TOURISME: IMPACTS ECONOMIQUE ET SOCIAL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TOURISME: IMPACTS ECONOMIQUE ET SOCIAL"

Transcription

1 TOURISME: IMPACTS ECONOMIQUE ET SOCIAL Communication n 2 au Séminaire de formation des cadres de la DGAE/MEF Cotonou, du 31 Janvier au 03 Février 2012 Par: M. Aboubakar GOMINA(DPP/MCAT)

2 SOMMAIRE Définitions opérationnelles Les divers types de tourisme(historique et évolution) Les branches d activités du tourisme et ses secteurs connexes(historique et évolutions) Les métiers du tourisme(historique et évolutions) Les principales fonctions dans une stratégie de développement du tourisme Impacts des activités touristiques sur l économie Impacts des activités touristiques sur l individu et la société Conclusion

3 Définitions Tourisme: un ensemble distinctif d activités humaines exécutées par des voyageurs se rendant dans une destination en dehors de leur environnement habituel pour moins d un an, et pour n importe quel autre motif que celui d être employé par un agent économique du pays de destination.* Impact: ensemble de répercussions de quelque chose sur autre chose**. Economie: domaine d'activités relatives à la production, à la distribution et à la consommation des richesses d'une collectivité humaine** Social: conditions de vie des membres de la société** Société: ensemble de personnes vivant d'une façon organisée et structurée par des institutions et des conventions** * = Source: UNWTO ; ** = Source: Microsoft Encarta 2009

4 Divers types de tourisme: historique et évolution Il existe principalement trois formes de tourisme : le tourisme interne, le tourisme récepteur et le tourisme émetteur. Lesdites formes pourraient être combinées de diverses manières pour dériver les formes additionnelles que sont : le tourisme intérieur, le tourisme national et le tourisme international. Ces formes de tourisme ont lieu pour divers motifs, induisant ainsi une variété dans la typologie: Le tourisme religieux (Pèlerinages, etc.) Le tourisme culturel Le tourisme littoral ou balnéaire Le tourisme en montagne Le tourisme rural et le tourisme urbain Le tourisme commercial (magasins centre ville) Le tourisme d affaires Le tourisme résidentiel Le tourisme associatif et social Le tourisme industriel Le tourisme d affaires et de congrès Le tourisme de santé (soins médicaux et paramédicaux) Le tourisme sportif (ex: coupe du monde) L écotourisme Le e-tourisme Le tourisme spatial et interplanétaire (à venir), etc.

5 Tourisme et son environnement stratégique Le tourisme est comme l éponge: il boit ce qui est dans son environnement et interagit avec ce dernier Les principaux axes des grandes mutations connues dans le monde influent donc sur le tourisme: écoq (méthanol == > indépendance énergétiq Brésil, 63% energyconsoenafriq=afriquedusud); Politiq (chute mur de Berlin, guerre Irak, les BRICS ==> redistribution des cartes et multilatéralisme, gouvernmts instruiz les T.O au sujet destinations); Démographiq (vieillissemt population du monde dit développé == > expl fertilité femme Allemande 1,4 enft contre 1,9 indispensable); Technologiq (envahismt de ts les secteurs par informatic, plus de 35% du contenu internet concerne tourisme, génération digital native interessée par son et images plutôt que textes); Ecologiq (érosions cotières dues aux ouvrages, devlpmt de la Chine coute écologiqmt à la communauté mondiale toute entière, GES avec fonte des glaciers et disparition prochaines de plusieurs îles)

6 Branches d activités du tourisme et secteurs connexes Source: Net.Doc n 23. Les métiers du tourisme: approche nationale

7 Métiers du tourisme 1 Métiers touristiques sont par construction ou par destination On part de l hypothèse qu il n existe pas de métiers touristiques par «essence», mais des métiers touristiques par construction et/ou par destination. La définition internationale du tourisme impose en effet de procéder à cette distinction. Métiers touristiques par construction Il s agit des métiers «cœur de branche»2 des branches professionnelles dont l activité principale relève du tourisme : métiers liés à l organisation de voyages et à la réception de touristes, métiers de l hôtellerie. On parle de métiers touristiques par construction dans la mesure où leur périmètre est précisément délimité par la définition internationale du tourisme : l organisation de séjours et de voyages, quel qu en soit le motif, ainsi que l hébergement, dès lors qu est considéré comme touriste tout visiteur qui passe au moins la nuit. Métiers touristiques par destination Il s agit des métiers «cœur de branche» des branches professionnelles dont une part de l activité relève du tourisme : métiers de la restauration, métiers des transports. métiers des loisirs. Ces métiers ne sont pas touristiques par construction, ils le deviennent lorsqu ils sont exercés dans un environnement touristique ou à destination d un public touristique.

8 Métiers du tourisme 2

9 Métiers du tourisme 3

10 Métiers du tourisme 4

11 Métiers du tourisme 5

12 Principales fonctions dans une stratégie de développement du tourisme Le secteur du tourisme étant hautement capitalistique et transversal par essence, son développement nécessite des arrangements institutionnels capable de répondre aux principales fonctions spécifiques ci-après: Aménagement: Acquisition de terrains, études, viabilisation, cession) Investissement et Produit: Encadrement des promoteurs, encadrement du produit, Patrimoine et Environnement, sécurité, coordination des représentation déconcentrées Compétences professionnelles et qualité: Développement des compétences professionnelles et promotion de la qualité Marketing-Intelligence: Suivi des marchés touristiques, Relations publiques et communication, Publicité nationale, édition des supports de communication et de promotion Financement: Déplacement: Lesdites fonctions seront accompagnées de celles à vocation générale (Pilotage-suivi évaluation; Administration).

13 Impacts des activités touristiques sur l économie

14 Impacts des activités touristiques sur l économie Le tourisme génère de façon directe et indirecte une augmentation des activités économiques dans les lieux visités(et au-delà), principalement du fait delademandedebiensetservicesquiontbesoind êtreproduitsetfournis. Dans l analyse économique du tourisme, l on devra distinguer entre la contribution économique du tourisme qui se réfère à l effet direct du tourisme mesurable au moyen du CST et l impact économique du Tourisme qui est un concept beaucoup plus large, encapsulant tant bien les effets directs qu indirects que ceux induits du tourisme et qui devra donc être estimé par l application de modèles mathématiques. Les études d impacts économiques visent à quantifier les bénéfices économiques traduits par l accroissement net de la richesse des résidents(des zones visitées) résultant du tourisme, mesuré en termes monétaires, en surplus des niveaux qui prévaudraient en l absence du tourisme ( et si demainletourismen existaitplus?ou etsiletourismen avaitpasexisté?). Défis pour le Bénin(SST, CST, EIEcoq)

15 Impacts des activités touristiques sur l économie Selon les différents organismes et agences des Nations Unies le poids économique du tourisme le classe comme une activité majeure à l échelle de l économie mondiale. Les statistiques de l OMT chiffrent à 950 Mds US$ en 2008 les recettes du tourisme international, soit chaque jour un montant de 3 Mds US$ de services touristiques exportés à l échelle planétaire. Il faut ajouter à ce chiffre d affaires, le montant des recettes issues du tourisme intérieur, montant qu il n est pas possible, en l état des données statistiques mondiales, de chiffrer globalement. Ces recettes dues au tourisme international sont inégalement réparties selon les pays de destination, les pays à vocation touristique de l UE se taillant la part du lion avec 30% (principalement Espagne, France, Italie, Allemagne, Royaume Uni, Autriche, Grèce) suivi par l Amérique du Nord avec 13% des recettes mondiales(réalisées essentiellement par les USA 11.5% qui occupe le 1er rang mondial). L ensemble de ces recettes constitue environ 5% du PIB mondial (Global GDP dans la comptabilité internationale). Pour certains pays émergents ou avec peu d activités industrielles, les recettes du tourisme peuvent représenter entre 20 et 40% de leur PIB. l emploi, est estimé à 250 millions de personnes, soit 6 à 7% de l emploi dans le monde, travaillant directement dans le secteur du tourisme, ou dans des activités proches ou nécessaires à son développement. investissements dans tourisme et activités connexes, estimés par la CNUCED à environ 10% du montant annuel des invest mondiaux (1 200 Mds US$). Les pays ayant le plus fortement augmenté la part de leurs investissements touristiques sont en Afriq (Ang, Botsw, Namib), en Amériq du Sud (Bréz, Chili) et au Moyen et Extrême Orient(Taiwan, Inde, Thaïlande, Chine, Koweït)

16 Impacts des activités touristiques sur l individu et la société Les activités touristiques concourent à: l enrichissement monétaire des résidents des lieux visités; Réservoir d emplois L épanouissement et l équilibre du touriste; Le brassage des cultures(indonésie et Islam); Mais ces mêmes activités pourraient constituer des risques pour la société: Déviances dans les mœurs; Destruction du patrimoine(culturel, naturel, etc.) Maladies exotiques; Etc.

17 Conclusion Le tourisme est sans aucun doute un moyen de création de valeur ajoutée, de création d emploi, de structuration de l espace. On fait du tourisme principalement pour ses retombées économiques et non comme des jeux olympiques (la course au nombre de nuitées par exemple); Il s agit d un secteur éminemment capitalistique (donc nécessitant de lourds investissements); Mais la société doit-elle uniquement focaliser son attention sur les retombées économiques, laissant ses valeurs culturelles, spirituelles, morales? (BouthanetsonGNHenlieuetplaceduGNP)

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

Chiffres clés de l'europe

Chiffres clés de l'europe Sommaire 1 L économie et les finances... 1 1.1 Le PIB... 1 1.2 La production économique... 3 1.3 Les dépenses du PIB et les investissements... 5 1.4 La productivité de la main-d œuvre... 6 2 La population

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Chiffres clés. du tourisme

Chiffres clés. du tourisme Chiffres clés du tourisme Édition 2007 Le poids économique du tourisme en France en 2006 Échanges extérieurs Dépenses en France des visiteurs étrangers : 36,9 milliards d euros (+4,3%*) Dépenses à l étranger

Plus en détail

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique III. La demande touristique et ses évolutions 1. État actuel de la demande touristique Les statistiques internationales et européennes : Croissance du tourisme international de 5 à 6 % en 2005 Forte croissance

Plus en détail

Hôtellerie traditionnelle

Hôtellerie traditionnelle Hôtellerie traditionnelle 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 a. Condition d ouverture d un établissement hôtelier... 6 b. Demande de classement d un établissement

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Décembre 2014 Observatoire Régional du Tourisme

Décembre 2014 Observatoire Régional du Tourisme Objectifs et principes méthodologiques de l étude 3 L offre d hébergements 5 La fréquentation des hébergements 6 La consommation touristique 7 La production des entreprises touristiques 8 L emploi lié

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

MarchéS asiatiques Courte et humble présentation de Paul Arseneault, Réseau de veille en tourisme

MarchéS asiatiques Courte et humble présentation de Paul Arseneault, Réseau de veille en tourisme MarchéS asiatiques Courte et humble présentation de Paul Arseneault, Réseau de veille en tourisme Visiteurs au Québec en Agrément 2006 Visite parents et amis Affaires Total Japon 24 000 55 % 5 000 11 %

Plus en détail

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY

I) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY I) Le contexte II) Le programme I) Le contexte II) Le contexte La destination France 1 ère destination mondiale en nombre de touristes avec 84,7 millions de visiteurs étrangers (en 2013). 1 touriste sur

Plus en détail

Contribution des industries créatives

Contribution des industries créatives RÉSUMÉ - Septembre 2014 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes de PIB et d emploi Évolution 2008-2011 2 Contribution des industries créatives à l économie de l UE en termes

Plus en détail

Analyse socio-économique des sites archéologiques

Analyse socio-économique des sites archéologiques Analyse socio-économique des sites archéologiques Flux touristique Économie local Équipements para-touristiques Exploitation touristique du site Emplois Carthage Développement local Composantes sociales:

Plus en détail

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009

3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 LES COLLECTIVITÉS LOCALES EN CHIFFRES 2009 3LES FINANCES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES LOCALES 3-1 Les administrations publiques locales dans les comptes de la nation 42 3-2 Les comptes des administrations

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Le tourisme durable dans l espace francophone

Le tourisme durable dans l espace francophone Le tourisme durable dans l espace francophone De la valorisation des patrimoines culturels et naturels vers une économie verte I. Contexte et justification Le tourisme, en plein essor, est reconnu comme

Plus en détail

Evaluation des impacts économique et social des aéroports Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Paris-Le Bourget pour l'année 2010

Evaluation des impacts économique et social des aéroports Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Paris-Le Bourget pour l'année 2010 Evaluation des impacts économique et social des aéroports Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Paris-Le Bourget pour l'année 2010 AEROPORTS DE PARIS 15 Février 2012 BIPE 2012 1 Evaluation des impacts économique

Plus en détail

THESAURUS DU TOURISME ET DES LOISIRS

THESAURUS DU TOURISME ET DES LOISIRS THESAURUS DU TOURISME ET DES LOISIRS Liste structurée de descripteurs pour l indexation et la recherche de l information dans les domaines du tourisme et des loisirs 1 ére édition 1999. Les désignations

Plus en détail

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011 www.tourisme-essonne.com Les chiffres du tourisme Essonne en année 211 Les chiffres clés de l année 211 2 318 743 nuitées en Essonne Capacité d accueil : 13 hôtels, 94 hébergements Gîtes de France (meublés

Plus en détail

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Rencontre Moyen Terme 2014/2018 Grégori Colin Economiste LA BALANCE COMMERCIALE (incluant les services marchands) Les flux

Plus en détail

L IMPACT ECONOMIQUE DE L ACTIVITE SPATIALE EN GUYANE

L IMPACT ECONOMIQUE DE L ACTIVITE SPATIALE EN GUYANE Kourou, le 15 juin 2009 NOTE L IMPACT ECONOMIQUE DE L ACTIVITE SPATIALE EN GUYANE 0 Introduction 1 L activité spatiale en Guyane 1.1. Eléments économiques 1.2. L emploi au CSG 2 La contribution du CNES

Plus en détail

IMPACT DE L INSTAURATION D UNE SURTAXE DE SEJOUR REGIONALE EN ILE- DE-FRANCE. Une étude d Alliance 46.2. Entreprendre en France pour le tourisme

IMPACT DE L INSTAURATION D UNE SURTAXE DE SEJOUR REGIONALE EN ILE- DE-FRANCE. Une étude d Alliance 46.2. Entreprendre en France pour le tourisme IMPACT DE L INSTAURATION D UNE SURTAXE DE SEJOUR REGIONALE EN ILE- DE-FRANCE Une étude d Entreprendre en France pour le tourisme Données et calculs par MKG Hospitality CONTEXTE L Assemblée Nationale a

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION TOGO OCTOBRE 2006 / AVRIL 2007

PROGRAMME D ACTION TOGO OCTOBRE 2006 / AVRIL 2007 PROGRAMME D ACTION TOGO OCTOBRE 2006 / AVRIL 2007 1. Dossier diagnostique «Destination TOGO»: Recensement, identification et formalisation de l offre touristique de la région des plateaux puis du Togo.

Plus en détail

Assemblée Générale 2014

Assemblée Générale 2014 Assemblée Générale 2014 Approbation du Procès-verbal de l Assemblée Générale 2013 remis avec la convocation. Puis Rapport Moral de la Présidente Lydia Deturmeny Rapport financier Rapport de Monsieur Guillet,

Plus en détail

Economie et Politique du Tourisme International

Economie et Politique du Tourisme International François Vellas Economie et Politique du Tourisme International 2 e édition 3 ECONOMICA 49, rue Héricart, 75015 Paris TABLE DES MATIERES INTRODUCTION PREMIERE PARTIE : ANALYSE ECONOMIQUE DU TOURISME INTERNATIONAL

Plus en détail

2. Présentation de la comptabilité nationale

2. Présentation de la comptabilité nationale 2. Présentation de la comptabilité nationale Introduction (1) Comptabilité nationale : Système Européen des Comptes (SEC 95) => Technique de synthèse statistique représentation quantifiée de l économie

Plus en détail

Observatoire de suivi de l économie touristique. Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX

Observatoire de suivi de l économie touristique. Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX Observatoire de suivi de l économie touristique Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX SOMMAIRE Le tourisme en Dordogne, parc et évolution Le tourisme en Dordogne, les principaux

Plus en détail

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION

N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION N.E.A. 2 NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 LE PLAN D ACTION 1 1 La coordination NEA2 Coordination «Economie» Coordination «Environnement» Coordination «Social» Chef de file Coordination technique transnationale

Plus en détail

APTITUDE PROFESSIONNELLE POUR L ORGANISATION ET LA VENTE DE VOYAGES ET DE SEJOURS (IPAV06)

APTITUDE PROFESSIONNELLE POUR L ORGANISATION ET LA VENTE DE VOYAGES ET DE SEJOURS (IPAV06) APTITUDE PROFESSIONNELLE POUR L ORGANISATION ET LA VENTE DE VOYAGES ET DE SEJOURS (IPAV06) PUBLIC & PREREQUIS - Tout public ne répondant pas à la condition d aptitude professionnelle requise pour l'immatriculation

Plus en détail

Dakar (Sénégal), les 27 et 28 mai 2011 NOTE TECHNIQUE

Dakar (Sénégal), les 27 et 28 mai 2011 NOTE TECHNIQUE Conférence des bailleurs de fonds sur le projet régional du développement du tourisme dans un réseau de parcs et aires transfrontaliers en Afrique de l Ouest Dakar (Sénégal), les 27 et 28 mai 2011 I. Contexte

Plus en détail

Journée Valaisanne du Tourisme

Journée Valaisanne du Tourisme Journée Valaisanne du Tourisme Défis, Tendances et Innovations en matière d hébergement touristique Martigny - 5 Octobre 2015 Pierre Olivier TOUMIEUX - CEO Groupe LAGRANGE SOMMAIRE 2 1. Le Groupe LAGRANGE

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

ACCUEILLIR DE NOUVEAUX TOURISTES CHINOIS : Un protocole d accord avec TUNIU Numéro 1 du Voyage en ligne en Chine

ACCUEILLIR DE NOUVEAUX TOURISTES CHINOIS : Un protocole d accord avec TUNIU Numéro 1 du Voyage en ligne en Chine TOURISME, UN CHALLENGE COLLECTIF ACCUEILLIR DE NOUVEAUX TOURISTES CHINOIS : Un protocole d accord avec TUNIU Numéro 1 du Voyage en ligne en Chine DOSSIER DE PRESSE 10 MARS 2015 PROTOCOLE D ACCORD TRIPARTITE

Plus en détail

«Les entreprises en soutien d une candidature française aux JO d été»

«Les entreprises en soutien d une candidature française aux JO d été» ETUDE D OPINION SPORSORA «Les entreprises en soutien d une candidature française aux JO d été» Réalisée par KANTARSPORT 15 mai 2014 OBJECTIFS ET MÉTHODOLOGIE Objectifs et méthodologie Objet de l étude

Plus en détail

INNOVATION ET ENTREPRENEURIAT, LE CAS DU SECTEUR DU TOURISME À PARIS

INNOVATION ET ENTREPRENEURIAT, LE CAS DU SECTEUR DU TOURISME À PARIS INNOVATION ET ENTREPRENEURIAT, LE CAS DU SECTEUR DU TOURISME À PARIS Laurice Alexandre-Leclair et Zeting Liu CEDAG Université Paris Descartes Réseau de Recherche sur l Innovation (RRI) Ecole d été RRI

Plus en détail

2. Tendances d activité à fin septembre. 3. Sensibilités et opportunités actuelles. 1. Premier semestre 1998. Chiffres clés

2. Tendances d activité à fin septembre. 3. Sensibilités et opportunités actuelles. 1. Premier semestre 1998. Chiffres clés 1. Résultats semestriels 1998 2. Tendances d activité à fin septembre 3. Sensibilités et opportunités actuelles Perspectives 1998 4. Actions stratégiques en cours 1 1. Premier semestre 1998 Chiffres clés

Plus en détail

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte 2014-2015 Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation de la profession 8 1. Définition... 8 2. Accès à la profession... 8 a. Conditions d ouverture... 8 b. Demande

Plus en détail

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 1 1) Hausse des exportations des biens en valeur de 10.3 % (5898.5 M.D contre 5349.3 M.D) 2) Progression des exportations des industries manufacturières

Plus en détail

Université de La Rochelle

Université de La Rochelle Université de La Rochelle Sciences Humaines et Sociales MASTER Tourisme e-tourisme et ingénierie culturelle des patrimoines Objectifs de la formation Connaissances dispensées Le master Tourisme parcours

Plus en détail

Défis du tourisme canadien et occasions à saisir

Défis du tourisme canadien et occasions à saisir Défis du tourisme canadien et occasions à saisir Présentation dans le cadre du Symposium sur les mesures de performance et les contributions économiques du tourisme Le 25 septembre 2012 Que signifie le

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE

TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE TABLEAU DE BORD 2012 DU TOURISME CHIFFRES CLES DE LA DORDOGNE Le Tourisme en Dordogne L hôtellerie de plein-air L hôtellerie SOMMAIRE Les sites et monuments Le Service Loisirs Accueil Les Gîtes de France

Plus en détail

L investissement hôtelier: un bon couple risque /rendement? 15 octobre 2014

L investissement hôtelier: un bon couple risque /rendement? 15 octobre 2014 L investissement hôtelier: un bon couple risque /rendement? 15 octobre 2014 1. Présentation de Turenne Hôtellerie 2. Un constat: l essor de l investissement hôtelier en France 3. Pourquoi cet essor? Indicateurs

Plus en détail

Disneyland Paris Étude de contribution économique et sociale

Disneyland Paris Étude de contribution économique et sociale DELEGATION INTERMINISTERIELLE AU PROJET EURO DISNEY Dossier de Presse 14 mars 2012 Disneyland Paris Étude de contribution économique et sociale Retombées économiques et sociales de Disneyland Paris (1992

Plus en détail

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS?

QUI VISITE? POURQUOI EXPOSER AU SALON VOYAGES TOURISME & LOISIRS? CONTEXTE Le secteur du tourisme mondial, après avoir connu un léger déclin en temps de crise connait ces quatre dernières années une reprise certaine. A titre indicatif, le secteur a connu une phase d

Plus en détail

Le poids économique du tourisme en Pays de la Loire. Synthèse 2003-2004

Le poids économique du tourisme en Pays de la Loire. Synthèse 2003-2004 Le poids économique du tourisme en Pays de la Loire Synthèse 2003-2004 L objectif de ce travail est de mesurer le poids économique du tourisme, sur la région des Pays de la Loire, qui est dû au flux de

Plus en détail

Itinéraire de formation. Politique de développement touristique. Délégation régionale Basse-Normandie. www.calvados-tourisme.com

Itinéraire de formation. Politique de développement touristique. Délégation régionale Basse-Normandie. www.calvados-tourisme.com 2015 Itinéraire de formation Politique de développement touristique Délégation régionale Basse-Normandie www.calvados-tourisme.com ITINÉRAIRES POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE CODE ITINÉRAIRE ITSUN

Plus en détail

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire

Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger. Expérience du Groupe Banque Populaire Rapatriement et valorisation de l épargne des Marocains Résidant à l Etranger Expérience du Groupe Banque Populaire Neuvième édition du Forum pour le développement de l Afrique les Marocains Du Monde en

Plus en détail

DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS

DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS 1. INTRODUCTION 1.1 Le transport aérien de passagers est étroitement associé au tourisme, lequel

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS Note : La consultation publique a lieu le lundi, 27 mars, 18

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de développement de l industrie touristique, Tourisme Québec,

Plus en détail

La Commission Permanente du Conseil Régional Nord - Pas de Calais réunie le 15 octobre 2012, sous la présidence de Monsieur Daniel PERCHERON,

La Commission Permanente du Conseil Régional Nord - Pas de Calais réunie le 15 octobre 2012, sous la présidence de Monsieur Daniel PERCHERON, REGION NORD - PAS DE CALAIS COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL REGIONAL Délibération n 20122551 Réunion du 15 octobre 2012 Exercice Budgétaire : 2012 Programme : 95 Tourisme et thermalisme Imputation Autorisation

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI

REPUBLIQUE DU BURUNDI REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PLANIFICATION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE Institut de Statistiques et d Etudes Economiques du Burundi (ISTEEBU) TRAITEMENT DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES

Plus en détail

Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives

Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives RÉSUMÉ Mars 2010 Promouvoir l économie numérique : l enjeu de l emploi dans les industries créatives de l UE TERA Consultants L étude a été réalisée par TERA Consultants, un cabinet de conseil indépendant

Plus en détail

LA FRANCE, DESTINATION TOURISTIQUE PHARE POINTS L ESSENTIEL EN

LA FRANCE, DESTINATION TOURISTIQUE PHARE POINTS L ESSENTIEL EN LA FRANCE, DESTINATION TOURISTIQUE PHARE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE SÉDUIT LES TOURISTES ÉTRANGERS La France est la 1 e destination touristique au monde avec 84,7 millions de touristes étrangers

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

BILAN GRAND PUBLIC 2000

BILAN GRAND PUBLIC 2000 BILAN GRAND PUBLIC 2000 LES CLIENTELES TOURISTIQUES LES TYPES DE CLIENTELES La Martinique reçoit deux catégories de visiteurs : - Les excursionnistes qui séjournent moins de 24 heures dans l île : ce sont

Plus en détail

Sommaire. Rapide Présentation d ASTEROP. Le potentiel des fichiers clients. Attractivité des Aéroports et des Hubs

Sommaire. Rapide Présentation d ASTEROP. Le potentiel des fichiers clients. Attractivité des Aéroports et des Hubs www.asterop.com 2 Sommaire Rapide Présentation d ASTEROP Le potentiel des fichiers clients Attractivité des Aéroports et des Hubs 3 Sommaire Rapide Présentation d ASTEROP Le potentiel des fichiers clients

Plus en détail

LA TRINITE SUR MER STRATEGIE 2015/2016

LA TRINITE SUR MER STRATEGIE 2015/2016 LA TRINITE SUR MER STRATEGIE 2015/2016 OFFICE DE TOURISME - 30 cours des Quais - 56470 LA TRINITE-SUR-MER www.ot-trinite-sur-mer.fr date d'application : 26 mai 2015 rev 001 PREAMBULE 2 L Office de Tourisme

Plus en détail

SCIENCES HUMAINES 300.32 PROFIL ADMINISTRATION 300.33 PROFIL INDIVIDU 300.35 PR1 PROFIL MONDE ET SOCIÉTÉ 300.35 PR2 PROFIL ENVIRONNEMENT

SCIENCES HUMAINES 300.32 PROFIL ADMINISTRATION 300.33 PROFIL INDIVIDU 300.35 PR1 PROFIL MONDE ET SOCIÉTÉ 300.35 PR2 PROFIL ENVIRONNEMENT PHARE : MAINTENIR LE CAP SUR LA RÉSSITE! SCIENCES HUMAINES 300.32 PROFIL ADMINISTRATION 300.33 PROFIL INDIVIDU 300.35 PR1 PROFIL MONDE ET SOCIÉTÉ À leur arrivée dans le programme SCIENCES HUMAINES, ttes

Plus en détail

LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE

LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE Etude ANAé-Bedouk 2011 2 février 2011 Gérard Denis, Nicolas Dudkowski La méthodologie Étude réalisée en collaboration avec Véronique CHARPENETBOUCHARD,

Plus en détail

Le marché touristique et clientèles d Asie du Sud-Est Vannes, 1 octobre 2015

Le marché touristique et clientèles d Asie du Sud-Est Vannes, 1 octobre 2015 Le marché touristique et clientèles d Asie du Sud-Est Vannes, 1 octobre 2015 1. ASEAN: Une zone en puissance 2 En terme de PIB par habitant, la Thaïlande et la Malaisie surpassent déjà la Chine PIB PAR

Plus en détail

ITALIE Système éducatif en Italie dans le domaine de l'hôtellerie et du Tourisme

ITALIE Système éducatif en Italie dans le domaine de l'hôtellerie et du Tourisme ITALIE Système éducatif en Italie dans le domaine de l'hôtellerie et du Tourisme FINALITÉS Les Lycées d'hôtellerie et de Tourisme assurent la formation culturelle et professionnelle des jeunes qui aspirent

Plus en détail

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie Consultation Tourisme Questionnaire pour l industrie Identification de l entreprise (choisissez une seule option parmi les questions a f) a) Où se trouve le siège de votre entreprise (pays de résidence)?..

Plus en détail

Fiches marché du livre

Fiches marché du livre Département économie du SNE - Gabriel Zafrani Fiches marché du livre Février 2014 0 Département économie du SNE - Gabriel Zafrani Sommaire Fiche 1 L'Edition en France en 2012 - SNE Fiche 2 Le marché du

Plus en détail

Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes. Vendredi 13 février 2015

Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes. Vendredi 13 février 2015 Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes Vendredi 13 février 2015 Bilan et perspectives de l hôtellerie en France Progresser dans des environnements complexes 1. Bilan

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction

Chapitre 1 Introduction Chapitre 1 Introduction PLAN I La définition usuelle du tourisme II L apport de la littérature à cette définition III La définition du tourisme donnée par l Organisation mondiale du tourisme IV Le tourisme

Plus en détail

2 % de l emploi en France

2 % de l emploi en France L impact socio-économique des aéroports Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Paris-Le Bourget 2 % de l emploi en France @ aeroportsdeparis.fr Un observatoire en mesure d'élargir le champ de son analyse

Plus en détail

Nation Brands Index 2013: l image de la Suisse aux États-Unis

Nation Brands Index 2013: l image de la Suisse aux États-Unis Département fédéral des affaires étrangères DFAE Secrétariat général SG-DFAE Présence Suisse K. 721-11 19.02.2014 Nation Brands Index 2013: l image de la Suisse aux États-Unis 1. L image de la Suisse aux

Plus en détail

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE

PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE PARTENARIAT ENTRE LE SYSTEME DES NATIONS UNIES ET LE SENEGAL POUR UN DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL INCLUSIF ET DURABLE Par Madame F. Bintou DJIBO, COORDONNATRICE DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES AU SENEGAL Plan

Plus en détail

Accueil COMMISSION MARKETING/COMMUNICATION TOURISME D AFFAIRES AXES DE DÉVELOPPEMENT 2010

Accueil COMMISSION MARKETING/COMMUNICATION TOURISME D AFFAIRES AXES DE DÉVELOPPEMENT 2010 Accueil COMMISSION MARKETING/COMMUNICATION TOURISME D AFFAIRES AXES DE DÉVELOPPEMENT 2010 LE CONVENTION BUREAU : RAPPEL DES MISSIONS QUATRE PERSONNES DONT DEUX CHEFS DE MARCHÉS 1. Promouvoir La destination

Plus en détail

Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise. Introduction

Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise. Introduction Shadow Manager Simulateur de gestion globale d entreprise Introduction Le logiciel de simulation d entreprise Shadow Manager représente le nec plus ultra des outils pédagogiques de simulation de gestion

Plus en détail

Les journées de l écotourisme en Provence-Alpes-Côte d Azur 5 et 6 mai 2011 Aiguines (83) et Moustiers-Sainte-Marie (04)

Les journées de l écotourisme en Provence-Alpes-Côte d Azur 5 et 6 mai 2011 Aiguines (83) et Moustiers-Sainte-Marie (04) Les journées de l écotourisme en Provence-Alpes-Côte d Azur 5 et 6 mai 2011 Aiguines (83) et Moustiers-Sainte-Marie (04) Les outils en ligne de la Cité de la Culture et du Tourisme Durable pour sensibiliser

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

LA CLASSIFICATION CLIENTELE SELON MIF

LA CLASSIFICATION CLIENTELE SELON MIF Introduction La «catégorisation» des clients correspond à la qualité de client professionnel, client non professionnel ou contrepartie éligible. Cette terminologie juridique correspond à celle employée

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION

PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION PROVENCE-ALPES-CÔTE-D AZUR UNE PRODUCTION CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE REGION SOMMAIRE TERRITOIRE... 3 ACTIVITES ECONOMIQUES... 4 EMPLOI... 5 ENSEIGNEMENT- FORMATION - APPRENTISSAGE... 6 INTERNATIONAL...

Plus en détail

1) INTRODUCTION 2.2 LES TRANSPORTS TOURISTIQUES 3) L OFFRE DE PRODUITS TOURISTIQUES 3.1 LE VOYAGE A FORFAIT

1) INTRODUCTION 2.2 LES TRANSPORTS TOURISTIQUES 3) L OFFRE DE PRODUITS TOURISTIQUES 3.1 LE VOYAGE A FORFAIT L OFFRE TOURISTIQUE 1) INTRODUCTION 2) L OFFRE RELEVANT DE SECTEURS SPÉCIFIQUES 2.1 LES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES 2.1.1 LES HEBERGEMENTS COMMERCIAUX 2.1.2 LES HEBERGEMENTS NON-COMMERCIAUX 2.1.3 LES PARTS

Plus en détail

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012

Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Fréquentation touristique en Vaucluse Saison estivale 2012 Conférence de Presse Jeudi 18 octobre 2012 Un PIB supérieur à 1 milliard d euros Tourisme, réel levier économique pour le département de Vaucluse

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011 Réunion actionnaires Strasbourg 14 décembre 2011 Sommaire Général A la découverte d Edenred Stratégie Dernières tendances et perspectives 2011 Réunion actionnaires 14 décembre 2011 - Strasbourg 2 Sommaire

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Novembre 2009

COUR DES COMPTES. Synthèse. du Rapport public thématique Novembre 2009 COUR DES COMPTES Synthèse du Rapport public thématique Novembre 2009 Le transfert aux régions du transport express régional (TER) : un bilan mitigé et des évolutions à poursuivre Avertissement La présente

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Profil d enseignement Catégorie économique Bachelier en Tourisme Secteur Sciences humaines et sociales Domaine 9 : Sciences économiques et de gestion Niveau CFC Bachelier professionnalisant, niveau 6 Implantation

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

Les retombées économiques actuelles et futures de l éolien offshore en Allemagne

Les retombées économiques actuelles et futures de l éolien offshore en Allemagne Les retombées économiques actuelles et futures de l éolien offshore en Allemagne Septembre 2012 Note de synthèse du Bureau de coordination énergies renouvelables Remarques préliminaires Ce document est

Plus en détail

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa

Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Évaluation de l incidence économique du secteur de l immobilier commercial dans la ville d Ottawa Si les répercussions économiques annuelles devaient se prolonger à long terme, et compte tenu du potentiel

Plus en détail

L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité au travail

L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité au travail Policy Brief Employment Royaume du Maroc Ministère de l Emploi et des Affaires ociales International Labour Office Note synthétique de politique L emploi rural et l emploi informel : Précarité et vulnérabilité

Plus en détail

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE PERSPECTIVES DE CONTEXTE Le tourisme est un vaste secteur à croissance rapide qui a de profondes répercussions sur l économie nationale. Toutefois, le Canada ne tire pas le meilleur parti des perspectives

Plus en détail

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois

L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois L'outil numérique moyen de reconnaissance et de mutualisation dans le Pays du Grand Bergeracois Youenn HUON, directeur Le Pays du Grand Bergeracois Le Pays du Grand Bergeracois Le paysage intercommunal

Plus en détail

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010

Fiche projet La révision du projet d aménagement d une station touristique future Version du 26 novembre 2010 République Tunisienne Ministère de l Environnement et du Développement Durable Coopération Technique Allemande Elaboration de la stratégie nationale d adaptation au changement climatique du secteur touristique

Plus en détail

Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique. Pornichet

Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique. Pornichet Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique Pornichet Vendredi 29 novembre 2013 Présentation des résultats de l étude Insee / Addrn sur le tourisme Pornichet Vendredi

Plus en détail

NOTES MÉTHODOLOGIQUES de la base de données des statistiques du tourisme

NOTES MÉTHODOLOGIQUES de la base de données des statistiques du tourisme NOTES MÉTHODOLOGIQUES de la base de données des statistiques du tourisme Elles comprennent les références conceptuelles et notes techniques pour une plus grande compréhension et application des statistiques

Plus en détail

I) Le Quizz HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. III) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY

I) Le Quizz HIGH HOSPITALITY ACADEMY. II) Le contexte HIGH HOSPITALITY ACADEMY. III) Le programme HIGH HOSPITALITY ACADEMY II) Le contexte III) Le programme VRAI OU FAUX? Améliorer la fidélité de mes clients c est avant tout développer mon chiffre d affaires. Améliorer la fidélité de mes clients, c est avant tout développer

Plus en détail

PLAN DE GESTION CENTRE HISTORIQUE DE PORTO

PLAN DE GESTION CENTRE HISTORIQUE DE PORTO PLAN DE GESTION CENTRE HISTORIQUE DE PORTO LE BESOIN D UN PLAN DE GESTION Le patrimoine culturel et naturel fait partie des biens inestimables et irremplaçables non seulement de chaque pays mais de toute

Plus en détail

APAMAC/ISM/ MR /nov 2007 1

APAMAC/ISM/ MR /nov 2007 1 LES PROPOSITIONS DE L ARTISANAT POUR LE PROGRAMME OPERATIONNEL DU MASSIF CENTRAL APAMAC/ISM/ MR /nov 2007 1 «L artisanat, acteur central du massif» Première entreprise de France Première entreprise du

Plus en détail