r e su r p r i se f u t jus t em entde ne pas tr e tr op dpays. Les paysages'pour tantbie n ty p i q u e sd e l'euro pe C ent ra le, nous r appelaientbien souventles campagnes f r a n q a í s e sd. a n sl e s v í 1 1 a g e tsr a v e r s s n ' o u sr e t r o u v i o n sl ' a n j m a t i o nd u m a r c h, d e l a s o r tie de l' gl. is eet des ter r ains de foot impr ovisspar 1es enfants. C e r te s, l e niv ea ude v íe no usa pp ar utauss.itotpius bas que chez nous. Une cir. c u l a ti o n p e u dens eet en bo nnepar tie compose de voitur es chevaux'sur des r o u te s a ss ez d gra d esno ' us fa. isait notamment r emonterdans 1e tempsj usqu' n o t r e e n f a n c e.m a i s n o u sa v o n sb. i e nv i t e r a l i s q u e s i l. a v a n c ed e n o s s o c j. t s c a p i t a l. i s t e se s t r e l l e s u r 1 e p i a n m a t r j e l,j l n ' e n e s t r. i e na u n i v e a u d e s h o m m e Ls.a m e j l l e u r ep r e u v ee n e s t l a c h a l e u rd e. l ' a c c u e i l q u. i l s r s e r. v e n t a u x t ra ngerset que no uspouvonsleur envier. P our nous, le contact s,. t a b l i s s a ' i td ' a u t a n tp l u s f a c i l e m e n tq u e n o t r e v o i t u r e, u n e R e n a u l t5 A l p i n e d ' e n t r a í n e m e natt,t i r a i t l e s e n f a n t sd e s v i 1 1 a g e sb j e n t ó t s u i v i s p a r l e s a d u l. t e s. '. R e n o l t e... ' 'd,. i s a. i e n t. i ]as d m i r a t i f sm a i s s a n s j a m a i sl a. i s s e ra p p a r a í t r e d e l a j a i o u s i e, u n i q u e m e nd te 1 a s y n p a t h i e.s e u l 1 e b a r r a g ed e l a l a n g u em e t t a i t m a l h e u r e u s e mue n tf r e i n l e u r c u r i o s. i t d e l, a u t o m o b. i leet d e t o u t c e qui vient de France. C e r t e s, d a n s l e s v i l ' l e s n o u sp a s s i o n sp l u s i n a p e r q u sc. a r l a c i r c u l a t i o n c o m m e n c e y t r e a s s e z d e n s e,s a u f d a n s l e s q u a r t i e r s h í s t o r i q u e sq u e 1 e s P o l o n a i s o n t s u p r o t g edr e l. e n v a h i s s e m e anut t o m o b i l el. ' h i s t o j r e d e 1 e u rp a y s, n o ta m me p ntenda ntla derniöre guer r e, a ttr op dou1our euse pour ne pas en r e sp e c te raujo urd'hui es s i t es.

9 ó

10 C ' e s t c e q u e n o u se x p l i q u ak r u p a,l e p. i l o t ep o l o n a i sd e R e n a u l t,q u i n o u sf i t v i sj te r Vars o v je.c o m mno e us nousdplaqionsdans sa Renault18, nous avon sv u q u ' e i l e t a. i ta u t a n ta p p r c. i q ue' u n eb M tc, lh e z n o u s. L e s r s u l t a t se n c o m p t t i. t i o n e x p l i q u e n te n g r a n d ep a r t i e c e t t e i m a g ed e R e n a u l td a n s l e s p a y s d e ' E s t. C e l a n o u sr a m naeu r a l 1 y e. C a r n o u sn ' a v o n sp a s f a i t q u e d u t o u r i s m e...d ' a j. l.leurs' n o s r e c o n n a i s s a n c ed su p a r c o u r sd u r a l 1 y e f u r e n t u n e v r i t a b l ep a r i i e d e ' o T a j s i r 'e n c o m p a g n o i ee K r u p ae t o e s o n q u i p i e ri 4 y s t k o w s kq iu 1 f o r r n e n t p r o b a b 1 e m el en tm e i l e u r q u. i p a gp eo l o n a. i s. l s c a r t r e npto u r n o u st o u t e s l e s d. i f f 1 c u l t s o u v e n t n o r m epso u r l ' O c c i c i e n t a p l e u h a b i t u u n m o d ed e v. i e a s se z d iff rent du nit re; m a.isjls nous fir ent aussi dcouvr ircomb.ien nou s t. í o npsro c hesc iesgens l pdr leur cultur e et leur ouver tur e.leur s amis de ve n a t. e nnt o s p r o p r e sa m i s. P a r m ie u x, i e s a u t r e s p. i 1 o t e s C. e u xd e s q u i p e sd ' u. s i n e ( P o l o n e z,l a d a, W a z,s k o d a... ): t o u s l e s c o n s t r u c t e u rs l ' E s t p o s s d e n t d e s s e r v. i c e sc o m p t i t i orne m a r q u a b 1 e mset n r ut c t u r se t q u i p sj.' e u s m m e l, o c c a s i o nd e f a i r e q u e 1 q u eksi l o m t r ees n p a s s a g e d r a n s u n e P o 1 o n e ez t u n e p r p a r e s p o u r Skoda 1 e r a l 1 y e : c ' e s t a u s s i i m p r e s s i o n n a nct 'r o y e z - m o iq, u e n o s v o i t u r e sd e c o u r s e!m a i s c ó t d e c e s v r j t a b l e sp r o f e s s j o n n e. l n s 'o u s a v o n sa us s i renc o nt rde purs indpendants qui for maientla maj or itdu p1 at e a u d e 1. p r e u v(e6 0 v o i t u r e se n g a g e s! )b,e a u c o ucpo u r a n ts u r d e m i n u s c u l e s m a. i sa m u s a n t efsi a t - P o ] s k i p o u r 1 e s q u e l l e si. l s f o n t d. n o r m es sa c r i f j c e s. l ' o u sfa js io ns t o ut es c es d c ouver tes dans le magnifíque dcormontagneudxe l a H a u te - Mas urie et pa rm iune po puiationtouj our s accueillante. En Fr ance, ie s r a l 1 y m e ns o nt t ro p s o uv entrej ets pour des r aisons de nuisancesou de r isq u e s e n g n r ai nl j u s t i f i s. L. b a s, c. t a i t l e c o n t r a j r e : p 1 u sn o u s t j o n se n t r a v e r s s u r l e u r s r o u t e s e t c h e m. i nest p 1 u s1 e s v i 1 1 a g e o i s t a i e n th e u r e u x! L e s e n f ant s ne ra t a ient jam a i s une occas'ionpour nous fa'ir e r emplj r 'leur s c ar n e t s d ' a u t o g r a p h e.s.. E t c e n ' t a i e n tq u e 1 e s r e c o n n a j s s a n c e s L a c o u r s e,e l. ] e ' n o u sa l a i s s u n s o u v e n i ri n o u b l i a b l e.p o u r t a n t,c e f u t u n e p r e u vet r s diffic íle no t am ment en r aison d,un tempsexccr ablequi r enda i t l e s r o u t e s i n c r o y a b 1 e m egn1tí s s a n t e sl. e s '. t u y a u x 'd. e K r u p aq u i n o u sa v a i t p r v e n de u t o us 1 es pi gesdu r a1iye nousaidr entbien ö ter minersecond s d e r r i rela Po rs c hede Za nin. i.h.insi- quetes encour agements des specr ateu r s p o u r n o t r e p e t i t e ', R e n o l t e5 ' '. L e s o r g a n i s a t e u ras v a i e n te u l a b o n n ei d ed e f a i r e u ne preuv ec hro no m tr dans e les r ues mmes d'une ville : toute la oo. p u 1 a t Í oyn a s s i s t a i t, e n t h o u s i a s t e l L ' e n t h o u s i a s mce',e s t b i e n l e m e i l l e u rm o tp o u rd f i n. i rc e t t e p a s s i o nd e s P o. l o n a. i sp o u r 1 e s p o r t a u t o m o b i l eu. n e n t h o u s i a s mqeu e l ' o n a d u m a l r e t r o u v e r c h e z n o u s.c o u r i r l ' t s t!... C e l a m ep i n c e a u j o u r d ' h u li e c o e u r, r i e n q u ' e ny p e nsa n t. Jean-l.larcAndri

11

12 É í ü í í ö ú

13

14 í ü í

15 É É

16 ö í í

17

18 ü ü Í í í Í í

19

20 Í í

21

22 Palmares Renault de $ -r l l tr tr la t t t t rl lll ll tl lll t lll r lt ll r t lll f ll ll ll 5 Coupe d,europe des Pays de,est "PaÍx et AmÍtÍs,, (BL) A Topiodolski B. Krupa(PL) - 1.Tchoubrikov(BG) ex-aequo B. F'rupa(PL) Championnat des Pays des Balkans (BG) Tchoubrikor' (BG) 1978.Tchoubrikor1979- S.Kolev(BG) (BG) Tchoubrikor- ffiampionnats Course de cöte Tchcosiovaquie Yougoslavie Rail-ve Circuit Course de cote 97Z - Buigarie Hongrie Roumanie Tchcoslovaouie Yougoslavie trllltlt Renault5 Npine Renault5 Npine Renault 5 Alpine Renauit 5 Npine de 1!167 1gB0 ilatíonala.:r Ho.ngne. Tchcosiovaou]e Bulgarie Poiogne Tchcoslovaqu:e i Bulgarie Hongrie Poiogne Roumanie Tchcoslovaqule Yougosiaüe Buigarie Hongrie Pologne Roumanie Coursede cote Tchcoslovaou:e ' Yougosiavie Rallye Circuit Coursede cöte Brilgarie Hongrie Roumanie Ralll'e tlllllll Renault12Gordini Renault17Gordini Renault17Gordini Renault i7 Gordini rft lll A Ferjancz V. Hubacek. Tchoubrikov K, Komornici A Kerc Renauit Gordini Renault Gordini Renauit Gordini RenauitB Gordini Renault Gordini. Tchoubrikov A Ferjancz Nlovicki Puiu V. Hubacek J. Novakoüc. Tchoubrikov A Ferjancz K. Komornici Puiu. Cristea V. Hubacek J. Palikor,ic J. Palikovic J. Palikovic. Tchoubrikov A Ferjancz Puiu. Cristea V. Hubacek J. Palikovic J. Palikoüc J. Palikovic. Tchoubrikov A Ferjancz. Cristea V. Hubacek. Palikovic Renault Gordini Renault Gordini Renault Gordini Renauit 10 Renauit 8 Gordini Renar:itB Gordini Bulgar. AJpine1300 S Renar:lt Gordini RenaultB Gordini Dacia 1300S Renault Gordini Renault Gordini Renault 8 Gordini Renault Gordini Renault B Gordini Bulgar. Npine 1300 S Renault Gordini Renauit B Gordini Renault Gordini Renauit 12Gordini RenauitB Gordini Renault Gordini RenaultB Cordini Renault Gordini Renault12Gordini Renault12Gordini RenaultAlpine 1600 S Renauit12Gordini lrrtlttlllrlltr lltlltlllllllt

23 trtatatatttatatatatatatatatatatatatatatatatatat"tatatata' Bulgarie Hongrie Rouiranie Tchcoslovaquie ' Yougoslavie Hongrie Pololne. Tchoubrikov A Ferjancz. Crisíga V. Hubacek J. Palikovic A Ferjancz B. Krupa B. Kruia V. Hubacek A Pusnik A Ferjancz B. tupa V. Hubacek A Pusnik A Ferlancz B. Krupa V. Hubbcek A Pusnik A Ferjancz D. Kisó lűljanc4yk r Pusnit< A Feriancz B. (rupa A Ferjancz B. Krupa A Feryancz 1" Stawowiak Ze Koper V. Polak L. Pavlik Rallye Circuit Tchcoslovaquie Yougoslavie Hongrie Pologne Tchcoslovaquie. vóúgósravie Hongrie Pologne Tchioslovaquie Yougoslavie Rallye Hongrie Course de cöie Pologne Circuit Yougislavie lo.nsne Pologne Hongrie Pololne Hongrie Pologne Rallye Course de cöte Tchcoslovaquie ta lt! -E ta t f:.! - na!-l.. ta lll-l Renault12Gordini Renault12Gordini Renault12Gord.ini RenaultAlpine 1600 S Renaulti2'Gordini Renault12Gordini Renauit12Gordini Renault12Gordini RenauitAlpine 1600 S Renault12-Gordlni Renar:ltNpine1800 Renault12Gordini RenaujtAlpine 1600 S Renau]t12.Gordini Renault17Gordini Renault17Gordini Renau]tA$úe 1600 S Renault5 Npine Renault17Gordini Renau]t{p^ine i800 Renault12Gordini Renarút5 Aipine Renault? 4lp*. Renault5 Npine Renauit5 Alpine Renault5 AJirre Renauit3 Npine Polonez 2000 Abarth Renault9.{l^pine Renau]t12Gordini Renar:]t5 Alpine!a.. l. El ll -l!a aa l. f: lf.l.. etl98l...!: l- - l ta '-l-r-l-l-l-t-l-t-l-r-t-l-t-l-r-t-l-l-l-l-l-l-l -l l-t-t-l-l-t-t-l-l-r-t-l :'

24 í í í

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur Des syllables avec r ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ra re ri ro ru ré rê rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ru ar ro ir Des syllables

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

Définition : les LAN, MAN et WAN.

Définition : les LAN, MAN et WAN. I N T R O D U C T I O N D T o u t e p e r s o n n e a y a n t t r a v aés i lul r u nérs e a u n e p o u r r a p l u s sa e n p a s sée mra o i n T la e x t r a o r d i n a i r e e x p l o sd ie o n la

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

Ę ę Ó ę - -_::jr-':- r' l'r I i ::--=:: f '3 l!.f:l$e l r-l $ &.::. H =$ n, r.. ii i:ę.1.= i.-l 't a. :,r.. :. '. r..-i. 1' :; '.r. ;..::. rta:r t:' l: :a '!ii$i: 1,.;ł]ii. ' ;s,.i.,q..'.. ::i '','.,,..,...'..

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

TERMINOLOGIE DE LA TOUR ÉCHELLE

TERMINOLOGIE DE LA TOUR ÉCHELLE P PR RÉ ÉS SE EN NT TA AT TIIO N T TE ER RM MIIN NO OLLO OG GIIE E LLA AT TO OU RÉ CH HE ELLLLE E D DIIM ME EN NS SIIO NS SD SP PR RIIN NC CIIP PA AU UX X C CO OM MP PO OS SA AN NT TS S (Utilisation limitée

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de :

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de : I N T R O D U C T I O N E x c e le s t u n l o g i c i e l m u l t i f o n c t i o n s i n t é g r a n t u np tu ai bs ls ea un r taé u n g e s t i o n n ad i re e b a s e d e d o n n é e saé u n g r a

Plus en détail

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r FÉDÉRATION DE QI GONG ET ARTS ÉNERGÉTIQU ES LE QI GONG «A U T R A V A IL» Crédit photo : Anne MELCER B L I B â A 3, a v u P a u C é z a n n 1 3 0 9 0 A i x v c T é : 0 4 4 2 9 3 3 4 3 1 a x : 0 4 4 2 6

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

Définition : Début Instructions Fin. Le corps : les tâches à exécuter.

Définition : Début Instructions Fin. Le corps : les tâches à exécuter. I N T R O U C T I O N U n a l g o r i t h m e e s t l a d e s c r i p t i éo cn i sp ea r s o u s f o r m e d e c o n c e p t s s i m p l e sa d e lè a r e m ad no in t o n p e u t r é s o u d r e u n

Plus en détail

SÉMINAIRE DE MATHÉMATIQUES

SÉMINAIRE DE MATHÉMATIQUES SÉMINAIRE DE MATHÉMATIQUES ANDRÉ WEIL Application des invariants d homologie à la caractérisation des classes de représentations Séminaire de Mathématiques (Julia), tome 3 (1935-1936), exp. n o 6, p. 1-19

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

RAP P O R T D ACTI V I T E S. 1 er janvier - 31 mars Ensei gnem ent du françai s :

RAP P O R T D ACTI V I T E S. 1 er janvier - 31 mars Ensei gnem ent du françai s : As so ci ation d échan ge s culturels Hébron- France P. O. Bo x 635 Téléfax : (02) 222 48 11 Courriel : info@hebron- france.org Site : www w.hebron- france.org RAP P O R T D ACTI V I T E S 1 er janvier

Plus en détail

REGISTRES D ORDRE DES HYPOTHEQUES DE BOURGANEUF

REGISTRES D ORDRE DES HYPOTHEQUES DE BOURGANEUF ARCHIVES DEPARTEMENTALES DE LA CREUSE 4Q 2 REGISTRES D ORDRE DES HYPOTHEQUES DE BOURGANEUF Répertoire numérique Etabli par Bernadette BATHEROSSE et Catherine MAHRANE Et publié sous la direction de Gabriel

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES

CHAPITRE 3 : TABLEAUX DE CORRESPONDANCE POSTES / COMPTES Journal Officiel de l OHADA N 10 4 ème Année 221 AA CHAPITRE 3 : POSTES / COMPTES SECTION 1 : Système normal BILAN-ACTIF ACTIF N os DE COMPTES À INCORPORER DANS LES POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/

Plus en détail

SITUATION ÉCONOMIQUE DES ENTREPRISES

SITUATION ÉCONOMIQUE DES ENTREPRISES SITUATION ÉCONOMIQUE DES ENTREPRISES DU COMMERCE DE DÉTAIL AU 1 ER TRIMESTRE 2016 AVRIL 2016 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS U NE AC T I VIT É QU I R E S T E PE U D YN AM IQU E CE 1 ER T R IM ESTR E ET D E S PR É

Plus en détail

Tarif FedEx Ground. En vigueur : 6 janvier 2014

Tarif FedEx Ground. En vigueur : 6 janvier 2014 Tarif FedEx Ground En vigueur : 6 janvier 2014 Introduction FedEx Ground MD offre des services de livraison fiables, économiques et à jour déterminé pour les envois qui n ont pas besoin de la rapidité

Plus en détail

c o n c er n a n t en E M E A c o n f o r m é m en t a u x t er m es d u c o n t r a t a v ec l es P a r t en a i r es d e d i s t r i b u t i o n i n

c o n c er n a n t en E M E A c o n f o r m é m en t a u x t er m es d u c o n t r a t a v ec l es P a r t en a i r es d e d i s t r i b u t i o n i n CONTRAT AVEC LES PARTENAIRES DE DISTRIBUTION INDIRECTS v. EM EA. 0 4.2 5.2 0 0 7 Afin d e v o u s e n r e g i s t r e r a u p r è s d e Ci s c o c o m m e p a r t e n a i r e d e d i s t r i b u t i o

Plus en détail

Tarif FedEx Ground. En vigueur : 15 septembre 2008

Tarif FedEx Ground. En vigueur : 15 septembre 2008 Tarif FedEx Ground En vigueur : 15 septembre 2008 Table des matières FedEx Ground MD Tarifs à l intérieur du Canada 2 Tableau des zones FedEx Ground 3 Tarifs FedEx Ground 34 FedEx Ground MD Multiweight

Plus en détail

Tarif FedEx Ground. En vigueur : 19 janvier 2009

Tarif FedEx Ground. En vigueur : 19 janvier 2009 Tarif FedEx Ground En vigueur : 19 janvier 2009 Table des matières FedEx Ground MD Tarifs à l intérieur du Canada 2 Tableau des zones FedEx Ground 3 Tarifs FedEx Ground 34 FedEx Ground MD Multiweight 38

Plus en détail

Washington constate le repli irakien, mais poursuit le déploiement armé dans le Golfe

Washington constate le repli irakien, mais poursuit le déploiement armé dans le Golfe è è - q è q q ç q / è ï q q ï - è è q ê q ê ï ù : ô è è q z q û ( ) q z ( ) q q è z q ô è ( ) è è q q è ( ) - q ( ) û q q z è - z q - èq z - : q q q è q q ï è q - q ï Q q q -- È - Q - q q ê - q q ê --

Plus en détail

Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES

Concerts (exemples) Fes ti v al T ran art Ital i e S EP T EM B R E 2011 PROCHAINES PREMIERES L e A L E P H G I T A R R E N Q U A R T E T T s e c o m p o s e d ' A n d r é s H e r n á n d e z A l b a, T i l l m a n n R e i n b e c k, W o l f g a n g S e h r i n g e r e t C h r i s t i a n W e r

Plus en détail

Tarif FedEx Ground. En vigueur : 4 janvier 2010

Tarif FedEx Ground. En vigueur : 4 janvier 2010 Tarif FedEx Ground En vigueur : 4 janvier 2010 Table des matières FedEx Ground MD Tarifs à l intérieur du Canada 2 Tableau des zones FedEx Ground 3 Tarifs FedEx Ground 34 FedEx Ground MD Multiweight 38

Plus en détail

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

RETRAITE DE YOGA. Grèce - Kastellorizo

RETRAITE DE YOGA. Grèce - Kastellorizo RETRAITE DE YOGA Grèce - Kastellorizo D U 1 4 A U 2 1 O C TO B R E 2 0 1 9 Description générale RE T RA IT E D E YOG A E N G R È C E DU 1 4 A U 21 OC TOBR E 20 19 A N IMÉ PA R LOÏC M OR IC E, P ROFESSE

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D TITRE : Pollutions Electromagnétiques Temps de préparation :...2 h 15 minutes Temps de présentation devant le jury :.10 minutes Entretien avec le jury :..10 minutes GUIDE

Plus en détail

Tarifs du service FedEx Economy MC. En vigueur : 28 février 2011

Tarifs du service FedEx Economy MC. En vigueur : 28 février 2011 Tarifs du service FedEx Economy MC En vigueur : 28 février 2011 FedEx Economy MC Choisissez FedEx Economy pour la livraison de vos enveloppes et colis de jusqu à 68 kg (150 lb), au plus tard à 17 h en

Plus en détail

L art de recevoir depuis 1988

L art de recevoir depuis 1988 L art de recevoir depuis 1988 E X P LOR E Z LE S M I LLE E T U NE F AC E T T E S D E LA G A ST R O N O M I E E N D É C O U V R ANT M AÎ T R E & C H E F T R AI T EU R S, SY N O NY M E D E R AF F I NEM E

Plus en détail

N NO OSS M MO OD DÈ È ESS DEU MODÈLES D'ÉCHAFAUDAGE UN POTEAU OPTIMAL ROSACE 8 POSITIONS LE MULTI-RETO / LE MULTI-SYSTEM --

N NO OSS M MO OD DÈ È ESS DEU MODÈLES D'ÉCHAFAUDAGE UN POTEAU OPTIMAL ROSACE 8 POSITIONS LE MULTI-RETO / LE MULTI-SYSTEM -- LA MARQUE N NO OSS M MO OD DÈ È ESS DEU MODÈLES D'ÉCHAFAUDAGE UN POTEAU OPTIMAL ROSACE 8 POSITIONS LE MULTI-RETO / LE MULTI-SYSTEM -- P PE ER RF FO OR RM MA AN NC CE EE ET T LLÉ ÉG GÈ ÈR RE ET TÉ É D ES

Plus en détail

l 2 2 L VR lll L rd n n r nt f t n r nd nt t, p r p nd l bj t l n p rt t r l p tr n ( r r. p rt n" n, t.. L ll r n r n nt f br p r l f. rn nt v l nt 2

l 2 2 L VR lll L rd n n r nt f t n r nd nt t, p r p nd l bj t l n p rt t r l p tr n ( r r. p rt n n, t.. L ll r n r n nt f br p r l f. rn nt v l nt 2 f "" f " f" f" î. 2, \ r ~ " f. L TR V L 2 n t, n f br l pl, tl t r nr (t r n pl r l n. ( tl b r d l b b r, d t à d r l pl nd l, l pl p d b f pl t, n d, v d rd nn t n r p r l nt n r p d. t l h r ll d nè

Plus en détail

ETATS FINANCIERS 5 Désignation de l'entreprise : AIRTEL MOBILE COMMERCE TCHA Adresse : B.P : 5665 N'DJAMENA Numéro d'identification : Exercice clos le 31-déc-214 Durée (en mois) : 12 (@) Copyright 25 Direction

Plus en détail

Tableau A. ANNEXE Seuils d exemption pour l application de l article R décembre 2006 Page 1

Tableau A. ANNEXE Seuils d exemption pour l application de l article R décembre 2006 Page 1 ANNEXE 13-8 - Seuils d exemption pour l application de l article R.1333-18 Tableau A Quantité Concentration Nucléide (Bq) (kbq/kg) H 3 10 9 10 6 Be 7 10 7 10 3 Be 10 10 6 10 4 C 11 10 6 10 C 11 monoxyde

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

3 e Pythagore - Thalès

3 e Pythagore - Thalès 3 e Pythagore - Thalès Exercice 1 ABC est un triangle rectangle en A tel que : AB = 16 cm AC = 12 cm Calculer la longueur BC. Exercice 2 ABC est un triangle rectangle en C tel que : AB = 16 cm AC = 12

Plus en détail

Choisir «Modifier les paramètres» et renseigner les paramètres comme dans les écrans cidessous

Choisir «Modifier les paramètres» et renseigner les paramètres comme dans les écrans cidessous Manuel d utilisation de l application de relevé d occupation des sols ODK Prérequis : Un téléphone avec système Android, doté d un bon GPS - Installation de l application ODK Collect, qu on trouve dans

Plus en détail

Chapitre 3 : Tableaux de correspondance postes / comptes. Section 1 : Système normal BILAN-ACTIF

Chapitre 3 : Tableaux de correspondance postes / comptes. Section 1 : Système normal BILAN-ACTIF Chapitre 3 : Tableaux de correspondance postes / comptes Section 1 : Système normal BILAN-ACTIF Nos DE COMPTES À INCORPORER DANS les POSTES Réf. POSTES Brut Amortissements/ provisions AA CHARGES IMMOBILISÉES

Plus en détail

SUESTIONNAIRE EXPLOITATION

SUESTIONNAIRE EXPLOITATION RPBLQU DU NGR MMSTR D L'AGRCULTLTR T D L'LVAG Déprtement e Déveppement Prgrmme es Ntns Unes. cnmue et Sc es Pur e Déveppement Ntns Unes Prjet PADM NR/9/011 NQUT D CONONCTUR SUR L'AGRCULTT'R T L'LVAG -

Plus en détail

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU FACULTÉ DE DROIT ET SCIENCES POLITIQUES LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE THESE POUR L'OBTENTION DU DOCTORAT EN SCIENCES SPECIALITE : DROIT Par NAAR Fatiha

Plus en détail

( L LT R NT LL T LL lt2 r. nd l l t d n l l v l t n ll r, l n l t tr p p r n p d. t l d t l h r. ll l n t p j n n, d t l n. J v d n t n r d b rd, p j

( L LT R NT LL T LL lt2 r. nd l l t d n l l v l t n ll r, l n l t tr p p r n p d. t l d t l h r. ll l n t p j n n, d t l n. J v d n t n r d b rd, p j 22 L VR x 0 F BL j n r l l d p n nd v t n èr hèvr l n à n v ll f. n j r l h èn rr v t n t l p t t d l hèvr, p nd nt ll n t t p là. nd èr hèvr r v nt, ll n n r tr v pl l têt d v nt l. l r ll r n p t t n

Plus en détail

TUTORIEL SERVICE INFORMATIQUE

TUTORIEL SERVICE INFORMATIQUE TUTORIEL SERVICE INFORMATIQUE CALCULETTE DE DISTANCES 10:30, 25/07/12 C ALCUL ATRI CE DE DI ST AN CE S F i c h e à l u s a g e d e s S t r u c t u r e s Li gu e s e t C om i t é s ------------- D a t e

Plus en détail

Les communications de l ANACDE. Paolo Solano, Conseiller juridique Commission de coopération environnementale 19 octobre 2017

Les communications de l ANACDE. Paolo Solano, Conseiller juridique Commission de coopération environnementale 19 octobre 2017 Les communications de l ANACDE Paolo Solano, Conseiller juridique Commission de coopération environnementale 19 octobre 2017 Les communications de l ANACDE Survol de la présentation La CCE et l ANACDE

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

Emi an Le ho yo en yo vi s to an of t e Emi 's Ste us

Emi an Le ho yo en yo vi s to an of t e Emi 's Ste us The Con It is fi n fo Emi to op he ve ne re ra in he ho w of Pen. Wit an op in ti b t e Mal an go n t to b i g ho k o l an ex t e ac ed f o ar t e wo d, Emi be es it is ap to b i g to Mal a a re ta of

Plus en détail

3 e Thalès et sa réciproque

3 e Thalès et sa réciproque e Thalès et sa réciproque Exercice 1 Exercice Les droites (SU) et (TV) sont parallèles. Exercice Les droites (MN) et () sont parallèles. Calculer MN. Calculer, RV et ST. Exercice 4 C 1 et C ont pour diamètres

Plus en détail

L A GES TI ON DE MATCH ELECTRONIQUE (G. D. M. E)

L A GES TI ON DE MATCH ELECTRONIQUE (G. D. M. E) L A GES TI ON DE MATCH ELECTRONIQUE (G. D. M. E) ------------- D a t e : 15 Décembre 2012 ---------- A u t e u r : F é d é r a t i o n F r a n çai s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L i m

Plus en détail

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE & DES TERRITOIRES A MARNE-LA-VALLEE DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE & DES TERRITOIRES A MARNE-LA-VALLEE DOCUMENT SOUMIS AU DROIT D AUTEUR PARIS / IVRY DIS-CONTINUITES DE LA METROPOLE PIETRO BOSCOLO PFE 2114 m² / cos 5 1110 m² 6,5 hectares COS 2,00 186817 m² 7200 m² /cos 0,7 146 m²/cos 2 644 m²/cos 0,4 652 m² 0,4 3907 m² /cos 0,8 3850 m²

Plus en détail

DOCUMENTS COMPTABLES ET FINANCIERS

DOCUMENTS COMPTABLES ET FINANCIERS République du Sénégal Un Peuple -- Un But -- Une Foi DOCUMENTS COMPTABLES ET FINANCIERS SYSTEME COMPTABLE NORMAL EXERCICE 2017 RAISON SOCIALE SIGLE USUEL Eau Vie Environnement EVE COMPTE CONTRIBUABLE Nº

Plus en détail

LA GESTION DE MATCH ELECTRONIQUE G.D.M.E

LA GESTION DE MATCH ELECTRONIQUE G.D.M.E TUTORIEL SERVICE INFORMATIQUE LA GESTION DE MATCH ELECTRONIQUE G.D.M.E L A GES TI ON DE MATCH ELECTRONIQUE (G. D. M. E) ------------- D a t e : 15 Décembre 2012 ---------- A u t e u r : F é d é r a t i

Plus en détail

Niveau cinquième : Ouvrage & Habitat. V I O I P A. e P. e 2. s n t

Niveau cinquième : Ouvrage & Habitat. V I O I P A. e P. e 2. s n t N è : O & H.» E V I T I» S O E V P I «T I N S O I O T P A «LL'H'HAABBIITTATION U Rl M L G 10 0-2 9 0 0 2 A l! è l l l lè L' P 2» «' L P 3 l L P 5 S P 6 -j ' L 7 P? D - -L 9 P -L 11 P l -L P 13 l 'l -L

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 FÉVRIER 2013. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 FÉVRIER 2013. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 FÉVRIER 2013 -ooo- La s éa n c e e s t o u v e r t e à 1 8 h eur e s 1 5 s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n si e u r Je an - P au l B R E T, M a i r e

Plus en détail

CERF -VOLANT/ CARESSE SUR L OCÉAN/ LA MER. Potpurrie D 7 G 7. t`ar- rê- . - lant au. vent. so- in- in- so- lent. B O j. centes. no- in- vent.

CERF -VOLANT/ CARESSE SUR L OCÉAN/ LA MER. Potpurrie D 7 G 7. t`ar- rê- . - lant au. vent. so- in- in- so- lent. B O j. centes. no- in- vent. 1 5 & & Pano R VLN/ R UR L ÉN/ L MR cht beschwnt # 6 Potpurre 2 erf vo erf vo Vo erf & vo Vo t`ar rê G 8 G 9 # er 4 er rr: Johannes We Ht 10 B s ars s ars 1 5 6 8 9 10 11 & & Un Un 12 1 Voy ae G 14 en

Plus en détail

Problème Enoncé algorithme Programme

Problème Enoncé algorithme Programme I N T R O U C T I O N L e r ô l e da u n d é v e l o p p e u r i n f o r m a t i q u e e s t d e p r o g r a m m e r u n l o g i c i e la u n s i t e w e ba L a p r o sg t r a lm e m a t i f a i t da é

Plus en détail

Phonologie - Lecture Fiche 1. syllabes avec. Atelier. son (l) 1. Écris la syllabe. 2. Relie à la bonne syllabe.

Phonologie - Lecture Fiche 1. syllabes avec. Atelier. son (l) 1. Écris la syllabe. 2. Relie à la bonne syllabe. Phonologie - Lecture Fiche 1 1. Écris la son (l) 2. Relie à la bonne lo lé la le lu li Phonologie - Lecture Fiche 2 1. Entoure la bonne son (l) 2. Écris la syllabe à la bonne place. lo la le li le lu la

Plus en détail

Phonologie - Lecture Fiche 1. syllabes avec. Atelier. son (l) 1. Écris la syllabe. 2. Relie à la bonne syllabe. ²lo. ²lé. ²la. ²le. ²lu.

Phonologie - Lecture Fiche 1. syllabes avec. Atelier. son (l) 1. Écris la syllabe. 2. Relie à la bonne syllabe. ²lo. ²lé. ²la. ²le. ²lu. Phonologie - Lecture Fiche 1 1. Écris la son (l) 2. Relie à la bonne ²lo ²lé ²la ²le ²lu ²li Phonologie - Lecture Fiche 2 1. Entoure la bonne son (l) 2. Écris la syllabe à la bonne place. ²lo ²la ²le ²li

Plus en détail

VILLE DE QUÉBEC. Agglomération de Québec RÈGLEMENT R.A.V.Q. 1142

VILLE DE QUÉBEC. Agglomération de Québec RÈGLEMENT R.A.V.Q. 1142 LL D QUÉB A Q ÈGLNT AQ 1142 ÈGLNT DFANT L ÈGLNT D L AGGLÉATN U LA ULATN T L TATNNNT LATNT AUX LT D T Av 20 p 2017 Ap 4 2017 v 6 2017 NT XPLAT è f è v p v ff è f p É, f p p pp v, 1 660 771 Q jq à 30 è à

Plus en détail

Bureau Linux ubuntu. Bureau Windows Vista

Bureau Linux ubuntu. Bureau Windows Vista I N T R O D U C T I O N D U n s y s t è m e da e x p l o i t a t i o n e s t u n p r o g r a m m e q u i p e r m e t l a g e s t i o n d e m a t é r i e l s e t l e f o n c t i o n n d i f f é r e n t

Plus en détail

L informatique gérée dans le cloud

L informatique gérée dans le cloud Agenda Introduction à Cisco Meraki Architecture Nouveautés Démonstration en direct Ressources Cisco Meraki Simplifier l informatique avec la gestion dans le cloud Une solution complète de réseaux gérés

Plus en détail

1. Historique 2. Structure de l atome: - spectres atomiques 3. Configuration électronique 4. Classification périodique 5. Stabilité électronique

1. Historique 2. Structure de l atome: - spectres atomiques 3. Configuration électronique 4. Classification périodique 5. Stabilité électronique 1. Historique 2. Structure de l atome: - particules élémentaires - spectres atomiques 3. Configuration électronique 4. Classification périodique 5. Stabilité électronique 1. Historique DIAPO 14 Année de

Plus en détail

FORMATION "PARCOURS MANAGER"

FORMATION PARCOURS MANAGER FORMATION "PARCOURS MANAGER" Co nf ro nt és à d e n o u v ea ux e nj eux, l e m éti er de c ad r e int er mé di a ir e da ns l e s e cte ur so ci al et m édi co - so ci al d e v i en t de p l us e n pl

Plus en détail

Comment réserver votre stage?

Comment réserver votre stage? La loi du 23 décembre 1982 prévoit l obligation pour tout futur chef d entreprise du secteur des métiers et de l artisanat de suivre un Stage de Préparation à l Installation avant l immatriculation au

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS - - - - - - - - - - - - - D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. - - - - - - - - - A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S

Plus en détail

Avecun bruit d'imageréduit,le systèmeoffre une image du fond d'æil avecune exposition minimaleau flash,permettant non seulement

Avecun bruit d'imageréduit,le systèmeoffre une image du fond d'æil avecune exposition minimaleau flash,permettant non seulement La premièee Eénération de rétinographe non rnydriatique qui allie facilité d'utilisation et image haute résolution. NIDEKproposeun rétinographenon-mydriatiqueavecun boitier photo numériqueprofessionnelet

Plus en détail

N v ll h t r xtr rd n r p r d r P tr d t n d h rl B d l r. P, d r ll n, 80 84. P r :. L v frèr, 8. http://hdl.handle.net/2027/inu.30000037409780 n r t d f r l @ fl. d ( n v r t f Fl r d n 20 2 0 0 8: T

Plus en détail

A N N E X E À L A L O I D E F I N A N C E S I N I T I A L E P O U R COMPTES DE COMMERCE

A N N E X E À L A L O I D E F I N A N C E S I N I T I A L E P O U R COMPTES DE COMMERCE A N N E X E À L A L O I D E F I N A N C E S I N I T I A L E P O U R 2016 COMPTES DE COMMERCE NOTE EXPLICATIVE Sont développées dans le présent document les évaluations de recettes et de dépenses des

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière

Chapitre IX: Propriétés des gaz IX.1 Etats de la matière Nature des gaz IX.1 Etats de la matière Solide : - volume et forme déterminée - empilements denses de molécules qui ne se déplacent pas Interactions décroissantes entre molécules Liquide : -volume déterminé

Plus en détail

KM4 KM2 KM5 LC1 D40 KM0

KM4 KM2 KM5 LC1 D40 KM0 T-X x 00 ( 0 - ) ( 0 - ) X. -0 0 X. g X. V X. ( 0 - ) / / / / / / V0 V0 V0 /T /T /T S /T S T S T 00 g V /T T X. /T 0 0 00 W U V W U V W X. X. U V U V V U U V W X. X. X. X. W U V W W U V W W W U V ~ - V

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

Construire ensemble le diagnostic

Construire ensemble le diagnostic Construire ensemble le diagnostic Thème n 2 : les énergies Thème : Changement climatique, énergie Energie et énergie renouvelable Bilan de la géothermie à Sucy Exemple du Clos de Pacy et des enjeux énergétiques

Plus en détail

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn

La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn La croisière ludo-éducative du 8 au 19 septembre 2014 Parrainée par Mike Horn Résumé D én omin a tion E A U ' t o u r d u L é m an - l a c r o i s i è r e l u d o - é d u c a t i v e ( E T L ) O bjec tifs

Plus en détail

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS A RT 227 À 248 CIR 92 1. Les assujettis Les non-habitants du Royaume vo ir la d é f i ni ti o n d h ab it a nt d u Ro ya u me o u le domi cile f i sc ale e n Belgiq u e o u le

Plus en détail

Les machines électriques à pôles lisses 1. I n t r o d u c t i o n 10 1 L ' i n t e r a c t i o n e n t r e u n c o u r a n t é l e c t r i q u e e t u n c h a m p m a g n é t i q u e e s t à l ' o r i

Plus en détail

main main main main m M m M m a ma Kimamila Manu m i mi Un ami Kimamila Kimamila est un ami de Manu. Kimamila est un ami de Manu.

main main main main m M m M m a ma Kimamila Manu m i mi Un ami Kimamila Kimamila est un ami de Manu. Kimamila est un ami de Manu. Véro à l école : http://veroalecole.eklablog.co/ M M ain ain M M ain ain i a I o M a y M i a I o M a y M A o i M I e a A o i M I e a Je lis syllabes et ots. a a Kiaa Manu i i Un ai Kiaa Je lis syllabes

Plus en détail

L e c a dre de s ré fo rm e s e t de s e ng a g e m e nts a u nive a u e uro pé e n

L e c a dre de s ré fo rm e s e t de s e ng a g e m e nts a u nive a u e uro pé e n L e c a dre de s ré fo rm e s e t de s e ng a g e m e nts a u nive a u e uro pé e n VISITE DÉLÉGATION TUNISIENNE M in is tè r e d u T r a va il e t d e s P o litiq u e s S o c ia le s R o m e, 1 0 ju in

Plus en détail

Infos - Actus. Le concours de printemps

Infos - Actus. Le concours de printemps 2014-32 If - A L i Afi l ff l Mii Vl Vl Fli l l l h lii yè, i i l i L lblli qi iii à j fi î è l Mii Vl Vl Fli qi li h hq i li l qi f l ff fli è l bx j L h iibl l i i C Gl i l zi Fl If L l fli i Jii hb

Plus en détail

H V. I, -s. -Ic? $ C. ef-. e r. c-f c-c. tj-rf. C r. P r r .?; C), C Cr. Th g. -Ii. I tfl 4.,, - - C-, -C r

H V. I, -s. -Ic? $ C. ef-. e r. c-f c-c. tj-rf. C r. P r r .?; C), C Cr. Th g. -Ii. I tfl 4.,, - - C-, -C r ND P A T 2. cc p 5. Q tjf :5 ; E! 4 p 3 3 F c? d F L EL i, 4 ef. ), * tfl e go t 34 L V p. L, s.. V c 4. t 4 LP 9 o t 2, 24 Th g.?; $ 4.,,, L cf cc % ?4. t. U, f. t t, ci t s fl 4 ctt J A /

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL ORDRE DU JOUR

CONSEIL MUNICIPAL ORDRE DU JOUR CONSEIL UNICIPAL ORDRE DU JOUR SÉANCE EXTRAORDINAIRE N 05 DU 13 ARS 2017, À 16 HEURES 30 SALLE 316 DE L'HÔTEL DE VILLE, 191 RUE DU PALAIS 1. OUVERTURE DE LA SÉANCE 2. ADOPTION DE L'AVIS DE CONVOCATION

Plus en détail

Dossiers médicaux des patientes ( )

Dossiers médicaux des patientes ( ) ARCHIVES DE PARIS Hôpital psychiatrique de Maison-Blanche Dossiers médicaux des patientes (1941-1970) 3619W 1 à 219 Répertoire numérique Janvier 2012 Délais de communicabilité : 25 ans à compter de la

Plus en détail

Chimie Générale-CH101 Tableau de classification périodique de Mendeleïev

Chimie Générale-CH101 Tableau de classification périodique de Mendeleïev Tableau de classification périodique de Mendeleïev 1 2 Tableau de classification périodique de Mendeleïev s p H Li Na Be Mg Non métal (ou métalloïde) Métal He B C N O F Ne Al Si P S Cl Ar K Rb Cs Ca Sr

Plus en détail

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E C A R T E S M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E G U S TAV O B A R R E N O J O S E C A R L O S C O R R E I A R E M I H Ä

Plus en détail

La responsabilité sociale de l entreprise : enjeux, stratégies, impacts

La responsabilité sociale de l entreprise : enjeux, stratégies, impacts La responsabilité sociale de l entreprise : enjeux, stratégies, impacts Aurélien Petit To cite this version: Aurélien Petit. La responsabilité sociale de l entreprise : enjeux, stratégies, impacts. Economies

Plus en détail

XVE. Vérin compact, alésage Ø mm Simple effet, selon ISO Caractéristiques techniques de la série. Codification de XVE

XVE. Vérin compact, alésage Ø mm Simple effet, selon ISO Caractéristiques techniques de la série. Codification de XVE Vérin compact, alésage Ø 12 100 mm Simple effet, selon ISO 21287 Caractéristiques techniques de la série XVE 000, 010 Codification de commande XVE-032-025-010 Série Alésage Ø Course (mm) Version 000 Tige

Plus en détail

L art de recevoir depuis 1988

L art de recevoir depuis 1988 L art de recevoir depuis 1988 E X P L O R E Z L E S M I L L E E T U N E F AC E T T E S D E L A G AS T R O N O M I E E N D É C O U V R AN T M AÎ T R E & C H E F T R AI T E U R S, S Y N O N Y M E D E R AF

Plus en détail

S A L L E D E L A M A I R I E

S A L L E D E L A M A I R I E M e J é r ô m e G A R N I E R -2 1 R u e d e B a r b e n t a n e F 7 6 3 4 0 B L A N G Y S U R B R E S L E C A T A L O G U E D E L A V E N T E A U X E N C H E R E S P U B L I Q U E S D im a n c h e 1 3

Plus en détail

Logistique de transport pour l e proj et LH C S. Prodon & S. Weisz ST Work sh op 2 0 0 3 Planification Objectifs M é th o d o l o g ie R e tou r te r r ain R é u ssites D ifficu l té s A m é lior ations

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN SERVICE SUR INDEX AUTORELEVE D UN SITE RESILIE AVEC ALIMENTATION MAINTENUE. CLIENTS RESIDENTIELS BT 36 kva

PROCEDURE DE MISE EN SERVICE SUR INDEX AUTORELEVE D UN SITE RESILIE AVEC ALIMENTATION MAINTENUE. CLIENTS RESIDENTIELS BT 36 kva PROCEDURE DE MISE EN SERVICE SUR INDEX AUTORELEVE D UN SITE RESILIE AVEC ALIMENTATION MAINTENUE CLIENTS RESIDENTIELS BT 36 kva Livrable issu des travaux GTE 2007 Version : 1 10 novembre 2008 Nombre de

Plus en détail

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie? Etymologie S o n n o m p ro v e n a n t d u g re c e rg o n (travail) e t n o m o s (lois) p o u r d é s ig n e r la s c

Plus en détail

Tous en chœur au cœur des soins. À l hôpital Civil Marie Curie

Tous en chœur au cœur des soins. À l hôpital Civil Marie Curie Tous en chœur au cœur des soins À l hôpital Civil Marie Curie chu_curie_1080p.mp4 chu_curie_1080p.mp4 Abords verdurés Concept des unités de soins Généralement: 10 chambres à 1 lit et 10 chambres à 2

Plus en détail

OBERHAUSBERGEN. Kapelle Links

OBERHAUSBERGEN. Kapelle Links RÉUNION PUBLIQUE 13 décmbr 2017. PLAN DE SITUATION MITTELHAUSBERGEN ESPACE EUROPEEN DE L'ENTREPRISE ROUTE DE STRASBOURG point d captag N PLAN DE SITUATION F.M. BUS 203-210 VERS SAESSOLSHEIM WINGERSHEIM

Plus en détail

Recherche opérationnelle et optimisation pour la conception testable de circuits intégrés complexes

Recherche opérationnelle et optimisation pour la conception testable de circuits intégrés complexes Recherche opérationnelle et optimisation pour la conception testable de circuits intégrés complexes Lilia Zaourar To cite this version: Lilia Zaourar. Recherche opérationnelle et optimisation pour la conception

Plus en détail

Les Laboratoires Pharmaceutiques

Les Laboratoires Pharmaceutiques Les Laboratoires Pharmaceutiques Les plus grands laboratoires et les cadres de l'industrie pharmaceutique. Les laboratoires recensés sont les laboratoires pharmaceutiques, parapharmaceutiques et leurs

Plus en détail

Code de la santé publique Legifrance

Code de la santé publique Legifrance Page 1 of 52 Chemin : Code de la santé publique Annexes ANNEXE DE LA PREMIERE PARTIE Seuils d'exemption pour l'application de l'article R. 1333-18 et niveaux d'activité définissant une source scellée de

Plus en détail

TABLEAU DE SURVEILLANCE

TABLEAU DE SURVEILLANCE Département de la formation et de la sécurité Service de l enseignement Lycée - Collège des Creusets, Sion Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen Kollegium Creusets, Sitten

Plus en détail

Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France

Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France Sandrine Wenglenski Maître de Conférences à l Université Paris-Est Marne-La-Vallée Laboratoire Ville Mobilité Transport

Plus en détail