Social CRM. Vers la Relation Client augmentée

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Social CRM. Vers la Relation Client augmentée"

Transcription

1 Social CRM Vers la Relation Client augmentée

2

3 Sommaire Avant propos 4 Executive summary 5 Introduction 6 B Le Social CRM, une réalité d aujourd hui, un impératif immédiat Une tendance de fond Une nécessité Une menace? 11 C Le Social CRM : une opportunité pour l entreprise L entreprise doit faire partie de la discussion et non pas seulement de l écosystème Le principe de viralité impacte l ensemble des services de l entreprise 13 D Les révolutions induites par le Social CRM La connaissance client augmentée Les politiques en matière de propriété de l information Une volumétrie d information inépuisable, une exploitation à priori complexe mais pas impossible! L influence sociale dans l écoute de la voix du client L influence sociale dans la segmentation client augmentée La participation : un des critères de l influence sociale Influence sociale : nouveau critère de segmentation 23 E Comment s emparer du Social CRM? Comprendre la métamorphose des processus de relation client Modeler en profondeur l organisation de son entreprise Evaluer l efficacité du Social CRM Qui parle encore de ROI? Adresser les bonnes données aux différentes audiences Le Return On Objective (ROO) et les Key Performance Indicators (KPI) comme outils de mesure du «Social ROI» 36 F Les technologies du Social CRM sont matures Un enjeu : intégrer intelligemment le Social CRM au CRM classique Panorama des technologies existantes 42 G Quelques points incontournables d une stratégie de Social CRM Les 5 fondements du Social CRM La réciprocité La réactivité La cohérence La transparence L engagement dans une réelle démarche d entreprise Rétablissons la vérité sur quelques mythes autour du Social CRM Quelques conseils stratégiques pour bien commencer! 47 H Le Social CRM demain L enjeu de la reconnaissance des clients «Vos produits sont sociaux» «Vos employés sont sociaux» 49 Conclusion 50 L offre d Atos Consulting et de Publicis Consultants Net Intelligenz 51 Remerciements 52

4 Avant propos IDENTITE NUMERIQUE Stanislas Magniant, Directeur, Publicis Consultants Net Intelligenz Compte Sites : «Les marchés sont des conversations» prophétisait le Cluetrain manifesto 1 à la fin du siècle dernier. Dans cet ouvrage d anticipation sur le marketing à l heure de l internet balbutiant, les auteurs insistaient déjà sur l inexorable évolution vers un rééquilibrage de la relation de pouvoir entre l entreprise et ses clients. Dix ans plus tard, Paul Greenberg, considéré comme l un des pionniers du CRM, definit l émergence du Social CRM comme étant la «réponse de l entreprise à la prise de pouvoir du consommateur sur la conversation.» La boucle est bouclée : les consommateurs ont pris la main, les marques sont au cœur de milliers de conversations simultanées et cherchent leur voie / voix pour y participer également. Dans l univers éminemment fluide et mouvant des médias sociaux, le Social CRM n est pas le dernier concept marketing «tendance» ou un simple lifting du CRM classique affublé d un adjectif à la mode. Il représente bien plutôt la prochaine étape de l adaptation progressive de la communication et de l organisation des entreprises et des marques à la nouvelle donne de la relation avec les consommateurs. Là où l e-réputation et le community management disciplines encore récentes et évolutives sont habituellement perçus comme des fonctions et des missions relevant de la communication, le Social CRM s invite au cœur des réflexions actuelles de la Direction commerciale, du Service clients, de la Direction de la communication, du Département IT, etc. le Social CRM vise à répondre au dilemme fondamental de rendre «scalable» un marketing à échelle humaine IDENTITE NUMERIQUE Eric Lévy-Bencheton, Partner, Practice Sales & Marketing / Relation Client, Atos Consulting Compte Avec le Social CRM, l engagement des marques sur les médias sociaux change d échelle et de perspective. Ce qui était uniquement un sujet de communication devient également un enjeu d organisation pour toute entreprise se revendiquant «client-centric». Le Social CRM, c est le tissu connecteur entre les médias sociaux et les systèmes de communication internes et externes de l entreprise. La question pour les entreprises n est plus de savoir s il faut oui ou non s engager sur les médias sociaux mais comment s y engager. Pour celles qui ont déjà commencé à expérimenter, l adaptation de leurs processus internes se fait rapidement sentir 2. En somme, le Social CRM vise à répondre au dilemme fondamental de rendre «scalable» un marketing à échelle humaine. C est en ce sens que l alliance des expertises respectives d Atos Consulting et de Publicis Consultants, en communication et conseil en organisation, apporte un éclairage nouveau sur la mise en place de stratégies de Social CRM couvrant l intégralité des métiers concernés. Sites : id Stanislas Magniant, Directeur, Publicis Consultants Net Intelligenz Eric Lévy Bencheton, Partner, Practice Sales & Marketing / Relation Client, Atos Consulting «Dès qu une entreprise définit son processus d engagement avec les consommateurs, elle a besoin des ressources organisationnelles pour y parvenir : recrutement, mise en place d une infrastructure de gestion des médias sociaux, adaptation des fonctions de service client ou modification des systèmes de reporting» (McKinsey Quarterly 4 Social CRM

5 Executive summary La récente explosion de l usage des médias sociaux conjuguée à la transformation du consommateur en «consom acteur» a définitivement changé le rapport aux entreprises. L expérience client est maintenant fréquemment publique car ce «consom acteur» n hésite plus à utiliser les médias sociaux pour faire entendre sa voix. Son jugement a de grandes répercussions sur les décisions d achat de son cercle d influence sociale sans que l entreprise puisse le contrôler. Cette perte de contrôle rend nécessaire une transformation de l entreprise afin de rester au contact de ses consommateurs, la question n étant plus de savoir s il faut faire mouvement, mais comment. En effet, à l instar des consommateurs, les entreprises sont positionnées sur les médias sociaux, offrant ainsi autant de points d accès pour les clients, qui n hésiteront pas à l interpeller. La fenêtre d évolution est mince : nous sommes en face d une déferlante beaucoup plus rapide que celle de la relation client traditionnelle dans les années 90, ou de l émergence du Web plus récemment. Vous avez aujourd hui deux à trois ans pour évoluer. Vous êtes face à une déferlante, mais aussi face à de nouvelles opportunités : ce que vous perdrez en maitrise de la relation client, vous le gagnerez en qualité mais aussi en fréquence de la relation, en exploitant pleinement le principe de viralité des médias sociaux. Qui n a pas rêvé de disposer d une information améliorée, de mieux segmenter ses clients suivant leur influence propre, et de travailler sur l efficience de ses plans de communication? Qui n a pas rêvé de capter de manière continue des opportunités commerciales, de surcroit mieux qualifiées? Qui n a pas rêvé d améliorer le traitement de son SAV en capitalisant sur les nouveaux canaux sociaux? Faire face aux bouleversements rapides des médias sociaux, capitaliser sur ces opportunités, impose une remise en question des entreprises ainsi qu une mise à niveau de leurs technologies, afin d être prêts pour cette nouvelle révolution, celle du Social CRM. Social CRM 5

6 INTRODUCTION De plus en plus d entreprises se positionnent sur la thématique du Social CRM. Les articles dans la presse et les billets de blog se multiplient sur le sujet 1. Et pourtant, il est difficile de trouver une définition du Social CRM qui fasse consensus. C est sans doute le propre des grandes transformations : chacun expérimente avant de théoriser. La finalité du livre que vous avez sous les yeux est plus pratique qu académique. Mais pour bien cerner son sujet, nous vous proposons une définition souvent retenue du Social CRM, qui nous permettra de mieux comprendre les initiatives en la matière et les moyens pour en tirer tout le parti. Il s agit de la définition de Paul Greenberg 2, autorité reconnue, conférencier et praticien expérimenté dans le domaine du CRM 3 : «Le Social CRM est une philosophie et une stratégie d entreprise, reposant sur une plateforme technologique, des règles, des processus et des caractéristiques sociales. Son objectif est de se concentrer sur l engagement avec les consommateurs au travers de conversations collaboratives, afin de créer des bénéfices pour les deux parties dans un environnement de confiance et de transparence. Finalement, c est la réponse de l entreprise à la prise de pouvoir du consommateur sur la conversation 4». Nulle trace des mots «Web», «réseau social», «blog», «2.0» dans cette définition. Pourtant, dans les faits, le Social CRM est indissociable de l explosion de la production de contenus par les internautes et de leur mise en relation via les médias sociaux. Mais celle-ci a plutôt servi de détonateur à un phénomène inéluctable : les marchés sont devenus des conversations et être en relation avec ses clients nécessite désormais d entrer dans ce dialogue avec eux. Au-delà de la dimension «communication», le Social CRM renouvelle en effet toute la relation de l entreprise avec ses clients. Il repose à la fois sur un changement en profondeur de l attitude des marques (accent mis sur la transparence, la sincérité et même une certaine forme de modestie) et sur de nouvelles modalités relationnelles insistant en particulier sur cette notion de conversation. L entreprise soucieuse de réussir son Social CRM doit d abord se poser les bonnes questions en termes de démarches, d organisation, de technologie, de moyens financiers et humains. C est l aspect «philosophie et stratégie» de la définition de Paul Greenberg. Nulle place pour l improvisation : de même qu il existe des techniques et des processus solidement établis pour gérer les appels téléphoniques ou les s entrants, il doit en exister pour le Social CRM. Avoir une page Facebook ou un compte Twitter dans un esprit de communication à sens unique ou d imitation des concurrents n est en aucun cas un objectif de la relation client augmentée. En s appuyant sur l analyse d initiatives phares, cet ouvrage se propose de faire ressortir le caractère innovant du Social CRM en montrant comment il transforme ou complète les autres canaux du CRM. Nous verrons tout d abord que le Social CRM est déjà une réalité d aujourd hui, pratiquée quotidiennement par certaines entreprises. Nous analyserons les raisons qui poussent les entreprises à entrer dans cette nouvelle conversation avec leurs clients. Cela permettra de comprendre, dans un deuxième temps, ce que le Social CRM change à la pratique de la relation client. Enfin, en troisième lieu, nous vous dévoilerons les différentes bonnes pratiques qui commencent à se détacher en la matière et les pièges à éviter. Au fil de l exposé, ce tour d horizon du Social CRM sera enrichi par des avis d experts et de praticiens du Social CRM, entreprises utilisatrices, éditeurs d outils, consultants, universitaires Ensemble, ils vous livreront sinon des clés, tout du moins des outils de réflexion, pour que votre organisation s engage elle aussi avec succès dans des conversations fructueuses avec ses clients. L expression «Social CRM» est identifiée comme une tendance dans les recherches effectuées sur Google à partir d avril 2010 : On lui doit notamment CRM at the speed of light, Social CRM 2.0 Strategies, Tools, and Techniques for Engaging Your Customers, McGraw-Hill, 2009 (4ème edition). «CRM is a philosophy & a business strategy, supported by a technology platform, business rules, workflow, processes & social characteristics, designed to engage the customer in a collaborative conversation in order to provide mutually beneficial value in a trusted & transparent business environment. It s the company s response to the customer s ownership of the conversation.» Social CRM

7 Quelle est la différence entre médias sociaux et réseaux sociaux? Avant de parler davantage du Social CRM, il est important de rappeler la différence entre médias sociaux et réseaux sociaux. Les médias sociaux, de manière générale, sont des outils qui permettent de faciliter l interaction, la collaboration et le partage de contenu entre internautes. Les réseaux sociaux, eux, se focalisent en particulier, sur les relations entre un individu et ses contacts. Ils sont donc une sous-partie de ce grand ensemble d outils que sont les médias sociaux. LES PRINCIPAUX TYPES DE MÉDIAS SOCIAUX MÉDIAS SOCIAUX Réseaux sociaux Blogs Forums Plateformes de partage multimédia Collaboration Facebook, Twitter, Google+, Linkedln, Viadeo,... Wordpress, Tumblr, Blogger, Posterous,... PhpBB, Bbgraph,... Youtube, Dailymotion, Vimeo, LastFM, Flickr,... Quora, Yahoo Answers, Wiki-Answers, Wikipedia, Delicious,... Social CRM 7

8 1 Le Social CRM, une réalité d aujourd hui, un impératif pour demain 1.1/ Une tendance de fond Plusieurs chiffres permettent de quantifier la pratique du Social CRM par les entreprises. Selon une étude réalisée en octobre 2010 par IBM*, près de 80 % des entreprises sont présentes sur les médias sociaux et une majorité d entre elles les utilise à des fins de relation client. WHAT IS YOUR COMPANY DOING WITH SOCIAL MEDIA TODAY?** Communicate with customers Respond to customer questions Promote events Generate sales leads Sell products / services Solicit customer reviews Capture customer data Brand monitoring Customer research Recruit employees Employee-to-employee interactions Solicit customer ideas Provide support Expert insights/thought leadership Training/eduction Customer-to-customer interactions Vendor or partner communications 27% 65% 60% 52% 50% 48% 46% 46% 43% 43% 41% 40% 40% 38% 37% 35% 74% L utilisation des médias sociaux par les entreprises * Etude réalisée auprès de 351 cadres dans 8 grands pays industrialisés et émergents (USA, UK, France, Allemagne, Inde, Chine, Brésil, Australie). ** Note : n-351. Not shown in figure. I don t know - 9 percent and Others - 2 percent. Source : IBM Institute for Business Value analysis. CRM Study 2011 Cette étude réalisée auprès de 351 chefs d entreprises à travers l essentiel des pays développés ou émergents donne également une idée sur la perception de l engagement dans les médias sociaux. En effet, près de 70% des cadres interrogés affirment que leur entreprise serait perçue comme «déconnectée» si elle ne s y engageait pas, là où la moitié des sondés affirment que leurs structures atteignent mieux les clients grâce aux médias sociaux. 8 Social CRM

9 PERCENTAGE OF COMPANIES WITH A PROFILE ON A SOCIAL SITE* Social 79% networking sites Media sharing sites Microblogging sites Wikis Blogging sites Social review sites Social bookmarking sites 79% 18% 3% 55% 37% 8% 52% 41% 7% 48% 45% 7% 45% 45% 10% 36% 52% 12% 31% 55% 14% Have a profile/presence Do not have a profile/presence Don t know Pénétration des usages des médias sociaux chez les entreprises Néanmoins, cette présence et cette activité sur les médias sociaux n est pas synonyme d une véritable intégration dans la démarche CRM d ensemble de l entreprise. C est ce que dévoilent plusieurs études, dont celle de la Brand Science Institute (étude européenne de 2010) qui révèle que seulement 7% des entreprises ont réellement perçu la valeur des médias sociaux pour le CRM! Il y a donc une réelle marge de progression L étude SugarCRM 1 de janvier 2011 va encore plus loin en soulignant que seulement 26 % des entreprises connectent les informations issues des médias sociaux avec leurs données CRM. Elles sont toutefois conscientes de cette lacune puisque 72% indiquent vouloir le faire dans un délai de douze mois. 1 L avis du pro : l accélération des tendances CRM «La première évolution CRM, centrée sur la généralisation des centres d appels et des solutions d aide à la vente (SFA) a pris 10 ans ; la deuxième, autour de l internet et plus globalement de la multicanalité, 5 ans ; nous estimons que la révolution en cours autour du Social CRM prendra 2 à 3 ans au maximum pour devenir une pratique partagée par une majorité d entreprises.» Eric Lévy-Bencheton Partner Practice Sales & Marketing / Relation Client, Atos Consulting * Note : Numbers rounded to equal 100 percent. Source : IBM Institute for Business Value analysis. CRM Study 2011 Social CRM 9

10 1 1.2/ Une nécessité Qu il se manifeste par une intégration réelle avec le CRM ou, comme c est plus souvent le cas jusqu à présent, par une volonté de le faire, l engouement des entreprises pour les médias sociaux s explique aisément. Qu elles le veuillent ou non, les entreprises ont tout intérêt à se lancer sans tarder dans une démarche de Social CRM, tout simplement pour être présentes là où sont leurs consommateurs. Or les médias sociaux sont de plus en plus cette zone de chalandise universelle. Quelques chiffres suffisent à s en convaincre : Facebook compte 750 millions de membres actifs à travers le monde 80% des internautes français utilisent au moins un réseau social (répartition homogène des CSP et des tranches d âges) 80% des consommateurs souhaitent dialoguer avec les marques sur Internet 78% des internautes font confiance aux recommandations de leur pairs sur les médias sociaux (contre 14% seulement pour la publicité) 74% des internautes ont une image plus positive des marques qui engagent la conversation sur les médias sociaux Sources : ainsi que «The Comscore 2010 Europe Digital Year» et Médiamétrie Les médias sociaux, un phénomène de masse pour les consommateurs Les entreprises ont donc comme défi de s adapter et d évoluer pour répondre aux besoins et exigences de ces nouveaux clients «communautaires». Le phénomène d influence sur l acte d achat n est pas seulement lié aux réseaux sociaux : à titre d exemple, 21% des internautes décident d acheter un produit après avoir lu un blog*. Quand on sait que 33% des Français les consultent au moins une fois par mois**, on mesure l impact commercial de ce média social. L avis de l expert : ne négligez pas les bons vieux forums de discussion «Les forums ne sont pas morts et restent même beaucoup plus efficaces car, dans les réseaux sociaux, les conversations sont légères, contrairement aux forums où elles sont beaucoup plus longues et beaucoup plus creusées. Dans les forums, on pose des questions et on a des réponses, ce qui n est pas le cas des médias sociaux où l on s exprime sans forcément s attendre à des réactions.» Frédéric Cavazza, Fredcavazza.net * Source : emarketer 2009 ** Source : Médiamétrie Social CRM

11 1.3/ Une menace? Lorsqu elles commencent à s intéresser au Social CRM, les entreprises se demandent souvent comment elles peuvent utiliser les médias sociaux pour ouvrir un nouveau canal de communication et d échange sur leur marque. Ce qu elles ne voient pas, c est que les consommateurs ne les ont pas attendues : ils ont déjà engagé la conversation sur la nouvelle agora, les médias sociaux. Faute d y répondre, l entreprise et sa marque risquent d être tout simplement exclues des échanges qui les concernent au premier chef. Car c est bien d écoute active et de réponse dont il s agit : les entreprises doivent abandonner le fantasme de contrôler les conversations autour de leur marque, Aujourd hui, les consommateurs décident eux-mêmes des plateformes sur lesquelles ils souhaitent s exprimer. Celles-ci sont de types très variés, comme l illustre la figure ci-dessous. PANORAMA DES MÉDIAS SOCIAUX Panorama 2011 des médias sociaux par usages (par Frédéric Cavazza) Plusieurs constats marquants ressortent au travers de cette organisation actuelle des médias sociaux répartie en 7 familles : Facebook et Google sont présents sur l ensemble des usages listés et dominent l écosystème des médias sociaux Des plateformes un jour extrêmement populaires peuvent très bien décevoir le lendemain si elles ne sont plus en phase avec les attentes du consommateur social, tandis qu en parallèle, de nouveaux acteurs apparaissent en permanence* Ce n est pas le média social qui compte mais les usages (donc les opportunités) qu il propose. Alors qu il y a quelques temps encore, un utilisateur se tournait en premier vers le service-client de l entreprise en cas de problème ou d interrogation, aujourd hui ce comportement a changé. Lors d une première expérience ou un premier achat, un utilisateur aura de plus en plus le réflexe de se tourner vers les plateformes communautaires sur Internet pour partager son expérience et demander de l aide ou des conseils. L utilisation de Facebook ou de Twitter pour obtenir du support ou la prise en compte d une réclamation entre peu à peu dans les mœurs des consommateurs 1. Ne pas en tenir compte pourrait s avérer fatal pour les entreprises. 1 Les entreprises ne peuvent plus canaliser les échanges et doivent mettre en place les outils et démarches leur permettant d être en prise directe pour pouvoir réagir. Les règles du jeu ont changé : en matière de relation, les entreprises proposent, les consommateurs disposent. Want Customer Service? Complain on Twitter : * MySpace, par exemple, a été racheté pour près de 600 millions de dollars par Rupert Murdoch en 2005 avant d être revendu pour à peine 35 millions en juin Facebook caracole en tête des réseaux sociaux aujourd hui : Google + changera t-il la donne? Social CRM 11

12 2 Le Social CRM : une opportunité pour l entreprise 2.1/ L entreprise doit faire partie de la discussion et non pas seulement de l écosystème Le Social CRM vient en réponse au comportement du consom acteur. Il replace le client au centre de la stratégie de l entreprise en utilisant les médias sociaux comme vecteur de cette nouvelle approche. Allant bien au-delà des perspectives du Social Marketing, il n encourage donc plus la fidélité uniquement par des biais transactionnels ou marketing mais également par une puissance relationnelle et conversationnelle reposant sur quatre piliers : engagement, conversation, participation et diffusion des contenus. L enjeu pour l entreprise est donc de reconstruire les relations dans cet écosystème créé par le consommateur et de devenir un acteur proactif du réseau conversationnel des médias sociaux. L ÉVOLUTION DU RAPPORT CLIENT / ENTREPRISE Marketing personnalisé Du transactionnel Qualité de la relation client bien souvent mesurée comme la qualité de la transaction Contact discontinu avec la clientèle Entreprise Mass Marketing Marque Vers le relationnel et conversationnel Qualité de la relation client mesurée tout au long du cycle de vie Contact continu Augmentation du nombre de relations entretenues par la marque Push Participatif & Interactif 12 Social CRM

13 2.2/ Le principe de viralité impacte l ensemble des services de l entreprise Grâce aux caractéristiques intrinsèques des médias sociaux telles que la participation, la liberté d expression et l accessibilité, la voix du client est complètement libérée du discours commercial et uniforme de la marque. Quelques chiffres* illustrent bien la puissance du lien entre consommateurs créé par ce nouveau canal : 78% des internautes déclarent avoir confiance dans les recommandations des consommateurs publiées sur les médias sociaux (contre 14% pour la publicité classique) ; 74% des internautes déclarent être influencés par l avis d un pair sur un forum ou une discussion en ligne, davantage que par une simple promotion sous la forme d une communication descendante ; 38% des consommateurs estiment changer leur opinion après avoir lu un avis négatif sur les médias sociaux. Les clients n hésitent plus désormais à utiliser les médias sociaux avant tout autre canal pour se renseigner, exprimer et diffuser leur opinion, qu elle soit positive ou négative, à toute la communauté. Un client satisfait en parle à trois amis, un client en colère à trois mille Pete Blackshaw, auteur du livre éponyme** En revanche, il ne faut pas croire que les médias sociaux sont à l origine des polémiques : ils en sont plutôt la caisse de résonnance. Ainsi, plus une information sera néfaste, sensible ou tout simplement amusante, plus son effet de viralité sera conséquent. Ce bouleversement des canaux d interaction client habituels doit être vu comme une véritable occasion de renforcer le rapport client/entreprise. La remontée d information y est beaucoup plus riche, immédiate, sans équivoque grâce à l effet de viralité inhérent aux médias sociaux et représente un formidable pool d opportunités pour l ensemble des services de l entreprise. Que ce soit, par exemple, dans le bon traitement des insatisfactions, l enrichissement de la fidélisation du client, la diffusion des contenus ou l efficacité commerciale, ce principe de propagation démultipliée constitue une des grandes opportunités que le Social CRM permet d exploiter. Le bon traitement des insatisfactions Un client insatisfait qui n est pas pris en charge par l entreprise provoque logiquement une accélération de l attrition (churn) de la communauté. A l opposé, un consommateur insatisfait qui est aidé par l entreprise dans une relation conversationnelle efficace va provoquer le phénomène contraire en témoignant de son expérience. Il va donc potentiellement inciter une partie des insatisfaits à redevenir des clients satisfaits voire fidèles. COURBE DE CORRÉLATION ENTRE LA SATISFACTION CLIENT ET LE TAUX D ATTRITION Index de satisfaction Client social Client traditionnel Taux d attrition (%) * Sources: Nielsen Trust and Advertising Global Report et Médiamétrie Fevad ** Satisfied Customers Tell Three Friends, Angry Customers Tell 3,000, Crown Business, 2008 Social CRM 13

14 Social CRM 14 Au-delà même du traitement des insatisfactions, écouter les médias sociaux permet aux entreprises de détecter tous les agacements, toutes les déceptions mais aussi toutes les appréciations positives qui ne sont jamais remontés d ordinaire à un service client. Autrement dit, le Social CRM permet dans l idéal de créer un échange gagnant-gagnant entre les deux parties : le client atteint un niveau de satisfaction optimisé car ses attentes ont été entendues et prises en compte, tandis que l entreprise connait mieux son client et a renforcé ses liens avec lui. Plus que jamais, le service client devient le fer de lance du marketing sur les médias sociaux 1. Un moyen d enrichir vos programmes de fidélisation Si l on se concentre sur la fidélisation client, on remarque deux approches : les programmes de fidélité classiques, à base de bons de réduction, de points de fidélité, de promotions spéciales, d une part, et la fidélisation par l engagement du consommateur dans une histoire avec la marque, d autre part. Le Social CRM consiste à miser sur les deux approches en valorisant la transaction au travers de la conversation, pour à la fois tisser une relation durable avec ses clients et les intéresser davantage à travers de nouvelles possibilités de gains tangibles. Un exemple fort intéressant est celui de Tasti D-Lite qui s illustre par le caractère particulièrement innovant de son programme de fidélisation. En effet, cette entreprise américaine, spécialisée dans les desserts glacés, est la première à proposer la transformation de son traditionnel PAP (programme de fidélisation à points) en se basant sur la plateforme SNAP (Social Network Appreciation Platform). Son nouveau programme de fidélisation récompense les consommateurs liant leurs comptes Facebook, Twitter et/ou Foursquare à leur carte de fidélité. Les clients de la société peuvent donc continuer à utiliser leur carte de fidélité habituelle pour gagner des points sur chaque dollar dépensé et engranger des points supplémentaires sur chaque transaction s ils ont relié leurs comptes «sociaux» (+1 point / compte). * Source : Harris Interactive pour Rightnow USA - Période des fêtes (du 31 octobre 2010 au 1er janvier 2011) The Retail Consumer Report RightNow 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Consommateurs ayant posté une plainte ou un avis négatif qui ont été contactés par l entreprise Consommateurs ayant supprimé leur plainte ou avis négatif après avoir été contactés par l entreprise Consommateurs ayant changé leur critique négative en recommandation positive après avoir été contactés Consommateurs ayant recommandé la marque à leur entourage Consommateurs qui sont devenus des fidèles de la marque et ont acheté davantage 2 Exemple de l impact du Social CRM sur le consommateur* EXEMPLE DE TRAITEMENT DES INSATISFACTIONS CLIENT SUR LES MÉDIAS SOCIAUX (Twitter, Facebook, Yelp, Citysearch, ) cornpankakes Mallory LeNoir Got my camera back, and it s as good as new!! #thanks SONY :) 1 sep bethleg Elizabeth Telg Waited 20 mins in drive thru and they treated me to a free drink! #worthit #greatcustomerservice #thanks! 07 août sarahperkins618 Sarah Perkins Great customer service experience Thanks guys :) Il y a 19 heures curns Jon Curnow I never publicly for the speedy response to my tweets on Monday. Nice service, thanks! Il y a 4 heures drnorth Thanks - I just got through on the phone line and it s being sorted out now. Thanks for the kind attention. 13 sep Les clients satisfaits du service client n hésitent pas à le twitter. 1

15 En échange, un message est automatiquement généré sur leur profil et ils peuvent être automatiquement localisés dans les magasins Tasti sur Foursquare. I just earned 5 TastiRewards points at Tasti D-Lite HQ 30 minutes ago from pcamerica Tasti D-Lite TastiRewards Reply Retweet BJ_Emerson BJ Emerson Checkin History A history of what you ve been up to... click the [x] to delete unwanted checkins Thu Jan 7 Tasti D-Lite HQ - I just earned 8 Tasti Rewards points at Tasti D-Lite 11:49 AM HQ [X] Thu Jan 7 Tasti D-Lite HQ - I just earned 8 Tasti Rewards points at Tasti D-Lite 4:16 PM HQ [X] Le programme de fidélisation sociale de Tasti D-Lite Il est trop tôt pour dire si et à quel point ce programme de Social CRM se montrera plus efficace en termes de fidélisation mais certains résultats préliminaires sont déjà extrêmement positifs. Par exemple, le taux de participation des clients est important et les messages générés automatiquement sur les comptes sociaux des participants ont tendance à être repostés. Cette initiative, qui fera sans doute de nombreux émules, joue remarquablement bien, à effort constant, sur l effet de viralité des médias sociaux et le levier de récompense au client. L avis du pro : prolonger l expérience client dans les réseaux sociaux «Salesforce a travaillé avec Disney pour mettre à leur disposition une architecture leur permettant de stocker dans le cloud des applications Facebook, que les fans de Disney peuvent installer sur la page Disneyland. Salesforce ne développe pas ces applications. Elle fournit l infrastructure à des agences média qui s occupent de l exploitation. C est toujours un émerveillement pour nous de voir la créativité de nos clients! Dans le cas de Disney, les fans peuvent par exemple préparer leur visite dans un parc à partir d une application, partager leur album de photos souvenir, etc. Le but est de créer une relation au sens propre avec la marque, une expérience». Alexandre Dayon, Directeur exécutif CRM, Salesforce Social CRM 15

16 2 Les médias sociaux, en permettant de mieux situer l individu dans son histoire et son environnement, permettent de créer avec lui un lien plus intime qui l incite à rester loyal à une marque. C est ce que fait par exemple Bank of America. L avis du pro : le F-banking, un nouveau moyen de fidélisation pour les banques «Facebook a déjà dépassé l en tant qu outil de communication. Nécessairement, il devient pour les banques un canal important dans toute la communication traditionnelle avec les clients. Qui plus est, c est un espace de collaboration plus humaine et plus personnelle. Aux États-Unis, dès que les enfants partent, la famille devient plus fragmentée. Rien n oblige les membres de la famille qui sont partis à rester avec la même banque. D où la nécessité de créer cet espace «banque de la famille» pour entretenir une relation privilégiée. C est donc un canal qui permet une relation différente en ce sens qu il est beaucoup plus ciblé que les canaux traditionnels». Alexandre Dayon, Directeur exécutif CRM, Salesforce La diffusion de contenus Le Social CRM est un levier de choix pour acquérir de nouveaux clients. Les marques peuvent utiliser les médias sociaux pour communiquer sur le lancement de leurs nouvelles offres, sur des événements, des jeux concours, et compter sur leurs friends ou followers pour relayer leur message. Le drainage d audience vers les sites, blogs, pages Facebook, comptes Twitter des marques est démultiplié, augmentant d autant la probabilité d exposition à leurs produits et services. Auparavant, lancer une campagne de marketing viral était comme lancer une bouteille à la mer : les entreprises n avaient aucune visibilité sur la manière dont leur campagne se diffusait progressivement. Au contraire, les médias sociaux permettent de suivre précisément les citations, retweets, mises en favori, likes et autres +1. En ciblant les influenceurs les plus pertinents sur leur marché, les marques peuvent bénéficier d une caisse de résonnance et suivre l évolution de leur message à travers des outils de social monitoring. Ces efforts auront été d autant plus rentabilisés que le cercle d influence du consommateur en question est large. Avec le Social CRM, il est possible de tout quantifier dans une campagne de marketing et de communication (nombre de lectures, de transferts d un message, etc.) avec des statistiques précises sur ce qui a pu plaire ou non Louis-Serge Real Del Sarte, Responsable e-réputation & community management, Ginger Groupe 16 Social CRM

17 Ces ambassadeurs sont les moteurs du Social CRM, ils sont les vecteurs de propagation de l information. Même en dehors de campagnes coordonnées, les médias sociaux sont un moyen de conforter la présence en ligne des marques, et leur présence dans le «top of mind» des consommateurs. Si leurs contenus éditoriaux sont pertinents, originaux, amusants, ils seront relayés. Des prospects pourront contacter directement l entreprise pour en savoir plus sur ses offres. L efficacité commerciale Le comportement des consommateurs / acheteurs est profondément modifié par les médias sociaux, impactant par là-même l interaction avec les forces de vente d une entreprise. Tout d abord, les médias sociaux sont une source inépuisable d informations avant l achat : là où le futur client devait chercher de l information auprès de l entreprise directement, il dispose maintenant de conseils avant l achat d utilisateurs qui lui ressemblent et ne sont pas soumis au discours commercial de la marque. A titre d exemple, 91% des acheteurs déclarent que l avis des consommateurs encourage l achat en ligne* et 21% des internautes décident d acheter un produit après avoir lu un blog**. L internaute peut d ailleurs acquérir facilement une maîtrise des produits et services d une entreprise tout à fait redoutable car un consommateur averti sera moins sensible au discours commercial «prêt à l emploi» d un vendeur. Enfin, les médias sociaux constituent tout simplement un canal de vente supplémentaire qui doit être pris en compte par l entreprise. L avis du pro : les meilleurs fruits du Social CRM restent à cueillir «Le Social CRM permet d augmenter la fidélité des clients, de leur manifester une certaine proximité. Fidélisation rime avec part de marché. Ceux qui n y vont pas perdront du chiffre d affaires. On est toujours sur la courbe ascendante par rapport à la pratique du Social CRM. Il n a pas encore atteint le pic». Alexandre Dayon, Directeur exécutif CRM, Salesforce * Source : JC Williams Group ** Source : E.Marketer Social CRM 17

18 3 Les révolutions induites par le Social CRM Le Social CRM demande aux entreprises de revoir leur conception habituelle de la relation client. Ce changement d attitude prend la forme de trois révolutions coperniciennes dans leur organisation et leur management, de nature à faire advenir une «relation client augmentée». Cette nouvelle étape de l évolution de la relation client concerne trois facettes du CRM : la connaissance client, l écoute des clients et leur segmentation. 3.1/ La connaissance client augmentée La connaissance client est un facteur clé de succès essentiel de la relation client. Ce domaine était considéré jusqu alors comme arrivé à maturité. Ainsi les référentiels clients uniques et les bases de données clients (Datamarts) sont pleinement matures et autorisent un regroupement et une structuration de l information : les informations signalétiques du client, les données relatives à ses transactions, les segmentations ou les scores de toutes natures Pourtant, avec les médias sociaux, une opportunité sans précédent se présente pour capitaliser sur de nombreuses informations supplémentaires. Toutefois, on fait face à deux obstacles : les politiques en matière de propriété de la donnée mises en place par certains acteurs sont souvent restrictives, d une part, et sujettes à modifications unilatérales d autre part ; la volumétrie des données concernées est considérable / LES POLITIQUES EN MATIÈRE DE PROPRIÉTÉ DE L INFORMATION Face aux restrictions imposées aux entreprises, plusieurs solutions existent néanmoins pour contourner certaines des difficultés soulignées précédemment. En premier lieu, la mise en place d espaces dédiés pour les compagnies permet de collecter de l information que l entreprise est en droit d utiliser à son propre bénéfice. Ainsi, l exploitation des données des forums de discussion, des blogs, d espace LinkedIn, ou même d Applications Facebook, reste possible. Cependant, l identification du client reste bien souvent restreinte et ne permet donc pas d enrichir la connaissance client avec ses informations sociales. Une des manières de procéder est de prendre en compte le parcours du client dans une logique globale selon le cycle : campagnes Marketing site Web réseaux sociaux. Sur ce point, la maturité des technologies de Web Analytics et de Social Analytics est telle que l on peut désormais suivre le client sur l ensemble du cycle et ainsi relier l identification du client, son , ses informations Web, et enfin ses informations issues des médias sociaux. Reste l écueil de l instabilité observée de certains grands acteurs des médias sociaux, Facebook en tête, dans leurs politiques liées aux informations utilisateurs. L avis du pro : quand les médias sociaux apprennent les règles du business «Les entreprises nous font parfois part de leurs craintes face à ce qu elles perçoivent comme une instabilité des principaux médias sociaux en termes de conditions générales d utilisation, de règles de confidentialité, d engagement des utilisateurs Aujourd hui, ce risque est en voie de résorption sous l effet d un mouvement de monétisation de leurs activités par les grands médias sociaux. Ceuxci s insèrent en effet de plus en plus dans l écosystème global d un nouveau secteur économique en plein essor que l on peut qualifier de «Social Business». Or ce monde des affaires oblige à avoir un certain nombre de comportements prédictibles sur lesquels l ensemble des acteurs de l écosystème va pouvoir se baser pour construire des relations. Cette convergence d objectifs et d intérêts entre les entreprises qui vont sur les médias sociaux, d une part, et des médias sociaux qui se rapprochent de plus en plus des entreprises, d autre part, réduit rapidement les incertitudes qui pouvaient subsister». Eric Levy-Bencheton, Partner Practice Sales & Marketing / Relation Client, Atos Consulting 18 Social CRM

19 3.1.2/ UNE VOLUMÉTRIE D INFORMATION INÉPUISABLE, UNE EXPLOITATION A PRIORI COMPLEXE MAIS PAS IMPOSSIBLE! Sur ce second point, les technologies sont aussi aptes à capter l information sociale et à la relier à l information client. Mais quid de l exploitation de ces données? Savoir donner du sens, capter le tweet ou le commentaire important pour l entreprise, tel est l enjeu pour les entreprises. Pour cela aussi des applications existent et les technologies de reconnaissance sémantique de texte sont maintenant performantes. Encore faut-il savoir définir les éléments pertinents à tracer et les processus ad hoc, afin de structurer cette matière première dans une logique tournée vers l action. Autrement dit, nous sommes face aujourd hui à un saut qualitatif dans l information client, permettant de capter et d exploiter une information riche et contextualisée. L avis du pro : le meilleur rempart contre les abus, c est l utilisateur lui-même «Etre suivi par une marque sur Twitter ou installer une application Facebook de cette même marque peut conduire le consommateur à entrer insensiblement dans les bases CRM de l entreprise. Certains rêves fous de marketeurs en quête d une connaissance des clients sans limite (et donc au-delà des bornes du raisonnable) seraient-ils en train de se réaliser? En fait, on aurait tort de sous-estimer la clairvoyance des utilisateurs des médias sociaux. La plupart d entre eux sont tout à fait à même d identifier les atteintes à leur droit à la confidentialité. Malheur aux entreprises qui franchiraient la ligne jaune : elles s exposent au risque d un buzz négatif néfaste pour leur image.». Eric Levy-Bencheton, Partner Practice Sales & Marketing / Relation Client, Atos Consulting Social CRM 19

20 Social CRM 20 Coup de cœur? Coup de gueule? Proposition d amélioration? L entreprise ne sait pas d où partira le prochain «buzz» au sujet de sa marque. Fort heureusement, des outils viennent à son aide pour repérer les messages la concernant*. Mais au-delà des outils, c est une attitude générale d écoute que l entreprise doit mettre en place. Seulement voilà : qui écouter? Une étude publiée par Meteor Solutions en avril 2010 révèle que 1% des personnes sur les médias sociaux peuvent générer plus de 20% du trafic entrant vers un site internet 1. La communication de l entreprise sera donc d autant plus efficace qu elle aura identifié ces «influenceurs». Elle aura naturellement tout intérêt à concentrer ses efforts relationnels sur eux. La notion de graphe social, popularisée par Facebook, met en valeur la cartographie globale du cercle d influence sociale de chaque individu 2. Les médias sociaux permettent d aller encore plus loin en permettant d étudier l «interest graph» d un individu, c est-à-dire les connexions le reliant à des personnes partageant les mêmes centres d intérêt / L influence sociale dans l écoute de la voix du client Direct Relationship Social Link Person Indirect Relationship SOCIAL GRAPHS: THE PATTERN OF SOCIAL RELATIONSHIPS BETWEEN PEOPLE 4 * Voir chapitre Sources : Dion Hinchcliffe Graphe social ou Graal social?

Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises

Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises Cycle Innovation & Connaissance 57 petit déjeuner Jérôme SANZELLE, Allmyski 11 avril 8h30-10h SKEMA Animatrice : Valérie BLANCHOT COURTOIS

Plus en détail

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved.

DIGITAL MINDS. Chapitre 7, Les médias sociaux. 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web. 2014 WSI. All rights reserved. DIGITAL MINDS 12 Clés pour Développer votre Business sur le Web Chapitre 7, WSI We Simplify the Internet Leader mondial en Stratégie Marketing sur Internet Siège social, Toronto, Canada Présent dans plus

Plus en détail

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Introduction La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Un principe simple mais imparable : «Attirez votre cible vers vos offres» La stratégie «pull», ou stratégie d attraction, consiste à

Plus en détail

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne?

Réseaux et médias sociaux dans le tourisme. Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Réseaux et médias sociaux dans le tourisme Comment développer sa visibilité et optimiser sa présence en ligne? Préface La popularité grandissante des réseaux sociaux sur le Web bouscule le modèle traditionnel

Plus en détail

Cours de Community Management Master 2 CAWEB

Cours de Community Management Master 2 CAWEB Cours proposé le 6 janvier 2015 Cours de Community Management Master 2 CAWEB Chargé d enseignement : Max Schleiffer, consultant social media Notre Programme 19/11 : Présentation du métier de Community

Plus en détail

FACEBOOK ET LES RESEAUX SOCIAUX

FACEBOOK ET LES RESEAUX SOCIAUX CYBERCAMP FACEBOOK ET LES RESEAUX SOCIAUX Pourquoi être présent sur les médias sociaux? Aujourd hui, 70 à 100 % de vos clients sont des internautes! 72 % des français sont des internautes 92 % de ces internautes

Plus en détail

Rentashop, votre solution e- commerce PROJET. Offre rédactionnel et référencement

Rentashop, votre solution e- commerce PROJET. Offre rédactionnel et référencement Offre rédactionnel et référencement Synthèse des offres Rentashop Offres rédaction web Rédaction de fiches produits Forfait de base (méthodologie + rédaction de 4 fiches produits) 280 Fiche produit supplémentaire

Plus en détail

Les médias sociaux. Source : http://www.clickz.com/

Les médias sociaux. Source : http://www.clickz.com/ Offre de service! Les médias sociaux Facebook attire plus de clics que Google. Facebook a attiré plus de 200 millions de nouveaux usagers l an passé. 80% des compagnies utilisent Facebook. Source : http://www.clickz.com/

Plus en détail

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège

Lundi de l Economie l Mardi 19 novembre. Foix. CCI Ariège Lundi de l Economie l Numérique Mardi 19 novembre Les médias m sociaux Foix CCI Ariège Un réseau = une stratégie Se lancer dans une stratégie de médias sociaux ne se résume pas à ouvrir un compte Twitter

Plus en détail

Communication & Médias Sociaux. Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43

Communication & Médias Sociaux. Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43 Communication & Médias Sociaux Bureau Réseaux Sociaux, Opinion et Campagnes de Communication Sacha AIZENMAN 01.44.42.51.43 Postulat de départ,, Le Web social fait référence à une vision d'internet considérée,,

Plus en détail

Gestion d E-réputation. Management de marque

Gestion d E-réputation. Management de marque Renforcez votre présence sur Internet Stratégie Digitale Gestion d E-réputation Community Management Management de marque Web Marketing 0 www.forcinet.ma 1 Qui Sommes-Nous? Forcinet est une entreprise

Plus en détail

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise?

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? 78 % des entreprises affirment que les réseaux sociaux sont essentiels à leur croissance 80 % des internautes préfèrent se connecter avec

Plus en détail

STRATÉGIES E-MARKETING. Mars 2012

STRATÉGIES E-MARKETING. Mars 2012 STRATÉGIES E-MARKETING Mars 2012 7 stratégies e-marketing D après un document réalisé par l ESC Lille 1 Le buzz marketing Le bouche à oreille du web Objectifs Développer sa visibilité Améliorer sa notoriété

Plus en détail

Utilisez les. médias sociaux. Pour rayonner plus largement

Utilisez les. médias sociaux. Pour rayonner plus largement Utilisez les médias sociaux Pour rayonner plus largement Web 2.0 ou Web Social, qu est-ce que c est? Nouvelle génération du web Internaute = acteur Forte interaction Conversation Création de contenu Proximité

Plus en détail

Optimiser sa présence sur les médias sociaux

Optimiser sa présence sur les médias sociaux Optimiser sa présence sur les médias sociaux Cédric DENIAUD Co-fondateur associé du cabinet conseil Internet, The Persuaders Auteur de MediasSociaux.fr, CedricDeniaud et pour DocNews Cédric Deniaud Cédric

Plus en détail

Développer sa stratégie sur les médias sociaux

Développer sa stratégie sur les médias sociaux Your network is more powerful than you think Développer sa stratégie sur les médias sociaux Nicholas Vieuxloup Mai 2010 VOUS LES Panorama CONNAISSEZ des médias sociaux TOUS? Les Médias Sociaux en chiffres

Plus en détail

FAIRE DU MARKETING SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX

FAIRE DU MARKETING SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX Mélanie Hossler Olivier Murat Alexandre Jouanne FAIRE DU MARKETING SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX 12 modules pour construire sa stratégie social media, 2014 ISBN : 978-2-212-55694-0 Table des matières Sommaire...

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013

ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013 Paris, mars 2013 page 1 ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013 Analyse de Guillaume Weill, Directeur Général MetrixLab France 5 CLÉS DE SUCCÈS POUR L E-TOURISME EN 2013 Les enseignements présentés dans ce document

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

Collecter de nouveaux Leads avec Twitter

Collecter de nouveaux Leads avec Twitter Collecter de nouveaux Leads avec Twitter 05/05/2015 Comment générer de l intérêt pour votre marque sur Twitter? Comme tout autre réseau social, Twitter représente une bonne opportunité pour faire connaître

Plus en détail

Stratégie webmarketing

Stratégie webmarketing Stratégie webmarketing OBJECTIFS - Comprendre et maîtriser les différents techniques et leviers de promotion online utilisés par les professionnels Chefs d entreprise, créateurs d entreprise, webmasters,

Plus en détail

Libérer le pouvoir des médias sociaux Passer du Like au Love

Libérer le pouvoir des médias sociaux Passer du Like au Love Libérer le pouvoir des médias sociaux Passer du Like au Love Pascal Hary Customer experience & Social Sales Development Director 1 Copyright 2013, Oracle and/or its affiliates. All rights reserved. pascal.hary@oracle.com

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

VegaPro DIGITAL COMMUNICATION. www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE

VegaPro DIGITAL COMMUNICATION. www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE VegaPro DIGITAL COMMUNICATION www.vegapro.fr contact@vegapro.fr +213 (0) 775 199 733 Tharga Ouzemour, BEJAIA, ALGERIE DIGITAL En tant qu'agence digitale à Bejaia, Vegapro vous accompagne dans la définition

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

PRISMA OFFRE SÉMANTIQUE

PRISMA OFFRE SÉMANTIQUE PRISMA OFFRE SÉMANTIQUE LA SÉMANTIQUE & LE DIGITAL Les internautes parlent des marques et de leurs usages de manière spontanée dans leurs échanges. Mais cette voix du consommateur est souvent sous exploitée

Plus en détail

NEXITY. Nexity développe une stratégie d E-reputation à 360 sur la base des données sociales fournies par BuzzWatcher. CASE STUDY

NEXITY. Nexity développe une stratégie d E-reputation à 360 sur la base des données sociales fournies par BuzzWatcher. CASE STUDY Online Intelligence Solutions NEXITY développe une stratégie d E-reputation à 360 sur la base des données sociales fournies par BuzzWatcher. CASE STUDY CASE STUDY INTRODUCTION Client Industrie Immobilier

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

Pass / 28 Novembre 2012. By Philippe Coudol

Pass / 28 Novembre 2012. By Philippe Coudol Pass / 28 Novembre 2012 By Philippe Coudol Un peu d histoire Quelques chiffres Les leviers de la stratégie digitale Les 10 secrets d un bon dispositif La visibilité Sur les moteurs Sur les médias sociaux

Plus en détail

QUICK GUIDE #1. Guide du pilotage par la performance pour les distributeurs automobiles

QUICK GUIDE #1. Guide du pilotage par la performance pour les distributeurs automobiles QUICK GUIDE #1 Guide du pilotage par la performance pour les distributeurs automobiles INTRODUCTION Vous managez des concessions automobiles et c est une responsabilité qui demande un contrôle quotidien

Plus en détail

Réseaux sociaux : utiles ou futiles? Extra N 2 12.03.15

Réseaux sociaux : utiles ou futiles? Extra N 2 12.03.15 Réseaux sociaux : utiles ou futiles? Extra N 2 12.03.15 Création Diffusion Promotion Contenus textes, photos, vidéos et bases de données Internet, réseaux sociaux et objets connectés Nos sites web : 2

Plus en détail

Les p tits déj du Community Management. La Tunisie plus forte que la France sur Facebook?

Les p tits déj du Community Management. La Tunisie plus forte que la France sur Facebook? Les p tits déj du Community Management La Tunisie plus forte que la France sur Facebook? 0 Préambule 02 Préambule Révolution Tunisienne 03 Fondamentaux Médias Sociaux L expression "médias sociaux" est

Plus en détail

Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords?

Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords? Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords? À chaque instant, partout dans le monde, professionnels et internautes utilisent des mots-clés sur Google pour se trouver les uns les autres. Et

Plus en détail

La Politique Qualité des Agences Selectour

La Politique Qualité des Agences Selectour La Politique Qualité des Agences Selectour Les agences Selectour : Avec près de 550 agences de voyages et 2 000 experts, nous offrons la garantie pour nos clients d être proches d un de nos points de vente

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

MUTUELLES ET ASSURANCES

MUTUELLES ET ASSURANCES LIVRE BLANC E-MARKETING MUTUELLES ET ASSURANCES MARKETING VISIBILITE PERFORMANCE 13/02/13 - Page 2/9 01. Edito Comment être visible sur le net? Sur quoi être visible? Comment adopter une stratégie digitale

Plus en détail

SOCIAL CRM pour le E-commerce

SOCIAL CRM pour le E-commerce SOCIAL CRM pour le E-commerce Spreadbutton, solution en mode Saas, permet aux e-commerçants de gérer leur communauté client avec Facebook. La solution intègre des modules marketing spécifiques à la vente

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik?

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Nuukik est un moteur de recommandation de produit aidant les e-commerçants à dynamiser et personnaliser leur offre commerciale afin de

Plus en détail

Améliorez les parcours transactionnels et relationnels de vos publics

Améliorez les parcours transactionnels et relationnels de vos publics Améliorez les parcours transactionnels et relationnels de vos publics 4, rue Saulnier 75009 Paris France Phone : +33 (0)1 42 29 88 80 RCS Paris 513 530 469 www.ysthad.fr Contact : Christophe Ralle 1 L

Plus en détail

Comment organiser efficacement son concours photo

Comment organiser efficacement son concours photo Livre blanc Comment organiser efficacement son concours photo Juillet 2014 www.kontestapp.com Introduction Que vous soyez un Community Manager soucieux de l activité de votre page fan Facebook ou bien

Plus en détail

Oxybul éveil et jeux

Oxybul éveil et jeux Online Intelligence Solutions Oxybul éveil et jeux Oxybul éveil et jeux exploite avec succès les données AT Internet pour lancer des campagnes de retargeting plus efficaces. Case study Case study INTRODUCTION

Plus en détail

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010)

Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Comment développer des relations avec les associations : le point de vue des PME (novembre 2010) Les associations, souvent financées par des fonds publics doivent aujourd hui faire face à une diminution

Plus en détail

2 ème Edition des Journées Comment Entreprendre au Cameroun? Organisée par :

2 ème Edition des Journées Comment Entreprendre au Cameroun? Organisée par : 2 ème Edition des Journées Comment Entreprendre au Cameroun? Organisée par : & COMMENT ENTREPRENDRE AU CAMEROUN LE SOCIAL MEDIA MARKETING PAR CÉLINE VICTORIA FOTSO «JE WANDA» 1ERE CYBERCOMMUNAUTÉ AU CAMEROUN

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Dossier : Le «phénomène» d achat de fans et de follower : qui, où et pourquoi?

Dossier : Le «phénomène» d achat de fans et de follower : qui, où et pourquoi? Dossier : Le «phénomène» d achat de fans et de follower : qui, où et pourquoi? Regnier Thomas QUI? Mais qui sont ces pourvoyeurs de popularité jamais en manque de solutions concernant ce sujet? Un jeune

Plus en détail

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi

Lecko. 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi enterprise social software Lecko CAS CLIENT Arnaud 15% de notre chiffre d'affaires est réalisé par des clients que nous n aurions jamais eu sans l utilisation de la plateforme bluekiwi! Activité Lecko

Plus en détail

Le ranking de Augure Influencers La méthodologie AIR en détails

Le ranking de Augure Influencers La méthodologie AIR en détails Le ranking de Augure Influencers La méthodologie AIR en détails V1.0 Octobre 2014 Oualid Abderrazek Product Marketing Sommaire 1. Contexte...3 2. L algorithme...3 a. Exposition...4 b. Echo...4 c. Niveau

Plus en détail

Présentation Etude Multi Clients Sponsorisée 2015. Camille Marchand, Account Manager c.marchand@pac-online.com 07 63 23 01 82

Présentation Etude Multi Clients Sponsorisée 2015. Camille Marchand, Account Manager c.marchand@pac-online.com 07 63 23 01 82 La transformation numérique des banques : Un levier d innovation pour les banques traditionnelles et en ligne qui souhaitent répondre aux nouveaux enjeux de leurs clients. Présentation Etude Multi Clients

Plus en détail

Sommaire. 1-Introduction.3

Sommaire. 1-Introduction.3 1 Sommaire 1-Introduction.3 2-Les 1ères Journées des Etudes Marketing et sondages d opinion.... 3 2.1- Présentation............3 2.2-Objectifs............3 3-Programme préliminaire......... 3 4-Public

Plus en détail

Construire son e-réputation. Les médias sociaux au service de l e-réputation

Construire son e-réputation. Les médias sociaux au service de l e-réputation Construire son e-réputation Les médias sociaux au service de l e-réputation Les réseaux sociaux sont devenus stratégiques à chacune des 5 étapes d un séjour. Réservation Les réseaux sociaux au service

Plus en détail

Référencement Naturel Lien Sponsorisé Publicité (Display) E-Mailing (Newsletter) Médias Sociaux Marketing Viral Smart Phone Affiliation

Référencement Naturel Lien Sponsorisé Publicité (Display) E-Mailing (Newsletter) Médias Sociaux Marketing Viral Smart Phone Affiliation MEDIAS SOCIAUX Web Marketing > les principaux leviers SITE EDITEUR SITE MARCHAND SITE VITRINE SITE SERVICE Référencement Naturel Lien Sponsorisé Publicité (Display) E-Mailing (Newsletter) Médias Sociaux

Plus en détail

RÉSEAUX SOCIAUX ET COMMUNICATION DE CRISE. Gilles Bazelaire - Dogstudio.be

RÉSEAUX SOCIAUX ET COMMUNICATION DE CRISE. Gilles Bazelaire - Dogstudio.be RÉSEAUX SOCIAUX ET COMMUNICATION DE CRISE Gilles Bazelaire - Dogstudio.be LE WEB 2.0? DE NOUVEAUX POUVOIRS Un ensemble de tendances qu on observe sur le Net depuis 2004 Montée en puissance du contenu produit

Plus en détail

FORMATION : INTRODUCTION AUX MÉDIAS SOCIAUX (FACEBOOK)

FORMATION : INTRODUCTION AUX MÉDIAS SOCIAUX (FACEBOOK) FORMATION : INTRODUCTION AUX MÉDIAS SOCIAUX (FACEBOOK) Par Marie Nicollet Stratégie et Web Marketing PLAN DE LA FORMATION 1. Facebook: état des lieux 2. How-to ; créer une page Facebook 3. Comportements

Plus en détail

Mythes et Légendes du Social Shopping

Mythes et Légendes du Social Shopping Mythes et Légendes du Social Shopping Agnès Teissier Consultante, Fondatrice Agence Conseil E-Commerce Mars 2012 Facebook et surtout ses boutons J aime, Partager, Commenter ont révolutionné les comportements

Plus en détail

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi!

Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Think... Edition Spéciale Barack Obama a gagné la bataille... sur les médias sociaux aussi! Le 4 avril 2011, Barack Obama annonçait sa candidature à l élection présidentielle américaine de 2012 sur Youtube.

Plus en détail

Communitiz L outil de Social CRM pour les Community Managers!

Communitiz L outil de Social CRM pour les Community Managers! Communitiz L outil de Social CRM pour les Community Managers! Février 2012 Sommaire Communitiz, pour le Community Manager o Qu est-ce que c est? o Un outil de Social CRM o Communitiz et Trouvissimo o Notre

Plus en détail

L innovation dans l entreprise numérique

L innovation dans l entreprise numérique L innovation dans l entreprise numérique Toutes les entreprises ne sont pas à l aise avec les nouvelles configurations en matière d innovation, notamment avec le concept d innovation ouverte. L idée de

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

Gestion de vos adhésions en ligne

Gestion de vos adhésions en ligne Au service des associations et des clubs Gestion de vos adhésions en ligne Lancez votre campagne d adhésions et gérez le suivi sereinement Au service des associations et des clubs Le site MyGaloo.fr est

Plus en détail

La stratégie de la relation client

La stratégie de la relation client La stratégie de la relation client Auteur(s) Ingénieur ESIM et MBA, spécialiste du CRM en France et chez Ernst&Young Conseil MBA, spécialiste de l application de nouvelles technologies au marketing. Directeur

Plus en détail

Canon Business Services. Gestion des impressions

Canon Business Services. Gestion des impressions Canon Business Services Gestion des impressions 2 Gestion des impressions Aperçu du marché Le saviez-vous? Selon une étude IDC réalisée en 2012, la dépense globale en marketing et communication ne progressera

Plus en détail

CANAPE.Net QUALITE CREDIBILITE EXPERIENCE. «La meilleure publicité n est pas une publicité»

CANAPE.Net QUALITE CREDIBILITE EXPERIENCE. «La meilleure publicité n est pas une publicité» 1 CANAPE.Net L UNIQUE WEBZINE ET MEDIA VECTEUR D INFLUENCE AUTOUR DU CANAPE Les offres classiques de publicité peuvent être rejetées par les internautes, d où la difficulté à générer de l engagement. Nous

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Les médias sociaux : Facebook et Linkedin. Réalisé en janvier 2012 Par Mamadou Ndiaye

Les médias sociaux : Facebook et Linkedin. Réalisé en janvier 2012 Par Mamadou Ndiaye Les médias sociaux : Facebook et Linkedin Réalisé en janvier 2012 Par Mamadou Ndiaye Avant de commencer Veuillez S.V.P. tester votre matériel audio en utilisant l assistant d installation audio. Plan Qu

Plus en détail

Présentation des activités

Présentation des activités Présentation des activités 17/02/2015 Remy.gras@acit-conseil.com Généralités Alhena apporte son expertise en Digital Marketing à ses clients au travers plusieurs offres Community management Formation (Prise

Plus en détail

E-réputation de L Entreprise. Et les autres. «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place»

E-réputation de L Entreprise. Et les autres. «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place» + E-réputation de L Entreprise Et les autres «Si vous ne prenez pas la parole sur Internet d autres la prendront à votre place» + Introduction : Vidéo 2 + Des chiffres 3 Internet est désormais le 1er canal

Plus en détail

Les défis de la Gestion de la Relation Client

Les défis de la Gestion de la Relation Client Les défis de la Gestion de la Relation Client 1 1. Le client au cœur de votre stratégie 2 1.1 Définition La Gestion Relation Client est un système qui doit vous permettre : De mieux comprendre vos clients

Plus en détail

Atelier réseaux sociaux, e-réputation et communication digitale. Vincent Dutot, Ph.D

Atelier réseaux sociaux, e-réputation et communication digitale. Vincent Dutot, Ph.D Atelier réseaux sociaux, e-réputation et communication digitale Vincent Dutot, Ph.D Qui suis-je? Enseignant chercheur à ESG Management School Consultant conférencier Titulaire chaire Digital, data et design

Plus en détail

Ateliers du mercredi 9 février 2011

Ateliers du mercredi 9 février 2011 Ateliers du mercredi 9 février 2011 Barcamp Webmaster Webmasters, la technologie progresse de façon exponentielle dans un environnement marketing en perpétuel mutation. Que vous soyez technicien ou rédacteur,

Plus en détail

Circuit d Influence. Ambassadeurs. Early Adopters. Influenceurs. Décideurs. Utilisateurs

Circuit d Influence. Ambassadeurs. Early Adopters. Influenceurs. Décideurs. Utilisateurs Circuit d Influence Ambassadeurs Early Adopters Influenceurs Décideurs Utilisateurs Les 4 cultures de l Inbound Marketing : Innovation Obsession-client Différence Impertinence Le nouveau modèle

Plus en détail

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia L Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique ODESIA 1155 University suite 800 Montreal, Qc, Canada H3B 3A7 Phone: (514) 876-1155 Fax: (514) 876-1153 www.odesia.com Guillaume Bédard,

Plus en détail

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable.

BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. EN UN CLIN D OEIL BEE Agency est une AGENCE DE CONSEIL et de COMMUNICATION spécialisée dans les SOLUTIONS DIGITALES, le Web-Marketing et le développement durable. Elle est organisée en 3 pôles : SM@RT,

Plus en détail

Réseaux sociaux et community management : la prévention à la rencontre des publics

Réseaux sociaux et community management : la prévention à la rencontre des publics Téléphone, internet, réseaux sociaux : quelle efficacité en prévention pour la santé? Réseaux sociaux et community management : la prévention à la rencontre des publics David Heard Chef du dpt des campagnes,

Plus en détail

Réseaux sociaux : Mode ou révolution? Présentation Invest11 21/09/11, Thomas Clément

Réseaux sociaux : Mode ou révolution? Présentation Invest11 21/09/11, Thomas Clément Réseaux sociaux : Mode ou révolution? Présentation Invest11 21/09/11, Thomas Clément A priori, deux mondes que tout oppose! VS OBAMA FACEBOOK : TWITTER : 22 M fans 8,7 M abonnés Alors que les réseaux sociaux

Plus en détail

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86

http://myriam-webmarketing.blogspot.com myriam@fcwebmarketing.fr 06.63.93.14.86 1 Formations & Conseils Web Marketing Myriam GHARBI Formations & Conseils Web Marketing Vous êtes Auto-entrepreneur, Créateur d'entreprise, Salarié au sein d'une TPE, PME ou dans une Collectivité? Vous

Plus en détail

Tour d horizon de notre plateforme et de ses fonctions premières pour optimiser votre utilisation sur Scoop.it

Tour d horizon de notre plateforme et de ses fonctions premières pour optimiser votre utilisation sur Scoop.it Guide d utilisation Tour d horizon de notre plateforme et de ses fonctions premières pour optimiser votre utilisation sur Scoop.it Scoop.it : comment ça marche? 1 Sélectionner Scoop.it : comment ça marche?

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

Référencement dans des bases de données

Référencement dans des bases de données Marketing Site web du guide des ressources pour l édition de revues numériques Coordination : Ghislaine Chartron et Jean-Michel Salaun Doctorant en science de l'information La création numérique, ou la

Plus en détail

L Efficacité est au coeur de nos actions!

L Efficacité est au coeur de nos actions! Agence Qui sommes-nous? Le monde, la société, les entreprises, l individu sont en mouvement! Nos expertises et nos prestations doivent l être également. L expérience, l observation et l anticipation sont

Plus en détail

1. Apec, juin 2012. 2013 Pearson France Community management Paul Cordina, David Fayon

1. Apec, juin 2012. 2013 Pearson France Community management Paul Cordina, David Fayon Introduction 1 I n t r o d u c t i o n Les médias sociaux (réseaux sociaux, blogs, wikis*, forums, etc.) sont au cœur du Web 2.0. La communication traditionnelle et descendante, dont le paroxysme se matérialise

Plus en détail

Les stratégies de rupture

Les stratégies de rupture DOSSIER Les stratégies de rupture sous la direction de Laurence Lehmann-Ortega Pierre Roy DOSSIER LAURENCE LEHMANN-ORTEGA HEC Paris PIERRE ROY Université Montpellier 1, ISEM Introduction Une nouvelle

Plus en détail

Apprendre à combattre un incendie coûte toujours très cher avant le sinistre..!

Apprendre à combattre un incendie coûte toujours très cher avant le sinistre..! 1 veille sociale. 1 jour Dir 1 2 gestion de la crise sociale 2 jours 3 négociation sociale 3 jours Pourquoi une telle offre? Quoi? «Il n y a de richesse que d homme» Apprendre à combattre un incendie coûte

Plus en détail

OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES

OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES Sujets d actualité, débats, perspectives, enjeux Tendances Achats vous donne la parole et analyse pour vous le monde des Achats. OUTILS ACHATS & FONCTIONNALITES COLLABORATIVES «La réussite des directions

Plus en détail

Atelier 2. Les Réseaux Sociaux

Atelier 2. Les Réseaux Sociaux Atelier 2 Les Réseaux Sociaux Les réseaux sociaux pour les Professionnels Déroulement START IDENTIFIER COMPRENDRE les réseaux sociaux xle fonctionnement PREPARER UTILISER OPTIMISER MESURER son lancement

Plus en détail

SOCIAL INTELLIGENCE BUSINESS RESULTS

SOCIAL INTELLIGENCE BUSINESS RESULTS SOCIAL INTELLIGENCE BUSINESS RESULTS Faire de l écoute et de l analyse des réseaux sociaux un outil stratégique pour une marque Intervention 28/11/2014 Les marques et Internet Perspective sur 20 ans 1995

Plus en détail

Promouvoir sa boutique sur Facebook

Promouvoir sa boutique sur Facebook Promouvoir sa boutique sur Facebook Table des matières Facebook pour les débutants 2 Introduction 2 Facebook par Wikipedia 2 Ouvrez un compte sur Facebook (pour ceux qui n en ont pas) 2 Editez votre profil

Plus en détail

La distribution et le marketing numériques

La distribution et le marketing numériques La distribution et le marketing numériques E-commerce : un développement solide L e-commerce transforme la manière avec laquelle les clients ont accès et achètent leurs produits. Avec, en point d orgue,

Plus en détail

#GoSocial. solutions de marketing communautaire & social crm

#GoSocial. solutions de marketing communautaire & social crm #GoSocial La révolution du Social Média Depuis quelques années, les médias sociaux ont métamorphosé le paysage du web et les modes de communication entre les individus et les marques. Hier encore spectateurs,

Plus en détail

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies

Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Dossier de presse Avril 2010 Avec TesterTout.com, découvrez vos envies Lancement de TesterTout.com Agence Marketing Editrice du 1 er programme gratuit d envoi de cadeaux pour tous Contact Aurélien Deschodt

Plus en détail

Jeudi 16 octobre 2014

Jeudi 16 octobre 2014 Jeudi 16 octobre 2014 PANORAMA DES RESEAUX SOCIAUX 2014 PANORAMA DES RESEAUX SOCIAUX 2014 TOUR DE TABLE Salah Animateur numérique du territoire un ensemble d individus, organisations reliés entre eux

Plus en détail

Nous animons vos réseaux sociaux

Nous animons vos réseaux sociaux Nous animons vos x sociaux La solution pour fidéliser et animer votre portefeuille client. millions de comptes. Le temps moyen passé par jour sur les x sociaux. Que vous apporte Global Réso? L offre Global

Plus en détail

Compte rendu du groupe de travail n 1 «Les médias, les réseaux sociaux et les comités de jumelage»

Compte rendu du groupe de travail n 1 «Les médias, les réseaux sociaux et les comités de jumelage» Compte rendu du groupe de travail n 1 «Les médias, les réseaux sociaux et les comités de jumelage» Date : 18.10.2014 Durée : 14h 15h30 Lieu : Kolping-Akademie, Würzburg Evénement : réunion de l OFAJ Référente

Plus en détail

Notre objectif est de vous communiquer les meilleures solutions pour que vous puissiez

Notre objectif est de vous communiquer les meilleures solutions pour que vous puissiez Toute action marketing a pour objectif nécessairement de vous permettre de maîtriser votre marché, ses contraintes et ses acteurs pour développer une offre, en adéquation parfaite, avec les attentes de

Plus en détail

Université Montpellier I UFR Administration Économique et Sociale (AES) DU Création et Maintenance de Sites Internet E-CRM

Université Montpellier I UFR Administration Économique et Sociale (AES) DU Création et Maintenance de Sites Internet E-CRM Université Montpellier I UFR Administration Économique et Sociale (AES) DU Création et Maintenance de Sites Internet E-CRM Présentée par Yun LIU 06/2010 Introduction PLAN Présentation de l'e-crm Les principaux

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

E-commerce : réduire l écart entre recherche et achat

E-commerce : réduire l écart entre recherche et achat 2014 Edition Spéciale 3 Intelligence Applied 1 Le e-commerce a dominé la croissance des entreprises ces dernières années. Mais les marques et les distributeurs devraient lui en demander plus. Voici pourquoi...

Plus en détail

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com

IUT Info-Com 2 ème année LE MARKETING DIRECT. Sandrine Michel. Formation 2012. sandrine.michel@gmail.com Sandrine Michel 1 LE MARKETING DIRECT Formation 2012 sandrine.michel@gmail.com Objectifs : Comprendre ce qu est le marketing direct Comprendre comment il s inscrit dans le secteur de la communication Connaître

Plus en détail

Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH?

Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH? Jeudi 03 Avril 2014 Session n 15 12h20-13h15 Comment optimiser le traitement de l information pour servir la fonction RH? Comment gérer le sourcing, la planification des besoins de recrutement et la gestion

Plus en détail