ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine Mémo d Actuariat - Sophie /16

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ANNEXES...16 Notation...16 Rente financière certaine...16. Mémo d Actuariat - Sophie Terrier @ 2004 1/16"

Transcription

1 ÉO TUIT FOULS TUILLS SU TT Probbé ouo 3 dfféré4 ee gère be à ere échu 5 ee gère be à ere échu ueur fo d ée 6 ee gère à ere be d ce7 ee gère à ere be d ce ueur fo d ée8 urce décè 9 urce décè à c rbe cro e rogreo rhéue urce décè à c rbe décro e rogreo rhéue FOULS TUILLS SU TTS Probbé dfféré3 ee gère be à ere échu 4 ee gère be à ere échu ueur fo d ée 5 XS6 oo 6 ee fcère cere6 éo d cur - Sohe 4 /6

2 Forue curee ur êe - Probbé éo d cur - Sohe 4 /6 FOULS TUILLS SU TT POBBILITS obre de d ue be de oré obre de corrgé d ue be de oré re à h % [ ], h obre de décè ere âge e d d Probbé de décèder ere âge e h d Probbé de urre ere âge e h ' ' '

3 Forue curee ur êe - ouo éo d cur - Sohe 4 3/6 OUTTIOS S S S 3 S d d d 3 S S

4 Forue curee ur êe - dfféré PITL IFFÉÉ dfféré be e c de e rè ée éo d cur - Sohe 4 4/6

5 Forue curee ur êe - ee gère be à ere échu éo d cur - Sohe 4 5/6 T VIG PYBL TS HUS ee gère be à ere échu ee gère, be à ere échu, dfférée de ée ee gère, be à ere échu, eorre de ée ee gère, be à ere échu, eorre de ée e dfférée de ée

6 Forue curee ur êe - ee gère be à ere échu ueur fo d ée éo d cur - Sohe 4 6/6 T VIG PYBL TS HUS PLUSIUS FOIS S L ee gère be fo d ée à ere échu ee gère dfférée de ée be fo d ée, à ere échu ee gère be fo d ée, à ere échu ed ée ee gère dfférée de ée be fo d ée à ere échu ed ée

7 Forue curee ur êe - ee gère à ere be d ce éo d cur - Sohe 4 7/6 T VIG TS PYBL V ee gère à ere be d ce ee gère à ere be d ce dfférée de ée ee gère à ere be d ce eorre de ée ee gère à ere be d ce eorre de ée e dfférée de ée

8 Forue curee ur êe - urce décè éo d cur - Sohe 4 8/6 T VIG TS PYBL V PLUSIUS FOIS S L ee gère à ere be d ce fo d ée ee gère, dfférée de ée, à ere be d ce fo d ée ee gère à ere be d ce fo d ée ed ée ee gère, dfférée de ée, à ere be d ce fo d ée ed ée

9 Forue curee ur êe - urce décè éo d cur - Sohe 4 9/6 SSU ÉÈS Ve eère u décè Ve eère u décè à effe dfféré de ée urce décè eorre de ée urce décè eorre de ée e dfféré de ée

10 Forue curee ur êe - urce décè à c rbe cro e rogreo rhéue éo d cur - Sohe 4 /6 SSU S PITL VIBL OISST POGSSIO ITHTIQU Ve eere u décè c cro e rogeo rhéue I I I I Ve eere u décè c cro e rogeo rhéue I I I I I I urce décè eorre de ée c cro e rogeo rhéue I I I I urce décè eorre de ée e dffere de ée c cro e rogeo rhéue I I I I I I I I I I I I

11 Forue curee ur êe - Probbé éo d cur - Sohe 4 /6 SSU S PITL VIBL OISST POGSSIO ITHTIQU urce décè eorre de ée à c décro e rogeo rhéue I urce décè eorre de ée e dffere de ée à c décro e rogeo rhéue

12 Forue curee ur êe - Probbé éo d cur - Sohe 4 /6 FOULS TUILLS SU TTS POBBILITS Probbé de ure d u groue de deu êe u reer décè Probbé de décè d u groue de deu êe u reer décè Probbé de ure d u groue de deu êe u derer décè Probbé de décè d u groue de deu êe u derer décè

13 Forue curee ur êe - dfféré éo d cur - Sohe 4 3/6 PITL IFF dfféré be e c de e de ou rè ée dfféré be e c de e de e rè ée [ ]

14 Forue curee ur êe - ee gère be à ere échu éo d cur - Sohe 4 4/6 T VIG PYBL TS HUS ee gère be à ere échu ), ( ), ( ee gère, be à ere échu, dfférée de ée, ee gère, be à ere échu, eorre de ée ee gère, be à ere échu, eorre de ée e dfférée de ée

15 Forue curee ur êe - ee gère be à ere échu ueur fo d ée éo d cur - Sohe 4 5/6 T VIG PYBL TS HUS PLUSIUS FOIS S L ), ( ) ( ) ( ) (,

16 ee - oo - ee fcère cere XS OTTIO u d ere echue ue ( ) âge durée dfféré obre de e d ée T FII TI ué cere be à ere échu ed ée ( ) ué cere be d ce ed ée ( ) ( ) ( ) ué cere be à ere échu fo d ée ed ée ( ) ué cere be d ce fo d ée ed ée éo d cur - Sohe 4 6/6

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques

Richard Lagrange Directeur du Centre national des arts plastiques -è é. é é, é ôé É é é.,, é é é é.,, -ê à é, é é é ç éé. é éé ç œ,, é - É. é 2010. ç é,. é éé é 2012 é é éé éê é. é é é. = // é,. 38. 13/10/11, 24/11/11 î è é ç, é é., é é é à î é à î, é à è. é à,, ç, -à-.,.,

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 6 : Oscillateur Harmonique Quantique

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 6 : Oscillateur Harmonique Quantique MECANIQUE QUANTIQUE Cpitre 6 : Oscillteur Hroique Qutique Pr. M. ABD-LEFDIL Uiversité Moed V- Agdl Fculté des Scieces Déprteet de Pysique Aée uiversitire 6-7 Filières SM-SMI Itroductio L'oscillteur roique

Plus en détail

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo]

Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. Prénom : Date : J entends [vi] J entends [va] J entends [vo] Le son [v] Découpe et colle les images dans la bonne colonne. J entends [va] J entends [vo] J entends [vi] J entends [vu] J entends [von] Je n entends pas [v] Le son [v] Ecris O (oui) si tu entends le

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Listes de fournitures du secondaire pour la rentrée 2015-2016

Listes de fournitures du secondaire pour la rentrée 2015-2016 Listes de fournitures du secondaire pour la rentrée 2015-2016 Classe de 6 ème - Un paquet de pinceaux (gros, moyens, petit) Classe de 5 ème - Un paquet de pinceaux (gros, moyens, petits) Classe de 4 ème

Plus en détail

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler

CAPES EXTERNE. Partie I : Première approche de la constante d Euler SESSION 2 CAPES EXTERNE MATHÉMATIQUES Prie I : Preière roche de l cose d Euler Soi N L focio es coiue e décroisse sur ],+ [ e doc sur [,+] Doc our ou réel de [,+], o + D rès l iéglié, o O e dédui que +

Plus en détail

Procédures de transfert des écritures en comptabilité avec POMO (C.E.R.)

Procédures de transfert des écritures en comptabilité avec POMO (C.E.R.) LL oo gg iii cc iii ee lll ss ss pp éé cc iii ff fiii qq uu ee ss ee tt t DD éé vv ee lll oo pp pp eemee nn tt t ss oo uu ss Wiii nn dd oo ww ss Procédures de transfert des écritures en comptabilité avec

Plus en détail

l Agence Qui sommes nous?

l Agence Qui sommes nous? l Agence Qui soes nous? Co Justine est une agence counication globale dont la ission est prendre en charge l enseble vos besoins et probléatiques counication. Créée en 2011, Co Justine a rapient investi

Plus en détail

Lignes de transfert d Energie Electrique

Lignes de transfert d Energie Electrique Crcérso e oéso es ges - urée - G Cerc Lges e rsfer Eerge Eecrque 8 Moéso ue ge oopsée e ue ge rpsée Moéso ue ge oopsée c r g r c g Cu e, e, pour f ps rop gr so équo e Mwe Doc r c g Crcérso e oéso es ges

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie

MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie. MTH 2301 Méthodes statistiques en ingénierie VARIABLES ALÉATOIRES déo oco de réro vrble léore dscrèe moyee - vrce - écr ye esérce mhémque vrble léore coue oco d ue vrble léore : rsormo combso lére de vrbles léores Déo E : eérece léore S : esce échllol

Plus en détail

Cours de Mathématiques Financières 3è année

Cours de Mathématiques Financières 3è année Cours de Mathématiques Financières 3è année MATHEMATIQUES FINANCIERES PLAN DU COURS 1 ère PARTIE: Les intérêts simples Objectifs Section 1 : l intérêt simple 1- Définition 2- Application Section 2 : application

Plus en détail

É í í Ö í í í Í ÍÍ Á Á ó Á Í ü í Ü Ü É É í í É ü TXUOGNAGE Courir ]Tst D u s p o r t a u t o m o b i ldea n s1 e s p a y sd e ' E s t i... D a n sn o t r e e n t o u r a g eq, u a n dn o u s e n p a r

Plus en détail

, où E est un espace vectoriel réel de dimension finie et φ une forme bilinéaire symétrique sur E définie positive : φ (i)

, où E est un espace vectoriel réel de dimension finie et φ une forme bilinéaire symétrique sur E définie positive : φ (i) Esaces vecorels eucldes Groue orhogoal ESPACES VECTORIELS EUCLIDIENS GROUPE ORTHOGONAL Produ scalare Défo O aelle esace euclde ou coule ( E, φ, où E es u esace vecorel réel de dmeso fe e φ ue forme bléare

Plus en détail

MDP. Bamako, Octobre 2008 faouzi senhaji Risø. faouzi.senhaji@risoe.dk

MDP. Bamako, Octobre 2008 faouzi senhaji Risø. faouzi.senhaji@risoe.dk Rappel sur l architecture du MDP Bamako, Octobre 2008 faouzi senhaji Risø faouzi.senhaji@risoe.dk Architecture du MDP 1. Bref historique des négociations 2. Le Protocole de Kyoto et ses mécanismes 3. Accords

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

D é ce m b re 2 0 0 7 L e ttr e d 'i n fo r m a ti o n n 1 6 E d i to r i al P o u vo i r s p r i vé s, p o u vo i r s p u b li c s P l u s i e u r s é vé n e m e n ts n o u s i n te r p e l l e n t d

Plus en détail

Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui :

Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : Sommaire SAMEDI 7 JANVIER 202 Vous trouverez dans ce dossier les documents correspondants à ce que nous allons travailler aujourd hui : Un rappel de cours sur les suites ; Page 2 Deu eercices intitulés

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

LE FORMATEUR, ANIMATEUR DE SEANCES PEDAGOGIQUES COPIE.EMPM.ADN. Equivalence FOR1 DSC

LE FORMATEUR, ANIMATEUR DE SEANCES PEDAGOGIQUES COPIE.EMPM.ADN. Equivalence FOR1 DSC LE FORMATEUR, ANIMATEUR DE SEANCES PEDAGOGIQUES Equivalence FOR1 DSC «Le référentiel pédagogique du formateur» Références : Documents techniques «cellule pédagogique EMPM». Dossiers pédagogiques «CIN St

Plus en détail

Exo7. Calculs de déterminants. Fiche corrigée par Arnaud Bodin. Exercice 1 Calculer les déterminants des matrices suivantes : Exercice 2.

Exo7. Calculs de déterminants. Fiche corrigée par Arnaud Bodin. Exercice 1 Calculer les déterminants des matrices suivantes : Exercice 2. Eo7 Calculs de déterminants Fiche corrigée par Arnaud Bodin Eercice Calculer les déterminants des matrices suivantes : Correction Vidéo ( ) 0 6 7 3 4 5 8 4 5 6 0 3 4 5 5 6 7 0 3 5 4 3 0 3 0 0 3 0 0 0 3

Plus en détail

L i c e n c e. www.univ-paris13.fr. Mention «Économie et de gestion» Diplôme Bac + 3. Parcours. Contacts. contact :

L i c e n c e. www.univ-paris13.fr. Mention «Économie et de gestion» Diplôme Bac + 3. Parcours. Contacts. contact : Diplôme Bac + 3 Parcours - - Contacts UFR des Sciences Economiques et de Gestion contact : Contact formation continue (Adultes en reprise d'études, Financement / VAE): tél.:01 49 40 37 64 acc-cfc@univ-paris13.fr

Plus en détail

MAISON A SOUS-SOL 625 PI.CA. REZ-DE-CHAUSSÉE 625 PI.CA. ÉTAGE 625 PI.CA. TOTAL 1875 PI.CA.

MAISON A SOUS-SOL 625 PI.CA. REZ-DE-CHAUSSÉE 625 PI.CA. ÉTAGE 625 PI.CA. TOTAL 1875 PI.CA. MISO REZ-DE-CHUSSÉE ÉTGE TOTL 1875 PI.C. SLLE DE B 11'-3"x10'-10 D'E SLLE DE BI SLLE À MG DES 4-0 x11-0 16-0 x11-0 10-6 x11-0 11-0 x11-0 2E ÉTGE D'EFTS DES MÎTRES reas and dimensions are approximate and

Plus en détail

Latitude 49.37 N Longitude 06.13 E Altitude 376 m RÉSUMÉ MENSUEL DU TEMPS DE JANVIER 2014

Latitude 49.37 N Longitude 06.13 E Altitude 376 m RÉSUMÉ MENSUEL DU TEMPS DE JANVIER 2014 RÉSUMÉ MENSUEL DU TEMPS DE JANVIER 2014 Valeurs moyennes: Valeur Jour Valeur (en C) (en C) (en C) gazon (en C) 11,4 7 13,9 1975 3,6 0,8 4,9 2007-6,3 1963-3,0 29-17,8 1979-2,8 12-24,6 1985 37,1 50,3 95,5

Plus en détail

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite

Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite Thuraya SatSleeve Transformez votre smartphone en mode satellite www.thuraya.com Suivez-nous sur /thurayatelecom Restez Proche Associant parfaite mobilité et simplicité, Thuraya SatSleeve est le moyen

Plus en détail

INTRODUCTION A LA FINANCE CARBONE. Journée d étude Groupe Initiatives

INTRODUCTION A LA FINANCE CARBONE. Journée d étude Groupe Initiatives INTRODUCTION A LA FINANCE CARBONE Journée d étude Groupe Initiatives Renaud BETTIN Octobre 2012 1997 > 2005 La naissance de la finance carbone : Un heureux événement Historique : Pigou, EU ETS, et mécanismes

Plus en détail

solutions : Quand un pro vous dit noir joue 1, on joue 1.

solutions : Quand un pro vous dit noir joue 1, on joue 1. Ctt wtt 24 t u u é, t uét vu vz u t t KGS t ux u uu. t été éé Du Hutu (7 yu) ét u u v. S u vu éutt ux : 3 uu u t ué u 2 tu v uu 2 yu à 2. Pu u L : xv F (3 yu). Pu u A : - Bu (7yu). Et u u V : u Hutu (7

Plus en détail

Accidents sur Fontenay-sous-Bois

Accidents sur Fontenay-sous-Bois Accueil (/) / Mairies Val-de-Marne (/plan-mairie-94.html) / Mairie de Fontenay-sous-Bois (/mairie-fontenay-sous-bois-94120.html) / Accidents survenus sur la commune Accidents sur Fontenay-sous-Bois Liste

Plus en détail

3 Illusrios Iiérire de l bore 5 à l bore 6. PRÉSENTATION Le lc des Breoières de l ville de Joué-lèsTours qui s éed sur 40 hecres. Il offre ue grde vriéé de presios. Poi d que Poubelle LAC DES BRETONNIÈRES

Plus en détail

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com Dreo Aeropor Mrselle Provee D 9 SADY s TRADING WOOD TRADING Déoro, équpeme de l Mso www.sdys-rd.om Jver 2013 ss prx Premps / Éé ZI Les Bols Dreo Mrselle - Ax ZI Les Esroubls SADY s TRADING Les ouveués

Plus en détail

World Wide Web (WWW) F o r m a t i o n A R S

World Wide Web (WWW) F o r m a t i o n A R S Wld Wde Web (WWW) 1 Cbus Cé: Clude Gss (UEC) Mdfcs: Bed Tuy, J.P Guhe (UEC) 2000 : ébse Vuhe (CC) 2 Objecfs du Web bussee d'u pje du CEN e Ms 1989. Espce d'f es -de f- ép. Idefe les dcues de èe uque. ysèe

Plus en détail

CHAPITRE 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE

CHAPITRE 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE Intitut National de la Statitique Annuaire Statitique du Cameroun 2010 CHAPITRE 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE 1. Préentation... 2. Méthodologie... 3. Source de documentation... 4. Graphique....

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

'installation technique oratoire de vérifica es audiométriques fo itutions seront CO

'installation technique oratoire de vérifica es audiométriques fo itutions seront CO La Société Suisse d'oto-rhino-laryngologie et de Chirurgie cervico-faciale (O déral des Assurances Sociales (OF se sont mis d'accord pour édicter rt. 1: Objet Cette convention règle l'ensemble des contrôle

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 -

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 - RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2013 - Table des matières I. Présentation du Cabinet... 3 A. Le cabinet en France... 3 1. Présentation de la structure juridique et du capital J.CAUSSE & ASSOCIES SA....

Plus en détail

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010

Concours des Grandes Ecoles INTEGRALES-Correction. PARTIE A. SUJET INTEGRAL Année universitaire 2009/2010 SUJET NTEGRAL Aée uiversiaire 9/ PARTE A. Cocours des Grades Ecoles NTEGRALES-Correcio..La focio f défiie par f : f ( ) ( )cos( ) es bie coiue sur l iervalle fermé boré [ ; ]. Les focios si( ) so de classe

Plus en détail

Maths. Qles. de la prépa. MPSI Première année PCSI PTSI BCPST. approche différente pour réussir sa Prépa

Maths. Qles. de la prépa. MPSI Première année PCSI PTSI BCPST. approche différente pour réussir sa Prépa Q U CM é o é o é é M MSI è é CSI SI CS Coo é L o o éo M o-l o éo Cooo : IoLo Mq é : No o Mq o : No o www.-o.o HCHEE LIVRE 4 q G 7595 C 5 ISN : 978---84-7 o o o oo o éé o o. L Co oéé o L. 4 L. 5 q «o

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

Maths en vacances. problèmes de concours récents (tant pour la voie économique que pour la voie scientifique). C est pourquoi

Maths en vacances. problèmes de concours récents (tant pour la voie économique que pour la voie scientifique). C est pourquoi Mahéaques Mahs e vacaces Fraços Delaplace, Perre Grard Professeurs de ahéaques e classes préparaores écooques e coercales (ECS), lcée Nore-Dae du Gradchap (Versalles). Coe chaque aée ous pesos au éudas

Plus en détail

Trouver son équilibre professionnel quand on devient parent

Trouver son équilibre professionnel quand on devient parent Trouver son équilibre professionnel quand on devient parent Salarié & Parent Comment concilier au mieux son activité professionnelle et son rôle de parent? Cette question est importante pour un grand nombre

Plus en détail

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation

Inscription en ligne FQSC. Guide d utilisation Inscription en ligne FQSC Guide d utilisation Ce Guide est rédigé comme aide-mémoire pour l achat de votre licence sur le site internet de la FQSC. Dans un prem ier temps, vous devrez vous rendre sur le

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

Les puissances à exposants négatifs

Les puissances à exposants négatifs CHAPITRE Les puissces à exposts égtifs. Itroductio : les puissces de Nous coissos bie l ottio où est u etier positif : E géérl : ( ) 0 8 6 N... fcteurs Rerquos qu'il y ue reltio évidete etre deux puissces

Plus en détail

Exemption globale de biens et d avoirs d de 130,000.00$

Exemption globale de biens et d avoirs d de 130,000.00$ Exemption globale de biens et d avoirs d liquides de 130,000.00$ Services juridiques de Pointe St-Charles et Petite Bourgogne inc. Printemps 2010 Introduction Depuis le 1er janvier 2007 il existe pour

Plus en détail

201-105-RE SOLUTIONS CHAPITRE 1

201-105-RE SOLUTIONS CHAPITRE 1 Chapitre1 Matrices 1 201-105-RE SOLUTIONS CHAPITRE 1 EXERCICES 1.2 1. a) 1 3 Ë3 7 3 2 Ë 1 16 pas défini d) 16 30 17 3 e) Ë 7 68 22 16 13 Ë 5 18 6 2. a) 0 4 4 4 0 4 Ë4 4 0 Ë 0 4 32 4 4 0 4 32 32 4 0 4 4

Plus en détail

Chapitre XI : Gaz réels

Chapitre XI : Gaz réels hite XI : Gz ées hite XI : Gz ées XI- : Intodution : L étude de omessiiité d un gz été fite en emie ieu OYLE (6) et MRIOE (676) et fut ométée u ous du XIX sièe de noueu eéimentteus : REGNL, NER, MG L omessiiité

Plus en détail

Développement durable en Afrique Centrale. Lier l atténuation des changements climatiques à l accès à l énergie

Développement durable en Afrique Centrale. Lier l atténuation des changements climatiques à l accès à l énergie Développement durable en Afrique Centrale Lier l atténuation des changements climatiques à l accès à l énergie Appels à projets pour le soutien du marché carbone Yaoundé, Cameroun, 22-24 juillet 2014 Evolution

Plus en détail

P-W. 0,5 Nm. 2 Nm. Optional. fissare su piastra fix on the plate auf der Platte befestigen fixer sur plaque fijar en la placa

P-W. 0,5 Nm. 2 Nm. Optional. fissare su piastra fix on the plate auf der Platte befestigen fixer sur plaque fijar en la placa 7 P-W 8 5 Optional 4 nel caso P-W aggiungere il connettore optional e continuare con la sequenza della fig. 8 In case of P-W, the optional connector must be added and procedure as in picture 8 followed

Plus en détail

Préparation au concours d attaché territorial. Fiche de Synthèse. Les collectivités territoriales de la république

Préparation au concours d attaché territorial. Fiche de Synthèse. Les collectivités territoriales de la république Les collectivités territoriales de la république Institutions administratives - Avril 2011 «Les collectivités territoriales de la République sont les communes, les départements, les régions, les collectivités

Plus en détail

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig

technologique que fonctionnel. d une fenêtre de La première désig L ho fê o cocé vc u ouvu l o ll ouuv u fl u. Aujou hu, l ou obu u ouvll fo ov focoll ou u o ulo ou écué. Af éo ux bo cl, l ch vo élg. L éloo fê o FAKRO b u l cl, f u hbo lu lu cofobl écué. L ho fê o cocé

Plus en détail

OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques

OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques Intervention du 29 Avril 2004 9 h 15 10 h 45 M. Sébastien Bahloul Chef de projet Expert Annuaire LDAP bahloul@linagora.com OpenLDAP : retour d expérience sur l industrialisation d annuaires critiques Plan

Plus en détail

T.W.E.E.T by UTT 13 et 14 décembre 2014 À Troyes

T.W.E.E.T by UTT 13 et 14 décembre 2014 À Troyes T.W.E.E.T by UTT 13 et 14 décembre 2014 À Troyes La volonté du «TWEET» : Proposer un rendez-vous supplémentaire aux étudiants poloistes L esprit du «TWEET» : Performance, convivialité et mixité. Les équipes

Plus en détail

PRÉAVIS No 07/2014. déposé par voie de l'urgence PRESENTE PAR LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL DANS SA SEANCE DU LUNDI 16 JUIN 2014.

PRÉAVIS No 07/2014. déposé par voie de l'urgence PRESENTE PAR LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL DANS SA SEANCE DU LUNDI 16 JUIN 2014. tsh COMMUNE DE VEYTAUX PRÉAVIS No 07/2014 déposé par voie de l'urgence PRESENTE PAR LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL DANS SA SEANCE DU LUNDI 16 JUIN 2014 relatif à l'octroi d'un crédit d'investissement

Plus en détail

L a c c o rd S uis s e -UE s ur la libre c irc ula tio n de s pe rs o nne s (AL C P )

L a c c o rd S uis s e -UE s ur la libre c irc ula tio n de s pe rs o nne s (AL C P ) L a c c o rd S uis s e -UE s ur la libre c irc ula tio n de s pe rs o nne s (AL C P ) E xpos é du 1 4 ja nvie r 2 0 0 9 a u K iw a nis C lub Zuric h- Rom a ndie pa r P hilippe C le m m e r L e s a c c

Plus en détail

Projets de Faible Ampleur, Regroupement et MDP Programmatique

Projets de Faible Ampleur, Regroupement et MDP Programmatique Projets de Faible Ampleur, Regroupement et MDP Programmatique Dr. Nogoye THIAM Programme «Énergie, Environnement, Développement» Points à aborder 1. Les Projets de Faible Ampleur (PFA) Critères res d éd

Plus en détail

vos TéLéprocédures En pratique

vos TéLéprocédures En pratique OMMERçnt, rtn rfnel lbérx v TéLérédre En rtqe MODE DE TRANMON Délrtn ôt éhéne rédre re Le télérédre fle rfnel Qel nt le trnn? e 3 Qelle délrtn, qel ôt? e 4 En rtqe, t rér? e 5 1- réer n te EF 2- Envyer

Plus en détail

Les lignes de l ouest lyonnais

Les lignes de l ouest lyonnais Les lignes de l ouest lyonnais Dossier coup de coeur Episode 1 St Paul - Lozanne 38 Lassés de rester en centre ville, nous avons décidé ce mois-ci de prendre l air. L air de l ouest lyonnais, dans ses

Plus en détail

P ISCINES W HIRLPOOLS

P ISCINES W HIRLPOOLS L P i s c i n e s P ISCINES a G a m m e P r É f a b r i q u é e s P R E F A B R I Q U E E S W HIRLPOOLS Mains courantes Revêtement de l escalier antidérapant Structure sandwich Construction rapide Volet

Plus en détail

Auping Essential. Un design contemporain et durable

Auping Essential. Un design contemporain et durable Auping Essential Un design contemporain et durable F bri a e des mat riau ur les: bois, ac er et lu u Ce lit est recy l le 1 0% Pres e tous les l ments ont ét ré li és spécifi ement pour et par Au n Qualité

Plus en détail

1 re année de formation Débur de l'année scolaire

1 re année de formation Débur de l'année scolaire 1 re année de formation lundi 04.08.2014 04.08-08.08 11.08-15.08 18.08-22.08 25.08-29.08 01.09-05.09 08.09-12.09 15.09-19.09 04 05 06 07 08 11 12 13 14 15 18 19 20 21 22 25 26 27 28 29 01 02 03 04 05 08

Plus en détail

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5

T E L E C H A R G E M E N T D E S D O C U M E N T S 2 P R O C E D U R E 2 C O N S T I T U T I O N DU D O S S I E R 5 SAISIR UNE MUTATION FICHE A L USAGE DES CLUBS ------------- D a t e : 0 3 J u i n 2 0 0 9. --------- A u t e u r s : F é d é r a t i o n F r a n ç a i s e d e H a n d b a l l / M. S o u n a l e i x ( L

Plus en détail

Cahier des charges pour un appel à projet d étude

Cahier des charges pour un appel à projet d étude Cahier des charges pour un appel à projet d étude Etude portant sur la faisabilité du déploiement de Serious Games sur les terminaux mobiles et/ou fixes pour la formation des salariés de la vente en jardinerie.

Plus en détail

Monitoring socio-économique

Monitoring socio-économique Monitoring socio-économique Participation des personnes d origine étrangère au marché du travail 28 janvier 2014 LE MONITORING SOCIO-ECONOMIQUE? C est quoi? : Un outil qui permet de mesurer la participation

Plus en détail

Techniques d Apprentissage par Renforcement pour le Routage Adaptatif dans les Réseaux de Télécommunication à Trafic Irrégulier

Techniques d Apprentissage par Renforcement pour le Routage Adaptatif dans les Réseaux de Télécommunication à Trafic Irrégulier THESE Présentée à L UNIVERSITE PARIS XII VAL DE MARNE U.F.R des Sciences et Technologies Par : Said HOCEINI Pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITE PARIS VAL DE MARNE Spécialité : Informatique

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Taux d intérêts simples

Taux d intérêts simples Taux d intérêts simples Les caractéristiques : - < à 1 ans - Rémunération calculée uniquement sur investissement initial. Période de préférence = période sur laquelle on définit le taux de l opération

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

Aspect comptable de l affectation du résultat d une société en non collectif :

Aspect comptable de l affectation du résultat d une société en non collectif : Aspet omptle de l ffettion du résultt d une soiété en non olletif : Pour ppréhender l spet omptle de l ffettion du résultt d une soiété en non olletif, on v proéder à détérminer les éritures omptles de

Plus en détail

sciences humaines du Canada i n s k y 2006 Doctoral Fellowships Program / Programmes de bourses de doctorat de 2006 As of 2006/08/18, Alberta KA

sciences humaines du Canada i n s k y 2006 Doctoral Fellowships Program / Programmes de bourses de doctorat de 2006 As of 2006/08/18, Alberta KA f 2006 F / 2006 f 2006/08/18 U f $80000 / 80 000 $ 4 / f f x U f $80000 / 80 000 $ U f $40000 / 40 000 $ 2 / f f : f $60000 / 60 000 $ 3 / O : f $40000 / 40 000 $ 2 / f f f $40000 / 40 000 $ 2 / (1945-2004)

Plus en détail

Enfants d Asie ANNEXE AUX COMPTES 2014. Enfants d Asie

Enfants d Asie ANNEXE AUX COMPTES 2014. Enfants d Asie ANNEXE AUX COMPTES 2014 DQ & KS Mars 2014 - ANNEXE AUX COMPTES 2014 Sommaire : I - Méthode et principes comptables--------------------------------------------------------------------------------1 II Faits

Plus en détail

GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL

GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL Table des matières GUIDE POUR TRANSFERT DE BAIL... 3 Ce que nous vous offrons... 4 Amélioration de votre offre de reprise de bail... 5 Préparation du véhicule... 7 Démarches

Plus en détail

Façade Sud-Ouest. Façade Nord-Ouest FACA DES EXE

Façade Sud-Ouest. Façade Nord-Ouest FACA DES EXE Vers venue de assens,4 8,8,6 4,0 Impasse des elledonnes Réseau Unitaire Ø 00 réseau public existant PEHD x Raccordement à réaliser jusqu'au réseau existant Vue,49 4,7 vers réseau existant public vers réseau

Plus en détail

LES PRODUITS DERIVES SUR DEVISES ET TAUX

LES PRODUITS DERIVES SUR DEVISES ET TAUX E U EVE U EVE E UX enato et livier BE MCHE CE E EEE. 22.11.2005 MME : U U EVE EVE U UX CEU E E E EC E U CM/EME ME C CE E (V) BEU CM EXQUE C GE E EE C GE E EEE QUE UE U E EVE UME EVE E C age 2 MCHE CE E

Plus en détail

La Fin des Tarifs Réglementés d Electricité

La Fin des Tarifs Réglementés d Electricité La Fin des Tarifs La Fin des Tarifs Réglementés d Electricité Bulletin d information N 2 Fédération Départementale d Electrification et d Energie de la Corrèze AVANCEMENT DE LA DEMARCHE DU GROUPEMENT Contact

Plus en détail

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette

Tutoriel Infuse Learning. Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette Tutoriel Infuse Learning Créer des quizzes multimédias sur ordinateur ou tablette 1- Présentation Infuselearning.com est un service web (en ligne) gratuit qui permet aux enseignants de créer des exercices

Plus en détail

BECOG R.A.F.I.A. ocotbre 2014 RAPPORT D'AUDIT EXERCICE 2OI3. Bureau d'etudes, de Comptabilité, de Conseilen Organisation et de Gestion

BECOG R.A.F.I.A. ocotbre 2014 RAPPORT D'AUDIT EXERCICE 2OI3. Bureau d'etudes, de Comptabilité, de Conseilen Organisation et de Gestion R.A.F.I.A. RECHERCHE APPUI ET FORMÀTION AUX INITIATIVES D'AUTODEVELOPPEMENT 8.P.43 Tél: 27 70 84 56 Fox:27 70 82 37 DAPAONG.TOGO RAPPORT D'AUDIT EXERCICE 2OI3 ocotbre 2014 BECOG Bureau d'etudes, de Comptabilité,

Plus en détail

Résultats du 1 er semestre 2006

Résultats du 1 er semestre 2006 Résultats du 1 er semestre 2006 Septembre 2006 Extrait de la présentation Crédit Agricole S.A. concernant le pôle 1 2 Croissance soutenue du RBE BDI 262 CR* BFI 9,1 % 337 923 11,6 % LCL 31,9% SFS 259 8,9%

Plus en détail

POLITIQUE DE SIGNATURE ELECTRONIQUE EN LIGNE SEPA

POLITIQUE DE SIGNATURE ELECTRONIQUE EN LIGNE SEPA POLITIQUE DE SIGNATURE ELECTRONIQUE EN LIGNE SEPA 1.2.250.1.35.25.2.1.2.12.1 1.0 Août 13 PUBLIC 1/16 Récapitulatif des éditions Version Date Nom du rédacteur Nature de la modification 1.0 08/08/13 Christian

Plus en détail

Caractéristiques techniques au 2 mai 2013. Le Multivan

Caractéristiques techniques au 2 mai 2013. Le Multivan Caractéristiques techniques au 2 mai 2013 Le Multivan 2.0 TDI 102 BVM5 2.0 TDI 114 BVM5 BlueMotion Startline Startline Puissance fiscale (CV) Le Multivan Les caractéristiques techniques, motorisations

Plus en détail

Compression Compression par dictionnaires

Compression Compression par dictionnaires Compression Compression par dictionnaires E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CompressionCompression par dictionnaires 1/25 Compression par dictionnaire Principe : Avoir une

Plus en détail

FORMATION SUR LA GESTION EN AE/CP -----------------------------------

FORMATION SUR LA GESTION EN AE/CP ----------------------------------- FORMATION SUR LA GESTION EN AE/CP ----------------------------------- Module n 3 : «Règles d exécution en AE et CP» Programme des Nations Unies pour le développement Plan de la présentation La comptabilité

Plus en détail

Choix modal: quand la chaîne crée la contrainte

Choix modal: quand la chaîne crée la contrainte Choix modal: quand la chaîne crée la contrainte 5 e colloque annuel de la Chaire Mobilité 26 mai 2015 Gabriel Sicotte, M.Sc.A. Diplômé à la maîtrise Superviseurs : Catherine Morency Bilal Farooq 1 Plan

Plus en détail

"D..E.. R.."E... A U': D~"E;N'V'/0' des pièces adressées. A. Monsieur Le Directeur du Matériel ' et du Transit de l'administration.

D..E.. R..E... A U': D~E;N'V'/0' des pièces adressées. A. Monsieur Le Directeur du Matériel ' et du Transit de l'administration. , l'" t",.~-.,. IB!FSN 12/07/2006 REPUBLIQUEDU SENEGAL Un Peuple - Un Bu! - Une Foi /MEF/C1\ MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES BAR' "D..E.. R.."E... A U': D~"E;N'V'/0'.:v L." "'. ~ './... : : ~..

Plus en détail

EXPOSANT. Exposant. Parce que votre communication est précieuse, nous avons les solutions et les compétences pour la magnifier.

EXPOSANT. Exposant. Parce que votre communication est précieuse, nous avons les solutions et les compétences pour la magnifier. L x g éq M M PP Ex EXPOSAT P q v é, v é gf. E UMÉRIC R O L. TOPCO 'Ex j, é g é q v P P x évè L g h è v.! L é à é P : v E q é bg v à. v! h à v x q x T h g, f U H é, ' U S 04). (g hz T U q B v ég é b ô À

Plus en détail

c est une affaire publique

c est une affaire publique S a n t é e t s e r v i c e s s o c i a u x Un bon état de Santé, c est une affaire publique Une plate-forme syndicale à notre image DES PRINCIPES FONDAMENTAUX Parce que le droit à la santé, c est non

Plus en détail

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement.

S euls les flux de fonds (dépenses et recettes) définis s ent l investissement. Choix d ives i s s eme e cer iude 1 Chapire 1 Choix d ivesissemes e ceriude. Défiiio L es décisios d ivesissemes fo parie des décisios sraégiques de l erepris e. Le choix ere différes projes d ivesisseme

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser (AES Exames du er semesre 3/4 Face Aaïs HAMELI Sue urée : 3 H ocume(s auorsé(s : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée (Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les exercces so dépedas

Plus en détail

traduction gestion de projet rédaction web Formation professionnalisante création multimédia création de sites multilingues Gestion de contenu

traduction gestion de projet rédaction web Formation professionnalisante création multimédia création de sites multilingues Gestion de contenu traduction gestion de projet rédaction web Formation professionnalisante création multimédia création de sites multilingues Gestion de contenu LE MASTER CAWEB EN APPRENTISSAGE - ÉTUDIANTS langues : http://mastercaweb.u-strasbg.fr

Plus en détail

L embrayage de ma voiture

L embrayage de ma voiture L embrayage de ma voiture A l attention de mes élèves Stéphane Dumuid / Auto-école 079 / 449 17 22 Bilan énergétique du moteur à combustion. 100% d énergie du carburant ~30% gaz d échappement ~30% refroidissement

Plus en détail

Master 2 MEEF - Mention Second degré, parcours Professeur d Anglais préparation concours CMAN13 version 131

Master 2 MEEF - Mention Second degré, parcours Professeur d Anglais préparation concours CMAN13 version 131 Élément pédagogique CM TD TP ECTS Coeff. UE 1 CMAGA01U : Synergie langue/culture Master 2 MEEF - Mention Second degré, parcours Professeur d Anglais préparation concours CMAN13 version 131 Mise à jour

Plus en détail

regis.loiseau@acceo.eu 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch.

regis.loiseau@acceo.eu 2015 55 es Journées d études et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch. regis.loiseau@acceo.eu 2udes et de formation Ingénieurs Hospitalies de France, Tous droits réservés - Tou www.a2ch.fr rmation Hospitalies de France, Tous droits réservés - Toute reproduction même partielle

Plus en détail

Philippe-Didier GAUTHIER

Philippe-Didier GAUTHIER -Didier Ingénierie, Management, Administration en Éducation et Formation 1 - Parcours professionnel 2 - Projet professionnel 3 - Missions et interventions Portfolio Numérique : - Didier Parcours professionnel

Plus en détail

Liste de manuels seconde... p2

Liste de manuels seconde... p2 Listes de manuels scolaires Année scolaire 2015 2016 Sommaire Liste de manuels seconde... p2 Liste de manuels première Littéraire... p3 Liste de manuels première Economique et Sociale... p4 Liste de manuels

Plus en détail

Résultat de la sélection des allocations de masters régionaux avec et sans mobilité Année 2015-2016 liste classée par formation

Résultat de la sélection des allocations de masters régionaux avec et sans mobilité Année 2015-2016 liste classée par formation Ré é éx v bé Aé 205-206 é p y Ié v v vé é yp ' bé é 'é A j b, évpp IAVOG IGY 07/05/99 2 b pé éq 2 GARIA AI 20/04/992 2 pé éq 3 AO I RAG 02/07/993 V 2 pé éq 4 KV Y 07/09/992 b 2 A é v bé pé éq 5 KAOG AOA

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

CAPÉnergie. Conduite et amélioration de la performance énergétique. Présentation du programme. Avec la participation financière de

CAPÉnergie. Conduite et amélioration de la performance énergétique. Présentation du programme. Avec la participation financière de Conduite et amélioration de la performance énergétique Présentation du programme Avec la participation financière de Conduite et amélioration de la performance énergétique Programme Rhône-Alpes pour les

Plus en détail