Différenciation et intégration des systèmes comptables : Une étude typologique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Différenciation et intégration des systèmes comptables : Une étude typologique"

Transcription

1 Différenciation et intégration des systèmes comptables : Une étude typologique Lazhar El Orf To cite this version: Lazhar El Orf. Différenciation et intégration des systèmes comptables : Une étude typologique. Business administration. Conservatoire national des arts et metiers - CNAM, French. <NNT : 2012CNAM0832>. <tel > HAL Id: tel https://tel.archives-ouvertes.fr/tel Submitted on 7 Jan 2013 HAL is a multi-disciplinary open access archive for the deposit and dissemination of scientific research documents, whether they are published or not. The documents may come from teaching and research institutions in France or abroad, or from public or private research centers. L archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

2 ECOLE DOCTORALE ABBÉ GRÉGOIRE Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Sciences de l Action Chaire de Comptabilité Financière et Audit THESE présentée par : Lazhar EL ORF soutenue publiquement le : 25 octobre 2012 pour obtenir le grade de : Docteur du Conservatoire National des Arts et Métiers Discipline/ Spécialité : sciences de gestion DIFFÉRENCIATION ET INTÉGRATION DES SYSTÈMES COMPTABLES : UNE ÉTUDE TYPOLOGIQUE THÈSE dirigée par : Monsieur Didier LECLÈRE Professeur des Universités au CNAM RAPPORTEURS : Monsieur Jean-Guy DEGOS Monsieur Gérald AUGUSTIN Professeur à l Université de Bordeaux IV Professeur à l Université Paris V- Descartes JURY : Monsieur Patrick BOISSELIER Monsieur Didier LECLÈRE Monsieur Jean-Guy DEGOS Monsieur Gérald AUGUSTIN Monsieur Tarek SAMARA Professeur des Universités au CNAM Directeur du Département Comptabilité, Contrôle, Audit. Professeur des Universités au CNAM Professeur à l Université de Bordeaux IV Professeur à l Université Paris V- Descartes Manager en systèmes d information Docteur en sciences de gestion 1

3 Remerciements Je tiens à remercier, en premier lieu, le professeur Didier Leclère pour la confiance qu il m a témoignée en acceptant de diriger ma recherche et pour le soutien indéfectible dont il m a assuré, en toutes circonstances, tout au long du déroulement de celle-ci. Je remercie ensuite les professeurs Guy Degos, Gérald Augustin et Patrick Boisselier mais aussi Tarek Samara, manager en systèmes d information, de m avoir fait l honneur de participer à mon jury et d évaluer mon travail. Cette thèse doit aussi beaucoup aux personnes, dans les entreprises, qui ont bien voulu me consacrer quelques moments de leur temps précieux pour valider ma recherche. Je les remercie également, ainsi que mes autres compagnons de route de la première heure, Isabelle Chambost, Larry Bensimhon, Philippe Eynaud, Mohammed Sellami, Abdel Yassaidi, pour leur présence et toutes les discussions que nous avons pu avoir, notamment lors de nos réunions informelles. Merci à Raoudha Meftahi et à Jean-Luc Moriceau pour leurs relectures et leurs suggestions. Merci enfin à ma famille qui n a cessé de m encourager et qui m est restée si proche malgré mon éloignement. Merci enfin à Malika d avoir toujours été présente. 2

4 Á ma Mère, Khamssa, Idriss, Monia et Thouraya. 3

5 Résumé L objectif de notre thèse est de comprendre et d expliquer les modes d intégration des systèmes comptables des entreprises à partir de quatre cas (deux grandes entreprises et deux entreprises moyennes). Nous nous sommes appuyés sur la théorie de la différenciationintégration de Lawrence et Lorsch (1967) pour interpréter les situations d intégration étudiées. Cette théorie montre que les entreprises ayant des structures très différenciées disposent des mécanismes d intégration sophistiqués tandis que celles dont les structures sont peu différenciées ont des mécanismes de coordination rudimentaires. Nous avons également mobilisé l approche événementielle et multidimensionnelle de Sorter (1969) qui propose un cadre théorique de l intégration informatico-comptable. Les progiciels ERP constituent une application très concrète de cette approche. Notre analyse qualitative de quatre cas en termes de similitudes et de différences, appuyée sur la théorie de la différenciation-intégration, a permis d expliquer les situations d intégration des sous-systèmes comptables observées mais aussi de montrer la pertinence de l approche événementielle, comme cadre de conception du système d information de structures diversifiées et différenciées. Nos résultats montrent, à l instar de Lawrence et Lorsch, qu il existe des modes différents d intégration des systèmes comptables adaptés à des contextes différents. Nous avons ébauché une typologie de quatre configurations types des systèmes comptables (quatre situations d intégration-différenciation) : (1) Système classique bidimensionnel, (2) Système quasi-intégré centralisé, (3) Système intégré, (4) Système multidimensionnel. La stratégie et la taille paraissent être, au-delà de toutes autres considérations, les principaux déterminants de l intégration comptable ; viennent ensuite, l environnement et certains autres éléments du contexte tels que la structure de gestion et le système de contrôle. Cependant, l impact de la taille diffère d une entreprise à l autre. Lorsque la taille est combinée à une stratégie de diversification (et par extension à des environnements variés et dynamiques) son effet différenciateur sur l organisation (et le système comptable) est très important, ce qui nécessite des mécanismes compensateurs d intégration développés. Les deux entreprises diversifiées (POULINA et MEDDEB) ont mis en place un système comptable intégré voire multidimensionnel pour maitriser leurs sous-systèmes différenciés. Lorsque la taille est la conséquence d un simple développement d une activité unique (monoactivité) son effet différenciateur-intégrateur sur l organisation et le système comptable est moins important. Les deux entreprises ayant des activités et des structures homogènes (SONEDE et SME) se sont contentées d un système comptable peu intégré voire bidimensionnel. Mots-clés Théorie de la différenciation-intégration, approche événementielle, progiciel ERP, système bidimensionnel, système quasi-intégré, système intégré, système multidimensionnel. 4

6 Abstract The objective of this thesis is to understand and explain the modes of integration of accounting systems of companies from four cases (two big and two medium-sized enterprises). We relied on the theory of differentiation-integration of Lawrence and Lorsch (1967) to interpret the studied integration situations. This theory shows that companies with very different structures have sophisticated mechanisms for integration while those whose structures are poorly differentiated have rudimentary coordination mechanisms. We have also mobilized the event and multidimensional approach of Sorter (1969) who proposes a theoretical framework for the accountant integration. The ERP is a highly practical application of this approach. Our qualitative analysis of four cases study in terms of similarities and differences, supported on the theory of the differentiation-integration, helped to explain the observed situations of integration of accounting subsystems but also to show the relevance of the event-based approach, as part of system design information structures diversified and differentiated. Our results show, like Lawrence and Lorsch, that there are different modes of integration of accounting systems tailored to different contexts. We have developed a typology consisting of four configurations of accounting systems (four situations integration-differentiation): (1) Conventional two-dimensional system, (2) Quasi-integrated centralized system, (3) Integrated system,(4),multidimensional,system. Strategy and size appear to be, beyond all other considerations, the main determinants of the accounting, followed, environment and other elements of the context of the accounting system such as the management structure and system management control. However, the impact of the size differs from one company to another. When the size is combined with a strategy of diversification (and by extension to various and dynamic environments) its differentiating effect on the organization (and the accounting system) is very important, requiring developed integration compensatory mechanisms. Both diversified firms (POULINA and MEDDEB) have implemented an integrated accounting system to unify their subsystems differentiated. When the size is the result of a simple development of a single activity (monoactivity) its integrator-differentiator effect on the organization and the accounting system is less important. Companies with activities and homogeneous structures (SONEDE and SME) have been content to a poorly integrated accounting system or two-dimensional. Key-words Theory of differentiation-integration, event-based approach, ERP, two-dimensional system, quasi-integrated system, integrated system, multidimensional system. 5

7 TABLE DES MATIERES Remerciements... 2 Dédicace Résumé Abstract.. 5 Table des matières. 6 Liste des tableaux.. 18 Liste des figures. 20 Liste des annexes INTRODUCTION GENERALE PREMIERE PARTIE : CADRE THEORIQUE ET METHODOLOGIQUE DE LA RECHERCHE 41 CHAPITRE I : L APPROCHE EVENEMENTIELLE : DU CONCEPT D EVENEMENT AU PROGICIEL ERP SECTION I : L ECOLE AMERICAINE ET SES APPORTS LES APPORTS CONCEPTUELS DE L ECOLE AMERICAINE Ijiri (1967) : la notion de l événement Sorter (1969) : la pertinence de l événement (événement versus valeur) Johnson (1970) : la définition du concept d événement Les développements de la théorie Colantoni (1971) Liberman et Whinston (1975) Les liens avec la théorie de la décision La différenciation des modèles décisionnels L utilité prédictive des événements Les liens avec les approches informatiques La théorie de la valeur correspond à l approche d informatisation processus par processus 53 6

8 La théorie des événements correspond à l approche base de données LES TENTATIVES DE MODELISATION DE LA COMPTABILITE DES EVENEMENTS A L AIDE DES MODELES DE BASES DE DONNEES Le modèle hiérarchique Le modèle réseau Le modèle relationnel Le modèle Entité-Relation. 64 SECTION II : LES CONTRIBUTIONS DE L ECOLE FRANCAISE LA THESE DE STEPNIEWSKI La définition du concept d événement La définition du concept de dimension comptable Le temps comme troisième dimension L automatisation de l imputation comptable Le recours à l intelligence artificielle LE PROLONGEMENT ET L ENRICHISSEMENT DU CONCEPT D EVENEMENT : L ATOME COMPTABLE LES APPLICATIONS CONCRETES DE LA COMPTABILITE EVENEMENTIELLE L application de Stepniewski et Melyon L organisation du système mis en place L impact organisationnel du système mis en place. 81 SECTION III : LES PROGICIELS ERP, CONCRETISATION DE L APPROCHE EVENEMENTIELLE L EVOLUTION DU MARCHE DE L ERP DANS LE MONDE DEFINITIONS DES PROGICIELS ERP LE PROGICIEL ERP, CONCRETISATION DES PRINCIPES DE LA THEORIE EVENEMENTIELLE LES SPECIFICITES D UN PROJET ERP Les étapes de l implantation d un ERP L impact prévisible sur l organisation de l entreprise L impact prévisible sur l organisation comptable Les risques liés au projet ERP

9 CHAPITRE II : LA TRANSPOSITION DE LA THEORIE DE LA DIFFERENCIATION-INTEGRATION EN ORGANISATION COMPTABLE SECTION I : DE L INTEGRATION DES SOUS-SYSTEMES ORGANISATIONNELS A L INTEGRATION DES SOUS-SYSTEMES COMPTABLES LES ASPECTS CLES DE LA THESE DE LAWRENCE ET LORSCH Les états de différenciation et d intégration du système d organisation La différenciation des sous-systèmes sociaux Les risques de balkanisation L intégration des sous-systèmes différenciés L hétérogénéité et le dynamisme des secteurs d environnement L importance de l acteur social Les principaux résultats de l étude Le prolongement de la théorie de Lawrence et Lorsch Blau (1970) Kalika (1988) Mintzberg (1982) LE SYSTEME COMPTABLE, ELEMENT DES MECANISMES DE DIFFERENCIATION ET D INTEGRATION Le système comptable, outil d intégration des unités différenciées Exemples d outils d intégration comptables a. Les budgets. 132 b. Les pièces circulantes. 133 c. Les comptabilités auxiliaires La nécessaire différenciation des systèmes comptables Le risque de balkanisation du système d information Le système comptable objet d intégration informatique Les définitions centrées sur le périmètre de l intégration Les définitions décrivant les spécificités techniques d un système comptable intégré : l approche événementielle Le cadre conceptuel d un système comptable intégré (Kipfer 1991)

10 Les définitions mettant l accent sur le processus d intégration et son aboutissement Les définitions mettant l accent sur les dispositifs techniques de l intégration Proposition d une définition de l intégration des systèmes comptables SECTION II : PRESENTATION DES TYPOLOGIES D INTEGRATION DES SYSTEMES COMPTABLES LA TYPOLOGIE DE BEAUVOIR ET FLATERS (1995) 150 a- la comptabilité autonome b- la comptabilité semi-intégrée 150 c- la comptabilité intégrée LA TYPOLOGIE DE TORT (2003) LA TYPOLOGIE DE BIDAN ( a- Catégorie 1 («non-intégration des applications») b- Catégorie 2 («intégration») 153 c- Catégorie 3 («hybride») TYPOLOGIE DE DAS ET AL. (1991) LA TYPOLOGIE DE SAMARA (2004) a- le système d information bidimensionnel 158 b- le système d information multidimensionnel c- le système d information hybride LA TYPOLOGIE DE LECLERE (1995) a- Cas n 1 (disjonction) b- Cas n 2 (modularisation). 160 c- Cas n 3 (articulation) d- Cas n 4 (intégration) 161 CHAPITRE III : EPISTEMOLOGIE ET METHODOLOGIE DE LA RECHERCHE SECTION I : UNE RECHERCHE INTERPRETATIVE FONDEE SUR UNE DEMARCHE QUALITATIVE LE POSITIVISME Limites du positivisme en sciences de l organisation

11 2. LE CONSTRUCTIVISME LE CHOIX D UNE APPROCHE INTERMEDIAIRE SECTION II : UNE RECHERCHE PAR DES ETUDES DE CAS DEFINITION DES ETUDES DE CAS OBJECTIFS DES ETUDES DE CAS ETUDE DE CAS ET PROBLEMATIQUE DE RECHERCHE ETUDE DE CAS ET NATURE DE L OBJET DE RECHERCHE CRITERES DE VALIDITE DES ETUDES DE CAS SECTION III : PROTOCOLE GENERAL DE LA RECHERCHE LE CHOIX DES CAS Les modalités et conditions d introduction aux entreprises LA COLLECTE DES DONNEES Les entretiens Les autres sources de collecte des données Les populations rencontrées L ANALYSE DES DONNEES La stratégie de recherche de liens entre les variables La stratégie d analyse comparative L ETUDE DES CONCEPTS ET LE CODAGE DES DONNEES La taille L environnement La stratégie a. les stratégies d entreprise. 208 b. les stratégies d activité La structure Les systèmes de contrôle La culture de gestion des dirigeants L importance de la comptabilité dans l activité de l entreprise La différenciation des sous-systèmes comptables L intégration des systèmes comptables

12 DEUXIEME PARTIE : ETUDE EMPIRIQUE DE LA RELATION DIFFERENCIATION-INTEGRATION A PARTIR DE QUATRE CAS D ENTREPRISE CHAPITRE I : PRESENTATION DES MODALITES D INTEGRATION DANS DEUX GRANDES ENTREPRISES 227 SECTION I : LE GROUPE POULINA UNE STRUCTURE DIFFERENCIEE POUR GERER DES ACTIVITES TRES DIVERSIFIEES Les activités et les produits de POULINA Le secteur avicole Le secteur de l agro-alimentaire Le secteur industriel Le secteur des services Les entités juridiques du groupe Des mécanismes de coordination variés pour assurer la cohésion du groupe La structure matricielle Les réunions et les comités Les procédures et règles de gestion Les systèmes d information EVOLUTION DE LA STRATEGIE ET DE L ENVIRONNEMENT DU GROUPE a- la naissance de la société POULINA ( ). 237 b- la logique d'intégration horizontale et verticale ( ) 237 c- la période de changements ( ) UNE STRUCTURE FAVORISANT LA DECENTRALISATION DU POUVOIR UN SYSTÈME DE CONTRÔLE DE GESTION SOPHISTIQUÉ Un découpage en centres de responsabilité très poussé Un système de facturation interne développé pour optimiser les processus internes du groupe Un système d évaluation basé sur «la mise à mille»

13 «La mise à mille», un système de contrôle de gestion multicritère «La mise à mille», un système d incitation des salariés Le système de tableaux de bord, support de «la mise à mille» UN SYSTÈME COMPTABLE MULTIDIMENSIONNEL FORTEMENT DIFFÉRENCIÉ ET INTÉGRÉ L intégration intra-filiale Le système ERP Le système DATA WAREHOUSE Les progiciels et applications spécifiques L évolution récente du système d information du groupe 254 a- L ERP pour le stockage des données brutes b- Le DATA WAREHOUSE pour l interrogation multicritère L intégration filiales-holding Les autres systèmes d information développés par le groupe Le SICMAC Le système Intranet SECTION II : L ENTREPRISE SONEDE LES ACTIVITÉS DE LA SONEDE L étude La production Les travaux neufs L exploitation UNE STRUCTURE DÉVELOPPÉE, MAIS CENTRALISÉE ET PEU DIFFÉRENCIÉE Structures régionales très homogènes Structures fortement centralisées Principaux mécanismes de coordination le conseil d administration les réunions mensuelles les réunions budgétaires les comités de travail le manuel des procédures

14 3. UN ENVIRONNEMENT STABLE FAIT DE FORTES CONTRAINTES RÉGLEMENTAIRES UNE STRATEGIE CENTRÉE SUR LA RÉALISATION DES OBJECTIFS SOCIAUX DÉFINIS PAR L ETAT La réalisation des objectifs sociaux Les évolutions récentes UN SYSTÈME DE CONTRÔLE CENTRÉ SUR LE SUIVI DE REALISATION DES PROJETS D INFRASTRUCTURES HYDRAULIQUES Absence d un découpage par centre de responsabilité Absence d un système d incitation Le système budgétaire 276 a) Un budget d exploitation global, centralisé et non utilisé b) Un budget d investissement décentralisé et fait pour le suivi des projets Un tableau de bord trimestriel à forte connotation technique Le plan quinquennal de développement Le contrat programme Le rapport d activité annuel Le compte rendu mensuel d activités Le compte de gestion annuel pour la Banque Mondiale UN SYSTÈME COMPTABLE CENTRALISÉ ET PARTIELLEMENT INTÉGRÉ Un système comptable centré sur l exécution des tâches courantes produisant des données très volumineuses Une comptabilité analytique faiblement exploitée en interne Une organisation comptable fortement centralisée La centralisation des activités comptables La centralisation des applications Une organisation comptable faite d applications hétérogènes et partiellement intégrées Le progiciel ERP Les applications autonomes

15 CHAPITRE II : PRESENTATION DES MODALITES D INTEGRATION DANS DEUX ENTREPRISES FAMILIALES DE TAILLE MOYENNE. 293 SECTION I : L ENTREPRISE MEDDEB L ACTIVITE La production des laits et produits dérivés La production des jus de fruits La production des boissons gazeuses La distribution LA STRUCTURE le holding les filiales le comité des directeurs (CODI) le comité de développement (CODEV) la réunion industrielle les réunions spécifiques L ENVIRONNEMENT LA STRATEGIE La diversification dans des produits à forte valeur ajoutée La compression des coûts La stratégie de différenciation des produits UN SYSTÈME DE CONTRÔLE DE GESTION SOPHISTIQUÉ Le rapport d activité mensuel Le suivi journalier Les centres de responsabilité La forte culture de gestion des dirigeants et de leurs collaborateurs UN SYSTÈME COMPTABLE INTÉGRÉ POUR CONTROLER LA GESTION DES STRUCTURES DE L ENTREPRISE Un système comptable fait d applications intégrées Les possibilités d extraction des états différenciés Un système comptable fait pour alimenter le système de contrôle de gestion Un système comptable jouant un rôle actif dans la réalisation de la stratégie

16 SECTION II : L ENTREPRISE SME LA STRUCTURE le chef de projet le chef de chantier le métreur les pointeurs LES SPECIFICITES DE L ACTIVITE DE LA SME La primauté de l aspect technique (et artisanale) Les contraintes réglementaires concernant les marchés publics l offre financière l offre technique UN ENVIRONNEMENT DIFFICILE ET HOSTILE UNE STRATEGIE CENTRÉE SUR LE RESPECT DES CAHIERS DES CHARGES UNE STRUCTURE PAR PROJET MAIS CENTRALISÉE UN SYSTÈME DE CONTRÔLE CENTRÉ SUR LA RÉALISATION DES PROJETS UN SYSTÈME COMPTABLE FAIT D APPLICATIONS HETEROGÈNES ET NON-INTEGRÉES Des applications centralisées et balkanisées Un système redondant Une comptabilité centrée sur la gestion administrative L établissement des états financiers est externalisé CHAPITRE III : ANALYSE DES CAS ET PRESENTATION DES RESULTATS DE L ETUDE 338 SECTION I : L OPPOSITION POULINA-SONEDE SYSTEME COMPTABLE INTEGRE, DIFFERENCIE ET DECENTRALISE VERSUS SYSTEME PARTIELLEMENT INTEGRE, HOMOGENE ET CENTRALISE Le système comptable de POULINA est une concrétisation très complète de l approche événementielle et multidimensionnelle

17 a- la saisie unique, multidimensionnelle et décentralisée des données élémentaires (ERP) b- les possibilités d interrogation multicritère des données stockées à l état brut (Data Warehouse) Le système comptable de la SONEDE est une concrétisation partielle de l approche événementielle 346 a. la SONEDE dispose d un progiciel ERP, mais son système d information n est pas intégré 346 b. Des applications commerciales homogènes mais totalement balkanisées STRATEGIE DE DIVERSIFICATION ET DE COUT VERSUS STRATEGIE DE SERVICE PUBLIC STRUCTURES MATRICIELLES, DECENTRALISEES ET DIFFERENCIEES VERSUS STRUCTURES FONCTIONNELLES, CENTRALISEES ET HOMOGENES ENVIRONNEMENT VARIE ET DYNAMIQUE VERSUS ENVIRONNEMENT STABLE ET HOMOGENE SYSTEME DE CONTROLE DE GESTION MULTICRITERE VERSUS SYSTEME DE CONTROLE ORIENTE PLANIFICATION L IMPORTANCE DE LA COMPTABILITE DANS LA CHAINE DE VALEUR SYNTHESE DES DETERMINANTS DE L ORGANISATION DES SYSTEMES COMPTABLES A TRAVERS LES CAS POULINA ET SONEDE 367 SECTION II : L OPPOSITION SME-MEDDEB SYSTEME D INFORMATION INTEGRE VERSUS SYSTEME BALKANISE CULTURE DE GESTION VERSUS CULTURE D INGENIEUR STRATEGIE DE COUT ET DE DIVERSIFICATION VERSUS STRATEGIE DE DELAI ET DE CAHIER DES CHARGES STRUCTURES DECENTRALISEES ET DIFFERENCIEES VERSUS STRUCTURES CENTRALISEES ET UNIFORMES CONTROLE FINANCIER/BUDGETAIRE VERSUS CONTROLE TECHNIQUE L IMPORTANCE DE LA COMPTABILITE DANS LA CHAINE DE VALEUR SYNTHESE DES DETERMINANTS DE L ORGANISATION DES SYSTEMES COMPTABLES DES CAS MEDDEB ET SME

18 SECTION III : ANALYSE DES SIMILITUDES/DIVERGENCES POULINA- MEDDEB ET SONEDE-SME LES SIMILITUDES/DIVERGENCES POULINA-MEDDEB LES SIMILITUDES/DIVERGENCES SONEDE-SME SECTION IV : UNE TYPOLOGIE DES SITUATIONS D INTEGRATION DES SYSTEMES COMPTABLES CAS N 1 : SYSTEME BIDIMENSIONNEL CAS N 2 : SYSTEME QUASI-INTEGRE CAS N 3 : SYSTEME INTEGRE CAS N 4 : SYSTEME MULTIDIMENSIONNEL CONCLUSION GENERALE BIBLIOGRAPHIE ANNEXES

19 Liste des tableaux Tableau 1 : Synthèse sur les théories de la valeur et des événements 58 Tableau 2 : Exemple d écritures passées au brouillard (Stepniewski 1987) 75 Tableau 3 : Evolution du chiffre d affaires monde de quelques grands éditeurs 83 internationaux d ERP Tableau 4 : Principales entreprises tunisiennes ayant installé un progiciel ERP 85 Tableau 5 : Mise en parallèle de la théorie des événements et de l ERP 100 Tableau 6 : La décentralisation des activités comptables et les ERP (Tort 2004) 104 Tableau 7 : La différenciation et l intégration dans trois contextes différents 122 Tableau 8 : Synthèse de l étude de Lawrence et Lorsch 125 Tableau 9 : La taille de l entreprise et les dimensions organisationnelles (Kalika ) Tableau 10 : Synthèse des définitions centrées sur le périmètre de l intégration 139 Tableau 11 : Synthèse des définitions décrivant les spécificités techniques d un 140 système comptable intégré Tableau 12 : Fédération et intégration des applications (Bidan 2004) 144 Tableau 13 : Trois types d intégration d applications (Markus 2000) 145 Tableau 14 : L intégration comptable et la taille (Grenier et Bonnebouche 1998) 151 Tableau 15 : Les formes d intégration comptable et la taille (Tort 2003) 152 Tableau 16 : Relation entre les pratiques d organisation du système d information de 155 gestion et la taille de l entreprise (Bidan 2003) Tableau 17 : Systèmes d information et comportements stratégiques (Das et al ) Tableau 18 : Alignement des comportements stratégiques et des systèmes 157 d information (Bidan et Rowe 2004) Tableau 19 : Typologie des systèmes d information des banques (Samara 2004) 159 Tableau 20 : Typologie d organisation comptable (Leclère 1995) 162 Tableau 21 : Exemples d études positivistes en systèmes comptables 167 Tableau 22 : Les trois paradigmes de recherche en sciences de gestion 176 Tableau 23 : Les différentes approches méthodologiques 179 Tableau 24 : Objet de recherche et stratégie de recherche 187 Tableau 25 : La pertinence de la stratégie de cas en système d information comptable

20 Tableau 26 : Synthèse des caractéristiques des entreprises de notre étude 192 Tableau 27 : Les efforts de collecte des données 198 Tableau 28 : Exemple de matrice comparative des deux entreprises A et B 204 Tableau 29 : Les configurations structurelles (Mintzberg 1982) 211 Tableau 30 : Les types de systèmes de contrôle de gestion 214 Tableau 31 : Chiffres clés du groupe POULINA 229 Tableau 32 : Principaux centres de responsabilité et indicateurs de performance qui 242 y sont associés Tableau 33 : Les deux composantes principales du système d information de 256 POULINA Tableau 34 : Synthèse du cas POULINA 261 Tableau 35 : Chiffres clés de la SONEDE 263 Tableau 36 : Niveau de décentralisation des applications de la SONEDE 286 Tableau 37 : Les applications de la SONEDE 288 Tableau 38 : Synthèse du cas SONEDE 291 Tableau 39 : Chiffres clés de l entreprise MEDDEB 296 Tableau 40 : Principaux centres de responsabilité et indicateurs de performance 309 associés Tableau 41 : Organisation des applications du groupe MEDDEB 312 Tableau 42 : Etats et applications utilisés par le service facturation de la société SBC 314 Tableau 43 : Synthèse du cas MEDDEB 318 Tableau 44 : Les centres de responsabilité de la SME 329 Tableau 45 : Organisation des applications de la SME 331 Tableau 46 : La ressaisie des données comptables 332 Tableau 47 : Saisie et utilisation des données comptables 333 Tableau 48 : Synthèse du cas SME 336 Tableau 49 : Caractéristiques des systèmes comptables de POULINA et de la 349 SONEDE Tableau 50 : Synthèse des déterminants de l organisation des systèmes comptables 371 de POULINA et de la SONEDE Tableau 51 : Caractéristiques des systèmes comptables de MEDDEB et de la SME 375 Tableau 52 : Synthèse des déterminants de l organisation des systèmes comptables des cas MEDDEB et SME

21 Liste des figures Figure 1 : Un modèle événementiel original 50 Figure 2 : Les interactions entre les phénomènes dynamiques 69 Figure 3 : La comptabilité à trois dimensions : débit, crédit, temps 71 Figure 4 : Les spécificités de la chaine comptable 74 Figure 5 : Les pôles de la comptabilité 77 Figure 6 : Organisation du système informatique mis en place 80 Figure 7 : Solutions ERP dans les entreprises françaises 84 Figure 9 : Exemple d enregistrement multicritère d une transaction 96 Figure 10 : Schéma d'une clé comptable avec exemples d interrogations multicritères 98 Figure 11 : Exemple d architecture d un «cube» multidimensionnel 98 Figure 12 : Processus de concrétisation de la théorie événementielle 107 Figure 13 : Transposition de la théorie de Lawrence et Lorsch en organisation 109 comptable Figure 14 : Performance, différenciation et intégration dans les six entreprises du 124 plastique Figure 15 : Place du système d information au sein de l organisation 132 Figure 16 : La différenciation de l organisation et des systèmes comptables 135 Figure 17 : Différenciation des besoins d information comptable 136 Figure 18 : Illustration sur les variables intermédiaires 202 Figure 19 : Organisation comptable type d une filiale mono-site 253 Figure 20 : Organisation comptable type d une filiale multi-sites 253 Figure 21 : Mode d interrogation et de centralisation des données du groupe 260 POULINA Figure 22 : Structures de la SONEDE 266 Figure 23 : Organisation du système comptable de la SONEDE 290 Figure 24 : Les cas de l étude

Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer

Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer Benjamin Boller To cite this version: Benjamin Boller. Evaluation et prise en charge des processus de

Plus en détail

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Natacha Gondran To cite this version: Natacha Gondran. Système de diffusion d information

Plus en détail

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale Stéphanie Perriere To cite this version: Stéphanie Perriere. La voix en images : comment l

Plus en détail

Delphine Graniou. To cite this version: HAL Id: dumas-00836052 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00836052

Delphine Graniou. To cite this version: HAL Id: dumas-00836052 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00836052 Le point de vue des femmes sur la mise en place d un dépistage national organisé du cancer du col de l utérus. Étude qualitative auprès de femmes de Haute-Normandie Delphine Graniou To cite this version:

Plus en détail

Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes

Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes épithéliales Badreddine Chanaoui To cite this version: Badreddine Chanaoui. Résultats à long terme de la photo-kératectomie

Plus en détail

Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail

Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail François Daniellou, Philippe Davezies, Karine Chassaing, Bernard Dugué,, Johann Petit To cite this version: François Daniellou, Philippe

Plus en détail

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER To cite this version: Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER. AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales.

Plus en détail

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne Sophie Morlaix To cite this version: Sophie Morlaix. L indice de SEN, outil de mesure de l équité

Plus en détail

Le progiciel de gestion intégré (PGI)

Le progiciel de gestion intégré (PGI) Le progiciel de gestion intégré (PGI) dans les programmes de la série STG et les référentiels des sections postbaccalauréats Le progiciel de gestion intégré (PGI) est l outil logiciel privilégié des différentes

Plus en détail

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Grégory Wegmann, Stephen Nozile To cite this version: Grégory

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études Le diplômé peut occuper un des métiers suivants : Ingénieur d affaires avant-vente Ingénieurs d étude Consultant ingénieur informatique Ingénieur informatique études / développement

Plus en détail

L information et la technologie de l information ERP, EAS, PGI : une nécessité? H. Isaac, 2003

L information et la technologie de l information ERP, EAS, PGI : une nécessité? H. Isaac, 2003 L information et la technologie de l information ERP, EAS, PGI : une nécessité? Le Le progiciel progiciel de de gestion gestion intégré gré PGI, PGI, ERP. ERP. 1 2 3 Définition Définition et et rôle rôle

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

STRUCTURES ET ORGANISATION DE L ENTREPRISE. 23 mars 2006 Eric GODELIER HSS2

STRUCTURES ET ORGANISATION DE L ENTREPRISE. 23 mars 2006 Eric GODELIER HSS2 STRUCTURES ET ORGANISATION DE L ENTREPRISE 23 mars 2006 Eric GODELIER HSS2 INTRODUCTION «L organisation» et la «structure» : des notions mobilisées par de nombreuses sciences (Sciences de la vie et de

Plus en détail

Pour une innovation productive

Pour une innovation productive Pour une innovation productive Par Didier Givert, Directeur Associé de PRTM Et Jean-Marc Coudray, Directeur Général de PlanView France Mots clés : Gestion de Portefeuille, Gouvernance informatique, Pilotage

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

Management des Systèmes d Information

Management des Systèmes d Information Spécialité Réseaux (RES) UE: Management des systèmes d'information [mnsi, NI303] M2IRT 2012 1 ère année Management des Systèmes d Information Unité 2 - Les principaux types de SI dans l entreprise Gilles

Plus en détail

Les sciences de l éducation et les sciences de la. en dialogue : à propos des médias et des technologies éducatives. L université En Ligne : du

Les sciences de l éducation et les sciences de la. en dialogue : à propos des médias et des technologies éducatives. L université En Ligne : du Les sciences de l éducation et les sciences de la communication en dialogue : à propos des médias et des technologies éducatives. L université En Ligne : du dispositif empirique à l objet de recherche,

Plus en détail

CAPE: Context-Aware Agile Business Process Engine

CAPE: Context-Aware Agile Business Process Engine CAPE: Context-Aware Agile Business Process Engine Irina Rychkova, Manuele Kirsch Pinheiro, Bénédicte Le Grand To cite this version: Irina Rychkova, Manuele Kirsch Pinheiro, Bénédicte Le Grand. CAPE: Context-Aware

Plus en détail

Une charte éthique pour le Big Data

Une charte éthique pour le Big Data Une charte éthique pour le Big Data Primavera De Filippi To cite this version: Primavera De Filippi. Une charte éthique pour le Big Data. Documentaliste - Sciences de l Information, ADBS, 2013, pp.8-9.

Plus en détail

Apport du Knowledge Management dans l amélioration de la prise de décision dans une Organisation

Apport du Knowledge Management dans l amélioration de la prise de décision dans une Organisation Apport du Knowledge Management dans l amélioration de la prise de décision dans une Organisation Abdelkader Baaziz To cite this version: Abdelkader Baaziz. Apport du Knowledge Management dans l amélioration

Plus en détail

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage intègre la gestion commerciale de Sage (ligne 30 et 100) et s appuie sur les données commerciales (ventes et achats) pour organiser la gestion de production.

Plus en détail

ANALYSE D UN SYSTEME D INFORMATION MES

ANALYSE D UN SYSTEME D INFORMATION MES FC M1 Management 2012/2013 Projet individuel ANALYSE D UN SYSTEME D INFORMATION MES (Manufacturing Execution System) FC M1 Management 2012_2013 / SYSTEMES D INFORMATION / ANALYSE D UN SYSTEME D INFORMATION

Plus en détail

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Gagner des parts de marché, optimiser ses investissements, sécuriser

Plus en détail

Bilan de thèse à mi-parcours

Bilan de thèse à mi-parcours Bilan de thèse à mi-parcours Benjamin Lévy 26 mars 2012 Introduction La thèse de doctorat d informatique (école doctorale 130, EDITE) dont le titre officiel est le suivant : Avatars capables d écoute,

Plus en détail

Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises

Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises BROCHURE SOLUTION Les solutions SAS pour les Petites et Moyennes Entreprises Sur un marché aussi compétitif que celui des Petites et Moyennes Entreprises, le temps et l efficacité sont deux valeurs prioritaires

Plus en détail

et les Systèmes Multidimensionnels

et les Systèmes Multidimensionnels Le Data Warehouse et les Systèmes Multidimensionnels 1 1. Définition d un Datawarehouse (DW) Le Datawarehouse est une collection de données orientées sujet, intégrées, non volatiles et historisées, organisées

Plus en détail

Un datawarehouse est un entrepôt de données (une base de données) qui se caractérise par des données :

Un datawarehouse est un entrepôt de données (une base de données) qui se caractérise par des données : Page 1 of 6 Entrepôt de données Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'entrepôt de données, ou datawarehouse, est un concept spécifique de l'informatique décisionnelle, issu du constat suivant

Plus en détail

Méthodologie de conceptualisation BI

Méthodologie de conceptualisation BI Méthodologie de conceptualisation BI Business Intelligence (BI) La Business intelligence est un outil décisionnel incontournable à la gestion stratégique et quotidienne des entités. Il fournit de l information

Plus en détail

Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut bien!

Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut bien! Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut bien! Alain Couillault, Karen Fort To cite this version: Alain Couillault, Karen Fort. Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

Chapitre 9 : Informatique décisionnelle

Chapitre 9 : Informatique décisionnelle Chapitre 9 : Informatique décisionnelle Sommaire Introduction... 3 Définition... 3 Les domaines d application de l informatique décisionnelle... 4 Architecture d un système décisionnel... 5 L outil Oracle

Plus en détail

Étude de faisabilité d un site internet sur les Conférences de Santé et les Programmes Régionaux de Santé

Étude de faisabilité d un site internet sur les Conférences de Santé et les Programmes Régionaux de Santé POLITIQUES Santé publique 1999, volume 11, n o 1, pp. 57-62 Étude de faisabilité d un site internet sur les Conférences de Santé et les Programmes Régionaux de Santé Feasibility study of web-pages on Health

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

Plan d études du CAS SMSI Volée 2014

Plan d études du CAS SMSI Volée 2014 Plan d études du CAS SMSI Volée 2014 SIE Système d information d entreprise Crédits ECTS : 2 Périodes : 32 «Le module SIE a pour objectif de faire connaître les fondements théoriques du système d information

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

Introduction des progiciels intégrés dans les PME : évaluer les risques et compétences associés au projet

Introduction des progiciels intégrés dans les PME : évaluer les risques et compétences associés au projet Introduction des progiciels intégrés dans les PME : évaluer les risques et compétences associés au projet Mouna Ben Chouikha *, François Deltour **, Patrick Leconte **, André Mourrain **, * Laboratoire

Plus en détail

1 L adéquation des systèmes d information actuels

1 L adéquation des systèmes d information actuels 1 L adéquation des systèmes d information actuels 1.1 Le contexte de la question 1.1.1 La tendance à l omniprésence informatique LG : Les «objets communicants» vont générer énormément d informations de

Plus en détail

La B.I. au secours des Managers de transition 72

La B.I. au secours des Managers de transition 72 T r i b u n e Depuis quelques années, la demande d interventions ponctuelles en Supply Chain est croissante. Améliorer la gestion des flux de l entreprise, piloter un projet ambitieux de restructuration

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

LE MANAGEMENT STRATEGIQUE

LE MANAGEMENT STRATEGIQUE LE MANAGEMENT STRATEGIQUE I. Introduction au management stratégique... 2 A. Cas de l entreprise Dell... 2 B. Définitions... 2 C. Les décisions stratégiques... 2 D. Processus d élaboration... 3 E. Impact

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

Introduction à la B.I. Avec SQL Server 2008

Introduction à la B.I. Avec SQL Server 2008 Introduction à la B.I. Avec SQL Server 2008 Version 1.0 VALENTIN Pauline 2 Introduction à la B.I. avec SQL Server 2008 Sommaire 1 Présentation de la B.I. et SQL Server 2008... 3 1.1 Présentation rapide

Plus en détail

«Définition et typologie des Systèmes d Information Organisationnels»

«Définition et typologie des Systèmes d Information Organisationnels» «Définition et typologie des Systèmes d Information Organisationnels» (2) Bernard ESPINASSE Professeur à Aix-Marseille Université (AMU) Ecole Polytechnique Universitaire de Marseille Septembre 2014 De

Plus en détail

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence

AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence AXIAD Conseil pour décider en toute intelligence Gestion de la Performance, Business Intelligence, Big Data Domaine d expertise «Business Intelligence» Un accompagnement adapté à votre métier dans toutes

Plus en détail

Gestion des données de référence (MDM)

Gestion des données de référence (MDM) Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ Gestion des données de référence (MDM) Copyright 2009 CXP. 1 All rights reserved. Reproduction or distribution of this document, in any form, is expressly prohibited without

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Badreddine Hamma To cite this version: Badreddine Hamma. Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français. Revue française de linguistique appliquée,

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1

Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion. Marie Gies - Contrôle de gestion et gestion prévisionnelle - Chapitre 1 Chapitre 1 : Introduction au contrôle de gestion Introduction 2 Contrôle de gestion : fonction aujourd hui bien institutionnalisée dans les entreprises Objectif : permettre une gestion rigoureuse et une

Plus en détail

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations

La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La gestion des données de référence ou comment exploiter toutes vos informations La tour de Babel numérique La gestion des données de référence (appelée MDM pour Master Data Management) se veut la réponse

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier?

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? CA ERwin Modeling fournit une vue centralisée des définitions de données clés afin de mieux comprendre

Plus en détail

Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services

Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services 69 Vers une approche Adaptative pour la Découverte et la Composition Dynamique des Services M. Bakhouya, J. Gaber et A. Koukam Laboratoire Systèmes et Transports SeT Université de Technologie de Belfort-Montbéliard

Plus en détail

Les Entrepôts de Données

Les Entrepôts de Données Les Entrepôts de Données Grégory Bonnet Abdel-Illah Mouaddib GREYC Dépt Dépt informatique :: GREYC Dépt Dépt informatique :: Cours Cours SIR SIR Systèmes d information décisionnels Nouvelles générations

Plus en détail

Le logiciel de gestion intégré conçu pour les PME du Bâtiment. www.absyscyborg.com

Le logiciel de gestion intégré conçu pour les PME du Bâtiment. www.absyscyborg.com Le logiciel de gestion intégré conçu pour les PME du Bâtiment Beaucoup plus qu un logiciel de suivi de chantier, NaviBat est un véritable outil de pilotage. Navibat n est pas qu un simple logiciel de suivi

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Guide d accompagnement.

Guide d accompagnement. RESSOURCE PME Cahier des charges pour un progiciel de gestion intégré (ERP) Guide d accompagnement. Ce document donne aux PME des clés pour mener à bien leur réflexion autour de la mise en place d une

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

ANTICIPEZ ET PRENEZ LES BONNES DÉCISIONS POUR VOTRE ENTREPRISE

ANTICIPEZ ET PRENEZ LES BONNES DÉCISIONS POUR VOTRE ENTREPRISE ANTICIPEZ ET PRENEZ LES BONNES DÉCISIONS POUR VOTRE ENTREPRISE Editeur - Intégrateur de solutions de gestion Notre stratégie d édition et d intégration : un niveau élevé de Recherche & Développement au

Plus en détail

Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers»

Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers» É C O L E D I N G É N I E U R D E S T E C H N O L O G I E S D E L I N F O R M A T I O N E T D E L A C O M M U N I C A T I O N Métiers Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers» Les objectifs sont

Plus en détail

ERP - PGI. Enterprise Resource Planning Progiciel de Gestion Intégré

ERP - PGI. Enterprise Resource Planning Progiciel de Gestion Intégré ERP - PGI Enterprise Resource Planning Progiciel de Gestion Intégré 1 Acronymes ERP : Enterprise Resource Planning PGI : Progiciel de Gestion Intégré MRP : Manufacturing Resource Planning GPAO : Gestion

Plus en détail

Dossier de Presse SYLOB

Dossier de Presse SYLOB Dossier de Presse SYLOB 1 Table des matières 1 - SYLOB en Bref 3 2 L équipe dirigeante 5 3 Stratégie et positionnement 6 4 Une gamme de solutions ERP pour les PME industrielles 8 5 Les ERP SYLOB en mode

Plus en détail

UNIVERSITÉ MOHAMMED VI POLYTECHNIQUE MASTERE SPÉCIALISÉ MILEO

UNIVERSITÉ MOHAMMED VI POLYTECHNIQUE MASTERE SPÉCIALISÉ MILEO UNIVERSITÉ MOHAMMED VI POLYTECHNIQUE MASTERE SPÉCIALISÉ MILEO Management Industriel et Excellence Opérationnelle Diplôme conjoint de l'ecole des Mines de Paris (Mines ParisTech) et de l EMINES School of

Plus en détail

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client.

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client. Les PGI Les Progiciels de Gestion Intégrés sont devenus en quelques années une des pierres angulaire du SI de l organisation. Le Système d Information (SI) est composé de 3 domaines : - Organisationnel

Plus en détail

La GRC en temps de crise, difficile équilibre entre sentiment de sécurité et réduction des coûts

<Insert Picture Here> La GRC en temps de crise, difficile équilibre entre sentiment de sécurité et réduction des coûts La GRC en temps de crise, difficile équilibre entre sentiment de sécurité et réduction des coûts Christophe Bonenfant Cyril Gollain La GRC en période de croissance Gouvernance Gestion

Plus en détail

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace

WHITEPAPER. Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace Quatre indices pour identifier une intégration ERP inefficace 1 Table of Contents 3 Manque de centralisation 4 Manque de données en temps réel 6 Implémentations fastidieuses et manquant de souplesse 7

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

CONSULTANT(E) SAP ERP

CONSULTANT(E) SAP ERP Formation conventionnée par le Conseil Régional Midi-Pyrénées CONSULTANT(E) SAP ERP De novembre 2013 à juillet 2014* Modalités pratiques Durée : 450 h (12 semaines) en présentiel + 560 h (16 semaines)

Plus en détail

Métiers de la Production/ Logistique

Métiers de la Production/ Logistique Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers de la Production/ Logistique R & D Production Ingénieur de recherche Responsable

Plus en détail

IBM Cognos TM1. Fiche Produit. Aperçu

IBM Cognos TM1. Fiche Produit. Aperçu Fiche Produit IBM Cognos TM1 Aperçu Cycles de planification raccourcis de 75 % et reporting ramené à quelques minutes au lieu de plusieurs jours Solution entièrement prise en charge et gérée par le département

Plus en détail

Mise en œuvre du PGI dans les enseignements tertiaires

Mise en œuvre du PGI dans les enseignements tertiaires Stage académique Mise en œuvre du PGI dans les enseignements tertiaires Nord Franche-Comté Lycée du Grand Chênois - 24 mars / 6 avril 2011 pascal.parisot@ac-besancon.fr Le PGI dans les enseignements tertiaires

Plus en détail

clients. Selon une approche pragmatique, PRIOS Groupe cultive : L optimisation des processus

clients. Selon une approche pragmatique, PRIOS Groupe cultive : L optimisation des processus DOSSIER DE PRESSE prios groupe éditeur sectoriel Créée en 1990, La société PRIOS s est spécialisée dans deux activités principales : l agro-alimentaire et l équipement de la personne (gamme Estelle). Depuis

Plus en détail

Des TIC de plus en plus diversifiées dans les entreprises

Des TIC de plus en plus diversifiées dans les entreprises Des TIC de plus en plus diversifiées dans les entreprises Sonia Besnard, Pascale Chevalier, Patrice Victor, Insee Pays de la Loire Danièle Guillemot, Yusuf Kocoglu, Centre d études de l emploi En France,

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 8 : ID : Informatique Décisionnelle BI : Business Intelligence Sommaire Introduction...

Plus en détail

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises

Josée St-Pierre, Ph. D. Directrice Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises LES PME manufacturières sont-elles prêtes pour l ERP? Éditorial InfoPME est publié par le Laboratoire de recherche sur la performance des entreprises (LaRePE) Institut de recherche sur les PME Université

Plus en détail

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Bernard Dauga To cite this version: Bernard Dauga. Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel. Bulletin de l EPI (Enseignement Public et Informatique),

Plus en détail

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise

Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Conseil et Ingénierie des Systèmes d Information d Entreprise Le Groupe Khiplus SAS KHIPLUS Management Société holding animatrice du groupe SAS KHIPLUS Advance Conseil et ingénierie de Systèmes d Information

Plus en détail

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information. «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique» "Innovation, Valorisation et Protection du Patrimoine Numérique!" Conseil opérationnel en organisation, processus & système d Information «Valorisation, Protection et Innovation de votre Patrimoine Numérique»

Plus en détail

QUALITÉ, AMÉLIORATION & ÉVALUATION DES PROCESSUS

QUALITÉ, AMÉLIORATION & ÉVALUATION DES PROCESSUS QUALITÉ, AMÉLIORATION & ÉVALUATION DES PROCESSUS Les organisations du secteur privé, comme du secteur public, doivent pouvoir s adapter continuellement à un environnement en perpétuelle mutation. Ceci

Plus en détail

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance

Sage 100. pour les PME. Faites de votre gestion un levier de performance Sage 100 pour les PME Faites de votre gestion un levier de performance À propos de Sage Leader des éditeurs de logiciels de gestion sur le marché des PME dans le monde* Plus de 6 millions d entreprises

Plus en détail

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine

MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS- DAUPHINE. Département Master Sciences des Organisations de l'université Paris-Dauphine MSO MASTER SCIENCES DES ORGANISATIONS GRADUATE SCHOOL OF PARIS DAUPHINE Département Master Sciences des Organisations de l'université ParisDauphine Mot du directeur Le département «Master Sciences des

Plus en détail

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017 Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique J. Bertrand To cite this version: J. Bertrand. Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique. J. Phys. Theor. Appl., 1874,

Plus en détail

MINI-PROJET L ERP SAP R/3

MINI-PROJET L ERP SAP R/3 MINI-PROJET L ERP SAP R/3 Marc BEGUIGNEAU DESS QUASSI Promotion 2002/2003 SOMMAIRE! Introduction! Qu est ce qu un ERP! SAP R/3! Conclusion 2 Introduction! ERP (Entreprise Ressources Planning)! PGI (progiciel

Plus en détail

Du paradigme Suivi/ordonnancement/GPAO au paradigme ERP/APS/MES : révolution ou évolution?

Du paradigme Suivi/ordonnancement/GPAO au paradigme ERP/APS/MES : révolution ou évolution? Du paradigme Suivi/ordonnancement/GPAO au paradigme ERP/APS/MES : révolution ou évolution? Présentation faite par P. Batiste au Congrès CPI 2001 à Fez 1/45 Sommaire Le contexte historique Le besoin d intégration

Plus en détail

INTELLIGENCE ECONOMIQUE : ENJEUX ET RETOUR D EXPERIENCE PILOTE DANS SEPT PMI DE BOURGOGNE

INTELLIGENCE ECONOMIQUE : ENJEUX ET RETOUR D EXPERIENCE PILOTE DANS SEPT PMI DE BOURGOGNE INTELLIGENCE ECONOMIQUE : ENJEUX ET RETOUR D EXPERIENCE PILOTE DANS SEPT PMI DE BOURGOGNE BUSINESS INTELLIGENCE : GOALS AND RESULTS OF A PILOT EXPERIMENT INVOLVING SEVEN SMEs FROM BOURGOGNE Ludovic DENOYELLE,

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

Nouveautés produits i7

Nouveautés produits i7 Nouveautés produits i7 1 - Nouveautés transverses A-Ergonomie B - La dimension Etendue C- Les éditions pilotées XL 2 - Gestion des Clients A - Sage 30 et Sage 100 Gestion Commerciale i7 1-1 La Gestion

Plus en détail

Performance 2010. Eléments clés de l étude

Performance 2010. Eléments clés de l étude Advisory, le conseil durable Consulting / Operations Performance 2010 Eléments clés de l étude Ces entreprises qui réalisent deux fois plus de croissance. Une enquête sur les fonctions ventes et marketing.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Partie 1 : Parties prenantes et structures de gouvernances XV 1 Cartographie et attentes des parties prenantes... 9 I. Les apporteurs de capitaux... 10 A. Les actionnaires...

Plus en détail

Présentation des nouveautés Sage i7

Présentation des nouveautés Sage i7 Présentation des nouveautés Sage i7 1 - Nouveautés transverses A. Ergonomie B. La dimension Etendue C. Les éditions pilotées XL 2 - Gestion des Clients A - Sage 30 et Sage 100 Gestion Commerciale i7 1-1

Plus en détail

Introduction : du management au e-management.

Introduction : du management au e-management. Introduction : du management au e-management. Henri Isaac, Université Paris dauphine, Observatoire du e-management Dauphine-Cegos. L émergence du terme e-management a suscité de nombreuses interrogations

Plus en détail

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : 0202 Corps : Professeur des universités Article : 51 Chaire : Non Section 1 : 01-Droit privé et sciences

Plus en détail

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance Synthèse rédigée par Raymond Bérard, directeur de l ABES, à partir du dossier de candidature d ISTEX aux Initiatives d excellence et des réunions

Plus en détail

Anticiper. Définir. mesurer. optimiser DE GAMMA - ARCOLE RH DE GAMMA. arcole rh. Gestion de la Paie et des Ressources Humaines

Anticiper. Définir. mesurer. optimiser DE GAMMA - ARCOLE RH DE GAMMA. arcole rh. Gestion de la Paie et des Ressources Humaines Définir Analyser planifier optimiser mesurer Anticiper 01 DE GAMMA arcole rh T Gestion de la Paie et des Ressources Humaines Accélérateur de Performance Métier L optimisation de la productivité de votre

Plus en détail

Les bonnes pratiques d un PMO

Les bonnes pratiques d un PMO Livre Blanc Oracle Avril 2009 Les bonnes pratiques d un PMO Un plan évolutif pour construire et améliorer votre Bureau des Projets Une construction progressive La première étape consiste à déterminer les

Plus en détail

informatisé de l'entreprise

informatisé de l'entreprise M542 - Fonctionnement informatisé de l'entreprise PLAN : Fonctionnement informatisé de l'entreprise 6h de cours 2h : progiciels, ERP & IAE 1h : Echange de données 1h : Intranet-Extranet 1h : Sécurité 1h

Plus en détail

En route vers le succès avec une solution de BI intuitive destinée aux entreprises de taille moyenne

En route vers le succès avec une solution de BI intuitive destinée aux entreprises de taille moyenne Présentation du produit SAP s SAP pour les PME SAP BusinessObjects Business Intelligence, édition Edge Objectifs En route vers le succès avec une solution de BI intuitive destinée aux entreprises de taille

Plus en détail