SOMMAIRE. Edito du président...p.3. Carte du périmètre du Syndicat Mixte du Pays de Coutances...p.4. Fonctionnement du LEADER...p.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. Edito du président...p.3. Carte du périmètre du Syndicat Mixte du Pays de Coutances...p.4. Fonctionnement du LEADER...p."

Transcription

1

2 SOMMAIRE Edito du président...p.3 Carte du périmètre du Syndicat Mixte du Pays de Coutances...p.4 Fonctionnement du LEADER...p.5 Axe 1 : Création et circulation des richesses 1. Amélioration des performances économiques des entreprises et des associations : action de formation...p.6 2. Amélioration des perfomances économiques, sociales et environnementales des entreprises : actions de conseil et de transfert de connaissance...p.8 Axe 2 : Valorisation des ressources locales 3. Aide au démarrage d une activité économique valorisant les ressources locales...p Développement des filières alimentaires locales : projets collectifs et animation de réseau...p Développement de l attractivité touristique du Pays...p Valorisation du patrimoine culturel...p Valorisation du patrimoine naturel...p.18 Axe 3 : Aménagement du territoire 8. Transition énergétique : aides pour le développement des énergies renouvelables, des économies d énergie et de l économie circulaire...p Développement des mobilités alternatives et durables...p Développement et accès aux services...p Développement des activités culturelles et récréatives...p Développement maitrisé des espaces périurbains et littoraux et préservation des terres agricoles et naturelles...p Coopération...p.30 2

3 EDITO DU PRESIDENT Le Syndicat Mixte du Pays de Coutances a été retenu en mai 2015 pour mettre en œuvre le programme LEADER répondant à la stratégie du territoire : «Ville, campagne, littoral : pour un développement solidaire». L enveloppe FEADER attribuée par la Région pour cette période - 1,4 millions d euros - permettra de développer de nouveaux projets sur notre territoire. De nombreuses possibilités sont offertes aux acteurs du territoire pour travailler sur des thématiques d avenir, telles que la transition énergétique, la compétitivité des entreprises, ou encore l amélioration des services à la population en milieu rural. Pour la 3ème fois, le territoire du Pays de Coutances s engage dans le programme LEADER. Déjà près de 150 projets ont pu ainsi être soutenus par ces fonds européens depuis Je souhaite que ce troisième programme permette à nouveau de faire émerger des projets innovants et de qualité, et qu ils contribuent au développement équilibré de notre territoire. Une équipe technique est à votre disposition pour vous conseiller et vous orienter. Alors, n hésitez plus : à vos projets! Jacky BIDOT Président du Syndicat Mixte du Pays de Coutances 3

4 4

5 FONCTIONNEMENT DU LEADER Qu est ce que le programme LEADER? Le LEADER signifie Liaison Entre Actions de Développement de l Economie Rurale. C est un programme européen qui permet aux territoires ruraux concernés de bénéficier du Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER). Le Syndicat Mixte du Pays de Coutances a été retenu par la Région Basse-Normandie pour la programmation avec un budget à hauteur de pour les 6 ans. Qui peut en bénéficier? Le projet doit se situer sur le territoire du Syndicat Mixte du Pays de Coutances (cf carte). Les bénéficiaires peuvent être publics ou privés, porteur de projet individuel ou collectif. Ils sont précisés dans chaque fiche. Comment fonctionne le financement? Le projet doit obligatoirement être financé par un fonds public. C est ce cofinancement public qui va permettre d obtenir les fonds LEADER. Pour 1 de cofinancement public, 4 de LEADER pourront être apportés au projet sur les dépenses éligibles. Enfin, pour chaque fiche, il y a un montant minimum et maximum de subvention LEADER. Quelles sont les actions concernées? Les actions doivent être innovantes et répondre à la stratégie du territoire : Ville, campagne, littoral : pour un développement solidaire. 3 grands axes découlent de cette stratégie : Axe 1 : Création et circulation des richesses Axe 2 : Valorisation des ressources locales Axe 3 : Aménagement du territoire Les fiches actions de ce guide s inscrivent dans ces 3 axes. 5

6 Fiche 1 Amélioration des performances économiques des entreprises et des associations : actions de formation. Des formations pour être compétitifs et améliorer les performances de son entreprise. Objectifs Améliorer le niveau des formations et des connaissances des personnes actives dans les secteurs de l agriculture, l agroalimentaire, l artisanat, la sylviculture, la conchyliculture, la culture et l environnement ; Développer des compétences en gestion et commercialisation ; Améliorer les performances économiques, environnementales et sociales de ces entreprises. Bénéficiaires Les établissements publics ; Les associations ; Les établissements d enseignement ; Les organismes de formation ; Les chambres consulaires ; Les PME, les entreprises artisanales, les SCOP et SCIC. 6

7 Sont éligibles : Modalités Les coûts d animation ; La communication ; La location de salle et matériels ; Les équipements matériels et fournitures. Montants et taux de cofinancement LEADER : Les financements LEADER peuvent être perçus uniquement s il y a un cofinancement public pour le projet. Taux maximal LEADER : 80% du montant des dépenses publiques éligibles. Cela signifie que pour 1 de cofinancement public, 4 de LEADER au maximum peuvent être apportés au projet. Aide minimale et maximale de subvention LEADER : Exemples d actions éligibles Actions visant à coordonner l offre et la demande en formation ; Information sur l offre existante et les besoins ; Mise en place de nouvelles formations. 7

8 Fiche 2 Amélioration des performances économiques sociales et environnementales des entreprises : conseil et transfert de connaissance. Améliorer les performances des entreprises (hors secteur agricole) ; Partager les expériences acquises et en acquérir de nouvelles. Objectifs Encourager les échanges d expériences et les transferts de connaissance ; Favoriser les liens dans le secteur privé ; Aider à la transmission et à la reprise des entreprises. Bénéficiaires Les établissements publics ; Les chambres consulaires ; Les PME, les entreprises artisanales, les SCOP et SCIC ; Les associations. 8

9 Modalités Sont éligibles : Les études et diagnostics ; Les coûts d animation ; La communication ; La location de salle et matériels, frais de réception ; Les équipements matériels et fournitures. Montants et taux de cofinancement LEADER : Les financements LEADER peuvent être perçus uniquement s il y a un cofinancement public pour le projet. Taux maximal LEADER : 80% du montant des dépenses publiques éligibles. Cela signifie que pour 1 de cofinancement public, 4 de LEADER au maximum peuvent être apportés au projet. Aide minimale et maximale de subvention LEADER : Exemples d actions éligibles Actions de conseil, démonstration et transfert de connaissances ; Actions d information et de diffusion des connaissances d outils innovants et de nouveaux procédés. 9

10 Fiche 3 Aide au démarrage d une activité économique valorisant les ressources locales. Démarrer sereinement son activité. Objectifs Soutenir la création de nouvelles activités valorisant les ressources locales ; Favoriser la reprise d activités ; Stimuler l économie à partir des ressources locales. Bénéficiaires Les agriculteurs et les groupements agricoles, les CUMA, les conchyliculteurs ; Les associations ; Les collectivités territoriales et leurs groupements, les syndicats mixtes, les établissements publics et groupements d intérêt public ; Les PME, les entreprises artisanales, les SCOP et SCIC. 10

11 Sont éligibles : Modalités Les études et diagnostics ; Les coûts d animation ; Les dépenses de communication, location de salles et matériels, ou- tils numériques ; Les prestations de service, frais de formation ; Les achats de terrains bâtis, de biens immeubles, de fonds de commerce (dans la limite de 10% du montant total de l opération) ; Les travaux extérieurs et intérieurs : démolition, construction, réhabilitation, aménagements ; Les moyens de transport et leur aménagement ; Les achats et location de matériels, mobiliers et équipement. Montants et taux de cofinancement LEADER : Les financements LEADER peuvent être perçus uniquement s il y a un cofinancement public pour le projet. Taux maximal LEADER : 80% du montant des dépenses publiques éligibles. Cela signifie que pour 1 de cofinancement public, 4 de LEADER au maximum peuvent être apportés au projet. Aide minimale et maximale de subvention LEADER : Exemples d actions éligibles Modernisation ou création de lieux d accueil et de lieux de vente ; Création de nouvelles activités dans les entreprises ; Installation de PME et d entreprises artisanales valorisant les ressources locales ; Diversification des exploitations agricoles vers de nouvelles activités. 11

12 Fiche 4 Développement des filières alimentaires locales : projets collectifs et animation de réseau. Soutenir les filières alimentaires locales. Objectifs Développer des démarches partagées entre les différents acteurs des filières de production ; Développer des activités de transformation et de commercialisation en circuit de proximité ; Faire émerger des projets de coopération des acteurs locaux pour une consommation de produits locaux. Bénéficiaires Les agriculteurs et les groupements agricoles, les CUMA, les conchyliculteurs ; Les associations ; Les chambres consulaires ; Les collectivités territoriales et leurs groupements, les syndicats mixtes, les établissements publics et groupements d intérêt public ; Les PME, les entreprises artisanales, les SCOP et SCIC. 12

13 : Sont éligibles : Modalités Les études et diagnostics ; Les coûts d animation ; Les dépenses de communication, location de salles et matériels, outils numériques ; Les prestations de service, frais de formation ; Les achats de terrains bâtis, de biens immeubles, de fonds de commerce (dans la limite de 10% du montant total de l opération) ; Les travaux extérieurs et intérieurs : démolition, construction, réhabilitation, aménagements ; Les matériels et équipements pour la transformation, le conditionnement, le stockage, le transport (achat et aménagement de véhicules), la commercialisation ; Les achats et location de matériels, mobiliers et équipements. Montants et taux de cofinancement LEADER : Les financements LEADER peuvent être perçus uniquement s il y a un cofinancement public pour le projet. Taux maximal LEADER : 80% du montant des dépenses publiques éligibles. Cela signifie que pour 1 de cofinancement public, 4 de LEADER au maximum peuvent être apportés au projet. Aide minimale et maximale de subvention LEADER : Exemples d actions éligibles Projets collectifs de transformation, commercialisation de produits alimentaires locaux ; Evènement collectif valorisant un produit alimentaire local ; Mise en place d un atelier collectif ; Animations et actions en faveur de l utilisation de produits locaux dans la restauration collective. 13

14 Fiche 5 Développement de l attractivité touristique du Pays de Coutances. Faire du Pays une destination touritique reconnue. Objectifs Structurer l offre touristique à l échelle du Pays ; Soutenir les actions innovantes de promotion du territoire. Bénéficiaires Les offices de tourisme ; Les associations ; Les collectivités territoriales et leurs groupements, les syndicats mixtes, les établissements publics et groupements d intérêt public. 14

15 Modalités Sont éligibles : Les études et diagnostics ; Les coûts d animation ; Les dépenses de communication, location de salles et matériels, outils numériques ; Les prestations de service, frais de formation ; Les achats et location de matériels, mobiliers et équipements. Montants et taux de cofinancement LEADER : Les financements LEADER peuvent être perçus uniquement s il y a un cofinancement public pour le projet. Taux maximal LEADER : 80% du montant des dépenses publiques éligibles. Cela signifie que pour 1 de cofinancement public, 4 de LEADER au maximum peuvent être apportés au projet. Aide minimale et maximale de subvention LEADER : Exemples d actions éligibles Actions d information et de mise en valeur des atouts du territoire à l échelle du Pays ; Actions de promotion innovante du territoire à l échelle intercommunale a minima. 15

16 Fiche 6 Valorisation du patrimoine culturel. Préserver et valoriser les atouts du territoire. Objectifs Préserver le patrimoine rural et immatériel ; Transmettre et rendre accessible au plus grand nombre le patrimoine du Pays de Coutances. Bénéficiaires Les associations ; Les collectivités territoriales et leurs groupements, les syndicats mixtes, les établissements publics et groupements d intérêt public. 16

17 Sont éligibles : Modalités Les études et diagnostics ; Les coûts d animation ; Les dépenses de communication, location de salles et matériels, outils numériques ; Les prestations de service, frais de formation ; Les achats de terrains bâtis, de biens immeubles, de fonds de commerce (dans la limite de 10% du montant total de l opération) ; L acquisition de biens du patrimoine culturel ; Les achats et location de matériels, mobiliers et équipements. Montants et taux de cofinancement LEADER : Les financements LEADER peuvent être perçus uniquement s il y a un cofinancement public pour le projet. Taux maximal LEADER : 80% du montant des dépenses publiques éligibles. Cela signifie que pour 1 de cofinancement public, 4 de LEADER au maximum peuvent être apportés au projet. Aide minimale et maximale de subvention LEADER : Exemples d actions éligibles Actions valorisant le patrimoine du Pays de Coutances : expositions, circuits découverte, mise en son et lumière d un bâtiment, visites commentées, etc ; Aménagements en vue d accueillir du public ; Actions de sensibilisation et de promotion du patrimoine culturel ; Projets d action culturelle en lien avec le patrimoine. 17

18 Fiche 7 Valorisation du patrimoine naturel. Protéger les espaces naturels et éduquer à l environnement. Objectifs Valoriser les atouts du territoire ; Sensibiliser les habitants et les touristes ; Eduquer au respect de l environnement et de la nature ; Préserver les milieux naturels et la biodiversité. Bénéficiaires Les associations ; Les collectivités territoriales et leurs groupements, les syndicats mixtes, les établissements publics et groupements d intérêt public. 18

19 Sont éligibles : Modalités Les études, diagnostics, suivis scientifiques, inventaires ; Les coûts d animation ; Les dépenses de communication, location de salles et matériels, outils numériques ; Les frais de formation ; Les achats de terrains bâtis et non bâtis et de biens immeubles (dans la limite de 10% du montant total des dépenses éligibles) ; Les travaux et aménagements en vue d accueillir du public ; Les achats et location de matériels, mobiliers et équipements. Montants et taux de cofinancement LEADER : Les financements LEADER peuvent être perçus uniquement s il y a un cofinancement public pour le projet. Taux maximal LEADER : 80% du montant des dépenses publiques éligibles. Cela signifie que pour 1 de cofinancement public, 4 de LEADER au maximum peuvent être apportés au projet. Aide minimale et maximale de subvention LEADER : Exemples d actions éligibles Aménagements extérieurs : travaux paysagers, signalétique, panneaux pédagogiques ; Création ou réhabilitation d un sentier d interprétation ; Evènements valorisant le patrimoine naturel ; Matériels scientifiques pour une étude. 19

20 Fiche 8 Transition énergétique: aides pour le développement des énergies renouvelables, les économies d énergie et l économie circulaire. Mettre en marche la transition énergétique sur le territoire. Objectifs Impulser des actions pour la mise en place de la transition énergétique ; Développer la production locale d énergies renouvelables ; Mettre en place des solutions économes en énergie sur le territoire ; Favoriser le développement de l économie circulaire. Bénéficiaires Les associations ; Les collectivités territoriales et leurs groupements, les syndicats mixtes, les établissements publics et groupements d intérêt public ; Les SCOP et SCIC, les PME. 20

21 Sont éligibles : Modalités Les études et diagnostics ; Les coûts d animation ; Les dépenses de communication, location de salles et matériels, outils numériques ; Les frais de formation ; Les achats de terrains bâtis et non bâtis et de biens immeubles (dans la limite de 10% du montant total des dépenses éligibles) ; Les travaux de construction, réhabilitation, extension, modernisation avec des éco-matériaux ; Travaux et aménagements d un local ; Les achats et location de matériels, mobiliers et équipements. Montants et taux de cofinancement LEADER : Les financements LEADER peuvent être perçus uniquement s il y a un cofinancement public pour le projet. Taux maximal LEADER : 80% du montant des dépenses publiques éligibles. Cela signifie que pour 1 de cofinancement public, 4 de LEADER au maximum peuvent être apportés au projet. Aide minimale et maximale de subvention LEADER : Exemples d actions éligibles Aménagement d un local dédié au recyclage d objets ; Evènement sur les actions favorisant les économies d énergie ; Construction réalisée avec des éco-matériaux ; Développement d une filière des énergies renouvelables. Liste des eco-matériaux Chanvre, lin, bois, ouate de cellulose, paille, textiles recyclés, terre. 21

22 Fiche 9 Développement des mobilités alternatives et durables. Favoriser les déplacements alternatifs à la voiture et sensibiliser la population. Objectifs Renforcer les liens entre les villes, la campagne et le littoral ; Développer les modes de transport ayant un impact nul ou faible sur l environnement ; Favoriser le déplacement des personnes isolées ; Mailler le territoire de solutions alternatives à la voiture individuelle. Bénéficiaires Les associations ; Les collectivités territoriales et leurs groupements, les syndicats mixtes, les établissements publics et groupements d intérêt public ; Les SCOP et SCIC, les groupements d entreprise. 22

23 Sont éligibles : Modalités Les études et diagnostics ; Les coûts d animation ; Les dépenses de communication, location de salles et matériels, outils numériques ; Les frais de formation ; Les achats de terrains bâtis et non bâtis et de biens immeubles (dans la limite de 10% du montant total des dépenses éligibles) ; Les travaux de construction, réhabilitation, extension, modernisation de voies favorisant les déplacements alternatifs ; Les achats et location de matériels, mobiliers et équipements ; Les aménagements extérieurs : travaux paysagers, mobilier urbain, signalisation, signalétique. Montants et taux de cofinancement LEADER : Les financements LEADER peuvent être perçus uniquement s il y a un cofinancement public pour le projet. Taux maximal LEADER : 80% du montant des dépenses publiques éligibles. Cela signifie que pour 1 de cofinancement public, 4 de LEADER au maximum peuvent être apportés au projet. Aide minimale et maximale de subvention LEADER : Exemples d actions éligibles Mise en place d un plan de déplacement entre plusieurs entreprises ; Démonstration de véhicules ayant un faible impact sur l environnement ; Etudes sur un mode de transport innovant et non polluant. 23

24 Fiche 10 Développement et accès aux services Offrir à tous les habitants une belle qualité de vie. Objectifs Développer et améliorer l offre de services pour tous sur le territoire ; Renforcer la mutualisation entre les différentes structures de services ; Dynamiser le territoire ; Développer et valoriser la qualité du cadre de vie ; Attirer et maintenir les jeunes et les familles. Bénéficiaires Les associations ; Les collectivités territoriales et leurs groupements, les syndicats mixtes, les établissements publics et groupements d intérêt public ; Les SCOP et SCIC, les PME, les entreprises ESUS ; Les chambres consulaires. 24

25 Sont éligibles : Modalités Les études et diagnostics ; Les coûts d animation ; Les dépenses de communication, location de salles et matériels, outils numériques ; Les frais de formation ; Les achats de terrains bâtis et non bâtis et de biens immeubles (dans la limite de 10% du montant total des dépenses éligibles) ; Les travaux de démolition, construction, réhabilitation, extension, modernisation des locaux ; Les achats et location de matériels, mobiliers et équipements ; Les aménagements extérieurs : travaux paysagers, mobilier urbain, signalisation, signalétique. Montants et taux de cofinancement LEADER : Les financements LEADER peuvent être perçus uniquement s il y a un cofinancement public pour le projet. Taux maximal LEADER : 80% du montant des dépenses publiques éligibles. Cela signifie que pour 1 de cofinancement public, 4 de LEADER au maximum peuvent être apportés au projet. Aide minimale et maximale de subvention LEADER : Exemples d actions éligibles Mise en place d un nouveau service d aide à la population ; Mise en réseau de bibliothèques ; Création d un point accueil pour les familles en difficulté ; Actions favorisant le lien entre les jeunes parents ; Aménagements d espaces partagés et de lieux de télétravail. 25

26 Fiche 11 Développement des activités culturelles et récréatives. Encourager et diffuser la pratique d activités culturelles et récréatives. Objectifs Développer les activités récréatives et la culture en milieu rural ; Créer du lien social ; Optimiser les espaces sportifs déjà existants ; Rendre l offre existante accessible au plus grand nombre. Bénéficiaires Les associations ; Les collectivités territoriales et leurs groupements, les syndicats mixtes, les établissements publics et groupements d intérêt public ; Les centres sportifs et établissements d activités physiques et sportives ; Les organismes ayant pour objet la pratique d activités culturelles ou récréatives. 26

27 Sont éligibles : Modalités Les études et diagnostics ; Les coûts d animation ; Les dépenses de communication, location de salles et matériels, outils numériques ; Les frais de formation ; Les achats de terrains bâtis et non bâtis et de biens immeubles (dans la limite de 10% du montant total des dépenses éligibles) ; Les travaux de construction, aménagement et extension des locaux pour les activités récréatives et culturelles ; Les achats et location de matériels, mobiliers et équipements et notamment adaptés à la pratique sportive des personnes handicapées ; Les travaux et aménagements, réhabilitation et extension de locaux pour les équipements sportifs déjà existants. Montants et taux de cofinancement LEADER : Les financements LEADER peuvent être perçus uniquement s il y a un cofinancement public pour le projet. Taux maximal LEADER : 80% du montant des dépenses publiques éligibles. Cela signifie que pour 1 de cofinancement public, 4 de LEADER au maximum peuvent être apportés au projet. Aide minimale et maximale de subvention LEADER : Exemples d actions éligibles Aménagements de lieux existants pour la pratique de nouvelles activités sportives ; Achat de matériels adaptés pour les personnes handicapées ; Evènement festif pour encourager les habitants à pratiquer une activité. 27

28 Fiche 12 Développement maîtrisé des espaces périurbains et littoraux et préservation des terres agricoles et naturelles. Protéger les espaces agricoles et les espaces naturels de façon durable. Objectifs Protéger les espaces agricoles, les espaces naturels, le littoral et le paysage ; Maintenir et développer les exploitations agricoles sur le territoire ; Développer de façon équilibrée le territoire ; Impulser des démarches de gestion concertée entre tous les acteurs concernés du territoire. Bénéficiaires Les associations ; Les collectivités territoriales et leurs groupements, les syndicats mixtes, les établissements publics et groupements d intérêt public ; Les agriculteurs et conchyliculteurs ; Les chambres consulaires. 28

29 Sont éligibles : Modalités Les études et diagnostics ; Les coûts d animation ; Les dépenses de communication, location de salles et matériels, outils numériques ; Les frais de formation ; Les achats de terrains bâtis et non bâtis et de bien immeubles (dans la limite de 10% du montant total des dépenses éligibles) ; Les travaux de construction, réhabilitation, extensions, modernisation des locaux ; Les travaux et aménagements d un local ; Les achats et location de matériels, mobiliers et équipements. Montants et taux de cofinancement LEADER : Les financements LEADER peuvent être perçus uniquement s il y a un cofinancement public pour le projet. Taux maximal LEADER : 80% du montant des dépenses publiques éligibles. Cela signifie que pour 1 de cofinancement public, 4 de LEADER au maximum peuvent être apportés au projet. Aide minimale et maximale de subvention LEADER : Exemples d actions éligibles Etudes et actions visant à anticiper les conséquences du changement climatique ; Création de jardins partagés ; Animation pour favoriser les rencontres sur la thématique du foncier et de la transmission ; Outils de connaissance du foncier et de l espace ; Achat d un terrain désaffecté pour l aménager en espace vert. 29

30 Fiche 13 Coopération Favoriser les échanges avec les acteurs des territoires et pays européens. Objectifs Mettre en relation des acteurs ayant un thème ou un projet commun ; Encourager l innovation ; Diffuser les valeurs européennes auprès des habitants ; Créer des relations durables entre le Pays de Coutances et d autres territoires. Bénéficiaires Les associations ; Les collectivités territoriales et leurs groupements, les syndicats mixtes, les établissements publics et groupements d intérêt public ; Les agriculteurs et conchyliculteurs ; Les PME, les SCOP, et SCIC. 30

31 Sont éligibles : Modalités Les études et diagnostics ; Les coûts d animation ; Les dépenses de communication, location de salles et matériels, outils numériques ; Les frais de formation ; Les achats et location de matériels, mobiliers et équipements. Montants et taux de cofinancement LEADER : Les financements LEADER peuvent être perçus uniquement s il y a un cofinancement public pour le projet. Taux maximal LEADER : 80% du montant des dépenses publiques éligibles. Cela signifie que pour 1 de cofinancement public, 4 de LEADER au maximum peuvent être apportés au projet. Aide minimale et maximale de subvention LEADER : Exemples d actions éligibles Voyage d études ; Actions pédagogiques partagées ; Visites d entreprises avec démonstration ; Action de communication et de capitalisation des résultats. 31

32 Syndicat Mixte du Pays de Coutances 9 rue de l Ecluse Chette Coutances Pour vos projets, contactez-nous : Conception graphique : Adeline GROULD Crédits Photos : SMPC, Coutances Tourisme Imprimeur : IMC Impressions - Papier certifié PEFC

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES

APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES APPEL A PROJETS POUR LE DEVELOPPEMENT DE PLANS SOLAIRES PHOTOVOLTAIQUES TERRITORIAUX, D ETABLISSEMENTS ET DE FILIERES Délai de réponse : 1 ère tranche : 19 novembre 2009 2 ème tranche : 4 décembre 2009

Plus en détail

Présentation des terres collectives Définition Importance

Présentation des terres collectives Définition Importance Ministère de l Intérieur Secrétariat Général Direction des Affaires Rurales Division des Systèmes d Information et de la Communication Service de l Information Géographique FIG 2011 Ahmed JKAOUA Présentation

Plus en détail

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie

Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE UN LEVIER POUR LE DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES RURAUX Coopération et mutualisation autour de la filière bois-énergie L exemple de la Cuma Ecovaloris et de l association

Plus en détail

AGENDA 21 Agglo de Brive

AGENDA 21 Agglo de Brive AGENDA 21 Agglo de Brive Axe 1 : Promouvoir un développement économique respectueux des équilibres sociaux, environnementaux et territoriaux Objectif 1 : Développer les activités économiques qui participent

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES

DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES DOSSIER DE DEMANDE DE SPONSORING BAILLEURS DE FONDS PRIVES 1. Structure-Contexte : Ce projet est proposé par le Contrat de Développement Local du Faucigny, en Haute-Savoie. Le CLD est un organe consultatif,

Plus en détail

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne

CTI 2016-2021. Accompagnement des Communes. et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne CTI Accompagnement des Communes et des Territoires pour l Investissement dans la Vienne 2016-2021 Dans un contexte de réduction des dotations de l État, cette nouvelle politique territoriale affiche la

Plus en détail

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche

Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement rural Fonds européen pour la pêche Comité de suivi des programmes européens de la période 2007-2013 Dossier de Presse FSE FEDER FEADER FEP Fonds social européen Fonds européen de développement régional Fonds européen agricole pour le développement

Plus en détail

GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS

GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS GUIDE DES ACHATS PUBLICS À BASE DE BOIS Comment sélectionner les candidatures à un appel d offre intégrant une exigence de gestion durable des forêts? Seule une entreprise certifiée selon un système international

Plus en détail

QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. Les Solutions Vie Citoyenne du Groupe Chèque Déjeuner

QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. Les Solutions Vie Citoyenne du Groupe Chèque Déjeuner QUAND LA COLLECTIVITÉ MULTIPLIE LES ACTIONS, ELLE CRÉE PLUS D INTERACTIONS. LE GROUPE CHÈQUE DÉJEUNER N 3 MONDIAL SUR LE MARCHÉ DES SOLUTIONS SOCIALES, CULTURELLES, CADEAUX, ET DES DISPOSITIFS DE STIMULATION

Plus en détail

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination»

Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» 79 Axe prioritaire 3 Lutter contre la pauvreté et promouvoir l inclusion Objectif thématique 9 : «Promouvoir l inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination» Priorité

Plus en détail

STATUTS. Article 2. Création de la Communauté de Communes

STATUTS. Article 2. Création de la Communauté de Communes STATUTS Article 1 Création de la Communauté de Communes En application de l article 69 et 71 de la loi n 92-125 du 6 Février 1992 relative à l Administration Territoriale de la République et des dispositions

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement 1 Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre du programme d amélioration de la performance énergétique de 800 000 logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale

PROGRAMME D ACTION 2013-2018 EAU POTABLE. Aides financières Rhône Méditerranée Corse. Établissements publics de coopération intercommunale PROGRAMME D ACTION 2013-2018 Aides financières Rhône Méditerranée Corse EAU POTABLE Collectivités locales Établissements publics de coopération intercommunale PROTECTION DES CAPTAGES D EAU POTABLE Mettre

Plus en détail

Assainissement Non Collectif

Assainissement Non Collectif Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or Charte départementale pour un Assainissement Non Collectif de qualité en Côte-d Or La charte, une action répondant aux

Plus en détail

Guide de la rénovation thermique

Guide de la rénovation thermique Guide de la rénovation thermique et de la performance énergétique A B C D E F Dépensez moins Polluez moins Vivre mieux Les réponses aux questions que vous vous posez pour la rénovation de votre logement

Plus en détail

Les aides publiques au tourisme Panorama général et typologie des dispositifs

Les aides publiques au tourisme Panorama général et typologie des dispositifs Les aides publiques au tourisme Panorama général et typologie des dispositifs Jonathan Grandin, Institut Supérieur des Métiers Chef du projet «Observatoire des aides aux entreprises et du développement

Plus en détail

Des stratégies partagées pour le développement régional

Des stratégies partagées pour le développement régional Des stratégies partagées pour le développement régional Contrat de Projets Etat / Région et programmes européens FEDER / FSE / FEADER / FEP 2007 2013 en Nord-Pas de Calais Nouveau contexte/nouveaux enjeux

Plus en détail

2013-2015. Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015. Plan d action local

2013-2015. Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015. Plan d action local Table de concertation Lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale Domaine-du-Roy 2013-2015 2013-2015 Mandat : Avec la concertation des acteurs du territoire et des actions novatrices, répondre aux

Plus en détail

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN?

PLAN DE DÉPLACEMENTS URBAINS À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? À PIED, EN BUS, À VÉLO, OU EN VOITURE... QUEL TRANSPORT POUR DEMAIN? pour quoi faire? Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) se définit par la diminution du trafic automobile, le développement des transports

Plus en détail

Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments

Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments Cahier des charges techniques HQE Performance pour l évaluation du potentiel biodiversité des bâtiments Version provisoire pour test 2015 Juin 2015 Cahier des charges technique HQE Performance pour l évaluation

Plus en détail

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN

PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN PRECONISATIONS AUX MUNICIPALITES POUR ACCOMPAGNER LES PERSONNES HANDICAPEES DANS LES VILLES DU BAS-RHIN Proposées par UDAPEI du BAS-RHIN Union départementale des associations de parents, de personnes handicapées

Plus en détail

UN PLAN CLIMAT À L HORIZON 2020

UN PLAN CLIMAT À L HORIZON 2020 UN PLAN CLIMAT À L HORIZON 2020 Diminuer les émissions de gaz à effet de serre de la région Centre de 40 % Depuis la fin du XVIII e siècle, notre modèle de civilisation est fondé sur une exploitation intensive

Plus en détail

Présentation du Village d Artisans - TPE de Pornic. Dossier de presse

Présentation du Village d Artisans - TPE de Pornic. Dossier de presse Présentation du Village d Artisans - TPE de Pornic Dossier de presse Pornic, le 8 juillet 2011 Sommaire I- Un village d artisans TPE à Pornic : un tremplin pour les petites entreprises des secteurs de

Plus en détail

NOROIT : La première entreprise s installe sur le nouveau Village d Artisans-TPE de Loire-Atlantique

NOROIT : La première entreprise s installe sur le nouveau Village d Artisans-TPE de Loire-Atlantique Communiqué de presse 26 mai 2010 NOROIT : La première entreprise s installe sur le nouveau Village d Artisans-TPE de Loire-Atlantique Présenté à l occasion de son inauguration en septembre 2009, le premier

Plus en détail

Séminaire Enseigner à produire autrement 14 novembre 2014

Séminaire Enseigner à produire autrement 14 novembre 2014 Séminaire 14 novembre 2014 Programme régional de l enseignement agricole pour la transition agro-écologique et de mobilisation à cet effet des exploitations agricoles en région Île-de-France 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

La chaleur solaire au service de l économie locale

La chaleur solaire au service de l économie locale La chaleur solaire au service de l économie locale Mise en place d'un Plan Chaleur Solaire sur le territoire de Valence Romans Sud Rhône Alpes Collectivité TEPOS : une ambition politique et des actions

Plus en détail

L agriculture familiale :

L agriculture familiale : MADAGASCAR Année Internationale de l Agriculture Familiale (AIAF) 2014 et Journée Mondiale de l Alimentation (JMA) 2014 L agriculture familiale : une chance pour la planète et pour Madagascar Sécurité

Plus en détail

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1

Observatoire du SCoT. L édito du Président. Pourquoi un observatoire? des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 Observatoire du SCoT des Vosges Centrales F L A S H I N F O N U M É R O 1 L édito du Président SOMMAIRE Edito 1 Activité de construction 2 Approche géographique 4 Construction par type de logements Rappel

Plus en détail

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective

Colloque 2005 Achats responsables. Séquence 19 : La restauration collective Séquence 19 : La restauration collective Intervenants Introduction : Patrick POUSSARD, Directeur de la restauration municipale de Vertou, Administrateur de l Association Nationale des Directeurs de Restaurants

Plus en détail

EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE. Les assises du décolletage première édition 4 février 2011

EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE. Les assises du décolletage première édition 4 février 2011 EXPANSION 2020 SYNTHÈSE PRESSE Les assises du décolletage première édition 4 février 2011 Une ambition à 10 ans Le décolletage est l industrie d usinage de pièces de haute précision. Celles-ci sont des

Plus en détail

4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire

4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire Titre et référence de l opération 4.1.4 Développer l'utilisation efficace de l'énergie dans l'agriculture et la transformation alimentaire Type d opération 4.1 Investissements dans les exploitations agricoles

Plus en détail

Programme services-conseils (PSC)

Programme services-conseils (PSC) Programme services-conseils (PSC) Dans le présent document, l emploi du masculin pour désigner des personnes n a d autres fins que celle d alléger le texte. Des mesures d aide décrites dans ce programme

Plus en détail

3.2. Préservation et valorisation de l environnement

3.2. Préservation et valorisation de l environnement 3.2. Préservation et valorisation de l environnement 3.2.1. Espaces naturels 3.2.1.1. Prévention des risques de pollution maritime Objet de l aide : Inscrire le transport maritime dans une perspective

Plus en détail

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT

I - INTÉRÊT GÉNÉRAL CHARTE LOCALE DU SPORT CHARTE LOCALE DU SPORT La charte locale du sport fixe les enjeux du développement du sport et des activités physiques et sportives sur le territoire d Aulnay- sous- bois en partenariat avec le monde sportif

Plus en détail

Les dispositifs d accompagnement et de

Les dispositifs d accompagnement et de Organics Cluster in Rhône-Alpes, partenaire du colloque Bio Bio Transfo Les dispositifs d accompagnement et de financement des projets Bio Transfo: 7 octobre 2010- Technopole Alimentec Audrey Bouton, Chargée

Plus en détail

Habitat & Développement

Habitat & Développement Le réseau Habitat & Développement Habitat et développement territorial Architecture et maîtrise d œuvre Gestion locative Ingénierie thématique Retrouvez sur www.habitatdeveloppement.fr Toutes les aides

Plus en détail

Conseil général des Yvelines. Direction des Routes et Transports BESR Décembre 2011. Politique départementale en faveur des circulations douces

Conseil général des Yvelines. Direction des Routes et Transports BESR Décembre 2011. Politique départementale en faveur des circulations douces Politique départementale en faveur des circulations douces Conseil général des Yvelines Rappel : évolution de la politique départementale des circulations douces Le Schéma de 1997 1 er schéma en 1997,

Plus en détail

Electrification de. Dossier Projet. l école d Issaogo. La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école

Electrification de. Dossier Projet. l école d Issaogo. La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école Dossier Projet Electrification de l école d Issaogo La Fondation Akuo s engage à soutenir le projet d électrification de l école d Issaogo au Burkina Fasso, projet porté par les élèves et professeurs du

Plus en détail

(2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS

(2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS (2) ACTIVITÉS GÉNÉRATRICES DE REVENUS Dans les 10 premières années de son activité, M&D a concentré toutes ses forces sur les infrastructures villageoises. A la fin des années 90, la question des activités

Plus en détail

Un dispositif harmonisé pour les acteurs de l ensemble du territoire de la nouvelle Région Aquitaine Limousin Poitou Charentes sera proposé en 2017.

Un dispositif harmonisé pour les acteurs de l ensemble du territoire de la nouvelle Région Aquitaine Limousin Poitou Charentes sera proposé en 2017. Appel à Projets 2016 Education à la citoyenneté et à la solidarité internationale La Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes (ALPC) s engage à soutenir le développement des initiatives locales d'éducation

Plus en détail

CONTRIBUTION L éco-construction

CONTRIBUTION L éco-construction CONTRIBUTION L éco-construction Conseil de développement Groupe développement 22-Fév-11 Sommaire 1. Introduction... 3 Qu est-ce qu un habitat?... 3 2. Enjeux... 3 3. Objectifs généraux de l éco-construction

Plus en détail

OFFRE DE L ASSOCIATION ECOCENE DANS LE CADRE DE L ANIMATION DES TEMPS PERISCOLAIRES 2014-2015

OFFRE DE L ASSOCIATION ECOCENE DANS LE CADRE DE L ANIMATION DES TEMPS PERISCOLAIRES 2014-2015 OFFRE DE L ASSOCIATION ECOCENE DANS LE CADRE DE L ANIMATION DES TEMPS PERISCOLAIRES 2014-2015 ECOCENE, association loi 1901 Maison Leroy, 6 place JB Bareille, 64000 PAU 05.59.32.12.36 info@ecocene.fr www.ecocene.fr

Plus en détail

Journées Alésiennes de l air

Journées Alésiennes de l air Dossier de presse Mars 2015 De la métrologie au traitement Contact presse Lucile Lallié 06 01 20 83 93 lucile.lallie@pole-risques.com twitter.com/polerisques Sommaire Communiqué de presse p. 3 A propos

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales

FICHE DE POSTE. Zones d activitås communales - Suivi des dossiers de fonds de concours dans le cadre de l amånagement des zones d activitås communales FICHE DE POSTE IntitulÄ du poste : Agent de däveloppement local. Cadre statutaire : FiliÄre : Administrative CatÅgorie : B Cadres d emploi : RÄdacteur Territorial Emploi permanent : Oui Missions : Met

Plus en détail

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales.

FILIÈRE CONCERNÉE : Plantes à Parfum, Aromatiques et Médicinales. DÉCISION DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DE FRANCEAGRIMER MEP/SMEF/ Délégation nationale de VOLX. BP 8 25 Rue Maréchal Foch 04130 VOLX Dossier suivi par : Denis Cartier-Millon Tel. : 04.92.79. 34.55 E-mail : denis.cartier-millon@franceagrimer.fr

Plus en détail

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie

La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Appel à idées Mai 2007 La méthode CQHE Concept Qualité Habitat Energie Remise des propositions : 06 juillet 2007 Technologie et construction Energie dans le bâtiment : PREBAT Appel à idées PREBAT Comité

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial

Plan Climat-Energie Territorial Plan Climat-Energie Territorial Groupe de travail thématique : EPINAL, 16 Mai 2011 «Maîtrise de l énergie et valorisation des énergies renouvelables dans l habitat privé et social.» Plan Climat-Energie

Plus en détail

CONTENU DU DOSSIER. Le WE WARN en bref. Contexte de l événement. Contenu de l événement. Programme. L après WE WARN. Organisateur.

CONTENU DU DOSSIER. Le WE WARN en bref. Contexte de l événement. Contenu de l événement. Programme. L après WE WARN. Organisateur. Présentation WE WARN 2016 CONTENU DU DOSSIER Le WE WARN en bref Contexte de l événement Contenu de l événement Programme L après WE WARN Organisateur Connectons-nous 2 3 6 8 9 10 11 LE WE WARN EN BREF

Plus en détail

Le territoire des îles Wallis et Futuna

Le territoire des îles Wallis et Futuna Le territoire des îles Wallis et Futuna présente le Colloque UNE AGRICULTURE DURABLE AU SERVICE DE LA POPULATION À Wallis et Futuna Le colloque Une agriculture durable au service de la population (ADSP)

Plus en détail

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment

10/03/2016. Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment 10/03/2016 Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâtiment Les politiques publiques de la performance énergétique et environnementale et l innovation José Caire Directeur Villes

Plus en détail

BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES

BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES BENEFICIER DE CONSEILS ET ACCOMPAGNEMENTS PERSONNALISES Environnement / Sécurité 86 - Evaluation des Risques Professionnels Diagnostic de l entreprise sur la conformité à la réglementation dans le domaine

Plus en détail

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés

COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés COPROPRIÉTAIRES SOYEZ COPRO-ACTIFS! Un accompagnement sur-mesure pour une gestion durable des copropriétés Chef de file en matière d habitat depuis plus de 30 ans, la Communauté urbaine du Grand Nancy

Plus en détail

Hori r zon o n 2 016

Hori r zon o n 2 016 Horizon 2016 3 priorités, 14 actions PRIORITÉ 1 : développer l ingénierie touristique et l émergence de projets Action 1 a : accompagner les projets structurants inscrits au Pôle d Excellence Rurale Action

Plus en détail

CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE LA HAUTE-SAVOIE. Une année marquée par la régionalisation Bilan d activité - CCI de la Haute-Savoie

CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE LA HAUTE-SAVOIE. Une année marquée par la régionalisation Bilan d activité - CCI de la Haute-Savoie CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DE LA HAUTE-SAVOIE 2011 Une année marquée par la régionalisation Bilan d activité - CCI de la Haute-Savoie BILAN D ACTIVITE 2011 CCI de la Haute-Savoie CHIFFRES CLES

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE

CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE Direction territoriale SUD-EST ENTREPRISES DE salariés -150 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION CAHIER DES CHARGES TPE-PME 2013 Date limite de réponse : 05 AVRIL 2013 > LE CONTEXTE La majeure partie

Plus en détail

Les achats de l Etat et de ses établissements publics Objectifs et indicateurs

Les achats de l Etat et de ses établissements publics Objectifs et indicateurs Les achats de l Etat et de ses établissements publics Objectifs et indicateurs Guide de la mesure des résultats Le Service des Achats de l État s assure que les achats de l État et de ses établissements

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN

QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE REGION LIMOUSIN 1. IDENTIFICATION ET COORDONNEES DE VOTRE ORGANISME LOCAL 1.1. Sigle de votre organisme :

Plus en détail

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby

Des environnements facilitants pour une société universelle. Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby Des environnements facilitants pour une société universelle Présentation de la politique d accessibilité universelle de la Ville de Granby par Patrice Faucher Mise en contexte de l adoption de la politique

Plus en détail

Comment savoir si ma commune fait partie du territoire VPah? Consultez le site internet du Pays Loire Val d Aubois à la page partenaires

Comment savoir si ma commune fait partie du territoire VPah? Consultez le site internet du Pays Loire Val d Aubois à la page partenaires QUESTIONS REPONSES J habite dans une Ville ou un Pays d art et d histoire : Comment savoir si ma commune fait partie du territoire VPah? Consultez le site internet du Pays Loire Val d Aubois à la page

Plus en détail

CANDIDATURE DE LA VILLE DE PARIS «NOUVELLES DYNAMIQUES DE RENOVATION DES LOGEMENTS» Sommaire :

CANDIDATURE DE LA VILLE DE PARIS «NOUVELLES DYNAMIQUES DE RENOVATION DES LOGEMENTS» Sommaire : CANDIDATURE DE LA VILLE DE PARIS «NOUVELLES DYNAMIQUES DE RENOVATION DES LOGEMENTS» Sommaire : 1- Spécificités du parc parisien et priorités politiques 2- Les dispositifs parisiens d incitation à la rénovation

Plus en détail

C O M M U N I C A T I O N

C O M M U N I C A T I O N C O M M U N I C A T I O N Appui du Fonds d Encouragement Régional (FER) à la création de chambres d hôtes Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers-ères, Début juin le comité de Pays-d

Plus en détail

Gironde Jeudi 17 décembre 2015

Gironde Jeudi 17 décembre 2015 Réunion départementale Gironde Jeudi 17 décembre 2015 CRTA Présentation MOPA 2016 Bordeaux 17 décembre 2015 Ordre du jour Présentation programme de formations 2016 Services MOPA Service civique Régie Réseau

Plus en détail

Ensemble, mobilisons les citoyens pour la transition énergétique!

Ensemble, mobilisons les citoyens pour la transition énergétique! 1 Ensemble, mobilisons les citoyens pour la transition énergétique! Face à l urgence climatique, les territoires se mobilisent pour répondre aux enjeux des crises climatique et énergétique. Les citoyens

Plus en détail

FINANCEMENT PARTICIPATIF : SUBVENTIONS D INVESTISSEMENT L HABITAT SAINT-CYR, HABITAT REGROUPÉ RENNAIS INNOVANT

FINANCEMENT PARTICIPATIF : SUBVENTIONS D INVESTISSEMENT L HABITAT SAINT-CYR, HABITAT REGROUPÉ RENNAIS INNOVANT FINANCEMENT PARTICIPATIF : SUBVENTIONS D INVESTISSEMENT L HABITAT SAINT-CYR, HABITAT REGROUPÉ RENNAIS INNOVANT L habitat regroupé Saint-Cyr pour personnes en situation de handicap moteur ou de handicap

Plus en détail

Donner la priorité à une rénovation profonde du parc existant

Donner la priorité à une rénovation profonde du parc existant Colloque du Syndicat des Energies Renouvelables Lyon - 21 février 2013 Donner la priorité à une rénovation profonde du parc existant Pierre HERANT Chef du Service Bâtiment de l ADEME Directeur de la Fondation

Plus en détail

JOURNEE DU DEVELOPPEMENT RURAL Direction du Développement Rural (DGO3) 17 décembre 2015, La Marlagne

JOURNEE DU DEVELOPPEMENT RURAL Direction du Développement Rural (DGO3) 17 décembre 2015, La Marlagne JOURNEE DU DEVELOPPEMENT RURAL Direction du Développement Rural (DGO3) 17 décembre 2015, La Marlagne RAPPORT DE PARTICIPATION Objectifs de la journée : souligner l évolution de la définition de la ruralité,

Plus en détail

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE

SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE SYNTHESE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE RELANCE DE LA FILIERE CAFE Objectif général L objectif général de ce programme de développement est d atteindre une production de qualité, de 1000 tonnes de café marchand,

Plus en détail

Vendredi 8 avril 2011

Vendredi 8 avril 2011 www.laregion.fr Vendredi 8 avril 2011 La Région et la Banque Européenne d Investissement (BEI) mettent en place le Fonds photovoltaïque régional en partenariat avec trois banques régionales Muriel PIN

Plus en détail

Fleur de lin DRAP P 7 3 a

Fleur de lin DRAP P 7 3 a 37 a P un village typique Drap sur la Route Royale La route qui longe le Paillon, et qui traverse Drap, est une voie de circulation chargée d histoire. Dès le Moyen-Age, la route du sel qui partait de

Plus en détail

Forme urbaine pour une gestion économe des sols

Forme urbaine pour une gestion économe des sols Forme urbaine pour une gestion économe des sols Fiche thème B Préserver les fonctions de production alimentaire des espaces agricoles Garantir les fonctions environnementales de l espace rural Décliner

Plus en détail

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement

Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement Programme d action et plan de financement 2015 des SAGE portés par l Etablissement A la demande des commissions locales de l eau (CLE) concernées, l Etablissement devrait assurer en 2015 le rôle de structure

Plus en détail

Abattement TFPB en ZUS

Abattement TFPB en ZUS Abattement Septembre 2015 TFPB en QPV USH - Service Politiques urbaines et sociales Abattement TFPB en ZUS cadre réglementaire : article 62 de la loi de finances 2015 Application d un abattement de 0 %

Plus en détail

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS

ORIENTATION ENJEU ACTIVITÉS MISSION Par la concertation et la mobilisation des acteurs du secteur, le Comité sectoriel de main-d œuvre des pêches maritimes (CSMOPM) a pour mission d analyser, développer et diffuser un ensemble d

Plus en détail

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe

Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Parcours street-art Pays Portes de Gascogne (Gers) Appel à projet commune de Tournecoupe Culture Portes de Gascogne Avril 2016 Contexte de l appel à projet Le projet street-art de la commune de Tournecoupe

Plus en détail

GFE Liste des BTS - BTSA NIVEAU 3 : cohérence forte NIVEAU 2 : cohérence moyenne NIVEAU 1 : cohérence faible

GFE Liste des BTS - BTSA NIVEAU 3 : cohérence forte NIVEAU 2 : cohérence moyenne NIVEAU 1 : cohérence faible Agriculture ANALYSE, CONDUITE ET STRATEGIE DE L'ETREPRISE AGRICOLE AGRONOMIE - PRODUCTIONS VEGETALES AQUACULTURE AGROEQUIPEMENT CONDUITE ET GESTION DE L'ENTREPRISE DU SECTEUR CANIN ET FELIN CONDUITE ET

Plus en détail

Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment

Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment 1 Ce qui change autour de nous Le monde change La société change Le bâtiment change Ce qui va changer pour nous Les artisans à la croisée des chemins Quelle entreprise artisanale demain? 2 La vision des

Plus en détail

Le Village Eco-citoyen présente

Le Village Eco-citoyen présente Les objectifs En organisant et en réalisant cette deuxième édition de C est dans ma Nature, fête de Eco citoyenneté, la Communauté d agglomération du Pays rochefortais répond à plusieurs objectifs définissant

Plus en détail

FILIERES ANIMALES 11 Conseil de Direction du 19 au 22 novembre 2007. SAINT-PIERRE ET MIQUELON Programme sectoriel AGRICOLE (volet élevage) 2008-2010

FILIERES ANIMALES 11 Conseil de Direction du 19 au 22 novembre 2007. SAINT-PIERRE ET MIQUELON Programme sectoriel AGRICOLE (volet élevage) 2008-2010 FILIERES ANIMALES 11 Conseil de Direction du 19 au 22 novembre 2007 SAINT-PIERRE ET MIQUELON Programme sectoriel AGRICOLE (volet élevage) 2008-2010 1 I ETAT DES LIEUX A Présentation des secteurs de production

Plus en détail

Politique d habitation : Plan d action 2015

Politique d habitation : Plan d action 2015 Habiter ma ville Politique d habitation : Plan d action 2015 (recommandé par la Commission permanente sur l habitation, le 4 février 2015 et à adopterpar le conseil municipal, le 17 mars 2015) Politique

Plus en détail

Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix

Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix Appel à candidatures visant à la cession de l immeuble situé au 34 Rue Winston Churchill à Roubaix Dossier de consultation Cahier n 1 Règlement de consultation Date et heure limites de remise des dossiers

Plus en détail

Plate-forme d archivage électronique des documents dans le département des Landes

Plate-forme d archivage électronique des documents dans le département des Landes Plate-forme d archivage électronique des documents dans le département des Landes Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Philippe OURLIAC publié le 17 février 2010

Plus en détail

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016

Domaine Transition industrielle et énergétique. APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT. Date limite de dépôt : le 15 février 2016 Domaine Transition industrielle et énergétique APPEL à MANIFESTATION d INTERÊT SOLAIRE A HAUT RENDEMENT Date limite de dépôt : le 15 février 2016 1- CONTEXTE La région Languedoc-Roussillon dispose de spécificités

Plus en détail

Colloque EPL AdCF. Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009

Colloque EPL AdCF. Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009 Colloque EPL AdCF Politique foncière : de la stratégie à l opération d aménagement Maubeuge le 15 octobre 2009 Stratégie foncière et marché local foncier le rôle de l EPF Nord Pas de Calais Intervention

Plus en détail

Forum de la micro-entreprise «Femme, crée ton emploi»

Forum de la micro-entreprise «Femme, crée ton emploi» Forum de la micro-entreprise «Femme, crée ton emploi» M O B I L I S AT I O N D E L A S S E M B L E E D E P O LY N E S I E F R A N C A I S E 3 E M E T E M P S F O R T E N F A V E U R D E L A P R O M O T

Plus en détail

Plan POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS. d action 2015-2017

Plan POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS. d action 2015-2017 POLITIQUE RÉGIONALE DES AÎNÉS Plan d action 2015-2017 Constats Plusieurs aînés rencontrés connaissent peu ou pas les différents services offerts par le réseau public ou communautaire sur le territoire

Plus en détail

Jeudi 29 octobre RÉUNION PUBLIQUE

Jeudi 29 octobre RÉUNION PUBLIQUE Commune de Soultzbach-les-Bains Plan Local d Urbanisme Jeudi 29 octobre RÉUNION PUBLIQUE Les Orienta+ons du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) STRATéGIE COMMUNICATION FORMATION Plan

Plus en détail

RENOV COPRO. des ménages :

RENOV COPRO. des ménages : RENOV COPRO L énergie, un enjeu majeur pour notre territoire Un tiers des habitants dépensent aujourd hui plus de 10 % de leurs revenus pour leurs factures d énergie. Les prix de l énergie ont augmenté

Plus en détail

Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par l activité économique

Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par l activité économique DIRECTION DU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L EMPLOI 8, rue de Cîteaux 75012 PARIS Appel à projets 2010 du Département de Paris pour développer l économie sociale et solidaire notamment l insertion par

Plus en détail

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique

Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique Cahier des charges Conception d une Charte graphique pour le Pays d Auge et d un mobilier de signalétique 1. OBJET DE LA MISE EN CONCURRENCE OBJET DU MARCHÉ Le présent marché concerne l assistance à maîtrise

Plus en détail

LE PDE DU COMMISSARIAT À L ENERGIE ATOMIQUE (CEA) DE GRENOBLE

LE PDE DU COMMISSARIAT À L ENERGIE ATOMIQUE (CEA) DE GRENOBLE LE PDE DU COMMISSARIAT À L ENERGIE ATOMIQUE (CEA) DE GRENOBLE A. LANCEMENT DE LA DEMARCHE A.1. Contexte Le CEA est situé en plein cœur du Polygone scientifique de Grenoble, à 15 minutes à pied du centre

Plus en détail

Dossier de presse. L Ecolabel Européen Services d hébergement touristique Services de camping

Dossier de presse. L Ecolabel Européen Services d hébergement touristique Services de camping L Ecolabel Européen Services d hébergement touristique Services de camping 1- Les 4 avantages effectifs pour les professionnels du tourisme 2- Les atouts de l Ecolabel 3- Les critères de certification

Plus en détail

Côté Canal. Dijon. U n e a d r e s s e p r i v i l é g i é e, a u f i l d e l e a u. * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -,

Côté Canal. Dijon. U n e a d r e s s e p r i v i l é g i é e, a u f i l d e l e a u. * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -, * Côté Canal Dijon U n e a d r e s s e p r i v i l é g i é e, a u f i l d e l e a u * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -, Dijon, ville de patrimoine et d avenir Ancienne capitale des

Plus en détail

Dossier de presse. Centre de Conservation et d Etude Archéologiques du Pas-de-Calais

Dossier de presse. Centre de Conservation et d Etude Archéologiques du Pas-de-Calais Dossier de presse Centre de Conservation et d Etude Archéologiques du Pas-de-Calais Contacts presse : Direction régionale des affaires culturelles - Laurent Barrois - 03 28 36 62 35 / 06 87 39 95 56 laurent.barrois@culture.gouv.fr

Plus en détail

Présentation de la démarche

Présentation de la démarche PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE GUENGAT Présentation de la démarche Réunion avec la Commission PLU 23 août 2012 Conception Réalisation: GEOLITT - 7 Rue Le Reun - 29480 Le Relecq Kerhuon Tél : 02 98 28

Plus en détail

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles

Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Familles actives pour le climat Synthèse du bilan des visites à domicile auprès des 93 familles Mars 2012 Dans le cadre de la mise en place de leur Plan Climat Energie Territorial (PCET), la Ville de Besançon

Plus en détail

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ADEREE PROGRAMME DU CODE D EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Recrutement de l ingénieur Génie Civil -Expert bâtiments du Programme Durée une année renouvelable selon le besoin TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

CONFÉRENCE SOCIALE des 7 et 8 juillet 2014. Table ronde 4 Accélérer le retour de la croissance par l investissement

CONFÉRENCE SOCIALE des 7 et 8 juillet 2014. Table ronde 4 Accélérer le retour de la croissance par l investissement CONFÉRENCE SOCIALE des 7 et 8 juillet 2014 Table ronde 4 Accélérer le retour de la croissance par l investissement Contexte Pour 2014, l INSEE table sur une croissance de 0,7% en France. Trop faible pour

Plus en détail

Service des loisirs et de la culture

Service des loisirs et de la culture Service des loisirs et de la culture P L A N D A C T I O N M A D A A D O P T É 2 0 0 9-2 0 1 0-2 0 1 1-2 0 1 2 Les priorités Les projets Les activités et les moyens Les partenaires Coûts 2009 Coûts 2010

Plus en détail

AIDE A L IMMOBILIER INVESTISSEMENT IMMOBILIER POUR LES TRES PETITES ENTREPRISES ET LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES - TPE/PME

AIDE A L IMMOBILIER INVESTISSEMENT IMMOBILIER POUR LES TRES PETITES ENTREPRISES ET LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES - TPE/PME AIDE A L IMMOBILIER INVESTISSEMENT IMMOBILIER POUR LES TRES PETITES ENTREPRISES ET LES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES - TPE/PME ARTICLE 1 er : FINALITES Règlement d Application La finalité de ce dispositif

Plus en détail

HÉBERGEMENT TOURISTIQUE Guide de démarrage

HÉBERGEMENT TOURISTIQUE Guide de démarrage 2012 HÉBERGEMENT TOURISTIQUE Guide de démarrage Chantal Landry Conseillère en promotion touristique CLD du Kamouraska Le CLD du Kamouraska est heureux de vous offrir ce Guide de démarrage d un hébergement

Plus en détail