de l'assura paritaires et mutualiste TOP 20 DES IP SANS DETOUR Alain Quibeuf, directeur général de Quatrem

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "de l'assura paritaires et mutualiste TOP 20 DES IP SANS DETOUR Alain Quibeuf, directeur général de Quatrem"

Transcription

1 92186 ANTONY CEDEX Page 1/11 HEBDOMADAIRE 5 octobre 2012 de l'assura TOP 20 DES paritaires et mutualiste Le mutualisme estil soluble dans le paritarisme? Entre enten. cordiale, problèmes de gouvernance réels ou supposés, querelle de famille, rapports de force, les relations sont complexes. SANS DETOUR Alain Quibeuf, directeur général de Quatrem OBSERVATOIRE DES AGENTS GÉNÉRAUX Dans le SudEst, des stratégies clairement définies qui portent leurs fruits Eléments de recherche : MUTUELLE MIEUXÊTRE : mutuelle interprofessionnelle dédiée au domaine du BTP, toutes citations

2 92186 ANTONY CEDEX Page 2/11 Des forces d'attraction Alors que le chiffre d'affaires des structures mutualistes adossées aux groupes de protection sociale dépasse 2,5 Md, les relations entre les deux familles interpellent : entente cordiale, problèmes de gouvernance réels ou supposés, querelles de familles et rapports dè force s'entremêlent. Toutefois, au final, c'est la rea/po//t/7<qui l'emporte. Le mutualisme estil soluble dans le paritarisme? La question provoque un éclat de rire chez Pierre Steff, viceprésident (CFDT) de l'association sommitale d'humanis, qui chapeaute Aprionis, NovalisTaitbout et VaubanHumanis, en cours de fusion. «Historiquement, travailler avec des mutuelles n'a jamais posé de problème», expliquetil. Il est vrai que dans de nombreux groupes, comme Apicil, Humanis ou Malakoff Médéric, le mutualisme a accompagné, voire précédé, le paritarisme. Son délégué général, Guillaume Sarkozy, ne manque pas une occasion de rappeler que MalakoffMédéric est un groupe paritaire et mutualiste. Tant qu'on évoque l'histoire et les valeurs, Ic sujet des relations Eléments de recherche : MUTUELLE MIEUXÊTRE : mutuelle interprofessionnelle dédiée au domaine du BTP, toutes citations

3 92186 ANTONY CEDEX Page 3/11 LA REFERENCE DE JUILLET 2009 Pas de carcan juridique pour les relations entre paritaires et mutualistes Le seul texte de reference est I accord sur la gouvernance des groupes de protection sociale signe le 8 juillet 2009 par les organisations patronales et synd cales dans le but de préserver les groupes paritaires de protection sociale d'une dérive assurantielle ll stipule notamment que le rôle de la sommitale est de fixer les orientations stratégiques et politiques du groupe de protection sociale d assurer la preservation des intérêts matériels et moraux de la retraite de veiller au périmètre du groupe et de valider les decisions de prise de participation ou de partenariat avec les intérêts du groupe, en particulier ceux de la retraite complementaire HBHirenWEBBSE MUTUALITE «Pas d'opposition entre paritarisme et mutualisme» ll y a un an, Radiance Sud a quitte le groupe Humants pour rejoindre AG2R, en changeant de nom Explications de son president «La question de la gouvernance a joué un rôle dans ce choix de la mutuelle Néanmoins, il ne s'agit pas d'une opposition entre paritarisme et mutualisme Nous avions la crainte qu'une gouvernance se substitue a une autre, dans la mesure où nous ne souhaitions pas entrer dans un processus de fusion avec d autres mutuelles, comme celui engage au sem d'humams Nous croyons a la complémentarité entre mutualistes et paritaires, c'est pourquoi nous souhaitons rester adosses a un groupe de protection sociale Avec AG2RLa Mondiale, nous conservons notre autonomie Nous avons repris notre gestion informatique, notre tiers payant et notre relation client Nous avons un accord en reassurance, un copilotage en matiere de developpement I en prevoyance, en particulier auprès des petites entreprises, et nous participons aux échanges au sein du pôle mutualiste» entre les deux familles reste consen suel «Nous avon:, lei, mêmes valeurs de solidarite, d humanisme de proximite et de non lucrativile» affirme Christian Schmidt de la Brehe, directeur general de Klesia le dernier ne des groupes de protection sociale issu du rapprochement entre Mornay et DS;O En revanche, des que le rôle des partenaires sociaux prend un tant soit peu d importance le sujet devient sensible II faut dire que le chiffre d affaires des mutuelles adossées aux groupes paritaires atteint environ 2 5 Md TTC (lire pages 44 et 45) soit presque la moitié du chiffre d'affaires complemen taire sante des institutions de prevoyance () (4,9 Md HT en 2011 selon le Fonds CMU) et une part significative de celui des mutuelles (17 Md HT) Satellites mais souveraines Et ce mouv ernent ne marque pas le pas Cette annee, Klesia a cree la surprise en accueillant la Fede ration de Id Mutualite parisienne (PMP) Comme l'explique le pre sidem de cette derniere, Didier Gabonaud (lire l'encadre page suivante), les partenaires sociaux du transport et les accords de branche n'ont pas ete étrangers a ce rapprochement De la même maniere la «solidarite professionnelle > de la branche du bati ment n'est pas etrangeie au récent sauvetage de Mutuelle MieuxÊtre (SMME) par Pro BTP Même si ce n était pas le but de I operation, le groupe de protection sociale aura maintenant un pole mutualiste dépassant 200 M de chiffre d af fanes Bien que cette operation ait aussi eu le mente de sauver plus d une centaine d'emplois en evi tant la liquidation d une mutuelle, Pro BTP est reste tres discret Ce groupe qui pese 2,7 Md ne souhaite pas donner I image de parte naires sociaux tout puissants Les paritaires sont prudents, car les alliances sont parfois fragiles comme I ont montre les récentes défections de Toulouse mutualite et GSMC, qui sont sorties du giron du groupe Humanis La premiere est passée a la concurrence, AG2R La Mondiale en I occurrence tandis que la seconde s'est associée au courtier Henner pour sa gestion Un choix qui a fait jaser dans le Landerneau Maîs AG2R La Mondiale qui s'est fixe un objectif de I Md de chiffre d affaires en sante individuelle, a ete deçu de voir la mutuelle MCD (250 M de cotisations), qui cherchait depuis longtemps un partenaire lui pre ferer le mutualiste bovi Le groupe n'a pas su convaincre la mutuelle qu'il lui proposait un paitenanat lui laissant toute sa souveraineté Démocratie ou centralisme Pour une partie du monde mutua liste, les groupes de protection sociale auraient un mode de fonc tionnement tres centralise ccr tains poussant plus que d'autres cette logique Apicil et Reunica, qui ont constitue deux unions de groupes mutualistes (UGM) baptisées Unalis et Unisson ont «Eléments de recherche : MUTUELLE MIEUXÊTRE : mutuelle interprofessionnelle dédiée au domaine du BTP, toutes citations

4 92186 ANTONY CEDEX Page 4/11 la réputation de laisser une certaine autonomie aux mutuelles sauf bien sûr en cas de substitu lion On entend souvent dire, (off the record» qu'humanis, qui vient également de creer une UGM serait centralisateur AG2R Ic serait moins proposant différents niveaux de partenariat Toutefois, un dirigeant d une mutuelle de taille moyenne nous confiait récemment ne pas souhaiter se retrouver dans le giron d'ag2r juge trop centralisateur' Les opinions paraissent donc tres contrastées, pour ne pas dire subjectives Elles suffisent pourtant a propager I idée que la cogestion pratiquée par les parte naires sociaux risque de mettre a mal le pimcipe fondateui de la démocratie mutualiste «un homme, une voix» On ne change pas de nature Pourtant, rien dans le seul texte de reference (lire I encadre p 41) ne permet d accréditer ce soupçon «Laccord du 8 juillet 2009 n'a pas un caractère intégrateur II précise que le rôle de la sommitale est de fixer les orientations strate giques et politiques du groupe de protection sociale Cest simple et précis» repond Philippe Dabat, directeur general delegue d' AG2R La Mondiale «Ce texte nous a bien fliili:ttiemi]:ir.wi*president DE LA FEDERATION DE LA MUTUALITE PARISIENNE (PMP) «Préserver des structures de proximité en IledeFrance» Pourquoi avoir choisi de vous adosser à un groupe de protection sociale 7 Aujourd hui, le monde de la mutualite se situe I plutôt dans une demarche de fusionsabsorptions À la PMP, notre conception est de préserver des structures de proximite en IledeFrance Alors que nous cherchions des partenariats, l'élément déclencheur a été la signature d'un contrat groupe en sante avec Geodis Calberson Cest par l'intermédiaire du DRH de cette grande entreprise du transport que nous avons rencontre la direction generale de D 8c D Tout s'est concrétise apres la signature, en janvier, de l'accord de branche du transport routier de marchandises Quels sont aujourd'hui vos liens avec Klesia ' Je siege avec une voix consultative dans l'association sommitale de Klesia Le viceprésident de la PMP et moimême aurons par ailleurs une voix dehbérative dans le groupement paritaire de prevoyance (GPP) qui doit etre cree Et notre directeur general assiste au comite executif de Klesia Nous n'avons actuellement pas de lien de reassurance, maîs cela viendra peutêtre plus tard Un mécanisme de solidarité financière pourrait aussi être mis en place dans le cadre du GPP, un peu comme cela se pratique dans les societés de groupe d'assurances mutuelles (Sgam) ou les unions mutualistes de groupe (UMG) Quant a la combinaison des comptes, elle n'est pas exclue aides en officialisant la presence de mutualistes a lassociation sommitale», ajoute Pierre Steff chez Humanis Certes, les mutua listes n ont qu une voix consulta live al association sommitale des g I groupes de protection sociale Cependant a la question dc savoir si ce n'est qu un strapontin un dirigeant mutualiste répond «oui et non» Et agrémente cette réponse de Normand en disant que même si e en cst un, «ce n est pas forcement un inconvénient» Car nombre des missions de la sommitale sont plutôt éloignées des preoccupations des dirigeants mutualistes «On ne pantarise pas les mutualistes et on ne mutualite pas les paritaires», explique Frédéric Rousseau, directeur du marche des particuliers, des professionnels et du pôle mutualiste d Humams et directeur general de I Union Radiance Groupe Humanis La mesure de l'enjeu Même son de cloche chez AG2R La Mondiale «Tout est affaire de mesure et de cohérence, les diffe rentes instances politiques du groupe sont souveraines, elles intègrent les décisions de la sornmitale dans leurs prises de dea sian» explique Philippe Dabat Chez Apicil, Alain Esquirol, secretaire genéral du groupe, assure également que «les projets de Micils n ont jamais posé de problème au sem des instances du groupe Sasommitalenestpas un holding qui va gerer la mutuelle» Prenons I exemple fictif d une mutuelle qui, ayant constate que la majorité de ses adhérents possède un chat ou un chien, déciderait de leur proposer en option une assurance pour leurs compagnons a quatre pattes Eléments de recherche : MUTUELLE MIEUXÊTRE : mutuelle interprofessionnelle dédiée au domaine du BTP, toutes citations

5 92186 ANTONY CEDEX Page 5/11 La sommitale ne s y intéressera pas, car un tel projet ne risque guère de menacer les équilibres techniques de la mutuelle ou de porter atteinte aux < intérêts matériels, et moraux de la retraite complementaire» Mandats croisés Par ailleurs les mutualistes n ont pas toujours seulement une voix consultative «ll ny a aucune inteldiction à etre administrateur de mutuelle et a siéger de plein droit a I association sommitale d un groupe paritaire» explique Philippe Dabat Ainsi, le rapport financier de la Sgam AG2R La Mondiale montre (page 15 de ce document disponible sur Internet) que plusieurs personnalités cumulent des responsabilités d administrateur dans une structure paritaire et dans une structure mutualiste Chez Humanis, PierreMarie Hébert, president de la Mutuelle familiale Vauban Humanis (MFVH), siege en tant que repre sentant du Medef a l'association sommitale du groupe Huinams Selon le rapport annuel 2010 de la FNMF Jacques Berruet, pre sident de l'union Radiance Groupe Humanis, admimstrateui (UPA) a l'association sommitale Humanis, siege au conseil d ad mimstration de la FNMF De même Guy Berry actuel pre sident d Harmonie mutuelle, a longtemps siege a l'association sommitale du groupe Malakoff Mederic avec un mandat patronal (Medef) au titre de ses fonctions a la CFM, la Caisse de retraite du personnel des organismes sociaux et de mutualite, un organisme ArrLO cree par la mutualite Pour tant, si I on demande aujourd hui a des responsables d'harmonie mutuelle si un partenariat plus structui ant avec Malakoff Mederic que le partage du réseau de pro fessionnels de sante Kalivia serait envisageable la réponse est mva nablement que cela poserait des problèmes de gouvernance En fait, cette notion de «problème de gouvernance» est relativement floue Avec un certain sens de I nome les dirigeants du groupe Humanis remarquent que le depart de GSMC et Toulouse mutualite est bien la preuve que " Historiquement, travailler avec des mutuelles n'a jamais posé de problème, mais Taccord du 8 juillet 2009 nous a bien aidés en officialisant la présence de mutualistes à l'association sommitale. " Pierre Steff, vice president [CFDT] de l'association sommitale d Humanis les mutuelles conservent leur souveraineté, et qu il n'y a donc pas de problème de gouvernance ' Le principe de réalité Avec des textes peu contraignants, le réalisme s impose Lorsque Philippe Mixe, president de la Mutuelle Just'en Camille (membre d'ag Mut, le pôle mutualiste d'ag2r) et de la Federation nationale indépendante des mutuelles (FN1M) a pris la vicepresident de I Association pour la promotion de l'assurance collective (Apac), qui réclame davantage de transparence dans les accords de branche et milite conti e les clauses de migiation obligatoire cela n a pas forcement ravi le leader paritaire «Bien sur nous sommes opposes a la position dè I Apac Maîs cela ne remet pas en cause notre partenariat de developpement commercial avec la mutuelle Just en Famille sur la sante individuelle et le petit collectif», affirme sans hésiter Philippe Dabat Autre exemple de pragmatisme, celui de La Mutuelle generale (LMC) Depuis plus de deux ans il est question d'un partenariat structurant entre, d une part, la troisieme mutuelle sante fran çaise (999 M de cotisations) et, d'autre part, Mornay et D&O (devenus Klesia) Interrogé sur les éventuels problèmes de gouver nance, le president de LMC, Patrick Sagon, repond qu il y a «un principe de réalité qui s'impose Dans ce type de partenariat, I essentiel est de trouver ensemble une strategie de croissance de bénéficier d'un effet de levier, par exemple en hebergeant notre activite dans une structure dete nue en commun» Ce sera donc a la gouvernance de savoir s adapter aux business plans LAUREVIEL Eléments de recherche : MUTUELLE MIEUXÊTRE : mutuelle interprofessionnelle dédiée au domaine du BTP, toutes citations

6 92186 ANTONY CEDEX Page 6/11 MalakoffMederic AGZRLa Mondiale 1744 M Mutuelles 327 M 1837M Mutuelles 589 M Pro BTP. 2127M Mutuelles, 83 M i MieuxÊtre!?6M (chiffre 2009] 652 M 766 M umiellesj 112 M PMP 86 M lom 438 M de CA combiné I f Eléments de recherche : MUTUELLE MIEUXÊTRE : mutuelle interprofessionnelle dédiée au domaine du BTP, toutes citations

7 92186 ANTONY CEDEX Page 7/11 mutualistes M US 2P94M Mutuelles 634 M, Apicil 10?6M 412 M Mutuelles, 36? M Réunica Mutuelles 511 M 280 M dont 108 M de CA combiné Audiens 252 M Mutuelle! 51 M de CA combine Activité mutualiste au sein du pôle Mutuelles et unions ayant rejoint le GPS récemment comptabilisées EXPLICATIONS Nous avons souhaite donner un instantané, a I automne 201E, du poids relatif des pôles mutualistes adosses aux groupes de protection sociale (GPS), en s appuyant sur les donnees tirées du questionnaire dutopsodesf/irep 52} Lmfographie représente le poids de l'activité de coeur de metier (cotisations brutes TTC des relevant du code de la securite sociale] et des pôles mutualistes (cotisations brutes des activites livre 2 du code de la mutualite) par rapport a I ensemble de l'activité des G PSdont certains ont une part de leur chiffre d'affaires relevant du code des assurances, voire d'activités annexes Lorsque toute l'activité mutualiste nest pas combinée, nous avons indique le chiffre d'affaires total du pôle mutualiste et sa part combinée Les chiffres peuvent être différents de ceux du Top C'est le cas pour Humanis, dont le chiffre d affaires intègre ici Novalis Taitbout, pour Klesia et la Federation de la mutualite parisienne (PMP) ainsi que pour Pro BTP et Mutuelle Mieux être Eléments de recherche : MUTUELLE MIEUXÊTRE : mutuelle interprofessionnelle dédiée au domaine du BTP, toutes citations

8 92186 ANTONY CEDEX Page 8/11 Le nombre de groupes de protection sociale continue de se réduire et pourrait se structurer d'une manière proche de celle des platesformes de l'usine retraite AgircArrco. En ce dernier trimestre 2012, la principale inconnue est de savoir quel partenaire choisira Réunica. TOP 20 DES La concentration, encore et toujours 1% C'est la progression du chiffre d'affaires des institutions de prévoyance en 2011, après 3,9% en 2009 et 2,5% en 2010 (source Clip). Sur le podium, la hiérarchie est respectée: AG2RLa Mondiale, MalakoffMédéric et Pro BTP occupent toujours les trois premières places dans le classement des groupes de protection sociale. Cela ne devrait pas durer : sur l'exercice en cours, Humanis pourrait bien coiffer Pro BTP au poteau. Sur notre tableau de la page 52, basé sur les chiffres de l'exercice 2011, c'est un Humanis «Vl», issu du rapprochement des groupes Aprionis et Vauban Humanis qui se hisse à la quatrième place, faisant reculer tous ses concurrents d'un rang par rapport au dernier classement. Renforcé avec l'arrivée cette année de NovalisTaitbout, Humanis «V2» pèsera près de 2,8 Md. Si le rapprochement entre les trois composantes d'humanis se découle sans accrocs apparents et selon le calendrier prévu, il n'en va pas de même aux étages inférieurs du classement. En chantier depuis trois ans, le rapprochement de Mornay et D & O a fait couler beaucoup d'encre: il a connu des rebondissements en cascade, dignes de l'adoption d'un traité européen, puisqu'il a fallu faire revoter certaines entités l'institution de prévoyance du groupe Mornay (GM) s'était prononcée contre le projet sans y etre opposée. Cet été, ce rapprochement a donné naissance à un nouveau groupe, baptisé Klesia, qui présente une configuration sensiblement différente du projet initial. L'institution de prévoyance Apgis a préféré rejoindre, en juillet 2011, la Sgam Covéa. Dans les pages précédentes, nous demandions si le mutualisme est soluble dans le paritarisme. Ici, se pose la question de savoir si le paritarisme est soluble dans le mutualisme (d'assurance)! Rappelons que cette opération impliquant Covéa est intervenue un an après que MMA a cédé ses 20 % dans Quatrem à Malakoff Médéric avec une clause de nonconcurrence... Une mariée richement dotée avec une belle retraite Autre dossier chaud, dont l'issue est imminente : Réunica. Après l'échec, en septembre 2011, d'un projet de rapprochement avec Pro BTPqui n'avait pas manqué de surprendre, puisqu'il s'agissait du premier projet entre un groupe professionnel et un interprofessionnel, Réunica a lancé cette année un nouveau processus de sélection. Les trois prétendants sont AG2R La Mondiale, Apicil et Malakoff Médéric. Le dossier cst jugé très intéressant : Réunica a une belle dot, avec, notamment, un ratio de couverture de marge de solvabilité de 604% et un portefeuille AgircArrco bien garni. Philippe Barret, ancien directeur général adjoint de Réunica, est devenu directeur général d'apicil en Eléments de recherche : MUTUELLE MIEUXÊTRE : mutuelle interprofessionnelle dédiée au domaine du BTP, toutes citations

9 92186 ANTONY CEDEX Page 9/ Si certains estiment que cela peut creer des liens la majorité des observateurs penche pour un rapprochement avec AG2RI a Mondiale, car les deux groupes partagent déjà une plate forme AgncArrco Même si les dirigeants de Reunica affirmaient cet ete dans nos co tonnes (lire L'Argus de l'assurance du 13 juillet) que rien n est joue on ne peut s empêcher de consta terunparallelismeentielesiegroupements intervenus dans le champ concurrentiel et dans celui de la retiaite complementaire La dynamique des accords de branche Dc même que les dirigeants du GIE Agirc\rrco tablent sur une concentration des plates formes de gestion en retraite complemen taire (voir le schéma cicontre) une poursuite des regroupements dans les activites concurrentielles paraît logique Elle générerait des économies d échelle dans un marche atone, ou plusieurs acteurs reculent et ou la majorile n'affiche qu une faible progression, corres pondant parfois a la seule hausse des taxes (nos chifftes sont TTC) Ce n est pas une surprise I an dernier déjà, les statistiques gou vernementales (Drees) avaient pointe une dégradation des L'INFORMATIQUE RETRAITE, FACTEUR STRUCTURANT POUR LES GROUPES PARITAIRES Platesformes d exploitation des systemes d information pour la retraite complementaire AgircArrco AMICAP Pro BTP, Audiens, Agrica, B2V, Lourmel, IRP Auto etcrrbtp SYSTALIANS Réunica, AG2R La Mondiale, IGCR, ircem et Prémalliance Malakoff Médéric et CRC ALCARA Mornay, Novalis Taitbout, Apicil, D&O et Humanis Le nombre de plates formes informatiques de l'usine retraite s'est reduit de six en 2010 a quatre cette annee et des groupes qui les partagent se sont rapproches ou entret ennent des partenariats dans le champ de leurs activites concurrentielles équilibres techniques en collectif Et en juin, le bilan annuel du Centre technique des institutions de prevoyance (CTip) qui porte sur le seul périmètre des et non pas sur celui de l'ensemble des groupes de protection socialemontrait un ralentissement de lactivite apres 3 9% en 2009 la progression du chiffre d affaires se tassait a 2,5 % en 2010, puis a I % en 2011 La retraite supplémentaire a particulièrement souffert en 2011, avec un recul de 3 8 % Par ailleurs, les resultats finan ciers en berne ne permettent plus de compenser le ralentissement sur le cœur de metier Vu la pru dence affichée aujourd'hui en matiere de gestion d'actifs par les dirigeants des groupes, d une part et les previsions macroéconomiques de taux d intérêt durablement bas, d autre part, cette situation ne paraît pas prêt de s infléchir Tout indique que les groupes ne peu\ cnt plus comptei que sur deux facteurs étroitement lies II s'agit d'abord de la dynamique des accords de branche en sante le premier rapport de la Commission des accords de retraite et de prévoyance (Comarep), paru cette annee a montre que seules 48 des 270 principales branches du secteur prive (hors métallurgie) sont couvertes en sante Le second facteur tient au fait que cette progression se fait souvent en chipant des adhérents a la concurrence, en particulier des mutuelles locales ou regionales, que l'on retrouve de plus en plus souvent dans les poles mutualistes des groupes ' La boucle étant bouclée, l'avenir du collectif est peutêtre dans I individuel L v Eléments de recherche : MUTUELLE MIEUXÊTRE : mutuelle interprofessionnelle dédiée au domaine du BTP, toutes citations

10 92186 ANTONY CEDEX Page 10/11 LE TOP 20 DES INSTITUTIONS DE PREVOYANCE ^^HIH^^^HJJH^^HJl^Hill^^^li^l^HH^HH^HHHI Chiffres TTC 2011 en millions d euros Nom de l'institution de prévoyance ou combinante Cotisations brutes de réassurance et brutes Variation Cotisations brutes,'2010 de réassurance et nettes d'acceptations (affaires directes) Variation /2010 Résultat net Fonds Ratio de Cotisations Cotisations Cotisations propres couverture prevoyance'* 1 santé' 11 retraite de la marge suppl (1> de solvabilité I BTP prevoyance 2173,9 + 3,8% 2105,1 + 3,07. 33,5 3047,6 688,9 % 898,9 1073,0 2 AG2R prevoyance 1837,0 + 0,6% 1278,0 + 4, ,0 152,0% 626,2 626,2 25,5 3 MalakoffMedencGPP 1742,5 + 4,1% 1593,6 + 0,4% ,8 671,0'. 778,7 777,6 37,4 4 Novalis prevoyance, 963,4 + 2,2% 927,0 + 3,8% ,9 470,0% 275,2 620,9 29,5 5 Apnonis prevoyance 862,0 + 11,4% 594,0 + 11,77, 82,0 276,0 261,0% 187,0 373,0 27,0 6 Uniprévoyance 565,1 + 8,5% 501,3 + 3, ,1 163,0% 115,3 386,0 7 Reunica prévoyance 564,5 + 11,1% 493,7 + 10,9% 29 I 648,6 613,0% 162,3 331,4 8 GM 475,8 + 6,1% 371,6 + 9,57. 3,8 312,2 314,0% 195,6 175,0 9 CCPMA prevoyance 463,0 + 4,3% 458,0 + 4, O 630,0 390,0% 184,0 135,0 139,0 10 Apicil prevoyance 412,2 + 4,1% 386,4 + 3,5% 31,2 589,0 588,0% 145,8 205,6 35,0 ll Ipsa 357,0 +0,8% 367,0 + 0,87. 25,0 574,0 751,0% 367,0 12 Apgis 348,8 + 2,7% 347,2 + 2,27, 11,0 106,1 289,8% 68,6 278,6 13 VaubanHumanis prevoyance 298,1 + 17,5% 272,9 + 16, ,1 324,0% 166,4 105,5 14 Audiens prévoyance 251,5 + 6,9% 250,3 + 7,37. 31,3 213,0 441,0% 122,3 127,9 0,04 15 Carcept prévoyance 243,0 + 3,4% 217,0 + 5,47. 1,0 300,0 513,0% 148,0 69,0 16 Ircem prévoyance 198,3 + 1,7% 198,3 + 1,7% 57,7 428,8 1675,0% 198,3 17 Ipéca prevoyance 184,8 + 10,3% 184,8 + 10, ,2 693,0% 52, Capssa 19 Crêpa 110,8 98,0 + 0,2% + 6,5% 110,8 98,0 + 0, ,5% 0,9 15,0 171,3 81,0 474,0% 289,0% 110,8 27,0 " 54,0 Unions d'if Ocirp 202,8 +16,7% 177,2 + 9,97. 34,8 426,S 314,0% 177,2 Groupement national de prevoyance 74,2 +1,2% 74,2 + 1,2% 0,3 11,4 186,8% 74,2 I Les cotisations sont expr mppsenbrutde reassurance et en net d acceptations activite non exercée METHODOLOGIE Le classement des est etabli sur la base des cotisations TTC, sans integration du chiffre d'affaires d'autres structures (societes d'assurances, mutuelles ) Lorsque plusieurs combinent leurs comptes, seule T combinante est indiquée dans le tableau Le classement des groupes de protection sociale est etabli sur la base des comptes combines (hors institution de retraite complementaire et activites non combinées) LISTE DES INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE SERVANT DE BASE À NOTRE CLASSEMENT L' combinante (en gras] est suivie des combinées et du groupe d'appartenance BTP prévoyance Pro BTP AG2R prévoyance, INPCA, Isica prevoyance AG2RLa Mondiale MalakoffMédénc GPP, MalakoffMedenc prevoyance, INPR, Capreval MalakoffMédénc Novalis prévoyance NovahsTaitbout Aprionis prévoyance, Carcel prévoyance, Cria prevoyance, Ipsec Groupe Humanis Uniprévoyance Réunica prévoyance, Arpege prevoyance Reunica GM Mornay CCPMA prévoyance, Agri prévoyance, CPCEAAgrica Apicil prévoyance Apicil Ipsa, lena prevoyance IRP auto Apgis Vauban Humanis prévoyance Groupe Humanis Audiens prévoyance Audiens Carcept prévoyance, Ipriac, Orepa prévoyance D&O Ircem prévoyanceircem Ipéca prévoyance» Capssa Crêpa Eléments de recherche : MUTUELLE MIEUXÊTRE : mutuelle interprofessionnelle dédiée au domaine du BTP, toutes citations

11 92186 ANTONY CEDEX Page 11/11 CLASSEMENT DES GROUPES DE PROTECTION SOCIALE ^^HHIH^^H^I^^HHH^HHH^HBIH^HHH^^HIIIH^HHH Chiffres 2011 TTC en millions d'euros Rang Nom du groupe de protection sociale Cotisations brutes de reassurance et brutes d'acceptations w ^^^m Variation /2010 Cotisations brutes de reassurance et nettes d'acceptations EI] Variation f 2010 Résultat Net Ratio de Prevoyance 1 ' 1 couverture delà marge de solvabilité Santé»' Épargne retraite 1 * 1 I Sgam AG2R La Mondiale? 513,0 8,0% ,2% 242,0 146% 1011,4 1300,3 4840,1 2 Malakoff Mederic 3593,0 + 5,8% 3196,0 + 4,5% 167,0 366% 1337,0 1490,0 369,0 3 Pro BTP 2568,8 + 2,6% 2546,8 + 2,7% 28,5 565,8% 1007,5 1187,1 146,4 4 Humanis 13 ' , ,7% 105,2 266% 399,2 1044,4 76,0 5 Apicil ,2* ll 6% 0,0 348% 153,0 584,0 318,0 6 NovahsTaitbout 976,2 + 2,2% 942,1 + 3,8% 3,0 470% 284,3 625,9 28,5 7 Reunica ,5% 604,5 + 11,8% 37,5 604% 165,5 438,6 0,3 8 Mornay 487,8 + 5,9% 424,2 + 90% 8,8 376% 195,9 228,3 9 Agrica 10 IRPauto " ** 483,0 * 432,0 +4,3* "6M 458,0 432, % 0,0% 43,0 25,0 390% 668% 184,0 367,0 135,0 65,0 139,0 ll Audiens ,0% 300,6 + 4,4% 29,0 447% 123,9 176, D&O 278,0 + 4,1% 2?7,0 + 3,7% 2,0 493% 161,0 116,0 13 Ircem ,4% 218,8 + 1,4% 64,5 1638% 210,1 8,7 I Cotisations combinées hors institut ens de retraite complementaire 2 La ventilation cles cotisations est exprimée en brut de reassurance et en net d acceptations 3 Périmètre Apnonis et Vauban Humanis activite non exercée LISTE DES GROUPES DE PROTECTION SOCIALE SERVANT DE BASE A NOTRE CLASSEMENT Nom du groupe [en gras), suivi des entités assurantielles combinées [1 Sgam AG2RLa Mondiale AG2R prevoyance, INPCA, Isica prevoyance Mutuelles 45 AGMut, Primamut, MPJ, Mutuelle du Midi, Mutisica, Force Sud, Mutuelle nationale des metiers Mutuelle de Bergerac, Prado mutuelle, Mutuahs, Premalliance mutualite Sociétes d'assurances Anal assurance, La Mondiale partenaire, La Mondiale direct, La Mondiale Europartner, Pasiphae, Prima Sociétés d'assurances mutuelles La Mondiale MalakoffMédéric. Malakoff Mederic prevoyance, INPR, Capreval Mutuelles 45 MUT2M Sociétés d'assurances mutuelles CMAV Sociétés d'assurances Auxia, Auxia assistance, Mederic epargne, Quatrem, Saprem Pro BTP : BTP prevoyance Mutuelles 45 MBTP du Nord, MBTPduSud Est, Mutuelle Boissiere Sociétés d'assurances: SAP BTP IARD, SAP BTP vie Pro BTP ERP Groupe Humanis Apnonis prevoyance etvaubanhumanis prevoyance, Carcel prevoyance Cria prevoyance, Ipsec Mutuelles 45 Groupe Smiso Mutuelle des cadres, Mutuelle familiale VaubanHumanis, Radiance Groupe Humanis, Radiance Alençon CMPI, Radiance Picardie, Radiance Bourgogne MSPB, Radiance Rhône Alpes, Radiance Nantes Maia, Radiance Nord Pasdé Calais, Radiance MBA Rennes, Radiance Sud, Mutuelle Renault, Smapri Sociétés d'assurances: Intervie, Welcare Apicil : Apicil prevoyance Mutuelles 45 Minis Integrance, Sud Ouest mutualite Societes d assurances Apicil assurances, Copa rc Novalis Taitbout : Novalis prevoyance Societés d'assurances Etika, R2E [integration proportionnelle) Réunica : Reunica prevoyance, Arpege prevoyance Mutuelles 45 Reunica mutuelle, Muta sante Societés d'assurances Reunima Mornay :GM Mutuelles 45 mutuelle Mornay Agrica : CCPMA prevoyance, Agri prevoyance, CPCEA IRP auto : Ipsa, lena prevoyance Mutuelles 45 MPA Audiens : Audiens prevoyance Mutuelles 45 Mutuelle Audiens de la presse, du spectacle et de la communicat on, Union de mutuelles Mudis Societés d'assurances. Enka D&O :Carcept prevoyance, Orepa prevoyance, Ipnac Mutuelles 45 Mutuelle D&O Societés d'assurances. Domissimo assurances Ircem : Ircem prevoyance Mutuelles 45 Ircem mutuelle I Les structures de type foncières ou financieres, etc, ne sont pas listées ici Eléments de recherche : MUTUELLE MIEUXÊTRE : mutuelle interprofessionnelle dédiée au domaine du BTP, toutes citations

PRESENTATION du GROUPE de PROTECTION SOCIALE

PRESENTATION du GROUPE de PROTECTION SOCIALE Prémalliance/ La mondiale Ag2r AGICAM (épargne salariale / ex Prado Epargne) Prémalliance RETRAITE COMPLEMENTAIRE Prado Mutuelle Mutualis IRSEA Prémalliance Prévoyance CAPICAF 1 A l étude dans les sphères

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-93 du 29 juin 2012 relative à la fusion du Groupe Mornay, du Groupe D&O et de la Fédération Mutualiste Interdépartementale de la Région Parisienne L Autorité de la

Plus en détail

RÉUNION DE LA CPNEF DU 8 OCTOBRE 2014

RÉUNION DE LA CPNEF DU 8 OCTOBRE 2014 RÉUNION DE LA CPNEF DU 8 OCTOBRE 2014 1 Sommaire 1 ère partie : Retraite Complémentaire 2 ème partie : L activité prévoyance des GPS 3 ème partie : Organisation, évolution et spécialisation des GPS 4 ème

Plus en détail

LES GUIDES PRATIQUES DE LA PRÉVOYANCE COLLECTIVE

LES GUIDES PRATIQUES DE LA PRÉVOYANCE COLLECTIVE LES GUIDES PRATIQUES DE LA PRÉVOYANCE COLLECTIVE Les garanties InCaPaCITé de TravaIL et InvaLIdITé des salariés Les garanties incapacité de travail et invalidité mises en place dans l entreprise compensent

Plus en détail

METTRE EN PLACE UN CONTRAT DE PRÉVOYANCE D ENTREPRISE

METTRE EN PLACE UN CONTRAT DE PRÉVOYANCE D ENTREPRISE LES GUIDES PRATIQUES DE LA PRÉVOYANCE COLLECTIVE METTRE EN PLACE UN CONTRAT DE PRÉVOYANCE D ENTREPRISE La mise en place des garanties de prévoyance peut résulter d un accord de branche ou d entreprise,

Plus en détail

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ SOMMAIRE LE RAPPROCHEMENT 5 L union fait la force 6 Les grandes étapes 7 UN NOUVEL ENSEMBLE COMPLET 9 Un Groupe équilibré en retraite complémentaire

Plus en détail

LA RETRAITE SUPPLÉMENTAIRE COLLECTIVE DES SALARIÉS

LA RETRAITE SUPPLÉMENTAIRE COLLECTIVE DES SALARIÉS LES GUIDES PRATIQUES DE LA PRÉVOYANCE COLLECTIVE LA RETRAITE SUPPLÉMENTAIRE COLLECTIVE DES SALARIÉS Un contrat collectif de retraite supplémentaire, c est facultatif mais c est très utile car cela permet

Plus en détail

METTRE EN PLACE UN CONTRAT DE PRÉVOYANCE D ENTREPRISE

METTRE EN PLACE UN CONTRAT DE PRÉVOYANCE D ENTREPRISE LES GUIDES PRATIQUES DE LA PRÉVOYANCE COLLECTIVE METTRE EN PLACE UN CONTRAT DE PRÉVOYANCE D ENTREPRISE La mise en place des garanties de prévoyance peut résulter d un accord de branche ou d entreprise,

Plus en détail

Décision n 11-DCC-11 du 27 janvier 2011 relative au rapprochement du Groupe Aprionis et du Groupe Vauban Humanis

Décision n 11-DCC-11 du 27 janvier 2011 relative au rapprochement du Groupe Aprionis et du Groupe Vauban Humanis RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 11-DCC-11 du 27 janvier 2011 relative au rapprochement du Groupe Aprionis et du Groupe Vauban Humanis L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification adressé

Plus en détail

LES GARANTIES DÉCÈS DANS LA PRÉVOYANCE D ENTREPRISE

LES GARANTIES DÉCÈS DANS LA PRÉVOYANCE D ENTREPRISE LES GUIDES PRATIQUES DE LA PRÉVOYANCE COLLECTIVE LES GARANTIES DÉCÈS DANS LA PRÉVOYANCE D ENTREPRISE Protéger et préserver l avenir de la famille en cas de décès d un salarié, c est ce que permettent les

Plus en détail

Des garanties qui assurent l avenir

Des garanties qui assurent l avenir Des garanties qui assurent l avenir DéCèS ET PERTE D AUTONOMIE : protéger la famille face aux risques de la vie. Assureur, notre métier L OCIRP couvre les risques du décès et de la perte d autonomie, des

Plus en détail

LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ENTREPRISE

LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ENTREPRISE LES GUIDES PRATIQUES DE LA PRÉVOYANCE COLLECTIVE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ENTREPRISE La complémentaire santé d entreprise contribue à une meilleure prise en charge des soins de santé des salariés et de

Plus en détail

UNE PROTECTION SOCIALE L EXEMPLE DE PRO BTP COMPLÉMENTAIRE SOLIDAIRE ET INTERGÉNÉRATIONNELLE IPSE BOLOGNE 4 JUILLET 2014

UNE PROTECTION SOCIALE L EXEMPLE DE PRO BTP COMPLÉMENTAIRE SOLIDAIRE ET INTERGÉNÉRATIONNELLE IPSE BOLOGNE 4 JUILLET 2014 UNE PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE SOLIDAIRE ET INTERGÉNÉRATIONNELLE L EXEMPLE DE PRO BTP IPSE BOLOGNE 4 JUILLET 2014 1 Sommaire 1. Présentation de PRO BTP 2. Une protection sociale complémentaire Solidaire

Plus en détail

Le Centre technique des institutions de prévoyance

Le Centre technique des institutions de prévoyance Dossier de presse Le Centre technique des institutions de prévoyance Contact Presse : Miriana Clerc Tél. : 01 42 66 92 58 E-mail : clerc@ctip.asso.fr www.ctip.asso.fr Le CTIP, porte-parole des institutions

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 15-DCC-16 du 25 février 2015 relative à la création d une Société de Groupe d Assurance Mutuelle («SGAM») par le Groupe La Mutuelle Générale et le Groupe Malakoff Médéric

Plus en détail

MUTUELLES PARTENAIRES

MUTUELLES PARTENAIRES ACIERIE DES ANCIZES ADREA MUTUELLE BOURGOGNE ADREA MUTUELLE PAYS DE L AIN ADREA MUTUELLE PAYS DE SAVOIE AG2R PREVOYANCE AG2R PREVOYANCE AGEO PREVOYANCE AGMUT ALPTIS ASSURANCES AMPLI MUTUELLE AON France

Plus en détail

LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ENTREPRISE

LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ENTREPRISE LES GUIDES PRATIQUES DE LA PRÉVOYANCE COLLECTIVE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ D ENTREPRISE La complémentaire santé d entreprise contribue à une meilleure prise en charge des soins de santé des salariés et de

Plus en détail

Mise en œuvre de l interopérabilté du SI-RC Gie Agirc-Arrco Processus Forum 2013

Mise en œuvre de l interopérabilté du SI-RC Gie Agirc-Arrco Processus Forum 2013 Mise en œuvre de l interopérabilté du SI-RC Gie Agirc-Arrco Processus Forum 2013 Luc Debray DSI-RC / Cadrage Stratégique Pôles Urbanisation et Architecture Technique Retraite Complémentaire Agirc et Arrco

Plus en détail

Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale

Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale Paris, le 5 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE COMMUN Les groupes MORNAY et D&O entérinent leur projet de rapprochement pour constituer un organisme paritaire majeur de protection sociale SOMMAIRE Communiqué

Plus en détail

Modalités de rapprochement. Conférence Argus du 9 novembre 2010

Modalités de rapprochement. Conférence Argus du 9 novembre 2010 Modalités de rapprochement Conférence Argus du 9 novembre 2010 ENJEUX Les SAM, Mutuelles et IP sont des entités sans capital et sans actionnaires ce qui ne leur permet pas d utiliser les techniques classiques

Plus en détail

MUTUELLES PARTENAIRES - TELETRANSMISSION

MUTUELLES PARTENAIRES - TELETRANSMISSION ALLIANZ ALPTIS ASSURANCES AMALINE ASSURANCE AMPLI MUTUELLE AON France APGIS APICIL ASSURANCES APICIL via le délégataire de gestion CETIM APICIL PREVOYANCE via le délégataire de gestion DIOT APRIONIS PREVOYANCE

Plus en détail

Liste des organismes complémentaires en télétransmission avec l'enim mise à jour en mars 2013

Liste des organismes complémentaires en télétransmission avec l'enim mise à jour en mars 2013 Raison Sociale de l'organisme ADREA MUTUELLE ADREA MUTUELLE MUTI AG2R PREVOYANCE AGMUT ALMERYS ALPTIS ASSURANCES APCI APREVA APRI PREVOYANCE APRIA R.S.A - Complémentaire Santé APRIA R.S.A. APRIONIS PREVOYANCE

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-20 du 17 février 2014 relative à l affiliation de la Mutuelle Nationale des Personnels Air France à la Société de Groupe d Assurance Mutuelle Macif L Autorité de

Plus en détail

Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) Conditions

Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) Conditions CARSAT Nord-Est Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation (ARDH) Après une évaluation globale des besoins, ce dispositif permet à la personne de bénéficier de différents services afin de l accompagner

Plus en détail

Régimes Frais de Santé, Conventions Collectives et Accords de branche

Régimes Frais de Santé, Conventions Collectives et Accords de branche Régimes Frais de Santé, Conventions Collectives et Accords de branche Cette fiche pratique vous permet de : Comprendre les implications possibles d une Convention Collective Nationale (CCN) sur le régime

Plus en détail

Smacl renforce ses positions. et solidarise ses deux Mutuelles. dans une Sgam.

Smacl renforce ses positions. et solidarise ses deux Mutuelles. dans une Sgam. Smacl renforce ses positions et solidarise ses deux Mutuelles dans une Sgam. Conférence de presse Niort, le 16 juin 2009. L'engagement mutualiste de Smacl auprès des Collectivités et Territoriaux est aujourd'hui

Plus en détail

La complémentaire santé conventionnelle -Revue de presse -

La complémentaire santé conventionnelle -Revue de presse - La complémentaire santé conventionnelle -Revue de presse - Liens Sommaire MUTUELLE CONVENTIONNELLE : LES DISCUSSIONS AVANCENT 3 MUTUELLE CONVENTIONNELLE DU TRM : VERS UN PROJET PATRONAL COMMUN 4 TRANSPORT

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-84 du 4 juillet 2013 relative à l affiliation de la mutuelle interprofessionnelle SMI à la société de groupe d assurance mutuelle Covéa L Autorité de la concurrence,

Plus en détail

La certification dans les Organismes de Protection Sociale

La certification dans les Organismes de Protection Sociale La certification dans les Organismes de Protection Sociale Quelles certifications sont représentées dans le secteur? Quelles initiatives sont actuellement menées? Comment appréhende-t-on les certifications

Plus en détail

Les mutations de l offre Epargne Retraite

Les mutations de l offre Epargne Retraite Les mutations de l offre Epargne Retraite Forum International de Paris sur la Gestion de l Epargne Retraite Monique TEZENAS du MONTCEL 10 Avril 2012 BANQUE - FINANCE - ASSURANCE PROTECTION SOCIALE 10,

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

Liste des mutuelles MfRA

Liste des mutuelles MfRA Liste des mutuelles MfRA Mise à jour juillet 2013 Nom de l'union de représentation ou de la mutuelle ADREA MUTUELLE AMELLIS MUTUELLE AMICALE DU PERSONNEL DE FLEURY MICHON SA CAISSE DE PREVOYANCE MULHOUSIENNE

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-73 du 26 juin 2013 relative à la constitution par les mutuelles Harmonie Mutuelle, Mutuelle Nationale de l Aviation Marine, Mutuelle SMAR, Mutuelle de Mare Gaillard

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 7 bis du 15 septembre 2006 C2006-36 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l industrie du 9 août

Plus en détail

L activité des institutions de prévoyance en 2010

L activité des institutions de prévoyance en 2010 L activité des institutions de prévoyance en 2010 Dossier de presse Jeudi 30 juin 2011 Contact Presse : Miriana Clerc Tél. : 01 42 66 92 58 E-mail : clerc@ctip.asso.fr www.ctip.asso.fr Les chiffres de

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

rapport2014 La situation financière des organismes complémentaires assurant une couverture santé

rapport2014 La situation financière des organismes complémentaires assurant une couverture santé rapport2014 La situation financière des organismes complémentaires assurant une couverture santé MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS

Plus en détail

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché

Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché 2013 Plan stratégique 2012-2016 Vision du marché Table des matières 1 Actualisation de la vision du marché w p. 3 2 Impact de l ANI du 11 janvier 2013 pour le marché de la complémentaire p. 14 santé 2

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue Contact Presse de Mutuelle Bleue Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64 71 39 74 Courriel : s.arregros@mutuellebleue.fr DOSSIER DE PRESSE Siège social : 68 rue du Rocher 75396 Paris

Plus en détail

Assemblée Générale 30 avril 2014 Rapport Moral du Président Ruben GARCIA

Assemblée Générale 30 avril 2014 Rapport Moral du Président Ruben GARCIA Assemblée Générale 30 avril 2014 Rapport Moral du Président Ruben GARCIA Bonjour à toutes et à tous, Merci d être présents nombreux pour cette 20 ème assemblée générale. Créée en 1994, par des militants

Plus en détail

La solidarité en action

La solidarité en action nos adresses Depuis 1942 nous sommes à votre service. Rendez-vous dans l un de nos Pôles Santé Agence de Berck sur Mer 15, rue de l Impératrice 62600 Berck sur Mer Tél. : 03 21 84 12 74 Ouvert du mardi

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse de Mutuelle Bleue Contact Presse de Mutuelle Bleue Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64 71 39 74 Courriel : s.arregros@mutuellebleue.fr DOSSIER DE PRESSE Siège social : 68 rue du Rocher 75396 Paris

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-111 du 3 août 2012 relative à la fusion par absorption des mutuelles Harmonie Mutualité, Mutuelle Existence, Prévadiès, Santévie, Santévie MP et Spheria Valde-France

Plus en détail

Créateurs d Entreprises

Créateurs d Entreprises 6 Régime Social des Travailleurs Indépendants Créateurs d Mise à jour Octobre 2011 RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE 1 Historique Valeurs du Groupe Implantations Un métier : la protection sociale Chiffres

Plus en détail

La retraite complémentaire obligatoire des salariés du secteur privé

La retraite complémentaire obligatoire des salariés du secteur privé La retraite complémentaire obligatoire des salariés du secteur privé L Agirc et l Arrco au service des entreprises et des salariés L AGIRC ET L ARRCO, VOTRE RETRAITE, ON Y TRAVAILLE L Agirc et l Arrco,

Plus en détail

«Exigence, créativité, audace et solidarité»

«Exigence, créativité, audace et solidarité» «Exigence, créativité, audace et solidarité» Telles sont les valeurs que porte l ensemble des collaborateurs de l UNMI. Depuis sa création en 1929, l UNMI est résolument ancrée dans les valeurs fondatrices

Plus en détail

Rencontres. Propos d accueil. Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro. Didier LEGRAND Directeur général MutRé

Rencontres. Propos d accueil. Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro. Didier LEGRAND Directeur général MutRé Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Propos d accueil Didier LEGRAND Directeur général MutRé 2013 Biarritz les 7 et 8 novembre MutRé RAPPEL DU PROGRAMME MutRé 2013

Plus en détail

En 2013, 605 organismes pratiquent

En 2013, 605 organismes pratiquent j u i n Le marché de l assurance complémentaire santé : des excédents dégagés en 2013 En 2013, 33 milliards d euros de cotisations ont été collectés sur le marché de l assurance complémentaire santé en

Plus en détail

RAPPORT. Sur la situation financière des organismes complémentaires assurant une couverture santé

RAPPORT. Sur la situation financière des organismes complémentaires assurant une couverture santé MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE ET DES FINANCES MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL RAPPORT Sur la situation

Plus en détail

État E1 «Personnes assurées, couvertes et bénéficiaires par type de garanties»

État E1 «Personnes assurées, couvertes et bénéficiaires par type de garanties» Avril 2012 Notice explicative relative aux états statistiques demandés aux entreprises d assurances, mutuelles et institutions de prévoyance en matière de protection sociale complémentaire pour l exercice

Plus en détail

EXPÉRIENCE CLIENT. Baromètre des secteurs assurances et mutuelles

EXPÉRIENCE CLIENT. Baromètre des secteurs assurances et mutuelles EXPÉRIENCE CLIENT Saison 2 # Baromètre des secteurs assurances et mutuelles Etude réalisée par INIT Marketing pour Akio Software en mai 2014 sur un échantillon représentatif de la population française

Plus en détail

ASSUREZ VOTRE EMPRUNT ET GAGNEZ EN CONFORT GARANTIE EMPRUNTEUR

ASSUREZ VOTRE EMPRUNT ET GAGNEZ EN CONFORT GARANTIE EMPRUNTEUR ASSUREZ VOTRE EMPRUNT ET GAGNEZ EN CONFORT GARANTIE EMPRUNTEUR BIEN ASSURER SON EMPRUNT IMMOBILIER POURQUOI C EST IMPORTANT? L'assurance emprunteur n'est pas obligatoire légalement, mais elle est incontournable.

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012

ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012 27 JUIN 2013 ECONOMIE SOCIALE : BILAN DE L EMPLOI EN 2012 EN COOPERATION AVEC L ACOSS-URSSAF ET LA CCMSA Cécile BAZIN Liza MARGUERITTE Noël TADJINE Guillaume PREVOSTAT - Jacques MALET L économie sociale,

Plus en détail

GROUPAMA SUD OUEST N MU03470002 devient GROUPAM D OC AU 01/04/2007 nouveau N MU04450003 MUTUELLE MNCE N MU51907996

GROUPAMA SUD OUEST N MU03470002 devient GROUPAM D OC AU 01/04/2007 nouveau N MU04450003 MUTUELLE MNCE N MU51907996 AG2R N MU75809426 UMIF N MU75944421 (uniquement pour la CMU) AGMUT N MU75951236 MUTUELLE DE L AISNE N MU02003440 MUTALPES N MU04001376 LA ROUSSILLONNAISE N MU66004128 GROUPAMA SUD OUEST N MU03470002 devient

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes COMMUNIQUÉ DE PRESSE Permettre l accès aux soins des personnes à revenus modestes Malakoff Médéric lance Ma Complémentaire Santé ACS, la première complémentaire santé individuelle conçue pour les bénéficiaires

Plus en détail

Harmonie Mutuelle et le groupe MGEN engagent un rapprochement stratégique

Harmonie Mutuelle et le groupe MGEN engagent un rapprochement stratégique Communiqué de presse 12 janvier 2015 Harmonie Mutuelle et le groupe MGEN engagent un rapprochement stratégique Le 12 janvier 2015, Thierry Beaudet, président du groupe MGEN, et Joseph Deniaud, président

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

28 2006 5 2008 G I E AG R I C A G E S T I O N

28 2006 5 2008 G I E AG R I C A G E S T I O N RÈGLEMENT INTÉRIEUR Approuvé par l Assemblée Générale Extraordinaire AGRICA du 28 juin 2006 Modifié par le Conseil d administration du 5 décembre 2008 GIE AGRIC A GESTION SOMMAIRE ART. 1 OBJET 3 ART. 2

Plus en détail

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES

FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES FÉDÉRATION FRANÇAISE DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES Les assurances de personnes Données clés 28 Fédération Française des sociétés d Assurances Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour

Plus en détail

UNE MUTUELLE Profondément humaine

UNE MUTUELLE Profondément humaine Shutterstock / Goodluz UNE MUTUELLE Profondément humaine Avril 2015 1 Notre histoire Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes

Plus en détail

La complémentaire santé conventionnelle

La complémentaire santé conventionnelle La complémentaire santé conventionnelle Liens Sommaire Transport routier de voyageurs : Carcept Prévoyance désigné comme complémentaire santé des salariés 3 Mutuelle Transport routier : les négociations

Plus en détail

Les mutuelles de santé en 1999 : une typologie qui reflète des différences de résultats économiques et financiers

Les mutuelles de santé en 1999 : une typologie qui reflète des différences de résultats économiques et financiers 542 mutuelles de santé ont été étudiées à partir des caractéristiques de leur activité et de leur situation économique et financière en 1999. Elles représentent près de 90 % de l'activité mutualiste française

Plus en détail

OUTIL EXPLICATIF CCN 66. Mars 2015. Avenant 328 Complémentaire frais de santé. Cfdt-sante-sociaux.fr

OUTIL EXPLICATIF CCN 66. Mars 2015. Avenant 328 Complémentaire frais de santé. Cfdt-sante-sociaux.fr OUTIL EXPLICATIF CCN 66 Mars 2015 Avenant 328 Complémentaire frais de santé Cfdt-sante-sociaux.fr Généralisation de la complémentaire santé L accord national interprofessionnel (Ani) du 11 janvier 2013,

Plus en détail

Avenant 328 Complémentaire frais de santé

Avenant 328 Complémentaire frais de santé OUTIL EXPLICATIF CCN 66 Mars 2015 Lien pour télécharger le Guide Confédéral du négociateur sur la Généralisation de la complémentaire santé : http://www.cfdt.fr/upload/docs/application/pdf/2014802/guide_ps_23_01_2014_.pdf

Plus en détail

Protéger. Ce qui tient à cœur. humanis.com. Protéger c est s engager. Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance

Protéger. Ce qui tient à cœur. humanis.com. Protéger c est s engager. Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance Protéger Ce qui tient à cœur Retraite I Prévoyance I Santé I Épargne I Dépendance Protéger c est s engager humanis.com Protéger et accompagner chaque personne, Chaque jour Un groupe paritaire et mutualiste

Plus en détail

RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE

RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COMMERCES DE GROS RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE des salariés non cadres MALAKOFF MÉDÉRIC, VOTRE PARTENAIRE POUR LE RÉGIME DE PRÉVOYANCE DE VOS SALARIÉS NON CADRES*

Plus en détail

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) -

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) - La mutualité Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 1/10 Table des matières SPECIFIQUES :... 3 I Introduction et historique :... 4 II Objet d une mutuelle :...4

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 Croissance des résultats opérationnels Produit Net Bancaire : 2 929 millions d euros (+ 2.9

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 25 février 2014 RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE Portée par ses activités de crédits, La Banque Postale poursuit son développement et enregistre des résultats

Plus en détail

Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle

Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle Avec la collaboration de vous présente Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle 25 mars 2004 1 Contexte 2ème vague du baromètre Observatoire du Véhicule d'entreprise/tns

Plus en détail

Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI:

Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI: Communiqué de presse CONFERENCES REGIONALES LOI SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI: METTRE EN EVIDENCE LES CONDITIONS DE REUSSITE DE LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE A L ENSEMBLE DES SALARIES,

Plus en détail

A la loupe. La Sécurité Sociale, pilier fondamental de la PROTECTION SOCIALE FRANCAISE

A la loupe. La Sécurité Sociale, pilier fondamental de la PROTECTION SOCIALE FRANCAISE A la loupe La Sécurité Sociale, pilier fondamental de la PROTECTION SOCIALE FRANCAISE Quand la réponse au désengagement croissant de la sécurité sociale de la prise en charge des frais de santé oriente

Plus en détail

Coiffeurs. Travailleurs non salariés

Coiffeurs. Travailleurs non salariés Coiffeurs Travailleurs non salariés Coiffeurs, travailleurs non salariés une protection sociale optimale Depuis plus de dix ans, vous nous faites confiance pour assurer le régime frais de santé des salariés

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 2 bis du 2 avril 2009 C2008-77 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 28 octobre

Plus en détail

PRIX DE L INVESTISSEUR RESPONSABLE 2012

PRIX DE L INVESTISSEUR RESPONSABLE 2012 PRIX DE L INVESTISSEUR RESPONSABLE 2012 NOVEMBRE 2012 Prix de l Investisseur Responsable : Le Groupe Humanis remporte la 5 e édition Le Prix de l Investisseur Responsable 2012 a été décerné au Groupe Humanis

Plus en détail

Comité des Entreprises d Assurance. Rapport d activité

Comité des Entreprises d Assurance. Rapport d activité Comité des Entreprises d Assurance Rapport d activité 2007 Le mot du président ------------------------------------------------------------- 1 Présentation du Comité ------------------------------------------------------

Plus en détail

Le groupe Aprionis, spécialiste des accords prévoyance-santé au sein des branches professionnelles. Dossier de presse

Le groupe Aprionis, spécialiste des accords prévoyance-santé au sein des branches professionnelles. Dossier de presse Le groupe Aprionis, spécialiste des accords prévoyance-santé au sein des branches professionnelles Dossier de presse Relations presse Agence Wellcom Anne-Stéphanie Noirot > asn@wellcom.fr Marion Obadia

Plus en détail

Argumentaire SGAM. Société de Groupe d'assurance Mutuelle

Argumentaire SGAM. Société de Groupe d'assurance Mutuelle Argumentaire SGAM Société de Groupe d'assurance Mutuelle 1. Le contexte en 2001 : Le statut juridique de la SGAM a été créé en 2001 dans un contexte de fort mouvement de concentration dans de nombreux

Plus en détail

Enquête sur le financement des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014

Enquête sur le financement des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014 des TPE-PME du MEDEF Situations, perspectives et outils de financement des TPE-PME en 2014 MEDEF Actu-Eco semaine du 16 au 20 juin 2014 1 Introduction Contexte Le MEDEF suit avec une grande attention la

Plus en détail

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012 Réunion SFAF Présentation des résultats annuels 2011/12 clos le 31 mars 2012 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité de l'exercice 2011/12 3. Résultats financiers 2011/12 4. Alturia

Plus en détail

PERSONIA : ENSEIGNE CREE A L INITIATIVE DE L ADMR D AG2R ET DU CREDIT MUTUEL

PERSONIA : ENSEIGNE CREE A L INITIATIVE DE L ADMR D AG2R ET DU CREDIT MUTUEL PERSONIA DOSSIER DE PRESSE Paris, le mardi 14 février 2006 PERSONIA : ENSEIGNE CREE A L INITIATIVE DE L ADMR D AG2R ET DU CREDIT MUTUEL PERSONIA propose, depuis le début du mois, une gamme de services

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 24 Janvier 2013. Création de l association HEVEA «Habiter Et Vivre Ensemble Autrement»

DOSSIER DE PRESSE. 24 Janvier 2013. Création de l association HEVEA «Habiter Et Vivre Ensemble Autrement» DOSSIER DE PRESSE xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx Création de l association HEVEA «Habiter Et Vivre Ensemble Autrement» Inauguration du Foyer de Vie et du Service d Accueil de jour de Jouy le Moutier HEVEA 24 Janvier

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Etude sur l équipement des TPE / PME en complémentaire santé Synthèse des résultats Léopold GILLES Pauline JAUNEAU Juillet 2012 1 Contexte et objectifs Dans

Plus en détail

LES THÉMATIQUES - UE 35 RENNES -10 mars 2015 LES THÉMATIQUES UE 35 RENNES - 10 MARS 2015 - LA PROTECTION SOCIALE

LES THÉMATIQUES - UE 35 RENNES -10 mars 2015 LES THÉMATIQUES UE 35 RENNES - 10 MARS 2015 - LA PROTECTION SOCIALE LES THÉMATIQUES - UE 35 RENNES -10 mars 2015 Evolution des dépenses de santé IMPORTANCE DU RESTE A CHARGE DES MENAGES ET DES ORGANISMES COMPLEMENTAIRES - Déficit persistant du régime général - Augmentation

Plus en détail

LES SOLUTIONS D AG2R LA MONDIALE

LES SOLUTIONS D AG2R LA MONDIALE DOSSIER DE PRESSE Paris, 20 mai 2015 NOUVELLE DONNE EN COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : LES SOLUTIONS D AG2R LA MONDIALE - Un marché de la santé bousculé, plus particulièrement par l ANI Santé 2 - AG2R LA MONDIALE

Plus en détail

Ce qu attendent les employeurs et les salariés de la complémentaire santé d entreprise

Ce qu attendent les employeurs et les salariés de la complémentaire santé d entreprise Centre de Recherche pour l Étude et l Observation des Conditions de vie CENTRE TECHNIQUE DES INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE Jeudi 12 février 2009 Ce qu attendent les employeurs et les de la complémentaire

Plus en détail

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6

CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 CONJONCTURE ET STRATÉGIES PROFESSIONNELLES DES CADRES BAROMÈTRE SEMESTRIEL N 6 Juillet 11 OBJECTIF DE L ENQUÊTE Tous les six mois, l Apec interroge un échantillon représentatif de 1 cadres du secteur privé

Plus en détail

Résultats au 30 juin 2013

Résultats au 30 juin 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 31 juillet 2013 Résultats au 30 juin 2013 Activité commerciale en croissance Résultats financiers * Produit net bancaire 2 298 M + 3 % Résultat brut d exploitation 760 M

Plus en détail

d exercer pleinement leur rôle dans le pilotage et le contrôle des Groupes de Protection Sociale.

d exercer pleinement leur rôle dans le pilotage et le contrôle des Groupes de Protection Sociale. PRÉVOYANCE LA LETTRE DU CENTRE TECHNIQUE DES INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE OCTOBRE 2009 / NUMÉRO 52 L ÉDITORIAL DE BERNARD LEMÉE, PRÉSIDENT DU CTIP sommaire PAGE 2 L ACCORD SUR LA GOUVERNANCE DES GROUPES

Plus en détail

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire L emploi des jeunes dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Contexte régional Créé en 2010 par l Atelier Centre de ressources régional de l économie sociale et solidaire et la Chambre régionale

Plus en détail

Les régimes de retraite de la branche 26

Les régimes de retraite de la branche 26 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 juin 2010-9 h 30 «L épargne retraite individuelle et collective» Document N 3 Document de travail, n engage pas le Conseil Les régimes de retraite

Plus en détail

Rapport Annuel 2010. Présentation du Groupe CMNE. 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants. 8 Organigramme financier. 9 Organisation du Groupe

Rapport Annuel 2010. Présentation du Groupe CMNE. 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants. 8 Organigramme financier. 9 Organisation du Groupe Rapport Annuel 2010 2 Sommaire Rapport Annuel 2010 Présentation du Groupe CMNE 5 Éditorial 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants 7 Implantation 8 Organigramme financier 9 Organisation du Groupe Rapport

Plus en détail

ANALYSE DE L ENTENTE DE PRINCIPE SUR L EXCÉDENT DE LA CAISSE DE RETRAITE ET DU RÉGIME D ASSURANCE-MALADIE COMPLÉMENTAIRE

ANALYSE DE L ENTENTE DE PRINCIPE SUR L EXCÉDENT DE LA CAISSE DE RETRAITE ET DU RÉGIME D ASSURANCE-MALADIE COMPLÉMENTAIRE ANALYSE DE L ENTENTE DE PRINCIPE SUR L EXCÉDENT DE LA CAISSE DE RETRAITE ET DU RÉGIME D ASSURANCE-MALADIE COMPLÉMENTAIRE 12 juin 2008 Syndicat des communications de Radio-Canada (FNC-CSN) 301-1411, rue

Plus en détail

Dossier de Presse mars 2013

Dossier de Presse mars 2013 Dossier de Presse mars 2013 Mutuelle Entrain Lors du Congrès de l Union des Mutuelles de Cheminots et des Personnels du Groupe (UMCPG) en 2006 à Montpellier, les délégués ont décidé la constitution d une

Plus en détail

Décision n 14-DCC-13 du 5 février 2014 relative à la prise de contrôle exclusif de Medical Insurance Company par MMA IARD Assurance Mutuelles

Décision n 14-DCC-13 du 5 février 2014 relative à la prise de contrôle exclusif de Medical Insurance Company par MMA IARD Assurance Mutuelles RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-13 du 5 février 2014 relative à la prise de contrôle exclusif de Medical Insurance Company par MMA IARD Assurance Mutuelles L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail