CONCEPTION ET RÉALISATION DE PROCÉDÉS D ÉPURATION ÉCOLOGIQUE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE JEAN VOISIN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONCEPTION ET RÉALISATION DE PROCÉDÉS D ÉPURATION ÉCOLOGIQUE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE JEAN VOISIN"

Transcription

1 CONCEPTION ET RÉALISATION DE PROCÉDÉS D ÉPURATION ÉCOLOGIQUE PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE JEAN VOISIN

2 Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 2 HISTORIQUE JEAN VOISIN 2013 Projet PHYTORIA pour les effluents industriels 2011 La société Jean VOISIN rejoint le groupe ETCHART 2009 Projet ECOPHYSE pour le traitement de l Azote et du Phosphore, procédés Combiphyltre et Déphorite 2007 Lancement du procédé compact Ecophyltre 1995 Création du centre expérimental avec procédé Macrophyltres pour le traitement des matières de vidange et boues 1987 Construction de la première station par filtres plantés de roseaux à Gensac le Pallue (16) avec le CEMAGREF 1977 Création de JEAN VOISIN, entreprise de travaux publics plans d eau, rivières + Epuration d eaux usées par lagunage

3 Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 3 CHIFFRES CLEFS JEAN VOISIN 3,5 ha Centre expérimental 12 Brevets et 5 marques déposées 4% du Chiffre d affaire consacré à la R&D 70 Salariés Conception/Réalisation/Assistance 450 Stations type Filtres Plantés de Roseaux 850 Références de Stations d épuration 35 Ans d expérience en épuration écologique

4 CONCEPTION RÉALISATION ASSISTANCE Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 4

5 RECHERCHE & DÉVELOPPEMENT PILOTES CENTRE DE RECHERCHE DE 3 HA Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 5

6 Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 6 EPURATION VÉGÉTALISÉE FILTRES PLANTÉS DE ROSEAUX POUR LES EFFLUENTS DOMESTIQUES 9 % soit 2500 STEPs en 2012 Construction de 200 unités / an soit 80% des STEP < 2000 EH

7 QUELQUES RÉFÉRENCES LA BAZOCHE GOUET (28) 1900 EH ECOPHYLTRES 3250 M² CHAMBRY (77) EH MACROPHYLTRES FILTRES À SABLE Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 7

8 Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 8 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Matière organique + O 2 CO 2 + H 2 O NH 4+ + O 2 NO 3 -

9 Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 9 FILTRES PLANTÉS DE ROSEAUX Source : Etude Observatoire de l Eau, Conseil Général 77

10 Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 10 FILTRES PLANTÉS DE ROSEAUX Source : Etude Observatoire de l Eau, Conseil Général 77 - Très bonnes performances épuratoires, meilleures que procédés intensifs sur DBO, DCO et MES

11 FILTRES PLANTÉS DE ROSEAUX AUTRES AVANTAGES DES FILTRES PLANTÉS DE ROSEAUX (FPR) Faible production de boue (compostage intégré) Faible consommation d énergie Pas de produits chimiques Entretien simple (peu de technicité requise) Très bonne intégration paysagère Fiabilité de fonctionnement Bien adaptée aux variations de charges Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 11

12 PROJET PHYTORIA DÉVELOPPEMENT DES PROCÉDÉS DE PHYTO-ÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS Réduction de l emprise foncière (< 1 m² /EH) Adaptation pour fortes charges/ effluents variables Modélisation des performances épuratoires INDUSTRIES VISEES En priorité agroalimentaire, ou autres effluents biodégradables (textiles, cosmétique ) Débit < 100 m 3 /j et/ou charge < 5000 EH (600 kg DCO/j) Marché national et international - Export : zones visées à «économie émergente» et climat favorable Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 12

13 PROJET PHYTORIA PROJET LAURÉAT DE L AAP ECO INDUSTRIE (LABELLISÉ PÔLE DREAM) Budget total = k Subventions = 460 k PARTENAIRES : DÉROULEMENT DU PROJET ( ) 2 plateformes pilotes installées (Cholet et La Réunion) 3 démonstrateurs taille réelle en cours de construction Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 13

14 AUTRES ACTIONS AVEC LE PÔLE DREAM PARTICIPATION AU GROUPE DE TRAVAIL GÉNIE ECOLOGIQUE Accès à des études de marché Veille technique et règlementaire Relais auprès des acteurs locaux et nationaux (Agences de l Eau, ONEMA, Région ) RENCONTRES AVEC D AUTRES SECTEURS (PÔLE VÉGÉPOLIS, CENTRES DE RECHERCHE ) PROJET DE STRUCTURATION DE LA FILIÈRE «EPURATION VÉGÉTALISÉE» EN COURS Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 14

15 MERCI DE VOTRE ATTENTION Conception et réalisation de procédés d épuration écologique 15

DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS

DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS PROJET PHYTORIA DÉVELOPPEMENT DE PROCÉDÉS DE PHYTOÉPURATION POUR LES EFFLUENTS INDUSTRIELS PROJET PHYTORIA CONTEXTE - SUCCÈS ACTUEL DE L ÉPURATION VÉGÉTALISÉE (Filtres Plantés de Roseaux) pour les collectivités

Plus en détail

Filières d épuration adaptées aux petites collectivités. Pascal Molle Cemagref Lyon

Filières d épuration adaptées aux petites collectivités. Pascal Molle Cemagref Lyon Filières d épuration adaptées aux petites collectivités Pascal Molle Cemagref Lyon Les différents systèmes FNDAE n 22, 1998 D1 D3 D2 D2 D4 D4 D4 D2 D4 D4 D4 Contexte réglementaire STEP devant traiter une

Plus en détail

Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières

Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières Les filtres plantés de roseaux (FPR) s adaptent aux situations particulières Marc Boucher SATESE Limeuil le L assainissement collectif en Dordogne 273 STEP communales en Dordogne (20 nouvelles STEP prévues

Plus en détail

Traitement des eaux usées généralités, choix du procédés FLASSANS. 26 avril 2016

Traitement des eaux usées généralités, choix du procédés FLASSANS. 26 avril 2016 Traitement des eaux usées généralités, choix du procédés FLASSANS 26 avril 2016 Généralités Conséquences de la pollution Généralités Conséquences de la pollution Généralités L origine des eaux usées Généralités

Plus en détail

Épuration des eaux usées: Evolution des filières de traitement depuis 50 ans (et plus)

Épuration des eaux usées: Evolution des filières de traitement depuis 50 ans (et plus) Épuration des eaux usées: Evolution des filières de traitement depuis 50 ans (et plus) Jacques LESAVRE 2 ème Journée franco-asiatique: 2 ème Journée Regards franco-asiatique croisés sur l eau Paris et

Plus en détail

AUTOSURVEILLANCE STEP

AUTOSURVEILLANCE STEP DOSSIER 13-153 Novembre 2013 AUTOSURVEILLANCE STEP Commune de SAINT-GERMAIN-LE-CHÂTELET (90) Campagne d Octobre 2013 Code station : 060990091001 Ce dossier a été réalisé par : Sciences Environnement Agence

Plus en détail

Rapport de visite avec analyses

Rapport de visite avec analyses 2010 2011 2012 2013 0 visite A 0 visite A DIRECTION DE L ENVIRONNEMENT S.A.T.E.S.E. (SERVICE d ASSISTANCE TECHNIQUE aux EXPLOITANTS de STATIONS d ÉPURATION) Les missions du S.A.T.E.S.E. sont cofinancées

Plus en détail

LES FILTRES A SABLE PLANTES DE ROSEAUX : Exemples d utilisation pour le traitement d effluents d ateliers fermiers

LES FILTRES A SABLE PLANTES DE ROSEAUX : Exemples d utilisation pour le traitement d effluents d ateliers fermiers LES FILTRES A SABLE PLANTES DE ROSEAUX : Exemples d utilisation pour le traitement d effluents d ateliers fermiers PFT GH 2 O - Semaine de l eau - journée technique : jeudi 29 janvier 2009 Problématique

Plus en détail

Jean Voisin : Ecophyltre

Jean Voisin : Ecophyltre Partenariat 2013-2015 - Domaine eau et aménagements urbains «Evaluation des procédés nouveaux d assainissement Conception et exploitation des stations de traitement des eaux usées des petites et moyennes

Plus en détail

COMMUNE DE GREZILLE. Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif. Rapport de phases 4& Novembre 2014 v2

COMMUNE DE GREZILLE. Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif. Rapport de phases 4& Novembre 2014 v2 COMMUNE DE GREZILLE Etude de diagnostic du système d'assainissement collectif Rapport de phases 4&5 016-34112 Novembre 2014 v2 11 rue Hoche 49100 Angers Email : hydra@hydra.setec.fr T : 02 41 57 05 73

Plus en détail

Ywann Penru, SUEZ - CIRSEE. Le projet ZHART

Ywann Penru, SUEZ - CIRSEE. Le projet ZHART Ywann Penru, SUEZ - CIRSEE Le projet ZHART Le consortium Un consortium de 7 partenaires Association de compétences complémentaires SUEZ (CIRSEE et Eau France), NYMPHEA, sarl RIVE, CITERES (Université de

Plus en détail

Recensement des filières agréées : Initiatives de 5 conseils généraux visant à un suivi in situ partagé

Recensement des filières agréées : Initiatives de 5 conseils généraux visant à un suivi in situ partagé Recensement des filières agréées : Initiatives de 5 conseils généraux visant à un suivi in situ partagé Réseau ANC Bassin Rhin Meuse 31 janvier 2013 04/02/2013 1 SOMMAIRE Introduction Le protocole de l

Plus en détail

NOTE SUPERPOSITION DE 2 ETAGES DE FILTRES PLANTES DE. Retour d expérience issu de la station de Saint Michel l Observatoire (04), procédé Bi-filtre

NOTE SUPERPOSITION DE 2 ETAGES DE FILTRES PLANTES DE. Retour d expérience issu de la station de Saint Michel l Observatoire (04), procédé Bi-filtre NOTE SUPERPOSITION DE 2 ETAGES DE FILTRES PLANTES DE ROSEAUX A ECOULEMENT VERTICAL Retour d expérience issu de la station de Saint Michel l Observatoire (04), procédé Bi-filtre Pascal MOLLE pascal.molle@cemagref.fr

Plus en détail

Assainissement non collectif

Assainissement non collectif La science au cœur de l environnement étude du Groupe National Public ANC Assainissement non collectif Le suivi in situ des installations de 2011 à 2016 Synthèse technique du rapport final - Septembre

Plus en détail

SIMPLE, FIABLE ET DISCRET

SIMPLE, FIABLE ET DISCRET ANS ENVIRONNEMENT EXPERIÉNCE INGÉNÉRIE Diamond WPL Micro-station d épuration SIMPLE, FIABLE ET DISCRET AGRÉMENT MINISTÉRIEL 5, 10, 15, 20 EH: n 2015-011-ext1à3 Diamond DMS WPL opère sur le secteur du traitement

Plus en détail

Saint-Bohaire, terre d accueil de l assainissement végétalisée en France

Saint-Bohaire, terre d accueil de l assainissement végétalisée en France Saint-Bohaire, terre d accueil de l assainissement végétalisée en France Au fil des années, et plus largement à partir des années 2000, des particuliers et des collectivités se sont équipés en systèmes

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS DU LES SOLUTIONS DE TRAITEMENT DES EAUX USEES POUR DE PETITES UNITES. Réunion d échanges

LES RENDEZ-VOUS DU LES SOLUTIONS DE TRAITEMENT DES EAUX USEES POUR DE PETITES UNITES. Réunion d échanges LES RENDEZ-VOUS DU LES SOLUTIONS DE TRAITEMENT DES EAUX USEES POUR DE PETITES UNITES Réunion d échanges jeudi 11 octobre 2001 de 10H00 à 17H00 Foyer de ski de fond de "La Croisette" LA MURAZ (74) Stations

Plus en détail

de s'affranchir des risques liées à la végétation de proximité (feuilles, racines, etc.)

de s'affranchir des risques liées à la végétation de proximité (feuilles, racines, etc.) AIDE A LA DECISION Le présent document regroupe les éléments de comparaison techniques et économiques détaillés dans les différentes fiches-procédés en les organisant par thème en favorisant l'aide à la

Plus en détail

LA BIORAFFINERIE ENVIRONNEMENTALE DE L EFFET CASCADE AU BOUCLAGE DES CYCLES. Jean-Philippe Steyer / 9 Juin 2015

LA BIORAFFINERIE ENVIRONNEMENTALE DE L EFFET CASCADE AU BOUCLAGE DES CYCLES. Jean-Philippe Steyer / 9 Juin 2015 LA BIORAFFINERIE ENVIRONNEMENTALE DE L EFFET CASCADE AU BOUCLAGE DES CYCLES Jean-Philippe Steyer / 9 Juin 2015 Le traitement des eaux et des déchets Hier et aujourd hui Traitement aérobie Aeration (100

Plus en détail

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Actiflo

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Actiflo ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE Actiflo Domaines d application : Fiche de niveau : Communautaire, commercial et institutionnel En démonstration Avril 2012 1. DONNÉES GÉNÉRALES Nom de

Plus en détail

Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire

Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire Exemple d application du guide méthodologique pour l'assainissement des agglomérations de moins de 2000 équivalents-habitants Commune de Dompaire (AVERTISSEMENT : les hypothèses prises en compte dans le

Plus en détail

Schéma départemental de gestion et de valorisation des sous-produits d épuration de la Guadeloupe

Schéma départemental de gestion et de valorisation des sous-produits d épuration de la Guadeloupe L eau, la source de notre métier Schéma départemental de gestion et de valorisation des sous-produits d épuration de la Guadeloupe Ateliers de concertation sur les scénarios de valorisation et d élimination

Plus en détail

Questionnaire 1. (Il est possible d indiquer un lien sur le site internet de l entreprise pour compléter la présentation ou de joindre un fichier

Questionnaire 1. (Il est possible d indiquer un lien sur le site internet de l entreprise pour compléter la présentation ou de joindre un fichier Questionnaire 1 La meilleure démarche environnementale interne à l entreprise Commerçants, Artisans-commerçants et entreprises de moins de 250 salariés 1.1 Présenter brièvement la démarche ou l action

Plus en détail

Traitement de l eau par écosystèmes végétaux

Traitement de l eau par écosystèmes végétaux Traitement de l eau par écosystèmes végétaux Etudes de terrain Etude de filière Conception Suivi de réalisation Systèmes d assainissement collectif et semi collectif par filtres plantés de roseaux Systèmes

Plus en détail

Le système de filtres plantés de roseaux Expérience de l IAV Hassan II

Le système de filtres plantés de roseaux Expérience de l IAV Hassan II Le système de filtres plantés de roseaux Expérience de l IAV Hassan II IAV / Université de Guelph, Canada Bouchaib El Hamouri, Christopher Kinsely and Anna Crolla IAV / Université de Guelph, Canada Agadir,

Plus en détail

VALORISATION MATIERE DES DECHETS ORGANIQUES

VALORISATION MATIERE DES DECHETS ORGANIQUES EPURATION ET ENERGIE VALORISATION MATIERE DES DECHETS ORGANIQUES VALORISATION DES DIGESTATS DE METHANISATION Journée Technique du 15 octobre 2015 SOMMAIRE Présentation de la société VALBIO Les procédés

Plus en détail

«Autosurveillance des systèmes d assainissement» Dispositions particulières relatives à l autosurveillance des systèmes d assainissement

«Autosurveillance des systèmes d assainissement» Dispositions particulières relatives à l autosurveillance des systèmes d assainissement Journée régionale d information et d échange mardi 17 septembre 2013 «Autosurveillance des systèmes d assainissement» Dispositions particulières relatives à l autosurveillance des systèmes d assainissement

Plus en détail

Aides ADEME pour les IAA 30 juin Philippe VINCENT

Aides ADEME pour les IAA 30 juin Philippe VINCENT Aides ADEME pour les IAA 30 juin 2016 Philippe VINCENT philippe.vincent@ademe.fr 02 40 35 80 26 Principes d intervention auprès des entreprises Thématiques Déchets Énergie Transport Air Sols Management

Plus en détail

Périmètre d irrigation De Limagne Noire réutilisation des eaux usées traitées de l agglomération de CLERMONT FD

Périmètre d irrigation De Limagne Noire réutilisation des eaux usées traitées de l agglomération de CLERMONT FD 23 rue jean Claret CLERMONT FD 04 73 34 75 00 Périmètre d irrigation De Limagne Noire réutilisation des eaux usées traitées de l agglomération de CLERMONT FD 1 Réutilisation des eaux usées traitées Pour

Plus en détail

Réglementation française ANC

Réglementation française ANC Réglementation française ANC Arrêté du 7 septembre 2009 fixant les prescriptions techniques applicables aux installations d assainissement non collectif recevant une charge brute de pollution organique

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC

DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC DEPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE COMMUNE DE BURGNAC Travaux de collecte et de traitement des eaux usées sur le secteur du Petit Roussingeas Grande Pièce MEMOIRE EXPLICATIF MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX DOSSIER

Plus en détail

CONTRIBUTION DES MACROPHYTES FLOTTANTS DANS L ÉPURATION DES EAUX USÉES

CONTRIBUTION DES MACROPHYTES FLOTTANTS DANS L ÉPURATION DES EAUX USÉES FACULTE DES SCIENCES Département des Sciences et Gestion de l Environnement Unité Assainissement et Environnement RESTITUTION SCIENTIFIQUE CONTRIBUTION DES MACROPHYTES FLOTTANTS DANS L ÉPURATION DES EAUX

Plus en détail

Programme ADEME/ACTIA :

Programme ADEME/ACTIA : Journée technique Optimisation de la Production et de la Valorisation du Biogaz Programme ADEME/ACTIA : La méthanisation des déchets gras des industries agro-alimentaires Michel TORRIJOS, LBE - INRA, Paris,

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE BILAN 24 HEURES

RAPPORT DE VISITE BILAN 24 HEURES S.A.T.E.S.E. Service d Assistance Technique aux Exploitants de Station d Epuration Direction de l'aménagement du Territoire, de l Economie et du Développement Durable Service de l Eau, de l Assainissement

Plus en détail

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF AUTONOME

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF AUTONOME ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF AUTONOME Micro-stations d Epuration Biologique Agréées AQUATEC pour les pavillons individuels, résidences et petits hameaux Micro-stations : de à 6 Equivalents Habitants Homologuées

Plus en détail

Communauté de Communes de la Région de Rambervillers

Communauté de Communes de la Région de Rambervillers Communauté de Communes de la Région de Rambervillers 1 : PRESENTATION DES INTERVENANTS Communauté de Communes de la Région de Rambervillers Contacts : Marie-Pierre SEIWERT Blandine VOIRIN Le bureau d études

Plus en détail

PRÉFET DE L ARDÈCHE. Pétitionnaire :

PRÉFET DE L ARDÈCHE. Pétitionnaire : PRÉFET DE L ARDÈCHE Direction départementale des territoires Service environnement Pôle eau RAPPORT de l ingénieur chargé de la police de l eau à la direction départementale des territoires de l Ardèche

Plus en détail

Schéma départemental de gestion et de valorisation des sous-produits d épuration de la Guadeloupe

Schéma départemental de gestion et de valorisation des sous-produits d épuration de la Guadeloupe L eau, la source de notre métier Schéma départemental de gestion et de valorisation des sous-produits d épuration de la Guadeloupe Présentation de l étude Mai 2O15 1 1 Les objectifs de cette étude L objectif

Plus en détail

La Gestion Publique de. l Assainissement Autonome

La Gestion Publique de. l Assainissement Autonome La Gestion Publique de l Assainissement Autonome Historique Michel LEJEUNE Président du Comité d Experts chargé de l examen des demandes d agrément des systèmes d épuration individuelle Mise en place du

Plus en détail

6 juillet Direction de L EAU et de L ASSAINISSEMENT

6 juillet Direction de L EAU et de L ASSAINISSEMENT 6 juillet 2017 Direction de L EAU et de L ASSAINISSEMENT 1. Raisons et enjeux du projet - Présentation du système d assainissement et de la station d épuration - Pourquoi un projet de modernisation de

Plus en détail

NOTE EXPLICATIVE STATION D EPURATION AUTONOME DES EAUX RESIDUAIRES DOMESTIQUES DE LA RESIDENCE VICTORIA, NOUMEA

NOTE EXPLICATIVE STATION D EPURATION AUTONOME DES EAUX RESIDUAIRES DOMESTIQUES DE LA RESIDENCE VICTORIA, NOUMEA République Française NOUVELLE-CALEDONIE Province Sud NOTE EXPLICATIVE STATION D EPURATION AUTONOME DES EAUX RESIDUAIRES DOMESTIQUES DE LA RESIDENCE VICTORIA, NOUMEA DOSSIER DE DECLARATION au titre de la

Plus en détail

FRAISES EN JARDINS SUSPENDUS 2015 Suivi des bassins de traitement des effluents

FRAISES EN JARDINS SUSPENDUS 2015 Suivi des bassins de traitement des effluents FRAISES EN JARDINS SUSPENDUS 2015 Suivi des bassins de traitement des effluents Responsable de l essai : Annie Gény I CONTEXTE Les cultures hors sol (fraises, framboises, tomates ) sont drainées avec des

Plus en détail

Le lagunage naturel. Le lagunage naturel. Processus. Hydraulique (évolution des flux) Performances (NH 4 + ) Curage

Le lagunage naturel. Le lagunage naturel. Processus. Hydraulique (évolution des flux) Performances (NH 4 + ) Curage Le lagunage naturel Catherine BOUTIN, Cemagref Lyon catherine.boutin@cemagref.fr Le lagunage naturel Processus Hydraulique (évolution des flux) Performances (NH 4 + ) Curage 1 Processus Équilibre biologique

Plus en détail

Une nouvelle alliance est née, celle du savoir-faire et de l esprit de service.

Une nouvelle alliance est née, celle du savoir-faire et de l esprit de service. Maintenance et exploitation de stations de pompage et de traitement d eau potable, entretien électromécanique, nettoyage et désinfection de réservoirs, recherche de fuites sur réseaux. Inspection vidéo

Plus en détail

Aspects réglementaires : les ICPE et l eau

Aspects réglementaires : les ICPE et l eau Diapositive 1 Aspects réglementaires : les ICPE et l eau

Plus en détail

Le présent document contient, en application du décret n du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service.

Le présent document contient, en application du décret n du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service. Le présent document contient, en application du décret n 2007.675 du 2 mai 2007, les éléments sur le prix et la qualité du service. I - PRÉSENTATION DU SERVICE Exploité en affermage par la Lyonnaise des

Plus en détail

NYMPHEA PRODUCTEUR DE PLANTES AQUATIQUES

NYMPHEA PRODUCTEUR DE PLANTES AQUATIQUES NYMPHEA PRODUCTEUR DE PLANTES AQUATIQUES Réunion du 30 août 2013 Historique L entreprise Nymphea, productrice de plantes aquatiques depuis 1990, est constituée de 3 sociétés distinctes : L EARL Nymphea

Plus en détail

ASSAINISSEMENT Concertation pour le choix du site d implantation du pôle épuratoire de Grand-Santi. Service Eau&Assainissement

ASSAINISSEMENT Concertation pour le choix du site d implantation du pôle épuratoire de Grand-Santi. Service Eau&Assainissement ASSAINISSEMENT Concertation pour le choix du site d implantation du pôle épuratoire de Grand-Santi Service Eau&Assainissement lundi 27 juin 2016 Commune de Grand-Santi PLAN DE LA PRÉSENTATION A. Présentation

Plus en détail

Surveillance des réseaux d assainissement. Agence de l Eau Seine-Normandie V. Mourey C. Jacquet V. Chevrol

Surveillance des réseaux d assainissement. Agence de l Eau Seine-Normandie V. Mourey C. Jacquet V. Chevrol Surveillance des réseaux d assainissement Agence de l Eau Seine-Normandie V. Mourey C. Jacquet V. Chevrol PRESENTATION DE L AGENCE DE L EAU SEINE NORMANDIE DIRECTION TERRITORIALE ILE-DE-FRANCE Service

Plus en détail

Vers le développement de l Intelligence Artificielle au SIAAP

Vers le développement de l Intelligence Artificielle au SIAAP Vers le développement de l Intelligence Artificielle au SIAAP Programme MOCOPÉE Olivier ROUSSELOT - SIAAP Directeur Développement et Prospective Aquacity 15 juin 2016 Smart Water Network Intelligence Artificielle

Plus en détail

Epuration des eaux usées au Maroc Situation actuelle et capitalisation

Epuration des eaux usées au Maroc Situation actuelle et capitalisation Epuration des eaux usées au Maroc Situation actuelle et capitalisation Epuration des eaux usées Definition et Objectif de l épuration : L épuration des eaux usées est l ensemble des techniques permettant

Plus en détail

Les eaux usées. Pure comme nature. BIOROCK, le premier Assainissement Non Collectif au monde, sans électricité ni moteur. assainissement non collectif

Les eaux usées. Pure comme nature. BIOROCK, le premier Assainissement Non Collectif au monde, sans électricité ni moteur. assainissement non collectif Les eaux usées Pure comme nature BIOROCK, le premier Assainissement Non Collectif au monde, sans électricité ni moteur. Système unique pour l assainissement des eaux usées domestiques eaux BIOROCK est

Plus en détail

La conversion hydrothermale Une nouvelle famille de procédés combinant pression et température

La conversion hydrothermale Une nouvelle famille de procédés combinant pression et température La conversion hydrothermale Une nouvelle famille de procédés combinant pression et température Anne Roubaud, Ingénieur de Recherche, CEA Marcoule Association Innovation Fluides Supercritiques 1 Un traitement

Plus en détail

Dossier de presse. Inaugurations des stations d épuration de La Chapelle-Hermier et Saint-Julien-des-Landes. Vendredi 12 octobre 2012

Dossier de presse. Inaugurations des stations d épuration de La Chapelle-Hermier et Saint-Julien-des-Landes. Vendredi 12 octobre 2012 Dossier de presse Inaugurations des stations d épuration de La Chapelle-Hermier et Saint-Julien-des-Landes Vendredi 12 octobre 2012 Communauté de Communes du Pays des Achards 2, rue Michel Breton - 85

Plus en détail

Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés)

Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés) Activité de transformation de produits d origine animale et végétale (produits asiatiques, panés de volaille, plat cuisinés) Projet : Augmentation du tonnage travaillé Modification du système de traitement

Plus en détail

La réutilisation des eaux traitées au Pays de l Or Projets et réalisations

La réutilisation des eaux traitées au Pays de l Or Projets et réalisations La réutilisation des eaux traitées au Pays de l Or Projets et réalisations Un objectif inscrit au schéma directeur d assainissement établi en 2005-2006 Objectifs : donner une valeur ajoutée environnementale

Plus en détail

1 de Mise en contexte

1 de Mise en contexte Démarche d autorisation des projets comportant le rejet d une forte charge d azote ammoniacal dans des ouvrages municipaux d assainissement des eaux (OMAE) 1 Mise en contexte Le ministère du Développement

Plus en détail

Gamme ANITA Traiter les retours azotés durablement et au meilleur coût

Gamme ANITA Traiter les retours azotés durablement et au meilleur coût Gamme ANITA Traiter les retours azotés durablement et au meilleur coût Enjeux financiers et environnementaux La déshydratation des boues traitées par digestion anaérobie produit des retours liquides à

Plus en détail

THANIUM. Unités Standardisées de Méthanisation. De la pollution à l énergie

THANIUM. Unités Standardisées de Méthanisation. De la pollution à l énergie THANIUM Unités Standardisées de Méthanisation De la pollution à l énergie La méthanisation pour tous... La méthanisation représente une solution économique et efficace pour valoriser la pollution de vos

Plus en détail

THANIUM. Unités Standardisées de Méthanisation. De la pollution à l énergie

THANIUM. Unités Standardisées de Méthanisation. De la pollution à l énergie THANIUM Unités Standardisées de Méthanisation De la pollution à l énergie La méthanisation pour tous... La méthanisation représente une solution économique et efficace pour valoriser la pollution de vos

Plus en détail

PROCEDE MIXTE D EPURATION. Filtre planté de roseau + Lagunes + Bambouseraie Notion de zéro rejet

PROCEDE MIXTE D EPURATION. Filtre planté de roseau + Lagunes + Bambouseraie Notion de zéro rejet PROCEDE MIXTE D EPURATION Filtre planté de roseau + Lagunes + Bambouseraie Notion de zéro rejet L OPERATION Les objectifs augmenter les capacités hydraulique et organique de traitement du système d assainissement

Plus en détail

«L épuration des eaux usées par filtres plantés de roseaux à écoulement vertical: Base de dimensionnement, intérêt et application d un système à

«L épuration des eaux usées par filtres plantés de roseaux à écoulement vertical: Base de dimensionnement, intérêt et application d un système à «L épuration des eaux usées par filtres plantés de roseaux à écoulement vertical: Base de dimensionnement, intérêt et application d un système à double étages superposés» I- Filière classique I.1 Présentation

Plus en détail

Retour d'expérience sur les filtres plantés

Retour d'expérience sur les filtres plantés Retour d'expérience sur les filtres plantés Guillaume CASTERAN, STAC Charles-Emmanuel IMPALLOMENI, ADPI Romain AIMOZ, SUEZ Environnement www.stac.aviation-civile.gouv.fr Sommaire Rapide historique Montage

Plus en détail

STEP de N Goussa : une station 100% verte. Intervenant: Amar CHOUIKH Directeur central de l exploitation et de la maintenance à l ONA

STEP de N Goussa : une station 100% verte. Intervenant: Amar CHOUIKH Directeur central de l exploitation et de la maintenance à l ONA STEP de N Goussa : une station 100% verte Intervenant: Amar CHOUIKH Directeur central de l exploitation et de la maintenance à l ONA Sommaire La commune de N Goussa Fiche technique de la station Comment

Plus en détail

Le SATESE 37 n étant pas assujetti à TVA, nos prix s entendent nets de toutes taxes T A R I F S

Le SATESE 37 n étant pas assujetti à TVA, nos prix s entendent nets de toutes taxes T A R I F S T A R I F S 2 0 1 6 Contribution des membres Communes Etablissement Public de Coopération Intercommunale une compétence déléguée : tarif de base/habitant deux compétences déléguées : tarif de base/habitant

Plus en détail

ACTIONS DES CHAMBRES DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PACA EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITE

ACTIONS DES CHAMBRES DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PACA EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITE ACTIONS DES CHAMBRES DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE PACA EN FAVEUR DE LA BIODIVERSITE Rencontres RREN PACA / Entreprises - 29 novembre 2012 1 LE RESEAU DES CCI DE PACA Rencontres RREN PACA / Entreprises

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Phyto-Filtre PFG

NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Phyto-Filtre PFG NOUVELLES TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES FICHE D INFORMATION TECHNIQUE Phyto-Filtre PFG Domaines d application Commercial, institutionnel et communautaire Fiche de niveau Démonstration Juin

Plus en détail

Gestion des effluents d Elevage et de Fromagerie chez les laitiers et les fromagers. Yves Lefrileux Institut de l Elevage

Gestion des effluents d Elevage et de Fromagerie chez les laitiers et les fromagers. Yves Lefrileux Institut de l Elevage Gestion des effluents d Elevage et de Fromagerie chez les laitiers et les fromagers Yves Lefrileux Institut de l Elevage www.idele.fr 4 èmes Journées Techniques Caprines - 3 et 4 avril 2013 1 Plan Introduction

Plus en détail

Projets innovants et concertés dans le domaine de l eau. Béatrice BULOU Vice-Présidente Eurométropole de Strasbourg

Projets innovants et concertés dans le domaine de l eau. Béatrice BULOU Vice-Présidente Eurométropole de Strasbourg Projets innovants et concertés dans le domaine de l eau Béatrice BULOU Vice-Présidente Eurométropole de Strasbourg 1. Plan climat transition énergétique 2. Projet biométhane 3. Projet Lumieau 4. Projets

Plus en détail

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF AUTONOME

ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF AUTONOME ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF AUTONOME Micro-stations d Epuration Biologique Agréées AQUATEC et THETIS-CLEAN Filtre à Massif de Zéolithe ZEOCOMPACT Autres produits pour les pavillons individuels, résidences

Plus en détail

Annexe 7 Fiche d évaluation Station d épuration

Annexe 7 Fiche d évaluation Station d épuration Annexe 7 Fiche d évaluation Station d épuration Ajout de débit et de charges d eaux usées 7.1 Indiquer les valeurs caractéristiques suivantes : Nombre d unités d habitation ajoutées : unités Nombre de

Plus en détail

TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES

TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES ROYAUME DU MAROC AGENCE DU BASSIN HYDRAULIQUE DU SEBOU TRAITEMNET DES EFFLUENTS INDUSTRIELS A FES Paris 23 juin 28 PRESENTATION DU BASSIN DU SEBOU Superficie : 4. km2 Population : 6.2 Millions hab. (RGPH

Plus en détail

L éco-assainissement Un nouveau mode de gestion des effluents domestiques

L éco-assainissement Un nouveau mode de gestion des effluents domestiques L éco-assainissement Un nouveau mode de gestion des effluents domestiques QUESTION n 1n - Jardin public ou station d Jardin public ou station d épuration? QUESTION n 2n - les effluents domestiques choisissez

Plus en détail

Sommaire 1. Historique 2.Contexte règlementaire propre à l assainissement collectif 3.Responsabilités et obligations 4. Les outils et les moyens

Sommaire 1. Historique 2.Contexte règlementaire propre à l assainissement collectif 3.Responsabilités et obligations 4. Les outils et les moyens Le contexte règlementaire Jeudi 26 mai 2016 Conseil départemental Sommaire 1. Historique 2.Contexte règlementaire propre à l assainissement collectif 3.Responsabilités et obligations 4. Les outils et les

Plus en détail

Retour d expérience d un maître d oeuvre

Retour d expérience d un maître d oeuvre SESSION 1 Du projet àla réception des travaux Retour d expérience d un maître d oeuvre Grégoire JOST (SINBIO) Novembre 2008 Programme pluriannuel d assainissement de la commune de Feldbach (68) 1 S o m

Plus en détail

Les COV non solvants et les pollutions olfactives

Les COV non solvants et les pollutions olfactives Les COV non solvants et les pollutions olfactives Céline Puente-Lelièvre ADEME Direction Production et Energies Durables Service Entreprises et Eco Technologies 1. COV non solvants Les COV non solvants

Plus en détail

Une 2 ème vie pour les eaux usées traitées. Fabrice NAULEAU SAUR

Une 2 ème vie pour les eaux usées traitées. Fabrice NAULEAU SAUR Une 2 ème vie pour les eaux usées traitées Fabrice NAULEAU SAUR Qualité des eaux usées traitées Une ressource de qualité DCO totale mg/l : 30 10 DCO filtrée mg/l : 30 10 MES mg/l : < 1 N-NH4 mg/l : 1,0

Plus en détail

Analyse du cycle anthropique de l eau produite, distribuée et traitée en Région wallonne

Analyse du cycle anthropique de l eau produite, distribuée et traitée en Région wallonne L'économie circulaire du secteur de l EAU Jeudi 21 avril 2016 - Liège Analyse du cycle anthropique de l eau produite, distribuée et traitée en Région wallonne Department of Chemical Engineering Products,

Plus en détail

PREFET DES COTES- D ARMOR

PREFET DES COTES- D ARMOR PREFET DES COTES- D ARMOR Direction départementale des territoires et de la mer Service eau, environnement, forêts Arrêté portant prescriptions complémentaires à déclaration en application de l'article

Plus en détail

Biométhane issue des boues d épuration: nouvelles opportunités et mesures d accompagnement

Biométhane issue des boues d épuration: nouvelles opportunités et mesures d accompagnement Biométhane issue des boues d épuration: nouvelles opportunités et mesures d accompagnement Olivier Theobald, ingénieur au service mobilisation et valorisation des déchets de l ADEME Jean Luc Ventura, Directeur

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE. Micro station BIOFRANCE 5 EH

RETOUR D EXPERIENCE. Micro station BIOFRANCE 5 EH Micro station BIOFRANCE EH Résultats des tests selon protocole VEOLIA en conditions sollicitantes 1 Préambule En 7, VEOLIA présentait aux Assises de l ANC de Cahors les résultats d une étude comparative

Plus en détail

Bio Réacteur à Membranes Céramiques pour le traitement des effluents industriels

Bio Réacteur à Membranes Céramiques pour le traitement des effluents industriels Bio Réacteur à Membranes Céramiques pour le traitement des effluents industriels Basé sur la technologie Membralox Sylvia Paranthoen Alain Balaire PALL EXEKIA Sommaire 1. Description du procédé bio réacteur

Plus en détail

Une ressource alternative du Grand Narbonne, de qualité maîtrisée, au service de l irrigation raisonnée des vignes

Une ressource alternative du Grand Narbonne, de qualité maîtrisée, au service de l irrigation raisonnée des vignes IRRIALT EAU Une ressource alternative du Grand Narbonne, de qualité maîtrisée, au service de l irrigation raisonnée des vignes VERGNES Magali, Vice présidente du Grand Narbonne Michel Diaz et VIBERT Claudine,

Plus en détail

Solutions techniques pour la. de la Ressource en Eau. SD-EAU 104, résidence du Moulin BREUIL LE VERT tél port.

Solutions techniques pour la. de la Ressource en Eau. SD-EAU 104, résidence du Moulin BREUIL LE VERT tél port. Solutions techniques pour la Gestion Globale, Responsable et Durable de la Ressource en Eau SD-EAU 104, résidence du Moulin 60600 BREUIL LE VERT tél. 0344501077 port. 0633252502 Société créée en 2010 par

Plus en détail

3 Evènements (conférences, salons, ateliers )

3 Evènements (conférences, salons, ateliers ) NEWSLETTER Août 00 L Agence de l eau Seine Normandie 3 Evènements (conférences, salons, ateliers ) Les principaux types de traitement des boues d épuration en Seine-Normandie Publications sur le traitement

Plus en détail

Evaluation environnementale des systèmes d assainissement par l Analyse de Cycle de Vie

Evaluation environnementale des systèmes d assainissement par l Analyse de Cycle de Vie Evaluation environnementale des systèmes d assainissement par l Analyse de Cycle de Vie Laureline Catel Evelyne Couliou Irstea Montpellier, UMR ITAP, pôle ELSA Quels coûts environnementaux pour quelle

Plus en détail

Station d épuration de Lupieu à SAINT-RAMBERT-EN-BUGEY

Station d épuration de Lupieu à SAINT-RAMBERT-EN-BUGEY DEPARTEMENT DE L AIN Station d épuration de Lupieu à SAINT-RAMBERT-EN-BUGEY RAPPORT ANNUEL 2014 BILAN GENERAL DE FONCTIONNEMENT RÉDACTION VÉRIFICATION APPROBATION Nom : Nicolas GEHIN Date : 13/02/15 Visa:

Plus en détail

MBR X-Flow. Concept et experiences

MBR X-Flow. Concept et experiences MBR X-Flow Concept et experiences 20.01.2016 Sommaire 1. Le MBR Principes et configurations 2. Le MBR X-Flow 1. Principes 2. Construction modulaire 3. Nouveaux développements - Helix 4. Avantages 3. Références

Plus en détail

Photo : Franck Kessler, agent d entretien communal, effectue le fauchage des roseaux.

Photo : Franck Kessler, agent d entretien communal, effectue le fauchage des roseaux. Photo : Franck Kessler, agent d entretien communal, effectue le fauchage des roseaux. 1 Le point Les résultats des prélèvements réalisés par le Service d assistance technique aux exploitants de station

Plus en détail

Historique de la démarche Nord-Isère Durable

Historique de la démarche Nord-Isère Durable Historique de la démarche Nord-Isère Durable Hier Aujourd hui Des réalisations concrètes Un rayonnement régional Une identité : le Nord-Isère Durable Un terreau favorable Une ambition : un territoire d

Plus en détail

PREFECTURE DU RHONE. DIRECTION DE LA CITOYENNETE LYON, le 16 décembre 2009 ET DE L ENVIRONNEMENT

PREFECTURE DU RHONE. DIRECTION DE LA CITOYENNETE LYON, le 16 décembre 2009 ET DE L ENVIRONNEMENT PREFECTURE DU RHONE DIRECTION DE LA CITOYENNETE LYON, le 16 décembre 2009 ET DE L ENVIRONNEMENT Sous-direction de l environnement Bureau des milieux naturels et paysages ARRETE N 2009-7438 portant modification

Plus en détail

Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665

Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665 Communauté d Agglomération Villefranche Beaujolais Saône Services Techniques Communautaires Service Assainissement 115 rue Paul Bert 69665 VILLEFRANCHE-SUR-SAÔNE Tél: 04 74 68 23 08 RAPPORT ANNUEL SUR

Plus en détail

Procédés de recyclage du phosphore à partir d effluents domestiques. Samuel Martin

Procédés de recyclage du phosphore à partir d effluents domestiques. Samuel Martin Procédés de recyclage du phosphore à partir d effluents domestiques Samuel Martin Impact des nouvelles réglementations sur le traitement du phosphore Augmentation du nombre de zones sensibles Nouvelles

Plus en détail

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Réacteur biologique à support fluidisé MBBR avec garnissage K5 d AnoxKaldnes

ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE. Réacteur biologique à support fluidisé MBBR avec garnissage K5 d AnoxKaldnes ÉQUIPEMENT DE PROCÉDÉ FICHE D INFORMATION TECHNIQUE Réacteur biologique à support fluidisé MBBR avec garnissage K5 d AnoxKaldnes Domaines d application : Fiche de niveau : Commercial, institutionnel et

Plus en détail

Réhabilitation d un assainissement autonome

Réhabilitation d un assainissement autonome Réhabilitation d un assainissement autonome Système de traitement HYBRIDO 0 : Micro-station d épuration type OXY semi-enterrée + Filtre planté spécifique horizontal hors sol Camping de NEUVRE (03), 68

Plus en détail

Gestion des effluents des élevages ovins

Gestion des effluents des élevages ovins Gestion des effluents des élevages ovins 1. Le traitement des effluents peu chargés 2. Le lactosérum 3. Des possibilités de traitement combiné effluents peu chargés et effluents domestiques? Jacques Capdeville

Plus en détail

Partie II - ASSAINISSEMENT

Partie II - ASSAINISSEMENT Partie II - ASSAINISSEMENT Assainissement Depuis plusieurs années, le Syndicat des Eaux se préoccupe du traitement des eaux usées des communes rurales. Lorsque l habitat est très dispersé, l assainissement

Plus en détail

Filtre compact Eparco pour l Assainissement Non Collectif

Filtre compact Eparco pour l Assainissement Non Collectif Filtre compact Eparco pour l Assainissement Non Collectif Hervé Philip Directeur Technique Eparco Assainissement Jean-Luc Vasel Professeur Université de Liège Séminaire Arras 2006 Filtre compact Eparco

Plus en détail

Principe de fonctionnement. Influent. matériaux. Garanties. Accessoires optionnels

Principe de fonctionnement. Influent. matériaux. Garanties. Accessoires optionnels Capacité : 20 à 30 EH Les solutions Ecoprocess Filtre compact coco (enveloppe du caisson/filtre en PRV) sont conçues pour dépolluer efficacement les eaux usées domestiques dans le cadre de l Assainissement

Plus en détail

Politiques wallonnes de soutien aux emplois «verts»

Politiques wallonnes de soutien aux emplois «verts» Daniel COLLET, Directeur Direction de la Politique Économique Service Public de Wallonie Politiques wallonnes de soutien aux emplois «verts» Demi-journée d étude «Emplois verts» Conseil Central de l Economie

Plus en détail