AUTOMATIQUE SÉANCE N 6: SYSTÈMES DU SECOND ORDRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AUTOMATIQUE SÉANCE N 6: SYSTÈMES DU SECOND ORDRE"

Transcription

1 AUTOMATIQUE SÉANCE N 6: SYSTÈMES DU SECOND ORDRE Exercice : Circuit RLC Nous nous intéressons dans ce premier exercice au montage représenté à la FIGURE. V e (p) F (p) V s (p) (a) Montage étudié (b) Schéma bloc du système FIGURE Ciruit RLC. Quelle est la relation liant le courant i(t) et la tension v s (t)? De même, quelle est la relation liant la tension aux bornes de l inductance et le courant i(t). i(t) = C dv s(t) v L (t) = L di(t) 2. A partir de la loi des mailles, exprimer l équation différentielle du second ordre liant v e (t) et v s (t) v e (t) = v R (t) + v L (t) + v s (t) v e (t) = R i(t) + L di(t) v e (t) = RC dv s(t) + LC d2 v s (t) 2 + v s (t) 3. A l aide des propriétés de la transformée de Laplace étudiées lors du premier TD, déterminer la fonction de transfert liant V e (p) et V s (p). La tension de sortie à l instant t = 0 est considérée nulle. V e (p) = RC p V s (p) + LC p 2 V s (p) +V s (p) V e (p) = V s (p)( + RC p + LC p 2 )

2 4. La forme standard d une fonction de transfert du second ordre est la suivante : F (p) = + 2 ξ ω 0 K p + p2 ω 2 0 Exprimer sous cette forme la fonction de transfert F (p) = V s(p) V e (p) définie à la question précédente. Vous donnerez l expression des constantes K, ξ et ω 0. Vous préciserez également la signification de ces constantes. D où : Gain statique :K = Coefficient d amortissement : ξ = R 2 Pulsation propre : ω 0 = LC F (p) = V s(p V e (p) = + RC p + LC p 2 C L 2 Exercice 2 : Identification d un système du second ordre - Régime pseudo-périodique Afin d asservir un système, il est impératif de savoir l identifier. Une manière usuelle de procéder est de solliciter le système avec un échelon indiciel en entrée et d observer comment évolue la sortie. La réponse indicielle d un système F 2 (p) est représentée à la FIGURE 2. Tension [V] er dépassement v smax v s 4 3 T p 2 eme dépassement v s (t) 2 v e (t) t[ms] FIGURE 2 Réponse indicielle. Déterminer le gain statique K du système. MODULE AU3 2 ANNÉE 205/206

3 Le gain statique est le gain existant entre entrée et sortie d un système en régime permanent : K = v s v e = 3 2 =,5 2. Mesurer la valeur du premier dépassement du système. Le premier dépassement est mesuré de la manière suivante : D % = v s max v s = 4,2 3 = 0,4 40% v s 3 3. A l aide du graphique ci-dessous, déterminer la valeur du coefficient d amortissement ξ du système. 00% 80% 60% 40% 20% D % ξ Le coefficient d amortissement correspondant à un premier dépassement de 40% est de 0, Mesurer la valeur de la pseudo période T p du système. Il est possible de mesurer la valeur de la pseudo-période (T p ) du système directement sur l essai indiciel : T p = ms 5. En déduire, à l aide de la relation ci-dessous, la valeur du la pulsation propre du système (ω 0 ) ω 0 = 2π ω 0 = T p ξ 2 2π 0 3 0,28 2 = 6544rad/s 3 Exercice 3 : Modélisation schéma bloc de la machine à courant continu On s intéresse ici au système représenté à la FIGURE 3. Il s agit d un asservissement en vitesse d un machine à courant continu. Pour mémoire, l induit de celle-ci est modélisé par la mise en série MODULE AU3 3 ANNÉE 205/206

4 CONVERTISSEUR i(t) DC Ω, C e V e DC V induit MCC C r CHARGE MÉCANIQUE MLI V Ωmes V cmde? C(p)? + V Ω FIGURE 3 MCC pilotée en vitesse d une résistance R, d une inductance L et d une f.e.m e proportionnelle à la vitesse de rotation de la machine. Le comportement de la MCC est décrit par uniquement 4 équations : Proportionnalité entre le courant d induit i(t) et le couple électromagnétique de la machine C e (t) : C e (t) = k i(t) Proportionnalité entre la f.e.m e(t) et la vitesse de rotation de la machine Ω(t) : Loi des mailles de l induit : e(t) = k Ω(t) V induit (t) = e(t) + R i(t) + L di(t) Principe fondamental de la dynamique appliqué à l arbre moteur : J dω(t) = C e (t) C r (t) Avec : J : moment d inertie total ramené sur l arbre moteur C e : couple moteur C r : couple résistant (C r = f Ω) On cherche à modéliser sous forme de schéma bloc le système ayant pour entrée la tension d induit (V induit ) et pour sortie la vitesse de la machine (Ω).. Exprimer chacune des 4 équations dans le domaine de Laplace. C e (p) = k I(p) E(p) = k Ω(p) V induit (p) = E(p) R I(p) + L p I(p) J p Ω(p) = C e (p) f Ω(p) MODULE AU3 4 ANNÉE 205/206

5 2. Identifier les constantes de temps électrique (τ e ) et mécanique (τ m ) du système. τ e = L R τ m = J f 3. Définir alors le schéma bloc de la machine à courant continu. V induit (p) + E(p) I(p) R + L R p k C e(p) f + J f p Ω(p) k 4. Définir la fonction de transfert en boucle fermée de cette MCC : FT PF(p) = Ω(p) V induit (p) FT BF(p) =... FT BF(p) = R J k (+τ e p)(+τ m p) + R J k k (+τ e p)(+τ m p) R J k + R J k2 + τ e+τ m + R p + τ e τ m J k2 + R p2 J k2 5. Identifier alors les expressions du gain statique (K), du coefficient d amortissement (ξ) et de la pulsation propre (ω 0 ). MODULE AU3 5 ANNÉE 205/206

AUTOTEST ELECTRICITE

AUTOTEST ELECTRICITE ISUPFERE AUTOTEST ELECTRICITE Physique appliquée dans la série Schaum Arthur Beiser Sur internet, le site : http://perso.wanadoo.fr/physique.chimie/ deux parties sont intéressantes: - 1ère S: électrodynamique

Plus en détail

TP Cours : Diagrammes de Bode du premier ordre

TP Cours : Diagrammes de Bode du premier ordre TP Cours : Diagrammes de Bode du premier ordre Dans ce polycopié, on passe en revue les méthodes et définitions à maîtriser pour l étude des filtres du premier ordre. Toutes ont été étudiées lors des séances

Plus en détail

On verra ensuite le concept de fonction de transfert, et comment on peut s en servir pour l analyse de circuits.

On verra ensuite le concept de fonction de transfert, et comment on peut s en servir pour l analyse de circuits. Chapitre 2 Analyse de circuits La transformée de Laplace a deux caractéristiques qui la rende intéressante pour l analyse de circuits. En premier, elle permet de transformer une série d équations linéaires

Plus en détail

TP CPGE T.P. numéro 2 : système du premier ordre : réponse fréquentielle.

TP CPGE T.P. numéro 2 : système du premier ordre : réponse fréquentielle. T.P. numéro 2 : système du premier ordre : réponse fréquentielle. Buts du TP : le but du TP n 2 est l étude générale des systèmes du premier ordre alimentés par un signal sinusoïdal (réponse fréquentielle).

Plus en détail

GRADATEUR. Cet appareil se comporte donc comme un interrupteur commandé, il établit ou interrompt la liaison entre la source et la charge.

GRADATEUR. Cet appareil se comporte donc comme un interrupteur commandé, il établit ou interrompt la liaison entre la source et la charge. GADATE 1) Définition : n gradateur est un appareil de commande qui permet de contrôler la puissance absorbée par un récepteur en régime alternatif 2) Structure d un gradateur monophasé Cet appareil se

Plus en détail

ETUDE D UN CIRCUIT SOUMIS A UN ECHELON DE TENSION (RC, RL, RLC série)

ETUDE D UN CIRCUIT SOUMIS A UN ECHELON DE TENSION (RC, RL, RLC série) ETUDE D UN CIRCUIT SOUMIS A UN ECHELON DE TENSION (RC, RL, RLC série) Cadre d étude : Dans ce chapitre, on étudie les circuits linéaires RC, RL et RLC série soumis à un échelon de tension, c est à dire

Plus en détail

PARTIE 3 RÉSEAU TRIPHASÉ

PARTIE 3 RÉSEAU TRIPHASÉ PARTIE 3 RÉSEAU TRIPHASÉ Organisation de la Partie 3 16 Réseau triphasé TP 16 Mesurage des tensions d un réseau triphasé Synthèse 16 17 Récepteurs en triphasé Montages équilibrés TP 17 Récepteurs en triphasé

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AÉRONAUTIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES APPLIQUÉES SESSION 2011 Durée : 2 heures Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SYSTEMES ELECTRONIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SYSTEMES ELECTRONIQUES BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR SYSTEMES ELECTRONIQUES EPREUVE E4 Etude d un Système Technique Unité U4.2 PHYSIQUE APPLIQUEE Durée : 4 heures coefficient : 4 Systèmes électroniques embarqués dans la C6

Plus en détail

Circuit RLC série Etude de la résonance d intensité

Circuit RLC série Etude de la résonance d intensité Circuit RLC série Etude de la résonance d intensité Lors d une séance de Travaux Pratiques, on dispose du matériel suivant : un GBF, un voltmètre numérique et un oscilloscope bicourbe un condensateur de

Plus en détail

Cours d électrocinétique EC2-Bobine et condensateur

Cours d électrocinétique EC2-Bobine et condensateur Cours d électrocinétique EC2-Bobine et condensateur Table des matières 1 Introduction 2 2 Le condensateur 2 2.1 Constitution et symbole... 2 2.2 Relation tension-intensité... 2 2.3 Condensateur et régimes...

Plus en détail

ENERGIE ET PUISSANCE

ENERGIE ET PUISSANCE ENERGE ET PSSANCE NTRODCTON Quelque soit le dipôle, on a vu, qu il est possible de le caractériser par le tracé de sa caractéristique -. Le produit de ces deux grandeurs traduit la totalité de la puissance

Plus en détail

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE

LE TRANSFORMATEUR MONOPHASE LE TRASFORMATER MOOPHASE I. PRESETATIO n transformateur est constitué d un circuit magnétique ( composé de feuilles en acier accolées ) sur lequel sont disposés deux bobinages en cuivre : le primaire et

Plus en détail

SYSTEMES LINEAIRES CONTINUS INVARIANTS

SYSTEMES LINEAIRES CONTINUS INVARIANTS SYSTEMES LINEAIRES CONTINUS INVARIANTS (Partie 1 & 2) L étude détaillée se limite aux systèmes de bases, c est à dire aux systèmes du premier ordre et du second ordre. En effet l étude des autres systèmes

Plus en détail

Modélisation d une machine à courant continu Identification des paramètres

Modélisation d une machine à courant continu Identification des paramètres ENS de Caan - TP de préparation à l agrégation - Electricité Modélisation d une maine à courant continu Identification des paramètres I. Modélisation et fonctions de transfert Nous allons présenter des

Plus en détail

Chapitre n 9 OSCILLATIONS DANS UN CIRCUIT RLC SÉRIE

Chapitre n 9 OSCILLATIONS DANS UN CIRCUIT RLC SÉRIE Chapitre n 9 OSCILLATIONS DANS UN CIRCUIT RLC SÉRIE T ale S I- Décharge d un condensateur dans un dipôle RL 1 )Montage (Cf. le montage en annexe p.1) Après avoir chargé le condensateur en basculant l interrupteur

Plus en détail

Chelly Nizar. Travaux Dirigés Électricité Générale

Chelly Nizar. Travaux Dirigés Électricité Générale Chelly Nizar Travaux Dirigés Électricité Générale ISET Zaghouan 2011/2012 Table des matières 1 TD 1 Lois générales de l'électricité en régime continu 1/2 2 1.1 Exercice 1 : loi des n uds......................

Plus en détail

A1 DIMENSIONNEMENT DE L'EOLIENNE

A1 DIMENSIONNEMENT DE L'EOLIENNE A1 DIMENSIONNEMENT DE L'EOLIENNE Déterminer les caractéristiques d'entrée et de sortie de la chaîne de transmission de puissance. Exploiter une documentation technique pour dimensionner un composant. Tracer

Plus en détail

TP 1 : MESURE DE PUISSANCE SUR UN SYSTEME TRIPHASE EQUILIBRE

TP 1 : MESURE DE PUISSANCE SUR UN SYSTEME TRIPHASE EQUILIBRE T 1 : MESURE DE UISSANCE SUR UN SYSTEME TRIHASE EQUILIBRE Texte de V. SEWRAJ. Adapté en novembre 2010 par B. JAMMES. OBJECTIFS L'objectif principal de cette manipulation concerne la mise en œuvre des méthodes

Plus en détail

ETUDE DE L EQUIPEMENT. L extrait du cahier des charges ci-après nécessite d apporter des modifications à l installation

ETUDE DE L EQUIPEMENT. L extrait du cahier des charges ci-après nécessite d apporter des modifications à l installation Etude de l équipement ETUDE DE L EQUIPEMENT DEMARCHE INDUSTRIELLE : Actuellement, l irrigation du parc Monceau est assurée par un ensemble de deux surpresseurs (groupes moto-pompes) identiques à vitesse

Plus en détail

Série 7 : circuits en R.S.F.

Série 7 : circuits en R.S.F. Série 7 : circuits en R.S.F. 1 Documents du chapitre Action d un circuit du 1er ordre sur un échelon de tension et sur une entrée sinusoïdale : Déphasage de grandeurs sinusoïdales et représentation de

Plus en détail

APPLICATION AUX POUTRES

APPLICATION AUX POUTRES APPLICATION AU POUTRE 1 Cinématique 1.1 Géométrie Une poutre est un solide engendré par une aire plane qui est déplacée dans l espace de manière que durant son mouvement, le centre de gravité G de la section

Plus en détail

ALIMENTATION A DECOUPAGE

ALIMENTATION A DECOUPAGE Il est rappelé aux candidats que la qualité de la rédaction, la clarté et la précision des explications entreront pour une part importante dans l appréciation des copies. Toute réponse devra être justifiée.

Plus en détail

DM 12 : Etude d un dipôle RC

DM 12 : Etude d un dipôle RC DM 12 : Etude d un dipôle RC Correction Un dipôle RC soumis à une tension créneau délivrée par un générateur basse fréquence est branché à un oscilloscope de façon à visualiser : - La tension u G aux bornes

Plus en détail

TPN 3 : moteur asynchrone.

TPN 3 : moteur asynchrone. TPN 3 : moteur asynchrone. Buts du TP : le but de ce TP est l étude du moteur asynchrone triphasé. On étudie la plaque signalétique du moteur, puis on effectue un essai à vide et enfin un essai en charge

Plus en détail

Document réponse CORRECTION. Analyse générale d'une éolienne Durée:1/2H doc. : CD GTI Éolienne et documents imprimés

Document réponse CORRECTION. Analyse générale d'une éolienne Durée:1/2H doc. : CD GTI Éolienne et documents imprimés Système EOLIENNE ESSAIS DE SYSTÈMES 1TS Electrotechnique CORRECTION Analyse générale d'une éolienne Durée:1/2H doc. : CD GTI Éolienne 1) Quelle est la conversion énergétique globale réalisée par une éolienne?

Plus en détail

CINEMATIQUE DU SOLIDE EN ROTATION

CINEMATIQUE DU SOLIDE EN ROTATION I LE MOUVEMENT CIRCULAIRE UNIFORME 1 Expérience Une barre et 2 petites masselottes sont entraînées dans un mouvement circulaire par la chute d'un objet de masse m = 400 g. Un chronomètre commandé par une

Plus en détail

10 exercices corrigés d Electrotechnique sur le moteur asynchrone

10 exercices corrigés d Electrotechnique sur le moteur asynchrone 10 exercices corrigés d Electrotechnique sur le moteur asynchrone Exercice MAS01 : moteur asynchrone Un moteur asynchrone tourne à 965 tr/min avec un glissement de 3,5 %. Déterminer le nombre de pôles

Plus en détail

3 e ANNÉE SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES ET ÉLECTROTECHNIQUES

3 e ANNÉE SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES ET ÉLECTROTECHNIQUES 3 e ANNÉE SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES ET ÉLECTROTECHNIQUES Durée : 4 heures L'épreuve est d'une durée de quatre heures et set constituées de deux parties indépendantes (électrotechnique et électronique). Les

Plus en détail

Etude d un hacheur série par simulation. Grille d évaluation Les compétences à développer en sciences appliquées.

Etude d un hacheur série par simulation. Grille d évaluation Les compétences à développer en sciences appliquées. Etude d un hacheur série par simulation. Grille d évaluation Les compétences à développer en sciences appliquées. Les compétences évaluées dans ce TP. C02 : Choisir une solution technique C03 : Analyser

Plus en détail

ET222 : Introduction à la notion temps/fréquence pour les signaux électriques

ET222 : Introduction à la notion temps/fréquence pour les signaux électriques ET222 : Introduction à la notion temps/fréquence pour les signaux électriques COURS Table des matières 1 INTRODUCTION 3 2 ASPECT TEMPOREL 3 2.1 DIFFERENTS TYPES DE SIGNAUX RENCONTRES EN GENIE ELECTRIQUE

Plus en détail

Automatique (AU3): Correction. Département GEII, IUT de Brest contact: vincent.choqueuse@univ-brest.fr

Automatique (AU3): Correction. Département GEII, IUT de Brest contact: vincent.choqueuse@univ-brest.fr Automatique (AU3): Correction des systèmes bouclés Département GEII, IUT de Brest contact: vincent.choqueuse@univ-brest.fr Plan de la présentation 1 Introduction Hypothèses Correcteur idéal : Correcteurs

Plus en détail

Question EM1. Réponse

Question EM1. Réponse Question EM1 Une guirlande électrique pour arbre de Noël est formée de 20 ampoules connectées en série. Elle consomme 575 W quand on la branche sur le secteur de 230 V. Que vaut le courant dans les ampoules?

Plus en détail

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN

Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés 1A ISMIN Automatique Linéaire 1 Travaux Dirigés Travaux dirigés, Automatique linéaire 1 J.M. Dutertre 2014 TD 1 Introduction, modélisation, outils. Exercice 1.1 : Calcul de la réponse d un 2 nd ordre à une rampe

Plus en détail

Électronique de Puissance Module UE 2331ME - Jean-Jacques HUSELSTEIN François FOREST

Électronique de Puissance Module UE 2331ME - Jean-Jacques HUSELSTEIN François FOREST EX-EP-LIE-janvier 25a.doc Université Montpellier II - Licence Ingénierie Électrique Électronique de Puissance Module UE 233ME - Jean-Jacques HUSELSTEIN François FOREST Examen du 5 janvier 25 Durée : 3

Plus en détail

*029776* OBJECTIF DAEU B. Test autocorrectif de physique 1-5667-TC-PA-01-12 300

*029776* OBJECTIF DAEU B. Test autocorrectif de physique 1-5667-TC-PA-01-12 300 MNSTÈ D L ÉDUCTON NTONL MNSTÈ D L NSGNMNT SUÉU T D L CHCH T OBJCTF DU B Test autocorrectif de physique *029776* 1-5667-TC--01-12 300 xercice 1 : Cinématique On considère le déplacement d'un mobile suivant

Plus en détail

Electronique 2ème année BUREAU D ETUDES PSIM. PEPITONE Kévin

Electronique 2ème année BUREAU D ETUDES PSIM. PEPITONE Kévin Electronique 2ème année BUREAU D ETUDES PSIM PEPITONE Kévin Table des matières A Stabilité d un convertisseur Buck... 4 Etude par la simulation en mode temporel... 4 Figure 1 : Convertisseur Buck en temporel....

Plus en détail

Cours physique Chapitre : Le circuit RLC libre amorti et non amorti

Cours physique Chapitre : Le circuit RLC libre amorti et non amorti A- Oscillation libre amorti 1- Décharge d un condensateur dans une bobine En charge le condensateur, en plaçant K en position 1. Ken position, le condensateur se décharge dans la bobine. Un voltmètre branché

Plus en détail

Chapitre 7 : Etude du dipôle RL.

Chapitre 7 : Etude du dipôle RL. Electricité Terminale S Cours Chapitre 7 : Etude du pôle R. I. Influence d une bobine dans un circuit. Connaitre la représentation symbolique d une bobine En utilisant la convention récepteur, savoir orienter

Plus en détail

ATS Génie électrique session 2005

ATS Génie électrique session 2005 Calculatrice scientifique autorisée Avertissements : Les quatre parties sont indépendantes mais il est vivement conseillé de les traiter dans l ordre ce qui peut aider à mieux comprendre le dispositif

Plus en détail

6 exercices corrigés d Electronique de puissance sur le redressement

6 exercices corrigés d Electronique de puissance sur le redressement 6 exercices corrigés d Electronique de puissance sur le redressement Exercice Red1 : redressement non commandé : redressement monoalternance D i u charge v La tension u est sinusoïdale alternative. D est

Plus en détail

Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage

Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine et de son outillage Brevet de Technicien Supérieur en Mise en Forme des Matériaux par Forgeage Session 2015 Epreuve E 4 Etude des Systèmes d outillage ------------- Sous épreuve U 4.1 Comportement mécanique d une machine

Plus en détail

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements

DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements DYNAMIC, logiciel intégré pour l étude des mouvements Résumé : Le logiciel DYNAMIC peut être utilisé à la fois pour la simulation de mouvements et pour l étude d enregistrements vidéo de mouvements. Outre

Plus en détail

Plan. Régulateur PID. Octobre 2010. university-logo 1 / 35

Plan. Régulateur PID. Octobre 2010. university-logo 1 / 35 1 / 35 Plan Régulateur PID Octobre 2010 2 / 35 Plan Plan 1 Mise en contexte 2 3 4 5 Motivation Structure de régulateur la plus utilisée (95 pourcents des régulateurs dans les procédés industriels) Développée

Plus en détail

TP 8: Oscillations dans un circuit RLC - Correction

TP 8: Oscillations dans un circuit RLC - Correction TP 8: Oscillations dans un circuit RLC - Correction Objectifs: Dans ce TP nous allons montrer que le condensateur et la bobine sont à l'origine d'oscillations dans un circuit électrique. I ) Circuit RLC

Plus en détail

Ressources Eléments de culture générale... BTS ETT 2009. Sources Avantages Inconvénients Applications, choix

Ressources Eléments de culture générale... BTS ETT 2009. Sources Avantages Inconvénients Applications, choix 1 Distribution. 1.1 Production. Pour les 6 moyens de productions énoncés ci-dessous complétez le tableau. Sources Avantages Inconvénients Applications, choix Solaire isolé Solaire raccordé Eolien Thermique

Plus en détail

TP 7 : MOTEUR ASYNCHRONE À CAGE: Essai à vide et caractéristiques

TP 7 : MOTEUR ASYNCHRONE À CAGE: Essai à vide et caractéristiques TP 7 : MOTEUR ASYNCHRONE À CAGE: Essai à vide et caractéristiques Objectifs du TP : asynchrone. - exploiter les mesures des essais en continu, à vide et en charge - relever quelques caractéristiques du

Plus en détail

CAPTEUR DE PRESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE

CAPTEUR DE PRESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE CAPTEU DE PESSION ET CINETIQUE CHIMIQUE - Le capteur de pression Il s agit du capteur MPX 00 AP (Motorola) capteur piezorésistif qui mesure des pressions comprises entre 0 et.0 5 Pa. D après le constructeur

Plus en détail

PROJET «BUREAU D ETUDE»

PROJET «BUREAU D ETUDE» ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D INGENIEUR DE BRETAGNE SUD Spécialité : INGENIEUR MECATRONIQUE PROJET «BUREAU D ETUDE» Etude d un lève-vitre Encadré par M. Stéphane BOCHARD & M. Christophe CELLARD Présenté

Plus en détail

10. Convertisseur Sigma-Delta 10.1 MODULATION DELTA. CHAPITRE 10 : CONVERTISSEUR SIGMA-DELTA Page 10-1

10. Convertisseur Sigma-Delta 10.1 MODULATION DELTA. CHAPITRE 10 : CONVERTISSEUR SIGMA-DELTA Page 10-1 CHAPITRE : CONVERTISSEUR SIGMA-DELTA Page -. Convertisseur Sigma-Delta. MODULATION DELTA.. Principe Considérons la structure de la modulation Delta pour le processus de conversion A/N. La Figure - montre

Plus en détail

Chapitre 5 : Application - Forces Centrales

Chapitre 5 : Application - Forces Centrales Cours de Mécanique du Point matériel Chapitre 5: Application - Forces Centrales SMPC Chapitre 5 : Application - Forces Centrales I Force Centrale I.)- Définition Un point matériel est soumis à une force

Plus en détail

Savoir-faire expérimentaux.

Savoir-faire expérimentaux. LYCEE LOUIS DE CORMONTAIGNE. 12 Place Cormontaigne BP 70624. 57010 METZ Cedex 1 Tél.: 03 87 31 85 31 Fax : 03 87 31 85 36 Sciences Appliquées. Savoir-faire expérimentaux. Référentiel : S5 Sciences Appliquées.

Plus en détail

Systèmes asservis linéaires

Systèmes asservis linéaires Physique appliquée Sommaire 1- Les déauts des systèmes commandés 2- Structure d un système asservi 3- Les qualités d un système asservi 4- Exemples de réponses d un système asservi 5- La ormule de Black

Plus en détail

Automatique (AU3): Précision. Département GEII, IUT de Brest contact: vincent.choqueuse@univ-brest.fr

Automatique (AU3): Précision. Département GEII, IUT de Brest contact: vincent.choqueuse@univ-brest.fr Automatique (AU3): Précision des systèmes bouclés Département GEII, IUT de Brest contact: vincent.choqueuse@univ-brest.fr Plan de la présentation Introduction 2 Écart statique Définition Expression Entrée

Plus en détail

La modélisation multi-physique : un nouveau levier pour l optimisation des systèmes mécatroniques ferroviaires

La modélisation multi-physique : un nouveau levier pour l optimisation des systèmes mécatroniques ferroviaires La modélisation multi-physique : un nouveau levier pour l optimisation des systèmes mécatroniques ferroviaires Rail Industry Meetings : Le 7 Mars 2012 Thomas Desbarats Ingénieur application LMS Thomas.desbarats@lmsintl.com

Plus en détail

TP n 4 Programme MATLAB pour l étude des oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

TP n 4 Programme MATLAB pour l étude des oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté UNIVERSITÉ DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE HOUARI BOUMEDIENE FACULTÉ DE PHYSIQUE - ANNÉE UNIVERSITAIRE 2008-2009. LICENCE DE PHYSIQUE - TROISIÈME ANNÉE - CINQUIÈME SEMESTRE. MODULE : PROGRAMMATION MATLAB.

Plus en détail

Chapitre 3 : Le transformateur

Chapitre 3 : Le transformateur I Présentation 1. Constitution 2. Symbole et convention Chapitre 3 : Le transformateur II Transformateur parfait en sinusoïdal 1. relation entre les tensions 2. formule de Boucherot 3. les intensités 4.

Plus en détail

Réseaux triphasés (Rappels)

Réseaux triphasés (Rappels) Support de cours Réseaux triphasés (Rappels) 1. Caractéristiques des réseaux de distribution publique BT: 230/400V 2. Approfondissement (Bac+) Marc Sanchez - Lycées Paul Mathou Gourdan-Polignan BAC PRO

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel MICROTECHNIQUES. Session 2014. E2 EPREUVE DE TECHNOLOGIE Préparation d une intervention microtechnique DOSSIER CORRIGÉ (DC)

Baccalauréat Professionnel MICROTECHNIQUES. Session 2014. E2 EPREUVE DE TECHNOLOGIE Préparation d une intervention microtechnique DOSSIER CORRIGÉ (DC) Baccalauréat Professionnel MICROTECHNIQUES Session 4 E EPREUVE DE TECHNOLOGIE Préparation d une intervention microtechnique DOSSIER CORRIGÉ (DC) Le barème détaillé donné dans le corrigé n est qu une proposition

Plus en détail

Note technique : Torsion de ligne d arbre

Note technique : Torsion de ligne d arbre Note technique : Torsion de ligne d arbre Les variations rapides de couple ou les phénomènes de résonance torsionnelle de ligne d arbre génèrent des vibrations en torsion et entrainent la dégradation ou

Plus en détail

ESSAIS & MESURES. sur voiture TAMIYA TT-01

ESSAIS & MESURES. sur voiture TAMIYA TT-01 TT-01 Motricité d un véhicule miniature télécommandé TAMIYA 1 Accélération maximale et motricité en 4X4 ou avec une traction ou une propulsion. Je vous propose aujourd hui de s intéresser aux paramètres

Plus en détail

La valeur ajoutée du calcul formel pour la modélisation de système physique

La valeur ajoutée du calcul formel pour la modélisation de système physique La valeur ajoutée du calcul formel pour la modélisation de système physique N. GACHADOIT, B. VIDALIE, Maplesoft France LMCS Printemps 2008 17 avril 2008 Agenda Les principales techniques disponibles Exemples

Plus en détail

I.P.A. Manuel d utilisation. Evolution PRESSE A ENROBER AUTOMATIQUE. www.someco.fr. Contrôle de dureté des métaux et élastomères

I.P.A. Manuel d utilisation. Evolution PRESSE A ENROBER AUTOMATIQUE. www.someco.fr. Contrôle de dureté des métaux et élastomères Contrôle de dureté des métaux et élastomères Rugosimètres, Vidéo 2D Projecteurs de profils Manuel d utilisation PRESSE A ENROBER AUTOMATIQUE Microscope loupes systèmes optiques I.P.A. Evolution Mesure

Plus en détail

Chapitre 4 : Identification

Chapitre 4 : Identification Chapitre 4 : Identification 1- Généralités - Identification en boucle ouverte.1 Méthodologie. Méthode directe : confrontation de la réponse théorique et expérimentale.3 Méthode de Strejc.4 Méthode de Broida.5

Plus en détail

Le phénomène d Auto-induction. (Suite et fin de la magnétostatique)

Le phénomène d Auto-induction. (Suite et fin de la magnétostatique) Chapitre 0 Le phénomène d Auto-induction (Suite et fin de la magnétostatique) Plan : I. Objectifs II. Phénomène d Auto-induction III. Loi de Faraday III.1 1 ère écriture de la loi en fonction du flux magnétique

Plus en détail

Feuille d exercices n 19 : Mouvements de rotation et théorème du moment cinétique

Feuille d exercices n 19 : Mouvements de rotation et théorème du moment cinétique Feuille d exercices n 19 : Mouvements de rotation et théorème du moment cinétique Exercice 1 : Chute d un arbre : On assimile un arbre à une tige longue et homogène de longueur L et de masse m. On le scie

Plus en détail

S ERVOMOT EURS A COURANT CONT INU. Limite S1 (Tamb=40 C) Limite impulsionnelle ou U=60V U=48V U=24V

S ERVOMOT EURS A COURANT CONT INU. Limite S1 (Tamb=40 C) Limite impulsionnelle ou U=60V U=48V U=24V RX L CE,85,8 44,5 3 9,,7,7 7,5 5 6 8,35 RXL Couple en rotation lente.85 N.m M O Courant permanent rotation lente.8 A I O Tension d'alimentation de définition 45 V U Vitesse de définition 3 tr/mn N Tension

Plus en détail

1.1 Feuille n 2 : Modélisation et analyse d un système linéaire à partir des équations différentielles

1.1 Feuille n 2 : Modélisation et analyse d un système linéaire à partir des équations différentielles CHAPITRE 1 ANALYSE DES SYSTÈMES 1.1 Feuille n 2 : Modélisation et analyse d un système linéaire à partir des équations différentielles L objectif de ce TD est de montrer que l outil équation différentielle

Plus en détail

Chapitre 3 : Le circuit RLC série

Chapitre 3 : Le circuit RLC série Chapitre 3 : Le circuit RLC série Un condensateur est capable de stocker de l'énergie électrique puis de la restituer sa charge et sa décharge sont caractérisées par une constante de temps τ. Il en est

Plus en détail

ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique

ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique 1S Thème : Agir ECE : Conversion d énergie électrique en énergie thermique DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Compétences exigibles du B.O. Convertir l énergie et économiser les ressources Energie

Plus en détail

Analogies électromécaniques

Analogies électromécaniques Annexe B Analogies électromécaniques B.1 Introduction Des systèmes mécaniques peuvent être représentés par des circuits électriques analogues. Deux systèmes mécanique et électrique sont dits analogues

Plus en détail

EMBRAYAGE HYDROCINETIQUE Embrayage hydro. 1/6

EMBRAYAGE HYDROCINETIQUE Embrayage hydro. 1/6 EMBRAYAGE HYDROCINETIQUE Embrayage hydro. 1/6 I Principe - Un fluide hydraulique est mis en mouvement par l action d une roue à aube appelée pompe. L énergie cinétique ( ½.m.v 2 ) acquise par le fluide

Plus en détail

Cinématique Angulaire

Cinématique Angulaire Cinématique Angulaire Variables Angulaires Linéaire Angulaire Position m s deg. ou rad. Vitesse m/s v rad/s Accélération m/s 2 a rad/s 2 La mesure des angles Angles relatifs (angles des articulations)

Plus en détail

Rapport d'analyse sur les installations électriques de la société par la société EduWatt

Rapport d'analyse sur les installations électriques de la société par la société EduWatt Rapport d'analyse sur les installations électriques de la société par la société EduWatt 1 Instrumentation mise en œuvre Analyseur de réseau : Metrel PHS 50 Metrel 2192 Chauvin-Arnoux Qualistar 8334 Pinces

Plus en détail

Asservissement de position

Asservissement de position Asservissement de position Le système étudié est un asservissement de position angulaire Feedback dont la constitution est la suivante : Repérer visuellement les différents blocs qui constituent le système

Plus en détail

M1/UE CSy - module P8 1

M1/UE CSy - module P8 1 M1/UE CSy - module P8 1 PROJET DE SIMULATION AVEC MATLAB RÉGULATION DU NIVEAU ET DE LA TEMPÉRATURE DANS UN BAC En vue de disposer d un volume constant de fluide à une température désirée, un processus

Plus en détail

Oscillation dans un circuit RLC

Oscillation dans un circuit RLC Oscillation dans un circuit RL I.Décharge d un condensateur dans un dipole RL I.a. Le montage Le condensateur est initialement chargé. Il se décharge dans le dipôle RL I.b. Les trois régimes libres du

Plus en détail

Exigences minimales pour la documentation du système, l essai de mise en service et l examen des installations photovoltaïques selon EN 62446

Exigences minimales pour la documentation du système, l essai de mise en service et l examen des installations photovoltaïques selon EN 62446 Journées techniques Yverdon les 7 et 14 novembre 2013 Exigences minimales pour la documentation du système, l essai de mise en service et l examen des installations photovoltaïques selon EN 62446 1 Sujets

Plus en détail

OSCILLOSCOPE CATHODIQUE A- UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE : GENERALITES.

OSCILLOSCOPE CATHODIQUE A- UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE : GENERALITES. III- 1 OSCILLOSCOPE CATHODIQUE VISUALISATION DE SIGNAUX ELECTRIQUES A- UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE : GENERALITES. I-CONSTITUTION D UN OSCILLOSCOPE Un oscilloscope comporte comme éléments essentiels :

Plus en détail

ED D ÉLECTROSTATIQUE PAES-APEMK

ED D ÉLECTROSTATIQUE PAES-APEMK ED D ÉLECTROSTATIQUE PAES-APEMK Professeur Tijani GHARBI tijani.gharbi@univ-fcomte.fr 1 Rappels 1.1 Notion de champs Nous revenons ici sur la notion de champ. Un champ associé à une grandeur physique représente

Plus en détail

Série 48 - Interfaces Modulaires à Relais 8-10 - 16 A

Série 48 - Interfaces Modulaires à Relais 8-10 - 16 A Série - Interfaces Modulaires à Relais 8-0 - 6 A - Interface modulaire à relais pour automates, largeur 5.8mm - Bobine ou sensible - Extraction du relais par l étrier de maintien - Fourní avec module de

Plus en détail

La maintenance des systèmes automatisés

La maintenance des systèmes automatisés Durée : 5 jours La des systèmes automatisés Réf : (MAIN.I.01) Techniciens supérieurs et techniciens responsables techniques de la production,, contrôle technique et bureau d'étude de l entreprise. Techniciens

Plus en détail

PROTEUS V7 module ISIS

PROTEUS V7 module ISIS Ce document et bien d autres sont téléchargeables sur le site : http://stielec.ac-aix-marseille.fr Logiciel de CAO électronique PROTEUS V7 module ISIS Prise en main du module ISIS (Intelligent Schematic

Plus en détail

COURS DE STATISTIQUE TD - FEUILLE N 3

COURS DE STATISTIQUE TD - FEUILLE N 3 Université Paris 1 Magistère d Economie - 1ère année COURS DE STATISTIQUE TD - FEUILLE N 3 Généralités Exercice 1 Le nombre mensuel d accidents sur un parcours routier peut être considéré comme la réalisation

Plus en détail

HYDROGENERATEUR H240 MANUEL D UTILISATION

HYDROGENERATEUR H240 MANUEL D UTILISATION Manuel d utilisation 1 / 9 HYDROGENERATEUR H240 MANUEL D UTILISATION Table des matières 1. Domaine d utilisation et d application de l hydrogénérateur Save Marine H240... 2 1.1 Production d énergie...

Plus en détail

Influence des charges non linéaires dans les réseaux de bord: application aux réseaux d'avion

Influence des charges non linéaires dans les réseaux de bord: application aux réseaux d'avion Influence des charges non linéaires dans les réseaux de bord: application aux réseaux d'avion F. Barruel, J-L. Schanen, N. Retiere, J. Roudet Le Master "CSEE" Comportement dynamique des machines électriques

Plus en détail

I) Couplage des moteurs asynchrones à cage 1.1 Constitution. U1 V1 W1 Les moteurs asynchrones à cage fonctionnent sous 2 tensions différentes

I) Couplage des moteurs asynchrones à cage 1.1 Constitution. U1 V1 W1 Les moteurs asynchrones à cage fonctionnent sous 2 tensions différentes I) Couplage des moteurs asynchrones à cage 1.1 Constitution 6 bornes 3 enroulements 1.2 Disposition U1 V1 W1 Les moteurs asynchrones à cage fonctionnent sous 2 tensions différentes U2 V2 1.3 Couplage possible

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Physique-chimie Exemple d activités de classe Ressources pour le lycée général et technologique Préambule Comment estimer la valeur de la constante fondamentale de Planck? Extrait du programme

Plus en détail

Cours d électrocinétique EC3-Circuit RLC série

Cours d électrocinétique EC3-Circuit RLC série Cours d électrocinétique EC3-Circuit RLC série Table des matières 1 Introduction 3 2 Équation di érentielle 3 3 Étude du régime libre 3 3.1 Définitions des variables réduites... 4 3.1.1 Pulsation propre...

Plus en détail

Chapitre 2. Présentation des résultats

Chapitre 2. Présentation des résultats Chapitre 2 Présentation des résultats I. Présentation d un tableau de mesure Une numérotation (servant de référence dans le texte) Un titre (décrit le contenu) Le tableau unités exposants incertitudes

Plus en détail

Laboratoire de Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Laboratoire de Sciences Industrielles pour l Ingénieur Laboratoire de Sciences Industrielles pour l Ingénieur S23 - Convertir l'énergie S231 - Actionneurs et pré-actionneurs associés incluant leurs commandes COURS ACTIONNEURS HYDRAULIQUES 1. Généralités Principe

Plus en détail

PRECISION - REJET DE PERTURBATIONS T.D. G.E.I.I.

PRECISION - REJET DE PERTURBATIONS T.D. G.E.I.I. PRECISION - REJET DE PERTURBATIONS T.D. G.E.I.I.. Donner les erreurs en position, en vitesse et en accélération d un système de transfert F BO = N(p) D(p) (transfert en boucle ouverte) bouclé par retour

Plus en détail

DS3. 1- EQUILIBREUSE DE ROUE Le schéma cinématique d'une équilibreuse de roue de véhicule est donné ci-dessous. x, y z

DS3. 1- EQUILIBREUSE DE ROUE Le schéma cinématique d'une équilibreuse de roue de véhicule est donné ci-dessous. x, y z Le sujet comprend : un exercice de cinématique (analytique) Un exercice de cinétique Un problème sur les inerties,et les asservissements Un exercice sur les asservissements. Bon courage EQUILIBREUSE DE

Plus en détail

Pilote automatique pour voilier. Implantation

Pilote automatique pour voilier. Implantation Implantation Champ magnétique Consigne barreur (mode de marche, cap à suivre ) Energie électrique Réglage vitesse angulaire Consigne manuelle de changement de cap Bateau navigant Maintenir le bateau dans

Plus en détail

Chapitre 2 L INTENSITÉ DU COURANT

Chapitre 2 L INTENSITÉ DU COURANT Chapitre 2 L INTENSITÉ DU COURNT Expérience Réaliser un circuit en boucle simple comportant une pile (4.5 V), un interrupteur et une lampe (6 V 100 m). Questions 1. Quel est le symbole normalisé d un ampèremètre?

Plus en détail

FONCTION D USAGE. Le démarreur sert à lancer un moteur thermique en rotation pour le

FONCTION D USAGE. Le démarreur sert à lancer un moteur thermique en rotation pour le FONCTION DEMARRAGE FONCTION D USAGE Le démarreur sert à lancer un moteur thermique en rotation pour le faire démarrer. Il doit vaincre le couple résistant du à l inertie des pièces, aux frottements, à

Plus en détail

CIRCUITS RLC (corrigé)

CIRCUITS RLC (corrigé) IUITS (corrigé) Exercice 1 : Etude d un circuit en transitoire E K On considère le circuit suivant : e générateur est considéré comme parfait de f.é.m. E. Initialement la bobine n est traversée par aucun

Plus en détail

- Réseau électrique : c est un ensemble de conducteurs (générateurs, récepteurs ou résistances) reliés entre eux par des fils conducteurs.

- Réseau électrique : c est un ensemble de conducteurs (générateurs, récepteurs ou résistances) reliés entre eux par des fils conducteurs. Filière SMI Module Physique II Elément : Electricité Cours Prof..Tadili ème Partie Chapitre 4 éseaux électriques linéaires en régime permanent I.Définitions - éseau électrique : c est un ensemble de conducteurs

Plus en détail

IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008. AUTOMATIQUE et SYSTEMES

IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008. AUTOMATIQUE et SYSTEMES IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Blagnac Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008 AUTOMATIQUE et SYSTEMES Les cours, TD et TP seront entièrement programmés en 2 ème année.

Plus en détail

الامتحان الوطني الموحد للبكالوريا الدورة العادية 2015 -عناصر الا جابة -

الامتحان الوطني الموحد للبكالوريا الدورة العادية 2015 -عناصر الا جابة - 1 المركز الوطني للتقويم والامتحانات والتوجيه الامتحان الوطني الموحد للبكالوريا الدورة العادية 2015 -عناصر الا جابة - 3 المادة علوم المهندس مدة الا نجاز 3 (ب ( الشعبة ا و المسلك العلوم الرياضية المعامل

Plus en détail