RE SOLUTIONS CHAPITRE 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "201-105-RE SOLUTIONS CHAPITRE 1"

Transcription

1 Chapitre1 Matrices RE SOLUTIONS CHAPITRE 1 EXERCICES a) 1 3 Ë Ë 1 16 pas défini d) e) Ë Ë a) Ë4 4 0 Ë Ë a) Ë Ë Ë a) Ë , 045 1, 04 1, Ë Ë Ë a) 605, 743, 902, 11, , 864, 946, 11, , 1001, 1128, 1276, Ë902, 1034, 1282, 1370, 605, 745, 900, 11, , 865, 945, 11, , 1000, 1130, 1275, Ë900, 1035, 1280, 1370, 696, 857, 10, 35 13, , 995, 10, 87 13, 63 10, 01 11, 50 13, 00 14, 67 Ë10, 35 11, 91 14, 72 15, a) Ë Ë Ë5 5 6 Ë Ë Ë Ë Tous les articles dont les quantités sont négatives doivent être produits en priorité pour répondre à la demande.

2 2 Chapitre 1 Matrices 7. a) 6 8 Ë Ë Ë d) pas défini t 8. a) A + A Ë La matrice A + A t est toujours symétrique. EXERCICES a) Ë Ë Ë0 0 d) Ë Non; A B 8 7 B A Ë 9 17 et 17 3 Ë a) Ë Ë Ë 17 4 d) pas défini En effectuant le produit des matrices, on trouve a + c b + d 0 0 Ë4a + 2c 4b + 2d Ë0 0. On cherche donc a et c tels que 2a + c 0 et 4a + 2c 0. Ces deux équations ont les mêmes solutions et la condition s écrit c 2a. En donnant une valeur particulière à a dans cette équation, on aura donc une valeur c qui satisfait à la condition. En posant a 1, par exemple, on trouve c 2. De plus, on cherche b et d tels que 2b + d 0 et 4b + 2d 0. Ces deux équations ont les mêmes solutions et la condition s écrit d 2b. En donnant une valeur particulière à b dans cette équation, on aura une valeur d qui satisfait à la condition. En posant b 4, par exemple, on trouve d La matrice B Ë 2 8 satisfait donc à la condition posée. En effet A B Ë4 2 Ë 2 8 Ë0 0 On remarque que la matrice B satisfaisant à la condition posée n est pas unique. De plus, B A Ë 2 8 Ë 4 2 Ë Donc A B π B A. 5. a) A B et B A Un des produits donne une matrice 2 2 et l autre donne une matrice Ë 5 81 Ë A B 7 2 B A Ë 0 0 et 14 4 Ë 1 3 Les deux produits donnent une matrice 2 2. Cependant, les deux matrices sont différentes car les éléments des matrices sont différents A B , B A Ë Ë Les deux produits donnent une matrice 3 3. Cependant, les deux matrices sont différentes car les éléments des matrices sont différents.

3 Chapitre1 Matrices 3 d) Soit, par exemple, A 3 0 B 2 0 et Ë0 3 Ë0 2. On a alors A B B A 6 0 Ë a) (A + B) t A t + B t 6 7 Ë2 5, (A B)t B t A t 1 37 Ë16 6. (A + B) t et A t + B t ne sont pas définies. (A B) t B t A t (A + B) t A t + B t , (A B)t B t A t Ë Ë Ë a) Ï heures à l atelier de sciage Ë2 1 1 Ë16 Ë Ô, soit Ì heures à l atelier d assemblage 98 ÓÔ 98 heures à l atelier de sablage Pour trouver le coût de production en salaires, il faut effectuer le produit matriciel de la matrice des salaires horaires par la matrice des temps de réalisation, soit : 187 ( 10, 75 7, 53 8, 25) $ Ë 77,17 98 Le coût de réalisation d un exemplaire est obtenu en calculant le produit de la matrice des salaires horaires par la matrice des temps de réalisation de chaque article, soit : ( 10, 75 7, 53 8, 25) , 81 37, 28 55, 56 Ë ( ) Le coût est donc de 63,81 $ pour un bureau, 37,28 $ pour une chaise et 55,56 $ pour une table. 8.a) , 2 16, 65 Ï1 802 unités de bois 273, 2, Ë12, 08, 14, Ë52 Ë Ô soit Ì273,2 unités de contreplaqué 184, 8 ÓÔ 184,8 unités d aggloméré Ï182 h et 10 min à l atelier de sciage Ë Ë52 Ë Ô, soit Ì111 h et 30 min à l atelier d assemblage ÓÔ 153 h et 35 min à l atelier de sablage La réalisation nécessite donc 182 heures et 10 minutes de travail à l atelier de sciage, 111 heures et 30 minutes à l atelier d assemblage et 153 heures et 35 minutes à l atelier de sablage. 9. a) Ë 6 3 Ë 6 3 Ë Ë Ë Ë a) A A Ë, Ë. La matrice A est nilpotente d indice a a A 0 3a a, A Ë0 9a 3a. La matrice A est nilpotente d indice 3. Ë0 0 0 Les deux exemples des parties a et b suggèrent que oui. d) Soit A une matrice nilpotente d indice 3. On a alors A 3 0. Par les propriétés des opérations, on a (aa) 3 (aa) (aa) (aa) aaa (A A A) a 3 A 3 a Donc, la matrice aa est nilpotente d indice 3.

4 4 Chapitre 1 Matrices e) Soit A une matrice nilpotente d indice n. On a alors A n 0. Par les propriétés des opérations, on a n n n n ( aa) ( aa) ( aa)... ( aa) ( aa... a)( A A... A) a A a n fois n fois n fois Donc, la matrice aa est nilpotente d indice n. 11. a) t t A A et A A Ë Ë A A t et A t A sont des matrices symétriques quelle que soit la matrice A. Soit A une matrice. Pour montrer que la matrice A A t est symétrique, il faut montrer qu elle est égale à sa transposée. On a, par les propriétés des opérations : (A A t ) t A tt A t A A t. La matrice A A t est donc symétrique. De même pour A t A. 12. Parce que (A + B) 2 A 2 + AB + BA + B 2. Le produit matriciel n est pas commutatif, c est-à-dire que AB π BA. 13. A A et A , Ë0 0 4 Ë0 0 8 Ë Les puissances d une matrice triangulaire supérieure sont également des matrices triangulaires supérieures. 14. Soit A, une matrice idempotente, c est-à-dire A 2 A. On doit montrer que (A t ) 2 A t. Or, (A t ) 2 A t A t, par définition du produit; (A A) t, puisque (A B) t B t A t ; (A 2 ) t, par définition du produit; (A) t, puisque A 2 A. 15. Soit A, une matrice nilpotente d indice 2, c est-à-dire A 2 0. On doit montrer que (A t ) 2 0. Or, (A t ) 2 A t A t (A A) t, puisque (A B) t B t A t (A 2 ) t 0 t 0, puisque A Soit A, une matrice nilpotente d indice 3, c est-à-dire A 3 0. On doit montrer que (A t ) 3 0. Or, (A t ) 3 A t A t A t, par définition; (A t A t ) A t, par associativité; (A A) t A t, puisque (A B) t B t A t ; [ A (A A)] t, puisque (A B) t B t A t ; [A A A] t, par associativité; (A 3 ) t, par associativité; 0 t 0, puisque A a) B R Ë et Ë B + R Ë ( 1 1 1) Ë ( ) L opération donne le nombre total de chaque sorte de jus de fruits vendus durant la fin de semaine, soit 243 jus d orange, 396 jus de raisin et 341 jus de pomme. d) Ë Ë1 Ë. 345 L opération donne le nombre de jus de fruits vendus pour chacune des journées de la fin de semaine, soit 272 jus le vendredi, 363 jus le samedi et 345 jus le dimanche.

5 Chapitre1 Matrices e) ( 111) Ë ( ). L opération donne le total des ventes durant la fin de semaine, soit 980 jus. On peut également effectuer l opération suivante : ( ) Ë ( ). 1 f) P 100, C Ë 040, 140, et Ë 060,. g) A 100, 040, 060, 120, 050, Ë 140, 060, 080, 120, 050, 070, h) , 040, 060, ,,,,,, Ë Ë Ë,,,,,, 424, , , 50 L opération donne les revenus, les coûts et les profits pour chacune des journées de la fin de semaine. Revenus Coûts Profits Vendredi 335, , , 80 Samedi 447, , , 00 Dimanche Ë 424, , , 50 i) ( 111),,, Ë,,, (,,, ) 424, , , 50 j) Le produit donne 1, , ; Ë Ë , Ë k) 115, 040, 046, 060, 069, Ë050, Ë l) 120, 058, 100, 120, 140, 120, 046, 074, 168, Ë120, Ë m) 168, 069, 099, 144, Ë144, 058, 086, n) , 046, 074, ,,,,,, Ë Ë Ë,,,,,, 763, , , , , , 45 o) ( 111) 805, , , , , , 48 Ë763, , , 52 ( )

6 6 Chapitre 1 Matrices

Calcul matriciel ... Il est impossible de faire la somme de 2 matrices de tailles différentes.

Calcul matriciel ... Il est impossible de faire la somme de 2 matrices de tailles différentes. Chapitre : Calcul matriciel Spé Maths - Matrices carrées, matrices-colonnes : opérations. - Matrice inverse d une matrice carrée. - Exemples de calcul de la puissance n-ième d une matrice carrée d ordre

Plus en détail

Cours de mathématiques - Alternance Gea

Cours de mathématiques - Alternance Gea Cours de mathématiques - Alternance Gea Anne Fredet 11 décembre 005 1 Calcul matriciel Une matrice n m est un tableau de nombres à n lignes( et m colonnes. 1 0 Par exemple, avec n = et m =, on peut considérer

Plus en détail

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes.

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. 1 Définitions, notations Calcul matriciel Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. On utilise aussi la notation m n pour le

Plus en détail

2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES

2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES 2. MATRICES ET APPLICATIONS LINÉAIRES 2.1 Définition Une matrice n m est un tableau rectangulaire de nombres (réels en général) à n lignes et m colonnes ; n et m sont les dimensions de la matrice. Notation.

Plus en détail

MAT1702 A - SOLUTIONS DU TEST #2 - VERSION A

MAT1702 A - SOLUTIONS DU TEST #2 - VERSION A MAT702 A - SOLUTIONS DU TEST #2 - VERSION A. (5 points) Étant donné A 3 et B. 0 Pour chacune des opérations matricielles ci-dessous, calculez la matrice résultante si elle existe. Si l opération n est

Plus en détail

Correction. Mathématique Élémentaire. Test n 5 (14 octobre 2013) Question 1. Soit n N \ {0}. Prouvez par récurrence que

Correction. Mathématique Élémentaire. Test n 5 (14 octobre 2013) Question 1. Soit n N \ {0}. Prouvez par récurrence que Test n 5 (1 octobre 1 Question 1. Soit n N \ {}. Prouvez par récurrence que ( n x 1 x ( x n x (x n x n. Voir Test 5, 17 octobre 11, question. Question. (a On dit que A R n n est une matrice antisymétrique

Plus en détail

Arthur Cayley (1821-1895)

Arthur Cayley (1821-1895) Arthur Cayley (1821-1895) Mathématicien britannique, il fait partie des fondateurs de l'école britannique moderne de mathématiques pures. Il est considéré comme l'inventeur des matrices. Dès 1854, il a

Plus en détail

Versailles Gare des Chantiers é Versailles Pershing

Versailles Gare des Chantiers é Versailles Pershing é Lundi au vendredi en période scolaire 5.53 6.16 6.31 6.41 6.51 7.01 7.08 7.15 7.22 7.28 7.35 7.41 7.47 7.53 8.00 8.06 8.13 8.19 8.26 8.32 8.39 8.45 8.52 8.58 9.05 9.11 9.18 9.25 9.32 9.39 9.46 9.53 10.02

Plus en détail

La programmation linéaire : une introduction. Qu est-ce qu un programme linéaire? Terminologie. Écriture mathématique

La programmation linéaire : une introduction. Qu est-ce qu un programme linéaire? Terminologie. Écriture mathématique La programmation linéaire : une introduction Qu est-ce qu un programme linéaire? Qu est-ce qu un programme linéaire? Exemples : allocation de ressources problème de recouvrement Hypothèses de la programmation

Plus en détail

Besoin en personnes le Jeudi

Besoin en personnes le Jeudi Besoin en personnes le Jeudi Jeudi 7/11/13 Responsable 08h00 à 12h00 12h00 à 17h00.. Commissariat Général Disponibilité: 1 1 1 06/05/2013 1/ 5 Besoin en personnes le Vendredi Vendredi 8/11/13 Responsable

Plus en détail

Licence de Sciences et Technologies. Fiche de cours 1 - Nombres réels.

Licence de Sciences et Technologies. Fiche de cours 1 - Nombres réels. Licence de Sciences et Technologies EM21 - Analyse Fiche de cours 1 - Nombres réels. On connaît les ensembles suivants, tous munis d une addition, d une multiplication, et d une relation d ordre compatibles

Plus en détail

Gare. Gare. 4h36. 0h57 TRAPPES LA VERRIÈRE. à compter du 04/01/2016. Changement d itinéraire en raison des travaux à Trappes

Gare. Gare. 4h36. 0h57 TRAPPES LA VERRIÈRE. à compter du 04/01/2016. Changement d itinéraire en raison des travaux à Trappes 417 TRAPPES Gare LA VERRIÈRE Gare L I G N E F O R T E Changement d itinéraire en raison des travaux à Trappes 4h36 0h57 11324 1115 Horaires 2016 à compter du 04/01/2016 Prochains horaires d été du mercredi

Plus en détail

Matrices. 1. Définition. Exo7. 1.1. Définition

Matrices. 1. Définition. Exo7. 1.1. Définition Exo7 Matrices Vidéo partie 1 Définition Vidéo partie 2 Multiplication de matrices Vidéo partie 3 Inverse d'une matrice : définition Vidéo partie 4 Inverse d'une matrice : calcul Vidéo partie 5 Inverse

Plus en détail

La fonction carré Cours

La fonction carré Cours La fonction carré Cours CHAPITRE 1 : Définition CHAPITRE 2 : Sens de variation CHAPITRE 3 : Parité et symétrie CHAPITRE 4 : Représentation graphique CHAPITRE 5 : Equation du type CHAPITRE 6 : Inéquation

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE POITIERS

UNIVERSITÉ DE POITIERS UNIVERSITÉ DE POITIERS Faculté des Sciences Fondamentales et Appliquées Mathématiques PREMIÈRE ANNEE DE LA LICENCE DE SCIENCES ET TECHNOLOGIES UE L «algèbre linéaire» Plan du cours Exercices Enoncés des

Plus en détail

Exo7. Matrice d une application linéaire. Corrections d Arnaud Bodin.

Exo7. Matrice d une application linéaire. Corrections d Arnaud Bodin. Exo7 Matrice d une application linéaire Corrections d Arnaud odin. Exercice Soit R muni de la base canonique = ( i, j). Soit f : R R la projection sur l axe des abscisses R i parallèlement à R( i + j).

Plus en détail

Cours de mathématiques M22 Algèbre linéaire

Cours de mathématiques M22 Algèbre linéaire Cours de mathématiques M22 Algèbre linéaire λ u u + v u v u Exo7 Sommaire Systèmes linéaires 3 Introduction aux systèmes d équations linéaires 3 2 Théorie des systèmes linéaires 7 3 Résolution par la méthode

Plus en détail

Plusieurs exercices de la douzième séance de TD

Plusieurs exercices de la douzième séance de TD Plusieurs exercices de la douzième séance de TD Décembre 2006 1 Offre du travail 1.1 énoncé On considère un ménage dont les préférences portent sur la consommation et le temps consacré aux activités non

Plus en détail

Devoir maison Info 2 A rendre pour le 15 décembre au plus tard

Devoir maison Info 2 A rendre pour le 15 décembre au plus tard Devoir maison Info 2 A rendre pour le 15 décembre au plus tard Exercice 1 : Exécutez un algorithme Considérez l algorithme suivant. Variables A, B, C en Entier; Début Lire A; Lire B; TantQue B 0 C A; TantQue

Plus en détail

Algèbre linéaire. 1 Espaces vectoriels R n. Jean-Paul Davalan. 1.1 Les ensembles R n. 1.2 Addition dans R n. (R n, +) désigne R n muni de l addition.

Algèbre linéaire. 1 Espaces vectoriels R n. Jean-Paul Davalan. 1.1 Les ensembles R n. 1.2 Addition dans R n. (R n, +) désigne R n muni de l addition. Algèbre linéaire. Jean-Paul Davalan 2001 1 Espaces vectoriels R n. 1.1 Les ensembles R n. Définition 1.1 R 2 est l ensemble des couples (x, y) de deux nombres réels x et y. D une manière générale, un entier

Plus en détail

Cours 2 Microprocesseurs

Cours 2 Microprocesseurs 4//2 Cours 2 Microprocesseurs Jalil Boukhobza LC 26 boukhobza@univ-brest.fr Chemin de données Font l objet de ce cours: Les portes logiques et circuits combinatoires Le traitement de quelques opérations

Plus en détail

Cours Diagonalisation

Cours Diagonalisation Cours Diagonalisation par Pierre Veuillez 1 Objectif Pour une matrice A donnée, déterminer une matrice D diagonale et une matrice P inversible telle que A = P D P 1. Interprètation : Quelle relation reconnaît-on?

Plus en détail

Application: 15 points) 2) Un point M est le symétrique d'un point N par rapport à un point O lorsque le point O est le milieu du segment [MN]

Application: 15 points) 2) Un point M est le symétrique d'un point N par rapport à un point O lorsque le point O est le milieu du segment [MN] Correction du contrôle 3 niveau 5e Cours:( 3points) 1) Pour ajouter deux nombres relatifs de signes opposés on soustrait les distances à zéro et devant le résultat on met le signe qui précède la plus grande

Plus en détail

La logique est une science qui a permis le développement de l informatique et des systèmes automatisés.

La logique est une science qui a permis le développement de l informatique et des systèmes automatisés. - Généralités : a logique est une science qui a permis le développement de l informatique et des systèmes automatisés. Elle intervient principalement dans la partie commande des systèmes automatisés. 2-

Plus en détail

Fonction inverse Fonctions homographiques

Fonction inverse Fonctions homographiques Fonction inverse Fonctions homographiques Année scolaire 203/204 Table des matières Fonction inverse 2. Définition Parité............................................ 2.2 Variations Courbe représentative...................................

Plus en détail

1 Définition et premières propriétés des congruences

1 Définition et premières propriétés des congruences Université Paris 13, Institut Galilée Département de Mathématiques Licence 2ème année Informatique 2013-2014 Cours de Mathématiques pour l Informatique Des nombres aux structures Sylviane R. Schwer Leçon

Plus en détail

CHAPITRE 7 Fonction carré et fonction inverse

CHAPITRE 7 Fonction carré et fonction inverse CHAPITRE 7 Fonction carré et fonction inverse A) La fonction "carré" : f() = ² ) Domaine de définition Elle est définie sur ℝ complet (on peut toujours multiplier deu nombres entre eu). 2) Sens de variation

Plus en détail

Cours 3: Inversion des matrices dans la pratique...

Cours 3: Inversion des matrices dans la pratique... Cours 3: Inversion des matrices dans la pratique... Laboratoire de Mathématiques de Toulouse Université Paul Sabatier-IUT GEA Ponsan Module complémentaire de maths, année 2012 1 Rappel de l épisode précédent

Plus en détail

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

Fonctions homographiques

Fonctions homographiques Seconde-Fonctions homographiques-cours Mai 0 Fonctions homographiques Introduction Voir le TP Géogébra. La fonction inverse. Définition Considérons la fonction f définie par f() =. Alors :. f est définie

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Calcul Matriciel. Chapitre 10. 10.1 Qu est-ce qu une matrice? 10.2 Indexation des coefficients. 10.3 Exemples de matrices carrées.

Calcul Matriciel. Chapitre 10. 10.1 Qu est-ce qu une matrice? 10.2 Indexation des coefficients. 10.3 Exemples de matrices carrées. Chapitre 10 Calcul Matriciel 101 Qu est-ce qu une matrice? Définition : Soit K un ensemble de nombres exemples, K = N, Z, Q, R, C, n, p N On appelle matrice à n lignes et p colonnes la données de np nombres

Plus en détail

Leçon N 2C Fonctions de calcul

Leçon N 2C Fonctions de calcul Leçon N 2C Fonctions de calcul Cette deuxième leçon concerne les fonctions de calcul dans les tableurs. 1 Structure des formules de calcul Que vous utilisiez EXCEL ou que vous utilisiez CALC, la méthode

Plus en détail

Apllication au calcul financier

Apllication au calcul financier Apllication au calcul financier Hervé Hocquard Université de Bordeaux, France 1 er novembre 2011 Intérêts Généralités L intérêt est la rémunération du placement d argent. Il dépend : du taux d intérêts

Plus en détail

MON JOURNAL HEBDOMADAIRE

MON JOURNAL HEBDOMADAIRE LUNDI DATE : vous avez présentés vous avez exercées MARDI DATE : vous avez présentés vous avez exercées MERCREDI DATE : vous avez présentés vous avez exercées JEUDI DATE : vous avez présentés vous avez

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL À DURÉE INDÉTERMINÉE

CONTRAT DE TRAVAIL À DURÉE INDÉTERMINÉE CONTRAT DE TRAVAIL À DURÉE INDÉTERMINÉE POUR L EMPLOI D UN(E) ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) AGRÉÉ(E) Régi par les dispositions de la Convention Collective Nationale de travail des assistants maternels du particulier

Plus en détail

Cours de Mathématiques Seconde. Généralités sur les fonctions

Cours de Mathématiques Seconde. Généralités sur les fonctions Cours de Mathématiques Seconde Frédéric Demoulin 1 Dernière révision : 16 avril 007 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini 1 frederic.demoulin (chez) voila.fr gilles.costantini

Plus en détail

Les Ponts-de-Martel, gare - Fleurier, gare

Les Ponts-de-Martel, gare - Fleurier, gare - 1 3 4 5 12 15 16 18 22 28 min 33 Version du 03.11.2015 14:39:53 - 2 3 4 11 14 15 21 2 min 18 34 Version du 03.11.2015 14:39:53 - 1 2 9 12 13 15 19 25 min 20 36 Version du 03.11.2015 14:39:54 - 1 8 11

Plus en détail

Activité 1. Activité 2. M. Wissem Fligène Activités numériques II 1 A- Cours I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R.

Activité 1. Activité 2. M. Wissem Fligène Activités numériques II 1 A- Cours I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R. I. Opérations de base Calculs dans R : 1- Opérations dans R Activité 1 Compléter : 3 1 1) + =... 2 4 3 On dit que est la. de 2 et 1 4 (3 2 et 1 sont les de cette ) 4 3 2 3 2) =... ; On dit que est la de

Plus en détail

SOMMES ET PRODUITS. 1 Techniques de calcul. 1.1 Le symbole. 1.2 Règles de calcul. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot

SOMMES ET PRODUITS. 1 Techniques de calcul. 1.1 Le symbole. 1.2 Règles de calcul. Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot SOMMES ET PRODUITS 1 Techniques de calcul 1.1 Le symbole Notation 1.1 Soient m et n deux entiers naturels. Alors { a m + a m+1 + + a + a n si m n, a = 0 sinon. On peut aussi noter m n =m a ou encore m,n

Plus en détail

Algèbre de BOOLE. Système binaire:

Algèbre de BOOLE. Système binaire: Algèbre de BOOLE 5V Sstème binaire: Un sstème binaire (signal, circuit, etc ) est un sstème qui ne peut eister que dans deu états autorisés. fermé : v 0 = 0v ouvert: v 0 = 5v R Notations: numérique : et

Plus en détail

Exo7. Sujets de l année 2008-2009. 1 Partiel. Enoncés et corrections : Sandra Delaunay. Exercice 1 Soit A une matrice 2 2 à coefficients réels.

Exo7. Sujets de l année 2008-2009. 1 Partiel. Enoncés et corrections : Sandra Delaunay. Exercice 1 Soit A une matrice 2 2 à coefficients réels. Enoncés et corrections : Sandra Delaunay Exo7 Sujets de l année 28-29 1 Partiel Exercice 1 Soit A une matrice 2 2 à coefficients réels. On suppose a + c = b + d = 1 et a b 1. ( ) a b c d 1. Soient (x 1,x

Plus en détail

Ma banque, mes emprunts et mes intérêts

Ma banque, mes emprunts et mes intérêts Ma banque, mes emprunts et mes intérêts Alexandre Vial 0 janvier 2009 Les intérêts cumulés Je place 00 e à 4% par an pendant un an. Donc au bout d un an, j ai 00 + 00. 4 = 00 00( + 4 ) =04 e. 00 Cependant,

Plus en détail

Cours de mathématiques fondamentales 1 année, DUT GEA. Mourad Abouzaïd

Cours de mathématiques fondamentales 1 année, DUT GEA. Mourad Abouzaïd Cours de mathématiques fondamentales 1 année, DUT GEA Mourad Abouzaïd 9 décembre 2008 2 Table des matières Introduction 7 0 Rappels d algèbre élémentaire 9 0.1 Calcul algébrique................................

Plus en détail

Fonctions de référence Variation des fonctions associées

Fonctions de référence Variation des fonctions associées DERNIÈRE IMPRESSION LE 9 juin 05 à 8:33 Fonctions de référence Variation des fonctions associées Table des matières Fonction numérique. Définition.................................. Ensemble de définition...........................3

Plus en détail

Groupe symétrique. Chapitre II. 1 Définitions et généralités

Groupe symétrique. Chapitre II. 1 Définitions et généralités Chapitre II Groupe symétrique 1 Définitions et généralités Définition. Soient n et X l ensemble 1,..., n. On appelle permutation de X toute application bijective f : X X. On note S n l ensemble des permutations

Plus en détail

Programmation linéaire

Programmation linéaire Programmation linéaire DIDIER MAQUIN Ecole Nationale Supérieure d Electricité et de Mécanique Institut National Polytechnique de Lorraine Mathématiques discrètes cours de 2ème année Programmation linéaire

Plus en détail

1.3 Produit matriciel

1.3 Produit matriciel MATRICES Dans tout ce chapitre, K désigne les corps R ou C, p et n des entiers naturels non nuls 1 Matrices à coefficients dans K 11 Définition Définition 11 Matrice On appelle matrice à coefficients dans

Plus en détail

Cours fonctions, expressions algébriques

Cours fonctions, expressions algébriques I. Expressions algébriques, équations a) Développement factorisation Développer Développer un produit, c est l écrire sous forme d une somme. Réduire une somme, c est l écrire avec le moins de termes possibles.

Plus en détail

Projet CLANU en 3GE: Compléments d algèbre linéaire numérique

Projet CLANU en 3GE: Compléments d algèbre linéaire numérique Projet CLANU en 3GE: Compléments d algèbre linéaire numérique Année 2008/2009 1 Décomposition QR On rappelle que la multiplication avec une matrice unitaire Q C n n (c est-à-dire Q 1 = Q = Q T ) ne change

Plus en détail

Algèbre de Boole - Fonctions Booléennes

Algèbre de Boole - Fonctions Booléennes Architecture des ordinateurs Licence Informatique - Université de Provence Jean-Marc Talbot Algèbre de Boole - Fonctions Booléennes jtalbot@cmi.univ-mrs.fr L3 Informatique - Université de Provence () Architecture

Plus en détail

Cours de Mathématiques II Chapitre 1. Algèbre linéaire

Cours de Mathématiques II Chapitre 1. Algèbre linéaire Université de Paris X Nanterre UFR Segmi Année 7-8 Licence Economie-Gestion première année Cours de Mathématiques II Chapitre Algèbre linéaire Table des matières Espaces vectoriels Espaces et sous-espaces

Plus en détail

La fonction logique réalisée par un opérateur binaire peut toujours être définie par une expression littérale.

La fonction logique réalisée par un opérateur binaire peut toujours être définie par une expression littérale. GM Sciences et Techniques Industrielles Page sur 5 Automatique et Informatique Industrielle Génie Mécanique Cours Première & - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et la mécanique étudient

Plus en détail

Chapitre 2. Matrices

Chapitre 2. Matrices Département de mathématiques et informatique L1S1, module A ou B Chapitre 2 Matrices Emmanuel Royer emmanuelroyer@mathuniv-bpclermontfr Ce texte mis gratuitement à votre disposition a été rédigé grâce

Plus en détail

DiVA. Calculs - Produit Offres du marché

DiVA. Calculs - Produit Offres du marché Page 1/9 DiVA Calculs - Produit Offres du marché Copyright Asaïs / REDV / SICAE de la Somme 2002-2003. Toute communication, reproduction, publication, même partielle, est interdite sauf autorisation écrite.

Plus en détail

Le contrat de travail a pour but de satisfaire la loi en matière d activités, de rémunération

Le contrat de travail a pour but de satisfaire la loi en matière d activités, de rémunération Fiche 1 Le contrat de travail et sa rémunération I. Les contraintes juridiques II. La fixation du salaire Définition Le contrat de travail est une «convention par laquelle une personne s engage à exécuter,

Plus en détail

Partie 1. Fonctions plus complexes dans Excel. Fonctions Si(), Et(), Ou() et fonctions imbriquées. Opérateurs logiques. I.1.

Partie 1. Fonctions plus complexes dans Excel. Fonctions Si(), Et(), Ou() et fonctions imbriquées. Opérateurs logiques. I.1. Présentation Excel 7 Fonctions plus complexes dans Excel Partie 1 Sandra Michelet Département Informatique Pédagogique Université Stendhal, Grenoble III Fonctions Si(), Et(), Ou() et fonctions imbriquées

Plus en détail

VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits

VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits 1 VI- Des transistors aux portes logiques. Conception de circuits Nous savons que l ordinateur traite uniquement des instructions écrites en binaire avec des 0 et des 1. Nous savons aussi qu il est formé

Plus en détail

Anneaux, algèbres. Chapitre 2. 2.1 Structures

Anneaux, algèbres. Chapitre 2. 2.1 Structures Chapitre 2 Anneaux, algèbres 2.1 Structures Un anneau est un ensemble A muni de deux opérations internes + et et d éléments 0 A et 1 A qui vérifient : associativité de l addition : commutativité de l addition

Plus en détail

Cours de mathématiques : Equation du second degré

Cours de mathématiques : Equation du second degré Cours de mathématiques : Equation du second degré I ) Formes de l'équation du second degré. L'équation du deuxiéme degré à une inconnue est celle où l'inconnue est élévé à la puissance de 2, sans y etre

Plus en détail

Document créé le 27 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre

Document créé le 27 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre Document créé le 27 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre Chapitre 17 Matrices et applications linéaires Sommaire 171 Matrices et applications

Plus en détail

LES ÉTAPES DE L ALGORITHME DU SIMPLEXE

LES ÉTAPES DE L ALGORITHME DU SIMPLEXE LES ÉTAPES DE L ALGORITHME DU SIMPLEXE Sommaire 1. Introduction... 1 2. Variables d écart et d excédent... 2 3. Variables de base et variables hors base... 2 4. Solutions admissibles... 3 5. Résolution

Plus en détail

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : Accès à l'université chez DUNOD Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD Les supports de cours ne sont pas complets, ils ne contiennent ni les démonstrations,

Plus en détail

Mathématiques appliquées à l informatique

Mathématiques appliquées à l informatique Mathématiques appliquées à l informatique Jean-Etienne Poirrier 15 décembre 2005 Table des matières 1 Matrices 3 1.1 Définition......................................... 3 1.2 Les différents types de matrices.............................

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

CALCUL SCIENTIFIQUE. 1 Erreur absolue et erreur relative 2. 2 Représentation des nombres sur ordinateur 3

CALCUL SCIENTIFIQUE. 1 Erreur absolue et erreur relative 2. 2 Représentation des nombres sur ordinateur 3 MTH1504 2011-2012 CALCUL SCIENTIFIQUE Table des matières 1 Erreur absolue et erreur relative 2 2 Représentation des nombres sur ordinateur 3 3 Arithmétique flottante 4 3.1 Absorption........................................

Plus en détail

Partie D. Les avantages sociaux

Partie D. Les avantages sociaux Partie D Les avantages sociaux Partie D Les avantages sociaux L assurance-emploi Partie D Les avantages sociaux D-15 Assurance-emploi - Loger la demande de chômage dès la fin de l emploi, même si l employeur

Plus en détail

Dérivation : Résumé de cours et méthodes

Dérivation : Résumé de cours et méthodes Dérivation : Résumé de cours et métodes Nombre dérivé - Fonction dérivée : DÉFINITION (a + ) (a) Etant donné est une onction déinie sur un intervalle I contenant le réel a, est dérivable en a si tend vers

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2013 2014 MATHS/STATS. Solution des exercices d algèbre linéaire

UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 2013 2014 MATHS/STATS. Solution des exercices d algèbre linéaire UNIVERSITÉ PARIS OUEST NANTERRE LA DÉFENSE U.F.R. SEGMI Année universitaire 3 4 Master d économie Cours de M. Desgraupes MATHS/STATS Document : Solution des exercices d algèbre linéaire Table des matières

Plus en détail

ÉCOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE Session 2007

ÉCOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE Session 2007 ÉCOLE NATIONALE DE L AVIATION CIVILE Session 27 CONCOURS DE RECRUTEMENT D ÉLÈVES INGÉNIEURS DU CONTRÔLE DE LA NAVIGATION AÉRIENNE Épreuve commune obligatoire de MATHÉMATIQUES Durée : 4 Heures Coefficient

Plus en détail

Cours de RO - seconde partie : optimisation - Cahier de TD/TP

Cours de RO - seconde partie : optimisation - Cahier de TD/TP Cours de RO - seconde partie : optimisation - Cahier de TD/TP Stéphane Canu LITIS, INSA de Rouen, B.P. 08, 76801 Saint Etienne du Rouvray CEDEX stephane.canu@insa-rouen.fr 5 janvier 2011 Résumé liste de

Plus en détail

Programmation dynamique

Programmation dynamique A. Principe général B. Application Triangle de Pascal Série mondiale Multiplication chaînée de matrices Les plus courts chemins Principe général Souvent, pour résoudre un problème de taille n, on s'aperçoit

Plus en détail

NOTATIONS PRÉLIMINAIRES

NOTATIONS PRÉLIMINAIRES Pour le Jeudi 14 Octobre 2010 NOTATIONS Soit V un espace vectoriel réel ; l'espace vectoriel des endomorphismes de l'espace vectoriel V est désigné par L(V ). Soit f un endomorphisme de l'espace vectoriel

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat STI 2D/STL spécialité SPCL Métropole La Réunion 18 juin 2015

Corrigé du baccalauréat STI 2D/STL spécialité SPCL Métropole La Réunion 18 juin 2015 Durée : 4 heures Corrigé du baccalauréat STI 2D/STL spécialité SPCL Métropole La Réunion 18 juin 15 EXERCICE 1 4 points Cet exercice est un questionnaire à choix multiples. Pour chacune des questions suivantes,

Plus en détail

Chap.4 : Les charges variables et le seuil de rentabilité

Chap.4 : Les charges variables et le seuil de rentabilité 1 / 12 Chap.4 : Les charges variables et le seuil de rentabilité La comptabilité analytique (à partir de ce chapitre et surtout dans le P8 et P9) propose des modèles de gestion i.e. des représentations

Plus en détail

1.1 Définitions... 2 1.2 Opérations élémentaires... 2 1.3 Systèmes échelonnés et triangulaires... 3

1.1 Définitions... 2 1.2 Opérations élémentaires... 2 1.3 Systèmes échelonnés et triangulaires... 3 Chapitre 5 Systèmes linéaires 1 Généralités sur les systèmes linéaires 2 11 Définitions 2 12 Opérations élémentaires 2 13 Systèmes échelonnés et triangulaires 3 2 Résolution des systèmes linéaires 3 21

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 9 : Nombres complexes

Cours de mathématiques. Chapitre 9 : Nombres complexes Cours de mathématiques Terminale S1 Chapitre 9 : Nombres complexes Année scolaire 2008-2009 mise à jour 15 février 2009 Fig. 1 Gerolamo Cardano Médecin et mathématicien italien qui ne redoutait pas les

Plus en détail

Cet ouvrage vous montre et vous explique tous les calculs rencontrés dans les différents concours paramédicaux et sociaux.

Cet ouvrage vous montre et vous explique tous les calculs rencontrés dans les différents concours paramédicaux et sociaux. - Cet ouvrage vous montre et vous explique tous les calculs rencontrés dans les différents concours paramédicaux et sociaux. Vous allez pouvoir apprendre ou réviser toutes les notions de calcul abordées

Plus en détail

Chapitre 11. Premières Notions sur les fonctions

Chapitre 11. Premières Notions sur les fonctions Chapitre 11 Premières Notions sur les fonctions 1. Exemples Exemple 1 La distance parcourue par une automobile en un temps donné varie en fonction de sa vitesse. Faire deux phrases utilisant les mots suivants.

Plus en détail

Limites finies en un point

Limites finies en un point 8 Limites finies en un point Pour ce chapitre, sauf précision contraire, I désigne une partie non vide de R et f une fonction définie sur I et à valeurs réelles ou complees. Là encore, les fonctions usuelles,

Plus en détail

Algèbre 2 - L1 MIASHS/Lettres-Maths. UFR MIME, Université Lille 3.

Algèbre 2 - L1 MIASHS/Lettres-Maths. UFR MIME, Université Lille 3. Algèbre 2 - L1 MIASHS/Lettres-Maths AMIRI Aboubacar UFR MIME, Université Lille 3. 10 avril 2015. Université Lille 3 1 Définitions et notations Quelques matrices particulières Matrice d une famille sur

Plus en détail

Nombre dérivé et tangente

Nombre dérivé et tangente Nombre dérivé et tangente I) Interprétation graphique 1) Taux de variation d une fonction en un point. Soit une fonction définie sur un intervalle I contenant le nombre réel a, soit (C) sa courbe représentative

Plus en détail

Contrôle final de Thermique,

Contrôle final de Thermique, Contrôle final de Thermique, GM3C mars 08 2heures, tous documents autorisés Calculatrices autorisées Problèmes de refroidissement d un ordinateur On se donne un ordinateur qui dissipe une certaine puissance,

Plus en détail

Bases de programmation - TD 1 : Algorithmique - CORRECTION

Bases de programmation - TD 1 : Algorithmique - CORRECTION Bases de programmation - TD 1 : Algorithmique - CORRECTION IUT Aix-Marseille / DUT R&T 1 ière année J. Seinturier (http://www.seinturier.fr) 1. Déroulement d un algorithme Exercice 1.1 : Donner pour chacun

Plus en détail

Second degré : Résumé de cours et méthodes

Second degré : Résumé de cours et méthodes Second degré : Résumé de cours et méthodes 1 Définitions : DÉFINITIN n appelle trinôme du second degré toute fonction f définie sur R par f () = a + b + c (a,b et c réels avec a 0). Remarque : Par abus

Plus en détail

Priorités de calcul :

Priorités de calcul : EXERCICES DE REVISION POUR LE PASSAGE EN QUATRIEME : Priorités de calcul : Exercice 1 : Calcule en détaillant : A = 4 + 5 6 + 7 B = 6 3 + 5 C = 35 5 3 D = 6 7 + 8 E = 38 6 3 + 7 Exercice : Calcule en détaillant

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR : GESTION DE L APPLICATION WEB - VERSION 2.0 - EGC 2008/0 mai 2008 Page 1/46

MANUEL UTILISATEUR : GESTION DE L APPLICATION WEB - VERSION 2.0 - EGC 2008/0 mai 2008 Page 1/46 MANUEL UTILISATEUR : GESTION DE L APPLICATION G.P.E MANUEL GESTION DE L APPLICATION WEB - VERSION 2.0 - EGC 2008/0 mai 2008 Page 1/46 TABLE DES MATIERES NATURE DE LA REVISION... 3 PROCEDURES DE BASE :

Plus en détail

Fonctions affines. exercices corrigés. 8 janvier 2012. Fonctions affines

Fonctions affines. exercices corrigés. 8 janvier 2012. Fonctions affines eercices corrigés 8 janvier 2012 Eercice 1 Eercice 2 Eercice Eercice 4 Eercice 5 Eercice 6 Eercice 7 Eercice 1 Enoncé Soit la fonction f : + 1 Représenter graphiquement la fonction f. 2 Donner le sens

Plus en détail

I - LE MODE D ACCUEIL ACTUEL DE VOS ENFANTS DE MOINS DE 3 ANS

I - LE MODE D ACCUEIL ACTUEL DE VOS ENFANTS DE MOINS DE 3 ANS Par mode d accueil, on entend : la mini crèche, la crèche familiale, la crèche associative, la crèche parentale, l assistante maternelle agréée, la halte garderie, la garde à domicile, la famille. I -

Plus en détail

Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES

Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES O. Lader 2014/2015 Lycée Jean Vilar Spé math terminale ES 2014/2015 1 / 51 Systèmes linéaires Deux exemples de systèmes linéaires à deux équations et deux

Plus en détail

Chapitre 2. 1 2.3. Réciproque d une application linéaire

Chapitre 2. 1 2.3. Réciproque d une application linéaire Chapitre 2 2 Réciproque d une application linéaire On commence par rappeler le concept d application inversible Fonctions inversibles Une application T : X Y est dite inversible si, pour tout y Y, l équation

Plus en détail

Table des matières. I Mathématiques financières 1. Préface

Table des matières. I Mathématiques financières 1. Préface Table des matières Préface v I Mathématiques financières 1 1 Calculs de dates et de durées 3 1.1 Nombre de jours séparant 2 dates............. 3 1.1.1 Base 30 / 360 : Méthode allemande........ 4 1.1.2

Plus en détail

(3.22) Interchangeabilité mutuelle : p q r p q r

(3.22) Interchangeabilité mutuelle : p q r p q r Préséance (priorité) des opérateurs (1) [x := e] (substitution textuelle) (prioritéélevée) (2). (application de fonction) (3) + P (opérateurs unaires préfixes) (4) / mod pgcd (5) + (opérateurs binaires)

Plus en détail

HENRI ROUDIER ALGEBRE LINEAIRE COURS & EXERCICES CAPES &AGRÉGATION INTERNES & EXTERNES DEUXIÈME ÉDITION REVUE &.AUGMENTÉE VUIBERT

HENRI ROUDIER ALGEBRE LINEAIRE COURS & EXERCICES CAPES &AGRÉGATION INTERNES & EXTERNES DEUXIÈME ÉDITION REVUE &.AUGMENTÉE VUIBERT HENRI ROUDIER ALGEBRE LINEAIRE COURS & EXERCICES CAPES &AGRÉGATION INTERNES & EXTERNES DEUXIÈME ÉDITION REVUE &.AUGMENTÉE VUIBERT Table analytique des matières 1. La structure d'espace vectoriel 1. Espaces

Plus en détail

( ) = ax. On dit que f est une fonction linéaire. ( ) = b. On dit que f est une fonction constante.

( ) = ax. On dit que f est une fonction linéaire. ( ) = b. On dit que f est une fonction constante. Chapitre : Fonctions de référence I Fonctions affines Définition d'une fonction affine f est une fonction affine si, et seulement si, il existe deux réels a et b tels que pour tout x, f x ( ) = ax + b

Plus en détail

Équations - Inéquations - Systèmes

Équations - Inéquations - Systèmes Équations - Inéquations - Systèmes I Premier degré Propriétés Soit f définie sur IR par f(x = ax + b avec a 0. f est une fonction affine, elle est représentée graphiquement par une droite. a est le coefficient

Plus en détail

Algorithmes récursifs

Algorithmes récursifs Licence 1 MASS - Algorithmique et Calcul Formel S. Verel, M.-E. Voge www.i3s.unice.fr/ verel 23 mars 2007 Objectifs de la séance 3 écrire des algorithmes récursifs avec un seul test rechercher un élément

Plus en détail