RESUME DES NORMES ISO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RESUME DES NORMES ISO"

Transcription

1 RESUME DES NORMES ISO Travail réalisé par : Selma FERKOUS O8301

2 ISO : La norme internationale ISO 9011, se focalise sur le management de programmes d audit, la réalisation d audits internes ou externes de système de management, les principes de l audit, le management de la qualité et/ou de management environnement ainsi que sur la compétence des auditeurs de ces systèmes. Les conseils de cette norme sont flexibles, leur utilisation varie selon la taille, la nature, la complexité, les objectifs et les champs des audits à réaliser dans l organisme. L AUDIT DES SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE ET/OU DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL : La norme ISO :2002 offre des conseils sur les principes de l audit, management des programmes d audit, la réalisation d audits de systèmes de management de la qualité, environnemental et compétence des auditeurs de ces systèmes. Les audits internes sont réalisés par ou pour le compte de l organisme pour la revue de direction et d autres besoins internes. Les audits externes rassemblent les audits nommés audit de seconde et de tierce partie. L audit est fondé sur un certain nombre de principes qui servent d outil de définition des politiques par les entreprises. Les principes sont : la déontologie, la présentation impartiale, la conscience professionnelle, l indépendance et l approche fondée sur la preuve. Le respect de ces principes est obligatoire et indispensable. Le programme d audit : Le management d un programme d audit varie selon la taille, la nature et la complexité de l organisme à auditer et le programme d audit. Les objectifs du programme d audit aident à piloter la planification et la réalisation des audits. Ils prennent en compte les priorités et les risques pour l organisme, la politique commerciale, les exigences légales, réglementaire, contractuelles, du client et celles relatives au système de management ; l évaluation des fournisseurs et les besoins des autres parties intéressées. L étendue d un programme d audit varie selon la taille, le champ et l objectif à auditer, la nature, la complexité de l organisme, des normes, la langue La responsabilité est attribuée à un ou plusieurs personnes ayant une connaissance générale des principes d audit, de la compétence des auditeurs et la mise en œuvre des techniques d audit. Les ressources du programme d audit tiennent en compte les ressources financières, les techniques d audit, la disponibilité des auditeurs et les experts techniques, l entendue du programme d audit et le temps de transport et d hébergement. Le programme d audit est mis en œuvre et enregistré pour démontrer la mise en œuvre du programme d audit. Pour l évaluation des objectifs, il convient de surveiller la mise en œuvre du programme d audit et d en effectuer la revue à intervalles appropriés. Les résultats des revus du programme d audit servent d actions correctives et préventives et à l amélioration du programme d audit. Activités d audit :

3 L audit conjoint suppose la coopération de plusieurs organismes dans le cadre de leur programme d audit, cependant, il est important dans le début que les organismes d audit conviennent des responsabilités spécifiques de chacun concernant l autorité du responsable de l équipe d audit nommé. Les objectifs d un programme d audit, sont déterminés par le commanditaire de l audit, son champ et ses critères doivent être documentés. L attendu de l audit est défini par des objectifs de détermination du degré de conformité du système de management, l évaluation de l aptitude du système de management à assurer la conformité aux exigences, l évaluation de l efficacité du système de management et enfin l identification des domaines de ce système. Pour faire un audit, il faut prendre en compte l existence des informations suffisantes pour la planification de l audit, la coopération de l audité et la disponibilité des ressources et du temps nécessaires. La constitution de l équipe d audit suppose la compétence de l équipe d audit à atteindre les objectifs fixés. Au cas où il n y a qu un seul auditeur peut remplir toutes les fonctions d un responsable d équipe d audit. Cependant, la taille et la composition de l équipe d audit sont déterminées en fonction des objectifs, du champ, du type d audit (combiné ou conjoint), des exigences, de la compétence de l équipe L établissement du premier contact est effectué par les responsables du programme d audit et des responsables d équipe. Cependant la réalisation de la revue des documents détermine la conformité documentaire du système eux critères d audit par rapport à la taille, la nature, la complexité de l organisme, les objectifs et le champ de l audit. Le responsable d audit doit informer les commanditaires de l audit et l audité si la documentation de révèle inadéquate ; par la suite la décision de poursuite ou de suppression de l audit est prise. La préparation des activités d audits sur site : La préparation du plan d audit facilite la programmation dans le temps et la coordination des activités d audit. Ce plan doit être flexible pour permettre des modifications au niveau du champ de l audit par exemple. Le plan d audit rassemble les objectifs d audit, les critères d audit en plus des documents de référence et le champ d audit. La répartition des tâches au sein de l équipe d audit est faite en concertation avec l équipe, cette répartition doit tenir compte de la nécessité de s assurer de l indépendance des auditeur, de la compétence, de l utilisation des ressources et des rôles et responsabilités. Dans la revue, les informations liées aux tâches d audit sont enregistrés dans un document de travail, celui-ci rassemble les listes et plans d échantillonnage d audit et les formulaires d enregistrement des informations. La réunion de la réalisation des activités d audits sur site est tenue avec le directeur de l audité pour confirmer le plan d audit et les circuits de communication, présenter les activités qui seront menées et offrir la possibilité à l audité de poser des questions. La communication pendant l audit se fait entre le responsable de l équipe et le commanditaire de l audit pour informer ce dernier de l avancement de l audit et de toute difficulté. Les guides et les observateurs peuvent accompagner l équipe d audit sans en faire partie. Si les guides sont nommés par l audité, leur rôle est d assister l équipe d audit et d agir à la demande du responsable de l équipe d audit. Le recueil et la vérification des informations se fait à l aide d un échantillon approprié, les informations recueillies doivent être relatives aux objectifs, au champ, aux critères d audit et aux informations relatives aux interfaces entre les fonctions activités et processus. Les

4 preuves d audit s appuient essentiellement sur des échantillons des informations disponibles. Ainsi les méthodes de recueil d information sont : les entretiens, l observation des activités, et la revue de documents. Iso 9001 La norme ISO 9001 fait partie de la série des normes ISO 9000, relatives aux systèmes de gestion de la qualité, elle donne les exigences organisationnelles requises pour l'existence d'un système de gestion de la qualité, elle sert de base à la certification de conformité de l'organisme. Pour accroitre la satisfaction du client, cette norme internationale encourage l orientation vers l approche processus est une méthode de modélisation de l'entreprise qui permet de mieux maîtriser la qualité de ses produits et la satisfaction de ses clients, elle permet de décrire de façon méthodique une organisation ou une activité pour détecter les points faibles puis initier et suivre des actions d'amélioration. Approche processus : Cette norme encourage l adoption d une approche processus lors du développement, de la mise en œuvre et de l amélioration de l efficacité d un système de management de la qualité, afin d accroitre la satisfaction des clients par le respect de leurs exigences, pour qu un programme puisse fonctionner d une manière efficace, il doit identifier et gérer de nombreuses activités corrélés. Système de management de la qualité-exigences : L ISO 9001 spécifie les exigences pour un système de management de la qualité qui peuvent être utilisées par les organismes en interne ou à des fins de certification ou contractuelles.elle porte sur l efficacité du système de management de la qualité à satisfaire les exigences des clients. L ISO 9004 donne des conseils sur une gamme plus large d objectifs de systèmes de management de la qualité que ne le fait l ISO 9001, notamment pour l amélioration continue des performances globales et de l efficience d un organisme, ainsi que de son efficacité. L ISO 9904 est destinée à l'attention des managers et constitue une passerelle pour les entreprises souhaitant s'orientée vers les modèles d'excellence Dans la revue de direction, le système de management doit être suivi, planifié à tout moment pour assurer son efficacité et sa pertinence, cependant un ensemble de décisions ayant comme objectif l amélioration de l efficacité du système et du produit par rapport aux exigences de client sont ressortis. Pour améliorer le système de qualités, de conditions sont à respecter ; les compétences du personnel sont exigés, l infrastructure nécessaire au fonctionnement de l organisme, la bonne gestion de l environnement de travail. La réalisation du produit :

5 Planification de la réalisation du produit Processus relatifs aux clients conception et développement achats Production et préparation du service Maitrise des équipements de surveillance et de mesure Produire le bon produit demande un ensemble de critères à respecter, tel que le contrôle au niveau de la production par rapport aux exigences client et du système de management de la qualité, la bonne maîtrise de la production et des équipement de surveillance, la contrôle et la validation des processus de production et de préparation du service tout en prenant en considération la propriété client.s Mesure, analyse et amélioration : La surveillance se fait au niveau de la satisfaction client pour obtenir les éléments d entrée, pour cela, un audit interne est mit en place. Pour mesurer la pertinence du produit pour recueillir et améliorer les données appropriées. Pour améliorer me système de management de qualité et le rendre plus pertinent, les actions correctives et préventives sont à appliquer. Iso 9004 :2000 Cette norme internationale s appuie sur huit principes de management de la qualité sur lesquels elle se fonde peuvent être déployés dans l ensemble de l organisme. L obtention d une amélioration permanente, mesurée par le biais de la satisfaction des clients et des autres parties intéressées, constitue le principal objet de la présente Norme Internationale. La présente Norme Internationale contient des conseils et des recommandations et n est ni destinée à être utilisée dans un cadre réglementaire, contractuel ou de certification, ni destinée à servir de guide d application de l ISO Système de management de la qualité : Pouvoir gérer un organisme avec succès nécessite un management méthodique et transparent. Le succès dépend de la mise en œuvre et de l entretien d un système de management conçu pour améliorer en permanence l efficacité et l efficience des performances de l organisme en prenant en compte les besoins des parties intéressées L ISO 9004 donne des conseils sur une gamme plus large d objectifs de systèmes de management de la qualité que ne le fait l ISO 9001, en effet l amélioration continue des performances globales et de l efficience d un organisme. L ISO 9004 est destinée à l'attention des managers et constitue une passerelle pour les entreprises souhaitant s'orientée vers les modèles d'excellence. La documentation :

6 Pour pouvoir mettre en œuvre et entretenir le système de management de la qualité, il est souhaitable que la direction définisse la documentation, cette dernière peut se présenter sous toute forme et sur tout support convenant aux besoins de l organisme. La direction doit fixer des objectifs mesurables et doit les communiquer ainsi que la responsabilité et l autorité. Elle doit également développer l activité de revue de direction. Les revues de direction sont des plates formes d échange de nouvelles idées, avec discussion ouverte et évaluation des éléments d entrée stimulés par le leadership de la direction. Réalisation du produit Le processus est constitué d une suite d activités corrélées ou d une activité possédant des éléments d entrée et des éléments de sortie. La gestion des processus doit prendre en considération les besoins et attentes des clients et des autres parties intéressées. Il convient que la direction assure que l organisme a défini, mis en œuvre et entretenu les processus de développement nécessaires pour répondre d une manière efficace et efficiente aux besoins et attentes de ses clients et des autres parties intéressées. Ces processus comprennent l identification et la revue des informations pertinentes, on prend par exemple les exigences du client, les études de marché, les exigences contractuelles, l analyse de la concurrence, l étalonnage concurrentiel. Le directoire doit s assurer que l organisme est capable de tenir compte de tous les facteurs qui contribuent à l obtention des performances des produits et processus attendues par les clients par exemple «le cycle de vie, la santé et la sécurité» ; le directoire doit s assurer aussi que les mesures sont prises pour identifier et réduire tous les risques potentiels pour les utilisateurs des produits et processus de l organisme ; les outils utilisés sont par exemple : l analyse de modes de défaillance et de leurs effets, l analyse par arbre des causes, les diagrammes d affinités Les éléments d entrée et de sortie de la conception et du développement : Il est important que l organisme identifie les éléments d entrée de processus une incidence sur la conception et le développement des produits et qui facilitent un fonctionnement efficace du processus afin de répondre aux attentes et besoins des clients et autres. Processus d achat : Il faut que le directoire s assure que les processus d achat sont efficaces et efficients, définis et mis en œuvre pour l évaluation et la mise en œuvre des produits achetés. Il est préférable d envisager l utilisation de liens électroniques avec les fournisseurs pour optimiser la communication des exigences. La direction assure que les processus d achat tiennent compte des activités qui sont : à savoir la documentation, les exigences logistiques, la préservation du produit, la gestion du contrat. ; donc il est convenable d élaborer les exigences qui sont relatives aux processus des fournisseurs afin de bénéficier des connaissances disponibles auprès des fournisseurs. Processus de maitrise des fournisseurs :

7 Il survient au directoire d établir des processus d une manière efficace et efficiente pour pouvoir identifier les sources potentielles des matériaux achetés et de développer les principaux fournisseurs, ainsi étaler avec eux des relations durables et les évaluer. Comme pour le processus d achat, le processus de maîtrise fournisseurs comprend un certain nombre d éléments relatifs aux attentes de l organisme vis-à-vis de l entreprise. Production et préparation du service : Opérations et réalisations : Afin de mieux répondre aux exigences la direction doit aller au-delà de la maîtrise des processus de réalisation et ce en améliorant l efficacité et l efficience de ces derniers ainsi que les processus support associés. Exemple : réduction des gaspillages, formation des personnes. Identification et traçabilité : L organisme peut établir un processus pour l identification et la traçabilité allant audelà des exigences pour recueillir des données pouvant être utilisées pour l amélioration. Ces besoins sont généralement dus à un ensemble de raisons dont l état des produits, l état de la capacité des processus. Préservation du produit : Afin d éviter tous dommages, détérioration et mauvaises utilisations pendant les processus internes et la livraison finale du produit, la direction définit et met en œuvre des processus pour la manutention, le conditionnement, le stockage, la préservation et la livraison du produit. Maîtrise des dispositifs de mesure et de surveillance : La direction définit et met en œuvre des processus efficaces et efficients de mesure et de surveillance pour satisfaire les clients et les autres parties intéressées. Mesures, analyses et améliorations : La direction assure des mesures efficaces et efficientes, la collecte et la validation des données pour assurer le fonctionnement de l organisme et la satisfaction des parties intéressées. Les mesures, l analyse et l amélioration comprennent un certain nombre d aspects. Mesure des performances du système :

8 Identifier de domaines nécessitent une amélioration une amélioration des performances du système de qualité, ces méthodes comprennent : des enquêtes de satisfaction, des : audits internes Mesure et surveillance de la satisfaction du client : Fondé sur la revu des informations, le recueil de ces informations peut être actif ou passif ces dernières comprennent : les enquêtes auprès des clients et des utilisateurs, les retours d information sur les aspects des produits ma direction utilise le mesures de la satisfaction comme un outil essentiel, les sources d informations sur la satisfaction des clients comprennent : les réclamations des clients, la communication direct avec les clients, les questionnaires et les enquêtes L audit interne : L audit interne permet d évaluer les forces et les faiblesses du système de management de la qualité. Il est considéré comme un outil de gestion qui permet d obtenir des preuves tangibles de la satisfaction des exigences. Suite aux résultats fournis par l audit interne, l encadrement assure des actions d amélioration. Mesures portant sur les aspects financiers : Les données provenant des processus sont converties en informations financières afin de fournir des mesures comparables. L autoévaluation : L autoévaluation consiste en une évaluation rigoureuse, habituellement effectuée par la propre direction de l organisme. Une opinion ou un jugement sur l efficacité et l efficience de l organisme et la maturité du système de management de la qualité en résulte. Elle peut être utilisée par l organisme pour évaluer ses performances par rapport à celles d organismes externes et à des performances d envergure mondiale. Mesure de surveillance des processus : L organisme identifie des méthodes de mesure et effectue des mesures pour évaluer les performances des processus. L organisme peut inclure ces mesures dans les processus et les utiliser dans le management des processus. Mesure et surveillance du produit : Les mesures portant sur le produit sont planifiées et effectuées pour vérifier que les exigences des parties intéressées sont satisfaites et utilisées pour l amélioration des processus de réalisation.

9 L organisme tient compte des aspects suivants :les types de caractéristiques des produits, les équipements logiciels et outils nécessaire, l emplacement de chaque point, les caractéristiques à mesurer à chaque point, les point établis par le client pour assister ou vérifier des caractéristiques sélectionnées d un produit Les mesures de surveillance de la satisfaction des partis intéressées, généralement les mesures relative au personnel de l organisme, aux propriétaires et aux investisseurs, aux fournisseurs e aux partenaires et à la collectivité. Maîtrise des non-conformités : L autorité pour traiter le non-conformités est définie pour maintenir la réalisation des exigences relatives aux processus et aux produits, l identification, l isolement, et le traitement de produits non conformes pour empêcher toute mauvaise utiliation. Revue et traitement de non-conformité : Cette revue est effectuée par des personnes autorisées pour déterminer s il existe des tendances et des schémas d occurrence dignes d attention. Les personnes effectuant la revue possèdent la compétence nécessaire pour traiter la non-conformité et définir les actions correctives appropriées. Analyse des données : L organisme analyse les données provenant L audit interne permet d évaluer les forces et les faiblesses du système de management de la qualité. Il est considéré comme un outil de gestion qui permet d obtenir des preuves tangibles de la satisfaction des exigences. Suite aux résultats fournis par l audit interne, l encadrement assure des actions d amélioration. Mesures portant sur les aspects financiers : Les données provenant des processus sont converties en informations financières afin de fournir des mesures comparables. L autoévaluation : L autoévaluation consiste en une évaluation rigoureuse, habituellement effectuée par la propre direction de l organisme. Une opinion ou un jugement sur l efficacité et l efficience de l organisme et la maturité du système de management de la qualité en résulte. Elle peut être utilisée par l organisme pour évaluer ses performances par rapport à celles d organismes externes et à des performances d envergure mondiale. Mesure de surveillance des processus : L organisme identifie des méthodes de mesure et effectue des mesures pour évaluer les performances des processus. L organisme peut inclure ces mesures dans les processus et les utiliser dans le management des processus.

10 Mesure et surveillance du produit : Il convient que l organisme établisse et spécifie les exigences en matière de mesures (y compris les critères d acceptation) pour ses produits. Le but étant d étudier des opportunités d amélioration de performances Mesure et surveillance de la satisfaction des parties intéressées : L organisme est tenu d identifier les informations nécessaires sur les mesures pour répondre aux besoins des parties intéressées «autres que les clients» par rapport aux processus de l organisme afin d équilibrer l attribution des ressources. Maîtrise des non-conformités : La direction accorde à des membres du personnel l autorité et la responsabilité nécessaire pour faire part des non- conformités, quel que soit le stade du processus, afin d assurer la détection et le traitement en temps utile des non-conformités. Analyse des données : Les décisions s appuient sur l analyse des données provenant de mesures et d informations recueillies. Dans ce contexte, l organisme analyse les données provenant de ses différentes sources pour évaluer les performances par rapport aux plans, objectifs et autres buts définis et pour identifier les domaines à améliorer, y compris les avantages possibles pour les parties intéressées. Amélioration : Les améliorations peuvent entraîner des modifications du produit ou des processus, l organisme recherche en permanence l amélioration de l efficacité et de l efficience de ses processus, plutôt que d attendre qu un problème relève des opportunités d amélioration. Il existe un éventail d améliorations, depuis l amélioration continue permanente pas à pas jusqu à des projets stratégiques d amélioration par rupture. Actions correctives : Ces actions sont utilisées comme moyen ou outil d amélioration. La planification des actions correctives comprend l évaluation de l importance des problèmes et s effectue sur la base de l impact potentiel sur des aspects tels que les coûts opérationnels, les coûts de nonconformités, les performances du produit, la sûreté de fonctionnement, la sécurité et la satisfaction des clients et des autres parties intéressées. Prévention des pertes : Les prévisions de pertes sont appliquées aux processus de réalisation et de support. La direction planifie la réduction des pertes de l organisme pour maintenir les performances des processus et des produits. La prévention des pertes sous forme de planification est appliquée aux processus de réalisation et de support, aux activités et aux produits pour assurer la satisfaction des parties intéressées.

11 Amélioration continue de l organisme : Pour assurer l avenir de l organisme et la satisfaction des parties concernées, il convient que la direction crée une culture qui favorise l implication des personnes dans la recherche active d opportunités d amélioration des processus, des activités et des produits. Il faut tenir compte des processus de réalisation et de support en termes d efficacité, d efficience, d effets externes, de faiblesses, d opportunité, de maîtrise et de mesure. Analyse des données : Les décisions s appuient sur l analyse des données provenant de mesures et d informations recueillies. Dans ce contexte, l organisme analyse les données provenant de ses différentes sources pour évaluer les performances par rapport aux plans, objectifs et autres buts définis et pour identifier les domaines à améliorer, y compris les avantages possibles pour les parties intéressées.

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

QED CONCEPTS ET PRINCIPES DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ SELON L ISO 9000. Fév. 2002 1

QED CONCEPTS ET PRINCIPES DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ SELON L ISO 9000. Fév. 2002 1 CONCEPTS ET PRINCIPES DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ SELON L ISO 9000 Fév. 2002 1 CONCEPTS ET PRINCIPES Pourquoi un SMQ? La démarche qui s appuie sur un SMQ incite les organismes à analyser les

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Rôle dans le système de gestion de la qualité Qu est ce que l évaluation? Pourquoi réaliser une L évaluation est un élément important des 12 points essentiels.

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

ISO 9001:2008 Contenu et modalités de transition. Décembre 2008

ISO 9001:2008 Contenu et modalités de transition. Décembre 2008 ISO 9001:2008 Contenu et modalités de transition Décembre 2008 ISO 9001:2008 Modalités de transition Extrait du communiqué joint de IAF et ISO sur la mise en œuvre de la certification accréditée selon

Plus en détail

Bienvenue au Forum des entreprises certifiées TÜV Cert au Maroc

Bienvenue au Forum des entreprises certifiées TÜV Cert au Maroc Bienvenue au Forum des entreprises certifiées TÜV Cert au Maroc La version 2008 de la norme ISO/DIS 9001 (Draft International Standard) Plan Plan d élaboration de l ISO9001:2008 Objectifs Présentation

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 1

Tremplins de la Qualité. Tome 1 Tome 1 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANT-PROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle Introduction à la norme ISO 27001 Eric Lachapelle Introduction à ISO 27001 Contenu de la présentation 1. Famille ISO 27000 2. La norme ISO 27001 Implémentation 3. La certification 4. ISO 27001:2014? 2

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

ISO 9001 Guide de correspondance

ISO 9001 Guide de correspondance ISO 9001 Guide de correspondance Correspondance entre les exigences de l ISO 9001:2008 et l ISO DIS 9001:2014 Introduction Ce document procure une comparaison entre ISO 9001:2008 et le Projet de norme

Plus en détail

ISO/IEC 20000-1 versus ITIL

ISO/IEC 20000-1 versus ITIL ISO/IEC 20000- versus ITIL Séminaire du 6 Novembre itsmf OUEST C. LAHURE Axios Systems Ordre du jour ISO / IEC 20000- La Norme et son contexte Le référentiel La démarche d implémentation Le contexte de

Plus en détail

COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015).

COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015). COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015). PRINCIPAUX POINTS D EVOLUTION DE LA NORME ISO9001-version 2015 LE TUTOUR Mathieu LAVRAT Elodie VANLERBERGHE Cléa CASTAGNERA Adrian MASTER

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001 Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Culture d entreprise

Culture d entreprise SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE Culture d entreprise BP 5158 101 Antananarivo - MADAGASCAR (261) 32 11 225 25 culturedentreprise@univers.mg www.univers.mg www.univers.mg SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE. «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application»

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE. «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application» MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application» SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 4 1.1. Généralités... 4 1.2. Domaine d application...

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance

Bureau du vérificateur général du Canada. Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Bureau du vérificateur général du Canada Rapport sur la revue des pratiques d audit de performance Revues des pratiques effectuées au cours de l exercice 2011-2012 Juillet 2012 Revue des pratiques et audit

Plus en détail

S.BAYNAUD www.haccp.fr

S.BAYNAUD www.haccp.fr Les référentiels qualité et sécurité des aliments pour les IAA Qualité Sécurité Traçabilité des Aliments 2 bis rue Lamoricière CS 10402 44104 Nantes Cedex 4 Tél : 02 51 72 11 22 Fax 02 51 72 11 33 E.mail

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

# 07 Charte de l audit interne

# 07 Charte de l audit interne Politiques et bonnes pratiques # 07 de l audit Direction générale fédérale Service Redevabilité & Qualité Janvier 2015 Approuvé par le Comité des audits Juin 2013 Approuvé par le Directoire fédéral Juillet

Plus en détail

NBN Academy. ISO 14001: compréhension des enjeux et des apports de la version 2015. Alain Maes UWE 9/10/2015. Alain Maes

NBN Academy. ISO 14001: compréhension des enjeux et des apports de la version 2015. Alain Maes UWE 9/10/2015. Alain Maes NBN Academy ISO 14001: compréhension des enjeux et des apports de la version 2015 Alain Maes UWE 9/10/2015 Les participants Alain Maes - Formateur NBN Academy et BVT - Senior consultant ECN et BDO - Lead

Plus en détail

Organisation de l aviation civile internationale RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI)

Organisation de l aviation civile internationale RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI) Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL SP AFI/08-WP/45 17/10/08 RÉUNION RÉGIONALE SPÉCIALE DE NAVIGATION AÉRIENNE (RAN) AFRIQUE-OCÉAN INDIEN (AFI) Durban (Afrique du Sud), 24

Plus en détail

Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001

Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001 Enjeux de la Qualité et Norme ISO 9001 Journées Qualité et Chimie A. Rivet ANF Autrans, 2011 Normes et Qualité Introduction : les enjeux de la démarche qualité La qualité : notions La norme ISO 9001 :

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

Introduction à ISO 22301

Introduction à ISO 22301 Introduction à ISO 22301 Présenté par : Denis Goulet Le 3 octobre 2013 1 Introduction à ISO 22301 ORDRE DU JOUR Section 1 Cadre normatif et réglementaire Section 2 Système de Management de la Continuité

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

Passer de l ISO 9001:2008 à l ISO 9001:2015

Passer de l ISO 9001:2008 à l ISO 9001:2015 ISO 9001 Guide de transition Révisions ISO Passer de l ISO 9001:2008 à l ISO 9001:2015 La nouvelle norme internationale pour les systèmes de management de la qualité ISO 9001 - Système de Management de

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

Principes de management de la qualité

Principes de management de la qualité Principes de management de la qualité Hassen Ammar, consultant formateur en management PLUS CONSEIL: www.plusconseil.net PLUS CONSEIL ISO 9000 Les 8 huit principes de management Principe 1 Orientation

Plus en détail

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations Auteur: Fabian PIAU, Master 2 MIAGE, Nantes La Gestion des Configurations est un processus issu d ITIL version 2 qui aide au soutien du service («Service

Plus en détail

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel.

INTRODUCTION. QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. INTRODUCTION QSC est un système référentiel de qualité pour la certification des institutions scolaires d enseignement général et professionnel. Ce certificat est destiné à toutes les écoles d enseignement

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

Politique de gestion intégrée des risques

Politique de gestion intégrée des risques 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Politique de gestion intégrée des risques Émise par la Direction, Gestion

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

MFQ Midi-Pyrénées v4 02022010 1. Audit interne dans un système de management de la Qualité ou un système intégré

MFQ Midi-Pyrénées v4 02022010 1. Audit interne dans un système de management de la Qualité ou un système intégré v4 02022010 1 Audit interne dans un système de management de la Qualité ou un système intégré Dans certaines entreprises, les audits qualité sont trop souvent perçus comme des contrôles pointilleux des

Plus en détail

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001 Quand le dernier arbre aura été abattu, Quand la dernière rivière aura été empoisonnée, Quand le dernier poisson aura été péché, Alors on saura que l argent ne se mange pas. Géronimo, chef apache SYSTEMES

Plus en détail

La qualité dans les organismes de formation

La qualité dans les organismes de formation Conception Henri HELL 12/2011 Présentation ISO 29990 Conception Henri HELL 30/11/2011 La qualité dans les organismes de formation Henri HELL Ingénieur d Action Régionale Auditeur QSE et automobile Délégation

Plus en détail

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17

1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 Table des matières chapitre 1 Le concept d audit 17 1.1. Qu est ce qu un audit?... 17 1.1.1. Principe général... 17 1.1.2. Historique... 19 1.1.3. Définitions des termes particuliers utilisés en audit...

Plus en détail

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302*

TP 14693F (05/2007) Aviation civile. Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Transports Canada Transport Canada TP 14693F (05/2007) Aviation civile Norme du Système de gestion intégrée TC-1002302 *TC 1002302* Imprimé au Canada Veuillez acheminer vos commentaires, vos commandes

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

TOOLKIT AUDITS INTERNES DE SYSTEME DE MANAGEMENT

TOOLKIT AUDITS INTERNES DE SYSTEME DE MANAGEMENT TOOLKIT AUDITS INTERNES DE SYSTEME DE MANAGEMENT Ci après modèle du processus «Audits internes de système de Management» conforme aux lignes directrices de l ISO 19011 v 2011. La procédure d audit interne

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

ORGANISER ET GERER SON. Organisation management SYSTÈME QUALITE

ORGANISER ET GERER SON. Organisation management SYSTÈME QUALITE ORGANISER ET GERER SON Organisation management SYSTÈME QUALITE Regensdorf 06.06.2013 1 Plan 1. Introduction 2. Problématiques 3. Principes fondamentaux du management 4. Organiser un processus 5. Cartographie

Plus en détail

LA NORME ISO 9001:2008

LA NORME ISO 9001:2008 LA NORME ISO 9001:2008 Culture d entreprise (261) 32 11 225 25 culturedentreprise@univers.mg www.univers.mg www.univers.mg LA NORME ISO 9001:2008 Page 1 sur 11 Comprendre la norme ISO 9001 ne peut se faire

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

IRIS International Railway Industry Standard

IRIS International Railway Industry Standard Français Addendum 19 Juin 2008 IRIS International Railway Industry Standard Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text stehen Hier kann ein kleiner Text

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management.

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management. Ce cours apporte les connaissances nécessaires et les principes de gestion permettant la formulation d une Stratégie de Services IT ainsi que les Capacités organisationnelles à prévoir dans le cadre d

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

Evolution des normes ISO 9001 et 14001 v 2015. Laurent BOULINGUEZ AXE Octobre 2015

Evolution des normes ISO 9001 et 14001 v 2015. Laurent BOULINGUEZ AXE Octobre 2015 Evolution des normes ISO 9001 et 14001 v 2015 Laurent BOULINGUEZ AXE Octobre 2015 OBJECTIFS DE LA PRÉSENTATION Connaître les principales évolutions des normes 9001 et 14001 2 LES NORMES 9001 & 14001 v2015

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT ET LA CERTIFICATION. Dr. H. AHMIA

L ACCOMPAGNEMENT ET LA CERTIFICATION. Dr. H. AHMIA L ACCOMPAGNEMENT ET LA CERTIFICATION Dr. H. AHMIA LES 8 PRINCIPES DE MANAGEMENT Implication du personnel Amélioration continue Approche Processus Approche factuelle Relation Mutuellement Bénéfique Fournisseurs

Plus en détail

RECOMMANDATIONS COMMISSION

RECOMMANDATIONS COMMISSION L 120/20 Journal officiel de l Union européenne 7.5.2008 RECOMMANDATIONS COMMISSION RECOMMANDATION DE LA COMMISSION du 6 mai 2008 relative à l assurance qualité externe des contrôleurs légaux des comptes

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM)

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) 1 ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES (OCRCVM) CHARTE DU COMITÉ DES FINANCES, DE L AUDIT COMPTABLE ET DE LA GESTION DES RISQUES Mandat Le Comité des finances, de l audit

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

Améliorer votre approche processus

Améliorer votre approche processus Améliorer votre approche processus Décrire de manière complète les processus, Mettre en place des tableaux de bord de manière à en surveiller le fonctionnement et à en déterminer l efficacité, Réaliser

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind B Février 2014

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind B Février 2014 MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA Février 2014 DIFFUSION INTERNE CONTROLEE Rédaction Valérie MINSENTI Responsable Management de la Qualité et de la Sécurité Date : 18/02/14 Visa : Approbation M. Vincent

Plus en détail

L évolution des normes ISO9001 et ISO14001. La forme Le fond

L évolution des normes ISO9001 et ISO14001. La forme Le fond 41 ième rencontre 29 septembre 2014 L évolution des normes ISO9001 et ISO14001 La forme Le fond AllQuality Sept 2014 : évolution ISO9001 et ISO14001 - philippe.barbaza@qualivie.fr - 1 Vers une structure

Plus en détail

Introduction à ITIL. Un guide d'initiation à ITIL. Tana Guindeba, ing. jr Mars 2014. Guintech Informatique. Passer à la première page

Introduction à ITIL. Un guide d'initiation à ITIL. Tana Guindeba, ing. jr Mars 2014. Guintech Informatique. Passer à la première page Introduction à ITIL Un guide d'initiation à ITIL Tana Guindeba, ing. jr Mars 2014 1 ITIL Définition: ITIL (Information Technology Infrastructure Library) qui se traduit en français par «Bibliothèque pour

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind A Avril 2012

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind A Avril 2012 MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Avril 2012 DIFFUSION INTERNE CONTROLEE Rédaction Valérie MINSENTI Responsable Management de la Qualité et de la Sécurité Date : 18/05/12 Visa

Plus en détail

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI!

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI! Forum Développement Durable 2015 Ayez le réflexe CCI! Nouvelles normes Comment se préparer à la mise en oeuvre des nouvelles normes ISO 9001 et 14001? Nouvelles normes Des évolutions majeures, sans pour

Plus en détail

LEXIQUE. Extraits du document AFNOR (Association Française de Normalisation) www.afnor.fr. NF EN ISO 9000 octobre 2005

LEXIQUE. Extraits du document AFNOR (Association Française de Normalisation) www.afnor.fr. NF EN ISO 9000 octobre 2005 LEXIQUE DEFINITIONS NORMALISEES (ISO 9000) Extraits du document AFNOR (Association Française de Normalisation) www.afnor.fr NF EN ISO 9000 octobre 2005 DEFINITIONS NORMALISEES (ISO 9000) - GENERAL ISO

Plus en détail

Le MFQ et la plateforme AFNOR d échanges régionale présente : Le 5 à 7 : «EVOLUTION DE L ISO 9001»

Le MFQ et la plateforme AFNOR d échanges régionale présente : Le 5 à 7 : «EVOLUTION DE L ISO 9001» Le MFQ et la plateforme AFNOR d échanges régionale présente : Le 5 à 7 : «EVOLUTION DE L ISO 9001» Intervenants : Jean marc VIGNOLLE Consultant Qualité et Eliane POURTAU Chargée de mission Qualité à la

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION La présente Charte établit le rôle du Conseil d administration (le «Conseil») d Innergex énergie renouvelable inc. (la «Société») et est assujettie aux dispositions des

Plus en détail

M A N U E L Q U A L I T É

M A N U E L Q U A L I T É M A N U E L Q U A L I T É 1. CONTEXTE 1.1. Présentation de la Fondation Agropolis Fondation est une Fondation de coopération scientifique créée en février 2007. La Fondation dispose de dotations apportées

Plus en détail

Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008

Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008 Le labyrinthe qualité ISO 9001:2008 1 La définition de la qualité Aptitude d un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences (ISO 9000:2000, article 3.1.1) 2 La gestion de la qualité

Plus en détail

ISO/CEI 27001. Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences

ISO/CEI 27001. Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 27001 Deuxième édition 2013-10-01 Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences Information technology

Plus en détail

DE L IGN. Le directeur général. Le 31 juillet 2013. Pascal Berteaud

DE L IGN. Le directeur général. Le 31 juillet 2013. Pascal Berteaud LA CHARTE QUALITÉ DE L IGN L Institut national de l information géographique et forestière a pour mission de décrire, d un point de vue géométrique et physique, la surface du territoire national et l occupation

Plus en détail

MANAGEMENT De la QUALITE

MANAGEMENT De la QUALITE MANAGEMENT De la QUALITE Dr. ACHELHI Hicham achelhihicham@yahoo.fr Dr. ACHELHI Hicham Management de la Qualité Totale : Normalisation 1 Chap 1 : Normalisation Dr. ACHELHI Hicham achelhihicham@yahoo.fr

Plus en détail

Norme ISO 9001 version 2000

Norme ISO 9001 version 2000 Norme ISO 9001 version 2000 Page 1 Plan Introduction : QQOQCP «comprendre les enjeux pour l organisme» 1.Les 8 principes du Management de la Qualité 2.ISO 9001 : 2000 et cycle PDCA 3.Le système documentaire

Plus en détail

Réussir la Démarche de Management

Réussir la Démarche de Management Formation à la norme ISO 9001, V 2008 Formateur Dr Mohammed Yousfi Formateur Auditeur Consultant QSE Réussir la Démarche de Management Réussir le Projet ISO 9001, Version 2008 1 Programme Introduction

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen

Plus en détail

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1 L APPROCHE PROCESSUS Réunion du 00/00/2011 1 MISSION QUALITE ET METHODE L APPROCHE PROCESSUS Xavier Darrieutort-Approche_PS-Janv_2012 L APPROCHE PROCESSUS 1. SOMMAIRE Définition d un PROCESSUS Caractérisation

Plus en détail

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes A sa création, en 2005, la FORCE 06, rattachée à l ONF, constituait une unité de forestiers-sapeurs dédiée aux travaux d entretien des infrastructures de Défense des Forêts Contre l Incendie (DFCI) et

Plus en détail

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification

efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification efficacité énergétique des grandes entreprises : audit et certification ISO 50001 Le cadre réglementaire évolue incitant aujourd hui les Grandes Entreprises à s engager vers une meilleure efficience énergétique.

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017»

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017» «Approuvé» Par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN «Astana EXPO-2017» du 29 août 2013 Protocole N 6 avec des amendements introduits par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN

Plus en détail

BILLET Benoit COGNE Martin JUIGNE Aurélien TAOUS Amin

BILLET Benoit COGNE Martin JUIGNE Aurélien TAOUS Amin BILLET Benoit COGNE Martin JUIGNE Aurélien TAOUS Amin Audit Un audit est une vérification faite par un tiers dans le but de vérifier si les exigences d une norme sont bien appliquées dans une organisme.

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION de LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. RÔLE DU CONSEIL Le rôle du conseil est d assumer la responsabilité

Plus en détail

INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA. relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments

INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA. relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments INSTRUCTION N 02 - ACM/DANA/SNA relative au processus de conception des procédures de vols aux instruments 1 GÉNÉRALITÉS 1.1 La présente Instruction contient des dispositions générales pour le processus

Plus en détail

Befimmo SA Règlement de l'audit interne

Befimmo SA Règlement de l'audit interne Befimmo SA Règlement de l'audit interne Table des matières Article 1 - Nature... 1 Article 2 - Mission, objectifs et activités... 2 Article 3 - Programme annuel... 3 Article 4 - Reporting... 3 Article

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 300 PLANIFICATION D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 300 PLANIFICATION D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 300 PLANIFICATION D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe

Plus en détail

Sensibilisation au management de la Qualité

Sensibilisation au management de la Qualité Sensibilisation au management de la Qualité Check Act Do Plan CTHT/CTCP 17 juin 2010 SMQ 1 OBJECTIFS : Connaître les principes du management de la Qualité Identifier les intérêts d une démarche Qualité

Plus en détail

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS

Groupe SNC-Lavalin inc. Rév. 6 août 2015 Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Page 1 MANDAT DU COMITÉ DES RISQUES ASSOCIÉS À LA SÉCURITÉ, AU MILIEU DE TRAVAIL ET AUX PROJETS Le comité des risques associés à la sécurité, au milieu de travail et aux projets («comité») est un comité

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables

Plus en détail

Le management environnemental

Le management environnemental Le management environnemental L application de la norme Iso14001 USTV Cambrai, année 2008-09 Management environnemental Iso 14001 n 1 Le management environnemental La norme Iso 14001 Ce qu elle est / n

Plus en détail

1 Pourquoi modifier l ISO 9001?

1 Pourquoi modifier l ISO 9001? 1 Pourquoi modifier l ISO 9001? 1.1 L examen systématique de la norme ISO 9001:2000 Chaque norme internationale fait l objet d un examen systématique en vue de déterminer s il convient de la confirmer,

Plus en détail

Le concept d audit. chapitre 1. 1.1. Qu est ce qu un audit? 1.1.1. Principe général

Le concept d audit. chapitre 1. 1.1. Qu est ce qu un audit? 1.1.1. Principe général chapitre 1 Le concept d audit Lorsque le brouillard ou la pénombre vient, chacun cherche à éclairer son environnement pour mener ses activités, qu elles restent traditionnelles ou qu il faille les adapter

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 L ASSURANCE QUALITE Normes ISO 9000 2 Une entreprise doit fournir à son client une prestation conforme : à ce qu'il veut quand il le veut au prix convenu. Pour parvenir à ce résultat, des NORMES de CONCEPTION,

Plus en détail