Rapport Sommaire La valeur par l innovation. nopq

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport Sommaire 2009. La valeur par l innovation. nopq"

Transcription

1 Rapport Sommaire 2009 La valeur par l innovation nopq

2 Principaux chiffres Groupe Boehringer Ingelheim Montants en millions d euros, sauf indication contraire Variation Chiffre d affaires mondial % par région Europe 31 % 33 % Amériques 49 % 48 % Asie, Australasie, Afrique 20 % 19 % par secteur d activité Santé humaine 95 % 96 % Santé animale 5 % 4 % Recherche et développement % Charges de personnel % Effectif moyen % Résultat d exploitation % En % du C.A. 17,6 % 17,1 % Résultat après impôts % En % du C.A. 13,9 % 12,3 % Capitaux propres % Rentabilité des capitaux propres 37,4 % 42,2 % Cash-flow % Investissements en immob. corp % Amortissement d immob. corp %

3 Sommaire 1 La valeur par l innovation 2 Les temps forts de En bref 8 Organes de direction 10 responsabilité d entreprise 12 Vivre nos valeurs 13 Les hommes au cœur de l entreprise 17 Durabilité 19 Citoyenneté d entreprise 22 recherche et développement 24 Délivrer la valeur par l innovation 24 Notre stratégie en recherche et développement 26 Progression de notre vivier de R&D en Des partenariats pour l innovation 28 Accès à de nouveaux concepts thérapeutiques : le fonds de capital de risque de Boehringer Ingelheim 29 Essais cliniques sélectionnés 31 Oncologie 34 Progrès en santé sexuelle de la femme 38 nos activités 38 Santé humaine 38 Médicaments délivrés sur ordonnance 43 Produits grand public 46 Biopharmacie 48 Opérations 54 Santé animale 60 mentions légales Boehringer Ingelheim est un groupe axée sur la recherche qui se consacre à la recherche et au développement, à la fabrication et à la commercialisation de produits pharmaceutiques qui améliorent la santé et la qualité de vie. Notre activité comprend la santé humaine et la santé animale. Boehringer Ingelheim emploie plus de collaborateurs dans 142 entreprises du Groupe à travers le monde. Nous possédons douze sites de recherche et de développement dans sept pays et des sites de production dans quinze pays. Les dépenses de recherche et de développement concernant les médicaments délivrés sur ordonnance représentent 21 % du chiffre d affaires net de ce segment. Notre siège se trouve à Ingelheim, la ville d Allemagne où l entreprise familiale a été fondée en 1885.

4 santé humaine La valeur par l innovation Les objectifs et les convictions de Boehringer Ingelheim peuvent être résumés en une vision unique : la valeur par l innovation. Celle-ci nous a aidé à prendre appui sur nos points forts pour tirer le meilleur de nos spécificités. Dans un monde marqué par la concurrence et les changements rapides, la valeur des produits, des services et des entreprises est elle aussi en constante évolution. Aujourd hui, le seul moyen de créer une authentique valeur pour nos clients est de développer sans relâche de nouvelles solutions et de faire ce que nous faisons déjà le mieux.

5 Les temps forts de 2009 Pour Boehringer Ingelheim, 2009 est une nouvelle année placée sous le signe de la réussite. Une nouvelle fois, et pour la dixième année consécutive, la croissance de notre société, mesurée par son chiffre d affaires net, a dépassé celle du marché pharmaceutique mondial. Et, pour notre 125e année d existence, nous avons enregistré la plus forte croissance parmi les quinze plus grandes sociétés. Le segment Santé animale a également été marqué par la progression la plus rapide des dix sociétés majeures dans son secteur. Hubertus von Baumbach, Wolfram Carius, Engelbert Tjeenk Willink, Andreas Barner (de gauche à droite) Sur le plan de la recherche et du développement, le bilan de l année écoulée est également très positif, avec d importantes avancées cliniques et l enregistrement de nouveaux produits. Mais le plus important pour nous est que nos médicaments novateurs soulagent des millions de malades. Nos produits phares, tels que spiriva, micardis, flomax /alna ou encore mirapex /sifrol, ont de nouveau enregistré une très nette progression et amélioré une fois de plus leur position sur le marché. Les Produits grand public (CHC, Consumer Health Care) ont été touchés par les effets de la crise financière et économique sur les marchés grand public, par exemple en Europe de l Est et en Espagne. Nous avons significativement renforcé notre segment Santé animale avec l acquisition de parts de Fort Dodge aux États-Unis et par le recrutement de collaborateurs dans le groupe Boehringer Ingelheim. Performances commerciales En 2009, le chiffre d affaires net de Boehringer Ingelheim a progressé de plus d 1 milliard d euros, à millions d euros, ce qui représente une augmentation de 9,7 % par rapport à l année précédente. Au sein de notre activité Santé humaine, les Médicaments délivrés sur ordonnance ont maintenu leur cap de croissance. En 2009, le segment Santé animale a considérablement consolidé sa position dans le secteur des vaccins, à travers le développement d un portefeuille déjà solide de produits destinés aux petits animaux et au bétail et le maintien de son cap de croissance. Le segment Biopharmacie a fait la preuve de son leadership technologique en matière de développement pharmaceutique et obtenu en 2009 des résultats exceptionnels. 2 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E Les temps forts de 2009

6 Études cliniques Les études cliniques ont fourni des données très robustes concernant cinq substances novatrices très prometteuses sur le plan thérapeutique, issues de notre propre vivier de recherche. Ces médicaments nouveaux, destinés à des domaines d indication nouveaux, constitueront une remarquable avancée thérapeutique pour les patients. Objectifs stratégiques Nos objectifs orientés vers le marché pharmaceutique sont le lancement de nouveaux produits à l échelle internationale et, par là-même, un positionnement dans des domaines thérapeutiques où nous étions absents jusqu à présent, grâce à des médicaments nouveaux et novateurs. C est le cas, par exemple, de l oncologie et des maladies métaboliques, avec le domaine d indication «diabète». Nos objectifs sont d ouvrir de nouvelles régions de croissance sur les marchés émergents, tels que le Brésil, l Inde, la Russie et la Chine. Nous avons également pour ambition de développer notre activité Produits grand public (CHC) et de nous positionner activement en tant qu experts dans le secteur biopharmaceutique. Nous avons entamé la mise en place des modifications structurelles nécessaires pour améliorer notre structure organisationnelle, notre productivité et notre flexibilité. Un employeur attractif L intérêt suscité par Boehringer Ingelheim en tant qu employeur de prédilection est reconnu depuis longtemps dans de nombreux pays et a été confirmé à maintes reprises par des enquêtes menées par des instituts indépendants très estimés. En 2009, Boehringer Ingelheim arrivait en seconde position du classement «Top Employer» de la revue Science. Perspectives L environnement commercial sur le marché pharmaceutique sera de plus en plus touché par la volatilité et la pression croissante pesant sur les systèmes de santé nationaux. À celles-ci s ajoutera une augmentation des dépenses consacrées au lancement de médicaments importants issus de notre vivier de produits sera marqué par la concurrence des génériques sur le marché pharmaceutique des États-Unis, important générateur de chiffre d affaires avec des traitements tels que flomax, mirapex /sifrol et catapresan, et une limitation de notre croissance. Notre chiffre d affaires net devrait se situer au même niveau que l année précédente. Les investissements dans les lancements de nouveaux produits et la décision de maintenir un haut niveau de dépenses en recherche et développement, supérieur à 20 % de notre chiffre d affaires net, constitueront un poids en termes de résultat d exploitation. De nouveaux lancements devraient avoir lieu dès 2010, menant Boehringer Ingelheim, après une pause d un an seulement, dans une nouvelle phase de croissance et de prospérité, avec des médicaments nouveaux et novateurs offrant aux patients un avantage thérapeutique majeur dans le traitement de leurs maladies. 4 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E Les temps forts de 2009

7 En bref Groupe Boehringer Ingelheim Chiffre d affaires net par secteur d activité (en millions d EUR) Variation Santé humaine ,8 % Médicaments délivrés sur ordonnance ,4 % Produits grand public (CHC) ,9 % Biopharmacie ,9 % Chimie pharmaceutique et Production pharmaceutique ,8 % Santé animale ,6 % Personnel Effectif moyen par région Amériques Europe Asie Australasie Afrique (AAA) Santé humaine Produits clés Chiffre d affaires net (en millions d EUR) Variation Chiffre d affaires net par région (en millions d EUR) Variation Amériques ,5 % Europe ,7 % Asie Australasie Afrique (AAA) ,1 % Spiriva ,2% Flomax ,5% Micardis ,3% Mirapex /Sifrol ,6% Chiffres clés (en millions of EUR) Variation Chiffre d affaires net ,7% Résultat d exploitation ,1% Marge sur chiffre d affaires net (en %) 17,6 % 17,1 % Recherche et développement Chiffres clés, R&D Dépenses en millions d EUR en % du chiffre d affaires net 17,4 18,2 17,4 14,9 14,3 Médicaments délivrés sur ordonnance (PM), dépenses en millions d EUR en % du chiffre d affaires net de PM 20,9 22,1 21,0 18,1 17,8 Produits grand public Produits clés Chiffre d affaires net (en millions d EUR) Variation Dulcolax ,0% Mucosolvan ,4% Pharmaton ,2% Buscopan ,1% Santé animale Produits clés Chiffre d affaires net (en millions d EUR) Variation Ingelvac CircoFLEX ,6% Metacam ,1% Ingelvac PRRS ,2% Vetmedin ,4% Effectif moyen Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E En bref

8 Organes de direction Comité des actionnaires Comité consultatif Directoire Christian Boehringer Président du comité des actionnaires Albert Boehringer Christoph Boehringer Erich von Baumbach Jr. Ferdinand von Baumbach Dr Mathias Boehringer Prof. Dr Michael Hoffmann-Becking Avocat, Düsseldorf Président du comité consultatif Egbert Appel Trustee, Martin Hilti Trust familial ; Membre du conseil de la fondation et gérant de la fondation Hilti Dr Andreas Kreimeyer Membre du directoire et Président de la division Recherche BASF SE Prof.* Dr Andreas Barner Président du directoire Division Recherche et développement pharmacie et médecine Hubertus von Baumbach Division Finances Division Santé animale Prof. h. c. Dr Wolfram Carius Division Ressources humaines et exploitation Engelbert Tjeenk Willink Division Pharmacie, Marketing et Ventes Prof. Dr Fredmund Malik Président du conseil d administration Malik Management Zentrum St. Gallen AG * République d Autriche 8 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E Organes de direction

9 responsabilité d entreprise Chez Boehringer Ingelheim, nous assumons la responsabilité de nos actes à long terme et plaçons la valeur au cœur de toutes nos réalisations. 10 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E

10 responsabilité d entreprise Responsabilité d entreprise Vivre nos valeurs Extrait de notre Leitbild Nous nous sommes fixé pour objectif de servir l humanité grâce à la recherche portant sur des maladies et au développement de nouveaux médicaments et thérapies. Nous protégeons notre personnel, nos installations et l environnement des influences nocives, nous préservons les ressources naturelles et nous encourageons les actions en faveur du respect de l environnement. Nous nous efforçons de favoriser le bien-être économique et social dans tout ce que nous entreprenons. La valeur par l innovation Nos objectifs et convictions peuvent être résumés en une vision unique : la valeur par l innovation. Celle-ci nous a aidé à prendre appui sur nos points forts pour tirer le meilleur de nos spécificités. Notre Leitbild (principes directeurs) définit les valeurs de notre entreprise et fixe l orientation de nos activités commerciales, de nos innovations, de notre savoir-faire technologique, de notre organisation et de notre culture d entreprise. Notre vision de valeur par l innovation constitue le moteur et la force de nos principes et valeurs d entreprise. Nos principes de Lead & Learn incarnent les voies que nous voulons suivre pour délivrer la valeur par l innovation. Les hommes au cœur de l entreprise Responsabilité des employés La responsabilité sociale a toujours été affirmée dans le modèle social et commercial de notre entreprise et joue un rôle important dans la culture de la société familiale qu est Boehringer Ingelheim. Très tôt, son fondateur, Albert Boehringer, avait mis en place pour son personnel des mesures sociales extrêmement progressistes et particulièrement généreuses pour l époque. Une culture d entreprise et un environnement de travail originaux ont été développés, reposant sur l équité et le respect mutuel : des valeurs entretenues sans relâche par Boehringer Ingelheim tout au long de ses 125 années d existence. Employeur de prédilection L intérêt suscité par Boehringer Ingelheim en tant qu employeur est reconnu depuis plusieurs années par des enquêtes menées par des instituts indépendants très estimés. Des enquêtes menées en interne à l échelle mondiale confirment également l attachement pour notre société de plus de collaborateurs dans 50 pays. Reconnaissance externe La reconnaissance externe la plus remarquable obtenue par la société en 2009 est la seconde place au classement «Top Employer» 2009 de la revue Science. Cette enquête, conduite par la prestigieuse revue Science et publiée par l American Association for the Advancement of Science, reconnaît notre 12 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E Les hommes au cœur de l entreprise

11 responsabilité d entreprise engagement en faveur de l innovation dans une période de transition des industries pharmaceutiques et biotechnologiques. Enquête interne : «Votre vision de notre culture» L objectif de notre enquête interne «Votre vision de notre culture» était d évaluer la manière dont notre culture d entreprise est perçue par nos collaborateurs du monde entier, de connaître les similitudes et les différences entre régions, pays et fonctions et d identifier les secteurs de développements futurs. L enquête a clairement mis en évidence une tendance à l amélioration par comparaison avec l enquête initiale datant de Une nouvelle fois, le taux de participation du personnel a été très élevé, dépassant 80 %. L enquête a confirmé que nos collaborateurs continuent de considérer Boehringer Ingelheim comme une société éthique fortement orientée vers les résultats. Plus de 80 % des personnes ayant répondu ont de nouveau indiqué bien connaître les résultats commerciaux de la société, ses objectifs et ses normes. En 2009, deux nouveaux points forts ont été identifiés à travers le monde : le haut niveau de qualification du personnel, ainsi que les bonnes relations entretenues avec les responsables hiérarchiques. Quelque 84 % des personnes ayant répondu à l enquête ont désigné Boehringer Ingelheim comme étant une entreprise où il fait bon travailler. Gestion du changement : une force de travail compétitive comme facteur clé de réussite L environnement externe du marché pharmaceutique est en pleine mutation, avec une évolution rapide du marché et des tendances concurrentielles. La situation interne de Boehringer Ingelheim va également connaître de profonds changements Récompenses 2009 Pays Classem. Enquête Allemagne 1 «Employeur préféré» (VAA Verband der angestellten Akademiker) 14 «Meilleur employeur d Allemagne» 1 «Prix de la santé en entreprise 2009» (Initiative de Handelsblatt, EuPD Research et TÜV SÜD Life Service) Brésil 21 «100 meilleures sociétés où il fait bon travailler au Brésil» (Great Place to Work Institute) Chine «Prix de la responsabilité sociale d entreprise» décernée par le gouvernement de Pudong Espagne «Prix de la famille pour l équilibre entre travail et vie de famille» États-Unis «Meilleurs endroits pour travailler selon LGBT Equality» 100% Corporate Equality Index, Human Rights Campaign «Prix d honneur du conseil pour la diversité» (Association of Diversity Councels) Top 50 «Les 50 meilleurs employeurs choisis par les lecteurs : 2009» magazine Workforce Diversity, Careers & the disabled Magazine Finlande 17 «Meilleur endroit pour travailler» Japon «Prix de l excellence de la formation-action en 2009» (Japan Institute for Action Learning JIAL) Mexique «Société socialement responsable» (Centre mexicain de philanthropie) «Certificat 2009 de l industrie propre» (Bureau fédéral de protection de l environnement du Mexique) Pays-Bas «Best werkgever Nederland 2009» Meilleur employeur des Pays-Bas 2009 (Fondation de recherche sur l entreprise) Royaume- Uni «Meilleurs endroits pour travailler 2009» (Sunday Times) 1 «Enquête Pharmafield» Employeur de prédilection Venezuela 4 «Endroit où il fait bon travailler en Amérique latine» 14 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E Les hommes au cœur de l entreprise

12 responsabilité d entreprise avec l expiration des brevets d importants produits commercialisés. En outre, nous allons devoir investir dans le lancement de nos nouveaux produits en développement. Notre but est de créer un nouvel état d esprit qui permettra de réussir le changement à travers toute la société. Cela nécessite d analyser et de planifier le changement, de communiquer autour du changement, de gagner l acceptation de nouveaux comportements, de passer du statu quo à l état souhaité et de consolider et institutionnaliser les nouveaux états. Gestion des talents : développement du personnel La gestion des talents vise à optimiser le potentiel humain en plaçant la bonne personne au bon endroit au bon moment. En adoptant une approche mondiale de la gestion des talents en tant que priorité stratégique, dont la mise en place a débuté en 2009, nous voulons en faire un avantage compétitif. Cela impliquera une plus grande rigueur dans la manière dont nous assurons le développement de notre personnel, sécurisons et préservons leur employabilité et aidons nos experts à exprimer leur plein potentiel et leurs performances professionnelles de haut niveau à travers leurs postes actuels et futurs. Durabilité Nous protégeons nos salariés, nos installations et l environnement Inévitablement, la fabrication de médicaments a un impact sur l environnement. Le but exprès de notre Leitbild (principes directeurs) est donc de maintenir cet impact à un niveau minimum. Simultanément, nous faisons tout notre possible pour garantir la protection de nos collaborateurs. À l échelle mondiale, nous appliquons des normes fondamentales sur des questions clés telles que l environnement, l hygiène et la sécurité (EHS). Nous avons également mis en place un système de gestion EHS qui garantit le respect des dispositions légales et des exigences définies par l entreprise. Il assure en outre un processus d amélioration continue, dans le droit-fil de l initiative Responsible Care de l industrie chimique, et facilite la mise en application des exigences exprimées dans nos «Principes de sécurité, qualité et protection de l environnement». Des audits réguliers du système EHS assurent le respect de ces exigences. Environnement, santé et sécurité Protection de la santé de nos collaborateurs La protection des travailleurs vis-à-vis des substances très puissantes est un aspect fondamental. En effet, un composé pouvant, à faible dose, contribuer à la guérison d un malade peut constituer un risque pour le personnel l inhalant à des concentrations élevées. C est pourquoi nous fixons des seuils d exposition à tous nos principes actifs et, depuis des années, 16 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E Durabilité

13 responsabilité d entreprise avons mis en place un programme aujourd hui bien élaboré qui nous aide, par l installation des équipements critiques dans des enceintes closes, à réduire l exposition aux poussières dans une mesure telle qu il devient possible de travailler en toute sécurité sans protection respiratoire supplémentaire. Afin de réduire le nombre d accidents du travail, nous avons lancé des initiatives à grande échelle visant à améliorer la culture en matière de sécurité et avons défini des objectifs de prévention clairs. La sécurité de nos collaborateurs travaillant sur site est un autre aspect essentiel. Près d un tiers de notre personnel est concerné. Médicaments dans l environnement Avant le lancement de nouveaux produits sur le marché, nous explorons les effets environnementaux potentiels des principes actifs susceptibles de pénétrer les eaux de surface avec les déchets rejetés par l homme. Les données recueillies jusqu à maintenant confirment qu aucun des principes actifs examinés ne possède d impact négatif sur les poissons et les organismes vivant dans l eau. Réduction des émissions environnementales Le pourcentage le plus élevé d émissions environnementales provient, de loin, de la production chimique des médicaments. Établir dès le développement des processus chimiques les fondamentaux qui permettront de garantir un minimum de déchets, eaux usées et émissions dans l air et de maintenir à un niveau minimum l utilisation de substances dangereuses critiques, est essentiel. Importance du rendement énergétique En termes environnementaux, une priorité est donnée à la réduction de la consommation d énergie et donc à la production de dioxyde de carbone (CO₂). Les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation sont les plus grands consommateurs d énergie de la société. Citoyenneté d entreprise Nous nous efforçons de favoriser le bien-être économique et social La citoyenneté d entreprise fait partie intégrante de notre culture d entreprise. Nos activités émanent de nos unités opérationnelles et englobent les malades, nos voisins et la société dans son ensemble. Lutte contre le SIDA chez l enfant Le programme «viramune Donation Programme» (Programme de dons de Viramune) de Boehringer Ingelheim, inauguré en 2000, contribue à la prévention de la transmission du VIH-1 de la mère à l enfant dans les pays en voie de développement, à travers la distribution gratuite de l inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse (viramune ) à dose unique. Ce projet, qui joue un rôle de catalyseur pour la mise en place d une infrastructure sanitaire, a permis en 2009 à 170 programmes d aide de bénéficier d un soutien dans 60 pays. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter : 18 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E Citoyenneté d entreprise

14 responsabilité d entreprise Partenariat avec la Elizabeth Glaser Pediatric SIDA Foundation La Elizabeth Glaser Pediatric SIDA Foundation, une association à but non lucratif des États-Unis dédiée à la prévention de l infection par le VIH et à l éradication du SIDA chez l enfant, est le premier bénéficiaire de notre programme de dons de viramune. Coopérations Nos activités couvrent de nombreux domaines, parmi lesquels la protection des enfants, des projets sanitaires, des programmes de formation, la protection de l environnement et l aide d urgence. Elles incluent une coopération avec Health Partners International au Canada, AmeriCares Free Clinics aux États-Unis et l organisme d aide humanitaire et de secours en cas de catastrophe AmeriCares, ainsi que le Catholic Medical Mission Board en Amérique latine. Nous avons conclu un accord avec la Fondation mexicaine pour les enfants atteints de déficiences immunitaires, tandis qu en Afrique du Sud et au Botswana nous soutenons des actions de formation dans le domaine de la santé, des essais cliniques, et le développement d une infrastructure sanitaire. En Inde, la société finance le projet sur le VIH/SIDA et le lieu de travail de la Fédération internationale des syndicats de travailleurs de la chimie, de l énergie, des mines et des industries diverses. IMP le laboratoire d idées en sciences de la vie de Boehringer Ingelheim L Institut de recherche en pathologie moléculaire (IMP) basé à Vienne, un institut de recherche biomédicale fondamentale dont la plus grande part du financement est assurée par Boehringer Ingelheim, a pour mission principale de conduire des travaux innovants en recherche fondamentale. Il s emploie à découvrir les mécanismes moléculaires et cellulaires soustendant les phénomènes biologiques complexes. Fondations Boehringer Ingelheim : un engagement durable pour la société La Fondation Boehringer Ingelheim et le Fonds Boehringer Ingelheim sont des organismes à but non lucratif agissant indépendamment de la société. Les deux fondations sont dédiées à la promotion exclusive et directe de la recherche scientifique et fondamentale. En 2009, la Fondation Boehringer Ingelheim a décidé de faire un don spécial de 100 millions d euros. Elle soutiendra, sur une période de dix ans, les opérations scientifiques de l Institut de biologie moléculaire (IMB). Partenariats et fondations Biotechnologies pharmaceutiques : coopération avec l Université des sciences appliquées de Biberach Boehringer Ingelheim s est engagé dans une coopération avec l Université des sciences appliquées de Biberach, en Allemagne, sur un programme de licence scientifique spécifiquement axé sur le développement et la production biopharmaceutiques. 20 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E Citoyenneté d entreprise

15 recherche et développement Nous poursuivrons nos activités de recherche et développement visant à découvrir de nouveaux traitements pour les personnes atteintes de maladies aux besoins médicaux élevés. 22 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E

16 recherche et développement Délivrer la valeur par l innovation Recherche et développement (R&D) Domaines de recherche Maladies respiratoires Exemples de domaine thérapeutique Asthme BPCO Fibrose pulmonaire idiopathique Sites Biberach (Allemagne) Notre stratégie en recherche et développement Chez Boehringer Ingelheim, notre vision est la valeur par l innovation. En tant que société familiale, nous avons bâti un Maladies cardiométaboliques Athérosclérose Diabète Syndrome métabolique Maladies thromboemboliques Biberach (Allemagne) Ridgefield (États-Unis) engagement à long terme pour la R&D, parfaitement adapté aux difficultés spécifiques et aux cycles de longue durée de la découverte et du développement de médicaments. Oncologie Lymphomes Leucémies Tumeurs solides Vienna (Autriche) Nous investissons chaque année en R&D une part considérable de notre chiffre d affaires, avec pour ambition d amener sur le marché, régulièrement et en nombre important, des médicaments novateurs destinés au traitement des maladies graves. Nos collaborateurs hautement qualifiés dans les secteurs Maladies neurologiques Maladie d Alzheimer Douleur chronique Migraine Maladie de Parkinson Biberach (Allemagne) de la découverte de médicaments, de la recherche, du développement non clinique de médicaments et de la médecine, font leur possible pour accomplir ces objectifs. Nous avons également développé des partenariats, en recherche clinique comme Immunologie Sclérose en plaques Psoriasis Polyarthrite rhumatoïde Ridgefield (États-Unis) en recherche scientifique fondamentale, avec des universités et instituts de recherche du monde entier. Nos domaines de recherche Maladies infectieuses Hépatite C VIH/SIDA Laval (Canada) Nos principaux centres de découverte de médicaments sont situés à Biberach (Allemagne), Ridgefield (États-Unis), Vienne (Autriche) et Laval (Canada). Ils sont soutenus par les unités de Milan (Italie) et de Kobe (Japon). 24 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E Nos domaines de recherche

17 recherche et développement Progression de notre vivier de R&D en 2009 Nous travaillons assidument dans le but d amener sur le marché de nouveaux candidats médicaments découverts par nos équipes de recherche, tels que l étexilate de dabigatran (pradaxa ) pour le traitement de la thromboembolie veineuse et la prévention des accidents vasculaires cérébraux chez les patients atteints de fibrillation auriculaire, la linagliptine, le BI 1356 (nom de marque prévu ondero ) dans le diabète de type 2, la flibansérine pour le traitement du désir sexuel hypoactif associé à une détresse personnelle chez la femme, le BIBW 2992 pour le cancer du poumon et le BIBF 1120 (nom de marque prévu vargatef ) pour le cancer du poumon et de l ovaire. Dans le secteur des maladies cardiométaboliques, nous avons ajouté en 2009 à nos programmes DPP-4 et SGLT-2 d études cliniques de phase II et de phase III chez des patients diabétiques, un programme de développement ciblant l enzyme 11β-HSD-1. Ce programme aborde plusieurs caractéristiques du syndrome métabolique, qui est un ensemble de troubles incluant une obésité abdominale, une hypertension artérielle et une résistance à l insuline ou une intolérance au glucose. En oncologie, notre programme de développement porte sur les substances occupant actuellement une position de tête dans ce secteur thérapeutique : le BIBW 2992, un inhibiteur de la tyrosine kinase de prochaine génération à administration orale, bloquant de manière irréversible les récepteurs EGFR et HER2, le BIBF 1120 (nom de marque prévu vargatef ), un inhibiteur de l angiogenèse, tous deux en phase III de développement clinique, ainsi que le BI 6727, un inhibiteur de la Polo-like kinase unique en son genre en phase II de développement clinique. Notre principal axe de recherche à l heure actuelle est le cancer du poumon. En outre, afin de consolider notre portefeuille d oncologie, nous avons entamé des programmes de développement portant sur des agents biothérapeutiques ciblant les cellules de lymphome dans la leucémie pour l un, et un signal de survie cellulaire clé lié aux cancers avancé pour l autre. En ce qui concerne les maladies neurologiques, nous conduisons d importants travaux de recherche sur de nouvelles modalités de traitement de la maladie d Alzheimer et avons engagé un programme de développement ciblant les troubles de la neurotransmission glutamatergique pour le traitement des pertes de mémoire et autres déficits cognitifs. En 2009, nous avons initié un nouveau programme de développement portant sur l arthrose et les douleurs neuropathiques. Nous avons entrepris en 2009 un programme de développement ayant une valeur thérapeutique potentielle pour les patients atteints des maladies auto-immunes que sont la polyarthrite rhumatoïde et la sclérose en plaques. Nous poursuivons également nos efforts visant à introduire de nouveaux médicaments destinés aux patients atteints de maladies infectieuses chroniques et engageant le pronostic vital. Notre inhibiteur de la NS3 protéase du virus de l hépatite C, BI , est entré en phase II des études cliniques chez des patients atteints d hépatite C chronique, ayant déjà reçu un traitement ou non. 26 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E Progression de notre vivier de R&D en 2009

18 recherche et développement Des partenariats pour l innovation Dans le cadre de nos partenariats avec des sociétés biotechnologiques, nous avons signé en 2009 des déclarations conjointes concernant des échéances importantes, par exemple avec Ablynx, nv (Gand, Belgique), Vitae Pharmaceuticals, Inc. (Fort Washington, États-Unis) et Evotec AG (Hambourg, Allemagne). De nouveaux partenariats et de nouvelles initiatives ont également été annoncés, incluant des accords avec Exelixis Inc. (San Francisco, États-Unis) pour une collaboration sur les agonistes des récepteurs S1P1 (sphingosine-1-phosphate de type 1) dans le traitement des maladies auto-immunes, avec DeveloGen AG (Gšttingen, Allemagne) dans le secteur du diabète de type 2, avec Vitae Pharmaceuticals, Inc. (Fort Washington, États-Unis) dans le secteur des inhibiteurs de la bêta-secrétase pour le traitement de la maladie d Alzheimer et avec DxS Ltd. (Manchester, Royaume-Uni) sur des trousses diagnostiques permettant une approche médicale personnalisée avec le BIBW 2992 en oncologie. Accès à de nouveaux concepts thérapeutiques : le fonds de capital de risque de Boehringer Ingelheim Le but de ce fonds, dont l investissement initial sera de 100 millions d euros, est de créer des options pour l avenir, en investissant dans des sociétés biotechnologiques dont les concepts et/ou technologies sont novateurs et représentent pour Boehringer Ingelheim une opportunité d expansion dans des approches thérapeutiques et secteurs d activité nouveaux. Les investissements iront volontairement au-delà des domaines thérapeutiques que nous privilégions aujourd hui et au-delà de nos modalités thérapeutiques et technologies existantes. Notre seul critère est l innovation médicale, ce qui peut inclure de nouvelles modalités thérapeutiques (par exemple, médecine régénérative, mise sous silence des ARN), des vaccins de nouvelle génération, des technologies de protéines et d anticorps de nouvelle génération, de nouveaux mécanismes moléculaires, la médecine personnalisée ou des biomarqueurs liés aux maladies. Essais cliniques sélectionnés Prophylaxie et traitement des maladies thromboemboliques Nous continuons d évaluer l efficacité et la sécurité d emploi de l étexilate de dabigatran dans une large palette d affections supplémentaires, dans le cadre du programme mondial d essais cliniques re-volution portant sur plus de patients à travers le monde. Peuvent par exemple être cités : Le traitement de la thromboembolie veineuse (TEV) aiguë : essais re-cover et re-cover ii La prévention secondaire de la TEV dans les essais re-medy et re-sonate La prévention de l AVC dans la fibrillation auriculaire : l extension à long terme de re-ly. rely-able évalue l étexilate de dabigatran chez des patients ayant terminé l essai re-ly L étude RE-LY En résumé, chez des patients présentant une fibrillation auriculaire traités par 150 mg d étexilate de dabigatran deux fois par jour, une réduction significative du risque d accident vasculaire cérébral et d embolie systémique a été observée par comparaison avec la warfarine bien contrôlée, sans augmentation du risque d hémorragie majeure. Des patients présentant une fibrillation auriculaire traités par 110 mg d étexilate de 28 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E Essais cliniques sélectionnés

19 recherche et développement dabigatran deux fois par jour ont clairement démontré des réductions similaires des accidents vasculaires cérébraux et des embolies systémiques par comparaison avec la warfarine bien contrôlée, conjointement avec une réduction impressionnante, de 20 %, des taux d hémorragie majeure par rapport à la warfarine. Résultats de l étude RE-COVER L étude re-cover visait à évaluer si l étexilate de dabigatran oral (150 mg, deux fois par jour) est aussi efficace et sûr (non inférieur) que la warfarine lors d un traitement de six mois de la TEV symptomatique aiguë, après un traitement initial par anticoagulant parentéral. Des résultats tout aussi impressionnants ont été obtenus en ce qui concerne les critères de jugement secondaires et autres résultats, avec une réduction supérieure des AVC hémorragiques aux doses de 150 mg et de 110 mg deux fois par jour et une réduction de la mortalité vasculaire à la dose de 150 mg deux fois par jour. Les données confirment que l étexilate de dabigatran peut surmonter les limitations associées au traitement actuel par les antagonistes de la vitamine K tels que la warfarine ou le phenprocoumon, ce qui pourrait révolutionner le traitement des patients atteints de fibrillation auriculaire. En tenant compte uniquement du potentiel de réduction des AVC, l étexilate de dabigatran à la dose de 150 mg deux fois par jour pourrait éviter plus de AVC par jour à travers le monde, par comparaison avec la warfarine bien contrôlée. Résultats de l essai RE-DEEM L étude a démontré de manière convaincante que l étexilate de dabigatran peut être utilisé en complément d un double traitement antiplaquettaire sans hémorragie excessive et qu il diminue les marqueurs d activité de coagulation. re-deem a été associé à une réduction significative de l activité de coagulation à toutes les doses (110 mg et 150 mg deux fois par jour) d étexilate de dabigatran. L étexilate de dabigatran (150 mg, deux fois par jour) a démontré une efficacité équivalente à celle de la warfarine bien contrôlée dans la prévention des TEV récurrentes. Une réduction de 37 % des hémorragies majeures ou non majeures cliniquement importantes a été démontrée. Les hémorragies majeures étaient comparables entre l étexilate de dabigatran et la warfarine. Pour toutes les hémorragies, l étexilate de dabigatran a été associé à une réduction de 29 % par comparaison avec la warfarine. Ces résultats ont été obtenus sans aucun signe de problèmes hépatiques. re-cover a démontré que l étexilate de dabigatran est aussi efficace que la warfarine bien contrôlée, avec moins d hémorragies, dans le traitement de la TEV aiguë. Oncologie Nos travaux de recherche sur de nouveaux traitements anticancéreux sont actuellement axés sur trois domaines principaux : inhibiteurs de transduction des signaux, inhibiteurs d angiogenèse et inhibiteurs des kinases du cycle cellulaire. Inhibiteur de transduction du signal BIBW 2992 Le BIBW 2992 est en cours d étude en tant que nouvel inhibiteur puissant des récepteurs EGFR/HER1 et HER2, qui se lie de manière irréversible aux deux récepteurs, inhibant la 30 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E Oncologie

20 recherche et développement signalisation par la voie EGFR/HER2. On pense que le BIBW 2992 inhibe tous les dimères de récepteurs jouant un rôle dans le cancer qui appartiennent à la famille des erbb kinases. Inhibiteur d angiogenèse BIBF 1120 Le BIBF 1120 (nom de marque prévu vargatef ) est un triple inhibiteur de l angiokinase nouveau, qui inhibe simultanément trois récepteurs de facteurs de croissance (VEGFR, PDG- FR et FDFR) jouant tous un rôle fondamental dans la formation des vaisseaux sanguins. Ces facteurs de croissance et leurs récepteurs étant importants pour l angiogenèse, leur inhibition pourrait avoir un impact critique dans la prévention de la croissance et de la propagation des tumeurs. Inhibiteur de kinase du cycle cellulaire / inhibiteur spécifique de la Polo-like kinase 1 Nous étudions actuellement l inhibiteur de la Plk-1 BI 6727, potentiellement premier de sa classe, pour le traitement de divers types de cancers indépendants de la signature de l oncogénome. Les données précliniques montrent que cette substance inhibe la Plk-1, entraînant la rupture du faisceau, l arrêt de la mitose et l induction d une apoptose, qui conduisent à une inhibition de la croissance et à une régression tumorale. Essais cliniques : nos études dans le cancer du poumon Avec l introduction des essais lume Lung 1 et lume Lung 2, le premier programme d essais cliniques de phase III a débuté pour le BIBF 1120 (nom commercial prévu vargatef ). Les essais évalueront le BIBF 1120 en association avec les agents chimiothérapeutiques standards docétaxel et pemetrexed chez des patients atteints d un cancer bronchique non à petite cellules (CBNPC) avancé en récidive. Quelque patients seront recrutés, faisant de ce programme de phase III l un des plus vastes jamais menés à ce jour dans cette population de patients atteints de CBNPC. Les deux essais sont en phase de recrutement de patients. L angiogenèse jouant un rôle pivot dans la croissance de toutes les tumeurs solides, le BIBF 1120 est en cours d étude dans un certain nombre d autres indications, parmi lesquelles le cancer de l ovaire, le cancer colorectal et le cancer hépatocellulaire. Un essai clinique de phase III dans le cancer de l ovaire, dans lequel il est prévu de recruter patients, a débuté au quatrième trimestre Le programme lux -Lung de Boehringer Ingelheim inclut à l heure actuelle deux essais de phase III évaluant l efficacité et la tolérance du BIBW 2992 dans diverses populations de patients atteints de CBNPC. Le BIBW 2992 est actuellement en développement clinique de phase III dans le CBNPC, le type de cancer du poumon le plus courant. lux -Lung 1 est une étude randomisée en double insu portant sur le BIBW 2992 par comparaison avec un placebo chez des patients atteints de CBNPC. Les patients inclus dans l étude présentaient une progression de la maladie après un traitement par des inhibiteurs de la tyrosine kinase du récepteur EGFR de première génération (l erlotinib ou le géfitinib). Afin d explorer le BIBW 2992 en tant que traitement de première intention potentiel pour les patients atteints de CBNPC avec mutations de l EGFR, nous menons un autre essai clinique de phase III, lux -Lung 3. Cette étude compare l efficacité et la tolérance du BIBW 2992 en monothérapie à celle d une chimiothérapie standard (cisplatine/pemetrexed). Avec cette étude, nous poursuivons nos efforts en direction de la fourniture de médicaments personnalisés pour les patients atteints d un cancer bronchique. Les EGFR et HER2 jouant un rôle pivot dans de nombreuses tumeurs solides, le BIBW 2992 est 32 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E Oncologie

21 recherche et développement également étudié dans des indications supplémentaires, incluant les cancers du sein, colorectal et de la tête et du cou. Progrès en santé sexuelle de la femme Trouble de désir sexuel hypoactif de la femme associé une détresse personnelle Le trouble du désir sexuel hypoactif (TDSH) associé à une détresse personnelle est un état reconnu depuis plus de 25 ans et les études épidémiologiques montrent que près d une femme sur dix souffre d une baisse du désir sexuel associée à une détresse personnelle. Boehringer Ingelheim a pour ambition de faire progresser la compréhension des causes scientifiques du TDSH et de développer une nouvelle option thérapeutique potentielle pour les femmes en préménopause souffrant de cette affection. Résultats du programme d essais Bouquet Boehringer Ingelheim a conduit un certain nombre d études pivots dans le cadre du programme clinique sur la flibansérine bouquet, incluant plus de femmes en préménopause d Amérique du Nord et d Europe. Les résultats des essais cliniques pivots de phase III ont démontré que la flibansérine à la dose de 100 mg une fois par jour, au moment du coucher, augmente significativement le nombre d événements sexuels satisfaisants (ESS) et le désir sexuel, tout en diminuant significativement la détresse personnelle associée au TDSH. La recherche médicale actuelle suggère que la baisse du désir sexuel pourrait être due à un déséquilibre de certaines voies chimiques dans le cerveau. La recherche préclinique a montré que la flibansérine, une nouvelle substance expérimentale non hormonale issue de notre propre vivier de recherche et développement, se lie à certains récepteurs de la sérotonine avec une affinité préférentielle pour des zones sélectives du cerveau ; cela conduit à des modulations spécifiques de la région des facteurs chimiques essentiels à la fonction sexuelle. Nous pensons qu en modulant ces systèmes de neurotransmetteurs, la flibansérine aide à restaurer un équilibre entre facteurs inhibiteurs et excitateurs. 34 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E Progrès en santé sexuelle de la femme

22 santé humaine «Avec l inhibiteur de thrombine oral, je n avais plus besoin d injections pour la prévention de la thrombose» indique Brasilina M. 36 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E

23 santé humaine Santé humaine Servir les intérêts des patients La Santé humaine est notre secteur d activité numéro un, représentant 95 % de notre chiffre d affaires net. Tous nos médicaments, dans les divers domaines thérapeutiques, revêtent une importance médicale particulière pour nos patients et ont donc une grande signification pour Boehringer Ingelheim. Médicaments délivrés sur ordonnance Les Médicaments délivrés sur ordonnance représentent l essentiel de notre segment Santé humaine. Nos produits phares, tels que pradaxa, spiriva, micardis, flomax et mirapex /sifrol, ont contribué de manière significative à notre croissance en Thromboembolie veineuse Pradaxa pradaxa (étexilate de dabigatran) est un inhibiteur direct de la thrombine administré une fois par jour par voie orale, issu de la recherche et développement de Boehringer Ingelheim. Ce médicament prévient la formation de thrombus (caillots sanguins) par inhibition spécifique et sélective de la thrombine libre et liée aux thrombus, qui est l enzyme clé de la cascade de coagulation. pradaxa est disponible dans plus de 50 pays pour la prévention primaire des événements thromboemboliques veineux chez l adulte ayant reçu une prothèse totale de hanche ou de genou. pradaxa est pris sous forme d une gélule orale et ne nécessite pas de surveillance de la coagulation. Il possède un profil d efficacité et de tolérance favorable, à l hôpital comme à domicile. Maladies cardiovasculaires Micardis Boehringer Ingelheim offre des solutions novatrices pour le traitement de l hypertension essentielle, avec micardis (telmisartan 20/40/80 mg), son antagoniste des récepteurs de l angiotensine II (ARAII), et micardisplus /micardis hct (association à doses fixes du telmisartan avec un diurétique, l hydrochlorothiazide, à 40/12,5 ; 80/12,5 ; 80/25 mg). L hypertension artérielle constitue l un des facteurs de risque de maladie cardiovasculaire les plus importants, mais sur lesquels il est possible d influer. Les systèmes organiques les plus menacés sont le cœur, l appareil vasculaire, le cerveau et les reins. L objectif fondamental de tout traitement antihypertenseur est la prévention des événements cardiovasculaires (CV), comme l infarctus du myocarde ou l accident vasculaire cérébral, et la réduction du taux de mortalité CV. Micardis réduction de la morbidité cardiovasculaire En 2009, micardis 80 mg a été autorisé par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis et l Agence européenne des médicaments (EMA) pour la réduction de la morbidité cardiovasculaire chez les patients présentant une maladie cardiovasculaire athérothrombotique connue ou un diabète sucré de type 2 avec une atteinte d organe cible documentée. Premier et seul traitement de sa classe autorisé dans cette indication, il offre une alternative extrêmement utile au ramipril, un inhibiteur de l enzyme de conversion largement 38 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E Médicaments délivrés sur ordonnance

24 santé humaine utilisé, qui était par le passé considéré comme l étalon or pour la réduction du risque cardiovasculaire. micardis est mieux toléré et associé à une meilleure adhérence thérapeutique que le ramipril. La nouvelle indication de micardis repose sur les résultats du programme d essais historique ontarget. Celui-ci a porté sur plus de patients à haut risque cardiovasculaire ayant des antécédents de coronaropathie, d accident vasculaire cérébral, d attaque ischémique transitoire, de maladie vasculaire périphérique ou de diabète avec une lésion d organe cible. ontarget a montré que micardis 80 mg peut prévenir un événement cardiovasculaire grave ou décès de cause cardiaque sur cinq et qu il est mieux toléré et associé à une meilleure adhérence thérapeutique que le ramipril. Twynsta De plus en plus, les traitements modernes contre l hypertension artérielle sont constitués de plusieurs molécules, car la plupart des patients ne parviennent pas à contrôler leur pression artérielle avec un agent thérapeutique seul. C est le cas twynsta, le dernier venu dans la famille des telmisartans. En octobre 2009, la FDA a autorisé twynsta (telmisartan dans une association à dose fixe avec l amlodipine (40/5, 40/10, 80/5, 80/10 mg), une association pratique et bien tolérée se présentant sous la forme d un seul comprimé à prendre une fois par jour. twynsta réduit très efficacement la pression artérielle et est associé à un taux de réponse de la pression artérielle sur 24 heures qui atteint 98 % pour les patients hypertendus présentant un risque d événements cardiovasculaires. twynsta est disponible aux États-Unis dans une large gamme de posologies (40/5 mg, 40/10 mg, 80/5 mg, 80/10 mg). Une demande d autorisation de mise sur le marché a également été déposée en Europe et au Japon et est prévue dans d autres pays (noms de marque supplémentaires prévus twinsta, micamlo, micardis amlo, micardis anlo ). Maladies du système nerveux central Mirapex /Sifrol Depuis plus de dix ans, les patients souffrant de la maladie de Parkinson (MP) sont efficacement traités par mirapex / sifrol /mirapexin /pexola (pramipexole) au moyen du comprimé à libération immédiate (trois fois par jour). Dans le monde entier, l exposition au traitement représente à ce jour plus de 5 millions d années-patient. En octobre 2009, la mise sur le marché de mirapex /sifrol /mirapexin /pexola (pramipexole) a été autorisée dans tous les pays de l UE/EEE sous forme d un nouveau comprimé à libération prolongée à une prise par jour, pour le traitement de la MP idiopathique précoce et avancée. Une nouvelle demande concernant une préparation de pramipexole à prise quotidienne est également en cours d examen par la FDA pour le traitement de la MP. Avec la nouvelle formulation, mirapexin /sifrol à libération prolongée, les fluctuations de la concentration plasmatique sur 24 heures sont moins fréquentes qu avec l administration trois fois par jour de la formulation à libération immédiate. mirapexin /sifrol est autorisé pour le traitement symptomatique de la maladie de Parkinson idiopathique. Il peut être utilisé en monothérapie ou en association avec la lévodopa. En outre, il est autorisé pour le traitement symptomatique du syndrome des jambes sans repos idiopathique. 40 Boehringer Ingelheim R A P P O R T S O M M A I R E Médicaments délivrés sur ordonnance

Value through Innovation. Bienvenue chez Boehringer Ingelheim

Value through Innovation. Bienvenue chez Boehringer Ingelheim Value through Innovation Bienvenue chez Boehringer Ingelheim 1/ Repères et chiffres clés Groupe pharmaceutique fondé en 1885 à Ingelheim en Allemagne, Boehringer Ingelheim figure parmi les 20 premières

Plus en détail

Communiqué de presse. Boehringer Ingelheim, des résultats grâce à l innovation

Communiqué de presse. Boehringer Ingelheim, des résultats grâce à l innovation Communiqué de presse Boehringer Ingelheim, des résultats grâce à l innovation Boehringer Ingelheim France inaugure son nouveau siège social à Paris Boehringer Ingelheim s engage en oncologie et annonce

Plus en détail

Recherche sur les antiviraux : des découvertes qui font la différence

Recherche sur les antiviraux : des découvertes qui font la différence Recherche sur les antiviraux : des découvertes qui font la différence C est la guerre. L enjeu : la vie humaine. Centre d excellence de Boehringer Ingelheim : Découverte de médicaments antiviraux Notre

Plus en détail

Vertex nommée meilleur employeur dans le secteur du biopharmaceutique par le magazine Science

Vertex nommée meilleur employeur dans le secteur du biopharmaceutique par le magazine Science Vertex nommée meilleur employeur dans le secteur du biopharmaceutique par le magazine Science -Vertex engage actuellement 150 personnes afin d appuyer sa croissance mondiale; l entreprise prévoit créer

Plus en détail

Roche Canada. Faire une différence dans la vie des Canadiens

Roche Canada. Faire une différence dans la vie des Canadiens Roche Canada Faire une différence dans la vie des Canadiens La vie se charge des questions. Nous cherchons les réponses. Bienvenue chez Roche Canada Au sein du groupe Roche (Roche), les activités sont

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

Présentation des résultats 2008 Philippe Barthelet Directeur Financier

Présentation des résultats 2008 Philippe Barthelet Directeur Financier Présentation des résultats 2008 Philippe Barthelet Directeur Financier Un exercice 2008 marqué par : Le succès commercial de Dotarem Le redémarrage progressif des ventes de Xenetix qui restent en deçà

Plus en détail

Roche annonce ses plans pour la mise en œuvre de l initiative «Operational Excellence»

Roche annonce ses plans pour la mise en œuvre de l initiative «Operational Excellence» Communiqué de presse Bâle, le 17 novembre 2010 Roche annonce ses plans pour la mise en œuvre de l initiative «Operational Excellence» Renforcement de la capacité d innovation et du succès durable de l

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 12 décembre 2009

Communiqué de presse. Bâle, le 12 décembre 2009 Communiqué de presse Bâle, le 12 décembre 2009 Meilleures chances de guérison pour les patientes souffrant de cancer du sein HER2- positif de stade précoce lorsqu elles reçoivent Herceptin pendant un an

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. CYD14 study

COMMUNIQUE DE PRESSE. CYD14 study COMMUNIQUE DE PRESSE CYD14 study Le candidat vaccin dengue développé par Sanofi Pasteur passe avec succès la dernière étape de l étude d efficacité clinique de phase III conduite en Amérique latine - La

Plus en détail

La situation du cancer, quelques chiffres clés. La recherche avance, la vie progresse.

La situation du cancer, quelques chiffres clés. La recherche avance, la vie progresse. La situation du cancer, quelques chiffres clés Les candidats médicaments 375 composés en phase II, III Les classes thérapeutiques à large spectre restent privilégiées (56%) Mais l innovation se trouve

Plus en détail

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI)

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) de La Gestion des Talents L impact de la Gestion des Talents sur l entreprise 23 % 4,6 % d augmentation d augmentation du chiffre d affaires par employé de la capitalisation

Plus en détail

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale

Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Les Thérapies ciblées Dix ans après... Evaluation médicale Dominique JAUBERT Oncologie-Hématologie Clinique Tivoli BORDEAUX Réseau de cancérologie d Aquitaine La recherche de nouvelles molécules anticancéreuses

Plus en détail

1. Recommandations de l AFSSAPS

1. Recommandations de l AFSSAPS E08-1 E08 Hypolipémiants Depuis une dizaine d années de nombreux résultats se sont accumulés pour prouver l intérêt de l abaissement du LDL-cholestérol en prévention primaire et secondaire des évènements

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC)

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) Introduction Cette brochure est destinée à toute personne dont le traitement nécessite la prise d un médicament de la classe «nouveaux anticoagulants oraux». Elle

Plus en détail

Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010

Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010 Parc d Innovation d Illkirch, France, le 10 mars 2010 Transgene accorde une option de licence exclusive pour le développement et la commercialisation de son produit d immunothérapie TG4010 Transgene (Euronext

Plus en détail

CIRC. UN CENTRE UNIQUE AU MONDE La recherche sur le cancer au service de la prévention

CIRC. UN CENTRE UNIQUE AU MONDE La recherche sur le cancer au service de la prévention CIRC UN CENTRE UNIQUE AU MONDE La recherche sur le cancer au service de la prévention Message du Directeur Le CIRC est un organisme de recherche unique au monde. Depuis 50 ans, le Centre apporte une contribution

Plus en détail

LA STRATÉGIE D ALLIANCE LILLY / BOEHRINGER INGELHEIM : la production d un médicament biosimilaire sur le site de Fegersheim

LA STRATÉGIE D ALLIANCE LILLY / BOEHRINGER INGELHEIM : la production d un médicament biosimilaire sur le site de Fegersheim Dossier de presse grand public LA STRATÉGIE D ALLIANCE LILLY / BOEHRINGER INGELHEIM : la production d un médicament biosimilaire sur le site de Fegersheim Document réservé à l usage exclusif des journalistes

Plus en détail

Un centre sur les neurosciences

Un centre sur les neurosciences Sommaire Un centre sur les neurosciences Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Le 6 août 2014 Centre des sciences de la santé Sunnybrook L incidence des maladies du système

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques)

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Société biopharmaceutique admissible...

Plus en détail

Communiqué de presse. 12 e congrès annuel de la European Cardiac Arrhythmia Society (ECAS) 2016

Communiqué de presse. 12 e congrès annuel de la European Cardiac Arrhythmia Society (ECAS) 2016 Communiqué de presse Non destiné aux médias américains et britanniques Bayer Canada 2920 Matheson Blvd. East Mississauga (Ontario) L4W 5R6 www.bayer.ca 12 e congrès annuel de la European Cardiac Arrhythmia

Plus en détail

MERCK LIVING INNOVATION

MERCK LIVING INNOVATION MERCK LIVING INNOVATION Depuis 1668 66 pays 4 divisions Pharmacie et Chimie 38 000 employés 1,5 milliard d investis en R&D en 2013 11,1 milliards d de CA total en 2013 2 Nous sommes Merck! Merck est une

Plus en détail

IntegraGen Résultats annuels 2013

IntegraGen Résultats annuels 2013 Clinical Genomics Experts COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE IntegraGen Résultats annuels 2013 Chiffre d affaires en augmentation de 14% Lancement du test Arisk2 en vue d évaluer le risque d autisme

Plus en détail

CENTRE INTÉGRÉ. La cardiologie et l oncologie, deux domaines très actifs. DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LAVAL

CENTRE INTÉGRÉ. La cardiologie et l oncologie, deux domaines très actifs. DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LAVAL La recherche clinique à l Hôpital de la Cité-de-la Santé: Martine Montigny et Nathalie Aucoin CENTRE INTÉGRÉ DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DE LAVAL La cardiologie et l oncologie, deux domaines très actifs.

Plus en détail

intégrité collaboration leadership respect excellence

intégrité collaboration leadership respect excellence intégrité respect collaboration excellence leadership Teva Canada Innovation Mot du directeur général Teva Canada Innovation s engage à offrir aux Canadiens des médicaments dans le but d améliorer leur

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation

COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Luxembourg, le 30 août 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats financiers au 30 juin 2013 de BGL BNP Paribas Performance solide dans un environnement en mutation Progression des revenus commerciaux La Banque

Plus en détail

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Infospot Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) - Octobre - Novembre - Decembre 2014 1 I. Définition Il est actuellement

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Communiqué de presse. La FDA approuve une nouvelle utilisation d Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer colorectal métastatique

Communiqué de presse. La FDA approuve une nouvelle utilisation d Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer colorectal métastatique Communiqué de presse Bâle, le 24 janvier 2013 La FDA approuve une nouvelle utilisation d Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer colorectal métastatique Roche (SIX: RO, ROG; OTCQX: RHHBY)

Plus en détail

Transformer sanofi-aventis en Leader Global de la Santé. Conférence de Presse 11 Février 2009

Transformer sanofi-aventis en Leader Global de la Santé. Conférence de Presse 11 Février 2009 Transformer sanofi-aventis en Leader Global de la Santé Conférence de Presse 11 Février 2009 1 Déclarations prospectives Ce communiqué contient des déclarations prospectives (au sens du U.S. Private Securities

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 1 / 5

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 1 / 5 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Première étude clinique au monde visant à évaluer un vaccin anti-abêta destiné à cibler les caractéristiques de type Alzheimer chez les personnes atteintes du syndrome de Down Etude

Plus en détail

La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada

La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada FONDATION DES MALADIES DU CŒUR ET DE L AVC La protection des aînés et des Autochtones et le maintien de l excellence dans la recherche sur les maladies cardiovasculaires au Canada Mémoire à l intention

Plus en détail

ALTO : des outils d information sur les pathologies thromboemboliques veineuses ou artérielles et leur traitement

ALTO : des outils d information sur les pathologies thromboemboliques veineuses ou artérielles et leur traitement Communiqué de presse Bayer HealthCare S.A.S. Parc Eurasanté 220, avenue de la Recherche 59120 LOOS France Tel.+333 28 16 34 00 www.bayerhealthcare.fr Favoriser l observance avec ALTO : l engagement de

Plus en détail

Système cardiovasculaire - CV CV111 CV110. aliskirène Rasilez

Système cardiovasculaire - CV CV111 CV110. aliskirène Rasilez aliskirène Rasilez CV111 Pour le traitement de l hypertension artérielle, en association avec au moins un agent antihypertenseur, si échec thérapeutique, intolérance ou contre-indication à un agent de

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

INAUGURATION DU NOUVEAU CENTRE DE RECHERCHE PORSOLT

INAUGURATION DU NOUVEAU CENTRE DE RECHERCHE PORSOLT Porsolt S.A.S., entreprise implantée sur la commune mayennaise du Genest-Saint-Isle depuis 1984, inaugurera son nouveau Centre de Recherche le 1 er septembre 2011 en présence de nombreux acteurs et personnalités

Plus en détail

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011 Réunion actionnaires Strasbourg 14 décembre 2011 Sommaire Général A la découverte d Edenred Stratégie Dernières tendances et perspectives 2011 Réunion actionnaires 14 décembre 2011 - Strasbourg 2 Sommaire

Plus en détail

LES SYSTEMES DE SANTE. B.TOUMANION Consultant/ Formateur EHESP Management

LES SYSTEMES DE SANTE. B.TOUMANION Consultant/ Formateur EHESP Management LES SYSTEMES DE SANTE Objectif du cours Il s agit: De définir un système de santé De connaître les objectifs d un système de santé D étudier les moyens et qualités d un système de santé De savoir les différents

Plus en détail

La monothérapie par pembrolizumab a permis d obtenir un taux de réponse globale de 25 pour cent chez les patients lourdement traités précédemment

La monothérapie par pembrolizumab a permis d obtenir un taux de réponse globale de 25 pour cent chez les patients lourdement traités précédemment Communiqué de presse Contacts avec les médias : Nilsy Desaint Policy and Communication Manager, MSD nilsy.desaint@merck.com GSM : 0473 33 4875 De nouveaux résultats montrent une activité anti-tumeur durable

Plus en détail

Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006

Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006 Point d information mensuel 19 octobre 2007 Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006 En France, 10,5 millions

Plus en détail

Demandons plus à la chimie

Demandons plus à la chimie Demandons plus à la chimie Réunion avec les investisseurs Luxembourg - 16 janvier 2014 Catherine Jouvet Responsable Relations Actionnaires Un acteur majeur de la chimie mondiale Nos atouts 90% du chiffre

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Rapport de recommandations

Rapport de recommandations Comment s assurer que les personnes souffrant d ostéo-arthrite et d arthrite rhumatoïde reçoivent des soins optimaux de par l Europe: recommandations EUMUSC.NET En partenariat avec EULAR et 22 centres

Plus en détail

Services mondiaux d infrastructure Notre meilleure offre sur votre table

Services mondiaux d infrastructure Notre meilleure offre sur votre table Services mondiaux d infrastructure Notre meilleure offre sur votre table cgi.com 2 Grâce à notre modèle Mondial de presentation des services, nos clients bénéficient d un accès immédiat aux ressources

Plus en détail

Ageas France. Votre partenaire en assurance

Ageas France. Votre partenaire en assurance Ageas France Votre partenaire en assurance Edito Ageas France est une société d assurance française, filiale du Groupe Ageas. Ageas est un groupe d assurance international riche de plus de 180 années d

Plus en détail

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous.

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie Assemblée annuelle Le 5 mai 2011 Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Je suis heureux de pouvoir m adresser à vous à l occasion de cette assemblée

Plus en détail

Réunion d actionnaires Investir. Paris, 02 juillet 2015

Réunion d actionnaires Investir. Paris, 02 juillet 2015 Réunion d actionnaires Investir Paris, 02 juillet 2015 CHIFFRES CLÉS DU GROUPE BIC 1 979,1 M de chiffre d affaires en 2014 Plus de 10 milliards d unités vendues en 2014 17 438 employés* Plus de 4 millions

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

La Fédération des Les Industries Mécaniques

La Fédération des Les Industries Mécaniques La Fédération des Industries Mécaniques Les Industries Mécaniques Chi fres clés 2010 et enjeux Les Industries Mécaniques en chiffres 11 000 Entreprises* 101,2 milliards d euros de Chiffre d affaires 6

Plus en détail

Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée

Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée Objectif 6 : Conforter l avance de la France dans la médecine personnalisée Si les conditions physiques telles que l âge, les antécédents, mais aussi des facteurs sociaux, psychiques et culturels influencent

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

EXPERTS MONDIAUX EN TRAITEMENT DE L EAU

EXPERTS MONDIAUX EN TRAITEMENT DE L EAU PAGE 1 ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES 2015 EXPERTS MONDIAUX EN TRAITEMENT DE L EAU Déclarations prospectives PAGE 2 Certains renseignements et déclarations contenus dans cette présentation concernant

Plus en détail

La Région de Manchester

La Région de Manchester Zoom Région La Région de Manchester Sylvie Morton, Business Development Manager, Manchester s Investment and Development Agency (MIDAS) Le succès croissant qu a connu la région Manchester au cours de ces

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

Les Ressources Humaines chez biomérieux. Juin 2010

Les Ressources Humaines chez biomérieux. Juin 2010 Les Ressources Humaines chez biomérieux Juin 2010 Avertissement Le présent document contient certaines données, hypothèses et estimations sur lesquelles la Société a pu raisonnablement se fonder pour déterminer

Plus en détail

biomérieux - Information financière du 3 e trimestre 2015

biomérieux - Information financière du 3 e trimestre 2015 biomérieux - Information financière du 3 e trimestre Progression soutenue des ventes au terme des 9 premiers mois de : Chiffre d affaires : 1 412 millions d euros +18,3 %, à données +8,3 %, à devises et

Plus en détail

LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE. Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011

LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE. Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011 LE PROCESSUS D INVESTISSEMENT ET LA STRATÉGIE CANADIENNE Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada 14 juin 2011 Le processus d investissement Organismes /Agences Analyse

Plus en détail

L ExcELLEncE du conseil immobilier

L ExcELLEncE du conseil immobilier L Excellence du Conseil Immobilier 2 L Excellence du Conseil Immobilier CBRE SUISSE «En privilégiant depuis 15 ans une approche centrée sur les besoins actuels et futurs de nos clients, nous avons pu construire

Plus en détail

Le cancer cet ennemi commun

Le cancer cet ennemi commun Le cancer cet ennemi commun En France, 360 000 nouveaux cas par an. 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3 touchés au cours de leur vie. en Languedoc-Roussillon, ICI il tue 20 personnes par jour. www.icm.unicancer.fr

Plus en détail

anticoagulants oraux directs en 2013 2014

anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Plan d actions de l ANSM sur les anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) et Eliquis (apixaban) sont de nouveaux anticoagulants oraux directs (AOD), communément

Plus en détail

Europcar annonce ses résultats pour le 4 ème trimestre et l année 2009. Bonne tenue du chiffre d affaires à 1,9 milliard d euros pour l année,

Europcar annonce ses résultats pour le 4 ème trimestre et l année 2009. Bonne tenue du chiffre d affaires à 1,9 milliard d euros pour l année, Saint Quentin en Yvelines, 31 mars 2010 Europcar annonce ses résultats pour le 4 ème trimestre et l année 2009 Bonne tenue du chiffre d affaires à 1,9 milliard d euros pour l année, dont 422 millions d

Plus en détail

2.5. Pacte mondial des Nations Unies

2.5. Pacte mondial des Nations Unies 2.5. Pacte mondial des Nations Unies Priorité stratégique : soutenir les principes du Pacte Nous sommes l un des signataires du Pacte, la plus importante initiative au monde dans le domaine de la responsabilité

Plus en détail

Le DSI du futur Rapport d'étude

Le DSI du futur Rapport d'étude Le DSI du futur Rapport d'étude Devenir un catalyseur du changement Partagez ce rapport d'étude Le DSI du futur : Devenir un catalyseur du changement Tandis que la plupart des DSI s accordent à dire que

Plus en détail

BREVETS, Stratégies de Protection d un produit pharmaceutique

BREVETS, Stratégies de Protection d un produit pharmaceutique BREVETS, Stratégies de Protection d un produit pharmaceutique 1. Qu est-ce qu un brevet de produit? Un brevet de produit est un brevet qui donne une protection à un produit en tant que tel, comme par exemple

Plus en détail

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY

AUDIT MEDICAL. Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY AUDIT MEDICAL Les indications des agents antiplaquettaires sont-elles respectées? 4 avril 2011 Julie GOEURY JUSTIFICATIONS ET BASES DE CE TRAVAIL Fréquence de prescription : 3 à 5% de la population française

Plus en détail

Information financière trimestrielle au 30 septembre 2012

Information financière trimestrielle au 30 septembre 2012 Information financière trimestrielle au 30 septembre 2012 Chiffre d affaires : En dépit d un contexte économique incertain, le groupe Capgemini a réalisé au 3 ème trimestre 2012 un chiffre d affaires consolidé

Plus en détail

52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL

52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL ORGANISATION PANAMÉRICAINE DE LA SANTÉ ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ 52 e CONSEIL DIRECTEUR 65 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL Washington, D.C., ÉUA, du 30 septembre au 4 octobre 2013 CD52/DIV/9 (Fr.)

Plus en détail

Axalta Coating Systems publie son rapport 2013 sur la popularité des teintes

Axalta Coating Systems publie son rapport 2013 sur la popularité des teintes Communiqué de presse Axalta Coating Systems Christbusch 25 42285 Wuppertal Allemagne Axaltacoatingsystems.com Contact Chantal Bachelier-Moore DA Public Relations Tel: +44 207 692 4964 Email: chantal@dapr.com

Plus en détail

INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT

INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT QUELS RÉSULTATS POUR LE RECEVEUR? QUELS RISQUES POUR LE DONNEUR? DONNER UN REIN DE SON VIVANT PEUT CONCERNER CHACUN /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir

Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir Améliorer les soins de santé, Assurer notre avenir Mémoire prébudgétaire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Association des infirmières et infirmiers du Canada www.cna-aiic.ca

Plus en détail

TRANSCONTINENTAL. simplifier collaborer innover

TRANSCONTINENTAL. simplifier collaborer innover TRANSCONTINENTAL simplifier collaborer innover faits saillants du rapport sur le développement durable 2012 «Pour continuer de progresser en matière de développement durable, nous devons simplifier nos

Plus en détail

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage

2014/2015 : Rétrospective et perspectives. Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage 2014/2015 : Rétrospective et perspectives Epargne mobilière pour comptes Epargne 3 et de libre passage Rétrospective 2014 L annonce, l année dernière, par la Réserve fédérale américaine (Fed) de réduire

Plus en détail

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Avec plus de 50 ans d expérience dans le secteur gazier, eni est l un des premiers opérateurs de gaz naturel en Europe, où elle

Plus en détail

Amgen 30 ans de biothérapies

Amgen 30 ans de biothérapies Amgen 30 ans de biothérapies Amgen découvre, développe et met à disposition des médicaments innovants dédiés à la santé humaine. Pionnier des biotechnologies médicales, Amgen a été l une des premières

Plus en détail

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée SSQ Gestion privée SSQ Groupe financier est une entreprise qui a «Les valeurs à la bonne place» puisqu elle est constituée de gens de valeur, passionnés par leur métier et dont l ambition première est

Plus en détail

GUSTAVE ROUSSY / ASTRAZENECA

GUSTAVE ROUSSY / ASTRAZENECA DOSSIER DE PRESSE GUSTAVE ROUSSY / ASTRAZENECA Une alliance au service des patients CONTACTS PRESSE : Véronique Simon 01.45.03.56.58 / 06.68.86.32.30 / v.simon@ljcom.net GUSTAVE ROUSSY Christine Lascombe

Plus en détail

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016

RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 RCDR PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 MISSION Le Réseau canadien de documentation pour la recherche (RCDR) est un partenariat d universités canadiennes qui se consacre à étendre l accès au contenu numérique

Plus en détail

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes

Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Communiqué de presse 4 mai 2012 Alstom publie des résultats 2011/12 conformes à ses prévisions et enregistre un niveau élevé de commandes Entre le 1 er avril 2011 et le 31 mars 2012, Alstom a enregistré

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 12 juin 2012. CONTACT PRESSE Séverine VOISIN Tél. : 01 45 59 59 45 presse@arc-cancer.net

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 12 juin 2012. CONTACT PRESSE Séverine VOISIN Tél. : 01 45 59 59 45 presse@arc-cancer.net DOSSIER DE PRESSE Mardi 12 juin 2012 NOUVEAU TRAITEMENT POUR LE CANCER DU POUMON ET LE MELANOME : LA FONDATION ARC POUR LA RECHERCHE SUR LE CANCER SOUTIENT LES TRAVAUX D UNE ÉQUIPE DE CHERCHEURS À MONTPELLIER

Plus en détail

CONSTRUCTION DE LA VISION 2025. COMITE de pilotage et scientifique 6 mai 2010

CONSTRUCTION DE LA VISION 2025. COMITE de pilotage et scientifique 6 mai 2010 CONSTRUCTION DE LA VISION 2025 COMITE de pilotage et scientifique 6 mai 2010 LA VISION 2025 EST AU CARREFOUR DE TROIS DYNAMIQUES Industrie Sociétés savantes Flux de découvertes scientifiques et développement

Plus en détail

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09. Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3 Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.2011 Présentation du livre Quelques constats 1. Le management international

Plus en détail

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance)

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) Pour plus d'informations, veuillez visiter le site: http://www.mop.gov.eg/vision/egyptvision.aspx La culture La stratégie

Plus en détail

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Présenté par Hans-Martin Späth Département pharmaceutique de Santé Publique, ISPB, Université Lyon 1 Plan L Autorisation de Mise sur

Plus en détail

Rencontre avec les Actionnaires Familiaux Silica

Rencontre avec les Actionnaires Familiaux Silica Rencontre avec les Actionnaires Familiaux Silica An Nuyttens, Présidente Silica An Nuyttens Presidente de Solvay Silica De nationalité belge, An Nuyttens est titulaire d un Master Ingénieur Civil en Génie

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, 22 octobre 2013

Communiqué de presse. Bâle, 22 octobre 2013 Communiqué de presse Bâle, 22 octobre 2013 Roche obtient de la FDA l homologation de la nouvelle formulation sous-cutanée d ACTEMRA pour une utilisation chez des patients adultes atteints de polyarthrite

Plus en détail

coaching pour les cadres dirigeants développement du leadership PDG alignement de l'organisation coaching de prise de poste

coaching pour les cadres dirigeants développement du leadership PDG alignement de l'organisation coaching de prise de poste coaching pour les cadres dirigeants intégration communautés de talents marque employeur croissance succession développement du leadership diversité PDG comité de direction stratégie de gestion des talents

Plus en détail

Advancing food sciences, IMPROVING HEALTH

Advancing food sciences, IMPROVING HEALTH Advancing food sciences, IMPROVING HEALTH De la sécurité alimentaire à la nutrition et la santé La sécurité alimentaire et la nutrition présentent des enjeux majeurs de santé publique et font aujourd hui

Plus en détail

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE

LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE LA RECHERCHE, LA FORMATION ET L INNOVATION POUR UNE ÉCONOMIE DU XXI e SIÈCLE CONCURRENTIELLE Une présentation au Comité permanent des finances de Recherches en sciences et en génie Canada (CRSNG) Octobre

Plus en détail

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Le Plan s inscrit dans le défi santé/bien-être de l Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l innovation (France Europe 2020).

Plus en détail

Santé : sommes-nous vraiment les meilleurs? Ou comment le devenir?

Santé : sommes-nous vraiment les meilleurs? Ou comment le devenir? Santé : sommes-nous vraiment les meilleurs? Ou comment le devenir? Prof. Antoine Bailly Président forumsante.ch Prix Vautrin Lud, «Nobel» de Géographie Un système de santé apprécié et critiqué Toutes les

Plus en détail

Thérapie anti-âge. Revitalisation cellulaire

Thérapie anti-âge. Revitalisation cellulaire Thérapie anti-âge Revitalisation cellulaire La qualité du fonctionnement de notre organisme diminue avec l âge, en particulier les systèmes physiologiques importants tels que : Le système immunitaire,

Plus en détail

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités?

Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Table Ronde «Industrie» Quels partenariats entre sociétés d ingénierie et industriels pour améliorer leurs compétitivités? Relations avec des Ingénieries pour mise en œuvre d une partie du plan de développement

Plus en détail

Ingenico T1 2011 : Très bon démarrage de l année Objectifs 2011 de croissance relevés

Ingenico T1 2011 : Très bon démarrage de l année Objectifs 2011 de croissance relevés COMMUNIQUE DE PRESSE Ingenico T1 2011 : Très bon démarrage de l année Objectifs 2011 de croissance relevés - Chiffre d affaires T1 11 : 204,9 millions d euros o +18,3% en données publiées o +9,2% 1 en

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

Abdenour Mouloud Matouk Belattaf

Abdenour Mouloud Matouk Belattaf Abdenour Mouloud Matouk Belattaf Algérie Université A-Mira-Bejaia, Algérie La société de l information dans le monde: Etat des lieux et perspectives Introduction L avènement des nouvelles technologies

Plus en détail