Atelier technique 05/11/2009. * Actions pour une Dynamique de Développement à l International des Entreprises

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Atelier technique 05/11/2009. * Actions pour une Dynamique de Développement à l International des Entreprises"

Transcription

1 Atelier technique 05/11/2009 * Actions pour une Dynamique de Développement à l International des Entreprises 1

2 Les contrats internationaux Anticiper et gérer les risques Christophe Héry Avocat au Barreau de Paris 2

3 c est : Anticiper les risques dans les contrats internationaux Sélectionner le schéma contractuel le plus adapté, Négocier et formaliser la négociation, Contrôler les risques inhérents aux contrats, Identifier les risques opérationnels, Choisir un mode de règlement des litiges efficace et dissuasif. 3

4 Sélectionner son mode d implantation : Sélectionner le cadre contractuel Salarié ou partenaire indépendant?, Succursale ou filiale?, Seul ou accompagné?: la Joint venture (JV), Directe ou via un partenaire qui achète vos produits ou qui ne les achète pas? 4 4

5 Sélectionner le cadre contractuel Le partenaire n achète pas vos produits et ne vous représente pas : le courtier ou le sponsor et vous représente : officiellement : le mandataire d intérêt commun ou l agent commercial de façon occulte : le commissionnaire 5 5

6 Le partenaire achète vos produits Sélectionner le cadre contractuel - sans accord écrit : une relation commerciale informelle mais établie : l empire des CGV, - avec un accord écrit : le règne du contrat cadre : L accord de distribution exclusive, L accord de distribution sélective, L accord de franchise (ou de master franchise ou de zone). Séminaire CCI Paris (Bobigny) LMT Avocats

7 Quel contrat pour quelle stratégie? Sélectionner le cadre contractuel - Limiter le risque d insolvabilité des clients étrangers : distributeur ou agent ducroire. - Limiter le risque politique ou social dans le pays étranger : distributeur ou commissionnaire. - Maîtriser des prix de vente localement : commissionnaire ou agent. - Réaliser des prestations de SAV ou de conseil localement : distributeur. Séminaire CCI Paris (Bobigny) LMT Avocats

8 La négociation informelle : - La valse des courriels, - La conclusion d un accord sans signature. La négociation formelle : - Engagement de confidentialité/non concurrence, - Terms sheet et lettre d intention. La négociation Peut-on rompre des fiançailles ou forcer l autre à se marier? - Responsabilité contractuelle ou quasi-délictuelle? - L évaluation du préjudice: le prix des larmes. 8 8

9 La formalisation de la négociation La lettre versus l esprit : à la recherche de l objet perdu Une relation = un contrat (ex: agent / distributeur) Qui rédige? Quelle est la langue du contrat? Quel est le rôle de votre conseil? L accord cadre => l outil de développement à l export. 9 9

10 Le contrat de travail international L envoi en mission : - Missions de courte durée (inférieure à 6 mois), - Le contrat de travail français est maintenu, - Au profit et sous le contrôle exclusif de l employeur français. Le détachement : - La mission peut être plus longue mais le déplacement n est pas considéré comme définitif, - Le contrat de travail français est suspendu, - Le pouvoir hiérarchique est exercé conjointement par l entreprise française et l entreprise étrangère ou uniquement par cette dernière. L expatriation : - Rupture d un commun accord du contrat de travail d origine, - Conclusion d un nouveau contrat avec l employeur étranger, soumis au droit local

11 La joint venture Régime : - Pas de définition légale en droit français, - Deux possibilités : Création d une société commune avec un partenaire local, Signature d un ensemble de contrats avec un partenaire local

12 La joint venture Risques : - Identifier, dans tous les cas, ses propres «apports» et les hypothèses de divorce, - Éviter, en cas d ensemble contractuel, la requalification en société de fait. - Éviter, en cas de société commune, les situations de blocage du fonctionnement de la société

13 Le contrat de franchise Définition et régime : - Le contrat de franchise est un contrat «sui generis» qui synthétise 3 relations contractuelles : - une licence de signes distinctifs (marque et enseigne), - une licence de savoir-faire, - des prestations de service d assistance, auxquelles s ajoute un 4 ème élément essentiel : le réseau - Le contrat de franchise est régi par des dispositions générales du Code civil et du Code de commerce et par des dispositions spéciales issues de la Loi Doubin

14 Le contrat de franchise Obligations des parties : - Devoirs du franchiseur : Mettre à disposition des signes distinctifs, Communiquer un savoir-faire, Rendre des prestations de services d assistance. - Devoirs du franchisé : Respecter strictement les normes imposées par le franchiseur, Payer une redevance/ca, un droit d entrée, le prix des prestations

15 Le contrat de franchise 3 modes de développement du franchiseur à l international : - Contrat de franchise conclu directement avec un (ou plusieurs) franchisé(s) établi(s) dans un pays étranger, - Contrat de zone (area agreement) conclu avec un partenaire étranger : exclusivité territoriale concédée pour une exploitation directe sans possibilité de sous-contrat(s) de franchise, - Contrat de franchise principale (master franchise) conclu avec un commerçant étranger (franchisé principal) qui développera lui-même, avec une exclusivité territoriale, un réseau de sous-franchisés : - clause d adaptation locale du savoir-faire, - clause de communication des améliorations faites par le franchisé principal

16 Le contrat d agent Définition : commercial - L agent commercial est un : mandataire, personne physique ou morale, qui est chargé de façon permanente et à titre indépendant, de négocier et conclure des contrats d achats, de location ou de prestation de service au nom et pour le compte de producteurs, d'industriels, de commerçants (Code Com Article L134-1)

17 Régime : Le contrat d agent commercial - Les dispositions relatives à l agent commercial ont été consacrées par le décret du 23 décembre 1958 lequel a été remplacé par la loi du n du 25 juin Ces dispositions sont maintenant codifiées aux articles L131-1 à L et R134-1 à R du Code du commerce. - Mandat d intérêt commun. - Obligation de loyauté des deux parties

18 Obligations des parties : Le contrat d agent commercial - Devoirs du mandant : Remettre des échantillons et la documentation Payer les commissions dues: Sur les ventes conclues par le mandant, Sur toutes les ventes de produits? - Devoirs du mandataire : Promouvoir les produits et prendre des commandes Rendre compte de son activité au mandant Devoirs accessoires : ducroire, gestion des stocks, installation, formation 18 18

19 Les pièges d un contrat d agent Le contrat d agent commercial - La requalification en contrat de travail - La représentation de produits concurrents et non-concurrents - Les commissions sur les opérations en cours à la fin du contrat - L indemnité de fin de contrat - Résiliation pour faute simple ou faute grave 19 19

20 Définition et régime : Le contrat de distribution - Le contrat de distribution est un contrat cadre déterminant les modalités de coopération entre un fournisseur et un distributeur et les conditions de ventes qui seront conclues entre ces deux parties. - Une exclusivité territoriale est souvent accordée au distributeur. - Le contrat de distribution est préparatoire aux contrats de vente conclus ultérieurement entre les deux mêmes parties

21 Obligations des parties: - Devoirs du fournisseur : Livrer les produits commandés, Garantir les produits commandés, bon fonctionnement, Libre de droit. Respecter l exclusivité consentie au distributeur. Le contrat de distribution - Devoirs du distributeur : Acheter et payer les produits livrés, Prévision vs. quotas, Garanties de paiements. Revendre les produits, Choisir ses clients, Fixer son prix. Devoirs accessoires : études de marché, publicité, SAV, formation 21 21

22 Le contrat de distribution Les pièges d un contrat de distribution - L information préalable du distributeur (Loi Doubin) - Articulation entre transfert du risque / transfert de propriété - Propriété des autorisations locales - Transfert du fichier des clients - Sort des stocks à la fin du contrat 22 22

23 Choisir le droit applicable Un choix nécessaire - Il détermine le cadre général des obligations des deux parties par référence à la loi d un pays : Étendue et limite de responsabilité, Prescription, Étendue et mode de réparation Excuses, etc

24 Choisir le droit applicable mais pas suffisant! - Les lois impératives («lois de police») du pays d exécution du contrat ou d établissement du partenaire peuvent écarter le droit choisi en matières de : Concurrence, Faillite, Droit du travail, Contrôle des changes. - Les usages du commerce international: Code de bonne conduite ou lex mercatoria? 24 24

25 Choisir le droit applicable Exemples de dispositions nationales étrangères : - Le droit à indemnité des concessionnaires exclusifs, en droit belge, - La prescription du droit à indemnité, en droit mexicain, - Les liquidated et punitives damages, en droit américain. Exemples de lois de police (droit français) : - L information préalable du franchisé (loi Doubin), - L indemnité de fin de contrat de l agent commercial, - Les règles de transparence tarifaire (remises, ristournes, coopération commerciale), - Résiliation des contrats en cours en cas de redressement judiciaire

26 Comment déterminer le droit applicable : Choisir le droit applicable - Le choix par les parties : la clause de droit applicable Le droit français à tout prix? (ex : garantie vices cachés) La Suisse est-elle (encore) neutre? Liens et confusions avec la CAJ - L absence de choix : la détermination du droit applicable par le juge Fonction des règles de conflit de lois du For, Très souvent : le lieu d établissement de la partie qui exécute l obligation substantielle du contrat (ex : art 4 Conv Rome 1980 et Règl. Rome 1, art 3 Conv La Haye 1955) 26 26

27 L étendue des engagements : Identifier les risques opérationnels la durée : CDI ou CDD? poursuite tacite ou tacite reconduction? quel préavis? le territoire : clause d exclusivité (quel usage et quelle contrepartie?) articulation avec internet (un autre territoire?)

28 La bonne fin des engagements : Identifier les risques opérationnels la conformité des marchandises : vices cachés et délivrance conforme, conformité des marchandises (art 35/ 44 C. Vienne 1980), aménagement conventionnel

29 La bonne fin des engagements : Identifier les risques opérationnels Comment s assurer du paiement du prix promis? le crédit documentaire, engagement autonome du banquier de régler le vendeur sur présentation de documents conformes à l accréditif et ce indépendamment du sort des marchandises, sauf fraude. Règlement à vue ou différé, confirmé ou notifié. la lettre de crédit stand-by, un crédit documentaire plus souple

30 La bonne fin des engagements : Identifier les risques opérationnels Comment s assurer du paiement du prix promis? la clause de réserve de propriété sur des produits livrés hors de France face au formalisme local, face à la «faillite» locale du partenaire étranger

31 Identifier les risques opérationnels La bonne fin des engagements : Comment s assurer de la réalisation de la prestation promise? la garantie (bancaire) autonome (ou GPD) Engagement bancaire de payer un bénéficiaire (l acheteur) à première demande de sa part, sans pouvoir opposer d exception tirée du contrat commercial, sauf fraude ou abus manifeste

32 L instabilité politique : Identifier les risques opérationnels la face cachée du partenaire = émanation d Etat ou pas? le contrôle de changes = quel est le lieu de paiement? la dévaluation = monnaie de compte ou de paiement? Les formalités et droits de douane = quel est le bon Incoterm? 32 32

33 Le déséquilibre économique : Identifier les risques opérationnels doit-on réexpédier le bien promis en cas de perte pendant le transport? l Incoterm : usages unifiés et formalisés par la CCI (version 2000), trois responsabilités : risques, coûts, documents, articulation avec le crédit documentaire

34 Le déséquilibre économique : Identifier les risques opérationnels peut-on suspendre le contrat en cas d évènement imprévisible, irrésistible et indépendant? la force majeure définition légale ou jurisprudentielle, définition conventionnelle. peut-on renégocier le contrat si l équilibre économique initial est rompu? la clause de hardship 34 34

35 La protection du patrimoine immatériel : Identifier les risques opérationnels communiquer son savoir-faire sans le perdre : engagement de secret / non concurrence procédure pratique utiliser sa marque localement : où et quand la protéger? quel contrôle sur l usage local? 35 35

36 La protection du patrimoine immatériel : Identifier les risques opérationnels bénéficier des autorisations locales : portée des autorisations d exploitation locales, engagement de transfert vs réglementation locale. transférer un fichier de données sans risque : réglementation du traitement des données personnelles (dans UE ou hors UE), réglementation des cessions de fonds de commerce

37 Le mode de résolution des litiges Anticiper les litiges à l international : - en s accordant à l avance sur une procédure amiable la médiation. - en s accordant à l avance sur une procédure contentieuse le juge ou l arbitre

38 Le mode de résolution des litiges Comment être d accord en cas de désaccord? - La médiation comme mode alternatif de règlement du litige La médiation est un mécanisme privé, professionnalisé et alternatif aux procédures judiciaires permettant aux parties d essayer, avec le concours d un tiers neutre, de recréer une volonté commune de s écouter et de se comprendre en vue de trouver un accord à leur désaccord. En France, la médiation a été peu à peu institutionnalisée pour permettre aux opérateurs de bénéficier de services adaptés et de médiateurs expérimentés. Le CMAP s est ainsi fortement impliqué dans le développement de la médiation tant interne qu internationale

39 Le mode de résolution des litiges - La médiation comme mode dissuasif de poursuite du litige Dans le contexte international, la médiation a d autant plus d intérêt que les parties au litige vont nécessairement mettre en balance les avantages et les inconvénients d une transaction négociée et ceux de la procédure judiciaire (ou arbitrale) qui risque d être nécessairement longue, incertaine et coûteuse. Dès lors, la médiation plus encore que dans les relations purement internes, est le moyen d obliger les parties à réfléchir, le cas échéant conjointement, sur les suites qu elles entendent donner à leur relation dans le cadre d une procédure judiciaire ou arbitrale

40 Le mode de résolution des litiges Choisir son For en vue d éviter le litige : - La dissuasion par la détermination du mode de règlement : juge judiciaire, tribunal arbitral. - La dissuasion par le choix du lieu de la procédure : en France, à l étranger

41 Le mode de résolution des litiges Choisir son For en vue d éviter le litige : La dissuasion par la détermination du mode de règlement : le juge judiciaire : la clause attributive de juridiction (CAJ) : un choix stratégique mais pourquoi? validité de la CAJ vs licéité de la CAJ, la CAJ avec droit d option? La Suisse est-t-elle neutre (bis)? 41 41

42 Le mode de résolution des litiges Choisir son For en vue d éviter le litige : La dissuasion par la détermination du mode de règlement : le tribunal arbitral : la clause compromissoire : choix purement conventionnel mais effet contraignant, caractéristiques : neutre, rapide, professionnel, couteux, complexité : réservé aux gros contrats (non multipartite) sentence arbitrale reconnue (presque) dans le monde entier

43 Le mode de résolution des litiges Choisir son For en vue d éviter le litige : La dissuasion par la détermination du lieu de la procédure : en France ou à l étranger? aspects pratiques : langue, reflexe, conseils, coûts, aspects tactiques : sensibilité du juge local aux lois de police du For / étrangères, aspects stratégiques : l exequatur : où sont les actifs à saisir? 43 43

44 Merci de votre attention Christophe Héry Contact: 5, rue Beaujon Paris Tel: Fax:

Choisir son contrat à l export

Choisir son contrat à l export Chambre de Commerce et d Industrie de Paris Hauts-de-Seine 16 juin 2009 Choisir son contrat à l export Christophe HERY Avocat au Barreau de Paris Bien choisir son contrat, c est Sélectionner le schéma

Plus en détail

La vente à l export. CCI Centre International Cercle des exportateurs. Chartres, le 17 avril 2012

La vente à l export. CCI Centre International Cercle des exportateurs. Chartres, le 17 avril 2012 La vente à l export CCI Centre International Cercle des exportateurs Chartres, le 17 avril 2012 Christophe Héry avocat au Barreau de Paris chery@lmtavocats.com 1 Introduction Cadre de l étude : vente (exclusion

Plus en détail

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON

FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON FIT4 BUSINESS HARMONISATION OU NON DES INTERMÉDIAIRES DU COMMERCE ANIMATION PAR MARIE-LUCE DIXON, JURISTE LUNDI 10 MARS 2014 LUXEMBOURG LE RÉSEAU ENTREPRISE EUROPE Réseau officiel mis en place par la Commission

Plus en détail

Vendre à l international: comment sécuriser vos contrats?

Vendre à l international: comment sécuriser vos contrats? 11h00 DE LA REDACTION A LA SECURISATION La sécurisation de son process contractuel : c est gérer en amont les risques de la relation avec le partenaire Rédiger un contrat: c est se protéger - TOUT EST

Plus en détail

L'AGENT COMMERCIAL I. DEFINITION ET STATUT II. CONTRAT D AGENCE COMMERCIALE III. CESSATION DU CONTRAT 30/07/2015

L'AGENT COMMERCIAL I. DEFINITION ET STATUT II. CONTRAT D AGENCE COMMERCIALE III. CESSATION DU CONTRAT 30/07/2015 L'AGENT COMMERCIAL 30/07/2015 L agent commercial est un intermédiaire de commerce indépendant et qui agit au nom et pour le compte d une autre entité. Son statut est régi par les articles L134-1 et suivants

Plus en détail

La rupture du contrat de distribution international

La rupture du contrat de distribution international La rupture du contrat de distribution international Luc-Marie AUGAGNEUR Avocat Associé Luc.marie.augagneur@lamy-associes.com @AugagneurLuc EDARA 12 décembre 2014 2 PLAN Introduction Cas pratiques matriciels

Plus en détail

Quelles clauses financières mettre en place dans les contrats de partenariat internationaux? Le b.a.-ba du contrat de vente et ses obligations.

Quelles clauses financières mettre en place dans les contrats de partenariat internationaux? Le b.a.-ba du contrat de vente et ses obligations. Le b.a.-ba du contrat de vente et ses obligations. Exposé du 10 mars 2014 Chambre de Commerce Luxembourg Me Véronique De Meester Avocat à la cour Quelles clauses financières mettre en place dans les contrats

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Les statuts des vendeurs. Les statuts des vendeurs Salarié de droit commun. Les statuts des vendeurs Salarié de droit commun

Les statuts des vendeurs. Les statuts des vendeurs Salarié de droit commun. Les statuts des vendeurs Salarié de droit commun Salarié de droit commun Agent commercial Concessionnaire Commissionnaire courtier Salarié de droit commun Le salarié est lié par un contrat de travail. Les conflits relèvent du Conseil de Prud hommes.

Plus en détail

La franchise présente des avantages pour les deux partenaires. Pour le franchiseur :

La franchise présente des avantages pour les deux partenaires. Pour le franchiseur : 1 Qu est-ce que la franchise? La franchise est un contrat liant deux personnes juridiquement indépendantes : le franchiseur, propriétaire ou détenteur des droits d une marque ou d une enseigne, transmet

Plus en détail

Arbitrage commercial international : Prestation de services juridiques auprès des sociétés du secteur des Fruits et Légumes

Arbitrage commercial international : Prestation de services juridiques auprès des sociétés du secteur des Fruits et Légumes Arbitrage commercial international : Prestation de services juridiques auprès des sociétés du secteur des Fruits et Légumes Sommaire I. Définition de l arbitrage commercial international II. III. IV. Avantages

Plus en détail

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales

Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires internationales 1 Master-2 Recherche et Professionnel Droit de la coopération économique et des affaires es Universite Nationale du Vietnam-Hanoi Faculté de Droit Matières Objectifs du cours Compétences acquises UE UE-1

Plus en détail

TYPOLOGIE DES FRANCHISES

TYPOLOGIE DES FRANCHISES FRANCHISE DEFINITION C est un contrat innommé C est la réitération d un succès Définition de la jurisprudence : «un contrat synallagmatique à exécution successive, par lequel une entreprise dénommée franchiseur,

Plus en détail

PARTIE I. L accès à l arbitre international pour le règlement des différends relatifs aux contrats de joint ventures sino-étrangères

PARTIE I. L accès à l arbitre international pour le règlement des différends relatifs aux contrats de joint ventures sino-étrangères Table des matières Remerciements.................................................................. 7 Préface........................................................................ 9 Principales abréviations..........................................................

Plus en détail

Eviter le procès. Comment mettre toutes les chances de son côté? Lyon 7 octobre 2008

Eviter le procès. Comment mettre toutes les chances de son côté? Lyon 7 octobre 2008 Eviter le procès Comment mettre toutes les chances de son côté? Lyon 7 octobre 2008 1 Bienvenue au Club ALP ALP : Tout un monde de conseils Le Groupe ALP accompagne les entreprises en Rhône-Alpes depuis

Plus en détail

QUEL CONTRAT POUR DEVELOPPER VOTRE RESEAU? 23 mars 2014

QUEL CONTRAT POUR DEVELOPPER VOTRE RESEAU? 23 mars 2014 QUEL CONTRAT POUR DEVELOPPER VOTRE RESEAU? 23 mars 2014 Stratégie juridique Vous avez pris la résolution de créer un réseau pour développer votre enseigne Le choix du ou des contrats de distribution est

Plus en détail

Vendre à l international : comment sécuriser vos contrats. 30/05/2013 Aéroport - Aulnat

Vendre à l international : comment sécuriser vos contrats. 30/05/2013 Aéroport - Aulnat Vendre à l international : comment sécuriser vos contrats 30/05/2013 Aéroport - Aulnat Intervenants : - Stéphane PELLENARD, juriste, Laboratoires THEA - David PONCHON, Directeur Délégué aux opérations

Plus en détail

Contrats commerciaux en français et en anglais

Contrats commerciaux en français et en anglais Olivier d Auzon Contrats commerciaux en français et en anglais 40 modèles prêts à l emploi Troisième édition, 2002, 2007, 2010 ISBN : 978-2-212-54707-8 Sommaire Avant-propos... 1 Première partie Le régime

Plus en détail

S installer en Franchise. Mode d emploi

S installer en Franchise. Mode d emploi S installer en Franchise Mode d emploi Le principe de la franchise Le franchiseur Un concept franchisable qui s appuie sur 3 éléments de base : 1 / La propriété d une marque, d une enseigne, d une raison

Plus en détail

LE CONTRAT DE COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERNATIONAL

LE CONTRAT DE COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERNATIONAL Université PANTHEON-ASSAS (PARIS II) Droit Economie Sciences Sociales LE CONTRAT DE COMMERCE ÉLECTRONIQUE INTERNATIONAL Thèse pour le doctorat en droit (Arrêté du 30 mars 1992 sur les études doctorales

Plus en détail

Vous êtes la Banque et un litige non résolu par l agence ou le service Relations Clientèle de l Etablissement vous oppose à votre client

Vous êtes la Banque et un litige non résolu par l agence ou le service Relations Clientèle de l Etablissement vous oppose à votre client GUIDE MEDIATION BANCAIRE Conseil Juridique 2010 B a n c a i r e Vous êtes la Banque et un litige non résolu par l agence ou le service Relations Clientèle de l Etablissement vous oppose à votre client

Plus en détail

Droit du commerce électronique

Droit du commerce électronique Droit du commerce électronique Auteur(s) : Céline Castets-Renard Présentation(s) : Maître de conférences de droit privé, HDR, Université de Toulouse I CapitoleCo-directrice du Master 2 Droit et informatique

Plus en détail

CHAPITRE 1. DESCRIPTION GÉNÉRALE DE LA FRANCHISE... 9 Section 1. Notion et évolution... 9

CHAPITRE 1. DESCRIPTION GÉNÉRALE DE LA FRANCHISE... 9 Section 1. Notion et évolution... 9 Table des matières (avec renvoi aux pages) Liste des abréviations... 5 Sommaire... 7 CHAPITRE 1. DESCRIPTION GÉNÉRALE DE LA FRANCHISE... 9 Section 1. Notion et évolution... 9 1. Notion générale... 9 2.

Plus en détail

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages)

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) SOMMAIRE... liste des abréviations... VII XI INTRODUCTION GÉNÉRALE... 1 PREMIÈRE PARTIE Fiscalité directe (impôt sur le revenu et impôt

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL

LE CONTRAT DE TRAVAIL LE CONTRAT DE TRAVAIL I. Introduction Le contrat de travail définit les conditions de travail et de rémunération du salarié. Il ne peut être contraire à la loi, aux conventions collectives ou aux usages

Plus en détail

Sécurisez la rédaction r de vos contrats

Sécurisez la rédaction r de vos contrats Sécurisez la rédaction r de vos contrats Olivier COLNAT Michael DECORNY AUDIT CONSEIL DÉFENSE 1 INTRODUCTION De nombreux outils sont à la disposition des entreprises pour régir leurs relations avec les

Plus en détail

Table des matières TITRE I LE CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE ET LES MODES D ACCÈS AUX MARCHÉS ÉTRANGERS

Table des matières TITRE I LE CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE ET LES MODES D ACCÈS AUX MARCHÉS ÉTRANGERS Table des matières LA PRATIQUE DU COMMERCE INTERNATIONAL Avant-propos Principales organisations internationales Liste des abréviations Table des matières TITRE I LE CONTRAT DE VENTE INTERNATIONALE ET LES

Plus en détail

Cession de droits sociaux : quels sont les risques encourus au cours de la période de négociation?

Cession de droits sociaux : quels sont les risques encourus au cours de la période de négociation? Cession de droits sociaux : quels sont les risques encourus au cours de la période de négociation? La période des pourparlers : de la responsabilité délictuelle aux aménagements contractuels Introduction

Plus en détail

TECHNIQUES COMMERCIALES DU COMMERCE INTERNATIONAL

TECHNIQUES COMMERCIALES DU COMMERCE INTERNATIONAL MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION TECHNIQUES

Plus en détail

Gestion. Négocier son bail commercial

Gestion. Négocier son bail commercial Gestion Négocier son bail commercial Adie Conseil Gestion INTRODUCTION Le bail commercial fait l objet d un statut réglementé dont les textes sont codifiés aux articles L.145-1 et suivants et R.145-1 et

Plus en détail

Conditions Générales de Vente (site e- commerce)

Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Préambule Les présentes conditions générales de vente sont conclues : ENTRE : - La société., domiciliée, immatriculée SIRET., désigné comme le Vendeur ET

Plus en détail

Jmplaw.eu. E-commerce en Allemagne. Atouts et opportunités pour les PME françaises

Jmplaw.eu. E-commerce en Allemagne. Atouts et opportunités pour les PME françaises E-commerce en Allemagne Atouts et opportunités pour les PME françaises Jean-Marc Puech -Cabinet jmplaw Droit des affaires & Droits NTIC Internet Télécommunication Informatique, Données personnelles - 59

Plus en détail

La médiation, l arbitrage ou la Cour : Comment s y retrouver et faire les bons choix

La médiation, l arbitrage ou la Cour : Comment s y retrouver et faire les bons choix La médiation, l arbitrage ou la Cour : Comment s y retrouver et faire les bons choix MODÉRATEUR : Martin Sheehan Fasken Martineau PANÉLISTES : Yves St-Arnaud, Bombardier produits récréatifs Dominique Gibbens

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 Section 1 INTRODUCTION... 9 RISQUES ET ASSURANCE... 9 Section 2 HISTORIQUE... 11 Section 3 TECHNIQUE

Plus en détail

MOBILITE INTERNATIONALE. Un contrat de travail pertinent

MOBILITE INTERNATIONALE. Un contrat de travail pertinent présente MOBILITE INTERNATIONALE Un contrat de travail pertinent Maître Marc BOURGUIGNON -VAE SOLI- 8 rue Brémontier 75017 PARIS mb@vae-soli.com 01 47 66 34 68 1 École des Mines 20 Mars 2007 Plan Distinction

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Article 1 : Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les conditions de mise à disposition par Free au profit d un annonceur

Plus en détail

Les Conditions Générales de Vente Export

Les Conditions Générales de Vente Export Les Conditions Générales de Vente Export Il est fortement recommandé de rédiger les conditions générales de vente export (CGVE) en anglais (et éventuellement dans la langue du pays de l acheteur). Les

Plus en détail

Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Les conseillers en investissements financiers (CIF)

Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Les conseillers en investissements financiers (CIF) MARS 2006 S informer sur... Les conseillers en investissements financiers (CIF) Qu est-ce qu un conseiller en investissements financiers (CIF)? Un conseiller en investissements financiers est une personne

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE.

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. ARTICLE 1 : DEFINITIONS Liste Cadeaux : Ensemble d au moins un produit identifié par le Bénéficiaire de liste comme cadeau

Plus en détail

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère :

pratiques Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : pratiques [mise à disposition de salariés] Salarié mis à disposition d une filiale étrangère : quelles sont les obligations de l employeur? Dans les groupes de dimension internationale, il n est pas rare

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE La médiation bancaire est régie par le Code de la consommation (en particulier les articles L. 151-1 à L. 157-2) et le Code monétaire

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST La médiation bancaire est régie par le Code de la consommation (en particulier les articles L. 151-1 à L. 157-2) et le Code monétaire et financier

Plus en détail

NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires.

NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires. ACCUEIL PRESENTATION NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires. Le cabinet NORDEN assiste les entreprises, fonds d investissements et banques françaises

Plus en détail

Fiche 1. La définition et les sources du droit commercial. Les objectifs de la fiche. 1. Définition du droit commercial. Références jurisprudentielles

Fiche 1. La définition et les sources du droit commercial. Les objectifs de la fiche. 1. Définition du droit commercial. Références jurisprudentielles Fiche 1 La définition et les sources du droit commercial Les objectifs de la fiche Définir le champ d application du droit commercial Comprendre les particularités du droit commercial par rapport au droit

Plus en détail

DROIT DU COMMERCE INTERNATIONAL

DROIT DU COMMERCE INTERNATIONAL Sous la direction de Jacques BÉGUIN Professeur émérite à l'ecole de droit de la Sorbonne (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) Ancien recteur de l'académie de Strasbourg et Michel MENJUCQ Professeur à

Plus en détail

Table des matières. A. La «vente»... 10 B. Le bien de consommation... 12 C. Le vendeur professionnel... 14 D. Le consommateur...

Table des matières. A. La «vente»... 10 B. Le bien de consommation... 12 C. Le vendeur professionnel... 14 D. Le consommateur... 1 Les droits de l acheteur confronté à un défaut de la chose vendue................ 7 Julie DEWEZ assistante à l U.C.L., collaboratrice notariale CHAPITRE 1 L obligation légale de délivrance d un bien

Plus en détail

Droit commercial et économique

Droit commercial et économique Droit commercial et économique MEMO Actualités législatives et réglementaires 2008 A jour au 1 er janvier 2009 TABLE DES MATIERES 1. DISPOSITIONS EN MATIERE DE DROIT ECONOMIQUE ET COMMERCIAL 3 1.1. Délais

Plus en détail

1. L étude des sources de documentation à l international

1. L étude des sources de documentation à l international Chap 9 : Evaluer et suivre les risques liés aux échanges à l international I. Effectuer un diagnostic export A. L objectif du diagnostic export L assistant de gestion peut déceler le potentiel de la PME

Plus en détail

Table des matières. table des matières. Section 2 Principes... 27. Section 2 Le décret de septembre... 13. Section 3 Le décret d août...

Table des matières. table des matières. Section 2 Principes... 27. Section 2 Le décret de septembre... 13. Section 3 Le décret d août... Table des matières Introduction................................................ 5 Chapitre 1 L emploi des langues en matière sociale........................ 7 Section 1 Principes........................................

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE LA COMMERCIALISATION DES SERVICES D ASSURANCE PAR LE RESEAU POSTAL CONDITIONS GENERALES

CONVENTION CADRE DE LA COMMERCIALISATION DES SERVICES D ASSURANCE PAR LE RESEAU POSTAL CONDITIONS GENERALES CONVENTION CADRE DE LA COMMERCIALISATION DES SERVICES D ASSURANCE PAR LE RESEAU POSTAL CONDITIONS GENERALES En vertu de la présente convention, conclue entre l Office National des Postes, établissement

Plus en détail

CHARTE de la MÉDIATION

CHARTE de la MÉDIATION CHARTE de la MÉDIATION de l INTERMÉDIATION Banque, assurance, finance Règlement des litiges en ligne Version n : 0001/2015 Mise à jour : 1 er juillet 2015 Avec la Médiation, HK Conseil offre la possibilité

Plus en détail

Le contrat de distribution international

Le contrat de distribution international Le contrat de distribution international En premier lieu Prendre des informations sur le partenaire Avoir des conditions générales de vente export Avoir une assurance responsabilité civile sur le territoire

Plus en détail

SCP Piwnica et Molinié, SCP de Chaisemartin et Courjon, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Piwnica et Molinié, SCP de Chaisemartin et Courjon, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 23 juin 2015 N de pourvoi: 14-17894 ECLI:FR:CCASS:2015:CO00604 Publié au bulletin Cassation partielle Mme Mouillard (président), président SCP

Plus en détail

L INDEMNITÉ FORFAITAIRE POUR RETARD DE PAIEMENT QUESTIONS / RÉPONSES

L INDEMNITÉ FORFAITAIRE POUR RETARD DE PAIEMENT QUESTIONS / RÉPONSES L INDEMNITÉ FORFAITAIRE POUR RETARD DE PAIEMENT QUESTIONS / RÉPONSES 1/ La mention de l indemnité sur les conditions générales de vente (CGV) et les factures et son versement en cas de retard sont-ils

Plus en détail

La Concession. Filière Franchise & Réseaux

La Concession. Filière Franchise & Réseaux La Concession Filière Franchise & Réseaux 2015 La Concession Concédant La concession est un contrat conclu entre deux parties, dans lequel un fournisseur (le concédant) donne à un ou plusieurs commerçants

Plus en détail

JEUDI 12 FEVRIER 2015 Mandatez un agent commercial Pourquoi faire appel à un agent commercial pour son entreprise et quels sont les critères de choix? 1 L AGENT COMMERCIAL: CE QU IL N EST PAS L agent Commercial

Plus en détail

En cas de contradiction entre le contenu des présentes conditions générales et la lettre de mission, la lettre de mission prime.

En cas de contradiction entre le contenu des présentes conditions générales et la lettre de mission, la lettre de mission prime. I. CHAMP D APPLICATION Conditions générales Les présentes conditions générales sont d application sur toutes les relations professionnelles entre le professionnel et le client. Toute dérogation doit être

Plus en détail

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007 DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES Gildas Rostain September 2007 INTRODUCTION Le rôle de l expert Les différentes missions d expertise La définition de l expertise judiciaire

Plus en détail

LE CONTRAT DE FRANCHISE

LE CONTRAT DE FRANCHISE LE CONTRAT DE FRANCHISE «Mieux comprendre la franchise» Marc Häsler, avocat Place de la Gare 5 Case postale 1110 Morges 1 Définition du contrat de franchise Contrat conclu par deux personnes indépendantes

Plus en détail

Conditions Générales de Vente (site e- commerce)

Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Conditions Générales de Vente (site e- commerce) Préambule Les présentes conditions générales de vente sont conclues : ENTRE : - La société SARL MAGUY domiciliée 35 rue St Jacques 58200 Cosne cours sur

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

commercial international

commercial international M Larcier Droit commercial international Patrick Saerens William Pissoort larcier Table des matières Préambule Introduction générale 1 1. Champ d'application 2 1.1 Conflits de lois 2 1.2 Conflits de juridictions

Plus en détail

PACTES D ACTIONNAIRES. I) Le contenu des pactes d actionnaires : Quelles sont les clauses essentielles?

PACTES D ACTIONNAIRES. I) Le contenu des pactes d actionnaires : Quelles sont les clauses essentielles? PACTES D ACTIONNAIRES I) Le contenu des pactes d actionnaires : Quelles sont les clauses essentielles? Il existe différents pièges à éviter ainsi que des oublis à ne pas faire. L exposé ne concerne cependant

Plus en détail

TRIBUNAL de COMMERCE Juridiction Belfort - Montbéliard Sociétés, commerçants, artisans Les remèdes face aux difficultés financières

TRIBUNAL de COMMERCE Juridiction Belfort - Montbéliard Sociétés, commerçants, artisans Les remèdes face aux difficultés financières TRIBUNAL de COMMERCE Juridiction Belfort - Montbéliard Sociétés, commerçants, artisans Les remèdes face aux difficultés financières 1 Rue de Morimont Site de l Espérance 90000 Belfort Votre contact «PREVENIR

Plus en détail

CONTRATS D AGENCE ET DE DISTRIBUTION EN FRANCE ET EN BELGIQUE

CONTRATS D AGENCE ET DE DISTRIBUTION EN FRANCE ET EN BELGIQUE CHAMBRE DE COMMERCE FRANCO-BELGE DU NORD DE LA FRANCE 8, rue du Maréchal de Lattre de Tassigny 59000 LILLE Tél. 03 20 74 65 40 - Fax. 03 20 54 03 24 www.chambrefrancobelge.com - info@chambrefrancobelge.com

Plus en détail

Les termes suivants, dont la première lettre est en majuscule, répondent de la définition suivante :

Les termes suivants, dont la première lettre est en majuscule, répondent de la définition suivante : CONDITIONS GENERALES DE VENTE Article préliminaire : Définitions Les termes suivants, dont la première lettre est en majuscule, répondent de la définition suivante : CGV : les présentes Conditions Générales

Plus en détail

LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF»

LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF» LETTRE DE MISSION EN VUE DE LA VENTE D UN IMMEUBLE«MANDAT EXCLUSIF» ENTRE. Agissant en qualité de cédants des biens et des droits immobiliers ci-après énoncés ET MAÎTRE AVOCAT au Barreau de Domicilié au

Plus en détail

MAN Diesel & Turbo France SAS

MAN Diesel & Turbo France SAS CONDITIONS GENERALES D ACHAT 1. ACCEPTATION DE LA COMMANDE PAR LE VENDEUR 1.1. L acceptation de la commande par le vendeur implique : Son acceptation des conditions particulières de la commande Son adhésion

Plus en détail

Le crédit documentaire. Mai 2014

Le crédit documentaire. Mai 2014 Le crédit documentaire Mai 2014 Le crédit documentaire 2 S O M M A I R E PAGES Définition 3 Fonctionnement 4 Les différents types de crédit documentaire 6 Les conditions du crédit documentaire 7 Les documents

Plus en détail

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3

Madeleine Nguyen-The. Importer. Quatrième édition. Groupe Eyrolles, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Madeleine Nguyen-The Importer Quatrième édition, 2002, 2004, 2007, 2011 ISBN : 978-2-212-54939-3 Sommaire Introduction... 1 PREMIÈRE PARTIE La place de l import dans les échanges internationaux Chapitre

Plus en détail

Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3. 2. Des raisons stratégiques poussant à l internationalisation...4

Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3. 2. Des raisons stratégiques poussant à l internationalisation...4 Table des matières Introduction Exporter est un enjeu majeur pour l entreprise 3 1. Des raisons environnementales poussant à l internationalisation des activités...3 2. Des raisons stratégiques poussant

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente Les présentes conditions régissent les relations commerciales entre les ÉDITIONS DE LA RAMONDA et son client, les deux parties les acceptant sans réserve. Ces conditions générales

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente 1 Dispositions générales Parisian Inspired est une marque déposée N National : 14 4 129 237 sous le numéro de Siret 753434596 00023 représentée par Mademoiselle Camille Fontaine

Plus en détail

LES intermédiaires du commerce international

LES intermédiaires du commerce international LES intermédiaires du commerce international Les intermédiaires du commerce sont souvent qualifiés de "commerciaux «. Ils ne vendent pas pour leur compte. Ils agissent dans l'intérêt soit des vendeurs

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1208094L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord entre le Gouvernement de la République française, le Conseil fédéral suisse et l Organisation européenne

Plus en détail

LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES

LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES LE DROIT BANCAIRE LES CONTRATS BANCAIRES Objectif: Examiner la réglementation des rapports entre le client et le banquier à travers l étude des contrats bancaires. LES CONTRATS BANCAIRES : La banque, comme

Plus en détail

CONTRAT DE MANDAT de COMMERCIALISATION de BIENS IMMOBILIERS

CONTRAT DE MANDAT de COMMERCIALISATION de BIENS IMMOBILIERS CONTRAT DE MANDAT de COMMERCIALISATION de BIENS IMMOBILIERS Entre les soussignés La société NOVAXIA, Société à Responsabilité Limitée, au capital de 2 739 000 Euros, immatriculée au Registre du commerce

Plus en détail

Livre Vert Moderniser le droit du travail pour relever les défis du XXIe siècle. Commentaires. Fédération française de la franchise

Livre Vert Moderniser le droit du travail pour relever les défis du XXIe siècle. Commentaires. Fédération française de la franchise Livre Vert Moderniser le droit du travail pour relever les défis du XXIe siècle Commentaires Fédération française de la franchise 1 / 5 1. La Fédération française de la franchise a pour mission de promouvoir,

Plus en détail

Conditions générales

Conditions générales Conditions générales 1. Conditions générales du vendeur 1.1. Les conditions générales de la SA EvoBus Belgium, ci-après dénommée «EvoBus», sont d application à la présente convention à l exclusion de toutes

Plus en détail

1 - COMMANDE. 1.3. Sauf convention contraire, le client confie à SOJADIS le soin d installer le Produit commandé, prestation facturée en sus.

1 - COMMANDE. 1.3. Sauf convention contraire, le client confie à SOJADIS le soin d installer le Produit commandé, prestation facturée en sus. SOJADIS a pour activité l étude, la conception et la réalisation d installation de systèmes d équipements d aide à la conduite mais également de nombreux accessoires destinés à l adaptation de véhicules

Plus en détail

Les spécificités du Contrat d Agent Commercial en Allemagne

Les spécificités du Contrat d Agent Commercial en Allemagne Les spécificités Les spécificités du Contrat d Agent Commercial en Allemagne Mars 2008 I- Intégration significative : les dispositions relatives au contrat d agent commercial fidèles à la Directive Cette

Plus en détail

MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE. Modèle de mémorandum d accord de coopération. entre

MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE. Modèle de mémorandum d accord de coopération. entre MODÈLE DE MÉMORANDUM D ACCORD DE COOPÉRATION AVEC UNE ENTITÉ COMMERCIALE Modèle de mémorandum d accord de coopération entre l Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et

Plus en détail

OBLIGATIONS DU FRANCHISE DANS LE CONTRAT DE FRANCHISE

OBLIGATIONS DU FRANCHISE DANS LE CONTRAT DE FRANCHISE OBLIGATIONS DU FRANCHISE DANS LE CONTRAT DE FRANCHISE 08/09/2014 Le contrat de franchise est un contrat consensuel : aucune forme spécifique n est requise. Un écrit est exigé pour certaines conventions,

Plus en détail

Conditions Générales pour l utilisation du Hotel-Spider

Conditions Générales pour l utilisation du Hotel-Spider Conditions Générales pour l utilisation du Hotel-Spider 1. Offre et Contrat 1.1 Les présentes Conditions Générales s appliquent à tous les contrats passés entre Tourisoft et ses Clients. Aucune modification

Plus en détail

L AGENT COMMERCIAL. B. L'agent commercial n'est pas un commerçant

L AGENT COMMERCIAL. B. L'agent commercial n'est pas un commerçant L AGENT COMMERCIAL L agent commercial est un intermédiaire de commerce qui exerce sa mission de façon permanente et indépendante au nom et pour le compte d un mandant et non pas pour son propre compte.

Plus en détail

Négociation et contractualisation de licences. Pauline Corbière -Juriste Propriété Intellectuelle et Contrats

Négociation et contractualisation de licences. Pauline Corbière -Juriste Propriété Intellectuelle et Contrats Négociation et contractualisation de licences Pauline Corbière -Juriste Propriété Intellectuelle et Contrats Définition Le contrat de licence est un contrat par lequel le titulaire d un droit de propriété

Plus en détail

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos...................................................................................... 5 I. CODES Code civil (extraits)...............................................................................

Plus en détail

Contrat tripartite. Medicen Paris Region /Entreprise / Consultant. Action «Propriété Industrielle»

Contrat tripartite. Medicen Paris Region /Entreprise / Consultant. Action «Propriété Industrielle» Contrat tripartite Medicen Paris Region /Entreprise / Consultant Action «Propriété Industrielle» Entre les soussignés : d une part, Le pôle de compétitivité Medicen Paris Region, constitué sous la forme

Plus en détail

CHARTE DEONTOLOGIQUE AGENT COMMERCIAL Immobilier

CHARTE DEONTOLOGIQUE AGENT COMMERCIAL Immobilier Chambre Nationale Syndicale des Intermédiaires et Mandataires CHARTE DEONTOLOGIQUE AGENT COMMERCIAL Immobilier ARTICLE 1 Le cadre du Contrat 1-1 Le Contrat entre l Agent Commercial et le Mandant doit préciser

Plus en détail

Modèle de Document d information précontractuelle proposé par la Fédération française de la franchise

Modèle de Document d information précontractuelle proposé par la Fédération française de la franchise Modèle de Document d information précontractuelle proposé par la Fédération française de la franchise I. PRÉSENTATION DU FRANCHISEUR Si le franchiseur est une personne physique Nom Prénoms... Nom commercial...

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ACHAT MATERIELS ET EQUIPEMENTS

CONDITIONS GENERALES D ACHAT MATERIELS ET EQUIPEMENTS CONDITIONS GENERALES D ACHAT MATERIELS ET EQUIPEMENTS PREAMBULE Les présentes Conditions Générales s appliquent (à l exclusion de tout autre document établi par le Fournisseur) à l achat par les Ateliers

Plus en détail

Charte des fournisseurs d électricité

Charte des fournisseurs d électricité Charte des fournisseurs d électricité dans le cadre de leur relation avec une clientèle professionnelle Depuis le 1er juillet 2004, tous les clients professionnels peuvent choisir librement leur fournisseur

Plus en détail

LES CONDITIONS GENERALES DE VENTE

LES CONDITIONS GENERALES DE VENTE LES CONDITIONS GENERALES DE VENTE LA CANTINE NUMÉRIQUE #NWX SEINE INNOPOLIS 12 DÉCEMBRE 2014 ALAIN GRIGNON CABINET PEZANT-GRIGNON GENERALI ASSURANCE & AXELLE OFFROY-FRANCES AVOCAT AU BARREAU DE ROUEN I

Plus en détail

LA LOCATION VENTE. C est pourquoi la question de la location-vente est soulevée parfois.

LA LOCATION VENTE. C est pourquoi la question de la location-vente est soulevée parfois. LA LOCATION VENTE Dans la plupart des cas en matière de transfert de propriété de biens immobiliers, nous employons la technique du contrat de vente immobilière pure et simple. Lors de la signature dudit

Plus en détail

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT)

PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) PROGRAMME DE DROIT CPGE Économique et commerciale, option technologique (ECT) 1. Les orientations générales L enseignement de droit est centré sur la maîtrise des mécanismes juridiques fondamentaux et

Plus en détail

L objet du droit du commerce international

L objet du droit du commerce international L objet du droit du commerce international Fiche 1 Objectifs Identifier les situations juridiques objet du droit du commerce international. Prérequis Introduction au droit Droit de l entreprise Droit européen

Plus en détail

Le crédit documentaire PRESENTEE PAR :

Le crédit documentaire PRESENTEE PAR : Le crédit documentaire PRESENTEE PAR : Introduction 1. Définition: Le crédit documentaire est un arrangement bancaire pour le règlement des transactions commerciales internationales. Plus précisément,

Plus en détail

Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international!

Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international! Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international! Ch. 4. Les risques et les garanties du commerce international Introduction Garantie = assurance d être payé Difficulté accrue dans l ordre

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE/COLLABORATION

CONTRAT DE LICENCE/COLLABORATION CONTRAT DE LICENCE/COLLABORATION Entre la société DIDA CONCEPT dont le siège social est 50, rue de Metz 54 580 Auboué n SIREN :438 756 330. Représentée par son Gérant, Monsieur Pascal NEY Désignée ci-après

Plus en détail

Contrat. Apporteur d'affaires

Contrat. Apporteur d'affaires Contrat - Apporteur d'affaires Entre les soussignés : [Raison sociale de la société, forme juridique, adresse de son siège social, numéro d immatriculation au RCS et ville où se trouve le greffe qui tient

Plus en détail