masse dm entrant à t Le fluide étudié est un fréon qui évolue dans un réfrigérateur. Il subit quatre évolutions successives formant un cycle :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "masse dm entrant à t Le fluide étudié est un fréon qui évolue dans un réfrigérateur. Il subit quatre évolutions successives formant un cycle :"

Transcription

1 DM31 Réfrigérateurs I Réfrigérateur à fréon 1) Question Préliminaire : On note (Σ) le système ouvert constitué d une «machine»(compresseur, Évaporateur,... ) et du fluide (fréon) qu elle contient. On lui associe le système fermé (Σ ) constitué : - à l instant t, de (Σ) et de la masse dm de fluide, dans l état (1) {P 1, v 1, u 1 }, qui va y entrer et, - à l instant t + dt de (Σ) et de la masse dm de fluide, dans l état (2) {P 2, v 2, u 2 }, qui en est sorti. On appelle W u = dmw u le travail susceptible d être investi par l utilisateur (travail «utile», mécanique ou électrique) et fourni à la masse dm de fluide entrant dans la «machine». De même, on appelle Q = dmq le transfert thermique reçu par la masse dm entrant dans la «machine». Montrer que, en régime stationnaire, sans variation d énergie cinétique macroscopique et à altitude constante, le 1 er principe appliqué au système (Σ ) traversant la «machine» s écrit : P Q sens d'écoulement W u ( S) "machine" 1 P 2 avec u 2 u 1 = P 2 v 2 +P 1 v 1 +w u +q masse dm entrant à t masse dm sortant à t+dt u 1, u 2, v 1 et v 2 les énergies internes massiques et volumes massiques du fluide dans les états (1) et (2). Quelle est l expression de ce 1 er principe en fonction de h 1 2 = h 2 h 1, variation d enthalpie massique du fluide, de w u et de q? Le fluide étudié est un fréon qui évolue dans un réfrigérateur. Il subit quatre évolutions successives formant un cycle : A (Cd) N (Dt) (Cp) B (Ev) M P L A I B C L + V N M V T=303 K T=263 K A B : le fréon, initialement dans l état A, subit une détente de Joule-Kelvin dans le détendeur (Dt) jusqu à l état B ; ce qui fait baisser sa température. B M : dans l évaporateur (Ev), le fréon se vaporise partiellement à pression et à température constantes jusqu à l état M en recevant un transfert thermique massique q F de la source froide dont la température T F = 268 K est supérieure à sa température T B = T M = 263 K. (La source froide est constituée du contenu du réfrigérateur, c est-à-dire des aliments conservés v

2 Réfrigérateurs à la température T F.) M N : le fréon subit une compression MN dans un compresseur (Cp) calorifugé de l état M à N en recevant un travail utile massique w u. N A : enfin, le fréon, dans le condenseur (Cd), se condense de manière isobare et isotherme. Il se condense totalement en fournissant un transfert thermique massique q C à la source chaude dont la température T C = 298 K est inférieure à la température du fréon T A = T N = 303 K. (La source chaude est constituée de l air de la pièce où est placé le réfrigérateur.) 2) Dans le tableau de données ci-contre, que représente la grandeur x? On donne en outre, les enthalpies massiques de vaporisation aux deux températures utiles : A B M N P en bar 7,5 2,2 2,2, 7,5 T en K x 0 0,24 0,98 1 L vap (263) = 159 kj.kg 1 et L vap (303) = 139 kj.kg 1 3) Quels sont les valeurs des transferts thermiques q AB et q MN reçus algébriquement par l unité de masse de fréon lors de son passage dans le détendeur et le compresseur? 4) Quelle est la relation entre les enthalpies massiques h A et h B? 5) En considérant la transformation imaginaire A I B et en se plaçant dans l approximation du fréon liquide «incompressible» de capacité thermique massique c L, établir que : x B = c(t A T B ) L vap (263) = 0,24 On en déduit : c L = 0,96 kj.k 1.kg 1. 6) Procéder de même pour établir : s B s A = c L ln ( TB T A ) L vap (263) +x B = 9,2 J.K 1.kg 1 T B Que vient-on de vérifier quant à la nature de la détente de Joule-Kelvin A B? 7) Établir que : q F = (x M x B )L vap (263) = 118 kj.kg 1. 8) Établir que : q C = L vap (303) = 139 kj.kg 1. 9) Montrer que : w u = +21 kj.kg 1. 10) Donner l expression littérale de l efficacité frigorifique e f de ce réfrigérateur. Application numérique. 11) Quelle est l expression littérale de l efficacité frigorifique de Carnot e C,f correspondant au fonctionnement d un réfrigérateur réversible entre la source froide à T F = 268 K et la source chaude à T C = 298 K? 12) On donne : e C,f = 8,9. Comparer e f et e C,f. Comment explique-t-on l origine de cette différence? 2 Qadri J.-Ph. PTSI

3 Réfrigérateurs II Machine à réfrigération [CCP 2005, MP1] L objectif de ce problème est l étude du fonctionnement stationnaire d une machine ditherme de réfrigération. Le cycle représenté, dans un diagramme de Clapeyron, par la figure 1, constitue un modèle de fonctionnement d une machine de refrigération dans laquelle une masse m de fluide frigorigène subit les transformations suivantes : A B : compression adiabatique dans le compresseur. B D : refroidissement et liquéfaction isobares de la vapeur dans le condenseur. D E : détente adiabatique et isenthalpique dans le détendeur. E A : vaporisation isobare dans l évaporateur. Les sources froide Σ F (intérieur de l enceinte à réfrigérer) et chaude Σ C (milieu ambiant) sont assimilées à des thermostats de températures, respectives, T F et T C constantes. Les variations d énergie cinétique et d énergie potentielle du fluide sont négligeables. Données : m = 1 kg ; T F = 278 K ; T C = 293 K. Enthalpies massiques du fluide frigorigène dans les états représentés par les points A, B et D : h A = 390,2 kj.kg 1 ; h B = 448,6 kj.kg 1 ; h D = 286,4 kj.kg 1. A Performances de l installation 1) Un systeme fermé subit une transformation isobare qui le fait evoluer de l état initial E i à l état final E f. Au cours de cette transformation le système reçoit les quantités d énergie Q i f par transfert thermique et W i f par transfert mécanique (travail). 1.a) Appliquer le premier principe de la thermodynamique à cette transformation. 1.b Établir la relation entre la variation d enthalpie H i f du système et Q i f. 2) On désigne par Q F et Q C les quantités d énergie reçues par le fluide, par transfert thermique, respectivement, au contact de la source froide et au contact de la source chaude, au cours du cycle défini ci-dessus. 2.a) Exprimer Q F et Q C en fonction des données. 2.b) Calculer Q F et Q C. 3) On désigne par W l énergie reçue par le fluide, par transfert mécanique (travail), au cours d un cycle. 3.a) Exprimer W en fonction des données. 3.b) Calculer W. 4) On désigne par S e,f et S e,c les valeurs algébriques des entropies échangées par le fluide, respectivement, avec la source froide et la source chaude au cours du cycle. 4.a) Exprimer S e,f et S e,c en fonction des données. 4.b) Calculer S e,f et S e,c. 4.c) Calculer l entropie S p créée au cours du cycle. Conclusion. 5) Calculer l efficacité µ de cette installation. Qadri J.-Ph. PTSI 3

4 Réfrigérateurs ) Sachant que la puissance P à extraire de la source froide pour maintenir sa température constante est de 500 W, calculer le débit massique q m que l on doit imposer au fluide frigorigène. B Étude de la compression de la vaveur La vapeur issue de l évaporateur est comprimée de la pression P 1 = 2,008 bar (état A) à la pression P 2 = 16,810 bar (état B). Dans cette partie du problème on admettra que l on peut assimiler la vapeur a un gaz parfait dont le rapport γ des capacités thermiques conserve une valeur constante égale à 1, 14 (oui, vous avez bien lu : γ = 1,14 pour ce fluide gazeux) dans le domaine étudié. 1) On envisage le cas où cette compression pourrait être supposée adiabatique et réversible. 1.a) Établir la relation que vérifieraient les variables température T et pression P. 1.b) Sachant que T A = 263 K, calculer la température T que l on atteindrait en fin de compression. 2) En réalité la compressiona B subie par la vapeur peut être supposée adiabatique mais n est pas réversible car on ne peut pas négliger les frottements fluides qui se produisent à l intérieur du compresseur. De ce fait la température en fin de compression est supérieure à celle calculée précédemment. La transformation polytropique A B est la transformation réversible qui permettrait au fluide d évoluer de l état A à l état B en recevant, par transfert thermique, une quantité d énergie Q f équivalente à celle générée par les frottements internes au cours de la transformation réelle irréversible A B. Pour établir la loi d évolution polytropique, on considère une transformation élémentaire réversible caractérisée par les variations d énergie interne du, d entropie ds et de volume dv. La quantité d énergie δq f reçue par le fluide, par transfert thermique, au cours de cette transformation élémentaire, s écrit δq f = a.du. Dans cette expression a désigne un facteur qui sera supposé constant dans tout le domaine étudié. 2.a) Exprimer du en fonction de ds et dv. 2.b) Montrer qu au cours de l évolution polytropique A B les variables pression P et de volume V vérifient la relation P.V k = Constante dans laquelle k désigne une constante appelée facteur polytropique. 2.c) Exprimer k en fonction de a et de γ. C Complément : Étude de la détente du liquide 1) L énoncé parle de la transformation D E comme d une «détente adiabatique et isenthalpique» dans le détendeur. Quelle transformation réelle cette transformation modélise-t-elle? Comment, en pratique, la réalise-t-on? 2) On suppose que l on connaît l enthalpie massique h L du point L de la courbe d ébullition à la pression P 1. En déduire une première expression littérale de x V, la fraction massique en phase vapeur dans l état E. 3) Donner la définition, l expression littérale et l unité de L vap (T F ), chaleur latente de vaporisation du fluide à la température T F. 4) On suppose également connue c, la capacité thermique massique de la phase liquide du fluide frigorigène (constante sur le domaine de températures considéré). En déduire une seconde expression littérale de x V en fonction de c, L vap (T F ), T F et T C. 4 Qadri J.-Ph. PTSI

5 Réfrigérateurs D Détermination des conditions de fonctionnement idéales 1) Préciser le nom et la nature du cycle réversible que devrait décrire le fluide afin de parvenir à l efficacité maximale µ max de la machine de réfrigération. On indiquera avec précision la nature et le rôle des différentes transformations subies par le fluide au cours de ce cycle. 2) Sachant quau cours de ce cycle la variation d entropie massique s C du fluide au cours de la transformation qu il subit au contact de la source chaude est de 0,416 kj.kg 1.K 1, calculer les quantités d énergie Q F et Q C reçues, par transfert thermique, par m = 1 kg de fluide frigorigène, au cours d un cycle, respectivement, au contact de la source froide et au contact de la source chaude. 3) Exprimer l efficacité µ max en fonction des températures T F et T C et calculer µ max. Solution II Machine à réfrigération [CCP 2005, MP1] A.1.a) Cf Cours H = Q P pour une transformation isobare A.2) Q F = m.(h A h D ) = 103,8 kj ; QC = m.(h D h B ) = 162,2 kj A.3) W = QF QC = m.(hb ha) = +58,4 kj A.4.a-b) S e,f = Q F = 373 J.K 1 ; S e,c = Q C = 554 J.K 1 T F T C A.4.c) S p = S e,f S e,c = +180 J.K 1 donc transformation irréversible. A.5) µ = Q F W = 1,78 A.6) q m = P F puisque Q F correspond à 1 kg ; q m = 4,82 g.s 1 Q F B.1.a) Cf Cours P 1 γ T γ = Cte ( ) γ 1 B.1.b) T P2 = T γ A = 341,4 K P 1 B.2.a) du = T.dS P.dV B.2.b) du = δq F P.dV = a.du P.ddV donne P.dV = (a 1).dU = (a 1).C V.dT = a 1 γ 1.nR.dT. Puis PV = nrt donne nr.dt = P.dV +V.dP et finalement (1 a) dp P +(γ a)dv V = 0 B.2.c) On obtient : PV k = Cte avec k = γ a 1 a C.1) Détente de Joule-Thomson (ou de Joule-Kelvin) C.2) Théorème des moments : x V = LE LA = h E h L h A h L C.3) L vap (T F ) = h A h L C.4) Cycle réversible imaginaire E B L E : s cycle = 0 = s ( ) E B + s B L + s L E TF Soit : 0+c.ln + h ( ) L E c = 0 x V = T C T F L vap (T F ).ln TC car h L E = x V.L vap (T F ) T F D.1) Cf Cours : cycle de Carnot : deux isothermes réversibles et deux adiabatiques réversibles. D.2) Q C = T C. S C = T C.m s C = 121,9 kj ; Q F = T F. S C = +115,6 kj T F D.3) µ max = = 18,5 T C T F Qadri J.-Ph. PTSI 5

6 Réfrigérateurs I Réfrigérateur à fréon 6 Qadri J.-Ph. PTSI

7 Réfrigérateurs Qadri J.-Ph. PTSI 7

Pour améliorer la performance d'un système de réfrigération fonctionnant sur une vaste gamme de température, on utilise le principe de la compression

Pour améliorer la performance d'un système de réfrigération fonctionnant sur une vaste gamme de température, on utilise le principe de la compression Pour améliorer la performance d'un système de réfrigération fonctionnant sur une vaste gamme de température, on utilise le principe de la compression étagée. Un système de réfrigération idéal fonctionnant

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * * SESSION 2005 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1 Durée : 4 heures Les calculatrices sont autorisées. * * * NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la

Plus en détail

Machines thermiques. Exercice 1 : Cycle de Lenoir d un récepteur thermique

Machines thermiques. Exercice 1 : Cycle de Lenoir d un récepteur thermique Machines thermiques Exercice 1 : Cycle de Lenoir d un récepteur thermique Une mole de gaz parfait, caractérisé par le coefficient 𝛾 = 𝐶 /𝐶 constant, subit les transformations suivantes : - une détente

Plus en détail

Exercices de THERMODYNAMIQUE

Exercices de THERMODYNAMIQUE Université Paul Sabatier L2 SPI - EEA Exercices de THERMODYNAMIQUE 1. 1 kg d air, considéré comme un gaz parfait, se trouve dans l état A de coordonnées thermodynamiques p A = 10 5 Pa, T A = 300K. A partir

Plus en détail

Thermodynamique TD 4 Machines thermiques

Thermodynamique TD 4 Machines thermiques Lycée Kerichen MPSI 2 2013-2014 Thermodynamique TD 4 Machines thermiques Exercice 1: Bilan thermodynamique d'une machine thermique: On considère une mole de gaz carbonique (dioxyde de carbone) initialement

Plus en détail

DM33 Climatiseur [ENSTIM 2002]

DM33 Climatiseur [ENSTIM 2002] DM33 Climatiseur [ENSTIM 2002] On s intéresse au fonctionnement d un appareil de climatisation, dont le but est de maintenir une température constante (T 0 20 C) dans un local été comme hiver. Le climatiseur

Plus en détail

Examen de thermodynamique. Exercice : questions de cours sur la thermoélectricité (4 points/20)

Examen de thermodynamique. Exercice : questions de cours sur la thermoélectricité (4 points/20) Examen de thermodynamique Uniquement deux fiches de synthèse A4 recto-verso et une calculatrice sont autorisées pendant l épreuve Porter une attention particulière à la qualité de la rédaction LIRE ENTIEREMENT

Plus en détail

Examen de thermodynamique. Exercice : questions de cours sur la thermoélectricité (4 points/20)

Examen de thermodynamique. Exercice : questions de cours sur la thermoélectricité (4 points/20) Examen de thermodynamique Uniquement une fiche de synthèse A4 recto-verso et une calculatrice sont autorisées pendant l épreuve Porter une attention particulière à la qualité de la rédaction LIRE ENTIEREMENT

Plus en détail

Les machines thermiques :

Les machines thermiques : Les machines thermiques : I) Machines thermiques monothermes, dithermes : 1) Description d'une machine thermique : Système (ouvert ou fermé) qui subit des cycles de transformation. échange de transferts

Plus en détail

TD4 Thermodynamique TSI

TD4 Thermodynamique TSI TD 4 : Modélisation du corps pur Exercice 1 : Etude thermochimique de la combustion A) Entraînement : Calculer les enthalpies standards des réactions suivantes à 300 K après avoir attribué les bons coefficients

Plus en détail

TD4 Thermodynamique TSI 2

TD4 Thermodynamique TSI 2 TD 4 : Modélisation du corps pur C) Température de flamme Exercice 1 : Etude thermochimique de la combustion A) Entraînement : Calculer les enthalpies standards des réactions suivantes à 300 K après avoir

Plus en détail

1 Machine frigorifique au dioxyde de carbone (CO 2 ) :

1 Machine frigorifique au dioxyde de carbone (CO 2 ) : IUT de Saint Denis Module THERM3 Correction du Contrôle de thermodynamique G.I.M. 2 Vendredi 13 novembre 215 1 Machine frigorifique au dioxyde de carbone (CO 2 ) : 1. Le point D correspond à l entrée du

Plus en détail

Licence de Physique et Applications. Année

Licence de Physique et Applications. Année Partiel de thermodynamique Uniquement une fiche de synthèse A4 recto-verso manuscrite et une calculatrice sont autorisées pendant l épreuve Porter une attention particulière à la qualité de la rédaction

Plus en détail

Etudier une machine thermique en utilisant un diagramme (P,h)

Etudier une machine thermique en utilisant un diagramme (P,h) Etudier une machine thermique en utilisant un diagramme (P,h) I - Travail des forces de pression pour un fluide en écoulement Dans le cas d un fluide en écoulement, on ne peut pas utiliser l expression

Plus en détail

Révisions de thermodynamique de première année. 2 Questions de cours classiques sur le premier principe

Révisions de thermodynamique de première année. 2 Questions de cours classiques sur le premier principe TD - Révisions de thermodynamique de première année STATIQUE DES FLUIDES 1 Barrage 1. Déterminer la force de pression s exerçant par l air sur un barrage droit, vertical, de hauteur h et de largeur L.

Plus en détail

TD P16 : premier principe

TD P16 : premier principe exercice 1 : travail reçu par un gaz TD P16 : premier principe Un piston de section S peut coulisser sans frottement dans le cylindre. On considère une mole de gaz (CO 2 ) enfermé dans le cylindre. Le

Plus en détail

PC - Systèmes ouverts en régime stationnaire

PC - Systèmes ouverts en régime stationnaire PC - Systèmes ouverts en régime stationnaire On étudie des installations industrielles dans lesquelles un fluide passe à travers divers éléments : réchauffeur, détendeur, turbine, évaporateur,... Ce fluide

Plus en détail

Principes de la Thermodynamique

Principes de la Thermodynamique Principes de la Thermodynamique 1 Transformations d un système 1.1 Principe zéro Si deux systèmes thermodynamiques sont chacun en équilibre avec un même troisième, alors ils sont en équilibre entre eux.

Plus en détail

Modèles thermodynamiques usuels de la matière

Modèles thermodynamiques usuels de la matière Modèles thermodynamiques usuels de la I. Modèle du gaz parfait Exercice 1 : Ordres de grandeur pour le gaz parfait Une enceinte de volume V = 1,0 L contient 0,1 mole d hélium à la température de 27 C.

Plus en détail

SERIE D EXERCICES 26 : THERMODYNAMIQUE : DEUXIEME PRINCIPE

SERIE D EXERCICES 26 : THERMODYNAMIQUE : DEUXIEME PRINCIPE Nathalie an de Wiele - hysique Sup CSI - Lycée les Eucalyptus - Nice Série d exercices 6 SERIE D EXERCICES 6 : HERMODYNAMIQUE : DEUXIEME RINCIE ression et température thermodynamiques. Exercice.. On se

Plus en détail

Thermodynamique. I. Gaz parfaits monoatomiques, fluides réels et phases condensées. Homogénéité <=> T 1 = T 2 P 1 = P 2 ρ 1 = ρ 2

Thermodynamique. I. Gaz parfaits monoatomiques, fluides réels et phases condensées. Homogénéité <=> T 1 = T 2 P 1 = P 2 ρ 1 = ρ 2 Thermodynamique I. Gaz parfaits monoatomiques, fluides réels et phases condensées Définition du gaz parfait Gaz parfait : Système gazeux dans lequel on peut négliger les forces attractives entre les constituants

Plus en détail

CHAPITRE VI : APPLICATIONS DES DEUX PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE. Q Impossible

CHAPITRE VI : APPLICATIONS DES DEUX PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE. Q Impossible CHAPITRE VI : APPLICATIONS DES DEUX PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE VI.1 DEFINITIONS DES MACHINES THERMIQUES VI.2 DIAGRAMME DE RAVEAU VI.3 LE CYCLE DE CARNOT VI.4 RENDEMENT DE CARNOT VI.4.1 RENDEMENT DE

Plus en détail

PARTIEL DE THERMODYNAMIQUE:

PARTIEL DE THERMODYNAMIQUE: I.P.S.A. 5/9 rue Maurice Grandcoing 942 Ivry Sur Seine Tél. : 1.44.8.1. Fax. : 1.44.8.1.13 Classe : Date de l'epreuve : 23 avril 211 AERO.2-SPE A, SPE B Corrigé PARTIEL THERMODYNAMIQUE Professeur : Monsieur

Plus en détail

Annexe I. Isotopes du platine : 190 78 Pt : 0,13 % ; 192 78 Pt : 0,78 % ; 194 78 Pt : 32,9 % ; 195 78 Pt : 33,8% ; 196 78 Pt : 25,2 % ; 198 78 Pt : 7,19 %. Paramètre de la maille du platine : a = 0,39

Plus en détail

Cours 7 : Les machines thermiques dithermes

Cours 7 : Les machines thermiques dithermes Cours 7 : Les machines thermiques dithermes 7. Cycles et machines thermiques (rappel) 7. Les moteurs thermiques dithermes (idéales et réelles) 7.3 Les machines frigorifiques (réfrigérateur et pompe à chaleur)

Plus en détail

Irréversibilité - Second Principe - Entropie

Irréversibilité - Second Principe - Entropie S3 PMCP 26/27 Détente de Joule-Kelvin. TD de thermodynamique n 4 Irréversibilité - Second Principe - Entropie On parle ausi détente de Joule-Thomson. Il s agit de la même personne : William Thomson, anobli,

Plus en détail

Thermodynamique générale et technique Séance d exercices 5 A.A

Thermodynamique générale et technique Séance d exercices 5 A.A Thermodynamique générale et technique Séance d exercices 5 A.A. 0-0. Une turbine à vapeur admet de la vapeur à 6 MPa et à 800 C et la détend adiabatiquement jusqu à une pression de 5 kpa avec un rendement

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION

THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION Spé y 3-4 Devoir n THERMODYNAMIQUE-DIFFUSION On étudie la compression ou la détente d un ga enfermé dans un récipient. Lorsque le bouchon se déplace, le volume V occupé par le ga varie. L atmosphère est

Plus en détail

EXERCICES Thermodynamique 2 Transition de phase des corps purs

EXERCICES Thermodynamique 2 Transition de phase des corps purs EXERCICES Thermodynamique 2 Transition de phase des corps purs Th2 1 Vaporisation irréversible de l'eau dans le vide Dans une enceinte initialement vide de volume constant V 0 = 400 litres thermostatée

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Deuxième Principe : bilans entropiques. CORRIGES

Deuxième Principe : bilans entropiques. CORRIGES Deuxième Principe : bilans entropiques. CORRIGES 1. Création d entropie dans une expérience de calorimétrie : a) L expérience a lieu sous la pression atmosphérique, H = Q p = 0 où H = C 1 (T f T 1 ) +

Plus en détail

Machine frigorifique : corrigé

Machine frigorifique : corrigé Machine frigorifique : corrigé 1 Prise en mains du diagramme enthalpie-log(pression) HFA 134a P (bar),0,0,0,0 15,0,0 8,00 6,00 5,00 4,00 3,00 1, - - 0, 0,05-0,02 0,03 0,04-0,004 0,006 0,01 s=1, kj/(kg.k)

Plus en détail

APPAREILS FRIGORIFIQUES - GENERALITES -

APPAREILS FRIGORIFIQUES - GENERALITES - APPAREILS FRIGORIFIQUES - GENERALITES - Introduction De nombreux processus technologiques ont lieu à des températures inférieures à celles qui peuvent être obtenues lors du refroidissement naturel par

Plus en détail

AERO.2-SPE A, SPE B PARTIEL DE THERMODYNAMIQUE :

AERO.2-SPE A, SPE B PARTIEL DE THERMODYNAMIQUE : I.P.S.A. 5 / 9 rue Maurice Grandcoing 94200 Ivry Sur Seine Tél. : 01.56.20.60.71 Date de l'epreuve : 13 janvier 2010 Classe : AERO.2-SPE A, SPE B PARTIEL THERMODYNAMIQUE Professeur : Monsieur BOUGUECHAL

Plus en détail

Exemple : IV.2. Forme macroscopique du 2 ème principe

Exemple : IV.2. Forme macroscopique du 2 ème principe Chapitre IV : Deuxième principe de la thermodynamique Le er principe fournit le bilan énergétique d une transformation sans fournir d information sur le genre de processus qui a lieu. Il ne permet pas

Plus en détail

Thème 5. Corps purs et changements d état physique

Thème 5. Corps purs et changements d état physique 1 Thème 5 Corps purs et changements d état physique Questionnaire 1 On chauffe un mélange d eau et de glace à 0 C : la température du mélange augmente la température diminue 2 On refroidit un mélange d

Plus en détail

Mme LAVIELLE BCPST 1 Chimie/Physique Toulouse-Auzeville 2014/2015. a. Exemple du moteur à explosion (moteur quatre temps)

Mme LAVIELLE BCPST 1 Chimie/Physique Toulouse-Auzeville 2014/2015. a. Exemple du moteur à explosion (moteur quatre temps) Mme LAVIELLE BCPST 1 Chimie/Physique Toulouse-Auzeville 2014/2015 CORRECTION ANNEXE : Exemples de machines thermiques usuelles 1. Sans changements d état dans le cycle a. Exemple du moteur à explosion

Plus en détail

Changement d état d un corps pur

Changement d état d un corps pur H4 - Changements d état d un corps pur page 1/9 Changement d état d un corps pur able des matières 1 Équilibre d un corps pur sous deux phases 1 1.1 Définitions............................. 1 1.2 Variance..............................

Plus en détail

REFRIGERATEUR, CLIMATISEUR ET POMPE A CHALEUR.

REFRIGERATEUR, CLIMATISEUR ET POMPE A CHALEUR. Systèmes et procédés REFRIGERATEUR, CLIMATISEUR ET POMPE A CHALEUR. Capacités exigibles : Pour une pompe à chaleur, un climatiseur ou un réfrigérateur : décrire le principe de fonctionnement ; identifier

Plus en détail

TD T5 2/7. Les parties A et B sont totalement indépendantes. Partie B. Refroidissement de la salle de stockage

TD T5 2/7. Les parties A et B sont totalement indépendantes. Partie B. Refroidissement de la salle de stockage b) Une GP : masse en granurs m = 1 gmassiques d eau liqui h = cest p T à la pour température un GP ; transfo 50adiabatique C sous sa pression et réversible vapeur d un gaz saturante On la vaporise entièrement

Plus en détail

L énergie dans l habitat

L énergie dans l habitat Formalisation des connaissances Situation de formation : Activité pratique N 1 POMPE A CHALEUR AIR / EAU Equipe en binôme : Nom & Prénom :... Nom & Prénom :... Date:... /... / 2012 Thème de la séquence

Plus en détail

LES PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE et les corps purs réels

LES PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE et les corps purs réels École Nationale d'ingénieurs de Tarbes Enseignements Semestres 2/2* année 2009-10 Deuxième partie LES PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE et les corps purs réels Exercices Premier principe Exercice 1 : Questions

Plus en détail

Corps pur sous deux phases

Corps pur sous deux phases 1 États du corps pur 1.1 Phases Un corps pur est un corps constitué d une seule espèce chimique. Phase : tout ou partie d un système où les grandeurs intensives varient de façon continue. À l interface

Plus en détail

Chapitre 8. Application du second principe à l'analyse des machines thermiques

Chapitre 8. Application du second principe à l'analyse des machines thermiques Chapitre 8 Application du second principe à l'analyse des machines thermiques Introduction La notion d entropie a permis de comprendre le fonctionnement des machines thermiques qui sont apparues à la fin

Plus en détail

LES MACHINES THERMIQUES

LES MACHINES THERMIQUES Thermo 6 LES ACHINES THERIQUES «La science de la a commencé avec une analyse, faite par le grand ingénieur Sadi Carnot, du problème de la conception de la machine la meilleure et la plus efficace, et ceci

Plus en détail

Physique. exercices incontournables

Physique. exercices incontournables Physique exercices incontournables PC TOUT-EN UN JEAN-NOËL BEURY Physique exercices incontournables Avec la collaboration scientifique de SÉBASTIEN FAYOLLE Conception et création de couverture : Atelier

Plus en détail

Application des deux premiers principes de la thermodynamique au fonctionnement des machines thermiques

Application des deux premiers principes de la thermodynamique au fonctionnement des machines thermiques Sébastien Bourdreux Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand Application des deux premiers principes de la thermodynamique au fonctionnement des machines thermiques Octobre 2002 1 Table des matières

Plus en détail

CHAPITRE II Premier principe de la thermodynamique

CHAPITRE II Premier principe de la thermodynamique CHAPITRE II Premier principe de la thermodynamique 1 - Travail 1.1. Définitions. Convention de signe. Unité Le travail c est l énergie qu un système échange avec le milieu extérieur, suite à un mouvement

Plus en détail

Chapitre I : Généralités...1

Chapitre I : Généralités...1 Sommaire. Chapitre I : Généralités....1 Page I.I : Introduction... 1 I.2 : Systèmes thermodynamiques......1 I.3 : Etat d un système Fonctions d état......2 I.4 : Etat d équilibre d un système Transformations......3

Plus en détail

X Physique et Sciences de l ingénieur MP 2012 Énoncé 1/10 COMPOSITION DE PHYSIQUE ET SCIENCES DE L INGÉNIEUR (X) (Durée : 4 heures)

X Physique et Sciences de l ingénieur MP 2012 Énoncé 1/10 COMPOSITION DE PHYSIQUE ET SCIENCES DE L INGÉNIEUR (X) (Durée : 4 heures) X Physique et Sciences de l ingénieur MP 2012 Énoncé 1/10 ÉCOLE POLYTECHNIQUE CONCOURS D ADMISSION 2012 FILIÈRE MP COMPOSITION DE PHYSIQUE ET SCIENCES DE L INGÉNIEUR (X) (Durée : 4 heures) L utilisation

Plus en détail

Chapitre B1. Introduction à la vapeur (d eau)

Chapitre B1. Introduction à la vapeur (d eau) Titre Chapitre B1 Introduction à la vapeur (d eau) B 1 Le choix de la vapeur Caractéristiques L eau La vapeur Avantages de la vapeur Capacité thermique 4.23 kj/kg K à 110 C 2.08 kj/kg K à 110 C Section

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MAINTENANCE INDUSTRIELLE SESSION 2012 REVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR MINTENNCE INDUSTRIELLE ÉPREUVE : SCIENCES PHYSIQUES Durée : 2 heures Coefficient : 2 La calculatrice conforme à la circulaire N 99-186 du 16-11-99 est autorisée.

Plus en détail

2) Une mole d air subit une transformation où il évolue d un état ( ) à un état (

2) Une mole d air subit une transformation où il évolue d un état ( ) à un état ( Dans ce problème, l air est considéré comme un gaz parfait constitué de deux gaz parfaits diatomiques dont les proportions en masse sont de 21% de dioxygène de masse molaire et de 79% de diazote de masse

Plus en détail

Usage du diagramme enthalpique

Usage du diagramme enthalpique Usage du diagramme enthalpique 1 2 Diagramme h,log pdu R134a compression Condensat ion Détent e Evaporation 100,000 Pression absolue 10,000 1,000 3 4 1 2 4 3 0,100 100 150 200 250 300 350 400 450 500 550

Plus en détail

C O N C O U R S A T S -SESSION É P R E U V E D E S C I E N C E S P H Y S I Q U E S CALCULATRICE AUTORISÉE CODE ÉPREUVE : 957

C O N C O U R S A T S -SESSION É P R E U V E D E S C I E N C E S P H Y S I Q U E S CALCULATRICE AUTORISÉE CODE ÉPREUVE : 957 C O N C O U R S A T S -SESSION 2013- É P R E U V E D E S C I E N C E S P H Y S I Q U E S CALCULATRICE AUTORISÉE CODE ÉPREUVE : 957 DURÉE DE L ÉPREUVE : 3H Autour de la luge. La luge est devenue un sport

Plus en détail

Chapitre 3 : Chaleur et premier principe

Chapitre 3 : Chaleur et premier principe Chapitre 3 : Chaleur et premier principe 0. Préambule Dans ce chapitre, on travaillera principalement avec un système fermé. Système fermé : nombre de particules constant, pas d échange :!N=0 Pour rappel,

Plus en détail

Cours de thermodynamique

Cours de thermodynamique Cours de thermodynamique Aline Brunet-Bruneau Maître de conférences de l Université Paris 6 1 Température et chaleur 2 Travail 3 Quatre transformations de base, 1 er principe de la thermo. 4 Chaleur, travail

Plus en détail

TA - C 2009 ÉPREUVE DE PHYSIQUE. Durée 2 heures - Coefficient 1

TA - C 2009 ÉPREUVE DE PHYSIQUE. Durée 2 heures - Coefficient 1 TA - C 009 ÉPREUVE DE PHYSIQUE Durée heures - Coefficient Il sera tenu compte de la rigueur des explications et du soin apporté à leur présentation. L'usage d'une calculatrice est autorisé pour cette épreuve.

Plus en détail

Thermodynamique Chapitre 5

Thermodynamique Chapitre 5 hermodynamique SI I. Généralités ocabulaire et hypothèses d études orps pur : système thermodynamique constitué d une seule espèce chimique. Exemple : l eau, contre exemple : l air. hase homogène (ou uniforme)

Plus en détail

La thermodynamique traite de l énergie et de ses transformations, en particulier chaleur travail mécanique

La thermodynamique traite de l énergie et de ses transformations, en particulier chaleur travail mécanique 5. THERMODYNAMIQUE 5.1 Introduction La thermodynamique traite de l énergie et de ses transformations, en particulier chaleur travail mécanique Les principes thermodynamiques expriment des restrictions

Plus en détail

G.P. DNS07 Novembre 2012

G.P. DNS07 Novembre 2012 DNS Sujet Isolation thermique d'un tube vaporisateur...1 I.Transfert thermique dans un milieu homogène...1 II.Transferts thermiques pour un tube...2 A.Conduction ou diffusion...2 B.Conducto-convection...3

Plus en détail

Correction du Concours blanc

Correction du Concours blanc Correction du Concours blanc I Autour de l oxygène et du soufre [d après Banque PT 4] ) Configuration électronique : [] : s 2 2s 2 2p 4 et [S] : s 2 2s 2 2p 6 3s 2 3p 4 L oxygène appartient donc à la 2

Plus en détail

SORRE Maxime Contrôle continu de thermodynamique L2 PCSTM LOYER François Physique

SORRE Maxime Contrôle continu de thermodynamique L2 PCSTM LOYER François Physique Index I Définition II Cycle de Stirling i Cycle moteur ii Cycle récepteur III Etude du cycle de Stirling i Points d équilibres ii Echanges moteur iii Echanges récepteur I Conclusion i Avantages et inconvénients

Plus en détail

THERMODYNAMIQUE. Un système est l ensemble des corps situés à l intérieur d une surface fermée. Le reste de l univers constitue le milieu extérieur.

THERMODYNAMIQUE. Un système est l ensemble des corps situés à l intérieur d une surface fermée. Le reste de l univers constitue le milieu extérieur. I Le gaz parfait: HERMODYNAMIQUE 1 ) Définitions a) le système Un gaz parfait est tel que ses molécules peuvent être considérées comme quasi ponctuelles et qu il n y a pas d interaction à distance entre

Plus en détail

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Le 2 nd principe Notions d entropie. Olivier GRANIER

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Le 2 nd principe Notions d entropie. Olivier GRANIER Lycée Clemenceau CI (O.Granier) Le 2 nd principe Notions d entropie Olivier GRNIER I Nécessité d une nouvelle fonction d état ; l entropie hénomènes réversibles et irréversibles : Quelques exemples de

Plus en détail

ÉTUDE THÉORIQUE DES MACHINES CYCLIQUES DITHERMES

ÉTUDE THÉORIQUE DES MACHINES CYCLIQUES DITHERMES ÉUDE HÉORIQUE DES MAHINES YLIQUES DIHERMES Dans de nombreuses applications pratiques, le fluide subit une série de transformations qui l amènent à se retrouver dans son état initial On parle alors de cycle

Plus en détail

( ) 1. Objectif. 2. Domaine d application

( ) 1. Objectif. 2. Domaine d application Définition des Puissances des détendeurs thermostatiques 1 Objectif 2 Domaine d application 3 Définitions 3.1 Puissance 3.2 Surchauffe 4 Conditions nominales des fluides frigorigènes azéotropes 5 Conditions

Plus en détail

U.21 : Analyse scientifique et technique

U.21 : Analyse scientifique et technique U.21 : Analyse scientifique et technique d une installation Baccalauréat Professionnel TECHNICIEN DE MAINTENANCE DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES ET CLIMATIQUES Session 2015 CORRIGÉ «Étude d une exploitation

Plus en détail

2 sur 6 23/04/ : Comme le compresseur (C) fonctionne en régime d'écoulement continu, le travail utile W u échangé par l'hélium est ég

2 sur 6 23/04/ : Comme le compresseur (C) fonctionne en régime d'écoulement continu, le travail utile W u échangé par l'hélium est ég 1 sur 6 23/04/2009 19:02 Aurélie dec 04 Refroidissement d'un local ; Etude rhéologique de l'élaboration d'un jus de fruit d'après bts chimie 2001 Etude thermique Bénéficiez d'une étude thermique gratuite

Plus en détail

PREMIER PROBLEME ETUDE DE MACHINES THERMIQUES

PREMIER PROBLEME ETUDE DE MACHINES THERMIQUES Note au candidat La calculatrice programmable ou non est interdite. Les applications numériques demandées peuvent être traitées à la main. Les vecteurs sont notés en caractères gras dans le texte. Le sujet

Plus en détail

CHIMIE. Devoir de Synthèse (Durée 3 heures) Aucun document n est autorisé. Seules les calculatrices TI 30 sont autorisées.

CHIMIE. Devoir de Synthèse (Durée 3 heures) Aucun document n est autorisé. Seules les calculatrices TI 30 sont autorisées. 1 INSA 1 er Cycle 27 janvier 26 2 ème année CHIMIE Devoir de Synthèse (Durée 3 heures) Aucun document n est autorisé. Seules les calculatrices TI 3 sont autorisées. - Toutes les données sont regroupées

Plus en détail

Thermodynamique. Cours 7. V. Entropie et deuxième principe de la thermodynamique

Thermodynamique. Cours 7. V. Entropie et deuxième principe de la thermodynamique hermodynamique Cours 7 V. Entropie et deuxième principe de la thermodynamique Necessité d'une nouvelle variable et d'un nouveau principe. Entropie, S: définition. S: examen microscopique. Deuxième principe

Plus en détail

Problème 2. Problème 1 ÉLETROMAGNÉTISME THERMODYNAMIQUE. Première partie : Etudes de transformations d un gaz parfait. DM 10 pour le 11 juin 2012

Problème 2. Problème 1 ÉLETROMAGNÉTISME THERMODYNAMIQUE. Première partie : Etudes de transformations d un gaz parfait. DM 10 pour le 11 juin 2012 DM 10 pour le 11 juin 2012 ÉLEROMAGNÉISME HERMODYNAMIQUE roblème 1 On considère un disque conducteur de rayon R, de centre O et d axe Oz, chargé uniformément en surface avec la densité surfacique σ. On

Plus en détail

C O N C O U R S A T S -SESSION É P R E U V E D E S C I E N C E S P H Y S I Q U E S CALCULATRICE INTERDITE CODE ÉPREUVE : 957

C O N C O U R S A T S -SESSION É P R E U V E D E S C I E N C E S P H Y S I Q U E S CALCULATRICE INTERDITE CODE ÉPREUVE : 957 C O N C O U R S A T S -SESSION 2015- É P R E U V E D E S C I E N C E S P H Y S I Q U E S CALCULATRICE INTERDITE CODE ÉPREUVE : 957 DURÉE DE L ÉPREUVE : 3H Étude du Large Hadron Collider du CERN Le Grand

Plus en détail

Calcul théorique de l effet de Joule-Thomson et comparaison avec la mesure expérimentale

Calcul théorique de l effet de Joule-Thomson et comparaison avec la mesure expérimentale Calcul théorique de l effet de Joule-Thomson et comparaison avec la mesure expérimentale Kamel Fnena, Ahmed Bellagi To cite this version: Kamel Fnena, Ahmed Bellagi. Calcul théorique de l effet de Joule-Thomson

Plus en détail

MACHINES THERMIQUES Thermoptim Attention : 1 - Prise en main : chargement d'un cycle du catalogue : l'éditeur de schéma simulateur

MACHINES THERMIQUES Thermoptim Attention : 1 - Prise en main : chargement d'un cycle du catalogue : l'éditeur de schéma simulateur TP MACHINES THERMIQUES Objectifs : - Tracer le cycle d une machine thermique donnée dans le diagramme p h - Elaborer le schéma d une machine thermique à partir d un cahier des charges Thermoptim est un

Plus en détail

Étude d une climatisation

Étude d une climatisation 1 Chaque candidat reçoit, avec ce sujet, un feuillet mobile (diagramme enthalpique du fluide R134A) à compléter et à rendre avec la copie de thermodynamique. (dans ce DM, c est la dernière feuille du sujet)

Plus en détail

Comparatif de fonctionnement d'une installation au R22 avec différents fluides

Comparatif de fonctionnement d'une installation au R22 avec différents fluides DONNEES DE LA SIMULATION Paramêtres Temp. Evaporateur Température Evaporation [ C] -10-10 -10 Paramêtres Temp. Evaporateur Surchauffe Evaporateur [ C] 8 8 8 Paramêtres Pression Evaporateur Différence E/S

Plus en détail

SOMMAIRE. Les notions de physique et de thermo physique Les états de la matière Le principe de la réfrigération

SOMMAIRE. Les notions de physique et de thermo physique Les états de la matière Le principe de la réfrigération AVANT PROPOS: Les moyens de production de froid SOMMAIRE Les notions de physique et de thermo physique Les états de la matière Le principe de la réfrigération Les compresseurs Le compresseur semi-hermétique

Plus en détail

Les pouvoirs calorifiques

Les pouvoirs calorifiques Nº 752 BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 401 Les pouvoirs calorifiques par Jean-Pierre SAWERYSYN Université des Sciences et Technologies de Lille Laboratoire de Cinétique et Chimie de la Combustion, URA

Plus en détail

PC Physique - Devoir n 4 - Pour le 8 octobre 2012

PC Physique - Devoir n 4 - Pour le 8 octobre 2012 La climatisation est désormais présente sur plus de 9 véhicules neufs sur 10. Les avantages de ce dispositif sont essentiellement un plus grand confort, un air moins humide et une vigilance accrue du conducteur

Plus en détail

7 L entropie. 7.1 L inégalité de Clausius. L inégalité de Clausius est un corollaire du second principe qui s exprime comme suit.

7 L entropie. 7.1 L inégalité de Clausius. L inégalité de Clausius est un corollaire du second principe qui s exprime comme suit. 4 mars 003 L inégalité de Clausius 149 7 Au chapitre précédent, on s est limité à l étude des cycles thermodynamiques. On va maintenant étendre la discussion au cas des transformations ouvertes. De plus,

Plus en détail

Chapitre VIII. Les diagrammes thermodynamiques

Chapitre VIII. Les diagrammes thermodynamiques Introduction. hapitre III. Les diagrammes thermodynamiques out fluide (liquide ou gaz) à son état d équilibre est caractérisé par des grandeurs thermodynamiques (variables d état ou fonctions d état) (,,,

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 2 heures Sujet Thermodynamique appliquée au corps humain...2 I.Équation de diffusion thermique...2 II.Résistances thermiques...2 A.Résistance

Plus en détail

Physique et chimie 4h

Physique et chimie 4h Physique et chimie 4h DS avec calculatrice Remarque Deux questions sont marquées par une : elles sont à traiter par les élèves qui veulent faire une MP ou une PSI. A l inverse, ceux qui veulent faire une

Plus en détail

Thermodynamique appliquée au corps humain

Thermodynamique appliquée au corps humain Exercice de thermodynamique Thermodynamique appliquée au corps humain Partie A Equation de diffusion thermique On considère un corps homogène (FIGURE 1, où les parties noires représentent un isolant thermique)

Plus en détail

LP 19 Application des deux premiers principes de la thermodynamique aux fonctionnement des machines thermiques

LP 19 Application des deux premiers principes de la thermodynamique aux fonctionnement des machines thermiques LP 9 Application des deux premiers principes de la thermodynamique aux fonctionnement des machines thermiques Intro: Nous allons voir à la suite du cours sur le er et le nd principe de la thermodynamique

Plus en détail

Machines frigorifiques

Machines frigorifiques Chapitre 5 Machines frigorifiques Objectifs A la fin du chapitre, l'étudiant doit être capable de - Connaitre la machine frigorifique et ses principaux éléments - Distinguer entre les différents fluides

Plus en détail

DOMAINE SCIENCE ET TECHNOLOGIE

DOMAINE SCIENCE ET TECHNOLOGIE DOMAINE SCIENCE ET TECHNOLOGIE PROGRAMME "Thermodynamique" Code: F213 Volume horaire semestriel 67h30 min Volume horaire hebdomadaire 4h30 min (3H00 min cours et 1h30 min TD) Semestre 1-15 semaines- 1

Plus en détail

Problème II : Élaboration du carbonate de calcium Enoncé

Problème II : Élaboration du carbonate de calcium Enoncé II : Élaboration du carbonate de calcium Enoncé 1- Généralités Le carbonate de calcium of officinal est obtenu à partir du carbonate de calcium naturel. Les principales étapes de sa fabrication sont résumées

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

EXERCICES Thermodynamique 1 Les 2 principes et leurs applications

EXERCICES Thermodynamique 1 Les 2 principes et leurs applications EXERCICES Thermodynamique 1 Les 2 principes et leurs applications Th1 1 Ballon Un ballon sphérique à paroi souple mais inélastique, de volume maximal V M = 250 m 3, est partiellement rempli au niveau du

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées.

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. SESSION 006 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1 Durée : 4 heures Les calculatrices sont autorisées. NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision

Plus en détail

Mécanique des fluides en 20 fiches

Mécanique des fluides en 20 fiches Mécanique des fluides en 20 fiches Pascal Bigot Professeur en BTS au lycée Marie Curie (Nogent-sur-Oise) Richard Mauduit Professeur en BTS au lycée Robert Schuman (Le Havre) Eric Wenner Professeur en

Plus en détail

Phénomènes de transfert de chaleur et de masse. Prof. H.Hofmann LTP, IMX, EPFL. Matériaux 4 ième semestre

Phénomènes de transfert de chaleur et de masse. Prof. H.Hofmann LTP, IMX, EPFL. Matériaux 4 ième semestre Phénomènes de transfert de chaleur et de masse Prof. H.Hofmann LTP, IMX, EPFL Matériaux 4 ième semestre Prof. H. HOFMANN Laboratoire de Technologie des Poudres EPFL / IMX 2 PHENOMENES DE TRANSFERT I. TRANSFERT

Plus en détail

Le deuxième principe de la thermodynamique : L entropie 4.1 Introduction des concepts

Le deuxième principe de la thermodynamique : L entropie 4.1 Introduction des concepts Le deuxième principe de la thermodynamique : L entropie 4.1 Introduction des concepts Premier principe conservation de l énergie Il permet de prévoir la quantité d énergie échangée par un syst. avec le

Plus en détail

PC - Cinématique des fluides

PC - Cinématique des fluides PC - Cinématique des fluides Les lois de la mécanique des fluides sont complexes. Une analyse aérodynamique d un système mécanique réel (voiture, aile d avion...) donne souvent lieu à des simulations numériques

Plus en détail

LE CONDENSEUR A AIR. Il permet l'échange de chaleur entre le fluide et le milieu extérieur

LE CONDENSEUR A AIR. Il permet l'échange de chaleur entre le fluide et le milieu extérieur Page / 8 Le condenseur a l un des rôles les plus important dans un circuit frigorifique. Installé à l extérieur, il permet au fluide frigorigène de passer de l état «gazeux» à l état «liquide». Le fluide

Plus en détail

NOTATIONS ET CONSTANTES... 5 Notations... 5 Constantes fondamentales... 6 Programme traité... 6 Conventions typographiques... 8

NOTATIONS ET CONSTANTES... 5 Notations... 5 Constantes fondamentales... 6 Programme traité... 6 Conventions typographiques... 8 TABLE DES MATIERES NOTATIONS ET CONSTANTES... 5 Notations... 5 Constantes fondamentales... 6 Programme traité... 6 Conventions typographiques... 8 1 - LA NATURE DE LA THERMODYNAMIQUE... 9 1.1. Historique...

Plus en détail

Exercice 1 Sachant que: Déterminer :

Exercice 1 Sachant que: Déterminer : Exercice Un cylindre rigide ayant un volume de 0 litres contient de l eau sous forme d un mélange liquide + vapeur. Sacant que: La température est de 50 C 30% de la masse du mélange est sous forme de vapeur

Plus en détail