Rapport d activité 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport d activité 2013"

Transcription

1 Rapport d activité 2013

2

3 sommaire 04 ERP France en Adhérents et mises en marché Collecte et traitement des DEEE ménagers Actions d information et de sensibilisation Recherche, développement et innovation 3

4 édito 4 ERP France a collecté tonnes en 2013 En 2013, ERP France a collecté tonnes de DEEE pour le compte de ses 463 adhérents. Au niveau national, tonnes de DEEE ont été collectées par l ensemble des écoorganismes, qui rapportées aux tonnes mises en marché au niveau national aboutissent à un taux de retour de 34,18 % en hausse par rapport à 2012 et pour la 7 e année consécutive. Il s agit d une performance notable dans un contexte économique national encore difficile et alors que la collecte s inscrit en baisse dans la plupart des pays européens en 2013.

5 ERP EN FRANCE EN a été marquée par le début des travaux de transposition de la nouvelle directive DEEE 2012/19/ UE (courant 2014) qui fi xera de nouveaux objectifs toujours plus ambitieux (notamment en terme de collecte puisque le taux sera porté à 45 % des équipements électroniques vendus à partir de 2016, 65 % en 2019 ou à 85 % des déchets électroniques produits). Il conviendra donc de déployer de nouveaux moyens de collecte pour atteindre ces nouveaux objectifs, tout en renforçant et sécurisant les canaux existants. Ainsi, tout en collectant toujours essentiellement auprès des collectivités territoriales, ERP France a poursuivi le déploiement des meubles de collecte dans les magasins Monoprix. Afi n de répondre aux besoins de conformité réglementaire de ses adhérents commercialisant des équipements professionnels, ERP France a sollicité et obtenu en fi n d année un agrément pour l enlèvement et le traitement de DEEE professionnels de la catégorie 3. Les opérations commenceront en L exigence de qualité d ERP a été reconnue une fois de plus avec le renouvellement de sa certifi cation ISO 9001 acquise en Sur le plan opérationnel, ERP France a pris la décision de soutenir le déploiement du standard Weeelabex dans sa supply chain. En Europe, le groupe ERP a créé une fi liale en Turquie et une co-entreprise en Israël, répondant ainsi à la demande de ses adhérents pour une simplifi cation de leur conformité réglementaire. Christophe Pautrat Président de ERP France Il conviendra donc de déployer de nouveaux moyens de collecte pour atteindre ces nouveaux objectifs, tout en renforçant et sécurisant les canaux existants. 5

6 news Une année 2013 marquée par des actions de développement Mise à disposition de meubles de collecte afin de favoriser la collecte et rapprocher les points de dépose des DEEE des habitants. L objectif de ce meuble est de collecter les Petits Appareils en Mélange (PAM), notamment les petits équipements tels que les téléphones portables, rasoirs électriques, brosses à dents, que les habitants jettent bien souvent dans le bac des ordures ménagères justement à cause de leur petite taille et qui ne «justifient» pas un déplacement à la déchèterie. 6

7 ERP EN FRANCE EN 2013 Événements de collecte Zoom sur 3 événements phares de l année 2013 Ces événements, organisés sur quelques jours (2 ou 3 jours en moyenne), permettent aux habitants de la collectivité partenaire de bénéficier d un point de collecte éphémère pour y déposer leurs appareils usagés et d une information notamment sur les enjeux liés aux DEEE. «PARTENARIATS» Développement de partenariats avec différents acteurs : formation des conseillers Développement Durable du Centre Francilien Innovation, intervention lors de l événement INNOV ECO «La valeur des déchets», et lors du salon NRG «Réglementation photovoltaïque» ERP France a participé avec 5 autres écoorganismes au salon des maires Concours écoles Le concours «Mission D3E» a pour vocation de sensibiliser les publics scolaires aux enjeux de la collecte et du recyclage des DEEE en créant un challenge ludique et créatif! Le principe? Imaginer une boîte de collecte qui servira à déposer les petits appareils usagés. 7

8 8

9 ADHÉRENTS et mises en marché 2013 retour au sommaire ERP France gère la conformité réglementaire de plus de 450 adhérents d EEE ménagers en France Nous répondons aux obligations de tout producteur, quelle que soit la taille de l entreprise. Ainsi, le panel des adhérents est varié, allant d entités composées de quelques salariés (taille TPE/PME) aux multinationales, mettant sur le marché une large variété de catégories d EEE. Nous accompagnons nos adhérents en leur communiquant notamment une veille réglementaire et en leur fournissant une aide à la déclaration de leurs équipements mis sur le marché. Patricia Rabeson Responsable adhérents 9RAPPORT D ACTIVITE ERP France 2013

10 Répartition des adhérents d ERP France par catégories associées au sens de la Directive DEEE Evolution de la répartition des adhérents par catégorie au 31 décembre 2013 CAT. 1 Gros appareils ménagers CAT. 7 Jouets, équipements de loisir et de sport CAT. 2 Petits appareils ménagers CAT. 8 Dispositifs médicaux CAT. 3 Equipements informatiques et de télécommunications CAT. 9 Instruments de surveillance et de contrôle CAT. 4 Matériel grand public CAT.10 Distributeurs automatiques CAT. 6 Outils électriques et électroniques

11 ADHÉRENTS CAT. 1 Gros appareils ménagers ADM PROMOTION SAS AGENCE COMMERCIALE TECHNOLOGIES NOUVELLES AUTOGYRE SA AXUN SAS BANDAI SA CABRI-DEAL CARPENTRAS DONARIER COMPTOIR MAXITA SAS COTTEL. COM SAS DELPHI FRANCE SAS DELTA IMPORT DESAMAIS DISTRIBUTION DISTRIMO DLH DUJARDIN ECO NOVUS ELECTROLUX HOME PRODUCTS FRANCE EURO TECH DISTRIBUTION EURO10 GRETEL HACHETTE COLLECTIONS HANDPRESSO SARL HASBRO SA HOME SHOPPING SERVICE INDA FRANCE S.A.S. INGENICO HEALTCARE XIRING INGO DEVICES FRANCE JJA KAPSYS KOOPMAN LEXON SA LINEAIRE MANUFACTURE GENERALE HORLOGERE MARCO POLO METALTEX FRANCE MISTERGOODDEAL MONCLICK S.R.L NOVAR FRANCE OMEGA HIGHTECH SARL PILOTE 88 PRODIS SA SANDEN MANUFACTURING EUROPE SAS SARL DARJANI SARL FERME DE BEAUMONT SARL FIGUI IMPORT SARL IJ3L SCHWA MEDICO FRANCE SHOWROOMPRIVE. COM SICAM SNAA SPARXS TEAM INTERNATIONAL FRANCE TECHNOSENS SAS UBISOFT FRANCE SAS WITHINGS CAT. 2 Petits appareils ménagers 2WF A.B.C.D AMERICAN BROYEURS COMPACTEURS DIFFUSION ACTIN ATLANTIC SARL ADDÉLICE LTD ADM PROMOTION SAS AGENCE COMMERCIALE TECHNOLOGIES NOUVELLES ALAVIE ALESSI FRANCE SARL AMAZON EU SARL ANDROMÈDE APPLE DISTRIBUTION INTERNATIONAL APPLE RETAIL FRANCE EURL ATS DÉVELOPPEMENT AVESTA SAS BABY WATCH BIJOUX GL BLANDIN GUYANE ENERGIE BRENNENSTUHL SAS BUREAU SYSTEME CADACTUEL SRTS SAS CARLIER CARPENTRAS DONARIER CFBH CHICCO PUÉRICULTURE DE FRANCE COBRA WATCHES & ACCESSORIES COGEX SAS COLUMBUS I&A COMPTOIR ARDENNAIS D OUTILLAGE SAS COMPTOIR MAXITA SAS COTTEL. COM SAS DAMART SERVIPOSTE DANIEL JOUVANCE SAS DECTRA-PHARM DIGITAL ELECTRONIQUE ACCESSOIRES DIMO SAS DISTRIBUTION LEADER PRICE DOREL FRANCE SA EAU ECARLATE SAS ECCODIS SARL ECO NOVUS EDITIONS ATLAS ELECTROLUX FRANCE SAS - DIVISION LDA ELUZ SA EPILADY EUROPE EQUINOXE EUR ALLIANCE EURO10 EURODOR PUBLICITE FESTILIGHT SA FHP-VILEDA SA FOSSIL FRANCE FOSSIL STORES FRANCE FRANCE GIFT FRANCE IMPORT PRODUCTION FT DIFFUSION FUNAI EUROPE GMBH PARIS OFFICE GENICADO OUEST SARL GROUPE JPG SAS HASBRO SA HEXAGONE SARL HOLTEX SAS HOME SHOPPING SERVICE HYPERMARCHE BON PRIX IBB PARIS SARL ID BRANDING INDA FRANCE S.A.S. INTERMER JJA JOJA SAS K&CO KAPA-REYNOLDS KAPRAUDIO KMF SARL LA BROSSE ET DUPONT LABORATOIRES DE BIOLOGIE VEGETALE YVES ROCHER SA LABORATOIRES GILBERT LASER SAS LAVAZZA FRANCE SAS LBD MENAGE L ECLIPSE USA LEXIBOOK LES S.A. LEXON SA MACLOCK MANUFACTURE GENERALE HORLOGERE MASTRAD MC BRIDE SAS METALTEX FRANCE MHCS MILIUM S.E. MISTERGOODDEAL MMS INTERNATIONAL SA MONCLICK S.R.L MONOPRIX EXPLOITATION NATURE ET DECOUVERTE NEW LOOK RETAILERS LTD NEXELEC NOVAR FRANCE OCÉAN TERRE BIOTECHNOLOGIE OCTOGONE OPM FRANCE PACIFIC PLACE SAS PARFUMS CHRISTIAN DIOR SA PARIS FRANCE MONTRES SARL PARROT SA PASSOT INNOVATION PEGGY SAGE PF CONCEPT FRANCE SAS PHIDOM SARL PIERRE LANNIER PILOTE 88 POLYFLAME EUROPE SA PRIMATIS PROCTER ET GAMBLE DURACELL PRODIS SA PRODUIT BERGER SAS R&T SAS ROCKET DIFFUSION FRANCE RSCU EUROPE RUECAB SAS SA BEABA SA ELIOT SAFETOOL S.A.S. SAMSONITE S.A.S. SARL DARJANI SARL FIGUI IMPORT SARL IJ3L SARL MOINEAU INSTRUMENTS 11

12 CAT. 3 Équipements informatiques et de télécommunications 2WF A PAS DE GEANT ACOUREX SA ACTOLL ADEQUAT PARTNERS SAS AGENCE COMMERCIALE TECHNOLOGIES NOUVELLES AIPHONE SAS AIRIS FRANCE ALBA AMAZON EU SARL ANDROMÈDE APPLE DISTRIBUTION INTERNATIONAL APPLE RETAIL FRANCE EURL ARCHOS SA ARVATO DISTRIBUTION GMBH ATS DÉVELOPPEMENT BL MARKETING INTERNATIONAL BOOKEEN SAS BOOMERANG SA BORACAY BRENNENSTUHL SAS CADACTUEL SRTS SAS CARPENTRAS DONARIER CHRISTIAN DIOR COUTURE COGEX SAS COMOBJET COTTEL. COM SAS DEONET DIGITAL ELECTRONIQUE ACCESSOIRES DIMO SAS DOCTEUR PIERRE RICAUD SAS DOREL FRANCE SA ECCODIS SARL EDITIONS ATLAS ELECTROCOM ELEXENCE ELUZ SA EMBALL ISO EUR ALLIANCE EURO10 EURODOR PUBLICITE EXCALIBUR EUROPE FINAN TRADING GEMALTO SA GENICADO OUEST SARL GPS GLOBAL PRODUCTS SOURCING HEWLETT PACKARD FRANCE IJENKO ISABEL DERROISNÉ SARL JCM TECHNOLOGIES JOJA SAS KCC LABORATOIRES DE BIOLOGIE VEGETALE YVES ROCHER SA LEGRAND LOGICOM LOGOANDCO MAGECO MGF MHCS MICRON EUROPE LIMITED MICROSOFT IRELAND OPERATIONS LIMITED MODELABS MONCLICK S.R.L MONOPRIX EXPLOITATION MONTRES AMBRE NETGEAR INTERNATIONAL INC NOKIA FRANCE NOVAR FRANCE OLITEC GROUP OMNI-PRESENTS OVDP PACIFIC PLACE SAS PACT INFORMATIQUE PARROT SA PASSOT INNOVATION PIXIKA PRODIS SA SA BEABA SAINT HONORE PARIS SAS SARL KR DISTRIBUTION SAS BABOU SHOWROOMPRIVE. COM SOLUTION MICRO SYSTEM SONY COMPUTER ENTERTAINMENT FRANCE SA SONY ERICSSON MOBILE COMMUNICATIONS INTERNATIONAL SONY ESOLUTIONS EUROPE BV SONY EUROPE LIMITED SPEDISSER STAR TRADING SARL STARKEY FRANCE SARL TCT MOBILE EUROPE SAS TEMA SA T NB SA FRANCE UBISOFT FRANCE SAS UFP INTERNATIONAL VENTESCHRONO VISIOMED SAS VISTAPRINT BV WATT&CO WTT XAMANCE DISTRIBUTION SARL 12

13 ADHÉRENTS CAT. 4 Matériel grand public 2WF A PAS DE GEANT ACOUREX SA ADAX O INTERNATIONAL AGATHA DIFFUSION AGENCE COMMERCIALE TECHNOLOGIES NOUVELLES ALBA ALLEGRE PUERICULTURE SAS AMAZON EU SARL APPLE DISTRIBUTION INTERNATIONAL APPLE RETAIL FRANCE EURL ARCHOS SA ASLOG INFORMATIQUE SARL AVESTA SAS BERTRAND VIGOUROUX BRENNENSTUHL SAS CADES SA CARPENTRAS DONARIER CHICCO PUÉRICULTURE DE FRANCE CMP COMMUNICATION COGEX SAS COTTEL. COM SAS DGM FRANCE SAS DIGITAL ELECTRONIQUE ACCESSOIRES ECCODIS SARL EDITIONS ATLAS ELLEPI ELUZ SA ENERGIE DISTRIBUTION ENERGIZER GROUP FRANCE SA EQUINOXE EQWERGY EUROPE AUDIO DIFFUSION FELLOWES FRANCE FINAN TRADING GIVEX GYS SAS HAMYSOUND INDA FRANCE S.A.S. INNO ESSENTIALS FRANCE INTERMER JOJA SAS KCC LABORATOIRES DE BIOLOGIE VEGETALE YVES ROCHER SA LEGRAND LES ATELIERS HORLOGERS DIOR SA LEXIBOOK LES S.A. LOGICOM LOGOANDCO LVMH MONTRES ET JOAILLERIE FRANCE SA M3 MIX MARKET MULTIMEDIA MB TECH MCA METALTEX FRANCE MGF MGI-TWC SAS MILIUM S.E. MMS INTERNATIONAL SA MONCLICK S.R.L MONOPRIX EXPLOITATION MONTRES MICHEL HERBELIN SA NATURE ET DECOUVERTE NEW LOOK RETAILERS LTD NOKIA FRANCE NOVATEL WIRELESS FRANCE OLITEC GROUP OPEX SA PACT INFORMATIQUE PASSOT INNOVATION PF CONCEPT FRANCE SAS PIXIKA POLYFLAME EUROPE SA PRODIS SA PROMOPLUS SAS REGIS FERRIERE SARL ROCKET DIFFUSION FRANCE R-TECH DISTRIBUTION SA JOURDAIN SARL DARJANI SARL KR DISTRIBUTION SELECTRONIC SHOWROOMPRIVE. COM SMART CANDLE FRANCE SMB HORLOGERIE SOMFY SAS SONY ESOLUTIONS EUROPE BV SONY EUROPE LIMITED SOUND AND COLORS SAS SPEDISSER TEAM INTERNATIONAL FRANCE TECHNOSENS SAS THE WATCHES CONNECTION TIME AND DIAMONDS S.A. T NB SA FRANCE TOMTOM SALES BV FRENCH BRANCH TOSCA UFP INTERNATIONAL UNITECK WATT&CO YALDONE ZEPTER PARIS CAT. 6 Outils électriques et électroniques 2WF ADAPTOO AGENCE COMMERCIALE TECHNOLOGIES NOUVELLES ATS DÉVELOPPEMENT AURILIS GROUP SA AXUN SAS BERTRAND VIGOUROUX BETZOLD BRENNENSTUHL SAS CLEANTRONICS COGEX SAS E, U, R, L, MEAN SE - AQUAPOINT ECCODIS SARL ELEVE SHOP SARL ENERGIE DISTRIBUTION EQWERGY EURO10 FACOM SAS FELLOWES FRANCE GENICADO OUEST SARL GYS SAS HOME SHOPPING SERVICE IJENKO INTERMER MC BRIDE SAS MONCLICK S.R.L MOURET S. A OCÉAN TERRE BIOTECHNOLOGIE ODIXION PEGGY SAGE PHIDOM SARL PRODIS SA RUECAB SAS SA BEABA SA JOURDAIN SARL MOINEAU INSTRUMENTS SCHNEIDER DISTRIBUTION SELECTRONIC SHOWROOMPRIVE. COM SOFRAGRAF SOFRAGRAF SENCO SOGESPROM SA SOMFY SAS VISIOMED SAS WATT&CO 13

14 CAT. 7 Jouets, équipements de loisir et de sport 2WF A PAS DE GEANT ADD-ONE SAS AGENCE COMMERCIALE TECHNOLOGIES NOUVELLES AGLOW FRANCE SARL AMAZON EU SARL ANSELL SA APPLE DISTRIBUTION INTERNATIONAL APPLE RETAIL FRANCE EURL ATS DÉVELOPPEMENT AURILIS GROUP SA AXON B&G INTERNATIONAL SAS BERNAERT LUC SAS BETZOLD BMR SLENDERTONE SARL BRENNENSTUHL SAS BSM - LE JEU DE RÉFÉRENCE CARLIER CARPENTRAS DONARIER CHICCO PUÉRICULTURE DE FRANCE COGEX SAS COMPTOIR ARDENNAIS D OUTILLAGE SAS COTTEL. COM SAS DEPORVILLAGE SLNE DESIGNED4INSPIRATION DOREL FRANCE SA ECCODIS SARL ELUZ SA ENERGIE DISTRIBUTION ENERGIZER GROUP FRANCE SA EQWERGY EURODOR PUBLICITE GLOBETRADE FRANCE SARL GROUPE LEBLANC HOME SHOPPING SERVICE IMC TOYS FRANCE INDA FRANCE S.A.S. JARDINERIE D AVÈZE JARDINERIE DU BOIS PARIS SAS JJA JOJA SAS JOS INTERNATIONAL KOOPMAN LABORATOIRES DE BIOLOGIE VEGETALE YVES ROCHER SA LEGRAND LOUIS VUITTON MALLETIER LUDENDO FRANCE SAS MECCANO METALTEX FRANCE MICRO APPLICATION SAS MMS INTERNATIONAL SA MONCLICK S.R.L MONOPRIX EXPLOITATION NATURE ET DECOUVERTE NESPOLI FRANCE SAS NEW RAY FRANCE SARL OVDP PARROT SA PASSOT INNOVATION PEGASE INFO PF CONCEPT FRANCE SAS PHIDOM SARL PRIMATIS PRODIS SA PROXIMA PLUS RD BIJOUX ROCKET DIFFUSION FRANCE SA BEABA SAFETOOL S.A.S. SARL MOINEAU INSTRUMENTS SAS ASMODEE SAS BABOU SAS MESA BELLA SCHNEIDER DISTRIBUTION SHOWROOMPRIVE. COM SMART CANDLE FRANCE SONY BMG MUSIC ENTERTAINMENT FRANCE SPECTRUM BRANDS VARTA SA SPEDISSER TAGMAE TECHLODY TECHNIQUES MODERNES DU MODELISME TF1 ENTREPRISES TORRO SAS TROUSSELIER SAS UBISOFT FRANCE SAS UFP INTERNATIONAL VIVID EUROPE WTT X-TREME VIDEO YALDONE CAT. 8 Dispositifs médicaux 2WF ACOUREX SA AED AGENCE COMMERCIALE TECHNOLOGIES NOUVELLES APPLE DISTRIBUTION INTERNATIONAL APPLE RETAIL FRANCE EURL AUDIOMEDI SA AURILIS GROUP SA BETZOLD BOURGEOIS DUFOUR SARL CARPENTRAS DONARIER CHICCO PUÉRICULTURE DE FRANCE DAYVIA DECTRA-PHARM DISTRIBUTION LEADER PRICE DOREL FRANCE SA GN RESOUND SAS HOLTEX SAS LABORATOIRES DE BIOLOGIE VEGETALE YVES ROCHER SA LABORATOIRES GILBERT OCÉAN TERRE BIOTECHNOLOGIE PASSOT INNOVATION PELIMEX SA PHIDOM SARL PHONAK FRANCE POLYFLAME EUROPE SA PRODIS SA PRODITION SA BEABA SA JOURDAIN SARL MOINEAU INSTRUMENTS SBH SHOWROOMPRIVE. COM SIEMENS AUDIOLOGIE S.A.S SNC HERDEGEN STARKEY FRANCE SARL THUASNE UFP INTERNATIONAL VISIOMED SAS 14

15 ADHÉRENTS CAT. 9 Instruments de contrôle et de surveillance 2WF A PAS DE GEANT ABOUTBATTERIES. COM ACOUREX SA ADEQUAT PARTNERS SAS AIPHONE SAS ANDROMÈDE APPLE DISTRIBUTION INTERNATIONAL APPLE RETAIL FRANCE EURL ATRAL SYSTEM AURILIS GROUP SA AVESTA SAS AXUN SAS BERTRAND VIGOUROUX BETZOLD BRENNENSTUHL SAS CARPENTRAS DONARIER CEDOM SA CHICCO PUÉRICULTURE DE FRANCE COGEX SAS COTTEL. COM SAS DAYVIA DELTA DORE SA DIGITAL ELECTRONIQUE ACCESSOIRES DOREL FRANCE SA ECCODIS SARL EDITIONS ATLAS ENERGIE DISTRIBUTION EURO PROTECTION SURVEILLANCE FACOM SAS FINSECUR FITO FRANCE SAS GYS SAS IJENKO IMAGE INCOGNITION INTEGRATED SYSTEMS SA INTERMER JARDIVISTA JOJA SAS LABORATOIRES DE BIOLOGIE VEGETALE YVES ROCHER SA LEGRAND LEGRAND SNC MAPA SAS MASTRAD MMS INTERNATIONAL SA MULLER ANTHONY NIC-IMPEX OBJECTIF PREVENTION PARROT SA PELIMEX SA PRODIS SA PRODITION RD BIJOUX ROCKET DIFFUSION FRANCE SAFETOOL S.A.S. SARL MOINEAU INSTRUMENTS SHD, SAFE HOME DETECTOR SHOWROOMPRIVE. COM SOGESPROM SA SOMFY SAS SONY ESOLUTIONS EUROPE BV SONY EUROPE LIMITED SPEDISSER THE EI COMPANY UFP INTERNATIONAL VISIOMED SAS WKBM CAT. 10 Distributeurs automatique AIPHONE SAS BERTRAND VIGOUROUX MMS INTERNATIONAL SA SHOWROOMPRIVE. COM SOGESPROM SA TEMA SA VISIOMED SAS 15

16 Répartition des mises sur le marché par catégorie d EEE Catégories de la directive Tonnage % Cat. 1 Gros appareils ménagers ,21 52,02 Cat. 2 Petits appareils ménagers ,48 11,69 Cat. 3 Equipements informatiques et de télécommunications ,45 18,27 Cat. 4 Matériel grand public 8 224,00 7,95 Cat. 6 Outils électriques et électroniques 1 884,91 1,82 Cat. 7 Jouets, équipements de loisir et de sport 7 436,46 7,19 Cat. 8 Dispositifs médicaux 342,06 0,33 Cat. 9 Instruments de surveillance et de contrôle 729,95 0,71 Cat. 10 Distributeurs automatiques 12,59 0,01 Total , % 0,01 % 0,7 % 0,3 % 7,2 % 1,8 % 11,7 % 7,9 % 18,2 % 16

17 ADHÉRENTS Barème de la contribution visible Modulation du barème En juillet 2010, la contribution visible des équipements électriques et électroniques a fait l objet d une modulation portant sur 6 produits. Pour certains équipements électriques et électroniques ménagers concernés, la contribution perçue par ERP France est modulée en fonction d au moins un critère environnemental lié à la fin de vie de l équipement concerné. Par défaut, tous les produits sont considérés comme «éco-conçus», sauf ceux indiqués dans la note technique (cf. site internet ERP France, rubrique Eco-contribution), pour lesquels une modulation est appliquée. Ce premier volet, circonscrit à un nombre réduit de produits et de critères, avait pour but d évaluer ce dispositif d encouragement à l éco-conception dans sa faisabilité technique. Equipements considérés Cat. 1 Equipements produisant du froid avec circuit réfrigérant Critères de modulation de la contribution Amplitudes de modulation de la contribution Présence de fl uide frigorigène à PRC > % Cat. 2 Aspirateurs Présence de pièces plastiques > 25 grammes contenant des retardateurs de fl amme bromés 20 % Cat. 3 Téléphones portables Cat. 4 Ordinateurs portables Cat. 5 Téléviseurs Cat. 6 Lampes Absence d un chargeur universel (critère applicable dès publication de la norme technique internationale) Présence de lampes contenant du mercure et présence de pièces plastiques > 25 grammes contenant des retardateurs de fl amme bromés Présence de lampes contenant du mercure et présence de pièces plastiques > 25 grammes contenant des retardateurs de fl amme bromés 100 % 20 % 20 % Source à LED exclusivement -20 % 17

18 La mise en place d un tel dispositif a logiquement nécessité un temps d appropriation par les producteurs. Le suivi des déclarations de mise en marché mené par les éco-organismes a notamment fait ressortir que : lors des contrôles, une réelle volonté de conformité des déclarations avec le barème modulé a été constatée, des difficultés ont cependant été rencontrées auprès de certains adhérents dans la préparation et/ou l obtention des documents justificatifs ou dans l interprétation des critères ; l automatisation des processus de reporting augmente la fiabilité des données déclarées. Malgré les compréhensibles difficultés liées à l intégration de ces critères d éco-conception dans les pratiques des entreprises, l évolution de la part de produits déclarés «éco-conçus» a été encourageante sur cette première période. Réfrigérateurs - Congélateurs 78,79 84,01 82,81 Pourcentages d EEE déclarés «éco-conçus» Téléviseurs 81,82 76,41 68,04 Aspirateurs 72,67 67,28 70, S Ordinateurs - Portables 79,98 91,24 94,29 Téléphones - Portables 87,75 90,40 18

19 ADHÉRENTS Vers une seconde phase de modulation en 2015 L élaboration d un second volet de critères d éco-conception doit notamment permettre : d accroître l engagement de la filière DEEE dans une démarche de qualité environnementale ; d optimiser l impact de l éco-conception sur les coûts de traitement en rendant significative la part d équipements «éco-conçus» dans le gisement à traiter dans les années à venir ; d encourager les autres états membres de l Union Européenne à s engager dans cette voie, afin de généraliser au niveau communautaire les efforts réalisés jusqu ici en France. Un Groupe de Travail Eco-conception réunissant les pouvoirs publics, associations de défense de l environnement et des consommateurs, fédérations professionnelles et producteurs, opérateurs de traitement, représentants de la distribution et éco-organismes DEEE, travaille sur le sujet de l écomodulation depuis Les travaux relatifs à cette seconde phase ont démarré en janvier 2013 et se sont notamment appuyés sur : le plan national de prévention des déchets qui prévoit de «généraliser et professionnaliser le mécanisme d éco-modulation», ce qui implique «la poursuite de la démarche d éco-modulation déjà lancée pour [la] filière des DEEE»; la feuille de route de la conférence environnementale qui engage les acteurs à mieux moduler les contributions dans les filières REP en fonction de la réparabilité, de la durée de vie et de l écoconception. Les détails sur cette seconde phase d écomodulation du barème de la contribution visible seront communiqués en septembre 2014 pour une application au 1 er janvier

20 Barème applicable au 1 er juillet 2012 Equipements «non éco-conçus» Contribution visible HT Equipements «éco-conçus» Contribution visible HT GEM HORS FROID GEM HF < 20 kg 1,67 1,67 GEM FROID GEM HF > = 20 kg 5,02 5,02 Climatiseurs nécessitant une récupération des fl uides frigorigènes avant centre de traitement (*) Climatiseurs ne nécessitant pas de récupération des fl uides frigorigènes avant centre de traitement (**) 4,52 3,76 < 42 kg 6,02 5,02 >= 42 kg 13,04 10,87 Autres GEM F < 42 kg 6,02 5,02 Autres GEM F > = 42 kg 13,04 10,87 ECRANS TV, moniteurs < 5 kg 1,01 0,84 TV, moniteurs > = 5 kg et < 10 kg 2,00 1,67 TV, moniteurs > = 10 kg et < 15 kg 4,01 3,34 TV, moniteurs > = 15 kg 8,03 6,69 Téléphones portables < 0,2 kg 0,02 0,01 > = 0,2 kg 0,06 0,03 PAM PAM < 0,2 kg 0,01 0,01 PAM > = 0,2 kg et < 0,5 kg 0,04 0,03 PAM > = 0,5 kg et < 1 kg 0,06 0,05 PAM > = 1 kg et < 2 kg 0,18 0,15 PAM > = 2 kg et < 4 kg 0,30 0,25 PAM > = 4 kg et < 8 kg 0,55 0,46 PAM > = 8 kg et < 15 kg 1,01 0,84 PAM > = 15 kg et < 20 kg 1,50 1,25 PAM > = 20 kg et < 30 kg 2,26 1,88 PAM > = 30 kg 4,01 3,34 (*) Climatiseurs nécessitant une récupération de leurs fl uides frigorigènes au moment de leur désinstallation par des professionnels, avant leur entrée en centre de traitement (type multiblocs ou splits notamment) (**) Climatiseurs ne faisant pas l objet d une récupération de leurs fl uides frigorigènes au moment de leur désinstallation par des professionels avant leur entrée en centre de traitement (type climatiseurs à roulettes) GEM HF : Gros Electroménager Hors Froid (lave-linge, sèche linge, ) GEM F : Gros Electroménager Froid (réfrigérateur, climatiseur ) PAM : Petits Appareils en Mélange (rasoir, sèche-cheveux, jouets, lecteurs mp3 ) 20

21 ADHÉRENTS Barème applicable au 1 er octobre 2012 Le barème ERP France a fait l objet d une précision sur l inclusion des sèche-linges à pompe à chaleur dans les GEM HORS FROID pour une mise en application au 1 er octobre 2012 Equipements «non éco-conçus» Contribution visible HT Equipements «éco-conçus» Contribution visible HT GEM HORS FROID GEM HF < 20 kg 1,67 1,67 GEM HF > = 20 kg, y compris sèche-linges à pompe à chaleur 5,02 5,02 GEM FROID Climatiseurs nécessitant une récupération des fl uides frigorigènes avant centre de traitement (*) Climatiseurs ne nécessitant pas de récupération des fl uides frigorigènes avant centre de traitement (**) 4,52 3,76 < 42 kg 6,02 5,02 >= 42 kg 13,04 10,87 Autres GEM F < 42 kg 6,02 5,02 Autres GEM F > = 42 kg 13,04 10,87 ECRANS TV, moniteurs < 5 kg 1,01 0,84 TV, moniteurs > = 5 kg et < 10 kg 2,00 1,67 TV, moniteurs > = 10 kg et < 15 kg 4,01 3,34 TV, moniteurs > = 15 kg 8,03 6,69 Téléphones portables < 0,2 kg 0,02 0,01 > = 0,2 kg 0,06 0,03 PAM PAM < 0,2 kg 0,01 0,01 PAM > = 0,2 kg et < 0,5 kg 0,04 0,03 PAM > = 0,5 kg et < 1 kg 0,06 0,05 PAM > = 1 kg et < 2 kg 0,18 0,15 PAM > = 2 kg et < 4 kg 0,30 0,25 PAM > = 4 kg et < 8 kg 0,55 0,46 PAM > = 8 kg et < 15 kg 1,01 0,84 PAM > = 15 kg et < 20 kg 1,50 1,25 PAM > = 20 kg et < 30 kg 2,26 1,88 PAM > = 30 kg 4,01 3,34 21

22 22

23 COLLECTE et traitement des DEEE ménagers tonnes collectées et traitées en 2013 La gestion des opérations au sein d ERP France intègre les opérations sur le terrain et les opérations. L équipe dédiée composée de sept personnes pilote la bonne réalisation de ces opérations par nos prestataires, qu il s agisse de logistique ou de traitement des déchets. René Pauvret Directeur des opérations RAPPORT D ACTIVITE ERP France 2013 retour au sommaire 23

24 Collecte des DEEE auprès des distributeurs Liste des distributeurs par département Distributeur Département ABOUTBATTERIES 67 ACTN SAS 31 ATRAL SYSTEM 38 AU FIL DE L ONDE 97 BLANDIN 97 CLINIQUE MENAGER 73 DELTA IMPORT 67 ELECTROCOM 77 ELECTROLUX LOGISTICS 60 EPS 67 FESTILIGHT 10 FIGUI INTERNATIONAL 44 FINANCIERE BATTEUR LABORATOIRES GILBERT 14 GALERIE MOLE 97 LEXIBOOK 91 LISAEM 01 MEDISTRI 33 MISTER GOODDEAL 94 MONOPRIX 75 NATURES ET DECOUVERTES 78 POINT MIDI BATTERIES 30 PROXIMAPLUS 31 SIEMENS AUDIOLOGIE 93 SMB 25 SPORT ELECTRONIC INSTITUT 27 TEAM INTERNATIONAL 27 VISIOMED 14 WATT&CO 84 WITHINGS 92 24

25 COLLECTE - TRAITEMENT DEEE Répartition des points de collecte desservis, par type de distribution et par département Type de Distribution Département Total Généraliste Service après vente Surface spécialisée Entrepôt Total général 134 Tonnages de DEEE collectés par flux Tonnage collecté Distributeurs (par tonnage) GEM HF 102,60 GEM F 27,12 ECRANS 4,69 PAM 85,67 Total 220,00 25

26 Conditions d enlèvement Distributeurs Les conditions d enlèvement des DEEE auprès de la Distribution sont fonction des quantités en jeu. Afin de gérer au mieux la collecte en Distribution, ERP France a donc établi deux types de conventions : La convention dite «apport volontaire», adaptée aux petits volumes Le distributeur livre volontairement, à ses frais, les DEEE sur un site de consolidation désigné par ERP France. Dans le cadre des dispositions de la convention, l accès et la livraison de DEEE sur un site de consolidation désigné par ERP France sont gratuits pour le distributeur. En contrepartie, les DEEE livrés par le distributeur sont cédés gratuitement à ERP France au jour de la livraison. Les DEEE livrés doivent être présentés sur le site de consolidation triés et conditionnés comme suit : Conditionnements adaptés (caisse palette ou carton fi xé sur palette ou palette fi lmée) pour les PAM et les Ecrans ; Vrac pour les GEM (Froid et Hors froid) ; Absence de produits autres que des DEEE (les DEEE devront notamment être vides de tout contenu et sans emballage). Indépendamment du type de DEEE livrés, le volume minimum de toute livraison de DEEE devra être supérieur ou égal à 1 caisse palette (1 m 3 ). La convention dite «avec enlèvement» Le distributeur fait enlever ses DEEE par l opérateur de collecte désigné par ERP France. Selon les modalités d enlèvement (volumes et fl ux enlevés), ERP France peut mettre gratuitement à disposition du distributeur des contenants sur les points de collecte désignés par ce dernier : Des contenants pour le stockage des PAM et des Ecrans en quantité qu ERP France jugera nécessaire après diagnostic ; Une benne pour le stockage et l évacuation d un lot complet de GEM HF si ERP France l estime nécessaire après diagnostic. 26

27 COLLECTE - TRAITEMENT DEEE LE DISTRIBUTEUR MET À LA DISPOSITION D ERP FRANCE LA TOTALITÉ DES DEEE QU IL A COLLECTÉ SÉLECTIVEMENT DANS LES CONDITIONS PRÉVUES DANS LA CONVENTION : Liste et profi l des points de collecte. Procédure d enlèvement. Procédure de tri : - Séparation des 4 fl ux selon la procédure de tri ; - Présentation dans les contenants adaptés pour les PAM et les Ecrans ; - Absence de produits autres que des DEEE (les DEEE devront être notamment vidés de leur contenu et désemballés) ; - Respect des quantités minimales d enlèvement en fonction du profi l du point de collecte fi xé selon une grille d évaluation ERP, NB : Un minimum de 7 caisse-palettes est exigé par enlèvement ; - Taux de remplissage des contenants supérieur ou égal à 80 % ; - Stockage des fl ux PAM et Ecrans à l abri des intempéries. Les enlèvements s effectuent sur rendez-vous. 27

28 Collecte des DEEE auprès des collectivités sous contrat au 31 décembre 2013 Les opérations sont pilotées via un outil informatique nommé FLEX. Cet outil permet de gérer les demandes d enlèvement, la traçabilité en temps réel des différents fl ux (collecte et traitement), le reporting aux différents acteurs (notamment collectivités et distributeurs) et la facturation des prestations. Cet outil a donc pour avantage de permettre à chaque intervenant de suivre les demandes de transport, leur évolution et de pouvoir consulter l ensemble des informations renseignées. L ensemble des opérations est donc facilité. 94 collectivités sous contrat, soit habitants et 480 points de collecte Résultats enquête satisfaction menée auprès des collectivités partenaires Synthèse Enquête satisfaction «Etes vous satisfait» Note 2013 Note 2012 Qualité de la prestation effectuée par ERP France 91 % 86 % Délai de mise en œuvre des prestations par ERP France 88 % 72 % Prise en compte des demandes urgentes ou exceptionnelles par ERP France 81 % 73 % Qualité de la communication avec intervenants ERP France 100 % 92 % Disponibilité des intervenants ERP France 97 % 95 % Facilité, visibilité et services rendus par le SI FLEX 79 % 77 % 89,1% des collectivités partenaires d ERP France satisfaites en

29 COLLECTE - TRAITEMENT DEEE Les différents scénarii de collecte Les profi ls des points de collecte se différencient en fonction des seuils d enlèvement minimum (en unité de manutention UM) et de la capacité de stockage du point de collecte. Pour établir le profi l d un point de collecte, la collectivité doit prendre en compte : La quantité de DEEE déposée sur son site par unité de temps) ; La place disponible ; La durée de stockage compatible avec la sécurité des DEEE collectés. Scenarii S0 S1 S2 Seuils Enlèvement dès 8 UM Enlèvement dès 24 UM Tonnage annuel > UM ou 100 tonnes Evacuation directe d au moins un fl ux en unité de transport complet vers site de traitement Répartition des points de collecte au 31 décembre 2013 En fonction des forfaits En fonction des scenarii 5,42 % 10 % 32,50 % 28,96 % 62,08 % 61,04 % Forfaits 2013 Nombre de points de collecte sans forfait ,50 1/2 forfait 26 5,42 forfait ,08 Total % Scenarii 2013 Nombre de points de collecte S ,96 S ,04 S ,00 Total % 29

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE 2011-1 -

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE 2011-1 - RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE 2011-1 - - 2 - L année 2011 se solde par l atteinte d un taux de collecte de 6,9kg par habitant, en hausse de 8% par rapport à 2010. Cette progression ne doit pas masquer le ralentissement

Plus en détail

Rapport Annuel d Activité ERP - 2010

Rapport Annuel d Activité ERP - 2010 Rapport Annuel d Activité ERP - 2010 1 L année 2010 est la première année de l agrément délivré à ERP en 2009 pour une période de cinq ans. Ce nouvel agrément traduit les ambitions fortes de notre pays

Plus en détail

Présentation ERP. Présentation d ERP Organisation d ERP Présentation d ERP. Présentation d ERP ERP SAS FRANCE

Présentation ERP. Présentation d ERP Organisation d ERP Présentation d ERP. Présentation d ERP ERP SAS FRANCE Présentation ERP Présentation d ERP Société créée en France en 2002 4 membres fondateurs : Braun-Gillette, Electrolux, Hewlett Packard et Sony EUROPEAN RECYING PLATFORM E R P Société par actions simplifiée

Plus en détail

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015

Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE 17/06/2015 Intégrer la supply chain et la RSE dans le cycle de vie des produits le cas des DEEE Introduction / présentation Impact de la réglementation Influence de la technique sur la logistique Mobiliser l ensemble

Plus en détail

Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques. Faire du déchet une ressource

Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques. Faire du déchet une ressource Valorisation et recyclage : impact sur les chaînes logistiques Faire du déchet une ressource Le groupe Veolia Environnement 271.000 collaborateurs dans 64 pays travaillent pour Veolia Environnement, le

Plus en détail

COMITE SYNDICAL du 10 décembre 2007

COMITE SYNDICAL du 10 décembre 2007 SYNDICAT MIXTE DES HAUTS-DE-SEINE POUR L ELIMINATION DES ORDURES MENAGERES COMITE SYNDICAL du 10 décembre 2007 DÉLIBÉRATION N 04/2007 OBJET : Autorisation donnée au Président de signer avec l Association

Plus en détail

Bilan des filières R-E-P 2013

Bilan des filières R-E-P 2013 Mardi 6 Mai 2014 Bilan des filières R-E-P 2013 Les grandes actions des filières L émergence de nouvelles REP Données chiffrées des filières R-E-P 1ères Rencontres 1 1/ Les grandes actions des filières

Plus en détail

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe Sommaire Le dispositif Point Vert et vous Les fondamentaux de l éco-conception des emballages L accompagnement proposé par Adelphe Les pistes d actions et les expériences des entreprises Sommaire Le dispositif

Plus en détail

Pro ne se jettent plus : ils se recyclent!

Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! Les Lampes GUIDE PRATIQUE et les DEEE ENTREPRISES & ADMINISTRATIONS Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! Grâce à votre action, les Lampes et les DEEE Pro sont recyclés en respectant l environnement

Plus en détail

Le décret 2005-829 du 20 juillet 2005 met en place la gestion sélective des DEEE, les Déchets d Equipements Electriques et Electroniques.

Le décret 2005-829 du 20 juillet 2005 met en place la gestion sélective des DEEE, les Déchets d Equipements Electriques et Electroniques. Gestion des DEEE par les artisans distributeurs : petit guide pratique 2006-2007 PRÉAMBULE Le décret 2005-829 du 20 juillet 2005 met en place la gestion sélective des DEEE, les Déchets d Equipements Electriques

Plus en détail

Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother

Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother Guide de reprise pour recyclage des consommables et produits Brother 02 REPRISE ET RECYCLAGE DES CONSOMMABLES USAGÉS... 04 Retour des cartouches d encre... 05 Retour postal (toner et tambour)... 06 Dépose

Plus en détail

Déchets du BTP et recyclage

Déchets du BTP et recyclage Déchets du BTP et recyclage «Etude sur les volumes et les flux de déchets et matériaux recyclés du BTP dans les Landes» Plan de prévention et de gestion des déchets de chantiers du BTP des Landes Réunion

Plus en détail

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 La fin de vie des équipements TIC et leur traitement Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 Les principales réglementations Déchets Directive RoHS : RoHS signifie Restriction of the use of

Plus en détail

DEEE. Le rapport développement durable. Avec Eco-systèmes la nature vous dit merci!

DEEE. Le rapport développement durable. Avec Eco-systèmes la nature vous dit merci! DEEE Le rapport développement durable Avec Eco-systèmes la nature vous dit merci! Edition 2014 Un petit geste de recyclage, c est un grand geste pour l environnement! 2014 a été pour Eco-systèmes l année

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

le Service à l'electronique

le Service à l'electronique Communication on Progress 2008 Global Compact Equipementier de rang 2 le Service à l'electronique Conception électronique et logicielle Industrialisation Fabrication électronique Assistance technique Conseil,

Plus en détail

SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES. www.sita.fr

SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES. www.sita.fr SITA DEEE UNE SOLUTION RESPONSABLE POUR LA GESTION DE VOS DÉCHETS D ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES www.sita.fr UN PARTENAIRE EXPERT POUR OPTIMISER LA GESTION DE VOS DEEE SITA DEEE a été créée

Plus en détail

Toute non-conformité fera l objet d une fiche explicative avec montant facturable et photos!

Toute non-conformité fera l objet d une fiche explicative avec montant facturable et photos! Les déchets entrants sur notre site doivent entrer dans notre arrêté préfectoral disponible sur notre site internet www.lumiveroptim.fr LISTE DES DECHETS ADMIS SUR LE SITE DE LUMIVER OPTIM Les DEEE / Déchets

Plus en détail

Les enjeux communs SYELOM - SYCTOM

Les enjeux communs SYELOM - SYCTOM Les enjeux communs SYELOM - SYCTOM 1 Le SYELOM 92 en concertation avec le SITOM 93 et le SYCTOM a été amené à revoir ses statuts : - pour répondre aux nouvelles exigences législatives régissant les adhésions

Plus en détail

NOUVELLE CONSIGNE : LES APPAREILS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES USAGÉS DOIVENT ETRE RECYCLÉS

NOUVELLE CONSIGNE : LES APPAREILS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES USAGÉS DOIVENT ETRE RECYCLÉS 35 bd de Sébastopol 75001 Paris Directrice de la communication : Véronique Menseau e.mail : menseau@syctom-paris.fr tél : 01 40 13 17 86 Site web : www.syctom-paris.fr www.syctom-isseane.com Service presse

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! réglementation.

GUIDE PRATIQUE. Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! réglementation. GUIDE PRATIQUE ENTREPRISES & ADMINISTRATIONS Les Lampes et les DEEE Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! Grâce à votre action, les Lampes et les DEEE Pro sont recyclés en respectant l environnement

Plus en détail

Nouvelle directive DEEE : clarification et fixation d objectifs plus ambitieux

Nouvelle directive DEEE : clarification et fixation d objectifs plus ambitieux Nouvelle directive DEEE : clarification et fixation d objectifs plus ambitieux La nouvelle directive 2012/19 «Déchets d équipements électriques et électroniques» (DEEE) a été publiée au Journal officiel

Plus en détail

Collecte et recyclage : Notre contribution page 3 Montant des éco-participations au 1 er avril 2014 de chaque éco-organisme

Collecte et recyclage : Notre contribution page 3 Montant des éco-participations au 1 er avril 2014 de chaque éco-organisme DEEe Collecte et recyclage : page 2 des déchets d équipements électriques et électroniques (deee) 10 catégories à recycler page 3 Collecte et recyclage : des déchets d ameublement (éco-mobilier) page 3

Plus en détail

30 HT. : en savoir plus. ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau

30 HT. : en savoir plus. ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau : en savoir plus ü Un conditionnement de collecte adapté à votre espace de bureau 30 HT TOUT COMPRIS(*) ü Une offre packagée pour faire recycler vos équipements électriques et électroniques BOITE CARTON

Plus en détail

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT du Seuil du Poitou

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT du Seuil du Poitou Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT du Seuil du Poitou Mars 2013 Tous les mots suivis d un «*» sont définis dans le lexique en fin de document. 1. Carte d identité du territoire Nombre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets 28.09.11 : Signature des conventions avec l ADEME Le meilleur déchet

Plus en détail

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler

: en savoir plus. ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler : en savoir plus ü Un conditionnement grande contenance facilitant le stockage et la manutention de vos équipements à recycler ü Une offre packagée pour faire recycler vos équipements électriques et électroniques

Plus en détail

Société BIS RECYCLAGE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE

Société BIS RECYCLAGE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE Saint-Jory (31) Audit de conformité réglementaire de la gestion des DEEE 1 INFORMATIONS GENERALES SUR LE SITE...1 2 ELEMENTS TECHNIQUES...2 2.1 PRINCIPALES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES... 2 2.2 ELEMENTS

Plus en détail

Indicateurs environnementaux

Indicateurs environnementaux Indicateurs environnementaux.1. Politique générale en matière environnementale 45.2. Pollution et gestion des déchets 4.3. Utilisation durable des ressources 47.4. Changement climatique 50.5. Catégories

Plus en détail

Communauté de Communes du Canton de Fresnes en Woevre RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIQUE D ELIMINATION DES DECHETS

Communauté de Communes du Canton de Fresnes en Woevre RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIQUE D ELIMINATION DES DECHETS Communauté de Communes du Canton de Fresnes en Woevre RAPPORT ANNUEL 2011 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIQUE D ELIMINATION DES DECHETS Vu le décret n 2000-404 du 11 Mai 2000, relatif au rapport

Plus en détail

Le service aux habitants

Le service aux habitants Le service aux habitants La collecte sélective des emballages ménagers a été lancée dans notre collectivité en 2003. 100% de la population de la collectivité est desservie par la collecte sélective : Quasi-totalité

Plus en détail

Foire aux questions de la filière REP Papiers. Les questions

Foire aux questions de la filière REP Papiers. Les questions Foire aux questions de la filière REP Papiers Les questions Que fait EcoFolio, l éco-organisme des papiers, pour inciter les entreprises à éco-concevoir leurs produits? Conformément au cahier des charges

Plus en détail

Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane

Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane Etat d avancement de la filière Emballages ménagers en Guyane Eco Emballages (1992) et Adelphe (1993) sont des sociétés agréées en charge de la gestion de la fin de vie des emballages ménagers pour le

Plus en détail

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Syctom 9 décembre 2010 Jan Le Moux Directeur Prévention Eco Emballages mai 2010 ECO EMBALLAGES

Plus en détail

Etude relative à l analyse des PCB et autres substances dangereuses potentiellement présents dans les condensateurs

Etude relative à l analyse des PCB et autres substances dangereuses potentiellement présents dans les condensateurs Publications Eco-systèmes Etude relative à l analyse des PCB et autres substances dangereuses potentiellement présents dans les condensateurs Synthèse : Juin 2012 www.eco-systemes.fr Problématique et objectifs

Plus en détail

Guide pratique de la Collectivité Locale

Guide pratique de la Collectivité Locale Guide pratique de la Collectivité Locale Objet Ce Guide édité par Récylum* présente : - la procédure de contractualisation (via l Organisme Coordonnateur); - les modalités de mise à disposition et d enlèvement

Plus en détail

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES

LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES SYNTHÈSE DE L ÉTUDE FILIÈRE 2014 LES FRANCAIS ET LE RECYCLAGE DES PILES ET PETITES BATTERIES Comprendre, évaluer, agir QUI EST COREPILE? Créé en 2003, COREPILE est un éco-organisme sous agrément d État

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES SICTOM PEZENAS-AGDE - Service Finances et Marchés Publics 27 avenue de Pézenas BP 112 34120 NEZIGNAN L EVÊQUE Tél: 04 67 98 58 05 PRESTATION DE TRANSFERT

Plus en détail

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1).

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1). Points de Points de Que faire de ma vieille télé? De mon sèche-cheveux cassé? De mon MP3 sans intérêt? Démodés ou hors d usage, électriques et électroniques peuvent être réutilisés ou recyclés à condition

Plus en détail

ATELIER SUR LE TRAITEMENT ET LA VALORISATION DES DÉCHETS : (CAMEROUN) Carole TANKEU (Environnementaliste) Ouagadougou 22 Février 2011

ATELIER SUR LE TRAITEMENT ET LA VALORISATION DES DÉCHETS : (CAMEROUN) Carole TANKEU (Environnementaliste) Ouagadougou 22 Février 2011 ATELIER SUR LE TRAITEMENT ET LA VALORISATION DES DÉCHETS : EXPERIENCE DE LA VILLE (CAMEROUN) Carole TANKEU (Environnementaliste) Ouagadougou 22 Février 2011 SOMMAIRE PRESENTATION VILLE CONTEXTE LEGISLATIF

Plus en détail

Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services. Dossier de Synthèse

Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services. Dossier de Synthèse Bilan Carbone TM de la CAVDS Volet Patrimoine et Services Dossier de Synthèse 1 - Bilan global Les activités de la Communauté d Agglomération Val de Seine, hors logements sociaux, ont émis plus de 24.000

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Sommaire Communiqué de presse... 3 Le Nord-Pas de Calais se mobilise pour réussir la transition écologique de son économie. 5 Economie verte : définition... 5 Economie verte : la région Nord-Pas de Calais,

Plus en détail

N 27 octobre 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/7

N 27 octobre 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/7 N 27 octobre 2015 Secrétariat de la CCMOSS 1/7 ACTUALITES Relèvement du seuil de 15 000 euros HT à 25 000 euros HT...3 D E F I N I T I O N Que sont les D3E?........3 R E G L E M E N T A T I O N Les marchés

Plus en détail

Plan départemental de gestion des déchets du BTP

Plan départemental de gestion des déchets du BTP Direction régionale et départementale de l Équipement Bourgogne/Côte d'or Plan départemental de gestion des déchets du BTP Version synthétique Novembre 2002 Sommaire 1. OBJECTIF DE LA DEMARCHE... 2 2.

Plus en détail

Déchetterie de Treffieux

Déchetterie de Treffieux Déchetterie de Treffieux Activité La déchetterie assure la collecte des déchets apportés et triés par les ménages. Les déchets sont regroupés par catégories de matériaux : déchets vert, gravats, tout venant,

Plus en détail

La journée d Amédée Troizeu

La journée d Amédée Troizeu La journée d Amédée Les appareils électriques et électroniques nous accompagnent tout au long de. Petite histoire pour identifier ces appareils de notre quotidien. DÉROULÉ participants cycle 3 Taille du

Plus en détail

Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche»

Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche» Filière de Collecte et de Revalorisation des équipements destinés aux «Métiers de Bouche» Objectifs: - Anticiper les exigences européennes en matière de taux de collecte - Organiser via un Eco-organisme

Plus en détail

INFOS PRATIQUES. www.metropole-rouen-normandie.fr. duclair PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS

INFOS PRATIQUES. www.metropole-rouen-normandie.fr. duclair PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS INFOS PRATIQUES déchets PROGRAMME DE REDUCTION DES DECHETS 205 duclair www.metropole-rouen-normandie.fr édito Chère Madame, cher Monsieur, En matière de gestion des déchets, la Métropole Rouen Normandie

Plus en détail

PLASTURGIE RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

PLASTURGIE RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, PLASTURGIE RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants PLASTURGIE PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE La prévention des déchets permet de concilier bénéfices économiques

Plus en détail

Tri des déchets Avec Triafer. Suivez le Guide

Tri des déchets Avec Triafer. Suivez le Guide Tri des déchets Avec Triafer Suivez le Guide Édito Des équipements pour bien trier Madame, Monsieur, La mise en place de la collecte sélective en porte à porte est un moyen de recycler davantage nos déchets.

Plus en détail

Prestations de pose des nouveaux compteurs communicants Gazpar

Prestations de pose des nouveaux compteurs communicants Gazpar Prestations de pose des nouveaux compteurs communicants Gazpar Ce support a pour objectifs de : Présenter de manière synthétique le Projet Compteurs Communicants Gaz Présenter l ensemble du périmètre des

Plus en détail

Le dossier de demande d agrément déposé sur la base de ce cahier des charges est pleinement opposable au titulaire du présent agrément.

Le dossier de demande d agrément déposé sur la base de ce cahier des charges est pleinement opposable au titulaire du présent agrément. CAHIER DES CHARGES annexé à l arrêté du XX/XX/XX relatif à la procédure d agrément et portant cahier des charges des éco-organismes de la filière des déchets d équipements électriques et électroniques

Plus en détail

Des gestes simples pour bien s en séparer!

Des gestes simples pour bien s en séparer! Dechets d equipement electriques et electroniques Syndicat mixte pour l Enlèvement et le Traitement des REsidus Ménagers @ www. sietrem.fr Du Lundi au Vendredi 0 800 770 061 de 9h00 à 12h30 et de 14h00

Plus en détail

GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE

GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE GRANDE SALLE DE SPECTACLE DE FLOIRAC ASSISTANCE TECHNIQUE A LA MAITRISE D OUVRAGE POUR L ATTEINTE DE LA CERTIFICATION HQE REFERENTIEL NF BATIMENTS TERTIAIRES - DEMARCHE HQE NEUF NOTE SUR LA GESTION DES

Plus en détail

LE CYCLE DE VIE DU VERRE D EMBALLAGES ISSUS DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES. Jonathan DECOTTIGNIES

LE CYCLE DE VIE DU VERRE D EMBALLAGES ISSUS DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES. Jonathan DECOTTIGNIES LE CYCLE DE VIE DU VERRE D EMBALLAGES ISSUS DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES Jonathan DECOTTIGNIES Le Cercle National du Recyclage La nature association loi 1901 née en juin 1995 Paul DEFFONTAINE (Vice

Plus en détail

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques

Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Plan individuel de prévention et de gestion des déchets pour les déchets d équipements électriques et électroniques Le plan doit être introduit en langue française ou néerlandaise. Les données sont reprises

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur "Logement" métropole... 4

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur Logement métropole... 4 SOMMAIRE I - Synthèse de l'activité 2014... 2 II - Secteur "Logement" métropole... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS + EXISTANTS... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS... 9 ACTIVITE LOGEMENTS EXISTANTS... 13 ACTIVITE

Plus en détail

Etude cofinancée par la FNB, l ADEME et Adelphe, filiale d Eco-Emballages

Etude cofinancée par la FNB, l ADEME et Adelphe, filiale d Eco-Emballages IMPACT DE LA LOGISTIQUE RETOUR SUR LA COLLECTE DES EMBALLAGES PERDUS EN CHD Publication octobre 2013 Etude cofinancée par la FNB, l ADEME et Adelphe, filiale d Eco-Emballages 2 Synthèse La mise en place

Plus en détail

Avis de l UNEA concernant le rapport d étape de la mission d information sur la gestion des déchets dans le cadre des filières REP

Avis de l UNEA concernant le rapport d étape de la mission d information sur la gestion des déchets dans le cadre des filières REP Avis de l UNEA concernant le rapport d étape de la mission d information sur la gestion des déchets dans le cadre des filières REP 02/09/2013 Page 1 sur 8 Présentation de l UNEA L Union Nationale des Entreprises

Plus en détail

Pro ne se jettent plus : ils se recyclent!

Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! Les Lampes GUIDE PRATIQUE et les DEEE ENTREPRISES & ADMINISTRATIONS Pro ne se jettent plus : ils se recyclent! SOMMAIRE 01. Les équipements concernés 02. La filière Lampes & DEEE Pro 03. Devenir Point

Plus en détail

Communiqué de presse. INAUGURATION R EMPLOI Vendredi 5 décembre 2014

Communiqué de presse. INAUGURATION R EMPLOI Vendredi 5 décembre 2014 Communiqué de presse D après l ADEME, 62,6 millions d équipements électriques et électroniques professionnels ont été mis sur le marché en 2012 (+11 % par rapport à 2011) Quelques jours après la semaine

Plus en détail

CONDI SERVICES, prestataire de services logistiques crée sa marque. Dossier de presse (décembre 2014)

CONDI SERVICES, prestataire de services logistiques crée sa marque. Dossier de presse (décembre 2014) CONDI SERVICES, prestataire de services logistiques crée sa marque Dossier de presse (décembre 2014) CONTACT PRESSE : Stéphanie Riquet 06 78 15 53 88 stephanieriquet@icloud.com CONDI SERVICES, PRESTATAIRE

Plus en détail

PRESENTATION du RAPPORT ANNUEL sur la QUALITE et le PRIX du SERVICE DES DECHETS MENAGERS Année 2014

PRESENTATION du RAPPORT ANNUEL sur la QUALITE et le PRIX du SERVICE DES DECHETS MENAGERS Année 2014 PRESENTATION du RAPPORT ANNUEL sur la QUALITE et le PRIX du SERVICE DES DECHETS MENAGERS Année 2014 Loi n 95-101 du 02/02/1995 Décret n 2000-404 du 11 mai 2000 CHIFFRES CLES en 2014 Rapport annuel sur

Plus en détail

Équipements électriques et électroniques

Équipements électriques et électroniques Réglementation Organisation Marché Collecte Traitement Comparaison Perspectives européenne Données 213 Équipements électriques et électroniques Collection Repères Un DEEE est un déchet d équipement électrique

Plus en détail

responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement

responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement responsabilité élargie des producteurs pour les emballages ménagers Votre responsabilité, votre obligation légale, notre accompagnement Vos emballages impliquent votre Responsabilité et engendrent des

Plus en détail

Les Textiles, un beau geste éco citoyen qui se développe au fil du temps!

Les Textiles, un beau geste éco citoyen qui se développe au fil du temps! Lettre du Printemps info environnement N 11 S O M M A I R E : 1. Précision tri sélectif 2. Précisions déchèteries 3. Les fermetures exeptionnelles en déchèteries 4. Le programme de la tournée des déééglngués

Plus en détail

Aujourd hui le recyclage

Aujourd hui le recyclage dossier de presse 2012 - RCS Paris B 482 323 946 - DR - Imprimé sur papier recyclé Aujourd hui le recyclage des lampes usagées est à portée de main 01 Les lampes : de quoi parle-t-on? 02 Comment faire

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DE L ENTREPRISE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DE L ENTREPRISE MAÎTRE D OUVRAGE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE 11 boulevard Kennedy 65 000 TARBES BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE DE L ENTREPRISE Date : 5 mars 2012 PREFECTURE

Plus en détail

Obsolescence programmée Un dos ne se remplace pas

Obsolescence programmée Un dos ne se remplace pas NOTE D INFORMATION Manutention des D3E (Déchets d Equipements Electriques et Electroniques) Obsolescence programmée Un dos ne se remplace pas 1 Sommaire 1- Un gisement en augmentation constante. p 3 2-

Plus en détail

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHRONOPOST Année 2011

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHRONOPOST Année 2011 BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHRONOPOST Année 2011 Table des matières 1. Description de la personne morale concernée... 2 2. Année de reporting de l exercice et année de référence... 3 3.

Plus en détail

PROJET DE PLAN DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS ISSUS DE CHANTIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DE L ISERE. Résumé

PROJET DE PLAN DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS ISSUS DE CHANTIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DE L ISERE. Résumé PROJET DE PLAN DE PREVENTION ET DE GESTION DES DECHETS ISSUS DE CHANTIERS DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DE L ISERE Résumé Délibération de la Commission du 20 juin 2014 SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE DE L

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. La seconde vie des Textiles, Linge et Chaussures (TLC) Tous les TLC se recyclent, même usés ou déchirés!

DOSSIER DE PRESSE. La seconde vie des Textiles, Linge et Chaussures (TLC) Tous les TLC se recyclent, même usés ou déchirés! DOSSIER DE PRESSE La seconde vie des Textiles, Linge et Chaussures (TLC) Tous les TLC se recyclent, même usés ou déchirés! Les vêtements et chaussures qui ne sont plus portés, le linge de maison dont on

Plus en détail

A destination des classes de CM1 CM2 et centres de loisirs Bilan Edition 2012

A destination des classes de CM1 CM2 et centres de loisirs Bilan Edition 2012 Concours Mission D3E A destination des classes de CM1 CM2 et centres de loisirs Bilan Edition 2012 1 Bilan Concours Mission D3E 2012 Objectifs Les enfants avaient pour mission d imaginer et de créer une

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013. Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le..

RAPPORT ANNUEL 2013. Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le.. RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ELIMINATION DES DECHETS Rapport présenté par Monsieur Didier Rosier, Président de la Communauté de Communes Pierre Sud Oise et adopté le..

Plus en détail

Tableau de bord. déchets d'emballages ménagers

Tableau de bord. déchets d'emballages ménagers Tableau de bord déchets d'emballages ménagers Version finale Données 214 ADEME/DECD/SPEM/SPa 1 sur 2 version finale - juillet 215 ADEME/DECD/SPEM/SPa 2 sur 2 version finale - juillet 215 chiffres clés

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Edition 2015 Juillet 2015 Document Grand Public 83, rue du Mail - CS 80011-49020 ANGERS Cedex 02 Tél. : www.angers.fr 02 41 22 32 30

Plus en détail

COLLECTE MUTUALISEE DE PAPIER SUR LE

COLLECTE MUTUALISEE DE PAPIER SUR LE COLLECTE MUTUALISEE DE PAPIER SUR LE TECHNOPOLE La démarche de la Commission Développement Durable Constats - 80% des entreprises de la zone sont dans le tertiaire produisant essentiellement des déchets

Plus en détail

Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux

Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux Le plan régional de prévention des déchets et les déchets des activités de bureaux Anne Sophie de Kerangal Responsable du Service prévention et gestion des déchets Région Ile-de-France Jeudi 7 Avril 2011

Plus en détail

Guide pratique Détenteurs Professionnels. Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous?

Guide pratique Détenteurs Professionnels. Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous? Guide pratique Détenteurs Professionnels Les lampes usagées ne se jettent plus: elles doivent être recyclées! Et vous qu en faites-vous? Plusieurs solutions existent : Les faire enlever gratuitement par

Plus en détail

Approches territoriales AAPs et Aides

Approches territoriales AAPs et Aides Approches territoriales AAPs et Aides Stéphane LECOINTE ADEME - Direction Régionale Bretagne Chargé de missions déchets / économie circulaire stephane.lecointe@ademe.fr 02 99 85 87 10 L ADEME en quelques

Plus en détail

Gestion des déchets. Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011. Mardi 11 Octobre 2011

Gestion des déchets. Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011. Mardi 11 Octobre 2011 Gestion des déchets Rapport de stage «Master II Gestion de l environnement Université Bordeaux4 June SOLNICA Année 2010-2011 1 Mardi 11 Octobre 2011 Pourquoi gérer ces déchets? Objectif : - Réduire les

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Saint-Étienne, le 17 juillet 2012 NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Préambule Le SYDEMER, SYndicat mixte

Plus en détail

Réparation et réutilisation des appareils électroménagers : de prévention des déchets, outil de développement durable

Réparation et réutilisation des appareils électroménagers : de prévention des déchets, outil de développement durable Réparation et réutilisation des appareils électroménagers : outil de prévention des déchets, outil de développement durable Une des priorités de la nouvelle directive européenne qui va être transposée

Plus en détail

GESTION DES DECHETS EN VIENNE

GESTION DES DECHETS EN VIENNE Les synthèses de l AREC GESTION DES DECHETS EN VIENNE Les chiffres pour comprendre Année 2008 POITIERS NIORT LA ROCHELLE ANGOULÊME 2008 En Charente 33 690 tonnes 97 kg/hab/an En Poitou-Charentes 174 134

Plus en détail

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014

Emis le : 5/08/2011 Mis à jour : 10/2014 Emetteur : CRMA Limousin Page 1 sur 6 1. Quelle réglementation s applique à mon entreprise? Emis le : 5/08/2011 Toute entreprise artisanale ou industrielle est soumise au règlement sanitaire départemental.

Plus en détail

Fiche Bilan Final PLASTYL. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation. Taux de 100% 0,08

Fiche Bilan Final PLASTYL. Reportage photo sur l'entreprise : pages 5 & 6. Année 1 Année 2 Année 3 Variation. Taux de 100% 0,08 PLASTYL ILE-DE-FRANCE (78) Activité : Industrie du caoutchouc et des plastiques (Fabrication de films et feuilles en polystyrène) Effectif 2006 : 17 Chiffres d affaires 2006 : 5 000 K Euros Principales

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

COLLECTION REPÈRES) Équipements électriques et électroniques. Rapport annuel

COLLECTION REPÈRES) Équipements électriques et électroniques. Rapport annuel COLLECTION REPÈRES) Équipements électriques et électroniques Rapport annuel Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l auteur ou de ses ayants droit ou

Plus en détail

Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730

Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730 PLAN DE COMMUNICATION APRÉS-LIFE Projet Collect+ LIFE 11 INF/FR/000730 Sensibilisation au recyclage des produits usagés SECTION I: APERCU DU PROJET LE PROJET Le projet COLLECT+ est mené par l un des leaders

Plus en détail

Le Centre de Tri. - Un séparateur des petits éléments (3) ne pouvant être triés manuellement, - Un séparateur magnétique (6) qui capte l acier.

Le Centre de Tri. - Un séparateur des petits éléments (3) ne pouvant être triés manuellement, - Un séparateur magnétique (6) qui capte l acier. Le Centre de Tri Le Centre de Tri a pour but de trier les emballages par types de matériaux (acier, aluminium, plastique, carton et papier) avant leur reprise par des industriels qui en assurent le recyclage.

Plus en détail

Rapport annuel. Sur le prix et la qualité du service public de. collecte des déchets ménagers

Rapport annuel. Sur le prix et la qualité du service public de. collecte des déchets ménagers Rapport annuel 2012 Sur le prix et la qualité du service public de collecte des déchets ménagers 1 SOMMAIRE SYNTHESE... 3 INDICATEURS TECHNIQUES... 4 1. Moyens du service de collecte... 5 2. Bilan de la

Plus en détail

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable

d eau TRI énergie Alimentation déplacements responsable des déchets Consommation d Consommation les fiches pratiques du développement durable les fiches pratiques du développement durable Petites infos et bons conseils pour mieux consommer et mieux vivre ensemble Consommation d eau Consommation d énergie Alimentation responsable déplacements

Plus en détail

BILAN CARBONE 2009 SYNTHESE. cadet international groupe setec

BILAN CARBONE 2009 SYNTHESE. cadet international groupe setec BILAN CARBONE 2009 SYNTHESE cadet international groupe setec Juillet 2010 Sommaire I. Contexte et enjeux... 3 II. Périmètre du Bilan Carbone... 4 III. Résultats... 5 Déplacements... 6 Immobilisations /

Plus en détail

RÉPARATION AUTOMOBILE ET TRANSPORT RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS,

RÉPARATION AUTOMOBILE ET TRANSPORT RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, RÉPARATION AUTOMOBILE ET TRANSPORT RÉDUIRE ET VALORISER LES DÉCHETS, les choix gagnants RÉPARATION AUTOMOBILE ET TRANSPORT PRÉVENIR ET VALORISER LES DÉCHETS UNE STRATÉGIE TRIPLEMENT RENTABLE La prévention

Plus en détail