PACTE 87. Programme Action Cancer Toutes Entreprises. Du Comité de la Haute-Vienne De la Ligue contre le Cancer A.DEBORD

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PACTE 87. Programme Action Cancer Toutes Entreprises. Du Comité de la Haute-Vienne De la Ligue contre le Cancer A.DEBORD"

Transcription

1 PACTE 87 Programme Action Cancer Toutes Entreprises Du Comité de la Haute-Vienne De la Ligue contre le Cancer A.DEBORD

2 Le contexte Plan cancer Objectif 9: diminuer l impact du cancer sur la vie personnelle Accorder une priorité au maintien et au retour dans l emploi

3 Le contexte Action 9-4 : parfaire l offre de solutions adaptées à chaque situation personnelle des personnes atteintes de cancer Ouvrir plus largement les droits à l aménagement du temps de travail Élargir les possibilités d aménagements du poste de travail Accompagner vers l emploi les personnes dont le licenciement n aura pu être évité

4 Le contexte Action 9-5 : responsabiliser l entreprise sur l objectif de maintien dan l emploi ou la réinsertion professionnelle Organiser des rencontres avec les représentants des entreprises pour évaluer les contraintes pesant sur la réinsertion des salariés et sensibiliser les employeurs à la lutte contre les discriminations

5 Le contexte Action 9-6 : progresser dans la coordination territoriale des différents acteurs qui interviennent pour le maintien dans l emploi ou son accès Établir un état des lieux de l offre de service proposée Expérimenter une démarche globale de coordination

6 Le contexte Action 9-7 : valoriser le travail réalisé sur le maintien dans l emploi pour le faire connaître et le développer Expérience positive du comité des Alpes maritimes

7 PACTE 87 3 axes de travail: Le patient: Mieux l informer sur les dispositifs de reprise du travail L accompagner dans ses démarches Le monde de l entreprise: Le sensibiliser Mettre en place des actions de formation/information

8 PACTE 87 Le monde médical: Oncologues Médecins du travail Médecins traitants Caisses d assurance maladie

9 PACTE 87 Méthodologie Réalisation d enquêtes à destination : Des patients Des entreprises Des médecins du travail Rencontre avec les différentes instances patronales Rencontres avec les entreprises

10 PACTE 87 Constitution d un groupe de travail: Ligue contre le cancer AACCC Représentants du patronat : DRH, responsables du personnel Psychologues Psychoclinicienne du travail Médecins du travail Caisses d assurance maladie

11 L enquête «patients»

12 L enquête «patients»

13 L enquête «patients» Modalités de diffusion: Ligue contre le cancer Services d oncologie du CHU Association des Amis du Centre de Cancérologie Chénieux 41 réponses recueillies: 9 hommes 32 femmes

14 L enquête «patients» Activité avant la maladie

15 L enquête «patients» Âge au moment du diagnostic Durée moyenne du congé: Hommes : 11,5 mois (minimum:6 mois; maximum: 15 mois) Femmes : 14 mois (minimum: 1 mois; maximum: 5 ans)

16 L enquête «patients» Information de l employeur Information des collègues Maintien des contacts pendant l arrêt maladie Employeur collègues

17 L enquête «patients» Qui informe le médecin du travail?

18 L enquête «patients» Information quant aux modalités de reprise du travail Dispensée par qui? Participation à un atelier d aide au retour à l emploi: 3 personnes Atelier organisé par CPAM et Ligue cancer

19 L enquête «patients» Moment de reprise du travail Raisons de la reprise anticipée Pas de reprise: - 6 arrêts encore en cours - 2 mises en invalidité - 1 licenciement pour inaptitude - 1 retraite anticipée Raisons autres: - Ne pas perdre le contact avec l évolution de l entreprise - Échéances à tenir pour éviter la disparition du service - Jeune et encore capable de faire un travail

20 L enquête «patients» Difficultés rencontrées au moment de la reprise Mesures d aide à la reprise du travail

21 L enquête «patients» Difficultés rencontrées à la reprise: Il a fallu prouver que je ne pouvais pas faire le même travail qu avant. La maladie vous change et les collègues et votre employeur croient que vous êtes la même personne avec le même dynamisme. Étant dans le secteur public, je n ai eu aucun souci pour ma reprise, d autant que j avais gardé des contacts réguliers pour notamment aider mes collègues de travail et j avais même été les voir plusieurs fois. Cela m a permis de reprendre plus facilement et de me sentir utile tout au long de mon absence.

22 L enquête «patients» Difficultés rencontrées à la reprise: Aucune prise en compte de mon état de santé dans l exécution de mes tâches journalières et refus du télétravail. Aucun accompagnement ou aide de la part du service du personnel de mon entreprise ni de la sécurité Sociale. Le conseil de l ordre des pharmaciens et des médecins dont je dépends ne connaît pas l empathie. Pas évident de retrouver ma place puisqu une nouvelle collègue avait été embauchée. Problème de la confidentialité lorsqu on travaille en milieu hospitalier et qu on y est soigné.

23 L enquête «patients» Propositions concernant les malades: Informer les malades sur les droits sociaux et les modalités de reprise du travail. Avoir quelqu un pour nous orienter dans nos démarches, nous indiquer nos droits pour pouvoir changer de poste. Demande d une meilleure prise en charge après le traitement. Le traitement d hormonothérapie donne des douleurs invalidantes. L oncologue a fait son travail, après c est à vous de faire face et de «serrer les dents et de s estimer heureuse d être en vie». C est vrai mais on a le droit de dire notre souffrance et d être pris en considération. Suivre le patient durant au moins 6 mois de manière régulière et l écouter. Mettre en place des groupes de stimulation de mémoire, de stimulation cognitive. Pouvoir en discuter avec d autres.

24 L enquête «patients» Propositions concernant l entreprise: Informer les employeurs sur les conséquences et effets secondaires des traitements lourds. Informer les employeurs que la maladie n est pas une honte. Sensibiliser les entreprises et les médecins du travail sur les effets du cancer qui atteint le malade physiquement mais pas les compétences. Accompagner les employeurs pour les informer sur la maladie et la reprise à temps partiel et des aides dont ils pourraient avoir besoin.

25 Conclusions de l étude Vican 2 Ce que les malades demandent Limiter les ruptures dans le parcours professionnel: Tester un dispositif sur le mode du «congé de présence parentale» Favoriser le recours au dispositif «périodes de professionnalisation» (reclassement, reconversion) Mieux anticiper la reprise professionnelle Mieux informer les personnes malades de leurs droits et des dispositifs existants Les accompagner dans cette reprise: Au moment et après la reprise (soutien psychologique, coaching, tutorat) En amont : développer les ateliers «vie professionnelle/reprise d emploi proposés par les CARSAT et la Ligue contre le cancer

26 Conclusions de l étude Vican 2 Ce que les malades demandent Sensibiliser les employeurs et les institutions (Pôle emploi, CAP emploi) Sur l accueil d une personne en longue maladie: Meilleure information sur les conséquences du cancer pour lever les tabous Information sur les acteurs et dispositifs à même d aider les employeurs dans la réintégration de leurs salariés Source: observatoire sociétal des cancers: rapport 2013

27 PACTE 87: informer les malades Modalités de reprise du travail

28 PACTE 87: informer les malades Modalités de reprise du travail

29 PACTE 87: informer les malades Affiche à destination des salariés

30 PACTE 87: informer les malades

31 PACTE 87: informer les malades

32 PACTE 87: informer les entreprises Leurs demandes: Une affiche avec organigramme pour préciser qui fait quoi, à quel moment et les différentes structures à contacter à chaque étape du parcours Un module d information à destination des responsables: Comment gérer l annonce de la maladie (connaissances minimales indispensables) Comment se comporter pendant la maladie? Comment gérer le retour?

33 PACTE 87: informer les entreprises

34 PACTE 87: informer les entreprises

35 PACTE 87: informer les entreprises Élaboration d un module d information par un groupe de psychologues et psychoclinicienne du travail Diffusion de l enquête «employeurs» Diffusion de l enquête «médecins du travail» Rencontre avec des entreprises A partir de septembre: organisation de réunions d information

36 PACTE 87: informer les entreprises Charte «Cancer et travail»: Ancrer le sujet dans les stratégies d entreprises Faire évoluer les représentations liées au cancer Accompagner les équipes Favoriser l intégration et le maintien dans l emploi Favoriser des comportements de non discrimination en matière de santé au travail

37 Ligue contre le cancer Comité avenue des Bénédictins LIMOGES Tél : du lundi au vendredi 9h à 17h

LA CONSULTATION PLURIDISCIPLINAIRE D AIDE AU RETOUR AU TRAVAIL APRES CANCER du CHU de CAEN

LA CONSULTATION PLURIDISCIPLINAIRE D AIDE AU RETOUR AU TRAVAIL APRES CANCER du CHU de CAEN LA CONSULTATION PLURIDISCIPLINAIRE D AIDE AU RETOUR AU TRAVAIL APRES CANCER du CHU de CAEN 2 ème journée régionale sur les soins oncologiques de support 7 juin 2013 Professeur Bénédicte CLIN-GODARD, Service

Plus en détail

LE MAINTIEN DANS L EMPLOI. Les acteurs du maintien dans l'emploi (PRITH)

LE MAINTIEN DANS L EMPLOI. Les acteurs du maintien dans l'emploi (PRITH) LE MAINTIEN DANS L EMPLOI Une réunion pour ANTICIPER la fin de l arrêt de travail et PREPARER la reprise Pendant l arrêt de travail RÔLE DES MEDECINS Médecin du travail Médecin traitant Médecin conseil

Plus en détail

Prévention de la Désinsertion Professionnelle (PDP) 28/10/2011 FdB

Prévention de la Désinsertion Professionnelle (PDP) 28/10/2011 FdB Prévention de la Désinsertion Professionnelle (PDP) ->Réussir le retour d un salarié après un arrêt de travail 28/10/2011 FdB Plan de l intervention Le contexte les enjeux d un retour à l emploi réussi

Plus en détail

GARDER SON TRAVAIL OU SE RÉINSÉRER PROFESSIONNELLEMENT FACE À UN CANCER

GARDER SON TRAVAIL OU SE RÉINSÉRER PROFESSIONNELLEMENT FACE À UN CANCER GARDER SON TRAVAIL OU SE RÉINSÉRER PROFESSIONNELLEMENT FACE À UN CANCER Sophie Fantoni-Quinton, CHRU Lille (Service de médecine du travail) Université Lille2 (CRDP) Le retour au travail : une préoccupation

Plus en détail

Job Coaching. Soutien des patients dans le processus de réinsertion professionnelle auprès de leur employeur

Job Coaching. Soutien des patients dans le processus de réinsertion professionnelle auprès de leur employeur Job Coaching Soutien des patients dans le processus de réinsertion professionnelle auprès de leur employeur Expériences de la Ligue fribourgeoise contre le cancer Rémy Noël Directeur adjoint Ligue fribourgeoise

Plus en détail

Le retour à l emploi

Le retour à l emploi Le retour à l emploi Missions du Service Social Faciliter l accès et le droit aux soins des personnes en situation de précarité. Prévenir la désinsertion professionnelle des assurés malades ou handicapés.

Plus en détail

Démarche de reclassement pour motif médical

Démarche de reclassement pour motif médical TABLEAU DEMARCHE Démarche de pour motif médical Juin 2015 Direction Générale Réseaux Professionnels Rappel des obligations (décret 1985 et Loi de 1984) : 1. Etudier les possibilités d aménagement de poste

Plus en détail

PROFIL DE POSTE RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER DU CRA RAF

PROFIL DE POSTE RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER DU CRA RAF 1. GRADE, METIER, EMPLOI Grade Attaché d administration hospitalière (ou équivalent) Emploi Responsable de gestion administrative et financière du CRA Métier Responsable Administratif et Financier () %

Plus en détail

Le retour à l emploi

Le retour à l emploi Le retour à l emploi Le retour à l emploi La prévention de la désinsertion professionnelle La PDP c est quoi? En pratique Le retour à l emploi au même poste La reprise à temps partiel thérapeutique / reprise

Plus en détail

PACTE Programme d Ac on Cancer Toutes Entreprises

PACTE Programme d Ac on Cancer Toutes Entreprises Livret entreprises PACTE Programme d Ac on Cancer Toutes Entreprises En tant qu employeur, vous pouvez être confronté à des salariés ou des proches de salariés concernés par la maladie cancéreuse. Comment

Plus en détail

Programme destiné aux salariés, aux chefs d entreprises et aux travailleurs indépendants

Programme destiné aux salariés, aux chefs d entreprises et aux travailleurs indépendants Programme destiné aux salariés, aux chefs d entreprises et aux travailleurs indépendants Ce programme innovant proposé par le GEFLUC s inscrit dans le cadre du Plan Cancer 2014-2019 dont l un des axes

Plus en détail

Actes Journées Santé Travail du CISME Tome II Historique. Session 1 : Philosophie du travail en réseau

Actes Journées Santé Travail du CISME Tome II Historique. Session 1 : Philosophie du travail en réseau Actes Journées Santé Travail du CISME Tome II 2012 Session 1 : Philosophie du travail en réseau Participation des Services de Santé au travail aux cellules de prévention de la désinsertion professionnelle

Plus en détail

Michel YAHIEL PRESIDENT DE L ANDRH EN 2010

Michel YAHIEL PRESIDENT DE L ANDRH EN 2010 «je pense que si nous faisions en sorte de prévenir ou de faciliter ou d accompagner dans les meilleures conditions son retour [le retour du salarié absent de longue durée], je pense que nous ferions quelque

Plus en détail

Sylvie Gillet, Responsable Département service social Carsat NP Côte d Opale

Sylvie Gillet, Responsable Département service social Carsat NP Côte d Opale Rendez-vous de la prévention 08-03 03-2011 Intervenants Sylvie Gillet, Responsable Département service social Carsat NP Côte d Opale Mauricette Cotte, Responsable adjointe Risques Profesionnels Cpam Côte

Plus en détail

Evaluation de 10 ans de politique de lutte contre le cancer

Evaluation de 10 ans de politique de lutte contre le cancer Evaluation de 10 ans de politique de lutte contre le cancer Haut Conseil de santé publique co-pilotes Hélène Grandjean Caroline Weill-Gies Saisine DGS Quel impact des plans en termes de réduction des inégalités

Plus en détail

Le maintien dans l emploi : les obligations de l employeur. présentation UT DIRECCTE 72

Le maintien dans l emploi : les obligations de l employeur. présentation UT DIRECCTE 72 Le maintien dans l emploi : les obligations de l employeur 1 Les obligations de l employeurl : les principes généraux - l employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la

Plus en détail

13 septembre Dijon

13 septembre Dijon PLAN PLURIANNUEL DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ ET POUR L INCLUSION SOCIALE Journée régionale Bourgogne Franche Comté 13 septembre 2016 - Dijon ATELIERS Atelier 1 : coordonner les actions en faveur des jeunes

Plus en détail

Transfert de compétences et seconde partie de carrière : gérer le handicap comme une force. Christelle PEAN, Déléguée régionale

Transfert de compétences et seconde partie de carrière : gérer le handicap comme une force. Christelle PEAN, Déléguée régionale Transfert de compétences et seconde partie de carrière : gérer le handicap comme une force Christelle PEAN, Déléguée régionale L Agefiph Association de gestion du fonds pour l insertion des personnes handicapées

Plus en détail

P.S.T. : Pôle Santé Travail

P.S.T. : Pôle Santé Travail P.S.T. : Pôle Santé Travail 1 Le PST s est formé dans le courant de l année 2004. Il comprend : le médecin du travail la psychologue pour le personnel l assistante sociale du personnel travaillant dans

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : HÔTELLERIE DE PLEIN AIR

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : HÔTELLERIE DE PLEIN AIR MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3271 Convention collective nationale IDCC : 1631. HÔTELLERIE DE PLEIN AIR ACCORD DU 20 DÉCEMBRE 2011 RELATIF À L INSERTION

Plus en détail

DU PROGRAMME DE DEPISTAGE DES CANCERS ADJOINT AU DIRECTEUR GROUPEMENT D INTERET PUBLIC (GIP)

DU PROGRAMME DE DEPISTAGE DES CANCERS ADJOINT AU DIRECTEUR GROUPEMENT D INTERET PUBLIC (GIP) DROME ARDECHE PREVENTION CANCERS 9 RUE MELIES 26000 VALENCE TEL : 04.75.43.04.61 E-mail : pmoulin@dapc.fr MEDECIN COORDONNATEUR ADJOINT AU DIRECTEUR GROUPEMENT D INTERET PUBLIC (GIP) DROME-ARDECHE PREVENTION

Plus en détail

Prévention de l inaptitude et amélioration des conditions de travail

Prévention de l inaptitude et amélioration des conditions de travail CGT 9 octobre 2015 Philippe TROUVET CARSAT Auvergne Prévention de l inaptitude et amélioration des conditions de travail Enjeux Un arrêt de travail ou une inaptitude prévisible au poste de travail ont

Plus en détail

CANCER et TRAVAIL. parcours du patient - retour au milieu professionnel après un cancer

CANCER et TRAVAIL. parcours du patient - retour au milieu professionnel après un cancer CANCER et TRAVAIL parcours du patient - retour au milieu professionnel après un cancer B. Jacqueme : Société de Médecine du Travail Paca Corse 25 novembre 2014 1 2 Organisation mise en place pour le traitement

Plus en détail

Apports de la reconnaissance du statut de travailleur handicapé...28

Apports de la reconnaissance du statut de travailleur handicapé...28 Sommaire Introduction...13 Chapitre 1 - La reconnaissance du statut de travailleur handicapé...17 Définitions...17 Le handicap : une notion juridique multidimensionnelle?...17 En droit du travail, quelle

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES SENIORS DANS L EMPLOI

ACCOMPAGNER LES SENIORS DANS L EMPLOI ACCOMPAGNER LES SENIORS DANS L EMPLOI 1 Depuis le 1er janvier 2010, les associations employant au moins 50 salariés risquent une pénalité financière si elles n ont pas conclu un accord ou établi un plan

Plus en détail

L avancée de la coordination du Réseau de l Assurance Maladie. dans la Prévention de la Désinsertion Professionnelle

L avancée de la coordination du Réseau de l Assurance Maladie. dans la Prévention de la Désinsertion Professionnelle SMT 21/09/2010 L avancée de la coordination du Réseau de l Assurance Maladie dans la Prévention de la Désinsertion Professionnelle Contexte En 10 ans, le nombre d avis d inaptitude est passé de 70 000

Plus en détail

Diplôme de formation interprofessionnelle pour une approche transversale et coordonnée du parcours de santé

Diplôme de formation interprofessionnelle pour une approche transversale et coordonnée du parcours de santé UNIVERSITE PAUL SABATIER TOULOUSE Diplôme de formation interprofessionnelle pour une approche transversale et coordonnée du parcours de santé déclinaison cancérologie (prévoir déclinaison gériatrie, maladies

Plus en détail

Professionnelle [PDP] Un parcours attentionné mis en place par le réseau de l Assurance Maladie

Professionnelle [PDP] Un parcours attentionné mis en place par le réseau de l Assurance Maladie La Prévention de la Désinsertion Professionnelle [PDP] Un parcours attentionné mis en place par le réseau de l Assurance Maladie La PDP, c est cest quoi? Une offre de service de proximité permettant de

Plus en détail

IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé

IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Qui sommes-nous? IREPS : Instance Régionale d Education et de Promotion de la Santé Anciennement : Comités départementaux et régionaux d éducation pour la santé (CODES/CRES) Un réseau national piloté par

Plus en détail

Les Infirmières Coordinatrices: Quel est leur rôle? Cécile BEDU Jenifer SALVAT Charlène SARRAZIN Elisabeth BOUISSET

Les Infirmières Coordinatrices: Quel est leur rôle? Cécile BEDU Jenifer SALVAT Charlène SARRAZIN Elisabeth BOUISSET Les Infirmières Coordinatrices: Quel est leur rôle? Cécile BEDU Jenifer SALVAT Charlène SARRAZIN Elisabeth BOUISSET 15h45 Les Infirmières Coordinatrices: en hématologie en et oncologie au CHP Cécile BEDU

Plus en détail

SANTE PROTECTION SOCIALE

SANTE PROTECTION SOCIALE SANTE PROTECTION SOCIALE COMITE MEDICAL DEPARTEMENTAL DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DOMAINES DE COMPETENCES / COMPOSITION DU DOSSIER DE SAISINE Agents IRCANTEC IMPORTANT Compte tenu du

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION LIGUE NATIONALE CONTRE LE CANCER COMITE GUADELOUPE Organisme de formation enregistré sous le numéro 95 97 01124 97 auprès du Préfet de Région de la Guadeloupe PROGRAMME DE FORMATION 2011 CONTACT Adresse

Plus en détail

La Ligue contre le cancer - Comité 19

La Ligue contre le cancer - Comité 19 La Ligue nationale contre le cancer, créée en 1918, est la seule association de lutte contre le cancer sur tous les fronts de la maladie. Reconnue d utilité publique, elle repose sur la générosité du public.

Plus en détail

Inaptitude au poste de travail

Inaptitude au poste de travail Qu est ce que l inaptitude au poste de travail? Le médecin du travail est le seul compétent pour se prononcer sur l aptitude de tout salarié à occuper un emploi. L inaptitude peut être physique ou psychique,

Plus en détail

Oncologie 93, un réseau de santé en cancérologie en Seine Saint Denis

Oncologie 93, un réseau de santé en cancérologie en Seine Saint Denis Oncologie 93, un réseau de santé en cancérologie en Seine Saint Denis Seine Saint Denis coordonner proximité collaborer accompagner mutualiser évaluer innover orienter ressource plate-forme associations

Plus en détail

Inaptitude au poste de travail

Inaptitude au poste de travail Qu est ce que l inaptitude au poste de travail? Le médecin du travail est le seul compétent pour se prononcer sur l aptitude de tout salarié à occuper un emploi. L inaptitude peut être physique ou psychique,

Plus en détail

Association ISATIS Association pour l Intégration, le Soutien, l Accompagnement au Travail et l Insertion Sociale

Association ISATIS Association pour l Intégration, le Soutien, l Accompagnement au Travail et l Insertion Sociale Association ISATIS Association pour l Intégration, le Soutien, l Accompagnement au Travail et l Insertion Sociale Direction Territoriale Var/Corse Centre d Affaires Europe Tour Arlatan 50 Voie Aurélienne

Plus en détail

Retour à l emploi après cancer du sein : quelle réalité?

Retour à l emploi après cancer du sein : quelle réalité? Retour à l emploi après cancer du sein : quelle réalité? Nathalie Chérot-Kornobis - Praticien hospitalier CHU Lille Service de Médecine du Travail Pathologies Professionnelles et Environnement (Pr. A.

Plus en détail

L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du. patient en Cancérologie

L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du. patient en Cancérologie L IDE pivot : le fil rouge dans le parcours personnalisé du patient en Cancérologie Nicole Gérentes, Cécile Migala, Patrice Moreau, Véronique Tarit IDE pivots de l Institut de Cancérologie Lucien Neuwirth

Plus en détail

ACTEURS DU DÉPARTEMENT DE L AIN

ACTEURS DU DÉPARTEMENT DE L AIN ACTEURS DU DÉPARTEMENT DE L AIN Gex BOURG EN BRESSE Oyonnax Nantua Trévoux Meximieux Belley 9 1 Adresse : 580 rue Lavoisier - 01 960 PERONNAS Mail contact dispositif Senior : cedric.gaillard@pole-emploi.fr

Plus en détail

PROJET TERRITORIAL DE SANTE

PROJET TERRITORIAL DE SANTE Pays Sud Charente Présentation globale Novembre 2010 SOMMAIRE Historique et contexte Bilan d activité 2009/2010 : Méthodologie et concertation Axes de travail, objectifs opérationnels et résultats Perspectives

Plus en détail

Conférence «maintien dans l emploi des salariés en risque d inaptitude» Vendredi 20 novembre 2015

Conférence «maintien dans l emploi des salariés en risque d inaptitude» Vendredi 20 novembre 2015 Conférence «maintien dans l emploi des salariés en risque d inaptitude» Vendredi 20 novembre 2015 Ouverture Rappel du cadre réglementaire Les acteurs La démarche Les enjeux Anticipation Traitement de la

Plus en détail

Charte régionale pour le maintien dans l emploi des personnes handicapées Franche-Comté

Charte régionale pour le maintien dans l emploi des personnes handicapées Franche-Comté Direction Régionale du travail, de l emploi et de la formation professionnelle de Franche Comté Charte régionale pour le maintien dans l emploi des personnes handicapées Franche-Comté PREAMBULE Au regard

Plus en détail

Fiche de poste de coordinateur administratif MSP

Fiche de poste de coordinateur administratif MSP Fiche de poste de coordinateur administratif MSP A - Tâches essentielles, le cœur du métier : 1 - Animation de la coordination interprofessionnelle o Lien entre les professionnels Rencontres régulières

Plus en détail

Problématique de Santé & Maintien dans l Emploi. La Coordination Institutionnelle pour la Prévention de la Désinsertion Professionnelle en L.

Problématique de Santé & Maintien dans l Emploi. La Coordination Institutionnelle pour la Prévention de la Désinsertion Professionnelle en L. Problématique de Santé & Maintien dans l Emploi La Coordination Institutionnelle pour la Prévention de la Désinsertion Professionnelle en L.R 1 Les enjeux de la P.D.P Les constats les incidences de la

Plus en détail

PSYCHOLOGUE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE. Poste de rattachement hiérarchique : Responsable du Pôle Santé et Prévention MISSIONS

PSYCHOLOGUE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE. Poste de rattachement hiérarchique : Responsable du Pôle Santé et Prévention MISSIONS Direction des Ressources humaines PSYCHOLOGUE J PSYCHOLOGUE DU TRAVAIL (POSTE A MI-TEMPS) POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Ressources Humaines Poste de rattachement hiérarchique

Plus en détail

On est cap! Comprendre, Accompagner, Promouvoir l Emploi des personnes handicapées. En partenariat avec

On est cap! Comprendre, Accompagner, Promouvoir l Emploi des personnes handicapées. En partenariat avec On est cap! Comprendre, Accompagner, Promouvoir l Emploi des personnes handicapées. En partenariat avec Sommaire 2 Handicap au travail : OPCALIM s engage pour vous accompagner dans vos démarches 4 Personnes

Plus en détail

L OFFRE DE SERVICES POUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPEES FINANCEE PAR L AGEFIPH

L OFFRE DE SERVICES POUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPEES FINANCEE PAR L AGEFIPH L OFFRE DE SERVICES POUR LE MAINTIEN DANS L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPEES FINANCEE PAR L AGEFIPH Préambule Ce document commun à toutes les structures chargées du service d appui pour le maintien

Plus en détail

Suivi des inaptitudes au travail : un accompagnement social pour les salariés Note d intention

Suivi des inaptitudes au travail : un accompagnement social pour les salariés Note d intention Suivi des inaptitudes au travail : un accompagnement social pour les salariés Note d intention Association Santé et Médecine Interentreprises du département de la Somme 77 rue Debaussaux CS60132 80001

Plus en détail

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle

LES PLANS CANCER. IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle LES PLANS CANCER IFSI 3 septembre 2015 VEYRAT Cyrielle PLAN CANCER Contexte de mise en œuvre Contexte : 1ers Etats Généraux des malades atteints de cancer organisés par La Ligue Contre le Cancer en 1998

Plus en détail

EQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE... 2 REFORME DU SUIVI MEDICAL... 2 HARMONISATION DE LA PROCEDURE D INAPTITUDE... 3 CONTESTATION DES AVIS DU MEDECIN...

EQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE... 2 REFORME DU SUIVI MEDICAL... 2 HARMONISATION DE LA PROCEDURE D INAPTITUDE... 3 CONTESTATION DES AVIS DU MEDECIN... NOTE D INFO N 75 ACTUALITES Loi 2016-1088 du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels (Partie 2 Réforme de la médecine du

Plus en détail

Construire et organiser son réseau «Maintien dans l emploi» pour une optimisation de sa démarche partenariale précoce

Construire et organiser son réseau «Maintien dans l emploi» pour une optimisation de sa démarche partenariale précoce Actes Journées Santé Travail du CISME Tome II 2012 Session 3 : Les partenaires à travers leur contribution aux réseaux Construire et organiser son réseau «Maintien dans l emploi» pour une optimisation

Plus en détail

Présentation du FIPHFP. Le FIPHFP : outil de politique publique

Présentation du FIPHFP. Le FIPHFP : outil de politique publique Présentation du FIPHFP Le FIPHFP : outil de politique publique 1 Bref rappel des textes La loi de 2005 s inscrit dans une continuité (de 1898 à 2011 ) Mais elle est aussi une loi de rupture «Constitue

Plus en détail

APPRENTISSAGE DE L EXERCICE MÉDICAL. La relation médecin - patient

APPRENTISSAGE DE L EXERCICE MÉDICAL. La relation médecin - patient APPRENTISSAGE DE L EXERCICE MÉDICAL La relation médecin - patient Jacqueline CARDONA 24 janvier 2012 Contrat de soins «comportant, pour le praticien, l'engagement, sinon, bien évidemment, de guérir le

Plus en détail

LE MAINTIEN DANS L EMPLOI

LE MAINTIEN DANS L EMPLOI Prévenir la Désinsertion Professionnelle LE MAINTIEN DANS L EMPLOI Problème de santé au travail? Risque d inaptitude? Des solutions existent www.simt.fr Le SIMT, votre Service de Médecine et Santé au Travail

Plus en détail

DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE

DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE DISPOSITIF DE COORDINATION EN NEUROCHIRURGIE 10 MARS 2017 CHU Pontchaillou - RENNES Expérimentation en cours Dans le cadre du deuxième plan cancer, première phase d expérimentation du dispositif des infirmiers

Plus en détail

Cellule Maintien dans l Emploi du SSTRN : Accompagnement pluridisciplinaire

Cellule Maintien dans l Emploi du SSTRN : Accompagnement pluridisciplinaire Cellule Maintien dans l Emploi du SSTRN : Accompagnement pluridisciplinaire Journées de Printemps SMSTO 3 avril 2015 1 Sommaire Introduction Organisation et fonctionnement Quelques chiffres Situation concrète

Plus en détail

Le médecin du travail face à la question du handicap Étude à partir d observations dans une grande entreprise alsacienne

Le médecin du travail face à la question du handicap Étude à partir d observations dans une grande entreprise alsacienne Le médecin du travail face à la question du handicap Étude à partir d observations dans une grande entreprise alsacienne Dr Odile AST Journée SMSTS 7 mai 2010 1 Introduction Evolution importante de la

Plus en détail

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer Un parcours de soins personnalisé et coordonné pendant et après un cancer Vision Inca = Vision plan cancer Oncomip - 2010 Nouvelles perspectives pendant et après le cancer Quatre demandes priorisées par

Plus en détail

C.Martin, A-C. Ruff, R.Samoun, F. Siegel, M. Weber.

C.Martin, A-C. Ruff, R.Samoun, F. Siegel, M. Weber. Participation des services de santé au travail aux cellules de prévention de la désinsertion professionnelle : bilan d un an d expérience dans le Bas-Rhin, limites et propositions d évolution. C.Martin,

Plus en détail

Plan d action PRITH (Actions conduites)

Plan d action PRITH (Actions conduites) Plan d action PRITH 2014 (Actions conduites) AXE 1 : Accès à la formation Informer et sensibiliser les organismes de formation et prescripteurs à l accueil et à l accompagnement des BOE - Accompagner les

Plus en détail

Les pathologies ostéo articulaires en cause dans les inaptitudes médicales dans le secteur BTP en Nord Pas-de-Calais

Les pathologies ostéo articulaires en cause dans les inaptitudes médicales dans le secteur BTP en Nord Pas-de-Calais Les pathologies ostéo articulaires en cause dans les inaptitudes médicales dans le secteur BTP en Nord Pas-de-Calais Dr Véronique BUEWAERT, médecin du travail, Pôle Santé Travail Lille, coordonnateur du

Plus en détail

GESTIONNAIRE DE PAIE Partie 1 - réglementation & droit social : 3 jours / 21h

GESTIONNAIRE DE PAIE Partie 1 - réglementation & droit social : 3 jours / 21h GESTIONNAIRE DE PAIE Partie 1 - réglementation & droit social : 3 jours / 21h Partie 2 - brut au net : 2 jours / 14h Partie 3 - gérer les absences : 2 jours / 14h Partie 4 - les cotisations sociales :

Plus en détail

Gérer les inaptitudes professionnelles des agents

Gérer les inaptitudes professionnelles des agents Gérer les inaptitudes professionnelles des agents Pénibilité, reclassement, mobilité... Formation présentielle Formation 2 jours - 14 h 1 595.00 HT Réf. AU05 Petit-déjeuner d accueil et repas du midi offerts

Plus en détail

Education thérapeutique sur une cohorte de patients atteints de cancer du sein et colorectal avec chimiothérapie adjuvante

Education thérapeutique sur une cohorte de patients atteints de cancer du sein et colorectal avec chimiothérapie adjuvante Education thérapeutique sur une cohorte de patients atteints de cancer du sein et colorectal avec chimiothérapie adjuvante Dr Caroline BUREAU LENOIR Polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine HISTORIQUE (1)

Plus en détail

Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient

Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient 2014 Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient Formation de 42 heures en éducation thérapeutique du patient pour les praticiens de l ETP En externe En interne PARTENAIRES DE LA FORMATION Partenaires

Plus en détail

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux 1 Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux L emploi des jeunes et des seniors : chantier prioritaire de la«grande conférence sociale» des 9 et 10 juillet 2012 Accord National

Plus en détail

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE

Visa DRH Validé Visa Direction des soins LOCALISATION ET RATTACHEMENT DU POSTE FICHE DE POSTE : INFIRMIER EN EQUIPE D'APPUI DEPARTEMENTALE DE SOINS PALLIATIFS Famille : SOINS Métier : INFIRMIER EN SOINS GENERAUX Quotité du poste : Temps complet Rédacteur(s) : A.FEUILLATRE- MORNAY

Plus en détail

QUELLES ACTIONS POUR L ATTRACTIVITÉ DES MÉTIERS?

QUELLES ACTIONS POUR L ATTRACTIVITÉ DES MÉTIERS? QUELLES ACTIONS POUR L ATTRACTIVITÉ DES MÉTIERS? L embauche est l un des champs de diagnostic et d action définis par la loi en matière d égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. La mixité

Plus en détail

Le maintien dans l emploi

Le maintien dans l emploi Le maintien dans l emploi Devenir des salariés bretons inaptes à leur poste de travail Laurence Marescaux, Médecin inspecteur régional du travail - Direccte de Bretagne Julien Fernand, Chargé de mission

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS. Sessions Inter / Intra Entreprises Formations 2016 / Crédits photos Thinkstock Shutterstock - Fotolia

CATALOGUE DE FORMATIONS. Sessions Inter / Intra Entreprises Formations 2016 / Crédits photos Thinkstock Shutterstock - Fotolia CATALOGUE DE FORMATIONS Sessions Inter / Intra Entreprises Formations 2016 / 2017 Crédits photos Thinkstock Shutterstock - Fotolia 2 SOMMAIRE Modules de sensibilisation 1. L essentiel du Handicap... 5

Plus en détail

Spécialiste du Handicap en Entreprise

Spécialiste du Handicap en Entreprise Qui suis-je? Après 30 ans d expérience en entreprise, dans les Ressources Humaines, j ai eu envie de donner un autre sens à ma vie professionnelle et j ai créé ma société : Aline Alphaizan Conseil - RH-Formation

Plus en détail

ce serait d être tous pareils.

ce serait d être tous pareils. Le handicap ce serait d être tous pareils. energie handicap Cofely est engagé dans une politique en faveur de l intégration professionnelle des personnes en situation de handicap. Peut-être connaissez-vous

Plus en détail

Application de la loi HPST. et psychoéducation

Application de la loi HPST. et psychoéducation Application de la loi HPST et psychoéducation Isabelle De Beauchamp Pharmacien UTET Centre Hospitalier Alpes Isère 1 Quelques dates : Définition de l ETP par l OMS en 1998 2001 : «plan national d éducation

Plus en détail

Synthèses thématiques

Synthèses thématiques Synthèses thématiques Synthèses thématiques 129 Répondre aux besoins des enfants, adolescents et jeunes adultes atteints de cancer Le cancer chez l enfant est une maladie rare qui représente 1 à 2 % de

Plus en détail

Plan d action PRITH

Plan d action PRITH Plan d action PRITH 2013-2014 AXE 1 : Accès à la formation Objectif général : Développer l accès à la formation aux Bénéficiaires de l Obligation d Emploi (BOE). - Evaluer la réponse des organismes de

Plus en détail

Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie. Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014

Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie. Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014 Le Plan Cancer 3 et Les Soins de Support en Cancérologie Florian Scotté Hôpital Européen Georges Pompidou - Oncologie Médicale Caen 20 juin 2014 Définition des Soins de Support Oncologiques Ensemble des

Plus en détail

PROPOSITION ANIMATION ET MODULES POUR LA JOURNEE DE SENSIBILISATION FIPHFP

PROPOSITION ANIMATION ET MODULES POUR LA JOURNEE DE SENSIBILISATION FIPHFP PROPOSITION ANIMATION ET MODULES POUR LA JOURNEE DE SENSIBILISATION FIPHFP COORDINATION Coordination de toutes les interventions (y compris celle la délégation régionale ANFH), définition du planning et

Plus en détail

Formation-Action-Cancer-Education (FACE)

Formation-Action-Cancer-Education (FACE) Appel à projet INCa Education Thérapeutique du Patient et chimiothérapies per os Formation-Action-Cancer-Education (FACE) V. Noirez - Pharmacien CHR Mercy N. Fabié Pharmacien RRC Oncolor AAP - ETP (juin

Plus en détail

Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH OCTOBRE 2017

Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH OCTOBRE 2017 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH OCTOBRE 2017 Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez bénéficier Les clés pour le maintien dans l emploi Chiffres

Plus en détail

Le maintien dans l emploi

Le maintien dans l emploi Le maintien dans l emploi Maintenir en emploi un agent présentant : Des difficultés sur son poste Le maintien dans l emploi Définition Une inaptitude ou un risque d inaptitude à son poste de travail Dont

Plus en détail

INFIRMIERE COORDINATRICE dans un 3C d Hématologie. une liaison entre la ville et l hôpital. Katia Aubert

INFIRMIERE COORDINATRICE dans un 3C d Hématologie. une liaison entre la ville et l hôpital. Katia Aubert Centre de Coordination en Cancérologie d Hématologie Région Limousin INFIRMIERE COORDINATRICE dans un 3C d Hématologie une liaison entre la ville et l hôpital Katia Aubert ORGANISATION DE LA CANCEROLOGIE

Plus en détail

Contrat Local de Santé. Comité Syndical du 03 Novembre 2015

Contrat Local de Santé. Comité Syndical du 03 Novembre 2015 Contrat Local de Santé Comité Syndical du 03 Novembre 2015 1 Contexte Le Contrat Local de Santé, c est : Une innovation de la loi Hôpital, patients, santé, territoires HPST - Journal Officiel du 22 juillet

Plus en détail

Processus de ré-accueil à l EPT 12 Secteur Val de Bièvre. JSST 16 juin 2016

Processus de ré-accueil à l EPT 12 Secteur Val de Bièvre. JSST 16 juin 2016 Processus de ré-accueil à l EPT 12 Secteur Val de Bièvre JSST 16 juin 2016 INTRODUCTION Répondre à une problématique de plus en plus prégnante dans les collectivités: le reclassement et/ou le repositionnement

Plus en détail

Travail partagé des coordinateurs de réseau

Travail partagé des coordinateurs de réseau RENCONTRE DES PHARMACIENS DE LA REGION CENTRE EN ONCOLOGIE 5 ème Edition Mardi 29 Janvier 2013 Travail partagé des coordinateurs de réseau Mme Nathalie BINOIT Infirmière coordinatrice du réseau Oncologie

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957)

Plus en détail

LE SERVICE SOCIAL DE LA CRAM-SE

LE SERVICE SOCIAL DE LA CRAM-SE LE SERVICE SOCIAL DE LA CRAM-SE Tel 36 46 Lignes directes des assistants sociaux communiquées après s un 1er contact Service Social de l Assurance l Maladie et de l Assurance l Vieillesse SERVICE SOCIAL

Plus en détail

Ouverture Antenne Comète Clermont Ferrand CHU Service de Médecine Physique et Réadaptation Hôpital Nord Route de Chateauguay Cébazat 18/01/2013

Ouverture Antenne Comète Clermont Ferrand CHU Service de Médecine Physique et Réadaptation Hôpital Nord Route de Chateauguay Cébazat 18/01/2013 Ouverture Antenne Comète Clermont Ferrand CHU Service de Médecine Physique et Réadaptation Hôpital Nord Route de Chateauguay 63118 Cébazat 18/01/2013 Unité COMETE France du CHU de Clermont -Ferrand Projet

Plus en détail

SAMETH. 1 - Service d information sur les dispositifs et aides mobilisables pour le maintien dans l emploi des personnes handicapées,

SAMETH. 1 - Service d information sur les dispositifs et aides mobilisables pour le maintien dans l emploi des personnes handicapées, SAMETH PRESENTATION DE L OFFRE DE SERVICES A L EMPLOYEUR 1 - Service d information sur les dispositifs et aides mobilisables pour le maintien dans l emploi des personnes handicapées, 2 - service de facilitation

Plus en détail

Expérimentations du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer : bilan et perspectives

Expérimentations du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer : bilan et perspectives Les Assises de la cancérologie publique 29 & 30 mars 2012 Expérimentations du parcours personnalisé des patients pendant et après le cancer : bilan et perspectives Graziella POURCEL Chef de projets «Coordination

Plus en détail

Leur mission première est l organisation de

Leur mission première est l organisation de Missions des 3C Leur mission première est l organisation de Réunions de Concertation Pluridisciplinaire Dispositif dannonce d annonce Plan Personnalisé de Soins Promotionde la recherche clinique Soins

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Carole PIERRE dans l Yonne Le PRS et les parcours : enjeux et mise

Plus en détail

Plan d action en faveur de l emploi. des salariés âgés

Plan d action en faveur de l emploi. des salariés âgés Novembre 2009 Plan d action en faveur de l emploi des salariés âgés 1 / 18 SOMMAIRE Article 1 choix d un objectif chiffré. page 4 Article 2 dispositions favorable au maintien dans l emploi.page 5 Article

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise. Référence Internet.

Sommaire détaillé. Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise. Référence Internet. Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise 1. Les acteurs au sein de l entreprise Les prérogatives des DP en santé-sécurité au travail... GST.01.1.010 17 Les

Plus en détail

Assurance maladie. Le travail à temps partiel pour motif thérapeutique «mi-temps thérapeutique»

Assurance maladie. Le travail à temps partiel pour motif thérapeutique «mi-temps thérapeutique» Assurance maladie Le travail à temps partiel pour motif thérapeutique «mi-temps thérapeutique» Le temps partiel pour motif thérapeutique Communément appelé «mi-temps thérapeutique», le temps partiel thérapeutique

Plus en détail

Appel à candidatures. Chargé Emploi et Compétences. Attaché territorial. Formation, mobilité, recrutement 06/01/2017

Appel à candidatures. Chargé Emploi et Compétences. Attaché territorial. Formation, mobilité, recrutement 06/01/2017 Emploi Filière/grade Calibrage Direction Service Date limite de réception des candidatures Chargé Emploi et Compétences Filière administrative Attaché territorial Catégorie A Ressources Humaines Formation,

Plus en détail

Illustrations cliniques. Sylvie Dolbeault, psychiatre Chef du Pôle Psycho-oncologique et social Département de Soins de Support INSTITUT CURIE, Paris

Illustrations cliniques. Sylvie Dolbeault, psychiatre Chef du Pôle Psycho-oncologique et social Département de Soins de Support INSTITUT CURIE, Paris FÉDÉRER Séminaire LA SHS RECHERCHE : Décisions, normes ET L INNOVATION et éthique dans MÉDICALE le cancer EN CANCÉROLOGIE Illustrations cliniques Sylvie Dolbeault, psychiatre Chef du Pôle Psycho-oncologique

Plus en détail

RRC. Evolution du DA depuis la création des RRC 1. Au niveau national 2. Au niveau régional. Organisation de la cancérologie

RRC. Evolution du DA depuis la création des RRC 1. Au niveau national 2. Au niveau régional. Organisation de la cancérologie Evolution du DA depuis la création des RRC 1. Au niveau national 2. Au niveau régional 4 ème Rencontre du Dispositif d Annonce et de Parcours Nice, 4 Décembre 2015 1. Organisation de la cancérologie. Les

Plus en détail

Association pour Personnes en Situation de Handicap

Association pour Personnes en Situation de Handicap OFFRE D EMPLOI APPEL A CANDIDATURE INTERNE ET EXTERNE Territoire : MONTPELLIER AGGLOMERATION Plateforme Wallon Lainé Poste : Adjoint de Direction (H/F) Nature du contrat : CDI à Temps Plein Missions :

Plus en détail

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique Expérience du Réseau VISage Une organisation intégrée dans le champ de la gériatrie Dr Anne-Marie AMMEUX- Mme Véronique CURT Genèse de l intégration sur le territoire

Plus en détail