LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS"

Transcription

1 LA RETRAITE SURCOMPLEMENTAIRE DES DIRIGEANTS 1

2 LA RETRAITE Objectif Permettre au bénéficiaire de préserver un niveau de vie pas trop décalé par rapport à la période d' activité Limites des régimes obligatoires Taux de remplacement (revenu de retraite / revenu d activité) est décroissant en fonction de la rémunération de fin de carrière Un salarié proche du SMIC : plus de 70% Un cadre moyen : 50 à 60% Cadres dirigeants : 20 à 25% (voir moins) car les cotisations obligatoires sont plafonnées (T3 = ) Pratiques internationales pour les dirigeants : 50% 2

3 Retraite à cotisations définies : l Article 83 Il s agit d un contrat d assurance vie collectif souscrit par une entreprise; il peut concerner soit l ensemble des salariés, soit un collège (concerne en principe également les mandataires sociaux). Il est alimenté par l employeur ; le salarié peut effectuer des versements volontaires Avantages pour les bénéficiaires : les cotisations ne sont pas soumises à l IRPP dans la limite de 8% du salaire annuel brut plafonné à 8 PASS (23700 en 2013) Sortie en rente viagère exclusivement Quelques cas de sortie en capital durant la phase d épargne (décès du conjoint, invalidité, fin des allocations chômage ) Pratique de marché : les cotisations varient entre 3 à 5% de la rémunération, avec contribution des bénéficiaires (20 à 50%). A la sortie, la rente est soumise à l IRPP après abattement de 10%, et aux prélèvements sociaux (8,10%) 3

4 Retraite à cotisations définies : le PERCO (1) C est un plan d'épargne salariale mis en place par l'entreprise au profit de ses salariés (concerne également les mandataires sociaux des petites structures) Il est alimenté par le salarié : participation et/ou intéressement, versements volontaires, transfert de jours issus du CET L'entreprise peut abonder dans le cadre d un PEE* dans la limite de 300% les versements du salarié plafonnés à 16% du PASS (5 925 en 2013). L abondement est déductible du bénéfice imposable, exonéré des cotisations sociales, hors CSG, CRDS et forfait social (8%) Cet abondement s ajoute à l abondement dans le cadre du PEE plafonné à 8% du PASS (2 962 en 2013) Abondement total : en 2013 ( intéressement = ) * L abondement ne peut pas être croissant en fonction de la rémunération, ni discriminatoire en fonction des collèges de salariés. Il peut exister une modulation en fonction du niveau de versement des salariés 4

5 Retraite à cotisations définies : le PERCO (2) Quelques cas de déblocage anticipé : décès du conjoint, invalidité, surendettement, fin de droit aux allocations chômage, financement de l'acquisition de la résidence principale Sortie en rente ou en capital A la sortie Sortie en capital : les gains réalisés sont exonérés d'impôt sur le revenu (sauf prélèvements sociaux 15,50%) Sortie en rente : une fraction de la rente est soumise à l IRPP et prélèvements sociaux (15,50%) : 40% pour une sortie entre 60 et 69 ans, 30 % après 70 ans Retraites à cotisations définies Intéressantes pour les managers et cadres intermédiaires, mais ne répondent pas aux attentes des dirigeants Possibilité de cumul Article 83 / PERCO avec Article 39 5

6 Retraite à prestations définies : Article 39 Régime à prestations définies différentiel : retraite globale garantie en pourcentage de la rémunération de référence (50 à 70%) Régime à prestations définies additif : versement d une retraite représentant un pourcentage de la rémunération de référence, sans garantie globale de ressources (10 à 30%) 6

7 Les limites du système actuel Retraite acquise sous réserve de présence dans l'entreprise au moment de la liquidation de la retraite, sauf cas particuliers Menottes dorées / welcome bonus Cotisations exclusivement prises en charge par l'entreprise 7

8 Prise en charge indirecte par le dirigeant La retraite surcomplémentaire est un levier d optimisation (et de rétention) lorsqu elle est mise en place en contrepartie d une augmentation de salaire (avec intégration des charges patronales) 8

9 PROTECTION DE L ENTREPRISE Cumul parachute et retraite surcomplémentaire? Retraite surcomplémentaire «raisonnable» : Plafonner la rémunération de référence Privilégier le régime à prestations définies additif Favoriser la progression des droits en fonction de l ancienneté au sein du Groupe et du Comité Exécutif Tenir compte de cet avantage dans l évaluation globale du package du bénéficiaire 9

10 (Article 39) Taxes et contributions sociales Coût employeur Coût salarié/ retraité Rente mensuelle Taxe (au ) Contribution additionnelle Taxe CSG/ CRDS IRPP (1) Hypothèses < ,10% 0 De 400 et % des dotations 0 7% 8,10% 14% De 600 à ou 32% des 0 14% 8,10% 30/ 41 ou 48% > (8T1) rentes 30% 21% 8,10% 49% 10

11 Illustration, rente base 100 Rente mensuelle Coût entreprise Gain salarié net-net % net-net / coût entreprise < ou 32 = 124 ou ,10 = 91,90 91,90/ 124 = 74,11% = / an De 400 et ou 32 = 124 ou ( 7 + 8,10) = 84,90 - (14% x (100-8,10) = 12,87) = 72,03 72,03/ 124 = 58,09% = / an De 600 à ou 32 = 124 ou (14 + 8,10) = 77,90 - (30% x (100-8,10) = 27,57) = 50,33 50,33/ 124 = 40,59% = / an (14 + 8,10) = 77,90 - (41% x (100-8,10) = 37,70) = 40,20 40,20/ 124 = 32,42% (14 + 8,10) = 77,90 - (48% x (100-8,10) = 44,11) = 33,79 33,79/ 124 = 27,25% > ou 32 = 154 ou (21 + 8,10) = 70,90 - (49% x (100-8,10) = 45,03) = 25,87 25,87/ 154 = 16,80% Autres dispositifs en cas d'imposition 48% 11

12 Autres dispositifs avec acquisition de droits définitifs (1) Constitution de patrimoine via l acquisition de Phantom Stocks Engagement financier de l entreprise Valorisation endogène de l entreprise Possibilité de bénéficier d une longue période d exercice Externalisation de la gestion et des fonds auprès d un organisme financier 12

13 Autres dispositifs avec acquisition de droits définitifs (2) Constitution de patrimoine via l accumulation des dividendes Illustration : Rémunération fixe : Attribution annuelle : 500 actions pour une valeur de Montant annuel des dividendes : Pour 10 ans d accumulation : par an, soit 25% du fixe Les dividendes sont soumis à l IRPP après déduction d un abattement de 40% 13

14 Autres dispositifs avec acquisition de droits définitifs (3) Article 82 : contrat de retraite par capitalisation à adhésion facultative (Société Générale) L entreprise s engage sur un niveau de financement Adhésion facultative (l entreprise peut choisir les bénéficiaires) Versement en capital ou en rente Les cotisations sont déductibles du résultat imposable Elles constituent un sursalaire et sont intégrées à l entrée au revenu imposable A la sortie, la fiscalité est celle de l assurance vie Capital : exonération des plus-values au-delà de 8 ans dans la limite de 9200 pour un couple, et 7,50% au-delà Rente : une fraction des rentes est imposable : 50% si le rentier est âgé de ans, 40% s il est âgé de ans, 30% s il a plus de 69 ans 14

15 LA RETRAITE : En quelques mots Reconstitution de carrière individuelle Étude de validation des trimestres (carrières complexes) Opportunité de rachat de trimestres Pension de réversion Mise en place d un dispositif de retraite surcomplémentaire (avec application à 58 ans si pas de reprise d activité) 15

Article 83 : régime de retraite. septembre 2011

Article 83 : régime de retraite. septembre 2011 Article 83 : régime de retraite septembre 2011 PELT : CHIFFRES CLES 2009 et 2010 2009 2010 Versements (M ) 0.30 0.34 % participants 58 % 56 % Constat : Le dispositif n est utilisé que par à peine plus

Plus en détail

BECOM GROUPE. Comment agir sur sa retraite? Intervenant Sophie JAMIN : Expert-Comptable

BECOM GROUPE. Comment agir sur sa retraite? Intervenant Sophie JAMIN : Expert-Comptable BECOM GROUPE Comment agir sur sa retraite? Intervenant Sophie JAMIN : Expert-Comptable La Retraite chiffrée Quels seront mes revenus à la retraite? Ai-je constitué un capital suffisant? Quelle sera la

Plus en détail

L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération. Janvier 2011

L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération. Janvier 2011 L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération Janvier 2011 Sommaire Les dispositifs d épargne salariale et leurs principaux avantages Présentation de DEBORY-ERES ERES

Plus en détail

PEE PERCO. Objectif : Système d épargne collectif permettant aux salariés de se constituer une épargne avec l aide financière de l entreprise.

PEE PERCO. Objectif : Système d épargne collectif permettant aux salariés de se constituer une épargne avec l aide financière de l entreprise. PEE PERCO Le plan d épargne entreprise (PEE) et le plan d épargne pour la retraite collective (PERCO) offrent la possibilité aux salariés de se constituer un portefeuille de valeurs mobilières (celles

Plus en détail

Profiter de l épargne salariale

Profiter de l épargne salariale Profiter de l épargne salariale L épargne salariale regroupe un ensemble de dispositions (participation, intéressement ) en faveur des salariés dont certaines remontent au début de la V ème République.

Plus en détail

Comment mettre en place une politique d'épargne salariale

Comment mettre en place une politique d'épargne salariale Comment mettre en place une politique d'épargne salariale Destinée à toutes les entreprises, quelle que soient leur taille ou leur forme juridique, l'épargne salariale permet aux dirigeants de partager

Plus en détail

EN BREF. Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif.

EN BREF. Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif. Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif. EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels libéraux qui emploient

Plus en détail

PRÉPARER SA RETRAITE ET RÉDUIRE SES IMPÔTS

PRÉPARER SA RETRAITE ET RÉDUIRE SES IMPÔTS PRÉPARER SA RETRAITE ET RÉDUIRE SES IMPÔTS Principale caractéristique des produits d épargne retraite : ils comportent un avantage fiscal qui vous permet de réduire votre effort d épargne. Mais cet avantage

Plus en détail

LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE 1 LA RETRAITE SUPPLEMENTAIRE des O. P. A. Régime actuel : 1,24% Qui est concerné? En complément de leur régime de retraite complémentaire obligatoire par répartition, l ensemble

Plus en détail

L épargne salariale dans le BTP

L épargne salariale dans le BTP AFFAIRES SOCIALES Emploi - Protection sociale L épargne salariale dans le BTP En très bref FEVRIER 2016 Usage interne L épargne salariale dans le BTP 2 SOMMAIRE 1 - L intéressement... 3 2 - Le plan d épargne

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale EPARGNE ENTREPRISE DISPOSITIF LÉGAL La Fiscalité de l Épargne Salariale LE CADRE FISCAL ET SOCIAL POUR L ENTREPRISE A - Les versements dans les dispositifs Nature du versement Charges sociales et taxes

Plus en détail

Cinq situations, cinq scénarios pour préparer sa retraite

Cinq situations, cinq scénarios pour préparer sa retraite Cinq situations, cinq scénarios pour préparer sa retraite Cadre dirigeant, entrepreneur, profession libérale, artisan... Les problématiques diffèrent ; les solutions aussi. Pour chacun, les pistes pour

Plus en détail

Quand? Comment? Combien?

Quand? Comment? Combien? Quand? Comment? Combien? Espérance de vie HOMME FEMME En Moyenne 69 66 63 72 69 65 73 70 67 75 76 72 72 68 68 77 73 69 78 74 70 80 76 71 81 77 73 82 78 74 83 79 75 84 81 77 85 85 82 82 78 78 En 2010 :

Plus en détail

Préparation de la retraite de vos clients

Préparation de la retraite de vos clients Préparation de la retraite de vos clients Constitution d un capital mobilier I Retraite individuelle A- PERP B- Assurance vie II Retraite financée au travers d une entreprise A- Article 83 B- Article 39

Plus en détail

COMPRENDRE L EPARGNE SALARIALE!

COMPRENDRE L EPARGNE SALARIALE! VADE MECUM COMPRENDRE L EPARGNE SALARIALE! Préambule Comprendre les mécanismes de l'épargne salariale 2 Autre préoccupation des Français : la retraite 2 Les différentes formules d'épargne salariale 2 Participation,

Plus en détail

Epargne Salariale : Participation et intéressement

Epargne Salariale : Participation et intéressement Epargne Salariale : Participation et intéressement Supports : PEE et PERCO PLAN Introduction Page 3 Participation et intéressement 1. La participation Page 5 2. L intéressement Page 8 3. L abondement Page

Plus en détail

Les passerelles temps PERCO

Les passerelles temps PERCO Les passerelles temps PERCO Vos salariés peuvent monétiser dans leur PERCO des jours de congés non pris ou stockés dans un CET, sans impact sur leur budgetetce,enexonérationd impôtsurle revenu et de certaines

Plus en détail

LE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE COLLECTIF

LE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE COLLECTIF LE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE COLLECTIF Adoptée le 21 août 2003, la loi Fillon donne naissance à une nouvelle formule d épargne retraite d entreprise : le Plan d Épargne Retraite Collectif (PERCO). Ouvert

Plus en détail

LION RETRAITE 83 NATURE DU CONTRAT

LION RETRAITE 83 NATURE DU CONTRAT LION RETRAITE 83 NATURE DU CONTRAT Contrat d'assurance collectif à cotisations définies souscrit par l'entreprise pour l'ensemble de ses salariés, ou une catégorie d entre eux, en vue de leur constituer

Plus en détail

épargne salariale PACTEO PRO Accélérez votre épargne projets et retraite

épargne salariale PACTEO PRO Accélérez votre épargne projets et retraite PROFESSIONNELS épargne salariale PACTEO PRO Accélérez votre épargne projets et retraite DEMANDEZ PLUS À VOTRE BANQUE PROFESSIONNELS, ARTISANS, COMMERCANTS Découvrez l efficacité et la simplicité de l épargne

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2017 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine, Départements et Régions d Outre-Mer BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS

Plus en détail

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire La retraite supplémentaire, encore appelée retraite surcomplémentaire, désigne les régimes de retraite facultatifs par capitalisation (non légalement obligatoires)

Plus en détail

LES OPPORTUNITES DE LA LOI «MACRON» EN MATIÈRE DE REMUNERATION EPARGNE SALARIALE, CE QUI CHANGE

LES OPPORTUNITES DE LA LOI «MACRON» EN MATIÈRE DE REMUNERATION EPARGNE SALARIALE, CE QUI CHANGE LES OPPORTUNITES DE LA LOI «MACRON» EN MATIÈRE DE REMUNERATION EPARGNE SALARIALE, CE QUI CHANGE Février 2017 Document non contractuel achevé de rédiger le 02/01/2017. Document réservé exclusivement aux

Plus en détail

Point d actualité spécial sur le projet de réforme fiscale

Point d actualité spécial sur le projet de réforme fiscale NEWSLETTER 1 er SEPTEMBRE 2017 Point d actualité spécial sur le projet de réforme fiscale Introduction Le projet de loi de finances pour 2018 sera officiellement présenté en conseil des ministres le 27

Plus en détail

Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS)

Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) 1 / 5 Contribution sociale généralisée (CSG) et Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) 19/05/2016 La CSG est un prélèvement de nature fiscale mais dont l objet est social, il s est substitué,

Plus en détail

L Optimisation Retraite

L Optimisation Retraite L Optimisation Retraite «Stratégie et Réforme» Pascal SOULAINE APS tel : 03 26 82 84 84 mail : aps-consultants@wanadoo.fr 1 L APPROCHE GLOBALE Le Bilan et l Analyse de l Existant Les Objectifs et Les Expériences

Plus en détail

LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE

LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE FICHE PRATIQUE LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE L ESSENTIEL La Loi reconnaît au Comité d Entre prise un rôle important pour toutes

Plus en détail

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Infos flash PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Le plafond de sécurité sociale applicable aux rémunérations versées du 1 er janvier au 31 décembre 2016 a été fixé par l arrêté du 17 décembre

Plus en détail

LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE

LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE Fiche Pratique LE RÔLE DU COMITÉ D ENTREPRISE DANS LA MISE EN PLACE D UN RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE ET PATRIMONIALE L ESSENTIEL La Loi reconnaît au Comité d Entre prise un rôle important pour toutes

Plus en détail

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS

Evolutions du cadre juridique des régimes à prestations définies. à droits aléatoires (ou «retraites chapeau») DSS CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 4 Bis Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Quelle fiscalité pour les entreprises en 2016? La fiscalité de l épargne salariale des Entreprises

Quelle fiscalité pour les entreprises en 2016? La fiscalité de l épargne salariale des Entreprises Quelle fiscalité pour les entreprises en 2016? La fiscalité de l épargne salariale des Entreprises Les évolutions fiscales de la loi Macron La loi «Macron» pour la croissance, l activité et l égalité des

Plus en détail

Memento Version Janvier Salariés Régime Général

Memento Version Janvier Salariés Régime Général Memento 2008 Version Janvier 2008 Salariés Régime Général CHARGES SOCIALES SUR SALAIRE (Taux au 01/01/2008, en %) TAXES DIVERSES PRÉV. RETRAITES COMPLÉMENTAIRES ASSEDIC SÉCURITÉ SOCIALE / URSSAF Employeur

Plus en détail

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 6

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 6 Votre Conseiller Newsletter d informations juridiques et fiscales N 60 Mai 2014 ELEPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 MAGNY LE HONGRE 01 64 63 69 81 g.chiquot@fippatrimoine.com

Plus en détail

PEI/PERCOI DE BRANCHE

PEI/PERCOI DE BRANCHE PEI/PERCOI DE BRANCHE SOMMAIRE PRESENTATION DES PLANS ET DE LEURS SPECIFICITES LES BENEFICIAIRES LES MODES D ALIMENTATION LA POLITIQUE D ABONDEMENT LES CAS DE SORTIE ANTICIPE LA DISPONIBILITE DES SOMMES

Plus en détail

Quelle fiscalité pour les entreprises en 2017? La fiscalité de l épargne salariale des Entreprises

Quelle fiscalité pour les entreprises en 2017? La fiscalité de l épargne salariale des Entreprises Quelle fiscalité pour les entreprises en 2017? La fiscalité de l épargne salariale des Entreprises Les versements de l entreprise Un taux de forfait social différencié Participation - Intéressement - Abondement

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE, MOTIVEZ ET FIDÉLISEZ VOS SALARIÉS DANS UN CADRE FISCAL ET SOCIAL AVANTAGEUX! Mai 2016

EPARGNE SALARIALE, MOTIVEZ ET FIDÉLISEZ VOS SALARIÉS DANS UN CADRE FISCAL ET SOCIAL AVANTAGEUX! Mai 2016 EPARGNE SALARIALE, MOTIVEZ ET FIDÉLISEZ VOS SALARIÉS DANS UN CADRE FISCAL ET SOCIAL AVANTAGEUX! Mai 2016 QU EST-CE QUE L ÉPARGNE SALARIALE? La possibilité de verser un complément de rémunération dans des

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce et réparation de l

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2016 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine, Départements et Régions d Outre-Mer BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS

Plus en détail

Dividende du travail, intéressement, participation et épargne salariale

Dividende du travail, intéressement, participation et épargne salariale Dividende du travail, intéressement, participation et épargne salariale Livre III de la partie III du Code du travail Séminaire «Politiques de l emploi Interactions de l économique et du juridique» du

Plus en détail

Journée Nationale CEP

Journée Nationale CEP Journée Nationale CEP Retraite et réversion Quels enjeux? Arnaud de WAZIERES Quelles stratégies patrimoniales après la loi de finances 2013? 1 Retraite des cadres : pouvoir d achat et protection du conjoint

Plus en détail

Salle LIPARI de 9h00 à 10h00

Salle LIPARI de 9h00 à 10h00 15 JUIN 2017 Salle LIPARI de 9h00 à 10h00 Consommer, épargner, se protéger : qu attendent vos salariés? Johan GERMON Avec la participation de... Nicolas DENIS Philippe ORAIN PLAN DE NOTRE INTERVENTION

Plus en détail

faisons grandir Ensemble le partage du profit

faisons grandir Ensemble le partage du profit faisons grandir Ensemble le partage du profit Répondre à vos besoins Dans un environnement économique complexe marqué par des charges sociales lourdes et par la perspective de baisse des retraites obligatoires

Plus en détail

Intéressement épargné ou versé

Intéressement épargné ou versé Pégase 3 Intéressement épargné ou versé Dernière révision le 24/02/2014 http://www.adpmicromegas.fr Suivi de la notice 05/02/2014 Création de la notice 24/02/2014 Insertion du paragraphe 1.2.2 concernant

Plus en détail

JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES

JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES JEUNES ENTREPRISES INNOVANTES Date de création : mai 2017 Référence : JEI/2017 Les entreprises ayant le statut de «jeunes entreprises innovantes» (JEI) peuvent, sous certaines conditions, bénéficier d

Plus en détail

Contrats Madelin : la retraite des travailleurs non salariés

Contrats Madelin : la retraite des travailleurs non salariés Contrats Madelin : la retraite des travailleurs non salariés La loi Madelin permet la déduction fiscale, sous certaines conditions, des cotisations versées par le travailleur non salarié pour se constituer

Plus en détail

REGIME FISCAL ET SOCIAL DES OPTIONS SUR TITRES - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS PLANS QUALIFIES

REGIME FISCAL ET SOCIAL DES OPTIONS SUR TITRES - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS PLANS QUALIFIES REGIME FISCAL ET SOCIAL DES OPTIONS SUR TITRES - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS PLANS QUALIFIES Le régime exposé ci-après est applicable aux seules options sur titres attribuées, par des sociétés françaises,

Plus en détail

RÉPARTITION SALAIRE / DIVIDENDES

RÉPARTITION SALAIRE / DIVIDENDES RÉPARTITION SALAIRE / DIVIDENDES Paramètres de la répartition Répartition du bénéfice ditribuable Incidence sur l I.R Revenu net immédiat Incidence sur la retraite Incidence sur la prévoyance Synthèse

Plus en détail

Livret d épargne salariale CREDIT SAFE

Livret d épargne salariale CREDIT SAFE Livret d épargne salariale CREDIT SAFE Votre entreprise vous fait bénéficier : - d un Plan d Epargne Entreprise (PEE) - d un Plan d Epargne pour la Retraite Collective (PERCO) - d un accord de participation

Plus en détail

L EPARGNE SALARIALE. Définition. L intéressement. Bénéficiaires. Calcul

L EPARGNE SALARIALE. Définition. L intéressement. Bénéficiaires. Calcul L EPARGNE SALARIALE Définition L épargne salariale est un ensemble de dispositifs permettant aux salariés d être associés aux performances de leur entreprise et de se constituer une épargne avec l aide

Plus en détail

les Mise à jour GUIDES social

les Mise à jour GUIDES social Mise à jour les GUIDES social ACTUALITÉ AU 1 ER AVRIL 2016 SOMMAIRE PAIES ET 3 Cotisations des salariés non cadres 4 Détail des cotisations 6 Éléments de paie spécifiques à l apprenti 7 Dispositifs d allégement

Plus en détail

Tableau des cotisations sociales appliquées aux salaires. Année 2016

Tableau des cotisations sociales appliquées aux salaires. Année 2016 Tableau des cotisations sociales appliquées aux salaires Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex Dernière vérification de la fiche : 31/03/2016 Dernière mise à jour de la fiche : 31/03/2016 Tableau

Plus en détail

4 dispositifs Épargne salariale : intéressement

4 dispositifs Épargne salariale : intéressement 4 dispositifs Épargne salariale : intéressement L'intéressement est un dispositif d'épargne salariale que toute entreprise peut mettre en place par voie d'accord. Le salarié perçoit une prime dont le montant

Plus en détail

Charges sociales sur les salaires ,84 0,75 13,59 12,84 2,25 15,09. -plafonnée 8,55 6,90 15,45 A de 0 à 3218

Charges sociales sur les salaires ,84 0,75 13,59 12,84 2,25 15,09. -plafonnée 8,55 6,90 15,45 A de 0 à 3218 2015 N 5 Charges sociales sur les salaires 2016 Charges sociales Taux au 1 er janvier 2016 (en %) Assiette mensuelle de cotisations pour 2016 (en ) Employeur Salarié Total Tranche Montant Cotisations de

Plus en détail

NOTE SUR LES COTISATIONS SOCIALES 2015

NOTE SUR LES COTISATIONS SOCIALES 2015 Cabinet Pybourdin Brûlé & Associés Société d Expertise Comptable inscrite au Tableau de l Ordre des Experts Comptables de Paris 7, rue Delerue 92120 MONTROUGE - : 01.42.53.59.59 Fax : 01.42.53.87.34 Mail

Plus en détail

État des lieux des réformes et audit de la situation du dirigeant. Les leviers d optimisation des régimes obligatoires

État des lieux des réformes et audit de la situation du dirigeant. Les leviers d optimisation des régimes obligatoires LA RETRAITE Qu an d, Co mbien et Co mm ent? LA RETRAITE DU DIRIGEANT État des lieux des réformes et audit de la situation du dirigeant Les leviers d optimisation des régimes obligatoires Les leviers d

Plus en détail

Rapport de la mission d étude

Rapport de la mission d étude Rapport de la mission d étude sur les préretraites d' ANNEXE 7 : COMPARAISON DES FLUX FINANCIERS (REVENUS, RECETTES, COÛTS) GENERES PAR UN SENIOR SELON SON POSITIONNEMENT OU LE DISPOSITIF SOCIAL APPLIQUE

Plus en détail

Travailleurs non salariés. Cotisations Taux Assiette Prestations

Travailleurs non salariés. Cotisations Taux Assiette Prestations Clients professionnels et petites entreprises Mémento 2015 ARTISANS Travailleurs non salariés Cotisation IJSS 6,50 % 0,70 % Invalidité Décès 1,30 % Sur l intégralité du revenu professionnel imposable Dans

Plus en détail

Intéressement. DRDH Copyright 2008 Document confidentiel av du Général Leclerc Boulogne

Intéressement. DRDH Copyright 2008 Document confidentiel av du Général Leclerc Boulogne Intéressement 1 Sommaire Champ d application 3 Critères & Formule de calcul 4 Plafonds & Disponibilité 5 Régime social & Fiscal 6 Mise en place d un accord d intéressement 7 Non substitution au salaire

Plus en détail

EN BREF. Plan d'epargne Entreprise "Fructi Optimum PEE" Faites progresser l épargne de vos salariés grâce au Plan d Épargne Entreprise (PEE)

EN BREF. Plan d'epargne Entreprise Fructi Optimum PEE Faites progresser l épargne de vos salariés grâce au Plan d Épargne Entreprise (PEE) Plan d'epargne Entreprise "Fructi Optimum PEE" Faites progresser l épargne de vos salariés grâce au Plan d Épargne Entreprise (PEE) EN BREF Fructi Optimum PEE (Plan d Épargne Entreprise) est un dispositif

Plus en détail

Tableau des cotisations sociales appliquées aux salaires. Année 2017

Tableau des cotisations sociales appliquées aux salaires. Année 2017 Tableau des cotisations sociales appliquées aux salaires Fiche rédigée par l équipe éditoriale de WebLex Dernière vérification de la fiche : 24/01/2017 Dernière mise à jour de la fiche : 24/01/2017 Tableau

Plus en détail

Infos Protection Sociale

Infos Protection Sociale towerswatson.com Infos Protection Sociale Numéro 2 Août 2012 Edito 1800 milliards : telle est l estimation du déficit de la France! Les montants en jeu dépassent le sens commun et il est bon de les rappeler.

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.17 Du 11/01/17 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2017 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

REGIME FISCAL ET SOCIAL DES ATTRIBUTIONS GRATUITES D ACTIONS - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS - PLANS QUALIFIES

REGIME FISCAL ET SOCIAL DES ATTRIBUTIONS GRATUITES D ACTIONS - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS - PLANS QUALIFIES REGIME FISCAL ET SOCIAL DES ATTRIBUTIONS GRATUITES D ACTIONS - RESIDENTS FISCAUX FRANÇAIS - PLANS QUALIFIES Le régime exposé ci-après est applicable aux seules actions gratuites attribuées, par des sociétés

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV Les principales mesures de la loi du 8 février 2008 pour le pouvoir d achat La loi n 2008-11 du 8 février 2008 pour le pouvoir d achat prévoit trois mesures principales : - le rachat

Plus en détail

Tour d horizon sur ces dispositifs

Tour d horizon sur ces dispositifs FICHE CONSEIL Rigoureux et Créatif Précis et Imaginatif Epargne salariale Tour d horizon sur ces dispositifs Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions comptables

Plus en détail

L employeur doit tenir à disposition de l Urssaf les justificatifs permettant d attester que l un des deux critères n est pas rempli.

L employeur doit tenir à disposition de l Urssaf les justificatifs permettant d attester que l un des deux critères n est pas rempli. Accueil> Employeur> Calcul les cotisat...> Les taux de cotisati...> La CSG-CRDS> La CSG-CRDS SOMMAIRE Abattement et déductions La CSG et la CRDS sont dues au titre des revenus d activité et de remplacement

Plus en détail

La protection sociale complémentaire en entreprise

La protection sociale complémentaire en entreprise Guide La protection sociale complémentaire en entreprise www.harmonie-mutuelle.fr Avant-propos La protection sociale est au cœur de l actualité et par conséquent des préoccupations des employeurs et des

Plus en détail

L'épargne salariale c'est aussi pour vous

L'épargne salariale c'est aussi pour vous PROFESSIONNELS Professionnels L'épargne salariale c'est aussi pour vous DEMANDEZ PLUS À VOTRE ARGENT Professions libérales, commerçants, artisans, SCM : Découvrez l efficacité et la simplicité de l épargne

Plus en détail

Sommaire. 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Introduction...13

Sommaire. 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Introduction...13 Sommaire Introduction...13 1 re partie - LE RÉGIME DE BASE DU RÉGIME GÉNÉRAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE...19 Chapitre 1 - Généralités sur l assurance vieillesse...21 Le financement des pensions...21 Le rôle

Plus en détail

Derrière cette définition générale, se cachent trois types de régimes de retraite supplémentaire à prestations définies :

Derrière cette définition générale, se cachent trois types de régimes de retraite supplémentaire à prestations définies : Retraite chapeau Une retraite chapeau est un complément de retraite octroyé à un cadre, dirigeant, mandataire social... d'une entreprise. Plus d'un million de Français seraient concernés par ce dispositif

Plus en détail

Comment ne pas perdre ses jours de repos? Offrez de la souplesse à vos salariés avec les passerelles temps

Comment ne pas perdre ses jours de repos? Offrez de la souplesse à vos salariés avec les passerelles temps Comment ne pas perdre ses jours de repos? Offrez de la souplesse à vos salariés avec les passerelles temps Mise à jour 26/07/2016 Comprendre les passerelles Temps PERCO Vos salariés peuvent monétiser dans

Plus en détail

Déblocage anticipé. de la participation. Déblocage anticipé. de la participation. Animé par Martine DEMAY Juriste (CGSCOP)

Déblocage anticipé. de la participation. Déblocage anticipé. de la participation. Animé par Martine DEMAY Juriste (CGSCOP) Déjeuner technique du 9 avril 2008 Déblocage anticipé Déblocage anticipé Animé par Martine DEMAY Juriste (CGSCOP) Sommaire Prime exceptionnelle p 1 Entreprises concernées p 1 Modalités de déblocage p 2

Plus en détail

Audit situation Cadre

Audit situation Cadre Dossier crée le 06 Juin 2017 Audit situation Cadre Dossier réalisé par : KPF Conseil Courriel : guiot.freddy@gmail.com Dossier réalisé pour : Monsieur SPECIMEN Cadre Synthèse des prestations de retraite

Plus en détail

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE

CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Rémunération N 10 14 mars 2017 Références CONTRIBUTION DE SOLIDARITE Loi n 82-939 du 4 novembre 1982 Loi n 97-1239 du 29 décembre 1997 Décret n 82-1001 du 25 novembre 1982 Décret n 2005-31 du 15 janvier

Plus en détail

Loi de Financement de la Sécurité sociale pour / Cotisations et contributions

Loi de Financement de la Sécurité sociale pour / Cotisations et contributions Loi de Financement de la Sécurité sociale pour 2012 1/ Cotisations et contributions 2/ Les dispositions relatives aux dépenses d assurance maladie. 3/ Les dispositions relatives aux travailleurs indépendants.

Plus en détail

LE DIRIGEANT ET L'ENTREPRISE

LE DIRIGEANT ET L'ENTREPRISE LE DIRIGEANT ET L'ENTREPRISE RÉPARTITION SALAIRE / DIVIDENDES Paramètres de la répartition Répartition du bénéfice ditribuable Incidence sur l'i.r Revenu net immédiat Incidence sur la retraite Incidence

Plus en détail

TRAITEMENT DE L EXCEDENT SOCIAL ET FISCAL

TRAITEMENT DE L EXCEDENT SOCIAL ET FISCAL TRAITEMENT DE L EXCEDENT SOCIAL ET FISCAL Paramétrage : Comment paramétrer la fiche salariée pour obtenir un bon calcul Date de création : décembre 2015 Référence : REINTEGRATION 2015 Auteur : Service

Plus en détail

Le montant de la retraite, du brut au net

Le montant de la retraite, du brut au net https://www.lafinancepourtous.com/vie-professionnelle-et-retraite/retraite/preparer-son-depart-a-la-retraite/le Le montant de la retraite, du brut au net Le montant de la pension perçue à la retraite est

Plus en détail

Périodicité de la paie. Plafond en. Trimestre. Mois. Quinzaine. Charges sociales sur salaires au 1er janvier 2009 Mercredi, 11 Février :00

Périodicité de la paie. Plafond en. Trimestre. Mois. Quinzaine. Charges sociales sur salaires au 1er janvier 2009 Mercredi, 11 Février :00 Plafond de la sécurité sociale 2009 Le décret du 19 décembre 2008 fixe les plafonds de la sécurité sociale applicables aux rémunérations ou gains versés du 1er janvier au 31 décembre 2009. Périodicité

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21

SOMMAIRE PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. Chapitre 1 La TVA 19. Présentation 3. 1 Le champ d application La territorialité 21 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

[ Entreprise & administration ] La CSG. et la CRDS sur les salaires A JOUR AU

[ Entreprise & administration ] La CSG. et la CRDS sur les salaires A JOUR AU [ Entreprise & administration ] La CSG et la CRDS sur les salaires A JOUR AU 1 er janvier 2009 La contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) sont

Plus en détail

GUIDE RH MON ÉPARGNE SALARIALE

GUIDE RH MON ÉPARGNE SALARIALE GUIDE RH MON ÉPARGNE SALARIALE LEXIQUE La Participation est un dispositif légal qui permet à toute entreprise de plus de 50 salariés de leur verser une partie des bénéfices réalisés. Chaque année, la Participation

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel BÂTIMENT ET TRAVAUX PUBLICS AVENANT N 1 DU 16 DÉCEMBRE 2015 À L ACCORD

Plus en détail

Donnez un coup de pouce à votre retraite

Donnez un coup de pouce à votre retraite La retraite supplémentaire Agent de Maîtrise et Cadres La question de la retraite ne se pose bien souvent qu au moment du départ, rarement en début de carrière. La gestion de la retraite «à la française»

Plus en détail

Guide «LASER» L Actionnariat Salarié, l Epargne salariale et la Retraite d entreprise

Guide «LASER» L Actionnariat Salarié, l Epargne salariale et la Retraite d entreprise Jean-Luc HAAS & Manuèle PENNERA Guide «LASER» L Actionnariat Salarié, l Epargne salariale et la Retraite d entreprise Table ronde du 19 mars 2013 à la Confédération Table ronde CFE-CGC 19 mars 2013 Sommaire

Plus en détail

Danemark. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites

Danemark. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites Danemark Danemark : le système de retraite en 212 Il existe un régime public de base. Une prestation de retraite complémentaire sous conditions de ressources est versée aux retraités les plus défavorisés.

Plus en détail

PREVAAL Article 83. Contrat d assurance collective de retraite supplémentaire à cotisations définies

PREVAAL Article 83. Contrat d assurance collective de retraite supplémentaire à cotisations définies PREVAAL Article 83 Contrat d assurance collective de retraite supplémentaire à cotisations définies Entreprise : une solution gagnante Un outil de management social Bien plus qu une augmentation de salaire,

Plus en détail

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire

Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire 19 Les dispositifs d épargne retraite supplémentaire La retraite supplémentaire, encore appelée retraite surcomplémentaire, désigne les régimes de retraite facultatifs par capitalisation (non légalement

Plus en détail

Inter Auto Plan L épargne salariale de l automobile

Inter Auto Plan L épargne salariale de l automobile ENTREPRISES ÉPARGNE SALARIALE Inter Auto Plan L épargne salariale de l automobile PRÉVENTION I SANTÉ I PRÉVOYANCE I ÉPARGNE I RETRAITE I ACTION SOCIALE IRP AUTO, LE GROUPE DE PROTECTION SOCIALE DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

INOV EXPERTS INOV EXPERTS. 360 COURTAGE Un réseau de courtiers innovant au service des conseils GENERALISATION DE LA SANTE. Octobre 2015 Numéro 29

INOV EXPERTS INOV EXPERTS. 360 COURTAGE Un réseau de courtiers innovant au service des conseils GENERALISATION DE LA SANTE. Octobre 2015 Numéro 29 Octobre 2015 Numéro 29 INOV EXPERTS Un réseau de courtiers innovant au service des conseils GENERALISATION DE LA SANTE Il restera moins de 90 jours pour informer les entreprises et leurs salariés sur les

Plus en détail

1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PLAN D'EPARGNE D'ENTREPRISE (PEE)?

1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PLAN D'EPARGNE D'ENTREPRISE (PEE)? Le PEE (Plan d Epargne Entreprise) 1 COMMENT METTRE EN PLACE UN PLAN D'EPARGNE D'ENTREPRISE (PEE)? Une entreprise peut mettre en place un plan d épargne entreprise : soit par accord négocié ou par décision

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. La fiscalité des entreprises. 1 Le champ d application 19 Présentation 3 PARTIE 1 La fiscalité des entreprises Chapitre 1 La TVA 19 1 Le champ d application 19 Les assujettis et les redevables 19 Les opérations imposables 19 Les opérations exonérées 20 2 La territorialité

Plus en détail

CREATION DE RUBRIQUES

CREATION DE RUBRIQUES Contenu ABONDEMENT... 3 ALLOCATION FORMATION (hors temps de travail)... 4 AVANTAGE EN NATURE... 4 FRAIS TRANSPORTS PUBLICS... 5 CHOMAGE PARTIEL... 5 CHEQUES VACANCES... 5 CHOMAGE INTEMPERIES... 6 CONGE

Plus en détail

Annexe I : Modèles de bulletins de paie

Annexe I : Modèles de bulletins de paie Annexe I : Modèles de bulletins de paie A3 1 - Bulletin de paie simplifié n 3-1... A3.102 - Horaire collectif de travail de 35 heures - Paiement sous forme monétaire des heures supplémentaires accomplies

Plus en détail

FNAROPA - Commission Retraites Formation FNAR 24 Septembre 2013

FNAROPA - Commission Retraites Formation FNAR 24 Septembre 2013 Trois composantes : la Retraite de Base la Retraite Complémentaire la Retraite Supplémentaire Deux Types de Droits : le Droit Personnel le Droit à Réversion La Retraite de Base : la CARSAT (ex CRAM) la

Plus en détail

TEXTES APPLICABLES. Textes codifiés ENTREPRISES ASSUJETTIES. Généralités Liste des entreprises publiques soumises au régime légal de la participation

TEXTES APPLICABLES. Textes codifiés ENTREPRISES ASSUJETTIES. Généralités Liste des entreprises publiques soumises au régime légal de la participation I MAJ.05-2016 SOMMAIRE A - PARTICIPATION TEXTES APPLICABLES Textes codifiés A10 A10 ENTREPRISES ASSUJETTIES Liste des entreprises publiques soumises au régime légal de la participation A20 A20 A21 MODE

Plus en détail

CCN Mutualité. Mémento Prestations

CCN Mutualité. Mémento Prestations CCN Mutualité Mémento Prestations Mise à jour Janvier 2014 Sommaire Rappel des garanties 3 Page Détermination du salaire de référence 5 Constitution et prise en charge des dossiers Arrêts de travail 8

Plus en détail