CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES AEROPORTS DE ROISSY CHARLES DE GAULLE ET DU BOURGET

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES AEROPORTS DE ROISSY CHARLES DE GAULLE ET DU BOURGET"

Transcription

1 Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES AEROPORTS DE ROISSY CHARLES DE GAULLE ET DU BOURGET Mesures effectuées à Gonesse et Sarcelles JUILLET 2002

2 Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France CAMPAGNES DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR AU VOISINAGE DES AEROPORTS DE ROISSY CHARLES DE GAULLE ET DU BOURGET Mesures effectuées à Gonesse et Sarcelles JUILLET 2002 Etude réalisée par : AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l'air en Ile-de-France 7 rue Crillon PARIS Tel : Fax : Minitel : 3615 AIRPARIF Internet :

3 GLOSSAIRE DES ELEMENTS STATISTIQUES Moy H Rapport NO/NO2 Moy NOx H équiv. NO2 Max H Max QH Max J Max 8 H Date max H légale Date max QH légale Date max J Date max 8H P50 H P98 H TR QH TR H Moyenne des mesures horaires Rapport de la moyenne de NO (ppb) sur moyenne de NO2 (ppb) Moyenne des niveaux horaires de (NO + NO 2 ), exprimée en µg/m 3 de NO 2 Mesure horaire la plus élevée de la campagne Mesure quart-horaire la plus élevée de la campagne Mesure journalière la plus élevée de la campagne Moyenne glissante heure par heure calculée sur 8 heures consécutives la plus élevée de la campagne Date (jour/mois/heure légale) à laquelle a été relevé le Max H Date (jour/mois/quart-horaire légal) à laquelle a été relevé le Max QH Date (jour/mois) à laquelle a été relevé le Max J Date (jour/mois/période horaire) à laquelle a été relevé le Max 8 H Percentile 50 horaire (médiane) : valeur dépassée par la moitié des mesures horaires Percentile 98 horaire : valeur dépassée par 2 % des mesures horaires Taux de représentativité des mesures quart-horaires (rapport du nombre de mesures quart-horaires valides sur nombre théorique de quart d heures de mesures de la période) (ex : une année = 365 jours théoriques = quart d heures théoriques) Taux de représentativité des mesures horaires (rapport du nombre de mesures horaires valides sur nombre théorique d'heures de mesures de la période) (ex : une année = 365 jours théoriques = 8760 heures théoriques). Les concentrations (moyennes, maximums, percentiles) sont toutes exprimées en microgrammes de polluant par mètre cube d'air. L'unité "ppb" (partie par billion) correspond à un millimètre cube de polluant par mètre cube d'air.. La représentativité est considérée comme satisfaisante si le TR est supérieur ou égal à 75 %. Sauf cas particulier indiqué, les statistiques pour les paramètres ayant un taux de représentativité horaire, journalier, 8 heures et/ou hebdomadaire inférieur à 75 % ne sont pas calculées et sont indiquées "nr" (non représentatif).

4 I CONTEXTE Plusieurs campagnes de mesure programmées au voisinage des grandes plates-formes aéroportuaires franciliennes Les impacts environnementaux générés par les activités aéroportuaires constituent aujourd hui, plus particulièrement en milieu urbain, une préoccupation grandissante. L Ile-de-France comporte deux aéroports internationaux de grande importance, notamment Roissy. Avec 71 millions de passagers annuels, Paris se classe en effet au 6 ème rang mondial et au second rang européen, après Londres. L'aéroport Roissy Charles de Gaulle assure 70% du trafic passagers commerciaux francilien, ce qui représente 47,9 millions de passagers et plus de mouvements d'avions totaux en L'aéroport du Bourget enregistre un trafic annuel d'environ mouvements d'avions et de passagers, assuré essentiellement par l'aviation d'affaires. La croissance annuelle moyenne du trafic attendue sur Paris jusqu en 2005 est de 3,1% pour les mouvements d avions, soit environ mouvements d avions prévus à Roissy en 2006 (source : ADP). Dans ce contexte, AIRPARIF a engagé au printemps 2001 une large étude relative à la qualité de l air dans le voisinage de deux des trois principales plate-formes aéroportuaires de la région : Roissy et Le Bourget. L étude, programmée sur une durée de plus d une année, comporte trois volets : Le premier a été réalisé durant le printemps et l'été Il a concerné des mesures de dioxyde d'azote et de benzène par préleveurs passifs sur une cinquantaine de sites répartis sur trois communes de forte urbanisation proches des aéroports de Roissy et du Bourget, progressivement éloignées des aéroports d'est en Ouest : Gonesse, Sarcelles et Montmorency. Dans une deuxième phase, qui s est déroulé de septembre à novembre 2001, des mesures plus complètes mais sur un nombre de sites réduit, ont été réalisées par des camions laboratoires sur des emplacements choisis en fonction des résultats des mesures de la première campagne. Le présent rapport détaille les résultats de cette deuxième campagne. Enfin, dans un dernier temps dans le courant de l hiver et de l été 2002, une campagne de documentation de la qualité de l air de grande envergure est organisée aux abords des aéroports du Bourget et de Roissy, avec la mise en œuvre de plus de 150 sites équipés de tubes à diffusion, complétés de moyens de mesures complémentaires par camions laboratoires. Le même type d étude devrait être ultérieurement engagé dans le secteur de l aéroport d Orly, en En final, ces différentes études pourraient conduire AIRPARIF à mettre en œuvre, dans le cadre d une surveillance permanente, une ou plusieurs stations de mesure au voisinage des principaux aéroports, éventuellement associée(s) à des campagnes périodiques complémentaires. 1

5 Printemps-Eté 2001 : une première campagne de mesure au voisinage de l aéroport de Roissy : résumé des principaux résultats Note : cette première campagne a déjà fait l objet de la publication, en septembre 2001, d un rapport présentant l ensemble des résultats, dont les points essentiels sont rappelés ci-après. Sur les trois communes de Gonesse, Sarcelles et Montmorency, des mesures de benzène et de dioxyde d azote (NO2) ont été effectuées par préleveurs passifs (tubes à diffusion) dans le courant du printemps et de l été Près de cinquante sites de fond répartis sur les trois communes ont été instrumentés. Les mesures effectuées étaient globalement conformes aux teneurs habituellement enregistrées en zone agglomérée avec quelques particularités locales. Concernant le dioxyde d azote (cf. figure 1), les concentrations étaient globalement plus faibles à Montmorency qu à Sarcelles et Gonesse. Elles étaient globalement sensiblement inférieures à celles constatées dans un même temps sur les sites de référence parisiens ou de proche banlieue. Pour chacune des trois communes, et plus particulièrement pour Montmorency et Sarcelles, on a observé un gradient de concentration avec des teneurs plus élevées au Sud, pouvant être expliqué par la densité d habitat et de circulation routière plus importante dans ces secteurs, et par la proximité plus grande du centre de l agglomération. Pour Gonesse, d urbanisation très différente, on a également observé un gradient décroissant Sud-Nord, mais plus marqué que pour les autres communes. Ceci est dû à des teneurs plus fortes sur les sites du secteur de la Belle Etoile et de la Patte d Oie, dans une zone voisine de grands axes de circulation et du Bourget mais en dehors de toute zone habitée. Les valeurs maximales relevées dans ce secteur étaient identiques à celles relevées sur le site de référence parisien. Ces valeurs étaient 65% plus fortes que le site le moins chargé de la commune et situé au Nord-Ouest de celle-ci. Par rapport au centre ville, les teneurs à la Belle Etoile étaient de 20 à 45% plus élevés. Concernant le benzène, les teneurs étaient globalement faibles (0,7 à 1,4 µg/m3). Dans un même temps à Paris et en proche banlieue, les concentrations relevées étaient comprises entre 1,1 et 1,4 µg/m3, soit légèrement supérieures. Celles-ci restent toutefois sensiblement inférieures à l objectif de qualité annuel fixé à 2 µg/m3. A l exclusion de quelques sites isolés, les teneurs sont apparues assez homogènes sur chaque commune, avec une moyenne comprise entre 0,8 et 0,9 µg/m3. A Gonesse, le secteur de la Belle Etoile n a pas relevé de teneurs de benzène plus élevées en relation avec les plus fortes teneurs en dioxyde d azote. Aussi l impact particulier identifié sur ce secteur ne semble concerner que le dioxyde d azote. 2

6 Figure 1 Cartes des concentrations moyennes interpolées de dioxyde d azote et de benzène Période du 26 avril au 22 mai 2001 Communes de Gonesse, Sarcelles et Montmorency Dioxyde d azote (NO2) Montmorency Sarcelles Gonesse Benzène (BEN) Montmorency Sarcelles Gonesse 3

7 Un constat plus complet de la qualité de l air au voisinage des aéroports de Roissy et du Bourget : la deuxième campagne de mesure de l automne 2001 La deuxième phase de l étude menée par AIRPARIF s est attachée à caractériser de manière plus précise la qualité de l air dans les secteurs où les teneurs moyennes relevées au cours de la première campagne se sont révélées les plus fortes. Cette deuxième phase de mesures sur le terrain a considéré des sites sélectionnés grâce à la campagne de mesure précédente, mais a utilisé des camions laboratoires, qui permettent d assurer un suivi permanent d un nombre de polluants (6) plus important que les tubes à diffusion (2). La finesse accrue des mesures concerne également la durée des échantillonnages : d une donnée moyenne sur deux semaines avec les tubes à diffusion, on passe à une donnée tous les quarts d heure, et ce pour une demi-douzaine de polluants. L intérêt principal de ce type de mesure, dite automatique, car s effectuant de manière autonome sans présence humaine permanente, est de pouvoir transmettre par voie téléphonique en quasi temps réel les données au poste central informatique d AIRPARIF. Les éventuels dysfonctionnements sont ainsi rapidement identifiés et dépannés. La mesure est assurée 24h/24 tous les jours. On dispose en final d une série chronologique de l évolution des concentrations des polluants analysés, pouvant être mise en relation avec les cycles diurnes des émissions ou de la variation de paramètres météorologiques pouvant sensiblement modifier les teneurs atmosphériques. Les coûts de tels dispositifs limitent de fait le nombre de sites pouvant être instrumentés en même temps. Seul un suivi simultané sur plusieurs sites, avec une météorologie nécessairement identique à cette échelle d espace, permet de comparer, à facteurs dispersifs équivalents, les teneurs relevées en plusieurs lieux. Les différences constatées peuvent ensuite être analysées en fonction des émetteurs pouvant potentiellement affecter les lieux de mesure. Plusieurs questions sont posées dans le cadre de ces mesures : Les teneurs plus élevées en dioxyde d azote au Sud de Sarcelles, mais surtout au Sud-Est de Gonesse, seront-elles confirmées par des mesures de plus longue durée? D autres polluants, qui ne peuvent être mesurés par tubes à diffusion, observent-ils le même phénomène? Localement, les normes de qualité sont elles respectées, les teneurs diffèrent-elles des observations courantes du reste de l agglomération? Comment expliciter les teneurs particulières le cas échéant mesurées au cours de la campagne à Gonesse et Sarcelles? Peut-on à ce stade identifier et évaluer la contribution d émetteurs locaux aux concentrations mesurées? Au vu des résultats des campagnes de mesures réalisées à Gonesse et Sarcelles, y a-t-il un intérêt particulier à envisager l implantation d une station de mesure fixe? 4

CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION

CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION CARACTÉRISATION DE LA QUALITÉ DE L'AIR À PROXIMITÉ DES VOIES À GRANDE CIRCULATION Modélisation de la pollution atmosphérique à proximité des axes routiers les plus importants d Île-de-France : croisement

Plus en détail

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France Quelle qualité de l air au volant? ---------------------------- Les automobilistes sont nettement plus exposés à la pollution atmosphérique que les piétons, même à proximité des grands axes. Tel est le

Plus en détail

EVALUATION DE L'EXPOSITION DES CITADINS AUX POLLUANTS D'ORIGINE AUTOMOBILE AU COURS DE LEURS DEPLACEMENTS DANS L'AGGLOMERATION PARISIENNE

EVALUATION DE L'EXPOSITION DES CITADINS AUX POLLUANTS D'ORIGINE AUTOMOBILE AU COURS DE LEURS DEPLACEMENTS DANS L'AGGLOMERATION PARISIENNE EVALUATION DE L'EXPOSITION DES CITADINS AUX POLLUANTS D'ORIGINE AUTOMOBILE AU COURS DE LEURS DEPLACEMENTS DANS L'AGGLOMERATION PARISIENNE Annie COURSIMAULT, Claudie DELAUNAY, Ghislaine GOUPIL Laboratoire

Plus en détail

Mesure du dioxyde de soufre et du fluor autour d'ags Oriolles

Mesure du dioxyde de soufre et du fluor autour d'ags Oriolles Mesure du dioxyde de soufre et du fluor autour d'ags Oriolles Campagne 28 : Date : Novembre 28 Auteur : ATMO Poitou-Charentes (F. Caïni) Introduction Cette étude s inscrit dans le programme de surveillance

Plus en détail

LIAISON A50 A57 TRAVERSEE

LIAISON A50 A57 TRAVERSEE LIAISON A5 A57 TRAVERSEE SOUTERRAINE DE TOULON SECOND TUBE (SUD) ANALYSE DES DONNEES DE QUALITE DE L AIR NOVEMBRE 27 A JANVIER 28 TOULON OUEST, PUITS MARCHAND, TOULON EST Liaison A5 A57 Traversée souterraine

Plus en détail

Actualité AIRP RIF. La qualité de l air autour des plates-formes aéroportuaires de Roissy- Charles de Gaulle et du Bourget

Actualité AIRP RIF. La qualité de l air autour des plates-formes aéroportuaires de Roissy- Charles de Gaulle et du Bourget Trois phases d études p 02 p 03 p 04 Des sources de pollution multiples Un excès de pollution autour de Roissy w w w. a i r p a r i f. a s s o. f r AIRP RIF N 21 - Février 2004 Actualité S U R V E I L

Plus en détail

III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2

III RESULTATS LE LONG DU TRACE PREFERENTIEL DE LA LIGNE 2 FUTURE LIGNE 2 DE TRAMWAY DE L'AGGLOMERATION DE MONTPELLIER Etat initial des principaux traceurs de la pollution liée au trafic routier Résumé Rédacteur : AFM Date : 29/1/3 pages I CONTEXTE Etude réalisée

Plus en détail

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014»

Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Projet d ensemble commercial Ametzondo Tableau 7: Emissions polluantes scénario «futur avec projet 2014» Remarques : Aucune émission ne sera prise en compte sur le parking pour un fonctionnement dominical.

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

LA QUALITÉ DE L AIR EN ÎLE-DE-FRANCE EN 2013. Mai 2014

LA QUALITÉ DE L AIR EN ÎLE-DE-FRANCE EN 2013. Mai 2014 LA QUALITÉ DE L AIR EN ÎLE-DE-FRANCE EN 213 Mai 214 LA QUALITE DE L'AIR EN ILE-DE-FRANCE EN 213 Mai 214 Le présent rapport décrit et commente les données de qualité de l'air de l'année 213 en Ile-de-France

Plus en détail

n 30 octobre - novembre - décembre

n 30 octobre - novembre - décembre BULLETIN - - LE BOURGET n 30 octobre - novembre - décembre sur le trafic aérien en Île de France 2014 S O M MAI R E Trafic des aéroports................ p.2 Configurations..................... p.2 Répartition

Plus en détail

CAMPAGNE DE MESURES DU 13/09/03 AU 25/09/03 MESURE DE LA QUALITE DE L AIR DANS LA VILLE DE CHAUMONT

CAMPAGNE DE MESURES DU 13/09/03 AU 25/09/03 MESURE DE LA QUALITE DE L AIR DANS LA VILLE DE CHAUMONT CAMPAGNE DE MESURES DU 13/9/3 AU 25/9/3 MESURE DE LA QUALITE DE L AIR DANS LA VILLE DE CHAUMONT ET JOURNEE EN VILLE SANS MA VOITURE DU 22 SEPTEMBRE 23 ATMO Champagne Ardenne - 2, esplanade Roland Garros

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

Actualité AIRP RIF. La pollution près du trafic. N 39 - Décembre 2012

Actualité AIRP RIF. La pollution près du trafic. N 39 - Décembre 2012 www.airparif.asso.fr AIRP RIF N 39 - Décembre 2012 Actualité S U R V E I L L A N C E D E L A Q U A L I T É D E L A I R E N I L E - D E - F R A N C E Facteurs d influence Nombre et type de véhicules, vitesse,

Plus en détail

CARTOGRAPHIE FINE DES NIVEAUX DE DIOXYDE D AZOTE DANS LE COEUR DENSE DE L AGGLOMÉRATION PARISIENNE. Janvier 2012

CARTOGRAPHIE FINE DES NIVEAUX DE DIOXYDE D AZOTE DANS LE COEUR DENSE DE L AGGLOMÉRATION PARISIENNE. Janvier 2012 CARTOGRAPHIE FINE DES NIVEAUX DE DIOXYDE D AZOTE DANS LE COEUR DENSE DE L AGGLOMÉRATION PARISIENNE Janvier 2012 AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France Cartographie fine des niveaux

Plus en détail

Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe Projet PEOPLE à Bruxelles

Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe Projet PEOPLE à Bruxelles Exposition de la Population aux Polluants atmosphériques en Europe Projet PEOPLE à Bruxelles Description du projet Parmi les activités liées à la santé qui sont menées à l Unité d Emissions et de Santé

Plus en détail

Surveillance de la Qualité de l'air en Ile-de-France

Surveillance de la Qualité de l'air en Ile-de-France Surveillance de la Qualité de l'air en Ile-de-France Surveillance des Composés Organiques Volatils à proximité du centre de production de PSA Peugeot Citroën à Aulnay-sous-Bois (93) Rapport final Février

Plus en détail

Fiche technique. Les oxydes d azote (NO x ) à la loupe. mercredi, 17. septembre 2008

Fiche technique. Les oxydes d azote (NO x ) à la loupe. mercredi, 17. septembre 2008 Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l'environnement OFEV Division Protection de l'air et RNI Fiche technique mercredi, 17.

Plus en détail

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations

La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole. et les associations fonda 18, rue de Varenne 75007 Paris tel : 01 45 49 06 58 fax : 01 42 84 04 84 fonda@wanadoo.fr www.fonda.asso.fr La validation des acquis de l expérience (VAE) bénévole et les associations Présentation

Plus en détail

CETE. centre d Études techniques de l Équipement. de l Est CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE

CETE. centre d Études techniques de l Équipement. de l Est CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE CETE de l Est centre d Études techniques de l Équipement CETE DE L EST PROJETS D AMÉNAGEMENT QUALITÉ DE L AIR ET SANTÉ PUBLIQUE LES OBLIGATIONS RÉGLEMENTAIRES La qualité de l air et son incidence sur la

Plus en détail

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg

Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Etude de la qualité de l air en proximité automobile sur la Communauté Urbaine de Strasbourg Simulation état 2006 Avec le soutien de la Communauté Urbaine de Strasbourg Strasbourg Communauté Urbaine ASPA

Plus en détail

CARACTERISATION DE L EXPOSITION PERSONNELLE D UN ECHANTILLON DE SALARIES D UNE SOCIETE PARISIENNE DE LIVRAISON A VELOS

CARACTERISATION DE L EXPOSITION PERSONNELLE D UN ECHANTILLON DE SALARIES D UNE SOCIETE PARISIENNE DE LIVRAISON A VELOS AIRPARIF Surveillance de la Qualité de l Air en Ile-de-France CARACTERISATION DE L EXPOSITION PERSONNELLE D UN ECHANTILLON DE SALARIES D UNE SOCIETE PARISIENNE DE LIVRAISON A VELOS Rapport final relatif

Plus en détail

PROJET AIRCITY PRINCIPAUX RESULTATS A CE JOUR

PROJET AIRCITY PRINCIPAUX RESULTATS A CE JOUR PROJET AIRCITY PRINCIPAUX RESULTATS A CE JOUR PREDIM 21 novembre, 2013 Objectif du projet AIRCITY Le Projet AIRCITY visait à développer un prototype de simulation 3D à haute résolution de la qualité de

Plus en détail

Immobilier de bureaux en Plaine de France

Immobilier de bureaux en Plaine de France Immobilier de bureaux en Plaine de France Des dynamiques géographiques distinctes : La Plaine Saint Denis le Pole de Roissy Charles de Gaulle Le Cœur de la Plaine Rappelons que Paris et la petite couronne

Plus en détail

ÉVALUATION PROSPECTIVE DES ÉMISSIONS ET DES CONCENTRATIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES À L HORIZON 2020 EN ÎLE-DE-FRANCE - GAIN SUR LES ÉMISSIONS EN

ÉVALUATION PROSPECTIVE DES ÉMISSIONS ET DES CONCENTRATIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES À L HORIZON 2020 EN ÎLE-DE-FRANCE - GAIN SUR LES ÉMISSIONS EN ÉVALUATION PROSPECTIVE DES ÉMISSIONS ET DES CONCENTRATIONS DE POLLUANTS ATMOSPHÉRIQUES À L HORIZON 2020 EN ÎLE-DE-FRANCE - GAIN SUR LES ÉMISSIONS EN 2015 Révision du Plan de Protection de l Atmosphère

Plus en détail

Evolution du parc de véhicules du

Evolution du parc de véhicules du Étude de la gestion de la qualité de l air à Ouagadougou Ministère de l environnement et du cadre de vie BURKINA FASO Présenté par Dr Paul W. SAVADOGO Directeur Général de l'amélioration du Cadre de Vie

Plus en détail

1 of 5 16.04.2009 11:03

1 of 5 16.04.2009 11:03 1 of 5 16.04.2009 11:03 Actualités météorologiques 14 avril 2009 / Daniel Gerstgrasser, Bernd Konantz (traduction et adaptation par Olivier Duding) Pâques 2009 très doux Du Jeudi-Saint (9 avril 2009) au

Plus en détail

Projet Akasaba Ouest. Ateliers thématiques Mars-avril 2015

Projet Akasaba Ouest. Ateliers thématiques Mars-avril 2015 Projet Akasaba Ouest Ateliers thématiques Mars-avril 2015 Pascal Rhéaume, ing., M.Sc.A., directeur de projets 2 Directeur de la modélisation de la dispersion atmosphérique chez WSP Projets miniers modélisés:

Plus en détail

Campagne mobile de mesure des polluants atmosphériques

Campagne mobile de mesure des polluants atmosphériques Association pour la mesure de la pollution atmosphérique de l Auvergne Campagne mobile de mesure des polluants atmosphériques Centre d Enfouissement Technique de Clermont-Ferrand A t mo Auvergne 21 Allée

Plus en détail

Et si on utilisait le vélo?

Et si on utilisait le vélo? Et si on utilisait le vélo? Marc Eloy Ivan Derré Juillet 2014 Paris peut elle devenir comme Copenhague une capitale symbole du déplacement en vélo? Le développement du Vélib, la mise en place de voies

Plus en détail

NOTICE DE PRESENTATION

NOTICE DE PRESENTATION - 1 - PROJET DE CENTRE DE RECYCLAGE SECTEUR MERMOZ A EYSINES NOTICE DE PRESENTATION CONTEXTE DE LA DEMANDE La Communauté Urbaine de Bordeaux est compétente en matière de gestion des déchets en ce qui concerne

Plus en détail

SOMMAIRE CHOIX DE LA METHODE D INTERPOLATION SPATIALE 3

SOMMAIRE CHOIX DE LA METHODE D INTERPOLATION SPATIALE 3 SOMMAIRE CHOIX DE LA METHODE D INTERPOLATION SPATIALE 3 CARTOGRAPHIE DES CHAMPS DE CONCENTRATION EN DIOXYDE D AZOTE (NO 2 ) ET EN BENZENE (C 6 H 6 ) - INTERPOLATION PAR KRIGEAGE ORDINAIRE MONOVARIABLE

Plus en détail

PROJET D EXPÉRIMENTATION D UNE ZONE D ACTIONS PRIORITAIRES POUR L AIR - ZAPA. Novembre 2012

PROJET D EXPÉRIMENTATION D UNE ZONE D ACTIONS PRIORITAIRES POUR L AIR - ZAPA. Novembre 2012 PROJET D EXPÉRIMENTATION D UNE ZONE D ACTIONS PRIORITAIRES POUR L AIR - ZAPA Novembre 2012 Surveillance de la Qualité de l Air en Île-de-France PROJET D EXPERIMENTATION D UNE ZONE D ACTIONS PRIORITAIRES

Plus en détail

Desserte aéroportuaire Paris-Charles de Gaulle. «CDG Express»

Desserte aéroportuaire Paris-Charles de Gaulle. «CDG Express» Desserte aéroportuaire Paris-Charles de Gaulle «CDG Express» 1 La CFDT, sait qu il est urgent de proposer une desserte ferrée moderne et de qualité entre l aéroport de Paris Charles de Gaulle et la ville

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 20 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Week-end Les déplacements du week-end Samedi Transports collectifs Voiture 3,33 déplacements par jour et par personne 35,3 millions

Plus en détail

Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées?

Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées? Comment les cartes annuelles de la qualité de l air sont-elles réalisées? Les cartes «annual air quality» montrent le résultat du couplage de deux méthodes d évaluation de la qualité de l air : l interpolation

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN

LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN LUTTE CONTRE LA POLLUTION ATMOSPHERIQUE ET PROMOTION DES VEHICULES PROPRES AU BENIN Présenté par M. Wabi MARCOS Coordonnateur Sous Programme Lutte Contre la Pollution Atmosphère INTRODUCTION PLAN DE PRESENTATION

Plus en détail

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Commune du Département de l'oise P.L.U Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Document Établi le 20 septembre 2013 Le

Plus en détail

Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile"

Synthèse de l étude ADEME 2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile mai 2007 Synthèse de l étude ADEME "2 roues motorisés Euro3 : progrès environnementaux et comparaison à l automobile" Contexte de l étude La mise en application de la nouvelle étape réglementaire Euro3

Plus en détail

Introduction 1. 1/ Présentation de l étude 2. 1.1/ Contexte environnemental du port 2. 1.2/ Mode opératoire de l étude 3. 2/ Résultats de l étude 5

Introduction 1. 1/ Présentation de l étude 2. 1.1/ Contexte environnemental du port 2. 1.2/ Mode opératoire de l étude 3. 2/ Résultats de l étude 5 EVALUATION DE LA QUALITE DE L AIR SUR LA ZONE DU PORT DE NICE Janvier - Mars / Août - Septembre 25 SOMMAIRE Introduction 1 1/ Présentation de l étude 2 1.1/ Contexte environnemental du port 2 1.2/ Mode

Plus en détail

2014 : Qualité de l air meilleure qu en 2013 dans le Var mais encore des zones exposées aux dépassements

2014 : Qualité de l air meilleure qu en 2013 dans le Var mais encore des zones exposées aux dépassements 2014 : Qualité de l air meilleure qu en 2013 dans le Var mais encore des zones exposées aux dépassements 2014, des conditions propices à une meilleure qualité de l air Depuis les 10 dernières années, les

Plus en détail

Réduction des gaz à effet de serre liés aux transports: viser juste. Atteindre le facteur 4 en 2050 est un objectif ambitieux

Réduction des gaz à effet de serre liés aux transports: viser juste. Atteindre le facteur 4 en 2050 est un objectif ambitieux Certu M o b i l i t é s e t t r a n s p o r t s Le point sur 17 Réduction des gaz à effet de serre liés aux transports: viser juste La prise en compte des émissions de gaz à effet de serre dans les politiques

Plus en détail

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin

Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Des missions reconnues, un agrément ministériel pour la surveillance de l air en Limousin Surveillance de la qualité de l air en région Limousin Mise en oeuvre et gestion des dispositifs techniques adaptés

Plus en détail

Éco-quartier de Louvres & Puiseux-en-France. Cultivez la ville

Éco-quartier de Louvres & Puiseux-en-France. Cultivez la ville Éco-quartier de Louvres & Puiseux-en-France Cultivez la ville A1 Éco-quartier de Louvres et Puiseux-en-France De nouveaux quartiers à vivre Situé à 4 km de l aéroport de Paris-Charlesde-Gaulle, hors Plan

Plus en détail

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas)

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) I. Le fonctionnement d un hub mondial 1. L un des sept premiers aéroports mondiaux Situé à 25 km

Plus en détail

FONCTIONNAIRES EMPLOYES ATEMPS PARTIEL. Section premiere. Section 2. Dispositions generales

FONCTIONNAIRES EMPLOYES ATEMPS PARTIEL. Section premiere. Section 2. Dispositions generales Administrative Instruction - Instruction administrative Ref. ICC/AI/2008/006 Date: 8 septernbre 2008 FONCTIONNAIRES EMPLOYES ATEMPS PARTIEL Section premiere 1. Le Greffier, en consultation avec Ie Procureur,

Plus en détail

Tableau 2. Emissions atmosphériques dans l'unité Urbaine de Lille en 1994.

Tableau 2. Emissions atmosphériques dans l'unité Urbaine de Lille en 1994. Pôle de surveillance de Lille 1.2 Sources de données 1.2.1 Réseau de surveillance de la qualité de l'air 1. Contexte local 1.1 Descriptif de la région d'étude La Communauté Urbaine de Lille (CUDL), située

Plus en détail

La cuisine de rue à Montréal : enjeux et réflexions

La cuisine de rue à Montréal : enjeux et réflexions Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation La cuisine de rue à Montréal : enjeux et réflexions Consultation publique Octobre 2012 MONTRÉAL : qu est-ce que la cuisine

Plus en détail

Comment se rendre à Angers?

Comment se rendre à Angers? Comment se rendre à Angers? En voiture De Paris : Par l A11 : 296Km, durée du voyage : 2h47min A10, sur 32Km Prendre la sortie A11/E50 en direction de l A81 «Rennes/Nantes/Le Mans/Chartres» Continuer de

Plus en détail

Risques #12 LA VILLE ET L ENVIRONNEMENT

Risques #12 LA VILLE ET L ENVIRONNEMENT Le développement durable ne concerne pas seulement les risques que l Homme peut présenter pour l Environnement ; il intègre également les risques que la Nature ou l Homme peuvent occasionner pour nos sociétés.

Plus en détail

QUESTION 4 MOBILITÉS, FLUX ET RÉSEAUX DE COMMUNICATION DANS LA MONDIALISATION

QUESTION 4 MOBILITÉS, FLUX ET RÉSEAUX DE COMMUNICATION DANS LA MONDIALISATION THEME 2 AMÉNAGER ET DÉVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS QUESTION 4 MOBILITÉS, FLUX ET RÉSEAUX DE COMMUNICATION DANS LA MONDIALISATION CHAPITRE 1 ROISSY: PLATE-FORME MULTIMODALE ET HUB MONDIAL (Etude de cas)

Plus en détail

Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place

Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place Les émissions de polluants par les transports causant la brume et les solutions à mettre en place Dr. HUANG Cheng, ingénieur sénior, Académie des sciences de l'environnement de Shanghai Le brouillard de

Plus en détail

LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS

LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 0142712814 FAX : 0142762405 http://www.apur.org LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS Recensement général de la population

Plus en détail

Diagnostic plomb obligatoire pour la location

Diagnostic plomb obligatoire pour la location Diagnostic plomb obligatoire pour la location Depuis le 12 Avril 2008 deux nouvelles obligations entrent en vigueur dans le cadre de la location de bien immobilier : À compter du 12 août 2008, le baileur

Plus en détail

Actualité AIRP RIF. A Paris à vélo... airparif a 30 ans. N 32 - février 2009

Actualité AIRP RIF. A Paris à vélo... airparif a 30 ans. N 32 - février 2009 w w w. a i r p a r i f. a s s o. f r AIRP RIF N 32 - février 2009 Actualité S U R V E I L L A N C E D E L A Q U A L I T É D E L A I R E N I L E - D E - F R A N C E Méthode de mesure Un vélo équipé de capteurs

Plus en détail

Le réseau de transport public du

Le réseau de transport public du Un nouveau réseau de transport structurant pour la Région Capitale Le projet soumis au débat : 155 kilomètres de métro automatique en double boucle, pour relier rapidement Paris et les pôles stratégiques

Plus en détail

Installations classées pour la protection de l'environnement Campagne de mesure de bruit SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3

Installations classées pour la protection de l'environnement Campagne de mesure de bruit SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3 SOMMAIRE I. OBJET DE L ETUDE... 3 II. MODE OPERATOIRE... 3 A. MATERIEL UTILISE... 3 1) Sonomètre... 3 2) Calibreur... 3 B. METHODE DE MESURE... 4 C. POSITIONNEMENT DU MATERIEL... 4 III. CAMPAGNE DE MESURE...

Plus en détail

Exemples d utilisation de la visualisation avec SIG du roulage au sol des avions

Exemples d utilisation de la visualisation avec SIG du roulage au sol des avions Exemples d utilisation de la visualisation avec SIG du roulage au sol des avions Visualisation avec SIG du roulage au sol des avions Le Laboratoire d Aéroports de Paris SA Une mission de contrôle contrôle

Plus en détail

qualité de l'air en Poitou-Charentes

qualité de l'air en Poitou-Charentes Nous passons en moyenne 22 heures sur 24 en espace clos ou semi-clos, que cela soit dans les logements, lieux de travail, écoles, espaces de loisirs, commerces, transports,... L'air qu'on y respire peut

Plus en détail

le taxi partagé, lance Dossier de Presse le bon plan pour se rendre aux aéroports parisiens Réservation wecab.com - 01 41 27 66 77 15 mai 2012

le taxi partagé, lance Dossier de Presse le bon plan pour se rendre aux aéroports parisiens Réservation wecab.com - 01 41 27 66 77 15 mai 2012 Dossier de Presse 15 mai 2012 lance le taxi partagé, le bon plan pour se rendre aux aéroports parisiens Réservation wecab.com - 01 41 27 66 77 CONTACTS PRESSE Communication & Cie - 01 46 67 13 23 Martine

Plus en détail

La gestion d un aéroport international : la coordination d un réseau d un millier d entreprises

La gestion d un aéroport international : la coordination d un réseau d un millier d entreprises La gestion d un aéroport international : la coordination d un réseau d un millier d entreprises Les plates-formes aéroportuaires fournissent l exemple de réseaux d entreprises concentrées sur un site avec

Plus en détail

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès

Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Véhicules Propres pour l amélioration de la qualité de l air Les Stratégies de progrès Andre Douaud Ancien Directeur Technique Constructeurs Français Automobiles CCFA À Rabat, Avril 21 Moteurs et Carburants

Plus en détail

LOCALISATION DE LA GARE DU GRAND PARIS A ORLY

LOCALISATION DE LA GARE DU GRAND PARIS A ORLY Étude ORLY (ADP) LOCALISATION DE LA GARE DU GRAND PARIS A ORLY ETUDES PREALABLES FONCTIONNELLES ET TECHNIQUES Juillet 2010 INTRODUCTION Le 29 avril 2009, le Président de la République a annoncé dans son

Plus en détail

Les grands projets de transport impactant LA DEFENSE Enjeux et perspectives

Les grands projets de transport impactant LA DEFENSE Enjeux et perspectives Les grands projets de transport impactant LA DEFENSE Enjeux et perspectives Commission Transports Infrastructures - Circulation - Signalétique 6 novembre 2014 Les projets de transport Infrastructures Le

Plus en détail

PONT DE RUNGIS, LE GRAND PARI DE L URBAIN

PONT DE RUNGIS, LE GRAND PARI DE L URBAIN Projet de Fin d Études PONT DE RUNGIS, LE GRAND PARI DE L URBAIN Déployer un espace urbain, aujourd hui contraint et enclavé par des fonctions métropolitaines PARTENAIRE Société du Grand Paris Catherine

Plus en détail

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau 2009 La rivière Sainte Croix au barrage de Forest City Figure 1 : Rivière Sainte Croix, à la hauteur de la station de monitoring durant l

Plus en détail

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président

Baromètre de l IMMO. Le mot du Président Bretagne Juillet 2015 peinent toujours. Le recours à un notaire est incontournable dans une vente immobilière. Il conseille, rédige, authentifie et conserve les actes de vente. C est pourquoi, les notaires

Plus en détail

les moteurs diesel modernes polluent grosso modo cinq fois moins que les anciens.

les moteurs diesel modernes polluent grosso modo cinq fois moins que les anciens. Qu y a-t-il de commun entre un vieux camion et une voiture diesel moderne? Pas grand-chose, sauf la guerre que leur livre la maire de Paris Anne Hidalgo dans sa lutte contre la pollution urbaine. En cette

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

LES REGLES DE VOL VFR

LES REGLES DE VOL VFR LES REGLES DE VOL VFR 1. DEFINITION : Un pilote effectue un vol selon les règles de vol à vue ou VFR (Visual Flight Rules), lorsqu'il maintient son avion dans une configuration propre au vol (attitude,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Arrêté du 23 juillet 2013 modifiant l arrêté du 30 mai 1996 relatif aux modalités de classement des infrastructures

Plus en détail

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris

www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris www.thalesgroup.com Des innovations pour les voyageurs du Grand Paris 1 2 Avec des solutions françaises et une expertise mondiale dans le domaine du transport, Thales se positionne comme un acteur clé

Plus en détail

EXPOSITION DES AUTOMOBILISTES FRANCILIENS À LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE LIÉE AU TRAFIC ROUTIER. Octobre 2009

EXPOSITION DES AUTOMOBILISTES FRANCILIENS À LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE LIÉE AU TRAFIC ROUTIER. Octobre 2009 EXPOSITION DES AUTOMOBILISTES FRANCILIENS À LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE LIÉE AU TRAFIC ROUTIER Octobre 2009 Surveillance de la Qualité de l Air en Île-de-France EXPOSITION DES AUTOMOBILISTES FRANCILIENS

Plus en détail

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère JE VAIS CONSTRUIRE UNE MAISON INDIVIDUELLE A QUELLES TAXES MON PROJET SERA-T-IL SOUMIS? L acte de construire est soumis au paiement de taxes et participations

Plus en détail

Mini-projet de conception : développement urbain d un quartier de gare RUEIL-SURESNES

Mini-projet de conception : développement urbain d un quartier de gare RUEIL-SURESNES Mini-projet de conception : développement urbain d un quartier de gare RUEIL-SURESNES Thibaud Allain, Mélanie Daguet Mémoire réalisé dans le cadre du cours méthodes d analyses des systèmes territoriaux

Plus en détail

Table des matières. LIMAIR - Rapport de mesures et d'analyses

Table des matières. LIMAIR - Rapport de mesures et d'analyses Site : Atelier de réparation des véhicules de la ville de Limoges Localisation : commune de Limoges Date : du 18 au 26 juillet 2012 Paramètres étudiés : Benzène et dioxyde d'azote NO 2 ETD/2012/10 Table

Plus en détail

La politique de développement durable d Aéroports de Paris. Marjolaine GRISARD Petit déjeuner Advancity 27 octobre 2010

La politique de développement durable d Aéroports de Paris. Marjolaine GRISARD Petit déjeuner Advancity 27 octobre 2010 La politique de développement durable d Aéroports de Paris Marjolaine GRISARD Petit déjeuner Advancity 27 octobre 2010 SOMMAIRE 1. Développement durable et aéroports 2. La stratégie développement durable

Plus en détail

Tableau 1 Routes nouvelles ou modifiées : les infrastructures concernées

Tableau 1 Routes nouvelles ou modifiées : les infrastructures concernées Codes l'environnement Décret 95-22 du 9 janvier relatif à la limitation du bruit des aménagements et transports terrestres mai relatif au bruit des 97-110 du 12 relative à la prise en compte du bruit dans

Plus en détail

Étude impact éolien pour le projet CUSM Ville de Montréal

Étude impact éolien pour le projet CUSM Ville de Montréal Rapport final pour Daniel Arbour et Associés sur le projet CUSM, page 1 Étude impact éolien pour le projet CUSM Ville de Montréal Rapport final pour Daniel Arbour & Associés Études et services conseils

Plus en détail

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville

MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE. Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville MILAN LA MISE EN ŒUVRE D UN PEAGE URBAIN ECOLOGIQUE Mots clés : Politique environnementale ; Réhabilitation des cœurs de ville Monographie rédigée par Camille MARTINET et Julien ALLAIRE sur la base de

Plus en détail

Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée

Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée Les documents de planification des déplacements ; dernières évolutions Jacques Legaignoux, CETE Méditerranée Réseau Scientifique et Technique du MEEDDM Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée

Plus en détail

Première mise en route des GPS

Première mise en route des GPS 1. Première mise en route page 2 2. Utilisation du GPS page 3 3. Récupérer un tracé page 5 4. Création d une route sur le GPS page 7 5. Création d une route sur PC et transfert sur GPS page 9 6. Naviguer

Plus en détail

CAMPAGNE DE MESURES DU DIOXYDE D'AZOTE

CAMPAGNE DE MESURES DU DIOXYDE D'AZOTE CAMPAGNE DE MESURES DU DIOXYDE D'AZOTE DANS L'AGGLOMERATION POINTOISE DANS LE CADRE DE LA MISE EN PLACE D UN PLAN DE DEPLACEMENT URBAIN GWAD'AIR Association Agréée de Surveillance de la Qualité de l'air

Plus en détail

ECONOMIE. Aéroport Angers-Marcé: Ouverture des lignes Angers-Bruxelles & Angers-Londres City

ECONOMIE. Aéroport Angers-Marcé: Ouverture des lignes Angers-Bruxelles & Angers-Londres City ECONOMIE Aéroport Angers-Marcé: Ouverture des lignes Angers-Bruxelles & Angers-Londres City D O S S I E R D E P R E S S E 17 juin 2010 Sommaire Introduction P3 1 Bilan du trafic aéroportuaire 2009 et premier

Plus en détail

ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement. FICHE N 3 : Construction en surélévation

ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement. FICHE N 3 : Construction en surélévation ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 3 : Construction en surélévation LES DEROGATIONS AU DOCUMENT D URBANISME Pour permettre la surélévation

Plus en détail

CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C.

CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C. CHAPITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE CENTRALE U.C. CARACTERE DE LA ZONE U.C La zone U.C est une zone urbaine de l agglomération où le développement des activités centrales (commerces, bureaux,

Plus en détail

ANNEXE H. Modélisation de la conversion du NO en NO 2

ANNEXE H. Modélisation de la conversion du NO en NO 2 ANNEXE H Modélisation de la conversion du NO en NO 2 Annexe H Modélisation de la conversion du NO en NO 2 Les oxydes d azote (NOx=NO+NO 2 ) émis par les vaporisateurs de GNL et les méthaniers subissent

Plus en détail

COMMISSION DE LA SECURITE DES CONSOMMATEURS

COMMISSION DE LA SECURITE DES CONSOMMATEURS REPUBLIQUE FRANCAISE ---- COMMISSION DE LA SECURITE DES CONSOMMATEURS Paris, le 7 mai 1997 AVIS RELATIF AU BENZENE DANS LES CARBURANTS LA COMMISSION DE LA SECURITE DES CONSOMMATEURS, VU le Code de la Consommation,

Plus en détail

Venir au Salon du Bourget

Venir au Salon du Bourget Venir au Salon du Bourget Le Salon International de l'aéronautique et de l'espace se tiendra au : Paris le Bourget Aéroport Paris le Bourget 93350 Le Bourget France En raison de la très forte affluence

Plus en détail

Premier aéroport d'aviation d'affaires en Europe

Premier aéroport d'aviation d'affaires en Europe Premier aéroport d'aviation d'affaires en Europe @ aeroportsdeparis.fr s-le Bourget Paris-Le Bourget, premier aéroport d aviation d affaires en Europe Le carrefour de l Europe à votre portée > À 7 km de

Plus en détail

Utilisation d'un modèle routier hybride sur un aéroport

Utilisation d'un modèle routier hybride sur un aéroport Vers la transition énergétique Utilisation d'un modèle routier hybride sur un aéroport ATEC ITS France 2015 DOCUMENT PUBLIC Modélisation routière à Paris-Charles de Gaulle 1 Introduction Présentations

Plus en détail

Commission Consultative de l Environnement de l aéroport Paris-Charles-de-Gaulle (CCE)

Commission Consultative de l Environnement de l aéroport Paris-Charles-de-Gaulle (CCE) Commission Consultative de l Environnement de l aéroport Paris-Charles-de-Gaulle (CCE) GROUPE DE TRAVAIL VOLS DE NUIT Présidé par M. Régis GUYOT, Préfet ***** CONTRIBUTION DE M. JEAN-PIERRE BLAZY Député-Maire

Plus en détail

2 - ENVRN - Section CAP 15/02/2011. Maison de l Environnement

2 - ENVRN - Section CAP 15/02/2011. Maison de l Environnement 1 - ENVRN - Section CAP 15/02/2011 2 - ENVRN - Section CAP 15/02/2011 Maison de l Environnement La Maison de l Environnement de Paris-CDG inaugurée le 16 mars 1995 Accueillir, Informer, Dialoguer et Créer

Plus en détail

CHAPITRE 2 : DIAGNOSTIC CLIMATIQUE

CHAPITRE 2 : DIAGNOSTIC CLIMATIQUE CHAPITRE 2 : DIAGNOSTIC CLIMATIQUE CAA - Elaboration du PLU Durable - Diagnostic 213 I. INTRODUCTION Le réseau de l Association Climatologique de la Moyenne Garonne et du Sud-Ouest (ACMG) fonctionne depuis

Plus en détail

tendances et impacts dans les villes de la Tunisie Houda Bel Haj KACEM : Sous Directeur de suivi de la qualité de l air ANPE

tendances et impacts dans les villes de la Tunisie Houda Bel Haj KACEM : Sous Directeur de suivi de la qualité de l air ANPE Émissions des véhicules: tendances et impacts dans les villes de la Tunisie Houda Bel Haj KACEM : Sous Directeur de suivi de la qualité de l air ANPE Le parc automobile national Tunisien Parc automobile

Plus en détail

Thème 2 : Aménager et développer les territoires français Chapitre 6 : Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation

Thème 2 : Aménager et développer les territoires français Chapitre 6 : Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation Problématique : Comment les réseaux de communication du territoire français permettent-ils une intégration dans les réseaux de la mondialisation afin d accroître les mobilités et les flux sur le territoire

Plus en détail

Aéroport Nice Côte d Azur, sur la voie de la neutralité carbone. Forum Plan Climat Alpes-Maritimes 15 novembre 2013

Aéroport Nice Côte d Azur, sur la voie de la neutralité carbone. Forum Plan Climat Alpes-Maritimes 15 novembre 2013 Aéroport Nice Côte d Azur, sur la voie de la neutralité carbone Forum Plan Climat Alpes-Maritimes 15 novembre 2013 Sommaire Nice Côte d Azur en quelques chiffres Nice Côte d Azur et qualité de l air Son

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique n est plus sur l axe, il n y a plus très denses au voisinage d une courbe Pour un point à distance finie, il n y a plus stigmatisme:

Plus en détail

Marsh sa Michel DE COSTER Tel: 026749721/ Fax: 02 674 99 38 Email: michel.decoster@marsh.com

Marsh sa Michel DE COSTER Tel: 026749721/ Fax: 02 674 99 38 Email: michel.decoster@marsh.com Tel: 026749721/ Fax: 02 674 99 38 DEMANDE 0' ADHESION A LA POLICE COLLECTIVE DE RESPONSABILITE CIVILE PROFESSIONNELLE DES REVISEURS D'ENTREPRISES DES MEMBRES DE L'I.R.E. 117 *., Michel DE CaSTER Tel: 02

Plus en détail