MODE OPERATOIRE - REFERENTIEL TIERS GESTIONNAIRE NIVEAU A

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MODE OPERATOIRE - REFERENTIEL TIERS GESTIONNAIRE NIVEAU A"

Transcription

1 MODE OPERATOIRE - REFERENTIEL TIERS GESTIONNAIRE NIVEAU A Référence CNRS/BFC/ /BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Date de la dernière mise à jour 18/06/ :06 Objet Ce document présente les consignes de saisie et d utilisation des tiers Menu BFC Référentiels Gestion des tiers Contact NUMERO DE VERSION DATE DE MISE A JOUR 0 06/03/ /04/ /09/ /01/ /04/ /09/ /09/ /05/13 BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 1 sur 42

2 1. PRESENTATION GENERALE DEFINITIONS ORGANISATION DU REFERENTIEL TIERS PREPARATION DE LA CREATION D UN TIERS VERIFICATION DE L EXISTENCE DANS BFC GROUPES DE COMPTE CHOIX DU GROUPE DE COMPTE CAS PARTICULIERS DE TIERS : CPD ET TIERS INTERNES CREATION DES TIERS : FOURNISSEURS & CLIENTS CREATION D UN TIERS ECRAN INITIAL DONNEES GENERALES : ADRESSE DONNEES GENERALES : PILOTAGE DONNEES GENERALES : OPERATIONS DE PAIEMENT DONNEES SOCIETE : TENUE DE COMPTE DONNEES SOCIETE : OPERATIONS DE PAIEMENT DONNEES SOCIETE : CORRESPONDANCE DONNEES D ACHAT DONNEES DOMAINE COMMERCIAL : VENTE DONNEES DOMAINE COMMERCIAL : FACTURE PRECISIONS SUR L UTILISATION DES TIERS LIQUIDATION ET REDRESSEMENT JUDICIAIRE - CESSION/OPPOSITION GESTION DES TIERS BENEFICIAIRES MARCHES COLLOQUES DONNEES BANCAIRES RESTITUTIONS ETABLISSEMENTS BANCAIRES PROBLEMES FREQUENTS CREATION SANS DONNEE SOCIETE OU DONNEE ACHAT/COMMERCIALE COMMANDE QUI NE S INTEGRE PAS SUR LE TIERS SOUHAITE DOUBLONS SUPPRESSION ET BLOCAGE ADRESSES AGENTS BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 2 sur 42

3 6.1. LES DONNEES DES AGENTS - INFOTYPES INFOTYPE MESURE INFOTYPE AFFECTATION INFOTYPE DONNEES INDIVIDUELLES INFOTYPE ADRESSE INFOTYPE COORDONNEES BANCAIRES GESTION DES AGENTS ANNEXES CODES PAYS ISO ABREVIATIONS POUR USA, CANADA ET AUSTRALIE ETATS-UNIS D AMERIQUE CANADA AUSTRALIE BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 3 sur 42

4 1. Présentation générale 1.1. Définitions Un tiers est une personne physique ou morale, interne ou externe au CNRS, qui peut être définie de la manière suivante : C est une personne au profit ou à l encontre de laquelle le CNRS crée ou constate une obligation : en matière de dépense : le créancier (fournisseur, agent, missionnaire, cocontractant, etc.) en matière de recettes : le débiteur (client, agent, missionnaire, cocontractant, etc.) C est une personne qui bénéficie du règlement (flux de trésorerie) de l obligation qui pèse sur le CNRS ou qui doit s acquitter d une obligation vis à vis du CNRS: bénéficiaire (règlement d une dépense) : en règle générale, la dépense est payée entre les mains du titulaire de la créance (fournisseur, agent, missionnaire, etc.). Mais il peut arriver que le bénéficiaire soit une personne autre que le véritable créancier : soit parce qu il est son représentant qualifié (quelqu un ayant pouvoir sur lui, ou qui soit autorisé par la justice ou par la loi à recevoir pour lui) : cas des créanciers ne sachant ou ne pouvant signer, des créanciers absents ou décédés, cas des «incapables majeurs», cas des créanciers soumis à une procédure collective, cas des mandataires, des factors, etc. soit parce que cette personne a notifié ou signifié au comptable public une opposition au paiement : saisies, cessions, oppositions et nantissement redevable (recouvrement d une recette) : c est en règle générale le débiteur (client, agent, missionnaire, etc.) qui doit acquitter la dette qu il a contracté vis à vis du CNRS Mais il peut arriver que le paiement de cette dette soit à réclamer à ses ayants-droit ou que le CNRS compense sa créance avec une dette qu il a par ailleurs à l égard de son débiteur Dans les événements de gestion de dépenses, plusieurs tiers peuvent être utilisés : celui qui s engage, en exécution d une commande, à fournir un service ou un bien au CNRS; celui qui détient un droit et est en mesure d en exiger le règlement ; celui qui est juridiquement habilité à percevoir les sommes dues par le CNRS Dans les événements de gestion de recettes, plusieurs tiers peuvent être utilisés : celui qui passe une commande au CNRS ; celui à l encontre duquel le CNRS détient un droit ; celui qui est juridiquement habilité à payer les sommes dues au CNRS Avec l utilisation du progiciel, les tiers sont regroupés dans un référentiel unique pour la société CNRS Ils sont classés par catégories en fonction de critères définis, en distinguant les fournisseurs des clients. Lorsqu un tiers est à la fois un fournisseur et un client, il faut indiquer dans chacune des fiches la référence soit du client, soit du fournisseur. BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 4 sur 42

5 1.2. Organisation du référentiel Tiers Depuis le 1 er Janvier 2007, BFC est le référentiel maître des tiers pour les applications financières et comptables du CNRS Seuls les tiers répondant aux définitions ci-dessous sont inscrits dans le référentiel : Personne (morale ou physique) au profit ou à l encontre de laquelle l établissement crée ou constat une obligation financière En matière de dépenses de l établissement : le créancier (fournisseur, agent, missionnaire, ) Figure 1: Circuit des flux entre les systèmes d'informations du CNRS BFC Tiers Agent Validation Agent Agent validé Envoi Commande d achat GesLab Référence tiers BFC SIRHUS Saisie de l agent Saisie des agents provisoires Saisie des commandes BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 5 sur 42

6 Figure 2: Circuit organisationnel du référentiel Tiers Central : Assurer la qualité et la sécurité des données Sirénage Données bancaires Administrateur BFC Contrôle juridique Gestionnaires Saisie Tiers BFC D.C.I.F. Responsables Qualité Tiers BFC Réseau en délégation Gestionnaires Saisie Tiers BFC Responsables GesLab Gestionnaires BFC Gestionnaires GesLab S.F.C. Unités > Diffuser les normes de saisie et en vérifier l application > Création et modification de tiers > Demande de saisie de tiers L administrateur BFC a en charge la pérennisation de la qualité des données : Contrôles des agences bancaires Contrôle des tiers (validité des informations et contrôle juridique) Mettre en place et suivre la procédure de gestion des tiers En délégation : Le responsable «qualité» agit en délégation pour diffuser les informations émises par l administrateur ou pour remonter des questions des gestionnaires. Il effectue également des contrôles sur les saisies de ses collègues. Le gestionnaire «saisie» créé et modifie les tiers nécessaires à ses collègues. Les gestionnaires sont les acteurs opérationnels de BFC. BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 6 sur 42

7 2. Préparation de la création d un tiers Avant de débuter la création d un tiers, il convient de vérifier d une part, les informations fournies pour la création et d autre part, le fait que le tiers ne soit pas déjà présent dans BFC. Afin de créer un tiers, il convient de se munir des éléments suivants : Coordonnées du fournisseur : nom, adresse, téléphone, Le cas échéant : n SIRET, n TVA intracommunautaire, autre identifiant Un RIB ou une facture comportant l IBAN et le code BIC pour les coordonnées bancaires 2.1. Vérification de l existence dans BFC Cette précaution essentielle évitera d effectuer une saisie inutile et donc de gagner du temps. Il est possible de rechercher un tiers selon différents critères. Les écrans ci-dessous concernent les fournisseurs, l équivalent existe bien entendu pour les clients. Cliquer sur le bouton de recherche Sélectionner la catégorie de recherche : BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 7 sur 42

8 Exemple : Renseigner une ou plusieurs zones et taper sur la touche Entrée A noter : les différentes zones qui constituent l écran de recherche seront celles qui apparaitront dans le résultat de la recherche Quelques types de recherche intéressante : Fournisseurs par identifiant : accès aux zones n SIRET, n SIREN, n TVA intracommunautaire, Fournisseurs par matricule : accès à la zone n Matricule Fournisseurs selon attributs d adresse : accès aux différentes zones qui composent l adresse (rue, code postal, ) BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 8 sur 42

9 2.2. Groupes de compte Choix du groupe de compte Les tiers sont répartis en différents groupes de comptes : Z001 : tiers, français ou étranger, possédant un SIRET Critère d unicité : SIRET Pour les tiers étrangers, le code pays sera FR et le nom du pays pourra être ajouté en fin de zone Ville Exemple : Le SIRET est l identifiant à privilégier, y compris pour les médecins et les associations qui le possèdent. Concernant les sociétés en cours d immatriculation, et dans les cas d urgence au regard des délais de paiement, il est possible de créer le tiers en Z003 avec un identifiant temporaire qui sera complété ultérieurement par le SIRET. Attention toutefois, certaines sociétés sont en cours d'immatriculation depuis plusieurs mois, et il faut faire preuve de vigilance quant à l existence juridique du tiers. Pour rechercher ou vérifier un SIRET, un accès au site Intuiz (Altares) est ouvert pour chaque délégation : Il est impératif que sur les fiches tiers, l adresse corresponde au SIRET saisi en fonction des informations présentes sur ce site. Z003 : tiers français sans SIRET Associations : Les associations peuvent revêtir trois formes principales : l association de fait : elle n a pas de personnalité juridique, elle est formalisée par un simple contrat, qui n est pas rendu public ; l association déclarée : association dotée de la personnalité juridique après déclaration des statuts à la préfecture du siège et insertion de cette déclaration au Journal officiel. Elle a une capacité juridique limitée (interdiction de recevoir des libéralités autres que les dons manuels) ; l association reconnue d utilité publique : association déclarée qui bénéficie de la «grande capacité juridique» (possibilité de recevoir des libéralités autres que les dons manuels), octroyée par décret en Conseil d État. Il n est pas logique de créer les associations de fait dans BFC BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 9 sur 42

10 Critère d unicité pour les associations déclarées ou reconnue d utilité publique : le numéro d identification au Répertoire National des Associations ( W suivi de 9 chiffres), parfois le SIRET (dans ce cas la création devra être effectuée dans le groupe de compte Z001) Le site suivant vous permet de rechercher le n RNA: Exemple : Médecin : à défaut du n SIRET et d une création dans le groupe de compte Z001, il faut utiliser le n RPPS (Répertoire Partagé des Professionnels de Santé) constitué de 11 chiffres Le site suivant vous permet de rechercher le n RPPS Particulier : n INSEE Z004 : tiers étrangers possédant un n TVA intracommunautaire Critère d unicité : n TVA intracommunautaire (ou n VAT) + Ville Le site suivant vous permet de vérifier la validité du n TVA: NB : pour certains pays (Belgique, Finlande, Irlande, Lituanie, Suède, Slovaquie et Slovénie) les coordonnées du tiers apparaissent Dans BFC un contrôle vérifie l unicité de l ensemble N TVA/ Localité Le n VAT n étant pas unique pour les établissements d une même entreprise, on peut donc être amené à adapter intelligemment la zone Ville afin de pouvoir créer le tiers. Exemple : le fournisseur UNIVERSITY OF SHEFFIELD n TVA : GB à trois adresses à SHEFFIELD BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 10 sur 42

11 Pour la première adresse saisie, la localité est «SHEFFIELD». Pour les autres adresses saisies, on a ajouté le code postal après la localité (afin de ne pas perturber le tri par ville) pour permettre l enregistrement des coordonnées postales. Z005 : autres tiers étrangers Pas d identifiant, il convient donc d être particulièrement vigilant et de bien vérifier si le tiers n est pas déjà créé dans BFC. Z006 : Tiers en provenance de SIRHUS Critère d unicité : n matricule SIRHUS Création automatique des fournisseurs à partir des agents SIRHUS Z007 : Critère d unicité : n matricule GesLab Création automatique des fournisseurs à partir des agents GesLab BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 11 sur 42

12 Cas particuliers de tiers : CPD et tiers internes Z009 : Tiers occasionnels CPD Création par la DCIF Les tiers CPD doivent être utilisés dans un nombre de cas très restreints. Ils ne sont pas utilisables avec les flux de dépenses en provenance de GesLab mais directement dans le module FI (il n y a donc pas de vue achat pour ces tiers). Toute création doit être soumise à FOURNISSEURS CLIENTS Bureau des Pensions et Accidents du Travail DEP_ACC_TR DEP_COM_ME Aides exceptionnelles payées par chèque sous couvert d anonymat AIDE_EXCEP Experts étrangers sollicités par l USAR EXPER_USAR Indemnisation des sujets de prêtant à des recherches biomédicales dans le cadre de la loi Huriet LOI_HURIET Frais d inscriptions aux colloques pour les clients soumis à la TVA FRN_OCCAS CLI_OCCAS Frais d inscriptions aux colloques pour les clients exonérés de TVA FRN_EXONER CPD_EXONER Nuitées au centre d accueil de la DR4 CENTRE_ACC CENTRE_ACC Revue élémentaire REVUE_ELEM REVUE_ELEM Cahiers élisabéthains CAH_ELISAB CAH_ELISAB Dons et legs inférieurs à DONS_LEGS Prise en charge au compte 766 des gains de change GAINS_CHGE IJSS reversements IJSS_REVER Régularisation des charges à payer REGUL_CAP REGUL_CAP Régularisation de pertes constatées antérieures au 01/01/07 REGUL_CESS Régularisation de différence de centimes inférieure à 1 / Régularisations d arrondi REGUL_ARR REVER_ARR Pertes de changes PERTE_CHGE Régularisations des frais remboursés aux jeunes européens pour Science et Citoyens (remboursement effectué sur place par chèque) SCIENC_CIT SCIENC_CIT Frais de virements FRAIS_VIRE Recettes exceptionnelles : petites sommes, opérations anciennes REC_EXCEPT Z099 : Tiers facturation interne/ Unités CNRS Critère d unicité : code division Création par la DCIF Les tiers appartenant au CNRS sont créés par la DCIF dans le groupe de compte Z099 et sont repérables à l aide de deux critères de recherche : l intitulé CNRS en premier critère et le code division BFC (sur 4 positions : 1045, 0985, ) en second critère. Il ne faut pas créer de tiers avec un SIREN (CNRS). Pour obtenir le code division correspondant à un code Labintel, un document est disponible dans la documentation accessible via le portail BFC. BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 12 sur 42

13 Exemple de recherche : Pour les délégations, plusieurs tiers peuvent être créés lorsque plusieurs codes Labintel y sont rattachés. Dans ce cas, le libellé «DELEGATION X» est complété d un code indiquant quel service est représenté: «SF» : Service financier «RH» : Ressources humaines «OI» : Opérations immobilières «LO» : Logistique «FP» : Formation permanente Si parmi les tiers CNRS présents dans BFC vous ne trouvez pas le celui dont vous avez besoin, il faut transmettre une demande de création auprès de Concernant les règlements, les tiers internes font l objet d un traitement spécial : le flux de facturation interne (Cf. BFC-MUT-facturation-interne-Vx.x.pdf ) C est la raison pour laquelle les tiers internes ne possèdent pas de coordonnées bancaires. Pour GesLab, il est demandé aux laboratoires d'utiliser comme identifiant le code division du prestataire (et non plus le SIRET). La première commande GesLab sur un fournisseur va rester en demande d'achat jusqu'à affectation dans BFC du fournisseur concerné. Lors de la transformation de la demande d'achat en commande, le n fournisseur BFC sera transmis à GesLab. Ainsi, pour BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 13 sur 42

14 les prochaines commandes avec ce même fournisseur, c'est le n fournisseur BFC qui servira d'identifiant. 3. Création des tiers : fournisseurs & clients 3.1. Création d un tiers Central : permet d agir sur toutes les vues du fournisseur : générales, société et achat. Reporting des créations/modification s Liste Achat : permet d agir manuellement sur la vue Achat dans certaines situations de dépenses hors remboursement de mission et versement de rémunération Central : permet d agir sur toutes les vues du client : générales, société et achat. Liste Reporting des créations/modifications 3.2. Ecran initial Il est impératif de saisir le code société Z900 (CNRS) dans la zone Société afin de créer la vue société du tiers. Dans le cas contraire, aucune facturation ne sera possible. BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 14 sur 42

15 De même la saisie de l organisation d achat / du domaine commercial est impérative afin que le tiers puisse être dupliqué à l ensemble des délégations Données générales : Adresse Identité Informations relatives à la recherche du tiers Adresse Contacts A minima, les zones obligatoires sont Nom, Crit.recherche 1/2, Ville, Pays. Nom : éviter, dans la mesure du possible, les sigles ou les acronymes Crit.recherche 1: à renseigner avec : Soit les 4 premiers caractères du nom Soit avec le sigle Cas particuliers : pour les types de tiers suivants Les ministères : MINISTERE L INSERM : INSERM L INRA : INRA Les trésoreries générales, : TRESOR Adresse : BFC permet la mise en forme d adresse. Il convient donc de structurer l adresse lors de la saisie. Rue : nom de la voie Numéro : numéro dans la voie Code postal : le format du code postal est vérifié en fonction du pays sélectionné. Ville : ville (et éventuellement l état/province/comté) Pays : code pays pouvant être sélectionné dans une liste Utilisez le bouton (Autres zones) pour afficher d avantages de zones pour organiser la saisie Il n est pas nécessaire de saisir le pays dans la zone Ville. Pour les USA et le Canada notamment, il faut saisir la ville et le code état. (Cf. 7.2 Abréviations pour USA, Canada et Australie) BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 15 sur 42

16 Exemples : voici quelques exemples de structuration d adresses Exemple 1: CANON Ile de France 17 Quai du Président Paul Doumer COURBEVOIE Exemple 2: MR JOHN DOE 123 MAGNOLIA ST HEMPSTEAD NY UNITED STATES OF AMERICA Rue Code postal Code pays Numéro Ville et code de l état BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 16 sur 42

17 Exemple 3: UNIVERSITE D ANGERS - UFR DE SCIENCES 2 bd Lavoisier ANGERS Communication : La langue de communication a un impact sur la clé de groupe. Il ne faut saisir aucune autre langue de communication que FR. En effet, si la langue est différente de FR, le système attend une liste de clés de groupe dans cette langue, ce qui n a pas été prévu. Le matchcode est alors vide Données générales : Pilotage Client : si le client correspondant au fournisseur existe déjà, vous devez ajouter son numéro dans cette zone. Clé de groupe : obligatoire pour les clients A-SIRHUS: Agents CNRS en provenance de SIRHUS (=> groupe de compte Z006) A-NISHUS: Agents non CNRS en provenance de GesLab (=> groupe de compte Z007) F-PRIVE: France Privé F-COMMUNES: France Service public Collectivités publiques Communes F-DEPART.: France Service public Collectivités publiques Départements F-REGIONS: France Service public Collectivités publiques Régions F-EPSCP: France Service Public Etablissements publics enseignement supérieur F-EPN: France Service public Etablissements publics nationaux F-TUTELLES: France Service Public Ministères des tutelles F-APUC: France Service Public Autres administrations publiques F-AUT.PUB: France Service Public - Autres (=> groupes de compte Z001 et Z003) UE-COMMISS: Union Européenne (entité) UE-PRIVE: Union Européenne Privé BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 17 sur 42

18 UE-PUBLIC: Union Européenne Public (=> groupes de compte Z004 et Z005) ET-PRIVE : Etranger, hors UE Privé ET-PUBLIC: Etranger, hors UE Public (=> groupes de compte Z004 et Z005) Identifiant : Groupe de compte Z001 Après la saisie du n SIRET, le n SIREN est automatiquement renseigné Une fois la création du tiers terminée, on ne modifie pas le n SIRET saisi. Groupe de compte Z003 L identifiant d un tiers de type Z003 peut être, un n INSEE, un n RNA, un n d inscription au registre du commerce, Exemple : Il ne faut pas saisir de nom dans la zone identifiant. Groupe de compte Z004 n TVA intracommunautaire Groupe de compte Z005 BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 18 sur 42

19 Il n y a pas d identifiant à indiquer d où la nécessité de vérifier l existence du tiers avant d en entamer la création Données générales : Opérations de paiement FOURNISSEUR Dans le cadre du projet SEPA, le secteur bancaire a défini des règles nouvelles pour le virement et le prélèvement. Ces nouveaux moyens de paiement sont utilisables dans les mêmes conditions pour des paiements nationaux ou transfrontaliers, dans tous les pays membres de l'espace unique de paiement en euros (zone SEPA = États membres de l'ue ainsi que Monaco, Suisse, Islande, Norvège et Liechtenstein). Cette norme SEPA va être intégrée dans BFC, avec un premier point d'étape "SEPA France". A partir d octobre 2012, les actuels virements domestiques seront effectués selon la norme SEPA, entrainant des modifications dans les modalités de saisies des coordonnées bancaires. Toute création/modification de coordonnées bancaires devra être effectuée avec l'ajout d'un IBAN et d'un BIC: l'identifiant international de la banque est le BIC (également appelé code SWIFT, du nom de la société qui gère l'enregistrement des codes) l'identifiant international du compte est l'iban (de 14 à 34 caractères en fonction du pays, scindé en groupes de 4 caractères séparés par un espace) le code ISO du pays (2 lettres) la clef de contrôle (2 chiffres) le numéro de compte : pour la France, il s agit du RIB actuel : la clef bancaire (code banque et code guichet, chacun sur 5 chiffres) le numéro de compte (11 chiffres ou lettres) la clef RIB (2 chiffres) Saisie des coordonnées bancaires avec un IBAN : 1 ère solution : saisir le RIB comme actuellement, puis générer l'iban en cliquant sur le bouton IBAN et ensuite valider les informations proposées: 2 ème solution : cliquer directement sur le bouton IBAN, saisir ensuite les informations puis générer le RIB qui s'affichera alors dans l'écran initial: BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 19 sur 42

20 La pièce justificative pour la saisie des coordonnées bancaires est la facture (à condition d avoir sur celle-ci tous les éléments nécessaires à la vérification : auteur, adresse, SIRET ) ou un relevé d identité bancaire comportant l IBAN et le code SWIFT/BIC Les coordonnées bancaires saisies dans cet écran doivent être celles du tiers. En conséquence, il est interdit de saisir, pour le tiers facturant, les coordonnées bancaires d une société d affacturage. Celles-ci doivent être saisies dans l écran du tiers affactureur. Cf. 4.1 Liquidation et redressement judiciaire - Cession/Opposition Il ne faut pas saisir de RIB concernant une banque à l étranger Si le RIB papier du fournisseur concerne un compte bancaire à l étranger, il faut saisir: Aucune coordonnée bancaire Mode de paiement : T Conditions de paiement : 001T Si le RIB papier du fournisseur concerne un compte bancaire en France, il faut saisir: Les coordonnées bancaires Mode de paiement : V Condition de paiement : 001V Pour le premier RIB, la zone «Type de banque» doit être vide (et non renseignée avec RI01,...). Si le fournisseur possède plusieurs RIB, ils doivent être saisis dans les différentes lignes des coordonnées bancaires. RIB classiques : La zone doit être numérotée avec RI02, RI03, etc." RIB relatifs aux remboursements des frais de missions : La zone doit être renseignée avec la valeur MIS RIB relatifs à des marchés : Marchés locaux : MA_n DR (exemples : MA01, MA12, ) Marchés nationaux : MA99 Notes Un RIB peut bien évidemment concerner un marché et une commande hors marché. Dans ce cas, la prédominance de codification est attribuée aux marchés: la zone TypeBanque sera codifiée MAxx et il ne sera pas nécessaire de recodifier en RIxx pour utiliser le RIB BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 20 sur 42

21 pour une commande hors marché. Au contraire, cette pratique est à proscrire dans la mesure où il peut résulter des blocages au paiement. Fournisseur titulaire de deux marchés notifiés sur des comptes bancaires pour une même DR: le premier RIB sera codifié MAxx, le second RIB: MBxx, le troisième RIB: MCxx,... Un fournisseur peut être titulaire de plusieurs marchés passés avec différentes DR. Dans ce cas, si un collègue a déjà codifié un RIB MA02 par exemple, il n'est pas nécessaire de changer ce code en MA17. Au contraire, cette pratique est à proscrire dans la mesure où il peut résulter des blocages au paiement. Tiers divergent : Tiers divergent fixe géré sur le tiers : tous les règlements sont dirigés automatiquement sur le tiers divergent fixe. Il faut être certain que l ensemble des paiements puisse être systématiquement dirigés sur un tiers particulier. Tiers divergent autorisé géré sur le poste de la pièce : à utiliser dans la plupart des cas CLIENT Il ne faut pas saisir de RIB pour les clients 3.6. Données société : Tenue de compte Compte collectif : obligatoire à la saisie pour tout fournisseur: pour tout client : Clé de tri (zone facultative) : permet d alimenter la zone Affectation dans le poste de document sur compte collectif. Cette information servira à faire des regroupements d écritures. BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 21 sur 42

22 3.7. Données société : Opérations de paiement FOURNISSEUR La case Ctrl.fac.double doit toujours être cochée Modes paiement : Seuls les modes de paiement V, T et N doivent être saisis sur les fiches tiers : V : virement bancaire domestique T : virement bancaire étranger N : numéraire Il n est pas nécessaire de modifier le mode de paiement sur la fiche tiers. Celui-ci pourra être modifié dans le flux, au niveau du poste tiers de la facture. Ainsi, si on le souhaite on pourra effectuer un paiement manuel ou un paiement carte achat alors qu un mode de paiement V, T, est sélectionné. Les modes de paiement A, F, H et Y ne doivent être saisis qu en central par l administration du référentiel : A : règlements relatifs aux organismes sociaux (paiement via serveur VPN). Ce mode de paiement est susceptible d'être utilisé dans le cadre du programme de paiement automatique sans génération de support de paiement pour un rapprochement global des postes réglés. H : paiement globalisé F : règlements par carte achat (à destination du titulaire du marché et bénéficiaire du paiement de la carte achat) Y : facturation interne pour les unités CNRS Seuls les modes de paiement V, T, et H sont utilisés dans le cadre du cycle de paiement automatique. Les modes de paiement V et H génèrent l émission de supports de paiement. Blocage paiement : Deux valeurs possibles (en situation normale): Vide : pas de restriction sur le paiement T : code blocage tiers = toutes les factures prises en charge génèreront des pièces comptables à payer avec un code blocage paiement T (au niveau du poste tiers) qui feront apparaître régulièrement ces pièces à payer en exception tant que le code blocage n est pas levé. BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 22 sur 42

23 3.8. Données société : Correspondance CLIENT Procédure de relance Z001 : secteur privé de France, des pays de l Union Européenne et secteur privé/public des autres pays Z003 : secteur public de la France et des pays de l Union Européenne Z004 : ministères français et Union Européenne 3.9. Données d achat FOURNISSEUR Devise de la commande : obligatoirement EUR Conditions de paiement : 001A : Comptant Paiement manuel (pour les modes de paiement A, C, N ) 001F : Comptant Carte achat (pour le mode de paiement F ) 001H : Comptant Virement domestique globalisé (pour le mode de paiement H ) 001T : Comptant Virement étranger individualisé (pour le mode de paiement T ) 001V : Comptant Virement domestique individualisé (pour le mode de paiement V ) 001Y : Comptant Fournisseurs internes (pour le mode de paiement Y ) La case Commande automatique doit toujours être cochée BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 23 sur 42

24 3.10. Données domaine commercial : Vente CLIENT Groupe Client: désigne un groupe donné de clients. Le groupe client est utilisé pour la détermination de prix ou de remise qui peut pondérer le prix défini dans la fiche article pour tout le monde (ex : le CNRS donne une remise à tous les étudiants, on crée un groupe de clients «étudiants», on va chercher le prix dans le référentiel prix et on y affecte la remise du client du groupe «clients») Données domaine commercial : Facture CLIENT Groupe d imputation : 01 : régions (Conseil régional, ) 02 : départements (Conseil général, ) 03 : communes (mairie, ) 04 : organismes français publics (ministères, EPA, ) 05 : Union Européenne 06 : organismes publics des pays de l Union Européenne ou de l étranger 07 : organismes privés de France, des pays de l Union Européenne et de l étranger 08 : Etat autres subventions BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 24 sur 42

25 Classe fiscale : il s agit d un des éléments qui va permettre de déterminer automatiquement, lors des flux de recettes, le taux de TVA applicable. C : Corse (département 2A et 2B) D : DOM-TOM E : Exonéré F : France (métropole) G : pays de l Union Européenne avec un N TVA ou pays étrangers U : pays de l Union Européenne sans N TVA BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 25 sur 42

26 4. Précisions sur l utilisation des tiers 4.1. Liquidation et redressement judiciaire - Cession/Opposition Les informations complètes sur les cessions/oppositions sont disponibles dans le document de Colette Bretelle : «Fiche relative à la gestion des cessions et oppositions dans BFC» disponible sur l Intranet DCIF à l adresse suivante : Définitions : Cession de créances : convention par laquelle un créancier cédant (le fournisseur du CNRS) transfère à un cessionnaire (en général un établissement financier) la créance qu il détient sur son client (débiteur cédé : CNRS) Exemple : Affacturage, cessions de créances professionnelles de la «loi Dailly» Opposition : acte par lequel un créancier du fournisseur (ou de l agent) revendique auprès du CNRS le paiement entre ses mains de tout ou partie des sommes dues à ce fournisseur ou à cet agent par le CNRS. Avis à tiers détenteurs, saisies de droits communs, Dans les deux cas, le CNRS ne règlera pas tout ou partie de sa dette entre les mains de son créancier d origine (tiers facturant) mais entre les mains d une autre personne (tiers bénéficiaire) Actions à effectuer dans le référentiel tiers de BFC en cas de liquidation ou de redressement judiciaire : Positionner le témoin «Cession/Op» sur le tiers fournisseur Sélectionner un tiers et cocher la case «Tenue de compte» (Données société) puis afficher le tiers en mode modification Dans l écran Tenue de compte Comptabilité, il faut sélectionner : 001 : procédure collective 002 : Cession/opposition/saisie-arrêt Sauvegarder. Créer, s il n existe pas déjà, le tiers bénéficiaire Modifier le tiers facturant pour autoriser un paiement vers le tiers bénéficiaire BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 26 sur 42

27 Exemple pour le tiers divergent autorisé 4.2. Gestion des tiers bénéficiaires Par défaut, le RIB figurant sur la facture est considéré comme appartenant au titulaire de la facture, sauf dans les cas suivants: Paiement par subrogation: la facture doit alors obligatoirement comporter la mention suivante: "Règlement à l'ordre de [indication de la société d'affacturage] à lui adresser directement [adresse, n téléphone, n et coordonnées du compte bancaire à créditer]" Existence d'une convention de cession de créances ou d'un acte d'opposition Cas de remboursement effectués à un agent : à partir du moment où le remboursement de la dépense est autorisé à l'agent, il est admis de saisir dans BFC la dépense via une commande d'achat sur l'agent (pièce justificative: la facture du fournisseur accompagné du justificatif du paiement effectué par l'agent). Il n'y a aucun intérêt à engager une commande au nom du prestataire (la Poste, restaurants,...) et de positionner ensuite l'agent en tant que destinataire de paiement autorisé pour effectuer le remboursement des frais avancés par l'agent. Si l'agent est rémunéré par le CNRS, alors il est créé automatiquement en fournisseur Z006 à partir des informations provenant de SIRHUS S il s'agit d'un remboursement pour frais de mission, il faut alors demander d ouvrir une vue achat pour cet agent. Cf. manuels utilisateur BFC-MUT-DEP-Tome1-REF-V*.pdf et BFC-MUT-DEP-Tome2-EPC-V*.pdf BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 27 sur 42

28 4.3. Marchés Lorsqu un marché saisi dans BFC est envoyé vers GesLab, il peut être retourné avec un SIRET différent de celui attribué lors de la création du marché. Dans ce cas, le responsable tiers SFC doit prendre contact avec le responsable GesLab concerné afin qu il corrige les données dans son application. Le fournisseur de la commande peut-être exceptionnellement différent du fournisseur de la facture ; cela concerne le plus souvent des factures sur marché avec sous-traitance, mais aussi lors du rachat d une société. Dans ce cas, il est possible de modifier l auteur de la facture si celui-ci a préalablement été créé dans le référentiel tiers Cf. BFC-MUT-DEP-Tome2-EPC-v*.pdf Cas d'un marché avec un sous-traitant Cf. BFC-MUT-DEP-Tome1-REF-V3.1.pdf Création des sous-traitants d un marché "Dans le cas des marchés de sous-traitance, il est nécessaire de déclarer les sous-traitants dans le marché. Avant cette mise à jour, il faut s assurer que les sous-traitants existent en tant que fournisseurs dans BFC. Si ce n est pas le cas, il faut les créer. 1) Mise à jour du référentiel des tiers : Il faut créer : - les fournisseurs sous-traitants (S1 à S3) en tant que fournisseurs dans le référentiel tiers, - les fournisseurs sous-traitants qui peuvent être payés (P1 à P3) en tant que tiers de paiement divergent dans le référentiel tiers. - Cf Créer un fournisseur 2) Utilisation de ces tiers dans le flux de la dépense : Seul le fournisseur principal du marché (typé «FO» dans l écran des partenaires ci-dessus) peut être indiqué comme fournisseur de la commande. Ensuite, il faut structurer la commande en autant de lignes que de fournisseurs pour attester du service fait pour chaque part de chaque fournisseur, cela permet de suivre la part payable à chacun d eux. Les fournisseurs sous-traitants S1 à S3 peuvent ensuite être utilisés comme fournisseur dans la facture différent de celui de la commande lorsque c est le sous-traitant qui facture. Les fournisseurs sous-traitants qui peuvent être payés (P1 à P3) peuvent ensuite être utilisés comme tiers de paiement divergent sur des factures rattachées à ce marché : ces factures portent donc sur le fournisseur principal du marché (le même que dans la commande) avec comme tiers de paiement divergent le sous-traitant. Attention : il n existe aucun contrôle automatisé entre ces sous-traitants déclarés dans le marché et les fournisseurs indiqués en auteur de commande, en auteur de facture ou en tiers de paiement divergent dans la facture. Ces contrôles devront être manuels." => Le titulaire du marché (FRN_A) fait appel à un sous-traitant (FRN_B). Ce sous-traitant demande le paiement de la facture à un bénéficiaire (FRN_C). Au niveau du marché dont le titulaire est FRN_A, il y aura 2 sous-traitants: FRN_B (sous-traitant S*) et FRN_C (sous-traitant P*). Ainsi, à la liquidation, la case du tiers divergent sera renseignée avec FRN_C pour permettre l'affacturage. En cas de modification affectant le titulaire d un marché Cf. BFC-MUT-DEP-Tome1-REF-v*.pdf point n 2 BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 28 sur 42

29 4.4. Colloques Le titulaire de la commande doit être l'organisateur du colloque, le colloque n'étant que l'objet de cette commande Données bancaires Restitutions Liste des données bancaires d un fournisseur Référentiels > Gestion des tiers > Fournisseurs > Index des fournisseurs (code transaction : S_ALR_ ) Cocher la case Données bancaires pour faire apparaître les comptes bancaires des tiers sélectionnés Liste des modifications intervenues sur une fiche fournisseur dans BFC (données bancaires incluses) Référentiels > Gestion des tiers > Fournisseurs > Affichage modification fournisseurs (code transaction : S_ALR_ ) Retrouver le fournisseur possédant des coordonnées bancaires données : Référentiels > Référentiel achat-ufot-structures > Affichage référentiels achat-ufotstructures > Liste d états SAP query (code transaction : SQ01) Groupe utilisateur : ZMARCHE Requête : ZFOURNISSEUR Zones : Clé bancaire : code banque et code guichet Compte bancaire : n compte bancaire Type Banque : RIxx Etablissements bancaires La liste des établissements bancaires est mise à jour chaque mois à partir des informations en provenance de la Banque de France. Les établissements qui seraient absorbés/fusionnés sont alors marqués d un témoin de suppression, celui-ci étant visible lors de la saisie de coordonnées bancaires dans les fiches tiers. Par ailleurs, le Trésor Public communique régulièrement la liste des établissements concernés par les restructurations affectant le réseau bancaire français. Dans BFC, les comptes bancaires rattachés aux établissements concernés seront supprimés après la date de fin de diffusion, ceci afin d éviter des rejets d opérations. En effet, à l'issue de la date de fin de diffusion, les dispositifs automatiques de "reroutage" mis en place par les banques concernées seront arrêtés. Les opérations, qui seraient encore domiciliées sur les "CIB absorbés", seraient rejetées pour motif "coordonnées bancaires inexploitables". Chaque début de mois, deux listes seront envoyées aux ACS et aux gestionnaires du référentiel tiers : une liste des comptes bancaires qui seront supprimés le même mois dans BFC par la DCIF suite à l'absorption d'établissements bancaires. Une liste des établissements bancaires absorbés ayant pour date de fin de diffusion le mois en cours. Il est du ressort des gestionnaires de prendre les dispositions nécessaires afin d'obtenir un RIB actualisé pour saisie dans BFC. BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 29 sur 42

30 5. Problèmes fréquents 5.1. Création sans donnée société ou donnée achat/commerciale Pour rappel, les données d un tiers sont réparties en trois niveaux : les données générales, les données société et les données achats/domaine commercial. Il arrive parfois qu à la création d un tiers, les données société ou achat/domaine commercial soient omises, rendant le tiers inutilisable. Des messages d erreur suivant s affichent alors : «Le fourn. 11xxxxx n'est pas créé pour l'organisation achats 00xx» «Le fourn. 11xxxxx n'est pas créé pour la société Z900» Dans ce cas, il est nécessaire de compléter le tiers en utilisant la même transaction que pour la création initiale, en précisant toutefois le numéro du tiers. Il suffit alors de compléter les données nécessaires puis de sauvegarder. Exemple : Dans l exemple de gauche, les données société du FRN_n ont été oubliées : pour compléter, il faut indiquer le numéro du fournisseur ainsi que le code Z900 (code société pour le CNRS). Dans l exemple de droite, les données achats ont été omises : pour compléter, il faut indiquer le numéro du fournisseur ainsi que l organisation d achat de la délégation qui a créé le tiers Commande qui ne s intègre pas sur le tiers souhaité. Il est possible qu une commande ne s intègre pas sur le tiers concerné. Cela peut être le cas par exemple pour un tiers possédant un n VAT, celui-ci n étant pas unique. Dans ce cas, il ne faut pas indiquer d identifiant dans la commande ce qui obligera à choisir le fournisseur adéquat dans BFC. Si on indique un identifiant en doublon, le système choisira le premier tiers possible, avec le risque de sélectionner le mauvais tiers Doublons En cas de constatation de la présence de doublon d un tiers dans BFC, il faut envoyer un mail à en indiquant les numéros de tiers concernés pour analyse du problème. BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 30 sur 42

31 5.4. Suppression et blocage La suppression et le blocage des tiers sont effectués en central, de même que la levée de ces témoins. Toute demande doit être adressée (et justifiée à l aide du message d erreur) à Le critère de recherche de chaque tiers qui sera bloqué/supprimé sera modifié dans un but informatif afin d indiquer la raison pour laquelle l opération a été effectuée : DOUBLON : le tiers a déjà été créé (le numéro du tiers correct est indiqué) ABS_ACTIVI : le tiers n a plus d existence juridique SIRET_INVA : le SIRET saisi est invalide TVA_INVA : le n TVA saisi est invalide ERR_CREA : le tiers a été créé à tort ERR_GRP : le tiers a été créé dans le mauvais groupe de compte A_CORRIGER : la raison sociale et/ou l adresse sont mal structurée(s). Le blocage sera levé après correction par le gestionnaire Résolution de problèmes liés au blocage Les éléments ci-dessous sont en partie extraits du document Annexe - Traitement des rejets disponible sur la page documentation de BFC. DESIGNATION CODE REJET FOURNISSEUR BLOQUE AU NIVEAU SOCIETE FOURNISSEUR BLOQUE AU NIVEAU ACHAT TIERS BLOQUE AU NIVEAU COMPTABILISATION EXPLICATION La commande a été créée dans BFC mais le fournisseur est bloqué pour l ensemble du CNRS. Aucune commande ne peut donc être passée chez ce fournisseur, aucune facture ne pourra être prise en charge. Le fournisseur a été bloqué parce qu il est en absence d activité, il a été créé à mauvais escient,. L intégration de la commande est impossible Le fournisseur a été bloqué parce qu il est en absence d activité, il a été créé à mauvais escient,. Le règlement de la facture est bloqué. RESOLUTION Dans GesLab : _ intégrer le rejet _ solder/supprimer la commande Dans BFC : _ rejeter la commande à l unité Dans GesLab _ intégrer le rejet _ solder ou supprimer la commande rejetée _ créer une nouvelle commande sur un nouveau fournisseur Dans BFC _ effectuer un rejet manuel vers l unité Dans BFC _ demander la levée temporaire du blocage à BFCTiers. Cette opération sera effectuée à partir de 13h, afin de ne pas gêner le processus de paiement Adresses Les tiers créés dans BFC identifient des entités, et l adresse saisie sur une fiche tiers doit correspondre à l adresse réelle. De plus, pour les tiers possédant un n SIRET, l adresse doit correspondre aux informations officielles vérifiées via Intuiz. Cependant, il est parfois nécessaire d avoir une adresse différente pour la facture, faisant figurer par exemple «A l attention de», la boîte postale, mais concernant bien le même tiers. Dans ce cas, on peut modifier l adresse uniquement pour la facture, sans modifier le référentiel des tiers. Après avoir saisi le numéro du client, on entre dans le menu Saut -> En-têtes-> Partenaires Dans la fenêtre qui apparaît, on double-clique sur le numéro de client pour modifier les données qui apparaîtront sur la facture BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 31 sur 42

32 6. Agents Les agents présents dans BFC sont créés à partir d un flux d interface en provenance de SIRHUS ou de GesLab. On distingue deux catégories d agents : Les agents payés par le CNRS : ils sont gérés dans l application SIRHUS - référentiel maître concernant les agents transmis et intégrés dans BFC, après chaque création ou modification dans SIRHUS. C est la raison pour laquelle, dans BFC, il n est pas possible de modifier les données d un agent SIRHUS hormis pour lui ajouter (ou modifier) des coordonnées bancaires spécifiques aux remboursements de frais de mission. Les agents non payés par le CNRS et effectuant des missions prises en charge par le CNRS : ils alimentent le référentiel des agents BFC à partir de GesLab. Dans BFC, il est possible de modifier toutes les données d agent provenant de GesLab. Toutefois, la mise à jour d un agent en provenance de GesLab dans BFC ne déclenche pas un flux de mise à jour à destination de GesLab. Le gestionnaire de la délégation doit informer le gestionnaire du laboratoire de sa modification. Néanmoins, suite à une modification d un agent dans GesLab, l agent est renvoyé vers BFC lors de sa prochaine mission. L agent correspondant est alors mis à jour dans BFC. Figure 3: Circuit des agents BFC SIRHUS Agents matricule xxxxx Agent Agents SIRHUS n xxxxx Tiers GesLab Agents matricule 9xxxxxxx Agents GesLab n 9xxxxxxx Fournisseurs n 4xxxxxx Fournisseurs n 1xxxxxx Processus de création : Les agents présents dans SIRHUS et dans GesLab sont intégrés dans BFC en tant qu agents. ( ) Dans BFC, si les modalités de paiement de l agent ont été définies, le traitement automatique quotidien procède à la création du fournisseur correspondant. S il est nécessaire de rembourser exceptionnellement à un agent des dépenses de fonctionnement, la vue achat doit être ajoutée pour votre seule délégation via le menu Référentiel/Gestion des tiers/fournisseur/créer fournisseur (achats). ( ) Il suffit de saisir le n BFC du fournisseur et le numéro de l organisation d achat pour laquelle rajouter la vue achat. Actuellement, cette opération est effectuée sur demande à Il faut fournir le nom de l agent, son n matricule SIRHUS/GesLab ou son n fournisseur BFC, la devise et la condition de paiement. BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 32 sur 42

33 Conséquences : Si un fournisseur correspondant à un agent n apparaît pas dans BFC, il convient d une part de vérifier l existence de l agent dans BFC, puis de vérifier la présence des informations bancaires. Il ne sert à rien d effectuer des modifications directement sur un fournisseur correspondant à un agent : en effet, ces modifications seront écrasées par le traitement automatique qui prend comme référence les agents présents dans BFC. C est donc à ce niveau que d éventuelles corrections doivent être portées sauf : Les données (adresse, coordonnées bancaires principales, ) d un tiers concordant à un agent provenant de SIRHUS ne doivent pas être modifiées dans BFC mais faire l objet d une demande de correction auprès des correspondants SIRHUS. La correction sera automatiquement reportée dans BFC. Il peut arriver qu un agent soit doublement présent dans BFC. En effet, parallèlement aux données agents issues de SIRHUS, un doublon provenant de GesLab a pu être créé. Ce problème doit être signalé à l unité concernée pour correction Les données des agents - Infotypes Dans BFC, les informations d un agent sont définies par fiche, appelée «Infotype». Les infotypes comportent une ou plusieurs périodes. C est ce qui permet de créer un historique des données agents. Les données utilisées dans les actes de gestion sont toujours celles des infotypes en cours de validité. Référentiel > Gestion des Tiers > Gestion des agents > Afficher données de base du personnel (transaction PRMS) Les infotypes utiles dans BFC sont les suivants : BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 33 sur 42

34 Infotype Mesure Permet de connaître les différents statuts de l agent (Actif, Sorti) en fonction des périodes Infotype Affectation Permet de connaître les données d affectation de l agent DomPers : délégation régionale dont dépend le laboratoire d affectation de l agent NB : pour les agents issus de de GesLab, cette donnée est systématiquement renseignée avec la valeur 9999, car ils ne sont pas toujours rattachés à une DR. GestAdmin : provenance de l agent (SIRHUS ou GesLab) BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 34 sur 42

35 Infotype Données individuelles Permet de connaître les informations personnelles de l agent : nationalité, nom et prénom, date de naissance, n INSEE et matricule. Un agent créé à partir de SIRHUS conserve son n matricule. Les numéros de matricule commençant par 9 sont réservés pour les agents créés à partir de GesLab Infotype Adresse Permet de connaître l adresse du domicile de l agent Pour les agents provenant de GesLab, il existe également l adresse du laboratoire de l agent BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 35 sur 42

36 Infotype Coordonnées bancaires Permet de stocker les informations relatives au n de compte bancaire de l agent. Il existe 2 types de coordonnées bancaires : Les coordonnées bancaires «Coordonnées bancaires principales» sont utilisées pour le virement du salaire. Les coordonnées bancaires «Frais de déplacement» sont utilisées pour le virement des frais de déplacement. Particularité des agents SIRHUS : Les agents en provenance de SIRHUS comportent obligatoirement des coordonnées bancaires principales, à leur création dans BFC. Si l agent en fait la demande, il est tout à fait possible de lui ajouter des coordonnées bancaires «Frais de déplacement». Si un agent a un mode de paiement C-Chèque, vous pouvez rajouter des coordonnées bancaires frais de déplacements. Pour ensuite payer les frais de déplacements à cet agent par virement, vous devez impérativement intervenir sur chaque pièce comptable de ses missions pour modifier le mode de paiement à la valeur V. Un infotype coordonnées bancaires doit systématiquement exister afin de pouvoir rembourser l agent de ses frais de missions, et ceci qu il soit payé par virement bancaire ou pas. Cet infotype pourra être créé avec un mode de paiement V (virement bancaire domestique), C (chèque), T (virement étranger), A partir du moment où l agent possède un infotype coordonnées bancaires, le fournisseur correspondant sera automatiquement créé dans BFC. Attention toutefois à la date de début de validité : la création du fournisseur correspondant à l agent sera effective à partir du jour saisi. Si vous ne trouvez pas un fournisseur-agent, pensez à vérifier que les informations bancaires sont présentes dans la fiche agent. BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 36 sur 42

37 Une coche indique que les informations bancaires existent 6.2. Gestion des agents Pour plus de détails sur les agents dans BFC : BFC-MUT-MIS-Tome1-V*.pdf BFC_Mode_Operatoire_Referentiel_Tiers_GestA_v7 Page 37 sur 42

ANNEXE État des ratifications au 1 er janvier 2015

ANNEXE État des ratifications au 1 er janvier 2015 ANNEXE État des ratifications au 1 er janvier 2015 A. Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l enseignement (Paris, le 14 décembre 1960) Groupe I (Parties à la Convention

Plus en détail

Durée du congé de maternité

Durée du congé de maternité Durée du congé de maternité Source: Toutes les données contenues dans les graphiques sont issues de la Base de donnée sur les lois des conditions de travail et d emploi du BIT Protection de la maternité":

Plus en détail

Personnel de santé, infrastructures sanitaires et médicaments essentiels

Personnel de santé, infrastructures sanitaires et médicaments essentiels Personnel de santé, infrastructures sanitaires et médicaments essentiels Les Etats doivent absolument avoir accès à des données sur les ressources à la disposition des systèmes de santé pour déterminer

Plus en détail

Tableau récapitulant au 10 octobre 2014 l'état de la Convention et des accords y relatifs

Tableau récapitulant au 10 octobre 2014 l'état de la Convention et des accords y relatifs Information concernant l état de la Convention, de l'accord relatif à l'application de la Partie XI de la Convention et de l Accord aux fins de l'application des dispositions de la Convention relatives

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE STR DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE Directives pour l Amérique du Nord et les Caraïbes Nombre minimum de propriétés Les groupes de compétiteurs doivent inclure

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 10 avril 2014 fixant les temps de séjour ouvrant droit à prise en charge des

Plus en détail

0.10 1.99. Prix du fournisseur Prix du fournisseur 1.00 1.20. incl. 8% TVA. Frais uniques. chf

0.10 1.99. Prix du fournisseur Prix du fournisseur 1.00 1.20. incl. 8% TVA. Frais uniques. chf incl. 8% TVA Frais uniques Frais de location Internet-Box Frais de location TV-Box Frais d envoi par commande 49.- 29.- 9.- Tarifs Fix (par minute) En Suisse À l international Groupe 1 Groupe 2 Groupe

Plus en détail

- 9-3. Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques

- 9-3. Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques - 9-3. de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques ) Situation le 27 novembre 2015 Date à laquelle l Acte 1 de la le plus récent Afrique du Sud... 3 octobre 1928 Bruxelles: 1 er août

Plus en détail

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES Voici trois tableaux présentant la concurrence sur les ARV dans les pays pauvres : Tableau 1 : Ratio et taux de concurrence

Plus en détail

Groupements géographiques 1

Groupements géographiques 1 ANNEXE 2 Groupements de pays utilisés dans cette évaluation Groupements géographiques 1 Continent Région Sous-région Pays et territoires inclus dans cette évaluation Afrique Afrique du Sud, Algérie, Angola,

Plus en détail

LISTE DE PRIX TÉLÉCOMMUNICATIONS VoIP Etat septembre 2014 (en CHF inclus TVA)

LISTE DE PRIX TÉLÉCOMMUNICATIONS VoIP Etat septembre 2014 (en CHF inclus TVA) Page 1 de 5 Suisse Sous réserve d'erreurs ou d'omissions Witecom à Witecom 0.00 00 Arrondi du prix final au centime supérieur CH Fixe 0.03 CH Swisscom Mobile 0.25 Pas de frais d'établissement de la CH

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international.

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international. DES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. REUTERS/ANDY GAO Registre international Registre international Amérique du Nord Bermudes Canada Mexique États-Unis : Marques fédérales, Marques d État Amérique

Plus en détail

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL MM11(F) ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL (Règle 30 du règlement d exécution commun) IMPORTANT 1.

Plus en détail

Tarifs interurbains de base : service international de départ À compter du 1 er mai 2011

Tarifs interurbains de base : service international de départ À compter du 1 er mai 2011 Le service international de départ couvre les appels vers d'autres destinations que le Canada et les États-Unis. Les appels sont acheminés sous réserve des restrictions de service en vigueur à l'emplacement

Plus en détail

Destination Tarifs Fixe Tarifs mobile Exception

Destination Tarifs Fixe Tarifs mobile Exception Tarifs Téléphonique (26/12/2013) - Page 1/5 Acores 0 /mn 0,22 /mn Afghanistan 0,49 /mn 0,49 /mn Afrique du Sud 0 /mn 0,34 /mn Alaska 0 /mn 0 /mn Albanie 0 /mn 0,34 /mn Algérie 0 /mn 0,64 /mn Au delà de

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 22 octobre 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS CONFÉRENCE DES PARTIES Première session extraordinaire New York, 26 novembre 2007

Plus en détail

Appel à propositions 2015 Programme Erasmus+

Appel à propositions 2015 Programme Erasmus+ Appel à propositions 2015 Programme Erasmus+ Dispositions financières applicables au Luxembourg dans le cadre de l appel 2015 Le «Guide 2015 du Programme Erasmus +» définit les dispositions financières

Plus en détail

Prix des appels à l international (après mise en relation de 0,10 par appel)

Prix des appels à l international (après mise en relation de 0,10 par appel) Prix des appels en France métropolitaine : Vers des portables 0,19 0,19 / min Vers la messagerie (1 2 3) Vers les numéros d'urgence (15, 112, 119, 115, 17 & 18) Prix des appels à l international (après

Plus en détail

A) Liste des pays tiers dont les ressortissants sont soumis à l'obligation de visa pour franchir les frontières extérieures. 1.

A) Liste des pays tiers dont les ressortissants sont soumis à l'obligation de visa pour franchir les frontières extérieures. 1. Lists of third countries whose nationals must be in possession of visas when crossing the external borders and of those whose nationals are exempt from that requirement A) Liste des pays tiers dont les

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 14 du 26 mars 2015 TEXTE SIGNALE

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 14 du 26 mars 2015 TEXTE SIGNALE BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 14 du 26 mars 2015 TEXTE SIGNALE ARRÊTÉ fixant les temps de séjour ouvrant droit à prise en charge des frais occasionnés par un voyage de congé annuel

Plus en détail

Troisième partie ANNEXE STATISTIQUE

Troisième partie ANNEXE STATISTIQUE Troisième partie ANNEXE STATISTIQUE Troisième partie A N N e x e s t a t i s t i Q u e 99 Notes relatives aux tableaux annexes Signes conventionnels On trouvera, dans les tableaux, les signes conventionnels

Plus en détail

POLITIQUE DE BOURSE POUR LES STAGES NON RÉMUNÉRÉS

POLITIQUE DE BOURSE POUR LES STAGES NON RÉMUNÉRÉS POLITIQUE DE BOURSE POUR LES STAGES NON RÉMUNÉRÉS Préambule L AEENAP a pour mission de soutenir ses membres dans la réalisation de leur projet d études. La bourse pour stage non-rémunéré a été instituée

Plus en détail

COSTA RICA DIRECTIVES LIÉES AUX VISAS

COSTA RICA DIRECTIVES LIÉES AUX VISAS COSTA RICA DIRECTIVES LIÉES AUX VISAS Le présent document contient la liste des exigences à remplir pour entrer au Costa Rica. Un visa est nécessaire ou non en fonction du groupe, au nombre de quatre,

Plus en détail

Combi 1 Combi 2 Combi 3 Internet. À la souscription d un abonnement M-Budget Mobile (excepté Mobile One) Frais de location TV-Box (valeur : Fr. 99.

Combi 1 Combi 2 Combi 3 Internet. À la souscription d un abonnement M-Budget Mobile (excepté Mobile One) Frais de location TV-Box (valeur : Fr. 99. M-Budget Internet / TV / téléphonie fixe Offres combinées M-Budget Combi 1 Combi 2 Combi 3 Internet Vitesse max. en download 2 Mbit/s 10 Mbit/s 20 Mbit/s Vitesse max. en upload 0.2 Mbit/s 1 Mbit/s 2 Mbit/s

Plus en détail

Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Indications requises par l OHMI: Référence du déposant/représentant :

Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Indications requises par l OHMI: Référence du déposant/représentant : Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Réservé pour l OHMI: Date de réception Nombre de pages Demande d enregistrement international relevant exclusivement du protocole de Madrid OHMI-Form

Plus en détail

Tableau comparatif Investissements directs étrangers (IDE)

Tableau comparatif Investissements directs étrangers (IDE) Tableau comparatif étrangers (IDE) Afrique Afrique du Sud 6 535 680 (2006) 2,6 (2006) 183 628 (2006) 0,1 (2006) Algérie 50 290 (1991) 0,1 (1991) 11 639 (1991) Angola 190 585 (2006) 0,4 (2006) 37 715 (2006)

Plus en détail

Moyens de locomotion Les bébés En vacance Les sports

Moyens de locomotion Les bébés En vacance Les sports Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 L alphabet L alphabet Quelques sons Les chiffres en lettres +, -, x, : Tableau vierge

Plus en détail

Taxe mensuelle Fr. 5. Appels vers les réseaux fixes en Suisse et les pays D, F, I, A, FL, ES et PT

Taxe mensuelle Fr. 5. Appels vers les réseaux fixes en Suisse et les pays D, F, I, A, FL, ES et PT M-Budget * Taxe mensuelle Fr. 5. Appels vers les réseaux fixes en Suisse et les pays D, F, I, A, FL, ES et PT Appels vers les mobiles en Suisse Fr. 0.03/min. Fr. 0.30/min. La facturation des communications

Plus en détail

ANNEXE I LISTE DES PAYS DE CATÉGORIE I ET DE CATÉGORIE II 1 : DURÉES DE REMBOURSEMENT MAXIMALES ET DURÉE DE VIE MOYENNE PONDÉRÉE MAXIMALE

ANNEXE I LISTE DES PAYS DE CATÉGORIE I ET DE CATÉGORIE II 1 : DURÉES DE REMBOURSEMENT MAXIMALES ET DURÉE DE VIE MOYENNE PONDÉRÉE MAXIMALE ANNEXE I LISTE DES PAYS DE CATÉGORIE I ET DE CATÉGORIE II 1 : DURÉES DE REMBOURSEMENT MAXIMALES ET DURÉE DE VIE MOYENNE PONDÉRÉE MAXIMALE CATÉGORIE I (A) CATÉGORIE II (B) TOTAL: 31 TOTAL: 184 1 Allemagne

Plus en détail

Procédures administratives. Commission européenne

Procédures administratives. Commission européenne 1/7 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:356133-2014:text:fr:html Belgique-Bruxelles: Sollicitation des établissements proposant des hébergements à mettre leurs chambres à

Plus en détail

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT MM1(F) ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT EXCLUSIVEMENT DE L ARRANGEMENT DE MADRID (Règle 9 du règlement

Plus en détail

Tarifs des offres Box Mediaserv PRIX MENSUEL (4)

Tarifs des offres Box Mediaserv PRIX MENSUEL (4) Tarifs des offres Box Mediaserv TARIFS DES OFFRES MEDIASERV POUR LES PARTICULIERS En vigueur à tir du 1/0/201-Tarifs des offres présentés hors promotions Edition ANTILLES - / GUYANE Sous réserve de compatibilité

Plus en détail

Fiche de synthèse sur Le Protocole de Montréal (mise à jour effectuée le 8 août 2005)

Fiche de synthèse sur Le Protocole de Montréal (mise à jour effectuée le 8 août 2005) INSTITUT INTERNATIONAL DU FROID Organisation intergouvernementale pour le développement du froid INTERNATIONAL INSTITUTE OF REFRIGERATION Intergovernmental organization for the development of refrigeration

Plus en détail

Faire une demande de visa

Faire une demande de visa CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Quatorzième session de la Conférence des Parties La Haye (Pays-Bas), 3 15 juin 2007 Faire une demande

Plus en détail

Provisions 25 50 Départ personnel, congé, mauvaise créance Autres 5 9 Divers Total 345 459

Provisions 25 50 Départ personnel, congé, mauvaise créance Autres 5 9 Divers Total 345 459 CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 49 e Réunion du Comité permanent Punta del Este, Uruguay, 1 er juin 2015 SC49 03 Surplus de fonds administratifs 2014, état du financement des délégués

Plus en détail

Berne, les 9 et 10 novembre 2010 (de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 à 18 heures), salle Heinrich von Stephan. Prendre note du présent document.

Berne, les 9 et 10 novembre 2010 (de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 à 18 heures), salle Heinrich von Stephan. Prendre note du présent document. UPU UNION POSTALE UNIVERSELLE CA C 3 2010.1 Doc 23 CONSEIL D'ADMINISTRATION Commission 3 (Finances et administration) Comptabilité Berne, les 9 et 10 novembre 2010 (de 9 h 30 à 12 h 30 et de 15 à 18 heures),

Plus en détail

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT MM1(F) ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES DEMANDE D ENREGISTREMENT INTERNATIONAL RELEVANT EXCLUSIVEMENT DE L ARRANGEMENT DE MADRID (Règle 9 du règlement

Plus en détail

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Appels nationaux (États-Unis, Canada et Guam): 1. Composez le 888-236-7527 Appels internationaux: 1. Pour appeler EthicsPoint

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES

CONDITIONS TARIFAIRES ÉDITION ANTILLES-GUYANE En vigueur à tir du 9/0/0 Sous réserve de compatibilité technique et d éligibilité xdsl de votre ligne téléphonique et d un engagement minimum de douze () mois. Pour tester votre

Plus en détail

TARIFS DES OFFRES MEDIASERV POUR LES PARTICULIERS En vigueur à partir du 14/06/2014-Tarifs des offres présentés hors promotions Edition REUNION

TARIFS DES OFFRES MEDIASERV POUR LES PARTICULIERS En vigueur à partir du 14/06/2014-Tarifs des offres présentés hors promotions Edition REUNION Tarifs des offres Box Mediaserv TARIFS DES OFFRES MEDIASERV POUR LES PARTICULIERS En vigueur à tir du 14/06/2014-Tarifs des offres présentés hors promotions Edition REUNION Sous réserve de compatibilité

Plus en détail

UIT-T SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DE L'UIT

UIT-T SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DE L'UIT Annexe au Bulletin d'exploitation de l'uit N o 803 1.I.2004 UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS UIT-T SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DE L'UIT COMPLÉMENT À LA RECOMMANDATION

Plus en détail

Profils tarifaires dans le monde

Profils tarifaires dans le monde Profils tarifaires dans le monde Droits NPF Appliqués 0

Plus en détail

Informations et tarifs de Téléphonie pour les abonnés à l offre Triple Play

Informations et tarifs de Téléphonie pour les abonnés à l offre Triple Play Informations et tarifs de Téléphonie pour les abonnés à l offre Triple Play Offre de Téléphonie soumise à condition, sous réserve de faisabilité technique et du paiement éventuel d un droit d accès. Communications

Plus en détail

Orange accompagne vos activités à l international

Orange accompagne vos activités à l international Orange accompagne vos activités à l international Vos activités sortent souvent du territoire métropolitain et nécessitent que vos collaborateurs se déplacent à l étranger ou dans les DOM. Découvrez ci-dessous

Plus en détail

MultiPass - N français + N suisse

MultiPass - N français + N suisse Fiche tarifaire MultiPass - N français + N suisse +33 +41 + Votre carte SIM avec 2 numéros de téléphone : N français + N suisse Tous vos appels toujours reçus sur vos 2 lignes, avec un changement de ligne

Plus en détail

Barème des quotes-parts pour les contributions des États Membres au budget ordinaire en 2013

Barème des quotes-parts pour les contributions des États Membres au budget ordinaire en 2013 L atome pour la paix Conférence générale GC(56)/12 25 juillet 2012 Distribution générale Français Original : Anglais Cinquante-cinquième session ordinaire Point 12 de l ordre du jour provisoire (GC(56)/1

Plus en détail

tarif tarif Entreprises au départ d un téléphone fixe de La Réunion

tarif tarif Entreprises au départ d un téléphone fixe de La Réunion tarif tarif Entreprises au départ d un téléphone fixe de La Réunion date : 1er juillet 2013 les prix sont indiqués en euro hors taxes La souscription à un contrat professionnel (Contrat Professionnel,

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES TARIFS DES OFFRES CANALBOX INTERNET+TÉLÉPHONE POUR LES PARTICULIERS ÉDITION RÉUNION / En vigueur à partir du 25/04/2014

CONDITIONS TARIFAIRES TARIFS DES OFFRES CANALBOX INTERNET+TÉLÉPHONE POUR LES PARTICULIERS ÉDITION RÉUNION / En vigueur à partir du 25/04/2014 ÉDITION RÉUNION / En vigueur à tir du 25/04/2014 Sous réserve de compatibilité technique et d éligibilité à l ADSL de votre ligne téléphonique et d un engagement minimum de douze (12) mois. Pour tester

Plus en détail

1) Appels vers les téléphones fixes et satellites

1) Appels vers les téléphones fixes et satellites Tarifs de téléphonie par ADSL Tous les appels sont facturés à la seconde dès la première seconde. Tarifs valables pour les abonnés aux offres Club Internet 2 et Club Internet 3. 1) Appels vers les téléphones

Plus en détail

Environnements sans fumée

Environnements sans fumée FRAMEWORK CONVENTION ALLIANCE BUILDING SUPPORT FOR TOBACCO CONTROL Environnements sans fumée Tour d horizon de la situation dans le monde au décembre 00 Les environnements sans fumée jouent un rôle essentiel

Plus en détail

LA CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) Cinquième Session de la Conférence des Parties contractantes Kushiro, Japon, 9-16 juin 1993

LA CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) Cinquième Session de la Conférence des Parties contractantes Kushiro, Japon, 9-16 juin 1993 LA CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) Cinquième Session de la Conférence des Parties contractantes Kushiro, Japon, 9-16 juin 1993 RESOLUTION 5.2 : SUR LES QUESTIONS FINANCIERES ET BUDGETAIRES

Plus en détail

Mortalité par cause spécifique et morbidité

Mortalité par cause spécifique et morbidité par cause spécifique et morbidité Sur 10 décès qui se produisent dans le monde, 6 sont dus à des non, 3 à des pathologies, génésiques ou nutritionnelles et 1 résulte de. De nombreux pays en développement

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES TARIFS DES OFFRES CANALBOX INTERNET+TÉLÉPHONE POUR LES PARTICULIERS ÉDITION ANTILLES-GUYANE / En vigueur à partir du 25/04/2014

CONDITIONS TARIFAIRES TARIFS DES OFFRES CANALBOX INTERNET+TÉLÉPHONE POUR LES PARTICULIERS ÉDITION ANTILLES-GUYANE / En vigueur à partir du 25/04/2014 ÉDITION ANTILLES-GUYANE / En vigueur à tir du 25/04/2014 Sous réserve de compatibilité technique et d éligibilité à l ADSL de votre ligne téléphonique et d un engagement minimum de douze (12) mois. Pour

Plus en détail

PROGRAMME CAP MONDE. Année Universitaire 2009-2010

PROGRAMME CAP MONDE. Année Universitaire 2009-2010 Aider les étudiants qui sont obligés de partir à l étranger pendant 4 mois au minimum Cette fiche technique est destinée à tous les étudiants sauf ceux inscrits à l université de Rennes 1 ou Rennes 2 (cf

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

Getty Images : Guide d application des restrictions

Getty Images : Guide d application des restrictions Getty Images : Guide d application des restrictions Si vous soumettez des images comportant des restrictions, vous devez les détailler dans les métadonnées fournies avec les fichiers images à haute résolution,

Plus en détail

PASS-MONDE France vers Monde Montant à choisir à la caisse (entre 10 et 200 )

PASS-MONDE France vers Monde Montant à choisir à la caisse (entre 10 et 200 ) PASS-MONDE France vers Monde Montant à choisir à la caisse (entre 10 et 200 ) Crédit valable 60 jours Communications depuis la France métropolitaine vers le monde entier (hormis vers la France métropolitaine)

Plus en détail

PARTIE 5 DÉTACHEMENT LE DÉTACHEMENT ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS FLUX MOUVEMENTS. page 125

PARTIE 5 DÉTACHEMENT LE DÉTACHEMENT ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS FLUX MOUVEMENTS. page 125 PARTIE 5 LE LE FLUX FINANCIERS ÉTRANGERFRANCE page 125 MOUVEMENTS MIGRATOIRES LE AVANT PROPOS 127 à 131 SYNTHÈSE 132 à 133 RÈGLEMENTS EUROPÉENS > Détachements et pluriactivités. 134 à 136 > Le détachement

Plus en détail

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe Pour la zone caraïbe du Royaume des Pays-Bas, soit : les éléments territoriaux d Aruba, de Curaçao et de Saint-Martin, et les Pays-Bas

Plus en détail

Orange accompagne vos activités à l international

Orange accompagne vos activités à l international Orange accompagne vos activités à l international Vos activités sortent souvent du territoire métropolitain et nécessitent que vos collaborateurs se déplacent à l étranger ou dans les DOM. Découvrez ci-dessous

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

M- Budget DSL / téléphonie fixe (VoIP)/ TV LISTE DE PRIX, TVA comprise, à partir du 01.02.2014

M- Budget DSL / téléphonie fixe (VoIP)/ TV LISTE DE PRIX, TVA comprise, à partir du 01.02.2014 0.03 M- Budget DSL / téléphonie fixe (VoIP)/ TV Services M- Budget Fréquence Accès internet (M- Budget DSL) 54.80 par mois Accès internet avec téléphonie fixe (M- Budget DSL & VoIP) 59.80 par mois Accès

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 28 septembre 2015 fixant par pays et par groupe les taux de l indemnité d expatriation,

Plus en détail

CAP EXPORT : La réponse gouvernementale aux difficultés en matière d assurance-crédit export court terme

CAP EXPORT : La réponse gouvernementale aux difficultés en matière d assurance-crédit export court terme CAP EXPORT : La réponse gouvernementale aux difficultés en matière d assurance-crédit export court terme Depuis la fin de l été 2008, le Gouvernement a pris de nombreuses mesures pour soutenir les grands

Plus en détail

Responsable en chef de l information et des systèmes informatiques (D-2) Secteur de l administration Paris (France) ADM-022

Responsable en chef de l information et des systèmes informatiques (D-2) Secteur de l administration Paris (France) ADM-022 20/06/2010 Réf. : Objet : CL/3930 Responsable en chef de l information et des systèmes informatiques (D-2) Secteur de l administration Paris (France) ADM-022 Madame la Ministre/Monsieur le Ministre, Je

Plus en détail

Accords bilatéraux et multilatéraux

Accords bilatéraux et multilatéraux Accords bilatéraux et multilatéraux Pour nos lecteurs qui seraient moins familiers avec certains termes fréquemment utilisés en droit international public, les définitions suivantes peuvent s avérer utiles.

Plus en détail

Tarifs Numéros Business... 1

Tarifs Numéros Business... 1 Numéros Business... 1 Abonnement...1 Livraison des appels...1 Prix pour l'appelant...2 Capacité d'appel...3 Options...3 s...4 Téléphonie... 5 Prix de l'accès Internet...5 Tarification des appels...5 Liste

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Arrêté du 27 juin 2014 modifiant l arrêté du 29 décembre 2011 relatif aux documents et visas exigés pour l entrée des étrangers sur

Plus en détail

COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT

COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT UNCTAD/ITE/IIT/2005/3 CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT Genève COOPÉRATION SUD-SUD DANS LE DOMAINE DES ACCORDS INTERNATIONAUX D'INVESTISSEMENT Études de la CNUCED sur les

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l environnement. Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture

Programme des Nations Unies pour l environnement. Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture NATIONS UNIES UNEP/FAO/RC/COP.4/22 RC Distr. : Générale 22 mai 2008 Programme des Nations Unies pour l environnement Français Original : Anglais Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

15/10/2010. Objet : Directeur (D-1) Bureau exécutif Secteur de l éducation ED-585, Paris, France. Madame la Ministre/Monsieur le Ministre,

15/10/2010. Objet : Directeur (D-1) Bureau exécutif Secteur de l éducation ED-585, Paris, France. Madame la Ministre/Monsieur le Ministre, 15/10/2010 Réf. : CL/3943 Objet : Directeur (D-1) Bureau exécutif Secteur de l éducation ED-585, Paris, France Madame la Ministre/Monsieur le Ministre, Je tiens à vous informer que j'ai décidé d ouvrir

Plus en détail

DOSSIER DE CRÉANCE MODE D EMPLOI. DOCTORAT Entreprise International Spin Out Entreprise Docteur Entreprise International

DOSSIER DE CRÉANCE MODE D EMPLOI. DOCTORAT Entreprise International Spin Out Entreprise Docteur Entreprise International DOSSIER DE CRÉANCE MODE D EMPLOI Conventions : FIRST ENTREPRISE DOCTORAT Entreprise International Spin Out Entreprise Docteur Entreprise International DIRECTION GÉNÉRALE OPÉRATIONNELLE DE L ÉCONOMIE, DE

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

CONVENTION POUR L UNIFICATION DE CERTAINES RÈGLES RELATIVES AU TRANSPORT AÉRIEN INTERNATIONAL FAITE À MONTRÉAL LE 28 MAI 1999

CONVENTION POUR L UNIFICATION DE CERTAINES RÈGLES RELATIVES AU TRANSPORT AÉRIEN INTERNATIONAL FAITE À MONTRÉAL LE 28 MAI 1999 CONVENTION POUR L UNIFICATION DE CERTAINES RÈGLES RELATIVES AU TRANSPORT AÉRIEN INTERNATIONAL FAITE À MONTRÉAL LE 28 MAI 1999 Entrée en vigueur : La Convention est entrée en vigueur le 4 novembre 2003*.

Plus en détail

49,90 ADSL PRO TÉLÉPHONE CLASSIQUE. DIXITCALL BOX Wifi 4 prises RJ45 2 prises de téléphone 1 prise USB

49,90 ADSL PRO TÉLÉPHONE CLASSIQUE. DIXITCALL BOX Wifi 4 prises RJ45 2 prises de téléphone 1 prise USB INTERNET & ADSL PRO ADSL PRO 49,90 HT/ mois 1 numéro 2 appels simultanés Un accès Internet haut-débit et illimité jusqu'à 28 Mégas 1. Des appels illimités 2 vers les fixes France et 40 destinations. UNIPRO

Plus en détail

(13-2635) Page: 1/6 NOTE AUX DÉLÉGATIONS INFORMATIONS CONCERNANT LES VISAS

(13-2635) Page: 1/6 NOTE AUX DÉLÉGATIONS INFORMATIONS CONCERNANT LES VISAS 21 mai 2013 (13-2635) Page: 1/6 Conférence ministérielle Neuvième session Bali, 3-6 décembre 2013 Original: anglais NOTE AUX DÉLÉGATIONS INFORMATIONS CONCERNANT LES VISAS Veuillez trouver ci-après une

Plus en détail

Paiements transfrontaliers

Paiements transfrontaliers Paiements transfrontaliers Transférer rapidement et facilement des fonds à partir de et vers un compte à l étranger Valable à partir du 1 e janvier 2007 Valable à partir du 1 e janvier 2007 La vie actuelle

Plus en détail

06/12/2010. Objet : Madame, Monsieur,

06/12/2010. Objet : Madame, Monsieur, 06/12/2010 Réf. : CL/3947 Objet : Directeur (D-1) Division de l information du public Secteur des relations extérieures et de l information du public Paris (France) BPI-001 Madame, Monsieur, Je souhaiterais

Plus en détail

Convention n o 138 concernant l âge minimum d admission à l emploi

Convention n o 138 concernant l âge minimum d admission à l emploi Texte original Convention n o 138 concernant l âge minimum d admission à l emploi 0.822.723.8 Conclue à Genève le 26 juin 1973 Approuvée par l Assemblée fédérale le 18 mars 1999 1 Instrument de ratification

Plus en détail

TARIF APPROCHE PAR MINUTE COMPTE COMPTE COMPTE GROUPE DE TERMINAISO N D'APPEL CODE PAYS. HORS FORFAIT HORS FORFAIT CARTE TIME Cade nce en

TARIF APPROCHE PAR MINUTE COMPTE COMPTE COMPTE GROUPE DE TERMINAISO N D'APPEL CODE PAYS. HORS FORFAIT HORS FORFAIT CARTE TIME Cade nce en Tarifs des communications téléphoniques automatiques : Carte prépayée-forfaits Optimum-Comptes prépayés-time (au-delà de la première minute indivisible, la taxation se fait à la seconde) DESTINATION TERMINAISO

Plus en détail

Service de Messagerie Evoluée. Option Mail to Fax. Guide Utilisateur

Service de Messagerie Evoluée. Option Mail to Fax. Guide Utilisateur Service de Messagerie Evoluée Option Mail to Fax Guide Utilisateur Mars 2004 Mail to Fax Guide utilisateur 1 SOMMAIRE 1. ENVOI DE FAX DEPUIS VOTRE BOITE AUX LETTRES EVOLUEE... 3 1.1. CREATION/PREPARATION

Plus en détail

Les tarifs de Belgacom

Les tarifs de Belgacom Les tarifs de Belgacom Février 2013 Les prix repris dans le tableau ci-dessous sont TVA comprise en euro/min et en euro/appel. Classic National Heures de pointe/heures creuses euro/min Coût de connexion

Plus en détail

VOLET A LE FICHIER DES EXPORTATEURS

VOLET A LE FICHIER DES EXPORTATEURS VOLET A LE FICHIER DES EXPORTATEURS Numéro d entreprise: Nom de la firme: Forme juridique: ADRESSE POSTALE Rue No Bte: Code postal Commune (Comm. fus.): Tél. Fax: E-mail: ADRESSE INTERNET http:// 2 EME

Plus en détail

S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE

S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE PROGRAMME DU CREDIT AUX ACHETEURS DES PAYS DESTINE AU SECTEUR DE FABRICATION DE MACHINES AVEC LA COOPERATION DE L UNION DES EXPORTATEURS DE MACHINES ET

Plus en détail

Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1

Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1 Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1 Déroulement de la journée Tiers Recherches et Couguar Créations et particularités Demandes d achats Principes et création Commandes Informations

Plus en détail

Je tiens à vous informer que j'ai décidé d afficher le poste de Directeur du Bureau de la gestion des ressources humaines, à Paris (France).

Je tiens à vous informer que j'ai décidé d afficher le poste de Directeur du Bureau de la gestion des ressources humaines, à Paris (France). 09/12/2014 Réf. : Objet : CL/4083 Directeur (D-2) du Bureau de la gestion des ressources humaines Paris, France HRM 237 Madame, Monsieur, Je tiens à vous informer que j'ai décidé d afficher le poste de

Plus en détail

Créer un Plan de Développement du Sport Automobile Fédération Internationale de l Automobile

Créer un Plan de Développement du Sport Automobile Fédération Internationale de l Automobile Créer un Plan de Développement du Sport Automobile Fédération Internationale de l Automobile Comment une ASN peut-elle développer et promouvoir le sport automobile? 25 juin, Conférence Annuelle de la FIA,

Plus en détail

Il s avère que ce démêlé est valable pour de nombreux pays tels que la Chine, USA La liste serait trop longue à énumérer!

Il s avère que ce démêlé est valable pour de nombreux pays tels que la Chine, USA La liste serait trop longue à énumérer! Transferts internationaux : SWIFT, IBAN ou les deux? Nous avons été nombreux à être confrontés lors d une expatriation en Thaïlande, aux transferts de fonds de notre banque européennes vers notre banque

Plus en détail

C/106/17. Original : anglais 6 octobre 2015 CONSEIL. Cent sixième session REACTUALISATION SUCCINCTE

C/106/17. Original : anglais 6 octobre 2015 CONSEIL. Cent sixième session REACTUALISATION SUCCINCTE Original : anglais 6 octobre 2015 CONSEIL Cent sixième session REACTUALISATION SUCCINCTE DU PROGRAMME ET BUDGET POUR 2015 TABLE DES MATIERES Introduction.... 1 Tableaux synoptiques...... 2 PARTIE I ADMINISTRATION..

Plus en détail

FICHE TARIFAIRE Novembre 2015

FICHE TARIFAIRE Novembre 2015 FICHE TARIFAIRE Novembre 2015 Offre réservée aux particuliers exclusivement ZEOP SAS 39 rue Pierre Brossolette 97420 LE PORT - capital de 500 000 - RCS SAINT DENIS 531 379 295 Les prix sont exprimés en

Plus en détail

Directeur Bureau de la gestion des ressources humaines (HRM) UNESCO 7 place de Fontenoy 75352 Paris 07-SP France.

Directeur Bureau de la gestion des ressources humaines (HRM) UNESCO 7 place de Fontenoy 75352 Paris 07-SP France. 30/07/2015 Réf.: Objet : CL/4128 Directeur (D-1) Institut de l'unesco pour l'application des technologies de l'information à l'éducation (ITIE) Moscou, Fédération de Russie 2RUED0900OS Madame, Monsieur,

Plus en détail