Satisfaction des usagers : votre avis nous intéresse

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Satisfaction des usagers : votre avis nous intéresse"

Transcription

1 Satisfaction des usagers : votre avis nous intéresse La satisfaction des usagers fait l objet d enquêtes auprès des patients hospitalisés et des consultants. Un questionnaire intitulé «Votre avis nous intéresse» vous a été remis à votre arrivée. Intégré dans ce livret d accueil, il est également disponible en ligne sur le site de l hôpital [lien]. Merci de le remplir afin de contribuer, par vos réponses et vos suggestions, à améliorer la qualité de nos prestations. En 2016, les patients étaient globalement satisfaits des soins reçus. 98,4 % des répondant recommandent l hôpital 98,6 % se sont sentis en confiance 8,77/10 est l indice de satisfaction moyen Les résultats complets sont disponible en ligne sur le site de l hôpital [lien]. Enquête e-satis Depuis 2014, le Ministère de la santé a généralisé un nouvel indicateur e-satis mesurant, sur le plan national, la satisfaction des patients ayant séjourné plus de deux nuits consécutives à l hôpital. Ce dispositif permanent permet tout au long de l année de mesurer votre satisfaction grâce à un questionnaire en ligne. Cette enquête permet de recueillir votre appréciation sur les différentes composantes de votre parcours hospitalier : accueil, prise en charge dans le service, chambre, repas et sortie de l établissement. Sa finalité est de donner aux hôpitaux un outil de pilotage permettant d améliorer la qualité de l offre de soins. A la fin de l année, un score de satisfaction calculé à partir des réponses des patients sera publié pour chacun des hôpitaux et accessible en ligne sur le site Sur le plan pratique : le recueil de votre adresse sera réalisé au moment des formalités d admission, vous recevrez de l Agence Technique de l Information sur l Hospitalisation (ATIH), après votre hospitalisation, un lien unique et sécurisé permettant de vous connecter et de participer à l enquête en ligne, en moins de 10 minutes, vous pourrez donner votre avis et participer ainsi à l amélioration de notre qualité de soins. Revenir sur le site de l hôpital 29

2 Q2/V8/juillet 2016

3 Q2/V8/juillet 2016

4 Plaintes, réclamations et médiations Pour adresser une plainte, une réclamation ou des remerciements Vous souhaitez nous faire part de toute remarque quant à votre prise en charge, nous vous invitons à vous adresser au cadre du service où vous êtes hospitalisé en première intention. Si votre plainte concerne la facturation, Pour contacter le service de la vous pouvez l adresser à l adresse suivante Une réponse vous sera adressée dans les meilleurs délais. patientèle : La chargée de la patientèle est à votre écoute pour recueillir vos réclamations, soit dans le cadre d un entretien, soit par courrier. Direction chargée de la patientèle 28 rue Charenton PARIS CEDEX 12 Tél : Vos témoignages de sympathie sont recensés et transmis aux secteurs concernés. Les plaintes et réclamations sont analysées par l'établissement et prises en compte par les services concernés. Elles sont également présentées synthétiquement ou en détail aux représentants des usagers de l'hôpital. La Commission des usagers (CDU) Créée par décret n du 1/06/2016, elle remplace la CRUQPC et renforce la place des usagers. Sont membres avec voix délibérative les représentants d associations d usagers agréées (deux titulaires et un suppléant) désignés par l ARS : le directeur ou son représentant désigné, le médiateur médical et son suppléant, le médiateur non médical et son suppléant ; peuvent également y siéger, de manière facultative, d autres professionnels de l établissement. Les missions de la Commission des usagers participer à l élaboration de la politique menée : accueil, prise en charge, information et droit des usagers ; être associée à l organisation des parcours de soins ainsi qu à la politique qualité et gestion des risques élaborée par la commission médicale d établissement ; être informée des événements indésirables graves survenus et des actions correctives mises en place ; recueillir les observations des associations de bénévoles de l hôpital ; proposer un projet des usagers après concertation de l ensemble des représentants des usagers et des associations ayant passés convention avec l hôpital. 32

5 Les représentants des usagers Qui sont-ils? Ce sont des membres d associations de patients, d usagers, de consommateurs ou familiales qui doivent être obligatoirement agréées au niveau national ou régional. Quel est leur rôle? Ils portent la parole des personnes malades, de leur famille, défendent leurs intérêts et contribuent à la définition des besoins, des attentes, des orientations ou évolutions souhaitables. Ils siègent au sein de la Commissions des usagers (CDU), du Conseil de surveillance et de la Commission de l activité libérale (chargée de contrôler l exercice de l activité libérale des médecins au sein de l établissement). Les médiateurs médicaux et non médicaux Associés à l instruction des plaintes et réclamations, les médiateurs siègent à la CDU aux côtés des représentants des usagers. Ils sont des interlocuteurs privilégiés des patients et de leur famille. Ils peuvent vous recevoir, si vous le souhaitez, pour examiner les difficultés que vous avez pu rencontrer. Le médiateur médical intervient si l'usager s'estime victime d'un préjudice du fait de l'activité médicale, et lui apporte assistance et conseils. Ses missions : consulter le dossier médical, avec l'accord du patient ; l'hôpital ; Représentants des usagers : M. Yves DENIS Association Les petits frères des Pauvres Vice-président de la CDU M. Alain LAFORÊT Association nationale des retraités Mme Denise NOEL-RIEU Ligue contre le cancer M. Philippe PAUGAM Fondation Valentin Haüy Médiateur médical : Dr Pierre LARRICART Suppléant : Pr André LIENHART prendre contact avec le patient et lui proposer généralement un rendez-vous ; compléter l'information, expliquer et essayer de résoudre les malentendus éventuels ; informer, si besoin, sur les modalités du recours gracieux qui fera intervenir l'assurance de rédiger systématiquement un compte-rendu de la rencontre avant de rendre compte au directeur de l'établissement qui dispose du pouvoir de décision en lui adressant, ainsi qu'aux services concernés, ses recommandations ; indiquer au plaignant les voies de recours judiciaire possibles, si les démarches amiables ont échoué. Le médiateur non médical est amené à connaître toutes les plaintes qui ne sont pas liées à l organisation des soins et au fonctionnement médical des services. Médiateur non médical : Agnès EULRY Suppléante : Marie-Noëlle BETTIO Les structures externes La commission de conciliation et d indemnisation des accidents médicaux (CCI) est chargée de faciliter le règlement amiable des litiges liés à un acte de prévention, de diagnostic ou de soin dans le cadre des accidents médicaux, des affections iatrogènes (occasionnées par le traitement médical) et des infections nosocomiales. Le défenseur des droits intervient lorsque vous avez effectué toutes les démarches et qu aucune solution n a été trouvée. Tél : rue Saint Florentin PARIS CEDEX 08 Revenir sur le site de l hôpital 33

Satisfaction des usagers : votre avis nous intéresse

Satisfaction des usagers : votre avis nous intéresse Satisfaction des usagers : votre avis nous intéresse La satisfaction des usagers fait l objet d enquêtes auprès des patients hospitalisés et des consultants. Un questionnaire intitulé «Votre avis nous

Plus en détail

La Commission des Usagers des établissements de santé

La Commission des Usagers des établissements de santé La Commission des Usagers des établissements de santé L article 183 de la loi du 2 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé a remplacé la CRUQPC par la commission des usagers (CDU), et le

Plus en détail

PROCEDURE SUR LE CIRCUIT DES PLAINTES ET DES RECLAMATIONS

PROCEDURE SUR LE CIRCUIT DES PLAINTES ET DES RECLAMATIONS Centre Hospitalier PROCEDURE SUR LE CIRCUIT DES PLAINTES ET DES RECLAMATIONS Référence : Loi du 4 mars 2002 sur les droits des malades Type de document : Procédure Version n 1 Date : 21/04/2014 Pages :

Plus en détail

Commission de Relation avec les Usagers et de la Qualité de la Prise en Charge (CRUQPC)

Commission de Relation avec les Usagers et de la Qualité de la Prise en Charge (CRUQPC) Commission de Relation avec les Usagers et de la Qualité de la Prise en Charge (CRUQPC) Rapport Annuel 2012 SOMMAIRE 1 FONCTIONNEMENT DE LA CRUQPC... 3 1.1 Description... 3 1.1.1 Constitution... 3 1.1.2

Plus en détail

Livret d accueil Vos droits et devoirs INFORMATIONS MÉDICALES ET PARTICIPATION AUX DÉCISIONS THÉRAPEUTIQUES LE CONSENTEMENT éclairé (Article L 111-2,3,4 CSP) Vous avez le droit à une information claire

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Décret n o 2012-298 du 2 mars 2012 modifiant le dispositif de règlement amiable des accidents médicaux, des

Plus en détail

LE CENTRE HOSPITALIER DE MELUN MET EN

LE CENTRE HOSPITALIER DE MELUN MET EN Dossier de Presse LE CENTRE HOSPITALIER DE MELUN MET EN PLACE SA COMMISSION DES USAGERS (prévue par la loi de modernisation de notre système de santé) Le 16 juin 2016 Sur le site du chantier du Nouvel

Plus en détail

La loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades a créé un dispositif spécifique de règlement des accidents médicaux, des affections iatrogènes

La loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades a créé un dispositif spécifique de règlement des accidents médicaux, des affections iatrogènes OFFICE NATIONAL D'INDEMNISATION DES ACCIDENTS MÉDICAUX 1 La loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades a créé un dispositif spécifique de règlement des accidents médicaux, des affections iatrogènes

Plus en détail

Gérer les plaintes et réclamations dans les établissements de santé

Gérer les plaintes et réclamations dans les établissements de santé Gérer les plaintes et réclamations dans les établissements de santé Résolution des conflits et méthodes alternatives aux procédures contentieuses Formation présentielle Formation 2 jours - 14 h 1 745.00

Plus en détail

Documents à remplir. Désignation d'une personne. de confiance. Fiche Patient. Vos droits : Désigner une personne. de confiance. pour vous accompagner

Documents à remplir. Désignation d'une personne. de confiance. Fiche Patient. Vos droits : Désigner une personne. de confiance. pour vous accompagner Fiche Patient Vos droits : Désigner une personne de confiance pour vous accompagner Désignation d'une personne de confiance Je soussigné(e), Mr /Mme :... Prénom :... Date de Naissance:... Souhaite : r

Plus en détail

Etude de la satisfaction du patient et de son entourage en établissements de santé

Etude de la satisfaction du patient et de son entourage en établissements de santé Etude de la satisfaction du patient et de son entourage en établissements de santé Stéphane Carré Colloque «Les usagers d hier à aujourd hui» Arras, 9 juin 2017 «Whatever we measure, we tend to improve.»

Plus en détail

La qualité, on l affiche

La qualité, on l affiche PRO BTP BTP-RMS Résidence les Fontaines de Monjous La qualité, on l affiche Cher Patient, Les établissements privés à but non lucratif, regroupés au sein de la fédération FEHAP, ont fait de la qualité

Plus en détail

Infections nosocomiales, responsabilité et indemnisation: cadre juridique

Infections nosocomiales, responsabilité et indemnisation: cadre juridique Infections nosocomiales, responsabilité et indemnisation: cadre juridique Catherine DUMARTIN CCLIN Sud-Ouest Droit et économie pharmaceutiques DU Hygiène hospitalière Janvier 2013 1 Plan Obligations des

Plus en détail

Questionnaire pour l élaboration des rapports annuels de CRUQPEC

Questionnaire pour l élaboration des rapports annuels de CRUQPEC Questionnaire pour l élaboration des rapports annuels de CRUQPEC Cette nouvelle version du questionnaire annuel CRUQPEC est proposée par la Direction générale de l offre de soins du Ministère des affaires

Plus en détail

Questionnaire pour l élaboration des rapports CRUQ 2013

Questionnaire pour l élaboration des rapports CRUQ 2013 Questionnaire pour l élaboration des rapports CRUQ 2013 06/02/2014 Préambule La commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQ) est un organe de consultation sur

Plus en détail

Fiche Nouveaux droits des usagers dans les établissements de santé

Fiche Nouveaux droits des usagers dans les établissements de santé dans les établissements de santé 1. Thématique : USAGERS 2. Titre : Nouveaux droits des usagers introduits par la loi de modernisation de notre système de santé DE QUOI S AGIT-IL? 3. Mots clés : Usagers.

Plus en détail

LES DROITS DU PATIENT

LES DROITS DU PATIENT LES DROITS DU PATIENT L ancien ministre de la Santé, C.EVIN, rapporteur général du projet de loi devant l Assemblée Nationale a écrit : «La proclamation, par un projet de loi, des droits du malades, 2

Plus en détail

Médiation des plaintes : Règlement d ordre intérieur *

Médiation des plaintes : Règlement d ordre intérieur * Médiation des plaintes : Règlement d ordre intérieur * Remarque préliminaire : Les bases juridiques de ce règlement sont la loi relative aux Droits du patient du 22 août 2002 et ses arrêtés d exécution

Plus en détail

5-La qualité de la prise en charge_mise en page 1 13/02/12 14:05 Page1. La qualité de la prise en charge

5-La qualité de la prise en charge_mise en page 1 13/02/12 14:05 Page1. La qualité de la prise en charge 5-La qualité de la prise en charge_mise en page 1 13/02/12 14:05 Page1 La qualité de la prise en charge 5-La qualité de la prise en charge_mise en page 1 13/02/12 14:05 Page2 NOTRE DÉMARCHE QUALITÉ ET

Plus en détail

Service Médiation Règlement d ordre intérieur

Service Médiation Règlement d ordre intérieur Service Médiation Règlement d ordre intérieur 1. CADRE JURIDIQUE La fonction de médiation est créée sur la base de l article 11 de la loi du 22 août 2002 relative aux droits du patient, de l article 70

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64.

LIVRET D ACCUEIL C.S.A.P.A L ASTROLABE. Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie. Tel : 02.98.62.64.02. Fax : 02.98.62.64. LIVRET D ACCUEIL Centre de Soins d'accompagnement et de Prévention en Addictologie C.S.A.P.A L ASTROLABE 74, rue de Brest B.P. 97237 29 672 MORLAIX CEDEX Tel : 02.98.62.64.02 Fax : 02.98.62.64.77 Mail

Plus en détail

Règlement portant le Code communal de la participation

Règlement portant le Code communal de la participation Règlement portant le Code communal de la participation Chapitre I : de la concertation Article 1 Au sens du présent chapitre, il faut entendre par «la concertation» : l information obligatoire des habitants

Plus en détail

Rapport annuel régional d activité des commissions des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQPC) en Franche-Comté

Rapport annuel régional d activité des commissions des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQPC) en Franche-Comté Rapport annuel régional d activité des commissions des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQPC) en Franche-Comté Rapport 2016 sur l exercice 2015 Conférence régionale

Plus en détail

Le décret du 12 novembre 2010 et la lin. Journée du CCLIN OUEST 7 avril 2011 P Jarno et B Libeau

Le décret du 12 novembre 2010 et la lin. Journée du CCLIN OUEST 7 avril 2011 P Jarno et B Libeau Le décret du 12 novembre 2010 et la lin Journée du CCLIN OUEST 7 avril 2011 P Jarno et B Libeau Le plan de l exposé Introduction et parti pris Mai 2006 Les circulaires de 2009 La CME dans la loi HPST :

Plus en détail

SIGNALEMENT, TRAITEMENT ET ANALYSE D UN EVENEMENT INDESIRABLE LIE A L ADMINISTRATION DES MEDICAMENTS

SIGNALEMENT, TRAITEMENT ET ANALYSE D UN EVENEMENT INDESIRABLE LIE A L ADMINISTRATION DES MEDICAMENTS Référence : PR/PHAR/ 008- A Page : Page 1 sur 8 Objet : Cette procédure a pour objet de définir les modalités de signalement, d enregistrement et de traitement d un événement indésirable lié à l administration

Plus en détail

Communiquer sur le droits des patients. Soyons concrets

Communiquer sur le droits des patients. Soyons concrets Communiquer sur le droits des patients Soyons concrets Colloque qualité, risque, évaluation 26 octobre 2012 Contexte Loi relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé 4 mars 2001

Plus en détail

Charte du patient hospitalisé

Charte du patient hospitalisé Charte du patient hospitalisé Dr E.Thomas, AHU médecine m légale, l sociale et pénitentiaire mail : thomas.e@chu chu-nice.fr Introduction Objectifs Droits essentiels des malades Obligations des établissements,

Plus en détail

DROITS DES PATIENTS. U.E. 1.3 S1 «législation, éthique et déontologie» D. Rué Janvier 2015 IFSI Colmar

DROITS DES PATIENTS. U.E. 1.3 S1 «législation, éthique et déontologie» D. Rué Janvier 2015 IFSI Colmar DROITS DES PATIENTS U.E. 1.3 S1 «législation, éthique et déontologie» D. Rué Janvier 2015 IFSI Colmar plan I. Objectifs II. Un peu d histoire III. Droits des patients au XXème siècle IV. Loi du 4 mars

Plus en détail

ERREURS MEDICALES DEFENDEZ-VOUS

ERREURS MEDICALES DEFENDEZ-VOUS ERREURS MEDICALES DEFENDEZ-VOUS OBJECTIFS Etre informé sur la responsabilité médicale CONDITIONS DE REALISATION Durée prévue : Variable en fonction des activités à construire Supports / matériel : Fiche

Plus en détail

Les droits des personnes malades en France

Les droits des personnes malades en France Les droits des personnes malades en France Alain-Michel CERETTI Président d honneur Fondateur du LIEN Administrateur de l ANSM Conseiller Droits des malades Défenseur des droits Loi des droits des malades

Plus en détail

ACTIVITÉ DU MÉDIATEUR Rapport annuel Jean-Louis GUILLOT Date: Avril 2016 PUBLIC

ACTIVITÉ DU MÉDIATEUR Rapport annuel Jean-Louis GUILLOT Date: Avril 2016 PUBLIC ACTIVITÉ DU MÉDIATEUR Rapport annuel 2015 Jean-Louis GUILLOT Date: Avril 2016 PUBLIC SOMMAIRE 1. Le cadre de la médiation bancaire... 3 2. Les coordonnées du médiateur... 3 3. Évolution et commentaire

Plus en détail

Télémédecine. Point sur l expérimentation ARTICLE 36 LFSS2014. Formation APHAL du 15 décembre 2015

Télémédecine. Point sur l expérimentation ARTICLE 36 LFSS2014. Formation APHAL du 15 décembre 2015 Télémédecine Point sur l expérimentation ARTICLE 36 LFSS2014 Formation APHAL du 15 décembre 2015 Introduction : L article 36 s inscrit en prolongation des actions réalisées en 2013-2015 en EHPAD et dans

Plus en détail

Recueil et traitement de l expression des patients et de leurs proches

Recueil et traitement de l expression des patients et de leurs proches Recueil et traitement de l expression des patients et de leurs proches Dominique Soulié Communication-droits des malades CHU Toulouse 21 octobre 2011 Hôtel-Dieu St-Jacques CHU de Toulouse Contexte national

Plus en détail

(Loi nº du 4 mars 2002 art. 98 Journal Officiel du 5 mars 2002) (Loi nº du 9 août 2004 art. 114 Journal Officiel du 11 août 2004)

(Loi nº du 4 mars 2002 art. 98 Journal Officiel du 5 mars 2002) (Loi nº du 9 août 2004 art. 114 Journal Officiel du 11 août 2004) CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (Nouvelle partie Législative) Section 1 : Principes généraux Article L1142-1 (Loi nº 2004-806 du 9 août 2004 art. 114 Journal Officiel du 11 août 2004) I. - Hors le cas où leur

Plus en détail

Défendre et promouvoir les droits de l enfant

Défendre et promouvoir les droits de l enfant Défendre et promouvoir les droits de l enfant Face au droit, nous sommes tous égaux Une institution, cinq domaines d intervention «Le Défenseur des droits veille au respect des droits et libertés» Article

Plus en détail

Admission en soins. Vos droits et recours. à la demande d un tiers ou en cas de péril imminent HÔPITAL CLAMART

Admission en soins. Vos droits et recours. à la demande d un tiers ou en cas de péril imminent HÔPITAL CLAMART Admission en soins PsychiatriqueS à la demande d un tiers ou en cas de péril imminent HÔPITAL CLAMART Vos droits et recours Vous aider à mieux comprendre La période d observation et de soins initiale Vous

Plus en détail

Mise à jour du règlement intérieur type de l AP-HP (2007) Mise à jour du règlement intérieur type de l AP-HP

Mise à jour du règlement intérieur type de l AP-HP (2007) Mise à jour du règlement intérieur type de l AP-HP Mise à jour du règlement intérieur type de l AP-HP Les modifications La loi du 4 mars 2002 droits des malades et qualité du système de santé : - information et consentement (94, 98, 104bis, 134bis) - respect

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2017-129 du 3 février 2017 relatif à la prévention des infections associées aux soins NOR : AFSP1629493D

Plus en détail

Loi n du 4 Mars 2002

Loi n du 4 Mars 2002 Loi n 2002-203 du 4 Mars 2002 Soumis par Administrator 14-10-2006 Dernière mise à jour : 15-10-2006 Loi du 4 Mars 2002 relative aux droits des patients... Principales dispositions de la LOI n 2002-203

Plus en détail

e-satis 2016 Questionnaire

e-satis 2016 Questionnaire e-satis 2016 Questionnaire Madame, Monsieur, Bienvenue sur le site e-satis Dispositif national de mesure de la satisfaction du patient hospitalisé Suite à votre séjour dans le service de notre établissement,

Plus en détail

Infections nosocomiales, responsabilité et indemnisation: cadre juridique

Infections nosocomiales, responsabilité et indemnisation: cadre juridique Infections nosocomiales, responsabilité et indemnisation: cadre juridique Catherine DUMARTIN CCLIN Sud-Ouest Droit et économie pharmaceutiques DU Hygiène hospitalière Janvier 2015 1 Plan Obligations des

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE UN ETABLISSEMENT D HAD ET UN ETABLISSEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NON MEDICALISE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE UN ETABLISSEMENT D HAD ET UN ETABLISSEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NON MEDICALISE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE UN ETABLISSEMENT D HAD ET UN ETABLISSEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NON MEDICALISE Vu les articles R. 6121-4-1 et D. 6124-311 du code de la santé publique, Vu l'article R.

Plus en détail

PERSONNE DE CONFIANCE, PERSONNE À PRÉVENIR, PERSONNE RÉFÉRENTE QUELLES DIFFÉRENCES?

PERSONNE DE CONFIANCE, PERSONNE À PRÉVENIR, PERSONNE RÉFÉRENTE QUELLES DIFFÉRENCES? PERSONNE DE CONFIANCE, PERSONNE À PRÉVENIR, PERSONNE RÉFÉRENTE QUELLES DIFFÉRENCES? 2 3 La personne de confiance, la personne à prévenir et la personne référente interviennent de différentes manières dans

Plus en détail

ISoSL. Une infrastructure moderne au cœur de la ville, des soins personnalisés. Votre livret d accueil. Centre HOspitalier Psychiatrique de Liège

ISoSL. Une infrastructure moderne au cœur de la ville, des soins personnalisés. Votre livret d accueil. Centre HOspitalier Psychiatrique de Liège ISoSL Centre HOspitalier Psychiatrique de Liège Une infrastructure moderne au cœur de la ville, des soins personnalisés Votre livret d accueil Livret d accueil A l attention des patients hospitalisés à

Plus en détail

Les instances hospitalières

Les instances hospitalières Les instances hospitalières La nouvelle gouvernance Grégory GUILLAN, Formateur I.F.S.I. Charles Foix Mars 2011 Objectifs Définir les différentes instances hospitalières. Déterminer les différentes missions

Plus en détail

COMMISSION DES RELATIONS AVEC LES USAGERS ET DE LA QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE(C.R.U.Q)

COMMISSION DES RELATIONS AVEC LES USAGERS ET DE LA QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE(C.R.U.Q) COMMISSION DES RELATIONS AVEC LES USAGERS ET DE LA QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE(C.R.U.Q) RAPPORT ANNUEL 2010 Sommaire : 1. Fonctionnement de la CRUQ 2. Appréciation des pratiques à partir de l analyse

Plus en détail

Livret d accueil. Centre Hospitalier de Chaumont

Livret d accueil. Centre Hospitalier de Chaumont Livret d accueil Centre Hospitalier de Chaumont Les Urgences du Centre Hospitalier de Chaumont ont pour missions d accueillir, traiter et diriger toute personne se présentant 24h/24 et 7j/7. En cas d Urgence

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA COMMISSION DES RELATIONS AVEC LES USAGERS ET DE LA QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE

RAPPORT ANNUEL DE LA COMMISSION DES RELATIONS AVEC LES USAGERS ET DE LA QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE RAPPORT ANNUEL DE LA COMMISSION DES RELATIONS AVEC LES USAGERS ET DE LA QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE ANNEE 2010 CHR de la Réunion site Félix Guyon Rapport CRUQ PC 2010 1 Ce rapport annuel de la Commission

Plus en détail

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 Article 69 I. Le code de la santé publique est ainsi modifié : 1 La première

Plus en détail

Implants mammaires PIP. Recommandations de prise en charge et modalités pratiques

Implants mammaires PIP. Recommandations de prise en charge et modalités pratiques 23 Décembre 2011 Questions / Réponses Implants mammaires PIP Recommandations de prise en charge et modalités pratiques Recommandations générales Pour répondre aux interrogations du public, un numéro vert

Plus en détail

DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE au SERVICE ACCUEIL DE JOUR «ARLEQUIN»

DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE au SERVICE ACCUEIL DE JOUR «ARLEQUIN» DOCUMENT INDIVIDUEL DE PRISE EN CHARGE au SERVICE ACCUEIL DE JOUR «ARLEQUIN» L'établissement est soumis aux dispositions du décret 2004-1274 du 26 novembre 2004 relatif au Contrat de séjour ou Document

Plus en détail

Le bon accueil, notre meilleur choix. L année des patients et de leurs droits. Dossier de presse. 2011, l année des Patients et de leurs droits

Le bon accueil, notre meilleur choix. L année des patients et de leurs droits. Dossier de presse. 2011, l année des Patients et de leurs droits 2011 Le bon accueil, notre meilleur choix L année des patients et de leurs droits Dossier de presse 2011, l année des Patients et de leurs droits 2011, année des patients et de leurs droits La loi du 4

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction auprès des patients hospitalisés du CHU-Hôpitaux de Rouen du 11 mai 2010

Résultats de l enquête de satisfaction auprès des patients hospitalisés du CHU-Hôpitaux de Rouen du 11 mai 2010 Résultats de l enquête de satisfaction auprès des patients hospitalisés du CHU-Hôpitaux de Rouen du 11 mai 2010 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Les services concernés par l enquête Tous les services d

Plus en détail

INITIATION AU RAISONNEMENT JURIDIQUE (12 h) INITIATION AU RAISONNEMENT SCIENTIFIQUE ET MÉDICAL (12 h) RESPONSABILITE PENALE MEDICALE (20 h)

INITIATION AU RAISONNEMENT JURIDIQUE (12 h) INITIATION AU RAISONNEMENT SCIENTIFIQUE ET MÉDICAL (12 h) RESPONSABILITE PENALE MEDICALE (20 h) INITIATION AU RAISONNEMENT JURIDIQUE (12 h) 1) L ORGANISATION JURIDICTIONNELLE EN FRANCE : - Juridiction d ordre administratif - juridiction d ordre judiciaire 2) ILLUSTRATION AUTOUR DE 3 THEMES : - La

Plus en détail

établissement Centre Hospitalier Charles Perrens Livret d accueil Le respect des règles d'hygiène et de sécurité

établissement Centre Hospitalier Charles Perrens Livret d accueil Le respect des règles d'hygiène et de sécurité Le respect des règles d'hygiène et de sécurité Centre Hospitalier Charles Perrens Conformément aux articles L.3511-7 et R.3511-1 du Code Santé Publique, il est interdit de fumer dans l'ensemble des bâtiments

Plus en détail

Livret d accueil de l unité de Pneumologie Bâtiment Médico-Chirurgical - 4 ème étage

Livret d accueil de l unité de Pneumologie Bâtiment Médico-Chirurgical - 4 ème étage Centre Hospitalier Pontoise Livret d accueil de l unité de Pneumologie Bâtiment Médico-Chirurgical - 4 ème étage Chef de service : Dr Bruno PHILIPPE Cadre de santé : Béatrice TABARY Tél Secrétariat : 01

Plus en détail

et d accès au dossier patient) Dr Gilles DESMAISON, DIM CH MONTPON, SG CDOM 24

et d accès au dossier patient) Dr Gilles DESMAISON, DIM CH MONTPON, SG CDOM 24 (On parle dans les établissements de santé d archivage et d accès au dossier patient) Tout d abord il faut que le dossier existe!(1) Pour répondre aux textes législatifs, les établissements de santé ont

Plus en détail

Fiche 6 Les soins psychiatriques

Fiche 6 Les soins psychiatriques Fiche 6 Les soins psychiatriques La loi du 5 juillet 2011 relative aux droits et à la protection des personnes faisant l objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge a pour objet

Plus en détail

Enquête de satisfaction sur la qualité des services de B2V RESULTATS

Enquête de satisfaction sur la qualité des services de B2V RESULTATS Enquête de satisfaction sur la qualité des services de B2V RESULTATS Edition 2016 Vous êtes 4000 salariés, retraités, représentants d entreprise à avoir répondu à notre enquête de satisfaction et nous

Plus en détail

Livret des parents délégués de classe

Livret des parents délégués de classe . Lycée français Alioune Blondin Beye Livret des parents délégués de classe 2015-2016 Missions et devoirs Lycée français de Luanda Angola Lycée français Alioune Blondin Beye Election des parents délégués

Plus en détail

LES AFFECTIONS PSYCHIQUES

LES AFFECTIONS PSYCHIQUES LES AFFECTIONS PSYCHIQUES Modalités d instruction en maladie professionnelle Le 27 novembre 2014 Une maladie professionnelle, c est quoi? Définition : Une maladie est "professionnelle" si elle est la conséquence

Plus en détail

Livret d Accueil de Neurologie Vasculaire et Neurologie Générale Centre Hospitalier de Sambre-Avesnois

Livret d Accueil de Neurologie Vasculaire et Neurologie Générale Centre Hospitalier de Sambre-Avesnois Livret d Accueil de Neurologie Vasculaire et Neurologie Générale Centre Hospitalier de Sambre-Avesnois 13, boulevard Pasteur B.P. 60249 59607 MAUBEUGE CEDEX Madame, Monsieur, Ce livret d accueil a été

Plus en détail

Favoriser la Réduction des Inégalités D accès à l Avortement en Ile-de-France. Le projet FRIDA. Soirée ARS / MYPA du 3 juin 2014

Favoriser la Réduction des Inégalités D accès à l Avortement en Ile-de-France. Le projet FRIDA. Soirée ARS / MYPA du 3 juin 2014 Favoriser la Réduction des Inégalités D accès à l Avortement en Ile-de-France Le projet FRIDA Soirée ARS / MYPA du 3 juin 2014 Origine et contexte du projet FRIDA Démarche initiée en 2012 par la direction

Plus en détail

Rapport de la Conférence régionale de santé. sur le respect des droits des usagers

Rapport de la Conférence régionale de santé. sur le respect des droits des usagers Rapport de la Conférence régionale de santé sur le respect des droits des usagers Champagne Ardenne. Février 26 Textes de référence : - Article L 1411-3 et 12 du Code de la santé Publique - Article R 1411-1

Plus en détail

LA MÉDIATION EN ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ ENQUÊTE RÉGIONALE 2012

LA MÉDIATION EN ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ ENQUÊTE RÉGIONALE 2012 LA MÉDIATION EN ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ ENQUÊTE RÉGIONALE 2012 LA MEDIATION EN ETABLISSEMENT DE SANTE SYNTHESE DE LA PREMIERE PARTIE DE L ENQUETE VISANT A IDENTIFIER LES FREINS A LA MEDIATION EN ETABLISSEMENT

Plus en détail

Votre prise en charge au service des urgences pédiatriques

Votre prise en charge au service des urgences pédiatriques Votre prise en charge au service des urgences pédiatriques Evaluation Quel objectif? Cette brochure vous explique le fonctionnement du service et vous informe sur les étapes de la prise en charge de votre

Plus en détail

PERSONNE DE CONFIANCE, PERSONNE À PRÉVENIR, PERSONNE RÉFÉRENTE QUELLES DIFFÉRENCES?

PERSONNE DE CONFIANCE, PERSONNE À PRÉVENIR, PERSONNE RÉFÉRENTE QUELLES DIFFÉRENCES? PERSONNE DE CONFIANCE, PERSONNE À PRÉVENIR, PERSONNE RÉFÉRENTE QUELLES DIFFÉRENCES? 2 3 La personne de confiance, la personne à prévenir et la personne référente interviennent de différentes manières dans

Plus en détail

PLÉNIÈRE LE RESPECT DES DROITS DU PATIENT DANS SON PARCOURS DE SOINS

PLÉNIÈRE LE RESPECT DES DROITS DU PATIENT DANS SON PARCOURS DE SOINS PLÉNIÈRE LE RESPECT DES DROITS DU PATIENT DANS SON PARCOURS DE SOINS Plénière Le respect des droits du patient dans son parcours de soins Le droit à la protection de la santé est reconnu par le Préambule

Plus en détail

Fiche 11 L accès au dossier médical

Fiche 11 L accès au dossier médical Fiche 11 L accès au dossier médical Vous pouvez accéder directement à votre dossier médical, c est-àdire à l ensemble des informations concernant votre santé, qu elles soient détenues par un professionnel

Plus en détail

Au cours de l entretien, les évaluateurs remplissent la grille d évaluation. Cette grille est présentée sous cette forme :

Au cours de l entretien, les évaluateurs remplissent la grille d évaluation. Cette grille est présentée sous cette forme : CQP Technico-commercial(e) des industries chimiques Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) «Technicocommercial(e)

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ADULTES ENFANTS. Hôpital Pontchaillou 2, rue Henri Le Guilloux Rennes cedex

LIVRET D ACCUEIL LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ADULTES ENFANTS. Hôpital Pontchaillou 2, rue Henri Le Guilloux Rennes cedex CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES LA CHIRURGIE AMBULATOIRE ADULTES ENFANTS UNITÉS AMBULATOIRES DE CHIRURGIE ET D ANESTHÉSIE Hôpital Pontchaillou 2, rue Henri Le Guilloux - 35033 Rennes cedex 9

Plus en détail

Sixième partie : Etablissements et services de santé. Livre Ier : Etablissements de santé

Sixième partie : Etablissements et services de santé. Livre Ier : Etablissements de santé Code de la Santé Publique, Version consolidée au 17 novembre 2010 Partie réglementaire o Sixième partie : Etablissements et services de santé Livre Ier : Etablissements de santé Titre Ier : Organisation

Plus en détail

CHU/ HOPITAL MAISON BLANCHE CHU REIMS. Lutte contre les infections nosocomiales

CHU/ HOPITAL MAISON BLANCHE CHU REIMS. Lutte contre les infections nosocomiales CHU/ HOPITAL MAISON BLAHE CHU Médecine Chirurgie Obstétrique () Source : BilanLin Lutte contre les infections nosocomiales Prévention des infections nosocomiales Indicateur composite des activités de lutte

Plus en détail

Règlement d ordre intérieur de la fonction de médiation droits du patient Mars 2016

Règlement d ordre intérieur de la fonction de médiation droits du patient Mars 2016 Règlement d ordre intérieur de la fonction de médiation droits du patient Mars 2016 La fonction de médiation est créée sur la base de l article 11 de la loi du 22 août 2002 relative aux droits du patient,

Plus en détail

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS 1. INDICATEURS DU TABLEAU DE BORD DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Le ministère de la santé met à disposition un tableau de bord

Plus en détail

Le présent règlement est désigné sous le titre de Règlement sur la procédure d examen des plaintes formulées par les élèves ou leurs parents.

Le présent règlement est désigné sous le titre de Règlement sur la procédure d examen des plaintes formulées par les élèves ou leurs parents. TITRE : Règlement sur la procédure d examen des plaintes formulées par les élèves ou leurs parents ORIGINE Direction générale Page 1 de 9 Direction générale RÉPONDANT DESTINATAIRES : La direction des unités

Plus en détail

Admission en soins. Vos droits et recours. sur décision du représentant de l état. SDRE Villejuif.indd 1 06/07/12 16:37 HÔPITAL VILLEJUIF

Admission en soins. Vos droits et recours. sur décision du représentant de l état. SDRE Villejuif.indd 1 06/07/12 16:37 HÔPITAL VILLEJUIF Admission en soins PsychiatriqueS sur décision du représentant de l état HÔPITAL VILLEJUIF Vos droits et recours SDRE Villejuif.indd 1 06/07/12 16:37 Vous aider à mieux comprendre La période d observation

Plus en détail

Synthèse régionale des rapports d activité 2015 Droits des usagers et CRUQPC *

Synthèse régionale des rapports d activité 2015 Droits des usagers et CRUQPC * Synthèse régionale des rapports d activité 2015 Droits des usagers et CRUQPC * * Commissions des Relations avec les Usagers et la Qualité de la Prise en Charge Droits des Usagers et Commissions des Relations

Plus en détail

Faites respecter vos droits dans votre département

Faites respecter vos droits dans votre département Faites respecter vos droits dans votre département Face au droit, nous sommes tous égaux Une institution, cinq domaines d intervention «Le Défenseur des droits veille au respect des droits et libertés»

Plus en détail

PLAN DU TEMOIGNAGE PRÉSENTATION de l HIA LEGOUEST QUELQUES ÉLÉMENTS sur l HIA PLAN d orientation de l HIA ANNUAIRES des SERVICES au 1/09/2013

PLAN DU TEMOIGNAGE PRÉSENTATION de l HIA LEGOUEST QUELQUES ÉLÉMENTS sur l HIA PLAN d orientation de l HIA ANNUAIRES des SERVICES au 1/09/2013 1 PLAN DU TEMOIGNAGE 1. PRÉSENTATION de l HIA LEGOUEST 2. QUELQUES ÉLÉMENTS sur l HIA 3. PLAN d orientation de l HIA 4. ANNUAIRES des SERVICES au 1/09/2013 5. REPRÉSENTANT des USAGERS : POUR QUOI FAIRE?

Plus en détail

Traitement Judiciaire des plaintes en EHPAD. Dr Joëlle PEREZ

Traitement Judiciaire des plaintes en EHPAD. Dr Joëlle PEREZ Traitement Judiciaire des plaintes en EHPAD Dr Joëlle PEREZ L ordre judiciaire en France La responsabilité Médicale Non judiciaire Commission de Conciliation et d indemnisation. Seuil payeur Tribunal pour

Plus en détail

L évaluation : une démarche d amélioration

L évaluation : une démarche d amélioration Sylvain Boude Responsable du Pôle Service à Domicile T: 06 22 84 23 71 Sylvain.boude@4-as.fr www.4as-medicosocial.fr L évaluation : une démarche d amélioration Cadre réglementaire de l évaluation Loi n

Plus en détail

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS Direction des Affaires Médicales, de la Recherche, des Usagers et de la Qualité USAGERS ET QUALITÉ RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS 1. INDICATEURS DU TABLEAU DE BORD DE LUTTE

Plus en détail

Convention constitutive d un groupement de commandes pour un marché à bons de commande de travaux de réfection voirie

Convention constitutive d un groupement de commandes pour un marché à bons de commande de travaux de réfection voirie Convention constitutive d un groupement de commandes pour un marché à bons de commande de travaux de réfection voirie PREAMBULE En application des dispositions de l article 8 du Code des marchés publics

Plus en détail

département de paris direction de l action sociale, de l enfance et de la santé sous-direction des actions familiales et éducatives

département de paris direction de l action sociale, de l enfance et de la santé sous-direction des actions familiales et éducatives - Crédits photos : Digital Vision, Photodisc, Banana Stock - édition Décembre 2011-56.11.G.AF.PC.DA département de paris direction de l action sociale, de l enfance et de la santé sous-direction des actions

Plus en détail

INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS

INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS Direction de l efficience INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS Source : www.scopesante.fr LES INDICATEURS DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Le ministère de

Plus en détail

Questionnaire de satisfaction destiné aux résidants

Questionnaire de satisfaction destiné aux résidants Questionnaire de satisfaction destiné aux résidants Madame, Monsieur, Vous êtes actuellement accueilli(e) dans une résidence du Centre Hospitalier de Cornouaille. Afin d améliorer la qualité de l ensemble

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance de l offre de soins Bureau de la qualité et de la sécurité des soins SANTÉ

Plus en détail

Laboratoire de Biologie Médicale GCS Loire et Sologne

Laboratoire de Biologie Médicale GCS Loire et Sologne Laboratoire de Biologie Médicale GCS Loire et Sologne > Pôle Activités transversales Bienvenue au laboratoire Votre médecin vous a prescrit des examens suite à votre consultation. Vous allez vous rendre

Plus en détail

Les porteurs de voix. Les voies d écoute

Les porteurs de voix. Les voies d écoute Les voix et les voies de l usager : «Figures de la démocratie sanitaire et médico-sociale» Les droits des malades et les lois de 2002 L'accès aux soins et le respect du patient L'information et le consentement

Plus en détail

ABREGE DU RAPPORT EHPAD Maison Joly Montbéliard (Dpt.25) CHBM - des familles)

ABREGE DU RAPPORT EHPAD Maison Joly Montbéliard (Dpt.25) CHBM - des familles) Cet abrégé a pour objectif de traduire la dynamique d La méthode de remplissage consiste, pour chacune des sept rubriques, à noter les forces «et he du réel par la complexité consiste à chaque fois à identifier

Plus en détail

CLINIQUE DU PONT DE SEVRES. Lutte contre les infections nosocomiales

CLINIQUE DU PONT DE SEVRES. Lutte contre les infections nosocomiales BOULOGNE-BILLAOURT Source : BilanLin Lutte contre les infections nosocomiales Prévention des infections nosocomiales Indicateur composite des activités de lutte contre les infections nosocomiales (ICALIN.2)

Plus en détail

ADMISSION EN SOINS PSYCHIATRIQUES

ADMISSION EN SOINS PSYCHIATRIQUES ADMISSION EN SOINS PSYCHIATRIQUES À LA DEMANDE D UN TIERS OU EN CAS DE PÉRIL IMMINENT (SDT) Vos droits et recours 1 Vous aider à mieux comprendre La période d observation et de soins initiale Vous avez

Plus en détail

Ministère des solidarités, de la santé et de la famille

Ministère des solidarités, de la santé et de la famille Ministère des solidarités, de la santé et de la famille Direction générale de la santé Sous-direction de la santé et de la société Bureau de la santé mentale Personne chargée du dossier : Anne-Noëlle MACHU

Plus en détail

Convention constitutive d un groupement de commandes. Pour un marché de service pour le contrôle et l entretien de poteaux incendie

Convention constitutive d un groupement de commandes. Pour un marché de service pour le contrôle et l entretien de poteaux incendie Convention constitutive d un groupement de commandes pour un marché de service pour le contrôle et l entretien de poteaux incendie PREAMBULE En application des dispositions de l article 8 du code des marchés

Plus en détail

Maison Notre Dame 47, rue de Sélys-Longchamps 4300 Waremme. Règlement d ordre intérieur relatif à la fonction de médiation dans la MSP

Maison Notre Dame 47, rue de Sélys-Longchamps 4300 Waremme. Règlement d ordre intérieur relatif à la fonction de médiation dans la MSP Maison Notre Dame 47, rue de Sélys-Longchamps 4300 Waremme Règlement d ordre intérieur relatif à la fonction de médiation dans la MSP 1. Définition de termes utilisés... 2 2. Missions du médiateur... 2

Plus en détail

LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE?

LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE? LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE? Marie Josée Augé-Caumon Conseiller USPO 1 ACCÈS DE TOUS À DES SOINS DE QUALITÉ Article 36 I. Les articles

Plus en détail

Proposition. de création d un fonds pour l indemnisation des personnes exposées au benfluorex.

Proposition. de création d un fonds pour l indemnisation des personnes exposées au benfluorex. Proposition de création d un fonds pour l indemnisation des personnes exposées au benfluorex. Cette proposition, formulée par le CISS, n a pas l agrément de la FNATH. Sommaire. I. Exposé des motifs. Page

Plus en détail

HAS DOCUMENT DE TRAVAIL. Accréditation des médecins Comité de concertation Réunion du 7 novembre 2005 ' ()** "'$ %%&+, & (! -. "'$ %%&.

HAS DOCUMENT DE TRAVAIL. Accréditation des médecins Comité de concertation Réunion du 7 novembre 2005 ' ()** '$ %%&+, & (! -. '$ %%&. 02.2006 HAS Articulation entre l évaluation des pratiques professionnelles (EPP), la certification des établissements de santé et l accréditation des médecins! "#$ %%& ' ()** "'$ %%&+, & (! -. "'$ %%&.&

Plus en détail

Les pouvoirs du Défenseur des droits Pouvoir de recommandation et d intervention en équité Pouvoir d injonction Pouvoir d enquête et d audition Présen

Les pouvoirs du Défenseur des droits Pouvoir de recommandation et d intervention en équité Pouvoir d injonction Pouvoir d enquête et d audition Présen Le Défenseur des droits Le Défenseur des droits regroupe quatre institutions : Le Médiateur de la République La Défenseure des enfants La Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l Egalité

Plus en détail