Module 2. Cible 1. Les éléments essentiels pour une gestion de classe efficace Partir du bon pied. Éléments clés. Miser sur la relation.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Module 2. Cible 1. Les éléments essentiels pour une gestion de classe efficace Partir du bon pied. Éléments clés. Miser sur la relation."

Transcription

1 Module 2 Miser sur la relation maître-élève Les éléments essentiels pour une gestion de classe efficace Partir du bon pied Miser sur la relation maître-élève Établir des règles et des attentes claires Utiliser les stratégies verbales et non verbales Gérer l environnement Renforcer les comportements appropriés Appliquer des conséquences éducatives Gérer ses émotions Soutenir la collaboration écolefamille Cible 1 Éléments clés Objectifs Objectif général Les éléments essentiels pour une gestion de classe efficace L importance de la relation maître-élève Comment établir une relation significative avec les élèves Comprendre l importance de la relation maître-élève au sein d une dynamique de groupe. Objectifs intermédiaires 1. Développer et maintenir une relation significative et un milieu de vie sécurisant. 2. Favoriser le développement d une relation positive entre les membres du groupe. 3. Maintenir un climat favorable tout au long de l année au sein du groupe. L importance de la relation significative Les recherches ont démontré toute l importance qu il convient d accorder au développement d une relation significative avec les élèves de sa classe. Dans les classes où les enseignants créent des liens significatifs avec leurs élèves, on observe un rendement scolaire plus élevé, une meilleure régulation des émotions de la part des élèves, un désir plus grand de relever des défis et moins de problèmes de comportement (Bergin et Bergin, 2009). Les élèves rapportent aussi y être plus heureux.

2 Créer une relation significative avec les élèves, c est leur donner des repères et les guider. C est soutenir tous les élèves de la classe, incluant ceux qui se retrouvent démunis et vulnérables, par rapport aux difficultés qu ils rencontrent. Plusieurs auteurs (Lecompte, 2006; Marsollier, 2004; Neufeld, 2006) nous aident à comprendre pourquoi la relation pédagogique est si importante et quelles sont les habiletés nécessaires à l accompagnement des élèves. Ces auteurs soutiennent l importance du développement d une communauté éducative sécurisante à l école. De façon plus spécifique, pour les élèves en difficulté, Lecompte (2006) invite les intervenants à devenir des tuteurs de résilience. Il propose un modèle, Le triangle fondateur de la résilience (voir la figure 2.1), pour favoriser l émergence des forces de l élève. Selon lui, c est en tissant des liens significatifs et en ayant des repères (lois/règles) soit un cadre structurant, que les élèves donnent un sens et une orientation à leur investissement en classe. Le modèle insiste tout autant sur la relation maître-élève que sur l importance des limites et d un cadre sécurisant à mettre en place. Les deux éléments sont complémentaires et nécessaires. Lien (Généré par l adulte) La relation significative Loi (Établie par l adulte) Un cadre structurant Sens (Créée par le jeune; réoriente l énergie vers d autres buts) Mouvement-Changement Figure 2.1 Le triangle fondateur de la résilience chez les jeunes (Lecompte, 2006) 2 Service régional de soutien et d expertise, régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec

3 La façon d accompagner un élève a une influence directe sur la relation maître-élève. L enseignant, par son attitude, peut adopter une posture de «celui qui sait» devant «ceux qui ignorent» ou, au contraire, se considérer comme une personne ressource et adopter une posture spécifique à l accompagnement, soit d être physiquement et humainement là, d être présent. Le développement d une relation significative se crée par de simples gestes au quotidien. Voici quelques exemples : Avoir des attitudes favorables : le regard, le ton de voix, la proximité physique et même le toucher peuvent être rassurants. Rechercher des ressemblances : chercher des points d intérêts communs, les élèves recherchent les ressemblances ou les similitudes de ceux qu ils aiment. Protéger la relation : prioriser la relation plus que la conduite ou les réalisations et aider l élève à rester en contact avec l adulte. Accueillir et écouter : se rendre totalement disponible pour s ajuster à l élève tel qu il est et lui transmettre la certitude qu il est compris dans ce qu il dit et ce qu il vit. Cette compréhension de l autre permet de dépersonnaliser et d avoir une lecture plus objective. Clarifier et discerner le sens de ce qu il vit et de ce qu il recherche : les résonnances affectives de ses échecs sont envahissantes. Il faut donc l aider à démêler ce qui est confus afin de favoriser la connaissance de lui-même lors de ses apprentissages. Les gestes de médiation de l enseignant ainsi que le questionnement de l élève sont des stratégies permettant à l élève de mieux comprendre ses propres processus (le module sur la pédagogie traite de ces concepts). Renforcer les comportements positifs de l élève : rendre l élève confiant dans son cheminement, dans l effort qu il engage; marcher à ses côtés, le rassurer par rapport à ses hésitations, le soutenir face aux échecs et favoriser le développement du sentiment de compétence à chacune des occasions offertes par l élève. Intervenir de façon amicale et «nourrir l affectif» : être aux aguets, maintenir le lien pendant notre absence ou dans l application de conséquences négatives, avoir un système disciplinaire basé sur l apprentissage et la réparation plutôt que sur la correction. Créer une communauté d attachement avec les autres adultes de l école : afin d assurer un sentiment de continuité, fournir du soutien à ceux qui en ont la responsabilité principale et minimiser les réactions d anxiété chez les élèves vulnérables lors de changements. Service régional de soutien et d expertise, régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec 3

4 La présence rassurante de l enseignant permet le développement d un climat de classe sécurisant; d accepter la hiérarchie, c est-à-dire l idée qu un adulte est responsable d un élève et peut répondre à ses besoins; d être plus tolérant autant chez l élève que chez l adulte; de jouer son rôle d éducateur et d avoir une influence afin de guider l élève; de répondre à la demande de l autre pour faire plaisir dans un premier temps et favoriser par la suite les apprentissages. En plus de ces attitudes à exploiter, accompagner un groupe d élèves comporte d autres dimensions importantes à mettre en place à propos des dynamiques de groupe. Cet accompagnement nécessite le développement de compétences dans l animation d un groupe. Bien qu il demeure le premier responsable du climat de classe, l implication de tous les élèves est essentielle pour obtenir un climat sécurisant. Il ne peut à lui seul assumer l entière responsabilité de la résolution des problèmes du groupe. La vie en classe est une œuvre collective qui nécessite la collaboration de tous et de toutes, notamment, amener tous les élèves à prendre part à l établissement d une certaine qualité de vie en classe. L enseignant doit tenir compte de la dynamique qui s installe dans le groupe et des enjeux relationnels à l intérieur de celui-ci. Les élèves devront apprendre à s affirmer et d autres à laisser un peu de place. L enseignant a donc un rôle à jouer afin de faire prendre conscience aux élèves de leur comportement et de la place qu ils occupent au sein du groupe. La création et le maintien d un climat de confiance au sein du groupe ne relèvent ni du hasard ni du miracle. Il faut y travailler constamment pendant un certain temps, surtout avec des élèves qui se protègent constamment en adoptant des stratégies telles que l agressivité, le retrait, la passivité ou encore l hyperactivité. Malheureusement, souvent le temps consacré à l établissement d un climat de confiance dans le groupe est d environ 15 à 30 minutes en début d année. Au-delà de cette durée, plusieurs enseignants perçoivent l établissement d activités permettant aux élèves d entrer en relation, de prendre conscience de leur comportement, de reconnaître leurs forces, de se fixer un objectif de groupe est une perte de temps et n est pas prévu au programme. Pourtant, un climat de confiance aide les élèves à produire un travail de qualité, à s entraider, à contribuer au déroulement d un climat calme favorisant les apprentissages et à réduire les interventions disciplinaires. La capacité d entrer en relation est un apprentissage de tous les instants qui s apprend au contact des autres élèves et principalement par un modèle qu est l adulte. L enseignant est un adulte signifiant, un modèle, et un repère 4 Service régional de soutien et d expertise, régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec

5 pour les élèves. Ceci est particulièrement vrai pour les élèves plus vulnérables. L exigence première qu impose ce milieu de vie, est celle d apprendre à vivre ensemble dans des contextes différents (la classe, l école et la communauté). Selon Marsollier (2004, p. 9) : «La qualité des relations que crée l enseignant à chaque moment avec ses élèves constitue, aujourd hui plus que jamais, une composante déterminante non seulement pour leur réussite scolaire, mais aussi pour la diffusion de valeurs humaines dans les comportements sociaux. Selon que l adulte cherche à cultiver avec eux une attitude vraiment relationnelle ou qu il se laisse déborder par ses propres dérives réactionnelles, il accompagne, facilite ou bien entrave l épanouissement de l élève». Les élèves doivent ressentir l acceptation de tous dans leurs forces et faiblesses, et ce, malgré leurs différences. Par son attitude, l enseignant tente de leur démontrer qu ils ont de la valeur quoi qu ils fassent. L animation d un groupe-classe favorisant l implication des membres consiste à : faire prendre conscience aux élèves de l impact de leurs comportements au sein du groupe; favoriser les interactions positives entre les membres; utiliser les compétences de chacun; reconnaître les élèves en tant que personnes (les appeler par leur prénom, souligner les points forts, les bons coups, etc.); reconnaître leurs idées, leurs talents, leurs ressources; encourager le plus grand nombre possible de membres à prendre des initiatives; déléguer, leur permettre d assumer des fonctions officielles ou non officielles; favoriser l apprentissage d une plus grande maîtrise de soi; exercer plus d influence sur les autres. «C est par ses capacités à gérer de façon constructive les résistances des élèves à ne pas vouloir se comporter comme il le voudrait que s apprécient tout particulièrement les compétences pédagogiques d un enseignant. Se mettre à la disposition des besoins de l apprenant demande à l enseignant d adopter parfois un comportement en totale rupture avec celui qu il manifeste habituellement face au groupe, c est-à-dire le mode de communication directif et frontal. Lâcher prise s oppose à la pensée mécanique rigide et au désir de vouloir pleinement contrôler la situation.» (Marsollier, 2004, p. 157) Service régional de soutien et d expertise, régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec 5

6 L enseignant peut favoriser l implication du groupe dans la résolution de problèmes à l intérieur du groupe et adapter ses interventions. Tous les élèves ont des besoins qui leur sont propres, l enseignant doit avoir confiance que son accompagnement peut faire la différence pour l élève et pour le groupe. Il ajuste ses perceptions et ses attentes à la lecture de la compréhension des comportements du groupe. Il apprend à lâcher prise devant les résistances du groupe et à bannir certaines demandes pouvant être irréalistes pour les capacités de ce dernier. Lâcher prise permet à l enseignant de prendre ses distances par rapport aux pensées et aux sentiments trop réactifs qui l inciteraient à appliquer des formes rigides de discipline telles que des punitions, des menaces, des retraits de privilèges, des sermons, etc. Ces formes de discipline n ont pour effet que d augmenter la résistance de l élève et du groupe d élèves plutôt que de les inciter à se mettre en action positivement. C est sur la base du respect que se développe un climat harmonieux et sécurisant dans la classe. Dans un groupe, il y a les plus volubiles, les plus enthousiastes et les plus extravertis qui prennent une grande place, ainsi que les plus réservés, les plus timides et les plus calmes qui en prennent moins et que l on a tendance à oublier. L enseignant doit amener les élèves à relever leurs propres défis par rapport à ces attitudes. Un climat de classe n est jamais installé définitivement. Le mouvement au sein du groupe contribue à modifier l ambiance dans un groupe : l arrivée ou le départ d un élève, l éclatement d un conflit entre des membres, la formation de nouvelles alliances, un long congé, etc. Ce n est donc pas seulement en début d année qu il faut intervenir sur les interactions entre les membres, mais tout au long de l année. Il n existe pas de recette miracle, mais certains éléments de base à la vie de classe contribuent significativement au maintien d un climat harmonieux. Les modules portant sur la dynamique de groupe élaborent davantage sur les stades de développement de la maturité d un groupe, permettant de donner une orientation aux interventions à mettre en place. La fiche 2.1 propose aux enseignants un instrument pour évaluer leurs attitudes et leurs actions en lien avec l établissement d une relation maître-élève positive. 6 Service régional de soutien et d expertise, régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec

Auto-évaluation (pour les enseignants de pratique et de théorie du CFPne)

Auto-évaluation (pour les enseignants de pratique et de théorie du CFPne) Auto-évaluation (pour les enseignants de pratique et de théorie du CFPne) Remplir ce sondage vous permettra de faire le point sur 6 objectifs importants pour nous, les enseignants de pratique et de théorie

Plus en détail

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac

Programme éducatif. Garderie École Marie-Clarac Programme éducatif Garderie École Marie-Clarac 1 PROGRAMME ÉDUCATIF 1.1 Orientations générales de l établissement Permettre aux enfants de 3-4 ans de vivre dans un milieu chaleureux et stimulant afin qu

Plus en détail

L intervention éducative Le style démocratique

L intervention éducative Le style démocratique L intervention éducative Le style démocratique Les interventions éducatives utilisées dans votre quotidien sont en fait un processus par lequel vous agissez avec les enfants pour répondre à leurs besoins.

Plus en détail

Code de déontologie. Centre de la petite enfance Premier Pas de La Tuque

Code de déontologie. Centre de la petite enfance Premier Pas de La Tuque Code de déontologie Centre de la petite enfance Premier Pas de La Tuque À titre de membre du personnel, de parents utilisateurs et d administrateurs d un centre de la petite enfance, nous occupons une

Plus en détail

Critères d évaluation

Critères d évaluation Exécution de diverses actions de motricité globale Exécution de diverses actions de motricité fine Ajustement de ses actions en fonction de l environnement Reconnaissance d éléments favorisant le bien-être

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME VERS LE PACIFIQUE AU PRÉSCOLAIRE 4 ANS

PRÉSENTATION DU PROGRAMME VERS LE PACIFIQUE AU PRÉSCOLAIRE 4 ANS PRÉSENTATION DU PROGRAMME VERS LE PACIFIQUE AU PRÉSCOLAIRE 4 ANS PRÉSENTATION DU PROGRAMME OBJECTIFS DU PROGRAMME AU PRÉSCOLAIRE 4 ANS Le but du programme est de prévenir la violence par la promotion des

Plus en détail

Que sont les Compétences Psychosociales?

Que sont les Compétences Psychosociales? Que sont les Compétences Psychosociales? Dans le cadre de la conférence-débat: «Aider son enfant à résister à la pression résister à la pression» le lundi 23 novembre 2015 Organisée par la ville de Valbonne

Plus en détail

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire À l agenda d une école promotrice de réussite, de santé et de bien-être : favoriser des relations harmonieuses et égalitaires Marie-Claude Roberge, INSPQ JASP : La violence dans les relations intimes à

Plus en détail

POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES

POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES POLITIQUE N o 13-06-06-05 CAHIER DE GESTION POLITIQUE CULTURELLE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES TROIS-LACS SECTEUR JEUNES Responsabilité Entrée en vigueur Direction générale 2006-07-01 Service du secrétariat

Plus en détail

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle

Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle Les enjeux majeurs des nouveaux programmes L école maternelle Séminaires interacadémiques des inspecteurs du premier degré Mars/Avril/Mai 2009 Viviane BOUYSSE Inspection générale de l éducation nationale

Plus en détail

GRILLE DE COMPÉTENCES DE L UNIVERSITÉ MCGILL POUR LE «GROUPE M»

GRILLE DE COMPÉTENCES DE L UNIVERSITÉ MCGILL POUR LE «GROUPE M» COMPÉTENCE COMPORTEMENTALE DEGRÉ DE MAÎTRISE A DEGRÉ DE MAÎTRISE B DEGRÉ DE MAÎTRISE C DEGRÉ DE MAÎTRISE D LA CAPACITÉ D ADAPTATION AU CHANGEMENT Être ouvert au et aux améliorations pour faire avancer

Plus en détail

Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres

Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres Projet pilote de mentorat- Journal de bord des rencontres Date de la rencontre : Thème, sujet, besoin, problématique Compétence professionnelle (SEJ 2008, adapté du Mels, 2004 ) Action Rôle ou fonction

Plus en détail

PISTES DE REFLEXION POUR LA CONCEPTION DU PROJET PEDAGOGIQUE

PISTES DE REFLEXION POUR LA CONCEPTION DU PROJET PEDAGOGIQUE PISTES DE REFLEXION POUR LA CONCEPTION DU PROJET PEDAGOGIQUE En vue de soutenir et d accompagner les milieux d accueil dans la conception, la rédaction de leur projet pédagogique, l ONE vous invite à réfléchir

Plus en détail

L apprentissage, une affaire de coeur

L apprentissage, une affaire de coeur Psychoéducateur et orthopédagogue L apprentissage, une affaire de coeur 1 1 Les recherches démontrent que la façon dont l enseignant s occupe de sa classe et fait travailler ses élèves a un effet direct

Plus en détail

Ce que vous pouvez faire: - Accueillir les participants en leur souhaitant la bienvenue et en vous présentant pour clarifier votre rôle d animateur

Ce que vous pouvez faire: - Accueillir les participants en leur souhaitant la bienvenue et en vous présentant pour clarifier votre rôle d animateur 1 C est le moment de briser la glace et d introduire les participants à la table ronde et à son déroulement. Cette étape permet de mettre la table pour le déroulement de l activité, de clarifier le fonctionnement

Plus en détail

Garderie Nid de Namur. Programme Préscolaire 4-5 ans. Ci-joint vous trouveriez un résume du programme préscolaire pour l'année

Garderie Nid de Namur. Programme Préscolaire 4-5 ans. Ci-joint vous trouveriez un résume du programme préscolaire pour l'année Garderie Nid de Namur Programme Préscolaire 4-5 ans Ci-joint vous trouveriez un résume du programme préscolaire pour l'année 2015-2016 1/09/2015 Notre programme repose sur deux volets : donner le goût

Plus en détail

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES

AIDE MEDICO-PSYCHOLOGIQUE ANNEXE 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.3 DOMAINES DE COMPETENCES DOMAINE DE COMPETENCES COMPETENCES INDICATEURS DE COMPETENCES DC1 : CONNAISSANCE DE LA PERSONNE 1/1 Situer la personne aidée au stade de son développement - Connaissance générale des différentes étapes

Plus en détail

APPRENDRE À 4 ANS : CONDITIONS ET DÉFIS

APPRENDRE À 4 ANS : CONDITIONS ET DÉFIS APPRENDRE À 4 ANS : CONDITIONS ET DÉFIS Julie Mélançon, Ph. D. Professeure-chercheuse, UQAR-Campus de Lévis Session de formation, maternelle 4 ans TP-MD 25 novembre et 2 décembre 2013 Intention Dégager

Plus en détail

LA PEDAGOGIE MONTESSORI ( Béatrice Missant)

LA PEDAGOGIE MONTESSORI ( Béatrice Missant) LA PEDAGOGIE MONTESSORI ( Béatrice Missant) POURQUOI MONTESSORI? La pédagogie M.M. apporte des éléments de réponses à un certain nombre de problèmes auxquels les enseignants sont confrontés à l heure actuelle.

Plus en détail

GUIDE D ÉTHIQUE DU PARTICIPANT 1 FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ÉCHECS

GUIDE D ÉTHIQUE DU PARTICIPANT 1 FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ÉCHECS GUIDE D ÉTHIQUE DU PARTICIPANT 1 FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ÉCHECS (1) Le terme participant est entendu au sens large L ESPRIT SPORTIF MOI J Y CROIS PARTICIPANTS ET PARTICIPANTES Je respecte les règles

Plus en détail

L estime de soi, un travail au quotidien P S Y C H O P É D A G O G U E «A P P R E N D R E À A P P R E N D R E»

L estime de soi, un travail au quotidien P S Y C H O P É D A G O G U E «A P P R E N D R E À A P P R E N D R E» L estime de soi, un travail au quotidien MARIE-LAURE BILLAUT P S Y C H O P É D A G O G U E «A P P R E N D R E À A P P R E N D R E» Animation pédagogique départementale janvier 2016 / DSDEN91 / EIP91 Plan

Plus en détail

Accompagnement des nouveaux enseignants. Secteur Jeunes

Accompagnement des nouveaux enseignants. Secteur Jeunes PROGRAMME D INSERTION PROFESSIONNELLE Accompagnement des nouveaux enseignants Secteur Jeunes Mai 2012 SRH/SÉ TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DU PROGRAMME... 2 MISE EN CONTEXTE... 2 ORIENTATIONS... 3 OBJECTIFS

Plus en détail

L ŒIL DU CYCLONE Notre-Dame-de-Foy. Rôle de l éducateur spécialisé

L ŒIL DU CYCLONE Notre-Dame-de-Foy. Rôle de l éducateur spécialisé L ŒIL DU CYCLONE Notre-Dame-de-Foy Rôle de l éducateur spécialisé Support à l enseignante 1. Intervenir auprès des élèves sur l attitude au travail (attendre son tour, respecter les consignes de travail

Plus en détail

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers.

AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR. Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. STAGE MANAGER LEADER AGIR SUR SOI, ACQUERIR DES CLES POUR REUSSIR Vous êtes : Cette formation concerne Chefs, cadres dirigeants, managers. Pré-requis : Ressentir le besoin de faire un travail sur soi pour

Plus en détail

METHODE ET OUTIL DE MEDIATION COGNITIVE (P.E.I)

METHODE ET OUTIL DE MEDIATION COGNITIVE (P.E.I) METHODE ET OUTIL DE MEDIATION COGNITIVE (P.E.I) DESCRIPTION : Action de formation professionnelle qualifiante DEFINITION : Une méthode : La médiation cognitive. Un outil : 14 instruments constitués de

Plus en détail

Six stratégies incontournables pour agir efficacement avec les jeunes en difficulté de comportement.

Six stratégies incontournables pour agir efficacement avec les jeunes en difficulté de comportement. Six stratégies incontournables pour agir efficacement avec les jeunes en difficulté de comportement. 1- Créer un environnement structuré, cohérent, prévisible et constant avec un cadre ferme et chaleureux.

Plus en détail

CODE DE VIE DE L ÉCOLE DES BOURLINGUEURS

CODE DE VIE DE L ÉCOLE DES BOURLINGUEURS CODE DE VIE DE L ÉCOLE DES BOURLINGUEURS Vivre en harmonie dans mon école des Bourlingueurs Le désir de vivre en harmonie dans notre milieu scolaire nous a amené à élaborer ce code de vie. Nous souhaitons

Plus en détail

Devenir élève. Synthèse (ce que disent les programmes 2008)

Devenir élève. Synthèse (ce que disent les programmes 2008) Devenir élève Synthèse (ce que disent les programmes 2008) Objectifs généraux : L objectif est d apprendre à l enfant à devenir un élève. Cette mission de l école maternelle est essentielle comme celle

Plus en détail

Programme Agent de service à la clientèle

Programme Agent de service à la clientèle Durée : 420 heures Formation non créditée Programme Agent de service à la clientèle 1. Objectifs du programme L agente ou l agent du service à la clientèle a pour tâches de : 1. répondre aux demandes de

Plus en détail

ENJEUX, POSTURES ET MEDIATION DE L AVS F. FONDEVILLE CRFMS ERASME

ENJEUX, POSTURES ET MEDIATION DE L AVS F. FONDEVILLE CRFMS ERASME ENJEUX, POSTURES ET MEDIATION DE L AVS F. FONDEVILLE CRFMS ERASME 1 LA FONCTION D AVS Différentes dimension de la fonction : affective de réassurance, technique d assistance, sociale de médiation (PUIG,

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE SERVICE ENFANCE JEUNESSE

PROJET PEDAGOGIQUE SERVICE ENFANCE JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE SERVICE ENFANCE JEUNESSE 2008-2012 Préambule Cœur d Estuaire a validé en 2008 un projet éducatif ayant pour but de créer une dynamique cohérente entre les services, autour des actions

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Vers le pacifique : La résolution de conflits au préscolaire 5 ans et au primaire

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Vers le pacifique : La résolution de conflits au préscolaire 5 ans et au primaire PRÉSENTATION DU PROGRAMME Vers le pacifique : La résolution de conflits au préscolaire 5 ans et au primaire L Institut Pacifique est un organisme de bienfaisance voué au développement, à la mise en œuvre

Plus en détail

PRÉSENTATION DU CURRICULUM ÉDUCATIF

PRÉSENTATION DU CURRICULUM ÉDUCATIF PRÉSENTATION DU CURRICULUM ÉDUCATIF PRÉSENTATION DU CURRICULUM ÉDUCATIF La petite enfance est une période précieuse dans la vie d un enfant. C est une période irremplaçable pendant laquelle il découvre,

Plus en détail

Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école Bouchard contre la violence et l intimidation pour l année scolaire

Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école Bouchard contre la violence et l intimidation pour l année scolaire Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école Bouchard contre la violence et l intimidation pour l année scolaire 2015-2016 Rappel des défis et des objectifs priorisés pour l année scolaire

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEILS PERISCOLAIRES DE CŒUR D ESTUAIRE L ensemble des contraintes de travail des parents nécessite la prise en charge des enfants pendant les périodes plus larges que l accueil scolaire

Plus en détail

Référentiel de compétences BEJUNE pour la formation secondaire

Référentiel de compétences BEJUNE pour la formation secondaire C1 Agir en tant que professionnel, interprète critique d objets de savoirs et/ou de culture 1. Manifester une compréhension critique des savoirs à enseigner, afin de permettre aux élèves de se les approprier

Plus en détail

RÉSULTATS DES SONDAGES (MAI 2014)

RÉSULTATS DES SONDAGES (MAI 2014) RÉSULTATS DES SONDAGES (MAI 2014) SONDAGE AUPRÈS DES PARENTS : PRÉALABLES - Nombre de questionnaires : 78 questionnaires retournés (45%) - Tous les degrés bien représentés - Statut régulier au SDG : 79%

Plus en détail

Enseignement et apprentissage

Enseignement et apprentissage Enseignement et apprentissage Les cinq compétences de base du PNCE Transmission de valeurs Résolution de problème Interaction Leadership Pensée critique Résultats d apprentissage Mettre en œuvre une

Plus en détail

Accompagnement personnalisé et SVT. Plusieurs diapositives proviennent d une présentation de Viviane BOUYSSE (IGEN)

Accompagnement personnalisé et SVT. Plusieurs diapositives proviennent d une présentation de Viviane BOUYSSE (IGEN) Accompagnement personnalisé et SVT Plusieurs diapositives proviennent d une présentation de Viviane BOUYSSE (IGEN) Au cœur du collège, la question de l hétérogénéité Une volonté affirmée Soutenir la capacité

Plus en détail

Grille d'autoévaluation des compétences entrepreneuriales

Grille d'autoévaluation des compétences entrepreneuriales Créativité et innovation Utiliser son imagination pour concrétiser un projet, trouver une solution un problème ou accroître la valeur ajoutée d un produit ou d un service. Garder l esprit ouvert Faire

Plus en détail

Sommaire (modules 1, 2 et 3) Programme d encadrement clinique (PEC) Année

Sommaire (modules 1, 2 et 3) Programme d encadrement clinique (PEC) Année Sommaire (modules 1, 2 et 3) Programme d encadrement clinique (PEC) Année 2010-2011 27 avril 2011 PROGRAMME D ENCADREMENT CLINIQUE (PEC) SOMMAIRE MODULES 1, 2 ET 3 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DE LA

Plus en détail

Règle Raison d être de cette règle Comportements attendus 1. Je porte une tenue vestimentaire appropriée.

Règle Raison d être de cette règle Comportements attendus 1. Je porte une tenue vestimentaire appropriée. 2014-2015 Le code de vie te servira à développer tes compétences sociales et à devenir un ÊTRE responsable. Il est en accord avec les valeurs au projet éducatif de l école. Santé et bien-être Réussite

Plus en détail

Gestionnaires efficaces

Gestionnaires efficaces Gestionnaires efficaces Programme de développement de compétences en gestion www.formationgestionnaire.com Partenaires : Gestionnaires efficaces Ce programme complet de formation touche aux aspects essentiels

Plus en détail

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques

ESTIME DE SOI. Quelques repères théoriques ESTIME DE SOI L école n est pas une nécessité naturelle pour l enfant mais il y trouve une aide et une compréhension du monde qui l entoure et des réponses aux questions qui naissent en lui. Cependant

Plus en détail

Le cours de judo. par Patrick Vesin. Coordonnateur technique Judo Québec

Le cours de judo. par Patrick Vesin. Coordonnateur technique Judo Québec Le cours de judo par Patrick Vesin Coordonnateur technique Judo Québec pvesin@judo-quebec.qc.ca La structure: 5 étapes 1. L introduction 2. L échauffement 3. La partie principale 4. Le retour au calme

Plus en détail

Implanter un programme

Implanter un programme Implanter un programme Sensibiliser et construire le programme avec la communauté éducative Mettre en œuvre un programme de renforcement des compétences psychosociales conduit à s interroger sur leurs

Plus en détail

Aptitude à communiquer avec TOI. L intelligence émotionnelle au service de son management

Aptitude à communiquer avec TOI. L intelligence émotionnelle au service de son management L intelligence émotionnelle au service de son management Nous ne laissons pas nos émotions à la porte de l entreprise. Nos ressentis influencent en permanence nos comportements et ceux de nos collaborateurs.

Plus en détail

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE Bulletin Officiel de l Education Nationale (BOEN) n 43 - p. 3126 du 24/11/1994 REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE Extrait de la

Plus en détail

Fiche d'aide à l'observation du devenir élève

Fiche d'aide à l'observation du devenir élève rénom / om de l'élève : l parle Fiche d'aide à l'observation du devenir élève à l'extérieur de la classe especter les autres et respecter les règles de vie commune. 'enfant apprend à dialoguer avec ses

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DANS UNE SITUATION DE HARCELEMENT EN MILIEU SCOLAIRE

CONDUITE A TENIR DANS UNE SITUATION DE HARCELEMENT EN MILIEU SCOLAIRE CONDUITE A TENIR DANS UNE SITUATION DE HARCELEMENT EN MILIEU SCOLAIRE Dr Jean Luc ROBBE Médecin Conseiller Technique et le Service social en faveurs des élèves DSDEN du Doubs janvier 2013 1 La problématique

Plus en détail

Techniques de gestion de groupe et expression orale EPS-B2-1060S

Techniques de gestion de groupe et expression orale EPS-B2-1060S Techniques de gestion de groupe et expression orale EPS-B2-1060S François Vandercleyen fvandercleyen@parnasse-deuxalice.edu 1 Introduction Présentations Compétences Contenus Méthodes Evaluations Planning

Plus en détail

SECONDE CORDEE SECONDE MOTIVATION. Le lycée Edgar Faure, situé dans une zone semi rurale du Haut-Doubs à l environnement

SECONDE CORDEE SECONDE MOTIVATION. Le lycée Edgar Faure, situé dans une zone semi rurale du Haut-Doubs à l environnement SECONDE CORDEE SECONDE MOTIVATION Le lycée Edgar Faure, situé dans une zone semi rurale du Haut-Doubs à l environnement socio-économique favorable, est un établissement sans problème où le climat est propice

Plus en détail

Comment penser l accompagnement éducatif scolaire de l adolescent d un point de vue développemental?

Comment penser l accompagnement éducatif scolaire de l adolescent d un point de vue développemental? COM 83, Axe 3 Comment penser l accompagnement éducatif scolaire de l adolescent d un point de vue développemental? Johanne Cauvier, Ph.D. Université du Québec à Rimouski À l adolescence, le jeune est à

Plus en détail

PROGRAMME D ÉVALUATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN

PROGRAMME D ÉVALUATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN PROGRAMME D ÉVALUATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Adopté par le conseil d administration à sa 270 e assemblée du 16 juin 2008 Résolution n o 2258 Réf. : 1303/RH/Prog/Évaluation

Plus en détail

Devenir élève. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Haute Loire, 10 mars 2010

Devenir élève. Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Haute Loire, 10 mars 2010 Devenir élève Viviane BOUYSSE Inspectrice générale de l Education nationale Haute Loire, 10 mars 2010 Plan de l intervention 1. Devenir élève : un statut particulier dans le programme de l école maternelle

Plus en détail

École Du Versant. École Du Versant, projet d encadrement

École Du Versant. École Du Versant, projet d encadrement École Du Versant 1 Véronique Godin, TES et Marie-Josée Côté, direction PROJET D ENCADREMENT «Le passeport de mon comportement» L encadrement est un ensemble de normes constituant une référence, et surtout

Plus en détail

Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école contre la violence et l intimidation

Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école contre la violence et l intimidation Évaluation annuelle des résultats du plan de lutte de l école contre la violence et l intimidation École : De La Durantaye Date : 20 juin 2016 Nombre de signalements de violence : 11 Nombre de signalements

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE»

POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE» POLITIQUE D INTÉGRATION DES ENFANTS À DÉFIS PARTICULIERS CENTRE DE LA PETITE ENFANCE «LE CPE LA DÉCOUVERTE DE L ENFANCE» Politique adoptée par le conseil d administration en juin 2007, révisé en septembre

Plus en détail

Projet éducatif Révision du projet éducatif et plan de réussite ORIENTATIONS OBJECTIFS MOYENS

Projet éducatif Révision du projet éducatif et plan de réussite ORIENTATIONS OBJECTIFS MOYENS Révision du projet éducatif et plan de réussite 2011-2016 ORIENTATIONS OBJECTIFS MOYENS 1. L école Larocque choisit des moyens d enseignement afin que chaque élève puisse apprendre et se dépasser tout

Plus en détail

Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE

Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE Politique d admission, de collaboration et d expulsion au CPE Présentée et adoptée par les membres du conseil d administration, le 4 juin 2007 Mise à jour adoptée le 27 janvier 2014 Page 2 de 10 TABLE

Plus en détail

Avoir confiance en lui

Avoir confiance en lui Avoir confiance en lui Bioviva : à la découverte de Soi et du Monde Chers parents, grands-parents, éducateurs et enseignants, Vous souhaitez aider votre enfant à bien grandir et s accomplir. Nombreux sont

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE

Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE Référentiel professionnel pour le Diplôme d'état d'éducateur de jeunes enfants DE EJE Annexe de l arrêté du 16 novembre 2005 publié au bulletin officiel du ministère de l'emploi, de la cohésion sociales

Plus en détail

Identités et relations

Identités et relations Identités et relations Qui suis-je? Qui sommes-nous? L élève explore l identité, les valeurs et les croyances, la santé personnelle, physique, mentale, sociale et spirituelle. Il étudie la valeur du «moi».

Plus en détail

Ce document peut être consulté sur le site Web du Ministère :

Ce document peut être consulté sur le site Web du Ministère : Ce document peut être consulté sur le site Web du Ministère : www.mels.gouv.qc.ca Gouvernement du Québec Ministère de l'éducation, du Loisir et du Sport, 2011 Version PDF seulement ISBN 978-2-550-62341-0

Plus en détail

MÉMO EXPRESS. DATE : Vendredi le 27 juillet 2007

MÉMO EXPRESS. DATE : Vendredi le 27 juillet 2007 MÉMO EXPRESS DATE : Vendredi le 27 juillet 2007 Accueillir la petite enfance La mise à jour du programme éducatif Accueillir la petite enfance est maintenant disponible sur le site du Ministère de la Famille

Plus en détail

MES STRATÉGIES D ENSEIGNEMENT

MES STRATÉGIES D ENSEIGNEMENT MES STRATÉGIES D ENSEIGNEMENT Je suis un enseignant d élèves réfugiés en situation de grand retard scolaire. Je choisis les stratégies qui vont favoriser la réussite et l inclusion scolaire des élèves

Plus en détail

Une Situation Complexe en tennis de table

Une Situation Complexe en tennis de table Une Situation Complexe en tennis de table Objet de l article : une forme de pratique articulant des connaissances, des capacités et des attitudes. - En tennis de table - Pour des élèves centrés principalement

Plus en détail

COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES GRILLE DE COÉVALUATION

COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES GRILLE DE COÉVALUATION STAGE DDM 2600 Construction des repères pédagogiques et culturels au préscolaire COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES GRILLE DE COÉVALUATION Stagiaire : Code permanent : Numéro de téléphone : Autre numéro de téléphone

Plus en détail

Code de conduite. Maternelle à la 4 e année. Je, promets de faire de mon mieux de respecter le code de conduite. signature de l élève

Code de conduite. Maternelle à la 4 e année. Je, promets de faire de mon mieux de respecter le code de conduite. signature de l élève Code de conduite Maternelle à la 4 e année Je, promets de faire de mon mieux de respecter le code de conduite. signature de l élève signature d un parent signature de l enseignant.e date Vision de l École

Plus en détail

LE HANDBALL: DEFINITION

LE HANDBALL: DEFINITION LE HANDBALL: DEFINITION Le handball se définit comme un jeu de coopération/confrontation où les espaces de jeu sont interpénétrés. La cible est relativement petite et gardée. Elle est mise à distance des

Plus en détail

MÉDIATION ASSERTIVITÉ FORMATIONS 2014 GESTION DES ÉMOTIONS ÉCOUTE

MÉDIATION ASSERTIVITÉ FORMATIONS 2014 GESTION DES ÉMOTIONS ÉCOUTE NÉGOCIATION MÉDIATION GESTION DES ÉMOTIONS ASSERTIVITÉ ÉCOUTE FORMATIONS 2014 > Développer son intelligence émotionnelle > L affirmation de soi (assertivité) > Techniques de négociation > La médiation

Plus en détail

APPEL A PROJETS SANTE 2013

APPEL A PROJETS SANTE 2013 APPEL A PROJETS SANTE 2013 INSTRUCTIONS RELATIVES AUX ACTIONS DE PREVENTION, DE FORMATION ET D ACCOMPAGNEMENT Principes généraux Depuis 2000 et sous diverses appellations, des principes se sont imposés

Plus en détail

ECHANGER et S EXPRIMERS Quelle posture professionnelle? Sylvie LAXAGUE, CPC Biarritz et ASH Ouest

ECHANGER et S EXPRIMERS Quelle posture professionnelle? Sylvie LAXAGUE, CPC Biarritz et ASH Ouest ZOOM sur l apprentissage l du LANGAGE ORAL ECHANGER et S EXPRIMERS Quelle posture professionnelle? Sylvie LAXAGUE, CPC Biarritz et ASH Ouest Diaporama élaboré à partir : Les programmes 2008 ce que disent

Plus en détail

BÂTIR UNE ÉQUIPE GAGNANTE LE SOUTIEN

BÂTIR UNE ÉQUIPE GAGNANTE LE SOUTIEN COLLOQUE ASSTSAS 6 et 7 mai 2003 Volet CENTRES DE LA PETITE ENFANCE Atelier CPE-1 BÂTIR UNE ÉQUIPE GAGNANTE LE SOUTIEN Conférencier : Luc Lacroix, conseiller animateur Services-conseils Lacroix 401 402

Plus en détail

L étayage Une approche d accompagnement de l enfant dans son développement

L étayage Une approche d accompagnement de l enfant dans son développement L étayage Une approche d accompagnement de l enfant dans son développement Sonia Cloutier Mai 2010 Objet Avoir une meilleure compréhension de l accompagnement de l éducatrice auprès des enfants, dans la

Plus en détail

Identité professionnelle

Identité professionnelle 1 Tableau synthèse des compétences professionnelles pour le stagiaire Fondements 1. Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d objets de savoirs ou de culture

Plus en détail

POLITIQUE D ACCUEIL D ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D ACCUEIL D ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D ACCUEIL D ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS AU CENTRE DE LA PETITE ENFANCE LA MARELLE DES BOIS- FRANCS Politique d accueil d enfants ayant des besoins particuliers Le centre de la petite

Plus en détail

TOP IMPORTANT! À L INTENTION DES PARENTS!

TOP IMPORTANT! À L INTENTION DES PARENTS! Les devoirs et les leçons à la maison, MISSION POSSIBLE! TOP IMPORTANT! À L INTENTION DES PARENTS! AGENT SPÉCIAL : VOUS, LE PARENT VOTRE MISSION......consiste d abord à prendre connaissance de ce dossier.

Plus en détail

Description des cours : Éducation à la petite enfance 0-6 ans (AEC) L éducateur et sa profession. Numéro de cours : 322-E04-NF Session : 1

Description des cours : Éducation à la petite enfance 0-6 ans (AEC) L éducateur et sa profession. Numéro de cours : 322-E04-NF Session : 1 L éducateur et sa profession Numéro de cours : 322-E01-NF Session : 1 Ce cours permet de découvrir et de distinguer les différentes réalités de la profession d éducatrice ou éducateur, les types de services

Plus en détail

fiche d accompagnement pédagogique

fiche d accompagnement pédagogique fiche d accompagnement pédagogique Les compétences développées par la pratique des ateliers philosophiques en maternelle PS/MS/GS Fiche écrite par Jean-Charles Pettier, docteur en sciences de l éducation

Plus en détail

Projet éducatif. Collège Jacques-Prévert

Projet éducatif. Collège Jacques-Prévert Projet éducatif Collège Jacques-Prévert Historique de l établissement Le collège Jacques-Prévert est né en 1999 avec l acceptation du Ministère de l Éducation du loisir et du sport de créer une nouvelle

Plus en détail

Guide des valeurs : repères éthiques

Guide des valeurs : repères éthiques Guide des valeurs : repères éthiques De l intervention auprès des personnes Le 14 juin 2010 Guide des valeurs : repères éthiques De l intervention auprès des personnes Le 14 juin 2010 Guide des valeurs

Plus en détail

5 e congrès biennal du CQJDC 24 avril 2014

5 e congrès biennal du CQJDC 24 avril 2014 La formation à la gestion positive des situations de classe : Résultats d une 2 e expérimentation du programme GPS auprès d enseignants du préscolaire et du primaire 5 e congrès biennal du CQJDC 24 avril

Plus en détail

Les Activités Pédagogiques Complémentaires APC

Les Activités Pédagogiques Complémentaires APC Les Activités Pédagogiques Complémentaires APC L aide au travail personnel Animation pédagogique mars 2015 www.ac-dijon.fr Introduction Sondage effectué au Creusot: seulement 5 % des écoles mettent en

Plus en détail

TOC! TOC! TOC! QUI EST LÀ?

TOC! TOC! TOC! QUI EST LÀ? DURÉE : 15 À 20 MINUTES Cette activité invite l élève à participer à un jeu de groupe qui favorise un accueil en douceur, le développement d un sentiment d appartenance au groupe et aussi le développement

Plus en détail

Education physique et sportive

Education physique et sportive Education et sportive Considérations générales L enseignement de l éducation et du sport au gymnase s inscrit, d une part, dans le prolongement des objectifs de la scolarité obligatoire, d autre part,

Plus en détail

Remerciements...5 Préface...15 Avant-propos...17 Introduction...21

Remerciements...5 Préface...15 Avant-propos...17 Introduction...21 Sommaire Remerciements...5 Préface...15 Avant-propos...17 Introduction...21 Chapitre 1 - Transition et premiers pas dans un nouveau rôle de manager...25 1. Comment faire une saine transition et passer

Plus en détail

Plan. D un programme à l autre

Plan. D un programme à l autre Montréal, 29 et 30 novembre 2011; Québec, 7 et 8 décembre 2011 1 D un programme à l autre Plan Retour sur le Programme de français au secondaire Quelques précisions concernant la Progression des apprentissages

Plus en détail

Des histoires familiales pour apprendre à écrire! Un projet École-Familles-Communauté Guide d accompagnement

Des histoires familiales pour apprendre à écrire! Un projet École-Familles-Communauté Guide d accompagnement Des histoires familiales pour apprendre à écrire! Un projet École-Familles-Communauté Guide d accompagnement Michèle Vatz-Laaroussi Françoise Armand Lilyane Rachédi Angela Stoïca Élodie Combes Magninin

Plus en détail

Vivre ensemble. Un idéal utopique? Un défi? Apprendre à vivre ensemble Pour quoi? Une nécessité? Journée interécoles 11 mars 2010

Vivre ensemble. Un idéal utopique? Un défi? Apprendre à vivre ensemble Pour quoi? Une nécessité? Journée interécoles 11 mars 2010 Vivre ensemble Journée interécoles 11 mars 2010 Vivre ensemble Un idéal utopique? Un défi? Une nécessité? Jürg Bichsel Un idéal utopique? Un défi? «Un comité est une réunion de gens importants qui, pris

Plus en détail

Posture de l enseignant. Gestion du groupe classe. Novembre 2011 Ateliers pédagogiques DDEC 26

Posture de l enseignant. Gestion du groupe classe. Novembre 2011 Ateliers pédagogiques DDEC 26 Posture de l enseignant Gestion du groupe classe Novembre 2011 Ateliers pédagogiques DDEC 26 Construction psychique de l enfant : Quelques rappels Sans avoir appris à se soumettre, l enfant ne peut s inscrire

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL L ÉDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur de jeunes enfants exerce une fonction d accueil des jeunes

Plus en détail

Fichier Sport Santé en Annexe.

Fichier Sport Santé en Annexe. DIMANCHE 30 MARS 8h30 : présentation du programme Animation photo langage pour définir «l ANIMATEUR LOISIR SPORTIF» 9h00 : Echauffement réalisé en cercle : assouplissement et cardio. Mouvements enchaînés

Plus en détail

Promouvoir le BIEN-ÊTRE et la réussite scolaire. Service Communautaire de Promotion de la Santé Ecole de santé publique Université de Liège

Promouvoir le BIEN-ÊTRE et la réussite scolaire. Service Communautaire de Promotion de la Santé Ecole de santé publique Université de Liège Promouvoir le BIEN-ÊTRE et la réussite scolaire Chantal Vandoorne APES-ULg Service Communautaire de Promotion de la Santé Ecole de santé publique Université de Liège Plan L APES-Ulg, entre promotion de

Plus en détail

Session de travail via Skype : Jeudi 27 octobre 2016

Session de travail via Skype : Jeudi 27 octobre 2016 Accueil et scolarisation des enfants de moins de 3 ans École maternelle = à partir de 3 ans Possibilité de scolarisation dès 2 ans en classe de TPS (Toute Petite Section) Développement de l accueil des

Plus en détail

Scénarii pour bien démarrer l année Mathématiques

Scénarii pour bien démarrer l année Mathématiques Scénarii pour bien démarrer l année Mathématiques Les IPR de Mathématiques Formation stagiaires : 29 et 30 Août 2013 Mot de bienvenue Parole aux stagiaires Quelles sont les questions que vous vous posez?

Plus en détail

Grille de co-évaluation Éducatrice

Grille de co-évaluation Éducatrice Grille de co-évaluation Éducatrice Nom de l éducatrice : Date de la rencontre : Document complété par : Copie de l éducatrice Copie de la direction s d évaluation : A B C D Comportements Comportements

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique de gestion des ressources humaines COTE : DP 2005-01 APPROUVÉE PAR : Le Conseil d administration EN VIGUEUR LE : 22 juin 2005 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

Intervenir auprès de la personne suicidaire à l aide de bonnes pratiques

Intervenir auprès de la personne suicidaire à l aide de bonnes pratiques Formation aux intervenants Durée: 3 jours (21 heures) Reconnaissance OPQ : # RA00612-13 SOFÉDUC : 2 unités d éducation continue Intervenir auprès de la personne suicidaire à l aide de bonnes pratiques

Plus en détail

Bafa Bafd. Formations. Un stage sur ma commune. Avec les Francas, devenez animateur ou directeur. de centre de loisirs et de vacances

Bafa Bafd. Formations. Un stage sur ma commune. Avec les Francas, devenez animateur ou directeur. de centre de loisirs et de vacances Avec les Francas, devenez animateur ou directeur de centre de loisirs et de vacances Un stage sur ma commune Formations Bafa Bafd www.bafabafd.com www.francas.asso.fr 1 Les Francas au service de l action

Plus en détail