Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 CORRIGE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 CORRIGE"

Transcription

1 Université Paris1- Panthéon Sorbonne : ommerce International Professeur Philippe Martin Partiel Septembre 2004 ORRIGE Partie 1: Questions à choix multiple (8 points : 1 point chacune) Reporter sur votre copie le numéro de la question et la lettre de la réponse juste (une seule réponse juste par question ; pas de points négatifs) Les réponses justes sont en gras 1) Seule une des caractéristiques suivantes du modèle de Ricardo est correcte : a) Les pays se spécialisent seulement dans les secteurs où ils sont les plus productifs b) eux pays trop différents en terme de productivité gagneront peu à l ouverture du commerce c) Si un pays a une productivité trop faible, il ne pourra pas gagner à l ouverture au commerce d) Un pays se spécialisera dans le secteur où le prix relatif est plus élevé en situation de commerce qu en situation d autarcie. e) Si un pays a des salaires trop élevés il ne peut pas gagner à l'ouverture au commerce 2) Seule une des caractéristiques suivantes du modèle HOS est correcte : a) Les pays se spécialisent dans le secteur où ils ont la technologie la plus compétitive b) L accroissement du prix relatif d un bien baisse la rémunération du facteur de production intensif dans la production de ce bien et augmente la rémunération du facteur de production non intensif c) les pays tendent à exporter les biens pour lesquels la production est intensive dans les facteurs dont ils sont dotés avec plus d abondance d) Tous les facteurs de production dans tous les pays gagnent à l échange e) Les pays tendent à exporter les biens des secteurs où ils ont des économies d échelle 3) ans le graphique suivant P LE est le prix en libre échange, P T est le prix prévalant sur le marché local quand le pays impose un tarif sur ses importations. P S P T P LE Q 1 Q 2 Q 3 Q 4 Q L'une des propositions suivantes n'est pas correcte a) Le gouvernement reçoit un revenu égal à grâce au tarif b) Si le pays est suffisamment petit, son partenaire commercial n'aura à subir aucun changement dans les prix c) L augmentation du surplus du producteur est de (+) d) -(+++) représente le changement dans le surplus du consommateur e) Si le pays est grand, le tarif pourrait améliorer le bien être du pays. 4) onsidérez un pays qui impose un tarif. L'une des réponses suivantes est correcte a) Le prix du producteur national différera du prix du consommateur seulement si le pays est grand b) Si le pays est petit, le gouvernement ne retirera aucun revenu de l'imposition d'un tarif. c) Les effets sur la quantité et le prix seront les mêmes que ceux produits par un quota équivalent seulement si le pays est petit d) Le consommateur ne sera pas pénalisé si le gouvernement lui reverse le revenu du tarif

2 e) Pour un grand pays, l imposition du tarif peut faire chuter la demande mondiale 5) Le graphique suivant représente la situation de Nation avant et après qu'elle se soit ouverte à l'échange Nourriture E E ' E ' ' ' ' iens manufacturés L'une des propositions suivantes est correcte a) La distance horizontale représente la consommation de Nation en biens manufacturés en situation de libre-échange b) La distance horizontale E représente les importations de Nation en biens manufacturés produits par Etranger c) La distance horizontale E représente les exportations de biens manufacturés de Nation à Etranger d) La distance horizontale représente les importations de Nation en biens manufacturés de Etranger e) La distance horizontale représente les exportations de biens manufacturés de Nation vers Etranger 6) Une entreprise qui a un monopole national et qui exporte sur un marché en concurrence parfaite a) hoisira ses productions pour les marchés national et étranger de manière à égaliser les revenus marginaux sur les deux marchés b) N a aucun intérêt à exporter c) Egalisera les prix sur les deux marchés d) intérêt à faire du dumping sur son propre marché e) onduit une politique de prix défavorable au pays étranger 7) L'une des propositions suivantes n'est pas correcte a) L argument en faveur d une politique commerciale stratégique est fondé sur la présence de «surprofits» dans l industrie b) Un subside pour l industrie n est bénéficiaire pour le pays que s il induit le producteur concurrent de l autre pays à se retirer du marché c) L objectif d une politique commerciale stratégique est de diminuer le prix du bien pour les consommateurs. d) L argument en faveur d une politique commerciale stratégique repose sur l hypothèse que le gouvernement possède beaucoup d information sur les coûts du producteur étranger e) Si tous les gouvernements appliquent une politique commerciale stratégique l équilibre qui en résulte peut être négatif pour tous

3 P, oût moyen PV Monde M pays industrialisé M PV Q 8) Le graphique ci-dessus représente le contexte de l argument d industrie naissante d un pays en voie de développement. L une des propositions suivantes est correcte : a) Le point représente le prix et le niveau de production lorsque le PV protège l industrie naissante contre la concurrence étrangère b) Le point représente le prix et le niveau de production en autarcie c) Le point représente le prix et le niveau de production lorsque le PV protège l industrie naissante contre la concurrence étrangère d) Le point représente le prix et le niveau de production en libre échange e) Le point représente le prix et le niveau de production du PV lorsque le pays industrialisé a protégé son industrie Partie 2: Exercice (6 points) Les Etats-Unis imposent un quota sur leurs importations de sucre. Les chiffres donnés ci-après sont les chiffres réels mais arrondis pour rendre vos calculs plus simples. e quota a fait passer la production nationale de 5 à 6 millions de tonnes et la consommation nationale de 9 à 8 millions de tonnes. Le prix pour le consommateur américain est de 480 $ la tonne contre 280 $ la tonne au niveau mondial. a) quel est le montant du quota? (1 point) Le montant du quota est de 2 millions de tonnes, la différence entre la consommation nationale (8) et la production nationale (6) en situation de quota b) faire un graphe montrant les effets du quota. Pourquoi le quota fait il augmenter le prix du sucre aux Etats-Unis? (2 points)

4 Prix ($) S Quantité (M tonnes) Le prix du sucre augmente car si il restait à 280 $, une demande excédentaire existerait puisque la demande serait de 9 millions de tonnes et la production nationale serait de 5 millions de tonnes. Il y aurait une demande excédentaire de 2 millions de tonnes. c) Quel est la perte (en millions de $) pour les consommateurs américains? (1 point) La perte des consommateurs est la différence de surplus qui est de +++= 8x200+0,5x1x200=1700 millions de $ d) Quel est le gain (en millions de $) pour les producteurs de sucre américains? Que seraient-ils prêts à payer (en terme de lobbying, contributions électorales etc ) pour garder le bénéfice du quota? (1 point) Le gain est donné par l augmentation du surplus du producteur qui est de : = 200x5+0,5x1x200= 1100 millions de $ u maximum ils sont prêts à payer ce montant pour préserver ce bénéfice e) Quel est le montant de la «rente» du quota et qui la reçoit? (1 point) La rente est la différence entre le prix mondial et le prix payé par les consommateurs multiplié par la quantité importée (le montant du quota) donc = 2x200=400 millions de dollars. ans le cas d un tarif l Etat reçoit cette rente. Ici, c est soit les détenteurs des licences d importations (qui n ont qu à acheter au prix mondial et revendre au prix national pour percevoir cette rente), soit l Etat (si ces licences sont vendues aux enchères), soit les producteurs étrangers si les licences d importations leur sont données. Partie 3 : Question de synthèse (6 points). Expliquez à la fois sur le plan théorique et empirique les principaux effets économiques de l intégration entre les pays européens. (La réponse à cette question ne devrait pas dépasser une page recto-verso, soyez donc très synthétique) Mots clés en gras - Principales étapes de l intégration européenne : 1957 (Traité de Rome instituant la EE) ; Marché Unique de 1992 (liberté de mouvements pour les biens, services, personnes et capital) avec en particulier harmonisation et reconnaissance mutuelles des normes techniques et réglementations. - Sur le plan théorique, la libéralisation du commerce entre des pays industrialisés assez similaires en termes de productivité et de dotations factorielles implique que la théorie classique du commerce (avantages comparatifs) ne peut pas bien expliquer les gains de

5 l intégration européenne. En outre, la part du le commerce intrabranche (commerce de biens similaires à double sens au sein d un même secteur) a augmenté et est devenue dominante dans le commerce intra-européen (surtout après la phase d intégration à partir du milieu des années 1980) par rapport au commerce inter-branche impliquant la spécialisation des pays dans des secteurs différents. ela a conduit les économistes à utiliser plutôt les outils théoriques de la «nouvelle théorie du commerce international» fondée sur la concurrence imparfaite (concurrence monopolistique avec libre entrée mais monopole de chaque firme sur une variété) et les économies d échelle pour comprendre les effets de l intégration. ans ce cadre, le commerce se fait entre pays industrialisés similaires et l échange porte sur des variétés différenciées d un même bien (des voitures par exemple). Les gains du commerce ne viennent pas dans ce cas des avantages comparatifs mais de la production à plus grande échelle permise par l intégration d un grand marché européen ainsi que de la concurrence accrue. En poussant à une baisse des prix, celle-ci oblige à une rationalisation de la production au niveau européen et à la disparition de certaines firmes (voir les vagues de fusions et acquisitions qui ont suivi le processus d intégration en Europe). elles restantes produisent à plus grande échelle et il y a donc diminution du coût moyen de production (du fait par exemple de coûts fixes). u final, le prix payé par les consommateurs baisse (du fait des économies d échelle et de la concurrence) et le nombre de variétés consommées augmente (même si le nombre d entreprises au niveau européen diminue). Graphe, voir cours - Sur le plan théorique encore, l intégration commerciale en Europe pose la question de la localisation des activités économiques qui ne se fait pas selon les avantages comparatifs. En effet, en présence d économies d échelle et de coûts de transport, les entreprises peuvent avoir intérêt à concentrer leur production (pour exploiter les économies d échelle) près des grands marchés c est-à-dire dans les pays ou régions les plus riches. On peut donc craindre dans ce cas un phénomène de divergence entre pays ou régions qui s intègrent en Europe, ce qui n est pas possible dans le modèle classique. - Sur le plan empirique, on a de fait observé une forte augmentation du commerce en Europe et en particulier du commerce intra-branche en particulier dans les secteurs manufacturiers. Les estimations empiriques montrent cependant que les frontières économiques n ont pas complètement disparues : l effet «frontière» mesuré par les équations de gravité montre que deux pays européens (à taille, distance égales) commercent beaucoup moins (certaines estimations vont jusqu à 20 fois moins) que deux régions d un même pays. On est donc pas encore dans un marché parfaitement intégré. - Le scénario possible de divergence entre pays ne s est pas produit (il y a eu un phénomène marqué de convergence entre les pays les plus pauvres et les plus riches en Europe). En revanche, l intégration européenne a été suivie, à l intérieur des pays, d un scénario de non convergence ou même de divergence entre régions.

Exercices de TD : Commerce international

Exercices de TD : Commerce international Exercices de TD : Commerce international 1 Balance des paiements Exercice 1.1 : Soit : BC : la balance courante, S p : l épargne privée, I : l investissement, G : les dépenses publiques et T : les impôts.

Plus en détail

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Modèles ricardien et HOS ont des points communs mais sont assez spécifiques: avantages comparatifs fondés sur: - différences

Plus en détail

P A P 1 D 1 -S 1 S 1 D 1

P A P 1 D 1 -S 1 S 1 D 1 Les instruments de la politique commerciale - tarifs: source de revenu et protection des industries nationales -pécifiques : montant fixe par unité de bien importé (exemple: 100 par voiture) -Ad-valorem:

Plus en détail

Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Juin 2005-Corrigé

Université Paris1- Panthéon Sorbonne : Commerce International Professeur Philippe Martin Partiel Juin 2005-Corrigé Université Paris1- Panthéon Sorbonne : ommerce International Professeur Philippe Martin Partiel Juin 2005-orrigé Partie 1: Questions à choix multiple (0,5 point chacune : 6 points au total) Reporter sur

Plus en détail

Source: Piketty Saez. Share (in %), excluding capital gains. Figure 1: The top decile income share in the U.S.,1917-1998 50% 45% 40% 35% 30% 25%

Source: Piketty Saez. Share (in %), excluding capital gains. Figure 1: The top decile income share in the U.S.,1917-1998 50% 45% 40% 35% 30% 25% Le modèle Hecksher-Ohlin-Samuelson (HOS) Extension du modèle ricardien: le commerce est expliqué grâce aux avantages comparatifs mais fondés sur - les différences des dotations de facteurs de production

Plus en détail

Les fondements du commerce

Les fondements du commerce Les fondements du commerce international Le libre-échange, chacun s'en réclame mais personne ne le pratique. Dans tous les pays du monde, on veut exporter sans pour autant subir la pénétration des produits

Plus en détail

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen Le commerce internationale en situation de concurrence imparfaite: Trois problèmes essentiels des modèles théoriques Ricardo, HOS, Standard: - fondés sur la CPP: le commerce n augmente pas la concurrence

Plus en détail

FICHE DE SYNTHESE : CHAPITRE 101 LA MONDIALISATION DES ECHANGES

FICHE DE SYNTHESE : CHAPITRE 101 LA MONDIALISATION DES ECHANGES FICHE DE SYNTHESE : CHAPITRE 101 LA MONDIALISATION DES ECHANGES 1 LES NOTIONS Echange marchand = échange de biens et de services qui s effectue sur un marché et qui donne lieu au paiement d un prix fixé

Plus en détail

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen

- donc n explique pas très bien le commerce entre pays industrialisés en particulier le commerce intraeuropéen Le commerce internationale en situation de concurrence imparfaite: Trois problèmes essentiels des modèles théoriques Ricardo, HOS, Standard: - fondés sur la CPP: le commerce n augmente pas la concurrence

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT

COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT COMMERCE INTERNATIONAL, CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT I) L'internationalisation des échanges A) Mesurer les échanges La balance des paiements Le taux d'ouverture La part de marché Le taux de pénétration

Plus en détail

européenne 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite)

européenne 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite) 2. Théorie des unions douanières en concurrence parfaite (suite) 4Conclusion des modèles de Smith, Ricardo et HOS : échange international et spécialisation des économies nationales sont générateurs de

Plus en détail

th8 Le commerce international

th8 Le commerce international th8 Le commerce international Barrières au commerce et bien-être 2 Accords multilatéraux et bien-être GATT: traité signé en 1947 par 23 pays OMC: remplace le GATT depuis 1995 et touche plus de 150 pays

Plus en détail

1. Théorie classique de l échange international

1. Théorie classique de l échange international DEUXIEME PARTIE : 1. Théorie classique de l échange international LES FONDEMENTS THEORIQUES DE l INTEGRATION ECONOMIQUE La théorie (néo)-classique de l échange international trouve ses fondements dans

Plus en détail

- Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui

- Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui Plan du cours : - Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui - I. Les théories du commerce international - les avantages comparatifs (Ricardo) - les dotations de facteurs (HOS)

Plus en détail

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ

INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ INTRODUCTION À LA MICROÉCONOMIE INTERROGATION RÉCAPITULATIVE DU 16 DÉCEMBRE 2015 CORRIGÉ Question 1 : Soit la firme A dont vous possédez des actions. Sachant que l élasticité de la demande pour le produit

Plus en détail

Chapitre 2 : Les nouvelles théories du commerce international. Les théories Néo-Factorielle et Néo-Technologique

Chapitre 2 : Les nouvelles théories du commerce international. Les théories Néo-Factorielle et Néo-Technologique Chapitre 2 : Les nouvelles théories du commerce international Les théories Néo-Factorielle et Néo-Technologique 1 Approche néofactorielle Redéfinition des facteurs : intégration de la qualification du

Plus en détail

de commerce international

de commerce international Séance n 2. Le modèle néo-classique Plan de commerce international Modèle HOS Ouverture et inégalités de revenu : théorème de Stolper-Samuelson Variation des dotations factorielles : théorème de Rybczynski

Plus en détail

Le modèle ricardien: les avantages comparatifs

Le modèle ricardien: les avantages comparatifs Le modèle ricardien: les avantages comparatifs - modèle très simple - résultats non triviaux sur la spécialisation internationale - message: explique pourquoi les pays très différents ont intérêt à commercer

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION

ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION ECONOMIE GENERALE G. Carminatti-Marchand SEANCE III ENTREPRISE ET INTERNATIONALISATION On constate trois grandes phases depuis la fin de la 2 ème guerre mondiale: 1945-fin 50: Deux blocs économiques et

Plus en détail

Théorie standard du commerce international: Supposons que. P A Y :PrixdeY au pays A. Prix relatifs de X par rapport à Y en autarcie: Pays B: Pays A:

Théorie standard du commerce international: Supposons que. P A Y :PrixdeY au pays A. Prix relatifs de X par rapport à Y en autarcie: Pays B: Pays A: 4 Le commerce international Canada-É-U, 1945-1973 4.1 L avantage comparé Théorie standard du commerce international: Supposons que PX:PrixdeX A au pays A P B X :PrixdeX au pays B P A Y :PrixdeY au pays

Plus en détail

Les fondements des échanges internationaux

Les fondements des échanges internationaux Les fondements des échanges internationaux Fiche 1 Objectif Comprendre les fondements théoriques des échanges internationaux Prérequis Croissance économique, importations, exportations, facteurs de production

Plus en détail

15. Une théorie macroéconomique de l économie

15. Une théorie macroéconomique de l économie 15. Une théorie macroéconomique de l économie S = I + INE Epargne nationale, investissement et investissement net à l étranger en % du PIB aux Etats-Unis Année S I INE 1960 19,4 18,7 0,7 1970 18,4 18,1

Plus en détail

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Cours de Lionel Fontagné Année 2009-2010 1 Balance des paiements Exercice 1.1: Soit : BC : la balance courante, S

Plus en détail

Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014

Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014 Introduction à la Microéconomie Corrigé de l interrogation récapitulative du 17 décembre 2014 Question 1: Maxime, un consommateur rationnel, reçoit 1900 euros en t1 et 1210 euros en t2. Sa fonction d utilité

Plus en détail

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Université Paris I Panthéon-Sorbonne Cours de commerce international L3 Brochure de TD Cours de Lionel Fontagné Année 2014-2015 1 Balance des paiements Exercice 1.1 Soit : BC : la balance courante, S p

Plus en détail

UPEC AEI - Licence 3 Administration publique Socio-Economie des mutations contemporaines (8) D. Glaymann - 2010-2011 1

UPEC AEI - Licence 3 Administration publique Socio-Economie des mutations contemporaines (8) D. Glaymann - 2010-2011 1 8. Les grande étapes du dilemme protectionnisme/ libre-échange Le contenu et la comptabilisation des échanges internationaux Les argumentaires favorables au protectionnisme et au libre-échange L évolution

Plus en détail

Commerce international

Commerce international Commerce international Livre à lire : Caves Frenkel Jones, Commerce et paiements internationaux, Editeur : de Boeck Mayer et Mucchielli, Economie international, Editeur : Guillochon Examen : Réponse structurée

Plus en détail

3.3.2. La concurrence monopolistique 1

3.3.2. La concurrence monopolistique 1 3.3.2. La concurrence monopolistique 1 La concurrence monopolistique offre l'avantage d'expliquer simultanément les trois faits majeurs des échanges contemporains. Elle explique l'apparition d'un commerce

Plus en détail

Guide des AUTEURS en Economie EXTRAITS

Guide des AUTEURS en Economie EXTRAITS Guide des AUTEURS en Economie EXTRAITS 1/10 Un guide indispensable. Il n existe pas à ma connaissance de guide simple ou de dictionnaire «scolaire» en économie pour les étudiants de Lycée, de BTS et d

Plus en détail

Le commerce international est-il source de progrès économique et social?

Le commerce international est-il source de progrès économique et social? 1 Le commerce international est-il source de progrès économique et social? Macroéconomie Introduction I. L ouverture aux échanges internationaux est globalement favorable au progrès économique et social

Plus en détail

Attribution des permis de pollution par enchères. Michel Mougeot Florence Naegelen

Attribution des permis de pollution par enchères. Michel Mougeot Florence Naegelen Attribution des permis de pollution par enchères Michel Mougeot Florence Naegelen Bien que les économistes aient toujours recommandé les enchères, elles sont peu utilisées en pratique pour l attribution

Plus en détail

I) L ouverture des économies à l international

I) L ouverture des économies à l international L autarcie s oppose au système du libreéchange. I) L ouverture des économies à l international A) La mesure des échanges de biens et services. La balance des transactions courantes. Cette balance retrace

Plus en détail

De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre

De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre De quoi dépendent les taux de change? Si déficit dans les échanges extérieurs M>X demande de devises étrangères contre la monnaie nationale > offre de devises étrangères contre monnaie nationale dépréciation

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN N 3/ Crise économique et réformes structurelles

ENTRAINEMENT A L EXAMEN N 3/ Crise économique et réformes structurelles ENTRAINEMENT A L EXAMEN N 3/ Crise économique et réformes structurelles I. Questions à traiter 1. Pour quelles raisons le modèle de grande banque universelle est-il aujourd hui contesté? Le modèle de

Plus en détail

14. Les concepts de base d une économie ouverte

14. Les concepts de base d une économie ouverte 14. Les concepts de base d une économie ouverte Jusqu ici, hypothèse simplificatrice d une économie fermée. Economie fermée : économie sans rapport économique avec les autres pays pas d exportations, pas

Plus en détail

Comment l entreprise produit-elle?

Comment l entreprise produit-elle? Comment l entreprise produit-elle? Trouvez des questions permettant de répondre aux paragraphes proposés. Cet exercice doit vous permettre de mieux mémoriser le cours mais aussi de travailler les consignes.

Plus en détail

Gillig Philippe Faculté des Sciences sociales

Gillig Philippe Faculté des Sciences sociales SO00DM24 Approches socio-économiques de la croissance TD 7 : Décrypter les liens entre productivité et rentabilité (d après J-P Piriou, Nouveau manuel de SES, éd. La découverte) Objectifs du TD : 1) analyser

Plus en détail

Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain.

Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain. Comprendre l expérience néozélandaise : leçons à tirer pour la production laitière de demain. Professeur Hugh Campbell Université d Otago, Nouvelle-Zélande La politique agricole avant la Deuxième guerre

Plus en détail

Exercice 1 : Balance des Paiements (4 points)

Exercice 1 : Balance des Paiements (4 points) Université Paris Ouest-Nanterre La Défense Master Economie U.F.R. SEGMI Premier Semestre 2009-2010 Macroéconomie Ouverte Chargé de T.D. : Romain Restout Cours de Olivier Musy Contrôle Continu (14/12/2009)

Plus en détail

Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie.

Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie. Les titres en couleurs servent à guider le lecteur et ne doivent pas figurer sur la copie. Introduction Lors de la campagne sur le référendum du Traité constitutionnel européen en 2005, la figure du «plombier

Plus en détail

Ce chapitre poursuit notre analyse des conséquences

Ce chapitre poursuit notre analyse des conséquences Chapitre 8 Les entreprises face à la mondialisation : stratégies d exportation, externalisation et firmes multinationales Objectifs pédagogiques : Étudier le rôle des rendements d échelle croissants et

Plus en détail

Économie Générale Commerce International

Économie Générale Commerce International Économie Générale Commerce International La théorie du commerce international s intéresse à la modélisation des échanges de B&S (biens et services) entre États. Elle se penche aussi sur les questions d

Plus en détail

L avantage comparatif

L avantage comparatif L avantage comparatif Grégory Corcos et Isabelle Méjean ECO 434: Economie Internationale Ecole Polytechnique, 2ème Année The theory of comparative advantage is the only result in social science that is

Plus en détail

Les fondements de l échange international

Les fondements de l échange international THÈME 1 : La coordination des décisions économiques par l échange SOUS-THÈME 1.2 : La dimension internationale de l échange Les fondements de l échange international Chapitre 5 L échange international

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /53 2/53 Introduction L ouverture

Plus en détail

Fiche 8 : Libre-échange et protectionnisme

Fiche 8 : Libre-échange et protectionnisme Fiche 8 : Libre-échange et protectionnisme Plan de la fiche 1. Notions de base 2. Problèmes économiques et sociaux 3. Théories et auteurs 4. Repères historiques La croissance économique dans le monde est-elle

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

Le commerce international

Le commerce international Management international Le commerce international Exposé Réalisé Par : Encadré Par : 1 Plan Introduction I. Définition de commerce international II. Les théories du commerce international III. Les effets

Plus en détail

DÉFINITIONS FONDEMENTS. Pierre BARDELLI

DÉFINITIONS FONDEMENTS. Pierre BARDELLI COMPÉTITIVITÉ DÉFINITIONS FONDEMENTS Pierre BARDELLI Professeur Emérite - Université de Lorraine Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales Université de Lorraine Membre associé à la Chaire de Responsabilité

Plus en détail

Les effets économiques de la guerre en Syrie et de la progression de l État islamique sur les pays du Levant. Elena Ianchovichina et Maros Ivanic

Les effets économiques de la guerre en Syrie et de la progression de l État islamique sur les pays du Levant. Elena Ianchovichina et Maros Ivanic Les effets économiques de la guerre en Syrie et de la progression de l État islamique sur les pays du Levant Elena Ianchovichina et Maros Ivanic Résumé détaillé Cet article propose une estimation quantitative

Plus en détail

Centre régional de documentation pédagogique Basse-Normandie Lundi 15 décembre 2014

Centre régional de documentation pédagogique Basse-Normandie Lundi 15 décembre 2014 SES : les fondements du commerce international Centre régional de documentation pédagogique Basse-Normandie Lundi 15 décembre 2014 PLAN I. Introduction : Les échanges commerciaux à travers les âges II.

Plus en détail

Bulletin Economique THEORIES DU COMMERCE INTERNATIONAL. "Théorie économique" -9 Juin 2014-

Bulletin Economique THEORIES DU COMMERCE INTERNATIONAL. Théorie économique -9 Juin 2014- Bulletin Economique THEORIES DU COMMERCE INTERNATIONAL "Théorie économique" -9 Juin 2014- L'ECONOMISTE France Tel: +33.(6).98.70.49.15 - Fax: +33.(8).26.99.74.01 - Email: contact@leconomiste.eu www.leconomiste.eu

Plus en détail

CHAPITRE 1 - LES RELATIONS COMMERCIALES INTERNATIONALES

CHAPITRE 1 - LES RELATIONS COMMERCIALES INTERNATIONALES CHAPITRE 1 - LES RELATIONS COMMERCIALES INTERNATIONALES Les avantages comparatifs? «C'est sans doute la théorie la plus brillante de la science économique.» OMC Les pays ont intérêt à développer leurs

Plus en détail

L observatoire de conjoncture et de compétitivité de l industrie alimentaire

L observatoire de conjoncture et de compétitivité de l industrie alimentaire Conseil National du Commerce Extérieur L observatoire de conjoncture et de compétitivité de l industrie alimentaire Anticiper Partager Agir 2005 www.cnce.org.ma CHAPITRE I : Sommaire LES INDICATEURS DE

Plus en détail

La finance carbone pour les villes

La finance carbone pour les villes 1 La finance carbone pour les villes Source de revenus et levier d action pour des villes plus propres A travers la présentation de trois mécanismes de finance carbone mobilisables par les villes, cette

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL MESURE DE L IMPACT DU COMMERCE INTERNATIONAL SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL DES INDUSTRIES CANADIENNES

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL MESURE DE L IMPACT DU COMMERCE INTERNATIONAL SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL DES INDUSTRIES CANADIENNES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL MESURE DE L IMPACT DU COMMERCE INTERNATIONAL SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL DES INDUSTRIES CANADIENNES MÉMOIRE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE EN ÉCONOMIQUE PAR

Plus en détail

Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève

Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève Les déterminants des échanges internationaux Activités pour l élève 1 - Des échanges indispensables Document 1 : Pourquoi échangeons-nous? Pourquoi des échanges internationaux? Drôle de question Effectivement

Plus en détail

QUESTION DE SYNTHESE

QUESTION DE SYNTHESE QUESTION DE SYNTHESE Il est demandé au candidat : 1. de conduire le travail préparatoire qui fournit des éléments devant être utilisés dans la synthèse. 2. de répondre à la question de synthèse : - par

Plus en détail

Les nouvelles théories du commerce international. I) Echanges internationaux et rendements croissants

Les nouvelles théories du commerce international. I) Echanges internationaux et rendements croissants Milan VUJISIC. Professeur agrégé d Economie et Gestion 1 Les nouvelles théories du commerce international Dans les années 80, l approche jusqu alors dominante est supplantée par «une nouvelle théorie du

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

d Économie Politique: Séance 3

d Économie Politique: Séance 3 TP d Économie Politique: Séance 3 April 22, 2002 1 Interdépendance et Bénéfices de l échange 1.1 Rappels Contenu: Observer le bénéfice de l échange, apprendre la différence entre avantage absolu et avantage

Plus en détail

Applications du chapitre 3 : Cartels et collusion Eléments de correction. Thierry Pénard L3 Economie et Management de l entreprise

Applications du chapitre 3 : Cartels et collusion Eléments de correction. Thierry Pénard L3 Economie et Management de l entreprise Applications du chapitre 3 : Cartels et collusion Eléments de correction Thierry Pénard L3 Economie et Management de l entreprise Application 1 : COUP DE POMPE SUR LES PRIX Communiqué de presse du Conseil

Plus en détail

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1

Contenu du chapitre. 1. La demande du marché. L offre et la demande. La notion de Demande. Chapitre 1 D 1 L offre et la Chapitre 1 Contenu du chapitre 1. La du marché 2. L offre du marché 3. L équilibre du marché 4. Application: magnétoscope vs lecteur DVD 2 La notion de Demande 1. La du marché Prix C DEMANDE

Plus en détail

4. Offre et demande, les forces du marché

4. Offre et demande, les forces du marché 4. Offre et demande, les forces du marché Trois événements : a) Quand une vague de froid s abat sur l Espagne, le prix du jus d orange grimpe dans tous les supermarchés du pays. b) Quand la chaleur estivalle

Plus en détail

14,0 12,0 10,0 8,0 6,0 4,0 2,0 0,0-2,0. Graphique réalisé à partir des données de contribution à la croissance (panel B)

14,0 12,0 10,0 8,0 6,0 4,0 2,0 0,0-2,0. Graphique réalisé à partir des données de contribution à la croissance (panel B) L3 Commerce International TD n 2 : Indicateurs de spécialisation Exercice 2.1 : A partir du fichier worldtrad.xls, expliquez comment les contributions du panel B sont calculées et commentez le rôle joué

Plus en détail

- quel est l impact d une baisse des prix des. matières premières pour les pays en voie de. développement?

- quel est l impact d une baisse des prix des. matières premières pour les pays en voie de. développement? Commerce International Philippe Martin, 2004 - ORGANISATION : - Travaux dirigés une semaine sur deux : 6 séances dont une consacrée au contrôle continu - Documents du cours distribués au 1 er TD - Les

Plus en détail

Le commerce international: théorie, structures et développements S. Kjeldsen-Kragh KVL : The Royal Veterinary and Agricultural University, Copenhague

Le commerce international: théorie, structures et développements S. Kjeldsen-Kragh KVL : The Royal Veterinary and Agricultural University, Copenhague Jour 4: Le commerce international: théorie, structures et développements S. Kjeldsen-Kragh KVL : The Royal Veterinary and Agricultural University, Copenhague Table des matières Ce chapitre traite de la

Plus en détail

RAPPELS : LE MARCHÉ. Prix. Demande. Quantité demandée

RAPPELS : LE MARCHÉ. Prix. Demande. Quantité demandée PC 3 Typologie des marchés et structures de la concurrence : théories et pratiques RAPPELS : LE MARCHÉ Fonctionnement du marché Demande Préférences Ressources financières Prix du bien Demande = quantité

Plus en détail

Chapitre 3 Quels sont les fondements de la mondialisation du commerce et de la production?

Chapitre 3 Quels sont les fondements de la mondialisation du commerce et de la production? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 16 décembre 2014 à 14:59 Chapitre 3 Quels sont les fondements de la mondialisation du commerce et de la production? 1 Une analyse du commerce mondial A La montée

Plus en détail

C LES DÉTERMINANTS DU COMMERCE

C LES DÉTERMINANTS DU COMMERCE II C LES DÉTERMINANTS DU COMMERCE C LES DÉTERMINANTS DU COMMERCE D un point de vue économique, l argumentation en faveur de la libéralisation du commerce repose sur les gains tirés du commerce, et la plupart

Plus en détail

ECONOMIE INTERNATIONALE. Vous pouvez trouver les graphiques sur l ENT ainsi que le plan.

ECONOMIE INTERNATIONALE. Vous pouvez trouver les graphiques sur l ENT ainsi que le plan. ECONOMIE INTERNATIONALE Le texte en bleu correspond aux diaporamas du cours de M. Cheikbossian (qui tournent en ce moment entre les étudiants car ils ne sont pas sur l ENT). Le texte en noir correspond

Plus en détail

Chapitre 2 : Les facteurs de production

Chapitre 2 : Les facteurs de production Chapitre 2 : Les facteurs de production Introduction Introduction (1) Production : Emploi des ressources nécessaires à la création des biens et des services => Combinaison des facteurs de production Travail,

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

ECONOMIE GENERALE LES ECHANGES EXTERIEURS

ECONOMIE GENERALE LES ECHANGES EXTERIEURS IUFM AUVERGNE ECONOMIE - GESTION Cours de Mr DIEMER ECONOMIE GENERALE 3 ème PARTIE : LES MOTEURS DE LA CROISSANCE MOTS CLES CHAPITRE 11 LES ECHANGES EXTERIEURS - Balance commerciale, des capitaux, des

Plus en détail

CHAPITRE 2: Les nouvelles théories du commerce international

CHAPITRE 2: Les nouvelles théories du commerce international CHAPITRE 2: Les nouvelles théories du commerce international 2.1 Rappels du chapitre précédent 2.2 Approche néo-factorielle et néo-technologique 2.3 Les échanges intra-branches: Les modèles de concurrence

Plus en détail

Environnement économique de l entreprise. Séance 3. Simon Porcher porcher.iae@univ-paris1.fr

Environnement économique de l entreprise. Séance 3. Simon Porcher porcher.iae@univ-paris1.fr Environnement économique de l entreprise Séance 3 Simon Porcher porcher.iae@univ-paris1.fr Objectifs de la séance Monopole Revenu marginal Maximisation du profit du monopole Surplus social Surplus et concurrence

Plus en détail

VI INTERNATIONALISATION DES ECHANGES ET MONDIALISATION

VI INTERNATIONALISATION DES ECHANGES ET MONDIALISATION VI INTERNATIONALISATION DES ECHANGES ET MONDIALISATION TC 13 : Commerce international, croissance et développement 1 La mondialisation 11 Aspects de la mondialisation DOC 1 Q1 Résumez, classifiez et illustrez

Plus en détail

ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO

ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO ECHANGE INTERNATIONAL ET CROISSANCE : L ANALYSE DE D RICARDO I. D Ricardo et la théorie des avantages comparatifs A. L auteur des «principes de l économie politique et de l impôt» 1817 1. Biographie, contexte

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Stéphane Gallon Caisse des Dépôts stephane.gallon@caissedesdepots.fr https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 Séance 11 1 Macroéconomie : fin

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

DISSERTATION. Sujet = L'ouverture des économies au commerce international est-il un facteur de croissance économique?

DISSERTATION. Sujet = L'ouverture des économies au commerce international est-il un facteur de croissance économique? DISSERTATION Il est demandé au candidat : 1. de répondre à la question posée explicitement ou implicitement dans le sujet ; 2. de construire une argumentation à partir d une problématique qu il devra élaborer

Plus en détail

Le secteur des fromages au Québec. Activité ASDEQ-ASQ 12 février 2015 Gilles Proulx

Le secteur des fromages au Québec. Activité ASDEQ-ASQ 12 février 2015 Gilles Proulx + Le secteur des fromages au Québec Activité ASDEQ-ASQ 12 février 2015 Gilles Proulx + Programme n L actualité : les contingents d importation n Taille du marché canadien n Segments du marché n Structure

Plus en détail

Ecole Polytechnique, 2ème Année, Eco-434 Economie Internationale PC 3 - Concurrence imparfaite

Ecole Polytechnique, 2ème Année, Eco-434 Economie Internationale PC 3 - Concurrence imparfaite Ecole Polytechnique, 2ème Année, Eco-434 Economie Internationale PC 3 - Concurrence imparfaite Intégration européenne et Effet-frontière Dans cet exercice, nous utilisons un cadre empirique pour étudier

Plus en détail

Répercussions de la TVA et de certaines réformes de la TVA. sur l économie

Répercussions de la TVA et de certaines réformes de la TVA. sur l économie Répercussions de la TVA et de certaines réformes de la TVA sur l économie par Frank Bodmer Economiste indépendant et chargé de cours, Université de Bâle Etude demandée par l Administration fédérale des

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

OMC E- Learning. OMC E- Learning Copyright Juin 2013. L'ʹOMC et l'ʹéconomie du commerce: Théorie et politique

OMC E- Learning. OMC E- Learning Copyright Juin 2013. L'ʹOMC et l'ʹéconomie du commerce: Théorie et politique OMC E- Learning OMC E- Learning Copyright Juin 2013 L'ʹOMC et l'ʹéconomie du commerce: Théorie et politique Introduction Ce cours multimédia a pour sujet "L'OMC et l'économie du commerce: Théorie et politique".

Plus en détail

4 - L équilibre macroéconomique

4 - L équilibre macroéconomique 4 - L équilibre macroéconomique Arnold Chassagnon, Université de Tours et PSE, automne 2012 Plan 1 La richesse des nations 2 entre production et consommation 3 4 * problématique macroéconomie :Création

Plus en détail

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

Le déclin de l industrie en France

Le déclin de l industrie en France Le déclin de l industrie en France Le but de ce dossier pédagogique est de comprendre les causes de la désindustrialisation en France. Il faut distinguer quatre phénomènes : i) les gains de productivité,

Plus en détail

Economie Politique Mutations et nouvelles régulations économiques

Economie Politique Mutations et nouvelles régulations économiques Economie Politique Mutations et nouvelles régulations économiques - Master M1 Sciences Economiques - G. COLLETIS colletis@univ-tlse1.fr Introduction Un pays n est pas riche si sa base productive est trop

Plus en détail

IDRI 2220: Relations Economiques internationales

IDRI 2220: Relations Economiques internationales Livre de référence IDRI 2220: Relations Economiques internationales Le cours est basé sur le livre de P. R. Krugman et M. Obstfeld "Economie internationale", ed. Pearson Education, édition française (2006).

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle La monnaie : INTRODUCTION 22.01.2010, Lausanne 8h45 12h 12h45 16h David Maradan, chargé de cours UNIGE et HEG-Genève; Directeur Ecosys

Plus en détail

5) Extension : Équilibre de Cournot Nash en information incomplète. . 2 T y 2 2 ) B. > (a 2 ) H. k y

5) Extension : Équilibre de Cournot Nash en information incomplète. . 2 T y 2 2 ) B. > (a 2 ) H. k y 5) Extension : Équilibre de Cournot Nash en information incomplète Supposons désormais que la firme 2 connaît avec perfection la fonction de coût de la firme, mais que celle - ci en revanche est imparfaitement

Plus en détail

Simulations de l impact de politiques. économiques sur la pauvreté et les inégalités

Simulations de l impact de politiques. économiques sur la pauvreté et les inégalités Simulations de l impact de politiques économiques sur la pauvreté et les inégalités L analyse de l évolution des conditions de vie et des comportements des classes moyennes, à la lumière de l observation

Plus en détail

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes

Novembre 2008 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Pertes en capital latentes Novembre 2008 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

3.1 L OFFRE ET LA DEMANDE : UN MODÈLE DE MARCHÉ CONCURRENTIEL

3.1 L OFFRE ET LA DEMANDE : UN MODÈLE DE MARCHÉ CONCURRENTIEL L offre et la demande 127 Dans ce chapitre, nous exposerons les éléments du modèle de l offre et de la demande, puis nous les assemblerons avant de montrer comment ce modèle peut être utilisé pour comprendre

Plus en détail

Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations

Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations 1 Objectif de ce TD: - Mobiliser vos connaissances de l an dernier afin de réutiliser et de maîtriser ces outils statistiques

Plus en détail

Leçon 3 : Le développement international de l entreprise 2

Leçon 3 : Le développement international de l entreprise 2 Leçon 3 : Le développement international de l entreprise 2 I. Les modes de présence à l étranger 2 1. L exportation 2 2. Le groupement d exportateurs 2 3. Le piggy back et le piggy back croisé 2 4. L accord

Plus en détail