Rapport national d enquête Pays: France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport national d enquête Pays: France"

Transcription

1 RESPONS Responsible Skills Alliance for Sustainable Management of Small Hotels and Restaurants LLP BG-LEONARDO-LMP Rapport national d enquête Pays: France

2 SOMMAIRE : Chapitre 1 : la base de sondage et d échantillonnage. (page 3) 1. Informations sur les particularités du pays. les restaurants les hôtels 2. Informations sur les entreprises concernées. les restaurants les hôtels 3. Moyens utilisés pour contacter les interviewés et pour mener les entretiens Chapitre 2 : les critères affectant les performances des PME du secteur des CHR. (page 9) les restaurants les hôtels Chapitre 3 : Les critères nécessitant d autres informations/formations. (page 11) L auto évaluation des besoins de formation. Les dimensions demandant une formation complémentaire. les restaurants les hôtels Chapitre 4 : les compétences innovantes des gestionnaires des CHR : (page 13) Les compétences les plus et les moins diffusées : les restaurants les hôtels Chapitre 5 : Les obstacles à la formation. (page 14) les restaurants les hôtels Conclusion (page 15) GRETA Marseille Sud

3 Chapitre 1 : la base de sondage et d échantillonnage. 1. Informations sur les particularités du pays : Le secteur de l Hôtellerie et de la restauration occupe un million d actifs dont plus de salariés, c est à dire plus de quatre fois les effectifs de l Industrie Automobile et plus d une fois et demie ceux de l ensemble de l Agriculture et des Industries agroalimentaires. Les restaurants : Avec plus de cinquante milliards d euros de chiffre d affaires, la Restauration, sous toutes ses formes, représente 45% des revenus du secteur touristique français. C est un secteur majeur de l économie française, qui se caractérise par sa grande diversité : o Diversité par la taille. La répartition par taille montre la prédominance des établissements de moins de dix salariés qui constituent près de neuf établissements sur dix. Ils emploient en moyenne 4 employés par établissement. o Diversité de secteurs : restauration commerciale, restauration collective, restauration rapide, o Diversité des entreprises. o Une évolution de la consommation marquée. Evolution à la fois qualitative et quantitative : de plus en plus, les français prennent leurs repas hors de chez eux et les consommateurs modifient progressivement leurs habitudes. Ils souhaitent de plus en plus «consommer mieux, malin et responsable». Sous l influence des politiques publiques de prévention, les consommateurs sont en quête de plus en plus de repas équilibrés et de produits de meilleure qualité. Cette évolution de la consommation se conjugue toutefois avec la volonté de maintenir un rapport qualité prix attractif. o Un grand nombre de spécificités : pénibilité, mobilité, saisonnalité, une répartition des métiers assignés, un turn-over élevé. Les repas servis à table ne représentent plus que 17% des repas servis. Les formules simplifiées et rapides sont mieux adaptées au cadre de vie actuel. Dès lors le repas traditionnel est en partie supplanté par la consommation de prestations distribuées par des points de vente de restauration rapide mais aussi par les commerces

4 alternatifs alimentaires (boulangeries, charcuteries) qui délivrent une restauration parallèle. Cela explique le tassement de l activité de la restauration indépendante au bénéfice de formules plus simplifiées. D ici 2020, le tourisme devrait connaître une croissance dynamique en raison d une nouvelle demande provenant de pays émergents et du vieillissement des populations des pays développés. De nouveaux besoins de consommation devraient alors accompagner cette progression. La demande de nouveauté émane aussi de la clientèle urbaine et aisée qui est à la recherche de nouveaux espaces de convivialité et de nouvelles expériences gustatives. Les hôtels : La France est la principale destination touristique mondiale. Elle dispose d un parc hôtelier composé de établissements et de chambres. Un secteur d activités très diversifié tant au plan des types d hôtels que du maillage territorial. La différenciation se fait par : la localisation (centre ville, périphérie urbaine, zone rurale ) la nature des prestations (ex : avec ou sans restauration ) la période d ouverture (saisonniers ou bien ouverts toute l année) l appartenance ou non à une chaîne ou à un groupe hôtelier. Hôtellerie indépendante Hôtellerie de chaîne Classement Janvier 2011 Nombre d hôtels Nombres de chambres Nombre d hôtels Nombre de chambres 0/1* * * * et plus Total Source HTR- MKG HOSPITALITY FEVRIER 2011 Les séjours de la clientèle d affaires sont généralement de courte durée. Ils représentent une part relativement stable de l activité de l hôtellerie indépendante et une part importante de celle de l hôtellerie de chaîne. Au cours de ces dernières années, l ensemble des entreprises ont porté une attention accrue aux budgets consacrés à cette activité, ce qui s est traduit par une réduction de la durée des séjours et des prestations. La clientèle individuelle plébiscite désormais les courts séjours et les week-ends. Les choix sont plus souvent arrêtés au dernier moment et la fidélisation de cette clientèle

5 vagabonde reste à réaliser. La concurrence étrangère ou locale (ex : gîtes) est de plus en plus présente sur ce segment d activité. La clientèle se positionne désormais sur un marché qui s élargit géographiquement ce qui induit une grande sensibilité aux phénomènes climatiques, météorologiques et économiques et politiques. Toutes ces influences peuvent se révéler favorables ou défavorables à la demande hôtelière en France. Cette demande est caractérisée par de brusques revirements difficilement prévisibles. L Hôtellerie indépendante est fortement affectée par ces modes de consommation. Le classement hôtelier a été réformé en décembre Les établissements doivent le solliciter. Il introduit de nombreux critères et une nouvelle procédure pour les hôtels de tourisme. Ces nouveaux critères portent sur les équipements de l établissement, les services proposés au client, l accessibilité et le développement durable. L ancienne classification a définitivement pris fin en juillet 2012.

6 2. Information sur les entreprises concernées. L enquête porte sur un échantillon de 20 établissements des Bouches du Rhône et des départements limitrophes. Elle a été réalisée sur un panel constitué de 10 hôtels et 10 restaurants. Typologie des restaurants Les restaurants Question de goût Auberge de Pichauris Organisation Effectif Familial Localisation Remarques Cuisine raffinée moderne et inventive. Banquets Fêtes de famille Soirées. 0 à 5 0 à 5 non oui Près de la mer mais dans une grande ville. Domaine de 1600 hectares en colline. Cours de cuisine proposés Marseille Avec location de salle Allauch La table des garrigues Traditionnelle et régionale 5 à 9 oui Grande ville. Hôtel-restaurant Marseille Les Bougainvilli ers Jean David traiteur Les 3 Frères Table au Sud Le grand Puech Café de la banque Bistrot du cours Gastronomique spécialité de poissons Traiteur Spécialisé dans l organisation de réceptions Brasserie Cuisine Provençale et Méditerranéenn e Gastronomique Spécialités poissons. Cuisine traditionnelle Banquets séminaires 5 à 9 non 10 à 20 oui 21 à 50 oui 10 à 20 non 0 à 5 non Authentique bistrot brasserie 10 à 20 oui Brasserie 5 à 9 non Vue sur mer lieu très touristique. Petite ville proche de Marseille. Grande ville. Centre d une grande ville et sur le port. Campagne village très typique. Centre grande ville. Centre grande ville. 2 restaurants. Théoules-sur mer En même temps restaurateur Allauch 2 restaurants Marseille Participation à Top chef : médiatisation forte.marseille Hôtel-restaurant à Mimet Authentique brasserie d époque Marseille Emplacement très fréquenté, théâtre, ciné, caféthéâtre Marseille

7 Typologie des hôtels Les hôtels Organisation Effectif Familial Helios Côté Sud Attrap Rêves Hôtel Hermes La lauzetane Hôtel Péron Grand hôtel des Lecques Le Corbusier Hôtel Souléia Chambres et locations appartements + restauration 3* Hôtel et résidences appartements meublés 3 * Concept insolite les chambres sont des bulles transparentes 29 chambres au cœur de la ville de Marseille 2** Hôtel restaurant séminaires Mariages 2* Hôtel de charme à panorama uniques sur la mer et les îles 2* Hôtel et restaurants 3* Hôtel avec restaurant dans bâtiment classé au patrimoine des monuments historiques 2* 72 chambres pas de restauration 3* sans restauration. 21 à 50 non Localisation Remarques Hôtel de charme sur l île des Embiez dans le Var Cours de cuisine proposés 5 à 9 non Village typique provençal. Allauch 0 à 5 oui 5 à 9 oui Pleine nature 1500 m2 d espaces. Allauch Sur le port avec vue sur mer lieu très touristique. Marseille. 5 à 9 oui Montagne 0 à 5 10 à 20 oui oui Grande ville. Marseille. Immeuble année 30. Même famille depuis 4 générations. Authentique demeure «Belle époque» dans 1 parc de 3 ha à 100 mètres de la plage. 3* 10 à 20 oui Lieu historique dans Marseille. 10 à 20 non Au cœur d une petite ville en Provence. La Crémaillèr e Hôtel -restaurant.2* 5 à 9 oui Bastide du 18 ème, proche d une station balnéaire : Cassis

8 Plus de la moitié des hôtels et des restaurants ont moins de 10 employés et 70% sont des affaires familiales. 1 er constat : les établissements du panel sont dans la moyenne nationale. 3. Moyens utilisés pour contacter les interviewés et pour mener les entretiens. Ces entreprises ont été choisies dans l importante banque de données du bureau des stages du Lycée et du Centre de Formation d Apprentis «Hôtellerie» de Marseille. Tous les élèves ou stagiaires de ces établissements doivent effectuer, chaque année, une à deux périodes de formation en entreprise. Cette alternance bénéfique a cimenté depuis des années des relations privilégiées, de confiance, entre le lycée et de nombreux professionnels. Une information sur le projet RESPONS ainsi qu un appel à candidature pour des hôtels ou restaurants souhaitant participer à l enquête, a été communiquée via le site internet du réseau des GRETA (www.gretanet.com). Les entreprises sollicitées ont été sélectionnées au regard des critères et des objectifs inscrits dans l enquête et dans l ensemble du projet «RESPONS» : format, indépendance de la structure, niveau de prestation, La prise de rendez-vous a été effectuée par téléphone pour prévenir les risques d annulation et de report, fréquents dans cette activité. Très marginalement, certains professionnels ont voulu prendre connaissance au préalable du questionnaire par mail pour répondre ensuite par entretien téléphonique. Une large majorité d entretiens ont été conduits sur le lieu de travail, dans les entreprises.

9 Chapitre 2 : les critères affectant les performances des petites et moyennes entreprises (PME) du secteur «Hôtellerie Restauration». Le tableau ci-dessous donne à voir, par ordre d importance (de 1 à 12, du plus important au moins important) le classement, opéré par les gérants approchés, de 12 nouveaux services et responsabilités professionnelles. OPTIONS Hôtels Restaurants WEB SERVICES EN LIGNE 1 10 CONDITIONS D HEBERGEMENT ET 8 9 MENUS INDIVIDUALISES ACTIVITES ET MENUS DANS LE CADRE 10 2 DU DEVELOPPEMENT DURABLE OFFRE BASEE SUR LE BIEN ETRE ALIMENTATION ET EXPERIENCES BASEES SUR LA SANTE DEV DES RESSOURCES HUMAINES 7 4 SECURITE DU TRAVAIL 5 5 EQUITE DANS LES COND DE TRAVAIL 2 7 TRAVAIL RESPONSABLE 9 8 TRAVAIL ECOLOGIQUE 4 5 COMMUNAUTE LOCALE INITIATIVES SOCIALES. 6 1 Une inversion significative de hiérarchie séparant hôteliers et restaurateurs est à repérer pour : les services en ligne, jugés déterminants dans le secteur de l hôtellerie et classés en dixième position par les professionnels de la restauration ; les activités et menus respectueux du «développement durable» pondérés très positivement par les restaurateurs et beaucoup moins valorisés par les hôteliers. Cette inversion persiste, moins significative toutefois, quand il s agit de valoriser l équité dans les conditions de travail, que les hôteliers jugent essentielle. a) Les restaurateurs Dans le chapitre «grandes et nouvelles tendances», notre panel de restaurateurs classe dans l ordre suivant : 1. «la Communauté locale et les Initiatives sociales» avec plus de 8 réponses sur 10 cochées : «Très important» (et les 2 restantes «Important.») 2. «Les activités et menus dans le cadre du développement durable» 3. le WEB 2.0 qui recueille 9 avis favorables sur 10.

10 4. Ils accordent ensuite et dans l ordre encore beaucoup d importance à «l Equité dans les conditions de travail» et le «Développement des ressources humaines.» 5. Par contre, ils semblent très peu concernés par les problématiques de «l Offre basée sur le bien-être» et celle de «l Alimentation et des expériences basées sur la santé.» b) Les hôteliers : Par rapport aux nouvelles tendances auxquelles ils doivent répondre, les hôteliers du panel se sont prononcés majoritairement pour : 1. les «Services en ligne», plébiscités par tous 2. «l Equité dans les conditions de travail», plébiscités par tous 3. le «WEB 2.O» 4. le «Travail écologique». 5. En dernier et loin derrière les «Offres basées sur le bien-être et les services basés sur la santé». En conclusion : Les similitudes : L intérêt pour le WEB.2.0 Le désintérêt pour «Offres basées sur le bien-être et les services basés sur la santé» Les plus grandes différences : Les services en ligne (1 er choix pour les hôtels et 9 ème pour les restaurants Les activités dans le cadre du développement durable (2 ème choix pour les restaurants et 10 ème pour les hôtels. Communauté locale (1 er choix pour les restaurants et 6 ème rang pour les hôtels)

11 Chapitre 3 : Les critères nécessitant d autres informations/formations. L auto évaluation des besoins de formation. Les dimensions demandant une formation complémentaire. a) les restaurants Dans les domaines qu il qualifie ou juge «importants», le panel qualifie leurs entreprises majoritairement compétentes, voire expertes. Dans les domaines qu ils n exploitent pas (offres basées sur le bien-être et les services basés sur la santé) et pour lesquels ils ont peu d intérêt, ils se sentent pour plus de 50% d entre eux soit inexpérimentés soit débutants. Il n y a d ailleurs vraiment que sur ces 2 domaines où l on remarque distinctement «une faiblesse» affirmée. Le tableau à double entrée proposé infra illustre clairement cette tendance: Expérience Rang d importance experts compétents débutants Inexpérim. Communauté locale et initiatives sociales Activités et menus dans le cadre du développement durable Offre basée sur le bien-être Alimentation et expériences basées sur la santé Globalement sur l ensemble des 12 domaines cette mesure de l expérience dans les nouvelles tendances, les critères : «Expert» ou «Compétent» recueillent 2/3 des positionnements, soit 81 croix sur 120. Les résultats soulignent une division des thèmes en 3 groupes : Les thèmes que les professionnels qualifient de plus importants sont bien ou très bien maitrisés Les thèmes intermédiaires sont eux aussi bien ou très bien maîtrisés Les thèmes qualifiés de «secondaires» sont peu ou mal maîtrisés. b) les hôtels : A l instar de leurs homologues restaurateurs, les hôteliers considèrent que, dans les domaines qu ils jugent importants, leur savoir est expert ou compétent. Et dans les deux domaines qui échappent à leur intérêt, ils se considèrent pour plus de 80% d entre eux inexpérimentés ou débutants.

12 Les résultats relatifs à la mesure de l expérience dans les 12 thèmes soumis à leur appréciation, indiquent également 50% de «compétents», soit 61 choix sur les 120 possibles, avec un infléchissement sur la catégorie «experts» (8 positionnements au lieu des 21 notifiés par les restaurateurs). Cet infléchissement vient nourrir les deux catégories «débutants» (+4) et «inexpérimentés» (+8). Le tableau infra illustre ce transfert qui concerne 2 domaines de compétence jugés, cette fois, importants par les professionnels: a. «Les conditions d hébergement» (programmes culturels adaptés.offre touristique complète..) et b. les «Activités dans le cadre du développement durable» Expérience Expert Compétent Débutant Inexpéri. Conditions d hébergement Activités dans le cadre du développement durable Importance attribuée Très Assez Important Important important Conditions d hébergement Activités dans le cadre du développement durable Sans importance Eu égard à l intérêt des professionnels et à la relative faiblesse de leurs compétences dans ces domaines, un champ prioritaire de formation semble ici se dessiner. Les hôteliers paraissent cependant peu intéressés par les offres et les services basés sur «le bien être et la santé», domaines dans lesquels ils ne sont pas formés.

13 Chapitre 4 : les compétences innovantes appartenant aux gestionnaires des CHR : Les compétences les plus ou les moins diffusées : a) les restaurants Au terme d une auto évaluation de leurs propres compétences, les restaurateurs se jugent les plus compétents dans : leur «Capacité à collaborer/ l esprit d équipe» (9/10) leur «Adaptation au nouvel environnement» (7/10) et dans leurs «capacités à innover» (6/10). Globalement les restaurateurs avaient déjà, au moment de l interview, jugé ces compétences nécessaires à la bonne gestion d une entreprise. Ils s y déclarent d ailleurs 77 fois sur 80 : «experts» (+ de 50% des croix) ou «compétents». Ils ne ressentent donc pas vraiment un besoin de formation pour ces compétences essentielles qu ils mettent en œuvre quotidiennement. b) les hôtels : Les compétences déclarées des gérants semblent se concentrer sur : la «Capacité à collaborer et l esprit d équipe» : 100% sur les deux premiers critères et la «Capacité à innover». 91 % des réponses se répartissent en effet entre «Expert 25%» et «Compétent 48%». Si les choix qui se portent sur ces deux critères (73 croix sur 80) sont incontestablement nombreux, les déclarations d expertise restent minoritaires, rompant ainsi avec les réponses communiquées par les restaurateurs. Les hôteliers auraient donc dans ces compétences innovantes plus besoin de renforcement que de formation de base à proprement parlé.

14 Chapitre 5 : Les obstacles à la formation. a) les restaurants Le choix offert au panel de plusieurs réponses, sans qu aucune consigne ne l ait invité à signaler un ordre d importance, nous a contraints à n observer que la récurrence des positionnements. Les obstacles à la formation communiqués sont donc clairement : a. «Le manque de temps» b. «l Ajustement des programmes de formation aux besoins de l organisation». et les formations plébiscitées : c. «des formations pratiques et/ou en entreprises,» Les «formations en ligne» et les «formations par un tuteur sur le lieu de travail.» sont les moins souhaitées. b) les hôtels : «Le temps disponible» représente en grande partie un obstacle à la formation. Les gérants se sentent également peu ou mal informés sur les programmes existants. Ils seraient plutôt intéressés par de la formation pratique, en entreprise d abord, et à défaut en centre de formation.

15 Conclusion L enquête sur cet échantillon réduit signale un niveau satisfaisant de formation ou très satisfaisant : les professionnels en grande majorité se sentent formés et «au contact» des évolutions de leur secteur. S ils déclarent posséder les connaissances, les techniques et les compétences nécessaires à l administration et à la gestion quotidienne, il semble qu il faille les accompagner pour les sensibiliser et les professionnaliser dans des domaines plus pointus, nés des tendances les plus actuelles de consommation dont ils négligent encore l importance. Par ailleurs leur degré d information, de motivation et d implication est particulièrement élevé. Ils signalent quand même un clair besoin d évoluer avec leur entreprise, d acquérir les compétences utiles et indispensables à la pérennité de leur commerce, celles en tout cas qu ils considèrent pouvoir apporter une importante valeur ajoutée. Leur souhait va vers un accompagnement personnalisé dont le contenu serait au plus proche du terrain, avec des contenus adaptés, des modalités et un temps répondant aux nombreuses contraintes du secteur, des plans de formation inscrits, dans leur contenu et dans leur rythme, dans leur réalité professionnelle.

Hôtellerie traditionnelle

Hôtellerie traditionnelle Hôtellerie traditionnelle 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 a. Condition d ouverture d un établissement hôtelier... 6 b. Demande de classement d un établissement

Plus en détail

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007

Image de Nevers et de l action touristique locale. Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers et de l action touristique locale Etude réalisée en mai juin juillet 2007 Image de Nevers dans la presse en 2006 Presse nationale : Nevers est très peu citée dans la presse nationale sauf

Plus en détail

Synthèse fréquentation nationale

Synthèse fréquentation nationale Synthèse fréquentation nationale Bilan septembre et été 2014 (avril à septembre) 13 octobre 2014 Principaux enseignements Bilan du mois de septembre Les conditions météorologiques très clémentes sur une

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA

TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA TABLEAU DE BORD DES INVESTISSEMENTS TOURISTIQUES EN PACA RESUME DE L EDITION 2013 DONNEES 2012 Le Tableau de bord des investissements touristiques en France a été mis en place en 2006 par Atout France.

Plus en détail

Le marché de l hôtellerie en France

Le marché de l hôtellerie en France Le marché de l hôtellerie en France Georges DAHAN - 21 mars 2013 Sommaire Introduction Comment mesurer les performances hôtelières? L offre hôtelière en France Le parc hôtelier en France La part des chaînes

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique III. La demande touristique et ses évolutions 1. État actuel de la demande touristique Les statistiques internationales et européennes : Croissance du tourisme international de 5 à 6 % en 2005 Forte croissance

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS)

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS) Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS) CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie- présente des particularités

Plus en détail

L'Industrie Hôtelière Française 2015 38 ème édition avec l aimable participation de la CCI de Lyon

L'Industrie Hôtelière Française 2015 38 ème édition avec l aimable participation de la CCI de Lyon L'Industrie Hôtelière Française 2015 38 ème édition avec l aimable participation de la CCI de Lyon Lyon 25 novembre Real Estate & Hotels Tourisme - Hôtellerie - Loisirs Présentation de la 38 ème édition

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Plaquette restoleil_151111:plaquette restoleil 15/11/2011 14:14 Page 1

Plaquette restoleil_151111:plaquette restoleil 15/11/2011 14:14 Page 1 Plaquette restoleil_151111:plaquette restoleil 15/11/2011 14:14 Page 1 Plaquette restoleil_151111:plaquette restoleil 15/11/2011 14:14 Page 2 Le Groupe Le Groupe Restoleil est 31ème dans le classement

Plus en détail

Décembre 2014 Observatoire Régional du Tourisme

Décembre 2014 Observatoire Régional du Tourisme Objectifs et principes méthodologiques de l étude 3 L offre d hébergements 5 La fréquentation des hébergements 6 La consommation touristique 7 La production des entreprises touristiques 8 L emploi lié

Plus en détail

Observatoire Économique du Tourisme du Pays de Saint-Omer 2008. 22 Avril 2010

Observatoire Économique du Tourisme du Pays de Saint-Omer 2008. 22 Avril 2010 Observatoire Économique du Tourisme du Pays de Saint-Omer 2008 22 Avril 2010 En 2008, le Pays de Saint-Omer a accueilli 534 646 visiteurs + 7,7 % + 7,7 % 23 équipements touristiques répondants Soit une

Plus en détail

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise

La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise La grande enquête sur les besoins en recrutement et en formation des PME du Val d Oise Cette enquête du réseau FormaClub95 est destinée à engager notre action sur les besoins en recrutement et formation

Plus en détail

Synthèse de l étude prospective. Regard des visiteurs étrangers sur l hôtellerie, la restauration et le tourisme en France L OBSERVATOIRE

Synthèse de l étude prospective. Regard des visiteurs étrangers sur l hôtellerie, la restauration et le tourisme en France L OBSERVATOIRE L OBSERVATOIRE TOURISME, HÔTELLERIE, RESTAURATION ET ACTIVITÉS DE LOISIRS Synthèse de l étude prospective Regard des visiteurs étrangers sur l hôtellerie, la restauration et le tourisme en France Tourisme

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion ou reprise d une PME hôtelière

Licence professionnelle Gestion ou reprise d une PME hôtelière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion ou reprise d une PME hôtelière Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

PRESENTATION DE LA BRANCHE PROFESSIONNELLE

PRESENTATION DE LA BRANCHE PROFESSIONNELLE PRESENTATION DE LA BRANCHE PROFESSIONNELLE RESTAURATIION RAPIIDE CCN n 3245 AGEFOS PME est partenaire de la Branche de la Restauration Rapide depuis la signature de l accord du 14 décembre 1995, étendu

Plus en détail

Altergaz, fournisseur de gaz naturel

Altergaz, fournisseur de gaz naturel Altergaz, fournisseur de gaz naturel Notre vision : devenir le premier fournisseur alternatif de gaz naturel en France Altergaz souhaite offrir à ses clients professionnels, entreprises, collectivités

Plus en détail

GTEC secteur hôtellerie restauration tourisme

GTEC secteur hôtellerie restauration tourisme GTEC secteur hôtellerie restauration tourisme Contexte de l étude Cette étude s appuie sur des entretiens semi-directifs réalisés en face à face et/ou par téléphone. Dans certains cas le questionnaire

Plus en détail

Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques

Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques 1. Contexte et enjeux de l enquête L état des lieux des collectifs d agriculteurs en PACA (Trame / FRGEDA PACA - 2010) Intérêt grandissant

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

L offre d hébergement

L offre d hébergement L offre d hébergement 3 L offre d hébergement Définitions 52 Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le nouveau classement

Plus en détail

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France!

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! Communiqué de presse - juillet 2015 Bilan 1 er semestre 2015 et prévisions de réservations estivales Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! En ce début de saison estivale 2015,

Plus en détail

Avec 464 000 entreprises et un chiffre

Avec 464 000 entreprises et un chiffre 8.1 Chiffres clés de la construction Avec 464 entreprises et un chiffre d affaires de 272 milliards d euros en 211, la construction représente 16 % des entreprises et 7 % du chiffre d affaires de l ensemble

Plus en détail

Présentation du groupe. #Gastronomie #Restauration #Découverte #Valeurs

Présentation du groupe. #Gastronomie #Restauration #Découverte #Valeurs Présentation du groupe #Gastronomie #Restauration #Découverte #Valeurs Nos établissements en image MONTAGNE La Grange Val Thorens L Auberge des balcons Belle Plagne La Cabane Val Thorens Le K2 Belle Plagne

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE II (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires Présentation de l'enquête Contexte - Objectifs Calvados Tourisme s'est engagé depuis plusieurs années sur le segment du tourisme d'affaires

Plus en détail

Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires

Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires www.calvados-tourisme.com Crédit photo : J. Basile D, Chateau de Belle Fontaine, Normandie Challenge, C. Bielsa, Hotel du Golf de Carbourg Calvados Tourisme, X

Plus en détail

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Conférence de Presse Jeudi 18 octobre 2012 Un PIB supérieur à 1 milliard d euros Tourisme, réel levier économique pour le département de Vaucluse

Plus en détail

lié au tourisme en Poitou-Charentes tourisme 29 000 emplois salariés liés à la fréquentation touristique

lié au tourisme en Poitou-Charentes tourisme 29 000 emplois salariés liés à la fréquentation touristique tourisme tourisme L emploi lié au en Poitou-Charentes 29 000 emplois salariés liés à la fréquentation touristique En Poitou-Charentes, le tourisme génère un peu plus de 29 000 emplois salariés au plus

Plus en détail

Les hôtels. Quelle est la réglementation qui s applique?

Les hôtels. Quelle est la réglementation qui s applique? Les hôtels Qu est-ce qu un hôtel?. C est une établissement commercial d hébergement classé qui offre des chambres ou des appartements meublés en location à une clientèle de passage de séjour.. Il peut

Plus en détail

Principaux ratios et points de repère

Principaux ratios et points de repère 1/46 de gestion en hôtellerie-restauration Réactualisés 01/10/ - 2/46 Sommaire 1 ère partie Les ratios de charges d exploitation et les soldes intermédiaires de gestion 2 ème partie Les indicateurs de

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme

Fiche marché. La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne. Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Fiche marché La clientèle néerlandaise en Champagne-Ardenne Réalisé par l Observatoire Régional du Tourisme Données de cadrage Données économiques PPopulation : 16,8 millions d habitants Taux de croissance

Plus en détail

Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015

Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015 Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015 30 juin 2015 Principaux enseignements - Bilan du début de saison : une bonne dynamique générale, particulièrement marquée

Plus en détail

Phase 1: Elaboration du diagnostic

Phase 1: Elaboration du diagnostic Élaboration du SCOT du Pays Santerre Haute Somme Phase 1: Elaboration du diagnostic Fiche N 3: Economie et commerce 1. Les grandes caractéristiques socio-économiques de la population La population active

Plus en détail

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats

Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France. Résultats Enquête sur la formation initiale dans l industrie du jeux vidéo en France Résultats Le jeu vidéo est, à travers le monde, la première industrie culturelle devant les secteurs du cinéma et de la musique.

Plus en détail

France Télécom - Orange Réalisé par Déborah COTTE _ 2009 / 2010

France Télécom - Orange Réalisé par Déborah COTTE _ 2009 / 2010 management et communication l entreprise le contexte externe la problématique les préconisations France Télécom - Orange Réalisé par Déborah COTTE _ 2009 / 2010 France Télécom Orange, historique 1991:

Plus en détail

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 LA GRANDE-MOTTE NOTE DE TENDANCES L AVIS DES PROFESSIONNELS DU TOURISME GRAND-MOTTOIS TENDANCES GENERALES JUIN 2014 : TENDANCES EQUIVALENTES A CELLES DE 2013 Juin 2014

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Plan marketing 2008-2010 des Gîtes de France

Plan marketing 2008-2010 des Gîtes de France Plan marketing 2008-2010 des Gîtes de France Nécessité d une campagne publicitaire nationale afin de développer nos taux d occupation : pourquoi cet appel à la mobilisation de chacun? Les Gîtes de France

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE Le Tourisme en Dordogne L hôtellerie de plein-air L hôtellerie SOMMAIRE Les sites et monuments Le Service Loisirs Accueil Les Gîtes de France

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

De l observatoire à l action

De l observatoire à l action De l observatoire à l action 13 MARS 2014 BEST WESTERN Soleil & Jardin Sanary sur Mer BEST WESTERN Soleil & Jardin Sanary sur Mer 40 chambres,180m2 de salles de conférence, Spa, 2 piscines, restauration

Plus en détail

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires

www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires www.calvados-tourisme.com Enquête Tourisme d'affaires - Séminaires Présentation de l'enquête Contexte - Objectifs Calvados Tourisme s'est engagé depuis plusieurs années sur le segment du tourisme d'affaires

Plus en détail

Enquête ADF ELIOR La restauration scolaire au sein des collèges

Enquête ADF ELIOR La restauration scolaire au sein des collèges Enquête ADF ELIOR La restauration scolaire au sein des collèges Enquête ADF ELIOR La restauration des collèges Contexte de l étude Une étude réalisée par l Assemblée des Départements de France, accompagnée

Plus en détail

Etude image / notoriété / marques 2009 Eléments symbolisant Provence-Alpes-Côte d Azur

Etude image / notoriété / marques 2009 Eléments symbolisant Provence-Alpes-Côte d Azur Etude image / notoriété / marques 2009 Eléments symbolisant Provence-Alpes-Côte d Azur Rappel 83% 27% 72% 54% 53% 49% 72% 45% 26% 43% 15% 34% 57% 31% 53% 71% 31% 41% 29% 3% 2 l oenotourisme en PACA un

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

Le dispositif d évaluation dans la fonction publique

Le dispositif d évaluation dans la fonction publique Le dispositif d évaluation dans la fonction publique page 1 PLAN Présentation du dispositif d évaluation Enjeux de l évaluation en matière de management et de GRH page 2 L entretien professionnel en pratique

Plus en détail

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne

Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne Inter Bio Bretagne vous informe Enquête sur les perspectives d avenir des points de vente spécialisés dans la distribution de produits Bio en Bretagne - Synthèse des résultats - Début, Inter Bio Bretagne

Plus en détail

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS SCHEMA DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL 2006-2012 RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS Le Roannais apparaît comme un territoire homogène constitué autour d un pôle d attraction central : l agglomération de Roanne.

Plus en détail

Les Entreprises Familiales

Les Entreprises Familiales Les Entreprises Familiales Paris, le 5 Fevrier 2008 Les Entreprises Familiales Centenaires sont en France 1400 (présentes dans presque tous les secteurs) dont 400 dans le secteur des Vins et Spiritueux.

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I 1/7 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE I (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et suivants)

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE POUR LA CREATION D UNE ACTIVITE DE RESTAURATION SUR LA COMMUNE DE SAZOS

CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE POUR LA CREATION D UNE ACTIVITE DE RESTAURATION SUR LA COMMUNE DE SAZOS CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE POUR LA CREATION D UNE ACTIVITE DE RESTAURATION SUR LA COMMUNE DE SAZOS Le contexte : La commune de Sazos située dans le canton de Luz Saint Sauveur sur la route

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

Information Economique

Information Economique Information Economique L ACTIVITE DE L HOTELLERIE en AVEYRON Analyse de données, saisons 211 et 212 L Observatoire mensuel d activité ACTISCOPE TOURISME est un outil qui a pour but de permettre aux différents

Plus en détail

Schéma de développement touristique du Pays Dolois 2011-2016

Schéma de développement touristique du Pays Dolois 2011-2016 Schéma de développement touristique du Pays Dolois 2011-2016 L activité touristique du Pays Dolois, quel constat? Quel cap pour le tourisme dolois? Les champs de progrès pour le tourisme dolois 26 mai

Plus en détail

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES

LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES LES BESOINS EN FORMATION DES ENTREPRISES ARDENNAISES Enquêtes : AGEFOS-PME, CGPME, CCI des Ardennes Analyse : Observatoire économique - CCI des Ardennes Direction de la formation, des études économiques,

Plus en détail

FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour

FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour FM N 19011 Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les Français et la géolocalisation Principaux enseignements Novembre 2010 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions.

Implantée depuis 2 ans à Bordeaux, Inside RDT fait le point sur ses pratiques et ses ambitions. Page 1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE À l occasion du Salon de l Entreprise Aquitaine, Inside Révélateur De Talents fête ses 10 ans d innovations dans les domaines de la formation et du coaching pour les entreprises.

Plus en détail

L HÉBERGEMENT ALTERNATIF : Repousser les limites de l imaginaire. Colloque québécois sur les parcs régionaux 27 ET 28 NOVEMBRE 2012

L HÉBERGEMENT ALTERNATIF : Repousser les limites de l imaginaire. Colloque québécois sur les parcs régionaux 27 ET 28 NOVEMBRE 2012 L HÉBERGEMENT ALTERNATIF : Repousser les limites de l imaginaire Colloque québécois sur les parcs régionaux 27 ET 28 NOVEMBRE 2012 L HÉBERGEMENT ALTERNATIF 1. Survol de la diversité de l offre au Québec

Plus en détail

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte 2014-2015 Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation de la profession 8 1. Définition... 8 2. Accès à la profession... 8 a. Conditions d ouverture... 8 b. Demande

Plus en détail

LA RECONNAISSANCE DES CLIENTS

LA RECONNAISSANCE DES CLIENTS LA RECONNAISSANCE DES CLIENTS DANS LE MILIEU BANCAIRE ETAT DES LIEUX ET RECOMMANDATIONS Page 1/7 Stanwell Consulting SAS 2015, ne pas diffuser sans autorisation écrite Contexte de l étude Les comportements

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Synthèse Contrat d Objectifs Diagnostic Les services de l automobile En Midi-Pyrénées Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Christiane LAGRIFFOUL () Nadine COUZY (DR ANFA

Plus en détail

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants :

Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : Le commerce en France : 750 000 entrepreneurs 2 millions de personnes 343 milliards d euros de chiffre d affaires Médicis, la mutuelle retraite des indépendants : 167 000 adhérents La plus grande organisation

Plus en détail

Vos achats de formation. Synthèse

Vos achats de formation. Synthèse Centre pour le développement de l information sur la formation permanente Vos achats de formation Tendances d actualité : enquête auprès de 125 entreprises Synthèse Mars 2012 Enquête Centre Inffo, mars

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE

TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Oise Tourisme TABLEAU DE BORD DES INDICATEURS DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE DE L OISE Ce document présente les indicateurs de l économie touristique de l Oise. Edition mai 11 www. SOMMAIRE Rédaction : Oise

Plus en détail

Baromètre Jeunesse Vague 3

Baromètre Jeunesse Vague 3 pour Baromètre Jeunesse Vague 3 Juin 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 3 2 - Les résultats de l'étude 5 A Les jeunes, la confiance et leur avenir 6 B Les jeunes et l avenir professionnel 11 C Les jeunes

Plus en détail

Santé, bien-être et plaisir par l alimentation et la cuisine

Santé, bien-être et plaisir par l alimentation et la cuisine LICENCE PRO Santé, bien-être et plaisir par l alimentation et la cuisine Carte d identité de la formation Diplôme Licence professionnelle Spécialité Santé, bien-être et plaisir par l alimentation et la

Plus en détail

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013

ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 ENQUETE CONJONCTURE 1 ER SEMESTRE 2013 Enquête réalisée par mail sur la période du 6 au 13 juin 2013 Préambule : Depuis fin 2011, la Chambre de métiers et de l artisanat réalise une enquête de conjoncture

Plus en détail

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015

CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 CORRIGE EPREUVE MANAGEMENT DES ENTREPRISES BTS Session 2015 Première partie : Analyse du contexte : 1. Justifiez, en mobilisant les références théoriques pertinentes, pourquoi la démarche suivie par Octave

Plus en détail

Consultation 2015 Programme Formations Tourisme

Consultation 2015 Programme Formations Tourisme Consultation 2015 Programme Formations Tourisme Contact : Karel CHAUCHEPRAT Plan de Formation régional CRDT Auvergne Parc Technologique la Pardieu 7 allée Pierre de Fermat - CS 50502 63178 Aubière Cedex

Plus en détail

Le marché français. Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme

Le marché français. Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme LAin et ses principaux marchés touristiques Date : novembre 2010 Observatoire d Aintourisme Le marché français Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais Dans cette fiche marché, le Bassin Lyonnais correspond à la

Plus en détail

Observatoire de l hôtellerie saumuroise. 28 avril 2015

Observatoire de l hôtellerie saumuroise. 28 avril 2015 Observatoire de l hôtellerie saumuroise 2014 28 avril 2015 Contexte et objectifs Contexte : La CCI de Maine-et-Loire a été sollicitée pour mettre en place un observatoire de l hôtellerie du Grand Saumurois,

Plus en détail

I - HR Access en bref

I - HR Access en bref I - HR Access en bref Fort de 40 ans d innovation dans le secteur privé et public, HR Access accompagne la fonction RH et Paie dans la mise en œuvre et la production de ses solutions de gestion. Spécialiste

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

Fiche TransEntreprise confidentielle

Fiche TransEntreprise confidentielle La Chambre de Commerce et d'industrie met à la disposition des chefs d entreprise ainsi que des propriétaires de pas-de-porte ou locaux commerciaux/industriels, le réseau TRANSENTREPRISE pour diffuser

Plus en détail

Communes touristiques et stations classées

Communes touristiques et stations classées Communes touristiques et stations classées La loi du 14 avril 2006 donne une assise juridique aux communes touristiques et réforme le classement des stations Une organisation à 2 niveaux qualitatifs :

Plus en détail

Schéma Local de Développement touristique de Paimpol-Goëlo

Schéma Local de Développement touristique de Paimpol-Goëlo Schéma Local de Développement touristique de Un SLDT, c est quoi? Document cadre dont l objectif est de formaliser des orientations stratégiques et de mettre en œuvre un programme d actions. Concrètement,

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

Rapport Final. Etude Action «Illettrisme en entreprise, les salariés de bas niveau de qualification»

Rapport Final. Etude Action «Illettrisme en entreprise, les salariés de bas niveau de qualification» Rapport Final Etude Action «Illettrisme en entreprise, les salariés de bas niveau de qualification» Février 2001 Note méthodologique Rappel des objectifs Nous devons au terme de cette étude avoir : Cerné

Plus en détail

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur

Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur perception et leur attachement à la mer, sur ACTIVITES ECONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Les Français et la mer : perceptions et attachements Analyse socio-économique générale A RETENIR Les Français sont interrogés depuis plusieurs années sur leur

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

chos Tourisme Enquête auprès des touristes ayant demandé des brochures au C.R.T. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne

chos Tourisme Enquête auprès des touristes ayant demandé des brochures au C.R.T. Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 125 - Décembre 2013 chos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne Enquête auprès des touristes ayant demandé des brochures au C.R.T. Photo : Festival Mondial de Théâtres

Plus en détail

POUR UN FINANCEMENT LOCAL

POUR UN FINANCEMENT LOCAL POUR UN FINANCEMENT LOCAL PLUS EQUITABLE DU SPORT Xavier Sautenuage 1 Le 11 janvier 2010 La publication le 10 décembre 2009 du rapport public de la Cour des comptes intitulé «les collectivités territoriales

Plus en détail

Structure du dossier de candidature. Destinations européennes d Excellence en Wallonie 2015. Tourisme & Gastronomie locale

Structure du dossier de candidature. Destinations européennes d Excellence en Wallonie 2015. Tourisme & Gastronomie locale Structure du dossier de candidature Destinations européennes d Excellence en Wallonie 2015 Tourisme & Gastronomie locale 1. ÉLIGIBILITÉ DANS CE DOSSIER, JE Démontre en quelques lignes au jury que ma destination

Plus en détail

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE Etat des lieux et perspectives Contexte de l étude Plus de 30 000 courtiers et agents généraux en France sont au cœur des transformations en cours dans le secteur de l

Plus en détail

PRE-DIAGNOSTIC confidentiel

PRE-DIAGNOSTIC confidentiel PRE-DIAGNOSTIC confidentiel La Chambre de Commerce et d'industrie et la Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Charente mettent à la disposition des chefs d entreprise ainsi que des propriétaires de

Plus en détail

Nouvelles tendances des clients loisir & affaires observées par les Agents de voyages en 2014"

Nouvelles tendances des clients loisir & affaires observées par les Agents de voyages en 2014 Description & Bon de commande de l étude Nouvelles tendances des clients loisir & affaires observées par les Agents de voyages en 2014" Objectifs de l'étude L'évolution du tourisme de loisir et des déplacements

Plus en détail

La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs

La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs Usages & Attitudes Pomme de terre primeur 2014 La pomme de terre primeur, un produit connu et apprécié des consommateurs L étude réalisée en juin 2014 par Opinionway pour le CNIPT et FranceAgriMer a pour

Plus en détail

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Sondage Opinion Way pour MeilleursAgents Paris, le 2 décembre 2014 MeilleursAgents s intéresse à un sujet de société qui anime les débats depuis

Plus en détail

Naturellement Leucate! chambres

Naturellement Leucate! chambres Ce E ns lig i- B ib o u le va rd Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) Résidence Le Temps des Cerises - Leucate (Aude) 104 Naturellement Leucate! chambres Une opération immobilière

Plus en détail

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation

FORMATIONS. Europe. Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation FORMATIONS Europe Pour plus d infos : www.inet.cnfpt.fr / rubrique Espace formation 1. Démocratie locale, participation des citoyens : enjeux et réponses européens NOUVEAU p.2 2. Europe : actualité et

Plus en détail

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012)

PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE. www.ffps.fr 2013 (données 2012) PANORAMA DE BRANCHE PARFUMERIE SELECTIVE www.ffps.fr 2013 (données 2012) 1 SOMMAIRE Données économiques La Parfumerie Sélective p 3 Le marché de la Parfumerie Sélective p 3 L organisation du marché p 5

Plus en détail