Schéma d orientation régional pour la mise en œuvre des emplois d avenir en Ile de France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Schéma d orientation régional pour la mise en œuvre des emplois d avenir en Ile de France"

Transcription

1 1 Schéma d orientation régional pour la mise en œuvre des emplois d avenir en Ile de France L emploi des jeunes et particulièrement l accès à l emploi des jeunes peu ou pas qualifiés constitue une priorité majeure des pouvoirs publics. Cette priorité a été réaffirmée à travers le vote de la loi relative aux emplois d avenir mais aussi dans la déclaration commune Etat Régions du 12 septembre dernier et dans celle du 22 octobre avec les Départements. Ceux-ci s engageant à favoriser le recrutement de emplois d avenir au niveau national, dès 2013 au sein de leurs services dans les secteurs de l économie sociale et solidaire, des services techniques, de la restauration collective ou des espaces naturels et sensibles, ces jeunes bénéficiant d une formation qualifiante. Par leur déclaration commune, Etat et Régions s engagent notamment à diviser par deux en cinq ans le nombre de jeunes entrant sans qualification sur le marché du travail. Les emplois d avenir ont pour ambition d améliorer l insertion professionnelle et l accès à la qualification des jeunes peu ou pas qualifiés, confrontés à des difficultés particulières d accès à l emploi, par leur recrutement dans des activités présentant un caractère d utilité sociale ou environnementale ou ayant un fort potentiel de création d emplois. En Ile-de France, près de jeunes au chômage ou en situation précaire ont un niveau inférieur ou égal au CAP/BEP. 20% à 25% des jeunes actifs peu diplômés, au chômage ou en emploi précaire, résident en ZUS. Ils représentent un peu plus de 20% des jeunes de 16 à 25 ans inscrits à Pôle emploi en catégorie ABC et ayant au plus un CAP/BEP et 25% des jeunes «en demande d insertion» auprès des missions locales, avec ce même niveau de diplôme. Afin de proposer une solution nouvelle à ces jeunes non qualifiés, en complémentarité des dispositifs existants, une enveloppe de emplois d avenir a été allouée à l Ile-de-France pour la période novembre décembre La réussite du dispositif dépend du respect des engagements pris par les employeurs sur la qualité de l emploi proposé (contenu, encadrement, tutorat ) mais également de l offre de formation professionnelle qui sera proposée aux jeunes. Le choix des filières et des secteurs d activités ouverts à ce dispositif, l offre de formation existante permettant la construction des parcours d insertion et de qualification des jeunes sont donc essentiels. Le présent schéma d orientation régional élaboré après une large concertation auprès à la fois du Conseil Régional, de Pôle emploi, des têtes de réseau, et des membres du CCREFP a pour ambition de créer les conditions permettant la réussite de ce programme et d ainsi offrir aux jeunes franciliens peu ou pas qualifiés l opportunité d acquérir des compétences et d accéder à un emploi.

2 2 1- Une stratégie de déploiement des emplois d avenir visant prioritairement le secteur non marchand et les territoires les plus en difficultés. L identification des filières et secteurs d activité prioritairement ciblés : Le dispositif des emplois d avenir est principalement destiné aux employeurs du secteur non marchand. Il est également ouvert à toutes les structures d insertion par l activité économique, aux groupements d employeurs pour l insertion et la qualification et aux personnes morales de droit privé chargées de la gestion d un service public. Le recrutement en contrat à durée indéterminée (CDI) sera privilégié sauf pour les employeurs publics qui ne sont autorisés à recruter qu en CDD. Une attention particulière sera portée au respect de l égalité d accès au dispositif entre les hommes et les femmes et en particulier sur certains types d activités ou de métiers où les femmes ou les hommes sont sous représentées. Les emplois proposés seront majoritairement à temps complet. Une vigilance sera observée afin que les femmes en particulier, ne soient pas positionnées sur des emplois à temps partiel contre leur souhait. Les activités doivent présenter un caractère d utilité sociale ou environnementale ou avoir un fort potentiel de création d emplois. Une ouverture «par exception» est prévue à d autres employeurs du secteur marchand sous réserve qu ils offrent des perspectives de qualification et d insertion professionnelles. Sont donc prioritairement concernées en Ile-de-France, les secteurs d activité suivants : - 1 / Pour les employeurs du secteur non marchand ou assimilés, mentionnés à l article 1 er de la loi du 26 octobre 2012 ( Art. L ): Les collectivités territoriales et leurs groupements ; Les autres personnes morales de droit public ; à l exception de l Etat, Les organismes de droit privé à but non lucratif ; Les personnes morales de droit privé chargées de la gestion d'un service public. Les structures d insertion par l activité économique : ACI, AI (hors mise à disposition auprès des entreprises du secteur marchand), EI associatives pour leurs besoins propres,

3 3 Au-delà des champs de compétences et d intervention des collectivités territoriales (ex : action sociale, et pour les départements, tels que listés par la déclaration commune avec l Etat du 22 octobre 2012 «dans les secteurs de l économie sociale et solidaire, des services techniques, de la restauration collective ou des espaces naturels et sensibles»), pour les autres structures, sont prioritairement concernées, l économie sociale et solidaire dans les activités suivantes : ( voir liste des codes NAF jointe en annexe ) - Aide à la gestion administrative - insertion sociale et professionnelle - services à la personne et services collectifs (animation de quartier, petite enfance ) - sanitaire et social (santé humaine, action sociale), - hébergement et restauration (dont tourisme social et familial) - sport et loisirs - environnement /développement durable (agriculture, forêt, eau, déchets, «énergies renouvelables» ) - arts et spectacles (dans le cadre des circulaires applicables du Ministère de la culture, et au regard des catégories de personnel éligibles définies par cellesci.) Ainsi que le transport public de voyageurs, sur le fondement de conventions nationales conclues avec des établissements publics, par le Ministre en charge du travail -2/ Pour les employeurs du secteur marchand ou assimilés, mentionné à l article 1er (art L ) et 8 de la Loi du 26 octobre 2012 : Les employeurs éligibles au dispositif dans les conditions fixées à l article 8 de la loi, conformément à l article L du code du travail ou qui en sont assimilés pour l application des emplois d avenir, sont les suivants : Entreprises inscrites au répertoire national des entreprises contrôlées majoritairement par l'etat, Etablissements publics à caractère industriel et commercial des collectivités territoriales, Sociétés d'économie mixte dans lesquelles ces collectivités ont une participation majoritaire ; Chambres de métiers, Des services à caractère industriel et commercial gérés par les chambres de commerce et d'industrie territoriales, Des chambres d'agriculture, et établissements et services d'utilité agricole de ces chambres ; Les groupements d employeurs mentionnés à l article L qui organisent des parcours d insertion et de qualification ; Les structures d insertion par l activité économique mentionnées aux articles L (ETTI), L (entreprises d insertion)

4 4 Par exception, lorsqu ils ne relèvent pas des catégories déjà mentionnées, les employeurs suivants relevant du régime d assurance chômage de l article L Les entreprises adaptées agréées, visées à l article L du code du travail, Les sociétés coopératives (SCIC, SCOP) Les mutuelles du livre 3 du code de la mutualité Au regard des structures listées ci dessus, sont prioritairement concernées, celles assurant une ou plusieurs des activités parmi les suivantes : - Aide à la gestion administrative - insertion sociale et professionnelle - animation de quartier - sanitaire et social (santé humaine, action sociale), - hébergement et restauration (dont tourisme social et familial) - sport et loisirs - environnement /développement durable (agriculture, forêt, eau, déchets, «énergies renouvelables» ) - arts et spectacles (dans le cadre des circulaires applicables du Ministère de la culture, et au regard des catégories de personnel éligibles définies par cellesci.) Par extension, les employeurs concernés par les conventions nationales signées avec l Etat. Il est proposé dans ce schéma au lancement du dispositif de ne pas élargir davantage le champ des employeurs du secteur marchand éligibles au dispositif des emplois d avenir, au regard notamment : -des objectifs partagés Etat Région de développer les contrats en alternance et en particulier les contrats en apprentissage pour les jeunes de bas niveau de qualification : le COM Apprentissage prévoit apprentis en 2015 en Ile de France avec une priorité pour les niveaux IV et V de qualification, le Pacte régional de réussite éducative et professionnelle à mettre en oeuvre en 2013 partage ce même objectif. Le Pacte national pour la croissance la compétitivité et l emploi du 6 novembre 2012 porte également un objectif ambitieux de développement de l apprentissage dans les PME. L insertion professionnelle par l alternance ayant montré des résultats probants, il n est pas souhaitable d introduire une concurrence non-maîtrisée entre ces dispositifs s adressant aux bas niveaux de qualification, -des perspectives d embauches potentiellement déjà importantes dans les secteurs ci-dessus cités et également dans le cadre des conventions nationales déclinées régionalement (à titre d exemple la convention CRESS signée avec l Etat le 21 novembre dernier) ou à décliner (La Poste ),

5 5 -du volume d emplois d avenir alloué à l Ile-de-France pour le secteur marchand (1750 jusqu en décembre 2013), correspondant à l orientation des pouvoirs publics d un développement maîtrisé sur le secteur marchand. Un bilan de la montée en charge du dispositif sera fait à la fin du premier semestre 2013 et permettra d examiner plus finement la possibilité d ouverture à d autres secteurs d activité, dans le respect de la complémentarité des dispositifs existants. Une attention particulière portée aux territoires en difficultés : Sur les 609 ZUS identifiées au niveau national, 157 sont situées en Ile-de-France. 20% à 25% des jeunes actifs peu diplômés, au chômage ou en emploi précaire, résident dans ces ZUS. A fin septembre 2012, jeunes résidant en ZUS sont demandeurs d emploi dont 50% d un niveau 5 et infra. La Seine et Marne comporte également 27 zones de revitalisation rurales. Dans ces zones prioritaires, à titre exceptionnel, sur dérogation validées par l unité territoriale de la Direccte, des jeunes peuvent être recrutés en emploi d avenir jusqu au niveau du premier cycle de l enseignement supérieur, s ils sont en recherche d emploi depuis au moins 12 mois dans les 18 derniers mois. Un effort particulier de repérage des jeunes qui ont le plus besoin de cette opportunité d emploi et d acquisition de compétences sera fait par la mobilisation des missions locales mais également du réseau associatif présent sur ses territoires. Le taux d accès aux emplois d avenir pour les publics en ZUS ou en ZRR doit atteindre 30% à l horizon Un partenariat élargi et une coordination renforcée des opérateurs permettant de faciliter la mise en œuvre des emplois d avenir et la construction de parcours de formation adaptés. La coordination du réseau des missions locales, des Cap emploi et de Pôle emploi. La mise en œuvre du dispositif implique une bonne coordination des opérateurs du SPE que sont les missions locales, les Cap emploi et Pôle emploi. Un travail engagé au niveau régional au sein du comité de pilotage opérationnel associant les trois réseaux, a permis de poser le cadre d intervention de chacun aux différentes étapes tout en laissant place aux spécificités locales en terme d organisation. Les quatre premières étapes (de la prospection à la mise en relation) peuvent être assurées par les trois réseaux. Les étapes suivantes (de la négociation avec

6 6 l employeur à la préparation à la sortie sont du ressort de la mission locale ou du Cap emploi. Des comités opérationnels locaux permettront le partage d informations, de pratiques et serviront de lieux de régulation. L articulation avec les dispositifs existants et le soutien à la construction de parcours d insertion et de qualification Articulation et complémentarité des dispositifs L emploi d avenir pourra être proposé à des jeunes accompagnés dans le cadre du CIVIS, du PPAE (projet personnalisé d accès à l emploi) ou de l ANI d avril 2011 relatif à l accompagnement des jeunes demandeurs d emploi dans leur accès à l emploi. Il pourra être également un débouché pour les jeunes sortant du dispositif E2C ou d un dispositif régional de formation. Une vigilance particulière sera portée à la non concurrence des dispositifs, notamment entre contrats en alternance et emplois d avenir. Chacun a sa spécificité qui permet d apporter la réponse la mieux adaptée aux besoins du jeune et de son employeur. La Région souhaite également organiser la bonne complémentarité du dispositif régional de soutien à l emploi associatif, les Emplois-tremplin projet, avec les emplois d avenir Schéma-type de parcours d insertion et de qualification Le déploiement des emplois d avenir, dans leur intégration d un parcours d insertion et de qualification s inscrit en cohérence avec le Schéma Régional de la Formation Initiale et Continue Tout au Long de la Vie (SRFTLV) et son volet sur le Plan Régional des Formations Professionnelles (PRDFP) adopté en CR le 26 juin Il s inscrira également dans le CPRDFP entre l Etat et la Région actuellement en cours de finalisation et notamment dans son objectif 3 «développer l accès à la formation professionnelle des actifs franciliens et actives franciliennes» qui prévoit le déploiement du pacte régional de réussite éducative et professionnelle à destination des jeunes sans qualification. La formation professionnelle est la véritable valeur ajoutée du dispositif des emplois d avenir, les conventions de partenariat à venir notamment celle conclue entre l Etat et la Région mais également avec les principaux OPCA concernés, visera à en faciliter la mise en œuvre et à construire des parcours de formation et d insertion de qualité. Le schéma de parcours d insertion peut être différent en fonction des possibilités de formation entre les employeurs privés (de compétence, principalement : employeur, OPCA, Pôle Emploi, Conseil Régional) et d autre part, les employeurs publics (compétence CNFPT, ANFH). I. Période précédant l Emploi d Avenir Pourront être mobilisées les actions suivantes :

7 7 -Actions d accompagnement professionnel : remobilisation vers l emploi, élaboration du projet professionnel et appui à sa réalisation, évaluation des capacités et des compétences (mission locale), -Formation préparatoire à l emploi et à l adaptation à l entreprise pour le futur salarié. -POE collective (OPCA), -Formation compétences-clés financée par la DIRECCTE -Formation de mobilisation et de pré-qualification (financée par le Conseil Régional) -Outils : dispositifs d orientation et de préparation à l emploi et à l entrée en formation du SPE ; mobilisation possible des dispositifs mis en œuvre par la Région Ile de France favorisant le projet professionnel et l insertion des jeunes (Avenir Jeunes, Ecoles de la seconde chance, parcours d orientation professionnelle, parrainage, pré - qualification). II. Pendant l Emploi d avenir a/ Accompagnement -Actions d accompagnement professionnel et social: aide à la prise de poste, appui à la réalisation du projet professionnel, évaluation des capacités et des compétences, (mission locale), -Des prestations de découverte du secteur et de l entreprise, accompagnement à l intégration professionnelle dans l entreprise concernée (service public de l emploi/ OPCA) b/ Tutorat -Tutorat personnalisé d intégration au sein de la structure ainsi qu un accompagnement régulier (entreprise) Une vigilance sera portée sur la mise en place de formation pour le tuteur. c/ Formation (interne ou externe) La formation se déroule principalement pendant le temps de travail. Elle est composée de différents modules correspondant aux besoins du jeune aux différentes étapes de son parcours : -Remise à niveau / Adaptation au poste de travail -Formation pré-qualifiante -Acquisition de nouvelles compétences -Formation qualifiante: (exemple : formations de niveau V telles que le BAPAAT dans l animation, Titre ADVF dans les services aux personnes ), -VAE -Évaluation des compétences : Évaluation par le tuteur à la fin de chaque semestre, certificat de compétences Le financement sera assuré par l employeur/opca (plan de formation, période de professionnalisation, DIF )/CNFPT III. A l issue de l Emploi d avenir La préparation à la sortie devra permettre au jeune de poursuivre son parcours à l issue de l emploi d avenir si son emploi n est pas pérennisé.

8 8 Plusieurs outils peuvent être mobilisés : -Suivi/bilan : suivi personnalisé du jeune tout au long de son parcours en emploi d avenir et bilan relatif au projet professionnel du jeune et à la suite donnée à l emploi d avenir réalisé deux mois avant l échéance de l aide à l insertion professionnelle. - l Etat et la Région s assureront qu un plan de consolidation de parcours lui soit proposé, soit sur les programmes régionaux afin de compléter sa certification, notamment sous la forme de formation ou d accompagnement à la VAE, soit en facilitant l accès à un contrat d apprentissage en lien avec le prescripteur -Des parcours pour les jeunes peuvent être envisagés entre les services ou établissements de collectivités différentes et/ou avec des entreprises, leur permettant ainsi d acquérir des compétences et savoir-faire complémentaires notamment par la mise en œuvre de périodes d immersion. En tout état de cause, un jeune sortant du dispositif sans perspective d emploi bénéficiera d un accompagnement à la recherche d un emploi par le Service public de l emploi. La construction de partenariats pour le développement des emplois d avenir et l information et le financement de la formation La mobilisation de tous les acteurs de l emploi est indispensable pour la réussite du dispositif. Des conventions d engagement seront signées au niveau régional et départemental avec les principales têtes de réseau à l exemple de celle signée avec la CRESS le 21 novembre dernier, afin d engager une démarche qualitative sur le recrutement des jeunes et sur la construction de parcours de formation adapté. Des partenariats seront recherchés avec les principaux OPCA et le CNFPT afin de faciliter le financement des formations nécessaires à l acquisition de qualification. Les DLA seront également mobilisés afin d accompagner les structures associatives dans leurs démarches de recrutement et de pérennisation des emplois. Défi métiers contribuera à une meilleure information sur les formations existantes et à leur disponibilité afin de faciliter la construction des parcours de formation par les missions locales et les Cap emploi.

9 9 Annexe au schéma d orientation régional de mise en œuvre des emplois d avenir en Ile-de-France Codes NAF des secteurs d activités prioritaires Secteur non marchand 88.10A Aide à domicile 88.10B Accueil ou accompagnement sans hébergement d'adultes handicapés ou de personnes âgées 88.10C Aide par le travail 88.91A Accueil de jeunes enfants 88.91B Accueil ou accompagnement sans hébergement d'enfants handicapés 88.99A Autre accueil ou accompagnement sans hébergement d'enfants et d'adolescents 88.99B Action sociale sans hébergement n.c.a A Hébergement médicalisé pour personnes âgées 87.10B Hébergement médicalisé pour enfants handicapés 87.10C Hébergement médicalisé pour adultes handicapés et autre hébergement médicalisé 87.20A Hébergement social pour handicapés mentaux et malades mentaux 87.20B Hébergement social pour toxicomanes 87.30A Hébergement social pour personnes âgées 87.30B Hébergement social pour handicapés physiques 87.90A Hébergement social pour enfants en difficultés 87.90B Hébergement social pour adultes et familles en difficultés et autre hébergement social 55.10Z Hôtels et hébergement similaire 55.20Z Hébergement touristique et autre hébergement de courte durée 55.30Z Terrains de camping et parcs pour caravanes ou véhicules de loisirs 55.90Z Autres hébergements 56.10A Restauration traditionnelle 56.10B Cafétérias et autres libres-services 56.10C Restauration de type rapide 56.21Z Services des traiteurs 56.29A Restauration collective sous contrat 56.29B Autres services de restauration n.c.a Z Débits de boissons 79.11Z Activités des agences de voyage 79.12Z Activités des voyagistes 58.11Z Édition de livres 58.13Z Édition de journaux 58.14Z Édition de revues et périodiques 58.19Z Autres activités d'édition 58.29C Édition de logiciels applicatifs 59.11A Production de films et de programmes pour la télévision 59.11B Production de films institutionnels et publicitaires 59.11C Production de films pour le cinéma 59.12Z Post-production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision 59.13A Distribution de films cinématographiques 59.13B Édition et distribution vidéo 59.14Z Projection de films cinématographiques 59.20Z Enregistrement sonore et édition musicale 60.10Z Édition et diffusion de programmes radio 60.20B Édition de chaînes thématiques 90.01Z Arts du spectacle vivant 90.02Z Activités de soutien au spectacle vivant 90.03A Création artistique relevant des arts plastiques 90.03B Autre création artistique 90.04Z Gestion de salles de spectacles 91.01Z Gestion des bibliothèques et des archives 91.02Z Gestion des musées 91.03Z Gestion des sites et monuments historiques et des attractions touristiques similaires 91.04Z Gestion des jardins botaniques et zoologiques et des réserves naturelles 93.11Z Gestion d'installations sportives 93.12Z Activités de clubs de sports 93.13Z Activités des centres de culture physique 93.19Z Autres activités liées au sport 93.29Z Autres activités récréatives et de loisirs

10 10 Annexe au schéma d orientation régional de mise en œuvre des emplois d avenir en Ile-de-France Codes NAF des secteurs d activités prioritaires Secteur non marchand 01.11Z Culture de céréales (à l'exception du riz), de légumineuses et de graines oléagineuses 01.13Z Culture de légumes, de melons, de racines et de tubercules 01.19Z Autres cultures non permanentes 01.21Z Culture de la vigne 01.24Z Culture de fruits à pépins et à noyau 01.28Z Culture de plantes à épices, aromatiques, médicinales et pharmaceutiques 01.30Z Reproduction de plantes 01.41Z Élevage de vaches laitières 01.42Z Élevage d'autres bovins et de buffles 01.43Z Élevage de chevaux et d'autres équidés 01.45Z Élevage d'ovins et de caprins 01.46Z Élevage de porcins 01.47Z Élevage de volailles 01.49Z Élevage d'autres animaux 01.50Z Culture et élevage associés 01.61Z Activités de soutien aux cultures 01.62Z Activités de soutien à la production animale 01.70Z Chasse, piégeage et services annexes 02.10Z Sylviculture et autres activités forestières 02.20Z Exploitation forestière 02.30Z Récolte de produits forestiers non ligneux poussant à l'état sauvage 02.40Z Services de soutien à l'exploitation forestière 03.22Z Aquaculture en eau douce 3511Z 3512Z 3513Z 3514Z Production d'électricité Transport d'électricité Distribution d'électricité commercialisation d'électricité 36.00Z Captage, traitement et distribution d'eau 37.00Z Collecte et traitement des eaux usées 38.11Z Collecte des déchets non dangereux 38.21Z Traitement et élimination des déchets non dangereux 38.31Z Démantèlement d'épaves 38.32Z Récupération de déchets triés 39.00Z Dépollution et autres services de gestion des déchets 85.51Z Enseignement de disciplines sportives et d'activités de loisirs 85.52Z Enseignement culturel 85.59B Autres enseignements 85.60Z Activités de soutien à l'enseignement

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs?

Fiche pratique. A qui s adresse les emplois d avenir? Quels employeurs? Fiche pratique A qui s adresse l'emploi d'avenir? Quels employeurs? Quel type de contrat de travail? Quelle durée de contrat dans le cas du CDD? Quels engagements? Quel suivi? Quel financement du contrat?

Plus en détail

PRÉFÈTE DE LA MAYENNE. Les emplois d avenir DOSSIER

PRÉFÈTE DE LA MAYENNE. Les emplois d avenir DOSSIER PRÉFÈTE DE LA MAYENNE Les emplois d avenir DOSSIER DOSSIER DE PRESSE 6 février 2013 Les objectifs du dispositif s objectifs du dispositif Les emplois d Avenir ont pour ambition : - de fournir aux jeunes

Plus en détail

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine

Projet. Schéma d Orientation Régional pour. la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Projet Schéma d Orientation Régional pour la mise en œuvre des Emplois d Avenir en Aquitaine Vu la Loi N 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création de l Emploi d Avenir Vu le Décret N 2012-1210 du 31

Plus en détail

Le Contrat d accompagnement

Le Contrat d accompagnement Fiche pratique DIRECCTE des Pays de la Loire mise à jour au 22 avril 2014 Le Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Qui pilote et prescrit

Plus en détail

PREFET DE CORSE SCHEMA D ORIENTATION REGIONAL POUR LA MISE EN ŒUVRE DES EMPLOIS D AVENIR EN CORSE

PREFET DE CORSE SCHEMA D ORIENTATION REGIONAL POUR LA MISE EN ŒUVRE DES EMPLOIS D AVENIR EN CORSE PREFET DE CORSE SCHEMA D ORIENTATION REGIONAL POUR LA MISE EN ŒUVRE DES EMPLOIS D AVENIR EN CORSE POUR L EMPLOI TOUS ENSEMBLE MARS 2013 1 Références Vu la loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 «portant création

Plus en détail

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir

Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération. L emploi d avenir Recruter un jeune avec l aide de l Etat : Le contrat de génération L emploi d avenir 1 Le 03 mars 2013, la loi sur le contrat de génération est entrée en vigueur. Des entreprises de la Région Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir

Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir Fiche d appui pour la mobilisation en faveur du déploiement des emplois d'avenir Votre forte mobilisation en faveur des emplois d avenir, durant ces derniers mois, a porté ses fruits, le cap des 50 000

Plus en détail

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES REUNION DU 20 DECEMBRE 2013 RAPPORT N CR-13/06.653 CONSEIL REGIONAL RAPPORT DU PRESIDENT SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation des jeunes et

Plus en détail

Congrès fédéral 7 juin 2014. Pôle Développement Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation

Congrès fédéral 7 juin 2014. Pôle Développement Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation Les emplois d avenir Convention-cadre FFTT-MSJEPVA Congrès fédéral 7 juin 2014 Pôle Développement Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation 1 Rappel sur L emploi d avenir C est un dispositif d emploi

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles.

DOSSIER DE PRESSE. Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles. DOSSIER DE PRESSE Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles. Mise en œuvre d une action de Parrainage par le Sous préfet de

Plus en détail

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr

Emplois d avenir GUidE de l EmploYEUr Emplois d avenir GUIDE DE L EMPLOYEUR GUIDE DE L EMPLOYEUR La jeunesse est la priorité du quinquennat qui s ouvre. Son avenir mobilisera le Gouvernement dans de nombreux domaines et notamment ceux de l

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Le Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE)

Le Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) DIRECCTE des Pays de la Loire Le Contrat d accompagnement dans l emploi (CUI-CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Qui pilote et prescrit le contrat d accompagnement

Plus en détail

Pôle emploi, missions locales, Cap emploi ÉTAPES ET PROCESSUS

Pôle emploi, missions locales, Cap emploi ÉTAPES ET PROCESSUS Emplois d avenir GUIDE DE L opérateur Pôle emploi, missions locales, Cap emploi ÉTAPES ET PROCESSUS SOMMAIRE I. QU est-ce qu un EMPLOI D AVENIR? 4 A. Les objectifs de l emploi d avenir 4 B. Le cadre réglementaire

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 2ème Commission Solidarités, innovation sociale et lutte contre les discriminations N 2012-02-0023 SÉANCE DU 17 DÉCEMBRE 2012 POLITIQUE : INSERTION SOCIALE SECTEUR

Plus en détail

Association Nationale des Directeurs et des Intervenants d Installations et Services des Sports

Association Nationale des Directeurs et des Intervenants d Installations et Services des Sports Association Nationale des Directeurs et des Intervenants d Installations et Services des Sports Comité Ile de France ATELIER du 9 avril 2013 INFORMATIONS STATUTAIRES ET EMPLOIS S.MILED Soyons plus performants

Plus en détail

Pôle emploi, missions locales, Cap emploi ÉTAPES ET PROCESSUS

Pôle emploi, missions locales, Cap emploi ÉTAPES ET PROCESSUS Emplois d avenir GUIDE DE L opérateur Pôle emploi, missions locales, Cap emploi ÉTAPES ET PROCESSUS SOMMAIRE I. QU est-ce qu un EMPLOI D AVENIR? 4 A. Les objectifs de l emploi d avenir 4 B. Le cadre réglementaire

Plus en détail

- la loi n 2004/391 du 4 mai 2004 relative à la formation professionnelle tout au long de la vie et au

- la loi n 2004/391 du 4 mai 2004 relative à la formation professionnelle tout au long de la vie et au ACCORD NATIONAL PROFESSIONNEL DU 27 MAI 2004 RELATIF A LA GESTION DES CONGES INDIVIDUELS DE FORMATION Etant entendu que : - l AFDAS, Fonds d Assurance Formation des Activités Spectacle, Cinéma et Audiovisuel,

Plus en détail

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015

RECRUTER. un collaborateur handicapé. Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 Entreprises AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH JUIN 2015 RECRUTER un collaborateur handicapé Les bonnes questions à se poser Quelles démarches? Les aides de l Agefiph dont vous pouvez bénéficier Les clés pour

Plus en détail

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : ETAT RECAPITULATIF

ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : ETAT RECAPITULATIF 3 CP 13-247 ANNEXE 1 A LA DELIBERATION : ETAT RECAPITULATIF 4 CP 13-247 5 CP 13-247 ANNEXE 2 A LA DELIBERATION : FICHES PROJETS 6 CP 13-247 FICHE PROJET DU DOSSIER N 13004475 Commission Permanente du 4

Plus en détail

PRDFP. 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles. cohérence. Concertation. Innovation.

PRDFP. 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles. cohérence. Concertation. Innovation. cohérence ÉGALITÉ DES CHANCES/DYNAMIQUE ÉCONOMIQUE Concertation Innovation Innovation www.regionreunion.com Concertation cohérence 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations

Plus en détail

Schéma d orientation régional pour la mise en œuvre des emplois d avenir en Alsace PROJET

Schéma d orientation régional pour la mise en œuvre des emplois d avenir en Alsace PROJET Schéma d orientation régional pour la mise en œuvre des emplois d avenir en Alsace PROJET La circulaire du 2 novembre 2012 relative à la mise en œuvre des emplois d avenir prévoit la détermination dans

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 La franche-comté, une région grande par ses talents Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles 2011-2015 PRÉFET DE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE,

Plus en détail

LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale Cette nouvelle réforme, 4 ans après celle de 2009, affiche un

Plus en détail

Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir. 12 février 2013

Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir. 12 février 2013 Professionnalisation des emplois aidés CUI CAE et Emploi d Avenir 12 février 2013 1 LE CONTRAT UNIQUE D INSERTION Simplification et rationalisation des contrats du plan de cohésion sociale depuis le 1

Plus en détail

La formation initiale La formation professionnelle continue (FPC)

La formation initiale La formation professionnelle continue (FPC) Partir en formation Partir en formation, tout au long de la vie, est une nécessité en éducation à l environnement : le monde évolue, les enjeux environnementaux aussi, les publics se diversifient, les

Plus en détail

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires

Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires Fiche presse Jeudi 14 avril 2016 Feuille de route État-région et Plan 500 000 formations supplémentaires La feuille de route partagée entre l État et la Région pour le développement économique, l emploi

Plus en détail

Appel à projet DIRECCTE PACA 2015 Parcours «Réussite apprentissage»

Appel à projet DIRECCTE PACA 2015 Parcours «Réussite apprentissage» Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Appel à projet DIRECCTE PACA 2015 Parcours «Réussite apprentissage» Date de lancement de l appel à projets : 10

Plus en détail

La formation professionnelle continue en 2013

La formation professionnelle continue en 2013 La formation professionnelle continue en 2013 UNIFORMATION : OPCA de l économie sociale La contribution «Formation» Les dispositifs de la formation professionnelle continue : Financement du plan de formation

Plus en détail

EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION

EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION POUR QUOI? POUR QUI? QUEL TYPE D EMPLOIS? QUEL TYPE D AIDES? QUELLE DÉMARCHE À SUIVRE? POUR ALLER PLUS LOIN 1 POUR QUOI? Faciliter l insertion professionnelle et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2 Visite à Montpellier de Benoît HAMON, Ministre délégué auprès du ministre de l'economie et des Finances, chargé de l'economie sociale et solidaire et de la Consommation DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Novembre

Plus en détail

Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi

Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi Communiqué de presse Saint-Denis Le 19 février 2015 Douzième réunion de la commission de la transparence sur les dispositifs d'aide de l'etat à l'insertion et à l'accompagnement dans l'emploi Dominique

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

LE PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE

LE PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE LE PACTE DE RESPONSABILITE ET DE SOLIDARITE 21/10/2014 Unité territoriale de Paris 21/10/2014 2 Qu est ce que le pacte de responsabilité et de solidarité? Un engagement réciproque de l Etat et des partenaires

Plus en détail

Accord de la branche des du 30/06/05

Accord de la branche des du 30/06/05 Accord de la branche des du 30/06/05 Date de l extension Codes naf : OPCA : HABITAT FORMATION Convention collective : Droit individuel à la formation Démarrage 07/05/05 Ancienneté Au 31 décembre de chaque

Plus en détail

DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES MUTATIONS ECONOMIQUES ET DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI

DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES MUTATIONS ECONOMIQUES ET DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL APPEL A PROJETS Année 2014 DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES MUTATIONS ECONOMIQUES ET DEVELOPPEMENT DE L EMPLOI Convention

Plus en détail

Délégation interministérielle à la famille

Délégation interministérielle à la famille Délégation interministérielle à la famille Circulaire Interministérielle DIF/DGAS/DGS/DGESCO/ DGER/DGEFP No 2006-556 du 22 décembre 2006 relative à la mise en place de plates-formes de formation aux métiers

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

FORMULAIRE 1: Demande d'ajout des données d'une entreprise agricole personne physique manquante

FORMULAIRE 1: Demande d'ajout des données d'une entreprise agricole personne physique manquante FORMULAIRE 1: Demande d'ajout des données d'une entreprise agricole personne physique manquante Avec ce formulaire, vous pouvez introduire une demande afin de faire ajouter votre entreprise personne physique

Plus en détail

Plan d action partagé pour le développement de l alternance en Ile-de-France

Plan d action partagé pour le développement de l alternance en Ile-de-France Plan d action partagé pour le développement de l alternance en Ile-de-France 1 Un contexte de mobilisation partagée Un objectif partagé de porter à 500 000 au niveau national le nombre d apprentis à l

Plus en détail

PROTOCOLE DE PARTENARIAT. Tremplin pour l emploi des bénéficiaires du RMI

PROTOCOLE DE PARTENARIAT. Tremplin pour l emploi des bénéficiaires du RMI PROTOCOLE DE PARTENARIAT Tremplin pour l emploi des bénéficiaires du RMI ----------------------------------------------------- ENTRE La Région des Pays de la Loire - Hôtel de la Région 1 Rue de la Loire

Plus en détail

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation?

Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Comment les Parcs accompagnent les changements et l innovation? Taux de sensibilisation à la question de l accompagnement social : 85 % des 22 Parcs questionnés estiment que le développement social est

Plus en détail

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LA COMMUNAUTE D AGGLOMÉRATION PÔLE AZUR PROVENCE & LES COMMUNAUTES DE COMMUNES MONTS D AZUR ET TERRES DE SIAGNE. Avril 2010 POLE AZUR PROVENCE CA DU PAYS DE GRASSE 499

Plus en détail

Délibération de l Assemblée Plénière

Délibération de l Assemblée Plénière Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 045-234500023-20150618-15_03_05-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 19/06/2015 Publication : 19/06/2015 Conseil régional du Centre Val

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi

PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN. objectif compétitivité régionale et emploi UNION EUROPEENNE L Europe s engage en Limousin Avec le Fonds social européen PROGRAMME OPERATIONNEL NATIONAL DU FONDS SOCIAL EUROPEEN objectif compétitivité régionale et emploi 2007 2013 Axe 3 «cohésion

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

L accès. formation. à la. des. demandeurs d emploi

L accès. formation. à la. des. demandeurs d emploi L accès à la formation des demandeurs d emploi Novembre 2005 Avant de se lancer : bâtir son projet professionnel Le projet d action personnalisé (PAP) Tous les demandeurs d emploi inscrits à l Anpe, qu

Plus en détail

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014)

Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) Les aides à l embauche des entreprises (avril 2014) CATEGORIE AIDE CONDITIONS/MODALITES/FORMALITES EXONERATION/REDUCTION DE COTISATIONS SOCIALES Réduction générale de cotisations dite «FILLON» Réduction

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP)

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP) 1 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDFP) Document d orientation des services de l Etat et des autorités académiques en Ile de France Janvier 2011 2 Préambule

Plus en détail

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE)

DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) DIRECCTE de Bretagne Contrat unique d insertion Le contrat d accompagnement dans l emploi (CAE) Fiche pratique A qui s adresse le contrat d accompagnement dans l emploi? Quels employeurs? Quel type de

Plus en détail

SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES

SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES SERVICES À LA PERSONNE DES OPPORTUNITÉS DE PARCOURS PROFESSIONNELS POUR LES JEUNES 2 SOMMAIRE Les services à la personne.... 6 Une palette de 18 métiers.... 7 Près de 60 diplômes ou titres... 8 Des parcours

Plus en détail

Le financement des formations 2012 pour le secteur des Services à la personne

Le financement des formations 2012 pour le secteur des Services à la personne Le financement des formations 2012 pour le secteur des Services à la personne Une mobilisation autour de la professionnalisation des salariés des Services à la Personne Réunion d information UNIFORMATION

Plus en détail

LÉGISLATION/RÉGLEMENTATION

LÉGISLATION/RÉGLEMENTATION Infodoc Législation/Réglementation Formation Continue et Professionnelle Mai 2015 n 96 michele.wendling@univ-paris-diderot.fr Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP)

Plus en détail

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser

SE FORMER. une passerelle vers l emploi. Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014. l Les bonnes questions à se poser Personnes Handicapées AIDES ET SERVICES DE L AGEFIPH NOVEMBRE 2014 SE FORMER une passerelle vers l emploi l Les bonnes questions à se poser l Quelles démarches? l Les aides de l Agefiph dont vous pouvez

Plus en détail

Secteur de l Information et de la communication

Secteur de l Information et de la communication 2011 Secteur de l Information et de la communication Observatoire de la Maison de l Emploi et de l Initiative Economique du Haut Val d Oise Evan Alterio Date de publication : 28/10/2011 Maison de l E mploi

Plus en détail

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre

L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre DOSSIER DE PRESSE Mardi 11 décembre 2012 L ARS du Centre invite l ensemble des directeurs des centres hospitaliers de la région Centre - 12 décembre 2012 de 10h à 12h Point presse à 12h Médiathèque d Orléans

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés

Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés 1 Réforme de la formation professionnelle : synthèse des principales nouveautés La réforme de la formation professionnelle a été publiée au Journal officiel mars 2014. Nous vous proposons de découvrir

Plus en détail

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion»)

Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Loi n 2011-893 du 28 juillet 2011 pour le développement de l'alternance et la sécurisation des parcours professionnels (dite loi «Cherpion») Titre I : développement de l alternance Titre II : encadrement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014. Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014. Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse du Préfet 4 mars 2014 Les emplois d avenir dans les associations du secteur Accueil Hébergement - Insertion Contact : Préfecture du Haut-Rhin Sébastien BOUCHÉ Chef

Plus en détail

«Quand utilité sociale rime avec performance économique»

«Quand utilité sociale rime avec performance économique» L entrepreneuriat social en Lorraine : un projet pour vous «Quand utilité sociale rime avec performance économique» «Les entreprises sociales partagent une même ambition : mettre leur projet entrepreneurial

Plus en détail

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015

Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 PRÉFET DES LANDES Les rencontres recrutement de Mont de Marsan Trouvez un emploi aujourd hui, découvrez votre métier de demain Jeudi 17 septembre 2015 1 La Huitième édition de ce forum organisé par les

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation Le contrat de professionnalisation Objectif Le contrat de professionnalisation est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié. Son objectif est l insertion ou le retour à l emploi des

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE A L EMPLOI COLLECTIVE TECHNICIEN DE MAINTENANCE INDUSTRIELLE

CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE A L EMPLOI COLLECTIVE TECHNICIEN DE MAINTENANCE INDUSTRIELLE CAHIER DES CHARGES PREPARATION OPERATIONNELLE A L EMPLOI COLLECTIVE TECHNICIEN DE MAINTENANCE INDUSTRIELLE Avignon, le 20 août 2012 CAHIER DES CHARGES POE COLLECTIVE 2013 METIERS DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30

DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30 PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30 Les Emplois d'avenir en Languedoc-Roussillon en quelques chiffres

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

FEDERATION DEPARTEMENTALE DES SYNDICATS D EXPLOITANTS AGRICOLES DE LA REUNION Membre de la Fédération Nationale des Syndicats d Exploitants Agricoles

FEDERATION DEPARTEMENTALE DES SYNDICATS D EXPLOITANTS AGRICOLES DE LA REUNION Membre de la Fédération Nationale des Syndicats d Exploitants Agricoles AXE 1- FICHE 1 : LES RENCONTRES INFO METIERS (thématique élevage) rencontre entre le public et les professionnels du secteur de l élevage afin de découvrir les métiers de l élevage donner une information

Plus en détail

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion

1. Consolider l emploi dans les entreprises d insertion ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SOUTIEN AUX EMPLOIS DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ECONOMIE 17.12 DESCRIPTIF DE L'INTERVENTION OBJECTIFS Consolider l emploi des entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

Les emplois d avenir sont pour vous

Les emplois d avenir sont pour vous Vous avez entre 16 et 25 ans? Peu ou pas qualifié(e) ou résidant sur des territoires à fort taux de chômage? Fortement motivé(e) pour trouver un emploi? Les emplois d avenir sont pour vous Une entrepris

Plus en détail

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Alertes sur la dégradation de la situation de l emploi dans les ZUS En juillet 2012, l augmentation du chômage dans

Plus en détail

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 1 Une politique régionale concertée Le 20 Mai 2008, le CRIF organise une large concertation

Plus en détail

1. La formation continue pour les demandeurs d emploi (financée par la Région, Pôle Emploi et l Etat)

1. La formation continue pour les demandeurs d emploi (financée par la Région, Pôle Emploi et l Etat) Identifier les mesures de formation proposées par la Région Rhône-Alpes Décembre 2009 PRINCIPES D ORGANISATION DES MESURES DE FORMATION CONTINUE On distingue deux niveaux dans la formation continue 1.

Plus en détail

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA FORMATION PROFESSIONNELLE À L EMPLOI ET LA DÉMOCRATIE SOCIALE IMPACTANT LES MISSIONS SOCIALES DES CABINETS Nicolas GALLISSOT Responsable social Infodoc-Experts

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions

s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions s engage pour l emploi Les marchés publics : un pari gagnant pour l emploi La clause d accès à l emploi en 10 questions édito Le Conseil général du Gard s est engagé à travers sa politique d achat dans

Plus en détail

Engagement national pour l insertion professionnelle des jeunes des quartiers

Engagement national pour l insertion professionnelle des jeunes des quartiers Engagement national pour l insertion professionnelle des jeunes des quartiers Entre Le Ministre de l économie, des finances et de l emploi Et Le Groupe Carrefour 1) Finalités de l accord Alors que les

Plus en détail

Pour ce faire, les emplois d avenir reposent sur plusieurs spécificités à la hauteur de l enjeu :

Pour ce faire, les emplois d avenir reposent sur plusieurs spécificités à la hauteur de l enjeu : 150000 emplois soutenus par l Etat en faveur des jeunes de 16 à 25 ans Ils ont pour ambition : améliorer l insertion professionnelle et l accès à la qualification des jeunes peu ou pas qualifiés, confrontés

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

L essentiel à retenir

L essentiel à retenir Février 2012 CONTRATS ET MESURES Le contrat de professionnalisation Vous recrutez un jeune de moins de 26 ans, un demandeur d emploi, un bénéficiaire d un minima social ou un ancien titulaire d un contrat

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Projet. Schéma d orientation régional pour la mise en œuvre des emplois d avenir en Languedoc-Roussillon

Projet. Schéma d orientation régional pour la mise en œuvre des emplois d avenir en Languedoc-Roussillon Projet Schéma d orientation régional pour la mise en œuvre des emplois d avenir en Languedoc-Roussillon Vu la loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir, Vu le décret n 2012-1210

Plus en détail

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI

PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI MÉTROPOLE JANVIER 2015 PANORAMA DES MESURES POUR L EMPLOI POLE-EMPLOI.FR FORMER AVANT L EMBAUCHE ACTION DE FORMATION PRÉALABLE AU RECRUTEMENT (AFPR) Demandeurs d emploi inscrits auprès de Pôle emploi,

Plus en détail

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN LE DÉPARTEMENT La stratégie d intervention du Fonds Social Européen pour 2014-2020 vise à corriger les déséquilibres structurels

Plus en détail

Service Public Régional de l Orientation :

Service Public Régional de l Orientation : Service Public Régional de l Orientation : Signature de la convention de coordination tripartite entre l État, l'académie de Montpellier, et la Région Languedoc-Roussillon -Jeudi 2 juillet 2015- Espace

Plus en détail

Le pacte de responsabilité et de solidarité

Le pacte de responsabilité et de solidarité Le pacte de responsabilité et de solidarité Direccte CENTRE Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi Qu est ce que le pacte de responsabilité

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été mis à jour en septembre 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction

Plus en détail

FICHE DE PROFIL DE POSTE

FICHE DE PROFIL DE POSTE FICHE DE PROFIL DE POSTE POSTE : Agent de développement sportif et/ou socio-sportif de secteur ou de bassin d activité CONVENTION COLLECTIVE : CCNS GROUPE : 1 METIER : Agent de développement Comité STRUCTURE

Plus en détail

Formulaire de demande d une phytolicence

Formulaire de demande d une phytolicence Formulaire de demande d une phytolicence Veuillez compléter toutes les données en MAJUSCULES et joindre à ce formulaire tous les documents demandés avant de l envoyer. Les demandes reçues électroniquement

Plus en détail

Petit déjeuner de Presse

Petit déjeuner de Presse Petit déjeuner de Presse ALTERNANCE ET APPRENTISSAGE Lundi 23 juin 2014-8h30 Salon jaune de l hôtel préfectoral Préfecture de Seine-et-Marne 12, rue des Saints Pères 77000 Melun Contacts presse Virginie

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

LES EMPLOIS D AVENIR EN CREUSE

LES EMPLOIS D AVENIR EN CREUSE GUERET Vendredi 30 Novembre à 18 H 00 LES EMPLOIS D AVENIR EN CREUSE Objectif du dispositif Le dispositif des emplois d avenir a pour objet de faciliter l insertion professionnelle et l accès à la qualification

Plus en détail

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Un appui au recrutement de vos futurs salariés intérimaires La Préparation L essentiel de la POEC A la différence de la POE Individuelle, la POE n est pas conditionnée au dépôt préalable d une offre d

Plus en détail

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014 Se saisir des outils formation Sylvie Bocquet Chef de service Animation Territoriale» Direction de la Formation Permanente

Plus en détail