RESUME DES NORMES ISO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RESUME DES NORMES ISO"

Transcription

1 RESUME DES NORMES ISO Travail réalisé par : Selma FERKOUS O8301

2 ISO : La norme internationale ISO 9011, se focalise sur le management de programmes d audit, la réalisation d audits internes ou externes de système de management, les principes de l audit, le management de la qualité et/ou de management environnement ainsi que sur la compétence des auditeurs de ces systèmes. Les conseils de cette norme sont flexibles, leur utilisation varie selon la taille, la nature, la complexité, les objectifs et les champs des audits à réaliser dans l organisme. L AUDIT DES SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE ET/OU DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL : La norme ISO :2002 offre des conseils sur les principes de l audit, management des programmes d audit, la réalisation d audits de systèmes de management de la qualité, environnemental et compétence des auditeurs de ces systèmes. Les audits internes sont réalisés par ou pour le compte de l organisme pour la revue de direction et d autres besoins internes. Les audits externes rassemblent les audits nommés audit de seconde et de tierce partie. L audit est fondé sur un certain nombre de principes qui servent d outil de définition des politiques par les entreprises. Les principes sont : la déontologie, la présentation impartiale, la conscience professionnelle, l indépendance et l approche fondée sur la preuve. Le respect de ces principes est obligatoire et indispensable. Le programme d audit : Le management d un programme d audit varie selon la taille, la nature et la complexité de l organisme à auditer et le programme d audit. Les objectifs du programme d audit aident à piloter la planification et la réalisation des audits. Ils prennent en compte les priorités et les risques pour l organisme, la politique commerciale, les exigences légales, réglementaire, contractuelles, du client et celles relatives au système de management ; l évaluation des fournisseurs et les besoins des autres parties intéressées. L étendue d un programme d audit varie selon la taille, le champ et l objectif à auditer, la nature, la complexité de l organisme, des normes, la langue La responsabilité est attribuée à un ou plusieurs personnes ayant une connaissance générale des principes d audit, de la compétence des auditeurs et la mise en œuvre des techniques d audit. Les ressources du programme d audit tiennent en compte les ressources financières, les techniques d audit, la disponibilité des auditeurs et les experts techniques, l entendue du programme d audit et le temps de transport et d hébergement. Le programme d audit est mis en œuvre et enregistré pour démontrer la mise en œuvre du programme d audit. Pour l évaluation des objectifs, il convient de surveiller la mise en œuvre du programme d audit et d en effectuer la revue à intervalles appropriés. Les résultats des revus du programme d audit servent d actions correctives et préventives et à l amélioration du programme d audit. Activités d audit :

3 L audit conjoint suppose la coopération de plusieurs organismes dans le cadre de leur programme d audit, cependant, il est important dans le début que les organismes d audit conviennent des responsabilités spécifiques de chacun concernant l autorité du responsable de l équipe d audit nommé. Les objectifs d un programme d audit, sont déterminés par le commanditaire de l audit, son champ et ses critères doivent être documentés. L attendu de l audit est défini par des objectifs de détermination du degré de conformité du système de management, l évaluation de l aptitude du système de management à assurer la conformité aux exigences, l évaluation de l efficacité du système de management et enfin l identification des domaines de ce système. Pour faire un audit, il faut prendre en compte l existence des informations suffisantes pour la planification de l audit, la coopération de l audité et la disponibilité des ressources et du temps nécessaires. La constitution de l équipe d audit suppose la compétence de l équipe d audit à atteindre les objectifs fixés. Au cas où il n y a qu un seul auditeur peut remplir toutes les fonctions d un responsable d équipe d audit. Cependant, la taille et la composition de l équipe d audit sont déterminées en fonction des objectifs, du champ, du type d audit (combiné ou conjoint), des exigences, de la compétence de l équipe L établissement du premier contact est effectué par les responsables du programme d audit et des responsables d équipe. Cependant la réalisation de la revue des documents détermine la conformité documentaire du système eux critères d audit par rapport à la taille, la nature, la complexité de l organisme, les objectifs et le champ de l audit. Le responsable d audit doit informer les commanditaires de l audit et l audité si la documentation de révèle inadéquate ; par la suite la décision de poursuite ou de suppression de l audit est prise. La préparation des activités d audits sur site : La préparation du plan d audit facilite la programmation dans le temps et la coordination des activités d audit. Ce plan doit être flexible pour permettre des modifications au niveau du champ de l audit par exemple. Le plan d audit rassemble les objectifs d audit, les critères d audit en plus des documents de référence et le champ d audit. La répartition des tâches au sein de l équipe d audit est faite en concertation avec l équipe, cette répartition doit tenir compte de la nécessité de s assurer de l indépendance des auditeur, de la compétence, de l utilisation des ressources et des rôles et responsabilités. Dans la revue, les informations liées aux tâches d audit sont enregistrés dans un document de travail, celui-ci rassemble les listes et plans d échantillonnage d audit et les formulaires d enregistrement des informations. La réunion de la réalisation des activités d audits sur site est tenue avec le directeur de l audité pour confirmer le plan d audit et les circuits de communication, présenter les activités qui seront menées et offrir la possibilité à l audité de poser des questions. La communication pendant l audit se fait entre le responsable de l équipe et le commanditaire de l audit pour informer ce dernier de l avancement de l audit et de toute difficulté. Les guides et les observateurs peuvent accompagner l équipe d audit sans en faire partie. Si les guides sont nommés par l audité, leur rôle est d assister l équipe d audit et d agir à la demande du responsable de l équipe d audit. Le recueil et la vérification des informations se fait à l aide d un échantillon approprié, les informations recueillies doivent être relatives aux objectifs, au champ, aux critères d audit et aux informations relatives aux interfaces entre les fonctions activités et processus. Les

4 preuves d audit s appuient essentiellement sur des échantillons des informations disponibles. Ainsi les méthodes de recueil d information sont : les entretiens, l observation des activités, et la revue de documents. Iso 9001 La norme ISO 9001 fait partie de la série des normes ISO 9000, relatives aux systèmes de gestion de la qualité, elle donne les exigences organisationnelles requises pour l'existence d'un système de gestion de la qualité, elle sert de base à la certification de conformité de l'organisme. Pour accroitre la satisfaction du client, cette norme internationale encourage l orientation vers l approche processus est une méthode de modélisation de l'entreprise qui permet de mieux maîtriser la qualité de ses produits et la satisfaction de ses clients, elle permet de décrire de façon méthodique une organisation ou une activité pour détecter les points faibles puis initier et suivre des actions d'amélioration. Approche processus : Cette norme encourage l adoption d une approche processus lors du développement, de la mise en œuvre et de l amélioration de l efficacité d un système de management de la qualité, afin d accroitre la satisfaction des clients par le respect de leurs exigences, pour qu un programme puisse fonctionner d une manière efficace, il doit identifier et gérer de nombreuses activités corrélés. Système de management de la qualité-exigences : L ISO 9001 spécifie les exigences pour un système de management de la qualité qui peuvent être utilisées par les organismes en interne ou à des fins de certification ou contractuelles.elle porte sur l efficacité du système de management de la qualité à satisfaire les exigences des clients. L ISO 9004 donne des conseils sur une gamme plus large d objectifs de systèmes de management de la qualité que ne le fait l ISO 9001, notamment pour l amélioration continue des performances globales et de l efficience d un organisme, ainsi que de son efficacité. L ISO 9904 est destinée à l'attention des managers et constitue une passerelle pour les entreprises souhaitant s'orientée vers les modèles d'excellence Dans la revue de direction, le système de management doit être suivi, planifié à tout moment pour assurer son efficacité et sa pertinence, cependant un ensemble de décisions ayant comme objectif l amélioration de l efficacité du système et du produit par rapport aux exigences de client sont ressortis. Pour améliorer le système de qualités, de conditions sont à respecter ; les compétences du personnel sont exigés, l infrastructure nécessaire au fonctionnement de l organisme, la bonne gestion de l environnement de travail. La réalisation du produit :

5 Planification de la réalisation du produit Processus relatifs aux clients conception et développement achats Production et préparation du service Maitrise des équipements de surveillance et de mesure Produire le bon produit demande un ensemble de critères à respecter, tel que le contrôle au niveau de la production par rapport aux exigences client et du système de management de la qualité, la bonne maîtrise de la production et des équipement de surveillance, la contrôle et la validation des processus de production et de préparation du service tout en prenant en considération la propriété client.s Mesure, analyse et amélioration : La surveillance se fait au niveau de la satisfaction client pour obtenir les éléments d entrée, pour cela, un audit interne est mit en place. Pour mesurer la pertinence du produit pour recueillir et améliorer les données appropriées. Pour améliorer me système de management de qualité et le rendre plus pertinent, les actions correctives et préventives sont à appliquer. Iso 9004 :2000 Cette norme internationale s appuie sur huit principes de management de la qualité sur lesquels elle se fonde peuvent être déployés dans l ensemble de l organisme. L obtention d une amélioration permanente, mesurée par le biais de la satisfaction des clients et des autres parties intéressées, constitue le principal objet de la présente Norme Internationale. La présente Norme Internationale contient des conseils et des recommandations et n est ni destinée à être utilisée dans un cadre réglementaire, contractuel ou de certification, ni destinée à servir de guide d application de l ISO Système de management de la qualité : Pouvoir gérer un organisme avec succès nécessite un management méthodique et transparent. Le succès dépend de la mise en œuvre et de l entretien d un système de management conçu pour améliorer en permanence l efficacité et l efficience des performances de l organisme en prenant en compte les besoins des parties intéressées L ISO 9004 donne des conseils sur une gamme plus large d objectifs de systèmes de management de la qualité que ne le fait l ISO 9001, en effet l amélioration continue des performances globales et de l efficience d un organisme. L ISO 9004 est destinée à l'attention des managers et constitue une passerelle pour les entreprises souhaitant s'orientée vers les modèles d'excellence. La documentation :

6 Pour pouvoir mettre en œuvre et entretenir le système de management de la qualité, il est souhaitable que la direction définisse la documentation, cette dernière peut se présenter sous toute forme et sur tout support convenant aux besoins de l organisme. La direction doit fixer des objectifs mesurables et doit les communiquer ainsi que la responsabilité et l autorité. Elle doit également développer l activité de revue de direction. Les revues de direction sont des plates formes d échange de nouvelles idées, avec discussion ouverte et évaluation des éléments d entrée stimulés par le leadership de la direction. Réalisation du produit Le processus est constitué d une suite d activités corrélées ou d une activité possédant des éléments d entrée et des éléments de sortie. La gestion des processus doit prendre en considération les besoins et attentes des clients et des autres parties intéressées. Il convient que la direction assure que l organisme a défini, mis en œuvre et entretenu les processus de développement nécessaires pour répondre d une manière efficace et efficiente aux besoins et attentes de ses clients et des autres parties intéressées. Ces processus comprennent l identification et la revue des informations pertinentes, on prend par exemple les exigences du client, les études de marché, les exigences contractuelles, l analyse de la concurrence, l étalonnage concurrentiel. Le directoire doit s assurer que l organisme est capable de tenir compte de tous les facteurs qui contribuent à l obtention des performances des produits et processus attendues par les clients par exemple «le cycle de vie, la santé et la sécurité» ; le directoire doit s assurer aussi que les mesures sont prises pour identifier et réduire tous les risques potentiels pour les utilisateurs des produits et processus de l organisme ; les outils utilisés sont par exemple : l analyse de modes de défaillance et de leurs effets, l analyse par arbre des causes, les diagrammes d affinités Les éléments d entrée et de sortie de la conception et du développement : Il est important que l organisme identifie les éléments d entrée de processus une incidence sur la conception et le développement des produits et qui facilitent un fonctionnement efficace du processus afin de répondre aux attentes et besoins des clients et autres. Processus d achat : Il faut que le directoire s assure que les processus d achat sont efficaces et efficients, définis et mis en œuvre pour l évaluation et la mise en œuvre des produits achetés. Il est préférable d envisager l utilisation de liens électroniques avec les fournisseurs pour optimiser la communication des exigences. La direction assure que les processus d achat tiennent compte des activités qui sont : à savoir la documentation, les exigences logistiques, la préservation du produit, la gestion du contrat. ; donc il est convenable d élaborer les exigences qui sont relatives aux processus des fournisseurs afin de bénéficier des connaissances disponibles auprès des fournisseurs. Processus de maitrise des fournisseurs :

7 Il survient au directoire d établir des processus d une manière efficace et efficiente pour pouvoir identifier les sources potentielles des matériaux achetés et de développer les principaux fournisseurs, ainsi étaler avec eux des relations durables et les évaluer. Comme pour le processus d achat, le processus de maîtrise fournisseurs comprend un certain nombre d éléments relatifs aux attentes de l organisme vis-à-vis de l entreprise. Production et préparation du service : Opérations et réalisations : Afin de mieux répondre aux exigences la direction doit aller au-delà de la maîtrise des processus de réalisation et ce en améliorant l efficacité et l efficience de ces derniers ainsi que les processus support associés. Exemple : réduction des gaspillages, formation des personnes. Identification et traçabilité : L organisme peut établir un processus pour l identification et la traçabilité allant audelà des exigences pour recueillir des données pouvant être utilisées pour l amélioration. Ces besoins sont généralement dus à un ensemble de raisons dont l état des produits, l état de la capacité des processus. Préservation du produit : Afin d éviter tous dommages, détérioration et mauvaises utilisations pendant les processus internes et la livraison finale du produit, la direction définit et met en œuvre des processus pour la manutention, le conditionnement, le stockage, la préservation et la livraison du produit. Maîtrise des dispositifs de mesure et de surveillance : La direction définit et met en œuvre des processus efficaces et efficients de mesure et de surveillance pour satisfaire les clients et les autres parties intéressées. Mesures, analyses et améliorations : La direction assure des mesures efficaces et efficientes, la collecte et la validation des données pour assurer le fonctionnement de l organisme et la satisfaction des parties intéressées. Les mesures, l analyse et l amélioration comprennent un certain nombre d aspects. Mesure des performances du système :

8 Identifier de domaines nécessitent une amélioration une amélioration des performances du système de qualité, ces méthodes comprennent : des enquêtes de satisfaction, des : audits internes Mesure et surveillance de la satisfaction du client : Fondé sur la revu des informations, le recueil de ces informations peut être actif ou passif ces dernières comprennent : les enquêtes auprès des clients et des utilisateurs, les retours d information sur les aspects des produits ma direction utilise le mesures de la satisfaction comme un outil essentiel, les sources d informations sur la satisfaction des clients comprennent : les réclamations des clients, la communication direct avec les clients, les questionnaires et les enquêtes L audit interne : L audit interne permet d évaluer les forces et les faiblesses du système de management de la qualité. Il est considéré comme un outil de gestion qui permet d obtenir des preuves tangibles de la satisfaction des exigences. Suite aux résultats fournis par l audit interne, l encadrement assure des actions d amélioration. Mesures portant sur les aspects financiers : Les données provenant des processus sont converties en informations financières afin de fournir des mesures comparables. L autoévaluation : L autoévaluation consiste en une évaluation rigoureuse, habituellement effectuée par la propre direction de l organisme. Une opinion ou un jugement sur l efficacité et l efficience de l organisme et la maturité du système de management de la qualité en résulte. Elle peut être utilisée par l organisme pour évaluer ses performances par rapport à celles d organismes externes et à des performances d envergure mondiale. Mesure de surveillance des processus : L organisme identifie des méthodes de mesure et effectue des mesures pour évaluer les performances des processus. L organisme peut inclure ces mesures dans les processus et les utiliser dans le management des processus. Mesure et surveillance du produit : Les mesures portant sur le produit sont planifiées et effectuées pour vérifier que les exigences des parties intéressées sont satisfaites et utilisées pour l amélioration des processus de réalisation.

9 L organisme tient compte des aspects suivants :les types de caractéristiques des produits, les équipements logiciels et outils nécessaire, l emplacement de chaque point, les caractéristiques à mesurer à chaque point, les point établis par le client pour assister ou vérifier des caractéristiques sélectionnées d un produit Les mesures de surveillance de la satisfaction des partis intéressées, généralement les mesures relative au personnel de l organisme, aux propriétaires et aux investisseurs, aux fournisseurs e aux partenaires et à la collectivité. Maîtrise des non-conformités : L autorité pour traiter le non-conformités est définie pour maintenir la réalisation des exigences relatives aux processus et aux produits, l identification, l isolement, et le traitement de produits non conformes pour empêcher toute mauvaise utiliation. Revue et traitement de non-conformité : Cette revue est effectuée par des personnes autorisées pour déterminer s il existe des tendances et des schémas d occurrence dignes d attention. Les personnes effectuant la revue possèdent la compétence nécessaire pour traiter la non-conformité et définir les actions correctives appropriées. Analyse des données : L organisme analyse les données provenant L audit interne permet d évaluer les forces et les faiblesses du système de management de la qualité. Il est considéré comme un outil de gestion qui permet d obtenir des preuves tangibles de la satisfaction des exigences. Suite aux résultats fournis par l audit interne, l encadrement assure des actions d amélioration. Mesures portant sur les aspects financiers : Les données provenant des processus sont converties en informations financières afin de fournir des mesures comparables. L autoévaluation : L autoévaluation consiste en une évaluation rigoureuse, habituellement effectuée par la propre direction de l organisme. Une opinion ou un jugement sur l efficacité et l efficience de l organisme et la maturité du système de management de la qualité en résulte. Elle peut être utilisée par l organisme pour évaluer ses performances par rapport à celles d organismes externes et à des performances d envergure mondiale. Mesure de surveillance des processus : L organisme identifie des méthodes de mesure et effectue des mesures pour évaluer les performances des processus. L organisme peut inclure ces mesures dans les processus et les utiliser dans le management des processus.

10 Mesure et surveillance du produit : Il convient que l organisme établisse et spécifie les exigences en matière de mesures (y compris les critères d acceptation) pour ses produits. Le but étant d étudier des opportunités d amélioration de performances Mesure et surveillance de la satisfaction des parties intéressées : L organisme est tenu d identifier les informations nécessaires sur les mesures pour répondre aux besoins des parties intéressées «autres que les clients» par rapport aux processus de l organisme afin d équilibrer l attribution des ressources. Maîtrise des non-conformités : La direction accorde à des membres du personnel l autorité et la responsabilité nécessaire pour faire part des non- conformités, quel que soit le stade du processus, afin d assurer la détection et le traitement en temps utile des non-conformités. Analyse des données : Les décisions s appuient sur l analyse des données provenant de mesures et d informations recueillies. Dans ce contexte, l organisme analyse les données provenant de ses différentes sources pour évaluer les performances par rapport aux plans, objectifs et autres buts définis et pour identifier les domaines à améliorer, y compris les avantages possibles pour les parties intéressées. Amélioration : Les améliorations peuvent entraîner des modifications du produit ou des processus, l organisme recherche en permanence l amélioration de l efficacité et de l efficience de ses processus, plutôt que d attendre qu un problème relève des opportunités d amélioration. Il existe un éventail d améliorations, depuis l amélioration continue permanente pas à pas jusqu à des projets stratégiques d amélioration par rupture. Actions correctives : Ces actions sont utilisées comme moyen ou outil d amélioration. La planification des actions correctives comprend l évaluation de l importance des problèmes et s effectue sur la base de l impact potentiel sur des aspects tels que les coûts opérationnels, les coûts de nonconformités, les performances du produit, la sûreté de fonctionnement, la sécurité et la satisfaction des clients et des autres parties intéressées. Prévention des pertes : Les prévisions de pertes sont appliquées aux processus de réalisation et de support. La direction planifie la réduction des pertes de l organisme pour maintenir les performances des processus et des produits. La prévention des pertes sous forme de planification est appliquée aux processus de réalisation et de support, aux activités et aux produits pour assurer la satisfaction des parties intéressées.

11 Amélioration continue de l organisme : Pour assurer l avenir de l organisme et la satisfaction des parties concernées, il convient que la direction crée une culture qui favorise l implication des personnes dans la recherche active d opportunités d amélioration des processus, des activités et des produits. Il faut tenir compte des processus de réalisation et de support en termes d efficacité, d efficience, d effets externes, de faiblesses, d opportunité, de maîtrise et de mesure. Analyse des données : Les décisions s appuient sur l analyse des données provenant de mesures et d informations recueillies. Dans ce contexte, l organisme analyse les données provenant de ses différentes sources pour évaluer les performances par rapport aux plans, objectifs et autres buts définis et pour identifier les domaines à améliorer, y compris les avantages possibles pour les parties intéressées.

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005

Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Introduction à l ISO/IEC 17025:2005 Relation avec d autres normes de Management de la Qualité Formation Assurance Qualité LNCM, Rabat 27-29 Novembre 2007 Marta Miquel, EDQM-CoE 1 Histoire de l ISO/IEC

Plus en détail

isrs 7 Améliorer la performance Sécurité, Environnement et Opérationnelle

isrs 7 Améliorer la performance Sécurité, Environnement et Opérationnelle isrs 7 Améliorer la performance Sécurité, Environnement et Opérationnelle 2 isrs 7 : pour la santé de votre entreprise Pour répondre à l accroissement des multiples exigences de vos Parties Intéressées,

Plus en détail

Système de management H.A.C.C.P.

Système de management H.A.C.C.P. NM 08.0.002 Norme Marocaine 2003 Système de management H.A.C.C.P. Exigences Norme Marocaine homologuée par arrêté du Ministre de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications N 386-03 du 21 Février

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux référentiels dont le plus connu et le

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Lorraine Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux

Plus en détail

Manuel d assurance qualité ISO 9001:2000. Copie originale

Manuel d assurance qualité ISO 9001:2000. Copie originale Manuel d assurance qualité ISO 9001:2000 Copie originale Approuvé par : Hugue Meloche ing. Page 1 de 24 Propriété intellectuelle Ce document, élaboré par Groupe Meloche Inc. pour sa compagnie située à

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

S.BAYNAUD www.haccp.fr

S.BAYNAUD www.haccp.fr Les référentiels qualité et sécurité des aliments pour les IAA Qualité Sécurité Traçabilité des Aliments 2 bis rue Lamoricière CS 10402 44104 Nantes Cedex 4 Tél : 02 51 72 11 22 Fax 02 51 72 11 33 E.mail

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

LEXIQUE. Extraits du document AFNOR (Association Française de Normalisation) www.afnor.fr. NF EN ISO 9000 octobre 2005

LEXIQUE. Extraits du document AFNOR (Association Française de Normalisation) www.afnor.fr. NF EN ISO 9000 octobre 2005 LEXIQUE DEFINITIONS NORMALISEES (ISO 9000) Extraits du document AFNOR (Association Française de Normalisation) www.afnor.fr NF EN ISO 9000 octobre 2005 DEFINITIONS NORMALISEES (ISO 9000) - GENERAL ISO

Plus en détail

Audit interne. Audit interne

Audit interne. Audit interne Définition de l'audit interne L'Audit Interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils

Plus en détail

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT

CONVENTION ASSURANCE QUALITÉ (QAA) FONCTION NÉGOCIANT 1. Préambule 1.1 Généralités La présente convention d assurance qualité (QAA) définit les exigences posées aux fournisseurs REHAU en matière d assurance qualité. La QAA REHAU constitue des règles destinées

Plus en détail

Manuel Management Qualité ISO 9001 V2000. Réf. 20000-003-002 Indice 13 Pages : 13

Manuel Management Qualité ISO 9001 V2000. Réf. 20000-003-002 Indice 13 Pages : 13 Réf. 20000-003-002 Indice 13 Pages : 13 Manuel Management Qualité ISO 9001 V2000 EVOLUTIONS INDICE DATE NATURE DE L'EVOLUTION 00 09/06/2000 Edition Originale 01 29/09/2000 Modification suite à audit interne

Plus en détail

L assurance de la qualité à votre service

L assurance de la qualité à votre service Atelier L assurance de la qualité à votre service Présentation de Jean-Marie Richard 24 et 25 novembre Sujets Qu est-ce que l assurance de la qualité? Initiation aux concepts de l assurance de la qualité.

Plus en détail

TUV Certification Maroc

TUV Certification Maroc Page 1 sur 7 Formation : Référence : Durée : Formation enregistrée IRCA Auditeur / Responsable d audit ISO 27001 :2005 IR07 5 jours TÜV Rheinland Akademie Page 2 sur 7 OBJECTIFS DE LA FORMATION Rappeler

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes A sa création, en 2005, la FORCE 06, rattachée à l ONF, constituait une unité de forestiers-sapeurs dédiée aux travaux d entretien des infrastructures de Défense des Forêts Contre l Incendie (DFCI) et

Plus en détail

LA QUALITE, L ASSURANCE DE LA QUALITE ET LA CERTIFICATION ISO 9001

LA QUALITE, L ASSURANCE DE LA QUALITE ET LA CERTIFICATION ISO 9001 LA QUALITE, L ASSURANCE DE LA QUALITE ET LA CERTIFICATION ISO 9001 I/ HISTORIQUE DE LA QUALITE La qualité est un souci permanent de l homme depuis longtemps. Jusqu au XIX ème siècle, c est l ère artisanale

Plus en détail

ISO 9000 NORME INTERNATIONALE. Systèmes de management de la qualité Principes essentiels et vocabulaire

ISO 9000 NORME INTERNATIONALE. Systèmes de management de la qualité Principes essentiels et vocabulaire NORME INTERNATIONALE ISO 9000 Deuxième édition 2000-12-15 Systèmes de management de la qualité Principes essentiels et vocabulaire Quality management systems Fundamentals and vocabulary Numéro de référence

Plus en détail

Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information

Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information Mise en place d'une démarche qualité et maintien de la certification ISO 9001:2008 dans un système d'information IMGT The international ImMunoGeneTics information system Joumana Jabado-Michaloud IE Bioinformatique,

Plus en détail

4 Système de management de la qualité

4 Système de management de la qualité 4 Système de management de la qualité 4.1 Exigences générales 1 L'entreprise dispose-t-elle d'un organigramme? (organigramme ou description) 2 Toutes les unités organisationnelles pouvant avoir une influence

Plus en détail

Audit du PCA de la Supply Chain en conformité avec la norme ISO 22318 GUIDE ADENIUM BUSINESS CONTINUITY

Audit du PCA de la Supply Chain en conformité avec la norme ISO 22318 GUIDE ADENIUM BUSINESS CONTINUITY GUIDE ADENIUM BUSINESS CONTINUITY 2015 Audit du PCA de la Supply Chain en conformité avec la norme ISO 22318 Adenium SAS www.adenium.fr +33 (0)1 [Texte] 40 33 76 88 adenium@adenium.fr [Texte] Sommaire

Plus en détail

Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE

Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE MANUEL MANAGEMENT QUALITE Révision janvier 2010 Ce document est la propriété de la MAP. Il ne peut être utilisé, reproduit ou communiqué sans son autorisation. MECANIQUE AERONAUTIQUE PYRENEENNE Place d

Plus en détail

Le champ d application de notre système de management

Le champ d application de notre système de management NOS ACTIVITES NOTRE ENGAGEMENT NOTRE FONCTIONNEMENT Le périmètre de notre système de management Le périmètre du Système de Management correspond au site de Bordeaux (usine, Unité de Développement des Systèmes

Plus en détail

L Assurance Qualité DOSSIER L ASSURANCE QUALITE

L Assurance Qualité DOSSIER L ASSURANCE QUALITE DOSSIER L ASSURANCE QUALITE L Assurance Qualité DOSSIER N D4-2-GW0301 Satisfaction.fr 164 ter rue d Aguesseau 92100 Boulogne Billancourt 01.48.25.76.76 http://www.satisfaction.fr/ Page 1 Définition Normalisée.

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Guide de travail pour l auto-évaluation:

Guide de travail pour l auto-évaluation: Guide de travail pour l auto-évaluation: Gouvernance d entreprise comité d audit Mars 2015 This document is also available in English. Conditions d application Le Guide de travail pour l auto-évaluation

Plus en détail

Introduction à ITIL. Un guide d'initiation à ITIL. Tana Guindeba, ing. jr Mars 2014. Guintech Informatique. Passer à la première page

Introduction à ITIL. Un guide d'initiation à ITIL. Tana Guindeba, ing. jr Mars 2014. Guintech Informatique. Passer à la première page Introduction à ITIL Un guide d'initiation à ITIL Tana Guindeba, ing. jr Mars 2014 1 ITIL Définition: ITIL (Information Technology Infrastructure Library) qui se traduit en français par «Bibliothèque pour

Plus en détail

Formation «Système de gestion des documents d activité (SGDA)»

Formation «Système de gestion des documents d activité (SGDA)» Formation «Système de gestion des documents d activité (SGDA)» **** Norme principale : - ISO 3030X : Système de gestion des documents d activité (SGDA) ; Normes Connexes : - ISO 15489 : Records Management

Plus en détail

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 2 Modèles de processus du développement du logiciel. Plan du cours

IFT3913 Qualité du logiciel et métriques. Chapitre 2 Modèles de processus du développement du logiciel. Plan du cours IFT3913 Qualité du logiciel et métriques Chapitre 2 Modèles de processus du développement du logiciel Plan du cours Introduction Modèles de processus du développement du logiciel Qualité du logiciel Théorie

Plus en détail

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Administration canadienne de la sûreté du transport aérien Norme relative au système de gestion des fournisseurs de services de contrôle de l ACSTA Octobre 2009 La présente norme est assujettie aux demandes

Plus en détail

Excellence. Technicité. Sagesse

Excellence. Technicité. Sagesse 2014 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil ATHENA est un cabinet de services créé en 2007 et spécialisé dans les domaines de la sécurité informatique et la gouvernance. De part son expertise, ATHENA

Plus en détail

ISO 9001. Comment procéder. pour les PME. Recommandations de l ISO/TC 176

ISO 9001. Comment procéder. pour les PME. Recommandations de l ISO/TC 176 ISO 9001 pour les PME Comment procéder Recommandations de l ISO/TC 176 ISO 9001 pour les PME Comment procéder Recommandations de l ISO/TC 176 Secrétariat central de l ISO 1, chemin de la Voie-Creuse Case

Plus en détail

Démarche de traçabilité globale

Démarche de traçabilité globale Démarche de traçabilité globale Dr Chi-Dung TA* Responsable Qualité, Danone Vitapole chi-dung.ta@danone.com La traçabilité existe depuis un certain nombre d'années dans les entreprises à des niveaux plus

Plus en détail

Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires

Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires Modernisation et gestion de portefeuilles d applications bancaires Principaux défis et facteurs de réussite Dans le cadre de leurs plans stratégiques à long terme, les banques cherchent à tirer profit

Plus en détail

Certification ISO 9001 de la prise en charge médicamenteuse

Certification ISO 9001 de la prise en charge médicamenteuse Certification ISO 9001 de la prise en charge médicamenteuse Jeudi 9 avril 2015 1 Sommaire Présentation de la Maison de santé Marie Galène La démarche de certification ISO 9001 à Marie Galène Pourquoi cette

Plus en détail

Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 LA QUALITE 3/5 LA QUALITE 2/5 LA QUALITE 4/5 LA QUALITE 5/5

Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 LA QUALITE 3/5 LA QUALITE 2/5 LA QUALITE 4/5 LA QUALITE 5/5 Noël NOVELLI ; Université d Aix-Marseille; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9 Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 La gestion de la qualité Enjeux de la

Plus en détail

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management.

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management. Ce cours apporte les connaissances nécessaires et les principes de gestion permettant la formulation d une Stratégie de Services IT ainsi que les Capacités organisationnelles à prévoir dans le cadre d

Plus en détail

ITIL V3. Transition des services : Principes et politiques

ITIL V3. Transition des services : Principes et politiques ITIL V3 Transition des services : Principes et politiques Création : janvier 2008 Mise à jour : août 2009 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé

Plus en détail

Bâtir un système intégré

Bâtir un système intégré Florence GILLET-GOINARD Bâtir un système intégré Qualité/Sécurité/Environnement De la qualité au QSE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3651-8 CHAPITRE 1 Un système intégré, quels enjeux? 1. QU EST-CE

Plus en détail

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes

Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes Systèmes de Management Intégré (SMI) Instrumentation, Contrôle et Management des Systèmes QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT OUTIL DE PILOTAGE MIS A LA DISPOSITION DES ORGANISMES Système : ensemble d éléments

Plus en détail

Commentaires sur le projet de lignes directrices (G3) pour l évaluation de la durabilité de la Global Reporting Initiative

Commentaires sur le projet de lignes directrices (G3) pour l évaluation de la durabilité de la Global Reporting Initiative Le 28 mars 2006 Commentaires sur le projet de lignes directrices (G3) pour l évaluation de la durabilité de la Global Reporting Initiative Nous sommes heureux d avoir l occasion de présenter nos commentaires

Plus en détail

THEORIE ET CAS PRATIQUES

THEORIE ET CAS PRATIQUES THEORIE ET CAS PRATIQUES A DEFINIR 8/28/2012 Option AUDIT 1 INTRODUCTION L informatique : omniprésente et indispensable Développement des S.I. accroissement des risques Le SI = Système Nerveux de l entreprise

Plus en détail

CONTRÔLES D HYGIèNE ET DE QUALITÉ D HÔTELLERIE ET DE RESTAURATION

CONTRÔLES D HYGIèNE ET DE QUALITÉ D HÔTELLERIE ET DE RESTAURATION CONTRÔLES D HYGIèNE ET DE QUALITÉ DANS LES établissements D HÔTELLERIE ET DE RESTAURATION 2 Table des matières 4-5 Présentation de SGS 6-7 Renforcez votre réputation 8-9 Programme d évaluation: «Hygiene

Plus en détail

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE Fabrication et transformation de matériaux et d emballages destinés au contact des aliments : respect des règles d hygiène (méthode HACCP) Réf. Rédacteur LNE PP/GLB

Plus en détail

LES BASES DE LA QUALITE

LES BASES DE LA QUALITE LES BASES DE LA QUALITE Sommaire I.PREAMBULES A LA DEMARCHE DE CERTIFICATION II. LES REGLES POUR METTRE EN ŒUVRE UN SMQ III. LES ETAPES DU PROCESSUS DE CERTIFICATION IV. LA NORME ISO 9001 ET SES EXIGENCES

Plus en détail

Notre écoute et notre réactivité

Notre écoute et notre réactivité 2010 Manuel Qualité Politique qualité Notre écoute et notre réactivité sont la garantie de notre capacité à réaliser des prestations d un haut niveau de qualité. Il s agit de remplir les missions fixées

Plus en détail

L Audit selon la norme ISO27001

L Audit selon la norme ISO27001 L Audit selon la norme ISO27001 5 ème Rencontre des Experts Auditeurs ANSI Anissa Masmoudi Sommaire 1. La norme ISO27001 2. La situation internationale 3. L audit selon la norme ISO27001 4. Audit 27001

Plus en détail

Manuel de management intégré

Manuel de management intégré Manuel de management intégré Versions 1 2015 Manuel de management intégré ETT 04/2015 1 Préface Le manuel de management intégré se veut une présentation succincte de notre organisation. Cette organisation

Plus en détail

Recommandations pour les entreprises qui envisagent de souscrire à des services de Cloud computing

Recommandations pour les entreprises qui envisagent de souscrire à des services de Cloud computing Recommandations pour les entreprises qui envisagent de souscrire à des services de Cloud computing D un point de vue juridique, la CNIL constate que le Cloud computing soulève un certain nombre de difficultés

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Profil de fonction 3.3. Magasinier

Profil de fonction 3.3. Magasinier Profil de fonction 3.3 Magasinier Magasinier -88- juin 1996 Le magasinier Caractéristiques de la fonction Les tâches, responsabilités et compétences d'un magasinier sont essentiellement de nature opérationnelle.

Plus en détail

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3

REF01 Référentiel de labellisation des laboratoires de recherche_v3 Introduction Le présent référentiel de labellisation est destiné aux laboratoires qui souhaitent mettre en place un dispositif de maîtrise de la qualité des mesures. La norme ISO 9001 contient essentiellement

Plus en détail

Faire croître votre chiffre d affaires PLACEMENTS PLANIFICATION FINANCIÈRE ASSURANCE

Faire croître votre chiffre d affaires PLACEMENTS PLANIFICATION FINANCIÈRE ASSURANCE Faire croître votre chiffre d affaires PLACEMENTS PLANIFICATION FINANCIÈRE ASSURANCE 2 Table des matières 1. Survol de ÉlémentsPatrimoine 2. Modules renseignements du client 3. Modules planifications financière

Plus en détail

L Audit Interne vs. La Gestion des Risques. Roland De Meulder, IEMSR-2011

L Audit Interne vs. La Gestion des Risques. Roland De Meulder, IEMSR-2011 L Audit Interne vs. La Gestion des Risques Roland De Meulder, IEMSR-2011 L audit interne: la définition L audit interne est une activité indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance

Plus en détail

Mise en place d une démarche qualité dans un système d information

Mise en place d une démarche qualité dans un système d information Mise en place d une démarche qualité dans un système d information IMGT The international ImMunoGeneTics information system Laëtitia Regnier, IE Bioinformatique, Responsable Management de la Qualité (RMQ).

Plus en détail

TUV Certification Maroc

TUV Certification Maroc Page 1 sur 8 Formation : Référence : Durée : Formation enregistrée IRCA Auditeur / Responsable d audit ISO 22000 :2005 Q02 5 jours Date : Du 12 au 16 Octobre 2009 Lieu : HOTEL BARCELO à Casablanca TÜV

Plus en détail

CERTIFICATION DES INSTITUTIONS APPLIQUANT LE CASE MANAGEMENT CRITÈRES DE QUALITÉ ET INDICATEURS DE CONTRÔLE

CERTIFICATION DES INSTITUTIONS APPLIQUANT LE CASE MANAGEMENT CRITÈRES DE QUALITÉ ET INDICATEURS DE CONTRÔLE CERTIFICATION DES INSTITUTIONS APPLIQUANT LE CASE MANAGEMENT CRITÈRES DE QUALITÉ ET INDICATEURS DE CONTRÔLE 1 INTRODUCTION Le présent document a été rédigé par le groupe de travail «Certification» du Réseau

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE

LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE LE PROJET QUALITE-GESTION DES RISQUES- DEVELOPPEMENT DURABLE 1 LA POLITIQUE QUALITE-GESTION DES RISQUES Depuis 2003, la Direction s engage à poursuivre, la démarche qualité et à développer une gestion

Plus en détail

TABLE DE MATIERES. Pourquoi les Organisations doivent-elles être accréditées?...

TABLE DE MATIERES. Pourquoi les Organisations doivent-elles être accréditées?... TABLE DE MATIERES Qu est-ce que SADCAS? Pourquoi les Organisations doivent-elles être accréditées?... En quoi les Organismes d Accréditation peuvent être bénéfiques jusqu aux derniers utilisateurs?.. Le

Plus en détail

Consultation sur le projet de mise à jour des indicateurs PEFA, 7 août 2014

Consultation sur le projet de mise à jour des indicateurs PEFA, 7 août 2014 Consultation sur le projet de mise à jour des indicateurs PEFA, 7 août 2014 Madame, Monsieur Le Programme «Dépenses publiques et Responsabilité financière» (PEFA), lancé en 2001, a mis en place un cadre

Plus en détail

Validation des processus de production et de préparation du service (incluant le logiciel)

Validation des processus de production et de préparation du service (incluant le logiciel) Validation des processus de production et de préparation du service (incluant le logiciel) Traduction non officielle du document Réponses et décisions de EK-Med 3.9 B 18 publié sur le site Web de l organisme

Plus en détail

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise CCI Moselle, le16 avril 2013 Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement Un atout pour l entreprise Intervention de Olivier Rousseaux, Auditeur QSE, Expert en organisation et management

Plus en détail

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques ITIL v3 La clé d une gestion réussie des services informatiques Questions : ITIL et vous Connaissez-vous : ITIL v3? ITIL v2? un peu! beaucoup! passionnément! à la folie! pas du tout! Plan général ITIL

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS

EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS EVALUATION DES SERVICES GUIDE A L INTENTION DE LA CHEFFE OU DU CHEF DE SERVICE ET DE SES COLLABORATRICES ET COLLABORATEURS Ce document présente la procédure d évaluation des services centraux de l UNIL

Plus en détail

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com ADIS Innovation Partner 18 ans d activité opérationnelle dans le secteur du semi-conducteur

Plus en détail

Evaluation de l organisation interne

Evaluation de l organisation interne Module 1 Module Evaluation de l organisation interne Table des matières SECTION 1 Mission et valeurs 34 SECTION 2 Gestion 1 40 SECTION 3 Gestion 2 46 T E A R F U N D 2 0 0 3 33 Module 1 Section 1 Mission

Plus en détail

Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années

Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années Série «Connaissances et employabilité» Préparation au milieu de travail, 8 e et 9 e années Les cours de la série «Connaissances et employabilité» du secondaire premier cycle sont axés sur l exploration.

Plus en détail

Manuel Qualité. Réf. : MAQ Page : 1 / 15 Version : 2 Date de révision : 04/04/2012

Manuel Qualité. Réf. : MAQ Page : 1 / 15 Version : 2 Date de révision : 04/04/2012 Page : 1 / 15 Rue Mabîme 77 4432 ALLEUR Belgique Tél. : +32 (0) 4 247 32 24 Fax : +32 (0) 4 427 18 82 e-mail : info@ansolive.com Site internet : www.ansolive.com Ce document est la propriété exclusive

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

Partager l expérience de l ASECNA dans la mise en œuvre du SMS et du SMQ :

Partager l expérience de l ASECNA dans la mise en œuvre du SMS et du SMQ : Objet de la présentation Partager l expérience de l ASECNA dans la mise en œuvre du SMS et du SMQ : Défis rencontrés Avantages acquis Contenu de la présentation Qu est ce que l ASECNA? Planification de

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

Système de Management par la Qualité

Système de Management par la Qualité Système de Management par la Qualité Rapport Technique Référence Rédigé par MAN-01 Jérémie Dhennin Nombre de pages 9 Le 23 juillet 2015 Diffusion non restreinte ELEMCA SAS / RCS Toulouse 790 447 866 425,

Plus en détail

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par:

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par: Catalogue de Formations THERMALISME Accompagnement à la Certification Aquacert HACCP (Certification basée sur le Guide Bonnes Pratiques de la profession Conforme aux exigences règlementaires de janvier

Plus en détail

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin CANEGE Leçon 11 les tâches de gestion du magasin Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable : d'appréhender la différence entre gestion dynamique des stocks et gestion des magasins d

Plus en détail

CNAC. Appel à commentaires. Missions d examen. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification

CNAC. Appel à commentaires. Missions d examen. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Appel à commentaires Missions d examen préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Date limite de réception des commentaires : le 11 avril 2011 CNAC APPEL À COMMENTAIRES MISSIONS D EXAMEN

Plus en détail

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence Synthèse SYNTHESE L incertitude est une donnée intrinsèque à la vie de toute organisation. Aussi l un des principaux défis pour la direction

Plus en détail

Certification des Etablissements de Santé en France

Certification des Etablissements de Santé en France Certification des Etablissements de Santé en France Pouvait-on faire sans elle en France? Peut-elle faire mieux? Les enjeux et les perspectives de la procédure 2014 Plan de l intervention 1. Partie 1 :

Plus en détail

Développement d une application partagée pour la gestion du système de qualité (ISO 9001/2008) dans la sucrerie

Développement d une application partagée pour la gestion du système de qualité (ISO 9001/2008) dans la sucrerie Développement d une application partagée pour la gestion du système de qualité (ISO 9001/2008) dans la sucrerie Guy Ndong Essengue, Ahmed Mahamat Société Sucrière du Cameroun (SOSUCAM), BP 857 Yaoundé,

Plus en détail

White Paper ADVANTYS. Workflow et Gestion de la Performance

White Paper ADVANTYS. Workflow et Gestion de la Performance White Paper Workflow et Gestion de la Performance Présentation L automatisation des process combinée à l informatique décisionnelle (Business Intelligence) offre une nouvelle plateforme de gestion pour

Plus en détail

La certification des entreprises de Bâtiment et de Travaux Publics en Rhône-Alpes : les enjeux

La certification des entreprises de Bâtiment et de Travaux Publics en Rhône-Alpes : les enjeux C.E.R.A. Cellule Économique Rhône-Alpes Observatoire Régional du BTP La certification des entreprises de Bâtiment et de Travaux Publics en Rhône-Alpes : les enjeux Edition décembre 2006 INTRODUCTION Les

Plus en détail

Besoin de protéger vos informations? Prenez des mesures grâce à l ISO/IEC 27001 de BSI.

Besoin de protéger vos informations? Prenez des mesures grâce à l ISO/IEC 27001 de BSI. Besoin de protéger vos informations? Prenez des mesures grâce à l ISO/IEC 27001 de BSI. L ISO/IEC 27001 de BSI - votre premier choix en matière de sécurité de l information. BSI est l organisme de normalisation

Plus en détail

Norme ISA 260, Communication avec les responsables de la gouvernance

Norme ISA 260, Communication avec les responsables de la gouvernance IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 260, Communication avec les responsables de la gouvernance Le présent document a été élaboré et approuvé par le

Plus en détail

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final

BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ. Vérification de la gouvernance ministérielle. Rapport final BUREAU DU CONSEIL PRIVÉ Vérification de la gouvernance ministérielle Division de la vérification et de l évaluation Rapport final Le 27 juin 2012 Table des matières Sommaire... i Énoncé d assurance...iii

Plus en détail

Notre système de management. Qualité et Environnement

Notre système de management. Qualité et Environnement Notre système de management Ce document est destiné à nos clients, partenaires et collaborateurs et a pour volonté de décrire simplement nos activités et notre système de management Qualité et Environnement

Plus en détail

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013

Sommaire des documents de la base documentaire 15189 v2012 01/11/2013 La base documentaire a été complètement révisée pour être en conformité avec cette version 2012 de l ISO 15189. La cartographie des différents processus du LBM a également été modifiée (suppression du

Plus en détail

Document technique Outil d évaluation des risques et orientation

Document technique Outil d évaluation des risques et orientation Promotion de la bonne gouvernance et lutte contre la corruption Activité T3.3 : (SNAC Tunisie) Apporter des outils et des méthodologies ainsi que consolider les capacités pour soutenir la conception de

Plus en détail

Gestion des risques liés aux systèmes d'information, dispositif global de gestion des risques, audit. Quelles synergies?

Gestion des risques liés aux systèmes d'information, dispositif global de gestion des risques, audit. Quelles synergies? Gestion des risques liés aux systèmes d'information, dispositif global de gestion des risques, audit. Quelles synergies? gil.delille@forum-des-competences.org Agenda Les enjeux liés aux systèmes d information

Plus en détail

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable

Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Master en Gouvernance et management des marchés publics en appui au développement durable Turin, Italie Contexte Le Centre international de formation de l Organisation internationale du Travail (CIF-OIT)

Plus en détail

Charte de l'audit informatique du Groupe

Charte de l'audit informatique du Groupe Direction de la Sécurité Globale du Groupe Destinataires Tous services Contact Hervé Molina Tél : 01.55.44.15.11 Fax : E-mail : herve.molina@laposte.fr Date de validité A partir du 23/07/2012 Annulation

Plus en détail

ITIL Examen Fondation

ITIL Examen Fondation ITIL Examen Fondation Échantillon d examen B, version 5.1 Choix multiples Instructions 1. Essayez de répondre aux 40 questions. 2. Vos réponses doivent être inscrites sur la grille de réponses fournie.

Plus en détail

A vaya Global Services

A vaya Global Services A vaya Global Services Gamme des services LAN et W AN d Avaya IP Telephony Contact Centers Unified Communication Services De nos jours, dans une économie imprévisible, la réussite des affaires exige de

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

ComplianceSP TM sur SharePoint 2010 CONTRÔLE CONFORMITÉ PERFORMANCES

ComplianceSP TM sur SharePoint 2010 CONTRÔLE CONFORMITÉ PERFORMANCES TM ComplianceSP TM sur SharePoint 2010 Gestion complète de documents et processus des sciences de la vie sur SharePoint 2010 CONTRÔLE CONFORMITÉ PERFORMANCES Aperçu Consciente de la pression croissante

Plus en détail

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE

LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE LA DÉMARCHE DE VEILLE S.A. MARCHAND PREMIERE PARTIE : AUDIT SUR LA COMMUNICATION INTERNE La question posée s inscrit dans une démarche d amélioration de la circulation de l information. questionnaire d

Plus en détail

Fiche conseil n 16 Audit

Fiche conseil n 16 Audit AUDIT 1. Ce qu exigent les référentiels Environnement ISO 14001 4.5.5 : Audit interne EMAS Article 3 : Participation à l'emas, 2.b Annexe I.-A.5.4 : Audit du système de management environnemental SST OHSAS

Plus en détail