Consultation autour du goût

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Consultation autour du goût"

Transcription

1 Consultation autour du goût Katherine KURETA-VANOLI Diététicienne- Nutritionniste DU de Troubles du Comportement alimentaire- Paris V Formatrice GROS Vice présidente du GROS Membre de DIADEMIA Le goût: un outil de la prise en charge BPS Cette prise en charge biopsychosensorielle, explore dans sa globalité la relation qu entretient la personne avec son alimentation. Elle s adresse aux patients qui ont un TCA et un problème de poids Les patients vont apprendre à abandonner le contrôle cognitif de leur alimentation et leurs croyances pour restaurer le contrôle sensoriel du comportement alimentaire, régit par les sensations alimentaires. Ce travail permet la diminution des émotions induites du CA (frustration, culpabilité, peur de manquer, peur d avoir faim..) L approche BSP nécessite d avoir une formation spécifique et d avoir fait un travail sur ses propres cognitions. 1

2 Marie 38 ans, IMC = 55 (1m60, 140 kg) A toujours été ronde. A fait de multiples régimes depuis son enfance Prise de poids importante en 5 ans Suivi psychologique depuis quelques année Veut perdre du poids mais pas trop Travail avant la dégustation Sur les émotions : Les prises alimentaires sont émotionnelles et très importantes Débordée par ses émotions, elle se remplit, s anesthésie, se réconforte, se culpabilise se mésestime Ne s autorise pas à dire ce qu elle pense, à faire ce qu elle a envie.elle mange beaucoup pour toutes ces raisons et pour d autres aussi. Faire le tri entre les émotions liées à l acte alimentaire et celles qui sont provoquées par des situations de vie et qui ont des conséquences sur l alimentation Le travail sur la restriction cognitive et les croyances alimentaires est assez simple. Ce qui fait diminuer les émotions alimentaires. Le travail sur l acceptation de son corps : elle aimerait pouvoir être plus sereine face à son alimentation et accepterait le poids qui va avec. Une dégustation dirigée est proposée au bout de 6 mois 2

3 La dégustation dirigée Cette dégustation analyse l aliment avec nos sens et une partie de notre cerveau, ce qui permet d explorer les liens avec notre sphère culturelle, affective et émotionnelle Au cours de la dégustation différentes explications sur le fonctionnement de nos sens sont apportées Un vocabulaire spécifique est donné sous la forme d une grille de dégustation (qualificatifs de formes, textures, odeurs et aromes, saveurs. ) Des odeurs, huiles essentielles, épices. Cette expérience dure 1 heure Écouter Regarder Toucher Goûter ODEURS Sentir 3

4 Objectifs de cette dégustation Mettre en situation la patiente pour que Elle se concentre sur ce qui se passe dans son corps, quand elle mange : son corps est un allié compétent Lui permettre de mettre des mots sur ses perceptions et ressentis autour de la consommation du chocolat, pour qu elle comprenne et précise ce qu elle aime Lui faire vivre l expérience de manger lentement L accompagner afin d arriver à manger en petite quantité. Lui donner l envie, l idée de reproduire cette expérience avec d autres aliments, pour que Elle choisisse ses aliments en fonction de ses goûts et de ses besoins Qu elle repère mieux le rassasiement et le respecte La dégustation du chocolat au lait et aux noisettes Faim : 0/5 Envie de manger : 3-4/5 Anxiété : 4/5 «Quand je le vois, j ai envie de tout manger», «Je m offre un cadeau!» «Il est marron clair mat» «Il est doux, lisse, à température ambiante», «Je sens sous mes doigts la marque qui est en creux «Le chocolat n a pas d odeur particulière, en fait, je n ai jamais pensé à le sentir» «Je sens la vanille, le lait, la noisette, le grillé» «Il est très sucré. Quand je le laisse fondre, c est très agréable : je ne le fais jamais. La saveur et les arômes me remplissent la bouche et le nez. C est une expérience que je n ai jamais vécue!» «Il croque, quelquefois j ai honte de faire ce bruit» 4

5 À la fin de la dégustation Un flot d émotions arrivent (elle pleure) «Un carré m a suffi mais j ai envie de tout finir j ai besoin de me remplir, pourtant je me sens bien cela me fait chaud dans le ventre» «J ai mangé ce chocolat comme jamais, Il faut encaisser le plaisir sans être remplie» «J ai encore son goût dans la bouche!» Un résumé : Le plaisir de consommer le chocolat en le savourant, en mettant des mots sur ses ressentis, sans la culpabilité de tout manger. Quelles sont les émotions qu elle vient de vivre et qui la font pleurer? «La surprise, la joie d avoir vécu cet exercice la crainte de se retrouver seule et de ne pas réussir à reproduire l expérience» Gestion du reste de la tablette (jetage impossible) : Manger toute la tablette ou gérer et déguster le reste comme on l a fait Faim : 0 Envie de manger: 0 Anxiété : 2 Après la dégustation «Quand je suis sortie de chez vous avec le reste de ma tablette, j étais à la fois heureuse d avoir vécu cette expérience et anxieuse à l idée de cet aliment dans mon sac. Dans le bus, l idée de manger du chocolat m est venue j ai reproduit la dégustation et n ai mangé que 2 carrés je ne me reconnaissais pas. Cette tablette je l ai ensuite oublié durant plusieurs jours A un moment où j étais contrariée 2 carrés m ont suffi» Les rouleaux de printemps : «J en avais acheté 2 pour mon déjeuner, j avais une petite faim et très envie d en manger, j ai dégusté le premier il a comblé ma faim et ne m a pas remplie J ai réalisé que je pouvais supporter de ne pas être remplie, que j allais bien les émotions que je ressentais étaient : je suis contente de pouvoir manger cet aliment, j ai réussi à m écouter, je peux le faire si je me pose et si j y réfléchis je vais essayer de mieux me centrer sur moi quand je mange, j avoue que c est difficile face à mon mari» «Avant je me fiais plus à ce que je voyais, au volume de mes assiettes, à présent, je me fie au goût pour déterminer la quantité nécessaire pour moi. Il m aide à mieux trouver le rassasiement» 5

6 Conclusion Parler du goût avec nos patients permet : Un travail sur les sensations alimentaires et les appétits spécifiques Comprendre nos préférences (gustatives, affectives, symboliques ) Oblige à écouter son corps Faire une dégustation est un exercice utile et ludique : Marie s est réconcilier avec le chocolat : un aliment tabou pour elle Ensuite : elle a trouvé le rassasiement spécifique sensoriel et le rassasiement global Poursuite du travail En un an, le poids a diminué (15kg), l alimentation n est plus l unique façon de gérer ses émotions, elle repère et respecte ses sensations alimentaires, elle se connaît mieux et s accepte 6

Phobie sociale et hypnothérapie. H y p n o t h é r a p i e. Article de Jean Touati, hypnothérapeute

Phobie sociale et hypnothérapie. H y p n o t h é r a p i e. Article de Jean Touati, hypnothérapeute Phobie sociale et hypnothérapie Article de Jean Touati, hypnothérapeute Août 2007 Compte tenu des règles déontologiques de respect du secret professionnel et de réserve vis-à-vis des patients, les prénoms

Plus en détail

L AP3 Présente. En collaboration avec. LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl. L enquête Grundtvig Belgique

L AP3 Présente. En collaboration avec. LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl. L enquête Grundtvig Belgique L AP3 Présente En collaboration avec LES TOF-SERVICES asbl WALLOPOLY asbl LES AIDANTS PROCHES asbl L enquête Grundtvig Belgique Association de Parents et de Professionnels autour de la Personne Polyhandicapée

Plus en détail

Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure.

Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure. Pour un tout-petit être accueilli par quelqu un d autre que son papa et sa maman est une grande aventure. C est faire l expérience quelques fois d une première séparation, c est faire connaissance avec

Plus en détail

Connaître son poids naturel et l accepter

Connaître son poids naturel et l accepter Connaître son poids naturel et l accepter Elodie Liénard, Psychologies.com Mieux vivre sa vie Et si notre poids était aussi génétiquement déterminé que l est notre taille? Et si notre organisme régulait

Plus en détail

EUIL VIVRE SON DEUIL HOPITAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM

EUIL VIVRE SON DEUIL HOPITAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM VIVRE SON DEUIL EUIL HOPITAL INTERCOMMUNAL SOULTZ-ISSENHEIM Hôpital de Soultz / Maison de Retraite «Les Capucines» 80 Route de Guebwiller 68360 SOULTZ Tél.: 03.89.62.17.10 Maison Zimmermann 23 Quai de

Plus en détail

Collège Via Domitia JE 58

Collège Via Domitia JE 58 Collège Via Domitia JE 58 Le 2 mai 2007 Salut, J ai appris des choses sur ta situation au repas de famille où je pensais te trouver. Je suis un peu inquiet de ce qui t arrive mais je suis persuadé que

Plus en détail

Le deuil des soignants : une souffrance à penser

Le deuil des soignants : une souffrance à penser Le deuil des soignants : une souffrance à penser Journée des référents - EMSP St Nazaire 2014 Dr Coraline Vignéras Deuil du Soignant? «Être endeuillé c est continuer à vivre après la perte d un être cher

Plus en détail

LES DIFFICULTÉS DANS LE COUPLE

LES DIFFICULTÉS DANS LE COUPLE LES DIFFICULTÉS DANS LE COUPLE La venue d un enfant vivant entraîne déjà une crise dans le couple. Celui-ci doit se transformer pour s adapter à cette nouvelle réalité que désormais, les conjoints ne sont

Plus en détail

Alimentation et Emotions :

Alimentation et Emotions : Alimentation et Emotions : les rôles des pratiques éducatives parentales sur le comportement alimentaire de l enfant Sandrine Monnery-Patris, INRA CSGA DIJON Paris, le 24/01/09 - Colloque Promotion de

Plus en détail

Plusieurs millions de Français présentent des dysfonctionnements de leur thyroïde.

Plusieurs millions de Français présentent des dysfonctionnements de leur thyroïde. ETUDE PERSONNELLE : Thyroïdectomie et prise de poids Plusieurs millions de Français présentent des dysfonctionnements de leur thyroïde. Cette glande s apparente à notre «Bouclier du bien-être» quotidien

Plus en détail

René Son. Prends soin de toi

René Son. Prends soin de toi René Son Prends soin de toi 1. Au Canada, on a coutume d écrire à la fin d un texte lorsque l on écrit à un ou à une amie : «prends soin de toi.» 2. Pour un européen la formule de politesse surprend un

Plus en détail

Beautysané la méthode

Beautysané la méthode Beautysané la méthode Depuis 30 ans, les hommes et les femmes font des régimes sans succès. 80% des sujets ayant suivi un régime ont repris le poids perdu : c est le phénomène du yoyo, avec en bonus quelques

Plus en détail

La Gestalt-thérapie. Conférence organisée par L Association des Psychologues de l Enfance et de l Adolescence

La Gestalt-thérapie. Conférence organisée par L Association des Psychologues de l Enfance et de l Adolescence La Gestalt-thérapie Conférence organisée par L Association des Psychologues de l Enfance et de l Adolescence Mardi 16 février 2016 Nanterre Université Intervenants : Arnaud Sébal, directeur de l IFAS-

Plus en détail

Les 5 clés pour gérer son temps

Les 5 clés pour gérer son temps Les 5 clés pour gérer son temps Illustration : Olivier Prime Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-073856-4 Je Avant-propos Dunod - Toute reproduction non autorisée est

Plus en détail

UNITED NATIONS NATIONS UNIES

UNITED NATIONS NATIONS UNIES Programme : 50 Duration : 10 10 Producer : Gill Fickling UNITED NATIONS NATIONS UNIES 21ème siècle EN REPUBLIQUE DOMINICAINE: LA GROSSESSE A L ADOLESCENCE Bonjour et bienvenue dans 21ème siècle. Je suis

Plus en détail

INTRODUCTION. Document de Lucie Latour revu et corrigé par Jacynthe Audet et Lucie Verreault

INTRODUCTION. Document de Lucie Latour revu et corrigé par Jacynthe Audet et Lucie Verreault 1 INTRODUCTION Je m appelle Lucie Latour et je suis mère d un enfant qui a un trouble envahissant du développement (TED). Il y a quelques années de cela, apprendre que mon fils était «différent» a été

Plus en détail

Donner la priorité à vos priorités

Donner la priorité à vos priorités Donner la priorité à vos priorités Pour passer du temps subi au temps choisi Le 1 er mars 2016 Julie Vettori - VAKOM LA ROCHE SUR YON Programme Objectif: Echanger sur vos pratiques de gestion du temps

Plus en détail

LE DOCTEUR-TRACEUR EN HOSPITALISATION TEMPS PLEIN CLINIQUE BELLE-RIVE - VILLENEUVE-LES-AVIGNON

LE DOCTEUR-TRACEUR EN HOSPITALISATION TEMPS PLEIN CLINIQUE BELLE-RIVE - VILLENEUVE-LES-AVIGNON LE DOCTEUR-TRACEUR EN HOSPITALISATION TEMPS PLEIN CLINIQUE BELLE-RIVE - VILLENEUVE-LES-AVIGNON TOULOUSE Mme Isabelle BORDAT Dr Emmanuel GRANIER Quelle expérience? 2 Depuis 2012, Un projet d établissement

Plus en détail

CHARTE D ACCUEIL PETITE ENFANCE HANDICAP

CHARTE D ACCUEIL PETITE ENFANCE HANDICAP CHARTE D ACCUEIL PETITE ENFANCE HANDICAP Perspectives et protocole d accueil des enfants en situation de handicap dans les établissements de la petite enfance Document à enrichir par vos observations et

Plus en détail

PRECONISATIONS EN MATIERE D ANNONCE DU DIAGNOSTIC DE NEUROFIBROMATOSE DE TYPE 1

PRECONISATIONS EN MATIERE D ANNONCE DU DIAGNOSTIC DE NEUROFIBROMATOSE DE TYPE 1 PRECONISATIONS EN MATIERE D ANNONCE DU DIAGNOSTIC DE NEUROFIBROMATOSE DE TYPE 1 L annonce d un diagnostic de neurofibromatose de type 1 que ce soit dans le cas d une forme sporadique ou familiale est un

Plus en détail

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com

S. EL MENDILI. Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com ADAPTATION DE LA FORMATION EN COMMUNICATION AUX NOUVEAUX METIERS S. EL MENDILI Université Mohammed V - Rabat Faculté des Lettres et des Sciences Humaines elmendilisoumaya@hotmail.com INTRODUCTION Un des

Plus en détail

Les nouvelles tendances du marché «Soyez-vous-même!» Découvrez vos atouts et exploitez les faiblesses de la concurrence

Les nouvelles tendances du marché «Soyez-vous-même!» Découvrez vos atouts et exploitez les faiblesses de la concurrence Les nouvelles tendances du marché «Soyez-vous-même!» Découvrez vos atouts et exploitez les faiblesses de la concurrence François Dumoulin pour Univers Boulangerie, le 4 octobre 2015 1 En d autres termes

Plus en détail

Aide au sevrage tabagique

Aide au sevrage tabagique Capitole Stop Tabac RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN MÉDECINE GÉNÉRALE Décembre 4 Référentiel d auto-évaluation des pratiques en médecine générale I. PROMOTEURS Agence nationale d accréditation

Plus en détail

Faire confiance à son intuition

Faire confiance à son intuition oui! Faire confiance à son intuition durée : 2 jours Explorer la perception des autres à son égard et la sienne à l égard des autres Faire un retour en exprimant son ressenti et en se basant sur du concret

Plus en détail

École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL

École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL École de la SEP PRO 2013 Mme SANCHEZ Ariane, Psychologue clinicienne RRASEP, HCL Troubles psychocomportementaux et SEP Une intrication complexe entre: Des phénomènes neuropsychobiologiques (troubles cognitifs

Plus en détail

Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie

Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie Recherche épidémiologique sur la maladie d'alzheimer : quelques questions d'éthique Annick Alpérovitch Directeur de recherche émérite, UPMC-Inserm-U708 Neuroépidémiologie P. 1 Les études cas-témoin L un

Plus en détail

Premier Colloque francophone de pratiques en thérapie comportementale et cognitive 2015

Premier Colloque francophone de pratiques en thérapie comportementale et cognitive 2015 Conférence : Perdre un proche dans des circonstances tragiques : interventions thérapeutiques ciblant le deuil traumatique donnée par Pascale Brillon 30 mai 2015 Dès les premiers instants de la conférence,

Plus en détail

DE L ADOLESCENCE À L ÂGE ADULTE

DE L ADOLESCENCE À L ÂGE ADULTE DE L ADOLESCENCE À L ÂGE ADULTE Continuité et diversité des parcours EVALUER POUR QUOI? Le but : connaitre au mieux les forces, les faiblesses, mais surtout les besoins de la personne, afin de construire

Plus en détail

Christian Bergeron, Université Laval, Québec, Canada

Christian Bergeron, Université Laval, Québec, Canada Christian Bergeron, Université Laval, Québec, Canada PLAN DE PRÉSENTATION Introduction Qu est-ce qu un individu individualisé? Qu est-ce qu une épreuve de la vie? Cadre de réflexion Objectif Questions

Plus en détail

Moi. Défi santé MODE. MAIGRISSEZ AVEC NOS EXPERTS Josée Lavigeur & Isabelle Huot. Avant-goût du printemps. cosmétiques

Moi. Défi santé MODE. MAIGRISSEZ AVEC NOS EXPERTS Josée Lavigeur & Isabelle Huot. Avant-goût du printemps. cosmétiques Moi TOUT POUR VOUS SIMPLIFIER LA VIE cie & MODE Avant-goût du printemps Vol 8 - #2 / mars 2012 moietcie.ca cosmétiques PRODUITS MIRACLES OU POISONS? DESSERTS au chocolat irrésistibles AMOUR 8 MYTHES ANALYSÉS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Apprendre le piano. en toute simplicité...

DOSSIER DE PRESSE. Apprendre le piano. en toute simplicité... DOSSIER DE PRESSE Apprendre le piano en toute simplicité... La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie [Beethoven] Une philosophie d autodidacte Finis les professeurs

Plus en détail

UNE(PETITE) EXPERIENCE DE MASSEUR-KINESITHERAPEUTE EN SOINS PALLIATIFS

UNE(PETITE) EXPERIENCE DE MASSEUR-KINESITHERAPEUTE EN SOINS PALLIATIFS UNE(PETITE) EXPERIENCE DE MASSEUR-KINESITHERAPEUTE EN SOINS PALLIATIFS Rôle du Masseur Kinésithérapeute : Massage DLM Mobilisations passives Travail actif Kinésithérapie respiratoire (désencombrement bronchique

Plus en détail

Libre Forme 8 : la méthode pour perdre du poids d'où vous voulez!

Libre Forme 8 : la méthode pour perdre du poids d'où vous voulez! Libre Forme 8 : la méthode pour perdre du poids d'où vous voulez! Le 03/05/2011 - Karen Jégo - Validé par Dr Jean Michel Borys, médecin endocrinologue et nutritionniste L'objectif de la méthode Libre Forme

Plus en détail

Le titane Everest. Les prothèses, réalisées par CAO / FAO. Du grand art!

Le titane Everest. Les prothèses, réalisées par CAO / FAO. Du grand art! Le titane Everest. Les prothèses, réalisées par CAO / FAO. Du grand art! Le titane Everest. Réalisée par CAO / FAO. Les deux tiers de la population sont porteurs de restaurations dentaires. Ainsi, chaque

Plus en détail

Oser aimer à nouveau ou comment balayer les restes du passé.

Oser aimer à nouveau ou comment balayer les restes du passé. Oser aimer à nouveau ou comment balayer les restes du passé. Par Jean Rochette Dernièrement, j ai reçu un message privé d une dame via Facebook. Voici sa question : «Dans ce monde ou le divorce est normal,

Plus en détail

Prévention et objets connectés Détecter et réduire les risques

Prévention et objets connectés Détecter et réduire les risques Lyon, le 25 mars 2015 Prévention et objets connectés Détecter et réduire les risques Présentation des conclusions de l observatoire Blue@picil, créé par Bluelinea et le Groupe APICIL Une étude née de la

Plus en détail

Enquête auprès de salariés et de Responsables des Ressources Humaines. Témoignage d une équipe de professionnels de l accompagnement.

Enquête auprès de salariés et de Responsables des Ressources Humaines. Témoignage d une équipe de professionnels de l accompagnement. Regards croisés sur la gestion des parcours professionnels dans les entreprises Enquête auprès de salariés et de Responsables des Ressources Humaines. Témoignage d une équipe de professionnels de l accompagnement.

Plus en détail

LES MATINALES DE LA FONDATION

LES MATINALES DE LA FONDATION LES MATINALES DE LA FONDATION «Robotique et trouble précoce du développement : intérêts et illusions» ----------- Conférence du Professeur David COHEN, Université Pierre et Marie Curie, CNRS UMR 7222 "Institut

Plus en détail

Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école

Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école Le quoi de neuf? Une transition entre l extérieur et l école Le «Quoi de Neuf?» est un des outils de la vie coopérative de la classe qui permet la construction d une histoire commune au «groupe de vie».

Plus en détail

FORMATIONS À LA CARTE PROGRAMMES BASÉS SUR LES APPORTS SCIENTIFIQUES DE LA RECHERCHE EN PSYCHOLOGIE POSITIVE

FORMATIONS À LA CARTE PROGRAMMES BASÉS SUR LES APPORTS SCIENTIFIQUES DE LA RECHERCHE EN PSYCHOLOGIE POSITIVE PROGRAMMES BASÉS SUR LES APPORTS SCIENTIFIQUES DE LA RECHERCHE EN PSYCHOLOGIE POSITIVE OUTILS & JEUX PÉDAGOGIQUES FORMATIONS À LA CARTE CLIMAT DE CLASSE CONFIANCE EN SOI RÉSILIENCE GESTION DU STRESS MOTIVATION

Plus en détail

Plan d Action Enquête de Rue

Plan d Action Enquête de Rue Plan d Action Enquête de Rue Voici une idée de plan d action, simple a mettre en place mais qui nécessite une bonne force de caractère, du sérieux et de la persévérance. L enquête de rue est une méthode

Plus en détail

etre sage-femme Mathieu Azcue Photographies : rose indélébile (sauf mentions contraires)

etre sage-femme Mathieu Azcue Photographies : rose indélébile (sauf mentions contraires) etre sage-femme Mathieu Azcue Photographies : rose indélébile (sauf mentions contraires) sommaire 9 Le plus beau métier du monde 13 Un métier lié à l histoire des femmes 13 La matrone 17 De la matrone

Plus en détail

Le Destructeur de Poids. Par Michael Wren

Le Destructeur de Poids. Par Michael Wren Le Destructeur de Poids Par Michael Wren Le Destructeur de Poids par Michael Wren Le Destructeur de Poids [Par Michael Wren] Si vous avez entendu parler du Programme Destructeur de Poids de Michael Wren

Plus en détail

La Conduite Evolutive, pour prendre en main sa formation et sa conduite

La Conduite Evolutive, pour prendre en main sa formation et sa conduite La Conduite Evolutive, pour prendre en main sa formation et sa conduite Si conduire est synonyme d autonomie et de mobilité, le chemin vers une conduite en toute sérénité et sécurité est souvent semé d

Plus en détail

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP

Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Présentation de la nouvelle édition de CAP MATHS CP Cette nouvelle édition de CAP MATHS CP reste fidèle aux choix de la première édition. Ses fondements reposent toujours : Sur les recommandations des

Plus en détail

Bonheur d enseigner.plaisir d apprendre. Pourquoi ne pas essayer?

Bonheur d enseigner.plaisir d apprendre. Pourquoi ne pas essayer? Bonheur d enseigner.plaisir d apprendre Pourquoi ne pas essayer? Compte rendu de quelques tentatives menées modestement mais avec conviction! Introduction Il arrive souvent qu un enseignant soit déçu par

Plus en détail

«L Animation comme thérapie»

«L Animation comme thérapie» «L Animation comme thérapie» Docteur Imad Sfeir Madame Sarah Busson 21 ème Journée Gérontologique le 17 octobre 2013 1 Introduction GROUPEMENT DE COOPERATION SANITAIRE AMPLITUDE Perte de mémoire, perte

Plus en détail

Feuille1. Vous découvrirez la puissance de la PNL en termes de développement personnel et de communication interpersonnelle.

Feuille1. Vous découvrirez la puissance de la PNL en termes de développement personnel et de communication interpersonnelle. BASE PNL 3 jours, soit 21 heures, en salle. Vous découvrirez la puissance de la PNL en termes de développement personnel et de communication interpersonnelle. "C est dans la qualité de nos échanges que

Plus en détail

I. Présentation générale 2. II. Le sondage LCL-CSA : synthèse 4. III. Le sondage : tableaux de résultats 11

I. Présentation générale 2. II. Le sondage LCL-CSA : synthèse 4. III. Le sondage : tableaux de résultats 11 sommaire I. Présentation générale 2 II. Le sondage LCL-CSA : synthèse 4 III. Le sondage : tableaux de résultats 11 Contacts presse : Image Sept Marie ARTZNER 01 53 70 74 31 martzner@image7.fr Bruno LASSALLE

Plus en détail

Mots clés : insulinothérapie fonctionnelle, diabète, insuline, diététique INTRODUCTION

Mots clés : insulinothérapie fonctionnelle, diabète, insuline, diététique INTRODUCTION Article de synthèse L insulinothérapie fonctionnelle (I.F.) ou Une approche différente du traitement du diabète de type I Nathalie Manderlier, diététicienne. Nancy Chique, infirmière d éducation du diabète.

Plus en détail

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS BARS ET CAFÉS

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS BARS ET CAFÉS 1 Date Titre présentation MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS BARS ET CAFÉS Service études et prospective, Direction des ressources et de la stratégie, Juliette Delfaud Octobre 2014 www.sacem.fr SOMMAIRE

Plus en détail

AFFRONTEZ VOS CRAINTES: COMMENT ADMINISTRER LA THÉRAPIE PAR L EXPOSITION AVEC SUCCÈS

AFFRONTEZ VOS CRAINTES: COMMENT ADMINISTRER LA THÉRAPIE PAR L EXPOSITION AVEC SUCCÈS AFFRONTEZ VOS CRAINTES: COMMENT ADMINISTRER LA THÉRAPIE PAR L EXPOSITION AVEC SUCCÈS L ÉVITEMENT NOURRIT L ANXIÉTÉ COMMENT LA TRAITER À L AIDE DE LA THÉRAPIE PAR L EXPOSITION L exposition est la plus importante

Plus en détail

La prise en charge nutritionnelle à domicile ou en institution des patients présentant une maladie d Alzheimer ou apparentée

La prise en charge nutritionnelle à domicile ou en institution des patients présentant une maladie d Alzheimer ou apparentée La prise en charge nutritionnelle à domicile ou en institution des patients présentant une maladie d Alzheimer ou apparentée Par Eva MILESI Diététicienne DE Janvier 2011 Pourquoi cette prise en charge

Plus en détail

Capsule pédagogique La discipline un jeu d enfants!

Capsule pédagogique La discipline un jeu d enfants! Capsule pédagogique La discipline un jeu d enfants! Pour vivre en harmonie avec les enfants, il est primordial d'établir avec eux de solide lien d'attachement et de confiance. Afin d offrir un milieu de

Plus en détail

Difficultés relatives à la gestion de l organisation Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés

Difficultés relatives à la gestion de l organisation Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Difficultés relatives à la gestion de l organisation Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Les difficultés relatives à la gestion de l organisation citées par les enseignants

Plus en détail

Séance coaching Personnel

Séance coaching Personnel Mercredi 17 juin 2015 Séance coaching Personnel www.mamissiondevie.com Soyez les bienvenus Entendez-vous le son? Si oui, tapez «oui, son» dans le chat. Voyez-vous l écran? Si oui, tapez «oui, vidéo». Soyez

Plus en détail

CONTRACEPTION IST RELATIONS FILLES-GARÇONS

CONTRACEPTION IST RELATIONS FILLES-GARÇONS CONTRACEPTION IST RELATIONS FILLES-GARÇONS ObjectifS DU JEU Objectif général : le jeu «RELATIONS ET PRÉVENTIONS» permet d aborder sous forme ludique trois thèmes de santé : - La contraception - Les Infections

Plus en détail

Prévenir la violence, gérer les conflits les 3 questions à garder à l esprit

Prévenir la violence, gérer les conflits les 3 questions à garder à l esprit Prévenir la violence, gérer les conflits les 3 questions à garder à l esprit 1 - Comment devenir crédible aux yeux de l élève, des élèves, de l enfant/adolescent? 2 - Comment développer chez l enfant /

Plus en détail

SAVS : Projet d établissement SAVS

SAVS : Projet d établissement SAVS SAVS : Projet d établissement Les autorisations Autorisation du 14 septembre 2001 : Ce service s adresse aux seules personnes fréquentant le centre Ad appro ; il est destiné au soutien pour une vie à domicile

Plus en détail

«L affirmation de soi dans le respect d autrui.»

«L affirmation de soi dans le respect d autrui.» L Assertivité «L affirmation de soi dans le respect d autrui.» Par Marc Alexandre Legrain, consultant en développement. 1 Objectifs du développement. «On peut définir l affirmation de soi comme la faculté

Plus en détail

Ce guide accompagne les classes et groupes inscrits dans le cadre des ateliers de l exposition ou en visite autonome (sur inscription uniquement).

Ce guide accompagne les classes et groupes inscrits dans le cadre des ateliers de l exposition ou en visite autonome (sur inscription uniquement). Avant propos Cette exposition a été réalisée par la Maison écocitoyenne de Bordeaux, en partenariat avec les centres d animation de la Ville. A partir d affiches publicitaires, les participants ont créé

Plus en détail

La Process Com : une réponse organisationnelle et individuelle?

La Process Com : une réponse organisationnelle et individuelle? La Process Com : une réponse organisationnelle et individuelle? Les entreprises sont de plus en plus amenées à conduire leurs activités en prenant en compte le bien être de leurs employés, notamment à

Plus en détail

Le recrutement : un dispositif qui évolue

Le recrutement : un dispositif qui évolue 3 ème journée des rencontres professionnelles de l Ecole de la GRH Le recrutement : un dispositif qui évolue Thème 2 : Le recrutement des agents non-titulaires et autres recrutements sans concours 2 le

Plus en détail

Maintenir une perte de poids: une question de volonté? Maaike Kruseman & Isabelle Carrard, Professeures HES Nutridays, Berne, avril 2016

Maintenir une perte de poids: une question de volonté? Maaike Kruseman & Isabelle Carrard, Professeures HES Nutridays, Berne, avril 2016 Maintenir une perte de poids: une question de volonté? Maaike Kruseman & Isabelle Carrard, Professeures HES Nutridays, Berne, avril 2016 Le maintien de la perte de poids (MPP) Définition Perte intentionnelle

Plus en détail

Séance 2 : découvrir l autisme avec le film «Mon Petit frère de la lune»de Frédéric Philibert

Séance 2 : découvrir l autisme avec le film «Mon Petit frère de la lune»de Frédéric Philibert Mise en route PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Découvrir l autisme Classe : CE-CM Niveau : cycles 2 & 3 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Descriptif du projet coopératif

Plus en détail

Une réflexion et une action partagées sur des réponses technologiques adaptées au «!bien!vivre à domicile!»

Une réflexion et une action partagées sur des réponses technologiques adaptées au «!bien!vivre à domicile!» Projet Une réflexion et une action partagées sur des réponses technologiques adaptées au «!bien!vivre à domicile!» Retour sur les Travaux du groupe BiVACS «Quelles technologies pour maintenir / développer

Plus en détail

PROGRAMME SERVICE CIVIQUE REUNIONNAIS à MADAGASCAR Portraits

PROGRAMME SERVICE CIVIQUE REUNIONNAIS à MADAGASCAR Portraits PROGRAMME SERVICE CIVIQUE REUNIONNAIS à MADAGASCAR Portraits Christine Angama «Alefa, vivre l expérience à fond, foncer droit devant sans regret» Je m appelle Christine Angama, j ai 24 ans et je viens

Plus en détail

L Observatoire Cegos a interrogé 1300 salariés et 428 DRH / responsables RH afin de faire le point sur le climat social au sein des entreprises

L Observatoire Cegos a interrogé 1300 salariés et 428 DRH / responsables RH afin de faire le point sur le climat social au sein des entreprises L Observatoire Cegos a interrogé 1300 salariés et 428 DRH / responsables RH afin de faire le point sur le climat social au sein des entreprises privées et les organisations publiques. Comment se portent

Plus en détail

AVIS D'EXPERT 23-09-13

AVIS D'EXPERT 23-09-13 AVIS D'EXPERT 23-09-13 POURQUOI ET COMMENT APPLIQUER LES METHODES AGILES DANS LA MISE EN ŒUVRE DU SI? Par Bertrand Cornanguer, Secrétaire du CFTL (Comité Français des Tests Logiciels) Consultant Senior

Plus en détail

Les équations du premier degré

Les équations du premier degré TABLE DES MATIÈRES 1 Les équations du premier degré Paul Milan LMA Seconde le 10 septembre 2010 Table des matières 1 Définition 1 2 Résolution d une équation du premier degré 2 2.1 Règles de base................................

Plus en détail

Le Marketing social dans la lutte contre l obésité et les modes de vie

Le Marketing social dans la lutte contre l obésité et les modes de vie Le Marketing social dans la lutte contre l obésité et les modes de vie L exemple d EPODE Ensemble Prévenons l Obésité des Enfants* Sandrine Raffin, Présidente de LinkUp Ref. N Henley,S Raffin, EPODE (

Plus en détail

DIRECCTE A Q U I T A I N E. Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires

DIRECCTE A Q U I T A I N E. Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires Les Emplois d Avenir en Aquitaine Evaluation à partir des retours d expérience des employeurs et des jeunes bénéficiaires SESE Bordeaux, 8 Septembre 2015 Chiffres-clés Plus de 7600 jeunes concernés Durée

Plus en détail

PROJET VARAPPE : LOGEMENT DE TRANSIT

PROJET VARAPPE : LOGEMENT DE TRANSIT PROJET VARAPPE : LOGEMENT DE TRANSIT Un premier pas vers l autonomie PRÉSENTATION DE LA VARAPPE La Varappe est un service d accompagnement à l autonomie travaillant dans le contexte de l Aide à la Jeunesse

Plus en détail

DEMENCE ET DENUTRITION. A Massoulard Médecin coordonnateur Réseau LINUT

DEMENCE ET DENUTRITION. A Massoulard Médecin coordonnateur Réseau LINUT DEMENCE ET DENUTRITION A Massoulard Médecin coordonnateur Réseau LINUT Maladie d Alzheimer et perte de poids la perte de poids touche 30 à 40 % des patients atteints des patients atteints des formes légères

Plus en détail

Muriel Lascaux Psychologue clinicienne, CSAPA Pierre Nicole Croix Rouge Française, Paris 5 e Docteur en psychologie, ATER à l IED Université Paris 8,

Muriel Lascaux Psychologue clinicienne, CSAPA Pierre Nicole Croix Rouge Française, Paris 5 e Docteur en psychologie, ATER à l IED Université Paris 8, Muriel Lascaux Psychologue clinicienne, CSAPA Pierre Nicole Croix Rouge Française, Paris 5 e Docteur en psychologie, ATER à l IED Université Paris 8, Laboratoire de Psychopathologie et Neuropsychologie.

Plus en détail

De A à Z les secrets de mon premier investissement

De A à Z les secrets de mon premier investissement COMMENT DEVENIR INVESTISSEUR IMMOBLIER EN PARTANT DE ZÉRO? De A à Z les secrets de mon premier investissement ELY PRINCE ADICOLLE 2 2 Remerciements Je tiens en tout premier lieu à remercier celui sans

Plus en détail

Rapport de Mission à Bopa, Avril 2012

Rapport de Mission à Bopa, Avril 2012 Rapport de Mission à Bopa, Avril 2012 Entre mars et avril de cette année, j ai passé quatre semaines à Bopa, au Bénin. Ma mission était d aider Ambroise, le responsable du programme sur place, à organiser

Plus en détail

Le diabète. Qu est- ce que le

Le diabète. Qu est- ce que le Le diabète Le diabète est une maladie insidieuse et sournoise. La plupart des personnes qui entendent le mot diabète pensent tout de suite aux conséquences négatives que le diabète non contrôlé apporte.

Plus en détail

Livret. médiateur élève

Livret. médiateur élève Livret du médiateur élève En début d année, suite à une session de sensibilisation à la médiation par les pairs animée par la médiatrice sociale de votre école/collège, vous vous êtes portés candidat pour

Plus en détail

Docteur DEBOFFLE. G.

Docteur DEBOFFLE. G. 1 SESSION INTER REGIONALE Les Coopérations : L Hôpital Public au cœur du mouvement. Journée du 11 janvier 2001, à l ENSP de Rennes. Docteur DEBOFFLE. G. 2 HOPITAL LOCAL : HOPITAL DE PROXIMITE Quelles Missions

Plus en détail

4 jours pour apprendre la Zénitude. 1er jour

4 jours pour apprendre la Zénitude. 1er jour 4 jours pour apprendre la Zénitude Techniques pratiques et ludiques de gestion du stress et de communication positive. A l'heure actuelle, tout le monde doit faire face à de multiples tâches personnelles,

Plus en détail

PROGRAMME PSYCHOÉDUCATIF RAAP

PROGRAMME PSYCHOÉDUCATIF RAAP PROGRAMME PSYCHOÉDUCATIF RAAP Guide de l intervenant Responsabilité Alimentation Action Plaisir INTRODUCTION La Clinique Notre-Dame des Victoires est une ressource externe du Centre hospitalier Robert-Giffard

Plus en détail

POURQUOI CO-INVESTIR DANS UNE PME RÉGIONALE?

POURQUOI CO-INVESTIR DANS UNE PME RÉGIONALE? PAGE 1 POURQUOI CO-INVESTIR DANS UNE PME RÉGIONALE? Le particulier, séduit par l idée, le savoir-faire et le sérieux d une entreprise, ne trouve généralement pas un cadre structuré assurant, d une part,

Plus en détail

Kaufmännische Berufsmatura im Kanton Zürich LÖSUNGEN. Französisch Serie 1 (60 Min.) ...

Kaufmännische Berufsmatura im Kanton Zürich LÖSUNGEN. Französisch Serie 1 (60 Min.) ... Aufnahmeprüfung 2012 LÖSUNGEN ranzösisch Serie 1 (60 Min.) Hilfsmittel: keine Name... Vorname... Adresse...... Maximal erreichbare Punktzahl 100 Punkte erreichte Punktzahl... Punkte Prüfungsnote... Die

Plus en détail

L alimentation peut-elle aider à préserver la mémoire?

L alimentation peut-elle aider à préserver la mémoire? L alimentation peut-elle aider à préserver la mémoire? Pr JC Desport Réseau LINUT / ARS du Limousin Isle Unité de nutrition et Centre de l Obésité Sévère CHU Limoges INSERM UMR 1094 Faculté de Médecine

Plus en détail

UNE ACTION «MATHS À MODELER» AU CIES DE GRENOBLE

UNE ACTION «MATHS À MODELER» AU CIES DE GRENOBLE N 267 DUCHENE Eric UNE ACTION «MATHS À MODELER» AU CIES DE GRENOBLE L atelier de monitorat «maths à modeler» s inscrit dans la perspective plus vaste des travaux de l Equipe Recherche Technologie éducation

Plus en détail

Parcours Dyn@mique RH. Réunion thématique du 23 novembre 2010. Le recrutement

Parcours Dyn@mique RH. Réunion thématique du 23 novembre 2010. Le recrutement Parcours Dyn@mique RH Réunion thématique du 23 novembre 2010 Le recrutement Sommaire Les enjeux Les étapes Définition du projet Définition du besoin Présélection des candidats Entretien Intégration et

Plus en détail

Mémento du baby-sitter

Mémento du baby-sitter Mémento du baby-sitter Mémento du baby-sitter Faire du baby-sitting est une responsabilité qui nécessite des connaissances dans le domaine de la petite enfance. Ce mémento rédigé par les puéricultrices

Plus en détail

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir.

les conflits que cela représente, mais aussi pour ce type de jeux dans lequel le leader doit laisser de côté l envie de pouvoir. LA PROBLEMATIQUE En ce qui concerne le rôle du leader d une équipe et leurs rapports de travail qui se déroulent dans une entreprise, on peut envisager s ils pouvaient apparaître des différents problèmes

Plus en détail

CAREP de l ACADEMIE de REIMS

CAREP de l ACADEMIE de REIMS CAREP de l ACADEMIE de REIMS Guide pour l accompagnateur à la scolarité 2010/2011 faciliter l accompagnement d un élève hors temps scolaire dans la prise en charge de son travail personnel ACCOMPAGNEMENT

Plus en détail

Les 10 commandements de la gestion. Beau temps, mauvais temps, n oubliez pas les 10 commandements de la gestion! Les 10 commandements de la gestion

Les 10 commandements de la gestion. Beau temps, mauvais temps, n oubliez pas les 10 commandements de la gestion! Les 10 commandements de la gestion Beau temps, mauvais temps, n oubliez pas les 10 commandements! Nadia Déry, agr. Centre d expertise en gestion agricole www.cega.net 1. Introduction 2. 3. Conclusion Collaborateurs: Patrice Carle, Patrick

Plus en détail

Formation-Coaching-Consulting. JE Formation. 1685 chemin du Tucaut. 31600 Eaunes. Tél 06 99 46 07 74. Mail :laurent.espinosa@jeformation.

Formation-Coaching-Consulting. JE Formation. 1685 chemin du Tucaut. 31600 Eaunes. Tél 06 99 46 07 74. Mail :laurent.espinosa@jeformation. JE FORMATION Formation-Coaching-Consulting JE Formation 1685 chemin du Tucaut 31600 Eaunes Tél 06 99 46 07 74 Mail :laurent.espinosa@jeformation.com EURL au capital de 500 - N Siret : 482 033 172 00040-

Plus en détail

«Jeudi de l Ordre» Soins infirmiers et approches thérapeutiques non médicamenteuses

«Jeudi de l Ordre» Soins infirmiers et approches thérapeutiques non médicamenteuses «Jeudi de l Ordre» Soins infirmiers et approches thérapeutiques non médicamenteuses Soins d Aromathérapie Isabelle Sogno-Lalloz agrément de l Etat. L Aromathérapie Le terme «Aromathérapie» vient de l association

Plus en détail

Croque la vie à pleines dents L Histoire de Léo le lion. Maternelle et 1 re année

Croque la vie à pleines dents L Histoire de Léo le lion. Maternelle et 1 re année Croque la vie à pleines dents L Histoire de Léo le lion Maternelle et 1 re année Pourquoi avons-nous besoin de nos dents? Pour manger: Pour mâcher notre nourriture,c est évident! Peux-tu manger une pomme,

Plus en détail

Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional»

Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional» regiosuisse filière de formation en management régional (MR) Cours «Mesure des résultats et des impacts des processus de développement régional» Condensé des trois jours de cours du 22 au 24 novembre 2010,

Plus en détail

LE CHAT SORT DU SAC OUTILS D ANIMATION DÉMARCHE DURÉE : 30 MINUTES

LE CHAT SORT DU SAC OUTILS D ANIMATION DÉMARCHE DURÉE : 30 MINUTES DURÉE : 30 MINUTES Cette activité ludique favorise le développement du vocabulaire de base de l élève, de même que la découverte et la compréhension de certaines expressions figurées francophones d ici

Plus en détail

FEMIX SPORTS EXCELLENCE ENSEMBLE

FEMIX SPORTS EXCELLENCE ENSEMBLE Coachs professionnelles certifiées FEMIX SPORTS EXCELLENCE ENSEMBLE 1 Un engagement, des objectifs, une démarche «Evolution des ligues, Pourquoi et comment s adapter?» Notre situation actuelle, Nos nouveaux

Plus en détail

Ceci n'est pas un article d'information sur les tenants et aboutissants du travail à l'extérieur de

Ceci n'est pas un article d'information sur les tenants et aboutissants du travail à l'extérieur de Que donner à manger au bébé quand la mère travale à l'extérieur Ceci n' pas article d'information sur les tenants aboutissants du trava à l'extérieur de la maison de l'allaitement. C article donne des

Plus en détail

I ) Quel genre de formateur ou d accompagnant êtes-vous?

I ) Quel genre de formateur ou d accompagnant êtes-vous? MODULES DE PERFECTIONNEMENT DE FORMATEURS Chaque thématique est indépendante l une de l autre Ce programme a pour objectifs : d élargir son champ de conscience dans le domaine de la formation des adultes

Plus en détail

People First : notre priorité!

People First : notre priorité! People First : notre priorité! Notre mission est d apporter du sourire dans toutes les familles par le plaisir et le meilleur du lait. Un sourire venant du cœur des collaborateurs Bel qui se réalisent

Plus en détail