Dans un monde trépidant d aujourd hui, les propriétaires d entreprise passent

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dans un monde trépidant d aujourd hui, les propriétaires d entreprise passent"

Transcription

1 NUMÉRO LE FACTEUR FISCAL GUIDER LE PROPRIÉTAIRE OU GESTIONNAIRE D ENTREPRISE À PRENDRE UNE DÉCISION CONCERNANT L ACQUISITION D UN VÉHICULE Dans un monde trépidant d aujourd hui, les propriétaires d entreprise passent souvent beaucoup de temps au volant de leur véhicule. Qu ils l utilisent pour assister à des réunions, livrer de la marchandise, ou visiter des fournisseurs et des clients, leur véhicule ressemble souvent au prolongement de leur bureau. Comme un grand nombre de propriétaires et gestionnaires d entreprise utilisent leur véhicule à des fins d affaires, il n est pas surprenant qu on nous demande souvent, à titre de comptables, des conseils sur le mode d acquisition le plus efficace sur le plan fiscal. En général, nos clients souhaitent savoir s il est plus avantageux d acheter ou de louer leur prochain véhicule. De plus, ils nous demandent s ils devraient l acquérir par l intermédiaire de leur entreprise ou à titre personnel. Habituellement, la réponse à chacune de ces questions commence par : «Cela dépend». De nombreux facteurs peuvent influencer ces décisions, y compris le rapport entre le nombre de kilomètres parcourus à des fins personnelles et commerciales, la fréquence à laquelle l automobile doit être remplacée, ou la préférence pour un véhicule de luxe ou de classe économique. Dans le présent article, nous examinerons certains facteurs pouvant influencer un propriétaire ou gestionnaire d entreprise qui envisage d acheter ou de louer un véhicule par l intermédiaire de son entreprise ou à titre personnel afin de l utiliser à des fins d affaires. CONTENU Guider le propriétaire ou gestionnaire d entreprise à prendre une décision concernant l acquisition d un véhicule L acquisition d un véhicule par l intermédiaire de l entreprise est-elle un choix avisé? Augmentation des taux d intérêt prescrits par l ARC Véhicule acquis par l intermédiaire de l entreprise Si une entreprise met un véhicule à la disposition d un de ses dirigeants, cette situation aura des répercussions fiscales pour les deux parties. D abord, nous examinerons quelles seront les répercussions fiscales pour une entreprise qui achète ou loue un véhicule. Ensuite, nous déterminerons quelles sont les répercussions fiscales pour le propriétaire ou gestionnaire d entreprise dont le véhicule est mis à sa disposition par la société à titre d employé. Répercussions fiscales pour l entreprise Si l entreprise acquiert une automobile qui sera utilisée à des fins d affaires, elle est admissible à la déduction pour amortissement (DPA), c.-à-d. le montant de la dépréciation pouvant être réclamé à l égard de ce véhicule lors du calcul du revenu net aux fins de l impôt. Le montant de la DPA pouvant être déduit est calculé sous

2 2 forme de pourcentage du coût du véhicule. Néanmoins, il y a des limites au montant de la DPA pouvant être réclamé. Les règles sont complexes, mais en résumé, la DPA ne peut pas être réclamée sur le montant excédentaire du coût d achat lorsque celui-ci est supérieur à $, plus la TPS/TVH et la TVP applicables. L entreprise peut demander une DPA équivalant à 15 % du coût du véhicule (jusqu à concurrence du montant indiqué ci-dessus) dans l année de l achat et 30 % sur une balance dégressive au cours de chaque année subséquente. En plus de la DPA, une déduction supplémentaire allant jusqu à 300 $ par mois est applicable aux intérêts versés à l égard de tout type de financement utilisé pour l achat d un véhicule. Si l entreprise loue un véhicule qui sera utilisé à des fins d affaires, elle peut déduire ses coûts de location réels, jusqu à concurrence de 800 $ par mois, plus la TPS/TVH et la TVP. Par ailleurs, les règles limitent la déduction applicable aux paiements de location à seulement la portion des paiements reliés aux premiers $ (plus la TPS/TVH et la TVP) du coût du véhicule. Ces limites visent essentiellement à s assurer que les déductions applicables aux véhicules loués demeurent similaires à celles des véhicules achetés. Théoriquement, l entreprise devrait envisager indifféremment l achat ou la location d un véhicule, car les deux solutions offriront le même résultat net au fil du temps. Néanmoins, d autres facteurs ont souvent une incidence sur cette décision, y compris le flux de trésorerie de l entreprise, la période pendant laquelle elle possédera ou louera le véhicule, ainsi que les taux de financement et de location en vigueur. Le moment d acquisition ou de location peut également influencer la décision d achat ou de location. Peu importe que l entreprise achète un véhicule le 31 décembre ou le 1 er janvier, le montant de la DPA pouvant être réclamé pendant l année d achat demeurera le même, soit 15 % du coût du véhicule, jusqu à concurrence des limites indiquées ci-dessus. Toutefois, si l entreprise loue un véhicule, elle pourra déduire un plus grand nombre de paiements de location de son revenu au cours de la première année si le contrat de location est conclu au début plutôt qu à la fin de l année. Répercussions fiscales pour le propriétaire ou gestionnaire d entreprise Si l entreprise met un véhicule à la disposition d un de ses dirigeants, il est probable que ce dernier l utilise pendant les heures de bureau pour assumer ses fonctions à titre d employé de la société. Néanmoins, si le véhicule est également mis à sa disposition à des fins personnelles, on considérera que le dirigeant a reçu un avantage imposable du fait de son emploi. Désigné sous le nom de «frais pour droit d usage», cet avantage constitue un revenu imposable pour le propriétaire ou gestionnaire d entreprise. Ces frais pour droit d usage peuvent représenter un montant important selon le coût du véhicule et le nombre de kilomètres parcourus à des fins personnelles au cours de l année. Si l entreprise est propriétaire du véhicule, les frais pour droit d usage représentent 2 % par mois du coût d achat initial du véhicule (1,5 % dans le cas des vendeurs de véhicules automobiles). Si le véhicule est loué, ces frais sont fixés aux 2/3 du coût de location assumé par l employeur (à l exception des primes d assurance). Dans les deux cas, les frais pour droit d usage sont calculés quotidiennement, et ce, pour chaque jour que le véhicule est mis à la disposition du propriétaire ou gestionnaire d entreprise. Si le kilométrage parcouru à des fins personnelles par le propriétaire ou gestionnaire d entreprise est inférieur à kilomètres par période de 30 jours, ou à kilomètres sur toute l année, et qu il équivaut à moins de 50 % du nombre total de kilomètres parcourus, le dirigeant peut être admissible à une réduction des frais pour droit d usage. Si la réduction s applique, le montant à inclure au revenu pour l année correspond à la fraction des frais pour droit d usage attribuable au rapport entre le nombre de kilomètres parcourus à des fins personnelles et kilomètres (en supposant que le véhicule est à la disposition de l employé pendant toute l année civile; ce nombre diffère si l automobile est disponible à l employé qu une partie de l année). Veuillez noter qu aucun avantage imposable ne s applique lorsqu un véhicule est utilisé uniquement pendant les heures d affaires et demeure stationné sur les lieux de l entreprise en dehors de ses heures d ouverture, ce qui suppose que le véhicule n est pas mis à la disposition de l employé pour des fins personnelles. Un avantage imposable découle aussi des coûts d exploitation d un véhicule dans le cadre de son utilisation à des fins personnelles. Ce montant est calculé en appliquant un tarif fixe par kilomètre (en 2013, il est de 0,27 $ par kilomètre ou de 0,24 $ par kilomètre si la principale fonction de l employé consiste à acheter ou louer des automobiles) au nombre total de kilomètres parcourus à des fins personnelles. Veuillez noter que ces tarifs ne s appliquent pas pour limiter la déduction de l entreprise; la totalité du montant relatif aux coûts d exploitation raisonnables associés au véhicule de l entreprise peut être déduite. En sa qualité de propriétaire ou gestionnaire d entreprise avec le pouvoir d influencer la décision concernant le mode d acquisition d un véhicule, la question à poser serait la suivante : Il y a-t-il une préférence du point de vue fiscal de détenir le véhicule par l intermédiaire de l entreprise ou à titre personnel? Plusieurs facteurs influenceront cet aspect du processus décisionnel. L un des aspects à considérer est la hausse potentielle du coût fiscal global découlant de l écart entre le montant que l entreprise est en mesure de déduire et celui que le propriétaire ou gestionnaire d entreprise est tenu d inclure dans son revenu.

3 3 Comme il est mentionné ci-dessus, les déductions pour la société sont restreintes par les limites applicables au coût d achat et de location du véhicule. Néanmoins, le propriétaire ou gestionnaire d entreprise sera cotisé sur un avantage imposable (c.-à-d. des frais pour droit d usage) qui est calculé en fonction de la valeur réelle du véhicule ou des paiements de location, sans égard aux limites applicables à la société. Le rapport entre l utilisation du véhicule à des fins personnelles et d affaires est un autre facteur à prendre en considération. Ceci est particulièrement vrai si un véhicule loué est mis à la disposition d un propriétaire ou gestionnaire d entreprise qui l utilise plus de 50 % du temps à des fins d affaires. Pour illustrer cette situation, prenez le cas d un propriétaire ou gestionnaire d entreprise qui parcourt kilomètres par année à des fins personnelles sur un total de kilomètres. Dans ce cas, même si la réduction des frais pour droit d usage s applique, une partie équivalant à 33 % du paiement de location (2/3 x /20 004) représente un avantage imposable, tandis que seulement 25 % (10 000/40 000) du kilométrage est parcouru à des fins personnelles. Par conséquent, il pourrait être plus avantageux pour cette personne de louer le véhicule personnellement. Véhicule acquis directement par le propriétaire ou gestionnaire d entreprise Nous avons analysé différents facteurs à considérer lors de l achat ou de la location d un véhicule par l intermédiaire d une entreprise. Maintenant, examinons quelles sont les incidences liées à l acquisition d un véhicule directement par le propriétaire ou gestionnaire d entreprise pour être utilisé à des fins d affaires. En général, un employé qui utilise son propre véhicule pour gagner un revenu d emploi peut être admissible à la déduction aux fins de l impôt des dépenses liées à l utilisation de son véhicule dans l exécution de ses fonctions ainsi que certains de ses coûts fixes. Les coûts d exploitation comprennent le carburant, l entretien, les vidanges d huile, les réparations, les lavages, les primes d assurance ainsi que les droits d immatriculation et d enregistrement. Les coûts fixes comprennent la DPA et la charge d intérêt, dans le cas d un véhicule acheté, et les coûts de location dans le cas d une automobile louée. Les limites indiquées ci-dessus, qui restreignent la déduction annuelle des coûts engagés à l achat ou la location d un véhicule, s appliquent également à une automobile acquise personnellement par un employé. De plus, lorsqu il envisage l achat ou la location d un véhicule, l employé doit évaluer les facteurs mentionnés ci-dessus, y compris les exigences liées au flux de trésorerie ainsi que les tarifs de location et de financement en vigueur. Pour qu un employé puisse déduire les dépenses admissibles, certaines conditions doivent être respectées. L emploi requiert que l employé travaille habituellement à un endroit autre que le lieu d affaires de son employeur, assume les coûts liés à son véhicule et l employé ne doit pas avoir reçu une allocation non imposable sur les dépenses d automobile. L employé doit également obtenir un formulaire T2200 dûment signé par l entreprise et le conserver dans ses dossiers au cas où l Agence du revenu du Canada (ARC) souhaitait le consulter. Néanmoins, dans une cause entendue récemment par la Cour de l impôt (Morton Adler c. La Reine), le tribunal a tranché du fait que le propriétaire ou gestionnaire d entreprise ne peut pas être «tenu» de payer ses propres dépenses aux termes de son contrat d emploi avec une entreprise qu il contrôlait. Même s il s agit d une décision d un tribunal inférieur, ainsi ne créera pas de précédent, celle-ci démontre un certain risque pour les propriétaires ou gestionnaires d entreprise qui réclament des déductions de son revenu d emploi à l égard des dépenses d automobiles. Pour de plus amples renseignements à ce sujet, consultez notre Bulletin fiscal intitulé Déduction des frais à titre d employé. Autre alternative à la déduction des coûts liés au véhicule qu un propriétaire ou gestionnaire d entreprise a acquis personnellement, l entreprise peut lui rembourser ses voyages d affaires en lui versant une allocation raisonnable d automobile qui est déductible pour l entreprise et non imposable pour le propriétaire ou gestionnaire d entreprise. L ARC considère habituellement qu une allocation raisonnable est établie en fonction du kilométrage et n excède pas (en 2013) 0,54 $ par kilomètre pour les premiers kilomètres parcourus à des fins d affaires et 0,48 $ par kilomètre supplémentaire. Dans le cas des déplacements au Yukon, au Nunavut et dans les Territoires du Nord-Ouest, un montant de 0,04 $ par kilomètre est ajouté au tarif. L entreprise peut également choisir de verser au propriétaire ou gestionnaire d entreprise un salaire supplémentaire à titre d indemnité, avec un remboursement non imposable des dépenses, au lieu de lui fournir un véhicule de l entreprise. Dans ce cas, tout salaire supplémentaire versé par l entreprise est déductible pour la société et imposable pour le propriétaire ou gestionnaire d entreprise. À la lumière des renseignements ci-dessus, il est possible que dans certaines circonstances, il soit plus avantageux sur le plan fiscal pour un propriétaire ou gestionnaire d entreprise de posséder son propre véhicule, car le revenu imposable ajouté pour l utilisation de ce dernier pourrait être limité au salaire supplémentaire tel que discuté précédemment. En l occurrence avec le véhicule acquis par l intermédiaire de l entreprise, l inclusion des frais pour droit d usage et des coûts d exploitation pourrait avoir une incidence plus importante sur le revenu personnel imposable du propriétaire ou gestionnaire d entreprise. Pour voir un exemple illustrant ces répercussions fiscales, veuillez consulter l article intitulé «L acquisition d un véhicule par l intermédiaire de l entreprise est-elle un choix avisé?» Tout propriétaire ou gestionnaire d entreprise doit suivre ses propres critères lorsqu il envisage d acheter ou de louer un véhicule personnellement ou par l intermédiaire de son entreprise. Il doit tenir compte de différents facteurs et prendre une décision en fonction de ses circonstances personnelles. Communiquez avec votre conseiller de BDO pour discuter de la solution qui convient le mieux à votre situation.

4 4 L ACQUISITION D UN VÉHICULE PAR L INTERMÉDIAIRE DE L ENTREPRISE EST-ELLE UN CHOIX AVISÉ? Comme un certain nombre de facteurs doivent être évalués, il n y a pas de bonne réponse à cette question. Toutefois, vous trouverez dans les tableaux présentés ci-dessous, quelques exemples simples de différents scénarios. Nous avons comparé l acquisition d un véhicule par l intermédiaire de l entreprise avec l acquisition personnel, moyennant une rémunération supplémentaire pour assumer les coûts liés au véhicule. Dans chacun des cas, les calculs tiennent compte de deux situations. Dans la première, le kilométrage parcouru à des fins personnelles est inférieur à 50 % du nombre total de kilomètres parcourus, ainsi la réduction des frais pour droit d usage est disponible. Dans la deuxième, le kilométrage parcouru à des fins personnelles est supérieur à 50 % du nombre total de kilomètres parcourus. Aux fins de la présente analyse, nous avons utilisé les données suivantes : Le prix d achat du véhicule est de $. Le véhicule sera échangé contre un montant de $ afin d acquérir un véhicule similaire dans quatre ans. Par souci de simplicité, la TPS/TVH et la THP ont été exclues de la présente analyse. Les coûts d exploitation des véhicules sont de 0,27 $ par kilomètre (ce montant équivaut au tarif par kilomètre utilisé pour la règle sur les avantages imposables concernant les coûts d exploitation en 2013). Lorsque le véhicule est acquis personnellement, les coûts liés au véhicule (déduction faite de la valeur résiduelle) qui auraient été autrement engagés par l entreprise, seront payés au propriétaire ou gestionnaire d entreprise à titre d allocation par kilomètre et de salaire supplémentaire. L allocation d automobile par kilomètre est calculée en fonction des tarifs considérés comme «raisonnables» par l ARC (en 2013) : 0,54 $/km pour les premiers kilomètres parcourus à des fins d affaires; 0,48 $/km pour les kilométrages excédant les premiers kilomètres parcourus à des fins d affaires Scénario 1 : Scénario 2 : kilomètres pour fins personnels kilomètres en tout Option 1 : Véhicule acheté par la société Déduction pour la société kilomètres pour fins personnels kilomètres en tout Déduction pour amortissement 4 ans $ Déduction pour amortissement 4 ans $ Frais de fonctionnement sur 4 ans Frais de fonctionnement sur 4 ans Déduction totale pour la société Déduction totale pour la société Revenu personnel avantage tiré d une voiture Frais pour droit d usage 4 ans Frais pour droit d usage 4 ans Avantage relatif au fonctionnement 4 ans Avantage relatif au fonctionnement 4 ans Avantage imposable total sur 4 ans Avantage imposable total sur 4 ans Option 2: Véhicule acheté personnellement, rémunération additionnelle Déduction pour la société Allocation de voiture sur 4 ans Allocation de voiture sur 4 ans Salaire supplémentaire Salaire supplémentaire Déduction totale pour la société Déduction totale pour la société Revenu d emploi Salaire supplémentaire (allocation non imposable) Salaire supplémentaire (allocation non imposable) Comparaison des options impôt du propriétaire exploitant Revenu personnel imposable supplémentaire lorsque la voiture est la propriété de la société $ Revenu personnel imposable supplémentaire lorsque la voiture est la propriété de la société $

5 5 Observations : Sans tenir compte des différences sur le temps, le propriétaire ou gestionnaire d entreprise dans les deux scénarios utilise une automobile acquise par l intermédiaire de son entreprise ou reçoit une rémunération avant impôts suffisante pour assumer les coûts liés à l acquisition à titre personnel d un véhicule. Le coût fiscal personnel de l avantage lié à l utilisation du véhicule ou de l obtention d un salaire supplémentaire sera financé par une autre rémunération après impôts. Selon les deux scénarios, l entreprise dépensera le même montant net (en ignorant les différences sur le temps). Le montant net utilisé pourra être déduit pour l entreprise. Dans les deux scénarios, le revenu personnel imposable additionnel reçu pour l utilisation d un véhicule acquis par l intermédiaire de l entreprise est beaucoup plus élevé que si le propriétaire ou gestionnaire d entreprise avait reçu une allocation pour ses voyages d affaires et un salaire supplémentaire. Dans le cadre de la présente analyse, la valeur d achat de l automobile est de $. Si la valeur du véhicule était supérieure à $, la DPA serait limitée à $, mais on calculerait les frais pour droit d usage en fonction de la valeur totale du véhicule. Cet écart est un autre argument potentiel contre l acquisition d un véhicule par l intermédiaire de l entreprise. AUGMENTATION DES TAUX D INTÉRÊT PRESCRITS PAR L ARC Les taux d intérêt prescrits par l Agence du revenu du Canada (ARC) augmenteront à compter du 1 er octobre Les taux d intérêt prescrits sont fixés à tous les trois mois à l aide de la moyenne simple des bons du Trésor de trois mois pour le premier mois du trimestre précédent, arrondie au prochain point de pourcentage global. En juillet, le taux des bons du Trésor de 90 jours a légèrement augmenté au-dessus de 1 % et, par conséquent, les taux d intérêt prescrits du quatrième trimestre de 2013 augmenteront de 1 %. L augmentation aura une incidence sur les sommes dues à l ARC ou à recevoir par celle-ci relativement à l impôt sur le revenu, à la TPS/TVH et à d autres droits et impositions. Il s agira de la première hausse des taux d intérêt prescrits depuis Qu est-ce que cela signifie aux fins de l impôt sur le revenu? Le taux d intérêt qui s appliquera aux montants impayés d impôt passera de 5 % à 6 %. Ce taux sera également applicable aux cotisations au Régime de pensions du Canada et aux cotisations d assurance-emploi impayées. Le taux d intérêt qui s appliquera aux remboursements d impôt dus aux contribuables non constitués en société passera de 3 % à 4 %. En ce qui concerne les contribuables constitués en société, le taux d intérêt passera de 1 % à 2 %. En ce qui a trait au calcul des avantages imposables qui sont accordés aux employés et aux actionnaires sous forme de prêts sans intérêt et de prêts à faible taux d intérêt, le taux d intérêt passera de 1 % à 2 %. D autres règles fiscales énoncées dans la Loi de l impôt sur le revenu font référence à un taux d intérêt prescrit, dont certaines règles qui concernent le fractionnement du revenu familial. Plus particulièrement, l augmentation des taux d intérêt prescrits aura une incidence sur le taux minimal à appliquer sur les prêts aux fins de fractionnement du revenu accordé à certains membres de la famille. À compter du 1 er octobre 2013, le taux passera de 1 % à 2 %.Si vous consentez un prêt d investissement à un conjoint, à un conjoint de fait, à un enfant mineur ou à une fiducie familiale et que vous percevez des intérêts sur le prêt au taux d intérêt prescrit, tout revenu obtenu sur les fonds (après déduction des intérêts débiteurs) sera imposé à son nom et non à votre nom. Le taux d intérêt sur le prêt n a pas besoin d être rajusté chaque fois que le taux d intérêt prescrit fait l objet d une modification. Par conséquent, si vous finalisez les modalités d un prêt d ici le 30 septembre, vous pourrez profiter du taux d intérêt prescrit de 1 % avant que l augmentation entre en vigueur. Pour obtenir plus de détails à ce sujet, veuillez consulter nos récents Trucs fiscaux : «Fixez les arrangements d ici le 30 septembre afin de maximiser les avantages qu offre le fractionnement du revenu familial au moyen de prêts». Pour obtenir de plus amples renseignements sur l incidence de l augmentation des taux d intérêt prescrits, veuillez communiquer avec votre conseiller BDO. L information contenue dans cette publication est à jour en date du 1 er septembre Cette publication a été préparée avec soin. Cependant, elle n est pas rédigée en termes spécifiques et doit seulement être considérée comme des recommandations d ordre général. On ne peut se référer à cette publication pour des situations particulières et vous ne devez pas agir ou vous abstenir d agir sur la base des informations qui y sont présentes sans avoir obtenu de conseils professionnels spécifiques. Pour évoquer ces points dans le cadre de votre situation particulière, merci de contacter BDO Canada s.r.l./s.e.n.c.r.l. BDO Canada s.r.l./s.e.n.c.r.l., ses partenaires, collaborateurs et agents n acceptent ni n assument la responsabilité ou l obligation de diligence pour toute perte résultant d une action, d une absence d action ou de toute décision prise sur la base d informations contenues dans cette publication. BDO Canada s.r.l./s.e.n.c.r.l., une société canadienne à responsabilité limitée/société en nom collectif à responsabilité limitée, est membre de BDO International Limited, société de droit anglais, et fait partie du réseau international de sociétés membres indépendantes BDO. BDO est la marque utilisée pour désigner le réseau BDO et chacune de ses sociétés membres.

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations

Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations Juin 2003 Guide d impôt de l ACC relatif aux véhicules fournis par l employeur et aux allocations IMPORTANT : Le présent document est un guide sommaire portant sur les règles et les règlements actuels

Plus en détail

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009

MINIMISEZ VOS IMPÔTS. À propos de l auteur 50743939%52723549 3465074393954823294 253465074393954 264185027% 409745. Chronique fiscale Juillet 2009 52%86 264185027452867253 3294097452 264185%02272354926418 548232940927%2 4%3939548$2329272354926 2723%549264185027 850%27452867253%46507 %5272354$9264185%02272 0227235492%641850 452867253465%074%39395

Plus en détail

MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009. Les automobiles et la fiscalité

MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009. Les automobiles et la fiscalité MINIMISEZ VOS IMPÔTS Juillet 2009 À propos de l auteur Guillaume Charron, CA, M. Fisc. est Comptable Agréé et détient une Maitrise en Fiscalité de l Université de Sherbrooke. M. Charron est chargé de cours

Plus en détail

FRAIS D AUTOMOBILE ET TENUE DE REGISTRES

FRAIS D AUTOMOBILE ET TENUE DE REGISTRES février 2015 TABLE DES MATIÈRES Qui devrait compléter des registres? Dépenses à documenter Frais déductibles Compléter un registre de kilométrage Frais aux fins d affaires et frais personnels Autres véhicules

Plus en détail

Utilisation d une automobile : incidences fiscales

Utilisation d une automobile : incidences fiscales Utilisation d une automobile : incidences fiscales Les frais engagés pour l utilisation d une automobile dans le cadre d un emploi ou d une entreprise présentent un élément d affaires justifiant leur déductibilité

Plus en détail

Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463

Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463 WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPATABILITÉ AVANTAGES SOCIAUX FUTURS Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463 La comptabilisation des avantages sociaux futurs peut être complexe, mais

Plus en détail

Les mains sur le volant*

Les mains sur le volant* Les mains sur le volant* Guide fiscal (2010) sur l utilisation d une automobile *penserinteractif Utilisation d une automobile Guide fiscal i Au sujet de la brochure Le fait, pour un employeur, de mettre

Plus en détail

La détention de voitures de collection par une société est-elle à privilégier?

La détention de voitures de collection par une société est-elle à privilégier? 1 La relève La détention de voitures de collection par une société est-elle à privilégier? Valérie Ménard CA, LL.M. fisc. Hardy, Normand & Associés s.e.n.c.r.l. vmenard@hardynormand.com Des collections,

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Utilisation d une automobile

Utilisation d une automobile www.pwc.com/ca/automobile Utilisation d une automobile Guide fiscal Guide les conducteurs et les dirigeants d entreprise dans le labyrinthe des règles fiscales canadiennes sur les avantages et les dépenses

Plus en détail

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE 1.1 Résidence et assises juridiques de l impôt (Q)...................... 1 1.2 Textes fiscaux

Plus en détail

Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 18 février 2009. L.I.R. n 104/1

Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 18 février 2009. L.I.R. n 104/1 Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 18 février 2009 L.I.R. n 104/1 Objet : Évaluation de certains avantages accordés par l employeur à ses salariés a) Mise à la disposition à

Plus en détail

RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES

RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES BULLETIN C+G Janvier 2012 Les renseignements et données contenus dans le présent bulletin ont été rédigés par l Ordre des comptables agréés du Québec sous la direction de Monsieur Gilles Chiasson. Ils

Plus en détail

Aperçu du budget fédéral de 2016

Aperçu du budget fédéral de 2016 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Aperçu du budget fédéral de 2016 Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a déposé le premier budget du gouvernement libéral le mardi 22 mars 2016. Il s agit du premier budget

Plus en détail

NORMES COMPTABLES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) : MISE À JOUR 2013

NORMES COMPTABLES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) : MISE À JOUR 2013 DÉCEMBRE 2013 WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPATABILITÉ NORMES COMPTABLES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) : MISE À JOUR 2013 Introduction La plupart des organismes sans but lucratif (OSBL)

Plus en détail

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL

MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES Pré PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL Le 12 novembre 2014 Préparé par : TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt sur le revenu des particuliers Mesures visant

Plus en détail

NCECF EN UN COUP D OEIL Chapitre 3465 Impôts sur les bénéfices méthode des impôts futurs1

NCECF EN UN COUP D OEIL Chapitre 3465 Impôts sur les bénéfices méthode des impôts futurs1 NCECF EN UN COUP D OEIL Chapitre 3465 Impôts sur les bénéfices méthode des impôts futurs1 December 2014 CHAMP D'APPLICATION Ne s'applique pas à : La comptabilisation des crédits d'impôt à l'investissement

Plus en détail

ALERT U.S. TAX. Juin 2015. Partager maintenant

ALERT U.S. TAX. Juin 2015. Partager maintenant Cet article est le deuxième d une série de quatre visant à examiner les implications fiscales canadiennes et états-uniennes dans le cadre d une affectation temporaire d un employé du Canada aux États-Unis.

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Bulletin fiscal. Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Bulletin fiscal Novembre 2010 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Les versements à un REER effectués au plus tard le 1 er mars 2011 sont déductibles en 2010.

Plus en détail

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies

Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances. Protégez vos employés tout en réalisant des économies Régime d indemnités pour perte de salaire de RBC Assurances Protégez vos employés tout en réalisant des économies Table des matières Protégez vos employés tout en réalisant des économies 1 Qu est-ce qu

Plus en détail

Édition n 16 : Opérations de couverture

Édition n 16 : Opérations de couverture www.bdo.ca CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 16 : Opérations de couverture Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

Déclarations de revenus 2008

Déclarations de revenus 2008 1 Déclarations de revenus 2008 Guide de référence Cueilleurs de bleuets Mars 2009 Table des matières Objectif Fournir des renseignements simplifiés et pratiques Un document de référence plus élaboré est

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Politique relative aux frais de déplacement et de représentation 2 16

TABLE DES MATIERES. Politique relative aux frais de déplacement et de représentation 2 16 VERSION OFFICIELLE POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Entrée en vigueur le 1 er juillet 2009 Modifiée le 6 décembre 2010 Modifiée le 5 juin 2012 Modifiée le 23 juin 2015 Service

Plus en détail

Les entreprises qui exercent des activités commerciales et qui sont inscrites aux

Les entreprises qui exercent des activités commerciales et qui sont inscrites aux NUMÉRO 2014-10 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL POSSÉDEZ-VOUS LA DOCUMENTATION REQUISE POUR JUSTIFIER VOTRE DEMANDE DE REMBOURSEMENT DE LA TPS/TVH ET DE LA TVQ? Les entreprises qui exercent des activités commerciales

Plus en détail

Bulletin fiscal. Novembre 2012

Bulletin fiscal. Novembre 2012 Bulletin fiscal Novembre 2012 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l

Plus en détail

LE FACTEUR FISCAL LES RÈGLES SUR LES PLACEMENTS INTERDITS ET LES AVANTAGES DES REER ONT ÉTÉ PROMULGUÉES : CONTENU

LE FACTEUR FISCAL LES RÈGLES SUR LES PLACEMENTS INTERDITS ET LES AVANTAGES DES REER ONT ÉTÉ PROMULGUÉES : CONTENU NUMÉRO 2012-01 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL LES RÈGLES SUR LES PLACEMENTS INTERDITS ET LES AVANTAGES DES REER ONT ÉTÉ PROMULGUÉES : DES MESURES POURRAIENT ÊTRE NÉCESSAIRES AVANT LE 30 MARS 2012 Dans le

Plus en détail

Frais de déplacement. de la construction

Frais de déplacement. de la construction Frais de déplacement pour les employés de l industrie de la construction Par : Jean-François Thuot, CGA, MFi M.Fisc. Associé en fiscalité 28 septembre 2011 AVERTISSEMENT 2 La présente conférence traite

Plus en détail

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES

FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES FASCICULE D INFORMATIONS FISCALES PERSONNES DÉCÉDÉES Vous trouverez dans ce fascicule de l information importante en ce qui concerne le traitement fiscale d une déclaration de revenus d une personne décédée.

Plus en détail

Résumé du budget du Québec 2013-2014

Résumé du budget du Québec 2013-2014 Résumé du budget du Québec 2013-2014 Le 20 novembre 2012 INTRODUCTION Le ministre des Finances et de l Économie, M. Nicolas Marceau, a déposé aujourd hui le budget du Québec pour 2013-2014. Voici les grandes

Plus en détail

Tab No. G-1. Politique concernant la rémunération, les déplacements et les dépenses des administrateurs

Tab No. G-1. Politique concernant la rémunération, les déplacements et les dépenses des administrateurs Tab No. G-1 Politique concernant la rémunération, les déplacements et les dépenses des administrateurs 14 février 2013 1.0 RÉMUNÉRATION DES ADMINISTRATEURS... 1 1 1 Aperçu... 1 2.0 POLITIQUE CONCERNANT

Plus en détail

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc.

Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux. Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. Aide-mémoire 2012 Ajustements de divers taux Par : Bruno Lacasse, M.Sc., CGA, D. Fisc. L arrivée de 2012 nous apporte plusieurs ajustements de taux aux fins fiscales. Voici les principaux ajustements à

Plus en détail

CORPORATIONS ASSOCIÉES

CORPORATIONS ASSOCIÉES BULLETIN N o HE 003 Publié en avril 2001 Révisé en janvier 2008 LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE CORPORATIONS ASSOCIÉES Le but de ce bulletin est d aider

Plus en détail

Étude de cas. Protection du patrimoine. Guide sur la fiscalité de l assurance-santé au Canada

Étude de cas. Protection du patrimoine. Guide sur la fiscalité de l assurance-santé au Canada Étude de cas Guide sur la fiscalité de l assurance-santé au Canada grâce à l assurance maladies graves assortie d une garantie de remboursement des primes à la résiliation ou à l expiration Août 2012 La

Plus en détail

Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie

Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie Imposition des participations et des avances sur police d assurance vie Introduction Le titulaire d un contrat d assurance vie (aussi appelé «police») doit ajouter à son revenu les gains réalisés par suite

Plus en détail

MARC ST-ROCH, CA, M. FISC. Service de Comptabilité et de Fiscalité de l UPA. Colloque AGRIcarrières 15 mars 2012

MARC ST-ROCH, CA, M. FISC. Service de Comptabilité et de Fiscalité de l UPA. Colloque AGRIcarrières 15 mars 2012 MARC ST-ROCH, CA, M. FISC. Service de Comptabilité et de Fiscalité de l UPA Colloque AGRIcarrières 15 mars 2012 Plan de la présentation A. Avantages imposables et non imposables B. Employé ou travailleur

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-121

BULLETIN FISCAL 2011-121 BULLETIN FISCAL 2011-121 Novembre 2011 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

Introduction FISCALITÉ

Introduction FISCALITÉ Introduction 51 Impôt sur le revenu 53 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une filiale 54 Exercer une activité au Canada par l intermédiaire d une succursale 56 Mesures de contrôle des

Plus en détail

Août 2013. Plus précisément, la partie exonérée du gain sera égale à :

Août 2013. Plus précisément, la partie exonérée du gain sera égale à : Août 2013 LOUER VOTRE LOGEMENT INCIDENCE SUR L'EXONÉRATION DE RÉSIDENCE PRINCIPALE La plupart de nos lecteurs connaissent probablement l'exonération de résidence principale, qui fait que la totalité ou

Plus en détail

Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 20 novembre 2014. L.I.R. n 104/1

Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 20 novembre 2014. L.I.R. n 104/1 Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 20 novembre 2014 L.I.R. n 104/1 Objet : Evaluation de certains avantages accordés par l employeur à ses salariés a) Mise à la disposition à

Plus en détail

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers

Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers Planification de la relève Troisième partie : La vente de l entreprise à un tiers par LORI MATHISON Voici le dernier d une série de trois articles rédigés par Lori Mathison et publiés sur le Reper portant

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 non remboursables pour 2014 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb. Sask. Man. 2 Taux d imposition

Plus en détail

Rémunération des propriétaires dirigeants Deuxième partie

Rémunération des propriétaires dirigeants Deuxième partie Introduction En quoi consistent les dividendes? Les avantages fiscaux de la rémunération sous forme de dividendes Rémunération des propriétaires dirigeants Deuxième partie Par DON GOODISON, CFP, FCGA Introduction

Plus en détail

PRÉSENTATION SOMMAIRE

PRÉSENTATION SOMMAIRE PRÉSENTATION SOMMAIRE Conçu spécifiquement pour les Représentants indépendants. Recherche et développement par l équipe multidisciplinaire de G.N.S. SERVICE inc. Utilisation simple, rapide et performante!

Plus en détail

Régime d accession à la propriété (RAP)

Régime d accession à la propriété (RAP) Régime d accession à la propriété (RAP) Introduction Les fonds retirés d un REER sont habituellement imposables l année du retrait. Toutefois, dans le cadre de certains programmes, le retrait n entraîne

Plus en détail

Les avantages du CELI Franklin Templeton

Les avantages du CELI Franklin Templeton INVESTIR SANS JAMAIS PAYER D IMPÔTS Qu est-ce que le CELI? Le compte d épargne libre d impôts (CELI), qui sera ouvert au public à compter du 2 janvier 2009, est un nouveau type de compte d épargne enregistré

Plus en détail

INTRODUCTION AU CRÉDIT-BAIL

INTRODUCTION AU CRÉDIT-BAIL INTRODUCTION AU CRÉDIT-BAIL Adapté avec l autorisation de l Institut canadien des comptables agréés, Toronto, Canada. Octobre 1998 GLOSSAIRE DU CRÉDIT-BAIL Voici la définition de certaines expressions

Plus en détail

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Les normes IFRS et PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur des principes; de ce point de vue, bon nombre de

Plus en détail

Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt

Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N o 6 Réduire le fardeau fiscal familial par le fractionnement du revenu au moyen d un prêt Les stratégies de

Plus en détail

Vous savez probablement que le gouvernement fédéral procède à la mise

Vous savez probablement que le gouvernement fédéral procède à la mise Numéro 2016-06 www.bdo.ca Le facteur fiscal REMPLACEMENT DU RÉGIME DES IMMOBILISATIONS ADMISSIBLES Vous savez probablement que le gouvernement fédéral procède à la mise en œuvre des propositions destinées

Plus en détail

SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC

SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC PRÉFACE... vii LISTE DES ABRÉVIATIONS... ix SECTION 1 PRÉPARATION À L EFC...1 1.1 LA GRILLE DE COMPÉTENCES SECTION FISCALITÉ : VUE D ENSEMBLE...1 1.2 EXEMPLE DE CONNAISSANCES ATTENDUES À CHAQUE NIVEAU

Plus en détail

Fractionnement du revenu. Les faits

Fractionnement du revenu. Les faits Fractionnement du revenu Les faits Le fractionnement du revenu sert à réduire le fardeau fiscal d une famille. Une personne imposée à un taux élevé transfère une partie de son revenu à un autre membre

Plus en détail

Bulletin fiscal. Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS

Bulletin fiscal. Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS EN CAPITAL ALLÉGEMENT DE L IMPÔT SUR LE REVENU POUR LES ACHETEURS D UNE PREMIÈRE HABITATION LE RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-ÉTUDES NOUVEL IMPÔT DE PÉNALITÉ POUR LES

Plus en détail

Bulletin fiscal. Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL

Bulletin fiscal. Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL Bulletin fiscal Janvier 2010 AMORTISSEMENT FISCAL Au cours des dernières années, des modifications ont été apportées à certaines catégories de biens amortissables. Nous allons examiner certaines de ces

Plus en détail

Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1

Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1 Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1 Champ d application 1 La présente norme doit être appliquée à la comptabilisation

Plus en détail

POLITIQUE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE REPAS, D HÉBERGEMENT ET DE REPRÉSENTATION

POLITIQUE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE REPAS, D HÉBERGEMENT ET DE REPRÉSENTATION Code : Ressources financières COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP En vigueur : Le 23 mars 2005 Approbation : Conseil des commissaires CC 2005-05-1114 PRINCIPE D APPUI POLITIQUE CONCERNANT

Plus en détail

Votre boîte aux lettres du 9 janvier 2013

Votre boîte aux lettres du 9 janvier 2013 Votre boîte aux lettres du 9 janvier 2013 Plafond des diverses rentes du RRQ pour 2014, plafonds des dépenses d automobile pour 2014 et taux de change étranger pour 2013 Vous retrouverez dans les prochaines

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mars 2011 RÉSIDENCE PRINCIPALE EXEMPTION POUR GAIN EN CAPITAL Nous allons aborder trois sujets touchant l exemption pour gain en capital relative à une résidence principale. Choix

Plus en détail

GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA

GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA PRÉPARATION DES DÉCLARATIONS FISCALES GUIDE FISCAL RELATIF AUX CARTES D ACHAT AU CANADA Des conseils simples pour réclamer des crédits de taxe sur intrants à l égard de transactions effectuées au moyen

Plus en détail

État des résultats des activités d'une entreprise ou d'une profession libérale

État des résultats des activités d'une entreprise ou d'une profession libérale État des résultats des activités d'une entreprise ou d'une profession libérale Remplissez un formulaire T distinct pour chaque entreprise ou profession libérale. Produisez chacun des formulaires T avec

Plus en détail

FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer

FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer SOYEZ MAÎTRE DE VOTRE RETRAITE FERR, FRV et FRRI Conseils et éléments à considérer Nous comprenons que la retraite n est pas qu une question d argent. Il est important de réfléchir aux aspects tant financiers

Plus en détail

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

Revenu Québec. www.revenu.gouv.qc.ca. Avantages Imposables

Revenu Québec. www.revenu.gouv.qc.ca. Avantages Imposables Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca Avantages Imposables Avertissement Les renseignements contenus dans cette brochure ne constituent pas une interprétation juridique des lois et des règlements québécois

Plus en détail

D9 Mise à jour de l ARC : avantages imposables et trop-payés

D9 Mise à jour de l ARC : avantages imposables et trop-payés D9 Mise à jour de l ARC : avantages imposables et trop-payés Représentants de l Agence du revenue du Canada Agence du revenu du Canada Séance de formation juin 2014 Présentatrices Lise Boudreau Manon Sinclair

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1 non remboursables pour 2015 1 indépendants affiliés à KPMG non remboursables pour 2015 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb.

Plus en détail

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu

Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Notes explicatives relatives à la Loi de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable William Francis Morneau, c.p., député Décembre 2015 Préface Les présentes notes explicatives

Plus en détail

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES Le 12 novembre 2014 Mise à jour des projections économiques et budgétaires Fédéral LP TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt

Plus en détail

BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015

BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015 BUDGET FÉDÉRAL 21 AVRIL 2015 RÉSUMÉ Par : Service de fiscalité Page 2 TABLE DES MATIÈRES Veuillez prendre note qu'il ne s'agit pas d'un résumé exhaustif de toutes les mesures contenues dans le budget.

Plus en détail

Votre indemnité de départ et vous : Faites fructifier votre argent. Planification fiscale et successorale Mackenzie

Votre indemnité de départ et vous : Faites fructifier votre argent. Planification fiscale et successorale Mackenzie Votre indemnité de départ et vous : Faites fructifier votre argent Planification fiscale et successorale Mackenzie 1 2 Faites-vous face à un changement dans votre emploi? Indemnité de départ, retraite

Plus en détail

Référence : B-200-16. Références : Autres :

Référence : B-200-16. Références : Autres : Référence : B-200-16 Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique Catégorie Objet : FONCTIONNEMENT INTERNE : Remboursement des dépenses 180 10200 Shellbridge Way Richmond (Colombie-Britannique)

Plus en détail

Le calcul détaillé du taux personnalisé 2012. Guide

Le calcul détaillé du taux personnalisé 2012. Guide Le calcul détaillé du taux personnalisé 2012 Guide Le calcul détaillé du taux personnalisé 2012 Ce document est réalisé par la Vice-présidence aux finances en collaboration avec la Direction des communications

Plus en détail

UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT

UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT UNION OF CANADIAN CORRECTIONAL OFFICERS SYNDICAT DES AGENTS CORRECTIONNELS DU CANADA CSN POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES ET DU SALAIRE Version de fevrier 2009 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1

Plus en détail

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES

STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Introduction 9 STRUCTURES ORGANISATIONNELLES Par Sven Milelli INTRODUCTION Structures organisationnelles 11 Il existe une grande variété de structures juridiques possibles pour l exploitation d une entreprise

Plus en détail

NOTE : Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et dans le seul but d alléger le texte.

NOTE : Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et dans le seul but d alléger le texte. Politique n o 1999-FR-01 Politique de remboursement des frais de déplacement et de représentation applicable aux commissaires et au personnel de la Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier Approuvée par

Plus en détail

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 14 : Paiements à base d actions

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 14 : Paiements à base d actions WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 14 : Paiements à base d actions Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés

Plus en détail

Revenu Québec. www.revenu.gouv.qc.ca. Avantages Imposables

Revenu Québec. www.revenu.gouv.qc.ca. Avantages Imposables Revenu Québec www.revenu.gouv.qc.ca Avantages Imposables Avertissement Les renseignements contenus dans cette brochure ne constituent pas une interprétation juridique des lois et des règlements québécois

Plus en détail

LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE

LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE BULLETIN n O HE 002 Publié en juin 2000 Révisé en août 2014 LOI SUR L IMPÔT DESTINÉ AUX SERVICES DE SANTÉ ET À L ENSEIGNEMENT POSTSECONDAIRE RÉMUNÉRATION Le présent bulletin aidera les employeurs à déterminer

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-119

BULLETIN FISCAL 2011-119 BULLETIN FISCAL 2011-119 Mai 2011 EMPRUNT D UN REER HYPOTHÈQUE Lors de l achat d une résidence, plusieurs personnes ont emprunté de leur REER par le biais du Régime d accession à la propriété. Toutefois,

Plus en détail

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale.

Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. Voici la plus récente édition de notre bulletin fiscal. Nous vous proposerons des idées de planification et un suivi de l actualité fiscale. 1) Régime d imposition du gain en capital Régime d imposition

Plus en détail

Première application des IFRS par les fonds d investissement

Première application des IFRS par les fonds d investissement Première application des IFRS par les fonds d investissement Extrait, Groupe de discussion sur les IFRS Compte rendu de la réunion du 2 décembre 2013 Le projet de l IASB sur les entités d investissement

Plus en détail

L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION. A - Acquisition d une automobile

L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION. A - Acquisition d une automobile L AUTOMOBILE ET LES TAXES À LA CONSOMMATION Nous tenons à vous rappeler que plusieurs règles existent quant aux taxes à la consommation et aux véhicules. Nous vous présentons ici les règles touchant le

Plus en détail

Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012

Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012 Crédits d impôt non remboursables et remboursables du Québec offerts aux particuliers pour 2012 du Québec pour 2012 Taux d imposition s appliquant aux crédits 1 20,00 % Facteur d indexation 2 2,66 % Montant

Plus en détail

Rémunération des propriétaires dirigeants Troisième partie

Rémunération des propriétaires dirigeants Troisième partie Rémunération des propriétaires dirigeants Troisième partie Par DON GOODISON, CFP, FCGA Cotisations de membre non déductibles Automobile fournie par la société Prêts sans intérêt et autres prêts Allocations

Plus en détail

3. Quelle est, fiscalement, la formule de crédit la plus intéressante?

3. Quelle est, fiscalement, la formule de crédit la plus intéressante? 3. Quelle est, fiscalement, la formule de crédit la plus intéressante? À cette question, il n y a malheureusement pas de réponse très claire et précise étant donné que les divers types de crédit sont fondamentalement

Plus en détail

Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11

Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11 Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien (LEEROS) FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE Je suis le demandeur / requérant / défendeur de cette demande pour l obtention ou

Plus en détail

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées

EN RÉSUMÉ. Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Ottawa, le 7 janvier 2014 MÉMORANDUM D13-3-13 EN RÉSUMÉ Valeur en douane : frais d intérêts relatifs aux paiements différés pour des marchandises importées Les modifications supplémentaires liées à la

Plus en détail

NCOSBL EN UN COUP D OEIL Présentation des états financiers1

NCOSBL EN UN COUP D OEIL Présentation des états financiers1 NCOSBL EN UN COUP D OEIL Présentation des états financiers1 Décembre 2014 Présentation des états financiers 1 ORGANISME SANS BUT LUCRATIF Entrée en vigueur: exercices ouverts à compter du 1 er janvier

Plus en détail

Mesures visant l impôt sur le revenu des sociétés

Mesures visant l impôt sur le revenu des sociétés Mesures visant l impôt sur le revenu des sociétés Taux d imposition des petites entreprises À l heure actuelle, la déduction accordée aux petites entreprises a pour effet d abaisser à 11 % le taux de l

Plus en détail

Nouvelles règles sur le partage des avoirs de retraite à la rupture du mariage en Ontario

Nouvelles règles sur le partage des avoirs de retraite à la rupture du mariage en Ontario Recherche et conformité Promoteurs de régimes de retraite : Nouvelles règles sur le partage des avoirs de retraite à la rupture du mariage en Ontario Les règles qui régissent le partage des avoirs de retraite

Plus en détail

Cessation d emploi et protection d assurance collective

Cessation d emploi et protection d assurance collective SOINS MÉDICAUX ET SOINS DENTAIRES / INVALIDITÉ, VIE ET MMA 14-11 Cessation d emploi et protection d assurance collective Le présent bulletin est une mise à jour du numéro 07-02 de l Info- Collective. Parmi

Plus en détail

Le Régime de retraite assurée d entreprise. Parce que les entreprises prospères ont besoin d une sécurité et d un revenu

Le Régime de retraite assurée d entreprise. Parce que les entreprises prospères ont besoin d une sécurité et d un revenu Le Régime de retraite assurée d entreprise Parce que les entreprises prospères ont besoin d une sécurité et d un revenu L opportunité Des propriétaires d entreprise qui ont besoin d assurance pour les

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2012-124

BULLETIN FISCAL 2012-124 BULLETIN FISCAL 2012-124 Mai 2012 FIDUCIE ET CHOIX DES FIDUCIAIRES PROBLÈMES POTENTIELS Le Code civil du Québec requiert pour toutes les fiducies la présence d au moins un fiduciaire (fiduciaire indépendant)

Plus en détail

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES L obtention d un prêt hypothécaire est souvent l engagement financier le plus important qu un Canadien prendra. Les prêts hypothécaires présentent

Plus en détail

Contenu. Application BULLETIN D INTERPRÉTATION EN MATIÈRE D IMPÔT SUR LE REVENU. LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU Allocations de retraite

Contenu. Application BULLETIN D INTERPRÉTATION EN MATIÈRE D IMPÔT SUR LE REVENU. LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU Allocations de retraite BULLETIN D INTERPRÉTATION EN MATIÈRE D IMPÔT SUR LE REVENU N o : IT-337R4 (Consolidé) DATE : le 1 er février 2006 OBJET : RENVOI : LOI DE L IMPÔT SUR LE REVENU Allocations de retraite L alinéa 60j.1),

Plus en détail

L amortissement fiscal. Biens amortissables. Coût en capital d un bien. L allocation du coût en capital (ACC) ou Déduction pour amortissement (DPA)

L amortissement fiscal. Biens amortissables. Coût en capital d un bien. L allocation du coût en capital (ACC) ou Déduction pour amortissement (DPA) L amortissement fiscal L allocation du coût en capital (ACC) ou Déduction pour amortissement (DPA) Biens amortissables Biens acquis par un contribuable et pour lequel il obtient une déduction au titre

Plus en détail

DÉDUCTION DES FRAIS À TITRE D EMPLOYÉ

DÉDUCTION DES FRAIS À TITRE D EMPLOYÉ juillet 2015 TABLE DES MATIÈRES Dans quel cas les frais sont-ils déductibles? Quels sont les frais déductibles? Frais de bureau à domicile ou de location de bureau Considérations spéciales pour les propriétairesexploitants

Plus en détail

FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE

FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE FORMULE 11 DÉCLARATION FINANCIÈRE (Loi sur l établissement et l exécution réciproque des ordonnances de soutien, L.N.-B. 2002, c.i-12.05, art.5(2)e), 9(1)b)(ii), 23(2)f) et 27(1)b)(ii)) Je suis le demandeur

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013

BULLETIN FISCAL 2013-131. Novembre 2013 BULLETIN FISCAL 2013-131 Novembre 2013 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

De grandes économies fiscales pour les employés de la construction. Études de cas

De grandes économies fiscales pour les employés de la construction. Études de cas Présenté par : Josée Jeffrey, D. Fisc. Pl. Fin. FOCUS RETRAITE & FISCALITÉ INC. et Jean-François Thuot CPA,CGA, M.Fisc. Associé, Fiscalité RAYMOND CHABOT GRANT THORNTON De grandes économies fiscales pour

Plus en détail

CCSP EN UN COUP D OEIL Chapitre SP 3070, Participations dans des entreprises publiques

CCSP EN UN COUP D OEIL Chapitre SP 3070, Participations dans des entreprises publiques CCSP EN UN COUP D OEIL Chapitre SP 3070, Participations dans des entreprises publiques Mars 2014 Chapitre SP 3070, Participations dans des entreprises publiques ENTREPRISE PUBLIQUE S entend d un organisme

Plus en détail