PLAN DE GESTION DE LA RESSOURCE EN EAU

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN DE GESTION DE LA RESSOURCE EN EAU"

Transcription

1 PLAN DE GESTION DE LA RESSOURCE EN EAU Contrat de rivière Sègre Commission quantitative

2 Principes fondamentaux Gestion équilibrée et durable de l'eau (loi) Équilibrée = satisfaction des besoins (8 ans/10) : réserver la situation de crise (arrêtés sécheresse) à 1 année sur 5 Durable = qualité des milieux aquatiques (masse d'eau) Étape de connaissance terminée sur bassin du Sègre : EVP Etape à venir Concertation/négociation établissement d'un plan de gestion Emergence d'une gouvernance ad hoc Accompagnement technique et réglementaire de l'etat

3 Principes des volumes prélevables Etablir un état des lieux Des prélèvements existants De la ressource disponible Des besoins du milieu En déduire des valeurs estimées de débits à maintenir dans le cours d'eau (DOE) sur des points de contrôle pour satisfaire : Les besoins du milieux en permanence Les différents usages 8 années sur 10 sans restriction Proposer des scénarios de répartition globale et d'ajustement des prélèvements si nécessaire Les résultats sont évalués sur la base des éléments scientifiques et des méthodes les plus aboutis actuellement disponibles. Ils devront aussi être confrontés à la réalité et ajustés

4 Les débits d'objectifs d'etiage, DOE Point nodal DOE Débit objectif étiage DMB Débit minimum biologique Débits prélèvements irrigation Débits prélèvements AEP Débits apports STEP Débits prélèvements autres - DOE = DMB + Débits prélèvements Débits apports - Déficit si débits prélevés supérieurs aux débits prélevables DM B

5 Répartition des déficits par bassin versant du Sègre

6 Ce qu'implique la détermination des DOE Les DOE sont établis pour éviter structurellement les restrictions, ce sont des objectifs Ce sont des débits de gestion permettant de vérifier à postériori l'efficacité du plan de gestion de la ressource en eau Les prélèvements doivent permettre de respecter ces DOE, graduellement si fort déficit. Les études permettent de guider l'établissement de ces prélèvements

7 Modalités de concertation / négociation Elaboration d'un plan de gestion quantitative de la ressource en eau (PGRE) Moyens opérationnels à déployer : plans d'actions d'économie d'eau (modernisation canaux, réductions fuites eau potable...), de substitutions (réservoirs, transferts inter-ressources) instrumentation pour acquisition de connaissances sur les prélèvements et les milieux gouvernance : gestion collective et concertée entre tous les usagers, gestionnaires d'ouvrages, Etat, structuration des acteurs dont les irrigants, articulation avec le contrat de rivière...

8 Modalités de concertation / négociation Elaboration d'un plan de gestion quantitative de la ressource en eau (PGRE) Bilan / évaluation : Continuer à améliorer la connaissance Écart aux objectifs, réalité observée, Évaluation état du milieu Confortement ou réajustement des objectifs le cas échéant PROCESSUS D'AMELIORATION CONTINUE

9 PRINCIPE DU PGRE Départ de la démarche : appropriation des EVP Objectifs Territoire Points nodaux DMB SDAGE Locaux DOE - DCR Débit cible de gestion Rétro-action Durée de vie? Évaluation Atteinte des débits objectifs Mesure des débits prélevés Actions réalisées Gestionnaires barrage/bv Plan d'actions Usagers cible Gestion de crise Structuration préleveurs Actions économie d'eau Répartition usages Moyens - Animation - Temps - Financement Ressources alternatives (substitution / transfert / création) Interconnexion BV/BV, BV/nappes

10 PORTEE DU PGRE Le PGRE n a pas de portée réglementaire en lui-même. Le SDAGE Rhône Méditerranée préconise l instauration de «programme d action» pour résorber le déficit (disposition 7-05 du SDAGE RM). Seuls les DOE et DCR aux points nodaux du SDAGE ont vocation à être intégrés au prochain SDAGE ( ) ; leur respect sera contrôlé par l État. Le SDAGE demande que les DOE et DCR correspondent à des «régimes hydrauliques biologiquement fonctionnels» (mesure 7-02) : en ce sens les objectifs du PGRE doivent respecter l ambition du bon état écologique des eaux.

11 L État fixe : PILOTAGE DE LA DEMARCHE PGRE - les attendus du PGRE (présence incontournable de DOE/DCR), - le calendrier de l exercice (PGRE établi pour fin 2013). - les objectifs de référence L État attire l attention sur les moyens humains à mettre en œuvre pour permettre la concertation la plus large et la plus ouverte possible. L État participe aux discussions techniques et reste disponible pour les appuis méthodologiques. L État suit l avancement de la démarche. Tout le reste (définition du processus de construction du PGRE, animation de la concertation, ajustement des objectifs, des actions, de la durée de vie du document et leur évaluation, validation) est laissé à l appréciation de la structure en charge de l animation.

12 ARTICULATION PGRE / Contrat Rivière Le Contrat met en place une gouvernance globale (Comité Rivière) et des groupes de travail thématiques dédiés (gestion quantitative notamment). Le Contrat définit des actions multi-partenariales pour répondre aux problématiques identifiées dans l état des lieux L atteinte des actions du Contrat est évalué à mi-parcours et lors du bilan. => Le Contrat peut donc contenir des éléments clés du PGRE : les actions pour remédier aux problèmes identifiés dans l état des lieux, les modalités de suivi et d évaluation.

13 MOYENS A METTRE EN PLACE Des études d adéquation besions/ressource sont en préparation ou en cours concernant les ASA des canaux inférieur et supérieur d Osséja, du canal d Estavar et du canal d Err, les préleveurs sont en phase de structuration, les acteurs sont multiples (PNR, ADASIA, Mission Canaux). Le contrat de canal actuel est en phase de finition, la mise en œuvre de sa poursuite nécessite de résoudre la question de la structure porteuse. Une bonne appropriation de la démarche et une large participation des acteurs à la construction du PGRE nécessite des allez-retours fréquents entre : - le Comité Rivière, - la Commission Technique «Gestion Quantitative», - les préleveurs ou groupes de préleveurs et autres acteurs impliqués dans la démarche (ADASIA, Mission Canaux, PNR, etc ) => Un chargé de mission «gestion quantitative» est essentiel

14 QUE RETENIR DU PGRE? C est un outil de discussion et d élaboration de la stratégie collective de résorption du déséquilibre quantitatif. En ce sens, son élaboration participe à la construction du Contrat Rivière (gouvernance, définition des actions et évaluation). L État reconnaît aux acteurs locaux une légitimité institutionnelle pour élaborer les règles de partage de la ressource. C est un dispositif concerté souple : aux acteurs de définir le niveau d ambition et la durée de vie de leur PGRE et de le réviser. La construction de(s) PGRE est à réfléchir en fonction du calendrier d élaboration du Contrat et des actions réalistes à court terme. Il nécessite des moyens d animation importants.

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Etude Volumes Prélevables sur les Usses 2010-2012 5 avril 2013 SMECRU Syndicat Mixte d Etude du Contrat de Rivières des Usses Le bassin

Plus en détail

Commission Agriculture-Forêt -Rivière 17 octobre 2014

Commission Agriculture-Forêt -Rivière 17 octobre 2014 Commission Agriculture-Forêt -Rivière 17 octobre 2014 ORDRE DU JOUR : 1. Etat d avancement du Contrat de Rivière : Description des actions prioritaires et préparation des marchés Présentation du calendrier

Plus en détail

SAGE Ellé Isole Laïta. De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre :

SAGE Ellé Isole Laïta. De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre : SAGE Ellé Isole Laïta De l élaboration du SAGE vers sa mise en œuvre : Plouëc du Trieux Le 7 octobre 2009 917 km 2 Le bassin versant Ellé-Isole-Laïta 38 communes 3 départements Initiation de la démarche

Plus en détail

Contrat de rivière. re du bassin versant de la Têt. 2 juillet 2015. Présentation et validation de l avant l

Contrat de rivière. re du bassin versant de la Têt. 2 juillet 2015. Présentation et validation de l avant l Contrat de rivière re du bassin versant de la Têt 3 e réunion du comité de rivière re 2 juillet 2015 Présentation et validation de l avant l projet Périmètre du projet : le bassin versant de la Têt 1500

Plus en détail

Bilan du stage sur les bonnes pratiques de rédaction des SAGE

Bilan du stage sur les bonnes pratiques de rédaction des SAGE Bilan du stage sur les bonnes pratiques de rédaction des SAGE Objectif : réaliser une synthèse des dispositions et règles des SAGE approuvés ou validés par leur CLE Résultat obtenu : une fiche par thématique

Plus en détail

Séminaire des animateurs de SAGE du bassin Rhône-Méditerranée 18 avril 2016 SAGE et gestion quantitative

Séminaire des animateurs de SAGE du bassin Rhône-Méditerranée 18 avril 2016 SAGE et gestion quantitative Séminaire des animateurs de SAGE du bassin Rhône-Méditerranée 18 avril 2016 SAGE et gestion quantitative Kristell ASTIER-COHU DREAL Auvergne-Rhône-Alpes / Délégation de bassin 1 La gestion quantitative

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Études d estimation des volumes prélevables globaux

Études d estimation des volumes prélevables globaux Études d estimation des volumes prélevables globaux Les Ateliers du Territoire L EAU POTABLE ET URBANISME MONTROND LES BAINS - 17 Novembre 2011 Florence EVRA-ASPORD Chef de Service Territoire Saône-Rhône

Plus en détail

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation

Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Sdage, état d avancement de la révision et prochaine consultation Ingrid HERMITEAU Agence de l eau Loire-Bretagne Cap sur la révision du Sdage 1. Rappel : qu est-ce que le Sdage? 2. Les éléments de réflexion

Plus en détail

Intégration de la problématique des eaux souterraines dans une procédure de contrat de rivière : le cas de l Huveaune

Intégration de la problématique des eaux souterraines dans une procédure de contrat de rivière : le cas de l Huveaune Intégration de la problématique des eaux souterraines dans une procédure de contrat de rivière : le cas de l Huveaune Journée régionale sur les eaux souterraines SIBVH Mardi 8 septembre 2015 Intégration

Plus en détail

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Version non validée par la CLE

Commission Locale de l Eau du SAGE Clain. Rapport annuel d activités. Version non validée par la CLE Commission Locale de l Eau du SAGE Clain Rapport annuel d activités 2010 Version non validée par la CLE 1 Structure porteuse du SAGE Partenaire financier 2 SOMMAIRE L avancement de l élaboration du SAGE

Plus en détail

Observatoire Hydrologique du 12 mai 2015

Observatoire Hydrologique du 12 mai 2015 Observatoire Hydrologique du 12 mai 2015 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer WWW.developpement-durable.gouv.fr 1 Ordre du jour 1) Contexte météorologique et hydrologique

Plus en détail

Signature du Contrat de rivière

Signature du Contrat de rivière Signature du Contrat de rivière Soutien financier : Soutien technique : Cérémonie de signature du Contrat de rivière 18 juin 2010 Qu est-ce-qu un Contrat de rivière? Un programme de reconquête de la qualité

Plus en détail

SAGE du bassin de la Tille. Bureau élargi de la CLE Le 17 mars 2015 - Mairie de Saint-Julien

SAGE du bassin de la Tille. Bureau élargi de la CLE Le 17 mars 2015 - Mairie de Saint-Julien SAGE du bassin de la Tille Bureau élargi de la CLE Le 17 mars 2015 - Mairie de Saint-Julien ORDRE DU JOUR 1. Rappels et démarche d élaboration 2015, 2. Cadrage juridique préalable à rédaction du SAGE (DROIT

Plus en détail

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie

Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Chef du service qualité, relations aux usagers et contrôle de gestion au sein de la Direction de l Environnement et de l énergie Communauté d agglomération du Pays Ajaccien 1. La collectivité La Communauté

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Les finalités opérationnelles des

Plus en détail

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Volet eau potable

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Volet eau potable LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Volet eau potable Accroître les soutiens aux projets de territoire Budget total du 10 e programme : 3 653 M dont 3561 M pour

Plus en détail

GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE. 25 mars 2009

GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE. 25 mars 2009 GESTION INTEGREE DE L EAU A L ECHELLE DU PAYS BASQUE 25 mars 2009 LES FONDEMENTS DE LA DEMARCHE Contexte réglementaire Contexte territorial Plan de l intervention LES DIFFERENTES ETAPES DE LA DEMARCHE

Plus en détail

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères

Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères CO.TE.CO du 09 juin 2015 Projet d étude globale sur l incidence socio-économique et environnementale des étiages sévères Institution interdépartementale des barrages-réservoirs du bassin de la Seine 8,

Plus en détail

Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices

Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices 1 Rareté de la ressource, étiages sévères / Crues soudaines parfois dévastatrices Les constats sont les suivants : Une eau globalement abondante à l échelle de la Région mais très inégalement répartie

Plus en détail

SAGE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : L EXPERIENCE DU BASSIN RHÔNE MEDITERRANEE

SAGE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : L EXPERIENCE DU BASSIN RHÔNE MEDITERRANEE SAGE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE : L EXPERIENCE DU BASSIN RHÔNE MEDITERRANEE Marc VEROT (Agence de l eau RMC / Département de la Planification et de la Programmation) Préambule : un SAGE pour quoi faire?

Plus en détail

Classement en zone de répartition des eaux (ZRE)

Classement en zone de répartition des eaux (ZRE) Classement en zone de répartition des eaux (ZRE) Janvier 2015 Quels critères quelles conséquences? Direction régionale de l Environnement, de l Aménagement du Logement Rhône-Alpes www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Avis relatif au projet de classement des cours d eau

Avis relatif au projet de classement des cours d eau Avis relatif au projet de classement des cours d eau Voté à l unanimité des membres de l Assemblée Générale de la CCI de région Rhône-Alpes du 27 mars 2013. T. 04 72 11 43 43 F. 04 72 11 43 62 www.rhone-alpes.cci.fr

Plus en détail

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France Coorganisées par la région Ile de France et l Agence de l eau Seine Normandie Journées des animateurs territoriaux d Ile de France Les CONTRATS avec

Plus en détail

Bulletin hydro n 5 7 juillet 2015

Bulletin hydro n 5 7 juillet 2015 Bulletin hydro n 5 7 juillet 2015 Limitations de prélèvements : BASSIN VERSANT* Agros Assou Bernazobre Tescou LIMITATIONS Interdiction de prélever depuis le 3 juillet 2015, Bagas Tours d'eau niveau 2 (50

Plus en détail

Bureau de la Commission Locale de l Eau. Olivet le 25 novembre 2014

Bureau de la Commission Locale de l Eau. Olivet le 25 novembre 2014 Bureau de la Commission Locale de l Eau Olivet le 25 novembre 2014 1. Portage du contrat territorial 2. Projets 2015 / Formations 2015 3. Points divers Ordre du jour 1. Portage du contrat territorial Portage

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016

APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 APPEL A MANIFESTATION D INTERET RECHERCHE DE PRESTATAIRES POUR LES DLA DE MIDI-PYRENEES POUR LA PERIODE 2014/2016 Principes de fonctionnement du DLA -Mai 2014- PROCEDURE DE GESTION DES PRESTATAIRES 1 Contexte

Plus en détail

Communes concernées par le Contrat de Rivière

Communes concernées par le Contrat de Rivière Contrat de Rivière Ouvèze UNE OPERATION DE RENATURATION DU LIT DE L OUVEZE «Gestion des milieux aquatiques et préservation de la faune : deux approches à concilier pour l atteinte du bon état» Les 12 et

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne Bassin Adour-Garonne : 116 000 km² (21% du territoire national métropolitain) Population concernée : 7 millions d habitants Les grands axes du programme

Plus en détail

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16

Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Rejoignez-nous sur @CarrefourEau et débattez sur #CGLE16 Organisé par En partenariat avec «Quels effets des programmes de restauration des zones humides sur l état des eaux?» Laurent VIENNE Chargé de mission

Plus en détail

La gestion de crise. 1- Qu est-ce qu une situation de crise? 2- Quels sont les éléments identifiant une crise?

La gestion de crise. 1- Qu est-ce qu une situation de crise? 2- Quels sont les éléments identifiant une crise? Guide de l action associative : le SDAGE Loire Bretagne 2010 2015 / La gestion quantitative La 1- Qu est-ce qu une situation de crise? Nous sommes en situation de crise hydrique lorsque l on descend en

Plus en détail

SOMMAIRE : CONTEXTE, REFLEXIONS PREALABLES ET OBJECTIFS DE CE DOCUMENT... 2 1. ENJEUX ET PRIORITES... 2

SOMMAIRE : CONTEXTE, REFLEXIONS PREALABLES ET OBJECTIFS DE CE DOCUMENT... 2 1. ENJEUX ET PRIORITES... 2 2007-2013 PLATEFORME : "eau, espaces, espèces" Pilote : Agence de l'eau Loire-Bretagne (A) associée à la Fédération des Conservatoires d'espaces naturels (B) Correspondants : (A) Lucien MAMAN, Direction

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation CONSEIL D'ADMINISTRATION PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation L évaluation des politiques publiques a été introduite au sein

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

Séminaire évaluation du réseau des espaces naturels du grand sud-est et de l arc alpin Synthèse

Séminaire évaluation du réseau des espaces naturels du grand sud-est et de l arc alpin Synthèse Séminaire évaluation du réseau des espaces naturels du grand sud-est et de Synthèse Jardin des Rosiers 3 avenue de Castelnau 34090 Montpellier Tél : 04-67-02-29-02 roudier@edater.fr carrillo@edater.fr

Plus en détail

SEMMARIS. Société d'economie Mixte du Marché de RUNGIS. 1, Rue de la Tour B.P. 40316 94152 RUNGIS CEDEX TEL : 01.41.80.80.00

SEMMARIS. Société d'economie Mixte du Marché de RUNGIS. 1, Rue de la Tour B.P. 40316 94152 RUNGIS CEDEX TEL : 01.41.80.80.00 SEMMARIS Société d'economie Mixte du Marché de RUNGIS 1, Rue de la Tour B.P. 40316 94152 RUNGIS CEDEX TEL : 01.41.80.80.00 Consultation pour le cadrage du projet de Marketplace du Marché International

Plus en détail

Etude de gouvernance préalable à la création d une structure de gestion du grand cycle de l eau sur l aval de l axe Seine

Etude de gouvernance préalable à la création d une structure de gestion du grand cycle de l eau sur l aval de l axe Seine Etude de gouvernance préalable à la création d une structure de gestion du grand cycle de l eau sur l aval de l axe Seine Photo Grande Seine 2015 L origine du projet Un constat : Dans le domaine du grand

Plus en détail

Agence de l Eau RMC & LB --- Projets de SDAGE et de programme de mesures 2016-2021 --- Aides aux captages

Agence de l Eau RMC & LB --- Projets de SDAGE et de programme de mesures 2016-2021 --- Aides aux captages Agence de l Eau RMC & LB --- Projets de SDAGE et de programme de mesures 2016-2021 --- Aides aux captages Un projet de programme de mesures coconstruit Concertation locale : RMC : 150 réunions (octobre

Plus en détail

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique

Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique Cahier des Charges de l étude de définition de l observatoire de l eau de la Martinique I. Présentation générale du contexte : Afin de faciliter aux aménageurs, aux décideurs et au grand public l accès

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2010

TABLEAU DE BORD 2010 TABLEAU DE BORD 2010 S Le tableau de bord du SDAGE en quelques mots Aide à la lecture Suivi du bon état des eaux Gérer les conditions favorables à une bonne gouvernance Orientation A Les structures de

Plus en détail

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10 Rapport d avancement des travaux de lla Commiissiion Localle de ll Eau du bassiin du Loiiret ANNÉE 2004 INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES...

Plus en détail

Les enjeux du 10 e programme

Les enjeux du 10 e programme Les enjeux du 10 e programme Atteindre une gestion équilibrée des ressources en eau tout en assurant la satisfaction durable des usages. Répondre à de nouveaux défis comme la pollution par les pesticides,

Plus en détail

Animation de la vie sociale

Animation de la vie sociale Animation de la vie sociale Pour un projet social répondant aux critères d agrément Document à l usage des gestionnaires des structures Département des Interventions Sociales Document réalisé par les Pôles

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : DIRECTION DE L ACTION DU GOUVERNEMENT Version du 01/10/2013 à 16:02:01 PROGRAMME 401 : TRANSITION NUMÉRIQUE DE L ÉTAT ET MODERNISATION DE L ACTION

Plus en détail

Démarche binationale pour l amélioration de la qualité des eaux du Doubs franco-suisse

Démarche binationale pour l amélioration de la qualité des eaux du Doubs franco-suisse Démarche binationale pour l amélioration de la qualité des eaux du Doubs franco-suisse Marie KIENTZ Chef du service gestion des ressources et milieux naturels DDT du Doubs Florence CARONE Chargée de missions

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du Bureau du Contrat de Rivière du Sègre le 29 septembre 2010 - Ur

Compte rendu de la réunion du Bureau du Contrat de Rivière du Sègre le 29 septembre 2010 - Ur Compte rendu de la réunion du Bureau du Contrat de Rivière du Sègre le 29 septembre 2010 - Ur Etaient présents : - M. Jean-Jacques FORTUNY, Maire de Bourg-Madame, représenté par Mme Sandrine LAURENT -

Plus en détail

Avis sur la 1 ère révision du schéma d'aménagement et de gestion des eaux «Nappes profondes de Gironde»

Avis sur la 1 ère révision du schéma d'aménagement et de gestion des eaux «Nappes profondes de Gironde» Commission Planification Séance du 24 mai 2012 Délibération n DL/CB/12-XX Avis sur la 1 ère révision du schéma d'aménagement et de gestion des eaux «Nappes profondes de Gironde» Le comité de bassin délibérant

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Avancement du projet de création de l institut national de formation. Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015

Avancement du projet de création de l institut national de formation. Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015 Avancement du projet de création de l institut national de formation Instance Nationale de Concertation 16 avril 2015 2013-2014 2015 1 er janv. 2016 Etat des lieux Création de l institut Définition organisation

Plus en détail

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr

Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021. Projet en consultation. www.developpement-durable.gouv.fr Le Plan de Gestion des Risques d Inondation 2016-2021 Projet en consultation www.developpement-durable.gouv.fr Cadre européen La directive Inondation Directive européenne du 23/10/07 Réduire les conséquences

Plus en détail

Présentation de l Agence de l eau RHONE-MEDITERRANEE et CORSE (RM&C)

Présentation de l Agence de l eau RHONE-MEDITERRANEE et CORSE (RM&C) Présentation de l Agence de l eau RHONE-MEDITERRANEE et CORSE (RM&C) Application de la Directive cadre européenne sur l eau dans le cadre du Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE)

Plus en détail

La directive inondation

La directive inondation La directive inondation Stratégies locales de gestion des risques d inondation Bassin Seine-Normandie 2013 Les dispositions de la directive européenne sur le risque inondation se mettent progressivement

Plus en détail

Plan de continuité d activité

Plan de continuité d activité Plan de continuité d activité - Note méthodologique - Cette méthodologie vise à opérationnaliser le PCA en le confrontant - au travers d une simulation - à la réalité du travail futur. La démarche est

Plus en détail

CONTRAT TERRITORIAL Du bassin versant de la retenue de Naussac 2012-2016. C. Roux

CONTRAT TERRITORIAL Du bassin versant de la retenue de Naussac 2012-2016. C. Roux CONTRAT TERRITORIAL Du bassin versant de la retenue de Naussac 2012-2016 C. Roux Surface du BV : 576 km² 33 communes 7 900 habitants 743 exploitations agricoles SAU : 36 000 ha 15 000 UGB Activités dominantes

Plus en détail

Le Tableau de Bord du SAGE Vienne

Le Tableau de Bord du SAGE Vienne Le Tableau de Bord du SAGE Vienne - Décembre 2008 - Etablissement Public du Bassin de la Vienne 3 place du 11 novembre 87220 FEYTIAT Tél. : 05.55.06.39.42 Fax. : 05.55.30.17.55 epbv@epbv.fr www.eptb-vienne.fr

Plus en détail

Contrat Territorial Vienne Aval Comité de pilotage N 2

Contrat Territorial Vienne Aval Comité de pilotage N 2 Contrat Territorial Vienne Aval Comité de pilotage N 2 1 RAPPELS SUR LA DÉMARCHE SYNTHÈSE DES ENTRETIENS MISE EN PLACE DES GROUPES DE TRAVAIL COMMUNICATION PENDANT LA PHASE D ÉLABORATION DU CT ANIMATION

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015

APPEL A PROJETS 2015 APPEL A PROJETS 2015 Conjuguer renaturation des rivières et lutte contre les inondations à l heure de la GEMAPI Elaboré en coordination et avec l'appui de la DREAL de bassin Rhône-Méditerranée et de la

Plus en détail

L alimentation en eau potable

L alimentation en eau potable Aujourd hui, la qualité de l eau et les réserves potentielles, constituent, au sein de notre société, des préoccupations environnementales majeures. En 1992 et pour la première fois, le principe selon

Plus en détail

REVISION DU SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX (SAGE) DU BASSIN VERSANT DE L ARC

REVISION DU SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX (SAGE) DU BASSIN VERSANT DE L ARC REVISION DU SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX (SAGE) DU BASSIN VERSANT DE L ARC SYNTHESE DES REPONSES DE LA AUX AVIS ISSUS DE LA CONSULTATION DES SERVICES Synthèse des réponses apportées par

Plus en détail

Vers une gestion durable des ressources en eau

Vers une gestion durable des ressources en eau Vers une gestion durable des ressources en eau Carrefours de l innovation agronomique Productions végétales et sécheresse Toulouse - 6 juin 2008 Nelly LE CORRE-GABENS Responsable du Service Agronomie-Environnement

Plus en détail

Contrat de rivière: outil de gestion intégrée des milieux aquatiques Premières Rencontres territoriales Argens

Contrat de rivière: outil de gestion intégrée des milieux aquatiques Premières Rencontres territoriales Argens Contrat de rivière: outil de gestion intégrée des milieux aquatiques Intervenants: Anne-Evelyne CHOLLET CCCP Matthieu SEBIRE SMA Sommaire I. Présentation de l outil «Contrat de Rivière»: Définition, objectifs,

Plus en détail

La planification financière

La planification financière La planification financière La planification financière est une phase fondamentale dans le processus de gestion de l entreprise qui lui permet de limiter l incertitude et d anticiper l évolution de l environnement.

Plus en détail

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier

Notre offre de service : un accompagnement par des experts sur l ensemble des problématiques liées au diagnostic financier SANTE Diagnostic financier et aide à l élaboration d un plan de redressement Comment s approprier la démarche de diagnostic? Les enjeux Depuis la mise en place de la T2A, les établissements de santé sont

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

- TRI de Valenciennes - Atelier «stratégie locale» La DDTM et le Syndicat Mixte du SAGE Escaut

- TRI de Valenciennes - Atelier «stratégie locale» La DDTM et le Syndicat Mixte du SAGE Escaut - TRI de Valenciennes - Atelier «stratégie locale» Le 4 juillet 2014 La DDTM et le Syndicat Mixte du SAGE Escaut La directive inondation : Son objectif est de réduire les conséquences négatives des inondations

Plus en détail

Titre ingénieur : Titre ingénieur diplômé de l'ecole Nationale du Génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg (ENGEES)

Titre ingénieur : Titre ingénieur diplômé de l'ecole Nationale du Génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg (ENGEES) Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Titre ingénieur : Titre ingénieur diplômé de l'ecole Nationale du Génie de l'eau et de l'environnement

Plus en détail

Commission Thématique «Gestion de la Ressource» Lundi 16 février 9h30 Péronne SOMMAIRE

Commission Thématique «Gestion de la Ressource» Lundi 16 février 9h30 Péronne SOMMAIRE C SAG COMMISSION LOCALE DE L EAU GE DE LA HAUTE-SOMME Commission Thématique «Gestion de la Ressource» Lundi 16 février 9h30 Péronne SOMMAIRE 1. Objectifs de la réunion......2 2. Les obligations du SAGE

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» 1/ LE CONTEXTE 1.1 VERS UNE NOUVELLE POLITIQUE TOURISTIQUE DES TERRITOIRES Le règlement d intervention 2007-2013 proposait

Plus en détail

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones

Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs et des zones Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Assurer une coordination stratégique et opérationnelle des acteurs

Plus en détail

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012

REMISE DES MANIFESTATION D'INTERET AVANT LE 4 DECEMBRE 2012 REGION POITOU-CHARENTES GESTION DE LA FUTURE RESERVE NATURELLE REGIONALE DU BOCAGE DES ANTONINS APPEL A MANIFESTATION D'INTERET CAHIER DES CHARGES REGION POITOU-CHARENTES 15 rue de l'ancienne Comédie 86000

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences Projet de décret relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue DECRET Chapitre V Qualité

Plus en détail

CAMPAGNE SUBSTANCES DANGEREUSES PLAN D ACTIONS

CAMPAGNE SUBSTANCES DANGEREUSES PLAN D ACTIONS CAMPAGNE SUBSTANCES DANGEREUSES PLAN D ACTIONS dans le cadre du 9 ème programme de l Agence de l Eau Rhône Méditerranée et Corse Lutter contre la pollution Le 9 ème programme = 14 objectifs phares 2 objectifs

Plus en détail

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Constats Des projets de plus en plus nombreux

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contacts Presse SICASIL : Sylvie Joffre sylvie.joffre@sicasil.com 06 85 20 22 20

DOSSIER DE PRESSE. Contacts Presse SICASIL : Sylvie Joffre sylvie.joffre@sicasil.com 06 85 20 22 20 Contacts Presse SICASIL : Sylvie Joffre sylvie.joffre@sicasil.com 06 85 20 22 20 LYONNAISE DES EAUX : Pierre Tré-Hardy pierre.trehardy@lyonnaise-des-eaux.fr 06 74 83 43 23 DOSSIER DE PRESSE SUITE DOSSIER

Plus en détail

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC

LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC LES ORIENTATIONS DU 10 ème PROGRAMME D INTERVENTION DE L AGENCE DE L EAU RMC Accroître les soutiens aux projets de territoire Budget total du 10 e programme : 3 653 M dont 3561 M pour le bassin Rhône Méditerranée,

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

Session 2 : Étude de cas: Implication du DSRP dans le Processus Budgétaire au Bénin

Session 2 : Étude de cas: Implication du DSRP dans le Processus Budgétaire au Bénin Formation Commune sur un Partenariat pour la Réduction de la Pauvreté MODULE 2: DSRP, BUDGETS ET INSTRUMENTS DE FINANCEMENT Session 2 : Étude de cas: Implication du DSRP dans le Processus Budgétaire au

Plus en détail

Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles

Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles Loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles Compétence «gestion des milieux aquatiques et de prévention des inondations» Comité Départemental de l'eau et de la

Plus en détail

Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11

Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11 Propositions d actions Bassin du Doron 23/03/11 Points proposés : Le Contrat de rivière: avancement, objectifs Etat des lieux du bassin du Doron Enjeux et objectifs, propositions d actions Vers une mise

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date

Séminaire Arceau. Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective. le Grand Paris. Intervenant. Service Date Séminaire Arceau Enjeux de l eau en île-defrance, avec en perspective Intervenant le Grand Paris Service Date Direction Régionale et Interdépartementale de l'environnement et de l'énergie d'île-de-france

Plus en détail

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe

Plan d'action de la 2ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe Plan d'action de la ème phase du projet de coopération franco-chinois sur la gestion intégrée des ressources en eau de la Haihe 1. Objectifs Sur le long terme, le projet vise à consolider une démarche

Plus en détail

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron

Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron PREFET DE l AVEYRON Amélioration de la continuité écologique sur la rivière Aveyron Réunion d information des propriétaires et des exploitants Mercredi 10 décembre 2014 Pourquoi restaurer la continuité

Plus en détail

Gestion intégrée de l eau et interactions entre sciences et action publique

Gestion intégrée de l eau et interactions entre sciences et action publique Gilles PINAY Président du CRESEB Gestion intégrée de l eau et interactions entre sciences et action publique Retours d expériences Contact : Laurent Grimault laurent.grimault@region-bretagne.fr 02.22.93.98.04

Plus en détail

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES

PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES PROJET DE SDAGE 2016-2021 ETAT DES LIEUX RISQUES DE NON ATTEINTE DES OBJECTIFS DES MASSES D EAUX SOUTERRAINES I Objectifs qualitatifs (5) Risque non atteinte des objectifs des Pas de dépassement du seuil

Plus en détail

2013-2018. Des outils privilégiés : l approche territoriale et la politique contractuelle

2013-2018. Des outils privilégiés : l approche territoriale et la politique contractuelle 2013-2018 Des outils privilégiés : l approche territoriale et la politique contractuelle Des outils confortés, des partenariats renforcés 2013-2018 Les schémas d aménagement et de gestion des eaux (Sage)

Plus en détail

(DOCUMENT DE BASE : FICHE CADRE DE LA VEILLE REGLEMENTAIRE ONP ET DICTIONNAIRE INTERMINISTERIEL DES COMPETENCES DES METIERS DE L ETAT)

(DOCUMENT DE BASE : FICHE CADRE DE LA VEILLE REGLEMENTAIRE ONP ET DICTIONNAIRE INTERMINISTERIEL DES COMPETENCES DES METIERS DE L ETAT) Adopté le 18 octobre 2012 Chargé de portefeuille de l activité «veille règlementaire» au sein du PNP REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE FORMATION CHARGE DE PORTEFEUILLES «VEILLE REGLEMENTAIRE» AU SEIN DU

Plus en détail

Convention Agriculture en zones humides

Convention Agriculture en zones humides Convention Agriculture en zones humides Programme d actions territoriaux 07/04/11 Stéphanie GILARD, en charge de l animation de la convention Contexte et objectif Première convention signée entre le MEDDTL

Plus en détail

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES

RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES FPEGRH01 RESPONSABLE DES RESSOURCES HUMAINES Définir et mettre en œuvre la politique de ressources humaines d une administration ou d un établissement public de l État.

Plus en détail

!"#$"%&&'()*( +, -&' ((./&01%0"'('%*(

!#$%&&'()*( +, -&' ((./&01%0'('%*( "#$"%&&'()*( +, -&' ((./&01%0"'('%*( $'.20#1()'(34'%*(5( *.%$'.('2("/*2030.%20#1()%1.(3'(6%)"'()'(3%()6'( "#$%&'%(#)%*+,-./#.%01* "#$%&'(&)*+,%-,&'./0& "#$$%$%#&'%()(*#+%$, -.*+*/%$01#.#1().*$#(*-/%(.)+2%3%/(#(*-/

Plus en détail

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels.

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels. Délégation académique à la formation des personnels de l Éducation nationale [Dafpen] Cahier des charges - cadre Volet 1 : Contexte et Orientations ************* Plan académique de la formation continue

Plus en détail

ACCORD DE JUMELAGE. Agence de l Eau Adour Garonne ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL ENTRE. l Agence de l Eau Adour-Garonne

ACCORD DE JUMELAGE. Agence de l Eau Adour Garonne ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL ENTRE. l Agence de l Eau Adour-Garonne Agence de l Eau Adour Garonne ORGANISATION POUR LA MISE EN VALEUR DU FLEUVE SENEGAL ACCORD DE JUMELAGE ENTRE l Agence de l Eau Adour-Garonne représentée par le Directeur, Monsieur Jean-Pierre POLY ET l

Plus en détail

Point sur le déroulement du lot 4 Mission lot 4

Point sur le déroulement du lot 4 Mission lot 4 Point sur le déroulement du lot 4 Mission lot 4 1. Bilan des dispositifs de prévention, de protection et d alerte existants 2. Recensement et analyse des configurations administratives et juridiques rencontrées

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer)

QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES MAIA (Maisons pour l Autonomie et l Intégration des malades d Alzheimer) Le cahier des charges national a pour objet de définir les dispositifs MAIA (maison

Plus en détail

Atelier PSSM Namur, 23 avril 2010

Atelier PSSM Namur, 23 avril 2010 Atelier PSSM Namur, 23 avril 2010 11/05/2010 IWSM 1 Le Projet de Service de Santé Mentale = un processus dynamique Diagnostique (état des lieux) Autoévaluation Définition des objectifs et du plan d action

Plus en détail