LOI PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL Loi n du 20 Août 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LOI PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL Loi n du 20 Août 2008"

Transcription

1 LOI PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL Loi n du 20 Août 2008 Textes applicables : Position commune du 9 Avril 2008 sur la représentativité, le développement du dialogue social et le financement du syndicalisme. Loi n du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail. Décision du Conseil Constitutionnel n du 7 août Décret n du 4 novembre 2008 relatif aux modalités de recueil et de consolidation des résultats des organisations syndicales aux élections professionnelles. Décrets n et des 3 et 4 novembre 2008, portant diverses mesures relatives au temps de travail, et relatif au contingent annuel d heures supplémentaires et à l aménagement du temps de travail. 2 ème PARTIE : LE TEMPS DE TRAVAIL Maintien du principe d une durée légale du temps de travail à 35 heures, seuil de déclenchement des heures supplémentaires. L ensemble de la législation sur les durées maximales du travail, sur le repos quotidien / hebdomadaire reste en vigueur. Points modifiés par la loi : Le contingent annuel d heures supplémentaires, et réalisation d heures supplémentaires au-delà, Les conventions de forfait, L aménagement du temps de travail, Le compte épargne temps, Assouplissement des conditions d ouverture des droits aux congés payés : Réduction de 1mois à 10 jours la durée du travail effectif nécessaire pour acquérir un droit à CP.

2 Le contingent annuel d heures supplémentaires Définition du volume du contingent annuel : Par accord collectif d entreprise ou d établissement, Ou à défaut par convention ou accord de branche, Ou à défaut par décret. Voir décret n du 4 novembre 2008 >> nouvel article D du code du travail : Contingent fixé à 220 heures par salarié. Remarque : Sécurisation des accords collectifs antérieurs. Les accords de branche conserveront leurs effets tant que ces accords resteront en vigueur. Demeureront seulement les accords applicables aux entreprises dépourvues de la capacité de négocier. Priorité est donnée à la négociation d entreprise, d établissement. Information / Consultation des représentants du personnel : Réalisation des heures du contingent après information du CE, ou à défaut des DP. A défaut de dispositions conventionnelles applicables, consultation du CE (ou à défaut des DP) sur les modalités de son utilisation. Suppression du repos compensateur obligatoire légal pour les heures effectuées, à l intérieur du contingent, au-delà de 41 heures. L article L du CT dispose qu une convention ou un accord collectif d entreprise ou d établissement (à défaut de branche) est toujours nécessaire pour remplacer tout ou partie du paiement des heures supplémentaires majorées par un repos compensateur équivalent. Cette possibilité est ouverte pour toutes les heures supplémentaires, qu elles soient accomplies en-deçà ou au-delà du contingent. Sauf dispositions conventionnelles plus favorables. Et la réalisation d heures supplémentaires au-delà du contingent annuel Suppression de l autorisation de l Inspection du travail pour dépasser le contingent. Conditions d accomplissement d heures au-delà du contingent annuel, ainsi que les caractéristiques et les conditions de prise de la contrepartie obligatoire en repos due pour ces heures, définies : Par accord collectif d entreprise ou d établissement, Ou à défaut par convention ou accord de branche, Ou à défaut par décret. Voir décret n du 4 novembre 2008 >> nouvel article D du code du travail :

3 Information des salariés du repos acquis dans un document annexé au bulletin de paie. Ouverture du droit à repos et obligation de le prendre dans un délai maximum de 2 mois dès lors que ce repos atteint 7 heures. Prise du repos par journée entière ou demi-journée, à la convenance du salarié. L absence de demande du salarié n entraîne pas la perte du droit : obligation pour l employeur de lui demander de le prendre dans un délai maximum d un an. NB : Absence d interdiction de prendre ce repos pendant la période du 1 er juillet au 31 août, ou encore de l accoler aux congés payés. Assimilation à du temps de travail effectif. Versement d une indemnité correspondant aux droits acquis en cas de rupture avant la prise de ce repos. Priorité est donnée à la négociation d entreprise, d établissement. Information / Consultation des représentants du personnel : Réalisation après avis du CE (ou à défaut des DP). A défaut de dispositions conventionnelles, consultation du CE (ou à défaut des DP) sur les modalités de cet éventuel dépassement. Maintien du repos compensateur légal, désormais dénommé «Contrepartie obligatoire en repos», pour les heures supplémentaires réalisées au-delà du contingent annuel d heures supplémentaires. Taux : 50% dans les entreprises de 20 salariés au plus, 100% pour les entreprises de plus de 20 salariés. Contrepartie non applicable aux heures supplémentaires choisies effectuées en application d un accord antérieur à la loi. Remarque : Suppression du dispositif des heures choisies pour l avenir / Maintien des accords collectifs antérieurs. Les conventions de forfait Conditions communes aux différentes conventions : Accord exprès du salarié, Convention établie par écrit. Consultation annuelle du CE sur le recours aux forfaits et les modalités de suivi de la charge de travail. Conditions communes aux conventions de forfait en heures : Rémunération comprenant les majorations pour heures supplémentaires.

4 Conditions communes aux conventions de forfait annuelles : Nécessaire accord collectif d entreprise ou d établissement, ou à défaut de branche. Convention par convention : Convention de forfait en heure sur la semaine ou sur le mois : Etendue à tout salarié, soumis ou non à l horaire collectif, Non subordonnée à la conclusion d un accord collectif préalable. Convention de forfait en heures sur l année : Champ d application : Cadres non soumis à l horaire collectif, Salariés disposant d une réelle autonomie dans l organisation de leur emploi du temps. Catégories de salariés définies par l accord collectif. Respect des durées maximales quotidienne et hebdomadaire, des durées de repos quotidien et hebdomadaire. Convention de forfait en jours sur l année : Champ d application non modifié : Cadres disposant d une autonomie dans l organisation de leur emploi du temps et non soumis à l horaire collectif applicable au sein de l atelier, du service ou de l équipe, auquel ils sont intégrés. Salariés dont la durée du travail ne peut être prédéterminée et qui dispose d une réelle autonomie dans l organisation de leur emploi du temps pour l exercice des responsabilités qui leur sont confiées. Catégories de salariés définies par l accord collectif. Forfait dans la limite de la durée annuelle de référence, définie par l accord collectif (maximum de 218 jours). Entretien annuel sur la charge de travail du salarié, l organisation du travail dans l entreprise, l articulation entre la vie professionnelle et la vie personnelle et familiale, ainsi que sur la rémunération du salarié. Possibilité de renoncer à une partie des jours de repos : Sur la base du volontariat du salarié. Accord établi par écrit, déterminant la contrepartie, la majoration de salaire, qui ne peut être inférieure à 10%.

5 Dans la limite d un nombre maximal défini par l accord collectif. A défaut d accord : dans la limite de 235 jours. A confirmer par décret / Décret à paraître. Remarque : Sécurisation des accords collectifs antérieurs. Les exonérations acquises sont maintenues pour les entreprises satisfaites par l organisation actuelle de leur temps de travail et ne souhaitant pas renégocier leur accord. L aménagement du temps de travail : création d un aménagement unique du temps de travail Fusion des anciens dispositifs (cycle, JRTT sur 4 semaines, modulation, JRTT sur l année), au profit d un régime unifié et simplifié. Suppression du régime de modulation spécifique aux salariés à temps partiel peuvent désormais être inclus directement dans le nouvel aménagement, sous certaines conditions. Remarque : Sécurisation des accords collectifs antérieurs sans limitation de durée. Aménagement unique du temps de travail : Principe : Répartition de la durée du travail sur une période supérieure à la semaine et au plus égale à l année. Mise en place : Aménagement défini par accord collectif d entreprise ou d établissement, ou à défaut par accord de branche. Précise : Conditions et délai de prévenance des changements de durée ou d horaires (à défaut, délai de 7 jours), Limites pour le décompte des heures supplémentaires, Conditions de prise en compte des absences / arrivées / départs des salariés en cours d année, Le cas échéant, les modalités de communication et de modification de la répartition de la durée et des horaires de travail des salariés à temps partiel. A défaut d accord, par décision unilatérale de l employeur, conformément aux modalités et à l organisation de la répartition de la durée du travail sur plus d une semaine définies par décret. Voir décret n du 4 Novembre 2008 >> article D du code du travail : Organisation de la durée du travail sous forme de période de travail, chacune d une durée de 4 semaine au plus.

6 Etablissement d un programme indicatif soumis pour avis, avant sa mise en œuvre, au CE (à défaut aux DP), et modification de ce programme après consultation du CE (à défaut des DP). Bilan annuel au CE (ou à défaut des DP). Changement des horaires sous réserve de respecter un délai de prévenance de 7 jours ouvrés. Dérogation : Dans les entreprises fonctionnant en continu, organisation du temps de travail sur plus d une semaine sur décision unilatérale de l employeur. Heures supplémentaires : Heures réalisées au-delà de la limite haute hebdomadaire (39 heures en cas d application du dispositif réglementaire), Et déduction faites de celles-ci, Heures réalisées au-delà de 1607 heures (ou de la limite annuelle inférieure fixée par l accord), Ou, Heures réalisées au-delà de la moyenne de 35 heures calculée sur la période de référence fixée par l accord ou par le décret. Le compte épargne temps (CET) Mise en place : Par accord collectif d entreprise ou d établissement, Ou à défaut par convention ou accord de branche. Contenu de l accord : Conditions et limites de l alimentation en temps et en argent du CET, à l initiative du salarié, ou s agissant des heures accomplies au-delà de la durée collective, à l initiative de l employeur, Modalités de gestion du CET, Conditions d utilisation, de liquidation et de transfert des droits d un employeur à un autre. Monétisation des droits affectés au CET, d un commun accord, nonobstant des dispositions conventionnelles contraires (or 5 ème semaine de CP). Liquidation ou transfert en cas de rupture du contrat de travail : Conditions prévues par l accord collectif. A défaut, deux possibilités : Perception d une indemnité correspondant à la conversion monétaire des droits acquis, Demander, en accord avec l employeur, la consignation des droits auprès de la Caisse des

7 dépôts et consignations, demande qui s accompagne de la demande écrite du salarié et d une déclaration de consignation renseignée par l employeur. Le cas échéant, le déblocage des droits ainsi consignés se fait : - A la demande du salarié bénéficiaire pour le transfert de tout ou partie des sommes consignées sur le CET, le plan d épargne d entreprise ou le plan d épargne pour la retraite collectif mis en place par son nouvel employeur, dans les conditions prévues par l accord mettant en place ces dispositifs. - A la demande du salarié bénéficiaire, ou de ses ayants droit, pour le paiement, à tout moment, de tout ou partie des sommes consignées. Voir décret n du 5 octobre Garanties des droits affectés : Garantie par l AGS, dans la limite de six fois le montant mensuel retenu pour le calcul des contributions au régime d assurance chômage (soit euros en 2009). Au-delà, mécanisme d assurance ou de garantie financière obligatoirement prévu par l accord. A défaut d accord collectif, le décret du 5 octobre 2009 prévoit que le dispositif de garantie financière doit être mis en place par l employeur. ATTENTION : Dans l attente de l établissement du dispositif d assurance ou de garantie financière, lorsque les droits acquis, convertis en unités monétaires, excèdent le plafond garanti par l AGS, une indemnité correspondant à la conversion monétaire des droits est versée au salarié. Alimentation d un PERCO ou d un régime de retraite supplémentaire collectif et obligatoire favorisée : Jusqu ici, lorsque le salarié utilisait le CET pour alimenter un tel régime, seuls les droits issus d un abondement de l employeur bénéficiait d un régime social et fiscal de faveur. Désormais, lorsque ces droits ne proviennent pas d un abondement de l employeur, ils sont exonérés, dans la limite de 10 jours par an, de cotisations salariales de sécurité sociale et de cotisations patronales d assurances sociales et d allocations familiales. Ces sommes sont également exonérées d impôt sur le revenu.

1. Les modalités de fixation du contingent annuel

1. Les modalités de fixation du contingent annuel LOI DE MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL (20 AOUT 2008) La loi 2008-789 du 20 août 2008 assouplit le régime des heures supplémentaires ou le mécanisme d aménagement du temps de travail mais deux constantes

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV LOI DU 20 AOUT 2008 : REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL La loi relative à la réforme du temps de travail du 20 août 2008, (s inspirant de la position commune du 9 avril 2008 non signée

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV Les principales mesures de la loi du 8 février 2008 pour le pouvoir d achat La loi n 2008-11 du 8 février 2008 pour le pouvoir d achat prévoit trois mesures principales : - le rachat

Plus en détail

Calcul de la durée annuelle du travail

Calcul de la durée annuelle du travail Régime des heures supplémentaires, des contingents et de la Contrepartie Obligatoire en Repos (C.O.R) applicable depuis le 1/01/09 Temps de Travail et Démocratie Sociale - Loi 2008-789 du 20 Août 2008-

Plus en détail

MODE D EMPLOI. Le temps de travail

MODE D EMPLOI. Le temps de travail MODE D EMPLOI Le temps de travail Dans son volet consacré au temps de travail, LA LOI DU 20 AOUT 2008 poursuit 4 objectifs principaux : p Élargir l espace de la négociation collective, plus particulièrement

Plus en détail

LE RECOURS AUX HEURES SUPPLEMENTAIRES

LE RECOURS AUX HEURES SUPPLEMENTAIRES LE RECOURS AUX HEURES SUPPLEMENTAIRES Durée du travail Avril 2009 Cette fiche technique s adresse uniquement aux EHPAD. Le recours aux heures supplémentaires est avant tout une décision du chef d entreprise

Plus en détail

REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL : DECRETS D APPLICATION DE LA LOI DU 20 AOUT L essentiel

REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL : DECRETS D APPLICATION DE LA LOI DU 20 AOUT L essentiel N 128 SOCIAL n 49 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 04 décembre 2008 ISSN 1769-4000 REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL : DECRETS D APPLICATION DE LA LOI DU 20 AOUT 2008 L essentiel Suite à la parution

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 07 FFGolf /GFGA LES HEURES SUPPLEMENTAIRES

FICHE TECHNIQUE N 07 FFGolf /GFGA LES HEURES SUPPLEMENTAIRES FICHE TECHNIQUE N 07 FFGolf /GFGA LES HEURES SUPPLEMENTAIRES CE DOCUMENT N A PAS VALEUR DE CONSULTATION JURIDIQUE ET CHAQUE CLUB EST INVITE A CONSULTER SON CONSEIL JURIDIQUE POUR SON CAS PARTICULIER. QU

Plus en détail

Puteaux, le 8 Septembre Réf. : JFV/GT/KJ. Madame le Président, Monsieur le Président,

Puteaux, le 8 Septembre Réf. : JFV/GT/KJ. Madame le Président, Monsieur le Président, Réf. : JFV/GT/KJ Puteaux, le 8 Septembre 2008 Madame le Président, Monsieur le Président, Vous voudrez bien trouver ci-joint la loi n 2008-789 du 20 Août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale

Plus en détail

FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007

FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007 FLASH INFO DU 2 OCTOBRE 2007 Réforme du régime social et fiscal des «heures supplémentaires» La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du tr avail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (loi «TEPA») comprend,

Plus en détail

Fiche n 10 Le contingent d heures supplémentaires et les contreparties La loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail rénove les règles en

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : GOLF

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : GOLF MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3283 Convention collective nationale IDCC : 2021. GOLF AVENANT N 61 DU 30 AVRIL 2014 RELATIF À LA RECODIFICATION

Plus en détail

CADRES ET TEMPS DE TRAVAIL

CADRES ET TEMPS DE TRAVAIL CADRES ET TEMPS DE TRAVAIL Avant la loi du 19 janvier 2000 les cadres ne faisaient l objet d aucune disposition spécifique dans le code du travail. Seuls les conventions collectives ou les contrats de

Plus en détail

LOI TRAVAIL : TEMPS DE TRAVAIL

LOI TRAVAIL : TEMPS DE TRAVAIL Infos flash LOI TRAVAIL : TEMPS DE TRAVAIL La loi travail comprend un certain nombre de dispositions relatives à la durée du travail, à l aménagement du temps de travail et au temps de repos et instaure

Plus en détail

FORFAIT JOURS DES CADRES ET DES ETAM BTP:

FORFAIT JOURS DES CADRES ET DES ETAM BTP: SOCIAL 29 j anvier2013 FORFAIT JOURS DES CADRES ET DES ETAM BTP: AVENANTS DU 11 DECEMBRE 2012 DATE ENTREE EN VIGUEUR : LE 1 ER FEVRIER 2013 Une réunion paritaire s est tenue le 11 décembre 2012 pour sécuriser

Plus en détail

Durée du travail, congés et droit à la déconnexion après la loi El Khomri

Durée du travail, congés et droit à la déconnexion après la loi El Khomri Durée du travail, congés et droit à la déconnexion après la loi El Khomri Avant Après Date d entrée en vigueur Principe général Application en priorité de l accord d entreprise, l accord de branche ne

Plus en détail

Le volet «réforme du temps de travail»

Le volet «réforme du temps de travail» NEGOCE - MEMO Loi du 20 août 2008 portant «rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail» : Le volet «réforme du temps de travail» La loi n 2008-789 du 20 août 2008 portant «rénovation

Plus en détail

PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER

PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER légal PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER PAYE : LES MODIFICATIONS AU 1er JANVIER Contribution patronale destinée au financement des organisations syndicales Assujettis : employeurs de droit privé

Plus en détail

L emploi des seniors et leur maintien dans l activité

L emploi des seniors et leur maintien dans l activité L emploi des seniors et leur maintien dans l activité 1. LES NEGOCIATIONS SUR L EMPLOI DES SENIORS... 2 1.1. NEGOCIATION AU NIVEAU DE LA BRANCHE... 2 1.2. NEGOCIATION AU NIVEAU DE L ENTREPRISE... 2 2.

Plus en détail

Salariés, cadres : do you speak droit des forfait jours?

Salariés, cadres : do you speak droit des forfait jours? Salariés, cadres : do you speak droit des forfait jours? Actualité juridique publié le 19/10/2014, vu 1370 fois, Auteur : CHHUM AVOCATS Paris Nantes L essor de ce forfait jours avait pour but de déroger

Plus en détail

LE TEMPS DE TRAVAIL APRES LA LOI TRAVAIL

LE TEMPS DE TRAVAIL APRES LA LOI TRAVAIL Société d avocats Paris et Rennes www.lbba.fr LE TEMPS DE TRAVAIL APRES LA LOI TRAVAIL Ordre des avocats Commission ouverte de droit social 22 mai 2017 1 SOMMAIRE La sécurisation du forfait annuel en jours

Plus en détail

TITRE DEUXIÈME DURÉE DU TRAVAIL, RÉPARTITION ET AMÉNAGEMENT DES HORAIRES

TITRE DEUXIÈME DURÉE DU TRAVAIL, RÉPARTITION ET AMÉNAGEMENT DES HORAIRES DURÉE DU TRAVAIL Art. L. 3121-7 79 TITRE DEUXIÈME DURÉE DU TRAVAIL, RÉPARTITION ET AMÉNAGEMENT DES HORAIRES (L. n o 2016-1088 du 8 août 2016, art. 8) CHAPITRE PREMIER DURÉE ET AMÉNAGEMENT DU TRAVAIL Le

Plus en détail

NOUVELLES DISPOSITIONS EN VIGUEUR AU 1 ER JANVIER 2014 I-DUREE HEBDOMADAIRE MINIMALE FIXEE A 24 HEURES

NOUVELLES DISPOSITIONS EN VIGUEUR AU 1 ER JANVIER 2014 I-DUREE HEBDOMADAIRE MINIMALE FIXEE A 24 HEURES SOCIAL 14 j a n v i e r 2014 TEMPS PARTIEL NOUVELLES DISPOSITIONS EN VIGUEUR AU 1 ER JANVIER 2014 L article 12 de la loi de sécurisation de l emploi du 14 juin 2013, parue au journal officiel le 16 juin

Plus en détail

Le BTP actualise ses forfaits jours.

Le BTP actualise ses forfaits jours. Le BTP actualise ses forfaits jours. La pratique des «forfaits jours» pour les salariés ETAM à partir du niveau F et Cadres qui disposent d une large autonomie dans l organisation de leur emploi du temps

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3025 Convention collective nationale IDCC : 650. INGÉNIEURS ET CADRES DE LA MÉTALLURGIE (26 e édition.

Plus en détail

Plafond de la sécurité sociale : il est fixé à 3218 / mois (3170 en 2015, revalorisation de 1,5 %).

Plafond de la sécurité sociale : il est fixé à 3218 / mois (3170 en 2015, revalorisation de 1,5 %). NOTE D INFORMATIONS SOCIALES 14/01/2016 Cotisations sociales pour 2016 Obligations déclaratives Frais de santé 2016 + frais de santé AGRICA Points APN au 1 er janvier 2016 Les changements au 1 er janvier

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 29/03/2011 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE SOUS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SECURISATION JURIDIQUE Référence de classement : 1. 010.04; 1.010.10;

Plus en détail

La loi en faveur du pouvoir d achat, entrée en vigueur le 10 février, institue trois dispositifs «exceptionnels» en faveur des salariés.

La loi en faveur du pouvoir d achat, entrée en vigueur le 10 février, institue trois dispositifs «exceptionnels» en faveur des salariés. N 37 SOCIAL n 19 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 6 mars 2008 ISSN 1769-4000 L essentiel LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT La loi en faveur du pouvoir d achat, entrée en vigueur le 10 février,

Plus en détail

Annexe aux fiches 2 et 4 Exemples de calcul

Annexe aux fiches 2 et 4 Exemples de calcul Annexe aux fiches 2 et 4 Exemples de calcul Les exemples ci-dessous illustrent les modalités de calcul de la réduction générale dégressive sur les bas et moyens salaires (art. L. 241-13 du code de la sécurité

Plus en détail

REGIME SOCIAL ET FISCAL DES «HEURES SUPPLEMENTAIRES» à compter du 1 er octobre 2007

REGIME SOCIAL ET FISCAL DES «HEURES SUPPLEMENTAIRES» à compter du 1 er octobre 2007 REGIME SOCIAL ET FISCAL DES «HEURES SUPPLEMENTAIRES» à compter du 1 er octobre 2007 Textes applicables Loi n 2007-1223 en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat du 21 Août 2007 J.O. du 22

Plus en détail

Temps de Travail : de lois en lois! évolution code 2002 / code 2008

Temps de Travail : de lois en lois! évolution code 2002 / code 2008 Temps de Travail : de lois en lois! évolution code 2002 / code 2008 «Travailler + pour gagner +» : l avis des salariés! Sondage CSA/Le Parisien 2/9/2008 Question posée aux «actifs occupés» : vous aimeriez

Plus en détail

Retrouvez ci-après une présentation des principales mesures de la loi en matière de durée du travail

Retrouvez ci-après une présentation des principales mesures de la loi en matière de durée du travail Social : Circulaire n 720 09 Septembre 2016 Fédération des entreprises internationales de la mécanique et de l électronique 43-45 rue de Naples 75008 PARIS www.ficime.org Département Affaires sociales

Plus en détail

LES DÉROGATIONS À LA LOI PAR ACCORD COLLECTIF : QUELLES POSSIBILITÉS? Emmanuel Mauger* Etienne Colin*

LES DÉROGATIONS À LA LOI PAR ACCORD COLLECTIF : QUELLES POSSIBILITÉS? Emmanuel Mauger* Etienne Colin* LES DÉROGATIONS À LA LOI Emmanuel Mauger* Etienne Colin* * Membres de l Observatoire du dialogue social de la Fondation Jean-Jaurès C ommissions et projets gouvernementaux se multiplient pour mettre en

Plus en détail

La durée du travail. A jour de juin 2016.

La durée du travail. A jour de juin 2016. La durée du travail A jour de juin 2016. La durée du travail s entend du temps qu un salarié consacre à son travail, mais également de la répartition des heures de travail sur une période donnée. La durée

Plus en détail

QUESTIONS SOCIALES DIVERSES

QUESTIONS SOCIALES DIVERSES SOCIAL N 10 SOCIAL N 5 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 27 janvier 2004 QUESTIONS SOCIALES DIVERSES I ORDONNANCE DE SIMPLIFICATION DES FORMALITES A LA CHARGE DES TRES PETITES ENTREPRISES

Plus en détail

> Heures et rémunérations concernées par la déduction forfaitaire La déduction forfaitaire patronale pour heures supplémentaires

> Heures et rémunérations concernées par la déduction forfaitaire La déduction forfaitaire patronale pour heures supplémentaires > La déduction forfaitaire patronale est applicable au titre des seules heures supplémentaires, elle ne s applique pas aux heures complémentaires. Les heures supplémentaires sont : les heures effectuées

Plus en détail

Amundi Epargne Entreprise. Dossier spécial. Juridique et Fiscalité. Avec le PERCO, transformez les jours de congés en épargne retraite.

Amundi Epargne Entreprise. Dossier spécial. Juridique et Fiscalité. Avec le PERCO, transformez les jours de congés en épargne retraite. Amundi Epargne Dossier spécial Juridique et Fiscalité Avec le PERCO, transformez les jours de congés en épargne retraite Novembre 2013 Le PERCO, transformer du temps en argent pour préparer sa retraite

Plus en détail

1 er mars 2012 Intervenant : Thierry SANCHEZ

1 er mars 2012 Intervenant : Thierry SANCHEZ 1 er mars 2012 Intervenant : Thierry SANCHEZ Définition générale art 10 Ancienneté licenciement Avenant du 21 juin 2010 ANCIENNETE Convention Collective Champs d application S applique à la prime d ancienneté,

Plus en détail

Changements législatifs au 1 er janvier 2016 et reports

Changements législatifs au 1 er janvier 2016 et reports Changements législatifs au 1 er janvier 2016 et reports D.S.N. Complémentaire santé obligatoire THEMES Vélos : réduction fiscale Augmentation SMIC Augmentation PMSS D.A.D.S. : pénibilité Bulletin de salaire

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3309 Convention collective nationale IDCC : 2272. ASSAINISSEMENT ET MAINTENANCE INDUSTRIELLE AVENANT N

Plus en détail

Projet de loi Travail : les mesures sur la durée du travail

Projet de loi Travail : les mesures sur la durée du travail Projet de loi Travail : les mesures sur la durée du travail le 26 juillet 2016 AVOCAT Procédure SOCIAL Temps de travail Le projet de loi Travail étant définitivement adopté, nous vous proposons une série

Plus en détail

ACCORD NATIONAL RELATIF A L ORGANISATION DU CHEQUE-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DU BTP

ACCORD NATIONAL RELATIF A L ORGANISATION DU CHEQUE-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DU BTP N 110 - SOCIAL n 29 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 23 août 2011 ISSN 1769-4000 ACCORD NATIONAL RELATIF A L ORGANISATION DU CHEQUE-VACANCES DANS LES ENTREPRISES DU BTP L essentiel L accord

Plus en détail

Modifications relatives à la durée du travail

Modifications relatives à la durée du travail Modifications relatives à la durée du travail La loi Travail modifie la réglementation applicable à la durée du travail. Les modifications présentées, dans la présente note d information, sont entrées

Plus en détail

ACCORD DE GROUPE RELATIF A L AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL

ACCORD DE GROUPE RELATIF A L AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL ACCORD DE GROUPE RELATIF A L AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL ENTRE La Direction du Groupe LACTALIS représentée par M. MARTIN, d une part ET Les organisations syndicales représentées : représentatives au

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3328 Convention collective nationale IDCC : 2511. SPORT AVENANT N 89 DU 15 MAI 2014 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN FAVEUR DES EMPLOYEURS 2 TOUT SAVOIR SUR LES AIDES À L EMBAUCHE D UN APPRENTI EN

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 24/03/2011 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE Référence de classement : 1.010.221 SOUS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE LA SECURISATION JURIDIQUE POLE ENTREPRISES

Plus en détail

AVENANT N 37 DU 28 JANVIER 2011

AVENANT N 37 DU 28 JANVIER 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3305 Convention collective nationale IDCC : 2216. COMMERCE DE DÉTAIL ET DE GROS À PRÉDOMINANCE ALIMENTAIRE AVENANT N

Plus en détail

TEXTES APPLICABLES. Textes codifiés ENTREPRISES ASSUJETTIES. Généralités Liste des entreprises publiques soumises au régime légal de la participation

TEXTES APPLICABLES. Textes codifiés ENTREPRISES ASSUJETTIES. Généralités Liste des entreprises publiques soumises au régime légal de la participation I MAJ.05-2016 SOMMAIRE A - PARTICIPATION TEXTES APPLICABLES Textes codifiés A10 A10 ENTREPRISES ASSUJETTIES Liste des entreprises publiques soumises au régime légal de la participation A20 A20 A21 MODE

Plus en détail

PEE PERCO. Objectif : Système d épargne collectif permettant aux salariés de se constituer une épargne avec l aide financière de l entreprise.

PEE PERCO. Objectif : Système d épargne collectif permettant aux salariés de se constituer une épargne avec l aide financière de l entreprise. PEE PERCO Le plan d épargne entreprise (PEE) et le plan d épargne pour la retraite collective (PERCO) offrent la possibilité aux salariés de se constituer un portefeuille de valeurs mobilières (celles

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : COMMERCE DES ARTICLES DE SPORTS ET ÉQUIPEMENTS DE LOISIRS

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : COMMERCE DES ARTICLES DE SPORTS ET ÉQUIPEMENTS DE LOISIRS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3049 Convention collective nationale IDCC : 1557. COMMERCE DES ARTICLES DE SPORTS ET ÉQUIPEMENTS DE LOISIRS AVENANT DU

Plus en détail

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016

PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Infos flash PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1 ER JANVIER 2016 Le plafond de sécurité sociale applicable aux rémunérations versées du 1 er janvier au 31 décembre 2016 a été fixé par l arrêté du 17 décembre

Plus en détail

ACTIVITE PARTIELLE. Quels sont les cas de recours au régime d activité partielle?

ACTIVITE PARTIELLE. Quels sont les cas de recours au régime d activité partielle? ACTIVITE PARTIELLE 2016_DJEF_05 Quels sont les cas de recours au régime d activité partielle? L entreprise doit être contrainte de suspendre temporairement son activité ou de réduire les heures de travail

Plus en détail

Le départ en retraite

Le départ en retraite Le départ en retraite Lois de financement de la Sécurité Sociale pour 2010, 2011 et 2012 Articles L1237-4 à L1237-10 du Code du travail Cette fiche traite du départ en retraite à l initiative du salarié

Plus en détail

Circulaire DRT du 13 janvier 2004 relative au calcul du SMIC dans les hôtels, cafés et restaurants

Circulaire DRT du 13 janvier 2004 relative au calcul du SMIC dans les hôtels, cafés et restaurants Circulaire DRT 2004-2 du 13 janvier 2004 relative au calcul du SMIC dans les hôtels, cafés et restaurants Références : Articles D 141-7 et D 141-8 du code du travail ; Circulaire DRT-DSS n 15/90 du 9 mars

Plus en détail

Flash Information Protection Sociale

Flash Information Protection Sociale Flash Information Protection Sociale 10 décembre 2009 Les modalités de la mise à la retraite et du départ volontaire à la retraite Au regard de la législation actuelle applicable, à partir du 1 er janvier

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 15 DÉCEMBRE 2000 SUR LE BARÈME DES APPOINTEMENTS MINIMAUX GARANTIS DES INGÉNIEURS ET CADRES À PARTIR DE L ANNÉE 2001

ACCORD NATIONAL DU 15 DÉCEMBRE 2000 SUR LE BARÈME DES APPOINTEMENTS MINIMAUX GARANTIS DES INGÉNIEURS ET CADRES À PARTIR DE L ANNÉE 2001 ACCORD NATIONAL DU 15 DÉCEMBRE 2000 SUR LE BARÈME DES APPOINTEMENTS MINIMAUX GARANTIS DES INGÉNIEURS ET CADRES À PARTIR DE L ANNÉE 2001 Les représentants : - de l Union des Industries Métallurgiques et

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3010 Convention collective nationale IDCC : 1978. FLEURISTES, VENTE ET SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS AVENANT

Plus en détail

Principaux changements

Principaux changements Affaires sociales et formation professionnelle Principaux changements Les nouveautés au 1 er janvier 2014 Circulaire AS N 06.14 23/01/2014 Nous vous présentons ci-après les principales mesures à caractère

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 04.16 Du 22/01/2016 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2016 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS

INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AVANTAGES EN NATURE ET FRAIS PROFESSIONNELS Service Juridique, Fiscal et Social Paris, le 4 Janvier 2016 INFORMATIONS SOCIALES - DONNEES CHIFFREES NOTE D INFORMATION I II III IV V VI PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE AUGMENTATION DU SMIC COTISATIONS

Plus en détail

Durée du travail et organisation du temps de travail SECTEUR PRIVÉ

Durée du travail et organisation du temps de travail SECTEUR PRIVÉ Durée du travail et organisation du temps de travail SECTEUR PRIVÉ Définition de la durée du travail La définition légale du temps de travail effectif est conforme à la directive européenne selon laquelle

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3225 Convention collective nationale IDCC : 1266. PERSONNEL DES ENTREPRISES DE

Plus en détail

ACCORD DU 9 JANVIER 2015

ACCORD DU 9 JANVIER 2015 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3174 Conventions collectives nationales INDUSTRIE CINÉMATOGRAPHIQUE IDCC : 716.

Plus en détail

Les passerelles temps PERCO

Les passerelles temps PERCO Les passerelles temps PERCO Vos salariés peuvent monétiser dans leur PERCO des jours de congés non pris ou stockés dans un CET, sans impact sur leur budgetetce,enexonérationd impôtsurle revenu et de certaines

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE. n OBJET GRANDE DIFFUSION 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE

LETTRE CIRCULAIRE. n OBJET GRANDE DIFFUSION 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE n 2012-0000043 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.10.04;1.029.4 Montreuil, le 03/04/2012 03/04/2012 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET

Plus en détail

JORF n 0230 du 4 octobre Texte n 30

JORF n 0230 du 4 octobre Texte n 30 Le 5 octobre 2014 JORF n 0230 du 4 octobre 2014 Texte n 30 DECRET Décret n 2014-1120 du 2 octobre 2014 relatif aux modalités d alimentation et de mobilisation du compte personnel de formation NOR: ETSD1418588D

Plus en détail

DEMANDE DE REMBOURSEMENT MENSUEL 1 1. DE L ALLOCATION SPECIFIQUE VERSEE AU TITRE DU CHÔMAGE PARTIEL

DEMANDE DE REMBOURSEMENT MENSUEL 1 1. DE L ALLOCATION SPECIFIQUE VERSEE AU TITRE DU CHÔMAGE PARTIEL DEMANDE DE REMBOURSEMENT MENSUEL 1 N 13898*03 1. DE L ALLOCATION SPECIFIQUE VERSEE AU TITRE DU CHÔMAGE PARTIEL ET/OU 2. DE L ALLOCATION COMPLEMENTAIRE VERSEE AU TITRE DE LA CONVENTION DE CHÔMAGE PARTIEL

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCEMENT DE LA SÉCURITE SOCIALE POUR 2011 ACCORD GPEC : SUPPRESSION DE L EXONÉRATION DES INDEMNITÉS DE DÉPART VOLONTAIRE

PROJET DE LOI DE FINANCEMENT DE LA SÉCURITE SOCIALE POUR 2011 ACCORD GPEC : SUPPRESSION DE L EXONÉRATION DES INDEMNITÉS DE DÉPART VOLONTAIRE N-Nour NOVEMBRE 2010 PROJET DE LOI DE FINANCEMENT DE LA SÉCURITE SOCIALE POUR 2011 Le PLFSS (Projet de Loi de Financement de la Sécurité sociale pour 2011) a été adopté par l Assemblée nationale le 2 novembre

Plus en détail

AVENANT n 16 du 5 juillet 2007 étendu 1 La modulation du temps de travail

AVENANT n 16 du 5 juillet 2007 étendu 1 La modulation du temps de travail AVENANT n 16 du 5 juillet 2007 étendu 1 La modulation du temps de travail ARTICLE 1 : L article 5.2 de la convention collective nationale du sport est remplacé par les dispositions suivantes: 5.2.1 - Définition

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3370 Convention collective nationale IDCC : 3127. ENTREPRISES DE SERVICES À LA

Plus en détail

CHOMAGE PARTIEL : INSTAURATION DU DISPOSITIF D ACTIVITE PARTIELLE DE LONGUE DUREE. L essentiel

CHOMAGE PARTIEL : INSTAURATION DU DISPOSITIF D ACTIVITE PARTIELLE DE LONGUE DUREE. L essentiel L essentiel N 82 - SOCIAL n 40 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 20 mai 2009 ISSN 1769-4000 CHOMAGE PARTIEL : INSTAURATION DU DISPOSITIF D ACTIVITE PARTIELLE DE LONGUE DUREE Comme le gouvernement

Plus en détail

Comment ne pas perdre ses jours de repos? Offrez de la souplesse à vos salariés avec les passerelles temps

Comment ne pas perdre ses jours de repos? Offrez de la souplesse à vos salariés avec les passerelles temps Comment ne pas perdre ses jours de repos? Offrez de la souplesse à vos salariés avec les passerelles temps Mise à jour 26/07/2016 Comprendre les passerelles Temps PERCO Vos salariés peuvent monétiser dans

Plus en détail

Modalités d application de :

Modalités d application de : Modalités d application de : L avenant n 6 à l accord sur les dispositions sociales applicables aux salariés des sociétés du groupe THALES Avenant n 1 à l accord sur le Perco Afin de faciliter la mise

Plus en détail

Contact : Karine DUFOUR - Mail : - Tél. :

Contact : Karine DUFOUR - Mail : - Tél. : N 131 - SOCIAL n 65 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 09 septembre 2009 ISSN 1769-4000 L essentiel CHEQUES-VACANCES : MODIFICATIONS APPORTEES PAR LA LOI SUR LE TOURISME La loi sur le tourisme

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES: LES HEURES SUPPLEMENTAIRES

QUESTIONS-REPONSES: LES HEURES SUPPLEMENTAIRES QUESTIONS-REPONSES: LES HEURES SUPPLEMENTAIRES Inépuisable source de polémiques, les règles qui encadrent la durée du travail et plus particulièrement les heures supplémentaires sont souvent présentées

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL LIVRE PREMIER - CONVENTIONS RELATIVES AU TRAVAIL TITRE IV - SALAIRE CHAPITRE III - PAIEMENT DU SALAIRE. Section II intitulée

CODE DU TRAVAIL LIVRE PREMIER - CONVENTIONS RELATIVES AU TRAVAIL TITRE IV - SALAIRE CHAPITRE III - PAIEMENT DU SALAIRE. Section II intitulée CODE DU TRAVAIL LIVRE PREMIER - CONVENTIONS RELATIVES AU TRAVAIL TITRE IV - SALAIRE CHAPITRE III - PAIEMENT DU SALAIRE Les articles relatifs à la garantie de l AGS figurent à la Section II intitulée Privilèges

Plus en détail

L intéressement. L intéressement. 1. Modalités de mise en place

L intéressement. L intéressement. 1. Modalités de mise en place L intéressement L épargne salariale est un système d'épargne collectif mis en place au sein de certaines entreprises. Il concerne essentiellement : L intéressement collectif aux performances de l entreprise

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Durée du travail Réforme Circulaire DRT n o 2006-09 du 14 avril 2006 prise en application de la loi n o 2005-296 du 31 mars 2005 portant réforme de l organisation du temps de travail

Plus en détail

ANNEXE 2 à l Accord d Aménagement et de Réduction du Temps de Travail Travail Temporaire

ANNEXE 2 à l Accord d Aménagement et de Réduction du Temps de Travail Travail Temporaire ANNEXE 2 à l Accord d Aménagement et de Réduction du Temps de Travail Travail Temporaire régissant le Compte Epargne Temps (CET) 1 / 6 ARTTAnnexe2 26/03/99 Article 1. OBJET Le compte épargne temps a pour

Plus en détail

LA LETTRE DU CABINET / DROIT SOCIAL OCTOBRE 2008

LA LETTRE DU CABINET / DROIT SOCIAL OCTOBRE 2008 LA LETTRE DU CABINET / DROIT SOCIAL OCTOBRE 2008 LEGISLATION LA NOUVELLE RUPTURE CONVENTIONNELLE Aux termes de la loi de Modernisation du Marché du travail du 25 juin 2008, le Code du travail est venu

Plus en détail

Avenant n 22 à la convention collective des HCR du 29/09/14 relatif aux cadres autonomes

Avenant n 22 à la convention collective des HCR du 29/09/14 relatif aux cadres autonomes [Texte] Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 16.16 du 16/06/16 Avenant n 22 à la convention collective des HCR du 29/09/14 relatif aux cadres autonomes Publication de l arrêté

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N PARIS, le 10/02/03 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2003-035 OBJET : Loi n 2003-47 du 17 janvier 2003 relative aux salaires, au temps de travail et au

Plus en détail

Fiche n 13 - Le bulletin de paie en 7 questions

Fiche n 13 - Le bulletin de paie en 7 questions Fiche n 13 - Le bulletin de paie en 7 questions 18 janvier 2012 Au moment du versement de son salaire, un bulletin de paie doit être remis à chaque salarié. Certaines mentions figurent obligatoirement

Plus en détail

Fin de l exonération des cotisations d accidents du travail /maladies professionnelles au titre de la réduction Fillon

Fin de l exonération des cotisations d accidents du travail /maladies professionnelles au titre de la réduction Fillon Réduction Fillon : les nouveautés 2011 27/01/2011 Réduction Fillon : les nouveautés 2011 A compter du 1er janvier 2011, en application de la loi de Financement de la sécurité sociale pour 2011 (article

Plus en détail

Pour pouvoir bénéficier de la prestation PAJE, la rémunération journalière doit être inférieure à 5 fois le Smic horaire, soit net.

Pour pouvoir bénéficier de la prestation PAJE, la rémunération journalière doit être inférieure à 5 fois le Smic horaire, soit net. Référence SMIC au 1 er janvier 2013: 9,43 /heure (7.14 net) Le salaire de base est librement déterminé entre l employeur et le salarié, mais il ne peut être inférieur à 0,281 fois le montant du salaire

Plus en détail

DEMANDE DE REMBOURSEMENT MENSUELLE 1 1. DE L ALLOCATION SPECIFIQUE VERSEE AU TITRE DU CHÔMAGE PARTIEL

DEMANDE DE REMBOURSEMENT MENSUELLE 1 1. DE L ALLOCATION SPECIFIQUE VERSEE AU TITRE DU CHÔMAGE PARTIEL DEMANDE DE REMBOURSEMENT MENSUELLE 1 N 13898*01 1. DE L ALLOCATION SPECIFIQUE VERSEE AU TITRE DU CHÔMAGE PARTIEL ET/OU 2. DE L ALLOCATION COMPLEMENTAIRE VERSEE AU TITRE DE LA CONVENTION DE CHÔMAGE PARTIEL

Plus en détail

INFORMATIONS SOCIALES COMPTE PERSONNEL DE FORMATION NOUVEAU MODE DE CALCUL DE LA REDUCTION FILLON NOUVELLES MODALITES DE CALCUL DES IJSS

INFORMATIONS SOCIALES COMPTE PERSONNEL DE FORMATION NOUVEAU MODE DE CALCUL DE LA REDUCTION FILLON NOUVELLES MODALITES DE CALCUL DES IJSS Service Juridique, Fiscal et Social Paris, le 15 Janvier 2015 INFORMATIONS SOCIALES CE QUI CHANGE AU 1 ER JANVIER 2015 NOTE D INFORMATION I II III IV V VI VII COMPTE PERSONNEL DE FORMATION COMPTE PENIBILITE

Plus en détail

CONSEIL GÉNÉRAL DU FINISTÈRE CAISSES D ALLOCATIONS FAMILIALES RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES INFORMATIONS PRATIQUES

CONSEIL GÉNÉRAL DU FINISTÈRE CAISSES D ALLOCATIONS FAMILIALES RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES INFORMATIONS PRATIQUES INFORMATIONS PRATIQUES L employeur doit INFORMATIONS PRATIQUES 1 LES OBLIGATIONS ADMINISTRATIVES (Cf Article 2 de la C.C.N) S assurer que le salarié est titulaire de l agrément délivré par le conseil général

Plus en détail

Impôts Rupture et fin du contrat de travail. licenciement. départ en retraite ou en préretraite. chômage

Impôts Rupture et fin du contrat de travail. licenciement. départ en retraite ou en préretraite. chômage Impôts 2016 Rupture et fin du contrat de travail licenciement départ en retraite ou en préretraite chômage Si votre revenu fiscal de référence de 2014 est supérieur à 40 000 euros et que votre résidence

Plus en détail

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE RETRAITE ET DE PREVOYANCE

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE RETRAITE ET DE PREVOYANCE SOCIAL N 121 SOCIAL N 44 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 6 octobre 2006 ISSN 1769-4000 REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE RETRAITE ET DE PREVOYANCE La loi du 21 août 2003 portant

Plus en détail

ANNEXE 1 à la Circulaire 2008/ Réduction dite 'Fillon'

ANNEXE 1 à la Circulaire 2008/ Réduction dite 'Fillon' ANNEXE 1 à la Circulaire 2008/2009.5 Réduction dite 'Fillon' Tout salarié relevant à titre obligatoire du régime d'assurance chômage peut ouvrir droit à cet allégement, quelles que soient la forme ou la

Plus en détail

Dividende du travail, intéressement, participation et épargne salariale

Dividende du travail, intéressement, participation et épargne salariale Dividende du travail, intéressement, participation et épargne salariale Livre III de la partie III du Code du travail Séminaire «Politiques de l emploi Interactions de l économique et du juridique» du

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES AVENANT

Plus en détail

LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2008

LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2008 N 14 SOCIAL n 6 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 22 janvier 2008 ISSN 1769-4000 LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2008 La loi de financement de la sécurité sociale pour 2008

Plus en détail

Le chômage partiel La convention APLD (Activité partielle de longue durée)

Le chômage partiel La convention APLD (Activité partielle de longue durée) MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Le chômage partiel La convention APLD (Activité partielle de longue durée) Mise à jour au 22 novembre 2012 I. Le

Plus en détail

pratiques Comment réduire l activité des salariés par la mise au chômage technique? Quels sont les cas de recours au chômage partiel?

pratiques Comment réduire l activité des salariés par la mise au chômage technique? Quels sont les cas de recours au chômage partiel? pratiques [chômage partiel] Comment réduire l activité des salariés par la mise au chômage technique? Des difficultés passagères peuvent conduire l entreprise à fermer temporairement l un de ses établissements

Plus en détail

SERVICE CIVIQUE FORMATION PROFESSIONNELLE : DEUX NOUVEAUX DECRETS GMP

SERVICE CIVIQUE FORMATION PROFESSIONNELLE : DEUX NOUVEAUX DECRETS GMP N-Nour AVRIL 2010 SERVICE CIVIQUE La loi relative au service civique (loi n 2010-241 du 10 mars 2010, JO du 11 mars) crée un nouveau dispositif de bénévolat au profit des jeunes âgés de 16 à 25 souhaitant

Plus en détail

La réduction Fillon en 2017

La réduction Fillon en 2017 La réduction Fillon en 2017 1 La réduction Fillon constitue un dispositif d allègement social important pour les entreprises, de toute taille et de tous secteurs d activités. Créé en 2003, ce dispositif

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N

LETTRE CIRCULAIRE N Montreuil, le 26/01/2011 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION, DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE LETTRE CIRCULAIRE N 2011-008 OBJET : Allégements applicables au titre des heures supplémentaires et complémentaires

Plus en détail