21/10/2010. Généralités sur la cellule

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "21/10/2010. Généralités sur la cellule"

Transcription

1 Généralités sur la cellule I. La notion de cellule 1. La cellule procaryote 2. La cellule eucaryote II. Les différents éléments de la structure cellulaire III. La membrane plasmique 1. Composition Les lipides membranaires les protéines membranaires 2. Les jonctions membranaires serrés d ancrage communicantes 3. Le transport membranaire transport passif transport actif 3. Le réticulum endoplasmique 4. L appareil de Golgi 5. Les lysosomes 6. Les peroxysomes 7. Le cytosquelette V. Le noyau 1. L enveloppe nucléaire 2. Les nucléoles 3. La chromatine 4. De la chromatine aux chromosomes VI. La synthèse des protéines 1. La transcription 2. La traduction 1

2 La notion de cellule Cellule : unité structurale et fonctionnelle du monde vivant Tout être vivant Soit cellule isolée Soit association de cellules unicellulaire pluricellulaire Le cellule Capable de subvenir à ses besoins Capable de se diviser A sa propre p vie -> propre homéostasie Doit répondre aux besoins de l organisme Doit pouvoir communiquer 2

3 Organisation cellulaire -> avantage thermodynamique Compartiment extracellulaire Membrane plasmique Compartiment intracellulaire membranes internes noyau cytoplasme I. La notion de cellule 1. La cellule procaryote 2. La cellule eucaryote II. Les différents éléments de la structure cellulaire III. La membrane plasmique 1. Composition Les lipides membranaires les protéines membranaires 2. Les jonctions membranaires serrés d ancrage communicantes 3. Le transport membranaire transport passif transport actif La cellule procaryote dépourvue de noyau limitée par une membrane plasmique être unicellulaire le plus étudié : bactérie Escherichia coli 3

4 La cellule eucaryotye Cellule à véritable noyau Comporte des membranes internes ou endomembranes -> compartiments traitement des protéines des acides nucléiques clos exemple : mitochondrie cytosolique Compartiment de traitement des protéines cytosol mitochondrie Compartiment des acides nucléiques I. La notion de cellule 1. La cellule procaryote 2. La cellule eucaryote II. Les différents éléments de la structure cellulaire III. La membrane plasmique 1. Composition Les lipides membranaires les protéines membranaires 2. Les jonctions membranaires serrés d ancrage communicantes 3. Le transport membranaire transport passif transport actif Différents éléments de la structure cellulaire membrane plasmique noyau cytoplasme noyau cytoplasme membrane plasmique Une cellule eucaryote Schéma : Biologie cellulaire, 4

5 Observation des cellules Utilisation de la microscopie Coloration des cellules Culture des cellules Observation au microscope Culture cellulaire Coloration de structures cellulaires suspension adhérente I. La notion de cellule 1. La cellule procaryote 2. La cellule eucaryote II. Les différents éléments de la structure cellulaire III. La membrane plasmique 1. Composition Les lipides membranaires les protéines membranaires 2. Les jonctions membranaires serrés d ancrage communicantes 3. Le transport membranaire transport passif transport actif La membrane plasmique compartiment extracellulaire membrane plasmique compartiment intracellulaire Une cellule eucaryote Schéma : Biologie cellulaire, 5

6 I. La notion de cellule 1. La cellule procaryote 2. La cellule eucaryote II. Les différents éléments de la structure cellulaire III. La membrane plasmique 1. Composition Les lipides membranaires les protéines membranaires 2. Les jonctions membranaires serrés d ancrage communicantes 3. Le transport membranaire transport passif transport actif La membrane plasmique composition Lipides Phopholipides Cholestérol Glycolipides Protéines Structure d une molécule de phospholipide Chaines d acides gras D après anatomie et physiologie humaine, E. Marieb and K. Hoehn Eds Pearson Tête polaire hydrophile Jambes apolaires hydrophobes milieu aqueux milieu aqueux Bicouche de phospholipides 6

7 Les lipides membranaires Phospholipides Glycolipides 5% lipides membranaires Situés face externe de la bicouche Cholestérol 20% lipides membranaires Région polaire groupement hydroxyle Région non polaire Augmente la fluidité membranaire Radeaux lipidiques Assemblage dynamique de phospholipides saturés associés à des sphingolipides et du cholestérol Transmission de signaux cellulaires I. La notion de cellule 1. La cellule procaryote 2. La cellule eucaryote II. Les différents éléments de la structure cellulaire III. La membrane plasmique 1. Composition Les lipides membranaires les protéines membranaires 2. Les jonctions membranaires serrés d ancrage communicantes 3. Le transport membranaire transport passif transport actif Les protéines membranaires Assurent fonctions spécialisées de la membrane Protéine périphérique Glycoprotéine glycocalyx Protéine intégrée enchâssée D après manuel d anatomie et de physiologie humaine Tortora and Derrikson Eds Boeck cytosquelette Protéines intégrées transmembranaires Canaux protéine Pores périphérique Transporteurs récepteurs Chaine polypeptidique 7

8 I. La notion de cellule 1. La cellule procaryote 2. La cellule eucaryote II. Les différents éléments de la structure cellulaire III. La membrane plasmique 1. Composition Les lipides membranaires les protéines membranaires 2. Les jonctions membranaires serrés d ancrage communicantes 3. Le transport membranaire transport passif transport actif Les jonctions membranaires Structures mise en place par les cellules Permettent communications mécaniques, chimiques Jonction serrée Jonction communicante Jonction d ancrage D après manuel d anatomie et de physiologie humaine Tortora and Derrikson Eds Boeck D après manuel d anatomie et de physiologie humaine Tortora and Derrikson Eds Boeck Jonctions d ancrage Entre deux cellules implique le cytosquelette d actine Entre cellule et matrice implique microfilaments d actine Mettent en jeu le cytosquelette desmosomes et hémidesmosomes 8

9 Jonction communicante connexines Espace intercellulaire Canal formé par des connexons D après manuel d anatomie et de physiologie humaine Tortora and Derrikson Eds Boeck I. La notion de cellule 1. La cellule procaryote 2. La cellule eucaryote II. Les différents éléments de la structure cellulaire III. La membrane plasmique 1. Composition Les lipides membranaires les protéines membranaires 2. Les jonctions membranaires serrés d ancrage communicantes 3. Le transport membranaire transport passif transport actif Le transport membranaire Laisse passer des substances comme les nutriments Passif Diffusion et filtration Actif utilise de l énergie métabolique : ATP 9

10 La diffusion Passage des molécules et des ions d un lieu où ils sont très concentrés vers un lieu où ils sont peu concentrés => gradient de concentration molécule liposoluble, petite, aidée par une molécule porteuse Diffusion simple Diffusion facilité Osmose D après manuel d anatomie et de physiologie humaine Tortora and Derrikson Eds Boeck Diffusion simple Substances non polaire et liposolubles O 2, CO 2 D après manuel d anatomie et de physiologie humaine Tortora and Derrikson Eds Boeck Diffusion facilité glucose, acides aminés, ions utilise transporteurs ou des canaux protéiques L osmose déplacement de l eau à travers la bicouche et part des canaux : aquaporines pression osmotique, pression hydrostatique L osmose (suite) Tonicité d une solution mesure de la capacité à changer le volume des cellules en modifiant leur teneur en eau eau solution isotonique eau solution hypotonique solution hypertonique lyse cellulaire eau 10

11 I. La notion de cellule 1. La cellule procaryote 2. La cellule eucaryote II. Les différents éléments de la structure cellulaire III. La membrane plasmique 1. Composition Les lipides membranaires les protéines membranaires 2. Les jonctions membranaires serrés d ancrage communicantes 3. Le transport membranaire transport passif transport actif Transport actif Contre un gradient de concentration Consomme de l énergie : hydrolyse ATP Transport actif Gradient de concentration Pompe Na + K + ATPase Transport vésiculaire Vésicules Formation : membrane cellulaire Transport : d une structure cellulaire à une autre entre les milieux extra et intracellulaires Apport d énergie Endocytose pinocytose, phagocytose Exocytose vésicules Schéma : Biologie cellulaire, 11

12 Phagocytose Phagosome fusionné à un lysosome dégradation Reconnaissance via un récepteur milieu intracellulaire pseudopodes milieu extracellulaire Grosse particule Virus, bactérie, cellule D après Biologie cellulaire, Pinocytose Fusion avec un lysosome Enzymes lysosomiales milieu intracellulaire Invagination membrane plasmique D après Biologie cellulaire, milieu extracellulaire Exocytose Libération de substances dans le milieu extracellulaire I. La notion de cellule 1. La cellule procaryote 2. La cellule eucaryote II. Les différents éléments de la structure cellulaire III. La membrane plasmique 1. Composition Les lipides membranaires les protéines membranaires 2. Les jonctions membranaires serrés d ancrage communicantes 3. Le transport membranaire transport passif transport actif 12

13 Le cytoplasme cytoplasme cytosol + organites Schéma : Biologie cellulaire, I. La notion de cellule 1. La cellule procaryote 2. La cellule eucaryote II. Les différents éléments de la structure cellulaire III. La membrane plasmique 1. Composition Les lipides membranaires les protéines membranaires 2. Les jonctions membranaires serrés d ancrage communicantes 3. Le transport membranaire transport passif transport actif La mitochondrie cytoplasme cytosol + organites mitochondrie Schéma : Biologie cellulaire, 13

14 La mitochondrie (suite) Utilise énergie du catabolisme des glucides, des protéines et des lipides Produit par l intermédiaire de la chaine respiratoire et de l ATP synthase : molécule de stockage de l énergie : ATP Participe maturation des protéines importés, dégradation des protéines mitochondriales Protéases Rôle dans l apoptose La mitochondrie (suite) forme et taille variables en fonction du type cellulaire La mitochondrie (suite) Matrice Membrane externe porine Espace intermembranaire Membrane interne cardiolipines diphosphatidylgelycérol ADN mitochondrial La mitochondrie Crète mitochondriale 14

15 I. La notion de cellule 1. La cellule procaryote 2. La cellule eucaryote II. Les différents éléments de la structure cellulaire III. La membrane plasmique 1. Composition Les lipides membranaires les protéines membranaires 2. Les jonctions membranaires serrés d ancrage communicantes 3. Le transport membranaire transport passif transport actif Les ribosomes Complexes d acides nucléiques et de protéines Libres Fixés au réticulum endoplasmique Assure la traduction de l ARNm Grande d sous-unités 49 protéines + ARNr 5S, 28S, 5,8S Petite sous-unité 33 protéines + ARNr 18S Grande sous-unité Petite sous-unité Ribosome fonctionnel 3. Le réticulum endoplasmique 4. L appareil de Golgi 5. Les lysosomes 6. Les peroxysomes 7. Le cytosquelette V. Le noyau 1. L enveloppe nucléaire 2. Les nucléoles 3. La chromatine 4. De la chromatine aux chromosomes VI. La synthèse des protéines 1. La transcription 2. La traduction 15

16 Le réticulum endoplasmique REGranuleux RELisse Schéma : Biologie cellulaire, 3. Le réticulum endoplasmique 4. L appareil de Golgi 5. Les lysosomes 6. Les peroxysomes 7. Le cytosquelette V. Le noyau 1. L enveloppe nucléaire 2. Les nucléoles 3. La chromatine 4. De la chromatine aux chromosomes VI. La synthèse des protéines 1. La transcription 2. La traduction L appareil de Golgi Saccules Face réceptrice Face cis Face trans appareil de Golgi saccules aplatis dictyosomes Schéma : Biologie cellulaire, 16

17 La mitochondrie Les ribosomes Le réticulum endoplasmique L appareil de Golgi Les lysosomes Les peroxysomes Le cytosquelette V. Le noyau L enveloppe nucléaire Les nucléoles La chromatine De la chromatine aux chromosomes VI. La synthèse des protéines 1. La transcription 2. La traduction Les lysosomes Vésicules membraneuses issues de l appareil de Golgi Contiennent des hydrolases Hétérophagie Autophagieh i lysosomes Schéma : Biologie cellulaire, 3. Le réticulum endoplasmique 4. L appareil de Golgi 5. Les lysosomes 6. Les peroxysomes 7. Le cytosquelette V. Le noyau 1. L enveloppe nucléaire 2. Les nucléoles 3. La chromatine 4. De la chromatine aux chromosomes VI. La synthèse des protéines 1. La transcription 2. La traduction 17

18 Les peroxysomes Petites vésicules limitées par une membrane Produisent du peroxyde d hydrogène H2O2 Se forment par autoréplication Dans leur matrice : oxydases, catalase Dégradation hépatique de l alcool Dégradation des acides gras, des protéines, des acides aminés Synthétisent les acides biliaires 3. Le réticulum endoplasmique 4. L appareil de Golgi 5. Les lysosomes 6. Les peroxysomes 7. Le cytosquelette V. Le noyau 1. L enveloppe nucléaire 2. Les nucléoles 3. La chromatine 4. De la chromatine aux chromosomes VI. La synthèse des protéines 1. La transcription 2. La traduction Le cytosquelette Ensemble de polymères filamenteux qui structure le cytoplasme Responsable forme de la cellule mouvement cellulaire transport cellulaire Constitué microfilaments, microtubules, filaments intermédiaires i 18

19 microvillosités Microfilaments Filaments les plus fins du cytosquelette d actine Microvillosités kératine cellule épithéliale Filaments intermédiaires Filaments de taille moyenne Monomère : vimentine, kératine, neurofilaments Microtubules Filaments les plus épais Polymères de tubuline Cils, flagelle cils dimère tubuline α/ β protofilament microtubule flagelle Microtubules Axonème Axonème Coupe transversale Corpuscule basal Corpuscule basal Coupe transversale Structure des cils et flagelles Centrosome microtubule centriole + Schéma : Biologie cellulaire, matériel péri-centriolaire centrosome 19

20 3. Le réticulum endoplasmique 4. L appareil de Golgi 5. Les lysosomes 6. Les peroxysomes 7. Le cytosquelette V. Le noyau 1. L enveloppe nucléaire 2. Les nucléoles 3. La chromatine 4. De la chromatine aux chromosomes VI. La synthèse des protéines 1. La transcription 2. La traduction Le noyau Les cellules peuvent présenter un noyaux unique Les cellules peuvent avoir plusieurs noyaux -> multinuclées li lé : Cellules Clll musculaires li striées Les cellules peuvent être dépourvues de noyau -> anuclées : Erythrocytes Le noyau (suite) Enveloppe nucléaire Membrane externe Membrane interne Lamina nucléaire nucléoplasme Pore nucléaire Nucléole NOR Lamina nucléaire Chromatine Schéma : Biologie cellulaire, REG 20

21 3. Le réticulum endoplasmique 4. L appareil de Golgi 5. Les lysosomes 6. Les peroxysomes 7. Le cytosquelette V. Le noyau 1. L enveloppe nucléaire 2. Les nucléoles 3. La chromatine 4. De la chromatine aux chromosomes VI. La synthèse des protéines 1. La transcription 2. La traduction La chromatine chromatine hétérochromatine euchromatine nucléole Schéma : Biologie cellulaire, 3. Le réticulum endoplasmique 4. L appareil de Golgi 5. Les lysosomes 6. Les peroxysomes 7. Le cytosquelette V. Le noyau 1. L enveloppe nucléaire 2. Les nucléoles 3. La chromatine 4. De la chromatine aux chromosomes VI. La synthèse des protéines 1. La transcription 2. La traduction 21

22 La chromatine aux chromosomes Génome humain 3x10 9 paires de nucléotides Molécules ADN Environ 2 m Repliements noyau Quelque µm La chromatine aux chromosomes (suite) nucléosome Schéma d après Génétique moléculaire et évolutive, Harry Eds : Maloine ADN ADN Groupe d histones Nucléosome Nucléofilament nucléofilament Solénoïde 30 nm chromosome 3. Le réticulum endoplasmique 4. L appareil de Golgi 5. Les lysosomes 6. Les peroxysomes 7. Le cytosquelette V. Le noyau 1. L enveloppe nucléaire 2. Les nucléoles 3. La chromatine 4. De la chromatine aux chromosomes VI. La synthèse des protéines 1. La transcription 2. La traduction 22

23 La synthèse protéique Transcription Traduction Rappel sur la molécule d ADN Bases nucléotide complémentarité de séquences est due aux bases azotées Adénine Thymine Guanine Cytosine 3. Le réticulum endoplasmique 4. L appareil de Golgi 5. Les lysosomes 6. Les peroxysomes 7. Le cytosquelette V. Le noyau 1. L enveloppe nucléaire 2. Les nucléoles 3. La chromatine 4. De la chromatine aux chromosomes VI. La synthèse des protéines 1. La transcription 2. La traduction La transcription S effectue dans le noyau En trois étapes D après anatomie et physiologie humaine, E. Marieb and K. Hoehn Eds Pearson initiation facteur de transcription, promoteur, ARN polymérase élongation ouverture de la double hélice, introns, exons, épissage, stabilisation et ajout de séquences d adressage à l ARNm terminaison Bases de l ARN Adénine, Cytosine, Guanine, Uracile 23

24 3. Le réticulum endoplasmique 4. L appareil de Golgi 5. Les lysosomes 6. Les peroxysomes 7. Le cytosquelette V. Le noyau 1. L enveloppe nucléaire 2. Les nucléoles 3. La chromatine 4. De la chromatine aux chromosomes VI. La synthèse des protéines 1. La transcription 2. La traduction La traduction 3 bases pour définir les 20 acides aminées 3 nucléotides = codons ARNt ARNt D après anatomie et physiologie humaine, E. Marieb and K. Hoehn Eds Pearson UAA, UAG, UGA Codon stop Tryptophane Méthionine Code génétique dégénéré AUG codon start Cadre de lecture Anatomie et physiologie humaine, E. Marieb and K. Hoehn Eds Pearson 24

25 La traduction (suite) Ribosome Grande sous-unité Petite sous-unité D après anatomie et physiologie humaine, E. Marieb and K. Hoehn Eds Pearson 25

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES CHAITRE 3 LA SYNTHESE DES ROTEINES On sait qu un gène détient dans sa séquence nucléotidique, l information permettant la synthèse d un polypeptide. Ce dernier caractérisé par sa séquence d acides aminés

Plus en détail

ULBI 101 Biologie Cellulaire L1. Le Système Membranaire Interne

ULBI 101 Biologie Cellulaire L1. Le Système Membranaire Interne ULBI 101 Biologie Cellulaire L1 Le Système Membranaire Interne De la nécessité d un SMI Le volume augmente comme le cube de la dimension linéaire, alors que la surface n'est augmentée que du carré Une

Plus en détail

Annales de Biologie Cellulaire QCM (niveau SVT 1 er année)

Annales de Biologie Cellulaire QCM (niveau SVT 1 er année) Annales de Biologie Cellulaire QCM (niveau SVT 1 er année) Equipe pédagogique Université Bordeaux-1 Didier Morin, Michel Moenner, Sophie North, Gérard Tramu et IJsbrand Kramer Contact : i.kramer@iecb.u-bordeaux.fr

Plus en détail

Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek

Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek Cellules procaryotes Service histologie Pr.k.mebarek I) Les cellules procaryotes II) Les cellules eucaryotes o 1) Caractéristiques générales des cellules eucaryotes o 2) Organisation des cellules eucaryotes

Plus en détail

Chapitre 7 : Structure de la cellule Le noyau cellulaire

Chapitre 7 : Structure de la cellule Le noyau cellulaire UE2 : Structure générale de la cellule Chapitre 7 : Structure de la cellule Le noyau cellulaire Professeur Michel SEVE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

VI- Expression du génome

VI- Expression du génome VI- Expression du génome VI-1.- EXPRESSION DU GÉNOME- PRINCIPES GÉNÉRAUX DOGME CENTRAL Les gènes et l information génétique sont conservés sous forme d acides nucléiques La perpétuation à l identique de

Plus en détail

Le rôle de l endocytose dans les processus pathologiques

Le rôle de l endocytose dans les processus pathologiques UE7 Cours n 9 C. LAMAZE 24.11.11 Elise GODEAU (partie1) Guillaume MERGENTHALER (partie2) Le rôle de l endocytose dans les processus pathologiques SOMMAIRE : I. L endocytose à récepteurs : la voie des clathrines

Plus en détail

Séquence 2. L expression du patrimoine génétique. Sommaire

Séquence 2. L expression du patrimoine génétique. Sommaire Séquence 2 L expression du patrimoine génétique Sommaire 1. La synthèse des protéines 2. Phénotypes, génotypes et environnement Synthèse de la séquence 2 Exercices de la séquence 2 Glossaire des séquences

Plus en détail

LA MITOSE CUEEP - USTL DÉPARTEMENT SCIENCES BAHIJA DELATTRE

LA MITOSE CUEEP - USTL DÉPARTEMENT SCIENCES BAHIJA DELATTRE Biologie LA MITOSE CUEEP - USTL DÉPARTEMENT SCIENCES BAHIJA DELATTRE Février 2006 I. L'INTRODUCTION Chaque cellule d'un organisme supérieur provient de la multiplication d'une cellule préexistante (cellule

Plus en détail

Travaux dirigés de Microbiologie Master I Sciences des Génomes et des Organismes Janvier 2015

Travaux dirigés de Microbiologie Master I Sciences des Génomes et des Organismes Janvier 2015 Andrew Tolonen atolonen@genoscope.cns.fr Travaux dirigés de Microbiologie Master I Sciences des Génomes et des Organismes Janvier 2015 A- Généralités I- La vie sur terre telle que nous la connaissons ne

Plus en détail

Univers Vivant Révision. Notions STE

Univers Vivant Révision. Notions STE Univers Vivant Révision Notions STE Chap. 13) L Écologie 1) a) Qu est-ce que l empreinte écologique? L empreinte écologique correspond à la surface terrestre et aquatique totale nécessaire à un individu,

Plus en détail

Respiration Mitochondriale

Respiration Mitochondriale Université Pierre et Marie Curie Respiration Mitochondriale Objectifs au cours de Révisions Biochimie PCEM2 Révisions Biochimie Métabolique 2004-2005 Pr. A. Raisonnier (alain.raisonnier@upmc.fr) Mise à

Plus en détail

Structure quantique cohérente et incohérente de l eau liquide

Structure quantique cohérente et incohérente de l eau liquide Structure quantique cohérente et incohérente de l eau liquide Prof. Marc HENRY Chimie Moléculaire du Solide Institut Le Bel, 4, Rue Blaise Pascal 67070 Strasbourg Cedex, France Tél: 03.68.85.15.00 e-mail:

Plus en détail

2 C est quoi la chimie?

2 C est quoi la chimie? PARTIE 1 AVANT LA CHIMIE VERTE... 2 C est quoi la chimie? L inconnu étant source d angoisse, nous allons essayer de définir les grands domaines de la chimie pour mieux la connaître, l appréhender et donc

Plus en détail

1ST2S Biophysiopathologie : Motricité et système nerveux. 2012-2013. La physiologie neuro-musculaire :

1ST2S Biophysiopathologie : Motricité et système nerveux. 2012-2013. La physiologie neuro-musculaire : La physiologie neuro-musculaire : Introduction : Le neurone possède 3 propriétés indispensables pour assurer sa fonction au sein de l organisme : -l excitabilité : capacité à répondre à un stimulus -la

Plus en détail

tout-en-un BCPST 1 re année TOUT-EN-UN Sous la direction de P. Peycru, D. Grandperrin

tout-en-un BCPST 1 re année TOUT-EN-UN Sous la direction de P. Peycru, D. Grandperrin TOUT-EN-UN BPST 1 re année Sous la direction de P. Peycru, D. Grandperrin et. Perrier : B. Augère, T. Darribère, J.-M. Dupin,. Escuyer, J.-F. Fogelgesang,. van der Rest Biologie tout-en-un Dunod, Paris,

Plus en détail

I. La levure Saccharomyces cerevisiae: mode de vie

I. La levure Saccharomyces cerevisiae: mode de vie LES LEVURES UE «levures» -5 avril: généralités (MN Simon) -6 avril: analyse génétique (MN Simon) -6 avril: Cycle cellulaire I: la réplication (E. bailly) -7 avril: Cycle cellulaire II: la mitose (E. Bailly)

Plus en détail

Module 5 La maturation de l ARN et le contrôle post-transcriptionnel chez les eucaryotes

Module 5 La maturation de l ARN et le contrôle post-transcriptionnel chez les eucaryotes Module 5 La maturation de l ARN et le contrôle post-transcriptionnel chez les eucaryotes Où trouver l'information complémentaire? MCB -11, GVII-5, 22, 23. La maturation des ARNm chez les eucaryotes Les

Plus en détail

1. Principes de biochimie générale. A. Bioénergétique et dynamique. a) Intro: Les mitochondries passent leur temps à fabriquer de l énergie.

1. Principes de biochimie générale. A. Bioénergétique et dynamique. a) Intro: Les mitochondries passent leur temps à fabriquer de l énergie. RESPIRATION MITOCHONDRIALE 1. Principes de biochimie générale. A. Bioénergétique et dynamique. a) Intro: Les mitochondries passent leur temps à fabriquer de l énergie. b) Rappels: L énergie chimique sert

Plus en détail

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION Mardi 24 janvier 2012 au Centre de Formation Multimétiers de REIGNAC L objectif de cet atelier sur la santé est de guider chacun vers une alimentation plus

Plus en détail

ÉCOLES NORMALES SUPÉRIEURES ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES CONCOURS D ADMISSION SESSION 2013 FILIÈRE BCPST COMPOSITION DE BIOLOGIE

ÉCOLES NORMALES SUPÉRIEURES ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES CONCOURS D ADMISSION SESSION 2013 FILIÈRE BCPST COMPOSITION DE BIOLOGIE ÉCOLES NORMALES SUPÉRIEURES ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES CONCOURS D ADMISSION SESSION 2013 FILIÈRE BCPST COMPOSITION DE BIOLOGIE Épreuve commune aux ENS de Cachan, Lyon, Paris et de l ENPC Durée

Plus en détail

NEUROPHYSIOLOGIE (2)

NEUROPHYSIOLOGIE (2) NEUROPHYSIOLOGIE (2) B - LE SYSTEME NERVEUX (SUITE) - NEURONES ET GLIOCYTES IV - LES NEURONES ET LES GLIOCYTES 1) OBJET DE LEUR ETUDE La NEUROPHYSIOLOGIE est l étude du fonctionnement du système nerveux.

Plus en détail

Le trajet des aliments dans l appareil digestif.

Le trajet des aliments dans l appareil digestif. La digestion. La digestion, c est la transformation des aliments en nutriments assimilables par l organisme. Dans le tube digestif, les aliments subissent une série de dégradations mécaniques et chimiques

Plus en détail

Epreuve de biologie... 2 Annexe : Liste des sujets de la session 2013... 9

Epreuve de biologie... 2 Annexe : Liste des sujets de la session 2013... 9 Epreuve de biologie... 2 Annexe : Liste des sujets de la session 2013... 9 Travaux pratiques de biologie... 17 Annexe : Liste des sujets de la session 2013... 26 Travaux d initiative personnelle encadrés

Plus en détail

Commentaires sur les épreuves de Sciences de la Vie et de la Terre

Commentaires sur les épreuves de Sciences de la Vie et de la Terre Commentaires sur les épreuves de Sciences de la Vie et de la Terre Épreuve ÉCRITE de BIOLOGIE A...2 Épreuve ÉCRITE de BIOLOGIE B...9 Épreuve ORALE de BIOLOGIE...13 ANNEXE 1 : LISTE DES SUJETS D ORAL PROPOSÉS

Plus en détail

TD de Biochimie 4 : Coloration.

TD de Biochimie 4 : Coloration. TD de Biochimie 4 : Coloration. Synthèse de l expérience 2 Les questions posées durant l expérience 2 Exposé sur les méthodes de coloration des molécules : Générique Spécifique Autres Questions Pourquoi

Plus en détail

Chapitre II La régulation de la glycémie

Chapitre II La régulation de la glycémie Chapitre II La régulation de la glycémie Glycémie : concentration de glucose dans le sang valeur proche de 1g/L Hypoglycémie : perte de connaissance, troubles de la vue, voire coma. Hyperglycémie chronique

Plus en détail

Séquence 4. La nature du vivant. Sommaire. 1. L unité structurale et chimique du vivant. 2. L ADN, support de l information génétique

Séquence 4. La nature du vivant. Sommaire. 1. L unité structurale et chimique du vivant. 2. L ADN, support de l information génétique Séquence 4 La nature du vivant Sommaire 1. L unité structurale et chimique du vivant 2. L ADN, support de l information génétique 3. Synthèse de la séquence 4. Exercices Devoir autocorrectif n 2 Séquence

Plus en détail

Contrôle de l'expression génétique : Les régulations post-transcriptionnelles

Contrôle de l'expression génétique : Les régulations post-transcriptionnelles Contrôle de l'expression génétique : Les régulations post-transcriptionnelles http://perso.univ-rennes1.fr/serge.hardy/ utilisateur : biochimie mot de passe : 2007 L'ARNm, simple intermédiaire entre le

Plus en détail

STRUCTURE ET FONCTION DES PLURICELLULAIRES

STRUCTURE ET FONCTION DES PLURICELLULAIRES Plan de cours STRUCTURE ET FONCTION DES PLURICELLULAIRES 101-FYA-PT Pondération 3-1-2 Gilles Bourbonnais (C360) gilles.bourbonnais@dgpc.ulaval.ca Sciences de la Nature / PASC@L http://ici.cegep-ste-foy.qc.ca/profs/gbourbonnais/

Plus en détail

Microscopie Confocale. Principes de base & Applications en Biologie Cellulaire

Microscopie Confocale. Principes de base & Applications en Biologie Cellulaire Université Paris Descartes L3 - Licence Professionnelle «Industries chimiques et Pharmaceutiques Option Biotechnologie» Microscopie Confocale Principes de base & Applications en Biologie Cellulaire Bruno

Plus en détail

Vue d ensemble de la vie microbienne

Vue d ensemble de la vie microbienne Vue d ensemble de la vie microbienne C HAPITRE D EUX I Structure cellulaire et évolution 22 2.1 Les structures cellulaires et virales 22 2.2 L organisation de l ADN dans les cellules microbiennes 24 2.3

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Transport des gaz dans le sang

Transport des gaz dans le sang UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 9 : Transport des gaz dans le sang Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Banque Agro-Veto Session 2014 Rapport sur les concours A filière BCPST

Banque Agro-Veto Session 2014 Rapport sur les concours A filière BCPST 1 Épreuve de biologie Épreuve non prise en compte au concours PC BIO Concours Nb cand. Moyenne Ecart type Note la plus basse Note la plus haute A BIO 2158 11,94 4,10 1 20 A ENV 883 13,54 3,69 1,5 20 Ce

Plus en détail

Les cytokines et leurs récepteurs. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli

Les cytokines et leurs récepteurs. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli Les cytokines et leurs récepteurs Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.frli l i@ i 1 Les cytokines et leurs récepteurs 2 mécanismes principaux d interactions cellulaires : - contact membranaire

Plus en détail

Bases moléculaires des mutations Marc Jeanpierre

Bases moléculaires des mutations Marc Jeanpierre Bases moléculaires des mutations Marc Jeanpierre Chaque enfant qui naît hérite de 10 à 30 nouvelles mutations ponctuelles. L essentiel des ces mutations sont heureusement des variations neutres de séquence

Plus en détail

- pellicule de fruits qui a un rôle de prévention contre l'évaporation, le développement de moisissures et l'infection par des parasites

- pellicule de fruits qui a un rôle de prévention contre l'évaporation, le développement de moisissures et l'infection par des parasites LES LIPIDES Quelles Sont les Idées Clés? Les lipides sont les huiles et les graisses de la vie courante. Ils sont insolubles dans l eau. Pour les synthétiser, une réaction : l Estérification. Pour les

Plus en détail

2015-2016. Médecine Pharmacie Dentaire Sage-femme ANNÉE UNIVERSIT AIRE

2015-2016. Médecine Pharmacie Dentaire Sage-femme ANNÉE UNIVERSIT AIRE Médecine Pharmacie Dentaire Sage-femme ANNÉE UNIVERSIT AIRE 2015-2016 SudMédical Montpellier-Nîmes Établissement d Enseignement Supérieur Privé Espace Saint-Charles - 300, rue Auguste Broussonnet - 34090

Plus en détail

4 : MÉTHODES D ANALYSE UTILISÉES EN ÉCOLOGIE MICROBIENNE

4 : MÉTHODES D ANALYSE UTILISÉES EN ÉCOLOGIE MICROBIENNE 4 : MÉTHODES D ANALYSE UTILISÉES EN ÉCOLOGIE MICROBIENNE L écologie microbienne (ou étude des micro-organismes de l environnement) étudie : les relations entre les différentes populations de micro-organismes

Plus en détail

Guide PACES - 23/06/2010

Guide PACES - 23/06/2010 1 Guide PACES - 23/06/2010 Historiquement, la réforme de la PCEM 1 (pour 1 ère année du Premier Cycle des Etudes Médicales) a toujours fait débat, à savoir trouver la meilleure formule pour juguler l afflux

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques IMMUNOLOGIE La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T Informations scientifiques L infection par le VIH entraîne des réactions immunitaires de l organisme qui se traduisent par la production

Plus en détail

Déshydratation, Inclusions, Coupes, et microscopie électronique à transmission

Déshydratation, Inclusions, Coupes, et microscopie électronique à transmission Déshydratation, Inclusions, Coupes, et microscopie électronique à transmission Valérie Messent Lobservation de tissus vivants en microscopie électronique à transmission impose des techniques de préparations

Plus en détail

FLUORESCENCE ET TESTS FONCTIONNELS Association Française aise de Cytométrie. 18 janvier 2007

FLUORESCENCE ET TESTS FONCTIONNELS Association Française aise de Cytométrie. 18 janvier 2007 FLUORESCENCE ET TESTS FONCTIONNELS Association Française aise de Cytométrie trie Journée e Thématique 18 janvier 2007 Cécile COTTET Laboratoire de Bioénerg nergétique Fondamentale et Appliquée e - Inserm

Plus en détail

Séquence 1. Reproduction conforme de la cellule et réplication de l ADN Variabilité génétique et mutation de l ADN

Séquence 1. Reproduction conforme de la cellule et réplication de l ADN Variabilité génétique et mutation de l ADN Séquence 1 Reproduction conforme de la cellule et réplication de l ADN Variabilité génétique et mutation de l ADN Sommaire 1. Reproduction conforme de la cellule et réplication de l ADN 2. Variabilité

Plus en détail

Université de Montréal. Développement d outils pour l analyse de données de ChIP-seq et l identification des facteurs de transcription

Université de Montréal. Développement d outils pour l analyse de données de ChIP-seq et l identification des facteurs de transcription Université de Montréal Développement d outils pour l analyse de données de ChIP-seq et l identification des facteurs de transcription par Eloi Mercier Département de bioinformatique Faculté de médecine

Plus en détail

COUSIN Fabien KERGOURLAY Gilles. 19 octobre 2007. de l hôte par les. Master 2 MFA Responsable : UE Incidence des paramètres environnementaux

COUSIN Fabien KERGOURLAY Gilles. 19 octobre 2007. de l hôte par les. Master 2 MFA Responsable : UE Incidence des paramètres environnementaux COUSIN Fabien KERGOURLAY Gilles 19 octobre 2007 Inhibition des défenses de l hôte par les bactéries pathogènes Master 2 MFA Responsable : UE Incidence des paramètres environnementaux Gwennola ERMEL I Détection

Plus en détail

Utilisation des substrats énergétiques

Utilisation des substrats énergétiques Utilisation des substrats énergétiques Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières I Les organes et les substrats... 3 I.1 Les substrats énergétiques...

Plus en détail

Contrôle de l'expression génétique :

Contrôle de l'expression génétique : Contrôle de l'expression génétique : Les régulations post-transcriptionnelles L'ARNm, simple intermédiaire entre le génome et les protéines? gène protéine L'ARNm, simple intermédiaire entre le génome et

Plus en détail

La filtration glomérulaire et sa régulation

La filtration glomérulaire et sa régulation UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 4 : La filtration glomérulaire et sa régulation Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I)

De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I) De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I) Collaboration: - Laboratoire de Radiotoxicologie et Oncologie (L. Sabatier) CEA, DSV - Laboratoire de Génotoxicité et Modulation de l Expression

Plus en détail

Rôle des acides biliaires dans la régulation de l homéostasie du glucose : implication de FXR dans la cellule bêta-pancréatique

Rôle des acides biliaires dans la régulation de l homéostasie du glucose : implication de FXR dans la cellule bêta-pancréatique Rôle des acides biliaires dans la régulation de l homéostasie du glucose : implication de FXR dans la cellule bêta-pancréatique Tuteur : Anne Muhr-Tailleux cardiovasculaires et diabète (Equipe 1) Institut

Plus en détail

grande simple microscope microscope inventé années 1825. biologie = cellule) et (logos de plus en Anglais. Utilise un La microscopie, 1665,

grande simple microscope microscope inventé années 1825. biologie = cellule) et (logos de plus en Anglais. Utilise un La microscopie, 1665, Cours de Biologie Cellulaire Présentés par Mr CHELLI A. FSNV 2012/ /2013 CHAPITRE I : INTRODUCTION A LA BIOLOGIE CELLULAIRE A- Introduction et définitionn de la biologie cellulaire : Il était difficile

Plus en détail

CHAPITRE 3 LES TASQ COMME PLATEFORME POUR LA CATALYSE PSEUDO-ENZYMATIQUE

CHAPITRE 3 LES TASQ COMME PLATEFORME POUR LA CATALYSE PSEUDO-ENZYMATIQUE L. Stefan Chapitre 3 CHAPITRE 3 LES TASQ COMME PLATEFORME POUR LA CATALYSE PSEUDO-ENZYMATIQUE Nous avons démontré dans le chapitre précédent que les TASQ hydrosolubles développés au cours de cette thèse

Plus en détail

Commentaires sur les Épreuves de Sciences de la Vie et de la Terre

Commentaires sur les Épreuves de Sciences de la Vie et de la Terre Commentaires sur les Épreuves de Sciences de la Vie et de la Terre Épreuve Écrite de Biologie A... 2 Épreuve Écrite de Biologie B... 8 Épreuve Orale de Biologie... 16 Annexe 1 : liste des sujets proposés

Plus en détail

Compléments - Chapitre 5 Spectroscopie

Compléments - Chapitre 5 Spectroscopie ompléments - hapitre 5 Spectroscopie Spectroscopie par résonance magnétique nucléaire (RMN 13 ) Tandis que la spectroscopie RMN 1 H fournit des données sur la disposition des atomes d'hydrogène dans une

Plus en détail

TP N 3 La composition chimique du vivant

TP N 3 La composition chimique du vivant Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant : une planète habitée Chapitre II : La nature du vivant TP N 3 La composition chimique du vivant Les conditions qui règnent sur terre

Plus en détail

Journée SITG, Genève 15 octobre 2013. Nicolas Lachance-Bernard M.ATDR Doctorant, Laboratoire de systèmes d information géographique

Journée SITG, Genève 15 octobre 2013. Nicolas Lachance-Bernard M.ATDR Doctorant, Laboratoire de systèmes d information géographique Monitorint spatio-temporel intégré de la mobilité urbaine Monitoring spatio-temporel de l ADN urbain Une réponse aux défis, problèmes, enjeux et risques des milieux urbains Nicolas Lachance-Bernard M.ATDR

Plus en détail

Des molécules hydrophobes dans l eau

Des molécules hydrophobes dans l eau Des molécules hydrophobes dans l eau B. Cabane PMMH, ESPCI, Paris bcabane@pmmh.espci.fr Je remercie pour leurs contributions: D. Durand, B. Guillot, H. Lannibois-Drean, C. Pascal, C. Poncet-Legrand, A.

Plus en détail

Fonction de conduction de la moelle épinière. Dr F. TOUMI

Fonction de conduction de la moelle épinière. Dr F. TOUMI Fonction de conduction de la moelle épinière Dr F. TOUMI I. GENERALITES : Communication Moelle avec les centres supra spinaux Communication Intra segmentaire (ipsilatérale / controlatérale) Communication

Plus en détail

Luca : à la recherche du plus proche ancêtre commun universel Patrick Forterre, Simonetta Gribaldo, Céline Brochier

Luca : à la recherche du plus proche ancêtre commun universel Patrick Forterre, Simonetta Gribaldo, Céline Brochier MEDECINE/SCIENCES 2005 ; 21 :???-??? > L application des méthodes de la biologie moléculaire à l étude des premières étapes de l évolution a montré que le monde vivant pouvait être divisé en trois domaines

Plus en détail

École secondaire Mont-Bleu Biologie générale 035-534

École secondaire Mont-Bleu Biologie générale 035-534 École secondaire Mont-Bleu Biologie générale 035-534 I. Rappel sur anatomie du système digestif Unité 3 La vie une question d adaptation 2 Unité 3 La vie une question d adaptation 3 Unité 3 La vie une

Plus en détail

Séquence 10. Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Sommaire

Séquence 10. Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire. Sommaire Séquence 10 Le maintien de l intégrité de l organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Sommaire Chapitre 1. Pré-requis Chapitre 2. La réaction inflammatoire, un exemple de réponse innée Chapitre

Plus en détail

Université d Evry-Val d Essonne Ecole Doctorale des Génomes Aux Organismes. Thèse

Université d Evry-Val d Essonne Ecole Doctorale des Génomes Aux Organismes. Thèse Université d Evry-Val d Essonne Ecole Doctorale des Génomes Aux Organismes Thèse Présentée pour obtenir le grade de Docteur en sciences de l université d Evry-Val d Essonne Spécialité Bioinformatique par

Plus en détail

Biomarqueurs en Cancérologie

Biomarqueurs en Cancérologie Biomarqueurs en Cancérologie Définition, détermination, usage Biomarqueurs et Cancer: définition Anomalie(s) quantitative(s) ou qualitative(s) Indicative(s) ou caractéristique(s) d un cancer ou de certaines

Plus en détail

ELECTROPHYSIOLOGIE: PRINCIPES ET TECHNIQUES. Fabrice DUPRAT, Chargé de Recherche

ELECTROPHYSIOLOGIE: PRINCIPES ET TECHNIQUES. Fabrice DUPRAT, Chargé de Recherche ELECTROPHYSIOLOGIE: PRINCIPES ET TECHNIQUES Fabrice DUPRAT, Chargé de Recherche SOMMAIRE I-A-1 Compartiments liquidiens... 3 I-A-2 Protéines de transport... 3 I-A-3 Modèle électrique des membranes biologiques...

Plus en détail

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier

Les OGM. 5 décembre 2008. Nicole Mounier Les OGM 5 décembre 2008 Nicole Mounier Université Claude Bernard Lyon 1 CGMC, bâtiment Gregor Mendel 43, boulevard du 11 Novembre 1918 69622 Villeurbanne Cedex OGM Organismes Génétiquement Modifiés Transfert

Plus en détail

Détection des duplications en tandem au niveau nucléique à l'aide de la théorie des flots

Détection des duplications en tandem au niveau nucléique à l'aide de la théorie des flots Université Toulouse 3 Paul Sabatier(UT3 Paul Sabatier) Informatique Spécialité Bioinformatique Eric AUDEMARD lundi 28 novembre 2011 Détection des duplications en tandem au niveau nucléique à l'aide de

Plus en détail

La séparation membranaire : comment maintenir la performance des membranes?

La séparation membranaire : comment maintenir la performance des membranes? La séparation membranaire : comment maintenir la performance des membranes? Alfa Arzate, ing., Ph.D. Journées Acéricoles Hiver 2010 OBJECTIF DE LA PRÉSENTATION L objectif premier de cette présentation

Plus en détail

Les Protéines Fluorescentes. Tounsia Aït-Slimane, UMRS 938, CDR Saint-Antoine CHU Saint-Antoine

Les Protéines Fluorescentes. Tounsia Aït-Slimane, UMRS 938, CDR Saint-Antoine CHU Saint-Antoine Les Protéines Fluorescentes Tounsia Aït-Slimane, UMRS 938, CDR Saint-Antoine CHU Saint-Antoine Sondes fluorescentes et méthodes d imagerie en biologie : GFP, EGFP, BFP, CFP, YFP, dsred, mrfp1, Hc Red,

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

Production d une protéine recombinante

Production d une protéine recombinante 99 Production d une protéine recombinante Lic. B. PIRSON Lic. J-M. SERONT ISICHt - Mons Production de la protéine recombinante GFP (Green Fluorescent Protein d Aequoria victoria) par une bactérie ( E.

Plus en détail

L universalité et la variabilité de l ADN

L universalité et la variabilité de l ADN L universalité et la variabilité de l DN Unité 4 3 μm hromosomes observés en microscopie électronique à balayage. Les chromosomes, présents dans le noyau, sont constitués d acide désoxyribonucléique (DN).

Plus en détail

Génomique Comparative et intégrative

Génomique Comparative et intégrative Génomique Comparative et intégrative Introduction : Le big data : on peut traiter des données massives à présent, l'objectif à présent est d'éviter les transferts de données trop longs. On a tout à portée

Plus en détail

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410

EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICES : MECANISMES DE L IMMUNITE : pages 406 407 408 409 410 EXERCICE 1 PAGE 406 : EXPERIENCES A INTERPRETER Question : rôles respectifs du thymus et de la moelle osseuse dans la production des lymphocytes.

Plus en détail

INTRODUCTION À L'ENZYMOLOGIE

INTRODUCTION À L'ENZYMOLOGIE INTRODUCTION À L'ENZYMOLOGIE Les enzymes sont des macromolécules spécialisées qui - catalysent les réactions biologiques - transforment différentes formes d'énergie. Les enzymes diffèrent des catalyseurs

Plus en détail

Avancées dans la maladie de Pompe

Avancées dans la maladie de Pompe AVANCÉES DE LA RECHERCHE Avancées dans la maladie de Pompe > Glycogénose musculaire de type II > Déficit en alpha-glucosidase acide > Déficit en maltase acide > Maladie de Pompe à début tardif > Pompe

Plus en détail

Conditions de culture Consommation d O 2 (nmoles O 2 /min)

Conditions de culture Consommation d O 2 (nmoles O 2 /min) 5.2.4. Effets de l anoxie/ré-oxygénation sur les chondrocytes équins 5.2.4.1. Respiration cellulaire (fonction mitochondriale) des chondrocytes équins Pour les essais en oxymétrie, 10 7 chondrocytes articulaires

Plus en détail

Insulinothérapie et diabète de type 1

Insulinothérapie et diabète de type 1 Insulinothérapie et diabète de type 1 Introduction: la molécule d insuline L instauration de l insulinothérapie Dispositif d administration de l insuline Les propriétés de l insuline Insuline et schémas

Plus en détail

Vieillissement moléculaire et cellulaire

Vieillissement moléculaire et cellulaire Vieillissement moléculaire et cellulaire Yves Courtois Lorsque, en 1961, Léonard HAYFLICK, aux USA, re - mit en cause le concept général de l'immortalité des cellules, il apportait à la recherche en gérontologie

Plus en détail

AMINES BIOGENIQUES. Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine

AMINES BIOGENIQUES. Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine AMINES BIOGENIQUES Dopamine/Noradrénaline/Adrénaline (CATECHOLAMINES) Sérotonine/Histamine/Dopamine Effets physiologiques des bioamines via le systeme nerveux autonome Cardiovasculaire: Augmentation du

Plus en détail

Université de Montréal

Université de Montréal Université de Montréal Identification et caractérisation de gènes différemment exprimés dans les tubules proximaux de reins diabétiques et impliqués dans le développement de la néphropathie diabétique

Plus en détail

MAB Solut. vos projets. MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de

MAB Solut. vos projets. MABLife Génopole Campus 1 5 rue Henri Desbruères 91030 Evry Cedex. www.mabsolut.com. intervient à chaque étape de Mabsolut-DEF-HI:Mise en page 1 17/11/11 17:45 Page1 le département prestataire de services de MABLife de la conception à la validation MAB Solut intervient à chaque étape de vos projets Création d anticorps

Plus en détail

Hémochromatose génétique non liée à HFE-1 : quand et comment la rechercher? Cécilia Landman 11 décembre 2010

Hémochromatose génétique non liée à HFE-1 : quand et comment la rechercher? Cécilia Landman 11 décembre 2010 Hémochromatose génétique non liée à HFE-1 : quand et comment la rechercher? Cécilia Landman 11 décembre 2010 Métabolisme du fer : hepcidine Fer absorbé par les entérocytes des villosités duodénales : transporteur

Plus en détail

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering Ingénieur civil Ingénieur civil Les lières MSc in Electronics and Information Technology Engineering MSc in Architectural Engineering MSc in Civil Engineering MSc in Electromechanical Engineering MSc

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

Tableau 1. Liste (non exhaustive) des protéines se localisant dans les P-Bodies

Tableau 1. Liste (non exhaustive) des protéines se localisant dans les P-Bodies NOM FONCTION EFFET DE L ABSENCE OU DE REFERENCES LA SUREXPRESSION SUR LES P- BODIES XRN1 exonucléase 5 3 Absence : augmente la taille et le Bashkirov et al. 1997 Shet et Parker 2003 Cougot nombre des P-bodies

Plus en détail

Les débuts de la génétique

Les débuts de la génétique HPITRE 9 DES DÉBTS DE L ÉNÉTIQE X ENJEX TELS DES BIOTEHNOLOIES 1 Les débuts de la génétique est avec les travaux de regor Mendel vers la fin du XIX e siècle que furent posées les bases de la génétique.

Plus en détail

2015-2016. Médecine Pharmacie Dentaire Sage-femme Kinésithérapie Ergothérapie ANNÉE UNIVERSIT AIRE

2015-2016. Médecine Pharmacie Dentaire Sage-femme Kinésithérapie Ergothérapie ANNÉE UNIVERSIT AIRE Médecine Pharmacie Dentaire Sage-femme Kinésithérapie Ergothérapie ANNÉE UNIVERSIT AIRE 2015-2016 MédicalSup - Établissement d Enseignement Supérieur Privé Parc d activités de l Hippodrome - 3 allée d

Plus en détail

Le stress oxydant provoqué par l'exercice : une fatalité?

Le stress oxydant provoqué par l'exercice : une fatalité? Le stress oxydant provoqué par l'exercice : une fatalité? L e métabolisme aérobie est un moyen très efficace de produire de l'énergie en oxydant la matière organique, mais l'utilisation d'oxygène entraîne

Plus en détail

Section «Maturité fédérale» EXAMENS D'ADMISSION Session de février 2014 RÉCAPITULATIFS DES MATIÈRES EXAMINÉES. Formation visée

Section «Maturité fédérale» EXAMENS D'ADMISSION Session de février 2014 RÉCAPITULATIFS DES MATIÈRES EXAMINÉES. Formation visée EXAMENS D'ADMISSION Admission RÉCAPITULATIFS DES MATIÈRES EXAMINÉES MATIÈRES Préparation en 3 ou 4 semestres Formation visée Préparation complète en 1 an 2 ème partiel (semestriel) Niveau Durée de l examen

Plus en détail

Formavie 2010. 2 Différentes versions du format PDB...3. 3 Les champs dans les fichiers PDB...4. 4 Le champ «ATOM»...5. 6 Limites du format PDB...

Formavie 2010. 2 Différentes versions du format PDB...3. 3 Les champs dans les fichiers PDB...4. 4 Le champ «ATOM»...5. 6 Limites du format PDB... Formavie 2010 Les fichiers PDB Les fichiers PDB contiennent les informations qui vont permettre à des logiciels de visualisation moléculaire (ex : RasTop ou Jmol) d afficher les molécules. Un fichier au

Plus en détail

University of Tokyo Graduate School of Agricultural and Life Sciences et. Kanagawa Academy of Science and Technology

University of Tokyo Graduate School of Agricultural and Life Sciences et. Kanagawa Academy of Science and Technology COMMUNIQUÉ DE PRESSE le 25 mars 2014 Une étude conjointe menée par University of Tokyo Graduate School of Agricultural and Life Sciences et Kanagawa Academy of Science and Technology suggère que le sirop

Plus en détail

Un laboratoire d auto-immunité paperless : mythe ou réalité? L.Lutteri Laboratoire d auto-immunité Service de Chimie Clinique CHU Liège

Un laboratoire d auto-immunité paperless : mythe ou réalité? L.Lutteri Laboratoire d auto-immunité Service de Chimie Clinique CHU Liège Un laboratoire d auto-immunité paperless : mythe ou réalité? L.Lutteri Laboratoire d auto-immunité Service de Chimie Clinique CHU Liège Immunofluorescence Dépistage Aspect Titre Cellules Hep 2: Connectivites

Plus en détail

Pathologie VIH. Service maladies infectieuses Archet 1. Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013

Pathologie VIH. Service maladies infectieuses Archet 1. Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013 Pathologie VIH Service maladies infectieuses Archet 1 Françoise ALEXIS, infirmière Monique BORGHI, infirmière 15 octobre 2013 Les traitements antirétroviraux Sont classés en 5 familles selon leur mode

Plus en détail

1. LES ENTRAINEMENTS SPORTIFS

1. LES ENTRAINEMENTS SPORTIFS ALLER PLUS HAUT POUR ÊTRE PLUS FORT? 1. LES ENTRAINEMENTS SPORTIFS Pour introduire le chapitre, voici 3 extraits d articles abordant les entrainements sportifs. Lis-les attentivement et réponds aux questions

Plus en détail

BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES SUJET

BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES SUJET SESSION 2010 France métropolitaine Option : élevage canin et félin BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES AGRICOLES ÉPREUVE E DU DEUXIÈME GROUPE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice

Plus en détail